Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'filippo inzaghi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. Simone Inzaghi s’est livré en conférence de presse, mais également à Sky Sport et à Sport Mediaset dans le cadre de la dernière et ultime journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions qui verra l’Inter défier le Real Madrid au Santiago Bernabeu. Son interview en conférence de presse A quel match vous attendez-vous demain, en sachant que pour le Real, un match nul suffit ? Que pensez-vous de l’absence de Benzema ? "Je pense que la rencontre de demain sera une rencontre importante pour nous. Nous nous sommes qualifiés, mais elle sera importante car nous voulons réaliser un grand match. A l’aller, nous avions fait une très belle prestation, mais cela n’avait pas suffi. Pour demain, il faudra faire un petit quelque chose en plus." "Benzema est extrêmement important pour eux, mais nous les entraîneurs, nous devons savoir faire face à ce type de problème. Ils ont Jovic qui a réalisé un but et une passe décisive lors e la dernière rencontre." Qu’est-ce qui a changé à l’Inter, pour lui permettre de réaliser ce parcours gagnant ? "Je pense que nous nous connaissons mieux, l’équipe joue avec ce dispositif depuis plus de deux ans. Au début de la saison, nous exprimions un bon football, l’exemple le plus flagrant est le match aller face au Real. Nous nous présentons ici avec une très belle série qui nous donne de l’auto-estime." En quelle caractéristique d’Ancelotti vous retrouvez-vous ? "Sa carrière parle pour lui, avant le premier match nous avions discuté football, c’est toujours un plaisir. Je suis content que tout se passe bien en Liga pour lui, il a tellement d’avance sur le second. Nous parlons d’un très grand entraîneur qui a énormément gagné en carrière." Comment vont Lautaro Martinez et Stefan De Vrij ? "Il n’y aura pas Darmian, Ranocchia et Satriano (non-repris dans la liste ndlr). A cela, il faut y ajouter Correa qui a connu un pépin à l’Olimpico, cela m’attriste car il était en pleine ascension. C’est un joueur que je connais bien et qui était dans une bonne période. Lautaro n’a plus connu de problème lors de la séance d’entrainement, pour De Vrij et Kolarov, je dois encore chercher à comprendre leur état de forme, ils ont réalisé un entrainement." Il y a une attente, demain, pour savoir si le Calcio est revenu au plus haut niveau...... "Et c’est normal qu’il y ait cette attente, C'est comme ce qui s’est d’ailleurs produit au match aller: Nous avions joué comme une grande équipe, ici nous n’aurons pas tellement de Tifosi, mais ils seront tout de même présents au Bernabeu. Nous allons jouer avec personnalité et confiance, en sachant que nous avons déjà réalisé quelque chose d’important vu que cela faisait dix ans que nous ne passions plus ce tour. Nous voulons réaliser un grand match demain." Nous constatons que les joueurs qui montent etqui remplacent les titulaires font d’excellentes prestations…. "Je pense que c’est un motif de fierté pour un entraîneur: Tout le monde a joué, ceux qui jouent le plus comme ceux qui jouent le moins. C’est ce qu’un entraîneur puisse espérer de mieux, j’ai de grands professionnels à ma disposition, des garçons très sérieux." Est-ce juste de définir la rencontre de demain comme un examen de fin d’études ? "Ce sera une rencontre importante demain, je sais que l’Inter ne l’a emporté qu’à une seule reprise, dans toute son histoire, au Real. Nous tenons à nous préparer de la meilleure des façons possibles au match." Avez-vous peur de Vinicius ? Est-il le meilleur joueur du monde ? "Je le connais, c’est un joueur de très grande qualité qui cette année fait preuve de continuité au niveau des buts et des passes décisives. Il y aura une attention particulière, comme pour tant d’autres." Son interview à Sport Mediaset "Nous savons comment est le football, il y a des périodes où tout va bien, ensuite tu perds deux matchs et ceux qui t’encensent deviennent tes premiers détracteurs. Mais c’est le football, notre monde : Nous devons continuer à travailler de la sorte, en pensant match après match." Qu’avez-vous à dire sur la satisfaction d’arriver au Bernabeu sans pression et pour