Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gianluca rocchi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. L’ancien arbitre italien s’est livré, il y a quelques jours sur le Derby d’Italie, un Derby d’Italie polémique qu’il avait arbitré la saison dernière et qui lui a laissé un gout amer, suite à la faute inexistante sifflée à l'encontre d'Ivan Perisic Son interview à "Il Centro" "C’était une rencontre extrêmement compliquée, j’aurai pu mieux la gérer et j’en garde une amertume : Cuadrado est un joueur très difficile à arbitrer, tu as des footballeurs qui présente une lecteur très difficile et il fait partie de l’un d’entre eux." Orsato s’est-il trompé sur le fait de ne pas avoir laissé l’avantage aux Giallorossi? "Siffler rapidement un penalty existant n’est pas une erreur, mais Orsato n’était pas serein et ce n’est pas de sa faute. L’AIA devrait plus penser à protéger ses arbitres plutôt que de penser aux dynamiques électorales: Daniele n’aurait pas dû parler à la mi-temps, mais le problème est en amont: Quelqu’un de plus haut gradé aurait dû parler, s’exprimer: Cela aiderait même les arbitres à monter sur le terrain et à ne plus les contraindre à se défendre comme Orsato a dû le faire dans le tunnel. Cela est du ressort de la Direction Générale, elle ne peut être laissée sur les épaules du seul désignateur, hier Rizzoli, aujourd'hui Rocchi". Davide Massa et le scandale des montres ""C'est un excellent arbitre et l'histoire des remboursements me semble être une géante parodie : Le parquet, , dans son cas, a été extrêmement strict pour montrer que personne ne peut sortir du rang. Je connais Davide, c'est une personne intègre et cette histoire lui a enlevé sa chance de faire partie de l’élite, C’était lui l’héritier d’Orsato." Votre avis sur les cours proposé par l’AIA: "Trentalange fait de bonnes choses, mais comme dans les meilleures familles, tout ne va pas toujours bien. Je suis surpris, par exemple, de voir comment le vice-président Baglioni, vu ce qui a découlé du procès Calciopoli, a pris la décision de réintégrer Paolo Bergamo (l'ancien désignateur à l'époque de Calciopoli)." "D’ailleurs et nous le savons tous, Lorsque le Président Fédéral Gabriele Gravina a appris la nouvelle, il est devenu furieux, s’est déchaîné et a bloqué cette opération." Le comportement de Trentalange pose sérieusement question... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, Gianluca Rocchi est devenu le désignateur arbitral en Serie A. Celui-ci a été amené à se livrer sur cette dernière journée de Serie A, vive en polémiques, suite aux matchs opposant l’Inter à la Juve et la Roma au Napoli Interview lunaire à Radio Anch’io "Je suis vraiment satisfait du comportement optimal des arbitres lors de cette dernière journée : Nous assistons a belles parties, et le mérite en revient aussi à nos arbitres. La Var nous apporte de grands bénéfices, elle apporte plus de justice dans le football, les erreurs sur des hors-jeux ont été éradiqués." "Comme pour toutes les nouvelles choses, il y a beaucoup de satisfaction pour les deux premières années, mais c’est un mécanisme à huiler et qui aura droit à un grand développement. Dans le futur, la Var sera différente, mais je veux que ce soient les arbitres qui arbitrent sur le terrain : Avoir l’arbitre sur le terrain qui décide reste une garantie pour tous." Roma - Napoli ? "Hier j’étais à l’Olimpico et j’ai parlé aussi bien avec José Mourinho que Luciano Spalletti, je suis content qu’ils se soient excusés en fin de match, c’est un geste qui démontre une grande intelligence de leur part , je les félicite." L’expulsion de Spalletti ? "Il est toscan comme moi, il a blagué avec moi et je pense qu’il a probablement fait cette blague à en fin de rencontre. S’il l’avait fait avec moi, j’aurais réagi différemment car je savais qu’elle en était la signification et comment l’interpréter. Massa est probablement plus introverti, il a un caractère différent, il l’a mal pris et il a réagi de la sorte. Il s’est surement senti attaqué et il a réagi comme je demande qu’ils réagissent: Je demande à ceux qui disposent de nos sifflets de faire preuve d’une extrême éducation et de singularité, tout en se montrant intransigeant avec ceux qui se comporte mal. Les garçons, en ce sens, m’apportent de bonnes réponse." "Cette année, c’est inévitable qu’avec le retour du public dans les stades, que le travail des arbitres est bien plus difficile. Nous avons fait le choix d’investir sur la jeunesse: Hier Mariani et Massa, qui sont pourtant déjà internationaux, restent des garçons en pleine croissance, ils n’ont pas l’expérience d’un Orsato." Prendre Orsato comme exemple....Que dire…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet, la Repubblica s’est penchée sur la désignation arbitrale qui a fait sensation : Après 1233 jours, après un Inter-Juventus polémique, l’arbitre italien sera à nouveau l’arbitre principal d’un match important de l’Inter ! Révélation de la Repubblica Orsato s’est déjà défilé la saison dernière En cette année de refondation, l’équipe arbitrale devra faire face, comma la saison écoulée, à un changement générationnel: Imaginez un peu la difficulté de ne pas pouvoir aligner votre meilleur arbitre pour un Inter-Milan avec le Scudetto en jeu. Pour tout vous dire, ce retour aurait également pu avoir lieu la saison dernière. Sur base d’une désignation de l’ancien responsable des arbitres, Nicola Rizzoli, Daniele Orsato aurait dû diriger la rencontre de fin de saison opposant Crotone à l’Inter. Mais des problèmes personnels relatif à Orsato ont fait que celui-ci a été contraint de se retirer à la dernière minute : Qui sait, peut-être que ces dernières années, lui aussi a développé une certaine résistance, après les critiques – souvent réalisées de façon instrumentales - et sur les enquêtes qui ont découlé de cette fameuse direction arbitrale. Pensez-vous que Daniele Orsato serait, à nouveau, capable de se défiler ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La VAR interviendra plus régulièrement en Serie A la saison prochaine qu'en 2020-2021. Comme cela a été rapporté par le Corriere dello Sport, la première réunion avec le nouveau chef des arbitres, Gianluca Rocchi, s'est terminée avec l'intention claire d'utiliser la VAR beaucoup plus régulièrement lors de l'évaluation des penalties. L'accent sera également beaucoup plus mis sur la phase de possession offensive, ce qui signifie que l'arbitre VAR examinera chaque élément d'un mouvement offensif qui a ensuite conduit à un péno ou à un but refusé. Par exemple, si Romelu Lukaku est victime d'une faute dans la surface mais qu'il devient clair que Nicolo Barella a commis une faute dans le cadre de la même phase, ils annuleront la faute sur Lukaku et reviendront à la faute de Barella. Les autorités seront également désormais plus sévères envers les arbitres qui commettent des erreurs claires et évidentes que la VAR reprendra ensuite.
  5. En effet, l’ancien arbitre italien, Gianluca Rocchi s’est présenté à Appiano Gentile. Pour rappel , le Président de l’AIA, Alfredo Trentalange, l'avait nommé en tant que chef de projet du VAR et instructeur d'arbitres de Serie A, B et de la Coupe d'Italie. Il s’agit d’un rendez-vous nécessaire pour obtenir la licence nationale : Rocchi a donné des explications sur le règlement, et donc naturellement sur l’usage de la Var. Le tout a été débattu durant une heure. L’ancien arbitre, accompagné de Giuseppe Marotta et d’autres dirigeants, a ensuite visité les nouvelles installations de la Pinetina Le Saviez-Vous ? Cette visite était connue de longue date: Mieux vaut tard que jamais comme dirait l'autre ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une information en provenance de Tuttosport, Gianluca Rocchi se déplacera à la Pinetina à la suite des dernières sorties entre Giuseppe Marotta et Nicola Rizzoli En effet, l’Inter est actuellement victime de plusieurs situation en sa défaveur Ce mardi, en Ligue des Champions, Mendy avait commis une faute sur Hakimi sur l’occasion qui a amené à l’ouverture du score. Là encore, pas d’appel à la Var, ni même d’intervention directe de Clément Turpin.....Mais cette situation n’est pas un cas isolé A Gênes, où arbitrait Davide Massa, le contact Bani-Lukaku n’a pas amené à un penalty, malgré tout l’Inter s’était imposée A Kiev, le placage que n’aurait pas renié le Tournoi des six nations a vu Bondar commettre une faute non sanctionnée sur Romelu Lukaku. Face au Shakhtar, une faute a donc été ignorée par l’arbitre bulgare Georgi Kabakov Dernièrement, face à Parme au Meazza, Balogh a visé l’Homme et non le ballon en la personne d’Ivan Perisic… Piccinini n’a pas sifflé faute et n’a pas consulté la Var. S’il est clairement évident qu’avoir un penalty n’est pas synonyme de but, car il faut tout de même le convertir, cela n’empêche pas qu’il aurait s'agi d’une occasion franche qui pourrait renverser complètement la physionomie d’une rencontre "Gianluca Rocchi, consultant en relation institutionnel de la Can, se rendra à la Pinetina après le 23 novembre pour analyser les erreurs d’arbitrage en Italie. Il s’y présentera lorsque tous seront rentré à Appiano, joueurs internationaux y compris." La citation du jour En regard à la rencontre entre l'Inter et Parme: "J'ai vu la rencontre de l'Inter, il y avait un penalty net pour l'Inter. Il n'y avait pas besoin de la Var, c'était un penalty net mais personne n'a rien dit et la Var n'est pas intervenue...Ensuite, elle intervient pour rien au milieu du terrain. Il faut se mettre d'accord car on ne comprend pas à quoi elle sert" - Sinisa Mihajlovic Pensez-vous que la Classe Arbitrale sera plus attentive lors des prochains matchs de l'Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Dans son édition matinale, Il Corriere Dello Sport a confirmé la délicate désignation arbitrale de la rencontre entre la Lazio et l'Inter, véritable Finale de Série A. Ce ne sera pas Daniele Orsato, parti au Qatar, mais Gianluca Rocchi, le seul arbitre italien de terrain qui représentera l'Italie en Coupe du Monde. "Dans un championnat qui a aboli les matchs de barrage, le calendrier a pensé lui-même, à en placer un par le biais de cette Finale : Lazio-Inter. Un match qui vaut pour la Champion’s League. Pour un match d’une telle ampleur, la Fédération a décidé d'envoyer le seul arbitre de terrain qui ira au Mondial 2018. "Gianluca Rocchi, de Florence, est pour la Fédération la meilleure désignation possible, étant donné qu’il représentera l’Italie en Russie. Rocchi aurait dû arbitrer Roma-Juve à la place de Tagliavento, mais vue l’importance de la rencontre, les rôles ont été inversés." Rocchi 2 : Le Retour En effet, lors du match aller, Rocchi était déjà l’arbitre de la rencontre. L’Inter et la Lazio avait partagé l’enjeu, 0-0 et il avait réalisé une prestation convaincante, en utilisant, de la bonne façon la VAR pour corriger une décision arbitrale. En effet, sans la VAR et la demande de Rocchi, la Lazio aurait obtenu un penalty pour une faute de main de Milan Skriniar dans la surface de réparation. Sur base des images vidéo, Rocchi avait pris la décision de ne pas accorder de penalty à la Lazio, car la faute n'était pas volontaire et que le ballon avait touché en premier le pied de l'interiste. Passons aux stats: Rocchi a arbitré quatre fois la Lazio : à deux reprises, il a arbitré la Lazio face au Milan, dont la demi-finale de la Coupe d’Italie avec la victoire des Cugini. Rocchi a aussi arbitré le Derby de Rome perdu par la Lazio 2-1. Et également Lazio-Udinese (3-0). Concernant l’Inter, outre le match face à la Lazio, il a également arbitré les Nerazzurri lors de la 30ème journée de Série A, avec une victoire Nerazzurra (3-0) sur Vérone. Rocchi devra cependant faire sans l’un de ses juges de ligne habituel En effet, à part Di Liberatore qui l’accompagnera en Russie, le second juge de ligne devrait être Di Fiore, voire Manganelli. Tonolini, le juge de ligne habituel de Rocchi ne pourra pas être à l’Olimpico, pour la simple est bonne raison qu’il provient de Milan. Au niveau de la VAR, l’arbitre désigné est Irrati, l’un des trois spécialistes envoyés par l’Italie en Russie. Un match de barrage pour la Champion’s League, avant de débuter la Coupe du Monde, What’Else ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr Sur le même sujet :
  8. Milan – Gianluca Rocchi, arbitre international Italie, s’est livré sur l’assistance vidéo, au Corriere Dello Sport : "Les polémiques naissent des interprétations. Il n’y a aucune autre raison contraire. C’est un aspect fondamental du Calcio : L’arbitre interprète aussi les images qui se présentent devant lui sur le téléviseur, pour lui c’est comme-ci il serait aidé par un collègue supplémentaire, je pense qu’il est juste de parler d’arbitrage-vidéo." Nous sommes à la fin du premier tour, version VAR. Mais les polémiques récentes ont, comment dire, une impression de déjà-vu… "Je n’avais jamais pensé que les polémiques allaient s’arrêter, ce ne serait pas du football, notre Calcio. C’est un discours plus culturel que sportif. C’est une période décisive pour le championnat, et il sera toujours attendu au tournant. Mais je fais une considération à voix haute : Je pense que certaines choses se seraient produites sans la VAR, surtout que cette saison, il y a quatre à cinq équipes qui peuvent se disputer le Scudetto." Un premier bilan ? "Il est absolument positif. C’est une évidence, nous sommes toujours en phase de rodage et durant cette période, tout le monde est confronté à des petites difficultés, c’est comme cela qu’on va acquérir de l’expérience. L’erreur peut être acceptée, on a même les éléments prévus pour faire dans la prévention. Objectivement, le travail réalisé n’en est qu’à ses débuts. Nous sommes partis de zéro et nous commençons à trouver un bon rythme. C’est une expérience nouvelle pour nous tous, et cela passe par le fait de ne plus mal évaluer une situation. Vu la croissance de son usage, c’était inévitable que l’on y mette le prix et que l’on passe par là." Quel est l’impact, dans le métier d’arbitre, de cette arrivée technologique ? "L’arbitre reste l’arbitre et c’est lui qui prend la décision au final, comme on le voit via le Field Review. La VAR, selon moi, ne doit pas être invasive, mais un support de travail adapté pour l’arbitre qui lui permet de voir quelque chose qu’il n’aurait pas vu et qui, sans son usage serait une erreur. Dans tous les cas, la VAR est là pour aider l’arbitre sur le terrain et pas pour mettre en évidence une erreur de l’un de ses collègues : Cela ne fait pas parti du concept. Quand j’emploie la VAR ou que l’un de mes collègues le fait pour moi, il s’agit d’un moyen de support qui vient en aide à l’arbitre principal de la rencontre qui se trouve sur le terrain." Vu cette phase aller, y-a-t ’il certaines choses qui devront être retravaillées d’ici à la fin de la saison ? "Il doit y avoir une plus grande marge d’amélioration lors des communications Arbitre-Arbitre VAR." ®Antony Gilles – Internazionale.fr