Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gianluca di marzio'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, selon Gianluca Di Marzio, le transfert d’Achraf Hakimi vers le Paris-Saint-Germain est désormais acté : L’international marocain se présentera, lundi prochain, la traditionnelle visite médicale qui précède la signature du contrat. Le Club Nerazzurro a finalisé le transfert de la façon suivante : 60 millions d’euros + 8 millions d’euros bonus facile à atteindre + 2 millions d’euros de bonus difficile à atteindre. La citation "Hakimi ? Celui qui quitte l’Inter est toujours triste. Lautaro est heureux à Milan." - Alejandro Camano Reste à voir qui entre le marocain ou le numéro 7 parisien arrivera, en premier, à convertir un penalty….. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Avec l’imminent passage d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain, la direction Nerazzurra sondent différent profil, un semble sortir du lot "Hakimi, demain, passera au Paris-Saint-Germain pour 71 millions d’euros, bonus compris dont 3 difficiles à atteindre. En ce qui regarde Bellerin, je vous ai déjà révélé des contacts entre l’Inter et l’agent du joueur, qui se sont vus vendredi dernier. Arsenal demande 20 millions d’euros et il plait énormément à l’Inter et à Inzaghi. Il dispose d’une position privilégiée, il reste à l’agent à prendre connaissance de la situation. L’hypothèse Zappacosta reste également sur pied." Le Saviez-vous ? Cette saison, Hector Bellerin, joueur espagnol né en 1995, a disputé 25 matchs de Premier League sous le maillot d’Arsenal (1 but et 3 passes décisives). Sur l’ensemble de la saison, coupe incluses, il a disputé 35 rencontres. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Gianluca Di Marzio est revenu sur le transfert avorté relatif à l’échange entre Matteo Politano et Leonardo Spinazzola: "Spinazzola-Politano était un échange défini entre l’Inter et la Roma. Ils sont nombreux à se mordre dans les mains, la Juve incluse vu qu’elle l’avait vendue à la Roma en échange de Pellegrini. Lorsque l’Inter ne l’a pas recruté, il y a eu une grande gestion morale de la situation de la part du garçon : Il a laissé tout cela dernière lui et s’est relancé." "L’Inter l’avait largué et j’étais présent à ces côtés à certains moments : L’Inter ne l’avait pas recruté aussi bien pour des raisons physiques que pour la formule de prêt : Tout est né de la visite médicale car le joueur présente légèrement une jambe plus courte que l’autre, mais ils sont si nombreux comme ça....." Reste à savoir quelle jambe a été mesurée…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est une information en provenance directe de l’expert mercato, Gianluca Di Marzio : "Calha a trouvé un accord avec l’Inter : Il va signer un contrat de 5 millions d’euros par saison." L’accord a été trouvé entre les différentes parties, la Direction Nerazzurra a poussé sur l’accélérateur avec l’entourage de Calhanoglu ces derniers jours: "Calhanoglu est à l’Inter, la visite médicale est programmée pour demain, c’est la nouveauté : Peu après la situation entourant Eriksen, l’Inter s’est insérée, car elle a compris qu’elle allait avoir besoin numériquement d’un joueur présentant les qualités de Calhanoglu." "Il y avait encore une distance avec le Milan et de la froideur : L’Inter s’est montrée convaincante via un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros plus bonus. Etant donné qu’il restera à Milan, le joueur peut déjà arriver dans la journée. Il n’a jamais vu l’Inter personnellement, il a seulement échangé par téléphone." "La signature du contrat est attendue pour ce mardi, après la visite médicale." Benvenuto Hakan ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Selon Gianlunca Di Marzio, Simone Inzaghi ne sera pas le seul homme en provenance de la Lazio "Radu est de plus en plus proche de l’Inter, l'opération pourrait se conclure dans la semaine. Et ce, même si ces dernières heures, il a été fait état que le joueur aurait souhaité attendre les intentions de la Lazio, par respect pour le lien qu’il le lie envers le club de Lotito." Validez-vous ce transfert, s’il vient à se confirmer ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Simone Inzaghi vient de signer un contrat de deux ans avec les Nerazzurri selon Gianluca Di Marzio. De plus Tuttosport affirme que l'Inter économise 8M€ et qu'elle aurait été en contact avec Inzaghi depuis Décembre 2020. Selon un rapport sur sa page web, Gianluca Di Marzio ajoute que tout ce qui manque est que le club annonce sa nomination. Simone Inzaghi rejoint l'Inter de la Lazio où il a passé 