disputer la première place ? "C’était une grande espérance, l’objectif était d’arriver à Madrid avec la qualification déjà en poche. Nous savions que cela allait être difficile, mais les garçons ont été extraordinaires car ils ont réalisé quatre grandes parties en s’améliorant les unes après les autres après un début amer et la défaite face au Real. Nous nous le sommes mérité, nous allons jouer cette partie comme une grande équipe." Au match aller, il s’agissait de votre meilleure rencontre vu la domination et les occasions créés, mais sans récolter le moindre point. Que devez-vous faire demain ? "Nous devrons faire plus comparer au match aller car nous avons grandi, tout comme le Real. Nous sommes deux grandes équipes et nous voulons continuer de la sorte." On parle déjà de votre prolongation de contrat, cela vous fait-il plaisir ? "Cela me fait plaisir, ce sont des informations que l’on peut lire, mais en ce moment mes priorités sont tout autres : Ma priorité actuelle est le Real Madrid." Son interview à Sky Sport Quel est l’importance d’arriver à la première place ? "C’est important à la fin de la phase de groupe, toutefois, nous devrons réaliser notre match de la meilleure des façons : Gagner ici, à Madrid est extrêmement difficile : eux comme nous ont déjà, par le passé, su se qualifier à l’avance et nous assisterons à une grande partie demain." Vous attendez-vous à une rencontre similaire à celle du match aller ? Comment va Lautaro ? "Le Real n’aura pas Benzema, l’Inter n’aura pas Darmian, Correa, Ranocchia, Satriano… Les deux équipes font face à des problématiques. Lautaro me semblait bien hier, je l’évaluerai demain tout comme j’évaluerai aussi les conditions de De Vrij et Kolarov." Selon vous, qui votre frère, Pippo, soutiendra demain : Vous ou son ancien entraîneur et ami Ancelotti ? "Je pense qu’il me soutiendra, même si je n’y ai pas pensé, je n’ai aucun doute. Je connais aussi l’estime qu’il a pour Ancelotti, ils ont tant partagé et gagné ensemble. Ils se parlent toujours et cela me fera plaisir de revoir demain Carlo et d’échanger avec lui." On parle d’une prolongation de contrat, cela vous fait-il plaisir ? "C’est normal que cela me faisse plaisir de le lire et de l’entendre. Mais plus que cela, ma seule concentration réside à la rencontre de demain, après le si beau parcours que nous avons réalisé en Ligue des Champions, nous voulons conclure ce dernier par un grand match demain." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Zlatan Ibrahimovic a réussi l’exploit d’avoir évolué dans les trois géants d’Italie sans jamais avoir déçu. Celui-ci s’est livré dans les colonnes du Corriere Della Sera sur sas situation avec Romelu Lukaku et Marco Materazzi Sur Lukaku en Coupe d’Italie "Il s’est d’abord embrouillé avec Romagnoli et ensuite avec Saelemaekers: Je suis intervenu pour défendre mes équipiers et Lukaku est venu m’attaquer sur le plan personnel : Cela m’a choqué car nous avions été équipiers à Manchester." Est-ce vrai que vous lui aviez tout de même proposé de débourser 50 livre-sterling pour chaque contrôle manqué ? "C’était une façon de le forcer à s’améliorer...Il rit. Et il n’avait jamais accepté ce pari : Lukaku a un grand égo, il est convaincu d’être un Fuoriclasse, d’être très fort. Mais j’ai grandi dans le Ghetto de Malmö, et lorsque quelqu’un s’en prend à moi tête baissée, je le remets à sa place et j’ai donc visé son point faible : les rituels de sa mère et il a perdu tout contrôle, même si je suis resté avec un terrible doute..." Lequel ? "Nous avons perdu ce Derby suite à mon expulsion et je me suis blessé ensuite : Beaucoup de mauvaises choses sont arrivées par la suite…" "Lukaku m'a-t'il vraiment fait cela ? J’ai donc demandé à des amis croyants de prier pour moi." "Je dois encore régler mes comptes avec lui, j’espère le croiser très bien tôt." Dans la rue ? "Mais non, ce sont des choses qui doivent être résolues sur le terrain : Je ne déteste personne, même pas Lukaku, la Haine est un sentiment qui me répugne." Sur Marco Materazzi "Il était sur le terrain pour faire mal, et nous les joueurs, nous comprenons immédiatement lorsque quelqu’un veut te rentrer dedans pour te faire mal ou si c’est pour te rentrer dans le lard comme Chiellini, Stam, Maldini..." "J’avais un compte à régler avec lui depuis des années et je l’ai soldé lors de ce Derby : Lorsqu’il est arrivé vers moi les pieds levés, j’ai sauté, je l’ai évité et je l’ai frappé avec un coup de coude dans la tempe." "Pippo Inzaghi l’avait commenté : "C’est le plus beau Derby de ma vie : 1-0 avec un but d’Ibra et Materazzi à l’hôpital !" C’était bien sur une plaisanterie de sa part !" Simone appréciera la réflexion du fraternel ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Giancarlo Inzaghi, est le père de Simone Inzaghi et de Filippo Inzaghi. Celui-ci s’est livré dans une interview au Corriere Dello Sport Rituel "Lorsque les équipes de mes garçons jouent, je ne vais pas au stade, je m’enferme dans ma chambre avec les volets fermés, la télé à fond et ma femme va dans une autre pièce. Je suis loin d’être un Lord anglais : Je suis colérique et je m’énerve lorsque cela ne se passe pas bien. Du lundi au vendredi, je prends zéro cigarette, mais le week-end j’en fume et un paquet et durant le week-end, je bois de la liqueur." Vu les résultats obtenus cette saison de Simone à la Lazio, le rituel a fonctionné…. "Il y a remporté trois titres, il a permis à la Lazio d’atteindre les huitièmes en Ligue des Champions et il a valorisé tellement de joueurs, il a vécu une aventure importante. Un autre à sa place serait resté 30 ans, vu comment il était estimé et comment on lui voulait du bien, mais il avait envie de se mettre à l’épreuve avec une réalité encore plus importante." Et il a dit oui à l’Inter..... "Je suis très fier qu’il ait trouvé une grande équipe et un grand Club. Pour Simone, c’est une étape très importante après 22 saisons passée à Rome, mais l’Inter est…l’INTER. Il a fait bien de se lancer à la rencontre d’un nouveau et si beau défi, je suis sur qu’il sera à la hauteur." Avez-vous aimé la lettre qu’il a écrit au Corriere Dello Sport, pour saluer les Tifosi de la Lazio ? "Je l’ai trouvé très belle et j’ai reçu 400 messages via WhatsApp par les Tifosi. Il a pensé à "comment partir correctement" en faisant preuve d’une sensibilité remarquable. Je crois qu’il va laisser un beau souvenir à Rome." Simone arrive-t ’il à l’Inter au meilleur moment de sa carrière ? "Il va reprendre l’héritage d’un entraîneur talentueux tel que Conte qui a remporté le Scudetto mais qui n’a rien fait en Coupe d’Europe. Il aura un banc plus profond que celui qu’il avait à la Lazio, il donnera tout de lui-même pour prouver ce qu’il vaut." "Je connais bien mon fils : S’il est actuellement en vacances avec la Famille ; il va déjà penser à comment faire jouer son équipe dans quelques jours." Vous sentez vous capable de prononcer, vous, le mot Scudetto ? "Non, par l’amour de Dieu…(il rit). Il faudra voir ce qu’il se passera lors du mercato car je lis qu’il y a tant de clubs qui ont besoin de vendre avant d’acheter.Pour parler d’objectif, mieux vaut attendre le début du mois de septembre." "Il y a deux ans, lors de la mise au vert de la Lazio, j’avais prédis qu’elle allait marquer le coup et ce fut le cas, du moins, jusqu’à l’arrêt du tournoi à cause du Covid. Peut-être qu’il parviendra encore à faire encore mieux qu’à cette saison-là, je l’espère." En tant que père, comment pourriez-vous nous décrire Simone, l’entraîneur ? "C’est une personne qui sait sourire et qui a de bons rapports avec ses joueurs, mais s’il s’énerve, il peut faire trembler les tables du vestiaire. Il a du caractère, envie de travailler, de l’ambition et il dispose d’un staff de collaborateur bien préparé." "A l’Inter, il retrouvera des professionnels tout aussi sérieux, et un Centre Sportif, la Pinetina, qui lui a fait une impression incroyable." Après avoir aidé Immobile à remporter le classement des meilleurs buteurs et le Soulier d’Or européen, parviendra-t ’il à faire pareil avec Lukaku ? "Je sais qu’il a déjà parlé avec Lukaku et qu’il l’estime tellement comme attaquant, selon moi, Simone va le tenter." Pour clore, votre avis sur le choix de Filippo de rejoindre Brescia ? "Il a dit oui à Cellino car il le voulait à tout prix et parce que le programme est intéressant. Brescia dispose d’un entraîneur qui est présent dès 9h du matin et qui étudie ses adversaires et ses joueurs durant la nuit. Filippo est un maniaque, je lui souhaite de pouvoir défier à nouveau Simone en Serie A, lors de la saison 2022-2023." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Bon nombre de tifosi ont dû jouer avec leur vie en ce soir de Saint-Valentin afin de pouvoir assister à l’affiche de cette 22ème journée de championnat opposant l’Inter, à la Lazio au Giuseppe Meazza. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la "Bien-Aimée" a rendu l’appareil en décochant trois fleurs estampillées Romelu Lukaku. En effet, véritable homme du match, Big Rom est l’auteur d’un doublé et d’une passe décisive: A la 22ème minute de jeu, Lautaro Martinez est accroché par Hoedt dans la surface de réparation laziale. Si l’argentin nous propose un plongeon que n’aurait pas renié Filippo Inzaghi, la Var confirmera le contact. La sanction est sans appel : Le Diable Rouge prend à contrepied Reina! Dans un match où l’Inter laisse volontairement la possession à l’équipe romaine, la bande de Conte propose un récital défensif, à tel point que l’équipe Laziale n’inquiètera quasiment pas Samir Handanovic si ce n’est par Lazzarri lancé en profondeur à l’extrême limite du hors-jeu Toujours dans les bons coups, Romelu Lukaku se trouve au bon endroit au bon moment à la 46ème minute : À la suite d’une récupération d’un très combatif Marcelo Brozovic, le ballon touche Lazzari avant de se diriger vers ce Diable de numéro 9: Esseulé dans la surface de réparation, placé à l’extrême "Extrême" limite du hors-jeu, celui-ci décoche un tir à l'instinct qui ne laisse aucune chance au portier espagnol. En seconde période, l’équipe de Simone Inzaghi se révolte et revient au score à la 61ème minute. Sur un coup-franc, Milinkovic-Savic tire sur son équipier Escalante qui du genou gauche dévie le ballon: La trajectoire étant totalement différente de celle initialement prévue, Samir Handanovic, qui signait ce soir sa 500ème cap à l’Inter, était pris à contrepied. La Lazio se réveille et tente de se montrer dangereuse, mais suite à une très belle récupération de Marcelo Brozovic, à l’entrée de la surface de réparation Nerazzurra devant Ciro Immobile, le croate lance en profondeur le TGV Belge qui prend le meilleur sur Parolo : Entouré de Reina et de deux défenseurs romains à l'entrée du petit rectangle, Big Rom délivre un caviar de passe décisive à Lautaro Martinez qui n’a plus qu’à la pousser dans le but vide à la 64ème minute de jeu. Explosion de joie et communion du banc, des joueurs et même d’Antonio Conte qui prennent conscience que la Lazio ne reviendra plus et que la première place leur tend les bras. Si la Lazio domine en possession et dans le nombre des passes, elle ne parviendra pas à franchir la Muraille défensive Interiste. L’Inter, à une semaine du Derby Della Madonnina, se présente donc en qualité de Capolista, avant de se déplacer au Milan dans un match qui s’annonce d’ores et déjà explosif. Au niveau personnel, Romelu Lukaku devient co-meilleur buteur du championnat avec 16 roses en compagnie d’un certain Cristiano Ronaldo Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-1 Lazio Buteur(s) : 22' pen, 46' Lukaku (I), 61' Escalante (L), 64' Lautaro Martinez (I) Inter : 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni ; 2 Hakimi (90' 36 Darmian), 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (72' 5 Gagliardini), 14 Perisic (90' 33 D'Ambrosio); 9 Lukaku (90' 99 PInamonti), 10 Lautaro Martinez (78' 7 Sanchez) Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 8 Vecino, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young T1: Antonio Conte Lazio : 25 Reina ; 4 Patric, 33 Acerbi, 14 Hoedt (46' 16 Parolo); 29 Lazzari, 21Milinkovic-Savic, 6 Leiva (46' 18 Escalante), 10 Luis Alberto (78' 7 Pereira), 77 Marusic; 11 Correa (70' 20 Caicedo), 17 Immobile (70' 94 Muriqi) Banc : 71 Alia, 55 Furlanetto, 19 Lulic, 32 Cataldi, 37 Musacchio, 92 Akpa Akpro, 96 Fares T1 : Simone Inzaghi Arbitre: Fabbri Var: Irrati Averti(s): Hoedt (L), Lukaku (I), Hakimi (I) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Demain a lieu la première journée de la seconde partie du championnat. Nous allons rencontrer la révélation de cette saison, Benevento, entrainée par Filippo Inzaghi. En attendant, voici la conférence de presse d'Antonio Conte. "Benevento va très bien et je suis heureux pour Pippo, qui confirme sa promotion en Serie A. La seconde phase débute et il est clair que les points commenceront à peser encore plus. Nous pouvons nous améliorer avec le travail. On se crée beaucoup d'occasions en fin de rencontre et il faut se corriger sur la finition. Nous devons être plus francs devant le but. Souvent le gardien adverse est excellent donc nous devons progresser." Vous allez vivre tout ça depuis les tribunes avec votre suspension : "Je tiens à préciser que j'ai demandé au club de ne pas faire appel. S'ils en ont décidé ainsi, nous devons l'accepter. Pour le reste, après un an et demi ici, les garçons savent ce qu'ils ont à faire et ce qui nous attend contre Benevento. J'ai un staff bien préparé." Le Fiorentina-Inter est toujours programmé du vendredi, alors que vous allez défier la Juventus deux fois le mardi avant et après. Pourquoi pas samedi ? "Vous devez demander cela au club. Je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas déplacer cette rencontre." Eriksen va-t-il devenir votre joker coup de pied arrêté ? "Le foot est différent du rugby. Nous espérons avoir une contribution de sa part non seulement sur coups de pied arrêtés mais aussi pendant le match. Au cours des précédentes années, l'Inter n'a pas eu de spécialistes. C'est une arme supplémentaire." Vous êtes sur Edin Dzeko ? Comment se trouve Sanchez avec ces rumeurs ? "Commençons déjà par dire que je n'ai rien demandé. Si vous pensez qu'il y a eu une approche par ma volonté, vous en êtes à des années lumières. J'ai déjà dit que les joueurs à ma disposition seront ceux qui finiront la saison. Chaque fois qu'on parle d'un joueur qui s'approche de l'Inter, c'est un caprice du coach. Je ne parle pas par respect pour lui et mes joueurs. A part mécontentement et une demande de départ, cela restera comme ça. Sauf s'il y a une opération sans dépense financière, je ne vois pas de changements. Nous savons quelle est notre situation et il est inutile de créer de l'instabilité dans l'équipe. On travaille et on se tait. Je ne trouve pas correct qu'il existe des situations qui pourraient nuire à la sérénité de l'équipe. Alexis est un joueur de l'Inter. Il doit être concentré et disponible pour l'équipe." Comment vont Sensi et Vecino ? (l'uruguayen a joué quelques avec la Primavera dernièrement) "Avec Vecino d'un commun accord, nous avons décidé de le laisser jouer quelques matchs vu l'enchainement qui arrive. Il travaille et s'approche de la guérison complète. Stefano travaille et essaie de bien calibrer son activité en fonction." Un commentaire sur la possible enquête après l'altercation Ibra-Lukaku ? "Je ne sais pas s'il y a une enquête et je m'en fiche. Quant à Romelu il a reçu l'avertissement et sera suspendu." ®gladis32 - internazionale.fr
  6. C’est une information à prendre avec le plus de recul possible, mais selon "Il Messaggero" L’Inter serait en passe de s’offrir le frère de Super Pippo : Simone Inzaghi. En effet, l’entraîneur piacentino n’est pas encore parvenu à un accord avec son président Claudio Lotito, qui sentant la pression environnante, souhaite finaliser cette transaction au plus tôt: "Lundi, Lotito avait déjà fait part d’un discours de prolongation de contrat. Les rumeurs en provenance de Milan comment à l’agacer. Le Président n’a pas l’intention d’être pris en otage et il souhaite acter cette négociation d’ici à la fin de l’année : La proposition sur la table est un contrat de 2 ans à hauteur de 3 millions d’euros." " Mais il ne sera pas simple pour lui, de faire face aux sommes que pourra proposer l’Inter pour prendre la succession de Conte chez les Nerazzurri. A la fenêtre on retrouve aussi le Paris-Saint-Germain et en seconde ligne la Juventus dans le cas où elle devrait se précipiter sur la situation de Pirlo." "Pour Lotito, Inzaghi doit décider maintenant sans laisser aucune porte ouverte, même s’il y aurait la possibilité de le voir insérer une clause libératoire." Selon le quotidien, outre Simone Inzaghi, Le Directeur Sportif Igli Tare ferait parti du package "Tare jouera un rôle