Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fifa'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

  1. L’Inter, si elle domine la Serie A cette saison, pense déjà se renforcer pour la saison à venir, celle qui devrait voir le maillot se doter du Scudetto et d’une Seconde Etoile. Et pour bien entamer l’éventuel défense du Titre, il est impératif de se renforcer à moindre coût comme le prouve les arrivées de Piotr Zielinski et Mehdi Taremi L’arrêt brutal du Décret Croissance aura un impact sur les comptes de l’Inter, mais également de l’ensemble des clubs italiens, un impact qui restera toutefois limité du côté d'Appiano Gentile. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport : "La Masse Salariale de l’Inter est destiné à augmenter pour la saison 2024-2025", preuve en est les mouvement que la Direction a entrepris ces dernières semaines et qui auront inévitablement des répercussions pour l’année prochaine. "Ce n’est pas un mystère que Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin ont porté en avant leur projet en mettant déjà sous contrat Piotr Zielinski, dont la visite médicale a été actée" mais également Mehdi Taremi qui doit encore passer sa visite médicale. A cela, il faut également prendre en considération la revalorisations salariale liée à Federico Dimarco à la fin de l’année 2023, sans oublier les travaux en cours pour blinder également les Capitaine et Vice-Capitaine que sont Lautaro Martinez et Nicolò Barella, si tous les deux auront une date d’échéance de contrat plus importante "Les salaires combinés auront plus d’impacts car les avantages fiscaux liés au Décret Croissance ne seront plus au rendez-vous." Merci Infantino ! Toutefois, "une compétition comme la Coupe du Monde des Clubs à 32 à disputer lors d’une période où les joueurs sont censés récupérer, apportera à la Viale Della Liberazione quelques dizaines de millions d’euros à minima", la somme totale dépendant du parcours réalisé lors de cette première édition du tournoi voulu par la FIFA. Il faut également prendre en considération le fait qu’il y aura entre deux et quatre matchs supplémentaire dans la nouvelle formule de la Ligue des Champions, avec forcément des gains supplémentaires à récolter. "Il reste toutefois à prendre en considération le fait que les Nerazzurri pourraient arriver à disputer plus de 70 matchs pour l’ensemble de la saison 2024-2025." S’il est vrai que l'Inter a signé un accord avec l’UEFA, le très célèbre Settlement Agreement qui l'oblige à rééquilibrer ses rapports entre les recettes et les coûts, " Comme les "Recettes" augmentent tant sur le plan sportif que commercial (les sponsors ont déjà augmenté et la marque sur le maillot en 2024-25 arrivera à un chiffre bien plus important que les 11 millions d’euros + bonus proposé par la Paramount+), le club de Viale Della Liberazione peut donc se permettre de dépenser un peu plus sur les salaires." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est la révélation de la Gazzetta Dello Sport: "La saison prochaine, la Ligue des Champions ET la Coupe du Monde des Clubs vont changer de formule" S’il y aura toujours plus de matchs pour les joueurs, les sommes en jeu donnent le vertige, aussi bien pour les futurs lauréats, que pour les clubs y participants "Les plaintes concernant un calendrier surchargé où il est impossible de récupérer seront adoucies par l'odeur de l’argent" La Coupe du Monde des clubs de la FIFA et la nouvelle version de la Ligue des champions de l’UEFA offrent toutes deux une pluie d'argent. 2,5 milliards d'euros précisément pour le tournoi de la FIFA car à Zurich, on avait initialement commencé avec deux milliards d'euros en tête lors de la conception de l'événement dont le coup d'envoi devait déjà être donné il y a quatre ans, mais il a été reporté en raison de la pandémie liée au Covid-19. La somme à répartir a donc été augmentée : 100 millions d’euros iront sur le compte du vainqueur, la moitié pour les participants. Et si les détails des primes en fonction de l’avancée du tournoi restent à définir "recevoir 50 millions d’euros pour seulement trois matchs en cas d'échec est un luxe". La nouvelle Ligue des Champions n'est pas non en reste car l’objectif est d'éloigner toute tentation de rejoindre la Super League Européenne : 2,7 milliards d'euros ont été prévus comme primes à se partager, soit une augmentation de 30 % par rapport à l'édition qui sera archivée à la fin de la saison en cours. Il y aura également des recettes d'environ 60 millions d'euros pour l’accession à la phase de groupe. Ces nouvelles compétitions influenceront également le Mercato et pas seulement en raison des nouvelles recettes mais également en raison des contrats: Les contrats courant jusqu'au 30 juin à échéance seront à gérer et la FIFA devrait s'assurer de prolonger ceux qui expireront jusqu'à la fin du tournoi: La Finale aura lieu le 13 juillet , mais "est-ce que la volonté du joueur sera respectée, ou celle d'un club qui a déjà acheté un joueur aux équipes de la Coupe du Monde et qui ne le reverront pas avant la fin juillet ?" Quid de la santé ? La saison prochaine ne sera pas une saison normale car avec le changement de formats des deux compétitons, il y aura beaucoup plus de matches. C'est pourquoi les équipes devront se doter d'effectifs beaucoup plus importants avec le risque de jouer plus de 60 matches pour ceux qui se lanceront dans l'aventure: "Il n'y aura pas également pas de pause estivale pour les joueurs et les supporters : L’Euro en juin 2024 en Allemagne, la Coupe du Monde des Clubs en juin 2025 et la Coupe du Monde en juin 2026." Les agendas et les noyaux devront être repensées avec précision ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Pour quelle raison les arbitres utilisent des cartons de couleurs jaune et rouge et non bleu ou rose par exemple ? Nos confrères de Focus.it ont solutionné cette question ô combien fondamentale du sport le plus populaire de la Planète, mais pas que ! Merci Ken Aston ! L'idée d'utiliser les fameux cartons jaunes et rouges lors des matchs de football pour signaler respectivement les avertissements et les expulsions, qui étaient seulement notés avant cette intronisation, a été trouvée à la fin des années 1960 par l’Anglais Ken Aston, ancien arbitre, devenu entre-temps dirigeant de la FIFA. Selon Aston en personne, cette illumination aurait eu lieu un jour, lorsqu’il attendait à un feu rouge via leurs couleurs. Celui-ci les a d’ailleurs introduit pour la première fois à l’occasion de la Coupe du Monde 1970 au Mexique et, étant donné qu’ils étaient appréciés par une majorité de personnes, les cartons de couleur jaune et rouge sont devenus partie intégrante des règles officielles du jeu en 1973 ! Mais ce n'est pas tout : via l’expérience accumulée sur le terrain comme arbitre de champs, il a également été à l’initiative de l’introduction du célèbre tableau noir en 1974, relatif aux remplacements afin de rendre ceux-ci bien plus rapides. Il est également à l’origine, lorsqu’il était un arbitre sur les terrains, de l’usage des célèbres drapeaux jaunes pour les juges de ligne ! Tout en lançant la mode de l’historique tenue noire de l’arbitre ! Un véritable précurseur à qui l'on doit beaucoup ! C’est un fait, ce soir vous dormirez moins con ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. A travers un court message sur son site officiel, l'Inter dit NON à la Super League Européenne: "Le Fc Internazionale Milano réaffirme sa propre conviction sur le fait que l'avenir du Football Européen ne peut être garanti que via la collaboration des clubs au sein de l'ECA et en partenariat avec l'UEFA et la FIFA." "En tant que Société, nous restons fortement ancré dans les valeurs qui caractérisent le modèle sportif européen et nous nous engageons à travailler, en collaboration avec toutes les équipes de l'Association ECA, pour soutenir ces valeurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le Numéro Un de la Planète Foot, Gianni Infantino qui est également un Tifoso Nerazzurro, s’est livré suite à la décision de la Cour de Justice Européenne de "reconnaitre" la Super League Européenne ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Près de mille jours plus tard, le conflit autour de la Super League et de la gestion du football européen par l'UEFA a atteint son paroxysme, avec l'arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne qui a effectivement statué en faveur de la Super League elle-même, reconnaissant l'abus de position dominante de la part de l'UEFA et de la FIFA. L'appel a été lancé par l'European Superleague Company le 27 mai 2021, d'abord devant le tribunal de Madrid et est parvenu jusqu'au tribunal de l'UE. Un appel non pas sur la Super League en tant que telle, mais plutôt sur le rôle de l'UEFA et de la FIFA dans le monde du football, avec de nombreux clubs et A22, la société visant à développer le nouveau projet style Super League, particulièrement intéressé les spectateurs. En particulier, en effet, le recours a été créé pour vérifier la compatibilité de l'UEFA avec les réglementations européennes liées au monopole : essentiellement, pour clarifier si le comportement de cette entité basée en Suisse et qui agit en tant qu'organisme réglementaire et commercial dans l'Union européenne est conforme aux règles. Selon la Cour de l'UE, l'UEFA et la FIFA ne respectent donc pas ces règles. "La Cour précise que, lorsqu'une entreprise en position dominante a le pouvoir de déterminer les conditions dans lesquelles des entreprises potentiellement concurrentes peuvent accéder au marché, ce pouvoir doit être soumis à des critères appropriés pour garantir la transparence, l'objectivité, la non-discrimination et la proportionnalité. étant donné les possibles conflits d’intérêts. Toutefois, les pouvoirs de la FIFA et de l'UEFA ne sont pas soumis à de tels critères. La FIFA et l'UEFA abusent donc de leur position dominante. En outre, en raison de leur caractère arbitraire, les règles d'approbation, de contrôle et de sanctions doivent être considérées comme des restrictions injustifiées à la libre prestation de services", peut-on lire dans la note de la Cour de l'UE. "Parallèlement, la Cour observe que les règles de la FIFA et de l'UEFA relatives à l'exploitation des droits médiatiques sont préjudiciables aux clubs de football européens, à toutes les entreprises opérant sur les marchés médiatiques et, en fin de compte, aux consommateurs et aux téléspectateurs, en les empêchant de bénéficier de nouveautés potentiellement innovantes ou des compétitions intéressantes." Que peut-il se passer maintenant ? En attendant de comprendre la portée de la sentence, il ne s'agit pas d'une destruction totale du statu quo, mais il est plus probable que l'on s'oriente vers une voie dans laquelle l'UEFA soit dépouillée de certains des "pouvoirs" dont elle dispose actuellement ses mains. Cela pourrait signifier, par exemple, retirer le rôle de garant à la fédération de football actuelle, qui peut également se permettre de punir les clubs pour avoir pris en considération des hypothèses de tournois alternatifs, ou encore retirer le pouvoir de l'UEFA elle-même sur le plan commercial. Aussi parce que, rappelons-le, l'UEFA joue aujourd'hui aussi le rôle d'intermédiaire financier auprès des clubs : contrairement à la Lega Serie A, où les clubs facturent le produit des droits de télévision directement aux diffuseurs, en Europe, les clubs facturent plutôt les revenus à l'UEFA. Dans ce cas, par conséquent, l’ouverture de la Cour européenne ouvrirait de facto la voie aux clubs pour envisager des tournois et des organisateurs alternatifs. Un peu à l'image de ce qui se passe aujourd'hui entre la FIA et la Formule 1 pour l'organisation du championnat du monde de F1 : d'un côté un organe institutionnel qui fixe les règles, de l'autre un organe organisationnel et commercial. A22, l'entreprise à l'origine du projet de Super League, est sans surprise prête à dévoiler son nouveau projet : même s'il reste à comprendre comment celui-ci sera lié à une éventuelle participation, par exemple, à des championnats nationaux, étant donné que la Cour de l'UE elle-même a n'a pas interdit la sanction contre les clubs qui participent à d'autres tournois, mais a seulement précisé comment toute sanction doit suivre des critères de transparence, d'objectivité et de proportionnalité. Mais désormais du côté de la Super League, il existe aussi une reconnaissance juridique de facto de son travail, ce qui pourrait conduire à une nouvelle négociation avec l'UEFA mais cette fois en position de force. UEFA : «L'arrêt de la Cour européenne n'approuve pas la Super League» "L'UEFA prend note de l'arrêt rendu aujourd'hui par la Cour de justice de l'Union européenne dans l'affaire de la Super League européenne." L'UEFA l'explique dans une note. "Cette décision ne représente pas une approbation ou une validation de la soi-disant Super League ; cela met plutôt en évidence une lacune préexistante dans le cadre d'autorisation préalable de l'UEFA, un aspect technique qui a déjà été reconnu et résolu en juin 2022. L'UEFA est confiante dans la robustesse de ses nouvelles règles et, en particulier, dans le respect de toutes les lois. et les réglementations européennes pertinentes". "L'UEFA reste résolue dans son engagement à soutenir la pyramide du football européen, en veillant à ce qu'elle continue de servir les intérêts plus larges de la société. Nous continuerons à façonner le modèle sportif européen collectivement avec les associations nationales, les ligues, les clubs, les supporters, les joueurs, les entraîneurs, les institutions européennes, les gouvernements et les partenaires." "Nous sommes convaincus que la pyramide du football européen fondée sur la solidarité, déclarée indispensable par les supporters et toutes les parties intéressées, sera préservée contre les menaces de séparations, conformément aux lois européennes et nationales." ®Jean Idriss – Internazionale.fr
  7. Le président de la Qatar Islamic Bank est Jassim Bin Hamad Al Thani, qui a récemment été approché par Manchester United. La proposition concernant l'Inter viendrait même d'Infantino. Pas un fonds d'investissement, mais une banque : tel pourrait être l'identité du prochain propriétaire de l'Inter. Selon une information du Giornale, le nom lié au club nerazzurri est celui de la Qatar Islamic Bank. Des noms qui émergent en vue de l'expiration du prêt de 350 millions que la famille Zhang devra faire à un autre fonds américain, Oaktree. Jassim Bin Hamad Al Thani (seulement un homonyme du propriétaire du PSG) est le président de la banque et avait fait ces derniers mois une offre - rejetée, au profit de l'entrée du milliardaire britannique Sir Jim Ratcliffe - de 6 milliards d'euros pour acheter Manchester United. Une offre qui n'a pas abouti, si bien qu'au final 25% des Red Devils finiront dans les mains du fondateur d'Ineos contre le paiement de 1,25 milliard de livres sterling. Certains sont certains que c'est le président de la FIFA lui-même, Gianni Infantino, désormais résident permanent du Qatar, qui a suggéré de détourner l'investissement de la banque vers l'Inter. ®Jean Idriss – Internazionale.fr
  8. Steven Zhang a depuis longtemps les idées claires : il ne veut absolument pas abandonner l'Inter. Les prochains mois seront cruciaux pour l'avenir du club et le président s'efforce de trouver un moyen de ne pas abandonner. Zhang veut refinancer la dette avec Oaktree qui expire en mai, il n'a pas encore réussi à trouver un accord avec le fonds américain ou avec quelqu'un qui puisse "acheter" cette dette en se substituant aux Américains. La recherche continue et jusqu'au dernier moment Zhang essaiera de se maintenir en selle, poussé surtout par deux raisons : la croissance exponentielle de l'équipe et du club qui garantit des chiffres d'affaires en hausse et des revenus importants des organismes internationaux (Uefa pour la Ligue des Champions et dans le futur Fifa pour la Coupe du Monde des clubs pour laquelle l'Inter est virtuellement qualifiée). D'autre part, le projet de stade en cours de développement dans la zone entre Rozzano et Assago, apparemment avec moins d'obstacles politiques que pour le défunt projet du nouveau San Siro. Au cours des prochaines sessions du marché, le travail de réduction de la masse salariale et d'échange de joueurs se poursuivra, mais les propriétaires estiment avoir entre les mains une entreprise qui (s'il n'y a pas d'autres chocs comme dans le passé la pandémie ou la mainmise du gouvernement chinois) peut garantir un retour dans les rangs à un niveau économique devant lequel il n'est pas conseillé de se rendre, sauf face à des offres auxquelles on ne peut renoncer, ce que personne n'a présenté jusqu'à présent. La Repubblica y va de son avis : Steven Zhang, aux prises avec le remboursement de près de 400 millions au fonds américain Oaktree en mai 2024, n'est plus rentré en Italie depuis la mi-juin. Aux faibles démentis sur les négociations de vente à des investisseurs saoudiens, liés au fonds Pif, s'ajoutent ceux sur Jassim Bin Hamad Al Thani, président de la Banque islamique du Qatar, battu par l'Anglais Sir Jim Ratcliffe, propriétaire du géant chimique Ineos. , dans la course pour acheter Manchester United ®Jean Idriss – Internazionale.fr
