Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fc barcelone'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Vous y aviez-cru ? Si en effet Don Balon fait référence à l’intérêt de Ronald Koeman pour son compatriote Stefan de Vrij, il est hors de question de voir notre hollandais volant quitter le club "Ces derniers jours, Ronald Koeman, l’entraîneur du Fc Barcelone a aussi tenté sa chance, mais il a dû se résigner face à la prise de position de l’Inter : Il avait demandé l’ancien joueur de la Lazio à sa Direction, convaincu du fait de pouvoir placer le joueur au cœur du projet catalan. Mais après un premier sondage, Laporta, le Président de Barcelone, s’est vu refouler avec fermeté par le mur dressé par l’Inter qui n’a aucune intention de s’asseoir autour de la table pour négocier." Stefan De Vrij est et restera un pilier de l’Inter, n'en déplaise à cette ordure de Raiolaè ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le transfert d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain pourrait représenter le transfert le plus important du club. L’ailier marocain, qui est arrivé à l’Inter l’été dernier pour 40 millions d’euros plus 5 millions de bonus (mais avec un seul à reverser) a été vendu par l’Inter, après une une seule saison, pour une somme de 60 millions d’euros plus 8 millions de bonus facilement atteignable et 3 millions d’euros de bonus supplémentaire plus difficile à obtenir. Si tout va pour le mieux, la vente d’Hakimi sera la vente la plus lucrative de l’Histoire de l’Inter devant celle de Zlatan Ibrahimovic (69.5 millions d’euros versés par Barcelone à l’été 2009, avec Samuel Eto’o compris), Mauro Icardi (58 millions d’euros toujours versé par Paris) et Ronaldo (45 millions d’euros versés par le Real Madrid). Vu les conditions, s'agit-il d'une Masterclass ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Adrien Tsagliotis pour le Journal du Net a interviewé, le 14 octobre 2020, Alexandre Dreyfus, le Ceo de Socios.com. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer cette entrevue ô combien intéressante, pour mieux cerner celui qui est en passe de devenir l'héritier de Pirelli en qualité de Main Sponsor de l'Inter: "Acteur historique du Web français, cofondateur de Winamax, Alexandre Dreyfus combine désormais blockchain, cryptomonnaie et gamification pour aider les clubs de foot à générer des revenus supplémentaires." JDN. Quel est le concept de Socios.com ? "Socios.com est une plateforme qui permet aux clubs et équipes de sport d'augmenter l'engagement de leurs fans et de mieux les monétiser. Le concept s'inspire des "socios", cette catégorie de supporters dans le football espagnol qui participe aux décisions de leur club. Nous permettons aux supporters d'acquérir des Fan Tokens, un actif numérique qui leur garantit une part d'influence et un droit de vote pour certaines décisions." "Nous apportons ainsi une nouvelle source de revenus aux clubs avec lesquels nous travaillons - à l'image du PSG, de la Juventus ou du FC Barcelona, en leur permettant de monétiser leur communauté de supporters à travers le monde. Socios.com fonctionne avec la blockchain et cryptomonnaie Chiliz ($CHZ, ndlr). L'entreprise, basée à Malte, emploie désormais 70 employés, contre 12 en 2018." Comment avez-vous réussi à convaincre ces grands clubs ? "La réalité est que la grande majorité des supporters d'un club ne se trouvent pas dans leur stade. Parfois, ils n'habitent même pas dans la ville ou le pays du club. La question pour les clubs est donc la suivante : comment monétiser cette communauté de fans au-delà de la simple vente de maillots et goodies ? Les places dans le stade étant limitées et les contenus exclusifs proposés aux supporters souvent peu attractifs, ces Fan Tokens représentent une nouvelle source de revenus pour les clubs." "De leur côté, les fans obtiennent une reconnaissance digitale. Plus un fan détient de Tokens – dans une limite maximale définie, plus son influence va être importante. Pour vous donner une idée, nous avons vendu l'équivalent de 1,3 million de dollars lors de l'émission des Fan Tokens du FC Barcelone. Bien entendu, la valeur de ces jetons va fluctuer au fil du temps en fonction de l'offre et de la demande." A quel type de décisions peuvent participer les détenteurs de ces Fan Tokens et comment vous assurez-vous que les clubs respectent le résultat des votes ? "Les clubs s'engagent légalement à respecter la décision des fans à l'issu des votes. Dans les contrats que nous avons les clubs, nous leur demandons de solliciter leurs supporters six à quinze fois par an. Les clubs s'engagent légalement à respecter la décision des fans à l'issue de chaque vote. Les questions posées ne concernent cependant jamais la partie sportive où le club garde entièrement la main." "Par exemple, la Juventus a demandé à ses supporters de choisir la musique jouée dans le stade lorsqu'un but est marqué. Cette musique n'avait pas été changée depuis huit ans ! Le design des bus des joueurs a également été sélectionné par les fans. Contrairement aux réseaux sociaux, les clubs peuvent s'adresser directement à leurs supporters à travers le monde puisque leur appartenance a été validée avec l'achat de cet actif numérique." Dans le futur, quels pourraient être les autres avantages pour les propriétaires de ces Fan Tokens ? "Nous lancerons au cours des prochains mois des fonctionnalités de gamification afin d'augmenter l'engagement sur notre application. Nous afficherons notamment les classements des utilisateurs les plus actifs. Nous pensons aussi créer des espaces de discussion privés pour chaque club qui pourront par exemple être réservés uniquement aux détenteurs d'un certain nombre de tokens. Nous réfléchissons également à d'autres fonctionnalités permettant de récompenser les détenteurs de ces Fan Tokens. Par exemple, notre application pourrait comprendre que deux supporters regardent le match dans un même bar et leur offrir des récompenses. Nous avons d'ailleurs annoncé un partenariat avec Visa et la sortie de notre carte de débit baptisée "I am more than a fan". Ces cartes seront-elles aux couleurs de chaque club ? Quels avantages offriront-elles ? "Il faut d'abord vendre ses Tokens en Chiliz (($CHZ) avant de pouvoir convertir cette somme en euros, bitcoins, etc" "Nous commencerons dans un premier temps avec des cartes estampillées Socios.com pour des raisons de simplicité. Mais l'objectif est d'éduquer les clubs. Par exemple, ces derniers pourraient proposer aux supporters détenant plus de 100 Fan Tokens la possibilité d'obtenir une carte Visa aux couleurs de leur équipe. Cette carte permettrait de profiter de plusieurs avantages en lien avec le club et d'obtenir du cashback. Par exemple, nous pourrions offrir 10% de cashback lors d'un achat chez une marque de sport ou dans un bar où vous regardez le match. Les premières cartes seront envoyées à partir de novembre." Est-il possible de convertir ces Fan Tokens en euros ? "Oui. Pour cela, il faut d'abord vendre ses tokens en Chiliz (($CHZ) avant de pouvoir convertir cette somme en euros, bitcoins, etc. Cette opération n'est volontairement pas réalisable sur notre application mais il est tout à fait possible d'envoyer ses Chiliz sur une autre plateforme puis de les convertir. Afin d'apporter davantage de liquidité à notre écosystème, nous avons d'ailleurs annoncé que ces Fan Tokens seraient bientôt disponibles sur d'autres plateformes