Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'finances économie'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. S'exprimant aujourd'hui sur Sky Sport Italia, Marco Bellinazzo, journaliste à Il Sole 24 Ore, a expliqué que le Suning veut réduire les coûts de 20%. "Le Suning s'efforcera de réduire les coûts de l'Inter d'environ 20%, avec toute une série de facteurs qui pourraient augmenter ou diminuer ce pourcentage. L'équipe coûte 300 M€ par an, compte tenu des salaires, des impôts et des amortissements, et cela consomme tous les revenus que le club engrange structurellement pendant la pandémie COVID-19. Le flux de revenus a été réduit en raison de l'absence de revenus provenant du public (sans supporters autorisés)." "Leur programme de réduction de coût devra être associé à d'autres opérations qui pourraient réduire la masse salariale et les paiements d'impôts. Par exemple, l'Inter pourrait recruter des joueurs pour lesquels ils peuvent utiliser le décret italien de croissance pour payer moins d'impôts, ou ils peuvent travailler sur la signature de joueurs libres. Ils pourraient également chercher à renégocier les contrats des joueurs qu'ils ont déjà dans leur équipe." "Le prêt donnera à l'Inter l'argent dont elle a besoin pour payer ses factures jusqu'à la fin de la saison (30 juin). Après cela, ils devront rembourser l'obligation de 150 M€ que le Suning a contractée. Le prêt de l'Inter ne créera plus de pression sur les comptes du club car il se fera par le biais du groupe de portefeuille de Suning (Great Horizon). Ils devront garantir la stabilité financière, car cela vous permet de travailler sur le respect des paiements de bonus liés à la performance. Les paiements de bonus d'Inter dans tous leurs contrats pourraient avoir un impact moins lourd sur les finances du club lorsqu'ils renégocieraient des contrats avec de grands joueurs. La situation n'affecte pas seulement l'Inter, cependant; ce n'est pas comme si tout était heureux et facile ailleurs, dans d'autres clubs."
  2. L'Inter a six semaines pour trouver 200 M$ avant que la situation financière du club ne devienne critique, selon les médias italiens. Selon le Corriere dello Sport, Steven Zhang dispose d'un maximum de 40 à 45 jours pour obtenir une injection de capital nécessaire, mais aller au-delà du 20 mars sans ces fonds serait "risqué". L'Inter a plusieurs échéances imminentes pour les paiements à d'autres clubs et à l'UEFA, qui pourrait nous exclure de la compétition européenne en cas de défaut. L'article a également affirmé que BC Partners pourrait augmenter sa première offre à Suning à partir de 750 M€, mais pas beaucoup plus, peut-être 800M€. Le Suning ne peut accepter une offre aussi basse car 400 M€ seraient utilisés pour refinancer des dettes, ce qui lui permettrait d'empocher à peine 350 M€, loin de ce qu'il a investi pour l'Inter au cours des cinq dernières années. EQT, Arctos Sports Partners, Temasek Holdings, Ares Management et un consortium formé par Fortress et Mubalada seraient tous intéressés pour racheter l'Inter également, certains en tant qu'actionnaires majoritaires et d'autres minoritaires. Il est entendu que le Suning préférerait encore ne vendre qu'une participation minoritaire, ce qui leur permettrait de conserver le contrôle de l'Inter avec un partenaire aux côtés. Malgré les différents bruits et le sombre tableau qui se dessine, Marco Bellinazzo explique que le Suning n'a pas l'intention de vendre le club et qu'il ne guidera pas l'Inter à une banqueroute. Voici son interview accordée à Radio Nerazzurra. "Malgré ce que vous avez lu dans la presse, même au niveau international, la situation n'a pas beaucoup changé. Le Suning s'est lancé sur le marché pour les aider à répondre à leurs besoins financiers, qui sont en partie standard et en partie causés par la pandémie. D'ici la fin de l'année, ils doivent trouver environ 150 M€, et c'est parfaitement normal pour un club qui a plus de 500 M€ de coûts mais qui a réduit ses revenus en raison de la pandémie." "Le Suning recherche donc un partenaire financier. Une opportunité s'est présentée avec BC Partners, mais le Suning a décliné sa première offre. Si une offre satisfaisante arrivait, le Suning pourrait envisager de vendre complètement l'Inter, bien que ce ne soit pas son plan A. Le plan A reste à trouver un partenaire pour accompagner le club dans cette période délicate. Rien n'a changé, même si à la lecture des journaux, vous penseriez que l'Inter était sur le point de faire faillite." "Les négociations sont complexes lorsque vous travaillez dans un domaine financier. Les vrais chiffres ne sont pas ceux que vous lisez. Si vous imaginez un chèque de 750 M€, 800 M€ ou 1 milliard d'euros, alors peut-être que vous êtes dans le faux. Il faut comprendre que le montant est divisé en obligations de refinancement, le besoin d'injection de capital du Suning et une partie des fonds propres pour acheter des actions du club. Donc, personne ne connaît les vrais chiffres, sauf les parties impliquées, à savoir Suning et BC Partners. Ces dernières semaines, BC Partners a cherché une alliance avec d'autres fonds pour créer une sorte de consortium, précisément parce que nous parlons d'un investissement complexe. Je dois répéter que ce ne sont pas des négociations comme celles que vous avez entre les clubs sur le marché des transferts, avec tout le respect que je dois au marché des transferts." "Le Suning a deux problèmes. Ils ont les problèmes habituels liés à leurs propres comptes, qui ont été causés en partie par de mauvais investissements, puis il y a les restrictions du gouvernement chinois qui limitent leur capacité à exporter des capitaux hors du pays et à couvrir les pertes financières de l'Inter. Cela est logique. Mais peu importe le suivi des ordres de Pékin, le Suning ne laisserait jamais l'Inter faire faillite et, si nécessaire, investirait le capital dont le club a besoin. Personne n'est assez fou pour ruiner une entreprise dans laquelle il a investi un demi-milliard d'euros. Pour le moment, ils préfèrent ne pas injecter eux-mêmes le capital, en partie à cause des directives venant de Chine et en partie parce qu'ils essaient de trouver de nouveaux actionnaires. Malheureusement, l'Inter a été frappée par la pandémie du COVID-19 au moment même où il était en plein milieu de son développement en tant que club, pendant cette période où les coûts augmentent mais où les revenus n'arrivent qu'un peu plus tard." "Pour revenir à l'article paru dans le Corriere dello Sport, concernant les salaires, le problème a été partiellement résolu par la Fédération italienne qui a permis aux clubs de reporter certains paiements jusqu'à fin mai. À ce stade, l'Inter devra avoir payé l'intégralité des salaires aux joueurs pour cette saison, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles le Suning a besoin de 150M€ de capital frais avant cette date. D'ici le 31 mars, les clubs qui participent aux compétitions de l'UEFA devront régler tous leurs différends avec les autorités fiscales et les problèmes liés aux dettes dites du marché des transferts. L'Inter n'est pas cotée en bourse et nous ne connaissons donc pas les détails ici. Il y a des dettes qui existent mais, comme ils l'ont fait avec le Real Madrid pour Achraf Hakimi, les clubs peuvent accepter de diviser le paiement des frais de transfert en plusieurs versements. Donc, à moins qu'il n'y ait des dettes en retard, il n'y a pas de problèmes - et nous devons considérer que ce sont des problèmes auxquels sont confrontés tous les clubs, pas seulement l'Inter. L'UEFA tient en fait à éviter de donner des sanctions et de lourdes pénalités pendant une période aussi délicate pour tous les clubs."
  3. En pleine crise, le conglomérat chinois cherche à répondre à la crise financière de notre équipe. Il cherche 200M$ en urgence. Voici une analyse parue dans le Financial Times. Le Suning fait tout pour lever au moins 200 millions de dollars rapidement, après que les finances du club se soient détériorées en raison de la pandémie et des lourdes dépenses consacrées aux joueurs. Suning Holdings, le conglomérat de vente au détail qui détient une participation majoritaire dans notre équipe, est à la recherche de nouveaux investissements d'ici la fin de l'année en réponse à une crise financière au club. Les défis de Suning avec l'Inter Milan surviennent alors que le détaillant, qui est soutenu par Alibaba de Jack Ma, est confronté à des questions sur son problème de la dette en Chine. Le club avait eu des discussions exclusives avec le groupe de capital-investissement BC Partners ces dernières semaines, mais ces pourparlers devraient se terminer après que les deux parties n'ont pu s'entendre sur l'évaluation. Le club continue de s'entretenir avec BC Partners ainsi qu'avec d'autres investisseurs potentiels, notamment des fonds d'investissements tels que Ares Management et Fortress Investment Group, propriété de SoftBank. Parmi les autres qui surveillent la situation, citons le groupe suédois de capital-investissement EQT et la société américaine Arctos. Ces discussions vont d'une acquisition pure et simple du club ou de l'achat d'une participation minoritaire. Le Suning travaille avec Goldman Sachs pour conseiller sur les options de collecte de fonds. Ces personnes ont ajouté que les négociations avec BC Partners avaient échoué sur l'évaluation du club, le Suning estimant qu'il valait plus de 900 millions d'euros, BC Partners valorisant le groupe à seulement 750 millions d'euros. Ces discussions sont devenues critiques en raison de la situation financière précaire du club, qui nécessite une injection de liquidités pour poursuivre ses activités la saison prochaine. Une personne proche de la direction du club a déclaré que le Suning s'était engagé à soutenir financièrement le club tout au long de cette année. Certains de ceux qui ont connaissance des discussions ont ajouté que le Suning était considéré comme beaucoup plus susceptible de vendre une participation au capital, même si cela signifie prendre une perte sur son investissement, plutôt que laisser le club de faire complètement faillite. Après avoir dépensé 270 millions d'euros pour acquérir le club en 2016, le Suning a autorisé à dépenser des centaines de millions d'euros sur des joueurs vedettes tels que Romelu Lukaku et Christian Eriksen pour un retour au sommet du football italien et européen. Nos Nerazzurri ont été confrontés à une crise financière au cours de l'année écoulée. Le club a subi une perte, avant impôts, de 102 millions d'euros la saison dernière, principalement en raison de déficits de revenus causés par la pandémie. Pendant ce temps, le Suning est également confronté à des pressions financières de Chine, ce qui a rendu difficile la poursuite du financement de notre club, notamment une récente répression des autorités chinoises contre les sorties de capitaux étrangers. Alors que la société basée à Nanjing a réussi à rembourser 1,5 milliard de dollars de dette à la fin de l'année dernière, ses obligations restantes sont énormes. Le groupe dispose de 1,2 milliard de dollars supplémentaires d'obligations à échéance cette année - plus de la moitié de l'encours total de sa dette, selon les données de Dealogic. Zhang Jindong a également promis au cours des derniers mois des actions de sa propre société à Alibaba. Une telle décision est un mécanisme couramment utilisé par les entreprises et les actionnaires chinois pour obtenir des fonds pour le refinancement ou le fonds de roulement. Le Suning et l'Inter Milan ont refusé de commenter sur ce point. BC Partners, Fortress et Ares n'ont pas immédiatement répondu sur ce point également.
  4. Le Monde du Calcio est frappé de plein fouet par le Coronavirus. La suspension des compétions pourrait mettre en évidence une problématique inattendue et qui pourrait mettre à mal l’équilibre de chaque clubs : Les joueurs doivent-ils être privés de salaire durant le Lockdown ? Révélation du Corriere dello Sport "De façon objective, les joueurs ne voudront pas renoncer à leurs salaires, mais entre les Présidents qui ont fait les comptes, on semble ressentir un risque d’instabilité des sociétés. Le Conseil des Ministres, hier, a décidé de suspendre les retenues à la source, les retenues liés à la sécurité sociale et aux cotisations sociales jusqu’au 31 mai 2020 également pour les entreprises professionnelles, mais la Serie A 2019/20 prévoit des investissements dans les salaires à hauteur de 1 milliard 360 millions d’euros, un record historique." "300 millions d’euros concerne la Juventus qui compte 11 joueurs dans le Top 20 des plus payés. Suivent l’Inter 145 millions d’euros, la Roma 126 millions, le Milan 113 millions, le Napoli 106 millions et la Lazio 74 millions." Il en faut peu pour comprendre la portée de la manœuvre à suivre : "Si on touche aux 2 mois de mensualités du championnat : Mars et Avril, on ressortira avec un bonnet de laine de 230 millions d’euros, sans prendre en considération la Serie B et la Serie C”. Appelé à s’exprimer sur cette situation, Marco Tardelli, Candidat à la Présidence de l’AIC s’est livré : "Je ne crois pas qu’il soit obligatoire de demander au joueurs de réduire leur salaire. Il ne serait pas juste non plus de le leur imposer. Mais renonce à quelque chose pourrait être également un signe de proximité envers les tifosi et les citoyens qui souffrent." Et vous, trouvez-vous qu'il faille agir de la sorte et faire des retenues sur le salaire des joueurs évoluant en Italie ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le 28 janvier 2020, Suning fêtera son 3e anniversaire à la tête de l'Inter. Depuis l'arrivée du Groupe, l'Inter a connue une profonde révolution. En premier lieu au niveau de ses finances, en second lieu au niveau de sa direction. Place à présent à l'aspect sportif. Steven Zhang est disposé à inaugurer une nouvelle ère, et pour ce faire, 5 points fondamentaux sont à retenir. Homme de référence Steven Zhang sera la personne qui représentera en première ligne l'Inter, il a compris que l'Inter est également un véhicule exceptionnel dans le monde du Suning en Europe. De fait, Zhang fera d'avantage d'apparitions publiques. Preuve en est, il a récemment sauté sur l'occasion de l'annonce de Conte pour s'exprimer sur la BBC en Europe et CNN pour l'Amérique. Une autre idée fait son chemin, il souhaite se construire un avenir qui le mènera à devenir également un élément central de l'ECA. Qui plus est, Steven sera encore plus présent à Milan que par le passé. Il a appris l'italien, même s'il ne s'est pas encore exprimé en publique de cette façon. Le Stade L'Idée de construire une nouvelle enceinte avec le Milan fait face à un ralentissement bureaucratique. Mais le projet est lancé et les bureaux techniques de l'Inter et du Milan sont penchés sur ce dossier. D'ici la mi-juillet, et avant le départ des tournées estivales, les deux écuries milanaises remettront le dossier "Stade" à Sala, le Maire de Milan. Recettes et Sponsors Comme nous vous l'avons annoncé, le Suning compte atteindre la barre des 400 millions d'euros. Au 30 juin 2019, l'Inter clôturera ses recettes, en proposant 350 millions d'euros de recettes. Pirelli est plus que jamais dans le viseur. L'équipe Pour l'heure, l'homme que l'on cite lorsque l'on pense à l'Inter est Mauro Icardi. Ce dernier est d'ailleurs le plus attendu pour la tournée asiatique. Mais l'Inter veut s'engager sur une autre voie. Elle souhaite disposer d'un autre joueur plus reconnaissable sur les marchés, une personnalité plus vendable qu'Icardi. Une recrue de très haut niveau est donc attendue pour cet été. Qui plus est l'arrivée d'Antonio Conte a également replacé l'Inter sur la carte européenne. ®Antony Gilles - Internazionale.fr