Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giuseppe marotta'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, selon Tuttosport et la Repubblica, Giuseppe Marotta va chercher à définir, aujourd'hui, l’opération permettant au brésilien, Gleison Bremer, de rejoindre l’Inter "Beppe Marotta tentera de finaliser l’opération voulu à tout prix par Simone Inzaghi et ce même si les Granata partent d'une base de 50 millions d'euros. Si une proposition qui contente tout le monde ne voit pas le jour, le Numéro Un du Torino devra se contenter de 25 millions (clause libératoire du joueur) et s'il y a également des problèmes sur cette somme, Bremer sera libre de s’engager dès le mois de janvier pour 15 millions d’euros. Il est fort probable que l’on n’en arrive pas là car cette situation ne conviendrait à personne." Joli choix de couleurs l'ami En attendant, le Brésilien et son entourage ont pris leurs précautions : Interviewé par "Flow Sport Club", une émission gérée par l’ancien footballeur Zé Roberto. Gleison a également mis un coup de pression Où vas-tu jouer ? "Je suis en pleine discussions avec mon agent, mais pour l’instant, il n’y a rien de définitif. Nous parlons, je ne sais pas si je resterai en Italie ou si je partirais à l’étranger. Ce qui est fondamental pour moi est de jouer la prochaine Ligue des Champions, c’est important pour que je puisse continuer à grandir. Tout sera défini dans les prochains jours, voire dans les prochaines semaines." Gleison....Italien "Mon épouse est d'origine italienne et elle sera naturalisée, je le serai aussi automatiquement. Mon rêve est d'être appelé par le Brésil, mais j’ai fait aussi une carrière très solide en Italie et s’il y a une ouverture possible, nous verrons." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : Le Paris-Saint-Germain n’est plus la seule équipe en piste pour s’attacher les services de Milan Skriniar. En effet, le double champion d’Europe, Chelsea, s’est formellement intéressé à lui auprès de l’Inter Analyse de l'article de la Rosea Trahi par un ancien de la Maison le PSG ? Les Blues ont sondé l'Inter sur Skriniar hier, en profitant des contacts en cours, relatif aux tout derniers détails permettant à Lukaku de retourner dans la cité milanaise. "Le fait est que l'Inter souhaite encaisser de la vente d'un de ses joueurs vedettes autant que possible, comme le démontre la quatrième offre présentée par le Paris-Saint-Germain qui a été refusé : Les intermédiaires du club français présent en Italie depuis une semaine, avaient proposé dimanche, 60 millions d’euros plus Julian Draxler." Une offre refusée sèchement par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio qui ne veulent que du cash, car "une partie du produit de la vente servira ensuite à trouver le remplaçant de Milan pour compléter le trident défensif d'Inzaghi". En effet, avec le départ en fin de contrat d’Andrea Ranocchia, il manque déjà un défenseur en termes de disponibilité." Avec le départ de Skriniar, deux renforts sont prévus dont Gleison Bremer, qui reste la cible principale, lui avec qui un accord a déjà été trouvé, mais où des discussions sont en cours avec un Torino qui demande 50 millions d’euros. Les autres noms sur la table sont Nikola Milenkovic de la Fiorentina et Soyuncu de Leicester : tous deux ont la particularité de présenter un contrat expirant au 30 juin 2023 et tous les deux sont partant à l’idée de rejoindre l’Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journaliste présent à l’occasion de l’évènemement : 'Ricordo Candido Cannavó 2022' Est-ce que Lukaku est la meilleure opération de votre carrière ? "Celle de Pogba fut importante, je dois toujours remercier le club dans ce type de situation. J’ai travaillé avec Ausilio et Baccin pour Lukaku, je dois aussi remercier la disponibilité du Président et de la Propriété qui m’ont permis d’aller de l’avant. J’espère que cette opération pourra se conclure, non pas dans les prochaines heures, mais dans les prochains jours." Comment jugez-vous le retour de Lukaku ? "Avant tout, je veux remercier Ausilio et Baccin. Nous sommes dans la phase finale et nous voulons officialiser les nouvelles opérations, ce sont des journées d’opérations et, dans très peu de temps, nous arriverons à différentes conclusions." Pouvez-vous faire le point sur Dybala ? "La situation est que nous avons rencontré ses représentants, mais cela fait partie de notre travail. Il faut sonder, explorer de nouvelles possibilités et parmi elle, il y a Dybala. Toutefois avant d’arriver à une conclusion, nous devons établir des points de convergences importants, nous n’en sommes pas encore là en ce moment." Est-ce que Chelsea peut être considéré comme une option pour Skriniar ? "Plusieurs équipes sont intéressées par Skriniar, mais nous avons aussi un noyau composé d’excellents joueurs. Nous évaluerons le tout avec calme, nous sommes toujours dans le contexte de ne pas vouloir céder un joueur, sauf si celui-ci me demander à être transféré. Dans le même temps, nous devons également tenir compte du concept de viabilité financière, car le football d'aujourd'hui a besoin d'un grand équilibre économique et financier et l'achat et la vente de joueurs sont un outil absolument important pour joindre les deux bouts." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. A travers une courte vidéo relayée par TMW, Giuseppe Marotta confirme l'arrivée de Romelu Lukaku! "Lukaku ? Je pense qu'il arrive ce soir!" Questionné avant de monter dans son véhicule sur Paulo Dybala, Il Padrino a esquissé un sourire malicieux....! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. C’est une information de la part de la Gazzetta Dello Sport : Si Milan Skriniar EST le joueur qui semble destiné à quitter l’Inter, le duo formé par Piero Ausilio et Giuseppe Marotta ne compte absolument pas le brader "Rien à faire, un nouveau non sec est arrivé de la part de la Viale Della Liberazione : Skriniar ne partira uniquement que pour une offre indécente et sans contrepartie technique et sous cet aspect, la position de Giuseppe Marotta et Piero Ausilio est catégorique. La négociation est toutefois entrée dans le vif définitivement et, même si l’Inter fait face à une semaine chargée, une nouvelle relance parisienne officielle est attendu pour demain, voir après-demain. Probablement que celle-ci sera celle qui permettra de débloquer l’affaire et de satisfaire toute les parties." "Paris a besoin d’un Top Player en défense et Skriniar répond à cette demande, l’Inter, avec sa vente, aura droit à une bouffée d’oxygène qui lui permettra de programmer un futur proche avec bien moins d’anxiété. Le Slovaque lui-même a compris ce qu’est l’opportunité unique d’être parisien, aussi en percevant un salaire pharaonique dans le club d’Al-Khelaifi qui est prêt à lui garantir pour le prochain quinquennal 7,7 millions d’euros, bonus à ajouter." Comprenez-vous la fermeté de l’Inter dans la négociation ? Selon vous, le PSG pliera-t ’il ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une révélation définitive de la Gazzetta Dello Sport: Milan Skriniar a dit oui au Paris-Saint-Germain. Et sauf démenti officiel de sa part dans le courant de la journée, il faudra considérer cette information comme officielle! "Milan Skriniar a dit oui au PSG. Le Slovaque lui-même avait d'abord souligné, entre les lignes, une légère déception pour une opération qui n'émanait pas de son désir. Ces derniers jours ont permis d'atténuer la rigidité de Skriniar : le temps, le besoin absolu de l'Inter de gagner de l'argent et aussi (et surtout) la maxi-offre de Paris l'ont fait revenir à des conseils plus doux. En effet, ils l'ont amené à prononcer les deux lettres manquantes : SI." "Milan a dit un oui définitif et est convaincu par le projet (lucratif) du Psg: Skriniar est donc prêt à dire au revoir à l'Inter, mais il faut d'abord trouver un accord entre le club, ce qui n'est toujours pas le cas." Trahi par un ancien "Un coup de fil avec Achraf Hakimi, l’ailier marocain qui courait comme un TGV lors de la dernière année de Conte, mais qui n’est pas parvenu à réitérer cette performance à Paris sous Pochettino, a permis à Milan de dissiper ses derniers doutes. La détermination du nouveau Directeur Sportif, Luis Campos, et un contrat de base de 7,7 millions nets, soit plus du double de ce qu'il gagne actuellement, ne suffisaient pas à Skriniar : Le défenseur central slovaque voulait aussi avoir connaissance des considérations tactiques précises: Hakimi lui-même a répété que le club veut construire un 11 plus équilibré et que cela passe par une défense renforcée et ce n'est pas un hasard si une maxi-offre pour Milan a été définie." Place aux clubs "En début de semaine, une première augmentation considérable est arrivé de la France: l'offre initiale de 50 millions ayant été portée à 60 millions d'euros, mais une nouvelle démonstration de force qatarie devrait bientôt arriver: Attention également car Giuseppe Marotta et Piero Ausilio restent fermes sur la Montagne à gravir de 80 millions d'euros." "Le point de bascule, similaire à celui connu précisément par Hakimi est réaliste, car l’international marocain est allé à Paris pour un total de 68 millions d'euros, primes comprises, il suffirait d'aller un peu plus haut cette fois-ci" Une vente record Sauf démenti officiel du principal intéressé, Milan a donc succombé à la tentation, peu importe la raison, et n’est pas Alessandro Bastoni ou Javier Zanetti qui veut. Financièrement parlant sa vente représenterait dans l’absolu la seconde vente la plus cher de l’histoire du club. En effet, déjà avec 70 millions d’euros et un contrat, bonus compris à hauteur de 9 millions d’euros, Milan Skriniar ne serait devancé que par un certain Romelu Lukaku au niveau des transferts les plus lucratifs de l’Histoire du club. Skriniar, dans ce classement, devancerait: Zlatan Ibrahimovic, vendu au Fc Barcelone en 2009 pour 69,5 millions d’euros (49.5 millions d’euros et Samuel Eto’o), Achraf Hakimi et ses 66,5 millions d’euros en 2021, Mauro Icardi et ses 50 millions d’euros en 2020, Ronaldo, il Fenomeno, pour 45 millions d’euros au Real Madrid en 2002 Sans prise de position officielle pour démentir de la part du principal intéressé: Amour du maillot ou Amour de l’Argent…. Vous avez la réponse ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Interviewé à l’occasion de l’ouverture du Championnat, Giuseppe Marotta s’est livré sur la saison écoulée "Le duel avec le Milan a été l’élément le plus fascinant de cette saison sportive. Durant 70 minutes, sur base aussi des critiques les plus sévères, nous avions démontré que nous méritions de remporter cette partie. On dit mort ou vif, nous avions subi cette défaite et le Milan s’est revitalisé en poursuivant une série positive et en ayant une grande conscience en ses capacités, en étant sur de son fait." Janvier catastrophique "21 points étaient à disposition et nous en avons récolté seulement 7. L’analyse à froid est que cette période a pesé de tout son poids dans l’issue finale." La Super Coupe "Je ne nous imaginer pas prendre le meilleur sur la Juventus. Nous y sommes parvenu avec mérite et nous avons remporté un trophée de plus dans notre armoire qui s’ajoute parmi ceux déjà gagné." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, une offre sur laquelle on retrouve la Marotta Touch qui anticipe toujours tout: "La troisième offre de l’Inter à Paulo Dybala est encore valable, mais avec des détails bien différents de ce qui a circulé dernièrement dans la presse." "Sur papier, il y a une offre à hauteur de 6 millions d’euros par saison, avec un million d’euros que le club tient à lier au nombre de présences effectives du joueur sur le terrain. En vrai, la proposition est donc la suivante : 5 millions d’euros de base et l’activation d’un bonus d’un millions d’euros dès l’instant où le joueur a au moins disputé 50% des matchs de son club." "D’autres bonus sont eux liés aux objectif personnels et de victoire de l’équipe. Cette proposition a été rejetée avec fermenté par Jorge Antun qui a fait savoir qu’il n’était pas intéressé. Mais le dialogue entre les parties ne s’est jamais interrompu à tel point qu’à présent, il est mis à l’étude la possibilité d’insérer une clause libératoire activable dès la fin de la première année du quadriennal." "La somme, inconnue pour le moment, ne serait pas exagérée, mais il s’agirait d’une protection pour le club, qui en cas de départ après un an, réaliserait tout de même une plus-value assez intéressante pour un joueur arrivé gratuitement. C’est aussi une garantie pour le joueur, une sorte de monnaie d’échange : Pour faire simple : Dybala pourrait raisonner de la sorte : "D'accord, j'accepte une partie fixe plus faible, mais tout repose sur moi et si j’explose après un an, j'aurai la possibilité d'évaluer toute offre pour une somme raisonnable." "Une nouvelle réunion est attendue pour ce week-end et lundi mais pour l'instant, l'Inter est incapable de finaliser la transaction suite aux injonctions de Steven Zhang : Marotta et Ausilio doivent d'abord transférer deux joueurs entre Sanchez, Dzeko et Correa pour dégraisser l'attaque et diminuer la masse salariale." Comprenez-vous le raisonnement du Padrino ? Jugez-vous cette proposition valable et viable? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Fcinter1908.it se pose la question et à juste titre : Et si le retour de Romelu Lukaku à l’Inter était prémédité depuis des mois ? Rappellez-vous cette interview de Piero Ausilio "C'était à la mi-décembre et Piero Ausilio, le directeur sportif de l'Inter, accordait une importante interview à Sky Sport….quelques jours seulement avant les déclarations retentissantes de Romelu Lukaku à Sky….dans laquelle il soulignait fièrement la grande unité du Monde Interiste après un été difficile : "Un été qui aurait pu tuer n'importe qui, mais pas nous", un été qui avait vu celui à l’origine de la conquête du Scudetto, Antonio Conte, partir dans la foulée du titre , suivi d'Achraf Hakimi et... de Lukaku" Et c'est justement une déclaration qui est mise en lumière à présent, celle du Directeur-Sportif face à une question de Sky Sport à propos de l'attaquant belge : "Pastorello (désormais ancien agent de Big Rom) a déclaré que Lukaku reviendrait volontiers en Italie : Le reprendriez-vous à l'Inter ?". La réponse d'Ausilio a été presque sous-estimée, considérée par tous comme l'expression d'une hypothèse de marché fantaisiste, pratiquement impossible à réaliser : "En prêt, oui !, avec un sourire peint sur son visage et dans son âme." "Aujourd'hui, ces mots prennent inévitablement un tout autre sens. Lukaku est de retour à l’Inter et précisément en prêt après une opération initialement menée personnellement par le Belge, qui a déplacé des montagnes pour revenir chez les Nerazzurri. Par la suite, Marotta et Ausilio ont pris les choses en main en négociant directement avec Chelsea." "Cette opération de mercato fantaisiste est donc devenu une affaire concrète. Mais Qui sait si tout n'est pas né, lors de cette période hivernale quand Lukaku regrettant déjà d'avoir quitté Milan pour Chelsea, méditait déjà un retour sensationnel. Et qui sait si un premier contact avec Ausilio n'avait pas déjà eu lieu à ce moment-là ? Ce sont des indices éparpillés ici et là et des suppositions, voire des suggestions mais maintenant que tout est pratiquement acté tous ses évènements ont pris une toute autre autre saveur pour une histoire qui recommence." Pensez-vous vraiment le Club et le Joueur capable de réaliser une négociation en coulisse digne des Feux de l’Amour ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Gianluca Di Marzio s’est livré dans les studios de Sky Sport suite au retour de Romelu Lukaku à l’Inter "Accord trouvé, l’officialisation arrivera dans quelques jours. Tard cet après-midi, un accord a eu lieu : Prêt sec de 8 millions d’euros + 4 millions d’euros de bonus lié à la Victoire du Scudetto et non plus aux objectifs internationaux : Chelsea a obtenu que les bonus soient liés seulement au Titre en Italie qui est plus facile à remporter que la Ligue des Champions." "Le joueur réalisera sa traditionnelle visite médicale la semaine prochaine et percevra 8,5 millions d’euros net, avec le Décret Croissance, cela revient à un peu moins de 12 millions d’euros bruts, soit une réduction de 25-30%. En fin de saison, les parties ont convenue de se revoir et un nouveau prêt pour la saison 2023/2024 n’est pas à exclure. La somme pour racheter Lukaku sera sans l’ombre d’un doute bien plus basse." Vendu 115 millions d’euros, repris pour 8 millions d’euros + bonus, comment qualifier le travail réalisé par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ? Exprimez-vous! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Après l’arrivée confirmée de Romelu Lukaku, nombreux ont affirmé que la négociation pour parvenir à Paulo Dybala était partie en fumée, mais est-ce la vérité ? "D'ici la fin de la semaine, Beppe Marotta rencontrera à nouveau l'entourage de la Joya, en particulier l'intermédiaire Fabrizio De Vecchi, tandis que la présence de Jorge Antun n'est pas certaine, personnalité avec qui il y a quelques coins à arrondir. Actuellement, le parc offensif des Nerazzurri compte Lautaro, Dzeko, Correa, Sanchez, Pinamonti et, à présent, Lukaku. Ce qui est Trop." "Et si les départs de Sanchez et Pinamonti sont acquis, pour faire venir Dybala, il manque encore un départ. Il ne faut pas s'attendre à une rencontre décisive, mais la nouvelle réunion servira peut-être à briser la glace d'une négociation qui est en stand by depuis quelques jours. L'Inter veut prendre du temps, ce sera le sens de la réunion car les Nerazzurri ne peuvent pas faire autrement en ce moment : Il y a des chiffres qui ne collent pas, au niveau de la masse salariale et l’idée la plus plausible semble celle de sacrifier Dzeko, plus que Correa, mais il n'est pas facile de trouver des acheteurs pour le Bosniaque." "Dybala, lui, attend: "Avec Marotta, il a un pacte, il ne faut pas l'oublier. Et il reste compliqué, malgré la pause de réflexion en cours, de penser que l'Administrateur-Délégué puisse abandonner son protégé au plus beau moment. Jusqu'à quand ce pacte durera-t-il ? Difficile de répondre. Il est certain que cette impasse peut pousser d'autres clubs à réfléchir au nom de Dybala." Le Saviez-Vous ? Les coins à arrondir qui posent problèmes en ce moment seraient relatif à la Commission que cherche à percevoir Jorge Antun, celui-ci se montrerait un peu trop gourmand…. Et selon le Corriere Dello Sport "Il a été question de l'intérêt du Milan, mais les rumeurs ont déjà été démenties: De Via Aldo Rossi, ils font savoir que les paramètres de l'accord ne sont pas viables maintenant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ? Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ? "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir." Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ? "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises." "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes." Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ? "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs." Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité... "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs". Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ? "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire." "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales: Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé". Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ? "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager." Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ? "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive." Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ? "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur: Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui." Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ? C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti." Comment ça s'est passé avec Gnonto ? "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée". Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation de La Repubblica, si l’Inter peut se permettre de réaliser un vrai mercato, elle ne le doit pas uniquement au génie de Giuseppe Marotta. Elle doit aussi son salut à Alessandro Antonello qui excelle sur le volet commercial et plus particulièrement sur la thématique des sponsorisations. "23,4 millions d’euros de dettes en provenance des créances chinoises ont été dépréciées, soit une somme que tous, à la Viale Della Liberazione, savent qu’ils ne pourront pas percevoir.Toutefois, dans le même laps de temps, les revenus en provenance de la sponsorisation sont parvenus à exploser via des partenaires travaillant dans le domaine des crypto-monnaies : l'année dernière, Socios a remplacé la marque historique Pirelli comme Main Sponsor en versant 16 millions d’euros plus bonus dans les caisses des Nerazzurri en une seule saison." "Socios.com ne va pas arrêter sa collaboration avec les Milanais, même si à partir du 1er juillet prochain DigitalBits sera imprimé sur les tuniques Nerazzurre, ce qui fera de l’Inter, l'équipe qui reçoit le plus d'argent de son principal partenaire commercial après la Juve, liée à Jeep. DigitalBits, qui en tant que sponsor de manche a d’ailleurs déjà versé 5 millions d’euros aux Nerazzurri pour la saison 2021/22. Mais cette fois-ci, la marque s'est engagée, pour le prochain triennal, à verser 85 millions plus des bonus, à répartir entre les trois saisons, avec une constante croissance." "Enfin, en ce qui concerne le sponsor technique, les négociations se poursuivent avec Nike pour renouveler les termes d'un contrat qui expire en 2024, avec l'objectif de passer de 12 millions d'euros plus primes par saison à 30 millions d’euros. La thématique la plus urgente, pour Antonello, est de trouver celui qui remplacera Lenovo sur le kit d'entraînement, puisque celui-ci sera, à nouveau repris à l'arrière des maillots." Et pour conclure "Outre les cessions de Hakimi et Lukaku et la réouverture des stades, le club a réduit son déficit budgétaire de 246 à 120 millions en un an. Tout n'est pas sombre, puisque Suning a demandé aux dirigeants de clôturer ce mercato avec un excédent positif de 60 millions et une réduction de 15 % de la masse salariale. A cela, il faut ajouter le Settlement Agreement qui est en cours de rédaction avec l'UEFA, et qui exigera plus de rigueur dans les comptes de l'Inter, comme dans une trentaine d'autres clubs européens.: Quoiqu’il en soit, les signes d'une reprise après la pandémie liée au Covid-19 sont là." Alessandro Antonello, une personnalité sous-estimée médiatiquement parlant mais ô combien précieuse pour l’Inter! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Selon le Corriere Della Sera, Giuseppe Marotta a une faim de loup, en ne demandant pas moins de 50 à 60 millions d'euros pour Denzel Dumfries : "L'Inter a fixé le prix du départ de Denzel Dumfries. Chelsea est dans la course et a demandé l'ailier droit néerlandais dans le cadre des négociations menant à Romelu Lukaku. Mais les pourparlers se poursuivent donc sur deux différentes pistes." "Les Anglais veulent mener à bien les négociations pour amener Dumfries à Stamford Bridge, pour lequel Marotta tire haut, entre 50 et 60 millions. Mais d’une façon plus réalise, l’opération pourrait être conclue dès que les 40 millions d’euros seront posé sur la table." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Durant son voyage qui l’a porté aux Etats-Unis, Steven Zhang a assister à distance au travail exceptionnel réalisé par Giuseppe Marotta avec, en tête de proue le retour de Romelu Lukaku et l’arrivée de Paulo Dybala. Et S’il faudra bien sur faire l’équilibre, comme cela a été répété il y a déjà trois semaines, le plus important reste le résultat sportif Preuve en est, le Discours que le Président a tenu hier à Interello "Nous avons vécu des périodes uniques en gagnant trois titres. A présent, Ne vous fiez pas aux spéculations, bouchez-vous les oreilles faces aux spéculations qui arrivent de l’extérieur du club, et travaillons ici pour aller de l'avant et continuer à gagner ensemble." "Un Scudetto, une Coppa Italia, et une Super Coupe d'Italie, sans oublier nos deux deuxièmes place et une Finale en Ligue Europa….Il y a six ans, je n'aurais même pas pu l'imaginer, surtout si on m'avait dit que nous allions battre la Juventus deux fois en finale." Avant de partir, il a tenu a remercier ceux qui travaillent pour l'Inter au quotidien en confirmant qu’il n’avait pas du tout l’intention de la quitter! Paris, Paris, on t' ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Antonio Conte va s’en mordre les doigts : Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano.... Comme le révèle nos confrères de Blastingnews en Italie, Simone Inzaghi se verrait contraint et forcé d’adapter son 3-5-2 vu la présence des trois bombardiers: "L'Inter a décidé de prendre de l’avance sur le Mercato Estival pour ne pas être prise au dépourvue. Le but étant de renfoncer l’effectif afin de lancer l’assaut vers la Seconde Etoile. Les Nerazzurri ont donc pris de l'avance en commençant à mettre en place d'importantes négociations, mais ces dernières semaines, une suggestion importante prend également forme: Celle du retour sensationnel à Milan de Romelu Lukaku, un an après sa vente record à Chelsea pour 115 millions d'euros." Jamais Inzaghi n’a composé avec un tel effectif Et l’Inter d’Inzaghi pourrait s’en retrouver bouleversé avec un changement de modulo : "Ces dernières heures, les chances de voir Romelu Lukaku revenir à l'Inter la saison prochaine augmentent de façon exponentielle: "Un an après son transfert à Chelsea, Big Rom fait maintenant pression pour retourner à Milan car il n'a pas pris ses marques chez les Blues, souvent relégué sur le banc par l'entraîneur Tuchel." L'opération n'est pas facile et la seule façon de la faire aboutir est celle de passer par le biais d’un prêt avec le joueur déjà prêt à diviser son salaire par deux pour être dans les paramètres du club milanais. Conséquence directe: "Simone Inzaghi, l’entraîneur de l’Inter verrait son échiquier tactique totalement remis en question, au point de devoir abandonner son classique 3-5-2. La raison n’est pas uniquement liée au retour de Lukaku, mais surtout par l’arrivée en attaque également de la Joya Paulo Dybala qui est en fin de contrat à la Juve, et qui rejoindrait gratuitement les Nerazzurri, en retrouvant par la même occasion Giuseppe Marotta qui l’avait amené à Turin de Palerme pour une somme de 40 millions d’euros." "Et même avec le départ attendu d’Alexis Sanchez, l’Inter disposerait de trois attaquant de renom : Lukaku, Dybala et Lautaro Martinez. Simone Inzaghi devrait donc passer au 3-4-2-1 ou 3-4-1-2, selon le cohabitation tactique à lier à côté de Lautaro." La suggestion d’Internazionale.fr L'attaque de Simone Inzaghi pourrait donc être composée de Romelu Lukaku au centre, avec Paulo Dybala et Lautaro Martinez libres d'évoluer sur tout le front de l'attaque, avec Mkhitaryan et Çalhanoğlu comme premières alternatives. Barella et Brozovic confirmés au milieu du terrain, avec Gosens et Dumfries sur les ailes. En défense, tout dépend du "sacrifié", s’il s’agit à n’en pas douter de Stefan de Vrij Voici une suggestion d’équipe Suffisante pour revendiquer le Scudetto selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Le directeur de Telelombardia, Fabio Ravezzani, a évoqué l'intérêt de la Juve pour Edin Dzeko. En effet, l'attaquant Nerazzurro serait sur le départ si Romelu Lukaku revient à l'Inter "La Juventus, comme alternative à Alvaro Morata, pense à Dzeko de l'Inter, Voici mes nouvelles en provenance directe de Turin: La Juve sait que l'Inter, en cas d'arrivée de Lukaku, aurait un problème d'abondance et de recrutement. La Juve, l'année dernière, a longtemps courtisé Dzeko mais, finalement, l'Inter l'a devancé." "La Juve envisageait de remplacer Ronaldo par Dzeko. Celle-ci garde l'espagnol en stand-by et attend de voir ce que l'Inter fera avec Lukaku. La Juve proposerait un contrat de deux ans d'une valeur totale de 7 millions d'euros à Dzeko." Il fut un temps, le recrutement était de bien meilleure qualité à Turin, sous le contrôle de Giuseppe Marotta....Au fait quelqu'un sait où il bosse à présent ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Romelu Lukaku se rapproche très sérieusement de son retour à l'Inter Pour le Times "Chelsea et l'Inter n'ont pas encore trouvé d'accord sur l'indemnité de prêt que devra payer le club Nerazzurro. Chelsea devrait exiger un montant d'environ 