de crypto-exchange. Cela devrait également donner de la visibilité à ces jetons dont beaucoup ne connaissent encore pas l'existence. Cette disponibilité devrait aussi apporter de la liquidité à tous ceux désirant faire du trading et qui pourront ainsi utiliser d'autres plateformes que la nôtre. Enfin, c'est aussi un avantage pour les clubs qui pourront plus facilement vendre leurs Tokens au plus grand nombre." Comment vous rémunérez-vous ? "Notre métier est celui d'une marketplace : nous nous chargeons de créer et d'émettre les Tokens pour le compte des clubs puis de les vendre sur différentes plateformes. A l'instar du modèle Apple, nous prélevons une commission moyenne de 30% des revenus générés par les clubs." Outre le football, quels sports visez-vous ? "Nous donnerons la possibilité aux fans d'acheter des Tokens directement sur le site Internet des clubs" Nous avons par exemple créé un Token pour l'UFC. On peut imaginer que ce jeton pourrait donner droit aux fans de sélectionner les combattants. Nous nous sommes également lancés dans l'e-sport où nous avons déjà collaboré avec plusieurs équipes. Même si les fans d'e-sport sont une génération qui dépense généralement moins, l'avantage est qu'ils sont déjà très éduqués en matière de digital. Pour les équipes d'e-sport, les Fan Tokens sont une réelle opportunité puisque, contrairement aux clubs de football, elles n'ont pas beaucoup d'autres sources de revenus. Elles ont aussi moins de contraintes – pas de stars à gérer, et peuvent donc interagir avec leurs communautés de fans plus fréquemment." Comment voyez-vous Socios.com dans cinq ans ? "Nous sommes dans une phase d'apprentissage et il nous reste encore beaucoup à accomplir. L'objectif est évidemment d'acquérir toujours plus de fans afin de faire grandir l'écosystème. Nous visons plusieurs dizaines de clubs dans les prochains mois et, à terme, plusieurs centaines. A l'avenir, mon souhait serait d'intégrer également les partenaires des clubs. Par exemple, un détenteur de Fan Tokens du PSG pourrait bénéficier d'avantages chez Accor, un partenaire du club. L'idée serait de créer davantage de lien entre le club, ses supporters et ses sponsors." "Aujourd'hui, la Turquie est notre premier marché mais voulons continuer à grandir partout dans le monde afin de devenir un partenaire solide dans le domaine du sport et de l'innovation. Je considère Socios.com comme une fintech du sport avant d'être une entreprise de la blockchain. Nous voulons devenir la fintech leader dans le monde du sport et du divertissement." Est-ce qu'il sera possible d'utiliser ces Fan Tokens depuis les applications mobiles et sites Web des clubs ? "D'ici la fin de l'année, nous donnerons la possibilité aux fans d'acheter des tokens directement sur le site Internet des clubs, ce qui devrait nous donner encore davantage de visibilité. L'application Socios.com sera toutefois nécessaire pour utiliser ces Tokens. Nous prévoyons de créer une API permettant de gérer son wallet depuis l'application mobile des clubs." Qui est Alexandre Dreyfus ? Alexandre Dreyfus est un serial-entrepreneur français. Il démarre sa carrière en créant une agence Web qu'il revend à Publicis en 1997. Il crée dans la foulée le guide Webcity à la fin des années 90 puis cofonde le site de poker et paris sportifs Winamax. Il revend ses parts à Patrick Bruel et Marc Simoncini (Meetic) et part s'installer à Malte où il crée Chilipoker en 2006. Il lève l'équivalent de 60 millions de dollars en crypto-monnaie en 2018 pour financer la blockchain et cryptomonnaie Chiliz, spécialisée dans le domaine du sport et du divertissement. Socios.com, une plateforme dédiée à la monétisation et à l'engagement des fans de sport, est la première application de Chiliz. Adrien Tsagliotis - JDN
  4. L’Inter championne d’Italie se prépare pour la saison à venir. Si l’objectif annoncé par Simone Inzaghi est de défendre le Scudetto, hors du terrain, l’objectif de Steven Zhang est de parvenir à trouver un Main Sponsor qui remplacera Pirelli après 26 ans de partenariat. Selon Sky Sport, Socios.com, une plateforme axée sur la technologie du Blockchain (cryptomonnaie) serait en position de favorite. Celle-ci est déjà partenaire de très nombreux clubs parmi lesquels on retrouve le Fc Barcelone, l’Atletico Madrid, le Paris Saint-Germain, la Juventus, le Milan, Manchester City, les Corinthians, et l’Atletico Mineiro, on retrouve également l’équipe nationale d’Argentine Qui est Socios.com ? Socios.com, a comme objectif d’impliquer toujours plus les supporters dans la prise de décisions de leur club, à travers la capacité de voter. Socios.com est d’ailleurs le Main Sponsor de Valence. Il a d’ailleurs émis le Fan Token $VCF qui sera repris sur le maillot du club ibérique. Il s'agit d'un outil qui permet aux supporters d’interagir avec le club. Outre l’Inter, Socios.com sera donc repris également les maillots du club espagnol pour la saison 2021/2022. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le Mundo Deportivo confirme aussi bien les rumeurs relayées par la presse ibérique que la presse transalpine : L’Inter est sur la piste de Sergi Roberto pour remplacer Achraf Hakimi Le contrat du joueur expirera au juin 2022 Le Fc Barcelone avait proposé une prolongation de contrat Celui-ci s’est rétracté en songeant à céder le joueur Du côté de l’Inter, le club s’est, en premier lieu, mis en relation avec l’entourage du joueur qui a confirmé l’information. Si Manchester City avait frappé à la porte à plusieurs reprises: "L’hypothèse de l’Inter est confirmé par tous. Pour le joueur, évoluer en Italie signifierait payer moins de taxe, donc disposer de meilleurs conditions économiques." Valideriez-vous cette transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Si la décision a été, de prendre en premier lieu des vacances avant de passer à la prolongation des contrats et si Simone Inzaghi considère Marcelo Brozovic comme intransférable, la situation devrait se corser à l'avenir Révélation de la Repubblica "Le contrat du meneur arrivera a échéance en juin 2022 et les négociations sont, pour l’instant, en stand-by. Beaucoup d’équipes sont intéressées par le croate, surtout Barcelone et Manchester United qui sont disposés à débourser 30 millions d’euros pour s’offrir le joueur." Si Marcelo refuse de prolonger, songeriez-vous à le vendre dès cet été, ou à le perdre gratuitement en juin prochain ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, selon la presse catalane et Calciomercato.com, l’Inter aurait l’intention de recruter Philippe Coutinho. En effet, le Fc Barcelone serait ouvert à la négociation Révélation de Calciomercato.com "A Barcelone, Coutinho dispose encore d’un long contrat qui viendra à expiration au 30 juin 2023, ce qui pourrait faciliter son départ du club Catalan. En effet, le Président Laporta est ouvert à l’idée d’un départ, via un prêt mais avec l’insertion d’un droit de rachat. Le tout, sans que le club n’ait à toucher aux dispositions contractuelles actuelles." Trop beau pour être vrai ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. On ne parle, hélas pas de Jessica, mais de Jordi Alba : Selon Il Mundo Deportivo, des premiers contacts ont eu lieu entre l’Inter et la Direction catalane. Avec le départ de Young et, le départ plus que probable de Kolarov, l’Inter a l’obligation d’intervenir sur l’aile gauche. Les noms en lice de la Direction Nerazzurra sont ceux de Marcos Alonso et