22 ans, d'abord en tant que joueur et ses cinq dernières années en tant qu'entraîneur du Biancocelesti. L'Inter économisera 8 M€ sur les salaires en remplaçant Antonio Conte par Simone Inzaghi, selon Tuttosport. Ce chiffre serait la différence entre leurs salaires, et cela même en tenant compte des indemnités que l'Inter a données à Conte lorsqu'ils se sont séparés. De plus, Inzaghi jouera un 3-5-2 qui est très similaire à celui utilisé par Conte après avoir utilisé cette formation pendant la majeure partie de ses cinq ans à la Lazio. Toujours selon Tuttosport, Piero Ausilio aurait pris contact avec Inzaghi en Décembre 2020 pour lui faire part d'une éventuelle entrée dans le club cet été. Ausilio avait peut-être déjà réalisé qu'Antonio Conte pourrait ne pas rester. Alors, il aurait pris contact pour savoir quelle était la situation d'Inzaghi à la Lazio.
  8. Simone Inzaghi signera son contrat et sera dévoilé par l'Inter à un moment précis, rapporte Gianluca Di Marzio. Le journaliste de Sky Sport Italia s'est rendu sur Twitter pour partager la nouvelle que les Nerazzurri annonceront demain dans la journée: celle de l'arrivée de Simone Inzaghi. L'Inter paiera à Inzaghi un salaire annuel de 4 M€, soit moins d'un tiers de ce que Conte devait gagner au cours de la dernière année de son contrat.
  9. ®France-Football L'hypothèse que la relation entre Antonio Conte et les propriétaires de l'Inter Milan se termine mal avait pris de l'épaisseur ces dernières semaines. Quelques jours ont suffi pour rendre le divorce inéluctable... "C'est comme s'il était déjà parti." Le message WhatsApp provient de Milan et ne laisse que peu de place au doute : cette fois, Antonio Conte va vraiment claquer la porte. Il est déjà tard lundi soir, mais personne ne s'apprête à dormir parmi les dirigeants de l'Inter, les salariés du géant italien et ses suiveurs les plus passionnés. Dans sa plus pure tradition, le club milanais, tout juste sacré champion d'Italie, s'apprête à passer du rire aux larmes en quelques heures. Depuis un moment déjà, tout le monde s'attendait, compte tenu de la situation financière du club, à un été risqué. Mais personne ne pensait que les choses iraient aussi vite. Conte pensait pouvoir conserver le même effectif Lundi soir, donc. La rumeur bruisse et est rapidement "officialisée" par Gianluca Di Marzio. Le célèbre journaliste italien, souvent le plus rapide lorsqu'il s'agit de sortir une info mercato, indique sur la Sky que Steven Zhang, le président de l'Inter, a acté une décision importante : la balance des transferts du club devra atteindre les 80 M€ d'excédent cet été. En sus et comme annoncé sur FF.fr à plusieurs reprises, l'insider annonce que Zhang a toujours pour projet de réduire de 15 à 20% la masse salariale de l'effectif. Le coup est rude pour les fans intéristes. Ceux-ci s'étaient préparés à un mercato placé sous le signe de l'austérité, savaient que leurs joueurs allaient devoir renoncer à une partie de leurs salaires, mais pensaient que l'effectif demeurerait inchangé ou presque à la reprise. Jusqu'à il y a peu, c'est également ce que Conte croyait. Erreur stratégique majeure Il s'agissait d'une condition sine qua non pour que le technicien poursuive l'aventure et personne n'imaginait que Suning ne franchirait cette ligne. Dès lors qu'un journaliste du calibre de Di Marzio - le reporter possède la ligne directe de Guiseppe Marotta -, actait un tel rebondissement, plus grand monde n'envisageait une autre hypothèse qu'un départ de l'entraîneur. "C'est une erreur stratégique majeure, nous glissait alors un proche du club. Si la nouvelle se vérifie, il faudra considérer le départ d'Antonio (Conte) comme acquis et l'on entrera alors dans une période de conflit intense avec les supporters les plus impliqués." Une journée plus tard, c'est une rencontre entre certains groupes de fans et Marotta qui entérine en quelque sorte le départ de Conte. Le "DS" est venu éclaircir la situation auprès des ultras et rassurer ces derniers sur les ambitions du club. On comprend alors que l'Inter ne va plus tarder à officialiser le départ de son futur ex-manager. La rencontre Conte-Zhang repoussée plusieurs fois Ce sera chose faite dans la soirée de mardi. En réalité, Conte avait compris depuis quelques jours que les choses étaient en train de mal tourner. Sa rencontre avec Zhang fils avait été reportée à plusieurs reprises et dès lors que l'Italien a eu vent de ce que son président entendait lui annoncer, sa décision était prise. Très vite, le coach a ainsi annoncé à des proches et à certains joueurs - parmi lesquels plusieurs cadres (très) mécontents - que le meeting avec le boss de l'Inter ne servirait qu'à entériner leur séparation. Une négociation plus tard (au sujet des indemnités de départ et des 7,5 M€ que le coach devrait empocher sur les 12 qu'il lui restait à toucher), celui qui aura passé deux saisons chez les Nerrazzuri recouvrait sa liberté. Reste maintenant à savoir s'il entend replonger instantanément et si un club aura les moyens de lui offrir le même salaire princier dès cet été. L'Inter est, elle, en quête d'un remplaçant. Et alors que des noms très variés circulent, on ne saurait trop conseiller au board interiste de ne pas se tromper de profil tant la colère gronde... Lien article: https://www.francefootball.fr/news/Inter-milan-antonio-conte-les-jours-ou-tout-a-bascule/1256296 ®France-Football
  10. C’est une révélation de Gianluca Di Marzio. Si en ce moment on retrouve l’agent d’Alessandro Bastoni au siège de l’Inter : Tullio Tinti, il apparait que celui-ci est également, mais surtout l’agent de Simone Inzaghi ! Comme le rappel Gianluca Di Marzio, Simone n’a pas encore paraphé la prolongation de son contrat, c’est la raison pour laquelle, le Club a décidé d’insister pour séduire le frère de Super Pippo Cette fois-ci, la situation semble différente étant donné qu’actuellement, Simone Inzaghi serait en pleine discussion pour expliquer au Président laziale l’importance de l’offre, économique du Club de Steven Zhang. L'Inter proposant 1 millions d'euros en plus que l'offre présentée par Lotito. On retrouve au siège de l’Inter actuellement Tullio Tinti, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio pour finaliser une négociation retentissante. Il s’agit donc d'heures décisives! Reste à savoir si Simone Inzaghi va respecter son engagement dans le club de la Capital ou s’il décidera de rejoindre le club Champion d’Italie ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Simone Inzaghi ne succédera pas à Antonio Conte selon Gianluca Di Marzio de Sky Sport Italia. Selon Franco Vanni de La Repubblica, Antonio Conte ne pourra rejoindre un rival de Serie A. Selon un précédent rapport, Simone Inzaghi est sur le point de signer une prolongation de contrat avec les Biancocelesti, le journaliste Nicolo Schira rapportant qu'il signera un contrat de trois ans avec le club, gagnant 2,4 M€ nets par saison. Di Marzio a confirmé qu'Inzaghi signerait un accord de trois ans avec la Lazio, mais ajoutant que l'accord lui permettrait de gagner un peu moins, 2,2 M€ nets par saison. Quoi qu'il en soit, il semble que Simone Inzaghi restera à Rome avec la Lazio et ne reprendra pas les rênes des Nerazzurri. Selon Franco Vanni de La Repubblica, l'Inter a inclus une clause dans l' accord de résiliation qui stipule que Conte ne peut pas aller dans une autre équipe de l'élite italienne. Conte devra donc partir à l'étranger s'il souhaite manager de suite, même s'il est difficile de savoir où il pourrait aller. L'Inter cherche maintenant un remplaçant pour Conte. Les Nerazzurri ont peu de temps pour commencer à planifier la saison prochaine et peu d'argent pour le faire, mais les champions doivent avancer et trouver un moyen de mettre en place une défense de titre crédible.
  12. C’est la bombe de la Gazzetta Dello Sport, et plus précisément de son Vice-Directeur, Andrea Di Caro. Fait très rare, la Rosea n’est pas habituée aux titres fracassants. Celle-ci reste toutefois très proche de l’environnement Nerazzurro. En 2010, Elle avait également annoncé, quelques jours à l’avance, le départ acté d’un certain Josè Mourinho…. Révélations fracassante de la Rosea "Comme nous vous l’avions raconté : Il n’y aura pas la rencontre tant attendue entre Steven Zhang et Antonio Conte : L’entraineur Nerazzurro connait à présent les plans du club et il n’acceptera pas ce qui lui a été proposé." Le club veut clôturer le mercato avec un actif de quasiment 100 millions d’euros tout en réduisant la masse salariale de 20%. L’entraineur se montre distant envers le plan de Zhang, comprenant que ses ambitions allaient se voir redimensionnées, comparé au projet présenté au début de son mandat Le club veut rester à un haut niveau de compétitivité pour se battre pour le Scudetto et faire belle figure en Europe, mais suite au prêt accordé et obtenu, il se doit également de faire tourner les comptes : Pour se faire, une plus-value d’une centaine de millions d’euros pour assainir les comptes laisse penser à l'inévitable cession d’un Top Player. Il faudra restreindre le masse salarial de 15 à 20% comparé au plafond actuel. Le tout a été proposé à Antonio Conte lors d’une entrevue qui s’est tenue, samedi, à la Pinetina entre lui