Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fabrizio biasin'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Fabrizio Biasin, qui s'est entretenu avec Tutti Convocati, n'a épargné aucune critique à l'égard de l'entraîneur des Nerazzurri. "C'est difficile de défendre Inzaghi! Aujourd'hui il l'a perdu le premier mais je pense qu'il le sait aussi. Il faut féliciter l'Udinese qui a fait tout ce que l'Inter n'a pas fait. La gestion des 90 minutes a été désastreuse. Inzaghi a compliqué la tâche à ses défenseurs avec ses changements. Il a sorti Acerbi et mis de Vrij qui a fait un gâchis. Ensuite, il a également retiré Dzeko, ce qui a permis de gagner des mètres. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, tout cela a été un échec. Je veux penser à un solution pour l'avenir, je ne veux pas me laisser aller à la nostalgie de Conte. Contre Turin en finale j'ai vu une équipe qui voulait gagner, ce que je n'ai pas vu aujourd'hui. Je n'ai rien vu. Aujourd'hui l'Inter étaient à la merci de leurs adversaires et ce n'est pas acceptable." Juste avant, Biasin a pourfendu Inzaghi avec un Tweet assassin: "Le double remplacement après une demi-heure (pourquoi ?), Correa pour Dzeko (qui avait été leur meilleur attaquant), la décision d'éliminer le meilleur joueur des Nerazzurri (Acerbi), un manque de forme embarrassant. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, avant même le résultat. Très mauvais." Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  2. Comme annoncé plus tôt dans la journée, le Suning a mandaté Goldman Sachs pour rechercher des repreneurs potentiels. Sole 24 Ore et Sportmediaset font un point financier et stratégique. La possibilité d'une vente de la participation majoritaire dans l'Inter par la famille Zhang est devenue d'actualité. Carlo Festa, journaliste d'Il Sole 24 Ore, fait le point sur la situation après le tweet de Fabrizio Biasin concernant le mandat donné par le Suning à Goldman Sachs pour rechercher des repreneurs potentiels. Plus précisément, selon Festa, le mandat de GS n'est pas une nouveauté de ces dernières heures, mais c'est une cession datant de deux ans, lorsque BC Partners a approché Inter. Maintenant, la banque de confiance des Zhang replanche sur le dossier, aussi parce que dans 20 mois, les Zhang seront contraints de rembourser le prêt d'Oaktree de 275 M€ accordé à la holding luxembourgeoise. "Ensuite, il y a un deuxième aspect important, de nature technique : le prêt sur trois ans de 275 M€ accordé par le fonds américain Oaktree à la holding luxembourgeoise de la famille Zhang qui contrôle l'Inter arrivera à échéance en 2024. C'est-à-dire qu'il y a un an et 8 mois à faire. Il est tout à fait normal que, dans le domaine financier, on aille étudier une option de remboursement du même prêt au bout d'un an environ. C'est pourquoi Goldman Sachs commence à replancher le dossier. Comment la famille Zhang remboursera-t-elle le prêt ? Il est peu probable qu'il puisse obtenir l'argent de la Chine. Il lui est plus facile de choisir de vendre le club à un tiers afin de rembourser une partie des investissements réalisés dans le passé par la famille et Suning ainsi que les dettes." Cependant, selon Sportmediaset, il est possible que la famille Zhang vente à perte même avec 1,2 milliard. "La valorisation globale du club est similaire à celle de Milan, 1,2 B€, mais en tenant compte du fait que la dette financière, 400 M€, fait partie de la valorisation, mais ne va pas dans la poche du vendeur et que le Suning a donc investi bien au-delà de 660 M€ dans le club, il n'est pas exclu que le club soit vendu à perte." Traduction alex_j via FCInter1908.
  3. Cette fois-ci, on ne "rigole" plus: En effet, Fabrizio Biasin est un journaliste de confession interiste. Contrairement à d'autres journalistes, celui-ci s'assurent que ses sources soit certaines et non fantasmagorique A travers un court message sur son Twitter officiel, il annonce tout simplement la mise en vente de l'Inter "La Famille Zhang a mandaté la Goldman Sachs pour vendre l'Inter. La demande est de 1,2 milliard d'euros." "Cela ne veut pas dire qu'un acquéreur frappera à la porte demain, mais il est vrai que le processus est à présent enclenché." Booom! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. S'adressant au diffuseur italien SportMediaset, Fabrizio Biasin a noté que les Nerazzurri ont réussi à conserver le onze de départ de la saison dernière à l'exception d'Ivan Perisic alors que beaucoup pensaient que cela ne serait pas possible. "Beaucoup de gens ont dit au cours des deux dernières années que l'Inter ne ressemblerait pas à ce qu’elle est en ce moment, car il serait impossible pour un club avec autant de problèmes de garder tous ses joueurs. A dix jours de la fin du mercato, les voilà tous. En effet, seul Perisic est parti parce qu'il a reçu une offre importante et a choisi de partir pour rejoindre un autre championnat." "Parmi les objectifs financiers des Nerazzurri, l'Inter a réalisé une réduction de 15% de la masse salariale. L'autre objectif, 60 M€ de bénéfice net pour le mercato, n'a pas été mis de côté, mais ils y travaillent sans vendre un joueur du onze de départ, car ils ont de bons directeurs. Oui il n'a pas encore été atteint, mais avec les ventes de Casadei et Pinamonti, ils ont parcouru un long chemin." Écrivant dans sa chronique dans l'édition quotidienne de La Repubblica, Paolo Condo a noté comment l'entraîneur des Nerazzurri a réussi à jouer à des jeux politiques pour s'assurer que le club ne vende pas Milan Skriniar ou Denzel Dumfries dans les derniers jours du mercato. "Inzaghi est le vainqueur ‘politique’ du mercato, y apposant son empreinte avant même que Zhang ne confirme ce que dirait Skriniar ! Il doit gagner, et le poids de cette responsabilité se fait de plus en plus sentir pour lui." En conclusion, à tous ceux qui prédisaient l'apocalypse: Traduction alex_j via Sempreinter.