Emerson Palmieri. Mais selon il Mundo Deportivo, l'Inter est attentive à la situation entourant Jordi Alba. S’il est sous contrat jusqu’en 2024 avec Barcelone, et s’il reste un joueur indiscutable de l’équipe de Ronald Koeman. Il y a lieu de prendre en considération les déclarations du Président Joan Laporta, qui a décidé de diminuer la masse salariale pour offrir un second souffle au Club: Mis à part Lionel Messi et André Ter Stegen, personne n’est assuré de rester. Partant de ce constat, l’Inter a décidé de passer à l’offensive pour Jordi Alba, même s’il a récemment affirmé que son intention était de finir sa carrière en Catalogne. Mais s’il il souhaite concrétiser cet objectif, il devra renoncer à une partie de ses émoluments. L’Inter, forte du régime fiscal proposé via le Décret Croissance, pourrait tenter de séduire le joueur, en insérant également des contreparties techniques Fantasme journalistique selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, c’est l’information de la journée : le milieu de terrain du Milan Ac, Hakan Çalhanoğlu, qui était en fin de contrat au 30 juin 2021, va rejoindre l’Inter Milan Transfert Gratuit Comme le révèle La Gazzetta Dello Sport, Çalhanoğlu va rejoindre l’Inter : Le joueur va signer un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros, accompagné d’un million d’euros de bonus. Selon la Rosea, le joueur devrait endosser le numéro 11 ou le numéro 21, étant donné que le numéro 10 Nerazzurro est celui de Lautaro Mais comment est né la transaction ? Le milieu de terrain turc demandait, au Milan, 5 millions d’euros, alors que les Rossoneri n’en proposaient "que" 4. Les Nerazzurri ont décidé de contenter le joueur et son agent, Gordon Stipic, qui l’avait proposé à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Hakan aime la Ville de Milan et ne souhaitait pas la quitter Pour l’Inter, après avoir "perdu" Eriksen, Les Nerazzurri avaient un "vide à combler" au poste de Mezzala gauche, c’est ainsi que la négociation a vu le jour. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, Hakan Calhanoglu est le joueur avec le plus d'occasions créées (98) parmi les 5 plus grands championnats européen. Il devance d'ailleurs Memphis Depay, très récemment recruté par le Fc Barcelone! S’il va de soit que tout le monde, l’Inter en premier, souhaite le retour sur le terrain de Christian Eriksen, il était impératif de procéder au recrutement d’un joueur proposant un "profil similaire" en cas de forfait définitif de notre international danois. Partant de ce constat, jugez-vous que l’opération éclaire menant à Hakan Çalhanoğlu comme une réussite, un pari osé à relever ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. En effet, l’agent de Lautaro Martinez, Alejandro Camano, s’est livré au quotidien catalan Sport sur la situation relative au Toro Argentin Evolution constante "Nous sommes très serein, nous devons avant toutes choses régler la question Inter." Barcelone ? "C’est évident que cela lui plairait, qui n’aimerait pas jouer à Barcelone ? Mais personne ne m’a appelé. J’ai une excellente relation avec Allemany, mais il n’y a rien à quoi nous ne pensons pas." Les offres précédentes "Je ne sais pas ce qu’il s’est passé l’année dernière avec Lauti. Il m’a raconté que son ancien agent lui avait parlé de Barcelone, mais que tout était confus. Mon travail est à présent de connaitre la situation du projet interiste et d’écouter les offres qui arriveront. Pour l’instant, nous sommes bien où nous sommes, nous verrons par la suite." Le coût du joueur L’Inter qui a fixé le prix à 90 millions d’euros ? Cela me semble exagéré. Tout à un prix, mais il me semble que l’Inter n’a jamais parlé de cession. Nous verrons la situation de l’Inter durant le mercato." La prolongation ? "Il y a eu l’offre, mais pour l’instant, nous avons répondu que nous sommes bien avec la situation actuelle." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. En effet, Diego Simeone s’est, à présent, positionné en première ligne pour attirer l’attaquant argentin de l’Inter Révélation de Tuttosport Le risque que Lautaro Martinez se transforme une nouvelle fois comme un tourment lors de ce Mercato est concret, un peu comme cela s’est passé, il y a un an, avec le Fc Barcelone,mais les sirènes proviennent de Madrid. Et si le Real reste toujours une variable à ne pas perdre de vue pour diverses raisons, l’Atletico a lancé ses principaux signaux en direction de Milan pour courtiser l’attaquant argentin. Le facteur Simeone Pour y parvenir, le club a immédiatement l’artillerie lourde, soit Diego Simeone qui a remporté sa seconde Liga, il y a quelques semaines, en état à la tête de l’Atletico. L’entraineur argentin va d’ailleurs prolonger son contrat jusqu’en juin 2024, mais comme cadeau pour cette prolongation, la cerise sur la tortue serait l’arrivée du Toro qui apporterait force et jeunesse dans son secteur "En Espagne, il se dit que le Cholo a déjà commencé à discuter avec le Toro à travers des appels et des messages échangés sur Whatsapp." La position de l’Inter Dès les premiers jours du mois de mai, le Directeur Sportif Piero Ausilio, accompagné d’Alejandro Camano, le nouvel agent de Lautaro, s'est envolé à Madrid afin de prendre connaissance des intentions du Real et de l’Atletico envers le joueur. Les Blancos semblent très intéressé par le joueur, au point d’avoir présenté une offre avoisinant les 90 millions d’euros : 60 millions + le solde de ce que l’Inter devait pour Achraf Hakimi à l’Inter, contre 9 millions d’euros pour le joueur. Mais l’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête du club ont changé les visions du club L’intérêt reste vif du côté de l’Atletico qui, jeudi dernier, avait envoyé une délégation à Milan pour débuter une phase de contacts préliminaire avec l’Inter. Pour l’Inter, Lautaro reste intransférable, toutefois, si un club souhaite l’arracher au club, il devra débourser au moins 90 millions d’euros ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le club champion d’Espagne a envoyé l’une de ses délégations, chez le Champion d'Italie, dans le cadre du recrutement de Lautaro Martinez. Révélation de Tuttosport En plus de Simone Inzaghi, l’Atletico Madrid s’est présenté hier à Milan. Une accélération décidée par le nouveau Champion d’Espagne visant Lautaro Martinez, après une tournée exploratrice dans la capitale espagnole de Piero Ausilio et Alejandro Camano, l’agent du Toro et l’agent d’Achraf Hakimi. La position de l’Inter Hier, Marotta, Ausilio et Baccin ont rassuré Simone Inzaghi sur le fait que le noyau restera compétitif et que l’argentin ne partira qu’en cas d’offre considérée impossible à refuser. Ce concept d’offre à un prix : 90 millions d’euros, soit la même somme qui fut évoquée pour Martinez lors des échanges, il y a un an, avec le Fc Barcelone. Cette somme, en temps de pandémie, serait exceptionnelle et il faut se rappeler que l’Inter devra, en cas de vente, en reverser 10% au Racing Avellaneda. En cas de vente l’Inter devrait donc reverser quelques millions d’euros en plus des 25 millions d’euros qui avaient été déboursés lors de son acquisition. Actuellement, Lautaro "pèse" sur les comptes que 11,6 millions d’euros. L’après Lautaro ? Si l’équipe coachée par Diego Simeone vient à faire sauter la banque, Ausilio et Baccin ont coché deux noms pour succéder au numéro 10 Nerazzurro : Luis Muriel qui a été l’auteur de 26 buts la saison dernières, dont 22 uniquement