20 millions de livres sterling, bien plus élevé que ce que l'Inter est prêt à payer, et n'envisagera d'accepter un accord que s'il a un sens financier. L'Inter est prête à offrir entre 7 et 9 millions de livres sterling, mais en échange, elle se chargera de la totalité du salaire de Lukaku, qui est prêt à renoncer à un grand pourcentage." Pour le Telegraph "Marotta et Ausilio se sont entretenus aujourd'hui avec le propriétaire de Chelsea, Todd Boehly, en présence des représentants de Lukaku : aucune des deux parties n'a fait de commentaire, mais on pense que les discussions ont été positives et qu'il y a une volonté des deux parties de parvenir à un accord. Les discussions vont maintenant se concentrer sur les conditions exactes du prêt et sur l'implication ou non d'un joueur dans les négociations." "Même si un accord n'est pas officiellement trouvé d'ici la fin de la semaine, Chelsea et l'Inter sont impatients de s'entendre sur les termes de l'opération et de la conclure le plus rapidement possible. Todd Bohely, depuis qu'il a pris le contrôle du club avec Clearlake Capital, est convaincu que permettre à Lukaku de retourner à l'Inter est la meilleure option pour tout le monde." Interrogé en personne à ce sujet, Romelu se mure dans le silence: "Je ne peux pas en parler". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l'Inter, s’est montré très clair lors de la présentation du livre "Adesso parlo io" retraçant la vie d’Antonio Matarrese. Voici sa déclaration à la Gazzetta.it "Bien plus que des rêves, je suis capable de vous promettre une équipe compétitive, dans le respect de la soutenabilité et de l’Histoire de ce Glorieux club." Le Mercato d’aujourd’hui ? "Le football actuel a des valeurs importantes mais qui sont moins solides que par le passé, c’est un modèle qui n'existe plus. Matarrese représentait un modèle entrepreneuriat qui était composé de Présidents et de grands entrepreneurs qui ont écrit l'Histoire des Affaires et du football de l'après-guerre. Les accords conclus de bouche à oreille sont désormais révolus et difficile à suivre." Pensez-vous vraiment que le Padrino laissera partir un joueur du Calibre de Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C'est une information en provenance de la Repubblica: Le Paris-Saint-Germain s'est joliment fait refouler par le Vice-Champion d'Italie "Des contacts frénétiques ont lieu entre le Paris-Saint-Germain et l'Inter: Le club français veut amener en France le défenseur Nerazzurro, Milan Skriniar. L'international slovaque dispose d'un contrat qui arrive à échéance le 30 juin 2023 et des premiers échanges ont déjà eu lieu, pour le prolonger, au mois de mai entre l'entourage du joueur et Giuseppe Marotta." "A travers des intermédiaires, Paris a offert à l'Inter 55 millions d'euros plus 10 millions de bonus, une offre rejetée par l'Inter qui s'attend à un nouvel assaut dans les prochains jours. Pour se priver de Skriniar, les Nerazzurri demandent 80 millions d'euros qui pourrait être inclus via des bonus." Pensez-vous vraiment que la Direction Interiste va commettre l'irréparable ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Il n’y a plus l’ombre d’un doute, La Joya est en passe de devenir un joueur de l’Inter. Preuve en est la déclaration de la Gazzetta Dello Sport: "Paulo Dybala veut l’Inter, il a choisi l’Inter et il jouera à l’Inter. La fin de l’Histoire n’est plus remise en discussion, la route est déjà tracée et il n’y a plus aucun obstacle devant lui qui pourrait envoyer tout balader et qui pourrait être considéré comme insurmontable entre les différents protagonistes" "Encore plus à partir du moment où le joueur a communiqué son "oui" au projet sportif et a mandaté son agent pour finaliser le tout. Il y a même déjà bien plus que des simples confirmations lassantes : Dybala a déjà parlé avec Simone Inzaghi de son futur rôle, à l’Inter, la saison prochaine. Pour l’annonce officielle, il faudra attendre le retour du joueur en Italie, qui est tout sauf imminent." "Toutefois, il n’est plus qu’une question de jours pour acter le tout: Ce lundi, l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Giuseppe Marotta et Jorge Antun ont à nouveau échangé par téléphone, ce n’était pas uniquement pour se saluer, mais surtout pour définir la durée du contrat de l’attaquant argentin : Il s’agira d’un quadriennal. Dybala sera Nerazzurro jusqu’au 30 juin 2026, l’hypothèse d’un contrat 3+1 de la semaine dernière a donc été écartée et aujourd’hui ou au grand maximum demain, Marotta et Antun iront encore plus loin dans le détail pour peaufiner les derniers détails permettant de sortir le Champagne du frigo." "Il y aura encore une rencontre, reste à savoir si elle sera virtuelle ou physique vu le nombre important d’engagements des différents protagonistes, mais la thématique salariale n’est plus remise en discussion : Dybala percevra 6 millions d’euros net par saison. A cela il faut ajouter des bonus qui lui permettront d’atteindre les 7 millions d’euros. Il ne reste plus qu’à définir les différentes modalités pour activer ces bonus, sans oublier la prime à la signature que l’Inter devra débourser: Tout devrait être systématiser pour cette fin de semaine." L’aval de la Mamma "Dybala à l’Inter est une Affaire qui a convaincu toutes les composantes du Club, Qu’il s’agisse de la Direction avec Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, de l’aire Technique avec Simone Inzaghi, qu’au plus haut niveau, avec Steven Zhang qui a donné son consentement pour donner la voie libre à cette opération." Mondovision "Dybala en Nerazzurro, entendons-nous, est également une acquisition importante en termes d’images : Il ne faut pas douter un seul instant qu’il y aura différentes initiatives