Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gazprom'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Francetvinfo - Le géant mondial de l'équipement sportif a annoncé mardi avoir pris cette décision en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie: "Adidas suspend avec effet immédiat son partenariat avec la Fédération russe de football", a déclaré mardi 1er mars un porte-parole de l'entreprise. "La veille, l'UEFA avait rompu son contrat avec le géant russe de l'énergie Gazprom, estimé à 40 millions d'euros par an et qui couvrait la Ligue des Champions, les compétitions internationales organisées par l'instance du football européen ainsi que l'Euro 2024. Le club allemand de Schalke 04 avait fait de même avec le même sponsor. C'est donc un nouveau coup porté au football russe, après la décision de la FIFA d'exclure l'équipe nationale du Mondial 2022, organisé au Qatar en fin d'année." "Les contrats des sponsors et équipementiers sont aussi mis à mal dans d'autres sports : le fabricant de vélos LOOK a décidé de mettre fin à son partenariat, entamé en début d'année, avec l'équipe russe Gazprom-RusVelo, membre de l'UCI Pro Team, deuxième division du cyclisme sur route masculin. Les ruptures de contrats de sponsoring, mais aussi les mesures de bannissement des sportifs russes et d'annulation de compétitions se multiplient dans de nombreux sports depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, jeudi dernier." Le Saviez-vous ? "Les équipes russes et bélarusses ont été exclues des épreuves cyclistes, a annoncé mardi la fédération internationale (UCI), qui a notamment retiré son statut UCI à l'équipe professionnelle Gazprom/RusVelo. Les équipes nationales et/ou sélections nationales russes et bélarusses ne sont pas autorisées à participer, avec effet immédiat, à toutes épreuves du Calendrier International UCI" et le statut d'équipe UCI, indispensable pour participer aux épreuves, a été retiré à six équipes professionnelles dont Gazprom/RusVelo, selon le communiqué de l'organisation." ®Francetvinfo
  2. L'Association européenne des clubs (ECA) a approuvé les récentes décisions prises par l'UEFA à l'encontre des clubs et partenaires commerciaux russes. L'ECA a aussi décidé de suspendre ses membres russes, en protestation contre la guerre en Ukraine. À l'instar de l'UEFA, qui a suspendu tous les clubs russes de ses compétitions en raison de la guerre en Ukraine, l'Association européenne des clubs (ECA) a également décidé de suspendre tous ses membres russes, avec effet immédiat. L'ECA, présidée par Nasser Al-Khelaïfi, a aussi approuvé la fin du partenariat commercial avec Gazprom, ce mardi lors de sa première réunion en 2022, organisée à Londres. Le conseil d'administration s'est par ailleurs engagé à poursuivre tous les efforts pour fournir le soutien nécessaire aux clubs ukrainiens et leurs joueurs durant cette période difficile. Cette question et toutes les autres, qui ne sont pas liées à cette actualité dramatique, seront abordées lors de la prochaine assemblée générale, programmée les 28 et 29 mars à Vienne, en Autriche. D'après la presse britannique, Aleksander Ceferin, qui dirige l'UEFA depuis 2016, souhaiterait rompre le contrat qui la lie avec le géant de l'énergie russe Gazprom, partenaire officiel de la Ligue des Champions depuis 2012. La grande instance du football euroopéen se serait entretenue avec ses avocats pour accélerer la fin de cette collaboration, qui avait pourtant été prolongée pour trois nouvelles saisons et un montant avoisinant les 40M € en mai dernier. A noter que le club allemand de Schalke 04 a également rompu le contrat avec Gazprom, sponsor du club de Gelsenkirchen depuis 2007. Le bras de fer continue entre la Russie et l'UEFA, qui a déjà délocalisé au Stade de France la prochaine finale de Ligue des Champions, initialement prévue à Saint Petersbourg. Source l'Equipe.