en championnat Donyell Malen qui présente un profil différent du colombien, mais qui rappellerait Lautaro pour son âge (22 ans) Soit un joueur prometteur qui pourrait aussi devenir, dans le futur l’Homme de la plus-value. Le fait qu’il soit représenté par Mino Raiola est, en ce sens, une certitude. Céderiez-vous Lautaro pour 90 millions d'euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. La Juventus, le Fc Barcelone et le Real Madrid n'ont peut de rien: S'ils risquent l'exclusion de toutes compétitions européennes, après s'être attirées les foudres d'Aleksander Ceferin, le Président de l'UEFA, ceux-ci ont décidé d'assigner l'Uefa et la FIFA devant la Justice Européenne, pour violation des règles européenne sur la libre concurrence. "La Super League assigne l'UEFA et la FIFA pour violation des lois européenne sur la concurrence sur renvoi du Tribunal de Madrid. Le cas de la Super League sera discuté à la Cour Européenne de la Justice." Telle est l'annonce de l'organisme européen à travers son compte Twitter officiel." L'objectif des trois clubs est de continuer à aller de l'avant sur ce projet, et de s'informer sur le fait de la légalité du comportement des plus hautes institutions du football mondial et européen: A savoir, si la libre concurrence est enfreinte. Vaut mieux, pour les trois rebelles que l'Europe leur donne raison.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Il y a un peu plus d’une année, Lautaro Martinez était au cœur de l’actualité mercato. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, Lautaro était lié à une clause libératoire de 111 millions d’euros, une clause sur laquelle l’Inter s’était appuyée pour repousser les avances du FC Barcelone. Cette clause pourrait, à présent, également repousser les intentions du club madrilène de l’Atletico Madrid, lui aussi étant en proie à d’importante difficultés financières suite à la crise économique découlant du Covid-19. Tout repose sur Lautaro "En janvier, l’Inter était parvenue à trouver un terrain d’entente pour prolonger le contrat jusqu’en 2024, en doublant le salaire de l’argentin. Toutefois, le changement d’agent a ralenti l’opération même si cela ne compromettra pas l’issue du dossier." "Il reste à présent à voir si Lautaro se sentira convaincu et concerné à 100% par le nouveau projet ou si celui-ci souhaitera évaluer d’autres pistes. Rien n’est déjà forgé dans le marbre actuellement." Du côté de l’Inter, le club ne décrochera pas le cornet téléphonique en cas d’offre inférieur à 80-90 millions d’euros Le saviez-vous ? Pour l’Inter, trois joueurs sont intransférable dans l’absolu : Nicolò Barella, Romelu Lukaku et Alessandro Bastoni. Concernant le Diable Rouge, celui-ci a été extrêmement et agréablement surpris par l’initiative de Simone Inzaghi, qui a été de le contacter très rapidement afin de lui faire part de son projet. Un projet auquel le Diable Rouge aurait adhéré! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Brand Finance a dévoilé son rapport 2021 relatif au classement de la valeur marchande des clubs de football. Le Real Madrid est à nouveau couronné comme le club étant le mieux valorisé, il est suivi par le Fc Barcelone et Manchester United. Les positions sont d’ailleurs restées inchangées comparée à 2020 Si l’on analyse uniquement la Serie A, aucun club ne figure dans le Top 10. Brand Finance assignant à la Juventus une valeur de 565 millions d’euros, soit une chute de 16% comparé à 2020. Elle est d’ailleurs la première équipe italienne de ce classement. On retrouve ensuite l’Inter à la 14ème place. La Beneamata a vu sa valeur chuter de plus de 18%, pour atteindre 381 millions d’euros contre 466 millions d’euros en 2020. Toutefois, l’équipe dispose d’une valeur d’entreprise à hauteur de 986 millions d’euros. Le Milan Ac connait la seconde perte la plus importante avec une chute vertigineuse de 35% en dégringolant de la sorte de 7 places au classement et pour pointer à 153 millions d’euros. En revanche, sa valeur d’entreprise a gagné 15% pour pointer à 338 millions d’euros. Les Rossoneri ne sont pas les seuls à connaitre une chute assez importante : -26% pour le Napoli qui pointe à 139 millions d’euros (-3 place). Il cale également en valeur d’entreprise pour pointer à présent à 423 millions d’euros. -40% pour la Roma qui passe 204 millions d’euros à 121 millions d’euros. -33% pour sa valeur d’entreprise pour pointer à 220 millions d’euros. -28% pour la Lazio qui pointe à 90 millions d’euros contre les 127 millions d’euros de 2020. A noter concernant le club laziale une augmentation de sa valeur d’entreprise : +19% (132 millions d’euros) Au total, les clubs de Serie A occupent la quatrième place en termes de valeur moyenne de leur marque (241 millions d’euros) Ils devancent seulement la France et sa Ligue 1 (76 millions d’euros de moyenne) dans le Top 5 des grands championnat. Devant les italiens, on retrouve : La Liga et ses 501 millions d’euros La Premier League et ses 394 millions d’euros La Bundesliga et ses 272 millions d’euros ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. RMCSPORT/AFP - L'UEFA a annoncé ce mercredi l'ouverture d'une enquête disciplinaire officielle sur le Real Madrid, le Barça et la Juventus Turin après la tentative de création de la Super League. Ces trois clubs sont les seuls à ne pas avoir annoncé leur retrait officiel du projet. L'UEFA a engagé mercredi des poursuites disciplinaires contre le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin, les derniers des douze promoteurs de la Super League à refuser de renier ce projet de tournoi privé. Mettant à exécution les menaces formulées vendredi contre les trois mutins, l'instance européenne a nommé des "inspecteurs éthiques et disciplinaires" chargés de mener cette enquête, "en relation avec le projet d'une soi-disant "Super League'", a-t-elle annoncé dans un communiqué. L'enquête visant le Real, le Barça et la Juve pourrrait durer un mois annonce Tariq Panja du New York Times. Les trois clubs qui n'ont pas renoncé officiellement à la Super League risquent une suspension jusqu'à deux ans de Ligue des Champions. "De plus amples informations sur ce dossier seront communiquées en temps utile", ajoute l'UEFA, sans préciser quelle "potentielle violation du cadre légal de l'UEFA" est reprochée aux trois clubs. Parmi l'éventail de sanctions disciplinaires prévues par les statuts de l'organisation, les plus lourdes pour les clubs sont donc "l'exclusion de compétitions en cours et/ou de compétitions futures" et, pour les dirigeants, "l'interdiction de toute activité relative au football". En annonçant dans la nuit du 18 au 19 avril leur propre Super League privée, à la veille d'une réforme très attendue de la Ligue des champions, ses douze promoteurs ont chamboulé le football européen et menacé l'existence même de l'UEFA. Le retrait progressif des six participants anglais, au bout de 48 heures, a entraîné l'abandon du projet, et neuf des mutins ont finalement accepté vendredi dernier leur réintégration par l'UEFA en contrepartie de sanctions financières modérées, et de la promesse de ne plus recommencer. Mais le Real Madrid - dont le président Florentino Perez avait pris la tête de la Super League -, le FC Barcelone comme la Juventus Turin ont toujours refusé de déposer les armes, et défiaient encore l'UEFA samedi en dénonçant ses "pressions et menaces incessantes". ®Mathieu Idiart avec AFP
