Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giuseppe baresi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Turin - Le penalty de Hakan Calhanoglu a permis à l'Inter de remporter une fantastique victoire à l'arrachée ce dimanche. Cette victoire 0-1 redonne de l'élan aux Nerazzurri à l'approche des derniers matchs de championnat de la saison. Les hommes de Simone Inzaghi comptent 63 points à huit journées de la fin. C'est la onzième fois que l'Inter sort victorieux d'un déplacement à la Juventus depuis la saison 1929/30 (à laquelle on pourrait ajouter une autre victoire après le 0-2 infligé aux Nerazzurri en 1983). La dernière fois que l'Inter s'est imposée sur le terrain de la Juve, c'était en novembre 2012, lorsque Diego Milito avait inscrit deux buts et que Rodrigo Palacio en avait ajouté un autre pour porter le score à 1-3. Pour la première fois depuis 2008/09, l'Inter est invaincu dans ses deux rencontres de championnat avec les Bianconeri, puisqu'ils ont enregistré un match nul 1-1 à domicile et sont sortis vainqueurs de l'Allianz Stadium. En outre, ils ont également remporté la finale de la Supercoupe d'Italie en janvier. Calhanoglu et le penalty re-tiré Hakan Calhanoglu a été le grand artisan du match de dimanche, puisque son troisième penalty de la saison en championnat (les autres ont été obtenus contre Milan et Naples) a permis à l'Inter de marquer le but décisif. Il s'agit de son septième but de la saison en championnat, inscrit à la quatrième minute et demie du temps additionnel de la première mi-temps. C'est le dernier but de l'Inter en première mi-temps d'un match depuis qu'Opta a commencé à recueillir ces données en 2004/05. Le milieu de terrain turc a transformé chacun de ses cinq penalties en Serie A (contre la Roma, Lazio, Milan, Napoli et la Juventus). Le numéro 20 de l'Inter est le troisième joueur turc à marquer en Serie A contre la Juventus, après Sukru Gulesin dans les années 1950 et Can Bartu en 1963. Perisic atteint les 200 matchs en Serie A Ivan Perisic a réalisé une performance monumentale classique ce dimanche, caractérisée par son incroyable couverture défensive à un moment donné pour empêcher la Juventus de se procurer une occasion facile de but. Le match à Turin a marqué sa 200ème apparition en Serie A sous le maillot de l'Inter, le troisième Croate à atteindre ces chiffres, après Marcelo Brozovic et Milan Badelj. Handanovic en septième position en nombre d’apparitions avec le maillot del’Inter La prestation du gardien slovène contre la Juventus a marqué sa 359ème apparition en Serie A pour l'Inter, le plaçant au-dessus de Tarcisio Burgnich dans la liste des joueurs ayant disputé le plus de matches de championnat pour les Nerazzurri. Le classement des apparitions de l'Inter en Serie A est le suivant : Javier Zanetti 615, Giuseppe Bergomi 519, Giacinto Facchetti 475, Sandro Mazzola 417, Mario Corso 413, Giuseppe Baresi 392, Samir Handanovic 359, Tarcisio Burgnich 358, Walter Zenga 328, Ivan Cordoba 323. ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  2. Giuseppe Baresi a réfléchi sur sa carrière et mentionné les entraîneurs avec lesquels il a travaillé à la fois avec et à côté pendant ses piges chez nous dans une interview accordée au journal Il Giornale. "Eugenio Bersellini était presque comme un père pour moi, un point de référence. Je suis reconnaissant à Giovanni Trapattoni parce qu'il m'a aidé à arrêter, il m'a fait comprendre qu'à un certain moment, je devais faire autre chose. Mourinho était le meilleur pour gérer les gens et transmettre ses idées. Il fut facile de se mettre en phase avec lui, tandis que les résultats ont aidé." Fan du Milan pas toujours eu l'intention de devenir footballeur. "À l'époque, nous étions tous fascinés par Gianni Rivera. Puis mon sang a changé rapidement. J'ai d'abord joué à la ferme, nous vivions dans une ferme typiquement lombarde avec une cour intérieure. Je jouais souvent pieds nus parce que nous n'avions pas de chaussures à l'époque. Il y avait six familles, celles de mon père et de ses trois frères, dont deux à louer. Nous avons attendu qu'ils coupent l'herbe pour le foin et avons eu deux jours pour jouer dans les champs. J'avais l'habitude de jouer en tant que milieu de terrain mais Venturi m'a placé arrière gauche. J'ai pensé être agriculteur jusqu'à ce que je réalise que je devais faire du football mon métier. J'ai toujours aimé notre propriété et si j'avais gagné de l'argent plus tôt, je l'aurais rachetée. J'ai bien aimé, même si l'agriculture est un travail fatigant. Je me souviens que mon père se réveillait à cinq heures tous les matins, donc c'était mieux d'être joueur!" S'acclimater Milan après avoir rejoint l'Inter et remerciements à Beresellini. "J'ai vécu à la campagne et mon monde était composé de 50 personnes. Je ne savais pas si je devais aller à Milan ou pas, mais ils m'ont convaincu. J'étais un personnage timide et peu disposé à m'ouvrir. Je me souviens de mes débuts contre Vicenza, le 18 septembre 1977. C'était une grande émotion. Honnêtement, je n'ai jamais imaginé ce métier, j'ai quitté la maison sans penser à devenir professionnel mais j'ai saisi cette opportunité. C'était grâce à Bersellini, c'était une personne formidable. Ils l'appelaient le "sergent de fer", il exigeait beaucoup et établissait des règles. Il a été l'un des premiers à changer les méthodes d'entraînement et à faire appel à du personnel de fitness, ce qui n'était pas courant à l'époque." Ses meilleures années dans les années 80 et l'apogée du football italien. "Tous les grands sont arrivés en Italie à un moment ou à un autre, de Maradona à Zico, Platini et Van Basten, Falcao à Matthaus. J'étais le Mastiff qui était appelé pour les arrêter! Ils ont influencé des matches, mais ont été difficiles à affronter. Je me souviens de grands défis physiques avec Causio, Claudio Sala et Novellino. De vraies batailles, mais avec respect. Pendant quelques années, j'ai vécu paisiblement avec mon frère, nous avons toujours eu une bonne relation. J'ai vécu ma vie et lui la sienne, nous nous rencontrions le soir. Nous avons discuté de choses pendant les semaines du derby, en faisant des pronostics et des dîners de paris. Je me souviens bien de mon premier derby, contre de grands champions. Puis dans la seconde, j'ai fait face à mon frère. Maintenant, ce serait une grande histoire dans les médias, mais à l'époque, c'était moins médiatisé. Gabriele Oriali était le meilleur compagnon de voyage pour commencer, puis Giuseppe Bergomi."
  3. L’Inter est très proche de signer la jeune pépite italienne Sandro Tonali, courtisé par de nombreux clubs européens, le Derby d’Italie aura tourné en faveur des Nerazzurri. Fcinternews.it nous propose un résumé de la situation Prémices "Le coup de cœur a eu lieu, il y a deux ans, à l’occasion de la rencontre Brescia-Cosenza, suite à la réaction plus qu’enthousiasmante de Giuseppe Baresi pour ce jeune joueur, un milieu de terrain qui rappelait un certain Andrea Pirlo. Depuis lors, il fut l’objet d’un monitoring constant. Recommandé avec brio par l’ensemble du secteur technique et les recruteurs, l’Inter a décidé de défier la Juve ces derniers mois, dans le but de parvenir à s’attacher ses services." Juventus "En janvier, les Bianconeri avait proposé 30 millions d’euros plus bonus et deux jeunes joueurs Tourè et Nicolussi Caviglia à Brescia pour bloquer immédiatement Tonali. Offre immédiatement rejeté par Massimo Cellino qui n’entend encaisser que 50 millions d’euros cash pour la vente de son étoile. Fabio Paratici avait mis sur pied un quinquennal à 2 millions d’euros plus bonus pour le joueur." Base du contrat "L’Inter a retouché l’offre et l’a amélioré en proposant 2,5 millions d’euros plus bonus pour atteindre facilement les 3 millions d’euros. Cette démarche accélérée a écarté les invités de dernières minutes qui étaient Paris, Manchester City et l’Atletico Madrid, ce dernier ayant suivi Tonali depuis très longtemps." Le facteur Conte "La conviction et le pressing de l’Inter ont séduit Tonali, ce dernier ayant reçu des signaux importants également de la part d’Antonio Conte. L’entraîneur Nerazzurro a visionné avec attention les prestations du jeune né en 2000 durant le Lockdown." "Milieu combatif et maître d’œuvre, il pourrait réaliser ce saut de qualité tant attendu en compagnie du natif de Lecce, ce saut qui ferait de lui un champion et un point de référence pour la Nazionale. C’est également pour ces raisons que l’Inter l’a placé en priorité de sa campagne de recrutement estival. Sandro représentant un élément important pour le futur et dont sa destinée est celle de devenir un joueur fondamental." Aval du joueur "Sandro Tonali a dit oui à l’Inter. Le club négocie à présent avec Brescia. Le oui est aussi dû au précieux travail de l’agent Beppe Bozzo, un des spécialistes dans le dénouement des négociations les plus compliquées." Massimo Cellino "L’Inter a mis en place l’offre suivante 35 millions d’euros plus bonus et l’insertion d’un ou deux jeunes pour contenter la Direction Bresciane. Cellino tient la ligne dure pour l’instant et ne compte pas voir sa prétention de 50 millions d’euros revue à la baisse." "Dès lors, l’Inter songe à proposer un prêt onéreux estimé entre 8 et 10 millions d’euros accompagné d’une obligation de rachat estimé entre 30 et 35 millions d’euros. Cellino serait contenté et l’impact du coût de ce transfert serait modéré sur le bilan Nerazzurro 2020/2021." "Pour l’heure, Brescia continue à exiger la somme en cash immédiatement, mais les deux clubs échangent afin d’établir la bonne formule, l’Inter ayant l’avantage de disposer de l’aval du joueur." Si Cellino jouera ses dernières cartes pour monétiser au mieux ce transfert, ce qui est compréhensible pour un club du calibre de Brescia, la route menant Tonali à l’Inter semble toute tracée... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan - Vous ne connaissez peut être pas Regina Baresi, attaquante capitaine de notre équipe féminine et fille de Giuseppe Baresi. 26 ans et au club depuis les équipes jeunes, elle souhaite un fort rapprochement entre la section masculine et féminine. "Ce serait un énorme pas en avant. Cela nous donnerait une meilleure visibilité et la possibilité de ramener plus de personnes à s'intéresser au foot féminin. Celui qui pense que ce n'est qu'un sport d'homme n'a jamais approché le milieu du foot féminin. Qu'il regarde quelques matchs pour qu'il comprenne que c'est aussi un sport pour femme." Des souvenirs marquants au Meazza ? "Je n'en ai pas en particulier, j'y vais depuis toute petite c'est comme une seconde maison pour moi. Trois mots pour décrire votre père. "Inter, compétiteur et honnête." Un avis sur la dynamique de l'Inter en Serie A : "Spalletti fait la différence, il transmet ce qu'il faut à chaque joueur et au groupe. L'important maintenant c'est de confirmer match après match. La motivation prend une grande place dans les performances des joueurs. Savoir déceler les attitudes et utiliser les bons mots pour un coach, c'est la bonne route pour obtenir de bons résultats." ®Gladis32 - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...