Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'filip kostic'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Dans le cadre du Pressing, Ivan Zazzaroni a commenté l'épisode controversé de l'Inter-Juventus qui a conduit au but de Kostic : " C'est une ligue d'imperfections, Naples mis à part. Neuf défaites en 27 matchs, c'est un drame pour une équipe comme l'Inter. Il me semble qu'on est opéré ici. On a vu 200 images et on n'a toujours pas compris. si c'est une main de Rabiot ou non. Cependant, il faut garder à l'esprit que tout s'est passé au milieu de terrain et qu'avant que le ballon n'atteigne Kostic, il y a eu trois passes. Cela me semble de la pure folie. Je suis d'accord avec les arbitres. Pour moi la faute de main de Vlahovic est plus importante que celle de Rabiot, car il contrôle le ballon" . Comment peut-on dire qu'il y n'y a pas main? Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  2. C'est une révélation de Sport Mediaset: Gianluca Rocchi songerait à dévoiler l'échange audio entre la VAR et l'arbitre italien au cœur de la polémique du dernier Derby d'Italie: "Dans la salle VAR de Lissone, Mazzoleni et Piccinini ont mis 4 minutes et 10 secondes pour passer au crible l'action du but de Filip Kostic, afin d'évaluer 3 cas possibles de contacts avec la main." Cas 1, Rabiot "Dans l'étude de l'émission Pressing de Graziano Cesari, ce sont des mains punissables mais devant les images sous tous les angles les avis ne sont pas univoques. Nous pouvons confirmer qu'au moins 2 minutes ont été perdues dans le VOR à la recherche d'une image incontestable, qui, comme dans l'étude Pressing, n'a pas été retrouvée." Cas 2 Résolu par Mazzoleni devant le moniteur en quelques secondes : "Après le prétendu toucher de Rabiot, le ballon percute le bras gauche de Vlahovic qui est attaché au corps et à l'intérieur de la "figure", impossible de parler de punissabilité." Cas 3 Le plus épineux: "Une nouvelle touche du bras Vlahovic après l'échange avec Rabiot. Dans l'étude de Pressing, ils l'ont jugée punissable. Nous sommes en mesure de vous révéler que la VAR, après avoir vu toutes les images disponibles pendant encore 2', est arrivé à la conclusion "touché non punissable et OFR inutile"." "Ce choix a été approuvé par la hiérarchie de l'Arbitre, en se référant également à la comparaison avec le but annulé pour Locatelli lors de Juve-Roma de la 3e journée, toujours par la faute de Vlahovic : Pendant l'action offensive, le bras du Serbe a touché le ballon de manière apparemment fortuite, mais il était ouvert à 90° par rapport au corps. Dans le cas d'Inter-Juventus, il était au contraire très proche du corps. Des doutes subsistent cependant, car l'attaquant donne l'impression d'effectuer un mouvement du bras droit, léger mais probablement décisif pour le contrôle du ballon. Rocchi a été déçu par la gestion des fautes, des cartons et de la nervosité manifeste de Chiffi: La prestation de l'arbitre de la section de Padoue a été jugée insuffisante." "L'AIA se montre également très agacée par les déclarations de Simone Inzaghi, qui a exigé le respect. Pour la haute direction de l'arbitrage, régler la question du but de Kostic en 20 secondes aurait été un manque de respect absolu, alors que la révision de 4 minutes montrerait que l'on a fait attention à ne pas commettre de graves erreurs: C'est pourquoi Rocchi prévoit déjà de rendre public le dialogue entre Chiffi et le VAR Mazzoleni à la première occasion de rencontre avec la presse." Avec un audio revisité au lieu d'un direct, n'est-ce pas ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet durant l’analyse des faits de jeu lors de l’après-match d’Inter-Juventus, Graziano Cesari a