médiatiques qui seront liées au nom de Dybala. Paulo a donné sa Parole à l’Inter, il l’a également fait sur base des conseils reçu ces derniers temps par sa maman, Alicia, qui est une personnalité très importante dans la vie et les choix sportif de la Joya: Le OUI est total, l’Inter en ce sens est convaincue de l’issue positive, surtout après avoir pris en charge tous les moindres détails permettant de finaliser positivement cette négociation." Une MasterClass de Marotta qui, en plus d’avoir envoyé Icardi au Paris-Saint-Germain, est parvenu à signer la Joya, sans verser le moindre centime ni renforcer le noyau de la Vieille Dame ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journalistes présents à l’occasion de la présentation du livre "Argomenti di diritto nazionale e internazionale dello sport e di giustizia sportiva", realisé par Gennaro Terracciano, Piero Sandulli et Carlo Rombolà: Dybala? "Je travaille pour construire une équipe compétitive comme se doit de le mériter l’Inter. Mon travail, ainsi que celui de Piero Ausilio et Dario Baccin, vise précisément à conclure le tout d’ici à la fin juin car nous souhaitons mettre à la disposition de Simone Inzaghi la meilleure équipe possible, en respectant toujours ce concept de soutenabilité que nous nous devons de garder à l’esprit." Y-a-t’il un intérêt réel pour Skriniar ? "Non." Ça a le mérite d’être clair, très clair même.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. "Paulo Dybala et l’Inter se sont dit leur premier oui." Telle est la révélation de la Gazzetta Dello Sport qui s’est livrée sur la réunion qui s’est tenu entre l’agent du joueur, Jorge Antun, et Giuseppe Marotta qui ont convenu la base d’un accord Place aux chiffres Un salaire de base de 6 millions d’euros net par saison plus des bonus pour atteindre 7 millions, dont la moitié sont facile à atteindre. Il y a encore une marge de négociation sur la durée du contrat : il s’agira soit d’un quadriennal, soit d’un triennal avec option. A confirmer, bien qu'ici les démentis soient de rigueur, le fait que le joueur puisse bénéficier d'un bonus à la signature, comme c'est fondamentalement le cas pour tous les grands joueurs qui expirent. Bientôt la signature Il ne s’agissait pas du passage à l’acte hier, mais il ne manque plus grand-chose, soit le passage nécessaire de voir Antun parler directement avec Dybala pour lui expliquer, dans les moindres détails, ce qu’il s’est passé hier. Les deux parties se sont fixées un nouveau rendez-vous dans quelques jours, il n’y en aura pas énormément, peut-être une semaine car faire perdurer n’est dans l’intérêt de personne Ce n’est pas dans l’intérêt de la Joya qui s’est engagé à 100% dans le projet Nerazzurro car dans le cas contraire, il ne se serait même pas mis à table pour écouter cette proposition. Ce n'est pas non plus dans l'idée du club de faire traîner les choses en longueur. Chaud patate Durant ce sommet, l'entourage du joueur n'a jamais fait référence aux propositions d'autres clubs : une attitude constructive qui a été appréciée par l'Inter. Mais au début de la réunion, les chiffres demandés par Antun n'ont pas plu aux dirigeants des Nerazzurri, des chiffres qu'Antun lui-même connaissait depuis des semaines alors que l'offre de l'Inter à Dybala ne datait pas d'hier. Des "grands" mots ont également fusé à un certain moment de la réunion : certains ont même craint que la table ne saute. Mais la diplomatie l'a emporté. Et cette montée de tension s'est vite transformée en descente, aidée par le travail de tous les participants. A tel point qu'au final, les deux parties concernées, soit l'entourage de Dybala et l'Inter, ont fait part d'un "grand optimisme" sur la définition de la négociation". Selon le Corriere Della Sera, le club a également tout mis en œuvre pour que Paulo se sente aimé et au centre du projet technique : Simone Inzaghi s'est présenté durant quelques instants à cette réunion, tout comme Javier Zanetti, qui avait déjà "choyé" la Joya lors du match de charité organisé par Samuel Eto'o et à l'occasion d'Italie-Argentine. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Giuseppe Marotta, également connu sous le nom de Beppe Marotta est né le 25 mars 1957 à Varèse en Lombardie, c'est un dirigeant sportif italien. Il était depuis 2010, le directeur sportif du club turinois de la Juventus. Biographie Le 6 mai 2002, il est nommé Directeur-Général de la Sampdoria. À la fin de la saison 2002-2003, après avoir réorganisée le club, la Sampdoria accède à la Serie A. Beppe devient en février 2004 également Administrateur-Délégué. Un de ses plus "gros coups" au club fut l'acquisition de l'attaquant international Antonio Cassano le 13 août 2007 en provenance du Real Madrid. Il réussit également à attirer au club un autre international italien, Giampaolo Pazzini de la Fiorentina. Le 17 mai 2010, la Sampdoria de Gênes annonce sur son site la démission de Marotta comme Directeur-Général, et rejette durant les jours suivants les offres de Palerme et de Naples. Il accepte alors celle de la Juventus. Le 19 mai 2010, il est officiellement nommé en tant que Directeur-Général de la Juventus et prend ses fonctions le 1er juin 2010. Le 27 octobre 2010, il entre au conseil d'administration de la société footballistique piémontaise et est nommé Administrateur-Délégué. Il sera, en accord avec la logique sportive et économique de la Juve, à l'origine de coups à "prix malins", transferts de joueurs qui deviendront par la suite piliers de l'équipe. Il fera signer: Pirlo à paramètre zéro, Barzagli à 500 000€, Pogba à 1 M€, Vidal à 10 M€ Llorente à paramètre zéro, Tevez à 9M€ Bien que certains paris aient été perdus, comme Krasic, Elia, Quagliarella ou Matri, il réussit, sous l'impulsion du