Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fiorentina'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En souhaitant analyser le travail réalisé par Roberto Mancini, Alex Frosio s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la façon dont la consécration du Sélectionneur National italien peut se voir absorbée par les entraîneurs des différentes écuries italiennes en activité. "Ceux qui ont les idées les plus proche de Mancio sont très jeunes : Italiano a permis à Spezia de se sauver d’une façon exceptionnelle, en misant sur le courage. Sur ce classement, il est second derrière l’Atalanta en ce qui concerne les récupérations du ballon dans la partie de terrain de l’adversaire. A présent, il officiera à l’échelon supérieur avec la Fiorentina. On retrouve également Dionisi et Zanetti qui ont permis à l’Empoli et au Venezia de retrouver la Serie A en pratique un football spectaculaire basé sur l’attaque. Le premier a d’ailleurs été choisi pour remplacer De Zerbi à Sassuolo." "Si l’entraîneur vénitien est moins porté sur un pressing à outrance, on retrouve aussi de l’autre côté Gasperini qui n’a pas cette obsession de construire de derrière, tout comme Mancini ne pousse pas à l’anticipation exaspérée dont s’inspire la Dea. Pourtant, l’Atalanta est l’équipe qui se rapproche le plus de ce que propose les Azzurri, qui joue à trois derrière en possession, avec un double playmaker avec des ailiers qui monte et qui n’hésite pas à tirer (Spinazzola et Chiesa contre Maehle et Gosens), on retrouve aussi une certaine technique lors des combinaisons offensives." "Pioli et Sarri sont des "frères" de Mancini : Ils se sont formés durant des années, ils ont innovés et ils se sont adaptés dans le temps en proposant toujours un football dominat et pro-positif." Et les grands entraîneurs ? "Le discours est plus complexe : Allegri aime la technique, mais ce n’est pas un fanatique de la possession de balle ou de la construction par derrière. Et son credo "corto muso" est une synthèse philosophique de sa façon impeccable d’agir, une façon de faire qui ne trouverai pas sa place dans le lexique "Manciniano"." "Mourinho s’est construit durant des années par sa façon de garer le Bus, mais il reste le seul entraîneur en activité en Serie A a avoir remporté la Ligue des Champions." "Simone Inzaghi est le plus "Allegriano" de la nouvelle vaque et il aime énormément le jeu de transition et de domination, quelque chose qu’il sait faire. Et Juve mise à part, c’est l’entraîneur le plus titré de ces dernières années." Le Saviez-vous ? Y-a-t ’il déjà une belle ambiance du côté de la Vieille Dame ? En effet, à peine de retour aux commandes du club, Massimiliano Allegri a taclé sérieusement Leonardo Bonucci en conférence de presse: "Bonucci capitaine ? S'il veut un brassard, il n'a qu'à aller dans la rue et s'en acheter un. En allant à Milan, il a perdu sa place dans la hiérarchie." - Le Champion d'Europe appréciera..... Et si en fin de compte Simone était le coup de poker gagnant de Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Borja Valero a décidé de se retirer du monde du football "joué" : Son contrat avec la Fiorentina expirait aujourd’hui et il n’a pas été prolongé. Alejandro Camano, son agent, s’est livré dans un communiqué "Il rêvait de rester à la Fiorentina après une longue et dure saison avec l’Inter où il a disputé de nombreux matchs sans se blesser, il était revenu à Firenze. Il s’est blessé et cela l’avait déçu car il était, pour lui, de retour à la maison, en n'ayant pas eu la possibilité de démontrer jusqu’au bout, ce qu’elle représentait pour lui." "Il rêvait de se retirer avec ses proches devant les tifosi de la Viola qui lui ont tant donné, mais il lui a été confirmé que le rapport ne se poursuivrait plus. Il l’a compris, même s’il aurait aimé rester." "En sachant qu’il ne pouvait plus jouer pour la Fiorentina, Borja Valero a décidé de se retirer, de vivre à Florence. Pour le reste, Dieu seul le sait." Merci pour tout Borja ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, la relève de Samir Handanovic reste l’une des problématiques à résoudre pour l’Inter. Si Juan Musso était donné favori, la demande économique de l’Udinese force l’Inter à revoir sa copie et à virer sur une autre cible Révélation de Tuttosport "Musso envolé, pour des raisons de couts élevés, le nouveau nom est celui de Dragowski de la Fiorentina" Le chaos régnant à Florence suite au départ de Gattuso a congelé toute négociation, mais l’Inter n’a pas l’intention d’abandonner sa prise et elle souhaiterait s'offrir le gardien polonais avec l’insertion de contreparties technique pour en faire diminuer la valeur, 20 millions d’euros selon la Viola, en proposant un échange. Le joueur visé se nomme Stefano Sensi, mais le joueur, a plus forte raison depuis le malaise d’Eriksen, devrait être évalué par Inzaghi. Mais sa situation reste très instable étant donné qu’il dispose d’une valeur similaire à celle du portier. "Un échange sec entre les deux parties pourrait permettre à l’Inter d’atteindre son objectif, mais l’Inter dispose aussi d’autres joueurs qu’elle pourrait insérer tel que Ionut Radu, qui évidemment, serait barré à Milan. Il ne faut pas oublier également le défenseur belge Vanheusden qui est destiné à revenir en Nerazzurro et qui avait été approché par la Fiorentina l’été dernier." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Marcelo Bielsa a une sérieuse concurrence : Alors même que la nouvelle saison n’a pas encore officiellement débuté, Genaro Gattuso a déjà claqué la porte de la Fiorentina, club qu’il avait rejoint il y a seulement 22 jours! Communiqué officiel "L’ACF Fiorentina et Mister Rino Gattuso ont, d’un commun accord, décidé de ne pas donner suite aux accords préalablement établis et de ne pas débuter, ensemble, la nouvelle saison sportive à venir. Le Club s’est immédiatement mis au travail pour identifier un entraineur qui devra guider l’équipe Viola vers des résultats que la Fiorentina et la Ville de Florence mérite." ®Antony Gilles – Internazonale.fr
  5. Outre l’aspect sportif, la Serie A 2020/2021 a mis en avant un verdict également géographique : Pour la première fois depuis 2005, et pour la seconde fois dans l’absolu, 4 équipes du Nord de l’Italie se sont qualifiées ensemble pour la prochaine Ligue des Champions Lors de la saison 2021/2022, l’Italie va être représentée, dans la plus prestigieuse des Coupes d’Europe par l’Inter, le Milan Ac, l’Atalanta et la Juventus. Soit : Deux milanais, un bergamasque, et un turinois. Il faut remonter en 2005 pour retrouver trace d’’une situation similaire avec l’Udinese de Luciano Spalletti qui s’était invité à la table des trois clubs italiens les plus titrés, celle-ci étant parvenu à arracher la quatrième place à la Sampdoria. Les Friulani, quatrième en Championnat, avaient été reversé en préliminaires et ils étaient parvenu à prendre le meilleur sur le Sporting Lisbonne pour accéder à la phase de groupe de l’édition 2005/2006. En 2008/2009, les trois grands d’Italie s’étaient qualifiés également pour la saison suivante tous ensemble, mais cette-fois-là, ils furent accompagné par une équipe du Centre de l’Italie : La Fiorentina qui s’était qualifié en prenant le meilleur, sur base des confrontations directes, sur le Genoa. La Viola s’était aussi offerte le Sporting de Lisbonne pour se qualifier à la phase de groupe lors de la saison 2009/2010 Après la saison 2009/2010, la tendance commence à changer : si Turin reste une base fixe, grâce à la Juventus, qui a participé à chaque édition depuis la saison 2012, Milan s’était effondré dès 2014 : L’Ac Milan n’ayant plus participé à la compétition depuis 2014, alors que l’Inter retrouvait la Coupe aux Grandes Oreilles à partir de 2018 aux dépens de la Lazio L’absence des milanais fut compensé par les deux grandes équipes du Centre-Sud, soit la Roma (remplacée à une seule reprise par la Lazio) et le Napoli, qui se classait régulièrement en étant second, voir troisième. Le tout avant la prodigieuse ascension de l’Atalanta, et la renaissance de Milan! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. LEFIGARO.FR - Le défenseur central de la Juventus de Turin, Leonardo Bonucci est visé par une enquête de la Fédération italienne de football pour avoir fortement incité certains coéquipiers à changer d'agent pour Alessandro Lucci, son agent personnel et le fondateur de World Soccer Agency. Le quotidien Il Messaggero rapporte un même procédé : des messages constants, des promesses de contrats plus lucratifs et même une place dans l'équipe nationale. Il aurait usé de son influence au sein du vestiaire juventini mais également en sélection. Ainsi Gaetano Castrovilli (Fiorentina), Dejan Kulusevski (Juventus) et Gianluca Scamacca (Genoa) auraient rejoint les rangs de Lucci. Une plainte a été déposée par le Procureur de la Fédération italienne, Giuseppe Chiné, concernant le comportement de Bonucci, tandis que le cas de Lucci sera confié à la Commission fédérale des agents sportifs. Il Messaggero affirme que le cas le plus spectaculaire serait celui de Gianluca Scamacca, qui a été "harcelé" par des appels continus jusqu'à ce qu'il succombe à la pression et quitte son ancien agent Paolo Paoloni. ®LEFIGARO.FR
  7. En effet, dans une période de contracture économique, l’Inter observe attentivement son mercato en sortie et celui-ci pourrait voir une figure appréciée de l’Inter quitter le navire : Celle de Danilo D’Ambrosio qui est actuellement en fin de contrat. Révélation de la Gazzetta Dello Sport Le timing est court, et c’est précisément pour cette raison que le principal intéressé rit jaune, lui qui se serait attendu à plus de considération vu l’attachement qu’il a toujours démontré envers le maillot. La Roma, Monaco, la Fiorentina et le Milan se sont déjà manifestés. La dernière destination séduit énormément étant donné que son épouse Vincenza et les petits Leonardo et Ludovico, se sentent bien à Milan. Mais en ce sens, il vaut mieux dire "Work in progress." S’il est libéré gratuitement, cautionneriez-vous le choix de vie de Danilone de rejoindre l’Ac Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Alberto Dalla Palma est éditorialiste au Corriere Dello Sport. Celui-ci s’est penché sur le parcours des 3 grands d’Italie et une chose est certaine, seule l’Inter fait Honneur à son blason! "Si Conte ne considère rien pour acquis en se montrant toujours attentif et pointilleux, il a tout de même confirmé que l’Inter a le Scudetto entre ses mains à 95%. Ce qui revient à dire que ce chapitre est clos. Il l’a immédiatement compris suite au but de Darmian face à Vérone, lorsqu’il s’est retrouvé inondé dans l’étreinte Nerazzurra." "A cinq journée de la fin de la saison, il n’y a plus aucun adversaire qui est capable de faire peur à l’équipe la plus forte du championnat, aussi bien au niveau de son noyau et de sa valeur, plus que du nombre de points d’avance." "Super" Europa "Des rivaux, il n’y en a pas eu à proprement parlé lors de cette phase de match retour, grâce à la série de 11 victoires consécutive et à la contemporaine disparition de Zlatan Ibrahimovic, sans lequel, il a perdu du terrain et prend des risques, au point de risquer de se retrouver en Europa League. Le Milan lui a d’ailleurs a proposé une prolongation de contrat et un salaire défrayant la chronique, étant donné qu’il n’a pas été tenu compte de la pandémie lié au Covid." "Il pourrait retrouver en Europa League la Juventus qui a été tenue en échec par la Fiorentina et qui a été reprise au classement par l’Atalanta. Et si Conte admet avoir quasiment remporté le Scudetto, Pirlo confesse de se sentir sur le sellette à l’aube d’un échec plus qu’évident." Pensez-vous, qu’il est possible de se diriger vers une saison rêvée en Championnat, avec la Beneamata Championne, tandis que ses deux éternels rivaux se retrouveraient en Ligue Europa ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. En effet, le scénario préconisé par l’UEFA, soit l’exclusion des Clubs de l’Europe des 12, des championnats domestiques pourrait avoir un impact non-négligeable sur l’avenir des compétitions nationales Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport Il pourrait y avoir une exclusion immédiate des clubs dissidents, sous l’égide de la plus grande organisation européenne de football : L’Inter, le Milan et la Juve seraient éjecté de la Serie A immédiatement. La Roma pourrait se voir exclue de la Ligue Europa*. Si l’hypothèse reste très compliquée, elle n’est pas à exclure. Mais que deviendrait la Serie A privée de ses clubs historiques ? S’il n’y a pas de place pour le romantisme, on parle tout de même d’un bannissement de clubs totalisant : 72 Scudetti et disposant de plus de 16 millions de passionnés La Serie A ne pourrait également pas rester à 17 clubs, même si certains se disent que c’est le moment de réduire le nombre d'équipe, pour arriver à n'enprésenter que 18 équipes, surtout vu le nombre de match en coupe d’Europe. Mais il ne serait pas facile de faire digérer à Dazn une assignation de nouveaux droits télés avec un bon paquet de match en moins Il est aussi possible d’exclure l’Inter, le Milan et la Juve par un gel de la relégation et la promotion des trois équipes de Serie B, ce qui permettrait le maintien d’un championnat à 20 club. Mais avec 18 clubs, deux clubs pourraient simplement être relégués Les droits télés et les sponsors Ce n’est pas un hasard si les agences de publicité travaillent sur les secondes équipes de cœurs. Soit les clubs appréciés par les tifosi qui ne sont pas les leurs. Car en absence des trois grands, serait-il possible de rendre émotionnel une Serie A qui miserait sur la Roma, le Napoli, l’Atalanta, la Lazio, la Fiorentina, comme équipes exemplaires ? Ce qui est sûr, c’est que certains se demandent déjà comment il serait possible d’engranger de l’argent en se comportant de la sorte... Le tacle du jour signé Agnelli C’est une révélation de la Reppublica : Lors d’une réunion au sommet, les autres clubs italiens ont logiquement taillés les 3 Grands d’Italie : "Avec 350 millions d’euros garanti, le Scudetto serait toujours remporté par l’Inter, la Juve ou le Milan". Le Président turinois n’a pas fait dans le détail : "Mais c’est le cas depuis 80 ans, il me semble." En effet, Agnelli, Marotta et Scaroni ont répété que la Super League est destinée à remplacer la Ligue des Champions PAS pas le championnat. Il n’y a pas de plan B chez les dissidents : Ils sont exclusivement disposés à traiter sur le nombre de place libre que pourrait revendiquer la Serie A dans les 5 invitations vacantes de la nouvelle compétition Si une longue bataille juridique s’annonce, la Lega estime déjà les pertes des droits télés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en cas d’exclusion des Géants d’Italie : 30% de moins avec la naissance de la Super League. Et si le championnat pourrait continuer à voir les Scudetti s’empiler, il perdrait son appeal. Un dommage à prendre également en considération vis-à-vis de Dazn qui dispose des droits de retransmission pour le prochain triennal. *La Louve a décliné l’offre de la Super League ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. C’est une information en provenance de Tuttosport : Nicolò Barella est dans la ligne de mire de la plupart des grands clubs européens. Toutefois, toutes les demandes se sont vu voir une fin de non-recevoir Indispensable pour Antonio Conte Lors de la dernière journée, Barella était suspendu face à Cagliari, mais il s’agissait là de son unique absence : Importante certes, car il ne dispose pas d’un alter-égo malgré la profondeur du banc Nerazzurro. Au total, il a disputé 39 rencontres sur les 40 possible. Il en a disputé 35 comme titulaire et il comptabilise 3540 minutes de jeu, si l’on prend en considération la prolongation en Coupe d’Italie face à la Fiorentina. Depuis cette arrêt forcé, Barella reviendra avec plus d’énergie pour le sprint final, celui qui le portera au Scudetto : Antonio Conte ne peut pas se passer de son apport, à commencer par la rencontre fondamentale de ce dimanche soir face au Napoli Entre prolongation et brassard La propriété l’a déjà verrouillé depuis un certain temps avec un contrat de 2,5 millions d’euros jusqu’en juin 2024. Mais l’intention du club est celle d’aller bien plus loin que l’accord déjà établi, en le prolongeant et en l’augmentant peut-être jusqu’en juin 2026. Vu l’importance du joueur, il pourrait percevoir aux alentours de 4 millions d’euros. Vu l’espace occupé et la considération qu’il est parvenu à s’offrir en si peu de temps à l’Inter, le définir comme Capitan Futuro n’est pas un hasard : Si le brassard est solidement attaché au bras de Samir Handanovic, pour demain, il pourrait être porté par le milieu de terrain sarde et/ou Milan Skriniar qui sont les principaux candidats à ce lourd héritage De façon objectives, les prestations de l’Azzurro en Nerazzurro font qu’il fait l’objet de convoitise dans toute l’Europe : Dernièrement l’Inter a rejeté les approches en provenance d’Espagne : Du Fc Barcelone et de l’Atletico Madrid, mais des clubs telles que Tottenham en Premier League et le Bayern en Bundesliga ont également fait part de leur intérêt Pensez-vous que l’Inter parviendra à conserver son diamant brut ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. "Un acte de méfiance et une dénonciation d’une mauvaise gestion." Telle est l’analyse d’Il Sole 24 Ore à la suite de la demande formelle de la démission adressé à Paolo Dal Pino, le Président de la Lega Serie A Cette demande émane de 7 clubs parmi lesquels, on retrouve l’Inter : La lettre du club demande à Dal Pino de faire un pas de côté, car il n’y a plus de confiance en lui. Celle du Studio Chiomenti exige des dommages et intérêts en raison des dommages occasionnés sur la gestion des droits et des fonds d’investissements. Les 7 clubs actifs en première ligne seraient l’Atalanta, la Fiorentina, l’Inter, la Juventus, la Lazio, le Napoli et l’Hellas Véerone: Le Président Dal Pino est au cœur des lamentations des clubs en regard à l’affaire des fonds d’investissements. Les sept clubs se sont déclarés contraire à l’entrée d’un concordat composé de Cvc, Advent et Fsi, mais il y a aussi la thématique des droits télés. Même si les courriers n’en font pas mention, l’origine de la fronde fait référence à l’ouverture au public pour l’Euro 2020, un acte considéré comme contraire à la situation persistante relative à la fermeture des stades au public et qui n’est plus considéré comme soutenable par les clubs concernés. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. En effet, si Stefan De Vrij, Danilo D’Ambrosio, Matias Vecino et Samir Handanovic ont récemment été touché par le Coronavirus, cet "ennemi" s’est baladé à travers toute la botte footballistique de Serie A, exception faite du Frioul. Voici le "classement" des joueurs qui en ont été victime, depuis le début de saison, par la Rédaction de Fcinter1908.it Atalanta – 8 joueurs guéris Sportiello (guéri); Gollini (guéri); Zapata (guéri); Carnesecchi (guéri), Toloi (guéri); Malinovskyi (guéri); Miranchuk (guéri); Romero (guéri) Benevento – 2 joueurs guéris Dabo (guéri), Schiattarella (guéri) Bologne – 1 entraineur – 2 joueurs guéris Sinisa Mihajlovic (guéri), Hickey (guéri) Ravaglia (guéri) Cagliari – 11 joueurs guéris Bradaric (guéri), Ceppitelli (guéri), Cerri (guéri), Despodov (guéri et transféré à Ludogorec), Godin (guéri), Simeone (guéri), Nandez (guéri), Pereiro (guéri), Aresti (guéri), Klavan (guéri), Carboni (guéri) Crotone - 4 joueurs guéris Dragus (guéri); Molina (guéri); Djidji (guéri); Ounas (guéri) Fiorentina- 6 joueurs guéris Vlahovic (guéri); Pezzella (guéri); Caceres (guéri); Pulgar (guéri); Sottil (guéri, ceduto al Cagliari); Callejon (guéri) Genoa – 18 joueurs guéris Perin (guéri); Schöne (guéri,); Marchetti (guéri); Radovanovic (guéri); Pellegrini (guéri); Zappacosta (guéri); Melegoni (guéri); Lukas Lerager (guéri); Cassata (guéri); Marko Pjaca (guéri); Biraschi (guéri); Criscito (guéri); Behrami (guéri); Brlek (guéri); Miha Zajc (guéri); Males (guéri); Destro (guéri); Zapata (guéri) Internazionale – 12 joueurs guéris – 1 positif - 1 faux positif Bastoni (guéri); Skriniar (guéri); Nainggolan (guéri, prêté à Cagliari); Gagliardini (guéri); Radu (guéri); Young (guéri); Hakimi (faux positif); Padelli (guéri); Kolarov (guéri); Brozovic (guéri); D'Ambrosio (positif) Handanovic (guéri); De Vrij (guéri); Vecino (guéri) Juventus – 9 joueurs guéris – 1 positif Rugani (guéri, prêté à l Cagliari); Matuidi (guéri, tranféré à l'Inter Miami); Dybala (guéri); Cristiano Ronaldo (guéri); McKennie (guéri); Cuadrado (guéri), Alex Sandro (guéri); De Ligt (guéri); Bentancur (guéri); Bonucci (positif) Lazio – 9 joueurs guéris Muriqi (guéri), Strakosha (guéri), Ciro Immobile (guéri), Lucas Leiva (guéri), Lazzari (guéri), D. Anderson (guéri), Luiz Felipe (guéri), Milinkovic-Savic (guéri), Armini (guéri). Milan – 11 joueurs guéris Maldini (guéri); Tonali (guéri); Duarte (guéri); Ibrahimovic (guéri); Gabbia (guéri); Stefano Pioli (guéri); Krunic (guéri); Leao (guéri); Rebic (guéri); Theo Hernandez (guéri); Calhanoglu (guéri). Napoli – 9 joueurs guéris Petagna (guéri); Zielinski (guéri); Elmas (guéri); Hysaj (guéri); Rrahmani (guéri); Osimhen (guéri); Fabian Ruiz (guéri); Ghoulam (guéri), Koulibaly (guéri). Parma – 7 joueurs guéris Le club confirme la positivité de 7 joueurs mais a fait valoir son droit lié à la vie privée. Roma – 15 joueurs guéris et 1 faux positif Mirante (guéri); Perez (guéri); Peres (guéri); Kluivert (guéri, transféré à Lipsia); Diawara (guéri); Calafiori (guéri); Mancini (fauxpositif); Dzeko (guéri); Santon (guéri); Kumbulla (guéri); Pellegrini (guéri); Fazio (guéri); Diawara (guéri); Zaniolo (guéri); El Shaarawy (guéri); Juan Jesus (guéri) Sampdoria – 9 joueurs guéris Gabbiadini (guéri); Colley (guéri); Depaoli (guéri, transféré à l'Atalanta); Bereszynski (guéri); Ekdal (guéri); Thorsby (guéri); La Gumina (guéri); Baldé (guéri); Letica (guéri) Sassuolo - 6 joueurs guéris Boga (guéri); Schiappacasse (guéri); Toljan (guéri); Haraslin (gaurito); Ricci (guéri); Djuricic (guéri) Spezia – 10 joueurs guéris Marchizza (guéri); Maggiore (guéri); Erlic (guéri); Ismajli (guéri); Acampora (guéri); Ricci (guéri); Bastoni (guéri); Provedel (guéri); Estevez (guéri) et un joueur dont l’identité a été préservée Torino – 1 entraineur – 19 joueurs guéris Marco Giampaolo (ancien entraineur guéri), Sanabria (guéri) + 18 joueurs dont l’identité a été préservée Udinese Aucun cas n’a été communiqué par l’Udinese Hellas Verona – 4 joueurs guéris guéris Zaccagni (guéri); Gunter (guéri); Barak (guéri); Lazovic (guéri) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. La FIGC a dévoilé les frais qui ont été versé aux agents sportifs par les clubs italiens au cours de l’année 2020. Ces versements ont été dûs, sauf en cas d’éventuelles modifications et/ou le non-respects des conditions imposées Au sommet de cette liste, on retrouve la Juventus, qui occupe le même poste qu’en 2019, mais avec une dépense nette moins importante : Les Bianconeri passant de 44,3 millions d’euros à 20,8 millions d’euros (soit -28%). L’As Roma est l’un des quatre clubs de Serie A a dépasser le palier des 10 millions d’euros. L'Inter est l’équipe qui a le plus épargné avec une économie légèrement supérieure à 20 millions d’euros, passant de la seconde place à la sixième avec 9 millions d’euros. A titre de comparaison, la cinquième place est occupé la Fiorentina et ses 9,7 millions d’euros L’Empoli, crée la sensation. En effet, le club en tête de Serie B a connu une augmentation exponentielle (+900%) pour atteindre les 5,5 millions d’euros sans passer par cnmma.fr. Le Napoli lui fait les frais de l’acquisition record de Victor Osimhen (70 millions d’euros). Ce qui a doublé ses frais, et ce qui explique qu’il s’agit de l’un des rares clubs à avoir connu une augmentation. Le total des sommes versés par les 20 clubs de Serie A aux agents s’élève à 138 millions d’euros ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. 62 ans et il faut avouer qu’il ne les fait pas : Aujourd’hui, l’entraîneur qui permis à l’Inter de retrouver la Ligue des Champions fête son anniversaire. Et si celui-ci sera libre de tout contrat avec l’Inter au mois de juin, il s’attèle à son retour Russie ou Serie A En effet, selon la presse transalpine, le Spartak Moscou, mais également d’autres clubs étrangers se sont informés sur sa situation Au niveau de la péninsule, le Napoli a sondé le terrain. L’objectif d’Aurelio De Laurentiis serait de s’attacher les services du natif de Certaldo. Contacté, celui-ci aurait fait part de sa disponibilité pour le début de la saison prochaine avec comme objectif de proposer un nouveau un Grand Napoli et de le qualifier en Ligue des Champions après deux saisons de désillusion. Il reste également la douce Fiorentina qui va se lancer dans une énième révolution : Les tifosi rêvent de voir Spalletti à la baguette de la Viola, mais il faudra que Rocco Commisso lui propose un projet sérieux. La tâche s’annonce ardue étant donné que Maurizio Sarri avait décliné, pour cette raison précise, l’offre de la belle Florence Si personne ne veut se taper Florence....voir Spalletti aux commandes du Napoli est-il a prendre comme une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la Serie A ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. La pandémie liée au Covid-19 continue à conditionner le monde du football, preuve en est l’arrivée toujours plus proches les engagements internationaux qui se doivent d’être respecté pour un joueur de football et qui, à présent, posent problèmes surtout en Europe. Mais les conséquences liées aux transferts des joueurs à l’étranger sont connu de tous, et donc les différentes écuries européennes club et selon le quotidien Al-Araby Al-Jadeed/The New Arab, un groupe de club européen aurait déjà demandé respectivement à leurs joueurs marocains de ne pas rejoindre le stage de préparation des Lions de l’Atlas Les demandes auraient été formulée de façon telle qu’il n’y aurait aucune ouverture de la part de ces derniers. On retrouve deux clubs italiens : La Fiorentina et l’Inter qui ont demandé respectivement à Sofyan Amrabat et Achraf Hakimi de ne pas répondre à la convocation de Vahid Halilhodzic. Les clubs originaires de cette fronde se trouvent en Angleterre : Chelsea et Wolverhampton ne souhaitent pas se passer des services d’Hakim Ziyech et de Roman Ghanem Saiss, avec également la crainte d’un possible retour des joueurs blessés Le Saviez-Vous ? La Confédération sud-américaine de football (Conmebol) a annulé les dated des éliminatoires de la Coupe du monde à la fin du mois de mars en raison de la résistance des clubs européens à abandonner leurs joueurs en raison de l’obligation de se conformer aux quarantaines à leur retour. Comprenez-vous le comportement des clubs européens et en particulier de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Lors de la dernière année de Luciano Spalletti à la tête de l’Inter, celui-ci avait dû faire face à un vestiaire en ébullition. Avec un attaquant argentin déchu et Ivan Perisic, devenu son ennemi-juré après que sa blondasse se soit exprimée contre lui sur les plateaux télés. A ce moment-là, le choix de Perisic était très simple : partir Durant le stage qui a suivi à Lugano, Antonio Conte a donc logiquement retrouvé un Ivan Perisic démotivé, la dernière saison ayant impacté son moral, il était à la recherche d’un nouveau défi, d’une nouvelle expérience. Ne présentant pas l’impact désiré par Conte pour occuper son poste sur l’aile gauche, il avait été fort logiquement prêté au Bayern de Munich "Nous travaillons, mais les réponses ne sont pas positives, je ne pense pas qu’il soit adapté pour occuper le rôle que je lui demande (à savoir être un ailier gauche qui ratisse toute l’aile). Le seul poste où il peut évoluer, actuellement, c’est en attaque" - Antonio Conte en juillet 2019 Parti en prêt en Bavière, il a réalisé le Triplé avec le Bayern de Munich et est rentré au bercail avec un nouveau mental. Sur base de ce dernier élément, Conte a changé d’opinion sur le croate et n’a plus décidé de le poster en attaquant, même s’il a quelques fois joué à ce poste, mais à le réemployer en ailier couvrant toute l’aile. Avec travail et abnégation, cette fois-ci Perisic a répondu présent. En ce début d’année 2021, fort de la confiance de son entraineur, il est à présent confirmé au poste de titulaire, lui qui occupe un poste et une fonction similaire à ceux d’Achraf Hakimi. S’il est intéressant de se pencher sur le nombre d’occasions créés, de passe réussies, le nombre de ballons récupérés est une preuve de la volonté du croate de se relancer : 5 ballons repris à Benevento, 4 contre la Fiorentina, 9 contre la Lazio et 8 face au Milan Conte le sait, lui qui l’a dernièrement encensé : "Je suis fier d’Ivan" Le Saviez-vous ? Si Ivan Perisic était racheté par le Bayern de Munich, l’Inter aurait misé sur Emerson Palmieri de Chelsea. Auriez-vous préféré miser sur Emerson ou préférez-vous la cuvée 2021 du croate ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Marcelo Brozovic s’est une nouvelle fois mis en valeur lors de l’affiche de la dernière journée de Serie A qui mettait aux prises, l’Inter face à la Lazio de Rome. Véritable architecte de l’Inter, Brozovic a parcouru 14,058 km comme le retranscrit le site officiel de la Serie A. Ce rendement impressionnant n’est pas unique chez le croate qui, déjà face à la Fiorentina, avait également parcouru 13,309km. Marcelo Brozovic a disputé 28 matches toutes compétitions confondues pour l'Inter cette saison, il est l’auteur d’un but et de sept passes décisives, son Inter. Sous le commandement de Conte, l'Inter est, pour la première fois, en tête de la Serie A avant de disputer le Derby Della Madonnina, ce dimanche à 15h00, face à l’Ac Milan, actuel second Pensez-vous que le Leadership de l’Inter trouve son origine dans retour en forme de Marcelo Brozovic ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Huis buts en quatre journées.....autant dire que la défense de l’Inter ressemble plus à un hôtel de passe du bois de Boulogne qu’à la défense insubmersible de la saison écoulée.... Et si le Covid-19 a marqué le Derby de Milan de son empreinte en privant Antonio Conte de sa défense titulaire: Milan Skriniar-Alessandro Bastoni, Aleksandar Kolarov est dans l’œil du cyclone. Recruté pour être le back-up de Bastoni, celui-ci est très loin de répondre aux attentes placées en lui: Si Danilo D’Ambrosio et Matteo Darmian, peuvent s’avérer être des alternatives valides à ce poste, on ne peut que constater la mise à l’écart du projet d’Andrea Ranocchia considéré comme un Leader du Vestiaire, mais non un Leader du Terrain. Partant de ce constat, l’Inter aurait l’intention de corriger le coche dès le mercato hivernal en recrutant un joueur qui a déjà fait ses preuves en Serie A. Son nom ? Nikola Milenkovic Comme le révèle calciomercato.com, l’Inter considère le défenseur serbe de la Fiorentina comme le chaînon manquant pour fixer l’arrière-garde. Né en 1997, il est habitué à jouer dans une défense à trois. Il totalise 91 match de Serie A et a déjà disputé une Coupe du Monde en qualité de titulaire. En fin de contrat en juin 2022, la Direction Florentine a déjà fait savoir qu’en cas d’échec dans les négociations relatives à la prolongation de son contrat, qu’elle ouvrira la porte à un transfert. De son côté, Nikola a déjà fait par de son intention de ne pas poursuivre l’aventure à Florence. Si l’offre initiale était de 40 millions d’euros, celle-ci sera amenée à baisser dans le temps. L’Inter est parfaitement au courant de cette situation et serait donc prête à tenter le coup. Pensez vous que Milenkovic soit la pièce manquante de la défense de Conte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. L’image d’Antonio Conte, suspendu face à la Fiorentina, a fait le tour du Web. En effet, placé en tribune, Antonio a arraché le téléphone des mains de son frère pour transmettre ses consignes à Cristian Stellini, son entraineur adjoint, lors des dernières minutes de jeu, et alors que le score était de 0-2 pour les Nerazzurri..... Avec un message posté sur Instagram, l’entraineur Nerazzurro s’est montré ravi de retrouver son banc : "Par chance, je serai de retour sur le banc"…. Traumatisé John Terry ? Joueur et Capitaine emblématique de Chelsea, John Terry s’est rappelé aux bons souvenir de son ancien entraineur: "Je l’ai déjà connu par le passé." L’avis de Paolo Condo "Antonio Conte est un leader en temps de guerre: En cette période de controverse comme celle qui est traversé au niveau sociétal. Avec lui, la concentration reste sur le terrain, les résultats parlent clairement. D’ici au 31 mars, date où les 200 millions devrons être injecté, je suis sûr que les Nerazzurri ne craqueront pas et resteront concentré "fino alla fine".” Aimez-vous cette Grinta de la part de notre entraineur qui semble être le « seul » commandant du navire Nerazzurro ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Selon Calciomercato.com, des transactions sont sur le point de se finaliser après ce week-end: Le point conquis par la Sampdoria face à Benevento a activé l’obligation de rachat de la part des Blucerchiati pour Antonio Candreva. Massimo Ferrero devra verser 2,5 millions d’euros à l’Inter. Le même mécanisme devra être appliqué à Matteo Politano et au Napoli. Le joueur devenant à tous les effets un joueur Azzurro contre le versement de 19 millions d’euros. De son côté, l’Inter a vu l’obligation de rachat de Matteo Darmian s’activer à la suite de la victoire de l’Inter à Florence. La Beneamata devra donc verser au club parmesan la somme de 2,5 millions d’euros entre prêt et obligation. Lorsque l’on voit les performances de l’italien sous les ordres d’Antonio Conte, on ne peut qu’être ravi d’un si faible investissement. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Pour la seconde -et normalement dernière fois- Cristian Stellini s'est présenté pour l'après match et il a fait le point sur la performance des joueurs hier soir. Petit aparté, il a un bilan de deux victoire pour deux rencontres sur le banc. "Ce n'était pas un match facile. Nous avons dû puiser dans nos énergies physiques et mentales après une rencontre difficile et intense comme contre la Juventus cette semaine. Nous avons bien joué du début à la fin, en continuant à chercher les occasions malgré l'avantage au score. Nous aurions pu clore les débats plus tôt et terminer avec quelques buts en plus." L'Inter n'a rien encaissé. Serait-ce le succès de la prise de conscience ? "L'équipe travaille très bien en défense. Ils sont compacts et ils s'entraident. C'était encore le cas ce soir, à part la double occasion de la Fiorentina en première période, les garçons ont bien géré la rencontre. Nous ne voulons mettre la pression sur personne. Nous pensons juste à notre chemin. Je suis satisfait, nous avons créé beaucoup d'occasions et nos attaquants ont bien travaillé ensemble, servant des ballons à l'ensemble de leurs coéquipiers." L'équipe apparait plus homogène : "Ils sont généreux et très coopératifs. Parfois l'excès de générosité peut être préjudiciable mais pas ce soir, tous ont été très déterminés et précis." Dans quelle mesure travaillez-vous pour avoir aussi des actions à gauche ? Que manque-t-il à Perisic ? "Nous travaillons sur toutes les options possibles pour créer du danger. Parfois nous réussissons, parfois non. Perisic a beaucoup sacrifié cette année dans un rôle nouveau. C'est un joueur précieux pour sa contribution et nous sommes satisfaits de ce qu'il fait. Nous ne devons jamais regarder en arrière mais toujours devant. Il doit faire ce qu'on lui demande, sans regret." Un commentaire sur la performance de Barella ? "Il est excellent en ce moment c'est certain. Nous parlons d'un joueur fondamental, il progresse mais il n'est pas le seul. Il y a beaucoup d'éléments qui vont bien. Pour ma part je félicite tout le monde, de Nicolo à l'équipe, des titulaires aux remplaçants qui étaient prêts à rentrés, donnant une excellente contribution." Pourquoi Gagliardini trouve-t-il si peu de temps de jeu ? "Tous les milieux sont disponibles et nous faisons un turn-over. Il joue suffisamment et il doit s'adapter car il a besoin de continuité. Ce soir il a eu une contribution importante en rentrant, notamment sur le côté gauche." Est-ce compliqué de gérer Antonio en tribune ? "Avec son caractère lorsque vous vivez le match depuis l'extérieur c'est toujours difficile. Vous souffrez d'être en dehors. Pour nous ses conseils et son aide sont très importants. Ce n'est pas ardu du tout, ce qu'il dit est important car il est notre guide et nous devons le suivre." Les évènements non liés au football vous rendent-ils plus fort ? "On ne pense qu'au terrain. Il y a deux titres à gagner et nous sommes concentrés sur le jeu." ®gladis32 - internazionale.fr
  22. Après les mots durs à son encontre, Alexis Sanchez est bien titulaire à côté de Lukaku en attaque. Pas de surprises concoctées par Antonio Conte qui est une seconde fois en tribune suite à sa suspension. C'est donc Cristian Stellini qui fait son relais sur le banc. C'était l'occasion de prendre la place de leader à l'AC Milan, mission accomplie. Ça commence fort avec une parade de Dragowski dès la sixième minute sur une reprise à bout portant de Barella. Le portier polonais a le bras et la main bien solides sur ce coup. Les deux formations se jaugent doucement et mis à part un tir d'Eysseric de peu à côté, il n'y a rien à signaler. Ce n'est qu'à la demie-heure de jeu que la situation se débloque. Servi par Sanchez aux abords de la surface, Barella enroule sa frappe parfaitement et trompe Dragowski (0-1). La Fio réagit cinq minutes après. Martinez Quarta réalise le petit pont sur Perisic et transmet à Bonaventura. Sa frappe soudaine est renvoyée sur la transversale par Handanovic. Le ballon revient de l'autre côté sur Biraghi qui reprend de volée mais Handanovic, bien revenu sur sa ligne, et détourne correctement. Deux sauvetages du slovène qui devraient lui faire du bien pour la confiance. Juste avant la pause, Lukaku est proche de marquer mais sa tête à bout portant finit en tribune. Retour aux vestiaires. Vidal blessé, est remplacé par Gagliardini à la reprise, tandis que Prandelli opte pour l'offensive avec l'entrée de Kouamé à la place de Valero. En vain car à la 52' nous creusons l'écart. Après une belle combinaison à droite, Sanchez remet pour Hakimi dans la profondeur. En duel avec Igor, le marocain prend le dessus et n'a plus qu'à donner pour Perisic seul au second poteau, qui conclut tranquillement (0-2). La rencontre est à sens unique et nous enchainons les occasions. Tout d'abord Lukaku voit son but refusé suite à un hors-jeu de Perisic. Le belge réitère mais son tir cadré est dévié de justesse par Quarta. Vient ensuite Dragowski qui se met en valeur sur une frappe de Perisic et surtout un splendide arrêt ras de terre au poteau droit, après une tête de Gagliardini. Prandelli cherche alors des solutions et effectue un triple changement. Ça ne changera rien à la physionomie du match et malgré les tentatives de Lautaro et de Skriniar plus rien ne sera marqué. La rencontre se finit tranquillement sur ce score. Une victoire maitrisée, trois points dans la besace et un weekend à préparer sereinement la demie retour de Coppa contre la Juventus ce mardi. A suivre cependant les deux petites alertes avec les sorties sur blessure de Perisic et Vidal. Pour l'heure et en attendant le Milan-Crotone de dimanche, nous sommes en tête du championnat. Résumé vidéo Fiorentina 0-2 Inter Buteurs: 31' Barella & Perisic 52' Fiorentina: Dragowski ; Martinez Quarta, Pezzella, Igor ; Venuti (Venuti 74'), Bonaventura, Amrabat, Eysseric (Pulgar 74'), Biraghi (Barreca 82') ; Borja Valero ; Vlahovic (Kokorin 74') Remplaçants: Terracciano, Rosati, Kouame, Bianco, Chiti, Malcuit, Barreca, Montiel, Munteanu, Callejon, Pulgar, Kokorin Entraineur: Cesare Prandelli Inter: Handanovic ; Skriniar, de Vrij, Bastoni ; Hakimi, Barella, Brozovic, Vidal (Gagliardini 46'), Perisic (Darmian 80') ; Lukaku (Pinamonti 89'), Sanchez (Lautaro 62') Remplaçants: Padelli, Radu, Gagliardini, Lautaro, Kolarov, Sensi, Ranocchia, Young, Eriksen, D'Ambrosio, Darmian, Pinamonti Entraineur: Cristian Stellini Avertis: Perisic ; Amrabat, Quarta, Pulgar Arbitre: La Penna - VAR: Mazzoleni ®gladis32 - internazionale.fr
  23. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match à la suite du fiasco Nerazzurro, à domicile, face à l’ennemi-juré turinois dans le cadre de la manche aller de la demi-finale de la Coupe d'Italie. Avez-vous des regrets vu vos occasions ? "Ils doivent être énormes: Nous avons tout fait nous-même. Nous avons offert deux buts à la Juve, même si nous en avons inscrit un et obtenu tellement d’occasions." "Nous devons être plus méchant, il y a de l’amertume, nous pouvions faire mieux. La prestation est importante, c’était un match particulier…mais deux cadeaux de ce genre…Nous devons comprendre que nous devons toujours élever le niveau." Ce sont des erreurs importantes..... "Se tromper fait partie du jeu, il existe des erreurs mineurs d’autres très graves. Aujourd’hui, nous en avons commis deux très graves par naïveté." Sanchez semblait épuisé en fin de match... "Je ne sais pas, il a cherché à tout donner, mais il doit être plus méchant devant les buts car pour un attaquant ses statistiques sont impitoyables, elles doivent être meilleures." Vous devrez inverser la tendance en 90 minutes… "Tout peut arriver, nous irons à Turin pour y parvenir. A présent, nous allons nous concentrer sur le match face à la Fiorentina, puis nous penserons à la Juve où nous devrons faire sans Sanchez et Vidal." ®Antony Gilles – Internazionale.fr