révélé l’échange verbal entre l’arbitre, Daniele Chiffi, et Nicolò Barella, le milieu Nerazzurro, durant la période d’analyses de la VAR suite au but de Filip Kostic "Barella était extrêmement sûr de lui et avait dit à ses équipiers : "Ne vous inquiétez pas, il y a faute de main!". Chiffi au même moment attendait quatre minutes et durant cette période Barella s’est rapproché de lui et Chiffi lui expliquait : Il y aurait deux touchés de main possible…" Ce qui explique la nervosité justifiée de notre milieu italien vu que la décision finale revenait à Chiffi après l’intervention de la VAR : Une décision qui allait à l’opposé de l’échange entre les deux principaux intéressés... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, si l’Inter n’a absolument rien montré de la rencontre et s’offre une neuvième et scandaleuse défaite en Serie A indigne de son rang, la Juventus l’a méritoirement remporté au Giuseppe Meazza, mais la manière n’y est pas. A la 23ème minute de jeu, Adrien Rabiot récupère un ballon en le touchant du coude (donc de la main dans le jargon sportif) mieux encore, comme le montre le cliché ci-dessous Dusan Vlahovic le replace dans sa course également avec l’aide du bras avant de servir Kostic qui ne laisse aucune chance à un André Onana qui aura été le seul à la hauteur des évènements Malgré 4 minutes de visionnage, la Var et Chiffi (qui porte bien son nom étant donné que Schifo veut dire honte) valide le but polémique: En fin de rencontre et après la rencontre Danilo D’Ambrosio et Paredes se sont fait expulsé. L’Inter perd également sa seconde place au profit de la Lazio et bien plus que la défaite, le non-match et un fantomatique Marcelo Brozovic auteur de très nombreuses perte de balle au profit de la Juventus pose énormément question : Qu’arrive-t ’il à la Beneamata ? Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0-1 Juventus Buteurs : 23' Kostic Inter: 24 Onana; 36 Darmian (79' 11 Correa), 6 De Vrij, 15 Acerbi; 2 Dumfries (83' 12 Bellanova), 23 Barella (62' 22 Mkhitaryan), 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu, 32 Dimarco (62' 33 D'Ambrosio); 90 Lukaku (79' 9 Dzeko), 10 Lautaro Martinez Banc: 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 14 Asllani, 45 Carboni, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa T1: Simone Inzaghi Juventus: 1 Szczesny; 15 Gatti, 3 Bremer, 6 Danilo; 2 De Sciglio (75' 11 Cuadrado), 44 Fagioli, 5 Locatelli, 25 Rabiot, 17 Kostic; 30 Soulé (66' 7 Chiesa, 83' 32 Paredes); 9 Vlahovic Banc: 23 Pinsoglio, 36 Perin, 19 Bonucci, 22 Di Maria, 24 Rugani, 32 Paredes, 45 Barrenechea, Sekulov, 43 Iling Jr T1: Massimiliano Allegri Arbitre: Chiffi VAR: Mazzoleni Averti(s): Barella (I), Gatti (J), Rabiot (J), Danilo (J), Fagioli (J), D'Ambrosio (I), Paredes (J), Brozovic (I) Expulsé(s): D'Ambrosio (I), Paredes (J) Affluence : 75224 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Daniele Mari est le Directeur de Fcinter1908.it est celui-ci a noté la prestation des joueurs suite à cette neuvième défaite de la saison André Onana 6 "Il parvient à déjouer une Juventus menaçante alors que le résultat est déjà compromis : Il ne bouge pas sur le tir de Kostic mais c’est bel est bien Dumfries qui l’empale et qui laisse la fenêtre de tir totalement ouverte : Il n’a pas eu besoin de faire de miracle, mais il a repoussé quelques dangers de la meilleure des façons." Matteo Darmian 6 "Sur son aile, on retrouve Kostic qui lorsqu’il voit l’Inter s’illumine : Dumfries ne l’a que trop peu aidé à tel point que le défenseur "latéral" a dû reprendre aussi le poste de défenseur central, il faisait tout tout seul,: Il ne s’en sort globalement pas trop mal, en parvenant même à bloquer