  9. Est-ce annonciateur d’un nouveau sacre européen de la Nazionale à l’instar du Titre Mondial en 2006 en plein Calciopoli ? Quoiqu’il en soit, ce scandale lié aux paris sportifs, pratique totalement interdite pour un joueur professionnel en Italie, secoue la Botte et les répercussions sont et seront nombreuses Il est donc utile de procéder à une mise au point de la situation sur ce beau Bordel comme seule notre Belle Italie sait le proposer à ses dépends via les révélations, dans différents articles de Sport Mediaset! Les déclarations de Fabrizio Corona ont été l’élément déclencheur qui a amené au Blitz de Coverciano. En effet, les révélations de l'ancien roi des paparazzis ont convaincu les procureurs de procéder au plus vite pour éviter que les preuves ne soient polluées. "Il n'y a pas que Fagioli', avait-il révélé sur les réseaux sociaux. Et en effet, en utilisant la même méthode, Fabrizio Corona a ensuite mentionné les noms de Sandro Tonali et Nicolò Zaniolo. Le parquet de Turin a donc immédiatement réagi en convoquant l'ancien roi des paparazzi à Milan en tant que personne informée des faits. Les procureurs connaissaient déjà les footballeurs impliqués, notamment parce que, selon La Repubblica, ils avaient trouvé des traces de conversations spécifiques dans les appareils saisis chez Fagioli en août. Ils ont donc immédiatement effectué une descente à Coverciano pour signifier l'avis d'enquête et saisir des téléphones portables et des tablettes, à titre de preuve et pour découvrir d'éventuels liens avec d'autres parieurs. L'idée était sans doute d'attendre la fin du match contre Malte (notamment parce que Tonali et Zaniolo jouent en Angleterre et que c'était l'occasion de leur parler ensemble en Italie), mais les révélations de Corona ont accéléré la procédure. "Ce n'est pas un hasard si, parmi les forces de police, certains ont eu le sentiment que les deux hommes étaient attendus à Coverciano et ont peut-être supprimé des preuves précieuses." Hier, Corona a été entendu pendant environ 45 minutes et a ensuite annoncé d'autres vérités brûlantes sur le monde du football. Il n'a finalement fait aucune déclaration, mais il y avait déjà pensé à agir sur les médias sociaux : "Un informateur m'a révélé que Zaniolo pariait sur le match de la Roma en Coppa Italia, même lorsqu'il était sur le banc de touche. Les noms, a-t-il ajouté, m'ont été communiqués par certaines sources que je révélerai dès que possible." a déclaré Corona "J'ai décidé de pénétrer dans l'arrière-monde du football pour dévoiler les nombreuses distorsions qui s'y cachent. Nous parlerons bientôt, par exemple, des footballeurs homosexuels et des raisons pour lesquelles aucun d'entre eux n'a jamais révélé publiquement son homosexualité. Qu'est-ce qui les en empêche ? Qu'est-ce qui les pousse à se cacher ?" En attendant, il a lancé une Bombe destinée à secouer encore plus le monde du Calcio. Quid de l’aspect sportif ? L'affaire des paris a fini par exploser dans le football italien. Le footballeur de la Juventus Nicolò Fagioli est dans le collimateur du parquet de Turin, puis Nicolò Zaniolo et Sandro Tonali ont également fait l'objet d'une enquête après les révélations de Fabrizio Corona. Mais que dit le règlement de la Figc sur les paris professionnels ? Voici le contenu de l'article 24 du Code de justice sportive : "Il est interdit aux sujets du système fédéral, aux dirigeants, aux membres et aux membres des clubs appartenant au secteur professionnel de faire ou d'accepter, directement ou indirectement, des paris, même de la part de sujets autorisés à les recevoir, qui ont pour objet des résultats relatifs à des matches officiels organisés dans le cadre de la FIGC, de la FIFA et de l'UEFA". Mais aussi "l'interdiction de faire ou d'accepter des paris, directement ou indirectement, de la part de personnes autorisées à les recevoir, concernant des matches de compétitions dans lesquelles leurs équipes jouent". En substance, il est interdit à un professionnel de parier sur son propre sport. Il en va différemment si l'on parle d'une autre discipline. Quelles sont les conséquences du non-respect de cette règle ? Pour les personnes physiques du système fédéral, pour les dirigeants, les membres et les responsables de clubs, la sanction d'inhibition ou de disqualification d'au moins trois ans et une amende d'au moins 25.000 euros. Il est également important de souligner que les personnes qui ont connaissance des irrégularités énumérées ci-dessus sont tenues de signaler immédiatement l'incident au parquet fédéral. Le manquement à cette obligation, selon le paragraphe 5 de l'article 24, entraîne une sanction d'interdiction ou de déchéance d'au moins six mois et une amende d'au moins 15.000 euros. Que risque Fagioli, Tonali et Zanioli en cas de culpabilité avérée ? Au moins trois ans de déchéance, mais à la suite d'un plaidoyer ou d'une collaboration, des remises de peines peuvent être accordées. Dans le premier cas, la réduction de la peine peut aller jusqu'à 50 % en cas de négociation avant la clôture de l'enquête, et jusqu'à un tiers si elle intervient après la clôture. Dans le cas d'une collaboration décisive pour apporter de nouveaux éléments, le bureau du procureur de la FIGC pourrait proposer d'importantes réductions de peine. Un autre Turinois dans l’affaire ! L'affaire de paris qui secoue le monde du Calcio et dans laquelle Sandro Tonali, Nicolò Zaniolo et Nicolò Fagioli sont actuellement mis en examen touche évidemment aussi les équipes auxquelles appartiennent les joueurs concernés. En ce moment des actes ont été envoyés à la FederCalcio et le milieu de terrain de la Juventus s'est rendu, en remettant son smartphone. Selon La Repubblica, des enquêteurs ont trouvé des chats avec une série de compagnons dans lesquels les paris étaient explicitement mentionnés. Il y a une dizaine de noms, dont deux sont ceux de Tonali et Zaniolo, et il y a ceux qui parlent d'un coéquipier de second rang de la Juve. "Nous sommes loin des années du scandale des paris sur le football des années 1980 (dans ce cas, le délit sportif concernait des matchs truqués, alors qu'ici il s'agit de jeux d'argent), mais il est clair que cette nouvelle tendance n'en est qu'à ses débuts." confirme Mediaset Au-delà de l'aspect sportif de l'affaire et des risques pénaux d'une amende, les clubs suivent également de près l'évolution des événements. S'il s'avérait qu'ils n'étaient pas impliqués et donc que le Parquet Fédéral n'établissait pas la responsabilité directe des clubs, ou que quelqu'un au sein du club était au courant de l'infraction, ils pourraient alors exercer des représailles contre leurs propres membres. Dans le cas de Fagioli, il convient de se référer à la convention collective signée par la Lega Serie A, la Figc et les Assocalciatori, qui prévoit la suspension du salaire du joueur, comme indiqué à l'article 5, paragraphe 8, "dans le cas où le joueur a fait l'objet d'une disqualification disciplinaire pour des sanctions liées à des infractions sportives, à l'interdiction de parier et à des pratiques de dopage" (et en fait, s'agissant de ce dernier scénario, un peu comme ce qui s'est passé pour Pogba). Comme l'explique la Gazzetta dello Sport, conformément à l'article 11, paragraphe 4, les clubs peuvent également choisir de demander la résiliation du contrat, un scénario toutefois difficile à envisager pour le milieu de terrain de la Juventus ainsi que pour Tonali et Zaniolo qui sont sous la gestion de Newcastle et Aston Villa, bien que l'ancien joueur de la Roma soit prêté par Galatasaray et dont les situations sont régies par le contrat standard signé par la Fédération Anglaise de football et la Premier League. Déjà écartés de la Nazionale Et le dossier des paris risque fort de s'envenimer. Après la nouvelle de l'enquête sur Nicolò Fagioli, qui s'est retrouvé dans le collimateur du parquet de Turin pour "paris sur des plates-formes illégales", Nicolò Zaniolo et Sandro Tonali sont maintenant au centre de l'attention. Vers 18h30, ce 12 octobre, les deux joueurs, en stage avec l'équipe nationale en vue du match contre Malte samedi soir, ont été accueillis par la Digos di Firenze et la police de Turin : Le chef de délégation Gianluigi Buffon les accompagnait. La police leur a signifié un avis de garantie après l'aval de la Fédération pour quitter le stage de la Nazionale. La FIGC se livre dans un communiqué de presse "La Fédération annonce que, en fin d'après-midi, le Parquet de Turin a notifié des actes d'enquête aux joueurs Sandro Tonali et Nicolò Zaniolo, qui s'entraînent actuellement avec l'équipe nationale au Centre Technique Fédéral de Coverciano. Indépendamment de la nature des actes, considérant que dans cette situation les deux joueurs ne sont pas dans les conditions nécessaires pour faire face aux engagements prévus dans les prochains jours, la Fédération a décidé, également pour les protéger, de permettre leur retour à leurs clubs respectifs". Un avis de garantie a été notifié également ce 12 octobre par le parquet de Turin aux joueurs Sandro Tonali et Niccolò Zaniolo. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'enquête sur les paris illégaux dans laquelle apparaît également le nom du joueur de la Juventus Nicolò Fagioli, qui s'est ensuite dénoncé à la FIGC. Tonali et Zaniolo ont reçu l'acte à Coverciano, siège du camp d'entraînement de l'équipe. Il y a également 36 minutes, nous apprenions via Sky Sport que Zaniolo a quitté Coverciano, dans le vol de l'après-midi pour l'Angleterre. Le milieu de terrain d'Aston Villa a quitté le camp d'entraînement de l'équipe nationale à Coverciano en compagnie de son père. Dans l'après-midi, il rejoindra Birmnigham par un vol privé. Il y a 32 minutes, Corona a décidé d’enflammer la Toile ! "Aujourd'hui je vais nommer un 4ème footballeur" Après avoir anticipé les noms de Zaniolo et Tonali, Fabrizio Corona a annoncé dans la matinée qu'il nommerait en début d'après-midi un quatrième joueur impliqué dans l'enquête du parquet de Turin sur les paris illégaux. Il y a 22 minutes, nous apprenons également la suite de la procédure : Les procureurs de Turin analysent les téléphones de Tonali et Zaniolo. L'analyse des copies légales des téléphones portables de Sandro Tonali et Niccolò Zaniolo sera l'une des prochaines étapes de l'enquête du procureur de Turin sur les paris illégaux présumés dans le monde du football. La police s'est présentée hier à la réunion de l'équipe nationale à Coverciano pour remettre un avis de garantie aux deux Azzurri. Grand Chelem Turinois! Et il y a quatre heures, nous apprenions également que Corona allumait la Juventus : "Au-delà de la responsabilité des paris de Fagioli, il y a la responsabilité juridique du club de la Juventus. La Juventus était au courant de l'existence de Fagioli depuis le 1er août, lorsque la nouvelle a été révélée, elle ne l'a pas emmené en tournée et a essayé de laver son linge-salle en famille, en omettant de le dénoncer." Et les autres ? "Siamo l'Italia", Tel a été le cri à l’unisson du reste du groupe: Avant d'entrer sur le terrain pour l'entraînement, les Azzurri ont l'habitude de discuter brièvement dans le gymnase, tous ensemble, même avec le personnel avant un cri collectif habituel "Siamo l'Italia" - "Nous sommes l'Italie" a été répété trois fois, puis les applaudissements et tout le monde sur le terrain. L’avis de notre Francesco (Acerbi) "NOUS NE POUVONS PAS JUGER: Il faut maintenant comprendre comment le climat va changer dans l'équipe nationale en vue des deux prochaines rencontres. Il n'est pas de mon ressort de juger, nous sommes très calmes et concentrés sur les deux matchs. Ce qui se passera sera jugé par des personnes plus haut placées" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Le Parquet Fédéral italien est parvenu à un accord avec Nicolò Fagioli, qui sera sanctionné d’une période de 12 mois dont 5 avec sursis conditionné, et d’une amende de 12.5000€ pour violation de l’article 24 du Codice di Giustizia Sportiva qui interdit la pratique de paris sportifs dans les compétitions de football organisée par la FIGC, l’UEFA et la FIFA En ce qui concerne le sursis, Fagioli est tenu de participer à un plant thérapeutique de minimum six mois et de participer à un cycle d’au moins 10 rencontres publiques, à tenir dans une période de 5 mois, auprès de l’Associazioni Sportive Dilettantistiche, des Centri Federali Territoriali, et des Centres de désintoxication pour la dépendance aux jeux de hasard, le tout, dans le respect des injonctions et du programme proposé par la Fédération Italienne de Football! Tuttosport, qui est reconnu comme étant le quotidien sportif turinois par excellence a pu prendre connaissance des déclarations de Fagioli au Parquet: "Je ne parvenais plus à dormir la nuit, plus le temps passait, plus ma dette m’obsédait : Les sommes que je devais continuaient à augmenter et je ne pensais plus qu’à jouer pour parvenir à la rembourser." Les menaces "On m’a dit : Je te briserais les jambes" Ironie de la situation application que le joueur utilisait pour suivre anonymement les recettes des paris sur les différentes plateformes, qu'elles soient illégales ou légales se nomme "Treema", en italien Tremare veut dire Trembler, avoir peur. "A ce moment-là, même si je gagnais un paris, ma dette était tellement grande que je ne percevais rien." une déclaration faite en fin septembre au Procureur Fédéral Giuseppe Chiné ainsi qu’au Procureur adjoint Giorgio Ricciardi et au Substitut du Procureur Luca Scarpa "Le tout était fait pour parvenir seulement à faire diminuer la somme d’argent que je devais encore à ces plateformes." Le rôle central de Tonali "Un ami proche" selon Fagioli qui s’exprime sur le début de sa dépendance au jeu : "Au début, tu le fais car tu as beaucoup de temps libre, le matin c’est l’entrainement et ensuite tu joues pour vaincre l’ennui, ressentir cette ivresse. Lorsque nous étions en stage avec l’U-21 de la Nazionale, il m’a suggéré de joueur sur un site illégal, je l’avais vu jouer et je lui ai demandé ce qu’il faisait. Tonali m’a dit que je pouvais le faire car il n’y aurait aucune trace de pari, il m’a fait ouvrir un compte sur le site en question." Sur la thématique des dettes, Fagioli n’a aucun souvenir qu’il lui en a parlé, ni même sur le type d’évènement sur lesquels pariait son équipier en équipe national, mais il se souvient bien évidemment de ses propres paris : "Les premiers paris que j’avais joué étaient sur des évènements tennistiques, ensuite est arrivé le football. Je parais sur des sites illégaux, je me souviens d’un site qui se nommait Betart et d’un autre qui se nommait Icebet. Il y en avait d’autres aussi, mais je n’ai plus en souvenir leur nom car ils se renommait tous les mois." Descente aux enfers "J’avais l’habitude de parier sur les matchs de football, sur les Casinos, au tennis à l’été 2021, lorsque j’étais en stage à Tirrenia avec les U21. D’autres le faisaient aussi et je ne me suis jamais demandé si ces sites étaient légaux ou pas, pour moi la différence entre le site légal et le site illégal réside dans le fait que dans le site illégal, il était possible de jouer à crédit, sans avancer les sommes : C’était divertissant, un passe-temps." "Je misais surtout sur le tennis, durant une année, puis en janvier 2022, lorsque je suis arrivé à Turin, j’étais dans une situation stressante à cause des dettes que j’avais accumulé. En septembre de la même année, j’ai commencé à me mettre au le football en jouant des grosses sommes pour chercher à me refaire." La Juve "La Juve, depuis la section des Giovanili nous a informé sur le fait qu’il était interdit, pour nous, ses membres, de faire des paris sur des sites légaux et illégaux en ce qui concernent les matchs de football. J’ai misé sur des matchs aussi bien de championnats nationaux qu’internationaux, mais je n’ai jamais parié, ni sur la Cremonese, ni sur la Juve." Toro-Milan "J’avais l’habitude de parier sur des matchs de football en cours. Lors de ce match j’avais parié sur une victoire ou un match nul du Milan et j’avais perdu mon pari car le score final était de 2-1 pour le Torino." Real-Inter en Ligue des Champions "En ce qui concerne le reçu que je viens de vous remettre, j’avais parié aussi pour des matchs de Ligues des Champions sur Porto-Atletico Madrid et Real Madrid-Inter, j'ai parié qu'ils marqueraient moins de 3 ou 4 buts. À cette occasion également, il s'agissait d'une plate-forme illégale : Betart." L’achat de montres Alors que sur le terrain Fagioli commence à se faire un nom et fait rêver les tifosi de la Juve, sa situation s’enlise en privé: "En septembre 2022, j’avais déjà accumulé pour 250.000 euros de dettes et les propriétaires de sites illégaux commençaient déjà à faire pressions sur moi pour que je leur rembourse ces sommes. De temps à autres, pour restituer une partie de ce que je devais, j’achetais des montres de marque chez un bijoutier de Milan, je payais par virement bancaire. Parfois je livrais les montres et d’autres fois, les propriétaires de ces plateformes se présentaient à la bijouterie." La Juve ne savait pas "Dans la période suivante celle du mois de septembre, j’avais pris l’habitude de jouer de façon compulsive devant la télé lorsque je regardais les évènements sportifs et cela comprenait le football, la Serie B et la Lega Pro... Je parais avec une telle fréquence et même sur plusieurs évènements à la fois que je suis incapable de m’en souvenir." Fagioli était hors de contrôle sauf à celui de sa mère qui avait tenté de le diriger vers un Centre pour se soigner et qui avait un œil sur les comptes bancaires de son fils : "Je n’ai jamais parlé de mes partis aux Dirigeants et/ou aux joueurs de la Juventus , car je ne pouvais me fier à personne." Les rôles de Gatti et Dragusin "Je leur ai emprunté de l'argent pour payer des dettes de jeu. J’ai décidé de demander de l'argent à des amis et à un associé, à qui j'ai demandé 40.000 euros, en disant que j'en avais besoin pour acheter une montre et que ma mère avait bloqué mes comptes. Gatti m'a prêté l'argent, une somme que je n'ai toujours pas rendu et qu'il me réclame encore." Si tout cela se passe en octobre 2022, Gatti n'est pas le seul à qui Fagioli demande de l'argent : "Un autre prêt m'a été fait par Dragusin", qui est actuellement au Genoa et qui a un passé important avec Fagioli, vu qu’ils se sont connus dans l'équipe des jeunes de la Juventus. "Un autre prêt par des amis de Piacenza. Toujours 40.000 euros, crédités également par virement bancaire à la bijouterie où j'achetais des montres de luxe à livrer aux responsables des plates-formes." La dette colossale "Je tiens à préciser que mon intention est de rembourser tous les prêts reçus de mes amis et équipiers qui ignoraient les véritables raisons pour lesquelles je leur demandais de l'argent." Fagioli dévoile ensuite les chiffres réels et monstrueux de la dette accumulée, une somme qui s'élève à près de trois millions d'euros, principalement avec des "plates-formes illégales : betar. bet, specialbet.bet, bullbet23.com, avec lesquelles je n'ai aucune intention de régler quoi que ce soit, à la fois parce que j'ai déjà donné beaucoup d'argent et parce qu'il s'agit de paris nuls et non avenus, car ils violent la loi italienne." Ses larmes lors de Sassuolo-Juventus "Ma pire période se situe entre mars et avril 2023, lorsque j'étais tellement stressé et effrayé qu'au cours du match Sassuolo-Juventus, j'ai commis une erreur technique et j'ai été remplacé, mon erreur avait amené au but de Defrel qui a décidé du match, à un moment clé de la saison. Dès que j'ai quitté le terrain, j'ai commencé à pleurer devant les caméras, en pensant à mes problèmes de dettes de paris." En raison de son comportement et de la sanction à venir, Fagioli sera suspendu pour une période de 7 mois et pourrait reprendre dès juin 2024 vu qu’il a accepté négocier avec les autorités et qu’il a décidé de payer sa dette à la Giustizia Sportiva. On retrouve finalement dans ses paroles une lumière d’espoir "Je précise que j'ai arrêté de parier et que j'ai l'intention de continuer mon traitement." Tonali, un ami qui vous veut du bien ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Javier Zanetti fête ses 50 ans et accorde une longue interview au journal argentin La Nacion. Votre relation avec la langue chinoise. "C'est très difficile, c'est une culture complètement différente mais je peux dire quelques mots. La première fois que je suis allé en Chine, j'ai été surpris et à chaque fois que j'y retourne, je suis toujours excité. Les vols en provenance d'Europe arrivent très tôt, vers 5h30 du matin. Il y a 350 personnes qui m'attendent à l'aéroport, avec des photos, des drapeaux, des fleurs, et je ne joue plus, j'ai arrêté de jouer il y a presque 10 ans ! Et avec respect, sans cohue. Incroyable. Un jour, j'étais dans un hôtel et le téléphone dans ma chambre sonne. Ils me parlent en italien, ils me disent que je suis dans une pièce comme celle-ci et m'invite à entrer. Ça m'a semblé étrange, j'y suis allé, je suis entré... Ils avaient installé mon musée dans la pièce en question ! Il y avait des t-shirts, des affiches, des poupées, des drapeaux et ils voulaient faire des photos, des autographes… J'ai fini par leur demander les photos qu'ils avaient parce que je ne les avais jamais vues !" Une anecdote avec Mourinho ? "Il m'a appelé avant tout le monde quand il a choisi l'Inter. J'étais à Rome, également en escale pour Buenos Aires, et mon portable a sonné, c'était un appel d'un numéro portugais. J'ai répondu. 'Salut Javier, je suis José Mourinho. Je viens de signer avec l'Inter et je suis ton nouvel entraîneur, tu seras mon capitaine. J'ai hâte de commencer à travailler avec toi et je suis désolé pour mon italien.' Il parlait parfaitement l'italien et ne s'était pas encore envolé vers l'Italie. C'est là que j'ai réalisé à quel point il était préparé et impliqué, ça m'a frappé. 'C'est du sérieux', pensai-je alors." Vous avez trois restaurants à Milan : El Botinero, El Gaucho et El Patio del Gaucho. Est-il vrai que vous n'engagez que des Argentins ? "Ils sont tous argentins, tous sauf un infiltré brésilien que nous avons transformé en Argentin. Nous avons environ 25 salariés et j'aime l'idée de donner un coup de main aux Argentins qui cherchent du travail en Europe." Quand avez-vous eu une embrouille pour la dernière fois ? "J'étais très en colère à propos d'un fait impliquant la Juventus lorsque nous nous sommes qualifiés pour la dernière finale de la Coppa Italia il y a quelques mois. L'attitude des gens qui travaillent pour ce club m'a beaucoup agacé." Et la dernière fois que vous avez pleuré ? "Pour la joie au Qatar, après la finale. Tout le monde dans ma famille a pleuré en se serrant dans les bras." Vous êtes vice-président de l'Inter, adjoint de la commission des compétitions de la FIFA, du conseil de l'UEFA et représentant de la Conmebol à la FIFA. Existe-t-il une carrière d'entraîneur autre que l'Inter ? "Pour l'instant, les deux carrières, les fonctions multiples, peuvent aller en parallèle. Tant que les institutions me donnent de l'espace et m'écoutent pour que je puisse apporter le point de vue de l'ancien footballeur, je me sentirai très à l'aise. Je vois une réelle volonté de nous donner de l'espace. Quelque chose comme: 'Hé, écoutons ceux qui ont été footballeurs'. Sans avoir de nom de famille, attention, il faut toujours se préparer. Dans le management du football, comme dans une entreprise, vous il faut former des équipes. Et il faut avoir un leader, fixer des objectifs et des éléments qui assument leur rôle." Aimeriez-vous être président de l'Independiente, de l'AFA ou de la FIFA ? "De la FIFA, de la FIFA… J'aime plus le terrain international. La FIFA n'a jamais eu de président argentin, n'est-ce pas? Cela ne veut pas dire que je n'aimerais pas être président de l'AFA, ce serait aussi une bonne expérience mais J'ai déjà développé une vie très internationale. De la façon dont ma carrière a été et de toutes les relations que j'ai établies, la FIFA est un objectif et cela semblerait la poursuite la plus naturelle de mon profil." VAR oui ou VAR non ? "J'aime la technologie mais je pense qu'il y a quand même des choses à régler. Il faut ajouter de la transparence, je pense qu'il faut mieux l'expliquer aux fans. Et que les audios soient écoutés car cela clarifie les doutes. Sinon il y aura toujours polémique." Un chiffre : 1114. "Incroyable, incroyable... 1114 matches officiels. Si vous regardez le top 10 des classements, j'apparais, ufff, dans le top 10 avec le plus de matches dans l'histoire du football mondial. Je n'arrive pas à croire ! Qu'ai-je fait ? La culture du travail, la passion et le fait d'avoir traversé tant de défaites. Les défaites sont ce qui vous améliore et vous font grandir. Celles qui vous mettent à l'épreuve pour voir ce que vous voulez faire." Vous avez remporté 17 titres en tant que footballeur et un autre en tant qu'étudiant : vous avez étudié le management du sport à Bocconi à Milan. "Quand j'ai arrêté de jouer, j'ai tout de suite compris que je devais me préparer, m'entraîner, étudier. Avec l'humilité de comprendre qu'une étape était terminée et qu'une autre commençait... continuer à étudier parce que le monde change tous les jours. Je ne veux pas être identifié uniquement comme un leader dans le football, dans le domaine exclusivement sportif. Je veux être utile pour le marketing, la finance, les relations publiques. Le club grandit dans d'autres domaines aussi, pour que le football soit durable, il y a d'autres domaines qui doivent se développer même dans un club." Quel match rejoueriez-vous ? "Deux. Un pour en profiter à nouveau et un autre pour changer le destin. Je rejouerais en finale de la Ligue des champions, en 2010, pour revivre cette nuit magique au Bernabéu. Et je donnerais tout pour rejouer et gagner le match contre la Suède, celui qu'il nous a mis dehors de la Coupe du monde au Japon." Avez-vous essayé de faire venir Bielsa à l'Inter ? "J'ai parlé à Marcelo pour voir s'il y avait une possibilité mais nous n'étions pas encore tout à fait clairs sur le type d'entraîneur que nous voulions. Il voulait savoir si nous pouvions le présenter comme une option et à ce moment-là j'ai dit oui." Vous avez une statue au Meazza, le numéro 4 est retiré et une tribune Talleres de Escalada porte votre nom. Quelle est la chose la plus excitante ? "Le respect des gens partout dans le monde; partout où je vais, des portes s'ouvrent pour moi, je ressens cette admiration. Et c'est au-dessus de tout trophée, de tout. Même les fans de Milan ne m'ont pas insulté... Ça m'arrive maintenant, je viens à travers les supporters de Milan et de la Juventus et ils me disent : 'Capitaine ici, Capitaine là-bas, je suis fan de Milan mais j'aurais aimé que tu joues pour mon club...' Et regarde, ils sont courageux là-bas." Traduction alex_j la Nacion via FCInterNews
  12. Le Corriere Dello Sport s'est livré à une analyse de la situation entourant l'interdiction de recrutement d'Al-Nassr sur injonction directe de la FIFA: "Le club saoudien risque un gel de son mercato suite à une sanction de la Fifa qui couvrira les trois prochaines sessions à venir pour ne pas avoir payé environ 400.000 euros de bonus à Leicester dans l'affaire Musa." Quid de Marcelo Brozovic Pour l'instant, son contrat ne peut pas être homologué: "Il est vrai que le transfert du milieu de terrain a été conclu avant le verdict de l'instance mondiale, le contrat ayant été signé le 3 juillet, mais le transfert international n'a pas encore été déposé devant la Fifa en personne . Cela signifie que Brozovic ne pourra pas jouer de matches officiels avec sa nouvelle équipe, bien qu'il ait déjà été présenté officiellement et qu'il vienne même de commencer à s'entraîner avec ses nouveaux coéquipiers" "L'Inter ne risque pas de voir le Croate repartir et donc de ne pas toucher les 17,5 millions (plus 2,5 millions de bonus) prévus dans les accords passés avec Al-Nassr. En ce qui concerne le transfert effectif du joueur, c'est en fait la date de clôture de l'opération, antérieure à la décision de la FIFA, qui compte". Oops! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Lorenzo Casini est le Président de la Lega Serie A, et celui-ci lance un appel à l’aide suite aux offres démentielles en provenance du Royaume d’Arabie Saoudite qui bouleverse le panorama du football européen Sa déclaration à di Radio Anch’Io Sport su Rai Radio 1 "Des offres aussi importantes montrent un intérêt pour les joueurs de Serie A, mais il ne fait aucun doute qu'elles peuvent conduire à un dopage financier. Jusqu’à présent, nous parlions du marché européen, et de la possibilité d'intervenir en imposant un plafonnement des salaires afin de limiter ce type de phénomène, mais si nous parlons d'autres continents, seule la FIFA peut intervenir en imposant des règles." "Pour l'instant, il s'agit d'un marché qui se concentre sur des joueurs affirmés et même Ceferin a souligné que nous avons souvent affaire à des joueurs qui sont très avancés dans le stade de leur carrière, mais c'est un phénomène qu'il faudra suivre dans le temps". Ces excellentes ventes sont-elles le signe que notre Calcio perd de son attractivité, êtes-vous inquiet ? Je le suis relativement, car il y a des cycles et, cette année, les résultats des équipes italiennes en Europe ont été très positifs. Il est probablement temps de réfléchir à des formes plus sophistiquées de plafonnement des salaires, semblables à celles adoptées aux États-Unis pour leurs championnats professionnels: Mais ce pouvoir revient à l’UEFA, une Ligue nationale, seule, n’a pas les moyens pour y parvenir." Les négociations privées avec les trois radiodiffuseurs pour les droits télés du Calcio prennent fin ce 26 juin… "La première phase s'est achevée sur une offre physiologiquement basse de la part des opérateurs, qui ont maintenant rejoint la phase de négociation privée cette semaine. C’est à partir de maintenant que nous comprendrons si nous sommes en mesure de conclure à un prix que les équipes considéreront comme convenable ou non. Si ce n'est pas le cas, une nouvelle phase d'ouverture des offres arrivées sur les canaux de Lega débutera par une nouvelle phase de négociation." Serez-vous sous le milliard d’euros par saison ? "Je n'ai pas de boule de cristal, mais j’espère qu’elle la somme sera la plus élevée possible." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Simone Inzaghi peut être très fier de sa performance! L'International Federation of Football History & Statistics, mieux connue sous l'acronyme IFFHS, a établi le classement des 20 meilleurs clubs d'Europe et du Monde pour la période allant du 1er juin 2022 au 31 mai 2023. Dans le classement établi par l'organisme reconnu et autorisé par la FIFA qui s'occupe des statistiques et des archives du football, l'Inter s'est brillament mise en valeur: Les Nerazzurri occupent la quatrième place en Europe (et la cinquième dans le monde) avec 249 points. Le Real Madrid est en tête (331), suivi de Manchester City (279) et de Benfica (257). Parmi les autres Italiens, Naples occupe la septième place, la Fiorentina la neuvième, la Roma la douzième, la Juventus est seizième et Milan dix-septième. Le tout avec 12 cartouches dans le derche en Serie A! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L'entraîneur de l'Inter Milan Simone Inzaghi devrait apporter cinq changements à la formation pour le choc contre Hellas Verone lors de la 33e journée de la Série A. Le retour de Stefan de Vrij: En défense, Stefan de Vrij devrait débuter au milieu des trois défenseurs, ce qui signifie que Francesco Acerbi commencera le match sur le banc. Danilo D'Ambrosio devrait être titulaire à droite lors du match de Série A au Stadio Marcantonio Bentegodi, avec Alessandro Bastoni jouant à gauche des trois arrières. Dans les buts, le gardien Camerounais André Onana, qui a fait l'objet de nombreuses spéculations sur un transfert récemment, devrait commencer le match. Calhanoglu-Brozovic-Barella: Le milieu de terrain Henrikh Mkhitaryan devrait céder sa place au milieu de terrain Turc Hakan Calhanoglu. Cependant, le rôle de meneur de jeu au milieu de terrain sera confié a Marcelo Brozovic tandis que le milieu de terrain International Italien Nicolo Barella complètera le trio central du milieu de terrain. Sur l'aile, Federico Dimarco devrait commencer, Robin Gosens n'étant pas disponible suite à une luxation de l'épaule lors de son but contre la Lazio. L'ailier international Néerlandais Denzel Dumfries devrait faire son retour, ce qui permettra à Mr Multircartes (Matteo Darmian) un repos bien mérité, du moins en première période. Dze-La au lieu de la Lu-La: L'attaquant vétéran Bosniaque Edin Dzeko devrait commencer à la place du meilleur buteur Belge de l'histoire Romelu Lukaku qui a été sensationnel contre la Lazio. Aux côtés de l'ancien joueur de Manchester City en attaque, ont retrouvera le buteur Argentin vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA, Lautaro Martinez, qui marqué un doublé le week-end dernier contre les Biancocelesti. Cela signifie que son compatriote Joaquin Correa débutera le match sur le banc après une énième contre-performance en Serie A. INTER Composition probable de l'Inter Milan contre Hellas Verone: Inter (3-5-2) : André Onana, Danilo D'Ambrosio (C), Stefan de Vrij, Alessandro Bastoni, Denzel Dumfries, Nicolo Barella, Marcelo Brozovic, Hakan Calhanoglu, Federico Dimarco, Lautaro Martinez, Edin Dzeko. Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  16. Romelu Lukaku a reçu la solidarité du monde entier. Sportif et autre. A commencer par de nombreux joueurs de Milan. Mais rien de la Juve! Romelu Lukaku a reçu la solidarité du monde entier. Sportif et autrement. A commencer par de nombreux joueurs. De Leao à Bennacer jusqu'à Maignan, grande solidarité du monde Rossoneri pour l'avant-centre belge, victime d'ignobles insultes racistes tout au long du dernier match Juventus-Inter. Solidarité aussi des stars mondiales du calibre de Mbappè, Vinicius, Drogba. Mais, comme le rappelle la Gazzetta dello Sport, "personne de la Juve ne lui a parlé directement, du moins jusqu'à hier soir". "Ainsi que des messages publics et privés du monde entier - du président de la Fifa Gianni Infantino au Français Mbappé, en passant par le ministre des Sports Abodi et le Rossoneri Leao - l'Inter s'est occupé de chouchouter le Belge. Les dirigeants et l'entraîneur étaient près de lui, dans les heures qui ont suivi l'épisode puis aussi hier matin à Appiano ", souligne la Rosea. VERGOGNA!! HONTEUX Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  17. Gianni Infantino, président de la Fifa, intervient dans une note à l'ANSA sur l'affaire des insultes racistes d'hier contre Romelu Lukaku. " Dans le football, il n'y a pas de place pour le racisme ni aucune forme de discrimination ": déclare Gianni Infantino , président de la Fifa, qui intervient dans une note à l'ANSA sur l'affaire des insultes racistes contre Romelu Lukaku . « C'est tout simplement inacceptable de voir des insultes racistes adressées par les spectateurs à Romelu Lukaku, l'attaquant de l'Inter, lors du match de Coppa Italia avec la Juve », hier soir à Turin. " La FIFA et moi-même sommes aux côtés de Lukaku." Infantino souligne que le football doit "garantir l'application de sanctions sévères" et renouvelle l'invitation aux supporters de "faire taire les racistes". "La Fifa ainsi que les autres joueurs soutiennent Romelu Lukaku, ainsi que tout autre joueur, entraîneur, officiel de match, supporter ou participant à un match de football qui a souffert de racisme ou de toute autre forme de discrimination. Les victimes de ces abus doivent être soutenues et les responsables sévèrement punis par toutes les autorités ». "Je réitère l'appel que j'ai lancé plus tôt cette année - a ajouté le président de la FIFA - pour que les supporters s'expriment et fassent taire les racistes. De même, dans le football, nous devons veiller à ce que des sanctions sévères soient appliquées pour faire face à de tels incidents et avoir un effet dissuasif. Une fois pour toutes". Non au racisme. Non à toute forme de discrimination a t-il conclut ». Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  18. Le président de la FIGC est désormais également vice-président de l'UEFA : il a reçu la nomination avec Laura McAllister. Laura McAllister (WAL) et Gabriele Gravina (ITA) sont désormais vice-présidents de l'UEFA. La nomination a eu lieu lors de la réunion du Comité exécutif constituant de l'UEFA qui a suivi le Congrès de l'UEFA d'aujourd'hui, en remplacement de Fernando Gomes (POR) et de Sándor Csányi (HUN). Les deux vice-présidents sortants sont devenus respectivement membres ordinaires du Conseil de la FIFA et vice-président de la FIFA. Cela a été rapporté par l'UEFA dans un communiqué. Nous lui souhaitons du succès dans cette nouvelle aventure! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  19. Les bianconeri attendent la décision du Coni Guarantee College: l'ancien directeur sportif peut mettre fin à sa carrière! Ce soir, la Juve est de retour sur le terrain après la pause pour les équipes nationales et accueille Vérone a l' Allianz. Mais les bianconeri attendent les décisions des tribunaux pour savoir quel sera leur avenir. Après la décision de la FIFA de l'étendre à l'international, tout est désormais entre les mains du Coni Guarantee Board, qui rendra le 19 avril son avis sur la pénalité de 15 points et plus. Il y aura aussi des nouvelles sur l'avenir de Fabio Paratici, qui s'est suspendu hier de Tottenham. "Pour Paratici, cela risque d'être l'étape d'adieu à sa carrière sportive, si les bonnes nouvelles n'arrivent pas du Coni, qui s'exprimera le 19 avril sur sa suspension". La décision pèsera également sur la stratégie que la Juve adoptera au retour du parquet fédéral : "Négocier avec ou faire face à un nouveau clash sur la deuxième ligne d'enquête sportive" . La question est évidemment celle des opérations conjointes avec d'autres clubs (Atalanta, Sassuolo, Udinese, Sampdoria, Cagliari, Bologne), et les manœuvres salariales avec les joueurs. Le journal détaille la situation : "Le procureur Chinè a terminé l'enquête, la notification de clôture de l'enquête arrivera après le week-end de championnat : à partir de lundi, chaque instant est bon (Chinè a théoriquement 20 jours, mais moins suffira). Une fois les enquêtes terminées fermée, on saura déjà quels seront les futurs coupables : bien sûr, la Juve sera accusée d'avoir violé l'article 31, alinéa 3, celui qui punit d'avoir convenu des salaires en dehors des règles fédérales, avec les fameux accords privés". Repubblica explique les conséquences possibles : « Cela peut valoir une amende pouvant aller jusqu'à 3 fois la valeur des contrats conclus : on parle, potentiellement, de plus de 100 millions. Mais il sera également accusé de l'effet de ces opérations sur les comptes : si le procureur estime qu'ils cherchaient à s'inscrire à une compétition à laquelle il n'aurait pas participé, en italie ou à l'étranger : dans ce cas, il risquerait même de perdre la Serie A". Les délais risquent cependant d'être très longs : "Entre les délais des mémoires de la défense (15 jours), de la saisine et ceux de fixation du procès sportif au Tribunal fédéral (jusqu'à 30 jours), nous arriverons fin mai. Considérant alors le délai d'appel garanti, on risque de se terminer alors que la nouvelle saison sera bien en cours". Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  20. L'ancien président de l'Inter, numéro un de la Fédération indonésienne de football, s'est opposé à la présence d'Israël au tournoi! La Coupe du monde des moins de 20 ans, prévue du 20 mai au 11 juin, ne se jouera plus en Indonésie : la FIFA a en effet décidé de retirer l'organisation du tournoi au pays asiatique, et devrait annoncer prochainement le nouveau lieu. La rencontre entre le président de la FIFA, Gianni Infantino et Erick Thohir, président de la Fédération indonésienne de football ( et ancien propriétaire de l'Inter Milan ) n'aura servi à rien. La raison de la scission réside dans la décision de l'Indonésie de s'opposer à la présence d'Israël, qui s'était régulièrement qualifié pour l'événement comme l'un des 5 européens avec la France, l'Angleterre, l'Italie et la Slovaquie : une position catégorique, qui a conduit à l'annulation du tirage au sort pour la phase de groupes ces derniers jours. Surement une raison politique derrière tout ça! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  21. "Partager tout cela avec Sir Alex est un grand honneur pour moi. Nous sommes comme deux boxeurs", les mots d'Arsène Wenger. La Premier League a annoncé avoir intronisé l'Ecossais Alex Ferguson et le Français Arsène Wenger dans son Temple de la renommée, les premiers managers de l'histoire, pour leurs nombreux succès à la tête de Manchester United et d'Arsenal respectivement. Sir Alex, qui est arrivé à Manchester lors de la saison 1986-87, a passé 27 ans à la tête des Red Devils, remportant 13 titres de champion, 2 Champion's League, impressionnants et d'innombrables autres trophées nationaux et internationaux avant de prendre sa retraite en 2013. "Avoir une telle reconnaissance est un honneur a commenté l'homme de 81 ans, mais ce n'est pas seulement pour moi, c'est aussi la récompense du travail accompli par Manchester United, les liens créés au fil de ces années. Je suis fier pour le club, pour les techniciens et pour mes joueurs". Son ancien rival Wenger est arrivé à Londres en 1996, l'un des premiers managers étrangers à travailler en Angleterre et est resté à Arsenal jusqu'en 2018. Désormais en charge du développement de la FIFA, le Français de 73 ans a rajeuni le football anglais grâce en partie à de nombreux jeunes joueurs, parmi lesquels on y retrouve des compatriotes de Thierry Henry ou Patrick Vieira. "Partager tout cela avec Sir Alex est un grand honneur pour moi - a-t-il déclaré - Nous sommes comme deux boxeurs. Nous nous sommes battus et avons marché ensemble. Au final, il y a le respect. Ce sera l'occasion de se rencontrer. Deux légendes! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  22. La FIFA a accepté les demandes contenues dans la sentence de la Cour d'appel fédérale qui a pénalisé le club de la Juventus de 15 points La FIFA a annoncé que les sanctions imposées dans le cadre du procès sportif à la Juventus pour plus-values sont également valables au niveau international. C'est ce qu'a rapporté La Gazzetta dello Sport qui a confirmé que Fabio Paratici , par exemple, sera contraint de prendre du recul dans son rôle de directeur sportif de Tottenham. "La demande s'est accompagnée de la sentence de la Cour d'appel fédérale qui, le 20 janvier, a infligé une pénalité de 15 points au club et a donné de sérieuses inhibitions aux dirigeants de la Juventus, d'Agnelli à Nedved. La suspension la plus longue a été précisément celle de Paratici, 30 mois, et parallèlement à la durée de l'inhibition, le Tribunal s'est expliqué "par une demande de prolongation au sein de l'UEFA et de la FIFA". La plus haute instance du football mondial a désormais donné sa réponse". Bah voilà une bonne nouvelle aujourd'hui!! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  23. A travers les ses réseaux sociaux, l'Inter a exprimé ses félicitations à Gianni Infantino, réélu numéro un de la FIFA pour les 4 prochaines années. Ce dernier prend la Serie A comme élément de comparaison pour se défendre des critiques. Le Tweet de l'Inter suite à la réélection de Gianni Infantino. "Le président Steven Zhang et l'Inter Milan félicitent Gianni Infantino pour sa réélection à la présidence de la FIFA jusqu'en 2027." Gianni Infantino, tout juste reconfirmé président de la Fifa jusqu'en 2027, utilise la Serie A comme base de comparaison pour se défendre des critiques. Ces dernières l'accusent de l'expansion excessive de la Coupe du monde (48 équipes, ndlr) et de l'édition au Qatar, avec les problèmes de droits de l'homme qui en découlent. Infantino répond ainsi: "Ils disent que la Fifa ne pense qu'à en rajouter mais nous sommes la seule organisation au monde à avoir supprimé les compétitions pendant le Covid. La Coupe du monde comporte, pour ceux qui y participent, en moyenne 4 matchs de plus, soit un match par an. Pourquoi quand en Italie ils annoncent une Supercoppa en Arabie Saoudite avec 4 équipes personne ne dit rien ? Je ne comprends pas pourquoi ces attaques contre la Fifa à chaque fois. J'ai travaillé dur toute ma vie pour être là où je suis, plus de 200 pays pensent que nous avons fait du bon travail et nous le ferons encore dans les 4 prochaines années." Note: Infantino aurait pu citer la Super Coupe d'Espagne qui a le même format. Traduction alex_j via FCInter1908.
  24. Au cours de la dernière décennie, l'activité de représentation des joueurs dans le football mondial a connu une croissance remarquable : rien qu'en 2022, la FIFA estime que les clubs de football ont déboursé 623 millions de dollars en commissions d'agent, soit une augmentation de 24 % par rapport à l'année précédente. En conséquence, les agents de football ont assumé de nouvelles responsabilités qui vont au-delà de la simple négociation du contrat d'un joueur. Pour comprendre cette évolution et ce que cela implique, l'agent sportif Alessandro Lucci s'est livré à Forbes. Extraits. "Quand j'ai géré mon premier contrat en 1999, c'était une époque différente, tout évoluait à un rythme beaucoup plus lent. Le football évolue à un rythme incessant et, par conséquent, notre rôle aussi. C'est pourquoi aujourd'hui on parle d'agence et non plus d'agent. Par conséquent, la manière dont une négociation est menée change également. J'ai besoin de mener les négociations en personne car cela me permet de générer cette énergie, ce champ magnétique qui devient oppressant lors d'une négociation. Ces éléments ne s'apprécient pas quand on négocie à distance. Les futurs scénarios des mercatos ? La définition et l'immédiateté avec lesquelles un message est envoyé ont complètement changé notre rythme de vie, c'est pourquoi la figure dominante sera la communication. Je peux imaginer que dans cinq ans, la communication seule vous vendra des joueurs." Sa World Soccer Agency qui gère actuellement 39 clients, dont Dejan Kulusevski de Tottenham, Leonardo Bonucci de la Juventus et Edin Dzeko de l'Inter, vaut 283 millions de dollars sur le marché, l'un des plus élevés d'Italie. "Maintenant, pour rester compétitif dans ce monde rapide qu'est le monde sportif moderne, les agents ont dû élargir leurs services, devenant une figure de point de service qui gère pratiquement tous les aspects de la vie d'un client et pas seulement le contrat de travail. Aujourd'hui, leurs fonctions s'étendent au-delà du fameux moment où un client est photographié pour la signature d'un nouvel accord. Nos services comprennent la location de maisons ou de meubles, la location d'un charter privé pour atteindre toutes sortes de destinations, la gestion de la communication sur les réseaux sociaux et l'assistance dans les domaines financier et juridique." Traduction alex_j via Forbes.
  25. Sabatino Durante, agent Fifa et expert du football international s’est livré à Radio Marte sur Julian Alvarez…. "Ne pas parvenir à recruter Julian Alvarez en Italie est, par exemple, une grave erreur : L’Inter l’avait dans la paume de sa main, mais elle n’a pas finalisé l’opération. Julian est bien plus fort que Lautaro, je l’ai toujours dit, mais personne n’a voulu m’écouter : Lautaro doit s’y reprendre à plusieurs reprises lorsqu’il tire pour marquer, tandis que Julian a une capacité de réalisme bien plus importante." Un regret selon vous, ou tout simplement financièrement inaccessible ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...