et la Direction du Club L’entraineur s’est dit amer car sa vision était celle de se relancer : De porter en avant son projet et de faire grandir l’Inter également en Europe. Avec des positions aussi éloignées, lorsqu’il verra Zhang, se sera uniquement pour le saluer "Le départ officiel devrait arriver dans un arc de 48heures avec regret et déception, mais sans rancœurs, ni dispute. Antonio Conte en avait conscience et il s’était d’ailleurs exprimé en public en disant qu’après avoir travaillé durement durant deux années sur le noyau Nerazzurro et l’avoir fait renouer avec la Victoire du Scudetto, que le Club risquait de devoir tout reprendre à zéro." Son travail n’a jamais été remis en question et L’entraineur recevra une prime de reconnaissance : Il percevra un peu plus de la moitié des 12 millions qu’il aurait perçu jusqu’au terme de son contrat, plus ce qu’il n’a pas encore perçu pour cette saison. Cette somme qui doit se peaufiner se traitera lors de la confirmation du départ Et la Direction ? Si la Direction Nerazzurra était également préoccupée par la situation du Club, la Gazzetta confirme que le prêt en provenance d’Oaktree a convaincu Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et Piero Ausilio de rester à la barre : Tous avaient également un contrat qui arrivait à expiration en juin 2022. Et la suite ? Selon Gianluca Di Marzio, l’Inter espère résoudre cette situation dans les 2 à 3 jours à venir : Le club serait confiant sur la permanence de l’Entraineur. Car c’est à lui que revient la décision. Pour l’Inter, il reste l’Entraineur de l’Inter, si un départ doit être acté, il s’agira d’une pleine responsabilité du natif de Lecce Toutefois, selon Di Marzio, l’Inter pourrait se diriger vers Allegri, même si des contacts n’ont pas encore eu lieu au jour d’aujourd’hui Comme un gout de déjà vu C’est une révélation de Tuttomercatoweb : Selon Tancredi Palmeri, la situation a évolué entre Antonio Conte et le Real Madrid : Il y aurait quelque chose de concret. Si le Real Madrid n’a pas encore décidé de ce que sera fait sa destinée, Zinedine Zidane songe à partir. De son côté Florentino Perez n’est pas encore sûr de la direction à suivre pour le Real Madrid, mais en cas de départ de Zidane, sa volonté est clairement établie d’aller sur Antonio Conte : L’entraineur actuel de l’Inter a été informé de cette situation et attend curieusement : S’il n’est pas dit qu’il s’agit de l’unique pensée de Florentino Perez, le nom est bel et bien sur la table Pour rappel, il y a deux ans et demi, en octobre 2018, lorsque Lopetegui avait été remplacé par Solari, un accord avait déjà été trouvé entre l’italien et le club ibérique. SI le tout avait été planifié par le président de la Super League, il avait dû se rétracter suite à la prise de position des Sénateurs d’alors, à commencer par Sergio Ramos. A présent, personne ne sait si l’espagnol refoulera le terrain du Real et les autres sénateurs ont une côte décroissante : Il ne s’agit plus du Real qui venait de remporter 3 ligues des champions consécutivement. Conte au Real n’est pas l’option la plus probable, mais il s’agit de la plus concrète ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Lautaro Martinez devra attendre un peu plus longtemps avant de signer son nouveau contrat à l'Inter selon Gianluca Di Marzio qui s'est livré sur Sky Sport Italia. "La prolongation du contrat de Lautaro n'a pas été finalisée. Il a changé d'agent il y a quelques semaines et l'Inter va devoir lui parler (Alejandro Camano, qui dirige également Achraf Hakimi, ndlr). Par rapport à il y a quelques mois, lorsqu'il était tenté par Barcelone et le Real Madrid, Lautaro est très heureux à l'Inter." "Nous devrons comprendre les plans de transfert de l'Inter et savoir s'ils doivent sacrifier un joueur pour des raisons financières." "Rester en équipe est crucial si l'Inter veut poursuivre son projet, tout en s'assurant de ne pas démanteler l'équipe. Il est difficile d'ouvrir un cycle pendant la pandémie du COVID-19, nous devrons savoir si l'Inter a besoin de vendre de gros joueurs." "Il est également vrai que la Juventus a gagné pendant neuf saisons consécutives malgré la vente de joueurs chaque année, c'est le défi du club de réinvestir l'argent qu'il encaisse. L'avenir de Conte est essentiel pour que l'Inter poursuive son cycle." "Je pense que les joueurs intouchables sont Stefan de Vrij, Nicolo Barella et Romelu Lukaku. Si quelqu'un offrait 90 M€ cash pour Lautaro, je le vendrais avant de vendre Lukaku."