des actions." Stefan De Vrij 6,5 "De retour en tant que titulaire face à Vlahovic, un attaquant qui ne combien que trop peu : Il prouve encore être un Monsieur, nous avons tous la conviction qu’il a 38 ans, mais il reste le bon Stefan d’à peine 31 ans : Il est resté trop longtemps sous naphtaline, qui sait si une série de rencontre pourrait faire de lui à nouveau un joueur protagoniste." Francesco Acerbi 6,5 "Il se met à faire le Bastoni et cela s’est vu à plusieurs reprise en phase offensive : Il a tenté à plusieurs reprise d’improviser sur l’aile mais s’est souvent retrouver malchanceux sur ces centres : Sa performance défensive elle, n’a jamais failli." Denzel Dumfries 5 "Sur le but de Kostic, il commet une faute professionnelle très grave qui n'est surpassée que par la faute de Chiffi. Au lieu d'attaquer Kostic qui tire, il recule pour défendre le but, laissant la fenêtre de tir complètement à découvert. Une erreur impardonnable dans un match des plus modeste.s" Nicolò Barella 6,5 "Très nerveux après la faute professionnelle de Chiffi mais aussi le plus pro-positif : Il fait chauffer les gants de Szczesny et les meilleures actions passent systématiquement par ses pieds : Lorsqu’il se fait avertir pour protestation, il est substantiellement condamné à être remplacé, un remplacement qui arrive ponctuellement à l’heure de jeu." Marcelo Brozovic 5 "Une régie bien trop peu illuminée : Lent à la manœuvre, il ralenti le jeu constamment, jamais une intuition, jamais un fait de jeu digne du vrai Brozovic : C’était sa chance pour lui de se retrouver sous le feu des projecteurs, il n’en a pas profité." Hakan Çalhanoğlu 5,5 "Si lui aussi a des difficultés, cela veut dire que quelque chose ne tourne pas rond : Le fait de redevenir Mezzala ne l’a évidemment pas aidé, à tel point qu’il reculait volontiers en afin de récupérer des ballons pour reprendre le rôle de la Régie de l’équipe : Mais il ne s’est montré que trop peu précis avec le ballon, et lorsqu’il avait un bon ballon son contrôle lui fait défaut." Federico Dimarco 5,5 "Il est dans une situation physique précaire et cela se voit. Si Gosens avait été disponible, il n'aurait probablement pas joué dès le début. Il pousse très peu comparé à l’habitude, a un bon ballon mais le centre est trop profond. Il a besoin d'une pause, plus que d'autres" Romelu Lukaku 6 "Beaucoup plus vivace physiquement que lors de ses dernières sorties: Tient le ballon, garde les adversaires à distance, tente même quelques relances. Mais il reste un point négatif : il n'a pratiquement pas d'occasions. Et Lukaku est un joueur qui se crée aussi ses propres occasions. Il doit encore grandir, mais les signes sont encourageants." Lautaro Martinez 5 "Il ne réussit rien. Son engagement n'est pas en cause, mais sa performance est vraiment médiocre. Il est peut-être en manque d'oxygène, mais il arrive toujours en deuxième position et il n'y a pas une seule action qui mérite d'être soulignée." Changements Danilo D'Ambrosio 5 "Entre à la place de Dimarco dans un rôle qui n'est pas le sien. Et en fait il ne montre rien sauf se faire expulser à la fin du match." Henrik Mkhitaryan 5,5 "Lui non plus n'a pas de fulgurances notables. Quelques tirs de l'extérieur de la surface, mais très imprécis." Edin Dzeko non-côté Joaquin Correa non-côté Raul Bellanova non-côté Simone Inzaghi 5 "Il offre littéralement deux victoires à la Juventus. Chiffi est une honte mais il laisse l'équipe imploser, en arrêtant de jouer et en ne le mettant sur la voie de la bagarre quand face à Soulè, Fagioli et Gatti, il fallait garder la tête et se montrer plus attentif. Neuf défaites en championnat : un tableau de chasse inacceptable. La balançoire