Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gianfranco matteoli'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

2 résultats trouvés

  1. Intervenu sur Sky Sport, l’ancien international italien Gianfranco Zola s’est livré sur Nicolò Barella, en mettant en évidence ses qualités malgré son jeune âge. "Gianfranco Matteoli a identifié en Nicolò les justes qualité de grande valeurs que doit proposer un milieu de terrain. Il a certainement été très bon pour lui en faire comprendre l’importance, et si cela se serait avéré nécessaire, de lui expliquer ce que représente le fait d’endosser un maillot comme celui de Cagliari." "J’ai eu l’opportunité de pouvoir l’entrainer lorsque j’étais à Cagliari et c’était une évidence que Nicolò disposait de capacités et de qualités. Nous avions tous vu en ce garçon, mais le mérite principal lui revient car il a su cultiver et faire murir ses qualités." Les débuts de Barella à Cagliari "J’ai fait débuter Barella à l’occasion d’un match de Coupe d’Italie face à Parme, à l’extérieur et même si cela avait mal tourné car nous avions perdu la rencontre, ce qui m’avait impressionné était la personnalité dont il a fait preuve durant la partie, car il n’avait que 17 ans, mais il jouait comme un vétéran." "Je n’étais pas le seul, nous étions tous marqué car il avait réalisé une partie très importante, totale d’un point de vue technique, mais plus que tout tactique, et il s’est donc retrouvé avec la note la plus élevé de ce match." Self-Control "Selon moi, la qualité qu’il a le plus amélioré, parmi toute celle dont il dispose, est le self-control. Et je ne fais pas référence au simple fait qu’il prend moins de cartons, je fais référence au fait qu’il occupe sa zone du terrain en étant plus ordonné, plus discipliné : Il est parvenu à s’intégrer dans un environnement aussi fort que celui de l’Inter sans en perdre la moindre compétence." "Selon moi, c’est un saut de qualité extrêmement important qu’il est parvenu à réaliser. Je pense également, comme il a souligné lui-même, qu’Antonio a été bon pour lui faire assimiler les concepts, et il est parvenu à lui offrir une dimension bien plus importante qu’auparavant." Qualités "C’est évident qu’en ce moment, Nicolò est l’un des joueurs parmi les plus important d’Italie. Par chance pour nous, il traverse une bonne période et est en bonne compagnie. Il y a d’autres joueurs comme Pellegrini qui occupe le même poste. Il y a Immobile, Zaniolo aussi même s’il a connu deux vilaines blessures. C’est une évidence que Nicolò est catégorisé comme une pierre précieuse que nous avons en Italie et il est promis à grandir davantage." La Comparaison avec Tardelli "Oui, je trouve aussi qu’il y a des analogies car Marco interprétait ce poste d’une façon similaire: Ils ont tous les deux une grandes intelligence footballistique, ils savent marquer des buts, ils savent comment délivrer une passe tout en étant fort physiquement et en parvenant à un rôle défensif. Je vois de nombreuses similitudes entre les deux, ils ont le même profil. Peut-être que Nicolò est meilleur techniquement, Marco lui était mieux d’un point de vue physique." Equilibre familial "Je ne tiens à m’attribuer des mérites qui ne sont pas les miens et qui sont exclusivement de Nicolò qui les a assimilé. C’est un garçon qui tient énormément à sa famille en premier lieu. Je retiens que c’est très important d’avoir une famille aussi jeune, celui lui a permis d’être plus équilibré et un meilleur joueur. Cela démontre qu’il a des qualités, non seulement sur le terrain, mais aussi en dehors." L’Euro "C’est évident que Nicolò est un élément central de l’Inter et de la Nazionale. C’est le fruit de son travail, de son engagement, de sa personnalité. Il pourra et il devra grandir à l’avenir car je crois qu’il est important de toujours repousser ses limites. Avec ces prérogatives, Nicolò deviendra encore plus important pour l’Inter et pour la Nazionnale. Il traverse cette période en ayant les pieds sur terre et cela lui permettra de devenir encore plus important." La Serie A et les Coupes "C’est dommage que de nombreuses équipes soient sorties des Coupes, car cela ne reflète pas ce que traverse le Calcio, qui est en période de croissance. Selo moi, le Calcio grandi énormément dans le jeu, dans sa mentalité vu qu’il y a toujours plus d’équipe, et plus seulement les trois-quatre premiers qui sont capable de remporter des matchs en proposant une qualité de jeu, c’est quelque chose qui fait grandir les plus jeunes." "L’Inter réalise des choses importantes en championnat. Le fait de ne plus être en Coupe l’aide, mais cela ne peut en rien retirer le mérite du travail extraordinaire d’Antonio. De plus, nous savons tous que c’est un entraineur capable de valoriser ses équipes, ses individualités et les résultats qu’il obtient ne sont pas une surprise pour moi." "Cela me fait plaisir qu’une équipe différente soit en tête en ce moment, pas que j'ai quelque chose contre la Juve, mais je crois que cela donnera plus d’intérêt au championnat Italie: En élargissant la compétition, non seulement pour les Italiens, mais aussi pour tous les autres." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Peut-être l'un des matches les plus emblématiques de l'histoire de l'Inter. Certainement l'un des plus significatifs au Meazza : Inter vs Napoli le 28 mai 1989, le match pour gagner le 13e Scudetto, le Scudetto des records. Il y a 31 ans, l'Inter de Giovanni Trapattoni se préparait à affronter le Napoli de Maradona et Careca lors de la 30e journée de Serie A. Le classement avant le coup d'envoi était le suivant : Inter 50pts, Napoli 43pts. Une victoire suffisait à assurer le scudetto aux nerazzurri, une défaite ouvrait la porte au Napoli pour se remettre dans la course au titre. Le Meazza était nerveux, mais Zenga fit parade sur parade pour protéger les filets nerazzurri. Une montagne russe émotionnelle en plein après-midi printanier, le Napoli prenant la tête grâce à Careca à la 36e minute. Un changement à la mi-temps : Bianchi pour Baresi. Comme toujours, Berti s'est retrouvé sur la feuille des résultats, sa volée déviée par Fusi trouvant les filets. Mais les nerazzurri ont dû attendre la 38e minute de la seconde mi-temps pour le moment décisif : le coup franc tonitruant de Matthäus. Ce pied droit immortel donnant le treizième Scudetto pour l'Inter ainsi que des célébrations pour les fans ce jour-là au Meazza. Ainsi ce scudetto des records remporté par l'Inter de Trapattoni en ce 28 mai 1989, une date gravée dans le cœur de tous les fans de l'Inter. Andrea Mandorlini et Gianfranco Matteoli étaient tous les deux sur le terrain ce jour-là, et nous avons eu la chance de les avoir invités dans le dernier épisode d'Inter Calling pour revenir sur cette équipe triomphante. "C'était quelque chose d'incroyable. Nous avons commencé un peu lentement, nous avons été éliminés de la Coppa Italia par la Fiorentina ce qui a fait parlé à l'époque. C'était la troisième année de Trap aux commandes et les attentes étaient élevées, mais nous n'avons certainement pas pris le meilleur départ", se souvient Mandorlini. "Le groupe était solide, fort. Nous nous sommes vraiment réunis avec l'entraîneur un jour et à partir de là, je ne sais pas, il y a eu de petites choses qui sont devenues importantes au cours de la saison. Nous avons tissé un lien fort avec notre coach. A partir de là, nous avons commencé avec beaucoup d'humilité, avec beaucoup d'abnégation, mais il y avait beaucoup de sacrifices au début. Nous étions une équipe difficile à battre, très solide. Il est difficile de tout résumer en quelques mots, disons que la défaite en Coppa Italia a beaucoup compté et qu'elle a ouvert les portes de cette fantastique saison." Matteoli a parlé sur la tonalité : "Cette année a été extraordinaire, ça n'avait pas trop bien commencé comme Andrea l'a dit, nous avons eu de gros problèmes mais les choses se sont améliorées significativement et nous avons réussi à jouer une saison exceptionnelle. Je me souviens que c'était un plaisir de jouer pour cette équipe, et je me souviens surtout que chaque joueur était important. La raison pour laquelle nous sommes devenus un groupe si fort était que tout le monde était important." Le rôle stratégique de Matteoli a également été essentiel au succès de l'équipe cette année-là : "Disons que je me suis essentiellement lancé dans ce rôle par hasard et que j'ai reconstruit ma carrière à partir de là. Beaucoup de joueurs avec mes traits ont eu du mal à ce moment-là parce qu'ils n'étaient pas parvenus à s'adapter à la nouvelle façon de jouer. Les milieux de terrain attaquants se déplaçaient vers l'avant ou ils restaient devant la défense parce qu'ils devaient également avoir d'autres caractéristiques. Je suis heureux d’avoir contribué au succès de l’équipe, mais c’est l’équipe elle-même qui était fondamentale. Nous avions de très bons joueurs, nous étions tous importants parce que chacun de nous a fait sa part cette année-là pour réaliser ce que nous avons fait. Jouer à l'Inter a été une belle période de ma vie. Sentir le maillot sur mon dos et jouer pour le club était un honneur, je me considère toujours chanceux de l'avoir fait aujourd'hui." Libéro avec un sens aigu du but, la confiance de Trapattoni en lui a été décisive pour Mandorlini : "L'histoire de Gianfranco est plus ou moins la même que la mienne. Trap a été décisif pour nous deux. Il m'avait fait jouer quelques matchs en tant que libéro l'année précédente, alors il comptait sur moi, et l'année suivante j'ai ressenti un grand sens des responsabilités et c'est ainsi que j'ai découvert ce « nouveau » poste. Oui, j'ai marqué de sacrés buts auxquels je repense de temps en temps, c'était aussi une saison magique dans ce sens. Je suis fan de l'Inter depuis que je suis enfant, donc passer sept ans ici était tout simplement fantastique." ®alex_j - internazionale.fr