  5. A travers un court Tweet explicite, Fabrizio Biasin, journaliste au Libero, a fait le point sur l’actu chaude Nerazzurra du moment Sanchez : La prime de départ sera de 3,5 millions d’euros net, soit 5 millions brut avec le Décret Croissance. Skriniar : L’offre, désormais vieille d’un mois, est de 50 millions d’euros (refusée). Au jour d’aujourd’hui, je n’ai connaissance d’aucune relance du Paris-Saint-Germain ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Nous sommes tous, à un moment où un autre, passé par là… Fabrizio Biasin s’est fait pécho par sa tendre moitié! "Il s’agit d’une Histoire Vraie, mon échange avec ma Femme" Où m’emmènes-tu le 13 aout pour mon anniversaire ? "Nous pourrions organiser une fin de semaine à Lecce, elle est si belle!" Pourquoi Lecce ? Il y a un match ? "Mammamia oh, Quel manque de confiance." Je répète : Est-ce qu’il y a match ? "Oui." Fin…. Ça sent le vécu ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Les deux célèbres spécialistes du Mercato ont fait le point sur la situation entourant l’Inter Romano s'est livré sur son Poadcast sur Denzel Dumfries et Milan Skriniar ‘On parle énormément de l’Angleterre pour l’Hollandais, mais au jour d’aujourd’hui, l’Inter n’a reçu aucune offre de Chelsea. L’intérêt de Tuchel date depuis longtemps, mais en ce moment : Zéro offre." "Pour Skriniar, tout est bloqué depuis juin et 50 millions d’euros: Il a été question de diverses relances, mais rien n’est jamais arrivé à l’Inter : L’Inter ne vendra pas Skriniar pour 50 millions d’euros, elle en veut, à minima 70 millions d’euros et cela ne s’est jamais produit jusqu’à présent: Paris compte toujours utiliser sa propre stratégie : Soit vous le faites sous ses propres conditions, soit il quitte la table. L’Inter travaille en ce moment sur le renouvellement du contrat de Milan Skriniar, le Club veut parvenir à le finaliser le plus tôt possible, mais ce n’est pas encore au point." Biasin lapidaire "L’Inter ne cherche pas à recruter Dries Mertens, non pas parce qu’elle ne le considère pas comme un joueur talentueux, mais surtout parce qu’elle est en place avec 4 attaquants. En ajouter un, avec l’objectif de réduire la masse salariale n’aurait aucun sens vu qu’il faudrait verser un salaire de 3-4 millions d’euros pour un attaquant âgé de 35 ans." Le Saviez-Vous ? Pour la Gazzetta Dello Sport: "Plus le temps passe, plus vendre un Top Player sera compliqué, c’est aussi pour cette raison que l’Inter valorise vers le haut la valeur de ses joueurs: Si vous voulez vous offrir Denzel Dumfries, il vous faudra à présent débourser à minima et sans ristourne 50 millions d’euros : Dumfries est considéré comme intransférable et Simone Inzaghi a d’ailleurs été rassuré sur l’intention du club de conserver tous ses joueurs indiscutables." "La Serie A commence dans un peu moins de 2 semaine et, dans la soirée du 13 août, si l’international hollandais est absent, c’est parce que l’Inter aura reçu une offre économiquement impossible à refuser." Etes-vous satisfait par la tournure des évènements niveau sorties ? Comment jugez-vous les recrues actuelles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En direct sur Twitch, le célèbre journaliste Fabrizio Biasin s'est exprimé sur la négociation entre l'Inter et le Paris-Saint-Germain pour Milan Skriniar et pas que: Comment sera la semaine de l’Inter ? "Le point de départ est sur terrain, le premier match amical contre Lugano. On commence à voir des matchs se jouer, sinon pour le reste la situation est connue. S’agissant de Skriniar, je peux vous dire que les dirigeants de l'Inter ont déjà rencontré vendredi dernier les représentants du PSG et ils essaient de trouver le bon chiffre qui peut faire vaciller les Nerazzurri." " L'offre est toujours de 60 millions, l'Inter veut atteindre les environs de 70 millions, acceptable avec bonus. Le PSG freine pour l’instant sur ce chiffre, le sentiment est qu'au final un accord sera trouvé et le fameux sacrifié de l'Inter pourrait bien être Skriniar. Je suppose que c'est une question de jours, vu la situation actuelle, c'est mon sentiment " ®@interkhero - Internazionale.fr