Fair-Play-Financier et d'une manne financière réduite comparée aux mastodontes européens (Bayern, Real, Barça, PSG, les 2 Manchester, Chelsea), à signer de grands joueurs ou de futures stars en devenir à moindre coût. Beppe Marotta est également à l'origine de la plus grande vente et la plus grande acquisition de joueurs de la Juventus: En 2016 suite à la vente de Paul Pogba a à Manchester United pour 105 millions euros, il recrute Gonzalo Higuaín, en provenance de Naples pour 90 millions d'euros. Ce dernier record a été surpassé deux ans plus tard par Marotta lui-même, avec l'achat de Cristiano Ronaldo en provenance du Real Madrid pour 105 millions euros. Il s'agit-là du dernier acte important de son mandat juventino. Après huit ans, de bons et loyaux services, et en vue d'un renouvellement profond du club turinois, en septembre 2018 Marotta anticipe la fin de sa relation avec le Club Bianconero, l'officialisation ayant lieu le mois suivant. Libre de la Juventus depuis le 25 octobre 2018, Giuseppe Marotta a été séduit par le projet présenté par Steven Zhang et le Suning Group, respectivement Président et Propriétaire de l'Inter, pour rejoindre l'ennemi-juré, le rival historique: l'Inter. Annoncé actif pour le début de l'année 2019, Giuseppe Marotta est le "Cadeau" de Président de Steven Zhang, nommé à ce poste le 26 octobre 2018. Résumé de sa carrière Lega Nazionale Professionisti (L.N.P.) 1998-2002: Membre de la commission marketing 2005: Membre du comité économique et des droits TV Associazione Direttori Sportivi (A.DI.SE.) 1995-2017: Conseiller 2017 - à ce jour: Président Federazione Italiana Giuoco Calcio (F.I.G.C.) Membre du Comité d'assistance Vice-Président du Conseil Directoire du Service Technique Carrière sportive 1978 - 1979 : Directeur du secteur jeune - AS Varèse 1979 - 1986 : Directeur-Général - AS Varèse 1987 - 1990 : Directeur-Général - AC Monza 1990 - 1993 : Directeur-Général - Calcio Côme 1993 - 1995 : Directeur-Général - Ravenne 1995 - 2000 : Directeur-Général - SSC Venise 2000 - 2002 : Directeur-Général - Atalanta 2002 - 2004 : Directeur-Général - UC Sampdoria 2004 - 2010 : Directeur-Général et Administrateur-Délégué - UC Sampdoria 2010 - 2018 : Directeur-Général et Administrateur-Délégué - Juventus Janvier 2019 : Directeur-Général et/ou Administrateur-Délégué - Inter Reconnu comme l'Homme à l'origine des 7 Scudetti de la Juventus, sa mission à l'Inter est simple: Détruire sa créature et remporter des titres. ®Antony Gilles - Internazionale.fr & Wikipédia
  25. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Steven Zhang n’en a que faire du comportement, peu orthodoxe, d’Arturo Vidal et d’Alexis Sanchez! "Une rencontre entre la Direction de l'Inter et l'agent du joueur, Jorge Antun, est prévue dans les prochaines heures. Dybala et l'Inter se cherchent depuis longtemps, ils sont tombés amoureux l'un de l'autre ". Les prémisses sont toutes là, le moment est venu car si l'on fait traîner les choses en longueur, on court le risque de perdre un peu l'enthousiasme. L'Inter l'a compris et veut aller à l'autel. C'est pourquoi la prochaine réunion entre Giuseppe Marotta et Jorge Antun est une étape importante. Elle aura lieu dans les prochaines heures, voir même déjà aujourd'hui.' Le thème de la rencontre "Des messages filtrent de la part de Dybala: Le désir de rester en Italie, les refus en série de clubs intéressés comme Dortmund, Newcastle, Arsenal et Séville, et même l'Atletico Madrid, qui ont tous été mis en veilleuse face à la possibilité de rejoindre l'Inter comme pour dire "Je suis là, prêt à signer". L'Inter a également le sentiment de disposer d'un potentiel jeu ascendant, mais en un clin d'œil à d'autres destinations étrangères possibles." "Comprenez le Fc Barcelone qui s'est manifesté hier. Toutefois, l'Inter estime avoir fait toutes les démarches nécessaires pour parvenir à signer l'ancien de la Juve. Marotta a déjà déposé, il y a déjà quelques temps, sur la table de Dybala, une offre de contrat: 6 millions par saison pour un contrat de quatre ans, avec des bonus qui porteraient la Joya à 7. La proposition a été soumise il y a plusieurs semaines aux intermédiaires travaillant sur l'opération. Un oui total n'est jamais arrivé, ou du moins pas de la part de toutes les parties mais Dybala et l'Inter ont fait un pacte sur le timing, et le moment est venu: . La prochaine réunion sera décisive car à présent tous les acteurs de la négociation, y compris l'agent Antun, se sont rencontrés directement." La Grande Nouveauté "S'il n'y a pas d'urgence à boucler le transfert, clarifier la situation est prioritaire: . Si d'autres clubs autour de Dybala sont vraiment là, l'Inter le comprendra lors de cette prochaine réunion, mais pour dire la vérité, elle ne voit pas de grands obstacles se dresser devant elle. La nouveauté la plus importante est la façon dont l'accord va se boucler." "Précédemment, l'arrivée de Paulo était toujours liée aux départs de Vidal et Sanchez, pour libérer de la masse salariale dans l'effectif du club. A présent, les deux joueurs concerné sont hors-sujet. Comprenez: les deux Chiliens sont sur le départ, ils ne joueront pas pour l'Inter la saison prochaine, ils attendent juste que les négociations existantes se concrétisent, Flamengo pour Arturo et Séville (plutôt que Galatasaray) pour Alexis." Mais surtout, il n'est maintenant plus nécessaire qu'ils partent avant l'arrivée de Dybala. L'Inter peut immédiatement lui ouvrir les portes d'Appiano Gentile et remercier ensuite les chiliens. En effet, ces derniers jours, Steven Zhang a de toute façon compris que les départs des sud-américains, avec ou sans indemnités de départ, deviendront une réalité". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...