  17. Dès aujourd’hui, Steven Zhang et la Direction italienne vont procéder à des rencontres individuelles pour proposer aux joueurs de ne pas percevoir les mensualités du mois de novembre et de décembre dernier. Ceux-ci ayant déjà fait l’objet d’un précédent report. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, cette épargne ne serait pas définitive : les joueurs pourront percevoir leurs salaires via un report pour la saison à venir. Zhang va parler de façon individuelle avec chaque joueurs aujourd'hui, mais cette thématique sera débattue également après la rencontre face à la Roma, soit ce jeudi. Il ne s’agit pas d’une convention collective étant donné que la situation est différente pour chaque joueur. Toutefois, si ces deux mensualités ne sont pas versées dans le courant de cette saison, l’Inter épargnera 25 millions d’euros brut. Zhang et la Direction vont donc exposer les problèmes financiers du club, et les joueurs seront libres de renoncer aux deux mois. Le Plan B Etant donné que les possibilités de refus semblent minimes, l’Inter a déjà prévu un plan B : Procéder à une modification contractuelle individuelle qui permettra au club d’alléger son bilan lors de la clôture de ce dernier au 30 juin, tout en confirmant aux joueurs que ceux-ci percevront ensuite ce qui leur ai dû. La sensation est que ce plan B ne fera pas l’objet d’un accord trop difficile. Et même si la thématique économique reste de mise, étant donné que le club devra faire l'objet d'une réduction de 15% du cout de sa main d’œuvre, celle-ci passe au second plan : Les joueurs veulent savoir quel sera le projet sportif de la saison à venir. Zhang et la Direction devront donc leur faire comprendre si Antonio Conte restera sur le banc. Ils souhaitent savoir si le projet d’équipe sera de partir à l’attaque de la seconde étoile, comme déclaré publiquement au lendemain du Scudetto, ou s’il leur sera demandé de rester dans le Top 4. Les joueurs, toujours placés en première ligne, voudront aussi connaitre les intentions européennes et savoir si l’Inter pourra disputer ou pas une Ligue des Champions de haute volée. De son côté, Antonio Conte a déjà fait savoir qu’il ne veut pas interrompre le projet Inter. Il va parler avec Zhang après avoir rencontré les joueurs. Antonio souhaite faire la lumière sur les objectifs et la continuité du projet technique. Il exigera la conservation de 5 intouchables : Romelu Lukaku, Lautaro Martinez, Nicolò Barella, Achraf Hakimi et Alessandro Bastoni. Pour lui, le projet doit rester ambitieux, même s’il sera difficile à atteindre. Le saviez-vous ? Selon Tuttosport, l’équipe a pris contact avec les représentants de l'association des joueurs, l’Assocalciatori. Tous ont écouté le discours présidentiel et personne n’a pris la parole. Après une réunion, on semble se diriger vers un refus unique de la part de l’équipe. Le Tweet de la journée signé Maurizio Pistocchi Il m’a été rapporté que le prêt de 275/300 millions d’euros en provenance d’Oaktree/Bain arrive. Il permettra de respecter les échéances : 50 millions d’euros au 28 mai et 50 millions d’euros au 28 juin. La demande de diluer dans le temps les salaires est une procédure similaire à celle proposée par la Juve, Barcelone et la Roma. Elle représente une épargne de 25 millions d’euros. 100 millions d’euros sont destinés au Mercato. Tous les grands joueurs resteront. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Lautaro Martinez s’est livré à Libero dans un entretien à cœur ouvert et sans le moindre filtre. Voici la déclaration du Champion d’Italie argentin : FC Barcelone "Oui c’est vrai, il y a eu une réelle possibilité concrète. Mais nous avions fini tard la saison, il y a eu les problèmes liés au Covid et j’ai décidé de rester et je te dirais par chance, car c’était la bonne décision." Le Real Madrid "Croyez-moi, je n'en sais absolument rien. J’ai vu que cette chose est apparue, mais je me félicite du moment présent et je ne pense à rien d’autre. Je veux bien terminer la saison." La prolongation "Je ne sais pas si c’est déjà le bon moment, mais nous y travaillons avec le club, mon agent parle avec la Direction et un accord sera trouvé. Je suis serein, je vis au jour le jour. En plus, je suis trop content d’être ici et de faire partie de ce projet." Le club et la thématique des salaires "Il est clair, vu le moment que nous traversons, que je discuterai avec le club pour trouver une solution. Nous devons tous comprendre cela." Êtes-vous en colère ? "Mais pourquoi, nous sommes vraiment très serein, nous sommes concentré sur ce qu’il se passe sur le terrain." Antonio Conte "Il n’y a jamais eu de tensions avec lui, à la limite des discussions, car elles sont utiles pour grandir et lui cherche toujours à exploiter le maximum de chacun, même à l’entrainement. Il vit le football d’une façon particulière, il m’ a appelé après la Coppa America et nous nous sommes immédiatement compris. Il m’a beaucoup fait grandir, j’espère qu’il restera, nous avons tous fait de très grands pas en avant avec lui. Il me plait, mais s’il vient à partir, je resterai un joueur de l’Inter et je continuerai à travailler pour l’Inter." Son arrivée à l’Inter "L’Atletico Madrid et le Borussia Dortmund me voulaient. Un jour j’ai parlé avec Ausilio, Zanetti et Milito et j’ai compris que Milan représentait la solution idéale pour moi. La bonne ville au bon moment. Et je ne me suis pas trompé. J’y aime tout depuis le premier jour, le club et les tifosi." Le jeu de l’Inter "Nous cherchons toujours à jouer avec la balle au sol, nous tentons de la faire circuler sur le terrain de la même façon que nous la faisons circuler à l’entrainement et nous étudions énormément nos adversaires. Et même si on nous dit que nous jouons mal, nous avons tout de même 13 points d’avance sur le second… Imaginez comment jouent les autres !" Romelu Lukaku "Il est plus fort que moi, je lui donne seulement un coup de main. C’est le meilleur, je le ferais venir avec moi à Bahia Blanca pour jouer au Basket, comme ça nous l’emporterons aussi." Christian Eriksen "Il s’est tellement entrainé, il a étudié et il s’est mis à disposition, c’est un grand professionnel." Moment-clé "Cela a été très difficile après l’élimination en Ligue des Champions, nous avons parlé et nous nous sommes regardés tous dans les yeux. Nous avons trouvé la clé du problème." Le Saviez-Vous ? Notre Toro a été questionné par Fabrizio Biasin : Quel est le défenseur de Serie A qui t’a fait le plus souffrir cette saison ? La réponse est éloquente : "Stefan De Vrij à Appiano Gentile !