  9. C’est une information en provenance de La Repubblica:. Si aujourd’hui de nouveaux contacts devrait avoir lieu entre l’Inter et la Paris-Saint-Germain, le Champion de France a fait un grand pas en avant! "Le pressing du Paris-Saint-Germain continue pour Milan Skriniar. Après l’offre refusée à hauteur de 55 millions d’euros plus 10 millions d’euros de bonus, le Club français n’abdique pas : Des nouveaux contact auront lieu aujourdui entre les deux clubs, avec les Parisiens prêt à poser 70 millions d’euros, bonus inclus. De son côté, l’Inter exige 80 millions d’euros mais une somme estimée entre 72 et 75 millions d’euros pourrait mener la négociation à bon port." "De plus, Skriniar a donné son accord pour rejoindre les Parisiens pour un quinquennal de 8 millions d’euros. Celui-ci sera remplacé, chez les Nerazzurri, par Gleison Bremer." L’avis de Fabrizio Biasin "L'offre qui peut mettre d'accord le Psg et l'Inter pour Skriniar est d'un peu plus de 70 millions entre fixe et bonus (actuellement c'est un peu plus de 60). Quel est le bon prix (le cas échéant) ? Vous pensez aussi à 70 millions d'euros car son contrat expire en juin 2023 ? Mais rappelez-vous qu'il pourrait tout aussi bien le renouveler aujourd'hui". Everybody’s Got A Price! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Le retour de Romelu Lukaku à l’Inter est de plus en plus chaud et l’affaire pourrait même se conclure cette semaine. Montants de l’opération, futur sous Inzaghi et possible trio avec Laurato-Dybala : on fait le point sur le dossier avec Fabrizio Biasin, journaliste italien spécialiste des Nerazzurri. Est-ce vrai que Lukaku envoie des messages à tous les joueurs de l’Inter depuis fin 2021 ? "C’est vrai qu’il y a eu une communication directe et plutôt insistante de la part de Lukaku. Pas seulement à ses anciens équipiers, mais aussi aux dirigeants de l’Inter. Ça a commencé vers fin de l’automne, début de l’hiver. Il manifestait déjà son envie de revenir à Milan." Sais-tu à partir de quand les dirigeants ont commencé à envisager sérieusement ce retour ? "Même pour moi son retour me semblait impossible. Franchement, j’en ai vu des choses dans le foot, mais certainement pas quelque chose dans ce genre. Quand tu vas dans un club pour quasi 120M et, un an plus tard, tu annules tout ça, c’est quelque chose que je ne pensais pas voir. " "Les premiers signaux de ce retour, on les a vus début décembre avec des déclarations d’Ausilio. A l’époque, il disait, par rapport aux rumeurs, que cela ne pouvait se faire qu’à travers un prêt. Mais il ne le disait pas sérieusement, il blaguait surtout. Les dirigeants ont envisagé concrètement ce retour lors de ces derniers mois, quand Lukaku a manifesté très clairement son envie de revenir à l’Inter. Alors, les dirigeants ont dit ‘ok on te donne la possibilité de revenir, mais c’est à toi de trouver le moyen. On ne sera pas les premiers à parler avec Chelsea, il faut que tu parles d’abord toi aux dirigeants pour leur forcer la main.’ Il a réussi à faire ça lui-même avec son avocat, afin que Chelsea ouvre les portes aux négociations pour un prêt. Désormais, il faut que les deux clubs se mettent d’accord sur un montant." Aujourd’hui à combien de pourcent évalues-tu son arrivée ? "Actuellement, le retour de Lukaku à l’Inter est plus que probable. Car, au-delà du choix de l’Inter, il semble que son histoire avec Chelsea soit finie. Il n’est pas dans les plans de son entraîneur à Londres et Lukaku ne veut pas trouver d’autres alternatives. Il semble donc que la probabilité d’un retour soit très haute. Je dirais que l’Inter et Lukaku ont 80% de chance de se retrouver." Est-ce vrai que le deal doit être bouclé d’ici le 30 juin pour que l’Inter puisse absolument bénéficier du « décret croissance » ? "Réussir à ramener Lukaku à l’Inter implique un effort économique. Et, en ce moment, les Nerazzurri n’ont pas d’argent à jeter par la fenêtre. Il est donc indispensable que tout soit formalisé avant la fin du mois." Est-ce qu’un trio Lukaku-Lautaro-Dybala à l’Inter est vraiment possible ? "Si on m’avait demandé ça il y a encore un mois, j’aurais répondu que c’était impossible. En ce moment, les dirigeants sont en train de trouver une possibilité pour garder Lautaro Martinez, un joueur qui a beaucoup de demandes d’autres clubs, mais qui a aussi une grande envie de rester à l’Inter, et l’associer à Lukaku, ainsi que Dybala. Pour ce dernier, il faudra encore du temps, car l’accord économique n’a pas encore été trouvé. Même si ça a l’air d’être en bonne voie. Et, à part si quelque chose m’échappe, il faudra faire revenir de l’argent. Je pense donc que, en contrepartie, un grand joueur devra partir, probablement un défenseur." Penses-tu que ce sera un retour gagnant pour lui ? Pour que l’investissement de Lukaku soit total, il faut qu’il se sente protagoniste d’un projet. Il a vécu cette situation avec Antonio Conte, mais aussi avec des supporters qui l’ont fait se sentir roi. En ce moment, les supporters de l’Inter sont divisés. Beaucoup seraient heureux de son retour, car ils comprennent son choix. D’autres disent qu’il doit se faire pardonner pour la manière dont il est parti l’an passé. Car il a laissé l’Inter avec différents problèmes sur le mercato. Néanmoins, je pense qu’il a à Milan les conditions idéales pour redevenir l’attaquant très fort et intenable d’il y a un an. Il était très fort sous Conte, mais le serait-il autant sous Inzaghi ? "La formation en 3-5-2 utilisée par Antonio Conte à l’Inter est la même que celle actuelle de Simone Inzaghi. Mais, en pratique, c’est très différent. Le 3-5-2 de Conte est beaucoup fait de phases de récupération et d’attaques avec un joueur qui décale pour un autre. Alors que le 3-5-2 d’Inzaghi insiste davantage sur les phases offensives en restant attentif à maintenir la possession du ballon dans le camp adverse. Mais ces différences ne changent pas le fait que l’attaquant en pointe est un joueur très important dans le jeu. Dzeko, qui a joué à cette position cette année, même en n’ayant pas des statistiques comme Lukaku, est resté titulaire car il était considéré comme fondamental par Inzaghi. Dans le jeu d’Inzaghi, Lukaku aurait un jeu très important, voire central. Et, surtout, il trouverait Lautaro Martinez, un joueur qu’Inzaghi a fait briller cette année." Avec Lautaro, Dybala et un entre Correa et Dzeko ce serait théoriquement l’attaque la plus impressionnante de l’Inter depuis début 2000 avec Cruz, Adriano, Recoba, Martins et Vieri ? "Oui, ce serait très impressionnant. Ça ferait très longtemps que l’Inter n’aurait pas eu une attaque potentiellement aussi forte. Mais, mettre en même temps ces trois-là, en plus des pistons qui montent beaucoup, ce serait très difficile. Pour les insérer tous les trois, il faudrait qu’Inzaghi change son 3-5-2 qui n’est fait que pour deux attaquants." Interview réalisé par Giuliano Depasquale
  11. Après la Finale de la Coppa Italia perdue à Rome contre l'Inter, Massimiliano Allegri, l'entraîneur de la Juventus, s'est plaint d'un prétendu coup de pied d'un membre du Staff Nerazzurro, ce qui avait déclenché sa vive réaction, celle menant à son expulsion Révélation de Fabrizio Biasin Dans la vidéo ci-dessus, publiée sur Twitter par Fabrizio Biasin, les images montrent que l'entraîneur de la Juventus n'a reçu aucun coup de pied : "Mario Cecchi, l'assistant de Simone Inzaghi, croise Allegri. Les deux se frôlent et Cecchi s'excuse: "Voici le "coup de pied" subi par Allegri" Pas de bol, c'était filmé! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Intervenu lors de l’émission "Tutti Convocati", Fabrizio Biasin s’est livré sur le duel milanais à distance à venir Le Scudetto ? "Les espérances sont minimes car les deux équipes peuvent faire un 3 sur 3. Demain, c’est le 5 mai, le jour où Simeone a décidé pour une fois de ne plus être interiste.Qui sait si son fils, Giovanni, ne décidera pas de donner satisfaction à son père." Pensez-vous qu’à vingt ans d’intervalle, le sort du Championnat puisse être décidé par un Simeone ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le journaliste italien Fabrizio Biasin estime que Marcelo Brozovic est le joueur essentiel à la lutte pour le Scudetto. Dans sa chronique publiée aujourd'hui dans le Libero, le journaliste a souligné la façon dont le Croate a remis l'équipe sur les rails dans sa course au Scudetto. L'Inter a connu un sérieux coup d'arrêt en février et mars, et une grande partie de cette chute s'est produite lors des matches où Brozovic était absent. Le joueur de 29 ans a manqué la défaite 2-0 contre Sassuolo en raison d'une blessure, il a aussi été blessé lors des matches contre le Torino et la Fiorentina, qui se sont tous deux soldés par des nuls. Maintenant que Brozovic est de retour dans l'équipe depuis le retour de la pause internationale, les Nerazzurri n'ont pas perdu un seul point, et pour Biasin, ce n'est pas un hasard. "C'est banal à dire mais aussi vrai, qu'au-delà des bavardages, l'Inter avait simplement besoin de récupérer son meilleur joueur, Marcelo Brozovic, qui s'est blessé lors du match contre Liverpool et qui est revenu à son meilleur niveau au moment le plus important de la saison. "Avec lui sur le terrain, l'Inter s'améliore dans la course, la sécurité, la capacité à rester dans la moitié de terrain adverse, tout", poursuit-il. Et si avant, il était seulement "bon pour faire avancer l'équipe, maintenant il est aussi devenu un distributeur de passes décisives et de buts", souligne-t-il. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  14. Fabrizio Biasin s’est livré à Telelombardia sur la situation entourant Romelu Lukaku, le Diable Rouge souhaitant à tout prix revenir à Milan "Lukaku continue a téléphoner aux Dirigeants de l’Inter. C’est lui qui passe les appels et c’est significatif : Ce n’est pas Pastorello qui appelle, mais directement Lukaku. Cela veut dire que ses rapports avec son agent ne sont pas au mieux et qu’il fait entendre sa voix en plus de sa volonté. Une volonté qui doit faire face avec la réalité. "C’est évident que Lukaku, l’année prochaine, ne jouera plus à Chelsea, mais ce n’est pas dit qu’il évoluera à l’Inter : C’est Lukaku qui veut revenir à tout prix, l’Inter évalue seulement certaines conditions bien définies. C’est son agent qui l’a poussé à partir en Angleterre, là où Chelsea était prêt à payer. C’était plus facile pour l’agent de faire prévaloir ses intérêts, car il y avait de l'argent en jeu." Mino Raiola Likes This! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. En effet, Selon Tuttosport, Giuseppe Marotta aurait déjà reçu le feu vert de Suning, le propriétaire de l’Inter Est-ce vraiment une bonne idée de vendre Lautaro ? "Dans le meilleur des mondes possibles, ce serait à Simone Inzaghi de construire une attaque qui ferait rêver les Tifosi, mais plus que probablement cette démarche se veut fonctionnelle pour éviter le risque que "l'effet du temps qui passe" cité à plusieurs reprise puisse revenir comme un boomerang dans le visage interiste." "Il est tout aussi vrai que lors du premier échange avec Jorge Antun, l’Inter a eu confirmation que Paulo n’était pas pressé. Toutefois, il est également impossible de penser que Dybala songe un seul instant à être sans équipe d’ici à la mi-août, soit à un jour près, la même période où Romelu Lukaku avait été vendu l’été dernier." "De plus avec l’arrivée de Dybala, il serait bien plus facile de prendre en considération les demandes entourant Lautaro Martinez, surtout que le tout aurait déjà fait l’objet d’une validation de Suning." Cette fois-ci même Fabrizio Biasin confirme qu’il y a des contacts "L’entourage de Dybala et Giuseppe Marotta "discutent". L’Administrateur-Délégué cherche le cadre idéal car il ne veut pas que son éventuelle arrivée débouche sur le départ d’un cadre important : Oui ce sera encore un été comble de calculs mathématique complexe. Si l’affaire est très difficile, les parties restent en contact." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Fabrizio Biasin s’est livré sur le canal Twitch de calciomercato.it. Le célèbre journaliste Italien s’est livré à la fois sur l’importance du Derby d’Italie, mais également sur le futur de Simone Inzaghi "Pour l’Inter, le Derby d’Italie est décisif, il l’est moins pour la Juve. Le Scudetto pour les bianconeri serait un miracle. Mais perdre à Turin ferait très mal, surtout mentalement aux Nerazzurri car le risque serait que l’équipe se perde. L’Inter a encore l’espoir de remporter le Scudetto, la Juve bien moins. Si cela devait mal tourner dimanche, les Nerazzurri devraient aussi bien regarder devant que derrière, c’est une rencontre fondamentale pour plusieurs raisons.' 'Elle l’est aussi pour Simone Inzaghi qui a commis des erreurs lors des remplacements sur plusieurs matchs, lors des choix tactiques pour palier à l’absence de Marcelo Brozovic, mais je ne le massacre pas: Les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, la Super Coupe d’Italie, la Demi-Finale de la Coupe d’Italie et un possible Scudetto : Il faudra voir comment se terminera la saison et le raisonnement de Giuseppe Marotta sur tout cela." Est-ce qu’Inzaghi pourrait être confirmé ? "Tout dépend de comment cela va se terminer : Si tu joues le Scudetto en te battant jusqu’au bout mais que finalement le Milan ou le Napoli font mieux, alors Inzaghi gagnera sa confirmation. Si en revanche, d’autres matchs nuls arrivent, qu’il y a de l’amertume, que ce sont des mauvais matchs, il sera dans ce cas-là clairement remis en discussion : Mais il en est bien conscient lui aussi, il n’y a pas de mystère. Lorsque les périodes difficiles arrivent, si tu es assez bon pour les surmonter, tu gagnes ton maintien, dans le cas contraire tu es incendié. Mais nous ne sommes pas dans la phase décisionnelle." Validez-vous l’analyse de Fabrizio Biasin ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Lors de son éditorial sur TMW, Fabrizio Biasin, s’est livré sur la situation entourant Romelu Lukaku, qui tente de retourner à Milan "Lukaku a envoyé des signaux très clairs à Marotta, il serait même prêt à réduire son salaire, mais même dans ce cas, l'opération est extrêmement compliquée et il est inutile d'expliquer le pourquoi. Marotta lui-même a expliqué au garçon toutes les difficultés de l'opération." "Moralité : Sauf miracle improbable, il n'y aura pas de retrouvailles" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Le Corriere Dello Sport l’avait anticipé: “Mercredi, le joueur s’est soumis à de nouveaux examens médicaux qui ont mis en évidence la présente d’un léger œdème, ce qui pousse tout le monde, à la Pinetina, a faire preuve de la plus grande prudence." 3-5-2 suggéré par Sky Sport "Hier, la situation s’était améliorée à tel point que le joueur a tenté de courir sur le terrain à un rythme soutenu, mais il est facile de songer qu’il ne pourra pas être présent dès les premiers instants du match. Si aujourd’hui il n’y a pas de miracle, Brozovic restera un spectateur et Simone Inzaghi devra choisir qui pourra le remplacer." "Vu que le trio de l'entre-jeu sera complété par Arturo Vidal, l'entraîneur se demande s'il serait bon d’aligner le Chilien comme pivot devant la défense ou d’utiliser Hakan Çalhanoğlu à ce poste, le Turc ayant évolué à ce poste durant quelques minutes face au Torino. Roberto Gagliardini et Matias Vecino partiront du banc." "Vidal qui est à la base de l’action qui a amené sur le but égalisateur d’Alexis Sanchez aurait donc la possibilité de se racheter suite à ses déclarations qui n’ont été ni appréciée par Simone Inzaghi, ni par la Direction. L'entraîneur et la direction lui ont demandé des comptes et il a fait l’objet d’une modeste amende vu ce qu’il touche : soit plus de 8 millions d’euros net. Dans un peu plus de deux mois, il fera ses valises en direction de Flamengo." Le Onze de base de Fabrizio Biasin "Mon Inter de combat dans le cas où Brozovic ne serait pas là. Par chance, je n'ai pas la licence d'entraîneur" Selon vous, l’Inter pourra-t’elle enfin l’emporter sans son architecte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Dans les colonnes du Libero, Fabrizio Biasin s’est livré sur la prolongation imminente de Marcelo Brozovic, en soulignant son importance fondamentale, mais également son attachement aux couleurs Nerazzurre "Cela va arriver bientôt, et probablement aujourd'hui, mais dans l'univers des Nerazzurri, cette situation a pris un poids mortel, car nous parlons du seul et unique "irremplaçable" de l’Inter : Le Croate avec le numéro 77 percevra environ six millions d’euros jusqu’à la fin de la saison 2026 et, à l'ère des salaires "ad minchiam" "(au menu)" nous pouvons dire avec certitude que dans ce cas, chaque centime est plus que mérité." "C'est une question de minutes sur le terrain, c'est une question de "poids spécifique" dans l'équipe, c'est une question de kilomètres parcourus, c'est une question d'occasions de but créées (déjà 26 cette année). Ce ne sont pas tant les chiffres en tant que tels qui font la différence, mais plutôt les faits. Les rares fois où Brozovic est absent, l'Inter souffre. C'est-à-dire que son importance est perçue précisément lorsqu'il n'est pas là." "Brozovic est "rare" car personne comme lui ne sait jouer avec une totale sérénité même lorsqu'il est pressé par cinq adversaires, à un mètre peut-être de son propre but. La balle est chaude ? Il le refroidit. Le ballon est sale ? Il nettoie. Barcelone a essayé, le Tottenham de Conte aussi, Newcastle, qui n'est pas une grande équipe mais qui a beaucoup d'argent, aussi." " La seule chose est que lui, Marcelo, les a tous remercié et refusé, et ce pour une raison banale, mais pas trop banale : le garçon a compris qu'ailleurs, il aurait probablement gagné plus d'argent mais, que peut-être, il aurait perdu sa centralité, celle qui "pour dire" l'année dernière avait un certain Lukaku, un attaquant qui a fui et qui s'est déjà repenti." Pas lui, il ne bougera pas de Milan, et tu sais pourquoi ? "Car malgré son look d'acteur de Centovetrine (un soap opéra), la vérité est que non, il est tout sauf un imbécile." Et une petite cartouche pour Romelu, une ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Impossible de dire mieux que Fabrizio Biasin pour célébrer l’anniversaire de notre défenseur central, Milan Skriniar qui souffle aujourd’hui ses 27 bougies! Il a tout fait pour porter le maillot de l’Inter. Il a prolongé son contrat sans faire de caprice. Quand il s’est retrouvé dans le dur, il n’a pas dit "et bien…" A ceux qui le convoitent, il leur répond "Je veux seulement l’Inter". Auguri Champion, nous sommes tous fier de toi ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est une information officielle, en provenance de Calcio&Finanza : Nicolò Barella a été suspendu pour deux journées suite à son exclusion directe lors de la dernière journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions opposant l’Inter au Real Madrid en décembre dernier. L’avis de Fabrizio Biasin "Deux journées pour Barella, il manquera le match aller et retour face à Liverpool. Sanction prévisible, exagérée, mais prévisible. La mission de l'Inter se fait bien plus compliquée en Ligue des Champions: Dans un cas comme celui-ci, on ne peut dire qu'une chose: Allez l'Egypte!" L’Uefa l’a officialisé de la façon suivante : “Barella est sanctionné de deux journées de suspension pour violation de l'article 15 du règlement disciplinaire de l'Uefa" L’Inter n’intente pas de recours. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Alors que l’Inter se dirigeait tranquillement vers une fin de mercato hivernal, la presse italienne dans son ensemble (La Gazzetta Dello Sport, Gianluca Di Marzio, Le Corriere Della Sera, Sky….) s'est emballée et a fait état d’un assaut des Nerazzurri sur Robin Gosens, l’ailier gauche évoluant à l’Atalanta L’opération pourrait se conclure sur la base d’un prêt immédiat avec l’obligation de racheter le jouer au mois de juin à hauteur de 25 millions d’euros. L’Inter en aurait donc pour son argent! De plus, l’internationale allemand, qui est blessé depuis le 29 septembre 2021 en raison d'une blessure à l'ischio-jambier de la cuisse droite, a exprimé à plusieurs reprises son désir de partir. Newcastle le pressait dernièrement en étant disposé à lui offrir un triennal de 3,5 millions d’euros par saison Confirmation de Fabrizio Romano "L’Inter insiste pour Robin Gosens, devenu l’objectif prioritaire pour le mois de janvier. La négociation avec l’Atalanta va débuter très rapidement car Gosens est une priorité pour l’Inter et elle le veut tout de suite. Il y a la concurrence de Newcastle et c’est pour cette raison que l’Inter pousse pour le signer à Milan déjà lors de cette session hivernal." Fabrizio Biasin confirme le Oui de Robin "Le joueur est extrêmement convaincu par la destination" Le tout avec l’Aval de Steven Zhang C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, Simone Inzaghi s’est entretenu personnellement avec Steven Zhang pour se voir s’offrir Rubin Gosens: "Marquer le coup sur l’aile gauche, quitte à sacrifier l’investissement sur un futur attaquant" tel était l’objectif prioritaire de Simone Inzaghi qui s’est entretenu hier avec la Direction Nerazzurra et le Président Steven Zhang. "C'est la priorité d’Inzaghi, le comportement décisif de l’Inter pour Gosens fait suite au feu vert de Steven Zhang pour un investissement porteur d'avenir, même au prix d'un effort en matière de recrutement." Avec l’aval de Steven Zhang, l’Inter est donc sur le point de se faire un petit plaisir hivernal, le tout avec un prêt combiné à une obligation de rachat à hauteur de 25 millions d’euros à débourser en juin prochain. L'Inter se retrouvera donc avec Batman (Handanovic) et Robin: Une bonne ou mauvaise affaire selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une information en provenance du Corriere Della Sera, Giuseppe Marotta pourrait parvenir à mettre en place l’opération menant au recrutement gratuit de la Joya: "L’Administrateur-Délégué de de l'Inter sait que l'opération est complexe, mais pas impossible. Les joueurs à coût zéro sont un investissement rentable s'ils sont bons. Sur son tableau de chasse, nous retrouvons entre autres : Andrea Pirlo, Paul Pogba, Dani Alves, Emre Can, Hakan Çalhanoğlu, Alexis Sanchez et Arturo Vidal." Avec Marotta, quand une suggestion se transforme en hypothèse, l’affaire devient possible La stratégie du Padrino "L'Inter croit en l'opération Dybala, même si elle devra surmonter quelques difficultés. La première est la volonté du joueur. L'Argentin est lié à Marotta, mais il devra avoir le courage de quitter la Juventus et de se lier à l'Inter. La seconde est économique, tandis que la dernière est technique : un joueur comme Dybala est-il une opportunité, une nécessité ou un surplus ?" "Les Nerazzurri veulent baisser leur masse salariale et Dybala demande un salaire entre 7,5 et 9,5 millions net par saison (les bonus feront la différence). Un chiffre important, surtout pour un club attentif à l'équilibre financier. Mais Marotta a plusieurs cartes à jouer" "La première est l'expiration des contrats de joueurs disposant de contrat imposant : En juin prochain, les Nerazzurri diront au revoir à Arturo Vidal et Matias Vecino, se libérant ainsi de 9 millions de salaire net (6,5 Vidal, 2,5 Vecino). Si le départ d'Eriksen constitue une moins-value, elle représente une économie de 7,5 millions de salaire net supplémentaire. Soit un Total : 16,5 millions d’euros. Marotta dispose également d’une autre carte dans sa poche, en payant à Alexis Sanchez une indemnité de départ à hauteur de 4,5 millions d’euros en fin de saison. Le contrat du chilien expirant en juin 2023, le gain serait de 2,5 millions supplémentaires (le Chilien gagnant actuellement 7 millions nets)." Les fonds pour recruter Paulo Dybala peuvent donc être trouvé, mais en réalité, il sont déjà disponibles "Les suggestions peuvent se transformer en hypothèses et, parfois, en bonnes affaires. Marotta est un maître en la matière et l'Inter attend des développements, et quoiqu’il en soit : Dybala doit faire le premier pas, décider de ne pas renouveler et de partir à Milan." Une Triple Vendetta ? "En effet, le passif entre la Juventus et Giuseppe Marotta remonte à l’automne 2018, où après avoir été mis hors-jeu par le club turinois, le plus charismatique des Administrateurs-Délégués italien a du publiquement et en direct annoncé son départ. La première pièce de son Triplé à en devenir a d’ailleurs été son arrivée chez l’ennemi-juré en décembre 2018. La seconde pièce du triptyque a été le recrutement de celui qui avait remporté trois Scudetti de suite à Turin : Antonio Conte, ancien Capitaine de la Juve et désormais entraîneur à Tottenham La troisième pièce de ce triptyque pourrait être l’arrivée de Paulo Dybala en provenance de la Juventus à l'Inter, cette fois sans un laps de temps court ou assez long comme on put l’être les recrutement de Giuseppe Marotta et d’Antonio Conte Le Padrino finaliserait un "Triplé sans précédent" en dehors du terrain : Un grand manager, un grand entraîneur et un grand joueur, voilà la chaîne parfaite qui, même si elle a été composée dans le temps, pourrait offrir à l’Inter la possibilité de goûter à de nouveaux succès, en ayant le double plaisir d’avoir vu être reniéle rival historique." "Si cela s’annonce difficile, rien n’est impossible, car Marotta a déjà démontré tout son talent et toute son habilité stratégique." L’avis de Fabrizio Biasin "Personnellement, je ne pense pas que ce soit une solution si simple, ni si "géniale". Choisir de miser sur l'Argentin, qui est très fort soyons clairs, - c'est engager 60 ou 70 millions au minimum entre le salaire, les commissions et un contrat pluriannuel. C’est trop risqué même pour un talent comme le sien, surtout au vu de la récente "discontinuité de ces performances…Mais quand même : Pour l'amour du ciel, tout peut arriver. !" Pensez-vous Giuseppe Marotta et le Suning capable de poignarder et d'humilier pour une troisième fois consécutive la Juventus ? En effet, la Vieille Dame paie au prix fort le départ de l'Administrateur-Délégué Nerazzurro! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Si la Gazzetta Dello Sport a lancé la véritable bombe du Mercato, celle-ci étant toujours très bien informée de ce qu’il se passe à l’Inter, son pendant à Turin est Tuttosport et celui-ci confirme également les manœuvres interiste: "L’autofinancement est le mot-clé de la gestion de Suning, cela signifie qu’il faut éviter de procéder à des dépenses folles, mais garantir une dizaine de millions d’euros annuel à Dybala ne parait pas aussi utopique." "Il s’agirait clairement d’une exception, en considérant que le joueur le mieux payé jusqu’à la rupture de son contrat était Christian Eriksen à hauteur de 7,5 millions d’euros. Ces 10 millions d'euros représentent le point d'arrêt des négociations entre la Juve et les agents du joueur.. Ces dix millions pour Paulo serait synonyme d’une fumée blanche." "Dix millions entre un salaire fixe et des bonus représente une somme bien différente comparé aux 7 millions d’euros perçu actuellement plus bonus. Et si la possibilité se présente, un manager avisé comme Beppe Marotta ne la laissera pas passer." L’avis de Fabrizio Biasin "Dybala est-il fort ? C’est évident, il y a deux ans, il remportait le prix du meilleur joueur de Serie A et encore maintenant, il peut se montrer potentiellement létal. Pour l’engager, il faudrait un minimum de 70 millions d’euros : 4 années de salaire brut + les commissions. Est-ce que cela a du sens ? Non car c’est trop risqué." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Nos confrères de Fcinter1908.it ont analysé la qualification de l’Inter en Ligue des Champions, une qualification obtenue grâce au Cygne bosniaque qui n’était appelé qu’à être le remplaçant de Romelu Lukaku sous l’Inter d’Antonio Conte Edin Dzeko/Simone Inzaghi vs Romelu Lukaku/Antonio Conte Finalement, Dzeko a été recruté pour remplacer le belge et il y est parvenu de la meilleure des façons, en allant au-delà de toutes les attentes, il suffit d’analyser ses prestations et surtout ses statistiques. Le plus heureux est Simone Inzaghi qui l’a finalement dans son équipe et plus comme adversaire, lui qui l’a connu dans tellement de Derby Romain. Un présent et un passé récent proche tout en étant aussi éloigné car pour sa première saison en Nerazzurro, Inzaghi a déjà fait mieux que Conte en Coupe d’Europe en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une performance déjà réalisée la saison dernière lorsqu’il était à la tête de la Lazio. Premier ou second ? C’est le terrain qui le dira, car l’Inter ira à Madrid le 7 décembre pour jouer la première place du Groupe. Inzaghi est meilleur en Coupe d’Europe et en course pour le Scudetto en Italie. Après la victoire face au Napoli 3-2, le club n’est seulement qu’à 4 longueurs de la tête du classement occupée justement par l’équipe de Luciano Spalletti et du Milan. Les statistiques ne mentent pas : Après 13 journées, l’Inter de Conte disposait de 30 points contre 28 pour Inzaghi en Serie A, avec 1 point de retard contre 4 actuellement. Les deux équipes ont inscrit le même nombre de buts : 32, pour 10 buts encaissés par Conte contre 12 pour Inzaghi. C’est une certitude, l’Inter d’Inzaghi est bien dans la course pour remporter son second Scudetto consécutif Le mérite en revient aussi aux buts d’Edin Dzeko, arrivé durant l’été pour remplacer Romelu Lukaku à la suite de son transfert imprévu à Chelsea et lui, l'Homme qui devait être considéré comme le symbole du redimensionnement interiste, a décidé de porter sur ses épaules l’équipe en Ligue des Champions 50 Edin est l’auteur de 3 buts et d’une passe décisive en Ligue des Champions en 5 matchs disputés Sur les 13 journées disputées en Serie A, il est l’auteur de 7 buts et de 2 passes décisives. Il a pris part activement à 13 buts en 18 matchs disputés. Le doublé inscrit hier soir lui a permis d’atteindre le palier des 50 buts en Coupe d’Europe : 25 buts sur 60 matchs en Ligues des Champions et 25 buts en 48 matchs en Europa League. Ces statistiques sont explosives pour le bosniaque qui avait terminé la saison écoulée avec seulement 13 buts au compteur pour la Roma. Dzeko a littéralement "annulé" Lukaku parti durant l’été pour 115 millions d’euros pour équilibrer les comptes de l’Inter, un discours similaire d’ailleurs qui a mené au départ d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain. Lorsque l’on pense que Dzeko est arrivé à l’Inter contre une indemnisation de 1,5 millions d’euros en cas de qualification en Ligue des Champions, on peut considérer qu’il s’agit d’un vrai chef d’œuvre dans le plus pur style Marotta qui récolte ses fruits aussi bien en Serie A qu’en Coupe d’Europe Si l’on pousse le vice plus loin, Romelu Lukaku n’a inscrit que 4 buts et délivré une passe décisive pour Chelsea en 11 matchs cette saison, dont un seulement en Ligue des Champions. Si l’on souhaite pousser la comparaison un peu plus loin par contre, Lukaku, en 13 journées proposait, tout de même en Serie A, un bilan de 11 buts et 2 passes décisives pour 4 buts inscrit en Ligue des Champions. S’il est légèrement en avance sur Edin, il y a une importante différence : Les Huitièmes de finale de la plus prestigieuse compétition européenne pour club à disputer en début d’année 2022 Le tacle signé Fabrizio Biasin "12 heures après avoir validé le premier objectif de la saison, l'entraîneur de l'Inter n'a encore attaqué personne, n'a pas parlé d'hypothétiques "wagons" sur lesquels il est interdit de monter, a remercié tout le monde (joueurs, dirigeants, société) en s'excluant de lui-même, et il en a même souri. c'est Incroyable." Selon vous, outre l’impact positif et bénéfique de Simone Inzaghi et Edin Dzeko, le mérite de cette Masterclass revient-il bien à Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...