Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'franco vanni'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

14 résultats trouvés

  1. La Gazzetta Dello Sport et Italia1 sont tombés sous le charme d’Edin Dzeko version Nerazzurra, à tel point que l’international bosniaque est en train de faire "oublier" un Romelu Lukaku en perdition à Chelsea! L’analyse de la Rosea "C’est Edin l’authentique arme en plus des Nerazzurri, il est bon dans quasi chaque occasions, peu importe les variations du modulo. Les statistiques le confirment, bien avant même l’affection déjà démontrée par la Tifoserie et le rôle central qu’Inzaghi lui a cousu sur le dos. Ce qui était d’ailleurs la principal préoccupation de ce début de saison suite au renom de Lukaku, s’est révélée être l’une meilleure certitude de la nouvelle Inter." "Là, droit devant, Edin commande en attaque, lui qui a gagné amplement ses galons lors de ses onze premières sorties avec les Nerazzurri. D’ailleurs, le bosniaque est déjà l’auteur de sept buts et de deux passes décisives entre la Serie A et Ligue des Champions. Son parcours démontre neuf présences en qualité de titulaire sur ses onze apparitions, ce qui rend la performance de Dzeko bien meilleure que les chiffres déjà éloquent de Romelu Lukaku lors de sa première saison chez les Nerazzurri." "Lors de ses onze premières sorties officielles avec l'Inter, le Belge est celui qui a le moins marqué (5 buts en tout), et il n'a pas délivré la moindre passe décisive (contre deux pour Dzeko). Le Bosniaque a également dépassé les attentes, se montrant directement décisif au moins deux reprises (contre l'Atalanta et Sassuolo) et en brisant également le long jeûne des Nerazzurri en Coupe d'Europe avec le premier but inscrit contre le Sheriff." "Dans le même laps de temps, Lukaku ne s’était avéré décisif qu’à une seule reprise, lors de la victoire à l’extérieur sur le terrain de Cagliari, dans la rencontre valide pour la deuxième journée , sur un penalty: Pour résumer, en guise de bonjour matinal, on peut considérer que le mariage entre Dzeko et l’Inter est amené à récolter tant d’autres fruits, peut être encore plus juteux que ceux de l’époque du belge." Italia1 souligne la performance malgré son âge avancé Lorsque Inzaghi l’a sorti au profit d’Alexis Sanchez, Edin Dzeko a reçu une standing ovation de la part de tout le Meazza, en fin de match, il soulignait également la prestation d’équipe, n’hésitant pas à souligner les erreurs faites octroyant des contres dangereux aux adversaires : "C’est un signe de sa mentalité : ne jamais se reposer sur ses lauriers et chercher à s’améliorer et, à 35 ans, l’Inter représente pour lui le dernier défi fascinant de sa carrière, en reprenant un héritage important." "Il dispose d’un curriculum vitae et d’une personnalité assez importante pour ne pas se laisser atteindre par les critiques, il dispose aussi de tout le calme nécessaire pour tenter le coup, comme cela s’est vu lors de son but inscrit face au Sheriff : Une reprise de volée incroyable. Il porte également la Griffe de la première victoire de l’Inter en Ligue des Champions et il a sonné la révolte dans un match qu’il qualifié lui-même de “ça passe ou ça casse"." "Il est aussi l’auteur de buts et de passes décisives fantaisistes : Il a récolté un 8 pour son but et pour sa passe décisive à destination à Vidal. Sa côte a augmenté également lorsque, dans les moments les plus délicats de la rencontre, il a cavalé à toute vitesse pour prêter main forte au rempart défensif et interrompre, avec une passe en diagonale réalisée à la perfection, une contre-attaque adverse." "Le Giuseppe Meazza applaudi, Simone Inzaghi applaudi, l’Inter regarde droit devant elle et attend la Juventus au Giuseppe Meazza, un stade où Edin a déjà inscrit cinq de ses sept buts de la saison." Le tacle de Franco Vanni "Lukaku sous le maillot de l’Inter n’a jamais réalisé une telle partie en Ligue des Champions, encore moins lors de la double confrontation face au Borussia Mönchengladbach. Edin Dzeko est un joueur de classe mondiale, il a tout pour lui, malgré son âge." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Cette information est à prendre avec le plus de distance possible et avec des pincettes, à la vue surtout de l’acquisition par le Fonds d’investissement du Royaume d’Arabie Saoudite, PIF, du club anglais de Newcastle. Toutefois, selon le quotidien italien: Suning est prêt à céder l’Inter à la suite d’une très longue et dure négociation qui a été ralentie à cause du projet Super League “Pas uniquement le Newcastle: Pif veut aussi percer en Serie A et il veut plus particulièrement mettre les mains sur l’Inter. Dans le monde des finances, il se dit qu’un accord a déjà été trouvé : Suning serait disposé à céder la société Nerazzurra au fond souverain pour une somme avoisinant le milliard d’euros. Il se susurre qu’une rencontre s’est tenue, en septembre à Milan, entre les hautes sphères de l’Inter et des émissaires saoudiens arrivés en Italie, pour définir les derniers détails de la négociation. Ceux-ci auraient également assisté à la défaite de l’’équipe de Simone Inzaghi face au Real Madrid, 0-1, le 15 septembre dernier." Une négociation en phase très avancée "Les saoudiens et le Suning traiteraient depuis de nombreux mois et le coup d’accélérateur aurait eu lieu lors de ces dernières semaines. La propriété chinoise est à la recherche d’investisseur prêt à s’offrir l’Inter suite à la crise du Covid. La vente du club a été ralenti auparavant, car il y avait la projection de rentrer dans la Super League: Le tournoi pensé par le Real Madrid, la Juventus et le Fc Barcelone aurait garanti une augmentation des revenus, mais le projet est actuellement un naufrage, rien n’a été concrétisé et la propriété chinoise songe à nouveau à la vente" Le Calcio, mais pas que "Cette nouvelle, si elle vient à se confirmer, représenterait une affaire pour les tifosi de l’Inter en sachant que PIF avait présenté un chiffre d’affaire proche des 500 milliards de dollars en 2020. Le fond est présidé par son Altesse Royale, le Prince héritier saoudien Mohammad bin Salman Al Saud. Il suffit simplement de penser que le fond Qatari propriétaire du Paris-Saint-Germain, le Qatar Investment Authority, présente un chiffre d’affaire inférieur de plus de 100 milliards." "De plus, l’entrée dans le monde du football de la part des Saoudiens, qui ont déjà acquis les 80% de Newcastle pour 353 millions d’euros, pourrait ouvrir une nouvelle page de la rivalité entre les deux fonds d’investissements: L’acquisition de l’Inter s’inscrirait dans un projet plus vaste pour ce pays riche d’Arabie. La volonté de Pif est celle de nettoyer son image à travers le monde grâce à une série d’investissement aussi bien en Europe que sur le continent américain." "Le projet prévoit la création d’un réseau dans le monde du football via l’acquisition de plusieurs clubs : Newcastle en Angleterre, l’Inter en Italie, l’Olympique de Marseille en France et un autre club au Brésil. Le tout suivrait l’acquisition récente d’actions minoritaire de la Casa modénaise d’Hypercar Pagani (on parle de 30%). En Italie, Pif se montre également intéressé par l’investissement sur des gratte-ciels milanais et il serait également intéressé par la thématique du stade : Une évaluation d’un million d’euros inclurait également la construction d’une nouvelle enceinte." L'avis de Franco Vanni "Vu que je reçois plus de message que le jour-même de mon anniversaire, je m'exprime ici: Je n'ai aucune confirmation d'une offre de PIF pour l'Inter, juste des démentis. Cela va de: Il n'y a rien à "ce ne sont que des rumeurs diffusées pour favoriser l'accord avec Newcastle. Objectivement, cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas fondées." Le saviez-vous? La Premier League s’oppose au rachat de Newcastle : Selon la Repubblica, les 19 clubs du plus important championnat anglais sont sur le pied de guerre suite à l’autorisation de la Fédération Anglaise de céder Newcastle au Fonds PIF qui est directement lié à son Altesse Royale le Prince héritier Mohammed bin Salman. "En première ligne, on retrouve Liverpool, Arsenal et Manchester United, dont les propriétaires sont américains. Tous ont demandé une réunion avec la League pour revenir sur cette décision qui pourrait, selon eux, nuire à l’Image de la Premier League. De son côté, le président de Tottenham, aux origines juives, Adrian Levy, serait furieux et tenterait tout pour faire bloquer les sponsorisations de Newcastle." Seriez-vous pour ou contre le fait de voir l’Inter appartenir à une nouvelle Galaxie footballistique ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Voici