décisif : Le Directeur sportif est doublement lié à l’entraîneur et il pourrait l’accompagner. Lotito le vivrait comme une trahison, même s’il ne veut pas envisager un tel scénario." Valideriez-vous l’arrivée de Simone Inzaghi à la tête du club ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Inter a roulé sur Benevento ce mercredi soir. Les Nerazzurri d’Antonio Conte n’ayant laissé aucune chance à l’équipe qui évoluait à domicile. En effet, après à peine 23 secondes et une combinaison des nouveaux, Kolarov & Hakimi, Romelu Lukaku recevait une offrande du marocain qu'il allait immédiatement concrétiser. La situation rentre dans le paranormal à la 25’ minute de jeu, lorsque Roberto Gagliardini cadre et inscrit le 0-2. Rassurez-vous, en fin de match, l’une de ses reprises fini par heurter sa meilleure amie, la barre transversale. La situation se détériore très rapidement pour l’équipe entraînée par Filippo Inzaghi avec un troisième but, et un doublé, inscrit par Big Rom à la 28’. Si l’Inter joue sérieusement au milieu et en attaque, force est de constater que le point faible de l’équipe reste la défense et surtout Samir Handanovic qui est méconnaissable depuis le jour de la Finale de l’Europa League. Ce dernier relance très mal un ballon depuis son grand rectangle à la 34’ de jeu. Caprari qui n’en demandait pas tant, récupère le ballon et place un tir à ras du poteau du Slovène qui prend la mauvaise habitude de ne plus s’étendre. C’est un fait, ce but est pour lui. La 42’ de jeu voit un Achraf Hakimi malicieux voler un ballon à un défenseur dans son petit rectangle. Fourbe et inarrêtable, le marocain inscrit pour son premier match en tant que titulaire, son premier but en Serie A. La reprise verra une amélioration tactique pour l’équipe de Super Pippo. Si Lautaro Martinez inscrit le but de la Manita au compteur à la 71’, celle-ci parviendra à inscrire un second but des œuvres de Caprari à la 75' Place à présent au duel face à la Lazio , ce dimanche 4 octobre à 15h00 à l’Olimpico. Si, la saison dernière l’Inter s’était inclinée, l’état de forme de l’équipe entraînée par Simone Inzaghi est catastrophique, celle-ci s’étant incliné 1-4 à domicile face à l’Atalanta. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Benevento 2-5 Inter Buteurs : 23”, 28' Lukaku (I), 25' Gagliardini (I), 34', 75' Caprari (B), 42' Hakimi (I), 71' Lautaro Martinez (I) Benevento: 1 Montipò; 11 Maggio (46' 18 Foulon), 15 Glik, 5 Caldirola, 93 Barba (37' 3 Letizia); 29 Ionita, 28 Schiattarella, 14 Dabo (70' 56 Hetemaj); 19 Insigne (46' 13 Tuia), 17 Caprari; 21 Moncini (64' 9 Lapadula) Banc: 12 Manfredini, 80 Gori, 4 Del Pinto, 16 Improta, 20 Di Serio, 25 Sau, 44 Iago Falque T1: Filippo Inzaghi Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 11 Kolarov; 2 Hakimi, 5 Gagliardini (81' 24 Eriksen), 22 Vidal (52' 23 Barella), 15 Young (65' 14 Perisic); 12 Sensi (65' 77 Brozovic); 9 Lukaku (65' 10 Lautaro Martinez), 7 Sanchez Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 13 Ranocchia, 29 Dalbert, 33 D'Ambrosio, 95 Bastoni, 99 Pinamonti T1: Antonio Conte Arbitre: Marco Piccinini Var: Nasca Avertissement(s) : Schiattarella (B) Expulsion(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est une information en provenance de Calcio&Finanza, les fenêtres estivales et hivernales des transferts en Italie ont été dévoilées ! La session estivale débutera le mardi 01 septembre 2020 et se clôturera le lundi 5 octobre à 20h00. Le "rush final"aura lieu à l’Hôtel Sheraton San Siro de Milan, ex-Hôtel Brun, à la Via Caldera 21.A l’occasion de la fermeture du mercato, on retrouvera le traditionnel événement organisé par le Master Group Sport en collaboration avec l’(Associazione dei direttori sportivi). L’Hôtel Brun (baptisé Sheraton Milan San Siro) représente un haut lieu historique du Mercato : entre les années 89 et 90, des transactions très importantes y ont eu lieu comme le transfert de Christian Vieri à l’Atletico Madrid, Filippo Inzaghi à la Juventus et Fabio Cannavaro à Parme. Pour le mercato hivernal, le Conseil Fédéral de la FIGC a officiellement annoncé son ouverture le lundi 4 janvier 2021 et sa conclusion au lundi 1er février 2021. ®Antony Gilles - Internazionale.fr