Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'federico pastorello'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

24 résultats trouvés

  1. ®L'Avenir - Il est resté à l’arrière-plan tout au long des négociations et même lors de la présentation officielle de Romelu Lukaku. Mais s’il y a bien quelqu’un sans qui le retour de Lukaku à l’Inter ne se serait pas fait, c’est son conseiller personnel et avocat belge, Sébastien Ledure, une référence mondiale au niveau du droit du sport. C’est dans son bureau de la Place Flagey, loin des caméras et micros du Giuseppe Meazza, que Me Ledure nous a reçus pour commenter la transaction la plus spectaculaire de ce début de mercato. Commençons par le début. Depuis quand connaissez-vous Romelu? "Depuis cinq ans et via… sa maman. Elle commençait à se poser certaines questions et elle en a parlé à quelqu’un de sa banque. C’est ainsi qu’on est entrés en contact. On s’est vus deux ou trois fois à l’Hôtel Steigenberger, puis elle m’a proposé de rencontrer ses fils. Petit à petit, Romelu a pris confiance. Il avait déjà décidé de quitter l’agent Mino Raiola pour Federico Pastorello." Mais soyons clairs: ce deal s’est fait sans le moindre agent. "En effet. Cela devient une tendance parmi les joueurs d’élite. Mbappé et Griezmann font comme ça, Hazard et De Bruyne aussi. Neymar a même une boîte avec des dizaines d’employés qui travaillent pour lui. Quant à Romelu, il a préféré que son agent (Pastorello) ne soit pas impliqué dans cette affaire vu ses liens étroits avec l’ancienne direction de Chelsea. Romelu n’a pas encore pris de décision par rapport à son éventuel avenir avec son agent, mais il ne voulait pas qu’un risque de conflit d’intérêts puisse interférer dans une des opérations les plus difficiles du football actuel." C’était une transaction si compliquée que cela? "Au début, personne ne croyait qu’elle allait se faire. La semaine passée, votre collègue italien Fabrizio Romano (NdlR: un spécialiste au niveau des scoops pendant les mercatos) m’a appelé en me disant: ‘Ce que vous avez fait, it’s a masterpiece, c’est un chef-d’œuvre.’ La question était la suivante: Comment est-ce qu’un joueur qui a été vendu pour plus de 100 millions€ à un club peut retourner dans le même club qui dit qu’il n’y a pas d’argent pour le reprendre? Et, en plus de cela, il faut savoir que lors du transfert de l’année passée, les relations entre l’ancienne direction de Chelsea et la direction de l’Inter étaient très tendues. S’il n’y avait pas eu de changement d’actionnariat à Chelsea, je doute fortement que cette transaction aurait pu se faire." Pour le dire crûment: sans la guerre en Ukraine, Lukaku ne serait pas à l’Inter. "Peut-être, oui, mais n’en faites pas votre titre. Peut-être qu’on aurait quand même trouvé une solution, mais cela aurait été encore plus difficile." Est-ce que Roc Nation, la boîte américaine de Jay-Z qui gère les intérêts commerciaux de Lukaku, De Bruyne et Witsel, a joué un rôle? "Oui, dans le sens où ils connaissent le nouveau propriétaire de Chelsea et que cela a facilité une approche plus ‘américaine’du dossier." Les premières prises de contact datent-elles de la fameuse interview de Lukaku à Sky Italia du 31 décembre, où il déclare qu’il n’est pas heureux à Chelsea sous son coach Tuchel? "Non… Cette interview venait du cœur et était peut-être maladroite. C’est une initiative qu’il a prise lui-même et qu’il ne prendrait sans doute plus. Il en a subi les conséquences pendant le reste de la saison, vu que cela a alourdi son climat de travail au quotidien." "Mais il m’a vite fait comprendre que, vu ses 29 ans et le fait qu’il est au sommet de sa carrière, il ne pouvait pas se permettre de perdre une nouvelle année. C’est un secret de polichinelle qu’il n’était pas sur la même longueur d’onde que son entraîneur. Mais les négociations, elles, n’ont débuté qu’à la fin de la saison." Combien d’allers et retours avez-vous faits entre Londres et Milan? "Quelques-uns en mai et juin. Et le reste s’est fait par téléphone et visioconférence. C’était une négociation où il fallait avancer pas après pas et placer ses pions intelligemment. Il fallait y aller en sous-marin: en travaillant discrètement mais efficacement et en respectant les sensibilités de toutes les parties." On peut supposer que vous aviez une ligne directe avec Romelu. "Bien sûr. Et j’ai été le voir avant qu’il ne parte en vacances. Il était au courant de tout et il a assisté aux conférences les plus importantes. Dans ma philosophie de travail, je représente le joueur, mais il doit tout savoir. Il y a une transparence totale. C’est lui qui contrôle la situation." Il a fait des concessions financières pour aboutir à un accord. "Oui. Mais beaucoup moins que ce que dit la presse. J’ai lu qu’il a réduit son salaire d’un tiers ou de la moitié. C’est faux. Il sera le joueur le mieux payé de la Serie A. Les trois parties ont fait des concessions qui sont intelligentes. Notre job était d’obtenir les meilleures conditions possible pour mon client, pas pour Chelsea ou l’Inter. C’est Romelu qui nous paie, pas les clubs." Et le prix de la location, 8 millions d'euros, est-il correct? "Vous devriez le demander aux clubs concernés, mais c’est un prix en adéquation avec les tarifs d’une location." Il n’y a pas eu d’autres clubs qui voulaient l’acheter au lieu de le louer? "Euh… En effet. Il s’agissait de grands clubs dont je ne citerai pas le nom. Mais ces pistes n’ont jamais vraiment été sérieuses parce que Romelu a très vite décidé qu’il voulait rentrer à l’Inter. Il a parlé plusieurs fois avec l’entraîneur de l’Inter, Simone Inzaghi, comme il l’avait fait avec Conte avant de signer à l’Inter en 2019, pour être sûr d’être sur la même longueur d’onde." L’Inter n’a pas négocié de clause d’achat. Un retour à Chelsea en juin 2023, est-ce envisageable? "Il y aura encore trois ans de contrat. Mais personne ne peut dire quoi que ce soit à ce sujet." Dernière chose: Romelu a souvent déclaré qu’il compte rejouer un jour pour Anderlecht. « Il m’en a déjà parlé aussi, mais il n’a pas fixé d’année. Il faudra voir si les conditions s’y prêtent à ce moment-là. C’est une idée qu’il a en tête depuis toujours. Et je ne connais aucun joueur qui soit aussi déterminé que Romelu. Quand il prend une décision, très peu de personnes sont capables de le faire changer d’avis. Et quel passionné du foot! Cela explique pourquoi il s’est senti malheureux à Chelsea cette saison: Romelu doit pouvoir exercer sa passion." ®L'Avenir.net
  2. Fcinter1908.it se pose la question et à juste titre : Et si le retour de Romelu Lukaku à l’Inter était prémédité depuis des mois ? Rappellez-vous cette interview de Piero Ausilio "C'était à la mi-décembre et Piero Ausilio, le directeur sportif de l'Inter, accordait une importante interview à Sky Sport….quelques jours seulement avant les déclarations retentissantes de Romelu Lukaku à Sky….dans laquelle il soulignait fièrement la grande unité du Monde Interiste après un été difficile : "Un été qui aurait pu tuer n'importe qui, mais pas nous", un été qui avait vu celui à l’origine de la conquête du Scudetto, Antonio Conte, partir dans la foulée du titre , suivi d'Achraf Hakimi et... de Lukaku" Et c'est justement une déclaration qui est mise en lumière à présent, celle du Directeur-Sportif face à une question de Sky Sport à propos de l'attaquant belge : "Pastorello (désormais ancien agent de Big Rom) a déclaré que Lukaku reviendrait volontiers en Italie : Le reprendriez-vous à l'Inter ?". La réponse d'Ausilio a été presque sous-estimée, considérée par tous comme l'expression d'une hypothèse de marché fantaisiste, pratiquement impossible à réaliser : "En prêt, oui !, avec un sourire peint sur son visage et dans son âme." "Aujourd'hui, ces mots prennent inévitablement un tout autre sens. Lukaku est de retour à l’Inter et précisément en prêt après une opération initialement menée personnellement par le Belge, qui a déplacé des montagnes pour revenir chez les Nerazzurri. Par la suite, Marotta et Ausilio ont pris les choses en main en négociant directement avec Chelsea." "Cette opération de mercato fantaisiste est donc devenu une affaire concrète. Mais Qui sait si tout n'est pas né, lors de cette période hivernale quand Lukaku regrettant déjà d'avoir quitté Milan pour Chelsea, méditait déjà un retour sensationnel. Et qui sait si un premier contact avec Ausilio n'avait pas déjà eu lieu à ce moment-là ? Ce sont des indices éparpillés ici et là et des suppositions, voire des suggestions mais maintenant que tout est pratiquement acté tous ses évènements ont pris une toute autre autre saveur pour une histoire qui recommence." Pensez-vous vraiment le Club et le Joueur capable de réaliser une négociation en coulisse digne des Feux de l’Amour ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Au cours de son éditorial pour TMW, Tancredi Palmeri, s’est livré sur la double opération liant l’Inter au belge et à l'argentin: "Lukaku et Dybala peuvent facilement arriver à l'Inter sans que l'Inter ne vende Lautaro." "Si Lukaku arrive avec son demi-salaire, un geste jamais vu dans l'histoire du football pour un joueur de ce niveau, de cet âge, on pourra dire que cela équilibre le retournement de veste de la saison dernière, car il percevrait exactement ce que l'Inter aurait offert à Ivan Perisic en brut net du Décret Croissance. Toutefois, cela reste très difficile pour Lukaku, qui n'a toujours pas parlé à qui que ce soit à Chelsea, qui n'a écrit nulle part pour demander un prêt gratuit. Et si Romelu souhaite revenir, il devra le faire avant le 30 juin pour être dans les clous du Décret Croissance. Cette fois-ci, il négocie sans son agent Federico Pastorello." "Si Dybala arrive, la Joya percevra 25 % de moins que ce que percevait ensemble Arturo Vidal et Alexis Sanchez. Donc Lukaku et Dybala peuvent très bien rejoindre l'Inter sans que Lautaro Martinez soit vendu. Ce qui ne veut pas dire que Lautaro Martinez ne sera pas vendu : s'il part, ce ne sera pas pour faire de la place à un joueur, mais parce que l'Inter sera dans l’obligation de le vendre." "Reste à voir si Marotta parviendra à obtenir de Fabio Paratici les 70 millions d'euros nécessaires pour la cession de Bastoni. Celui-ci n’ayant aucune envie d’équilibrer les comptes de l'Inter, contrairement à ce qu'il a fait avec Kulusevski et Bentancur à la Juve". Le Saviez-Vous ? "Je sais que c'est une chose courante à dire, mais c'est l'une des décisions les plus difficiles que j'ai dû prendre dans ma carrière. Et j'ai décidé de réaliser mon rêve de jouer en Premier League, maintenant je suis prêt pour les Spurs." Perisic avait déjà son contrat avec Tottenham en main depuis fin avril. Même si l’Inter avait proposé une offre similaire, il ne serait pas resté. De son côté, la Juve a tout simplement perdu son temps ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Fabrizio Biasin s’est livré à Telelombardia sur la situation entourant Romelu Lukaku, le Diable Rouge souhaitant à tout prix revenir à Milan "Lukaku continue a téléphoner aux Dirigeants de l’Inter. C’est lui qui passe les appels et c’est significatif : Ce n’est pas Pastorello qui appelle, mais directement Lukaku. Cela veut dire que ses rapports avec son agent ne sont pas au mieux et qu’il fait entendre sa voix en plus de sa volonté. Une volonté qui doit faire face avec la réalité. "C’est évident que Lukaku, l’année prochaine, ne jouera plus à Chelsea, mais ce n’est pas dit qu’il évoluera à l’Inter : C’est Lukaku qui veut revenir à tout prix, l’Inter évalue seulement certaines conditions bien définies. C’est son agent qui l’a poussé à partir en Angleterre, là où Chelsea était prêt à payer. C’était plus facile pour l’agent de faire prévaloir ses intérêts, car il y avait de l'argent en jeu." Mino Raiola Likes This! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Piero Ausilio, le Directeur Sportif de l’Inter, s’est livré en exclusivité sur Sky Sport : D’un début de saison estival difficile à la première place actuelle, voici ses révélations : Comment vous-a-t ’il été possible de gagner? "Sur base de ce concept: A travers la persévérance et le travail, toutes les personnes ont cru au projet depuis ses débuts : De l’arrivée de Suning en 2016, jusqu’à ce jour, il y a eu un choix de croissance, d’entraineur et de management, et de joueurs, je n’oublie personne, même ceux avec qui tout a commencé. Car dans les difficultés, nous sommes parties sur une gestion d’entraîneurs avec Stefano Pioli et Luciano Spalletti qui nous a permis de retrouver la Ligue des Champions. Ensuite, il y a eu le travail d’Antonio Conte qui nous a permis de renouer avec le succès depuis tant d’années : C’est un important travail et nous avons un nouvel architecte de design : Simone Inzaghi." Après tout ce qu’il s’est passé durant l’été, cette saison tient-elle du miracle ? "Non, ce n’est pas un miracle : Il y a eu une désorientation lorsque Lukaku nous a informé qu’il allait partir, ce n’était pas prévu : Mais nous savions que nous nous devions de réaliser un sacrifice sur le mercato : Nous avions tout préparé et organisé pour celui d’Hakimi, depuis quelque temps déjà nous on parlait déjà de cette opportunité. Le départ de Lukaku n’était pas prévu, surtout vu la période, car lorsque tu arrives en plein début de la saison, il t’est compliqué de te réorganiser et de penser aux idées qui puissent te permettre de maintenir la compétitivité." "Nous avons été bon car nous n’avons jamais perdu notre âme, nous nous sommes regroupés avec l’entraîneur pour planifier quels seraient les meilleurs joueurs. Nous ne nous sommes jamais perdu et regardé en face : Perdre des personnalités de ce calibre comme Conte, Hakimi et ensuite Lukaku et Eriksen aurait pu pouvait tuer n’importe qui, mais pas nous. Cela pouvait ressembler à une montagne à escalader, mais c’est la beauté du sport car nous avons immédiatement saisi d’autres occasions. Lorsque tu fais face aux pires difficultés rencontrées, il ne faut pas abandonner dès la première: Nous avons remplacés Romelu Lukaku, par Joaquin Correa et Edin Dzeko, je pense que vu les conditions, c’était de l’excellent travail : les résultats le confirment." Que vous apporte Simone Inzaghi de différent ? "Avec lui, on peut penser à un architecte d’intérieur, il pense à travailler sur une structure existante et travaille sur sa beauté, pour offrir de la liberté à l’équipe, de la qualité, de la possession de balle, de la fantaisie, le tout sans déstructurer l’équipe : Il travaille sur base d’une structure solide." Avant de savoir le recruter, aviez-vous peur de perdre Simone Inzaghi ? "Tout a été très vite, nous étions au courant de sa rencontre avec Lotito, mais nous ne savions pas comment elle s’était conclue : Il nous avait dit que rien n’était défini et nous pensions avoir notre chance de pouvoir nous montrer convaincant: Nous avons été bon pour conclure le tout rapidement, tout a été fait par téléphone via des conférences-call : Ensuite, nous nous sommes vu physiquement pour signer, nous étions convaincu par les idées et par le projet : Nous ne nous sentions pas déboussolé suite au fait que nous avions perdu quelques éléments, nous savions que nous étions capable de les remplacer : Et nous sommes en train de le démontrer par la route que nous avons emprunté et que nous parcourons qui et positive en terme de résultats." Quel a été le pire moment de cette période ? "Plus que tout, il ne faut surtout pas abdiquer aux premières difficultés : Perdre un entraîneur comme Conte, un joueur comme Hakimi suivi par la suite de Romelu Lukaku et de Christian Eriksen aurait pu tuer n’importe qui, mais pas nous." Vous avez conjugué l’aspect technique à l’aspect économique de la meilleure des façons possible : avez-vous prévu de procéder à un nouveau sacrifice économique également cet été ? "D’un point de vue économique, nous comme tous les clubs normaux, nous appartenons à un groupe qui veut être stable et faire preuve d’une continuité économique et financière vis-à-vis du projet établi, qui doit perdurer dans le temps : Jusqu’à présent, nous avons toujours été soutenu : Les salaires ont été versé de façon régulière et nous, les dirigeants, nous sommes en contact continu avec la propriété : L’équipe doit juste penser à effectuer son travail." "Il est clair aussi que nous ne pouvons pas toujours acheter des joueurs, même si les médias et les tifosi aiment cela, car nous faisons un tout autre métier : Nous devons composer avec certaines choses, tenir compte qu’il faut conserver une qualité élevé et procéder à des investissements justes. Les choses doivent être effectués en respectant les équilibres, mais nous ne serons jamais une Inter redimensionnée au terme des mercatos." Aujourd’hui, l’Inter est engagé dans une double confrontation face un Liverpool qui est super favori. Dans combien de temps l’Italie pourra-t'elle surclasser la Premier League dans ce rôle central actuel et comment… "D’une façon générale, il y a trop de différence entre la Serie A et la Premier League en termes de recettes : Ce n’est pas ma compétence, mais je peux constater à quel point il est difficile de concourir avec ces équipes sur le mercato, et je ne parle pas uniquement de Manchester City, Liverpool ou Chelsea : Il nous est également difficile de concurrencer West Ham, Leicester ou Arsenal pour le comprendre." "Les anglais disposent d’un système bien plus avancé que le nôtre : Nous devons nous donner plus : Nous avons de bons entraîneurs, de bonnes idées, des scouts plus réactifs et plus rapide et, jusqu’à présent, nous nous sommes montrés meilleurs, si l’on songe à la façon dont il faut faire preuve de fantaisie." "Une autre chose où nous nous sommes montrés bons en Italie consiste dans le fait de récupérer certains joueur qui n’était pas adapté au championnat anglais et qui ont démontré qu’ils restaient toujours des champions : Nous devons comprendre comment faire grandir notre système, avec des recettes, être moins querelleurs à certains endroits et penser au concept d’équipe et non pour soi, c’est quelque chose que nous parvenons à faire peu." L’Inter interviendra-t ’elle sur le mercato de janvier ? "Je pense que l’équipe actuelle est forte et compétitive : On pourra penser à une arrivée d’un joueur, si l’un de ceux qui jouent moins demande à s’en aller. Au jour d’aujourd’hui, personne n’a fait une telle requête : Nous avons un nombre de joueurs idéal et nous sommes compétitifs dans chaque secteurs." Onana sort-il de cette logique ? "On lit continuellement sur lui : Certains joueurs sont en fin de contrat à l’Inter tout comme lui, nous regardons autour de nous: Cette possibilité comprise.." Pour janvier ou juin ? "Je me suis déjà bien exprimé sur ce que sera le mercato de janvier, ce n’est pas un mercato auquel nous songeons." Alvarez, Thuram, Nunez ? "Je peux admettre pour Marcus Thuram , car dans le passé, j’en ai parlé avec Raiola : nous étions au travail : Sur les autres, il n’y a jamais rien eu honnêtement." Travaillez-vous pour le futur ? "Nous sommes bien comme ça." Pastorello a déclaré que Lukaku reviendrait bien volontiers en Italie : Le reprendriez-vous ? "En prêt, oui." Passons aux plus-values..... "Les plus-values sont des ressources : Lukaku et Hakimi sont des plus-values qui ont apporté des bénéfices au club au bilan. Les échanges ne seront absolument jamais évités, il y en aura toujours. Il y a des exemples dans tous les championnat, des joueurs sont échangés et ce n’est pas pour autant que c’est mauvais." "Tant de fois lors d’une vente d’un joueur, l’équipe qui souhaite le recruter propose un joueur pour en faire diminuer le prix, je ne trouve pas cela scandaleux : Mais ce sont des plus-values et en tant que telles, elles doivent être bien réalisées dans le respect des règlements." Et les transferts gratuits ? "Il s’agit d’une occasions que tu peux cueillir, mais en même temps c’est une situation avec laquelle tu dois pouvoir bien coexister et dont tu te dois de l’accepter : Il nous arrive d’en réaliser avec certains joueurs : Les périodes sont différentes : Tu en as qui arrive à échéance à cause de leur âge ou du désir d'ailleurs, de penser à quelque chose de différent, ou alors tu dois négocier et il faut faire preuve de patience. Il y a différents transferts gratuit et ce n’est pas aussi facile de les prendre car les requêtes sont parfois très élevées, trop comparé à ce que le mercato peut offrir : Il faut faire preuve de prudence." "Actuellement, nous avons finalisé deux-trois prolongations : Alessandro Bastoni, Lautaro Martinez et Nicolò Barella qui ne seront pas en fin de contrat dans l’immédiat et qui représentent une certaine importance sur le marché. Pour l’âge, il est juste de reconnaître à ces joueurs une prime pour le travail réalisé ces dernières années et pour leur croissance : Nous discutons, entre autres, avec Federico Dimarco, Marcelo Brozovic et très rapidement, nous passeront à Ivan Perisic et Samir Handanovic, et quelqu’un d’autre." Est-ce que la prolongation de Dimarco est sur le point d’arriver? "Pas encore, mais il ne manque que très peu car la volonté manifeste des deux parties est très claire." Quel sont les pourcentages de Marcelo Brozovic, Ivan Perisic et Stefan De Vrij ? "Je ne comprends pas pourquoi on parle de De Vrij a qui il reste encore un an et demi de contrat : Brozovic, Perisic et Handanovic sont en fin de contrat et il faut faire preuve de plus d’attention et de hâte face à ces situations pour chercher à comprendre quelles sont les possibilités pour les conclure." Au clair de la Thunes, mon ami Piero…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Federico Pastorello est l’agent de Romelu Lukaku, celui-ci s’est livré dernièrement à la presse italienne. Le moins que l’on puisse dire est qu’il tente de brosser, dans le sens du poil, aussi bien la Serie A que l’Inter… Des regrets prévisibles pour avoir transférer le diable rouge en outre-manche où, comme d’habitude, il ne convient pas..... Son interview à Tuttosport "Le plus important joueur que j’ai est Romelu, c’est aussi celui que j’ai recruté le plus facilement. Il était dans le registre des transferts de Conte à Chelsea et Antonio, suite à son titre de champion d’Angleterre voulait en premier recrutement Lukaku. A cet époque, il évoluait à Everton et nous nous sommes rencontrés la première fois, quasiment par hasard à Londres, je lui ai fait part de mon ressenti et que selon moi, Conte été l’entraîneur idéal pour l’aider à réaliser un saut de qualité supplémentaire." "Lukaku avait décidé en revanche d’opter pour Manchester United. Un an plus tard, lorsque ses rapports avec son précédent agent sont arrivé à échéance, il m’a appelé de nouveau sur mon portable, à de nombreuses reprises au début car je ne répondais pas immédiatement : Romelu me disait que tout ce que je lui avais dit la première fois s’était avéré exact et il me voulait comme agent." Ensuite, vous l’avez apporté à Conte, mais à l’Inter: Est-ce vrai qu’il était également, en 2019, à un pas de rejoindre la Juventus ? "Oui, l’affaire avec l’Inter était bloquée car Zhang ne voulait pas répondre aux prétentions de Manchester United. La Juventus avait l’accord des Anglais qui, en échange de Lukaku auraient engagés Dybala et Mandzukic. Romelu avait déjà parlé avec Sarri et Cristiano Ronaldo." "Ensuite, il y a eu Dybala et Manchester United…il n’était probablement pas convaincu et ils ne sont pas parvenu à s’entendre. Dans le même temps Marotta, Ausilio et Conte, et même moi, nous sommes parvenus à convaincre Zhang d’augmenter l’offre. Sans rien retirer aux équipiers de Lukaku à l’Inter, je pense que ce transfert a bouleversé les équilibres en Serie A." Tôt ou tard, reverrons-nous Lukaku en Serie A ? "Oui, Romelu reviendra en Serie A car il est amoureux de notre pays, mais laissons-le profiter de Chelsea à présent." Son interview lors de la Cérémonie des Golden Boys à Sky Sport La réponse des Tifosi "Nous avons reçu, lui et moi de très nombreuses critiques de la part des tifosi Nerazzurre, quand cela arrive, cela fait de la peine. La vérité est que la décision de quitter l’Inter était bien plus douloureuse que ce que les gens peuvent le penser, à tel point que nous en avons réellement discuté énormément. Je suis sincère lorsque je dis que la négociation a été de l’avant uniquement parce qu’en face, il y avait un club qui représentait beaucoup pour Romelu : Du point de vue émotif et personnel, c’était très difficiles comme je vous l’ai dit : Chelsea est venue le chercher avec une très grande envie et cela a un beaucoup d’importance dans le choix pris par Lukaku." "Le football continue, aujourd’hui l’Inter est en tête du classement grâce à l’acquisition de nouveau joueurs, nous sommes tous content." Le transfert de Lukaku est-il celui qui vous rend le plus fier ? "Je dirais clairement, vu les difficultés et le niveau économique atteint qu’il s’agit d’une opération qui m’a rendu très fier, tout comme cela m’avait rendu très fier de le transférer en Italie depuis United, d’autres négociations sont bien plus compliquées." Son interview à TMW "L’Inter prouve être l’équipe à battre et je les félicite. Le Napoli, le Milan et la Juve lui donneront du fil à retordre et il ne faut pas oublier l’Atalanta qui pourrait être protagoniste jusqu’au bout" Pensiez-vous que l’Inter resterait protagoniste malgré d’importants départ ? "L’organigramme est certainement de très haut niveau, je n’avais aucun doute sur le fait qu’elle réalisait un grand travail." Gabriel Agbonlahor "tacle" Lukaku sur Talk Sport Ancien joueur, Gabriel Agbonlahor a décidé de s’en prendre à Thomas Tuchel tout en taclant Romelu Lukaku vu le sort réservé à l’attaquant belge pour ces derniers matchs : "Je pense que Tuchel a besoin d’un coup de pied au cul : Je vois Lukaku, un attaquant qui a coûté 90 millions de livre sterling, de retour sur le banc. Il a disputé 78 minutes sur 4 matchs de Premier League." "Lukaku n’était pas absent pour cinq mois, il était absent pour cinq matchs. J’ai connu ça, si vous êtes absent durant cinq match après un match où vous êtes rentré lors des 20 dernières minutes, vous êtes prêt à jouer en tant que titulaire: Il suffit de quatre autres matchs pour que vous jouiez à la place de quelqu'un comme Werner devant vous, qui n'est pas un joueur de Chelsea, loin de là." "Si je suis Lukaku, je me dis que "j'ai quitté l'Inter pour 90 millions de livres sterling pour venir à Chelsea et pour que l’on me fasse rentrer à la 87ème car on a seulement besoin de marquer un but." Tuchel ne l'aurait probablement pas laissé entrer s'ils avaient l’avantage au score." Trop tard pour les regrets ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est une information en provenance de Sport Mediaset : L’Inter serait sur le point de recruter, par le biais d’un prêt avec un droit de rachat, Malang Sarr, joueur français qui occupe le poste de défenseur central à Chelsea. Celui-ci n’a pas été convoqué par Thomas Tuchel lors de la rencontre entre Chelsea et Manchester United (1-1). Il serait présent depuis hier soir à Milan, où il aurait passé la soirée à traiter de son passage à l’Inter, au mois de janvier. La formule choisie est celle d’un prêt avec un droit de rachat pour une somme avoisinant les 15 millions d’euros. De retour de son expérience à Porto, Sarr n’est jamais parvenu à convaincre Tuchel qui ne l’a utilisé qu’à une seule reprise, cette saison, en Premier League et à deux reprises en EFL Cup: "Changer de maillot pourrait être bénéfique pour le joueur et pour l’Inter de Simone Inzaghi qui est à la recherche d’une alternative valide au trio défensif Skriniar-De Vrij-Bastoni." Le Saviez-vous ? La personne qui a conseillé l’Inter à Sarr serait Romelu Lukaku. Pour l’anecdote les deux disposent du même agent: Federico Pastorello. Sarr, un joueur "Da Inter", selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Au lendemain de l'officialisation du transfert de Romelu Lukaku à Chelsea, son agent a décidé de publier un communiqué sur les réseaux sociaux pour expliquer le contexte qui a mené à la cession de l'attaquant belge à 15 jours de la fin du mercato. Voici ses paroles, il commence par parler de lui-même et de la manière dont il a vécu la situation. "Les dernières semaines ont été très chargées et très intenses. J'aurai souhaité m'exprimer bien avant mais j'ai préféré attendre que le transfert de Romelu à Chelsea soit scellé. A présent, à tête reposée, je peux partager ce que je pense par rapport à cet évènement, en particulier par rapport à l'excès d'articles, d'insinuations et de commentaires souvent inappropriés de ces derniers jours. Tout d'abord, je souhaite rappeler que j'ai toujours été et je serais toujours ouvert à la confrontation et aux critiques constructives. Cela fait partie du jeu pour ceux qui ont une certaine présence médiatique. Ce que nous ne pouvons absolument pas tolérer, ce sont les fausses accusations, les insinuations, les insultes que nous avons reçu (envers ma famille et mes filles, notamment) qui dépassent les bornes de la civilisation, de la décence et de la tolérance. Cela, étant dit, je veux souligner que pendant 25 ans, j'ai mené ma carrière pour 3 principales raisons, dans l'ordre: la passion et l'amour que j'ai pour ce que je considère le plus beau métier du monde, agent de sportifs mon ambition de compétir avec avec les meilleurs professionnels dans ce domaine la possibilité de combiner cette passion, cet amour et de mon ambition avec le milieu des affaires, un réel privilège pour moi." Il poursuit en parlant du transfert en tant que tel: "L'argumentaire selon lequel le transfert de Lukaku n'a été mis sur pieds que pour servir des intérêts financiers est une fausse piste. Si Lukaku n'a jamais exprimé publiquement de mécontentement ou de malaise par rapport à son expérience au FC Internazionale, sa situation contractuelle ou les récents évènements liés au Club, l'intérêt de Chelsea a touché Romelu dès le départ parce que ce club a une place unique et spéciale dans son coeur. Récemment, j'ai vu une vidéo datant de 2009 où, à 16 ans, il visitait Stamford Bridge et jurait qu'un jour il jouerait sur cette pelouse. Je recommande à tout le monde de la regarder attentivement, c'est impressionnant de voir un jeune de 16 ans décrire son futur aussi clairement. Il a toujours voulu porter ce maillot, il y est arrivé à 18 ans et a ensuite malheureusement quitté avant de pouvoir marquer l'histoire du club et gagner quelque chose de significatif. Cela a toujours été comme une pièce manquante dans le puzzle, quelque chose qui lui tenait à coeur et qui est resté dans un coin de sa tête toutes ses années. Lorsque, de manière quasiment inespérée, l'opportunité de retenter sa chance lui a été présentée, à 28 ans après deux saisons en tant que joueur principal du FC Internazionale, il n'y croyait même pas. C'était l'occasion de boucler la boucle et en tant que professionnel il a décidé de relever le défi encore une fois. Croyez-le ou pas, l'affection des supporters et le lien spécial avec la ville de Milan l'ont fait réfléchir pendant longtemps mais, lorsqu'il a pris sa décision, il l'a suivie avec conviction et fermeté". Il termine son communiqué en déclarant: "Ma famille vit et respire le football depuis trois générations maintenant et, personnellement, je considère mon travail comme une entreprise familiale. P&P est une grande famille et nos clients sont notre famille dans le sens footballistique. Mon rôle en tant que chef de famille c'est de faire en sorte que mes clients soient personnellement heureux, à l'abri professionnellement et dans les conditions de réaliser leurs rêves. Notre responsabilité c'est de leur donner l'opportunité de choisir comment construire leur futur. L'aspect économique est un détail mais ce n'est pas ce qui motive nos choix et ceux de nos clients. En ce qui concerne le FC Internazionale, je peux garantir que l'AD Giuseppe Marotta, le DS Piero Ausilio, ainsi que le coach Simone Inzaghi qui a également mis du sien, ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour bloquer le transfert. Mais certaines circonstances vont au-dessus de leur pouvoir décisionnel et dépendent des instructions des propriétaires. Je conclurais avec une réflexion, en ce jour 2 ans auparavant, lorsque Romelu Lukaku a signé pour le FC Internazionale. A l'époque beaucoup de ceux qui m'insultent et me menacent aujourd'hui, me félicitaient et me remerciaient chaleureusement pour l'avoir amené à Milan. Si on vous disait: 'Romelu, après avoir marqué plus de 60 buts en deux saisons, ramenant le club au top avec ses coéquipiers, jouant une finale de Ligue Europa et remportant le titre en Serie A qui manquait depuis 2010. Après avoir été nommé meilleur joueur de Ligue Europa et de Serie A, quitterait le club en rapportant un montant record dans l'histoire du football italien', qu'auriez-vous fait? Auriez-vous signé pour cela ou non?" Internazionale.fr ~ © Samus
  9. Lionel Messi, Lukaku, Donnarumma. Des départs importants, dont deux signatures gratuites face à une transaction à 115 millions d’euros qui seront reversés dans les caisses de l’Inter : Tel est le constat douloureux de la Gazzetta Dello Sport avec un argentin qui pleure en Mondovision, un portier italien qui remercie d’une façon étudiée le Milan…Et le départ de Romelu Lukaku La Rosea débute son analyse selon le déroulement des évènements : Le 26 juillet, Lukaku revient à la Pinetina : Souriant, motivé et en forme. Après l’Euro, il est allé à Miami et il semblait se mettre au travail bien plutôt que prévu pour Inzaghi. Il revient en soirée, s’en suit des photos, puis celle de l’entrainement où il semble proposer de nouvelles ressources sur le terrain avec l’Inter. Les images sur les réseaux sociaux démontre une personne qui cherche à faire son travail, ses paroles ont du poids pour l’Inter et les Tifosi : "Je continuera à vous faire rêver". Et il y a le cliché : Milan 100 avec la ville en arrière-plan. En prenant du recul, ce message est crypté, si sur le moment on pense à une déclaration d’amour, de fidélité, d’appartenance, Milan à cent pour cent, il devient difficile de ne pas soupçonner que Lukaku n’était pas déjà informé du jeu de pouvoir mis en place par Chelsea pour son futur, il savait déjà comment cela allait se terminer. Cela devient impossible de ne pas voir de la malice, une communication fourbe, via les réseaux sociaux, pour faire passer la volonté du désir de rester à l’inévitable départ, en raison d’une Inter qui est à court de liquidité. Cette stratégie a été planifiée dans son détail. Derrière l’attaquant, on retrouve de nouveaux éléments : l’agent Federico Pastorello, la société américaine Roc-Nation qui est Leader dans le Show-business et qui est composé de communicateurs qui savent comment gérer ce type de situation. Lukaku à Chelsea gagnera presque deux fois plus qu’à l’Inter. La possibilité qu’il reste à Milan était de zéro pour cent. Selon vous, est-ce que le 100 affiché sur les réseaux sociaux faisait référence à la somme, au palier, que Chelsea allait devoir atteindre pour le transférer ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Selon Alfredo Pedullà, Federico Pastorello, l’agent de Romelu Lukaku, tente de convaincre le belge de quitter l’Inter et de retourner à Chelsea. L’expert en mercato de Sportitalia mais également de la Gazzetta Dello Sport s’est exprimé à travers deux tweets: "Lukaku: Pastorello pousse pour le Oui au Chelsea. L'Inter: Nous attendons que Romelu nous le dise lui-même, autrement, pour nous c'est non." "La situation est extrêmement chaude" "L'Inter ne pense pas à un plan B, mais si Lukaku vient à accepter Chelsea, le premier nom serait Zapata (à vérifier) et ensuite Vlahovic (qui est intransférable pour la Fiorentina)." Un retour de bâton de la part de celui qui est aussi l'agent d'Antonio Conte selon vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. A la fin du mois de juillet, Romelu Lukaku se disait être content de son retour à l’Inter. Pourtant derrière cette interview officielle à Inter TV se cache une toute autre réalité. Celle d’un joueur qui, à peine de retour de vacances, a exigé son départ du Club. Reconstitution de la situation Si nous sommes, à présent, à quelques heures de la conclusion du retour de Romelu Lukaku à Chelsea, ce qui représente, sportivement parlant un séisme à Appiano Gentile, il y a lieu également de dévoiler les coulisses de cette négociation. Comme nous en informe la presse transalpine, dont nous relayons l’article de nos confrères de Fcinternews.it qui est la plus condensé, l’Inter n’a jamais eu l’intention de trahir ses supporters : Elle ne comptait pas vendre son attaquant vedette "Le départ du belge ne trouve pas son origine lors de ces trois derniers jours, comme pouvait le suggérer les classiques rumeurs estivales. En effet, on retrouve, à la base de cette situation, le retour de vacances du joueur qui a parlé avec Simone Inzaghi, Piero Ausilio et Beppe Marotta: Il a admis avoir reçu une offre importante de Chelsea, soit 12 millions d’euros plus bonus, et il a reconnu qu’il avait l’intention de l’accepter. Il s’agissait d’une authentique douche froide pour l’ensemble de la Direction, ainsi que pour le nouvel entraîneur qui objectivement, ne s’attendait jamais à un tel virage de la part de Lukaku, qui s’était toujours montré très lié à Milan et aux couleurs Nerazzurre." "Big Rom n’avait jamais été placé sur la liste des transferts et il portait, bien évidemment sur le dos, l’étiquette de joueur intransférable. Jamais l’Inter n’aurait pris en considération une offre pour lui, malgré sa critique situation financière : L’intention était de récolter des fonds par le biais d’autres ventes de joueurs. Au lieu de cela, la décision du numéro 9 a éclaté le tout à la Viale Della Liberazione et, une fois l’information absorbée, la propriété a été mise au courant de l’évolution de la situation et il a été ordonné d’optimiser au mieux la vente du joueur." Le reste est connu avec les deux premières offres refusées par les Nerazzurri car considérés comme trop faible. La première, pour l’anecdote, a eu lieu directement après la demande de départ de Lukaku. Le Génie de Giuseppe Marotta est à souligner dans le cadre de cette négociation, car comme nous le révèle le Corriere Della Sera : Lui et Piero Ausilio ne souhaitaient pas satisfaire Romelu Lukaku, ils étaient contre sa vente. Toutefois Steven Zhang, flegmatique, a compris qu’il ne servait à rien de conserver un joueur qui n’avait plus la motivation nécessaire pour défendre les couleurs de l’Inter. Là où le génie du Padrino intervient, c' est dans la négociation : Chelsea, fort du consentement de son ancien joueur, auraient pu jouer la carte de proposer des offres au rabais. Toutefois, aussi bien le club anglais que le joueur ont été informé qu’il fallait une offre "choc" pour que le numéro 9 puisse rejoindre la Premier League à nouveau. De fait, une fois les 130 millions d’euros exigés présentés, l’histoire du belge à l’Inter sera acté. Si la majorité des Tifosi ont décollé hier, en apprenant que l’Inter était disposée à céder son joueur, il est important de souligner et de contextualiser que le club n’avait jamais eu cette intention et qu’il ne l’aurait jamais eu : L’Inter, tout comme les tifosi, s’est retrouvée "trahie" par le Diable Rouge et son agent, Federico Pastorello, qui avait négocié le tout à l’abri des regards. Lukaku retrouvera donc la Premier League après avoir été la vente la plus importante de l’Histoire de la Serie A et de l’Inter. Chelsea a décidé de jouer gros et de prendre le risque de rapatrier dans son club et pour un transfert record, un joueur qui, déjà par deux fois, étaient très loin de répondre aux attentes exigées à ce poste. Bon vent à toi! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Federico Pastorello était présent hier au siège de l’Inter. S’il a immédiatement été questionné sur une crainte d’un départ de Romelu Lukaku, son déplacement professionnel était tout autre: "La rencontre s’est bien déroulée, nous avons fait le point de plusieurs situations." Confirmation de Fcinter1908.it présent sur place L’Inter peut-être rester sereine pour Lukaku ? "Oui, c’est évident: Romelu est en vacances, et il le mérite vu ce qu’il a réalisé, Il n’y a pas de problème. L’attention médiatique reste sur Lukaku : Je peux vous dire aussi que d’autres clubs le veulent, mais lorsqu’il y une transaction, il faut 2 volontés sur trois, en supposant que l’une d’elles soit la volonté de l’acquéreur : Il faut la volonté du joueur ou du club qui le possède. S’il manque deux volontés sur trois, je peux vous dire que c’est comme vouloir la lune, mais la lune ne s’achète pas." Vous êtes ici pour Lazaro ? "Non, je suis venu pour parler de Keita, de sa situation." L’Inter est-elle intéressée par son retour ? "Oui, elle évalue la situation: Tout dépendra des départs qui auront lieu." Etes-vous optimiste ? "Nous verrons bien, Inzaghi le connait très bien." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Joao Mario a-t ’il été réellement transféré gratuitement à Benfica, suite à la résiliation de son contrat avec l’Inter, avec comme finalité, carotter le Sporting Lisbonne qui menaçait les Nerazzurri d’une action en justice pour un dommage total de 30 millions d’euros ? En effet, selon O’Jogo, si l’Inter et le Benfica sont parvenus à trouver une "solution", Federico Pastorello, l’agent du portugais, pouvait se vanter d’un crédit de 4 millions d’euros à percevoir de la part de l’Inter. Toutefois, l’Inter ne déboursera pas le moindre centime. Par sympathie, Benfica a décidé de reconnaître cette somme de 4 millions d’euros comme commission à verser au célèbre agent au moment de la signature du contrat. Ajoutez à cela les 6 millions d’euros annuel qu’il aurait dû percevoir à Milan, le Champion d’Italie économise 10 millions d’euros. De son côté, le Sporting Lisbonne fait des bonds en se sentant lésé, et en étant a déclarer une guerre juridique à l’Inter et au Benfica pour défendre les droits qu’il estime avoir. Etant donné qu’il n’y a eu aucun transfert entre l’Inter et le Benfica, le Sporting sera logiquement débouté:Au grands maux, les grands remèdes! Une nouvelle MasterClass du Padrino selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une information en provenance du Portugal et de Record plus précisément. Si l’opération menant à Joao Mario était sur la bonne voie, celle-ci a connu un coup d’arrêt mémorable ! En effet, l’Inter, après avoir discuté avec Federico Pastorello, a défini le prix du rachat du joueur à 7,5 millions d’euros. De son côté, la véritable offre déposée sur la table est loin de satisfaire le Club de la Viale Della Liberazione : 4 millions d’euros + bonus, pour culminer à 5,5 millions d’euros Par le passé, l’Inter a déjà refusé des offres économiques supérieures car Joao Mario avait fait part de son intention de rester au Sporting. A présent, le joueur portugais tremble car il n’a pas l’envie de faire sa préparation estivale à Milan. "Le Sporting, de son côté, ne tremble pas, mais il se devra d’accélérer pour ne pas perdre l’exclusivité sur la transaction." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Interviewé à l’occasion de l’émission Club de Sky Sport pour célébrer le Scudetto Nerazzurro, Romelu Lukaku s’est livré, à chaud de la sorte Ma sortie sur Milan ? "C’était le bon moment de sortir pour rencontrer les personnes, pour tant de nous, il s’agit du premier titre et j’avais ce besoin de le fêter avec eux. C’est la meilleure année de ma carrière. J’espère continuer ainsi. Je suis content et je veux vous remercier tous car c’était une belle saison." Le saviez-vous Le Belge, mais même tous les Belges aimons faire la fête. Et généralement, on ne fait pas dans le détail. Preuve en est avec notre numéro 9 qui n’a pas hésité à partir à la rencontre de ses tifosi, le tout en étant visionné par son agent Federico Pastorello ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Selon Sportitalia, Giuseppe Marotta et Aurelio De Laurentiis auraient échangé sur un possible transfert d’Alex Meret à l’Inter l’été prochain. En effet, le portier du Frioul, né en 1997, sera en fin de contrat en 2021 tout en ayant la promesse d’être prolongé jusqu’en 2022. Dans les intentions, l’Inter envisagerait de faire de lui l’héritier de Samir Handanovic dès la fin de cette nouvelle saison. L’opération pourrait être facilité par l’agent d’Alex, Federico Pastorello, qui peut se targuer d’entretenir d’excellents rapports avec les Nerazzurri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. "La question est délicate mais pas encore épineuse. Il y a une distance à colmater et un projet de croissance à partager ensemble, durable et riche de satisfaction possible." Telle est l'analyse déclaration de la Gazzetta Dello Sport en regard à la situation entourant l’avenir, à l'Inter, de Sebastiano Esposito. "Le 2 juillet, le joueur fêtera son 18ème anniversaire et il souhaiterait le célébrer avec un contrat important. Fin février, la signature de l’accord semblait être une simple formalité. Mais à présent, la situation s’est compliqué et pas qu’un peu, à tel point que la Famille du jouer s’est séparé de l’agent Carpeggiani qui avait trouvé un accord avec l’Inter, retenu comme incongru par ces derniers. Et la chasse à commencé au sein des agents pour enrôler le talent du baby, avec Pastorello en position de chef de file et de favori sur les autres." Le point de la situation "Lors de la toute dernière réunion, une divergence de point de vue a été mise en évidence. L’Inter envisage et a envisagé un parcours à la Agoumé, le jeune de 18 ans de la Primavera qui a prolongé son contrat jusqu’en 2025 pour un salaire annuel de 450.000€." "Esposito, qui a déjà débuté en Serie A s’attend à un traitement différent car il totalise déjà 11 présences en équipe première et qu’il se considère à l’heure actuelle, comme un joueur de l’équipe première. Seba voudrait un salaire quasiment doublé que celui qui est garanti à Agoumé. La discussion s’est interrompu dès cet instant." Eviter une Zaniolo Bis "A présent la situation entre Esposito et l’Itner est bloquée et certaines équipes se sont déjà informées auprès de l’Inter afin de s’assurer de se mettre en pole position pour s’adjuger les services du joueur né en 2002 en prêt pour la saison prochaine." "Toutefois, Espositio et l’Inter "restent uni dans la volonté d’aller ensemble de l’avant" et les rumeurs relatives à une éventuelle cession à l’Atalanta ou un autre club ne sont pas fondées. Le Président Steven Zhang ne souhaite pas revivre un nouveau cas Zaniolo et personne à l’Inter, à l’heure actuelle, n’évalue comme hypothèse qu’une éventuelle cession en prêt." Caprice de Baby-Star.....Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Sebastiano Esposito est amené à connaitre un avenir radieux en Serie A. Si l’idée de base de l’Inter était de compter sur lui pour le futur, en le prêtant dans un autre club, il semblerait que les derniers évènements entourant le jeune garçon pourrait amener le club à le vendre à titre définitif En effet, comme le révèle Tuttosport, l’opération classique aurait dû amener à une prolongation du contrat de Sebastiano jusqu’en 2025, dès que celui-ci sera majeur, soit le 2 juillet 2020. Représenté alors par Augusto Carpeggiani, plusieurs échanges ont eu lieu. S’il n’y avait pas péril en la demeure, le contrat existant allant jusqu’en juin 2022, nous sommes forcé de constater un comportement un peu particulier de la part de la Famille Esposito. Si celle-ci avait décidé de refuser les offres des plus grands clubs d’Europe tel que Paris, pour laisser s’épanouir le joueur à Interello, il semble que les prétentions salariales soient le nerfs de la guerre. En effet, l’entourage du joueur souhaite que Sebastiano dispose d’un contrat à la Pinamonti, qui gagnait à l’Inter 1 million d’euros plus bonus. Le club pense à lui offrir un salaire légèrement inférieur: 800.000 euros, raison pour laquelle les deux parties travaillent à la recherche d’une solution et qu'une décision a été prise de repousser cette négociation à la fin de la saison : L’Inter décidera, une fois le championnat conclut, quel sera le meilleur parcours pour que Sebastiano continue à grandir. Ce sera soit avec Conte qui aimerait toutefois au moins de deux alternatives derrière les titulaires Ou ce sera soit en prêt, dans un club où il pourrait totaliser un nombre important de présence. Parme et Spal avait sondé le terrain en janvier Retournement de situation Comme nous l’indiquer Alfredo Pedulla dans les studios de Sportitalia, Augusto Carpeggiani a été remercié. La Famille d’Esposito souhaitant rejoindre l’écurie de Federico Pastorello, agent connu et reconnu qui dispose de nombreux joueurs au sein de l’Inter, agent qui est très proche également d’Antonio Conte. Le but avoué de cette démarche étant sans nulle doute de parvenir à un accord équitable avec le club Est-ce que cette gourmandise salariale pourrait se retourner contre le numéro 30 Nerazzurro ? Alors que la Direction Interiste n’évaluait que la possibilité de prêter le jeune joueur de la Primavera, il semble à présent possible d'imaginer "Seba" être vendu à titre définitif. Sky Sport nous informe d’un intérêt plus que sérieux de l’Atalanta de l’ancien entraîneur de l’Inter Gian Piero Gasperini, un entraîneur connu pour être très attentif aux jeunes et pour permettre une éclosion dans un environnement loin de toutes pressions imposées dans les plus grands clubs. En rejoignant l’Atalanta, Esposito pourrait donc grandir dans de biens meilleures conditions. Des contacts concrets ont eu lieu et la transaction suit son cours. L’Atalanta s’étant déjà montrée positive à l’acquisition, à titre définitif du joueur. Comme le révèle Gianluca Di Marzio : "Esposito est un joueur de talent, un prédestiné. Il y a de sérieux contacts avec l’Atalanta por une opération à la Pinamonti. Esposito pourrait être une solution pour l’Atalanta. Reste à comprendre la formule" Lorsque l’on sait que Lautaro Martinez ne perçoit que 1,5 millions d’euros, il serait peut-être temps de relativiser les prétentions salariales chez les Esposito..... Qu’il présente déjà un bulletin similaire à celui de l’argentin, avant de revendiquer une telle demande salariale.... "Seba" doit-il être prêté ou vendu ? Exprimez-vous! ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  19. L’agent de Romelu Lukaku et d’Antonio Conte s’est livré à Tuttosport. A quel type de mercato doit-on s’attendre ? "En premier, et heure après heure, la priorité est la santé de tous. Il s’agira d’un mercato jamais vu dans les temps moderne. Nous faisons face à une crise planétaire et l’impact économique sur le monde du football sera petit, grand, ou énorme, en fonction des clôtures des championnat, mais dans tous les cas, il y aura un impact." "Je m’attends à une diminution des prix et à une meilleure créativité pour faire face aux carences techniques et économiques. Je pense que nous assisterons à plus d’échanges entre les grands clubs." L’année dernière, nous vous avons vu très proche d’une personne : Lukaku. Qui, s’il a fini à l’Inter était à un pas de la Juve lors de l’échange avec Dybala... "C’est vrai. Toutefois, les espérances de Romelu étaient de rejoindre l’Inter car il était marqué par l’affection des Tifosi Nerazzurri." Comment réagit Lukaku lors de ces jours sans football ? "Romelu est un garçon solaire. La semaine dernière, avant de partir à Bruxelles, il avait perdu un peu son sourire : Il était nostalgique de son fils qui vit en Belgique. Rentrer à la maison lui a fait du bien." "Il est redevenu lui-même, et comme tous les joueurs, il trépigne d’impatience de pouvoir rejouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Federico Pastorello, l’agent de Romelu Lukaku et également d’Antonio Conte s’est livré à Sky Sport sur les débuts de son avant-centre à l’Inter : "En fin de compte, le rapport avec Solskjaer était bon. Il y avait forcément des incompréhensions tactiques car lui est un numéro 9, mais il lui préférait un autre grand joueur tel que Rashford. Le transfert n’est, en réalité, pas lié à un quelconque problème avec United, mais pour vivre une nouvelle expérience." "Il était heureux à United, il aimait un paquet de tifosi et les Reds Devils reste l’un des 3-4 premiers clubs du monde. Jouer pour eux était grandiose et il a été heureux de pouvoir le faire. Je crois que Romelu voulait se remettre en question dans un autre championnat, il avait besoin d’un nouveau défi." La première place "Si je dis que je ne suis pas surpris, je dirais en partie un mensonge. Je n’avais aucun doute sur son succès en Serie A, mais je reste aussi surpris par ses statistiques. C’est toujours compliqué au début et avoir un impact aussi positif est tout bonnement incroyable." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Plusieurs joueurs se sont livrés après la victoire cruciale de l’Inter face au Slavia Prague: Antonio Candreva "Le penalty pouvait nous faire très mal, mais nous sommes restés dans le match. Nous sommes tous fier vous savez...Nous avons, je pense réalisé une grande prestation. Nous méritons ces trois points, ici tant d’équipes ont souffert." Comment aviez-vous préparé le match ? "Nous savions qu’en venant ici, nous allions souffrir durant le match. Nous avons souffert, mais nous sommes restés bon à ne pas sortir du match après le but annulé et le penalty qui leur a été accordé. Cela aurait pu nous faire mal, mais nous sommes revenus dans le match et en seconde mi-temps, nous avons prouvé que nous méritions la victoire. Il faut recharger les batteries dès demain en pensant au Championnat, ensuite nous penserons à Barcelone." Lautaro Martinez Félicité par Steven Zhang et l’Inter "Je suis très fier, car je pense que nous avons proposé une rencontre intelligente et d’intensité. Nous étions bien installé sur le terrain. Je suis très content, car nous rentrons à la maison avec trois points fondamentaux, en vue de passer ce tour. A présent, nous devrons battre le Barça." Aviez-vous marqué le coup ? "Oui, car nous étions conscient d’avoir marqué le but et immédiatement après, nous avons encaissé ce but égalisateur sur pénalty. Les détails font la différence. Nous devons travailler, jours après jour, pour déjà remporter le prochain match." Mon record de but ? "Je travaille pour cela, je suis venu ici pour donner le meilleur de moi-même, pour porter l’Inter à la victoire. A présent, je continue à grandir, je dois travailler au quotidien. Ici, c’est un rêve pour moi : Ma famille est très heureuse en Argentine, tout comme je le suis également." Diego Godin "Nous avons joué avec beaucoup de personnalité. Cette rencontre a été préparé dans les moindres détails. Gagner était fondamental. A présent nous devons tenter de gagner face à Barcelone, pour accéder aux huitième de finale." "Aujourd’hui, toute l’équipe a disputé une très grande rencontre. Nous savions ce que nous devions faire pour l’emporter. Le Slavia est une équipe qui joue bien au football. Elle jouait à domicile, elle s'est exprimée, nous a mis en danger, elle jouait à domicile." "Je suis content d’avoir gagné, je tenais à ces trois points. Tout dépend de nous pour le dernier match, nous allons jouer une Finale. Nous allons la préparer de la meilleure des façons. Mais nous devrons également préparer auparavant les autres matchs de championnat." Romelu Lukaku Dans un italien plus que correct, Romelu Lukaku s’est exprimé envers le journaliste qui a déclaré: "Cela me fait peur d’entendre parler Lukaku, mais j’ai encore plus peur de ses buts. Romelu en avait inscrit trois mais deux ont été annulé par la Var." Cette prestation à la Lukaku est le Symbole de ce que vous avez parcouru durant votre vie, pour être celui que vous êtes aujourd’hui. Etes-vous d’accord ? "Aujourd’hui, l’équipe a réalisé un grande match avec du mental et l’envie de gagner. C’était une rencontre importante. Je suis content de cette victoire, nous devons continuer à travailler, à grandir et à espérer faire un autre grand match dimanche." Dites-nous la vérité, vous teniez à marquer ce soir… "Non non, il rit. J’ai parlé avec Conte de cela : De faire la différence pour l’équipe aussi en Ligue des Champions. Nous devons continuer de la sorte. Il fallait gagner, place à présent à la rencontre face à Spal." "Nous parlons d‘un match qui était très important pour nous, qui était arrivé après une situation au classement compliquée. L’équipe a toujours montré qu’elle voulait l’emporter. Physiquement, nous nous sentions bien et nous étions très fort en défense." Cette Inter peut-elle battre le Barça ? "Je ne veux pas parler de ce match. A présent, Spal est la rencontre la plus importante car nous sommes dans une bonne situation en Serie A. Nous devons gagner les deux prochains matchs de Championnat, la tête est à Spal." Votre entente avec Lautaro Martinez s’améliore de jour en jour… "Lorsque je suis arrivé à l’Inter, j’ai dit à Lautaro que j’étais ici pour aider l’équipe et qu’ensemble nous serions capable d’inscrire tellement de buts. Nous jouons très bien ensemble, et aussi pour l’équipe, nous devons continuer comme ça. Je suis très heureux, mais place à présent à la rencontre face à Spal, elle est très importante pour nous." Conte s’offre Lukaku en pleine interview Alors que Big Rom est questionné par Inter Tv, on peut entendre : "Hééé, à présent il faut penser à Spal…." Cette intervention est celle d’Antonio Conte en personne qui a demandé, tout sourire à immédiatement tourner la page. Un sourire et une accolade ont suivi entre les deux géants de l’Inter actuelle. Réponse de Lukaku dans la foulée "Conte a raison, dans l’interview nous n’avons parlé que de la rencontre face à Barcelone, mais je n’ai pas envie d’en parler, je pense seulement à la Spal, c’est un match très important pour nous. En championnat, nous faisons de belles prestations et nous devons encore proposer mieux. La partie face à Spal est très importante pour nous." Federico Pastorello se lâche "Ce soir, c’était ton meilleur match depuis ton arrivée à l’Inter." Tel était le message de l'agent de Romelu sur Instagram. Les tifosi ont remercié Federico : "Merci de l’avoir transféré à Milan" La citation de la soirée Ilaria D’Amico, animatrice sur Sky Sport, s’est livré sur la victoire de l’Inter, mais elle est également revenue sur la parodie de match menant au penalty: "Ce qu’a vécu l’Inter est absolument irréel. Mon fils qui est interiste l’aurait défini comme "Une chose typique qui n’arrive uniquement qu’à nous, les interistes…"." ®Antony Gilles Internazionale.fr
  22. Présent à 16h30 ce jeudi 8 août à Appiano Gentile où il était attendu par Antonio Conte, Beppe Marotta et Piero Ausilio, Romelu a vu son agent se livrer sur une transaction qui fut ô combien longue et compliquée: "Je crois que nous avons tous très bien travaillé et nous sommes finalement parvenu à réalisé ce transfert." Etes-vous satisfait ? "Tellement, car nous sommes parvenu à réaliser quelque chose où tout le monde est content." Conte ? "Nous avions tenté pour la troisième fois notre chance et cette troisième fois c’était la bonne. Il devait être très content." Avez-vous déjà été contacté par Conte ? "Moi personnellement non, mais Romelu oui" Le saviez-vous ? Manchester United reste bon joueur en souhaitant bonne chance à Romelu Lukaku: "Nous tenons tous à te remercier Romelu pour tout tes efforts et nous te souhaitons le meilleur pour le futur. " Big Rom touché, a répondu à son ancien club. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. "L'Inter est partie pour recruter Romelu Lukaku!" Cette annonce de Sky Sport fait suite au retour en Italie de Steven Zhang, le Président de l'Inter. Pastorello en Angleterre! Des nouveaux contacts ont été établis entre le club et l'agent de Romelu, Federico Pastorello, qui s'est envolé à Londres pour y présenter l'"opération correcte" pour mettre un terme définitif au transfert du Diable Rouge, en l'arrachant ainsi à la Juventus. Le retour de Steven Zhang a été déterminant étant donné qu'il est celui qui a permis, en sa qualité de Président, d'augmenter l'offre initiale du club, à savoir 60 millions d'euros plus bonus. Lukaku rejoint Pastorello L'Inter tente donc le tout pour le tout. Alors qu'à la demande de la Direction Interiste, Pastorello est parti en Angleterre, Lukaku a pris l'initiative de rejoindre son agent afin de mettre une pression maximale sur United. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport: "L'attaquant ne s'est pas présenté à Neerpede pour mouiller le maillot avec les U-18. Plusieurs rumeurs l'ont vu s'envoler vers l'Angleterre afin de participer à la réunion entre son agent et la Direction des Reds Devils." L'agent italien présentera la nouvelle offre Nerazzurra estimée, selon la Gazzetta Dello Sport à 70 millions d'euros accompagné de 4 millions d'euros de bonus. Romelu, de son côté, va demander à être cédé immédiatement et répéter son intention qu'il n'acceptera plus aucune autre destination que celle de l'Inter.Romelu veut prouver son attachement à l'Inter et l'aider dans ce recrutement qui devrait avoir lieu dans les prochaines heures. Reste à présent connaitre la position de Manchester United qui a déjà, en la personne de Llorente, trouvé le remplaçant idéal de Big Rom. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan - Federico Pastorello, agent de Candreva a parlé du futur de son client. Dans le passé, Antonio Candreva a été plusieurs fois dans le viseur de Chelsea. L'entraîneur des Blues Antonio Conte a essayé, en vain, de l'amener à Londres. Son futur reste cependant flou et cet été d'autres clubs pourraient engager les négociations avec l'Inter pour son ailier italien. Cependant un démenti est arrivé de la part de son agent, Federico Pastorello, aux micros de Cittàceleste : "Antonio reste à l'Inter à 100%." Sur un possible retour à la Lazio : "Il n'y a jamais eu cette possibilité. Les saisons qu'Antonio a passé à la Lazio font partie d'une très belle période de sa carrière mais il faut regarder en avant et pas en arrière." ®Samus - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...