entre les résultats qui enlèvent cailloux dans la chaussure et les chutes tonitruantes continue. La place en Ligue des Champions est menacée." Daniele Chiffi via Tuttosport 5 "Sur les mains possibles de Rabiot, les images ne l'aident pas et c'est donc la décision prise sur le terrain qui prime d'où la colère des Nerazzurri. En plus de cela, il commet beaucoup d'autres maladresses entre les fautes non-données et les cartons non-sorti. Mauvaise soirée" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Après une bonne série, les Nerazzurri tombent avec une défaite à Turin suite aux buts de Rabiot et Fagioli. Voici le résumé du match. Un résultat difficile à encaisser, il a terminé par un 2-0 pour la Juve face à l'Inter à l'Allianz Arena, les Nerazzurri n'ayant pas réussi à convertir leurs chances et les hôtes punissant impitoyablement l'équipe d'Inzaghi. Dans un match étrange à Turin, la Juventus a marqué avec son premier tir cadré et a ensuite infligé à l'Inter sa cinquième défaite en championnat de la saison. Lautaro, Dzeko et Dumfries ont tous eu des occasions en première mi-temps avant que Calhanoglu ne frappe la barre peu après la reprise. Puis est venu un coup inattendu lorsque les Bianconeri ont ouvert le score, et cela a été suivi d'une grande chance pour Lautaro d'égaliser. Enfin, les hôtes ont lancé une contre-attaque réussie pour tuer le match et devancer l'Inter dans le classement. L'objectif était de prendre un bon départ, comme c'est toujours le cas dans une confrontation aussi historique que celle-ci. Sachant à quel point une victoire serait importante pour le classement, l'Inter a commencé brillamment, affichant une réelle concentration et jouant de manière compacte. Quant à la Juve, elle était principalement préoccupée par la fermeture des espaces et avait du mal à monter des attaques impactantes. Les Nerazzurri semblaient vifs, déplaçaient bien le ballon et ont failli marquer avec un premier effort de Lautaro après cinq minutes. Peu de temps après, Calhanoglu décochait un tir de loin que Szczesny avait besoin de deux tentatives pour sauver. Avec Milik à peine impliqué dans le match, la Juve espérait que Kostic et Cuadrado pourraient fournir une inspiration par les flancs. Mais l'occasion revenait une nouvelle fois aux Nerazzurri, Lautaro décochait un corner de Dimarco et, Szczesny battu, Dzeko fit une tête à bout portant (26e). Le match ne se jouait pas à un tempo effréné et le rythme ne diminuait qu'après la demi-heure de jeu. Allegri, qui avait Chiesa et Di Maria sur le banc, attendait la mi-temps pour revigorer son équipe. L'Inter, quant à elle, était l'équipe qui assemblait des mouvements et a presque pris les devants à la 42e minute, Barella repris la transversale de Mkhitaryan et a joué un ballon vers Dumfries, qui, glissant, l'a placé au-dessus de la barre. L'équipe locale avait vraiment du mal et, avec l'Inter qui mettait la pression, était contente de tenir le nul à la mi-temps. Les hommes d'Inzaghi semblaient également dangereux juste après le redémarrage alors qu'Allegri envoyait Chiesa s'échauffer. A la 47e minute, Calhanoglu a décoché une belle frappe que Szczesny a repousser sur la barre. L'Inter n'a pas réussi à marquer et, comme c'est souvent le cas dans le football, ils ont été punis. Kostic s'est échappé sur le flanc gauche et a repéré Rabiot, qui a trouvé la lucarne du pied droit (52e). C'est un but qui a donné vie au stade et, le vent en poupe, la Juve pensait avoir porté le score à 2-0 grâce à Danilo après 63 minutes. Cependant, après un long examen de la VAR, il a été annulé en raison d'une main du Brésilien. Inzaghi a envoyé Gosens et Correa, et ce dernier s'est immédiatement impliqué en envoyant Lautaro au but. El Toro, pour sa 200e apparition, ne parvient pas à battre Szczesny, qui sauve des jambes (75e). Cependant, ce n'était pas le début d'un siège des Nerazzurri sur le but de la Juventus, les hôtes bouclant ensuite le match après la tentative de Dzeko de jouer à Brozovic (faisant sa 300e apparition). En effet, Kostic offrait une nouvelle passe décisive en contre, cette fois pour Fagioli (84e). Soirée amère donc pour l'Inter, qui doit désormais passer rapidement à autre chose et finir 2022 du mieux qu'elle peut face à Bologne et à l'Atalanta. JUVENTUS 2-0 INTER Buteurs : 52' Rabiot (J), 84' Fagioli (J) JUVENTUS (3-5-1-1) : 1Szczesny ; 6 Danilo, 3 Bremer, 12 Alex Sandro ; 11 Cuadrado, 44 Fagioli, 5 Locatelli, 25 Rabiot, 17 Kostic ; 20 Miretti (22 Di Maria 81') ; 14 Milik (7 Chiesa 73'). Remplaçants : 23 Pinsoglio, 36 Perin, 15 Gatti, 19 Bonucci, 24 Rugani, 30 Soule. Entraîneur : Massimiliano Allegri. INTER (3-5-2) : 24 Onana ; 37 Skriniar (36 Darmian 81'), 6 De Vrij, 15 Acerbi ; 2 Dumfries (12 Bellanova 81'), 23 Barella, 20 Calhanoglu (11 Correa 73'), 22 Mkhitaryan (77 Brozovic 81'), 32 Dimarco (8 Gosens 73') ; 9 Dzeko, 10 Lautaro. Remplaçants : 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 14 Asllani, 33 D'Ambrosio, 45 Carboni, 95 Bastoni. Entraîneur : Simone Inzaghi. Avertis : Calhanoglu (I), Skriniar (I), Danilo (J), Dzeko (I) Temps additionnel : 1' - 6' Arbitre : Doveri. Assistants : Carbone, Giallatini. Quatrième arbitre : Ayroldi. VAR : Di Paulo. Assistant VAR : S. Longo. Traduction alex_j via le site officiel.
  7. C’est une information en provenance de Tuttosport, mais également de CalcioMercato.com, Gianluca Scamacca plait énormément à l’Inter, ce qui est loin d’être une nouveauté, mais: "L’Inter sait qu’elle devra disposer d’un autre 9 pour renforcer son rempart offensif. Dzeko, qui endosse ce rôle cette saison, ne présente pas les caractéristiques d’un attaquant de surface de réparation. Ce 17 mars, il a fêté ses 36 ans et objectivement, il a donné bien plus que ce que l’on pouvait penser cette saison. Auteur de 17 buts entre le championnat et les Coupes, il n’a fait trembler les filets qu’à 6 reprises en 2022, en calant bien évidemment physiquement pour cette seconde partie de saison." "Scamacca, comme déjà annoncé, plait à la Direction Italienne, mais l’évaluation de Sassuolo qui l’estime entre 40 et 45 millions d’euros freine la négociation. L’Inter évalue la situation, observe Scamacca et songe à insérer dans la négociation des contreparties techniques comme Pinamonti auteur de 13 buts cette saison, soit trois de moins que son anciens partenaires de l’Italie U-20. C’est également pour cette raison que le Club Nerazzurro l’estime à minima 25 millions d’euros, si pas plus." Pour Calciomercato, Gianluca est également courtisé par le Napoli : "Ces derniers jours, Ausilio a eu plus d'un contact avec l'agent Lucci pour faire le point sur la situation de Kostic et de Scamacca. L'ancien joueur de la Roma est également très apprécié par Naples mais il a placé les Nerazzurri en tête de sa liste de préférences. L’Inter a conscience que la volonté du joueur peut orienter la négociation sur la bonne voie. Et ils attendent un signal de Sassuolo car la demande de 40 millions est considérée comme trop élevée. L'insertion d’une contrepartie technique peut être une solution importante. De son côté, Scamacca veut jouer avec Lautaro Martinez la saison prochaine." Tu veux jouer à l’Inter Gigi ? Prouve-le ce dimanche ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter souhaite consolider son noyau à moindre coût et entre le mercato hivernal et le mercato estival à venir, la Direction Nerazzurra s’est déjà mise au travail Révélation de la Gazzetta Dello Sport Comme l’a répété à plusieurs reprises Giuseppe Marotta, l’Inter va se montrer opportuniste pour se renforcer à moindre coût : "Si elles peuvent se concrétiser, certaines opportunités seront saisies, nous les évaluerons de façon individuelles." Si cette demande était précisément sur Lorenzo Insigne, lors de l’avant-match d’Inter-Napoli, la réponse du Padrino était, elle, générique : "L’Inter sera très attentive à tous les paramètres zéros." "On a déjà parlé à de nombreuses reprises d’André Onana qui est en fin de contrat et dont l’entente avec les Nerazzurri port sur un quadriennal à 3 millions d’euros, à présent, il ne manque que la signature avec le joueur qui a été "bloqué." "Lorenzo Insigne est en fin de contrat avec le Napoli, beaucoup de choses se disent sur la situation entre le joueur et le club partenopeo, mais aujourd’hui l’accord est loin d’être acté vu qu'une proposition de prolongation de 5 millions d’euros a été rejeté immédiatement. L’Inter surveille la situation même s’il est difficile de savoir jusqu’où elle est prête à aller pour un joueur qui aura 31 ans le 4 juin prochain et qui ne sera pas facile à insérer dans l’échiquier de Simone Inzaghi." "D’autres noms sont possibles également en liste d’entrée, tous à paramètres zéros pour l’Inter : Il y a des autres profils, surtout en provenance de l’étranger. La plus forte tentation se nomme Matthias Ginter du Borussia Mönchengladbach : défenseur central née en 1994. Le joueur peut s’avérer être aussi un joker vu qu'il lui est possible d'évoluer également au poste de latéral et devant la défense. Il pourrait s’agir d’un autre très beau coup gratuit et les discours ont déjà débuté avec l’entourage du joueur : L’assaut pour Ginter est d’une évidence car la partie est très ouverte." "La situation se complique pour Denis Zakaria, équipier de Ginter au Gladbach. La concurrence pour le milieu de terrain Suisse est forte : La Juventus et les clubs de Premier League et la demande financière pourrait être hors de portée des caisses Nerazzurre." "Ces dernières semaines, il avait été fait état du nom d’Antonio Rudiger, mais ses prétentions salariales sont excessives : Attention aussi à Jesus Corona pour l’après Perisic, même si Kostic est en pole position." Le Saviez-vous ? A l’occasion d’un évènement lié en mémoire à Mauro Bellugi, Gianluca Rossi, journaliste et tifoso de l’Inter à Telelombardia s’est livré sur son échange avec Piero Ausilio : "Hier, j’ai parlé avec Piero Ausilio, il m’a dit qu’une tentative serait faite pour garder Perisic, peut-être qu’il retournera en Allemagne, mais l’Inter n’a pas encore dit son dernier mot." Que pensez-vous des pistes envisagées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. L'Inter pourrait offrir l'arrière gauche Valentino Lazaro à l'Eintracht Francfort dans le cadre d'un transfert "argent + joueur" pour le Serbe Filip Kostić. Et comme rapporté par le quotidien Portugais O Jogo, l'Autrichien ne s'est pas imposé à Benfica. Il est actuellement prêté par l'Inter au club Lisboète. Une nouvelle destination pourrait être recherchée. Lazaro a rejoint l'équipe de Jorge Jesus en prêt durant le mercato d'été 2021. Mais jusqu'à présent, il n'a pas trouvé de régularité dans la capitale Portugaise, plus spécialement à cause d'une blessure, qui l'a limité à 6 petites apparitions. Pendant ce temps, les Nerazzuri s'activent pour trouver un remplaçant à Ivan Perisić pour le côté gauche. Le latéral de l'Eintracht Filip Kostić est une de leurs cibles prioritaires. Le club Allemand ne veut pas brader le joueur de 29 ans, l'évaluant aux alentours de 20M€. Mais les Nerazzuri pourraient envoyer Lazaro, un joueur avec une bonne expérience en Bundesliga, dans l'autre sens afin d'essayer de faire baisser le prix demandé pour le Serbe. Mais l'optimisme est de mise du côté de la formation Lombarde. Kostić a récemment choisit Alessandro Lucci, qui a déjà des clients du côté de l'Inter, comme agent. Le Serbe souhaite rejoindre la Série A et l'Inter. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  10. C’est une information en provenance de l’Allemagne, l’Inter serait parvenu à un accord pécunier avec Filip Kostic, ailier gauche de l’Eintracht Francfort, qui est considéré comme l’un des meilleurs à son poste L’Inter, avant de présenter son offre au club allemand, qui demande une somme avoisinant les 20-25 millions d’euros, doit récolter des fonds en cédant ses joueurs. Le premier cité reste nul autre qu’Achraf Hakimi qui est au cœur d’une bataille entre Chelsea et le Paris-Saint-Germain. Pensez-vous que l’Inter patientera d’avoir vendu récolté les fonds ou est-ce que Giuseppe Marotta va nous sortir un as de sa manche ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. 7 mois après avoir rejoint Nankin, Steven Zhang est de retour à Milan où il va retrouver une équipe qui a gagné en maturité, qui s’est compacté dans la difficulté et qui est gérée de main de maitre par une Direction italienne qui fait preuve d’une totale fiabilité : C’est un fait, malgré toutes les embuches, la Créature du Suning est lancée vers le succès Ceci étant dit, Steven Zhang mise sur une Inter rajeunie. Si aujourd’hui, il rencontrera l’équipe, son objectif principal sera de peaufiner le noyau à sa disposition Comme le révèle Tuttosport, il est fort peu probable de parvenir à réaliser un excellent coup sur le mercato sans devoir toucher "aux champions" qui sont à la disposition d’Antonio Conte: De plus, Steven souhaite conserver la Direction à sa disposition dirigée par le duo Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et complétée par Piero Ausilio. Si conserver ce groupe de travail est réaliste, il y aura lieu également de ne pas oublier le travail colossale réalisé par le Docteur Piero Volpi, le Responsable du Staff médical qui s’est montré décisif en ces mois de pandémie. Comme le confirme également la Gazzetta Dello Sport, le onze de base ne sera pas impacté: Pour diminuer la masse salariale et rajeunir l’équipe, les "anciens" disposent d’un bon de sortie : Kolarov, Young Nainggolan, Vecino. Le tout en tenant à l’œil l’avenir incertain d’Arturo Vidal et Alexis Sanchez Pour le Mercato en entrée, Antonio Conte mise toujours sur Emerson, Alonso et Kostic, mais il est possible de faire appel aux anciens : Attention à la candidature de Dimarco qui rentrerait parfaitement dans les paramètres du club au niveau du cout et des projections. Cela vaut aussi pour Vanheusden qui devrait revenir à la base, en étant racheté au Standard pour grandir derrière Skriniar. Il faudra également raisonner sur le futur de Pirola et d’Agoumé. Il y a surtout Thiago Almada à garder à l'oeil, le jeune milieu de terrain offensif brillant du Velez né. En 2001 et qui totalise déjà 72 titularisation en équipe première : Ayant un contrat courant jusqu’en 2023, il sera difficile de l’obtenir pour un prix abordable et de descendre sous le palier des 20 millions d’euros. Toutefois, l’Inter reste attentive : "Si les comptes le permettent, l’assaut sera donné car « un tel joueur vaut bien un sacrifice." Validez-vous l’idée de notre Président : Miser sur les jeunes joueurs prometteurs et remercier les anciens "grands" nom du milieu et leurs salaires excessif pour permettre à l’Inter de retrouver un certain équilibre financier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...