le communiqué officiel du club "Dans un contexte extraordinaire caractérisé par les effets du Covid-19, le Conseil d’Administration a approuvé le bilan consolidé de l’exercice clos au 30 juin 2021 présentant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros et de pertes s’élevant à 245,6 millions d’euros." "Le point culminant de la saison sportive 2020-2021 a été la conquête du 19ème Scudetto de l’Histoire Nerazzurra. La saison en cours projette des signes de reprise : Outre la réouverture partielles des stades, la positive campagne du mercato estival et la souscription d’importants contrats de sponsorisations globaux, sont des marques d’une croissance continue, de l’appeal de la marque Inter: L’ensemble de ses actions réduiront significativement les pertes du Groupe." "Le Conseil d’Administration du FC Internazionale a approuvé le bilan consolidé financier 2020/2021. Celui-ci sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des Actionnaires qui sera convoqué d’ici à la fin du mois d’octobre: L’exercice 2020/2021 a été significativement impacté, pendant toute sa durée, par les conséquences socio-économique de notre pays au niveau global, par la pandémie Covid-19 et par les mesures nécessaires mises en place pour assurer la santé publique et les activités de productions." "Dans un tel contexte, les recettes consolidés ont atteint 364,7 millions d’euros. L’exercice a enregistré une perte à hauteur de 245,6 millions d’euros, dont les principales origines ont été la privations des recettes des matchs suite à la fermetures des stades (la fermeture des stades a pris effet au début du mois de mars 2020) et les réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité de fournir des prestations par la Société et la liquidation des relations sportives." "La saison sportive s’est conclue avec la conquête du 19ème Scudetto, attendu par le Club et tous ses tifosi depuis 11 ans, un Scudetto qui récompense le projet avancé par le propriété depuis son entrée à l’Inter en 2016." "Lors de la saison 2020-2021, l’Inter a réalisé une étape importante : La présentation des nouvelles armoiries du club, de sa nouvelle identité visuelle, soit une revisite de deux éléments fort et essentiel qui font partie de l’Héritage Nerazzurro : Internationale et Milano, pour offrir un langage innovant, moderne, digital, connecté aux nouvelles générations et ouvert aux contaminations culturelle et au style de vie." "Le Club s’est très rapidement engagé dans une politique de rééquilibrage avec deux objectifs primaire défini : Atteindre une stabilité financière et maintenir la compétitivité du club. Les opérations du mercato estival ont généré un impact économique positif vers ce parcours de soutenabilité. L’arrivée de joueurs d’expérience internationalr et le retour de talent en provenance du vivier ont permis de maintenir élevées les performances sportives." "La stratégie du Club est concentrée sur le monitoring des coûts, dans le but de s’adapter rapidement à toute évolution selon le contexte, le tout en continuant à investir dans les ressources adéquates destiné à l’évolution et à la croissance du club. Un résultat important a déjà été atteint avec l’augmentation significative des sponsorisations : L’entrée de Socios.com, de DigitalBits et le repositionnement de Lenovo attestent de la croissance continue de l’appeal du Club au niveau mondial." "Dans l’attente de retrouver au plus vite la pleine capacité des stades, la réouverture de ces deniers permettra au club d’avoir à nouveau accès à une source de revenu essentielle. L’ensemble de ces actions consentiront à réduire significativement les pertes du Groupe pour la saison 2021-2022." Décryptage Franco Vanni de la Repubblica s’est livré sur la perte financière la plus élevée de l’Histoire de la Serie A : 245,6 millions d’euros. "Ce cas restera un cas isolé à la Casa Nerazzurra : Le Club prévoit déjà une très forte reprise en 2021/2022, avec cette zone rouge réduite de 60-70%. Dans l’exercice 2021/2022, vont faire leur entrée les plus-values relatives aux 75 millions d’euros en provenance des ventes d’Achraf Hakimi et Romelu Lukaku." "20 millions d’euros supplémentaire seront retranscrits en qualité de bonus d’encaissement en provenance des sponsors de l’été dernier. L’Inter prévoit de clore la saison à venir avec une diminution de 60 à 70% de ses pertes comparé à la saison 2020/2021." Les pertes dans le détail Des 245, 6 millions de pertes, 110 millions peuvent être directement impactées à l’impact du Covid-19 : 70 millions d'euros sont liés à l’absence des revenus du stade, et ce y compris la vente du merchandising à San Siro, 40 millions d’euros en provenance des sponsors qui n’ont pas été versé au nom d’une visibilité moindre de leur nom dans un championnat disputé à huis-clos "A cela, il y a lieu d’ajouter les 29 millions d’euros de coûts relatif au secteur sportif : 15 millions ont été utilisé pour liquider gratuitement Joao Mario et Radja Nainggolan avec une moins-value comparé au prix d’acquisition. 14 millions sont imputables à la prime de départ réclamée par Antonio Conte et au coûts de son personnel." "Il faut prendre en considération qu’aucune plus-value n’avait été inscrite sur le bilan 2020/2021. En effet, la 2019/2020, le club avait pu inscrire une plus-value de 61 millions d’euros, dont 50 millions proviennent à eux seuls de la vente de Mauro Icardi." L’avis de Marco Bellinazzo Celui-ci s’est livré à Calciomercato.it : Faudra-t ’il procéder à d’autres ventes pour assainir les comptes ? "C’est un risque, cette perte est un instantané de la situation relative à la saison écoulée. L’Inter va être avantagée par les nouveaux contrats de sponsorisations et par la réouverture intégrale des stades. Cela devrait lui permettre de consentir à arriver l’année prochaine, à une perte plus contenue, ce qui lui laissera une certaine marge de manœuvre face à des opérations moins traumatisante sur le marché." "L’Inter va devoir aussi renouveler des contrats d’obligations plus important qui devraient lui garantir plus de sérénité d’un point de vue financier, qui va au-delà de ce qu’il se passe en Chine." "Je pense que la réduction de la masse salariale, qui sera retranscrite sur le prochain bilan, placera l’Inter dans une meilleure zone de confort. Si ces sorties existent, elles ne seront que le résultat de stratégies et non d'obligations. Des joueurs de premier ordre seront ajoutés à la liste. Il n'y aura pas de situation d'urgence dans ce cas, comme cela s'est produit avec Hakimi." La zone d’ombre: Les fonds reçus par Oaktree toujours dans les mains de la Famille Zhang En effet, la Gazzetta Dello Sport confirme également la prévision, pour le bilan 2021/2022, d'une réduction des pertes à hauteur de 100 millions d’euros. "Finalement, ces chiffres sombres doivent être lus en même temps que ceux de l'exercice écoulé, le premier à avoir été fortement touché par le virus. Et les pertes de l'Inter sur la période de deux ans sont entremêlées avec celles du Milan et de la Juve, le trio sur lequel repose 75% du système. En effet, en deux saisons, les grands clubs ont brûlé près d'un milliard." "Chez les Nerazzurri, cette situation a orienté les choix du dernier été tumultueux, même si les bénéfices comptables des départs Lukaku-Hakimi ne se verront que dans 12 mois. Le départ d'Achraf à Paris est devenu officiel le 6 juillet. S'il était arrivé une semaine plus tôt, les Nerazzurri auraient déjà inclus au moins une des deux plus-values dans cet exercice, qui doit être quantifiés à environ 60 millions et qui seront donc budgétisées en 2021-22." "Les Nerazzurri ont donné la priorité au besoin immédiat de liquidités pour sécuriser les comptes du club et faire face aux échéances. En termes de trésorerie, pour gérer cette saison, les fonds en provenance du Mercato devraient s’avérer suffisant. A celui-ci, il faudra ajouter la deuxième obligation de 75 millions émise en juillet 2020 et les 80 millions arrivés en mai comme "financements de la part des actionnaires de Suning". Il ne s'agit d’ailleurs que d'une partie du prêt Oaktree de 275 millions, le reste étant toujours entre les mains de Zhang. Le Club s’est déjà remis sur les rails et a repris le paiement des salaires, ayant déjà payé les mois de juillet et août." "Après les 246 millions perdus lors d'une année d'assainissement du budget, les prévisions parlent cette année d'une perte de 100 millions, entre plus-values et réductions de charges. La gestion, en somme, s'améliore nettement, mais pour joindre les deux bouts, l'Inter est destiné à devoir recourir en permanence à la vente de joueurs, ce qui complique la compétitivité de l'équipe. Il ne semble pas y avoir d'autres perspectives, puisque Suning n'est pas en mesure d'injecter des capitaux." Savez-vous comment la valeur nette du FC Internazionale, qui était passée en territoire négatif et avait théoriquement besoin d'une recapitalisation, a été rétablie ? "Par la réévaluation des actifs des Nerazzurri (de la marque au noyau), une option accordée aux entreprises italiennes par le décret d'août pour renforcer leur capitalisation. C'est bien beau selon le code civil, mais tôt ou tard, il faudra trouver l'argent" - conclu la Gazzetta Dello Sport La réaction d’Alessandro Antonello "La fermeture du Giuseppe Meazza, l'année de la conquête du Tricolore, a coûté environ 60 millions de revenus à l'Inter. 50 autres millions ont été perdus en raison de la renégociation forcée des contrats de sponsorisation, surtout avec des agences en Asie et en Chine, et en raison du blocage du Corporate Hospitality. Mais par-dessus tout, la perte a été conditionnée par des éléments extraordinaires qui ne se répéteront plus." "Ce que je tiens à souligner, c'est le fait qu'au terme la fin de ces deux dernières années, que l'Inter a payé tous les salaires dans leur intégralité, en plus des 9 millions d’euros de bonus lié au Scudetto. Le club a également payé les salaires des mois de juillet et août. Aucun employé n'a été placé en caisse d’intégration." "D’ici à entre la fin novembre et la mi-décembre, nous prévoyons de renégocier nos Bonds pour un montant de 400 millions d’euros. Nos conseillers sont déjà au travail : L’abondance des liquidités qui circulent sur les marchés nous font espérer que nous ne rencontrerons plus aucune difficultés pour réaliser de très bonnes occasions à de très bons taux." Une perte historique qui laisse présager une vente future du club selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Des détails ont été révélés sur le contrat entre l'Inter et le nouveau sponsor de maillot Socios.com. Franco Vanni, journaliste pour le média italien la Repubblica, rapporte sur son compte Twitter que le partenariat est un accord de quatre ans, les Nerazzurri ayant signé un contrat d'un an avec une option de prolongation de trois ans. Socios.com a été considéré comme le remplaçant probable de Pirelli depuis un certain temps, le partenariat de 26 ans avec le fabricant de pneus avec les Nerazzurri ayant pris fin, et le partenariat a été officiellement confirmé hier. On pense que le sponsoring maillot rapportera environ 30 M€, y compris les revenus venant de Lenovo (dos du maillot) et du sponsor de manche encore inconnu, bien que la majeure partie des revenus proviendra de Socios.com. Le partenariat est pour cette saison, avec une option pour le prolonger pour au moins trois saisons supplémentaires à la fin de la prochaine.
  5. C'est une information en provenance de Franco Vanni de la Repubblica: Antonio Pintus va quitter l'Inter.... ....Et avec lui une partie du staff technique qui, durant deux saisons, a travaillé avec Antonio Conte ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Simone Inzaghi ne succédera pas à Antonio Conte selon Gianluca Di Marzio de Sky Sport Italia. Selon Franco Vanni de La Repubblica, Antonio Conte ne pourra rejoindre un rival de Serie A. Selon un précédent rapport, Simone Inzaghi est sur le point de signer une prolongation de contrat avec les Biancocelesti, le journaliste Nicolo Schira rapportant qu'il signera un contrat de trois ans avec le club, gagnant 2,4 M€ nets par saison. Di Marzio a confirmé qu'Inzaghi signerait un accord de trois ans avec la Lazio, mais ajoutant que l'accord lui permettrait de gagner un peu moins, 2,2 M€ nets par saison. Quoi qu'il en soit, il semble que Simone Inzaghi restera à Rome avec la Lazio et ne reprendra pas les rênes des Nerazzurri. Selon Franco Vanni de La Repubblica, l'Inter a inclus une clause dans l' accord de résiliation qui stipule que Conte ne peut pas aller dans une autre équipe de l'élite italienne. Conte devra donc partir à l'étranger s'il souhaite manager de suite, même s'il est difficile de savoir où il pourrait aller. L'Inter cherche maintenant un remplaçant pour Conte. Les Nerazzurri ont peu de temps pour commencer à planifier la saison prochaine et peu d'argent pour le faire, mais les champions doivent avancer et trouver un moyen de mettre en place une défense de titre crédible.
  7. Ce sont des journées extrêmement importantes que connait l’Inter. Après avoir présenté les nouvelles armoiries et offert une bouffée d’oxygène à l’Inter, Suning doit s’atteler à acter la thématique relative au sponsor maillot Toutefois, comme le révèle Franco Vanni, Samsung ne peut, pour l’instant, ne pas être pris en considération pour remplacer Pirelli: "Mise à jour sur la sponsorisation de l’Inter : Il n’y a pas encore de nouveau sponsor maillot. La rumeur prétendant à Samsung n’est pas fondée." "Pour élargir la gamme des sponsors, même les secondaires, il faut s’axer sur les secteurs qui ont le moins souffert du Covid : Comme les assurances, les services-web, la cryptomonnaie." Une petite pièce pour Bitcoin ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Dans une interview accordée à FcInter1908.it, Franco Vanni de La Repubblica explique quand le Suning était le plus susceptible de vendre notre club. "Le Suning est destiné à quitter l'Inter. Tout est question de calendrier: si j'étais Steven Zhang, en fait, je ferais tout pour rester à la barre jusqu'à la fin de la saison. C'est moins pour des raisons romantiques que pour les droits télévisuels, le marché de l'UEFA et les autres prix moyennant finance, une équipe qui remporte la Serie A vaut plus. Il reste à voir, étant donné les prochaines échéances de l'Inter, si le Suning peut utiliser l'argent qu'ils ont glané en vendant des actions de Suning.com pour atténuer les problèmes financiers du club. Ce n'est pas encore tout à fait clair." Vanni pense que l'offre de PIF est probablement plus attrayante pour le Suning. "Le fonds souverain de l'Arabie saoudite est extrêmement riche et c'est un fond qui fonctionne différemment de BC Partners. Alors que BC Partners utilise l'argent des investisseurs pour dépenser dans des sociétés ciblées, les fonds souverains sont basés sur les ventes de pétrole. Les Saoudiens essaient d'investir en Italie depuis un certain temps; ils ont essayé à Rome et à Palerme, puis avec La Scala à Milan. Le problème avec les Saoudiens est qu'il y a toujours un point noir, ça concerne leurs intentions politiques et de leur bilan en matière de droits humains." "Les fans de l'Inter rêvent mais l'intérêt est réel et les discussions de PIF avec Suning ont commencé il y a quelque temps. Si le Suning vendait des actions aux Saoudiens, ils auraient deux avantages. Premièrement, PIF serait prêt à acheter une part minoritaire juste pour entrer, bien que souvent, lorsque vous détenez une participation importante comme 30%, le plan est d'acheter la majorité à terme. Deuxièmement, cela donnerait au Suning la possibilité de choisir, sur la base de scénarii économiques futurs, de racheter les actions à un moment donné ou de vendre entièrement Inter."
  9. Aujourd’hui, le Corriere Dello Sport a publié un article sensation qui verrait l’Inter être débiteur envers Manchester United après avoir manqué le paiement d’un bonus repris dans les conditions du transfert. Il aurait donc fallu débourser "immédiatement" 50 millions d’euros. Une proposition, catégorisée de provocatrice, serait arrivée d'Angleterre : "Lautaro ou Skriniar à Manchester et nous sommes quitte." Objectivement, ceux-ci disposant d’une valeur supérieure à 50 Millions d’euros, United se serait déjà assuré de disposer des fonds nécessaires pour verser la différence dans les caisses de l’Inter. Franco Vanni perce immédiatement l’abcès Le journalise de la Repubblica a fait la clarté de la situation : "L’Inter devait verser 1,9 millions d’euros de bonus à Manchester United à la fin de la saison dernière. Après la pandémie, les deux clubs ont renégocié les temps de paiement avec une échéance en juin 2021. L’Inter a déjà soldé ce bonus en janvier, le rapport entre les deux parties sont au beau fixe." Une tentative de déstabilisation avortée… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Malgré les problèmes financiers, notre équipe favorite est toujours en course pour le Scudetto. Cette situation assez paradoxale a suscité diverses réactions dans les médias italiens. Utilisant Twitter pour s'exprimer, Franco Vanni, journaliste de La Repubblica, a suggéré que le chaos dans les coulisses unissait les joueurs pour remporter le Scudetto. Voici son tweet après la victoire de l'Inter contre la Viola: "Que l'Inter soit là où elle se trouve au classement, malgré sa situation, est presque incroyable. Marotta l'a dit clairement: "C'est un moment délicat que nous devons mieux négocier." Peut-être que, paradoxalement, les difficultés ont uni l'équipe." De son côté sur Sky Sport Italia, Paolo Condo s'est permis une petite comparaison entre Conte et Al Pacino tout en affirmant que l'équipe ne sera pas affectée par la situation sur le court terme. "A mon avis, les problèmes au club n'affecteront pas les ambitions de l'Inter pour le Scudetto, certainement pas à court terme car Conte est un leader en temps de guerre." "En effet, maintenant, l'Inter est en guerre, même financièrement. Je vois beaucoup d'Al Pacino (dans l'Enfer du Dimanche, ndlr) en Conte, entrant dans le vestiaire et demandant à l'équipe de tout donner sur le terrain. Quand je dis à court terme, je veux dire jusqu'au printemps. Jusqu'au 31 mars, je pense que l'équipe ne sera pas affectée."
  11. La situation financière de l'Inter ainsi que la stratégie de communication du Suning suscitent des réactions. Franco Vanni affirme le Suning n'a pas été cohérent dans ses messages concernant l'avenir du club. Toujours sur Tweeter, il a déclaré: "Depuis décembre, le Suning s'est prononcé trois fois: - le 2 janvier, Steven Zhang (officiellement): "Nous refusons la vente d'Inter". - 1er février (officieusement): "Les négociations avec BC Partners ont été interrompues." -Maintenant, après COVISOC / FIGC (rapport officiel): "Nous garantissons une couverture financière jusqu'en juin."" En italien: "Da dicembre #Suning si è pronunciata 3 volte: 2 gennaio (S.Zhang ufficiale) “Smentiamo la vendita dell’ #Inter ” 1 febbraio (non ufficiale) “Le trattative con BC partners sono interrotte” Ora a Covisoc/Figc (report ufficiale) “Garantiamo copertura finanziaria fino a giugno”" A cela, Franco Vanni aurait pu continuer sur la stratégie de communication du Suning; souvenons de l'image de Messi sur le Domo ou de Tonalli ou de la campagne Back to Victory avant la finale de la C3. Dans le même temps, Il Giornale publie un artcile résumant la situation. Le Suning valorise l'Inter à 1 milliard d'euros, dettes comprises, tandis que BC Partners n'a jusqu'à présent offert que 750 millions d'euros. Cependant, pour éviter de faire défaut sur les dettes dues à Goldman Sachs après avoir souscrit deux obligations au milieu de l'incertitude financière, le Suning peut être contraint d'accepter l'offre de BC Partners. Les négociations avec BC Partners se poursuivent et ne se sont pas arrêtes, mais la position de Suning s'est affaiblie à mesure que leurs dettes augmentent. Un article paru dans le Corriere dello Sport va dans le même sens. Il détaille qu'une grande préoccupation pour le Suning est un certain nombre de dettes qui doivent être acquittées d'ici le 31 mars, sinon l'Inter risque d'être suspendue de la compétition européenne la saison prochaine. L'UEFA n'accordera des licences qu'aux clubs qui sont à jour sur les paiements, l'Inter parvenant à un accord pour reporter un versement de 10 millions d'euros pour le transfert d'Achraf Hakimi du Real Madrid jusqu'au mois prochain. Pendant ce temps, le Suning cherche à lever des fonds pour payer une tranche des intérêts sur une obligation de 375 millions d'euros souscrite, ce qui laisse entendre que la pression pour respecter ses obligations financières pourrait accélérer un accord avec BC Partners. Dans cette série digne de Dallas, le journaliste Matteo Marani a déclaré sur Sky Sport Italia: "J'espère que le Suning aidera l'Inter. Le moment est venu d'aider en abandonnant quelque chose. Si Moratti avait été là au lieu du Suning, il aurait probablement accéléré la vente, mettant son amour infini pour l'Inter avant tout. C'est le seul obstacle majeur pour gagner le Scudetto."
  12. Selon la Repubblica, ce jeudi 28 janvier 2021, les mensualités des salaires relatifs aux mois de juillet et d’août 2020 seront versés aux joueurs. En ce qui concerne les mois de novembre et de décembre 2020 , décision a été prise de les verser d’ici au 16 février 2021. Comme le souligne Franco Vanni, journaliste à la Repubblica, il est possible que le club parvienne également à trouver un accord individuel avec chaque joueur afin de procéder à l’étalement des paiements. Concernant la mensualité de ce mois de janvier 2021, celle-ci devrait être payée au mois de mai 2021. On ne peut que saluer les performances et la compréhension des joueurs qui n’en sont pas venu aux clashs…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. La situation relative à la propriété de l’Inter connait un coup d’accélération très important, au point même d’envisager le départ d’une personnalité emblématique très prochainement : Alessandro Antonello! "Tout cela se passe au-dessus de nous" avait déclaré à plusieurs reprises Giuseppe Marotta. Pourtant dans les faits, l’arrivée d’un nouveau propriétaire majoritaire aura un impact inévitable sur l’organigramme Nerazzurro. Il est en effet normal et compréhensible que celui-ci souhaite imposer sa patte. Retouche ou révolution ? Selon Calciomercato.com, la situation pourrait prendre la tournure suivante : " Une rumeur très insistante prendre de l’ampleur ces derniers jours, elle verrait l’Administrateur-Délégué Alessandro Antonello, toujours plus proche de la sortie. Une séparation qui trouverait son origine dans la définition imminent de la négociation entre le Suning et Bc Partners." Cet accord permettrait aux Nerazzurri de vivre plus sereinement durant les prochains mois, les joueurs recevant leurs salaires. Qui plus est, en fin mars, les dettes devront être honorées afin de pouvoir conserver la licence de l’UEFA. "C’est une situation qui regarde le Suning. Elle est consciente de la façon dont devra être évaluée l’Inter qui est une grande société, il est juste qu’ils agissent de la meilleure des façons." renchérissait il Padrino en Pré-Derby d’Italie "La durée des négociations comme le suppose celle entre l’Inter et BC-Partners dure à minima 4 mois voire plus. Le fait que les démarches se font plus sur une période de 2 mois montre que l’intérêt est au maximum. Là où le bât blesse, ce sont les obligations à hauteurs de 375 millions d’euros qui sont cotées à Vienne et au Luxembourg. Il n’est pour l’heure pas possible de connaitre le niveau de rendement de ces dernières." souligne aujourd’hui Franco Vanni de la Repubblica. Vu que le Gouvernement de Pékin a coupé les vivres au Suning pour investir dans le football non-national, cautionnez-vous cette passation de pouvoir ? Il semble évident que sans la pandémie et avec un gouvernement plus ouvert, que l’idée de Suning était de conserver le club et de lui faire retrouver les sommets. Un sommet qui, pour le bien de l’Inter, devrait passer par une éventuelle séparation ou un nouveau propriétaire majoritaire (Soit unique, soit en compagnie du colosse chinois) … Exprimez-vous ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Si le Real Madrid a fait le Job, l’Inter d’Antonio Conte a fait Honte à ses tifosi en ne parvenant pas à s’imposer face au Shakhtar Donetsk de Luis Castro en Ligue des Champions. En faisant preuve de beaucoup d’imprécisions et de malchance : La transversale de Lautaro et la parade "ukrainienne" de Lukaku en fin de match, l’Inter aura également buté sur Anatoliy Trubin, le jeune gardien et homme du match du club ukrainien. Classement final Le match résumé en deux lignes par Franco Vanni "Porter Conte à l'Inter équivaut à voir Francesco Totti entraîner la Lazio." "La déception est plus grande pour Lukaku : L’auto but face à Séville en Finale, la parade involontaire de la tête sur la tentative de Sanchez ce soir. Non, il ne le mérite pas, il ne le mérite pas du tout." Reste à voir si Suning va tolérer le comportement adopté par Antonio Conte en conférence d’après-match Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0–0 Shakhtar Donetsk Buteur(s) : / Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (85' 33 D'Ambrosio); 2 Hakimi (85' 36 Darmian), 23 Barella, 77 Brozovic, 5 Gagliardini (76' 7 Sanchez), 15 Young (69' 14 Perisic); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez (85' 24 Eriksen) Banc: 35 Stankovic, 97 Radu, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia Casper: Antonio Conte Shakhtar Donetsk: 81 Trubin; 2 Dodô, 77 Bondar, 49 Vitão (37' 5 Khocholava), 22 Matvienko; 20 Kovalenko, 6 Stepanenko, 27 Maycon; 14 Tetê (64' 19 Solomon), 11 Marlos (64' 21 Alan Patrick), 7 Taison (86' 9 Dentinho) Banc: 1 A. Shevchenko, 30 Pyatov, 8 Marcos Antonio, 28 Marquinhos, 50 Bolbat, 59 Vyunnik, 61 Sudakov T1: Luis Castro Arbitre: Vincic (Slo) Var: Gil Averti(s): Vitao (S), Gagliardini (I), Hakimi (I), Brozovic (I), Conte (I), Castro (S), Trubin (S) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr