Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giacomo raspadori'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

14 résultats trouvés

  1. Giacomo Raspadori, Alessio Dionisi, et Giovanni Carnevali se sont livrés à TMW à quelques jours de la réception décisive du Milan Ac sur leurs terres Giacomo à TMW Le Milan se présente à présent avec une partie décisive pour le Scudetto... "Nous devons penser qu’elle est décisive pour nous, nous voulons terminer à la dixième place et nous irons sur le terrain avec le solide sérieux qui nous caractérise depuis toujours." Vous l’aviez remporté au match aller... "Nous sommes conscients que nous pouvons faire de belles choses, pour nous, les jeunes, c’est important de se confronter aux meilleurs." Que feriez-vous en cas de but décisif face au Milan ? "Rien de particulier, comme tous mes buts, ce serait une émotion très grande: Pour nous les attaquants, les buts sont notre essence vitale." Vous sentez-vous prêt pour le grand saut vers un Big ? "Je ne pense pas qu’il soit opportun d’en parler actuellement, nous avons encore un match à jouer, je veux faire ce dernier effort, ensuite nous verrons ce qu’il en sera de mon futur au bon moment." Depuis petit vous supportez l’Inter, est-ce que cela vous motivera encore plus ? "Je ne pense pas que j’en ai besoin, je suis toujours motivé, à tout instant. Cela ne dépend pas de qui j’affronte, j’apporte une juste importance à toutes les rencontres." Qui mérite de remporter le Scudetto ? "C’est la dernière journée qui le révèlera, je dirais, celui qui l’aura mérité, ce sont deux très grandes équipes qui ont réalisé un excellent parcours." Alessio Dionisi à TMW A quel match faut-il se préparer ? "J’avais hâte de vivre cette semaine, je ne pouvais pas rêver mieux que de terminer face à une équipe qui aura tant à jouer. Nous lui ferons face de la meilleure des façons possible et avec enthousiasme. Nous aimerions finir la saison positivement, même si nous savons qu’il s’agira d’un match compliqué." Que vous enseigne la victoire sur l’Inter à Milan ? "Rien, dans le football mon passé fait partie de la préhistoire. Peu importe ce que nous sommes parvenu à faire par le passé, nous espérons que tous se rappelleront ce que nous ferons dimanche." Vingt ans après, est-ce que l’Inter peut inverser l'Histoire en respect au 5 mai ? "Je me limite à parler de Sassuolo, je ne fais aucune faveur à aucune équipe." Giovanni Carnevali à Tmw Le Milan joue le Scudetto face à Sassuolo, à quelle semaine vous préparez-vous ? "Je ne rate jamais rien, dès que nous en aurons terminé avec ce match important de dimanche, il y aura ensuite la finale de la Primavera. Il y a une grande attente pour le match contre l'AC Milan, nous avons eu une demande folle pour les billets, nous avons vendu tous les billets et ce sera une grande fête du football. Milan a son propre objectif, nous avons le nôtre : Le match sera joué avec un grand professionnalisme afin d'obtenir le meilleur résultat." Au Corriere Della Sera sur Gianluca Scamacca... "Peu de joueurs présente ses caractéristiques, il est très prometteur : Il plait aux Nerazzurri comme à d’autres, mais le Calcio ne traverse actuellement pas une période de prospérité économique. J’aimerai bien qu’il reste en Serie A car cela donnerait plus de valeur pour la Nazionale, mais je pense plus qu’il fera l’objet d’um Mercato à l’étranger." Y a plus qu’à espérer…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Nous avons le plaisir de vous proposer une analyse condensée de plusieurs journaux qui font état d’une situation inédite et Historique, en Serie A Une première pour la Repubblica "2 points pour les trois premières équipes, tel est le maigre butin conquis lors de la 26ème journée de championnat récolté par le Milan, l’Inter et le Napoli: Nous sommes très loin d’assister à un rendement de premiers de classe. Pour la première fois depuis la saison 2010/2011, saison où Massimiliano Allegri était sur le banc du Milan Ac, aucun entraîneur en cours n’a jamais remporté le Scudetto." "Entre Stefano Pioli, Simone Inzaghi et Luciano Spalletti, le seul à être parvenu à réaliser une saison Da Scudetto en terme de points, c’est bel et bien le dernier…sans y parvenir : Lors de la saison 2016/2017, sa Roma composée entre autre d’Alisson et Salah était parvenu à récolter 87 points, pour se retrouver derrière la Juve. La meilleure saison de Simone Inzaghi remonte à la saison 2019/2020, avec 78 points au compteur. Stefano Pioli en a engrangé un de plus la saison dernière, en terminant à la seconde place, à 12 points de l’Inter. Lorsque l’on regarde la parcours global des trois entraîneurs en Serie A, Stefano Pioli propose une moyenne de 1,50 points par match, contre 1,73 pour Spalletti et 1,85 pour Simone Inzaghi. "Le gagnant sera celui qui, par rapport à son propre rythme historique, sera capable d'accélérer vers la ligne d'arrivée. Tous les trois dirigent des équipes qui, en théorie, le permettraient. Et tout dépendra en grande partie de la motivation. Beaucoup de choses peuvent également dépendre du calendrier. Milan et Naples devront se rencontrer au Maradona le 6 mars. Des cinq premiers au classement, les Rossoneri devront faire face à l’Atalanta à San Siro et aux Azzurri à l’extérieur. L’Inter, elle, est attendue par la Juventus à Turin." "Ce championnat a démontré jusqu’à maintenant que n’importe qui peut perdre ou gagner face à n’importe qui…Une équipe parviendra-t ’elle à passer l’accélérateur ?" Gardiens, mode d’emploi Comme l’écrit le quotidien Liberi, le Scudetto passera également par les prestations des portiers des trois équipes, portiers pour qui cette 26ème journée de championnat a été catastrophique "La glorieuse 26ème journée a ravivé le feu des "petits" aux dépens des "grands" qui les ont abordé, peut-être, d’une façon trop présomptueuses, ce qui a eu comme conséquence un rebattement des cartes et la mise à nu de la variable du "Gardien de but". La journée qui s’est à peine terminée à mis en évidence une série de Fails à en tomber par terre." "Mike Maignan a fait rire les supporters milanais en décidant de s’envoler à Salerne, ce qui a ouvert la porte au retourné acrobatique de Bonazzoli lors de l’égalisation. La panthère française de 26 ans s'est vu attribuer le surnom de SuperMike: Il peut tout de même être aussi spectaculaire qu'efficace entre les poteaux, comme le prouve sa passe décisive à destination de Leao face à la Sampdoria. Toutefois, il présente encore de sérieuses lacunes dans son jeu aérien." "Pour Handanovic, âgé de 37 ans, à plusieurs reprises durant ses dernières années, il a fait s’égosiller les tifosi de l'Inter pour son inexplicable capacité à tenir le coup. Nous devrions dire sa capacité à rester figé sur place plutôt, certains l’on rebaptisé Poseman, en lui attribuant même le superpouvoir de dévier les ballons avec un regard laser. Il ne serait jamais arrivé à temps de toute façon, et il n’y est d’ailleurs pas parvenu dimanche dernier face à Sassuolo, lorsque le tir de pestiféré de Raspadori lui est passé sous les jambes, ouvrant la voie à l'effondrement de l'Inter, qui rêvait de reprendre seul la tête du classement." "Le moment magique des gardiens "Da Scudetto" a trouvé son épilogue lorsque Ospina a été surpris par le tir de Pereiro sur l’ouverture du score de Cagliari. Par la suite, le gardien colombien de Naples a sauvé les siens à trois reprises, mais sa situation présente un sentiment similaire d’incertitude que celui dont est atteint Samir Handanovic : Quelle est le vrai visage des deux gardiens ?" Pour Tancredi Palmeri, intervenu sur TuttoMercatoWeb, les trois grands se tirent vers le bas "L’Inter, le Milan et Naples se sont tirés mutuellement vers le bas. Chacun a un problème qui lui pèse : L'Inter souffre d'un déclin physiologique à la suite d’un premier tour joué à 1000 à l’heure, le Milan a un problème de mentalité dû à son manque d'habitude de jouer pour des titres et le Napoli a un problème de construction du jeu, vu qu'il souffre peu mais reste souvent bloqué dans la création: Ce sont trois problèmes qui peuvent être résolus, mais Milan a peut-être maintenant développé des anticorps, car les cadeaux faits contre la Spezia et la Salernitana pourraient être les derniers..." Enfin pour le Corriere Della Sera, il s'agira d'un Scudetto remporté au ralenti "Un Scudetto au ralenti: Cela fait dix ans que la première équipe du classement, après 26 matches, n'a pas récolté aussi peu de points. Même à cette époque, le Milan était en tête avec 54, mais la Juve, deuxième avec 52, a fini par remporter le premier de ses neuf championnats consécutifs. Cette saison est historique à certains égards. Celle-ci, au moins, est passionnante : Trois équipes en l'espace de deux points." "Pour retrouver un championnat tout aussi embrouillé, il faut revenir vingt ans en arrière, et à la saison 2001-2002. Nous gardons volontiers cette "incertitude" qui rime toutefois avec modestie par rapport au reste de l'Europe qui compte, car personne ne semble vouloir s'échapper. Une sorte de surplace, rappelant les années d'or du cyclisme sur piste." "Au début de l'année 2022, aucun des prétendants au titre n'a réalisé ou n'est sur le point de réaliser un tour d'honneur. Naples a marqué 15 points en 7 matchs, un de plus que l'AC Milan (14 points), et 7 de plus que l'Inter (8 points) qui, quelques minutes avant la fin du derby, semblait inatteignable et qui s'interroge maintenant sur une crise soudaine mais dangereuse". Assistons-nous vraiment à la saison la plus éclatée de l’Histoire du Calcio ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Comme de coutume, le Corriere Dello Sport ne fait pas dans le détail lorsqu’il s’agit de critiquer l’Inter, l’une de ses victimes préférées : Pour lui, "C’est une crise à tous les niveaux, vu que ce sont eux les Champions d’Italie et que plus rien ne fonctionne, de la défense à l’attaque." Analyse de l’article paru ce jour La défense "Lors des 6 journées qui ont suivi la reprise, l’Inter a déjà encaissé 7 buts, il n’y a que face à l’Atalanta que la cage de Samir Handanovic est restée inviolée. Cela peut très certainement s’expliquer par les erreurs individuelles du gardien slovène, dont la dernière remonte au but de Giacomo Raspadori, mais également par les erreurs de Stefan De Vrij face à la Lazio, la Juve, le Milan et le Napoli." Le Milieu de terrain "La vérité est que Marcelo Brozovic est le seul joueur vraiment fondamental de cette Inter, sans lui, les projecteurs sont complètement éteint. L’Inter est en difficulté en phase défensive et de construction, le milieu de terrain semble le rempart qui présente le moins d’alternatives valide : Stefano Sensi a été prêté à la Sampdoria et il semble qu’il aurait été mieux de le conserver en son sein, tandis que Matias Vecino est à l’infirmerie. Parmi les titulaires, il ne reste donc qu'Arturo Vidal pour qui il est compliqué d’aligner deux rencontres consécutives à haute intensité, Roberto Gagliardini est pénalisé par sa jambe." L’Attaque "Lautaro Martinez est clairement l’emblème d’une attaque qui ne parvient plus à faire mal à l’adversaire : Pour l’argentin, nous en sommes déjà à la 7ème rencontres à sec, pour un seul but (sur penalty) inscrit lors des 11 dernières sorties interiste." "Toutefois, c’est l’Inter dans son intégralité qui n’a pas été à la hauteur lors de ses deux derniers matchs. Car si le Toro est la partie émergée de l'iceberg, même Edin Dzeko ne pourra plus jouer les bombardiers comme il le faisait en début de saison. Le problème pour Simone Inzaghi est qu’il ne dispose pas de réelles alternatives. La contribution dans la zone de but d’Alexis Sanchez, héros de la Super Coupe, reste limitée. Joaquin Correa n'est plus actif depuis pas mal de temps et le nouveau venu Felipe Caicedo est manifestement toujours incapable de jouer même les dernières minutes d'un match." Le Corriere a-t’ il tort ou raison dans son analyse critique de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. L’absence de Marcelo Brozovic s’est extrêmement fait ressentir, ce dimanche, au Stade Giuseppe Meazza. Comme jamais depuis trois saisons, l’Inter ne s’est faite autant dominer à domicile, comme jamais l’absence d’un joueur s’est fait autant ressentir. Une défense catastrophique, une absence de connexion au milieu de terrain et une attaque alignée qui n’a plus inscrit le moindre but en championnat depuis la mi-décembre : Simone Inzaghi, contraint de procéder à un turnover, s’est tiré une balle dans le pied car l’opportunité était très (trop ?) belle de passer devant le Milan tenu en échec à la Salernitana. Si l’Inter s’est incliné suite aux buts inscrit dans la première demi-heure par Raspadori dans un contre assassin à la 8’ et par Gianluca Scamacca, futur Nerazzurro qui ne l’a pas fêté à la 26’, Domenico Berardi a tapé du bois et Milan Skriniar s’est chargé d’éviter la correctionnelle vu l'absence "physique" de Samir Handanovic . De son côté, l’Inter se verra un but de Stefan De Vrij refusé par la VAR suite à un touché d’épaule de Federico Dimarco au début de l’action, à la 95'. Les statistiques pour les Nerazzurri sont éloquentes et une image vaut bien plus qu’un paragraphe L’équipe d’Alessio Dionisi a tout simplement mérité sa victoire et elle y est parvenu avec la manière. Ce mois de février 2022 est tout simplement cauchemardesque avec 3 défaites (Milan, Liverpool, Sassuolo) et un nul (Naples) pour ces 4 derniers matchs. A présent, l’Inter va devoir prouver qu’elle dispose du mental nécessaire pour remporter le Scudetto : Le calendrier lui est favorable et Sassuolo considéré comme l’équipe piège vient d’être joué. Simone Inzaghi va devoir prouver qu’il a l’étoffe d’un Grand à en devenir: Le prochain match de Serie A aura lieu ce vendredi à 21h face au Genoa où il sera grand temps de poser les couilles sur la table : La "seule" bonne nouvelle sera de retrouver sur le terrain, non seulement Marcelo Brozovic, mais également Alessandro Bastoni. Vu ce qu’il a montré : Scamacca mérite-t ’il de porter le maillot Nerazzurro ? Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0-2 Sassuolo Buteur(s): 8' Raspadori, 26' Scamacca Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco; 36 Darmian (46' 2 Dumfries), 5 Gagliardini (46' 9 Dzeko), 23 Barella, 20 Calhanoglu, 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez, 7 Sanchez Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 11 Kolarov, 13 Ranocchia, 22 Vidal, 33 D'Ambrosio, 38 Sangalli, 42 Casadei, 47 Carboni, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Sassuolo: 47 Consigli; 17 Muldur, 5 Ayhan (46' 44 Tressoldi), 21 Chiriches, 77 Kyriakopulos; 16 Frattesi (70' 97 Matheus Henrique), 8 Maxime Lopez; 25 Berardi (89' 13 Peluso), 18 Raspadori, 23 Traoré; 91 Scamacca (70' 92 Defrel) Banc: 24 Satalino, 56 Pegolo, 4 Magnanelli, 6 Rogerio, 7 Oddei, 11 Ciervo, 15 Ceide T1: Alessio Dionisi Arbitre: Francesco Fourneau VAR: Paolo Valeri Avertis): Raspadori (S), Muldur (S), D'Ambrosio (I) Expulsé(s) : / Affluence: 38.324 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Giovanni Carnevali, l’Administrateur-Délégué de Sassuolo, a confirmé à Sky Sport, l’immense intérêt Nerazzurro en regard à Scamacca et Frattesi: "Nous investissons sur les jeunes, nous savons que nous disposons de garçons talentueux tels que Scamacca, Raspadori et Frattesi, ils sont tous jeunes et nous avons reçus des demandes de plusieurs clubs." "Nous savons que tôt ou tard nous devrons les vendre; et nous espérons que les garçons que nous avions recruté deviennent à présent de futurs champions : C’est une stratégie que nous avons adopté depuis plusieurs années et nous en récoltons les fruits. C’est une satisfaction de voir ces gamins faire partie de l’environnement de l’équipe nationale." L‘Inter est-elle sur Scamacca ? "L’Inter a été l’une des premières à le demander, il y avait aussi des demandes de l’étranger pour le recruter immédiatement. Nous avons résisté car nous avions déjà cédé Boga et nous n’avons pas la nécessité de devoir vendre au mois de janvier. L’Inter a été la première a arriver sur Scamacca mais aussi sur Frattesi, les grands clubs doivent savoir se montrer bons dans ce domaine, soit être là avant tous les autres." Pensez-vous à l’arrivée du duo Neroverde ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Auteur d’excellentes prestations récemment, Alexis Sánchez pourrait également revendiquer un poste de titulaire pour défier la Salernitana ce vendredi soir. En effet, sa contribution reste importante pour l’Inter, n’en déplaise au quotidien sportif espagnol Sport .Selon ce dernier, un accord d’échange sur base de prêt aurait vu Alexis Sánchez rejoindre le Barça et Luuk De Jong rejoindre l’Inter : La seule inconnue étant l’avalisation de la négociation de l’entraineur catalan du Fc Barcelone: Xavi Hernandez. Toutefois, selon Il Giorno, l’affaire serait loin d’être faite "Du club Nerazzurro sont arrivés des démentis sur cette incroyable hypothèse du Mercato. L’avenir d’Alexis reste à écrire : Janvier se rapproche et aussi bien l’Inter que le joueur pourraient regarder autour d’eux des destinations différentes que celle des milanais : Le salaire net de sept millions d’euros n’aide pas et c’est pour cette raison qu’un départ sera difficilement envisagé." "La situation pourrait être simplifiée en juin, lorsque Sánchez n’aura plus qu’une année de contrat à honorer ou pas : S’il fait l’objet d’un départ anticipé, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio interviendront sur le mercato, et ils pourraient faire usage du salaire épargné par le chilien : Raspadori, Scamacca, Jović, des profils jeunes sont visé : Pour les obtenir, il faudrait obtenir un prêt ou prévoir un investissement important en attaque, mais il n'est pas certain que Suning donne son accord. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Une Inter plus italienne, plus jeune et économiquement plus soutenable : Tel est le projet en qui est en tête de la Direction Nerazzurra qui compte intervenir sur le prochain mercato estival en respectant cette ligne de conduite Révélation de La Gazzetta Dello Sport "Une équipe différente va voir le jour, moins"Internazionale" et un peu plus "Nazionale": La période actuelle et le vœu de l’Administrateur-Délégué italien de l’Inter l’impose : Beppe Marotta a toujours répété l’importance d’un socle italien pour construire des groupes conquérants. Sassuolo, un ami qui vous veut du bien "L’axe le plus chaud reste celui de Sassuolo où Marotta entretient d’excellent rapports, et où les joyaux les plus précieux appartiennent à son très cher ami, l’Administrateur-Délégué Giovanni Carnevali. Scamacca, Frattesi et Raspadori sont tous les trois visés et il y a eu une avancée concernant les deux premiers noms cités : Lors de l’une des réunions classiques de la Lega di Serie A, Marotta a demandé au dirigeant de Sassuolo des informations sur l’attaquant romain et le milieu de terrain, également ancien de la Roma." "L’Inter a fait sa double proposition par le biais de la seule formule disponible du moment : Le prêt avec un droit de rachat qui peut devenir obligatoire sous certaines conditions. Carnevali les considères comme intransférable, et pour l’été, il pense exclusivement à une vente immédiate." A quel prix ? "40 millions d’euros pour l’attaquant, car pour le milieu, son évaluation n’a pas encore été définie." "Giacomo Raspadori est également pisté depuis longtemps par l’Inter : Jeune, talentueux, italien, il possède toutes les caractéristiques recherchées par la Direction Nerazzurra. Cette saison, via le retour de Scamacca, il s’est réinventé au poste de Trequartista et d’ailier offensif, preuve qu’il démontre une grande faculté d’adaptation." "Mais en ce moment, la haute direction Nerazzurra semble se diriger vers d’autres profils : Car pour l’acquérir, immédiatement, il serait impératif de réaliser une vente importante en attaque, et plus spécifiquement de procéder à celle de Lautaro Martinez:L a situation "Raspa" reste donc en stand-by, sauf en cas d’une éventuelle vente douloureuse en attaque." Restons (Em)poli "Mattia Viti est également visé par Giuseppe Marotta. Sa croissance est suivie de très près, surtout après qu’Andreazzoli l'ait lancé un peu à la surprise générale. A présent, l’entraîneur de l’Empoli alterne ses choix pour sa défense centrale, mais le garçon, qui était déjà rentré chez les Giovanile à l’âge de 9 ans, collectionne déjà six titularisations." "Son profil est le suivant : Calme olympien, excellent pied gauche, très concentré au marquage et disposant d’une grande marge d’amélioration en phase de construction. Pour la Direction de l’Inter, c’est un"Bastoni", lui qui avait déjà été signé en 2017, lorsqu’il n’avait totalisé que trois matchs en Serie A. Tous se souhaitent qu’ils suivent le même parcours." Sacrifieriez-vous Lautaro Martinez pour recruter Giacomo Raspadori ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, la Direction de l’Inter souhaite renforcer et rajeunir son rempart offensif, à tel point que les rapports excellents entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali pourraient servir d’une très bonne base pour cette/ces négociation(s). Un échange selon Calciomercato.com "Pour Sassuolo, la clé pourrait être Roberto Gagliardini, inclus dans une opération qui pourrait solutionner la problématique en attaque des Nerazzurri qui ont dans le viseur, aussi bien Giacomo Raspadori que Gianluca Scamacca. Il n’y a pas que Matias Vecino, Gagliardini peut aussi partir, mais ce ne sera pas facile." Bye Bye Lorenzo ? Selon Tuttosport, la cotation de Lorenzo Insigne vers l’Inter est en chute libre, car considéré comme peu adapté au système de jeu prôné par Inzaghi: "Tous les indices, depuis cet été, portent à Giacomo Rasparodi. L’idée serait de le confier à Edin Dzeko pour qu’il en devienne son héritier, pour que l’attaquant bosniaque puisse lui enseigne le métier." "Il a déjà été officiellement demandé à Sassuolo par les Nerazzurri. Son agent, Tullio Tinti, et il est bon de le rappeler, défend les intérêts également de Simone Inzaghi. L’amitié décennale qui lie Giuseppe Marotta à Giovanni Carnevali, l’Administrateur-Délégué de Sassuolo, pourrait permettre de faciliter cette union." "L’Inter pourrait déjà tenter le coup en janvier avec une vue sur un recrutement estival, ou tenter d’octroyer une option parmi les si nombreux jeunes présents dans le vivier Nerazzurro. Raspadori fêtera le 18 février ses 22 ans et cette cohabitation avec Dzeko pourrait être facilité par le fait qu’il ne dispose, actuellement pas, de doublure dans l'effectif." Céder Roberto Gagliardini et Matias Vecino pour s’offrir, peut-être, les deux attaquants du Mapei Stadium : Est-ce une idée de génie ou fausse bonne idée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. L'Inter pourrait bouger pour le buteur de Sassuolo Giacomo Raspadori, qui n'est pas satisfait de sa situation dans son club. Et comme le rapporte la Gazzetta dello Sport, les Nerazzuri devront en premier lieu trouver un nouveau club pour Alexis Sanchez s'ils veulent signer l'attaquant de 21 ans dès janvier. Selon le média Italien, Raspadori n'est pas heureux dans l'équipe coachée par Alessio Dionisi, et plus particulièrement frustré d'être souvent remplaçant durant les matchs. Il pourrait pousser pour quitter les Neroverdi en Janvier. Les Nerazzuri considèrent l'attaquant comme une cible à long terme. Sassuolo évalue Raspadori à pas moins de 40M€, mais l'Inter pourrait chercher à le prendre sous forme de prêt avec obligation d'achat. Plusieurs joueurs pourraient être offert dans le cadre de ce transfert, incluant Samuele Mulattieri, Martin Satriano, le milieu de terrain Lucien Agoumé et le défenseur Lorenzo Pirola. Mais avant de considérer la venue de Raspadori, les Nerazzuri devront trouver une porte de sortie à Alexis Sanchez. Le Chilien reste insatisfait du temps de jeu qui lui est donné, et il prend un salaire conséquent de 10,5M€ annuels jusqu'en 2023. L'Inter recherche un club pour El niño Maravilla afin de s'épargner son salaire. Pour le moment, aucune offre sérieuse n'est arrivée pour Sanchez de la part de clubs Européens, qui n'est pas intéressé par les propositions des clubs de MLS ou des Emirats. Si les Nerazzurri parviennent à trouver un nouveau club pour le joueur de 32 ans, il pourrait être sur le point de partir et les Nerazzurri seraient potentiellement libres de recruter Raspadori. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  10. Giovanni Cernevali, CEO de Sassuolo, a admis dans une interview donnée au Corriere dello Sport l'intérêt de Beppe Marotta pour Gianluca Scamacca et Giacomo Raspadori. Il explique que Marotta s'est bien renseigné au sujet des deux jeunes attaquants de Sassuolo mais les Neroverdi ont voulu les conserver car ils estiment beaucoup la jeunesse. "Il m'a demandé des renseignements sur Gianluca Scamacca et Giacomo Raspadori, mais les discussions ne sont pas allés plus loin. Nous voulons nous concentrer sur les jeunes, et pour ça nous avons vendu Francesco Caputo: maintenant Giacomo et Gianluca auront plus d'opportunités pour se montrer." "Notre club n'as pas besoin de vendre à tout prix et nous réalisons certaines opérations seulement quand nous les jugeons appropriés. Aussi, et par dessus tout, nous prenons en compte le bien de l'équipe." Certains croient que l'amitié qui lie les deux CEO signifie que l'Inter à les meilleures chances de signer Giacomo Raspadori l'été prochain, mais il ne semble pas que ce soit le cas. "Quiconque pense cela commet une grosse erreur. Nous sommes deux professionnels et nous voulons le bien de nos sociétés respectives." "C'est pourquoi plusieurs de nos négociations par le passé se sont avérées compliqués: nous en avons conclu certaines, d'autres non. C'est un ami, mais c'est aussi une personne intelligente qui connaît les lois du football." Au sujet de l'intérêt de clubs étrangers pour le jeune attaquant: "Considérant qu'il se sent bien chez nous maintenant et que nous ne comptons pas nous priver de lui, il me semble que les clubs recommencent à se concentré sur le marché italien et ne veulent plus laisser s'échapper leurs meilleurs éléments. Mais quelqu'un comme Raspadori est observé par des clubs étrangers." "Pour Raspadori il n'y avait pas qu'une offre de l'Inter. D'autres clubs en Italie ont montré un intérêt. J'en ai déjà suffisamment dit au sujet de Marotta avec qui nous ne sommes jamais aller jusqu'à discuter de chiffres." Au sujet des espoir de scudetto des Nerazzurri: "Ils sont l'un des plus sérieux candidats. Il me semble que le championnat est très équilibré cette année. Pour moi, ce sera un combat jusqu'au bout." ©Internazionale.fr via SempreInter.com - Traduction Trent_FCI
  11. Ce sont deux informations en provenance de Sport Mediaset : Benjamin Mendy qui évolue à Manchester City et Giacomo Raspadori qui évolue à Sassuolo seraient sérieusement dans le viseur de l’Inter Pour Benji "Arsenal continue à demander un transfert définitif à hauteur de 20 millions d’euros pour Hector Bellerin, mais l’Inter, via des intermédiaires souhaite conclure l’affaire par le biais d’un prêt avec une option d’achat. Le nom de Benjamin Mendy, de Manchester City, est cité : Il s’est retrouvé sur la touche avec Guardiola et pourrait représenter une opportunité." Pour Giacomo "L’idée de l’Inter, initialement, était de bloquer le joueur pour l’année prochaine via un Gentlemen Agreement entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali. Mais les deux discutent déjà pour conclure la transaction dès cet été. La valeur de Raspadori est de 20 millions d’euros et l’Inter est prête à insérer des contreparties techniques qui séduisent Sassuolo : Andrea Pinamonti ou Oristanio, Pirola et Satriano de la Primavera." "Ce n’est pas une négociation qui est appelé à se conclure rapidement, car l’Inter a la nécessité d’intervenir ailleurs, aussi bien en entrée qu’en sortie, pour remplacer Hakimi. Ce qui est évident, c’est que cette négociation nous accompagnera au cours de cet été." Valideriez-vous ces deux arrivées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, Tullio Tinti était présent hier au siège de l’Inter. Si l’agent de Simone Inzaghi a défini le renouvellement du contrat d’Andrea Ranocchia pour une année supplémentaire, le Club Nerazzurro a saisi l’occasion pour s’informer sur la jeune petite de Sassuolo: Giancomo Raspadori Selon Il Libero, L’Inter reste attentive et Sassuolo est disposé à écouter toute proposition intéressante. Le club aurait profité de l’occasion pour demander à l’Inter, Lorenzo Pirola et Sebastiano Esposito. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, Giacomo Raspadori avait offert une formidable passe décisive à l’Inter, qui aurait quasiment pût tuer le Championnat, à la suite de la victoire de Sassuolo sur le Milan Ac, quelques heures plus tôt. Toutefois, si allonge, il y a eu, celle-ci n’a été que d’un seul petit point finalement. La faute à un tpoussif début de match et à un but gag inscrit par Diego Farias sur une "spéciale" de Samir Handanovic à la 12’. Il s’agira de la seule et unique occasion de l’équipe hôte, l’Inter dominant outrageusement le reste de la rencontre. Mais malgré plusieurs tentatives de la Lula, dont deux poteaux, un face à face manqué entre un Romelu Lukaku clairement rincé en cette fin de saison et un très bon Provedel et deux buts refusés pour deux hors-jeux millimétrique, l’Inter ne sera parvenu qu’à revenir au score uniquement à la fin de la première période par un excellent placement d’Ivan Perisic qui fêtait son 200ème match et son retour en qualité de titulaire. L’Inter devra à présent se ressaisir après deux matchs nuls consécutifs et enfoncer le clou ce dimanche face à l’Hellas Vérone. Pour l’équipe de Vincenzo Italiano, le fait d’avoir récolter un point face à la Capolista peut s’avérer décisif dans la course au maintien Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Spezia 1-1 Inter Buteur(s): 12' Farias (S), 39' Perisic (I) Spezia: 94 Provedel; 21 Ferrer (46' 69 Vignali), 34 Ismaijli, 19 Terzi, 5 Marchizza (79' 39 Dell'Orco); 25 Maggiore (84' 88 Sena), 8 Ricci, 24 Estevez; 80 Agudelo, 91 Piccoli (62' 9 Galabinov), 17 Farias (79' 11 Gyasi) Banc: 1 Zoet, 4 Acampora, 10 Agoume, 13 Capradossi, 22 Chabot, 26 Pobega, 31 Verde T1: Vincenzo Italiano Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (73' 7 Sanchez), 14 Perisic (73' 15 Young); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 99 Pinamonti T1: Antonio Conte Arbitre: Chiffi Var: Valeri Averti(s): Marchizza (S), Ricci (S) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...