Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gazzeta dello sport'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Le Corriere dello sport explique que Steven Zhang devra vendre l'Inter pour payer la dette contractée à Oaktree et Fabio Ravezzani critique Zhang pour sa gestion légère de ses relations. Selon le Corriere dello sport, avec China Commercial Bank (Asia) (CCBA) s'enquérant des affaires de Steven Zhang aux États-Unis, il subsiste de gros points d'interrogation autour du prêt qui arrive à échéance en 2024. Des articles publiés dans le derniers jours expliquent que CCBA enquête sur les transactions de Zhang afin de mettre en lumière d'éventuels actifs détenus pouvant être utilisés pour rembourser les dettes impayées de notre président. Ainsi, CCBA enquête auprès des institutions financières américaines avec lesquelles le président Nerazzurri a des relations. Oaktree Capital qui a accordé un prêt de 275 M€ au Suning en 2021 et Goldman Sachs qui a travaillé avec le Suning pour rechercher des acheteurs potentiels pour les Nerazzurri sont visés. L'objectif de CCBA est de découvrir des actifs potentiels de Zhang qui pourraient être utilisés pour couvrir les dettes impayées contractées au près de CCBA. Cependant, la Gazzetta suggère que le résultat de leur recherche pourrait causer des problèmes à la gestion de l'Inter par Zhang et le Suning. Les problèmes juridiques rencontrés par Steven Zhang et l'implication d'Oaktree pourraient signifier que Suning aura beaucoup plus de mal à négocier un refinancement du prêt du fonds américain qui arrive à échéance en 2024. Considérant que les termes du prêt verraient le contrôle de l'Inter passer du Suning à Oaktree en cas de non-paiement à la date d'échéance, cela pourrait être très important si nos propriétaires ne sont pas en mesure de négocier le refinancement du prêt. En effet, selon le Corriere dello sport, l'histoire actuelle découle d'un prêt obtenu en 2020 par la société Great Matrix détenue par Zhang pour le refinancement d'une dette contractée en 2019 pour acheter 65% d'une chaîne de magasins en Chine. En 2021, le non-paiement d'une partie du prêt a déclenché une chaîne de défaillances. Suning.com s'est retrouvé insolvable pour 1,7 milliard de dollars et deux autres sociétés liées, Suning Appliance et Suning Zhiye Group, sont en défaut de paiement. De plus, la responsabilité civile de Zhang Jindong qui a perdu à cette occasion le contrôle de la société d'exploitation du groupe est engagée. Avec l'enquête de CCBA, comment Zhang pourra-t-il refinancer la dette envers Oaktree avant l'échéance en 2024 s'il ne parvient pas à vendre l'Inter ? Sur Tweeter, Fabio Ravezzani a fait valoir que Steven Zhang s'est montré beaucoup trop léger avec les dettes dans ses relations commerciales et que cela le rattrapera. "Zhang a l'habitude d'être très heureux de vivre avec des dettes absurdes. C'est vrai pour ses relations avec la Chine, et c'est vrai à l'Inter. Cette philosophie ne peut pas durer éternellement. Il faut dire que cela n'affecterait probablement pas beaucoup le club, car s'il le rattrape, cela se traduira simplement par le fait qu'il passera entre les mains de différents propriétaires sans problème." Traduction alex_j via Sempreinter et FCInterNews.
  2. Voici les dernières nouvelles concernant le dossier Milan Skriniar: Selon Gazzetta.it, les Nerazzurri auraient pour objectif d'encaisser 15 - 20 M€ pour le joueur de 27 ans afin qu'ils ne se retrouvent pas obligés de vendre un top joueur avant fin Juin. Étant donné que le contrat actuel de Skriniar expire fin Juin et que le Slovaque n'a pas l'intention de le prolonger, l'Inter est très consciente de la probabilité qu'elle puisse le perdre lors d'un transfert gratuit l'été prochain. Une autre possibilité pour les Nerazzurri serait de vendre Skriniar lors du mercato en cours. Ce faisant, le club pourrait encaisser de l'argent pour un joueur dont la valeur marchande est élevée, même en dépit du fait qu'il n'est sous contrat que jusqu'à la fin de la saison. Ce serait important compte tenu des objectifs financiers ambitieux de l'Inter qui continuent de générer un bénéfice de transfert net important avant la fin de l'exercice en cours à la fin du mois de Juin. Pourtant, selon l'Equipe, le défenseur central annoncé avec insistance au PSG, le Slovaque ne devrait pas le rejoindre. Avec une enveloppe estimée à 10 - 15 M€, Paris ne peut pas satisfaire l'Inter. Face à cette situation, Paris devrait tranquillement attendre la fin de saison pour signer Skriniar en tant que joueur libre. Enfin, pour La Repubblica, le départ de Skriniar risque désormais de devenir une farce après l'interview donnée par son agent. Roberto Sistici a accordé une interview dans laquelle il a confirmé que le joueur de 27 ans n'avait pas l'intention de prolonger son contrat et était en pourparlers avec le Paris Saint-Germain et d'autres clubs. L'interview a été publiée alors que les Nerazzurri étaient sur le terrain, et ironie de l'histoire, l'ancien défenseur de la Sampdoria s'est fait expulser en 15 minutes pour deux cartons jaunes inutiles. La décision de Sistici d'éventer les négociations contractuelles avec l'Inter et de tenter d'expliquer les raisons pour lesquelles le joueur a décidé de partir au milieu d'un match a fini par porter un double coup à l'équipe. En effet, cela coule le départ de Skriniar du club d'une part et cela donne une saveur spéciale à son expulsion qui a condamné l'équipe à une défaite extrêmement dommageable en Serie A d'autre part. Pour La Repubblica, il ne fait aucun doute qu'à partir de maintenant, la situation risque de dégénérer en farce si les choses continuent dans le sens où elles vont. Traduction alex_j via Sempreinter et l'Equipe.
  3. Gianluca Di Marzio en est sûr, l'aventure d' Antonio Conte à Tottenham se terminera cette saison. La Gazzeta parle d'un retour possible à la Juventus. Gianluca Di Marzio parle de certitudes, et ce en partie parce que le contrat de Conte est sur le point d'expirer. A cela s'ajoute le fait qu'il n'arrête pas de dire qu'il partira ainsi qu'il semble que le club ne lui ait pas proposé de renouvellement. Ses mots à Skysport. "Lui et Levy ne sont pas faits l'un pour l'autre. Le président n'aime pas tous les coups qui viennent de l'entraîneur et il veut un club où l'on peut gagner, ne pas pouvoir concourir à certains niveaux. De plus, il n'y a plus le sentiment qui est né, vu qu'il n'y a pas de couverture de Paratici. On va donc aller vers un divorce. Je ne sais pas encore où il va s'entraîner et peut-être y réfléchira-t-il avant de retourner s'entraîner à l'étranger vu ce qui a été dit." Selon la Gazzetta dello Sport, la Juventus envisage une approche pour Antonio Conte, alors qu'elle s'interroge sur l'avenir du titulaire Massimiliano Allegri. En effet, les Bianconeri seraient prêts à apporter de gros changements après avoir été frappés d'une déduction de 15 points à la suite d'une enquête sur la fraude de gains en capital. Cela pourrait affecter Allegri. L'avenir de l'ancien tacticien du Milan au stade Allianz étant incertain, il est suggéré que le club turinois pourrait revenir à Conte pour reconstruire le club, après l'avoir fait il y a dix ans lorsqu'il les dirigeait aux trois premiers des neuf titres de champion consécutifs. Moralité: tout n'est qu'éternel recommencement... et on rigole bien en attendant. Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  4. La Gazzetta dello Sport revient sur le triste après-match entre la Fiorentina vs Inter où les membres VIP florentins ont cru qu'ils étaient à la Coupe du Monde et ne se sont pas illustré par leur intelligence ni leur comportement. La Gazzetta revient sur les insultes proférées à l’encontre des officiels de l'Inter. "Les évènements de Fiorentina-Inter ne se sont pas arrêtés au coup de sifflet final. En effet, juste après, un nouveau match commençait et bien moins spectaculaire et beau que celui vu sur le terrain. Un match caractérisé par des insultes que Joe Barone et d'autres 'VIP' auraient adressées aux cadres Nerazzurri. En effet, 'Mafiosi' a été le mot entendu à plusieurs reprises et distinctement par Zhang, Marotta et Ausilio alors qu'ils quittaient la tribune VIP. Cependant, d'après le communiqué officiel de la Viola, ils demandent des excuses à l'Inter et à la Digos d’identifier les agresseurs du supporter interiste frappé d'un coup de poing tout en criant 'jette-le par terre'". La Gazzetta a ensuite commenté la position officielle de l'Inter. "Le président Zhang a été abasourdi par les insultes et les menaces qu'il a reçues lorsque, escorté par les hommes de sécurité du club, il a quitté les tribunes. Des dizaines lui ont crié dessus pour des délits de toutes sortes. Il a vécu en Italie pendant 6 ans et a étudié aux États-Unis, mais pour lui et comme d’autres, ce sont des scènes inconcevables. Dans le passé à Florence, cette triste scène était déjà arrivée à Adriano Galliani, lui aussi frappé d'une pièce de monnaie à la tête, à Andrea Agnelli, Pavel Nedved, Gian Piero Gasperini, Carlo Ancelotti et Luciano Spalletti." La Gazzetta explique qu’il ne s’est rien passé dans les vestiaires.. "Les infractions près du balcon de Franchi n'ont pas eu de suite dans le vestiaire car la porte de la salle des Nerazzurri est restée fermée. Barone a erré dans la zone et la tension était palpable (le parquet fédéral a-t-il noté quelque chose?). Mais il n'y a pas eu de nouvelle confrontation avec Marotta qui, en raison des connaissances au sein de la Lega, était sa cible principale. Pendant ce temps, la Fiorentina demande des excuses qui ne viendront pas car l'Inter se concentre uniquement sur le match de mercredi en Champions League. Quant à la vidéo de l'attaque contre le fan des Nerazzurri, la Digos a acquis les images et procède aujourd'hui à l'identification des personnes impliquées." Pour des détails, Stefano Agresti, journaliste, a commenté à La Gazzetta dello Sport ce qui s'est passé au Franchi samedi soir. "Le stade de la Fiorentina devient un cas. En effet, la tribune de ce stade, c'est là que depuis des années maintenant des incidents graves voire pire se sont produits. Des insultes continues aux entraîneurs adverses et aux managers des autres équipes, assis parmi la foule, menaces pour les supporters rivaux. Juste pour donner une dimension de ce qui se passe : ces pseudo-fans ont non seulement fait perdre patience aux chaleureux Spalletti et Gasperini, mais aussi au flegmatique Ancelotti. Presque un record." "Quand il s'agit d'applaudir pour condamner l’autre, tout le monde s'en sort dans les curvae car c'est plus facile. En réalité, à Florence, les pires épisodes se produisent presque toujours dans la tribune garnie par ceux qui peuvent s'offrir les billets les plus chers chers. Et la situation s'est aggravée depuis que le club est aux mains de Commisso qui ne fait rien pour apaiser les esprits autour de lui. Au contraire. Même si cela ternit l'image d'une ville sérieuse et belle, berceau et modèle de civilisation." "L'ennui, c'est que Commisso ne semble pas se rendre compte de l’absurdité de certaines positions. Un exemple. A Bergame, le 2 octobre, les fans ont offensé Commisso pour ses origines calabraises. Un épisode à condamner, bien sûr. Mais pour lequel le DG Barone a même invoqué l'intervention du gouvernement. Oui ! Le gouvernement ! Et pourquoi la même idée brillante n'a-t-elle pas été proposée lorsque, le 28 août, la Fiorentina a été condamnée à une amende pour des chants anti-sud contre les Napolitains ? En bref, insulte bien tant que tu ne le fais pas contre Commisso." Pour terminer, Maurizio Auriemma, questeur de Florence, est revenu sur l'attentat subi par un supporter de l'Inter dans la tribune. Selon ce qui a été appris, l’agresseur identifié est un homme âgé de 56 ans. "Un match de football ne peut être le prétexte pour calmer ses propres tensions et pulsions au sein même du stade. Samedi soir, le personnel est intervenu promptement. L'auteur de ce geste a été identifié et sera dénoncé et visé par des mesures appropriées. Les mesures répressives ou administratives n'aident pas toujours à résoudre le problème. C'est une question de conscience, de participation. Concernant l’absence de gestes barrière, le problème est résolu. Nous voulons aller vers une participation au stade sans gestes barrière. Cependant, je sais que le nouveau projet de restructuration de Franchi est remis en question avec les instances compétentes, de la municipalité au club, jusqu'à l'autorité de sécurité publique et la Serie A." Autrement dit, cet hurluberlu pourra recommencer. Un mot convient : pathétique ! Traduction alex_j via FCInter1908 et FCInterNews.
  5. Selon la Gazzetta dello Sport, l'Inter pourrait faire une préparation en Arabie Saoudite pendant le Mondial. Une saison très différente des autres peut aussi devenir une opportunité pour l'Inter. La Coupe du monde, qui arrivera dans quelques semaines, donnera aux clubs l'occasion de s'organiser pour mieux affronter cette longue pause pour repartir de plus belle. Les Nerazzurri ont en tête une tournée dans un endroit avec un climat moins rigoureux pour une préparation en vue de la reprise qui s'annonce chargée. Sur le cahier, il y aurait Malaga et Malte selon la Gazzetta dello Sport. Cependant, ces dernières heures, l'hypothèse de l'Arabie saoudite avancerait également. Beaucoup dépendra aussi de l'offre économique. En fait, la Gazzetta écrit qu'"il n'y a toujours pas d'offre clair et nette. Il y a des contacts entre les organisateurs locaux et le club. Le 'forfait' inclurait, en plus d'une préparation dans des installations à la pointe du progrès, un ou deux matchs amicaux ainsi qu'un séjour d'une dizaine de jours. Clairement, Inzaghi et son staff sont d'accord avec la tournée et le climat en Arabie Saoudite serait le bon. Ce sera une sorte de mission pour… s'acclimater en vue du derby qui vaudra le premier trophée de la saison ?". Plus tard, Marco Barzaghi, journaliste de Mediaset, confirme, via Twitter, que le deal est en cours de finalisation, "L'Inter en tournée en Arabie Saoudite du 5 au 11 décembre pendant le Mondial, accord en cours de finalisation." Traduction alex_j via FCInter1908.
  6. Javier Zanetti, qui a intercepté lors de l'événement à Alaia Bay à Sion, a parlé à Gazzetta.it. Lors de cet évènement, la collaboration entre Inter et Bradley surfboards a été présentée. Cette collaboration se focalise sur la création de planches de surf exclusives. À quel point est-ce important pour vous d'avoir des sportifs qui portent nos couleurs ? Nous pensons à Valentino Rossi et Leonardo Fioravanti. "C'est un partenariat qui donne beaucoup d'émotions, c'est un nouveau sport qui nous rejoint et c'est très important. C'est un témoignage que l'Inter veut progresser très haut. Nous avons beaucoup d'athlètes d'autres sports qui portent nos couleurs et ce partout dans le monde. C'est une chose importante car ils peuvent aussi transmettre les valeurs de notre club dans le monde." Lautaro a atteint Milito en terme de buts en Serie A. Maintenant, il semble être de plus en plus un leader de cette Inter. "Mon impression est qu'il a eu une croissance remarquable, chaque année il a beaucoup grandi. Aujourd'hui, il est une référence importante pour notre club et aussi pour l'Argentine. Il a atteint une maturité qui lui permet d'effectuer ce type de performance aussi. J'espère que ça durera de cette manière." Traduction alex_j via FCInterNews.
  7. Calcio e Finanza livrent des détails intéressants concernant Digitalbits. Pour l'instant, il n'y a pas de positions officielles prises par DigitalBits concernant leur sérieux retard de paiements à verser à l'Inter dans le cadre de l'accord de partenariat. La seule version qui a fuité est apparue sur le groupe Telegram de la plateforme de crypto-monnaie. Telegram est le seul canal où il est possible de demander ou recevoir des informations. "Ce ne sont que des rumeurs, le logo est toujours sur le maillot de l'Inter. Il n'y a aucun problème avec tout partenariat, il suffit de répandre des rumeurs ici," a déclaré un administrateur représentant de Digitalbits qui a été rapporté par Calcio e Finanza. "Zytara est le sponsor, DigitalBits est la marque," a ajouté un autre. Une situation pour le moins nébuleuse, à tel point que notre club a décidé de passer au choc frontal en se déclarant prêt à boucler le partenariat fin Octobre. Cela fait suite au non-paiement de la première échéance de la saison 2022-2023 en ce qui concerne le sponsoring du maillot. Rappelons que cette année le sponsoring devrait valoir 23 M€, pour ensuite monter à 27 et 30 M€ dans les deux prochaines années. Mais comme le soulignent Calcio e Finanza, la prime de qualification pour la Ligue des champions n'aurait même pas été versée alors que la plateforme n'était qu'un sponsor sur la manche. Mais DigitalBits ferait de ne pas nous prendre pour des guignolos car un 8e en Ligue des champions représente, comme d'habitude, un multiplicateur en termes de marques. La Gazzetta dello Sport souligne qu'"en Janvier, l'Inter aura à la fois un nouveau sponsor principal et une nouvelle marque sur la manche. Et force est de constater que la visibilité européenne ne peut qu'aider, dans ce sens, étant donné que la recherche d'entreprise est toujours en cours." Traduction alex_j via FCInterNews.
  8. La Gazzetta dello Sport nous explique pourquoi un beau jeu ne sert à rien pour le match contre le Barça demain. "Inutile de tenter des transformations improbables de dernière minute, d'envisager la conquête du Camp Nou par le beau jeu et la domination. Demain soir à Barcelone, l'Inter fera bien de disputer un match de résistance, de résilience et de relancer, comme au printemps 2010, lorsque l'entraîneur était José Mourinho et sur le terrain ils s'arrachaient pour se qualifier pour la finale à Madrid. Chaque club a son âme, son style, sa philosophie et l'esprit de l'Inter est plus voué au pragmatisme qu'à l'esthétique." Ainsi s'ouvre l'article de La Gazzetta dello Sport concernant le déplacement au Camp Nou qui attendra l'Inter. Les Nerazzurri retrouveront une ambiance de feu et de colère après le match aller. La Gazzetta continue comme suit. "Pour simplifier: le Barça y mettra la tête et le cœur. Les espaces à combler et resserrer ne manqueront pas et dans son vaste champs, le Camp Nou se prête bien aux contres. Il faudra donc attendre la bonne vague et la surfer jusqu'au bout. Une victoire ouvrirait à coup sûr les portes du second tour; un nul laisserait de grandes possibilités (à condition que l'Inter batte Plzen). Inter soit toi-même, sans avoir honte! Un fil conducteur avec l'épopée de 2010 pourrait être André Onana, camerounais comme Samuel Eto'o, l'un des hommes clés de cette soirée d'Avril 2010." "Eto'o s'est totalement immergé dans et pour la cause, au point de se sacrifier avec conviction dans le rôle d'arrière latéral, compte tenu de l'infériorité numérique causée par l'expulsion de Thiago Motta pour un contact avec Busquets. Onana devra garantir et effectuer des interventions ordinaires et ces deux-trois exploits qui sont inévitables dans des nuits comme celle-ci. S'il réussit, ce sera de nouveau le Camp Cameroun comme en 2010." Traduction alex_j via FCInter1908.
  9. Une grande nouvelle sera présentée ce Mercredi lors du conseil d'administration de l'Inter : Zhang prépare une augmentation de capital de 100 M€ au moins. Une grande nouvelle sera présentée ce Mercredi lors du conseil d'administration de l'Inter. C'est ce qu'a annoncé La Gazzetta dello Sport qui anticipe dans lson édition en ligne : "Le Suning a déjà donné sa volonté d'injecter de nouvelles liquidités dans les caisses du club pour couvrir les pertes du dernier budget, au moins 120 M€, avec un chiffre dépassant les 100 M€. Un soutien qui n'est pas tenu pour acquis mais restant très nécessaire et providentiel pour la sérénité du club et de ses supporters." D'où vient l'argent ? La volonté est claire : maintenir l'Inter au sommet du football italien et européen, ainsi que renforcer l'impact de la marque dans le monde entier. "Un geste fort, qui souligne la volonté du groupe asiatique de continuer à investir dans l'Inter pour obtenir d'importants résultats sportifs et économiques. En 2021, le Suning avait accordé un prêt d'actionnaire de 75 M€, versant une partie des 275 M€ empruntés à Oaktree dans les caisses de l'Inter sous la forme d'un prêt via Great Horizon, la filiale du Suning. Grâce à cette décision, le Suning a pu garantir les liquidités nécessaires au club pour régler les coûts en attente pour la saison 2020-2021 et faire face aux coûts de la nouvelle saison." "L'augmentation qui sera annoncée aujourd'hui aura plus ou moins la même mission. Il est probable que la somme qui sera garantie fera toujours partie de ce fameux prêt Oaktree : la partie non allouée en 2021 est utilisable aujourd'hui, afin de donner plus de solidité aux finances de l'Inter. La nouvelle augmentation de capital devrait dépasser les 100 M€ confirmant un effort plus important que l'an dernier." La stratégie "Par conséquent, un message fort et clair arrivera du conseil d'administration à tous. Le soutien des propriétaires en ce moment particulièrement délicat est un double signal fort pour le monde Nerazzurro. La famille Zhang n'a pas l'intention de se désengager mais continue de travailler pour donner une continuité à la croissance du club dans tous les secteurs. Un geste qui servira sans doute aussi à faire taire les nombreuses rumeurs qui se courent depuis des mois qui voient Steven Zhang chercher de nouveaux membres ou même prêt à vendre le club." "Cependant, les deux hypothèses restent valables mais uniquement selon les conditions de la famille Zhang. Elle a beaucoup investi dans l'Inter au fil des années, dans la gestion sportive et au-delà. Et pour cela vous ne pourrez évaluer une vente qu'à des conditions avantageuses. Avec l'augmentation de capital qui sera annoncée aujourd'hui, le Suning renforce son engagement et sa position à la tête du club." Traduction alex_j via FCInter1908.
  10. L'Inter et la Juventus risqueraient tous deux de graves problèmes financiers si elles ne parvenaient pas à se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions la saison prochaine. C'est ce qu'affirme un article publié dans la Gazzetta dello Sport qui note que les deux clubs pourraient perdre environ 80 M€ s'ils ne changent pas de braquet et n'assurent pas une place dans le top quatre d'ici la fin de la campagne. Les Nerazzurri et les Bianconeri ont déjà vu leurs espoirs d'atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions cette saison en péril, la première gagnant et perdant l'un de ses deux premiers matches tandis que la second perdant les deux. À défaut d'atteindre les huitièmes de finale, les deux équipes perdraient 20 M€ de revenus de l'UEFA, ainsi que toute manne supplémentaire provenant des revenus de diffusion et des recettes de billetterie pour les matches. Ce ne serait rien comparé aux effets de manquer la qualification pour la Champions si l'une ou l'autre ne finissait pas dans le top quatre de la Serie A, car la Gazzetta estime que le montant total perdu serait d'environ 80 M€. Traduction alex_j via sempreinter.
  11. L'ancien milieu de terrain de l'AC Milan et de Napoli, Roberto Donadoni, estime que ce seront l'Inter et Milan qui s'affronteront à nouveau en tête du classement de la Serie A au cours de la saison à venir. S'adressant dans une interview au journal milanais Gazzetta Dello Sport (apparu le 3 Août, ndlr), Donadoni a suggéré que les deux clubs milanais seraient les deux équipes capables de poursuivre sur leur lancée de la saison dernière. La dernière fois, ce sont les Rossoneri qui ont remporté le Scudetto durant la dernière journée avec deux points de plus que les Nerazzurri, tandis que le Napoli et la Juventus avaient quelques points de retard. Cela signifiera que les deux sont naturellement considérés comme parmi les prétendants au titre cette fois-ci, bien que beaucoup aient indiqué que les renforts enregistrés par les Bianconeri faisaient d’eux des favoris potentiels pour le titre. Roberto Donadoni vs Pierluigi Orlandini - Serie A 94/95 Pour Donadoni, les qualités montrées par l'Inter et l'AC Milan la saison dernière font d’eux les favoris communs. "Ce sont, pour le moment, les deux équipes les plus préparées et les plus organisées" a-t-il soutenu. "Les autres équipes semblent encore avoir des problèmes à résoudre", a-t-il poursuivi. "La Juve, par exemple, après avoir dominé pendant tant d'années, a rencontré des problèmes et essaie toujours de trouver le bon équilibre." Selon vous, quelles sont les équipes qui se battront pour le Top 3 cette saison? ®Interkhero - Internazionale.fr via sempreinter.com
  12. "L’Inter travaille au retour de Lukaku en profitant de la situation de Chelsea" - C'est ce qu'annonce Marca, le célèbre quotidien espagnol qui entrevoit les prémices de ce qui pourrait s'avérer être un retournement de veste historique dans l'Histoire récente du Calcio: "C’est des heures creuses pour Chelsea. Le club londonien a vu le gouvernement britannique geler les avoirs de son Président et Propriétaire, Roman Abramovich. En conséquence, le club se voit limité dans divers domaines tels que les recrutements, les renouvellements et même la vente de billets." "Ces sanctions ont également ralenti le processus de vente du club annoncé par Abramovich lui-même il y a quelques semaines. Un scénario plein d’incertitude voit le jour, dont dont certaines institutions externes tenteront de 'profiter', comme c’est le cas de l’Inter Milan: Le club transalpin a les sourcils serrés pour faire revenir Romelu Lukaku la saison prochaine. En effet, l’attaquant belge, a laissé une marque importante dans l’équipe de Serie A, avant de retourner à Chelsea l’été dernier contre 115 millions d’euros, mais la réalité démontre qu'il n'est pas parvenu à s’adapter à l’équipe et à son entraîneur, Thomas Tuchel." "Tant et si bien que même l’attaquant lui-même a fini par reconnaître à la fin de l’année qu’il aimerait revenir à l’Inter à peine quatre mois après son départ: "Ça n’aurait pas dû se passer comme ça, et je suis désolé pour les Tifosi. Ce n’était pas le moment. J’ai l’Inter dans mon cœur et j’espère y rejouer. Je veux du fond du cœur retourner à l’Inter. Je ne veux pas le faire à la fin de ma carrière, mais quand il m'est encore possible de jouer au plus haut niveau", ont été ses mots." "Cela a conduit l'entraîneur allemand à le mettre à l’écart de la convocation d’un match contre Liverpool au mois de janvier, mais il a reconnu plus tard que l’international pour la Belgique a demandé pardon à ses collègues et à l’équipe technique pour ses paroles." Les conditions à remplir pour retour Pour que tout cela porte ses fruits, trois conditions doivent être remplies en même temps pour que Lukaku revienne Chez les Nerazzurri, selon la Gazzeta dello Sport. La première : Abramovich doit vendre Chelsea "Tant pour des raisons techniques liées au blocus imposé au club que pour la mentalité de Marina Granovskaia, qui n’accepterait jamais une vente low cost, après avoir acquis le joueur en août dernier pour 115 millions d’euros." La deuxième condition nécessaire : La modalité de l’opération doit être un prêt "Les raisons en sont évidentes : le club de Zhang n’est pas en mesure de faire un investissement coûteux comme celui du rachat de Lukaku, d’autant plus qu’il est âgé 29 ans." Troisième condition : La réduction du salaire Aujourd’hui, Big Rom gagne 12,5 millions d’euros à Chelsea. Pour retourner à Milan, il devrait baisser considérablement son salaire, en acceptant de regagner plus ou moins ce qu’il gagnait à Milan avant de s’envoler pour Londres, soit 7,5 millions de plus de bonus. Selon le quotidien italien, à l'Inter, il se dit que Lukaku serait fou de revenir au club. Toutefois, celui-ci, via son entourage, a clairement fait savoir que l’aspect économique ne serait jamais un problème pour confirmer son retour. Pensez-vous réellement que Big Rom pourrait s'intégrer dans l'équipe de Simone Inzaghi (s'il est toujours en poste), si l'opération venait à se concrétiser ? Pardonneriez-vous au numéro 9 des Blues sa fuite estivale ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr via Reverso
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...