  14. En cette fin de saison, Steven Zhang aura fort à faire. Après avoir remué ciel et terre pour conserver son poste, il devra acter la question relative au futur sponsor maillot. Le tout sans oublier que des dossiers sont déjà sur la table : La prolongation de plusieurs personnalités importantes du noyau interiste Lautaro Martinez Selon Gianluca Di Marzio, ce sera le jouer lui-même qui va négocier son contrat à la suite du renvoi de ses agents : "Il y a l’accord pour prolonger, même s’il a remercié ses agents ces derniers jours : L’Intention de l’Inter est d’aller de l’avant. Avec l’arrivée de Zhang, nous allons passer à la partie formelle de ce qui avait été définie dans l’accord établi en janvier." Marcelo Brozovic Selon la Gazzetta Dello Sport, le meneur de jeu interiste a remercié son agent Miroslav Bicanic, qui lui avait permis de signer à l’Inter. Epic Brozo va confier ses intérêt à Ivan Brozovic, son père, et à une équipe en qui il a confiance pour prolonger son contrat qui sera à échéance le 30 juin 2022. C’est un fait que le contrat actuel est caduc, Marcelo percevant depuis un peu plus de six ans 3,5 millions d’euros. Il est dès lors normal qu’il soit revu. Danilone L’ancien défenseur du Torino sera libre de tout contrat au 30 juin de cette année. Toutefois, même s’il a été approché par l’Ac Milan, le Club aurait décidé de le conserver. Comme le révèle calciomercato.com, "L’Inter connait bien l’importance de D’Ambrosio sur le terrain et dans le vestiaire, à tel point que les dirigeants n’ont aucun doute sur son futur et, à la fin de la saison, lorsque la situation sociétale sera plus sereine, le club fera usage d’une clause présente dans le contrat pour le prolonger jusqu’en 2022 : D’Ambrosio-Inter continueront à aller ensemble de l’avant." Antonio Conte Le natif de Lecce devrait prolonger l’aventure Nerazzurra comme le révèle TuttoMercatoWeb : "La thématique Conte est très chaude, l’entraineur guide l’équipe vers la Victoire d’un Scudetto qui manque depuis 11 ans. La volonté est celle de penser à un projet bien plus long sur la durée que celui existant. Conte a un contrat qui viendra à échéance en juin 2022, et l’idée actuelle est de prolonger le mariage. Tout dépendra du club et des possibilités qui lui seront offertes du point de vue technique: Il y a de la satisfaction à la suite du travail réalisé par l’entraineur." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Comme l'a révélé le journaliste Gianluca Di Marzio sur son site granhotelcalciomercato.com, l'Inter avait en fait tenté de signer Ronaldinho en 2000 alors qu'il était à Gremio au Brésil, et les Nerazzurri voulaient l'associer au fameux Ronaldo. Il fut un temps où le marché brésilien était le terrain de chasse de l'Inter. Talent, génie et plaisir, si vous possédiez ces caractéristiques vous trouveriez une place dans l'équipe de notre Massimo Moratti. Le président de l'Inter a toujours été comme ça. Esthète du football s'il y en a un, le geste presque avant tout. Et où pêcher sinon au Brésil? Nous sommes en 2000, au milieu de la talentueuse Inter Morattiana et aussi du Brésil. Dans le sillage de Ronaldo Il Fenomeno, les météores Gilberto et Vampeta arrivent sous le maillot Nerazzurri. Mais à Porto Alegre, il y a un autre phénomène qui impressionne le monde: Ronaldo de Assis Moreira, alias Ronaldinho. Comme pour toute l'Europe, le talent du jeune Brésilien ne passe pas inaperçu même à Appiano Gentile: "Un autre Ronaldo, pourquoi ne formons-nous pas ce duo?". L'idée folle trouve un terrain fertile dans la tête du président Moratti. L'entrée commence, essayons. Le directeur technique d'Inter ne perd pas de temps et part pour le Mexique. Oui, pas au Brésil. Pour comprendre la faisabilité de l'opération, vous devez vous rendre à Guadalajara. Roberto de Assis Moreira, le frère aîné de Ronaldinho, y joue. L'offre de l'Inter est convaincante, tout comme celle de nombreux autres clubs européens. La file d'attente est longue derrière Ronaldinho et Gremio est bien conscient que ce n'est qu'une question de temps. C'est au joueur de décider mais pour l'Inter il y a un problème et son nom est Luis Nazario de Lima. De ce qui semblait être un point fort, cela devient un problème. Ronaldinho qui vole en Europe veut être traité comme une star et à l'Inter avec Il Fenomino, c'est impossible. Vous ne changez pas de nom et ne devenez pas Ronaldinho pour tout le monde, par hasard. Il voulait à juste titre se démarquer et le faire avec le même maillot semblait impossible. L'Inter attend un mois avant la réponse définitive: "Merci, mais allons à Paris". Le rêve de Moratti s'éteint. Il a fallu quelques mois pour le rallumer avec un autre Brésilien: Adriano Leite Ribeiro.
  16. Quelques instant avant la confrontation opposant l’Inter au Torino, Christian Eriksen s’est livré à Sky Sport : "Je pense que ce sera une rencontre difficile. Nous connaissons leurs positions au classement, ils se battront pour chaque points, tout comme nous. Nous devrons assumer notre rang et nous devrons être bon aujourd’hui." Comment vous sentez-vous à présent ? Etes-vous heureux à l’Inter ? "Je suis heureux à l’Inter, mon genou s’améliore. Je me suis entrainé hier et je me sentais bien, je suis apte à jouer." Pourtant la partie était loin d’être gagnée selon Gianluca Di Marzio "Marotta m’avait dit qu’il manquait de tempérament et d’intensité. Il avait été mis sur le mercato à la suite d’un accord entre l’entraineur et le joueur lui-même qui avait commencé à songer à d’autres opportunités via son agent." "Bravo à lui, mais aussi à Conte qui a été bon pour lui faire revêtir le poste idéal au niveau tactique : Il est à présent devenu un joueur déterminant pour l’Inter." Selon vous, Eriksen est-il parti…pour rester ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Gianluca Di Marzio, peu de temps avant la confrontation entre la Lazio et l’Inter, s’était livré sur les Nerazzurri : De Bastoni à Eriksen, sans oublier Nicolò Barella, retour sur l’interview du Spécialiste italien du Mercato: Etes-vous convaincu par l’Eriksen de Conte ? "C’est, sans aucun doute, une Inter offensive et il peut y jouer comme Mezzala ou, lors de certaines phases de jeu de la rencontre, comme Trequartista derrière les deux attaquants, son vrai rôle." "Conte ne regarde pas qui il est, il ne l’a pas fait jouer pour certaines raisons particulières. De plus, le mercato est terminé et il était donc inutile de le mettre en valeur. Il est entrain de répondre parfaitement aux requêtes de l’entraineur au niveau du tempérament, car son niveau technique n’est pas en discussion: Conte sait que certaines rencontres peuvent se débloquer avec des actions individuelles." Quel sera le futur d’Handanovic ? "Lui a déjà été renouvelé, mais débuter la recherche de son successeur est normal. Il est utile d’avoir un Vice qui puisse être aussi un titulaire, un Musso de la situation: Faut-il commencer à le faire jouer en tant que remplaçant ou faut-il le faire jouer directement l’année où Handanovic se retirera ? Il faut trouver un jeune gardien, le faire grandir dans l’ombre du gardien Nerazzurro actuel et ensuite lui passer le témoin." Conte a lancé Bastoni..... "C’est vrai, son contrat est d’ailleurs en cours de révision. L’Inter, peu importe l’évolution sociétal, cherche à mettre de l’ordre ceux-ci. Comme lui, il y a celui de Lautaro. Il faudra voir celui qui concernera Barella qui est considéré comme le joueur de l’avenir. Il a mérité une revalorisation de son contrat, l’agent de l’ancien de Cagliari va être contacté." Le saviez-vous ? Ce plan de renouvellement concerne également Roberto Gagliardini selon la Rosea : "Homme précieux du milieu de terrain interiste. Son contrat, courant jusqu’en 2023, est destiné à être très prochainement prolongé, même si les échanges se font sans bruit." Validez-vous ce processus de renouvellement de contrat du Suning ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est une information en provenance de Reuters : Bc Partners a engagé la société co-fondée par l’ancienne star italienne Gianluca Vialli : La Tifosy Capital and Advisory, comme consultante pour la négociation en cours en regard à l’acquisition d’actions de l’Inter: "Tifosy a été engagé pour aider Bc Partners à parvenir à atteindre ses ambitions, ce qui confirme l’intérêt du fond anglais pour l’Inter." Initialement, Bc Partners pourrait racheter les 31% d’actions en possession de la LionRock Capital. Aucune des parties ne s’est livre à un commentaire Il Sole 24 Ore va plus loin La cession de l’Inter prend toujours plus fort depuis ces derniers jours et Carlo Festa confirme l’entrée de la société de Gianluca Vialli: "Le fond d’investissement international Pc Partners poursuit sa route pour acquérir une partie de l’Inter et, dans ses échanges avec Suning, il s’est trouvé un allié particulier : la société Tifosy Ltd, une plateforme britannique de crowdfunding sportif et di consultance sur la thématique de la finance extraordinaire fondée par Fausto Zanetton, ex-banquier du groupe Morgan Stanley, et de l’ancien champion du Calcio : Gianluca Vialli, avec la présence de différents autres associés." Pour Tifosy, la personne active dans cette négociation n’est nul autre que Marco Re, l’ancien Directeur Financier de la Juventus. Re est devenu depuis peu le responsable de la filiale italienne de Tifosy Italy, qui s’est déjà montrée protagoniste dans le secteur du football. En effet, celui-ci s’est déjà rendu visible en supervisant la négociation pour l’acquisition du magnat américain d’origine russe de Pise, Alexander Knaster et avant cela, et même si la situation n’avait pas obtenu une issue favorable, des échanges avec Massimo Ferrero, le Président de la Sampdoria pour l’acquisition du club dorian Un nouveau bianconero dans l’organigramme ? Marco Re a été le Directeur financier de la Juve de 2018 à juillet 2020. Il a d’ailleurs bien connu Giuseppe Marotta lors de leur ère juventine. En cas d’acquisition du club, il est pressenti pour être le nouveau Directeur Financier de l’Inter en lieu et place du démissionnaire Tim Willams. Ares associé de la BC Partners ? C’est une information en provenance du Corriere Della Sera, si la crise de liquidité du colosse chinois frappe de plein fouet l’Inter sans la déstabiliser, le club devra tout de même obtempérer pour verser les salaires prévus dans le respect des normes en vigueur: "Suning est en souffrance et cela accélère la négociation avec BP Partners. Le fond devrait présenter une offre aux Zhang au premier février pour obtenir la majorité du club. Aux côtés de Nikos Stathopoulos de Bc Partners, on retrouve la Tifosy Ltd." "Suning est pressé d’en finir, ce qui réduit les discussions sur le prix : 750 millions d’euros pour la totalité du club : S’il semble difficile que le Fond d’investissement prenne l’intégralité du contrôle immédiatement, il pourrait faire intervenir en qualité d’actionnaire minoritaire Ares. Si tel est le cas, des nouveaux dirigeants intégrerait le club…Ce qui concorde avec les rumeurs d’un départ imminent de l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello : même si el n’état, il s’agit d’une hypothèse prématurée." La phrase qui sème le doute de Gianluca Di Marzio Interrogé par un tifoso de l'Inter sur la situation relative à Suning, Di Marzio s'est livré de la façon suivante: "Il y a une négociation en phase avancée, à voir s'il s'agit de la minorité ou de la majorité des actions immédiatement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Présenté à la Scala de Milan, Christian Eriksen est la grande déception du mercato de l’Inter. Percevant l'un des plus important salaire (7,5 millions d’euros), le danois est très loin des standards proposé en Premier League…A tel point, qu'un départ au mercato de janvier n’est plus à exclure. L’avis de Michael Laudrup "Je ne crois en rien que cela soit lié au fait qu’il ne s’adapte pas tactiquement. Avant tout, c’est objectivement un excellent joueur. Mais tactiquement, même moi, je ne comprends pas : Il y a deux milieu de terrain de contrôle derrière lui. Et il a devant lui un géant comme Romelu Lukaku qui bouge énormément et Lautaro Martinez qui est techniquement valide. Il y a ensuite les ailiers......Tant de choses peuvent être tentées derrière cela. C’est mentalement et culturellement quelque chose de ce type, mais je ne crois pas qu’il ne parvient pas à s’adapter." "Il faut aussi regarder la presse locale et spécialement la Gazzetta Dello Sport qui est basée à Milan. Elle a des journalistes qui ont déjà commencé à écrire que son expérience est terminée. Ils reçoivent informations via leurs sources, mais aussi du club." Révélation de Gianluca di Marzio Le spécialiste italien du Mercato s’est livré sur le cas Eriksen à Sky Sport 24 : "Je m’attends à un mercato bouillant autour du danois. Si la tendance relative à son utilisation vient à se confirmer, les équipes qui souhaitaient l’emprunter en Octobre reviendront à la charge, avec peut-être une meilleure ouverture aussi bien de la part du joueur que de la part du club." "La philosophie actuelle de l’Inter est de refuser le prêt des joueurs les plus importants, il suffit de repenser au non à Cagliari pour Radja Nainggolan. Une vente n’est donc pas à exclure. Il se peut également que les Nerazzurri tente de revaloriser le joueur, un joueur sur lequel un investissement important avait été effectué en janvier." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Petit à petit, Antonio Conte récupère ses soldats : Milan Skriniar est l’un d’entre eux. Mais s’il est présent à Milan, il doit encore se soumettre à un nouveau test PCR Révélation de Gianluca Di Marzio "Si le nouveau test s’avère négatif, Skriniar pourra réaliser sa visite médicale et rentrer dans le groupe, mais il ne sera pas disponible pour le match de ce samedi après-midi, face à Parme. Au mieux, Conte pourra le convoquer pour la rencontre du mardi 3 novembre face au Real de Madrid." "Si le nouveau test s’avère positif et comme repris dans le protocole: Après une période de 21 jours, l’Inter le fera s’entraîner seul." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Si l’Ac Milan avait affronté l’Inter ce mercredi, peut-être que celui-ci n’aurait pas su l’emporter aussi facilement. En effet, face à une équipe privée de sa défense titulaire et d’un guerrier pour monter sur le terrain, la victoire est moins impressionnante qu’il n’y parait..... Place à présent à la bonne nouvelle du jour Alessandro Bastoni et Radja Nainggolan ne sont plus positifs. Les deux joueurs seront donc disponible pour l’affrontement face au Borussia Mönchengladbach ce mercredi soir, en Ligue des Champions Comme le révèle Gianluca Di Marzio, Milan Skriniar et Ashley Young restent "pour l’instant" en retrait. De plus, le défenseur interiste, a réalisé une quarantaine de 14 jours au lieu de 10 jours étant donné qu’il se trouvait en Slovaquie et non en Italie. Même s’ils s’avèrent négatif au prochain test, il ne sera pas possible de les aligner, étant donné que l’UEFA exige que la négativité soit communiquée au plus tard 24h avant le coup d’envoi du match. Ils ne seraient donc pas techniquement possible, pour les deux joueurs, de rejoindre l’équipe de Conte. En cas de positivité, Milan et Ashley devront continuer à rester en isolement. Toutefois, comme le mentionne Gianluca Di Marzio, le doute persiste quant à savoir si Skriniar pourra effectuer sa quarantaine en Italie, ou s’il sera dans l’obligation de rester en Slovaquie. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est une information relayée par Gianluca Di Marzio : Henrique Dalbert serait sur le point de s’engager avec Rennes. Note importante la confirmation de cette négociation est arrivé directement de Piero Ausilio qui était présent pour la sortie du livre de Gianluca : "Grand Hotel Calciomercato" Questionné directement sur la négociation en cours, Ausilio a répondu par: "Oui, je vous la confirme." Est-ce que ce transfert pourrait favoriser l’assaut à Marcos Alonso ? "Je ne le confirme pas….(Ausilio a laissé s’échapper un sourire)." Selon Alfredo Peddulà l’opération serait un prêt onéreux de 2 millions d'euros avec un droit de rachat de 13 millions d'euros pour une somme globale de 15 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Ce mardi, l’Inter a publié un communiqué officiel faisant étant de l’indisponibilité, pour cause de pharyngite, de Radja Nainggolan. Mais ne s’agirait-il pas d’une "blessure" diplomatique ? En effet, le doute est permis suite à la révélation de Gianluca Di Marzio à Sky Sport : Une réunion est prévue ce jour entre Cagliari et l’Inter afin de définir le contour d’une négociation qui verrait le Belge rejoindre à titre définitif la Sardaigne La transaction pourrait être la suivante : 12 millions d’euros L’insertions de deux jeunes joueurs Ladinetti, et un joueur entre Biancu (dont on dit le plus grand bien), Marigosu et Galliano. Pour rappel, Nainggolan est encore lié à l’Inter pour deux saisons: Il représente un salaire annuel de 9 millions d’euros brut. En cas de départ à Cagliari, un contrat triennal est prêt à lui être soumis pour sa signature. Cautionnez-vous le procédé mis en place, si le transfert vient à être confirmé ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. C’est une révélation de Gianluca Di Marzio, des contacts continus auraient lieu entre l’Inter et le Napoli en vue du transfert dans le Club du Vésuve de Matias Vecino. "L’uruguayen aurait déjà donné son accord. La formule proposée est celle du prêt avec un droit de rachat. Un droit qui deviendra obligatoire en fonction d’un certain nombre de match bien défini.Les deux parties négocient : Les Nerazzurri veulent 18 millions d’euros,le Napoli en offre 12 millions d’euros." Qui se dévoue pour l’emmener en voiture à Naples ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. C’est une information dévoilée par Gianluca Di Marzio lors de sa traditionnelle émission "Calciomercato l’Originale" diffusée sur Sky Sport : une négociation officielle a débuté pour Milan Skriniar entre l'Inter et Tottenham. A travers ce contact officiel, le club anglais a demandé des informations pour le défenseur sans offrir de contrepartie technique en échange. A titre d’exemple : Tanguy Ndombele n’a pas été inséré, alors qu’il est régulièrement cité pour rejoindre l’Empire du milieu Nerazzurro L’Inter exige 60 millions d’euros pour céder le slovaque. En cas de départ, l’objectif prioritaire serait de le remplacer par le serbe Nikola Milenković qui évolue à la Fiorentina et dont la valeur est estimée aux alentours de 40 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr