Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gianluigi donnarumma'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Roberto Mancini a déclaré que ses larmes coulaient pour toute l'Italie après avoir remporté l'Euro 2020. La victoire contre l'Angleterre a valu à l'Italie son premier titre de champion d'Europe depuis 1968 et le manager a été vaincu à la fin. Voici ses déclarations rapportés par le Guardian. "Nous ne réalisons même pas ce que nous avons réussi à réaliser. Nous sommes ravis pour les gens et le public italien car ils le méritent vraiment après une période difficile. C'est une grande joie pour nous." "J'ai pleuré sur ce terrain il y a 30 ans après la finale de la Coupe d'Europe 1992 (lorsque la Sampdoria a perdu contre Barcelone, ndlr). Cela faisait vraiment mal à l'époque. Gagner l'Euro pour la première fois depuis 1968 et remporter le trophée, je pense que c'est quelque chose d'incroyable." "C'était l'émotion qui se produit après avoir réalisé quelque chose d'incroyable. C'était l'émotion de voir les gars célébrer et les fans dans les gradins. En voyant tout ce que nous avons réussi à créer, tout le travail acharné que nous avons fait au cours des trois dernières années, mais plus particulièrement les 50 derniers jours qui ont été très durs." "C'est le fait que nous avons pu forger cet esprit d'équipe au cours des 50 derniers jours. Ils ont vraiment créé quelque chose qui ne pourra jamais être séparée à l'avenir. Ils seront toujours synonymes de ce triomphe." "Je suis très heureux parce que l'équipe a bien joué et nous méritions la victoire. Le but de Luke Shaw en début de match nous a causé quelques problèmes dans les 15 premières minutes, mais ensuite nous avons commencé à prendre le contrôle du match." "Nous étions déçus d'avoir dû creuser et aller jusqu'aux tirs au but, mais nous sommes très heureux pour les Italiens partout." "Nous sommes très chanceux d'avoir Donnarumma. J'étais sûr qu'il allait sauver quelques penalties parce qu'il est le meilleur gardien du monde. C'est vraiment un gars formidable et un gardien de but incroyable."
  3. Dernièrement, la presse italienne s’est enflammée suite à l’opération éclair menant à l’arrivée d’Hakan Çalhanoğlu à l’Inter. Les journalistes annonçant l’arrivée du joueur pour un salaire de 5 millions d’euros net. Mais le joueur ne percevra pas immédiatement cette somme Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Aujourd’hui, Hakan Çalhanoğlu va apposer sa signature sur un contrat triennal qui ne comportera aucun bonus, mais uniquement des primes d’équipes. Le salaire convenu est de 4,5 millions d’euros pour la première année et de 5 millions d’euros pour les deux saisons qui suivent." Le Milan a tenté de s’aligner Selon le Corriere Dello Sport, le Milan aurait tenté le coup de poker en proposant un contrat quadriennal à hauteur de 4 millions d’euros accompagné de 500.000 euros de bonus. Mais la réponse de Stipic a été lapidaire : "Merci, mais à présent Hakan a donné sa parole à l’Inter". Si Pioli reste amer, en voyant partir un joueur qu’il considérait comme central dans son projet technique, le club ne semble pas désemparé Comparaison avec Christian Eriksen Revenons à la Rosea : "Christian Eriksen est, à proprement parlé, un milieu de terrain plus moderne comparé à Hakan, il sait jouer devant la défense, en Mezzala voire en Trequartista lors de son époque à Tottenham. Il peut également partir de l’aile, avec la possibilité de revenir dans l’axe à la recherche de l’embuscade gagnante. Pochettino aimait le faire partir d’ailleurs de l’aile droite." En ce sens, Çalha est totalement différent : Avec Pioli, il partait toujours sur l’aile gauche avant de chercher à revenir dans l’axe et pour trouver en premier lieu la conclusion Il est plus rapide que le danois et il sait casser avec plus de puissance les lignes, tout en ayant la faculté de s’avoir s’y insérer sans ballon. Chris, lui préfère avoir le ballon entre les pieds et relancer une action. Avec Hakan, vous misez directement et rapidement sur la profondeur, sur le fait d’attaquer l’arrière garde défensive et de chercher le un contre un dans un espace réduit de cette zone. Les statistiques démontrent également la différence entre les deux durant cette dernière saison La moyenne d’Hakan est supérieure : 6,16 contre 6,06. Ce rendement s’explique par le fait qu’Hakan est l’auteur de 9 buts et 12 passes décisives cette saison, contre 8 buts inscrits par Eriksen en un an et demi. La mission de Simone Pour la Rosea, "Inzaghi aura la mission de transformer le joueur turc en un Luis Alberto 2.0". L’espagnol était le phare de la Lazio de Simone, le cerveau par qui passait toutes les phases offensives. Et même Luis a du faire preuve d’un temps d’adaptation avant de devenir dévastateur. Techniquement, les deux joueurs se ressemblent, même si Luis mise sur ses qualités, alors qu’Hakan est plus physique : Ils aiment marquer l’homme et repartir en dribble sous la pression adverse, même si cela présente certains risques évident, mais toujours calculé. Car une fois la pression écartée, il devient plus facile de se projeter sur la cage adverse pour faire mal à l’adversaire L’avis de Massimiliano Mirabelli "Lorsque j’ai lu la nouvelle, cela m’a fait sourire. J’ai ris car le joueur était très bien connu au Club Nerazzurro. Lorsque j’y travaillais, il était déjà suivi et était dans nos radars. Ce ne sera pas une découverte à Appiano Gentile, l’opération n’avait pas su se conclure à cause de la situation relative au Fair-Play-Financier et à ses palettes qu’il fallait respecter." Selon Mirabelli qui avait recruté le turc justement au Milan, le Diavolo est celui qui a le plus perdu "Je suis déçu car ils perdent un très grand joueur gratuitement. Mais je suis content qu’il va à l’Inter, c’est un gars en or, un vrai joueur." "Il évoluait en Trequartista en Allemagne, mais il sait occuper plusieurs postes. C’est aussi un gaucher qui avale les kilomètres, c’est une très belle affaire pour l’Inter. Le Milan va le pleurer." "Les Rossoneri, avec les départs de Donnarumma et Calhanoglu gratuitement ont perdu pour 150 millions d’euros de patrimoine. S’ils sont contents comme ça, tout va bien." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Hakan Çalhanoğlu va jouer la prochaine Ligue des Champions et il le fera à Milan. Si cela n’a rien d’anormal, le trequartista turc ne montera pas sur le terrain avec le maillot du Milan, il s’accommodera de celui situé de l’autre côté du Naviglio, le Nerazzurro – Telle est l’introduction de Calcio&Finanza qui nous propose une analyse financière de cette opération éclaire. "J’ai trouvé un accord avec l’Inter, demain je réaliserai la visite médicale et je signerai le contrat." a expliqué le joueur âgé de 27 ans, quelques heures après l’élimination de sa Turquie à l’Euro, sur le site de Trt Sport. Les Rossoneri se préparent donc à voir partir un autre pilier qui avait permis au club de retrouver la plus prestigieuse des Coupes d’Europe après huit longues années. Après Donnarumma, qui sera officialisé dans les prochaines heures comme un joueur du Psg, un autre joueur va partir à la suite d’un manque d’entente relatif au renouvellement de son contrat Le club qui en a profité est l’Inter, suite à la situation toujours en évolution de Christian Eriksen, celle-ci voulait s’assurer les services d’un joueur expérimenté tout en étant pas trop âgé et en présentant un profil fonctionnel au jeu proposé par Simone Inzaghi. Question technique à part, le Milan devra s’activer pour partir à la recherche de son remplaçant (et ramener à la maison Brahim Diaz). Nous allons chercher à comprendre l’impact économique de cette opération Partons du Milan, l’effet assuré reste l’épargne salariale du trequartista qui, en Rossonero, percevait 2,5 millions d’euros net par saison, soit 4,6 millions d’euros brut, ceux-ci ne pèseront donc pas sur le bilan 2021/2022 Ceci étant dit, pour les Rossoneri, il s’agit d’une autre perte importante sans la moindre indemnité de transfert, après celle de Donnarumma. La valeur au net de Çalhanoğlu sur le bilan était égale à zéro, en cas de cession monétisée, Milan aurait généré une plus-value sec. Pour être clair, pour céder le joueur en le monétisant, Milan aurait dû en premier lieu le prolonger. Si Le Milan l’aurait prolongé dans les conditions similaires au contrat qu’il signera pour l’Inter, soit 5 millions d’euros net et 1 million d’euros de bonus, le Milan aurait estimé le cout de l’opération à 9,25 millions d’euros pour la saison 2021/2022. En hypothéquant une vente du joueur lors du mercato estival 2022 et en se basant sur la valeur du joueur estimé selon Transfertmakrt : 35 millions d’euros, le cout de sa signature aurait largement été couvert Passons à présent du côté Nerazzurro, comme mentionné, un accord a été convenu sur la base d’un contrat a hauteur de 5 millions d’euros net, plus un de bonus, par saison. Çalhanoğlu devrait également signer un contrat triennal. En termes de répercussion sur le bilan 2021/2022, le cout salarial représentera 9,25 millions d’euros brut A cette opération, il y aura lieu d’ajouter la commission éventuelle pour l’agent. Le tout devrait être amorti en fonction des années de contrat. Pour résumer, même en cas de contre-performance et de revente, dès la saison prochaine, l’Inter parviendrait déjà à réaliser une plus-value ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. La question mérite d’être posée à la suite de la nouvelle contre-performance proposée lors de la Demi-Finale de la Coupe d’Italie, du Capitaine Nerazzurro, face à la Juventus. A tel point que la Direction Nerazzurra a décidé qu’il était temps d’intervenir Révélation de Tuttosport "La demi-finale de la Coupe d’Italie face à la Juventus a réouvert la polémique sur le rendement de Samir Handanovic : Le gardien de l’Inter s’est rendu protagoniste négativement d’une sortie improbable, une sortie originelle du second but de Cristiano Ronaldo, avec la complicité d’un Alessandro Bastoni désarçonné par cette situation." Prolongation en suspend Sur les réseaux sociaux, cela gronde à tel point que la Direction Nerazzurra est prête à prendre en considération l’hypothèse de faire confiance à un nouveau numéro 1 "Si le présent est certainement le sien, vu le manque de considération de Conte envers Radu jusqu’à présent, lui qui n’a jamais été aligné en Coupe d’Italie, pas à même à Florence. Le Capitaine se rapproche des 37 ans, il les fêtera le 14 juillet et a prolongé son contrat jusqu’en 2022 : Mais les négociations relatives à une prolongation jusqu’en 2023, sont, à l’heure actuelle, gelées." Statistiques catastrophique S’il l’on ne se base uniquement sur les matchs de Serie A, l’équipe de Conte a dû faire face à 66 tirs au buts cadrés, soit une moyenne de 3,3 par matchs. Handanovic est parvenu à en contrer 43, soit un pourcentage de 65% de tir contrés. Toutefois, tous les trois tirs, l’Inter encaisse un but: Une donnée très élevée qui s’est vu "améliorée" lors des trois derniers matchs, où l’Inter n’a pas encaissé le moindre but face à la Juventus, l’Udinese et Benevento. Si Handanovic propose 65% de tirs contrés, il est très loin des standards des autres portiers tel que Donnarumma ou Szczesny qui voyagent à 75%. Il réalise moins de miracles, rapporte moins de points à l’équipe, le tout s’associant à ses incertitudes démontrées à de très nombreuses occasions comme le but de ce mardi ou celui face à Vérone peu avant Noel Le projet Radu écarté ? "L’expérience Radu, soit celle d’associer un jeune gardien très prometteur à côté d’un titulaire indiscutable n’a pas porté ses fruits. La nouvelle route empruntée serait similaire à celle de la Juventus avec le recrutement d’un autre gardien titulaire, un poste où ce serait à l’entraineur de décider lequel des deux est le meilleur à aligner." "Marotta et Ausilio sont sur les traces de plusieurs gardiens : Le préféré reste Musso de l’Udinese, qui sait si la négociation avec le club du Frioul menant à De Paul s’élargirait avec l’englobement du portier argentin." L’autre portier qui séduit à la Viale Della Liberazione est Cragno : "Les rapports sont excellent avec Cagliari et, durant l’été, la situation relative à Nainggolan devra être abordée avec Giulini. Il reste également l’outsider Meret du Napoli et moins probable Silvestri de Vérone“ Cragno réel favori ? Interviewé par minutidirecupero.it, Graziano Battistini, l’agent d’Alessio Cragno, s’est livré sur l’intérêt de l’Inter: "Il y a toujours des contacts, pour le reste on navigue à vue. Il faut se rappeler que le Mercato que l’on connaissait semble aujourd’hui être d’une autre époque. Les personnalités dans le milieu du football restent toujours en contact, il n’y a rien à redire sur cela." "Ce qui est certain, c’est que je ne serais pas surpris si l’Inter misait sur Cragno, je crois qu’il s’agit, avec Donnarumma, de l’un des meilleurs gardiens en circulation, un Fuoriclasse à son poste: Il le démontre chaque dimanche." "Cagliari est un club important qui tient justement en haute considération Alessio, et cela se répercute physiologiquement sur sa valeur marchande." "Outre la bonne somme, il y a besoin que se créée la bonne opportunité au bon moment : Si Massara (actuel Directeur Sportif du Milan) était resté, je crois qu’Alessio aurait rejoint la Roma." La Galerie des horreurs Lorsque l’on visionne le Replay, lors de la passe en retrait de De Vrij à Bastoni, celui-ci avait l’avantage sur Cristiano Ronaldo. Il avait d’ailleurs de son bras droit indiqué à Handanovic de rester dans sa surface afin de lui offrir une passe simple en retrait. A la place, le portier est sorti avec trop de véhémence et est arrivé ce qu’il devait arriver. Si Bastoni a commis une erreur, c’est juste celle de ne pas avoir su contenir Ronaldo, mais cela est moindre comparé à Handanovic qui n’a pas suivi et respecté la consigne de son équipier, laissant de la sorte la voie libre au portugais Mais il y a également des précédents Les plus graves cette saison outre celle du Derby d'Italie Ilic à Vérone Capriari à Benevento Aucune tentative de contrer le tir Buts de Mancini (2-2 face à la Roma) Sans parler des tirs qui passent tout prêts et où il ne plonge plus…....Sans parler du risque de se prendre un but à quasiment chaque match.... Il y a deux saisons, Handanovic était élu meilleur gardien de Serie A. Pensez-vous que cette saison est celle de trop ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. La tranquillité et la sécurité d’un vétéran combiné à la volonté de s’améliorer et à la faim de la jeunesse : Alessandro Bastoni, après avoir conquis l’Inter, a conquis la Nazionale en étant complimenté et applaudi à chaque sélection. Moment Magique Agé de 21 ans, le défenseur Nerazzurro s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs prometteurs à son rôle, non seulement dans le Calcio, mais également à l’internationale: Titulaire indéboulonnable de l’Inter d’Antonio Conte, il est à présent mis en lumière suite à ses débuts optimaux avec la Nazionale, lui qui était pourtant appelé pour remplacer au pied levé deux piliers tels que Bonucci et Chiellini. Il ne s’est pas fait submerger par l’émotion et a répondu présent en bombant le torse face à un attaquant pure race tel que Lewandowski. Ces prestations excellentes font qu’ils sont nombreux, ceux qui souhaitent le voir convoquer pour le prochain Euro. Une évaluation d’un Top Player Sa croissance exponentielle se répercute inévitablement sur sa valeur marchande : Selon Transfermarkt, l’évaluation de Bastoni est de 45 millions d’euros, une valeur qui fait de lui le sixième joueur de la génération 99 le plus cher du monde, juste derrière les talentueux Havertz, Joao Felix, De Ligt, Donnarumma et Rice. Il s’agit d’une reconnaissance prestigieuse pour le défenseur Nerazzurro, qui prouve encore une fois le flair de la décision prise par la Direction Nerazzurra, lorsqu’à l'été 2017, elle avait décidé d’investir 31 millions d’euros pour un joueur formé par le secteur jeune de l’Atalanta. Une somme qui était à l’époque retenu comme excessive, mais qui au net des prestations du joueur, est à présent représenté comme le petit chef d’œuvre du mercato de la part de l’Inter ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. A travers un communiqué officiel sur son site internet, l’Ac Milan a confirmé la positivité de deux de ces joueurs: Gianluigi Donnarumma et Jens Petter Hauge "L’Ac Milan communique que les résultats des examens réalisés hier soir, au laboratoire, ont confirmé la positivité des tests de Gianluigi Donnarumma, Jens Petter Hauge et de trois autres membres du groupe-équipe." "Tous sont asymptomatiques. Tous ont été immédiatement placé à l’isolement à domicile et les autorités sanitaires locales ont été informées. Aujourd’hui, tout le groupe équipe a été soumis a de nouveaux tests, comme protocolé, aucune autre positivité n’en a résulté." Milan gardera-t’il son invincibilité à quelques heures de l’affiche face à la Roma ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Avant le Derby della Madonnina qui a lieu ce week-end, Gianluigi Donnarumma a partagé sa conviction que l’écart entre le Milan et l’Inter a diminué. Voici ces déclarations sur Sky Sport Italia. "L'écart avec l'Inter s'est réduit, car le club a été intelligent concernant le mercato, même si naturellement, eux aussi se sont renforcés cet été." "Le coach fait de grandes choses, c'est maintenant notre chance de prouver sur le terrain que nous sommes plus proches de l'Inter. Nous avons hâte de sortir et de montrer ce que nous pouvons faire. Nous avons hâte de rattraper le temps perdu et de faire un excellent derby." "Parfois, vous jouez bien et n’obtenez pas de résultat. Mais cette fois, c’est la victoire qui compte." "L'Inter est une excellente équipe et elle a un excellent entraîneur à Antonio Conte. Elle peut donc avoir une très belle année, mais nous pouvons aussi avoir notre mot à dire. Je suis très optimiste et nous n'avons pas peur." "Bien jouer dans le derby nous donnerait une telle confiance en nous à l’avenir, car nous n’en sommes qu’au début de la saison. C’est une jeune équipe et a tellement plus à offrir." "Nous voulions tous qu'Ibra soit là pour ce match et c'est ce qu'il s'est passé. Nous sommes heureux et il nous donnera un gros coup de main. Je sais qu’il est vraiment excité pour ce match." ®alex_j - Internazionale.fr