Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'felipe melo'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Interviewé dans le cadre de la sortie de sa biographie, Giorgio Chiellini, qui est "apprécié" par Luis Suarez, a taclé l’Inter : "Je déteste l’Inter". "Je pense que les gens comprendront ce que je veux dire, qu’ils ne l'interpréteront pas mal. Je déteste sportivement l’Inter, comme Michael Jordan détestait les Pistons, je ne peux pas ne pas la détester. Mais les 99,9% de fois que j’ai rencontré des personnes hors du terrain, et avec qui je disputais des matchs, nous nous sommes fait des sourires." "L’un des messages qui m’a fait le plus plaisir, lorsque je me suis blessé au genou, a été celui de Javier Zanetti. La haine sportive est ce qui te pousse à battre ton adversaire, si tu la prends dans le bon sens, elle devient une composante essentielle du sport." Vous jugez Balotelli et Felipe Melo comme irrévérencieux ? "Je ne voulais rien dire de mal de personne, mais si je ne l’avais pas fait, je n’aurais pas été totalement moi-même. Ce sont les deux qui m’ont déçu le plus, vraiment." Citations du livre : "Balotelli est une personne négative, sans aucun respect pour le groupe. En Coupe des Confédérations, face au Brésil en 2013, il ne nous a pas aidé, il méritait des baffes. Certains ont dit qu'il était l’un des cinq meilleurs joueurs du monde, je ne crois pas qu’il était capable de faire partie des dix ou vingt premiers. [....] "Un autre était encore pire, c'était Felipe Melo. Le pire du pire. Je ne supporte pas les personnes qui manquent de respect, celles qui cherchent toujours la confrontation avec les autres. Avec, lui, j’étais toujours à la limite d’une baston. Je l’avais dit aux Dirigeants : C’était une pomme pourrie." "Je le confirme, mais je n’ai aucune rancœur, cela ne m’intéresse pas d’en garder. Si je dois vivre quelque chose avec eux, je le ferai. Je ne suis pas le meilleur ami de tous, mais ce sont les deux seuls qui ont été capable de dépasser une limite acceptable. Vu comment je suis, le problème n’est pas que si tu joues bien ou si tu joues mal voire ce que tu fais le soir, mais si tu manques de respect, c’est que tu ne vaux rien. Une fois passe encore, mais si c’est récurrent, c’est non." Réponse de Felipe Melo "Avant tous, ce serait intéressant de savoir les épisodes auxquels il fait référence. De mon côté, cela ne me pose aucun problème de répondre à ce "défenseur" : Quand j’étais à Turin, je n’ai manqué de respect à personne : ni aux équipiers, ni à la Direction, ni à la Juventus de façon générale. A présent, je n’ai plus du tout de respect pour lui et je n’en aurai plus jamais." "Il déclare que Balotelli doit se prendre des baffes et que je suis le pire des pires, et qu’il a toujours risqué de se bagarrer par ma faute ? Et beh…il a toujours pris la fuite. En plus, c’est très facile de critiquer les autres avec un livre." "Peut-être que "ce défenseur" est toujours furieux contre moi car, lors de mon arrivée à Galatasaray, nous les avons éliminé de la Ligue des Champions ou alors parce que l’Inter a tout gagné et que je suis Interiste. Lui est comme ça, il se prend toujours pour un phénomène." "Et il me revient une autre chose : j'ai battu l’Italie en Coupe des Confédérations en 2009 3-0, le Brésil l’a ensuite remporté. Il est surement aussi amer pour cela. Au niveau international, il n’a jamais rien remporté. Je vais clôturer comme ceci : s’exprimer de la sorte est peu professionnel. C’est un manque de respect, je n’ai rien à dire de plus, si ce n’est que certaines choses doivent rester dans le vestiaire." Réponse de Mario Balotelli "Moi, au moins, j’ai eu le courage et j’ai été sincère pour te dire les choses en face. Depuis 2019, tu as eu de nombreuses occasions pour le faire, pour te comporter en homme, mais tu ne l’a pas fait. Qui sait un jour ce que tu diras sur tes équipiers actuel. Tu es un étrange capitaine. Si cela veut dire être un Champion, alors je préfère ne pas l’être. Et je n’ai jamais manqué de respect au maillot Azzurro." Place au Parrain d’Internazionale.fr, Javier Zanetti Javier Zanetti, au cours de sa longue carrière s’est toujours distingué pour sa loyauté et ses valeurs, sur et hors du terrain. Auteur d’un livre "Giocare da uomo" co-écrit avec Gianni Riotta, il ne s’est exprimé en mal que sur deux joueurs, l’un deux était Giorgio Chiellini… "Tant de fois sur le terrain, j’ai vu l’arrogance, les torses bombés, des joueurs qui, quand un équipier est victime d’une faute, au lieu d'apaiser les esprits et de faire un appel au calme, se jettent en avant en cherchant une bagarre de saloon, en prenant soin d’être visionné par les ultras pour des gestes déplorables." "Je n’aime pas ces intimidations. La joie, la solidarité, le respect entre adversaire, doivent toujours être garant de la partie. Au niveau international, il y a des joueurs assez bon, comme Piqué, Chiellini ou Bonucci (Ce dernier a grandi à l’Inter et je l’ai vu s’entraîner à mes côtés lorsqu’il faisait parti de notre Primavera) qui entrent sur sur le terrain tel des aristocrates à la Cour du Roi Soleil, en vous observant de haut en bas, en méprisant l’adversaire et en exagérant avec véhémence." "Prenez un calmant les gars ! C’est ce que j’ai envie de leur dire. Le football est un sport et pour nous aussi un travail, mais il est inutile de le charger de stress. La vie est longue, difficile, la chance capricieuse, elle tourne en fonction du vent ." "Mieux vaut se serrer la main, s’encourager et se rappeler ce qui nous unit plutôt que de prôner ce qui nous divise. Hélas, tout le monde ne pense pas de cette façon". Petit tour d'Horizon "La haine déclarée envers un autre club engendre de la haine. Des Capitaines comme Zoff et Scirea, j'ai appris a respecter l'adversaire, même dans les batailles les plus dures -" Marco Tardelli, Champion du Monde 1982. "Je suis déçu car Chiellini m'était sympathique, c'est un garçon intelligent, éduqué, je ne m'attendais pas à une telle sortie. Je suis déçu rien de plus. Et cela m'attriste pour Balotelli qui est un brave garçon." - Massimo Moratti, Président du Triplé de l'Inter et multiple champion d'Italie "Chiellini est notre Capitaine. Nous t'aimons nous et nous t'estimons, nous sommes fier de toi. Forza Chiello" - Lapo Elkann - Rubentus "Je ne connais pas Felipe Melo, mais je connais Mario, c'est un enfant, un brave garçon, je ne sais pas à quoi fait référence Chiellini. J'ai un énorme respect pour Giorgio, un garçon intelligent qui comprend le football, il devrait être séché sur un terrain car c'est quelqu'un qui te donne des coups, mais en dehors, c'est une grande personne, une des plus intelligentes que j'ai connu dans ce monde et s'il dit cela, c'est qu'il dit avoir ces raisons. Avec Mario, je me suis retrouvé que très peu de fois en équipe nationale, avec Chiellini, une bonne dizaine de fois, il est bon, intelligent et éduqué." - Antonio Cassano Et vous, dans quel clan êtes-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. A 36 ans il est maintenant à Palmeiras dans son Brésil natal, Felipe Melo, ancien joueur de l'Inter (aout 2015 à janvier 2017, 38 apparitions) est revenu sur son passage à Milan pour la Gazzetta dello Sport. "Il ne parlait même pas italien. Il est venu et ce qu'il voulait n'était pas clair. J'ai essayé de le respecter, d'apprendre quelque chose de lui et de son staff mais c'était son choix de ne pas me mettre titulaire. J'étais un peu déçu par ça, je me suis beaucoup entraîné. Il est ensuite parti et Pioli est venu et j'ai commencé à jouer immédiatement." Roberto Mancini et la saison 2015/16 : "Cette saison-là, nous n'avions pas l'équipe capable de gagner le scudetto et après quelques mois, nous avons commencé à abandonner. Malgré cela, je suis fier de ce que j'ai fait. En Italie, j'ai eu beaucoup de bonnes expériences. Mancini est un grand ami et il est l'un des plus grands managers que j'aie jamais rencontrés. Nous avons gagné ensemble à Galatasaray et il m'a ensuite emmené à l'Inter, une équipe pour laquelle je rêvais de jouer étant enfant." Melo a ensuite révélé qu'il ne voulait pas quitter la Fiorentina pour rejoindre la Juventus (2009) et qu'il souhaitait plutôt rejoindre l'Inter toute conquérante de Jose Mourinho. "Je suis parti à la Juventus parce que c'est l'une des meilleures équipes du monde et vous ne pouvez pas dire non. Mais je voulais aller à l'Inter de Mourinho et seule la Juventus a payé ma clause libératoire alors que l'Inter avait proposé 23 M€. Je suis déçu de n'avoir jamais joué sous Mourinho. Il avait parlé de moi à plusieurs reprises et à un moment donné, il a dit que j'étais l'un des meilleurs au monde." Melo a enfin discuté de ce qu'il tire de l'Inter et de la Serie A dans son ensemble. "Conte est un grand manager, il l'a aussi montré à la Juventus. Il a tout révolutionné là-bas et fait maintenant la même chose à l'Inter. La Juventus se battra jusqu'au bout, c'est une équipe très forte. Maintenant, ils ont aussi Cristiano Ronaldo. L’Inter aurait dû faire mieux contre la Juventus, notamment à domicile." ®alex_j - internazionale.fr
  3. Le brésilien évolue à présent à Palmeiras, mais cela ne l’empêche pas de suivre avec une certaine passion la Serie A. Fcinter1908.it l’a interviewé sur la thématique du Derby d’Italie qu’il suivra avec une certaine émotion, lui qui est passé par les deux clubs italiens. Vous avez toujours respecté les Bianconeri malgré le fait que vous êtes un supporter déclaré des Nerazzurri. Pour vous, Inter-Juve, même s’il vous le suivrez à la télé, ne peut pas être considéré comme un match comme un autre… "Je vous remercie pour vos paroles, car depuis mon départ de la Turin, on a toujours dit que je parlais en mal de la Juventus, mais ce n’est pas le cas. J’ai toujours conservé un profond respect par rapport à ce qu'a fait ce club pour moi. Mais je suis un Tifoso Interiste et tous le savaient, déjà bien avant mon arrivée en Italie." "Le match de samedi sera, de façon objective, bien plus important pour l’Inter car il pourrait lui apporter cet élan vers la Ligue des Champions. Ce sera un match différent des autres car la Juve ne ressentira pas cette pression qui pèsera sur les Nerazzurri, vu qu’elle a déjà remporté le Scudetto." "Le stade sera plein, les tifosi interistes hurleront sans cesse, l’Inter a les cartes en main pour l’emporter et elle devra le faire car en cas de faux pas, elle prendrait le risque de voir ses poursuivants se rapprocher. Je suis optimiste : Elle peut le faire." Quelle idée vous faites-vous de la situation d’Icardi ? "Je sais que l’on parle énormément de lui et de sa femme. Pour moi, il a toujours été un très bon garçon et un grand joueur. Il a un grand cœur, contrairement à ce qu’il montre sur le terrain. Vous connaissez mon caractère et je n’aurais pas eu de problèmes à balancer d’autres choses sur son compte." "J’ai écouté Cassano et les déclarations de tant d’autres anciens joueurs, mais je ne me suis pas attardé sur les déclarations de Wanda, je ne peux donc que très peu m’exprimer à ce sujet. L’erreur a peut-être été de lui donner le brassard il y a quelques années, car ce n’est pas un joueur qui a une histoire derrière lui ou des trophées sur l’étagère. Il m’arrivait de parler avec certains dans le vestiaire, mais cela n’en sortait jamais. Mais un joueur comme lui doit toujours être aligné, c’est le Buteur de l’équipe." L’échangeriez-vous avec Dybala ? "Dybala est un autre grand joueur, mais il est différent d’Icardi et je ne crois pas qu’il parviendrait à faire à l’Inter ce qu’a réalisé Mauro. Je prendrai Lukaku qui pèse sur les défenseurs, il est fort de la tête, technique, rapide et est habitué à jouer dans une grande équipe." Lautaro ? "Il me plait, mais il en est à sa première saison avec l’Inter, c’est difficile d’émettre des jugements définitifs." Ces derniers mois, Beppe Marotta est arrivé à l’Inter…Vous l’avez connu à la Juventus : Est-il l’homme juste pour renouer avec la victoire ? "Oui, il a changé la Juve avec Paratici, c’est un martien comme lui. On parle là de personnes sérieuses, préparées et intelligentes. J’espère que l’Inter pourra de nouveau aller en Ligue des Champions, cela lui permettra de recruter des joueurs importants. Mais les sous ne suffisent pas toujours, il est utile d’avoir un Homme tel que Marotta, qui est capable de faire les bons choix sur le Mercato. Nous devons renouer avec la victoire." Spalletti mérite-t ’il d’être confirmé ? "Pour moi, il a toujours été un grand entraîneur, mais je ne sais pas si le vestiaire est en conflit avec lui car je n’y suis pas, mais je crois que sa confirmation dépendra principalement de la qualification en Ligue des Champions." Conte ? "C’est un très grand entraîneur, il a gagné le Championnat avec la Juve et Chelsea, mais sur les terrains internationaux, il a, jusqu’à présent, toujours éprouvé des difficultés. Il n’a pas encore sa place dans le top dix mondial selon moi." "Je crois que l’homme juste pour l’Inter est unique : Josè Mourinho. Celui qui dit le contraire ne comprends pas cet enculé de football. C’est le Numéro Un. Point. Il a gagné des titres avec Porto, à l’Inter, au Real, à Chelsea et à Manchester United. Si lui n’est pas considéré comme l’idéal, alors venez me mettre sur le banc…Il sourit… Qui sait j’arriverai peut être à gagner quelque chose, à condition que vous me rameniez Messi et Lukaku." Comment évaluez-vous la saison de la Juventus ? "C’est une situation similaire à celle que je vis au Brésil. Nous avons gagné le Titre, mais nous sommes sortis de façon prématuré de la Libertadores et nous en avons été critiqué. Mais je signerai de suite pour remporter huit titres de suite, on pourrait croire que c’est une ballade, mais ce n’est pas le cas… Il y a tellement de facteurs." "Cela permet également de relativiser, car c’est la démonstration que certaines individualités peuvent décider de l’issue d’un match, mais pas d’une compétition. Aussi fort soit-il, je pense que Cristiano Ronaldo reste un ton en deçà de Messi, seul, il ne savait pas faire plus. Il est évident qu’il manque toujours quelque chose à la Juve pour être au niveau des plus grands d’Europe." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Milan - Les contraintes liées au Fair-Play-Financier risquent de créer un futur problème pour l'Inter, en cas qualification en Coupe d'Europe, que celle-ci soit la Champion's ou l'Europa League. La liste des joueurs inscrits visée Comme nous le communique Tuttosport, lors de sa dernière aventure européenne, en 2016-2017, l'Inter avait été contrainte de ne pas inclure, dans sa liste, quatre joueurs, à savoir: Geoffrey Kondogbia Joao Mario Stevan Jovetic Gabriel Leurs départs ne vont donc pas aider à modeler la future liste nerazzurra: L'Inter pourra insérer de nouveaux joueurs, en fonction de ce qu'ils percevront, suite aux ventes de ceux qui ont participé à la dernière coupe européenne, à savoir: Marco Andreolli, Cristian Ansaldi, Ever Banega, Jonathan Biabiany Juan Pablo Carrizo, Felipe Melo, Gary Medel, Jeison Murillo Rodrigo Palacio En tout et pour tout, leurs départs auront rapporté 30M€ au club, beaucoup ayant quitté l'Inter en fin de contrat. Impact sur l'Inter actuelle Seul Milan Skriniar pourrait être actuellement repris dans la liste, car recruté pour 35M€ (20M + Caprari) La situation se compliquer pour Cancelo et Rafinha. En cas de rachats, des transferts seront obligatoires. Il reste, pour l'Inter une possibilité: Ne pas reprendre ces joueurs pour la prochaine compétition européenne. L'Europa League ou la Champion's ?' En fonction de notre fin de saison à venir, les objectifs du club seront différent, la qualité des adversaires étant importante. Il sera bien plus facile pour l'Inter, de ne pas reprendre certains joueurs pour disputer l'Europa League que pour la Ligue des Champions. L'absence de cadres pourrait s'avérer être un choix dangereux, voir fatal avant même le début de la compétition Qui vendre ? Antonio Candreva: Ce dernier est moins incisif cette saison et le Meazza le soutient de moins en moins. Il faudra toutefois qu'une offre "intéressante" soit posée sur la table Marcelo Brozovic: Pour des raisons évidentes Ivan Perisic ou Eder Même si la vente de Mauro Icardi pourrait être "bénéfique" pour l'Inter, remplacer un tel jouer ne sera pas une mince affaire, les attaquants de qualité n'étant pas bradés. De plus, l'argent de sa vente devrait être également investi dans d'autres secteurs du terrain... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...