  3. Alors que l'invasion russe s'intensifie en Ukraine, la finale de la C1 sera déplacée et la FIFA et l'UEFA doivent prendre des décisions. La finale de la Ligue des champions de cette saison n'aura pas lieu à Saint-Pétersbourg et la pression se focalise sur le football pour qu'il réponde fermement à l'invasion militaire russe alors que la crise en Ukraine s'est intensifiée hier. Une réunion extraordinaire du comité exécutif de l'UEFA aura lieu Vendredi et un nouveau lieu sera normalement choisi pour la finale de la C1. Un deuxième choix difficile suivra peu après : exclure ou non les clubs russes de la compétition. La Fifa s'est également retrouvée sous les projecteurs pour la qualification pour la Coupe du monde et le rôle de la Russie dans les barrages un jour où : Les associations de football de Pologne, de République tchèque et de Suède ont refusé de se rendre en Russie pour les barrages de la Coupe du monde. La FA ukrainienne a appelé à l'expulsion de la Russie de toutes les compétitions de la Fifa et de l'UEFA. Les parlementaires européens ont écrit à l' UEFA pour demander la fin de leur relation avec la société russe Gazprom, alors que le club allemand Schalke a enlevé la société gazière de son maillot. Et le gouvernement britannique a interdit à Aeroflot, une compagnie aérienne russe qui a un accord de parrainage de 40 M£ avec Manchester United, d'opérer dans le pays. Après 48 heures d'examen minutieux des plans de l'UEFA pour une finale à la Gazprom Arena de Saint-Pétersbourg le 28 Mai, l'instance dirigeante a confirmé qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire de l'ExCo "pour évaluer la situation et prendre toutes les décisions nécessaires" sur la crise ukrainienne. La décision de déplacer le match de Russie est certaine, mais d'autres questions demeurent. Le Spartak Moscou est qualifié pour le huitièmes de la Ligue Europa dont le tirage doit avoir lieu à ce Vendredi et le Zenit St Petersburg s'est vu refusé par une décision tardive du VAR contre le Real Betis jeudi soir alors qu'ils cherchaient à les atteindre. Plus controversée est la relation de longue date et profondément enracinée de l'UEFA avec Gazprom, dont le parrainage de ses compétitions a été prolongé l'année dernière. L'UEFA a déclaré qu'elle "condamne fermement l'invasion et reste résolue dans sa solidarité avec la communauté du football en Ukraine et se tient prête à tendre la main au peuple ukrainien. Nous traitons cette situation avec le plus grand sérieux et urgence." Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a également condamné la Russie "et de tout type de violence pour résoudre les conflits", et appelé à "une cessation rapide des hostilités et à la paix en Ukraine". Infantino, s'exprimant après une réunion du Conseil de la Fifa, n'a pas été en mesure de clarifier une situation de plus en plus compliquée concernant les barrages de la Coupe du monde le mois prochain auxquels la Russie et l'Ukraine doivent participer. La Pologne doit affronter la Russie à Moscou le 24 Mars et a fait part de ses inquiétudes. Après avoir demandé des informations à la Fifa il y a deux jours, la fédération polonaise a déclaré n'avoir reçu aucune réponse et a lancé Jeudi un appel public aux côtés des fédérations suédoise et tchèque, dont les pays doivent jouer à l'extérieur le 29 Mars pour affronter le vainqueur du match. Les trois pays ont déclaré qu'ils ne se rendraient pas en Russie. "L'escalade militaire que nous observons entraîne de graves conséquences et une sécurité considérablement réduite pour nos équipes nationales de football et nos délégations officielles. Par conséquent, nous attendons de la Fifa et de l'UEFA qu'elles réagissent immédiatement et présentent des solutions alternatives concernant les endroits où ces matches de barrage qui approchent pourraient être joués." Infantino a déclaré que "la Fifa continuerait de surveiller la situation et publierait bientôt des mises à jour." La FA ukrainienne devrait disposer d'un temps pour décider de poursuivre ou non sa campagne de qualification. Le pays doit organiser un barrage de Coupe du monde en Écosse le 24 Mars, les vainqueurs se rendant au Pays de Galles ou en Autriche. Si l'Ukraine se retire, l'Écosse pourrait se voir accorder un laissez-passer, bien qu'il soit entendu que l'option la plus probable serait que la Finlande prenne la place de l'Ukraine. Jeudi, la fédération ukrainienne a pressé la Fifa et l'UEFA de retirer la Russie et ses clubs de toute compétition internationale. Alors que la critique de l'invasion était vive à l'extérieur de la Russie, il y avait aussi une dissidence à l'intérieur du pays. Plus particulièrement, sur Instagram, l'international russe Fedor Smolov a publié une image carrée noire avec la légende "Pas de guerre !!!" Les conséquences de l'invasion se sont fait sentir davantage dans le sport. Quelques jours après avoir traité un autre scandale de dopage russe, le CIO a confirmé que la Russie avait enfreint "la trêve olympique" convenue entre les nations qui concourent pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Rugby Europe a reporté un match entre la Russie et la Géorgie prévu pour la fin de ce mois, et la Fina, l'instance dirigeante de la natation, et la FIVB en volley-ball ont déclaré qu'elles "surveillaient la situation" avant les championnats du monde en Russie plus tard cette année. Sebastian Vettel a appelé la Formule 1 à abandonner la course prévue cette saison en Russie. Traduction alex_j via The Guardian.
  4. L'UEFA est prête à abandonner Saint-Pétersbourg comme lieu de la finale de la Ligue des champions de cette année. Cependant, elle n'a pas encore pris de décision, alors que la crise militaire en Ukraine s'aggrave. La finale de la compétition la plus prestigieuse d'Europe doit se jouer dans la deuxième plus grande ville de Russie le 28 mai. Mais l'UEFA subit une pression pour changer de lieu après que Vladimir Poutine a annoncé sa décision d'envoyer des troupes dans l'est du Donbass, en Ukraine. Des responsables, dont Alexander Ceferin, étaient en discussion sur le lieu du match Mardi. La finale de la Ligue des champions a été déplacée, à cause du Covid, au cours des deux dernières saisons. "L'UEFA surveille constamment et de près la situation et toute décision serait prise en temps voulu si nécessaire. L'UEFA n'a pas d'autres commentaires à faire pour le moment." Toute décision est susceptible de suivre une direction politique à l'intérieur de l'Europe. Ceferin a noué des liens étroits au sein de l'UE lors de la récente affaire de la Super League européenne et d'un mouvement commun vers un «modèle sportif européen» de gouvernance. Mardi, l'UE et les États membres ont commencé à détailler les réponses aux annonces de la Russie, l'acte le plus important étant une décision du gouvernement allemand de retarder la certification du projet de gazoduc Nordstream 2. Le gouvernement britannique s'est prononcé, exprimant son opposition à la tenue de la finale à Saint-Pétersbourg. Boris Johnson a déclaré qu'il ne devrait y avoir "aucune chance d'organiser des tournois de football dans une Russie qui envahit des pays souverains." Un porte-parole du gouvernement a renforcé ce point de vue en déclarant: "Nous avons de sérieuses inquiétudes concernant l'accueil d'événements sportifs internationaux en Russie, comme la finale de la Ligue des champions, et nous en discuterons avec les instances dirigeantes compétentes. Nous ne permettrons pas au président Poutine d'exploiter les événements sportifs et culturels sur la scène mondiale pour légitimer sa nouvelle invasion illégale de l'Ukraine.'' Bien que les clubs russes ne soient pas un acteur important sur le terrain, avec seulement le Zenit Saint-Pétersbourg et le Spartak Moscou restant en compétition européenne cette saison, le poids financier du pays est important. La compagnie gazière russe Gazprom est au cœur du football européen et a des accords commerciaux de longue date avec l'UEFA. L'été dernier, il a annoncé une extension de son accord de parrainage avec l'UEFA pour inclure le Championnat d'Europe ainsi que les Ligues des champions et l'Europa League. Il détient les droits de dénomination du stade dans lequel la finale doit se jouer, la Gazprom Arena, et Nordstream 2 est détenu à 100% par Gazprom. Pendant ce temps, l'association polonaise de football a déclaré qu'elle avait été en contact avec la Fifa pour "clarifier de toute urgence les problèmes" autour du match de qualification pour la Coupe du monde qu'ils doivent jouer à Moscou le mois prochain. La Pologne a été tirée au sort contre la Russie en demi-finale des barrages de la Coupe du monde, un match unique qui a donné à la Russie l'avantage à domicile en tant que tête de série. Dans un communiqué, la Fédération polonaise de football a exprimé des doutes sur la sécurité du match à Moscou, en raison de "menaces potentielles liées à la situation actuelle" et de sa responsabilité "d'offrir aux footballeurs polonais des conditions optimales de préparation et de performances lors des matches internationaux". La Pologne a déclaré que ses inquiétudes s'étendaient à la sécurité de celui qui affronterait la Russie lors de la finale des barrages, en cas de victoire de la Russie, à savoir la Suède ou la République tchèque. En bref : c'est la mouise ! Très belle traduction alex_j via The Guardian
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...