Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'francesco acerbi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Deuxième match amical et deuxième victoire. L'Inter a battu RB Salzbourg 4-0. Les quatre buts de l'Inter lors du deuxième match de Malte contre Salzbourg, doublé de Mkhitaryan et buts d'Acerbi et Carboni, ont décidé du match. Deux jours après leur succès contre Gżira, les Nerazzurri ont affronté l'équipe de Matthias Jaissle, l'actuel leader du championnat autrichien, terminant le match par une belle victoire et une cage inviolée. L'équipe de Simone Inzaghi a adopté une excellente approche du match, trouvant sa première chance après quatre minutes avec la volée de Barella assistée par Gagliardini. Après une double chance de Dzeko, ils ont pris les devants à la 20e minute. Le but était le résultat d'un effort collectif avec plusieurs joueurs clés, de Calhanoglu à Dzeko lui-même, excellent pour protéger le ballon et ouvrir pour Dimarco. Le ballon dangereux de l'ailier a été conclu par Mkhitaryan pour le premier but des Nerazzurri. Le deuxième qui est venu avant la mi-temps est venu d'un coup franc tiré du droit par Calhanoglu, la trajectoire précise du numéro 20 trouvant la tête d' Acerbi qui a conclu au deuxième poteau pour 2-0. En seconde période, Gosens et Asllani sont entrés en jeu à la place de Dimarco et Calhanoglu. Salzbourg a tenté de réagir en s'appuyant sur Konate, qui a tenté à plusieurs reprises de tromper Samir Handanovic, qui a réalisé un superbe arrêt sur un tir de Wöber dévié par Skriniar. A la demi-heure de jeu de la seconde mi-temps, Mkhitaryan a marqué son deuxième. Le mouvement entamé par le même milieu de terrain a été complété par Bellanova et Dzeko, qui s'est retrouvé au deuxième poteau, a fait une passe décisive pour le but de l'Arménien. Vers la fin, l'équipe a été rajeunie avec l'entrée de plusieurs garçons Primavera. Le sceau final du match est venu de Valentin Carboni, qui après ses débuts en Serie A et en Ligue des champions a retrouvé le plaisir de marquer. Le prochain match amical des Nerazzurri aura lieu le 17 décembre contre le Betis. FEUILLE DE MATCH BUTEURS : 20' Mkhitaryan (I), 41' Acerbi (I), 72' Mkhitaryan (I), 91' Carboni INTER 4 -0 SALZBOURG INTER (3-5-1-1) : 1 Handanovic (72' 21 Cordaz) ; 37 Skriniar (85' 52 Di Pentima), 15 Acerbi (85' 47 Fontanarosa), 95 Bastoni (85' 56 Pelamatti) ; 12 Bellanova (80' 53 Biral), 23 Barella (72' 45 Carboni), 20 Calhanoglu (46' 14 Asllani), 5 Gagliardini (85' 51 Guercio), 32 Dimarco (46' 8 Gosens); 22 Mkhitaryan (80' 50 Stankovic) ; 9 Dzeko (72' 58 Zuberek). Remplaçants : 40 Botis, 55 Nascimento Brazao, 42 Curatolo, 54 Iliev, 57 Andersen. Entraîneur : Simone Inzaghi. SALISBOURG (4-3-1-2) : 1 Mantl (46' 40 Stejskal) ; 70 Dedic (46' 2 Van der Brempt), 6 Baidoo, 95 Bernardo, 39 Wöber ; 35 Agyekum (65' 34 Hofer), 13 Seiwald (65' 45 Sahin), 14 Kjaergaard; 8 Kameri (65' 37 Jano); 20 Koita (31' 23 Simic), 19 Konaté.33 Walke, 4 Piatkowski, 55 Wallner. Entraîneur : Matthias Jaissle. Arbitre : Trustin Farrugia Cann Assistants : Luke Portelli, Edward Spiteri Quatrième arbitre : Malcolm Spiteri Traduction alex_j via le site officiel.
  2. L'Inter a enregistré une belle victoire contre Barcelone en Ligue des champions dans un Stadio Giuseppe Meazza en ébullition. Voici les notes selon Sempreinter. Les Nerazzurri ont abordé le match comme prévu en défendant en blocs bas mais comme une équipe compacte et solidaire de la première à la dernière minute. Hakan Calhanoglu a marqué le seul but du match juste avant la pause, tirant dans le coin inférieur droit suite à un beau mouvement commencé par l'homme du match, Federico Dimarco. André Onana – 6,5 : Sorties décentes de l'international camerounais. Zone bien commandée sauf lors d'une erreur qui a conduit à un but qui a été correctement annulé par la VAR. Milan Skriniar - 7,5 : Enfin, le capitaine officieux de l'Inter avait le brassard que tous les fans réclamaient. Exceptionnel défensivement parlant. Chef. Stefan de Vrij – 7,5 : Quelle performance du Néerlandais. A joué comme à son apogée lors de la saison 2018-2019. A complètement étouffé Robert Lewandowski. Est sorti avec un coup qui, espérons-le, n'est pas grave. Alessandro Bastoni – 6,5 : Commence à ressembler et à agir comme le joueur qui était un pilier de l'équipe gagnante du Scudetto de Conte, et dans les deux phases. Faisant encore un peu trop d'erreurs mais définitivement sur la bonne voie. Pourvu que ça dure. Matteo Darmian – 7 : Le joueur d'équipe le plus fidèle de l'équipe. A donné tout ce qu'il avait et plus encore pour le maillot, l'équipe et la cause. Il a mouillé ses chaussettes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une once d'énergie dans son corps à cause des crampes. Nicolo Barella - 7 : Meilleure performance de la saison du milieu de terrain international italien. A couru, s'est battu comme lorsqu'il était à son meilleur. N'avait pas la touche finale en attaque, égarant des passes simples après avoir bien fait le plus difficile. Hakan Calhanoglu - 7 : Belle prestation de l'international turc en remplacement de Brozovic. A fait quelques erreurs qui auraient pu s'avérer coûteuses mais s'est racheté en marquant le vainqueur et en se battant pour la cause. Henrikh Mkhitaryan – 6,5 : Calme et cool avec le ballon ainsi qu'un passeur sûr. A profité du manque d'intensité et a eu du mal quand elle a augmenté mais s'est appuyé sur son expérience pour ne pas se mettre dans de mauvaises situations. Federico Dimarco – 8: A fait le genre de performance qu'il a dû rêver de faire un jour quand, enfant, il encourageait son Inter bien-aimée depuis les tribunes nord de San Siro. MOTM. Joaquin Correa – 6 : A fourni une forme défensive simplement en étant sur le terrain mais n'a rien offert en attaque car il ne semble pas comprendre que le football est un sport de contact. Il est donc autorisé à tacler et à être taclé. Lautaro Martinez - 6,5 : De toute évidence, il n'est pas en pleine forme, car la blessure qu'il a ressentie après la défaite contre la Roma ne lui a pas permis de se déplacer sur le terrain avec la même facilité qu'il le fait habituellement. A travaillé très dur mais loin d'être aussi efficace en attaque que d'habitude. Edin Dzeko – 6: Introduit à la 57e minute pour Joaquin Correa pour tenir le ballon et alléger la pression avec plus ou moins de succès. Travaille toujours dur, donne toujours l'exemple mais ses jambes n'en peuvent plus. Denzel Dumfries – 6: Entré pour un Dimarco épuisé à la 76e minute. A fourni un bon centre que Dzeko a presque obtenu à la fin mais dont on se souviendra surtout pour la controverse où il a provoqué un penalty. Francesco Acerbi – 6: A remplacé Stefan de Vrij à la 77e minute qui est sorti après avoir ressenti un coup et a fait ce qu'il devait faire sans trop de bruit. Fourni ce renfort supplémentaire dans les airs lorsque Barcelone a bombardé la surface de réparation de l'Inter avec des centres. Robin Gosens – 6 : Remplacé Matteo Darmian à la 77e minute qui est sorti avec ce qui ressemblait à des crampes. Solide défensivement et sa présence physique a aidé l'Inter à se battre et à gagner le ballon. Kristjan Asllani – N/A : Est rentré à la 85e minute pour Hakan Calhanoglu et n'a pas joué assez longtemps pour être noté. Simone Inzaghi - 8 : "J'ai pris toutes les bonnes décisions, du plan de match, de la tactique, de l'équilibre aux remplacements". Les joueurs étaient clairement toujours derrière lui alors qu'ils exécutaient ses ordres à la lettre. Slavko Vincic – 7 : Bonne performance en gardant un niveau constant tout du long. A peut-être été trompé par la VAR à la joie de l'Inter, mais à l'inverse, la VAR n'a pas donné un penalty à l'Inter pour ce qui ressemblait à un hors-jeu très serré. Inter – 7,5 : Le genre de performance sur laquelle vous pouvez construire une saison réussie. Cohésive, organisée, structurée, très concentrée et très forte mentalement. Pas encore sortie du bois mais un début fantastique. Traduction alex_j via Sempreinter.
  3. A la veille de la réception d’un fringant Fc Barcelone, Simone Inzaghi s’est livré à la traditionnelle conférence d’avant-match à Appiano Gentile, si le sort s’acharne contre lui, celui-ci tente de maintenir le cap en compagnie de Matteo Darmian, dont l’interview sera très rapidement disponible Comment vont les blessés ? Et comment va Lautaro, pourrai-t’il jouer demain ? "Lautaro, ce matin, a fait un examen dans lequel rien n’a été mis en évidence, il a terminé le match fatigué, aujourd’hui il va faire un entraînement partiel. Je dois encore parler aux médecins, nous verrons sa condition. Brozovic et Lukaku seront absent, et je dois encore évaluer Gagliardini et Lautaro." Comment sortir de la période actuelle ? "Hier, ceux qui n’ont pas joué ont réalisé un entrainement intensif, et aujourd’hui j’analyserai la rencontre face à la Roma, ensuite nous traversons une période difficile en ce qui concerne les résultats. Samedi, nous avons fait un bon match, mais nous avons pris deux buts, mais de ce que j’ai vu sur le terrain, nous aurions mérité autre chose, nous devons faire plus." Comment rallumer cette étincelle ? "La saison se change avec les victoires et les résultats, demain représente une grande opportunité, nous allons faire face à l’une des meilleurs équipes d’Europe : Elle s’est inclinée à Munich mais a des qualités très importantes, nous devrons réaliser un match fait de courses et de détermination. Après Barcelone, il y aura aussi beaucoup de rencontres: J’évaluerai Lautaro, Correa va bien." "Nous aurons onze matches, un tous les trois jours, à disputer. J’espère que je pourrai avoir l’équipe au complet: Nous avons quelques problèmes, Brozovic et Lukaku ne seront pas là avant un certain temps mais nous avons d’autres joueurs sur lesquels nous reposer." Faut-il trouver une stimulation pour le match de demain ? "Barcelone est une équipe extrêmement forte, complète, avec Manchester City et le Bayern, ils proposent le meilleur football d’Europe : Nous connaissons l’importance de la rencontre, le groupe est ouvert, mais nous sommes dans l’un des plus difficile, et nous le disputerons avec toutes nos forces." Onana jouera-t’il demain dans les buts ? Comment seront prises les décisions pour les prochains matchs ? "Onana jouera demain, mais j’évalue la situation match après match." Qu’est-ce qui vous préoccupe le plus ? "Barcelone est une équipe complète, agressive qui récupère le ballon haut, c’est une équipe qui sait tout faire et qui s’est rangée derrière un grand attaquant. Je pense d’ailleurs que c’est l’équipe qui récupère le ballon le plus haut sur le terrain en Europe et cette année, ils ont aussi Lewandowski qui est un grand joueur." Pensez-vous que Barcelone est favori ? Quelles sont vos points forts ? "Nous avons déjà payé le prix face au Bayern, et même si nous avions réalisé une bonne prestation, nous avons perdu car nous étions sortis du match lors des moments clés, nous aurions dû profiter au mieux des opportunités, nous savons que demain nous ferons face à une rencontre composée de souffrances, nous devrons parvenir à les limiter et à les frapper au bon moment." Asslani est-il prêt pour jouer deux matchs de suite ? Est-ce normal d’en attendre bien plus de Skirniar ? "Je crois que l’on attend bien plus de tout le monde, c’est une période très compliquée : Asllani a fait un bon match, nous verrons sa condition physique demain et je déciderai du onze de base, mais il est prêt pour jouer aussi demain." Est-ce vous qui avait pris la décision sur Dybala ? "Ce n’est pas toujours moi qui décide : il a fallu faire un choix entre Paulo Dybala et Romelu Lukaku, et c’était un choix partagé : il y a une propriété et nous allons tous dans la même direction depuis un an et demi, nous échangeons quotidiennement : Nous les entraineurs, nous dépendons toujours des résultats et c’est normal que l’entraineur, dans une telle période soit le premier à être mis en discussion, c’est le football." Est-ce que Francesco Acerbi sera confirmé demain ? "Il s’est bien intégré, c’est un joueur de qualité, mais je ne laisse pas De Vrij à l’écart, lui qui a bien joué ces dernières années. Samedi, j’ai fait mon choix, et demain, il a de grandes chances de jouer dès l’entame du match." Comment expliquez-vous la peur découlant des buts encaissés... "C’est le moment : Si je me remémore la rencontre face à la Roma, je n’ai rien à redire en termes de course, d’impact physique et de kilomètres parcourus : Samedi, nous étions face à 70.000 tifosi dans le stade qui nous ont soutenu, mais ce dont souffre le plus l’équipe, c’est le manque de point. Nous ne pouvons, comme en témoigne le second but samedi, connaitre des trous d’air, nous ne le faisions jamais auparavant, mais en ce moment, ça se passe comme ça, nous nous devons de travailler plus et mieux." "Samedi, les garçons ont tout donné sur le terrain, mais ils n’ont pas été récompensé par le résultat." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Riccardo Trevisani s’est également montré lapidaire envers Simone Inzaghi dans le cadre de l’émission Pressing : "Après 14 mois sous Inzaghi, l’Inter est plus pauvre que jamais, c’est le terrain et les statistiques qui le disent !" "Une distinction doit être faite entre les Parties : L’équipe de l’Inter a clairement remplacé les joueurs âgés qu’étaient Alexis Sanchez et Arturo Vidal par Henrik Mkhitaryan et Romelu Lukaku, Francesco Acerbi pour Andrea Ranocchia, on ne peut pas dire que cette situation est alarmante! Il n’y a que la perte, très importante d’Ivan Perisic, mais l’Inter a tout fait pour le garder, ça ne me semble pas être une pire équipe." "Le problème reste le suivant : L’Inter qui nous a été raconté l’année dernière, est-elle l'équipe qui a remporté deux trophées contre la pire Juventus de la décennie ou doit-elle être vue comme celle qui a perdu le Scudetto en qualité de plus grand favori ? L’année dernière, j’ai vu Vidal jouer une demi-heure et marcher sur le terrain : Cette demi-heure, c’est le temps qu’Asllani a joué avant-hier en 9 matchs. Peut-être y a-t-il une gestion vieux/jeune d’Inzaghi qui n’est pas vraiment méritocratique… Et c’est la faute que je lui donne." "L’Inter après le Derby de février a eu des matchs, durant lesquelles, elle n’a plus démontré être une équipe puis elle s’est ressaisie. S’en est suivi la présaison ou elle a pris des buts face à tout le monde: Vous voulez donc rire en déclarant qu’hier elle ne méritait pas de s’incliner ? D’accord, elle ne le méritait pas, mais elle s’est inclinée dans tous les matchs où elle faisait face à une équipe décente sur le terrain, alors on en rit ?" "Rien que dans les buts, il y a un problème, il faudra choisir Le gardien tôt ou tard non ? Vous avez un gardien qui n’arrête plus rien, ne serait-ce pas là La solution ? Car à chaque fois que le tir n’est pas sur lui, il rentre à l’intérieur. L’Inter s’est brisée l’année dernière." Inzaghi ? "Si j’avais alternativement un coach que je considère comme potable, je le remplace face à une situation qui me semble irréversible : Quand les choses sont cassées, elles ne se réparent pas. Après 14 mois sous Inzaghi, l’Inter est plus pauvre que jamais, c’est le terrain et les statistiques qui le disent !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L' impasse est totale entre l'Inter et Milan Skriniar concernant son renouvellement du contrat qui expire en Juin prochain. Les mots de la Gazzetta dello Sport. Contrairement à ce qui avait filtré ces dernières semaines, l'arrêt du championnat ne sera pas le bon moment pour commencer les échanges. Et il est à croire que la discussion ne sera pas ouverte de sitôt, certainement pas avant le double match en Ligue des champions contre Barcelone. Pas une bonne nouvelle pour le milieu Nerazzurri, surtout si on l'ajoute à la volonté jamais cachée du PSG pour acheter le défenseur central après leur échec au mercato d'été. "Personne à l'Inter aujourd'hui ne peut garantir que le Slovaque sera encore un joueur des Nerazzurri en Janvier. L'optimisme n'est pas de mise, les négociations montent et il faudra un engagement non négligeable pour prolonger l'accord au-delà de 2023. Le danger de perdre le joueur en Janvier, en somme, se profile car le PSG se représentera début 2023 avec une offre, divisée par deux par rapport à cet été : 30 M€. Cela mettra Steven Zhang devant un carrefour. En parlant de défenseur qui peut dire adieu pour zéro euro, Stefan de Vrij ne doit pas être oublié. Actuellement dépassé par Francesco Acerbi dans la hiérarchie d'Inzaghi, il est fort probable que certains clubs reviennent tâter le terrain en Janvier. Ces deux situations d'incertitude profonde n'aident pas l'équipe, mais le club sera très clair avec le vestiaire : pas d'alibi." Traduction alex_j via FCInterNews.
  6. Après le match contre l'Angleterre, Francesco Acerbi s'exprime à la Rai Sport sur cette importante victoire des Azzurri. Sur cette importante victoire, quel est votre sentiment ? "Nous voulions gagner pour nos supporters, montrer que nous sommes toujours là et que la baisse de régime est partie. On voulait faire un match fort, essayer de les étouffer et on a fait un très bon match, en équipe. J'aime beaucoup le but, mais ce qu'on voulait, c'est la performance de l'équipe. Maintenant, si vous ne jouez pas en équipe, si on ne se bat pas tous ensemble et qu'on n'est pas humbles on risque de perdre ! La démonstration a été l'absence de qualification pour la coupe du monde : on peut tout mettre sur la malchance mais il faut surtout faire un mea culpa." La défense à trois vous a-t-elle apporté plus de sécurité ? "Je pense que 80% des entraîneurs en Italie jouent à trois, je pense que nous avons les joueurs pour cette défense à trois et je pense que ça s'est bien passé." Comment vous êtes-vous senti après trois matchs en quelques jours ? "Le premier match contre Viktoria s'est bien passé, la fatigue a disparu. A Udine elle se ressentait plus, cette semaine je me suis bien entraîné car je me suis toujours entraîné tous les jours depuis que j'ai terminé avec l'équipe nationale le 15 juin. Seul quand j'étais à la Lazio alors dix jours à Milan à la maison. Je me suis bien reposé et cela porte ses fruits. Aujourd'hui, je me sens bien." Traduction alex_j via FCInterNews.
  7. C’est une information que nous relaye Tuttosport : "Jusqu'à il y a quelques semaines, l'Inter ne prévoyait pas cette possibilité, mais ces derniers jours, l'orientation du club a changé lors des réunions organisées pour analyser les performances de l'équipe et dont l’objectif est d’évaluer la préparation athlétique." "Quelque chose n'a pas fonctionné est sous les yeux de tous, même si selon les données en possession du Staff de Simone Inzaghi il n'y aurait pas de points alarmants et s’il est inutile de ne pas ressasser le passé, mais de se concentrer sur l'avenir, c’est parce que tous sont convaincu que le Tournant de la saison aura lieu après la Coupe du Monde au Qatar." "Et c’est précisément là où le Club compte s’envoler, étant donné que le 18 janvier, la Super Coupe d’Italie se disputera à Riyadh contre le Milan AC et le premier trophée revêtira une importance toute particulière à la lumière des étincelles qui ont produit les derniers derbys: Avec l'élimination de l'Italie, Simone Inzaghi aura beaucoup d’éléments avec qui travailler, comme les joueurs présents hier à Appiano : Alex Cordaz, Samir Handanovic, Danilo D’Ambrosio, Matteo Darmian, Roberto Gagliardini, Henrik Mkhitaryan, Hakan Çalhanoğlu et Romelu Lukaku. Mais le Big Rom sera lui "absent" car occupé au Mondial avec la Belgique. Toutefois, il y aura la présence des Francesco Acerbi, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Federico Dimarco, Edin Dzeko, Milan Skriniar et Raoul Bellanova, sans oublier Joaquin Correa et Robin Gosens qui ne sont pas sûr de disputer le Mondial avec l’Argentine et l'Allemagne." "Cette thématique sera d’ailleurs abordée aujourd'hui à la Pinetina lors de la rencontre entre Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Simone Inzaghi entouré de son staff. L'objectif est que tous se regardent droit dans les yeux pour tout mettre en œuvre pour inverser la tendance de la saison… Et un stage dans la chaleur qatarie pourrait, peut-être, être la première clé d'un nouveau départ après la Coupe du Monde." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Première étape pour la Serie A 2022-2023 : le championnat s'arrête après sept journées et laisse place à la trêve internationale. Parmi la trêve, nous retrouvons les matches de groupe de l'UEFA Nations League ainsi que des matchs amicaux. A la fin de la trêve, l'Inter retrouvera le terrain le samedi 1er octobre face à la Roma au Meazza. Ci-dessous la liste des Nerazzurri convoqués par leurs équipes nationales respectives : Francesco Acerbi, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Federico Dimarco (Italie) Italie-Angleterre, 09.23.2022 - UEFA Nations League, Milan | Hongrie-Italie, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Budapest. Kristjan Asllani (Albanie) Israël-Albanie, 24/09/2022 - UEFA Nations League, Tel Aviv | Albanie-Islande, 27.09.2022 - UEFA Nations League, Tirana. Lautaro Martínez, Joaquín Correa (Argentine) Honduras-Argentine, 23/09/2022 - Match amical, Miami (USA) | Jamaïque-Argentine, 27/09/2022 - Match amical, New York (États-Unis). Edin Džeko (Bosnie-Herzégovine) Bosnie-Herzégovine-Monténégro, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Zenica | Roumanie-Bosnie-Herzégovine, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Bucarest. André Onana (Cameroun) Ouzbékistan-Cameroun, 23.09.2022 - Match amical, Goyang (Corée du Sud) | Corée du Sud-Cameroun, 27/09/2022 - Match amical, Séoul, Corée du Sud). Marcelo Brozović (Croatie) Croatie-Danemark, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Zagreb | Autriche-Croatie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Vienne. Robin Gosens (Allemagne) Allemagne-Hongrie, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Leipzig | Angleterre-Allemagne, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Londres. Stefan de Vrij, Denzel Dumfries (Pays-Bas) Pologne-Pays-Bas, 22.09.2022 - UEFA Nations League , Varsovie | Pays-Bas-Belgique, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Amsterdam. Milan Škriniar (Slovaquie) Slovaquie-Azerbaïdjan, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Trnava | Slovaquie-Biélorussie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Backa Topola (Serbie). Raoul Bellanova (Italie Moins de 21 ans) Italie U21-Angleterre U21, 22.09.2022 - Match amical, Pescara | Italie U21-Japon U21, 26.09.2022 - Match amical, Château de Sangro. Traduction alex_j via le site officiel.
  9. L'Inter tombe désastreusement à Udine et il est légitime de et de se poser quelques questions. FCInter1908 s'est livré à une petite analyse assez caustique. Simone Inzaghi est littéralement en proie au Syndrome d'Ammonite: un joueur se prend un carton jaune et cela affole l'entraîneur qui est prêt à renier ses choix initiaux, bouleversant ainsi le concept de l'équipe au bout de 30 minutes. Franchement, ce changement suite au jaune devient comme un ver pour cette Inter. Aucune autre équipe au monde ne souffre de ce syndrome. Vous pouvez remplacer ceux qui ont pris un jaune, mais, pour l'amour du ciel, pas systématiquement! Pas sans tenir compte des situations individuelles! La décision d'Inzaghi est pratiquement une taxe. Et la réponse sur le prétendu choc recherché en changeant Bastoni et Mkhitaryan ne suffit pas : après moins de 30 minutes, le choix de désavouer la formation initiale nous a laissé perplexe. Mais encore plus perplexe, la gestion de Robin Gosens. L'Allemand est, au dire de tous, complètement rétabli. Peut-être qu'il ne sera pas en grande forme, il a joué mardi mais aujourd'hui c'est dimanche. Impossible de penser à un athlète professionnel incapable d'apporter sa contribution 5 jours après une bonne performance physique. Au lieu de cela, Inzaghi a bouleversé la formation et déplacé et déconcerté les hommes afin de ne pas insérer Gosens. Pourquoi? Le problème était sur la gauche et le seul ailier gauche dans le rôle n'a même pas été pris en considération. Pourquoi? Les réponses sur Gosens ne suffisent plus, elles ne sont plus convaincantes. Adapter perpétuellement les joueurs sans tenir compte de l'ancien de l'Atalanta pose de lourdes questions. Sans oublier les 4 défenses aperçues dans le match. Lors d'une partie, la ligne arrière est toujours la moins modifiée. Hier, Inzaghi a aligné 4 trios défensifs différents en un seul match : Skriniar-Acerbi-Bâtons 31' Skriniar-Acerbi-Dimarco 36' D'Ambrosio-Skriniar-Acerbi 12' D'Ambrosio-De Vrij-Skriniar 11' Skriniar (méconnaissable) était un banlieusard de la défense et il a fallu deux minutes à De Vrij pour enchaîner autant de désastres que dans une saison entière. La confusion totale règne à l'Inter, sur le terrain, et on se demande pourquoi. D'où vient cette frénésie insoutenable qui pousse les joueurs à vagabonder sur le terrain ? Cette même équipe que l'année dernière avait quand même certaines certitudes, même dans une période sombre. Un revirement total s'impose d'urgence. Les pourparlers d'Appiano ne suffisent pas. Des rêves de gloire, il est facile de passer aux cauchemars d'une non qualification à la Ligue des champions. Scénario même pas à envisager. Il est vrai qu'Opta a publié une statistique assez amusante : "3 - C'est la quatrième fois depuis 1994/95 que l'Inter perd au moins 3 des 7 premiers matches d'une saison de #SerieA : 1998/99, 2000/01 et 2011/12 les autres (l'Inter n'a pas finir dans les 4 premiers à l'issue du tournoi sur ces 3 saisons). Difficulté." Même si cela est vrai, on peut aussi trouver d'autres statistiques montrant un bien meilleur départ de l'Inter où elle ne termine pas dans le top 4. De plus, il est assez clair que la Serie A des années 90 n'avait rien à voir à celle-ci. Traduction alex_j via FCInter1908.
  10. Fabrizio Biasin, qui s'est entretenu avec Tutti Convocati, n'a épargné aucune critique à l'égard de l'entraîneur des Nerazzurri. "C'est difficile de défendre Inzaghi! Aujourd'hui il l'a perdu le premier mais je pense qu'il le sait aussi. Il faut féliciter l'Udinese qui a fait tout ce que l'Inter n'a pas fait. La gestion des 90 minutes a été désastreuse. Inzaghi a compliqué la tâche à ses défenseurs avec ses changements. Il a sorti Acerbi et mis de Vrij qui a fait un gâchis. Ensuite, il a également retiré Dzeko, ce qui a permis de gagner des mètres. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, tout cela a été un échec. Je veux penser à un solution pour l'avenir, je ne veux pas me laisser aller à la nostalgie de Conte. Contre Turin en finale j'ai vu une équipe qui voulait gagner, ce que je n'ai pas vu aujourd'hui. Je n'ai rien vu. Aujourd'hui l'Inter étaient à la merci de leurs adversaires et ce n'est pas acceptable." Juste avant, Biasin a pourfendu Inzaghi avec un Tweet assassin: "Le double remplacement après une demi-heure (pourquoi ?), Correa pour Dzeko (qui avait été leur meilleur attaquant), la décision d'éliminer le meilleur joueur des Nerazzurri (Acerbi), un manque de forme embarrassant. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, avant même le résultat. Très mauvais." Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  11. Une victoire fondamentale pour l'Inter qui repart en Ligue des Champions avec un joli 2-0 sur le Viktoria Plzen, buts signés par Dzeko et Dumfries. Et l'équipe d'Inzaghi sort du lot et revient de la République Tchèque avec une certitude de plus, celle des rotations. Voici les mots de La Gazzetta dello Sport. L'Inter repousse le triste souvenir de Milan et du Bayern à travers une nouvelle forme de démocratie. En effet, Simone Inzaghi a un nouveau slogan électoral, "J'ai besoin de tout le monde" et il l'a répété hier après le match. Ce ne sont pas des mots dans le vent mais des faits qui se répètent. Notre entraîneur poursuit son plan scientifique, presque chirurgical. Il faut admettre que l'absence de Lukaku, qui a subi hier de nouveaux contrôles et qui reviendra après la pause internationale, a "facilité" la tâche qui l'attendait. Cependant le choix d'abandonner dès le départ de la rencontre Lautaro face au Viktoria Plzen n'allait pas de soi car cette décision pour quelques-uns pourraient également être risquées. Et au lieu de cela, beaucoup de courage du banc a été renvoyé à l'entraîneur avec une performance de Dzeko et avec la touche de Correa sur les deux buts. L'art de l'alternance s'applique désormais à chaque élément du terrain: de l'insertion progressive de Mkhitaryan sur les terres de Calhanoglu, au nouveau "duel" dans les buts qui les motive jusqu'à présent tous deux sans effets secondaires néfastes. En effet, Onana a encore bien fait tout comme Handa contre le Torino. De plus, la surprise du petit dernier Acerbi est arrivée. Traduction alex_j via FCInter1908.
  12. Simone Inzaghi est venu en conférence de presse à l'issue du match remporté par les Nerazzurri face au Viktoria Plzen. Voici ses déclarations à TMW. Votre impression. "Nous sommes heureux, car nous savions que l'adversaire ne serait pas à sous-estimer. Nous connaissons le parcours des clubs italiens à Plzen (aucun n'a gagné, ndlr). Les garçons étaient bons, ils sont restés concentrés et je les ai complimentés dans le vestiaire." Le groupe au complet ? "Nous savions que c'était un calendrier compliqué, avec tant de matchs, c'est le troisième en six jours, l'équipe grandit même au niveau individuel. J'ai besoin de tout le monde, tous ceux qui sont disponibles, nous sommes vingt joueurs de champ plus trois gardiens. Maintenant, il nous manque Lukaku, nous serons tous avec lui." Quelle Inter trouves-tu dans ces matchs ? "Compacte, ordonnée, une équipe qui sait ce qu'elle veut. Nous avons eu des moments difficiles mais nous avons été bons pour encaisser peu et rester sur la bonne voie." Avec un Dzeko comme ça, Lukaku peut récupérer sereinement. "Edin a été bon, comme tous ses coéquipiers, j'ai besoin de tout le monde en défense, au milieu de terrain et en attaque. Après la pause internationale, Lukaku reviendra et de temps en temps je choisirai le couple d'attaquants qui entrera sur le terrain." Maintenant qu'Acerbi est là, combien va-t-il gagner dans les rotations défensives ? "Il était très bon, c'était ses débuts, ce n'était pas facile, c'est un joueur que je connais et qui va pouvoir nous aider. L'important c'est que tous les garçons sachent qu'il y a de la compétition entre eux. Je l'ai fait comprendre dans ces huit matchs que j'ai besoin de tout le monde, qu'il y aura des rotations et que tout le monde sera impliqué. En jouant tellement, je dois utiliser tous les joueurs. À Udine, ce sera le quatrième match en dix jours, dans peu de temps je devrai voir quelle sera la meilleure formation pour ce match." Comment voyez-vous le parcours de l'Inter en Ligue des champions maintenant ? Qu'attendez-vous ce soir entre le Bayern et Barcelone ? "Entre le Bayern et le Barça, ce sera un grand match, entre les deux meilleures équipes du monde en ce moment. On sait qu'on va les affronter. Aujourd'hui l'objectif était de ramener les trois points. On a facilité un match qui n'était pas simple, aucun club italien n'avait gagné ici à Plzen. C'est une victoire bien méritée, voulue par les garçons, je suis content." Que pensez-vous de l'expulsion de Bucha ? "Il est clair que l'expulsion nous a donné un avantage mais je pense que jusqu'à ce moment-là, l'Inter contrôlait le match, le seul inconvénient jusqu'à ce moment-là était d'être seulement à 1-0, sans avoir marqué le deuxième but." Vient maintenant le match à l'extérieur à Udine ... "Dimanche, nous aurons un adversaire précieux, dans un excellent moment et avec d'excellents joueurs. Nous essaierons de nous préparer du mieux que nous pourrons." Traduction alex_j via FCInter1908.
  13. Henrik Mkhitaryan, Marcelo Brozovic, Denzel Dumfries et Francesco Acerbi se sont confiés aux médias italiens après cette victoire contre le Viktoria Plzen. Henrik Mkhitaryan s'est confié à InterTV. "C'était important de gagner et de reprendre confiance. Il faut continuer comme ça et gagner les prochains matchs. On savait que ce n'était pas facile mais on s'est très bien préparé pour ce match. Félicitations à mes compagnons. Nous essayons toujours de garder le ballon, de créer des occasions. En deuxième mi-temps, nous avons davantage gardé le ballon. Nous avons tout fait pour que les choses fonctionnent bien pour nous. Après l'expulsion de leur joueur, c'était plus facile et nous avons créé des occasions. Udinese ? On doit avoir la tête lors du prochain match, on sait que ce sera très difficile. Une équipe très bien préparée physiquement et dans les duels individuels. On va tout faire pour gagner et arriver à l'arrêt avec une victoire." Marcelo Brozovic s'est confié à Sky Sport. "On avait bien préparé le match, ils jouent de longs ballons, on a bien joué et on a gagné, c'est ce qui est important. Si nous voulons passer, nous devons marquer 6 points contre le Viktoria et puis il y a Barcelone et tout peut arriver. Gagner contre le Torino nous a aidés, il faut continuer comme ça et aller de l'avant." Denzel Dumfries s'est confié à Inter TV. "Je pense que nous avons bien fait, nous avons été très patients. Nous avons fait un bon match et nous espérons continuer comme ça. Une dédicace pour le but ? Je le dédie à l'équipe, je suis content d'avoir marqué. Je pense qu'aujourd'hui c'était important d'avoir gagné comme on l'a fait contre le Torino. Maintenant il faut penser au prochain match qui sera très difficile. L'Udinese va très bien cette année, mais nous avons les qualités pour faire une bonne performance sur le terrain. Ce sera encore un match dur et difficile. Il faut continuer à travailler et à faire de mieux en mieux." Francesco Acerbi s'est confié à Sky Sport. "Est-ce que je ressemblais à un vétéran de l'Inter ? Je ne suis pas timide, mes compagnons m'ont très bien accueilli, je ne suis pas là pour faire de la figuration. Je suis moi-même, il y a beaucoup de jeunes, j'entre comme si j'étais là depuis un certain temps. Après 3 mois sans jouer, j'étais inquiet, mais ça s'est aussi plutôt bien passé." "Gagner comme ça, contre le Torino, c'est important. On est venu ici, ils jouent bien à domicile et ils n'avaient rien à perdre, ce n'était pas facile. On a besoin d'avoir plus de continuité dans le jeu, on a des drops, on a concédé beaucoup de centres. Nous devons nous améliorer là-dessus." "Maintenant, il y a l'Udinese et puis la pause internationale qui est aussi importante pour mettre de la force, travailler un peu pour tirer le meilleur parti avant la Coupe du monde." Traduction alex_j via FCInter1908.
  14. En effet, pour Simone Inzaghi l’heure de la révolte doit sonner, du moins au championnat car aligner trois défaites déjà maintenant au compteur fait tache, même si le Bayern de Munich est perçu comme bien trop fort Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La Propriété s’attend à un changement de cap rapide, car elle est convaincue d’avoir mis à la disposition de l’entraineur le noyau qu’il souhaitait, en le contentant à chaque reprise comme le révèle la confirmation de Milan Skriniar malgré l’instance du Paris-Saint-Germain et à l’acquisition d’Acerbi en dernière minute." " Comment dire : Face au Torino, la révolte est chaudement conseillé!." Dans la ligne de mire pour La Repubblica "Inzaghi est dans l’œil du cyclone, comme cela se passe toujours lors de ce type de situations, ces deux dernières sorties n’ont convaincu personne, aussi bien au niveau des formations initiales que des remplacements en cours de match, sans oublier ses explications en conférence d’après match… L’équipe semble être en retard de préparation physiquement, très en retard même, et la défense est des plus friable, car elle craque dès les premières gouttes des attaques adverses, une situation qui est devenue une constante." La Position de la Direction Italienne Giuseppe Marotta a tenu à assurer ses arrières, l'entraîneur devient un bon alibi, même bien plus qu’une excuse pour les échecs liée leur cause, à la question "Inzaghi a-t-il encore la confiance du club ?" Il a répondu : "Bien sûr qu'il la conserve, il fait un excellent travail, il sait très bien gérer l'équipe." Ce n’est pas lui qui est donc remis en discussion, mais certains comportements : "Nous sommes l'Inter, nous voulons plus de prudence et de motivation de la part de tout le monde. Ce maillot doit être honoré de la meilleure façon possible, nous avons cette obligation envers les 60.000 personnes qui se présentent au Stadio Giuseppe Meazza : Nous devons y croire jusqu'au bout, la saison ne fait que commencer, la deuxième étoile est possible'' Redevenir une équipe pour la Rosea "Nous devons redevenir une équipe" telle était la phrase symbolique qui a surgit de la discussion, entre les joueurs, Simone Inzaghi et son Staff et la Direction, qui s'est tenue aujourd'hui.: "Toutes les thématiques ont été abordées : Les fractures mentales lors de l’apparition des première difficulté, la différence de performance globale par rapport à l'année dernière alors que le noyau est inchangé, les attitudes peu constructives de certains joueurs sur le terrain, la condition athlétique." Si la Direction s’est exprimée, plusieurs joueurs ont également pris la parole, dont le Capitaine Handanovic et Barella , qui sont parmi les plus expérimentés et qui ont fait leur mea culpa, reconnaissant qu'ils étaient coupables dans cette situation difficile "Ce que nous faisons n'est pas suffisant, nous devons en faire plus, y compris en matière d’entrainement." La confrontation a été décrite comme constructive par toutes les parties. Parmi les joueurs, par exemple, certains ont mentionné la condition athlétique, comme s'ils n'avaient pas l'impression que leurs jambes tournaient correctement. Mais les données exposées par le staff technique ont souligné que l'Inter, lors des deux derniers matchs, a couru pourtant bien plus que l'AC Milan et le Bayern: "Si l’Inter courent plus, elle court mais mal…" Une magie rompue le 22 mai 2022 pour Tuttosport "Quelque chose s'est brisé le 22 mai, le jour des larmes sous la Curva Nord pour un Scudetto jeté aux oubliettes. C'est là que la magie qui entourait la première saison de Simone Inzaghi à l'Inter a été brisée: L'idée qu'Inzaghi est le principal responsable de la perte du Scudetto est erronée et peu généreuse, mais, ce qui s'est passé lors des premiers matchs de la saison, avec ses mauvais changements à l'Olimpico et ses remplacements tardifs dans le Derby et même avec le Bayern, a fait gonfler la tête de ses détracteurs, en allant même jusqu’à faire chavirer sa propre base de soutien, car ce mercredi et pour la première fois elle n'a rien pardonné à son 'Inter".' Dejan Stankovic favori à la succession "Simone Inzaghi ne risque pas son poste mais, pour les trois matches à venir qui le sépare de la trêve internationale, il devra redresser le niveau de performance de l'équipe, et ce même si le calendrier est parsemé d'embûches avec la réception du Torino au Giuseppe Meazza, et deux déplacement à l’extérieur à Plzen et à Udine." "Simone est à la croisée des chemin dans un tournant de la saison qui est déjà important pour les ambitions du club en Serie A où il lui sera vital d’engranger un 6/6 pour rester attaché au "Wagon Scudetto" et pour assurer une place, à minima en Europa League, tout en gardant l’espoir de voir le Bayern Munich et Barcelone caler pour entretenir la flamme de la qualification pour les 16èmes de finale de la Ligue des champions." "Jusqu'à présent, LInter n'a jamais pensé à d'autres entraineur, également à cause des raisons que lui propose le marché : Mauricio Pochettino, en raison des coûts qu'il implique, est inatteignable, tandis que Roberto De Zerbi, qui est un entraîneur que Piero Ausilio a toujours apprécié, ne semble pas être l'entraîneur idéal pour prendre une équipe en cours de saison, entre-autre à cause du fait que l'Inter joue depuis des années avec le 3-5-2, un système de jeu très éloigné des idées tactiques de l'ancien dirigeant du Shakhtar Donetsk." "En cas de succession, il est bien plus facile pour l'Inter d'opter pour un entraîneur moins "dogmatique" et présentant un profil agréable à la vue de tous, une identité qui répond parfaitement à celle de Dejan Stankovic, qui a quitté l'Étoile Rouge de Belgrade après y avoir remporté trois championnats consécutifs ainsi que deux coupes de Serbie. Un grand "ex" qui, on peut le parier, répondrait par un grand oui, à l'appel du club avec lequel il a gagné le Triplé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. S'exprimant lors de sa conférence de presse au Suning Training Center avant le Derby della Madoninna, Simone Inzaghi a déclaré qu'il prendrait une décision concernant Alessandro Bastoni aujourd'hui et qu'il est satisfait du mercato. Alessandro Bastoni présent demain ? "Il manque l'entraînement d'aujourd'hui, demain matin nous ferons l'échauffement musculaire. Bastoni n'était pas à 100% avant Cremonese, sa fièvre était montée. J'ai préféré le laisser sur le banc, il a eu une maladie ces deux derniers jours ; il sera de retour avec le groupe aujourd'hui et je déciderai." Qui sera le partenaire de Lautaro Martinez en attaque ? "Pareil pour l'attaque, il y en aura trois sans Lukaku : il faudra que je choisisse le partenaire de Lautaro. En ce qui concerne les ailiers, j'espère que Bastoni pourra être drafté, nous aurons 19 joueurs plus trois gardiens de but." Satisfait du mercato ? "Absolument oui, le club a bien fonctionné, réussissant à garder des joueurs importants sachant qu'il y avait beaucoup en jeu. Je suis très satisfait de l'équipe, après deux marchés financièrement positifs, l'équipe est compétitive et nous le prouverons encore cette année." Quel genre de match ce sera samedi soir ? "Les duels seront très importants, on sait tous ce que représente un derby. L'équipe avance bien, nous avons récupéré mentalement et physiquement. Aujourd'hui, nous aurons l'avant-dernière séance d'entraînement, demain il y aura un match important." Le rôle de Hakan Calhanoglu et Lautaro Martinez dans le dernier derby. "Nous avons gagné le dernier derby 3-0, nous savons ce qui s'est passé lors du match retour en championnat." "J'ai des gars avec beaucoup d'envie et de personnalité, on affronte les deux premiers du championnat de la saison dernière, avec leurs propres principes de jeu. Les quatre matches de la saison dernière ont tous été très équilibrés, il va falloir diriger le match." Sur l'absence de Romelu Lukaku. "L'espoir est de le récupérer avant la pause internationale. Cela prendra du temps mais le staff médical travaille pour le mettre à notre disposition au plus vite." L'équipe la plus forte de l'Inter qu'il ait entraînée ? "Cela sera dit par ceux qui sont sur le terrain. Comme je l'ai déjà dit, nous avons bien travaillé avec le club en gardant des joueurs importants. C'était un mercato intelligent, avec un mélange de joueurs jeunes et expérimentés qui nous aideront beaucoup." Sur la médiatisation de l'Inter par rapport au Milan. "Je l'ai dit à la fin du match contre Cremonese, la défaite contre la Lazio a été évoquée dans l'actualité. C'est normal car nous sommes l'Inter. Je sais que nous pouvons améliorer notre situation car nous avons de grands joueurs, plus nous jouons, mieux c'est." Sur la signature de Francesco Acerbi. "On le connaît, c'est un joueur avec beaucoup d'expérience et qui a déjà travaillé avec moi. C'est un joueur important, un joueur de l'équipe nationale, il nous sera d'une grande aide." "Il peut jouer en tant que défenseur central et en tant que capitaine, il peut être aussi important que Ranocchia l'était l'année dernière, faisant de nombreuses apparitions. Ranocchia a été inestimable pour nos trophées." Sur l'importance de battre Cremonese. "C'était un match important, au-delà du derby, car on sortait de trois jours où on parlait trop de la défaite à Rome. Je voulais la réaction qui est venue, nous avons joué un match sérieux contre un adversaire qui a récolté moins que ce qu'il méritait." Une chance que Robin Gosens ait pu rejoindre le Bayer Leverkusen ? "Je ne savais rien, le joueur est concentré à 100% sur l'Inter. Après six mois d'inactivité il travaille avec envie et détermination, en ce moment je préfère le faire sortir du banc. Sur ce côté, je peux le choisir, Darmian et Dimarco. Il y a beaucoup de matchs, les minutes vont augmenter pour tout le monde." Sur les contre-attaques du Milan. "Nous analysons ces choses de temps en temps, je pense que la différence dans des matches comme celui-ci se fait par la motivation et les attitudes. Nous sommes les mêmes que l'an dernier, nous devons probablement améliorer notre condition. Quand vous concédez des buts, je ne parlerais pas seulement des défenseurs." Sur les célébrations du titre du Milan. "Chacun fait ce qu'il veut avec les célébrations, je me souviens personnellement des nuits des deux trophées avec nos fans le 22 mai. Les fans nous ont applaudis pour la saison que nous avons eue, alors nous savons que demain est important." La plus renforcée cet été ? "Les équipes se sont toutes renforcées, mais on a vu à quel point il est difficile de gagner les différents matches qui sont peut-être considérés comme faciles. C'est normal qu'il y ait 6-7 équipes qui se battent pour le Scudetto, clairement au final une seule gagnera." Traduction alex_j via Sempreinter.
  16. En effet, via la Gazzetta Dello Sport, le célèbre site économique s’est penché sur les coûts salariaux des Nerazzurri au terme de la fenêtre de ce mercato estival Une baisse confirmée Les joueurs qui composent le noyau représentent ensemble 74 millions d’euros net, ce qui se traduit par une masse salariale brut proche des 127 millions d’euros. D’une façon générale, le plafond salarial a diminué en comparaison à la saison dernière, session hivernale incluse, car celle-ci était de 137,3 millions d’euros. Il y a donc une différence d’une dizaine de millions d’euros. Pour établir ce classement, Calcio&Finanza s’est basé sur les statistiques salariales communiquées par la Gazzetta Dello Sport. L’analyse a ensuite intégré les salaires des nouveaux joueurs recrutés cet été, sur base des indiscrétions communiquées par la presse, le tout ajusté également par les chiffres des contrats renouvelés. Pour calculer le salaire brut, Calcio&Finanza a pris en compte l'allégement fiscal prévu via le Décret Croissance, pour tous les joueurs qui peuvent en bénéficier, c'est-à-dire pour les joueurs qui ont été résidents fiscaux hors d'Italie pendant au moins deux ans avant leur arrivée en Serie A (ceux-ci doivent maintenir leur résidence fiscale en Italie durant au moins deux ans après leur arrivée). Lukaku & Brozovic mènent la danse Le joueur le mieux payé du noyau est Romelu Lukaku qui perçoit 8,5 millions d’euros net, celui-ci est de retour après une saison passée à Chelsea. Il est suivi de Marcelo Brozovic et ses 6,5 millions d’euros, via un contrat qu’il a renouvelé au cours de la saison écoulée. Pour compléter le Podium, on retrouve plusieurs joueurs qui perçoivent 5 millions d’euros net, il s’agit d’Hakan Çalhanoğlu, d’Edin Dzeko et de Lautaro Martinez. Chez les "nouveaux" Henrik Mkhitaryan est le mieux payé, il est suivi par André Onana et Francesco Acerbi arrivé sur le gong. Parmi les joueurs qui ont quitté l’Inter, la masse salariale la plus importante dégagée est celle en provenance du duo chilien formé par Alexis Sanchez et Arturo Vidal, qui ont perçu, en contrepartie, une prime de départ à hauteur de 4,5 millions d’euros pour le premier et de 4 millions d’euros pour le second. Les départs les plus importants actés sont ceux d’Ivan Perisic, parti à Tottenham gratuitement et celui de Matias Vecino parti, sur la même base, à la Lazio. Validez-vous cette nouvelle grille salariale ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. L’Inter a fait l’objet d’un mercato estival animé : Entre la nécessité de faire des économies, recruter sans disposer de réels fonds pour se renforcer, combiné à la conservation de tous les Bigs, la partie était loin d’être gagnée. Toutefois, comme le révèle le Corriere Dello Sport, l’Inter est parvenu à réaliser l’impossible, en conservant tous ses "Top Players" et en reprenant Romelu Lukaku, en respectant, pour une bonne partie, les exigences imposée par la propriété représentée par le Président Steven Zhang. "A la différence de la Juve et du Napoli, l’Inter n’a vendu aucun de ses meilleurs joueurs, au contraire, le feu vert a été donné pour poursuivre les discussions relatives aux renouvellement des contrats de Milan Skriniar et Stefan De Vrij, soit les deux priorités du trio formé par Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin." "L’Inter n'a perdu qu’Ivan Perisic, qui était probablement celui que ne devait absolument pas partir tant il apportait des garanties dans les duels et pour apporter une supériorité numérique, mais le club a fait tout son possible pour le convaincre de rester." "Le président n'a pas pu investir dans l’acquisition de joueurs payants, il s’est donc plus concentré sur des prêts ou des joueurs à paramètres zéro, le tout en accordant sa confiance à ses Manager et à son entraineur. Ceux-ci ont également pu le convaincre de ne pas réunir immédiatement les fonds exigés des 60 à 80 millions d’euros de plus-value nécessaires pour ce mercato 2022-2023 car l’équipe en aurait été affaiblie, bien au contraire, finalement Steven Zhang aura marqué aussi son accord pour l’arrivée de Francesco Acerbi". Comment jugez-vous le travail réalisé par Piero Ausilio, Dario Baccin et Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C'est désormais officiel : Francesco Acerbi est un nouveau joueur de l'Inter. Le contrat de l'ancien défenseur de la Lazio a été déposé à la Lega peu avant la fermeture du Mercato. Voici l'annonce : Acerbi arrive à Milan sous forme de prêt gratuit avec droit de rachat à 4 millions d'euros, en signant un contrat de 1,5 million d'euros net par saison. Le protégé de Simone Inzaghi portera le numéro 15! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. L'Inter a démenti la venu de Jordi Alba et se pourrait se focaliser sur Dan-Axel Zagadou. L'Inter a démenti une information selon laquelle ils auraient convenu des conditions d'un accord de prêt pour l'arrière gauche Jordi Alba avec Barcelone. Ceci selon AS qui rapporte que des sources au sein des Nerazzurri contactées démentent le rapport du journaliste espagnol Gerard Romero selon lequel ils auraient convenu d'un prêt pour le joueur de 33 ans qui verrait les Blaugranas couvrir une partie de son salaire. Romero a rapporté dans un tweet que l'Inter et Barcelone ont convenu des conditions d'un accord de prêt pour Alba qui verrait l'Espagnol se joindre à un prêt d'une saison avec les Blaugranas couvrant 60% de son salaire et les Nerazzurri couvrant les 40% restants, pour auxquels s'appliqueraient les avantages fiscaux du Décret Croissance. Cependant, selon AS, cela a été démenti par une source au sein de l'Inter qui a été contactée au sujet de la rumeur d'un accord pour la signature d'Alba et a déclaré qu'un tel accord n'existait pas. Romerto a tweeté: "Il y a un accord de principe entre Barcelone et l'Inter pour un transfert de Jordi Alba. Accord entre clubs mais le joueur n'a pas encore donné son accord." L'Inter pourrait signer le défenseur du Borussia Dortmund Dan-Axel Zagadou sur un transfert gratuit si Steven Zhang n'est pas convaincu pour la signature de Francesco Acerbi en prêt. Ceci selon Gianluca Di Marzio qui a rapporté en direct que les Nerazzurri pourraient se focaliser sur le joueur de 23 ans comme alternative à Acerbi et qu'il serait même disponible après la fin du mercato. Beppe Marotta, tente toujours de convaincre Zhang d'approuver la venue d'Acerbi avec un accord de prêt déjà conclu, sur le principe, avec la Lazio et avec le joueur de 34 ans et son agent. Cependant, il n'y a pas beaucoup de temps pour conclure l'accord et le président reste sceptique. Cependant, Zagadou pourrait représenter une opportunité de transfert gratuit et pourrait être signé même après la date limite de transfert étant donné qu'il est hors contrat avec Dortmund. Traduction alex_j via Sempreinter.
  20. S'exprimant lors d'une conférence de presse après la victoire 3-1 contre Cremonese, Simone Inzaghi a réagi aux rumeurs autour de l'Allemand, tout en admettant qu'il espère que le défenseur Francesco Acerbi pourra être signé avant la date limite du mercato. Sur Gosens. "En ce qui concerne Gosens, je ne sais rien. Mon plus gros problème aujourd'hui a été de battre Cremonese. Gosens travaille très bien, il retrouve sa meilleure forme. Maintenant, j'ai décidé de le mettre pendant le match et j'ai vu sa condition physique s'améliorer." Sur les déclarations de Christophe Galtier. "Je ne parle généralement jamais des joueurs des autres équipes, je n'étais pas au courant de ses déclarations." "En ce qui concerne le mercato, j'en ai parlé il y a quinze jours. Aujourd'hui, nous avons besoin d'un défenseur, le club en est conscient, il reste deux jours et demi et j'espère que je suis satisfait de ce qui se passe." Sur Acerbi. "Absolument, oui. Dans ce calendrier extrêmement difficile, nous avons besoin de rotations d'équipes." "En jouant autant, nous avons encore besoin de la condition physique pour s'améliorer, et des blessures peuvent survenir. Nous devons être prêts à tout, nous savons que tout jusqu'à la pause de novembre sera un énorme test." Traduction alex_j via Sempreinter.
  21. La réticence à signer Francesco Acerbi en prêt suggère que le Suning reste tatillon quant à l'application des objectifs financiers et n'hésiteront pas à forcer une grosse vente en juin prochain. En effet, selon un article paru dans aujourd'hui Tuttosport, nos propriétaires semblent être prêts à exiger qu'au moins un, voire deux, joueurs de renom soient vendus d'ici la fin juin prochain, donc au sein de la année financière. On s'attendait à ce que l'Inter fasse une grande vente cet été afin d'atteindre l'objectif d'un bénéfice net sur le marché des transferts. Les plans ont changé avec les circonstances et il a été largement rapporté qu'ils avaient repoussé la vente à juin prochain; fin juin 2023 étant la date de clôture de l'exercice et doc la date limite réelle pour un bénéfice net. Le club semble avoir donné la priorité à une saison aussi forte que possible, afin de faire un gros effort pour remporter le titre de Serie A, même si cela signifie terminer ce mercato estival sans avoir atteint les objectifs financiers fixés au début de l'été. Cependant, les propriétaires semblent avoir opposé leur veto à l'idée de signer Francesco Acerbi en prêt car ils ne souhaitent pas voir le joueur de 34 ans alourdir davantage la masse salariale. Cela suggère que le Suning est prêt à user de son influence en tant que propriétaire du club pour limiter les dépenses même si cela va à l'encontre des souhaits de l'entraîneur et des directeurs de club. Pour l'avenir, cela semblerait préfigurer les intentions du Suning pour l'été prochain: il semble peu probable qu'ils hésitent à s'assurer qu'une grosse vente soit effectuée et ce, d'une manière ou d'une autre. Traduction alex_j via Sempreinter.
  22. Selon un article paru d'aujourd'hui dans la Gazzetta dello Sport, Steven Zhang ne donnera pas son feu vert pour le transfert de Francesco Acerbi et ce, même si de nouveaux clubs signeraient nos milieux Lucien Agoume et Eddie Salcedo en prêt. Zhang a fait ce qui semble être un brusque revirement hier en décidant de ne pas donner son feu vert pour le prêt d'Acerbi, un accord qui semblait être sur le point d'être conclu. Les directeurs de club ont été surpris par cette décision. Il semble qu'elle découle d'une priorité donnée à la réduction de la masse salariale, d'autant plus qu'il n'y a pas eu autant de départs que prévu à ce stade du mercato. Il a été suggéré que les jeunes Agoume et Salcedo pourraient partir pour inclure Acerbi dans la masse salariale sans l'alourdir. Malheureusement, leur salaire net s'élève à 700 000 € pour la saison, alors que le salaire net du défenseur de la Lazio est de 2,1 M€. Donc cela ne serait toujours pas suffisant. Dans le même temps, Inter FR a relayé sur son compte Twitter un "scoop" de footmercato. Nasser Al-Khelaïfi envisagerait de discuter personnellement avec Steven Zhang. Il est intéressant de noter que l'Equipe a plus ou moins relayé une info similaire. En effet, le journal affirme ce mardi que Luis Campos n’aurait toujours pas abandonné la piste menant à Milan Skriniar. En interne, il ferait partie d’un groupe de personnes qui militeraient pour qu’en défense centrale, le PSG mise tout sur l’international slovaque. De plus, la piste menant à Axel Disasi aurait été abandonnée par la direction du PSG car le défenseur central de l’AS Monaco, côté à 50M€, ne ferait pas partie des plans de Luis Campos. Affaire à suivre! Traduction alex_j via Sempreinter.
  23. L'expert du marché des transferts de Sky Sport Italia, Gianluca Di Marzio, rapporte sur sa page d'accueil que Steven Zhang n'est pas convaincu par la venue d'Acerbi et pourrait décider de ne pas investir dans le salaire d'un renfort défensif avant la fermeture du mercato. A quelques heures de la fin du mercato estival, l'Inter n'a toujours pas terminé pour compléter la défense notre équipe. La principale cible, du moins jusqu'à aujourd'hui, était Francesco Acerbi, né en 1988 en quittant la Lazio (avec qui l'Inter avait déjà un accord). Cependant, l'affaire risque de ne pas se concrétiser et Inzaghi pourrait ne pas obtenir le renfort souhaité. Ce qui freine la concrétisation est le point de vue du président Steven Zhang. Il est ni convaincu par le joueur ni pour réaliser une transaction supplémentaire afin d'acheter un défenseur (ce qui entraînerait une augmentation de la masse salariale). Dans ces heures, on comprendra si la vision du président est ferme ou si la direction et l'entraîneur sauront le convaincre de donner son feu vert. Pour le moment, les marges de manœuvre semblent peu nombreuses. Traduction alex_j via Sempreinter.
  24. Selon Gianluca Di Marzio qui a rapporté à l'antenne que Steven Zhang n'avait pas encore donné son feu vert à un transfert pour Acerbi alors que Simone Inzaghi, Beppe Marotta et Piero Ausilio travaillaient. pour le convaincre. Cependant, Frabizio Biasin a expliqué que les discussions sont toujours ouvertes. L'Inter semblait sur le point d'achever un transfert d'Acerbi en prêt mais Zhang a décidé qu'il ne voulait pas donner le feu vert étant donné que cela impliquerait d'ajouter le salaire du joueur de 34 ans à la masse salariale de la saison. Étant donné que les Nerazzurri ont encore des joueurs qu'ils cherchent à se décharger avant la fin du mercato, notre président hésite à valider le transfert d'Acerbi même s'il arrive en prêt sans frais. Rapportant dans un tweet, Frabizio Biasin a expliqué que pour le moment, le transfert d'Acerbi ne se concrétisera pas encore. L'Inter semble être sur le point de conclure un accord pour Acerbi depuis un certain temps, mais ils n'ont pas encore mis la touche finale. Il ne reste plus que quelques jours avant la fermeture du mercato, mais pour l'instant, les Nerazzurri attendent de conclure un accord pour le défenseur de la Lazio. Selon Biasin, Zhang n'a pas encore donné le feu vert décisif car il n'est pas entièrement convaincu par Acerbi. Il a tweeté : "Le président de l'Inter Zhang n'est pas convaincu de la signature d'Acerbi. Le transfert du défenseur de la Lazio à l'Inter est toujours une discussion ouverte." Traduction alex_j via Sempreinter.
  25. S'exprimant lors d'une interview avec DAZN avant le match contre la Lazio, Beppe Marotta a évoqué les spéculations sur le transfert autour de Milan Skriniar. Il a confirmé que Steven Zhang le vendrait pas malgré le Paris Saint-Germain. "Je peux dire que Steven Zhang a clairement indiqué la semaine dernière qu'il ne serait pas convaincu par les offres du PSG. Skriniar est très important pour nous et il restera certainement." "Milan est un très bon gar, nous allons entamer un dialogue dès que possible pour le lier à l'Inter pendant de nombreuses années. Je suis confiant dans sa concentration. Cette menace voilée de le signer gratuitement ne changera pas la loyauté de ce joueur." Il a confirmé qu'ils évaluaient Francesco Acerbi. "Il nous manque cette dernière pièce pour compléter l'effectif. Il y a plusieurs options et nous les évaluons, dans les prochains jours nous arriverons à une conclusion. Acerbi nous a été proposé, nous évaluons le joueur qui sera notre achat final." Une course à trois avec Manuel Akanji et Trevoh Chalobah? "Certainement oui, pour l'instant." D'autres options n'ont pas encore été pleinement explorées? "Je pense que oui, nous avons de la chance d'avoir mis en place une équipe complète. Mais j'entends parler de joueurs qui cherchent encore des clubs, cela fait partie d'un marché atypique car jouer en open market est difficile pour les entraîneurs, les clubs et les joueurs eux-mêmes. Mais d'ici la fin du marché, des mesures seront prises." Un groupe de Ligue des champions très difficile. "Ce sera un tour très difficile, mais nous devons compter sur nos forces et notre expérience acquise l'an dernier." "Nous avons affaire à des adversaires très respectés, mais nous ne devons pas les craindre. On connaîtra le calendrier demain, il faut gérer pas mal de matches avec le groupe qui va fermer en novembre et puis il y aura une série de matchs assez longue et dense." "Nous devons vérifier la préparation des joueurs, ce sera une année unique." Traduction alex_j via Sempreinter.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...