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. AFP - L'UEFA a annoncé vendredi toute une série de sanctions, notamment financières, à l'encontre de neuf des douze clubs à l'origine du projet avorté de Super Ligue, après un accord avec ces derniers qui "s'excusent" et reconnaissent "une erreur". Ces neuf écuries, les plus promptes à s'être désolidarisées du projet de compétition privée dissidente de la Ligue des champions, devront notamment renoncer à 5% des revenus qu'ils devaient obtenir lors des compétitions européennes pour une saison. Le cas des trois autres clubs (Juventus Turin, Real Madrid, Barcelone), qui "refusent de renoncer" à la Super Ligue et risquent des sanctions plus lourdes, sera étudié prochainement par les instances disciplinaires de l'UEFA, a annoncé la confédération européenne. "En acceptant leurs engagements et leur volonté de réparer le trouble qu'ils ont causé, l'UEFA veut mettre ce chapitre derrière elle et avancer dans un esprit positif", a souligné le président de l'instance Aleksander Ceferin, dans un communiqué, insistant sur le fait que "la même chose ne peut pas être dite pour les (trois) clubs qui restent engagés dans la dénommée +Super Ligue+", des cas que "l'UEFA gèrera en conséquence". Les neuf clubs ayant renoncé au projet - Tottenham, Arsenal, Manchester City, Manchester United, Chelsea, Liverpool, Atlético Madrid, Inter Milan, AC Milan - ont accepté toute une série de "mesures de réintégration". En plus de renoncer à 5% des revenus de compétition UEFA pendant une saison, ils verseront 15 millions d'euros transformés en donation à des "communautés locales" du football européen, s'engagent à participer aux compétitions UEFA pour lesquelles ils se qualifient et s'engagent également à verser une amende de 100 M EUR s'ils cherchent à disputer un jour une compétition "non-autorisée". Ils vont par ailleurs rejoindre l'Association européenne des clubs (ECA), qu'ils avaient quittée au moment de leur fronde. Il s'agit là des premières sanctions officielles contre les clubs sécessionnistes, qui ont enflammé le football européen le 19 avril en lançant leur projet de Ligue quasi-fermée, avant de se raviser deux jours plus tard pour la plupart d'entre eux, face au tollé international et à la fronde des supporters. © 2021 AFP
  20. C’est une information en provenance d’ESPN : L’UEFA est prête à infliger des sanctions disciplinaires importantes envers les clubs qui ont adhérés à la Super Ligue Européenne Selon ce dernier, la volonté de l’UEFA est de punir les clubs dissidents, mais également de sanctionner de façon extrêmement sévère les clubs qui se considèrent toujours comme faisant parti de la compétition avortée: L’UEFA a, en effet, échangé avec les 12 clubs pour parvenir à définir une sanction minimale envers les clubs qui ont décidé de ne pas poursuivre l’idée de se projeter plus loin dans la Super League Les 7 clubs qui sont déjà parvenu à un accord sont: Arsenal, L’Atletico Madrid, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham A son niveau, l’Inter est sur le point de parvenir à un accord, même si celui-ci n’a pas encore été formalisé. Pour les quatre autre clubs, ceux qui ont maintenu leurs positions, en se maintenant aux commandes de la Super League, l’UEFA pourrait faire usage d’une sanction discipline extrêmement lourde suite à la violation de l’Article 51 qui établit qu’ aucune formation entre clubs affiliés, directement ou indirectement, et faisant partie de plusieurs fédérations affiliées à l’UEFA ne peut être établie sans l’autorisation de l’UEFA. Ces quatre clubs dissidents: Le Real Madrid Le Fc Barcelone La Juventus Le MIlan Ac devraient faire l’objet de la peine maximale : L’exclusion durant deux saisons de l’UEFA Ligue des Champions ou de l’UEFA Europa League Cette information est également confirmée par Sky Sport qui fait état que les clubs italiens se verront aussi sanctionné par la FIGC. Comme pour l’UEFA, ceux qui se considèreront toujours intégrés au projet Super Ligue feront l’objet de très lourdes sanctions Et c’est là que l’idée d’obtenir le prêt et le soutien d’un nouvel investisseur financier en échange d’une clause de loyauté à l’UEFA prend tout son sens ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Lautaro Martinez a été l’un des grand artisans du Scudetto interiste. Le premier de sa carrière, ce qui lui a valu d’être interviewé sa presse nationale Son interview à Espn Argentina "Quand je suis parti de la maison, de Bahia Blanca, j’avais tant de rêves et d’objectifs en tête. Je savais que cela allait me couter tant d’efforts, mais tous ces efforts, un jour, allaient porter leurs fruits. Cet objectif me rend fier du point de vue personnel et familial: Comme je l’ai toujours dit, ma famille est très importante pour moi. Aujourd’hui, je vis en Italie, j’ai 23 ans, j’ai une fille : La vérité est que la vie m’a changé et m’ donné le smyle." "Je continue sur ce chemin car mes parents m’ont vu grandir ainsi : Je vais de l’avant en cherchant à corriger mes défauts et m’améliorer : Ce qu’il se passe ces derniers jours, avec la victoire de mon premier titre, m’a provoqué une grande émotion." La carrière de Lautaro "Je rêvais de cela depuis que j’étais enfant : Gagner un titre avec l’Inter, un aussi grand club en Italie, être les meilleurs, car cette année, je crois que nous étions les meilleurs, est une émotion à vivre : J'en suis très fier." "Aujourd’hui, je suis en compétition avec Cristiano Ronaldo et d’autres joueurs, je suis tous les jours avec Zanetti et je suis équipier, en équipe nationale de Messi. J’ai 23 ans et c’est bien de pouvoir faire ce que j’aime. Je m’amuse et je profite à chaque instant. Je profite du fait de pouvoir endosser le maillot de l’Inter, de l’Argentine, ce sont des rêves." "J’ai fait la fête à la maison avec ma famille: Ma fille, ma femme, et sans autres personnes. Pour moi c’était une fête extraordinaire, mais il y a aussi les Tifosi qui te soutiennent quotidiennement et qui te sont très proche. C’était particulier car c’est mon premier titre et c'est quelque chose que l’on n’oublie pas." Les Tifosi et le Real Est-ce que les Tifosi de l’Inter sont similaires à ceux du Racing ? "Ici, le football se vit d’une façon similaire l’Argentine : C’est la même passion. Cela faisait onze ans que l’Inter ne parvenait plus à gagner un titre et je crois que ce qu’il s’est passé m’a confirmé ce que je pensais." Le Real Madrid ? "Concrètement, il n’y a rien eu. Lorsque j’étais chez les jeunes du Racing, ils m’ont voulu à deux reprises. La première fois c’était lorsque Solari entrainait l’équipe B. Je ne me sentais pas à partir loin de Bahia Blanca." "La seconde fois, je jouais peu et ils m’ont proposé un contrat : J’ai dit non car je ne me sentais pas prêt et je voulais devenir un joueur important dans le football argentin. Ensuite, j’ai décidé de rejoindre l’Inter car je me suis senti prêt : C’était le bon moment pour faire le saut en Europe." Barcelone "J’étais proche de Barcelone, c’était quelque chose d’important pour moi, mais finalement, les Blaugrana ont connu des problèmes économique et j’ai décidé de rester à l’Inter. J’ai abordé cette année en cherchant à grandir et par chance, j’ai gagné ensuite le Scudetto." "J’ai parlé avec Messi et et c’était une belle opportunité pour moi, j’ai été vraiment proche de Barcelone, mais je suis resté à l’Inter et j’ai continué à m’entrainer : Par chance, j’ai eu le temps de prendre ma décision et elle a été bénéfique vu que j’ai remporté un titre à présent. Messi était très serein, il me demandait quelle était ma situation et pas grand-chose d’autres, car nous parlions de lui." Diego Milito "Je suis triste qu’il soit parti du Racing car je crois que Diego était très important pour le club : Pour nous, ses équipiers, il était important comme footballeur, même aussi lorsqu’il a terminé sa carrière. Je n’ai pas aimé lorsque l’annonce est parue, j’ai toujours eu de bons rapports avec lui." "Je me souviens que lorsque Milito était arrivé en 2014, je l’observais énormément. Il était sur le terrain une heure avant l’entrainement pour s’entrainer sur ses contrôles, sur les phases de conclusions, sur les un contre un : J’ai beaucoup appris de Diego en l’observant énormément : Il n’était pas le plus rapide, mais il avait un grand contrôle orienté qui lui permettait de prendre le meilleur sur le défenseur." Pour être une légende du Racing, vous devez revenir et remporter le titre ? "Je l’espère, c’est un rêve que j’ai dans le coin de ma tête: Je suis parti et le Racing est devenu champion. Diego y est parvenu avant même son départ, je dois le remporter à deux reprise pour l’égaler." Gabriel Batistuta Que pensez-vous lorsque Batistuta déclare que vous êtes son héritier ? "J’en suis fier, les comparaison ne me plaisent pas, mais cela fait plaisir qu’une personnalité telle que lui dise ce genre de chose. Je continue à travailler et à grandir et j’espère qu’un jour, je pourrais arriver à faire ce qu’il est parvenu à réaliser, même un peu plus. J’étais très petit lorsqu’il jouait, je ne l’ai vu que très peu, mais, objectivement, j’ai regardé tellement de vidéos." La Serie A "Je crois que le championnat italien est l’un des plus difficile du monde à jouer : Il est très tactique, j’ai dû travailler énormément lorsque je suis arrivé en Italie. Les entraineurs travaillent beaucoup sur l’aspect tactique, c’est très difficile lorsque tu as ton adversaire qui recule et qu'ils défendent avec 5 joueurs. Je devais grandir et jouer plus rapidement. J’ai compris comment prendre le temps pour tromper l’adversaire ou pour réaliser une passe en profondeur : Tu as très peu de temps pour penser à la passer." Son interview à Tyc Sport "Je suis content du moment que je vis actuellement et pour le Scudetto que nous avons remporté. Une équipe, l’avait remporté depuis beaucoup de temps. Cela faisait 10 ou 11 ans que l’Inter n’avait plus remporté de titre : Je pense que nous avons réalisé un travail optimal durant ce championnat. Nous sommes méritoirement champion vu ce que nous avons proposé durant l’année et vu notre avantage sur les poursuivants." "Je pense que le Calcio te fait grandir énormément car tu travailles beaucoup sur la tactique. Cela m’a fait grandir de faire face à des équipes qui jouaient avec 5 défenseurs en me laissant très peu d’espace. J’ai obtenu, cette année, un bon temps de jeu à chaque match et c’était très important : J’ai grandi physiquement et footballistiquement et j’en suis fier. Je considère cette année comme l’une des meilleures en termes de croissance footballistique lorsque l’on analyse les questions tactiques et physiques." "Le calcio est très difficile, les défenseurs sont grands et rugueux. Toutes les équipes évoluent quasiment avec cinq défenseur et il est très difficile de trouver de l’espace. J’ai énormément travaillé pour savoir me démarquer pour recevoir le ballon, dribbler ou tirer au but." Romelu Lukaku "Nous avons réalisé un excellent travail ensemble, le fait que nous soyons proche aide. Nous avons grandi grâce à l’entraineur : Pour nous c’est important d’en avoir un comme lui : Il te fait t’améliorer quotidiennement, il a envie de faire grandir les joueurs sous les aspect tactiques, physiques et footballistiques. Les résultats : Les buts et les assits sont le fruit du travail quotidien." La vie privée "J’ai une famille à 23 ans : Cela a changé ma vie et mon mental : Je ne me sens pas être une autre personne, mais je suis tout de même différent de celui que j’étais avant : Je ressens que je suis plus mur dans de nombreux aspect de la vie quotidienne : Cette année a été difficile pour nous, mais nous avons obtenu quelque chose de très positif : L’arrivée de ma fille m’a fait énormément de bien." Milito Bis "J’ai beaucoup appris de Diego : Lorsqu’il est arrivé, je commençais à être convoqué par Diego Cocca pour m’entrainer en équipe premier. Je suis reconnaissant envers Diego pour tous ses appels et ses paroles. Les personnes ne le savent pas, mais il m’a toujours appelé lorsque les choses ne tournaient pas bien, lorsque je vais bien, il ne me sonne pas (il sourit). Il me parle, me conseille, me donne son opinion, je lui suis très reconnaissant pour toute ce que j’ai vécu et partagé aussi avec lui lorsque de la période où nous partagions le vestiaire." Messi "Chaque fois que l’on se voit, on échange, on se connais, on joue ensemble depuis quelques temps en équipe nationale : Il sait comment je bouge tout comme je sais comment il peut le faire lui." La Coppa America 2019 "Le travail défensif m’a été très utile. Dès l’instant où l’entraineur (Conte) est arrivé à l’Inter, il m’a demandé de réaliser tant de choses en phase défensives et aujourd’hui j’y parviens naturellement car j’ai grandi énormément sous cet aspect : J’en suis très satisfait." Le Saviez-vous ? Selon Partidazo de Cope , le Real Madrid serait en pleine négociation directement avec le joueur argentin: Il n’y aurait, pour l’heure, aucun contact avec l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Lorsque Antonio Conte est interrogé sur son futur à l’Inter, celui-ci se montre toujours très diplomatique : "Il y a le temps pour faire les évaluations tous ensemble." L’entraineur Nerazzurro est le très grand artificier de ce 19ème Scudetto, au point tel que la légende Arrigo Sacchi, l’a contacté, par écrit, à travers les colonnes de la Gazzetta Dello Sport Reste à Milan "Cher Antonio, Tu as été un de mes joueurs en Nazionale : Un excellent athlète avec des valeurs éthiques et morales de très haut niveau. Nous sommes devenu ami et j’ai suivi toute ta carrière d’entraineur. Ton Inter a gagné avec mérite, même si la situation n’était pas simple, vu l’absence du Président qui est comparable à l’absence du chef de famille, de plus, il y a eu aussi d’autres problèmes. Tes joueurs se sont améliorés individuellement grâce au travail et au jeu d’équipe : Tous ont appris à ne jamais abdiquer, tous ont sui l’exemple que tu leur as donné. Tu as donné ta vie pour le Calcio et tu as donné tout de toi-même également pour l’Inter. C’est une grande réussite qui ta consenti à l’emporter malgré la très grande Juve. J’espère que tu vas continuer ton travail avec les Nerazzurri et que tu parviendras à réaliser l’entreprise de transformer l’Inter en une star internationale. Ce sera ton défi à venir: Toutefois, l’Histoire nous dit que l’Inter a remporté en 56 ans une Coupe des Clubs Champions ou une Ligue des Champions, tout comme la Juve en 36 ans. Le Milan, en 32 ans, a remporté 5 coupes des champions en pratiquant un football généreux et offensif dans un style européen. Il te serait opportun de suive l’exemple des gagnants : Le Bayern, Liverpool, le Real Madrid, Barcelone. En Europe, on gagne surtout grâce à l’équipe qui domine le jeu. Je ne sais pas comment va investir la propriété, mais je connais tes grandes qualités d’entraineur : Antonio, tu dois avoir confiance en toi et en tes extraordinaires capacité didactiques. Il te suffit seulement de te montrer attentif à acquérir des joueurs qui se doivent d’être avant tout des professionnels généreux avec des valeurs humaines similaires aux tiennes. En Europe, on gagne généralement grâce à l’équipe, au pressing et à un football offensif et collectif.Je te souhaite du bon boulot et beaucoup de chance, Grand Antonio." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. En effet, deux journalistes du New York Times, Tariq Panja et Rory Smith ont procédé à la reconstitution de la rébellion emblématique des grands clubs européens. Une rébellion qui aura été gérée de main de maître par Aleksander Ceferin, le Président de l’UEFA, dont le but était de retrouver immédiatement une certaine normalité. Révélation de Calcio&Finanza Selon le quotidien américain, tout a débuté dans la journée du 15 avril, lorsque Javier Tebas, le Président de la Liga et Joan Laporta, le numéro un de Barcelone, se sont rencontrés afin de célébrer la victoire aux élections du second à la Présidence du Club catalan Mais au lieu de s’agir d’un moment festif, l’évènement a immédiatement pris une tournure déplaisante : Laporta avait informé Tebas que 12 clubs bien connus (parmi lesquels l’on retrouve l’Inter, la Juve et le Milan) allait donner vie à la Super League Dès cet instant, Tebas a immédiatement appeler Ceferin pour tirer la sonnette d’alarme, en provoquant un court-circuit entre les Managers, les Fédérations et les Clubs de toute l’Europe : Le Président de l’UEFA a sonné immédiatement à Andrea Agnelli, qui en sa qualité de Président de l’Eca, l’avait informé et rassuré la veille qu’il ne s’agissait purement et simplement de bruit de couloirs Agnelli, selon le New York Times, n’a pas répondu à Ceferin, qui est aussi le parrain de sa fille. Le Président européen avait d’ailleurs écrit à la compagne du Président de la Juventus en l’informant de l’urgence de la situation. En retour, Agnelli aurait finalement répondu qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Ceferin suggéra alors de diffuser un communiqué conjoint, mais Agnelli lui avait demandé du temps : 30 minutes. Délai obtenu, selon le New York Time, Agnelli se mura ensuite dans le silence en se rendant indisponible Entre les journées du jeudi jusqu’au samedi, le cellulaire de Ceferin est toujours resté actif. Dimanche midi, le Président de l’Uefa avait eu vent des noms des 12 clubs : les anglais : Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester City et Tottenham Hotspur; les italiens Inter, Juventus, Milan; les espagnols Atletico Madrid, Barcelone, Real Madrid Ceferin apprends également que les clubs n’ont pas joué le même rôle, et ils n'ont pas pesé de la même façon dans la balance Les Managers de City, de Chelsea, mais aussi de l’Atletico Madrid – par exemple, n’ont été seulement informé vendredi, de la tournure des évènement qui était désormais actée. Ils ont informé le Président de l’UEFA qu’ils n’ont eu qu’une seule journée pour se décider. De leurs côtés, le Bayern Munich et le Paris-Saint-Germain ont refusé d’y adhérer Pour être clair, celui qui a été le moteur principal est Florentino Perez, mais comme le New York Time l’explique, la zone de guerre combattue allait être celle d'Outre-Manche: Les clubs anglais, car sans eux, il était impossible de donner vie au projet Après la diffusion du communiqué parue dans la nuit de dimanche à lundi, Aleksander Ceferin a immédiatement téléphoné au Président de la Fifa Gianni Infantino, mais il s’est surtout et ensuite longuement entretenu avec Oliver Dowdne, le Responsable du Sport et de la Culture du Gouvernement anglais qui lui a assuré que l’Exécutif de Boris Johnson allait faire quelque chose pour bloquer cette initiative Ce n’est pas un hasard si le Premier Ministre est intervenu quelques instants après, à la télévision, pour se déclarer contraire à l’initiative. De plus, en coulisse, le Gouvernement Johnson a mis la pression sur Manchester City afin qu’il abandonne le projet, avant de passer à l’offensive, mardi, avec l’effet escompté sur les Blues d’Abramovich et sur les Citizens Les Citizens ont décidé de se retirer du projet, ce qui a fait vaciller tous les autres, en déclenchant ainsi l’implosion du projet, seulement 48heure après sa naissance Le reste de l’Histoire est connu : Les clubs se sont retiré et chacun s’est excusé. De plus certains dirigeants ont fait savoir qu’ils n’avaient pas été mêlé aux discussions. Si l’UEFA accueille de nouveau ses dissidents, il y aura quoiqu’il arrive des conséquences, voire des sanctions. Ceferin s’est donné le temps jusqu’à ce vendredi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. En effet, le destin des Champions d’Italie SORTANT et des deux grands d’Espagne est, à présent entre les mains de l’UEFA. En effet, si Aleksander Ceferin a accueilli à nouveau à bras ouvert les clubs qui ont tourné le dos à la Super League: "Nous avions 235 clubs sur 247 de notre côté... et maintenant nous en avons 244", la Juventus, le Fc Barcelone et le Real Madrid n’en démordent pas, en refusant de quitter le projet contestataire Et Ce vendredi, au cours d’un conseil exceptionnel, l’exécutif de l’UEFA pourrait avoir la main lourde: Selon le Corriere, deux sanctions sont à prévoir Une lourde amende pour les dommages liés à l’image causé à Nyon Et/ou Une année bannie des coupes d’Europe. Ce qui est considéré comme la solution la plus extrême selon un proche du numéro Un slovène et du Président de la FIGC Gabriele Gravina Les punchlines de la semaine "Où était la Juve, il y a 15 ans ? En Serie B" - Aleksander Ceferin "Ces dernières années, la Juventus a été éliminée par Lyon, Porto et l’Ajax. L’autre jour, elle a perdu face à l’Atalanta et elle a seulement deux points de plus que le Napoli et risque de ne pas qualifier en Ligue des Champions : Qu’est-ce qu’elle fouttrait en Super League." - Stale Solbakken, sélectionneur national de la Norvège Préparez le Pop-Corn les amis! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Marco Materazzi, héros du Triplé 2010 et Champion du Monde 2006, s’est livré à Il Mattino sur la fin de saison actuelle en Serie A Ligue des Champions "Qui va aller en Ligue des Champions ? Je vois mal la Juventus. Ces dernières semaines j’aurais pensé que le Milan allait perdre des points, mais il conserve à la place un rythme élevé et il mérite d’aller en Ligue des Champions. L’Atalanta tourne à plein régime. La Juve est celle que je considère comme la pire. La prochaine journée pourrait s’avérer très importante avec Napoli-Inter et Atalanta-Juventus." Genarro Gattuso Comme je perçois Gattuso ? "Comme toujours, comme le seul et vrai Rino. Il a déjà prouvé à Milan qu’il pouvait faire sans énormément de fonds et sans en perdre sa dignité. Il à faire preuve de patience et il a accepté l’appel du Napoli." "Et malgré tous les problèmes qu’il a connu ces deux dernières saisons, il a su relancer l’équipe qui traversait une période très difficile. Il y a un an, il a remporté la Coupe d’Italie, je pense que le Napoli est l’équipe qui propose le meilleur football de tout le tournoi." Construction de l’arrière "Partir de supposition ne me fait rend pas dingue, mais dans le cas du Napoli, je le fais concrètement: A mon époque, l’objectif était de passer les 40 mètres , c’était suffisant pour y aller. A présent, on est passé à 90 mètres car tout le monde presse haut. Et si tu fais face à une équipe bien organisée comme l’est Barcelone, tu dois être encore plus attentif, car il suffit de deux passes pour être devant ton but et pour te faire mal." Duel d’Entraineurs "Ce sera la rencontre de deux Fuoriclasse du banc : Le Napoli et l’Inter ont deux objectifs, deux philosophies de jeu très différents, mais les entraineurs vivent les matchs d’une façon très similaire. Ce sera une belle rencontre même si l’Inter n’est pas aussi étincelante en équipe." "Rino et moi avons grandi ensemble: Il suffit de penser que je l’appelle mon fillot et lui mon petit père. Mais lorsqu’il y avait sur le Derby, on ne regardait pas à qui on faisait face: C’était la guerre sur le terrain et nous avions tous les deux un caractère très fort." Pensez-vous également que le Top 4 sera composé de l’Inter, du Milan, de l’Atalanta et..... du Napoli ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr