Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fcinter1908.it'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

14 résultats trouvés

  1. Nos confrères de Fcinter1908.it se sont livré sur l’analyse de la rencontre opposant l’Inter au Real Madrid, une fois la défaite absorbée "Cela doit être dit haut et fort : Hier, l’Inter ne méritait absolument pas de perdre. Nous attendions une grande réponse après le sévère scepticisme entourant le partage à Gênes et elle est arrivée. Le début de la rencontre a été excellent, joué tête haute et sans avoir peur d’un adversaire de tout premier niveau. L’équipe était organisée et solide dans chaque secteur, l’équipe d’Inzaghi a même donné la sensation de pouvoir l’emporter, mais hélas, cela ne s’est pas déroulé de la sorte." "Aux points, un match nul aurait été bien plus juste, probablement que l’Inter était un peu fatiguée et l’épilogue a été le plus cruel possible: Une défaite qui fait mal mais qui enseigne : Les Nerazzurri devront faire un trésor de cette rencontre afin d’éviter d’autres désagréable désillusions pour le reste de la saison." "Inzaghi peut tout de même avoir le sourire. C’est paradoxal, mais l’estime de soi, après un faux-pas de ce genre, peut aussi augmenter. De retour chez soi, chaque joueur pourra se remémorer le déroulement du match et regretter ces situations où une plus grande attention aux détails aurait pu assurer une fin différente. Cette défaite, 0-1, est plus dure à admettre de part les occasions gâchées, comme ce fut le cas l’année dernière et plus récemment à Gênes : En attaque, le manque de concrétisation fait défaut." "L’Inter crée beaucoup mais ne marque pas assez. C’est d’ailleurs son principal ennemi, lorsqu’il faut jouer à armes égale face aux autres grandes équipes : Il faut également mieux gérer son énergie et parvenir à faire un résultat face à des équipes qui sont à sa portée. Ce qui a rompu l’équilibre d’une fin de match sans histoire réside dans un autre facteur : Carlo Ancelotti avait inévitablement de bien meilleures opportunités sur le banc, avec des remplaçant d’un niveau bien supérieur à ceux de Simone Inzaghi." "Si Vidal ne sa’est pas montré aussi désastreux que l’année dernière, il ne s’est pas montré aussi incisif que souhaité : Dumfries reste encore une personnalité mystérieuse et Correa est tombé dans le piège de la défense adverse qui se l’était mise en poche. D’autre part, l’entraîneur adverse a tiré le meilleur de ses bijoux : Camavinga et Rodrygo, ils sont su se mettre en évidence face à un milieu de terrain lessivé de l’Inter : Leur combinaison est d’ailleurs à l’origine du but décisif." "Il faudra faire preuve de patience." Confirmation de Mario Sconcerti "L’Inter d’Inzaghi est bien meilleure en Coupe d’Europe, même si elle a été refroidie par le jeune Rodrygo […] Le Real a été longtemps dominé […] La réalité est que l’Inter a plus risqué de l’emporter que de perdre. La partie apporte un fond de vérité : L’Inter a techniquement le niveau de la Ligue des Champions. Elle conserve ses chances intactes de rester compétitive surtout après la défaite du Shakhtar." Et vous, quelle est, à présent, votre analyse à froid ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Federico Pastorello était présent hier au siège de l’Inter. S’il a immédiatement été questionné sur une crainte d’un départ de Romelu Lukaku, son déplacement professionnel était tout autre: "La rencontre s’est bien déroulée, nous avons fait le point de plusieurs situations." Confirmation de Fcinter1908.it présent sur place L’Inter peut-être rester sereine pour Lukaku ? "Oui, c’est évident: Romelu est en vacances, et il le mérite vu ce qu’il a réalisé, Il n’y a pas de problème. L’attention médiatique reste sur Lukaku : Je peux vous dire aussi que d’autres clubs le veulent, mais lorsqu’il y une transaction, il faut 2 volontés sur trois, en supposant que l’une d’elles soit la volonté de l’acquéreur : Il faut la volonté du joueur ou du club qui le possède. S’il manque deux volontés sur trois, je peux vous dire que c’est comme vouloir la lune, mais la lune ne s’achète pas." Vous êtes ici pour Lazaro ? "Non, je suis venu pour parler de Keita, de sa situation." L’Inter est-elle intéressée par son retour ? "Oui, elle évalue la situation: Tout dépendra des départs qui auront lieu." Etes-vous optimiste ? "Nous verrons bien, Inzaghi le connait très bien." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une information de nos confrères de Fcinter1908.it qui s’est penché sur la situation de de la pépite française : Lucien Agoumé En effet, l’Inter de Simone Inzaghi sera différente de celle proposée par Antonio Conte. En effet, l’objectif déclaré de Steven Zhang n’est pas le Scudetto, ce qui pourrait offrir du temps de jeu à certains jeunes joueurs prometteurs méritants. Selon Fcinter1908, l’Inter a confirmé à l’agent de Lucien, Djibril Niang, quel est le plan mis en place pour son poulain: "Sauf en cas d’offre indécente, le joueur débutera la mise au vert sous les ordres de Simone Inzaghi qui analysera s’il pourra faire du jeune Nerazzurro, le Vice-Brozovic. Ce sera à l’entraineur à définir s’il lui sera possible de l’intégrer dans un système de rotation." Si tel est le cas, Agoumé restera à Milan car l’Inter est certaine de disposer d’un jeune joueur différent de ceux dont elle dispose dans son vivier. Pour l’Inter "Lucien est le jeune le plus talentueux, un joueur spécial à faire grandir à la maison… le tout avec l’aval d’Inzaghi." Si l’objectif annoncé n’est qu’une façade pour la presse, pensez-vous que Lucien Agoumé a les épaules assez solide pour intégrer le milieu de terrain Nerazzurro ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, si hier l’information de la journée était le départ d’Antonio Conte, un petit détail est passé inaperçu : La présence de Tullio Tinti, l’agent d’Alessandro Bastoni. Dans l’attente de découvrir qui sera le nouvel entraineur de l’Inter, l’agent du joyau italien est revenu aujourd’hui au siège milanais, dont la thématique à l’ordre du jour était : La prolongation du contrat de Bastoni avec une revalorisation salariale. Selon Fcinternews.it voici comment se présente le futur contrat de l'internationale italien: 2,8 millions d'euros la première année plus bonus (pour atteindre en juin 2024, les 4millions d'euros) Soit 3,2 millions d'euros pour sa seconde année de contrat et 3,5 millions d'euros pour la suivante. Selon les dernières indiscrétions de Fcinter1908.it, après avoir régularisé la situation de Bastoni, l’Inter se penchera sur la prolongation du contrat de Lautaro Martinez Un signal positif selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. S’agit-il d’un indice, d’une erreur ou d’une simple volonté de différencier les images de l’Inter et du Milan ? En effet, sur le site de la Super League Européenne, on retrouve l'Ac Milan avec le Giuseppe Meazza Mais concernant l’Inter, si celle-ci est présentée avec sa nouvelle armoirie, elle est également présentée avec son nouveau stade. En effet, il est particulier de voir que le stade inséré dans la photo est celui du Projet Populous alors que celui-ci n’est pas encore déclaré vainqueur face au projet de Manica. Selon nos confères de Fcinter1908.it, Populous est nettement favori à la victoire finale…. Pensez-vous qu’il puisse s’agir d’une "simple" erreur ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Selon Titan Sport, La Famille Zhang change ses plans, et cela n’affecte pas uniquement l’Inter, mais également tous les investissements non essentiels, et ce, y compris le football. Comme le révèle Titan Sport, le Jiangsu est officiellement en vente, mais il est en vente gratuitement : Il suffira à l’acquéreur de débourser un seul penny pour acquérir le club champion de Chine en titre, à l’unique condition d’assurer la responsabilité des dettes estimées à 500 millions de Yen, l’équivalent de 63,77 millions d’euros, et la plus importante partie des salaires impayés. Si ce scénario est catastrophique, il n’est pas néanmoins cataclysmique étant donné que le pire scénario aurait été sa dissolution. Celle-ci n’est toutefois pas à écarter dans le cas où Suning ne parviendrait pas à rejoindre un accord d’acquisition pour le début de la saison 2021. Selon les médias chinois, le Gouvernement municipal de Wuxi se serait montré intéressé, mais pour l’heure, il n’y a pas encore d’accord. Le désengagement avéré de Suning Le retrait de Suning n’est pas un cas isolé, mais il fait partie d’une réduction globale et les signaux ne sont plus équivoques : Il y a eu la rupture de l’accord des droits liés à la Premier League (700 millions d’euros l’été dernier), la suspension de la diffusion de la Serie A pour non-paiement des droits de la part de PPTV, le groupe télévisuel de Suning, "si l’Inter est confrontée à d’importants soucis financiers, le retrait de son propriétaire est déclaré… Mais il ne s’agit là que de la pointe visible d’un gigantesque iceberg." Stop Gouvernemental Comme le réfère Fcinter1908.it : "Dans une économie où chaque mouvement des capitaux est surveillé, les investissements vers l’étranger se doivent d'être avalisés par le Gouvernement chinois. Le fait que l’utilisation des ressources est rentable doit être prouvé" "Les chinois ont sous-estimé les difficultés liées à l’industrie sportive du football, une lenteur financière s’est créée pour des investissements jugés nécessaires. Bien sûr, le Covid a crashé tous les plans, mais il n’est pas le seul en cause." "Durant des années, l’avancée chinoise semblait inarrêtable, avec l’acquisition de clubs dans tous les championnats : Inter, Aston Villa, Southampton, Sochaux, le Slavia Prague, West Bromwich. Mais tous les investissements se sont avérés être de véritables bains de sang jusqu’à l’intervention du Gouvernement qui a dit Stop." "Le Parti n'a plus trouvé d’avantages significatifs en son sein pour soutenir une utilisation énorme et imprévisible des ressources. De plus, l’écart entre le football européen et chinois ne permet pas aux clubs européens d'être utilisés comme moyen véhicule pour lancer les talents locaux à l'étranger." Le Salut via la BC Partners ? Longtemps jugé inadéquate par les tifosi, la BC Partners pourrait-elle "sauver" l’Inter ? En effet, selon Sport Mediaset, le groupe britannique a offert 800 millions d’euros plus bonus. Il s’agit du groupe qui reste le plus intéressé pour s’offrir l’actuel leader de Serie A. "Comme le démontre la mise en vente du Jiangsu, le football ne rentre plus dans les programmes ni dans les plans d’investissements du Suning et de la Famille Zhang." Steven Zhang, tombé amoureux de l’Inter, pourra-t-il inverser la tendance ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer la feuille de notes de Daniele Mari, le directeur de FcInter1908.it, suite au match nul entre l’Inter et la Fiorentina. Titulaires HANDANOVIC 5,5 : Le tir de Vlahovic est très beau, mais il reste surpris. Comme Skriniar. SKRINIAR 5 : Trop naïf et un peu spectateur sur l’action de but de la Viola. Il accompagne Vlahovic comme lorsque l’on accompagne un enfant à l’école. Mais l’enfant l’a puni ici. DE VRIJ 6,5 : On lui a changé ses équipiers en défense, mais lui ne se laisse pas piéger et gère comme toujours de façon impeccable. BASTONI 6 : Une grande personnalité. Il prend ses responsabilités et s’impose dans les actions. Auteur de quelques erreurs de jeunesse, mas cela peut arriver, comme ce soir. Boateng l’a dominé trop facilement une série de fois. D’AMBROSIO 5 : Il semble plus à son aise dans la ligne de trois. Lorsqu’il doit apporter un apport offensif, il est inévitablement trop prévisible et facilement marquable. VECINO 5 : Trop mou. Dans une soirée comme celle d’aujourd’hui, il aurait dû mettre tant de fois le pied, il se balade sur le terrain de façon un peu trop hasardeuse, on se demande parfois s’il n’est pas trop perdu sur la pelouse. BORJA VALERO 7 : L’Inter, en prise avec un nombre de défection, a remis son sort dans ses pieds et ses idées. C’était son meilleur match au milieu de la saison. Et il le fait justement contre sa Fiorentina. BROZOVIC 6,5 : Grande passe décisive pour Borja Valero. Il lui a laissé les rênes du milieu et s’est effacé mais il est parti, comme toujours, à la recherche de ses équipiers. BIRAGHI 5,5 : Il fait que des centres, dans toutes les positions. Les vrais dangers de la Fiorentina sont venus de son secteur. Trop juste. LUKAKU 5 : Un copier coller de sa rencontre face à Barcelone. Il se crée des balles de buts et les ratent de façon incroyable. L’erreur face à Dragowski est trop grave. LAUTARO 6: Il marque mais son but est annulé pour une question de centimètre. Il est moins brillant, mais il était un danger constant pour la défense de la Viola. Le banc POLITANO 5 : Entrée horrifique. Il perd la balle qui coute l’égalisation et il ne parvient pas à tenir le ballon. Auteur de quelques fautes précieuses. Se déplace sans idée sur le terrain. Agoumé : Non côté Le coach CONTE 6 : Il avait tout pour rentrer à la maison, cette fois-ci aussi. Avec une formation en état d’urgence et c’est peu de le dire. Arrive la baffe en fin de match. Il doit travailler sur le mental pour que les siens puissent tuer le match. Et il devra le faire à domicile, face au Genoa, sans Brozovic et Lautaro. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer la "Pagelle di Daniele Mari", le Directeur de Fcinter1908.it suite à la défaite de l’Inter, au Meazza, face au Fc Barcelone Titulaires HANDANOVIC 6: Barcelone crée bien plus de danger que prévu. Ce n’est pas qu’il pouvait faire mieux sur les buts, le tir d’Ansu Fati embrasse littéralement le poteau GODIN 6: Il a la malchance d’être l’auteur de l’assist sur le but de Perez. Rencontre disputée à son réel niveau, dommage… DE VRIJ 6: Il ne fait pas face à Messi et Suarez, du moins au début. Mais Les réservistes de Barcelone ont le niveau de la Ligue des Champions comparé à la Serie A italienne. Ils l’ont fait souffrir, mais lui n’a jamais abdiqué et a même sonné à de multiples reprises la charge. SKRINIAR 6: Toute la défense a été mise à rude épreuve face à un Barcelone libre dans sa tête malgré ces absences. Il était contraint de temps à autres à marcher afin de pouvoir récupérer. D’AMBROSIO 6: Il a le mérite d’être à la base de l’action qui mène à l’égalisation, en lançant Lautaro Martinez. Si l’on parle de créer une supériorité numérique sur son aile, force est de constater que ce n’est pas son rôle. VECINO 5: Trop, vraiment trop hors du match. Présence terne au milieu du terrain, bien trop peu présent aussi dans la surface adverse BORJA VALERO 5,5: Le milieu de terrain est lui-même en souffrance. Mais il a tenté d’occuper le poste de chef d’Orchestre, hélas ses instruments allaient à un rythme réduit. BROZOVIC 5,5: Soirée compliquée et peu Epic. Il se présente en décembre avec le témoin allumé au niveau de la jauge d’essence. Il a tenté de se rattraper de temps en temps avec Classe, mais il est clairement épuisé. BIRAGHI 5: Peu de centre, aucune action remarquable. Faible au milieu de terrain, remplacement inévitable. LAUTARO 8: Auteur d’une partie sensationnelle. Les défenseurs de Barcelone n’ont jamais su le contenir. Conserve le ballon tel un Colosse, impossible de songer à le vendre. Le Délice du Meazza face à un Barcelone qui a vu l’étendue de son talent LUKAKU 5,5: Il a marqué, c’est vrai. Mais en seconde mi-temps, il était aussi lourd que des rochers. Les buts étaient amplement à sa portée, au final, ils condamneront l’Inter à disputer l’Europa League. Banc LAZARO 5: Son entrée confirme les difficultés déjà visible face à la Roma. Pas sur de lui et n’a eu de cesse de se tromper dans ses choix. POLITANO 5: Monté au jeu pour couvrir toute l’aile. En fin de compte, les boulevards s’ouvrent dans son secteur. Il a également raté un but. Mauvais ESPOSITO 6: Comparé aux deux autres changements, on ne peut pas lui imputer de désastre. T1 CONTE 6: L’équipe est littéralement rongée jusqu'à l’os. Il aligne en fin de match tous les attaquants avec le signe du désespoir. Il faut à présent lui donner les renforts pour le Championnat. Impossible de faire plus dans le contexte actuel. ®Antony Gilles - Internazional.fr
  9. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer la Pagelle de Daniele Mari, le Directeur de Fcinter1908.it suite au partage de point entre l’Inter et la Roma Titulaires Handanovic 6 : La Rome quadrille bien le terrain, mais ne se créer aucune réelle balle de but, il était pratiquement un spectateur Godin 7 : Sa meilleure partie sous le maillot de l’Inter, avec le Derby. Le signe que El Jefe aime les grands matchs. Rien n’est passé de son côté et ses clients en sont ressorti plus qu’incommodé De Vrij 7 : Un seigneur en défense, le vrai seigneur de la défense. Il gère extrêmement bien les situations, comme un agent de police en plein contrôle de la circulation. Toujours au bon endroit au bon moment Skriniar 7 : Le contraire de De Vrij. Il n’est pas aussi subtil et ne propose pas trop le même style. Il aime dominer et il l’a fait ce soir. Même à la dure lorsque cela s’avérait utile. Candreva 5,5 : Touché par un coup reçu dans le dos en fin de première mi-temps, mais il n’avait pas impressionné jusque là. Vecino 5,5 : Comparé à ses derniers matchs, il était plus en retrait dans le jeu. Ce soir il a joué un peu de façon errante. Il a eu l’occasion pour se refaire une santé, mais Mirante lui a refusé le but. Borja Valero 6 : Il a tenté de venir en aide à Brozovic en phase de construction, mais lorsque la Roma pressait de façon intense, il était mis en difficulté. Lorsque le rythme redescendait, il avait son mot à dire. Brozovic 6 : Pellegrini ne l’a pas quitté, et il était lassé d’un marquage aussi strict. Cela s’est vu, il était facile de comprendre ses expressions, cela l’a beaucoup limité. Biraghi 5 : Trop timide. Quelque centre au milieu, mais c’est bien trop peu Lautaro 6 : Duel sans exclusion de coup avec Mancini, mais les défenseurs à présent le craignent, reculer quand il prend le ballon. C’est un signe qu’une étape a été franchi. Certains choix dans la surface sont toutefois dommageables. Lukaku 5,5 : Autre duel d’hommes, cette fois entre Lukaku et Smalling. Il aurait pu punir Mirante en première mi-temps, il offre à Brozovic une balle à mettre au fond, mais le croate se toile. Ce sont ses deux réels faits d’armes. Le banc Lazaro 5,5 : Il entre dans un match un peu éteint. Et si le match en question est Inter-Roma, c’est que quelque chose ne tourne pas rond. Auteur de quelques appuis léger, il se reprend ensuite un peu. Asamoah 5,5 : Un autre joueur qui doit reprendre le rythme des matchs. Il a aussi parfois été puni sur les courses de ses adversaires. D’Ambrosio : Non côté T1 Conte 6 : L’équipe a été contrainte au minimum syndical, nous sommes déjà arrivé à avoir des joueurs adaptés. Ils doivent tenir bon, on ne peut leur demander plus. Il suffisait de convertir l’une des différentes occasions obtenues. Elle n’était pas apte à maintenir le rythme de forcené typique à Conte. Cette équipe, avec ces interprètes, ne peut le garantir. Deux joueurs manquent tellement au milieu du terrain… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Nouveauté pour Internazionale.fr qui propose la "Pagelle di Daniele Mari", le Directeur de Fcinter1908.it suite à la victoire de l’Inter sur la Spal Titulaires HANDANOVIC 6: La Spal n’a jamais tiré au but. Sur son unique occasion, le ballon se retrouve au fond des filets D’AMBROSIO 6: Quelques approches un peu trop désinvoltes sur ses sorties, lors d’un match satisfaisant DE VRIJ 6: Petagna est un bœuf, mais il est habitué à l’entrainement avec Lukaku. Il l’a bien contenu SKRINIAR 5,5: Il reste comme un cône sur le slalom de Valoti, il anticipe le jeu au pied des attaquants, ce qui lui permettait de les bloquer dans le passé, mais cette fois-ci, il a été grillé. CANDREVA 6,5: Centre à tout va. Lui est Lazaro ont apporté une certaine constance. Il a retrouvé la confiance, la forme et aussi la précision. Son assist pour Lautaro est une vrai pépite GAGLIARDINI 5,5: Plus en difficulté comparé à ses équipiers, pour rentrer dans le rythme du match, un peu timide lorsqu’il s’agissait d’appuyer les actions offensives BROZOVIC 7: L’authentique phare de cette Inter. Toutes les actions passent par lui, il se dévore aussi un but. C’est incroyable de le voir disputer toutes les rencontres de la première à la dernière minute de jeu avec très peu de rendement négatif. Un milieu de terrain total. VECINO 6,5: En grande croissance. Match après match, et aussi dans l’environnement des matchs en eux même. Il retrouve de la confiance et de la conviction LAZARO 6,5: Une certitude définitive dans le noyau de Conte. Il a joué dans un poste qui n’est pas le sien, mais il n’en a pas été impacté. Il marquait toujours l’adversaire sans faire preuve de timidité. LAUTARO 8: Un phénomène. On peut lui pardonner l’indécision seul face à Berisha. Il inscrit deux buts d’un attaquant pure race. Les sirènes de Barcelone augmentent. Marotta prépare la fronde. Altobelli a déclaré qu’il n’y a que Messi, actuellement, qui est plus fort que Lautaro. Je l'ai jugé meilleur que Neymar....et si je n'étais pas si fou ? LUKAKU 7: Jamais rien d’inutile, jamais il n’a pensé qu’à lui-même. Il crée des occasions, mais surtout, il crée du jeu. C’est un attaquant vrai qui ne se perd pas dans l'égoisme typique des attaquants pure ratte. Une autre partie avec un P majuscule. Banc BIRAGHI 6: Entre pour faire face au forcing de la Spal, qui par chance n’a pas eu lieu BORJA VALERO, GODIN: Non côté T1 CONTE 8: L’Inter est de nouveau Capolista. Il doit compter le nombre de ses joueurs, mais l'Inter est un broyeur, elle broye le jeu et les occasions, elle sait aussi souffrir...... Toutes les caractéristiques typique d'Antonio Conte ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. A match exceptionnel, bilan exceptionnel, voici le bulletin de notes proposé par Fcinter1908.it Titulaires HANDANOVIC 7: Il a tout sauvé face à Masopust, avec une parade qui vaut autant que les buts de Lautaro et de Lukaku. Un homme providentiel. GODIN 7: Sa meilleure rencontre sous le maillot de l’Inter, avec celle du Derby, toujours ponctuel, toujours dans l’anticipation : Un professeur DE VRIJ 6: Moins impérial que lors des dernières sorties et pas uniquement pour son intervention sur le penalty SKRINIAR 6: Nous ne sommes pas habitué à voir le danger venir de son secteur. Il devait fatiguer plus son adversaire pour parvenir à gérer chaque initiative tchèque CANDREVA 6,5: Une moto en mouvement. C’est vrai qu’il s’est planté sur certains choix faciles, mais il a créé tant de danger et est inclus dans des actions dangereuse : Une certitude retrouvée VECINO 6: Des débuts kif-kif jusqu’à aller chercher un jaune évitable. Ensuite il a pris de l’assurance au fil des minutes avant de rentrer dans le match de façon active BORJA VALERO 6: Une partie de 6,5 mais il aurait pût coûter avec son ballon perdu la Ligue des Champions à l’Inter. Il a très bien joué durant 60 minutes. BROZOVIC 6,5: Forcé à couvrir une zone plus importante, ce qui lui a fait perdre en lucidité, mais les actions les plus importantes continuent à passer par ses pieds BIRAGHI 5,5: Trop timide. N’a pas aidé Skriniar et son aile a trop souffert. Comparé aux avancées de Candreva qui sont une toute autre histoire…Rien de positif LUKAKU 9: Une rencontre monstrueuse. Dominée en long et en large, il passe sur les adversaires comme un char d’assaut, puis il offre un bijou d’assist pour le doublé de Lautaro. Un joueur de malade LAUTARO 9: Un phénomène. Il n’est pas étonnant que Messi le recommande et le veuille à ses côtés. Qui sait jusqu’où il peut arriver, qui il deviendra… Banc GAGLIARDINI 6: Entré lors du Sprint Final pour faire reposer Borja Valero et pour laisser le terrain et sa géométrie à Brozovic. ESPOSITO, LAZARO 6: Ils ont apporté leurs contributions à l’assault final. T1 CONTE 8: Un but annulé suivi d’un penalty pour le Slavia, cela aurai tué un éléphant mais pas son Inter qui est revenue sur le terrain et s’est créée 10 occasions de but. Un Caractère typiquement à la Conte. A présent, on ne compte plus les éloges. Validez-vous ce système de cotation ? Aimeriez-vous le voir retranscrit à l'avenir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. "La Juve est prévenue, l’Inter de Conte n’a peur de personne"…Telle est l’analyse de Fcinter1908.it à quelques jours du Derby d'Italie "Il y a eu de nombreuses spéculation suite à l’absence de Romelu Lukaku dans les heures précédant Barcelone-Inter. Mais il semblerait que le joueur belge ait été préservé en vue du match face à la Juventus. Quasi comme si la rencontre face au Blaugrana représentait un gouffre dont il faut se débarrasser rapidement pour se concentrer sur le réel objectif : Les Bianconeri de Sarri." "Mercredi toutefois, il n’a fallu que quelques minutes pour comprendre que cette théorie était erronée : L’Inter s’est présentée au Nou Camp séduisante et insolante, avec la meilleure formation possible, sans faire le moindre calcul. Car Antonio Conte connait uniquement la "Pédale sur l’accélérateur."." "Les Nerazzurri ont agressé leurs adversaires dès les premiers instants du match, et l’ouverture du score était tout sauf imméritée. Pour la légitimer, on retrouve une organisation de jeu quasi parfaite en première mi-temps, la condition physique aura eu un impact inévitable dès la reprise." "Au Nou Camp, on a découvert le fil rouge des ambitions de l’équipe de Conte qui a fait face aux difficultés avec humilité et patience, démontre que l'équipe a bien conscience en ses moyens pour poser des problèmes à quiconque. Le tout à quatre jour d’un match de la mort. Il s’agit de la première possibilité pour se relever d’une défaite imméritée. Une chance pour allonger l’écart en tête, face à une équipe qui reste favorite pour le Scudetto." "Gagner à Barcelone aurait probablement concéder à l’Inter un avantage psychologique et c’est la raison pour laquelle Antonio Conte a bien fait de souligner l’extravagance prestation arbitrale qui a laissé perplexe tant d’adepte. Réduire le match à cela serait dommageable vu l’important travail fourni par les joueurs : Barella est devenu le milieu de terrain type que tout le monde souhaitait qu’il devienne. Lautaro a mis fin, en un instant, aux critiques de ces dernières semaines. Sensi a fait étalage de son talent sous les projecteurs de l’une des meilleurs arènes du monde. "Trois ténors qui ont réalisé une grande prestation, sous la direction d’un Chef d’Orchestre qui ne peut qu’en être absolument fier." Marotta se livre sur le Derby d’Italie C'est un fait, il s'agira d'un match ô combien particulier pour lui et pour Conte : "On parle d’une rencontre du Top comme celle de Barcelone. Il est possible de proposer ce dimanche en Championnat ce que nous avons en tête. Nous savons tous qu’il s’agira d’une partie interlocutrice. Plus que le résultat, c’est la prestation d’équipe face à un adversaire fort qui prévaudra." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Milan - Suite à la parution de l'interview de Fu Yixang sur l’investissement à l’étranger d’entreprises chinoises, relayée par nos confrères de Fcinter1908.it, la Chambre du Commerce Italo-Chinoise souhaite apporter une précision et à également demander, à nos confrères de rocéder à une rectification de la situation par le biais du communiqué suivant "Depuis 2016, Monsieur Fu Yixang n’est plus le représentant de la Chambre du Commerce Italo-Chinoise. Les déclarations qu’il a octroyées l’ont été exclusivement à titre personnel. De plus, nous tenons à vous informer que la Note du Conseil d’Etat Chinois sur les investissements vers l’étranger, publié le 18 aout 2017, Spécifie que les investissements dans le sport sont limités mais pas interdits de secteurs." Pour faire simple, nous sommes tous tombés sur un gros mytho, mais on ne sait toujours pas comment le Suning va venir en aide financièrement à l’Inter ! Pazza Inter qu'on disait ?! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Milan – Le mercato interiste est actuellement bloqué, il n’y a plus aucune transaction qui peut arriver, actuellement à son terme. Selon nos confrères de Fcinter1908.it, les joueurs que l’Inter suit ne sont pas facilement atteignable, car le club Nerazzurro demande de réaliser les transactions en prêt (avec ou sans option, obligation de rachat) "Les clubs vendeurs veulent se séparer de leurs joueurs à titre définitif, ce qui peut être compréhensible. De fait, il semble difficile de croire que l’Inter pourra parvenir à recruter Mustafi, Mangala et Sissoko car aussi bien l’Arsenal, que City ou Tottenham, ne sont pas intéressé par une cession temporaire. "Le seul joueur encore en lice reste Karamoh de Caen ; le club français souhaite vendre son joueur à 8M€ plus bonus, ce que notre Direction n’est pas prêt à accepter pour un joueur qui sera en fin de contrat en juin 2018. Nous venons de l’apprendre à l’instant, l’Inter a proposé à Caen 6M€ plus bonus, la décision finale sur cette opération devrait être prise ce mercredi." "En ce qui concerne la défense, le transfert de Murillo pousse l’Inter à recruter dans ce secteur, mais faute d’argent, le club songe à conserver Ranocchia et à promouvoir en équipe première, le très prometteur Zinho Vanheusden, qui évolue dans noter Primavera. Les autres options de Spalletti pour pallier à l’absence du duo Skriniar-Miranda pourrait être le duo formé par D’Ambrosio et Ansaldi. En effet Spalletti est actuellement en train de tester nos deux joueurs, afin qu’ils puissent évoluer, en cas de nécessité, au poste de défenseur central. De fait Ansaldi est retiré du Mercato." "A deux jours de la fin du Mercato, parvenir à recruter un joueur de qualité, peu importe le poste, semble être utopique…. Tout repose à présent sur le Congrès qui se tiendra en Chine en octobre et sur les décisions qui seront prises sur les investissements vers l’étranger. En effet, notre propriétaire n’a pas voulu se faire remarquer lors de cette session estivale pour ne pas s’attirer les foudres de son gouvernement, mais force est de constater que l’Inter aura le besoin vital de se renforcer dans plusieurs secteurs." Si tu veux atteindre certains objectifs, tu dois savoir te montrer à la hauteur de tes ambitions…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr