Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gouvernement de pékin'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Ben Jacobs, journaliste à BeIN Sport s’est livré sur Twitter sur la situation entourant le Fonds d’investissement PIF et le Colosse chinois Suning: "Nombreux sont ceux qui me demande des informations sur Pif et l’Inter : Ce n’est pas une nouveauté qu’il y a eu des échanges entre Suning et Pif, au début, l’intention du Pif était de faire son entrée en tant qu’actionnaire minoritaire et les parties se sont entretenues à plusieurs reprises par la suite." "PIF avait été découragé par l’évaluation d’un milliard d’euros en provenance de Suning et le prix n’a pas changé, mais la Serie A reste très attirante pour PIF : L’Arabie Saoudite a déjà accueilli la Super Coupe d’Italie, même les droits à long terme sont en jeu. Il m’a été dit qu’une vente n’était pas encore certaine, car les négociations n’ont pas particulièrement avancé ou ciblé : Il reste toujours des obstacles : Le prix, la réticence des Zhang pour vendre et les dettes de l’Inter." "Toutefois les deux parties discutent à nouveau: Suning avait réellement besoin des fonds en provenance de la Super League et sans cet argent, il pourrait se montrer plus enclin à la vendre, dans la phase actuelle, l’accord n’est pas encore trouvé mais les réunions suggèrent que PIF a l’intention de posséder et d’investir dans un autre club." "Autre fait important : Les parties se sont parlés à la mi-septembre, lorsque PIF avait remarqué qu’il n’obtenait pas d’information claire, il a décidé d’acquérir dans l’improvisation Newcastle : Beaucoup de choses ont évoluées le mois dernier Confirmation d’Il Giorno "Malgré les différents démentis du club, les rumeurs se font de plus en plus insistantes : Le fonds saoudien Pif ne semble pas vouloir s'arrêter à Newcastle. L’Arabie a en effet et de nouveau jeté leur dévolu sur Inter, reprenant ces pourparlers enterrés au printemps dernier: Le vent du changement souffle fort du Golfe Arabique, puisque depuis des semaines dans les bureaux milanais on parle de Pif, le fonds souverain saoudien, qui semble vouloir investir dans le monde du football pour nettoyer son image dans le monde, grâce à une série d'investissements entre l'Europe et l'Amérique. Et donc son Altesse Royale Mohammed bin Salman, après avoir acheté Newcastle pour 350 millions d'euros, miserait directement sur le club Nerazzurro." La situation "Certains disent qu’ils se sont déjà entretenus, émettant l'hypothèse qu'un accord avait déjà été défini en septembre avec la famille Zhang pour la vente du club pour la somme d'un milliard d'euros (le montant que le groupe Suning demande depuis le début de l'année à ceux qui s'approchent du club dans Via Della Liberazione). De plus, le géant chinois aurait rouvert une négociation "gelée" depuis l'hiver dernier, lorsque Zhang semblait plus que fasciné par le projet de Super League (qui aurait garanti plus de revenus à la Beneamata), qui a ensuite échoué. Dès cet instant, la nécessité de trouver les liquidités pour remettre les comptes en ordre au plus vite auraient obligé le propriétaire chinois à faire marche arrière." "Jusqu'à présent, la Direction de l’Inter a toujours nié tout intérêt concret de la part du Fonds d'investissement public, cela aussi s’explique par le fait que la propriété a toujours agi de manière indépendante, en y déplaçant même la même direction. Une chose est sûre : qu'il y ait ou non quelque chose de concret dans les négociations avec l’Arabie, d'ici l'été prochain, quelque chose devra bouger dans la structure de propriété du club champion d'Italie, compte tenu du lourd "passif " présent dans son budget : Un passif que Suning n'est plus en mesure de couvrir." "Entre janvier et février, il semblait que l'accord avec BC Partners pour la vente de la majorité des parts du club Nerazzurri pour 750 millions d'euros était proche. L'offre a ensuite été rejetée par les propriétaires chinois, comme l'ont confirmé des sources autorisées proches du club" Pour le Libero, le milieu financier a raison "Les milieux financiers confirment l'existence de négociations, soulignant que les premiers contacts avec les émissaires arabes remontent à environ un an. Période durant laquelle Pif travaillait déjà sur l’acquisition de Newcastle. A présent, nous sommes dans une phase de détail avec notamment la thématique du stade: .L'acquisition des 80% de Newcastle pour 353 millions ne représente pas un problème dans les négociations pour l'Inter." "Le plus grand obstacle au succès de l'accord serait la question du stade. C'est donc autour du quartier de San Siro que se joue la partie décisive : Pouvoir compter sur un stade de propriété augmenterait de façon substantielle la valeur du club, rendant plausible l'importante évaluation d'un milliard faite par Suning qui, bien sûr, essaie de maintenir le prix le plus haut possible pour ne pas vendre à perte, vu les sommes qu’il avait injecté dans l’Inter ces dernières années." "C'est pourquoi la question du Giuseppe Meazza est de nouveau d'actualité. Cette thématique ne concerne pas seulement l'Inter, mais aussi le Milan. La Marie affirme d’ailleurs qu'une réunion avec l'AC Milan et l'Inter aura lieu dans les prochaines semaines, bien que le maire Giuseppe Sala ait déclaré qu'il n'y avait pas encore de date à l'ordre du jour. Mais imaginer un accord noir sur blanc d'ici la fin de l'année, juste avant la Supercoupe d'Italie du 22 décembre Inter-Juve à Djeddah (Arabie saoudite...) est un scénario alléchant". Un refinancement certain au mois de janvier selon Il Sole 24 Ore "Suning travaille avec son gouvernement pour régler sa dette : "Un réseau de participations d'entreprise sur lequel maintenant, selon les rumeurs, les banques chinoises travaillent étroitement avec le gouvernement de Pékin, afin de restructurer la dette du groupe, qui en Italie possède l'Inter. L'une des plus grandes banques d'État chinoises, Citic, participe à l'opération." "Le groupe de la famille Zhang est exposé à hauteur de 2,6 milliards de dollars à cause d'Evergrande, le groupe immobilier qui risque la faillite. Mais la question sur la table avec les banques serait celle d'une réorganisation globale du groupe: Le club des Nerazzurri est désormais devenu l'actif le plus important de la quatrième branche de la famille Zhang, à savoir Suning Sports." "C'est précisément cette imbrication d'intérêts et d'activités qui serait au centre d'une réorganisation, afin de restructurer l'exposition globale à la dette. Le gouvernement de Pékin pourrait demander à la famille Zhang de prendre des mesures décisives pour résoudre les problèmes. Les projecteurs sont braqués sur l'Inter en Italie." "Steven Zhang n'est pas physiquement rentré en Italie, mais il a jusqu'à présent été présent lors de la réunion du Conseil d'Administration pour approuver les comptes du club Nerazzurri, clôturé avec 245 millions d'euros de pertes, et il devrait encore être présent par vidéoconférence lors de la réunion des actionnaires le 28 octobre." "Officiellement, le président Zhang a renouvelé la proximité de la propriété avec le club, mais ces dernières semaines, les rumeurs de contacts pour une vente s'épaississent. Le principal candidat était le Fonds Saoudien Pif, qui a entre-temps acheté Newcastle en Premier League. Et en toile de fond, il y a aussi la question de la dette de l'Inter. En effet, en janvier, le refinancement des obligations du club commencera concrètement pour un montant autour de 400 millions d'euros." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est une révélation du Libero qui a fait le point sur la situation entourant l’Inter, à l’aube du début de la saison à venir: "Le Championnat n’a pas encore débuté, mais l’Inter est déjà dans les cordes." Explications "Depuis quelques temps le danger le plus grave regarde directement la propriété, soit la Famille Zhang qui a acquis le club en 2016 et qui est toujours plus confrontéeà une crise financière, à tel point que cela met en péril et à risque le futur de l’Internazionale : Deux routes sont possible : L’Inter va soit devenir américaine, soit communiste." "Depuis l’opération et l’entrée du nouveau fond, l’actionnaire principal se nomme Alibaba qui en détient 20%, mais l’influence dominante sera celle du Gouvernement chinois. A tel point que même mettre hors-jeu Jindong Zhang pourrait ne pas suffire pour sauver le groupe et pour permettre un retour positif des comptes, eux qui sont gangrenés par 7 milliards de dettes." "Il y a donc lieu de supprimer les actifs les plus coûteux et les moins rentables et parmi eux, l’on retrouve justement l’Inter et c’est précisément ici que l’on trouve l’explication de la restructuration du groupe Suning, qui, selon un journal financier britannique, révèle la nouvelle stratégie mise en place par le Gouvernement de Pékin: Une stratégie qui vise à soutenir les banques d’Etat auprès des entreprises en crises de liquidités afin de les sauver et d’éviter des perte emplois, le tout, allant même point de les reprendre directement en main : L’Inter, dans un laps de temps très brefs, pourrait donc devenir communiste." "L’autre possibilité pour le futur du club est milanais est la voie américaine, celle qui porte au fond californien Oaktree qui a récemment prêté au club sportif 275 millions d’euros a lui restituer dans un laps de temps de trois ans. Zhang y a offert en garantie les actions de l’Inter : Si les pactes ne sont pas honorés, et si le chinois n’est pas capable de rembourser, le club passera entre les mains américaines." A choisir, préfèreriez-vous que l’Inter soit orientale ou occidentale ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Suning étudie actuellement un plan B avec différentes entreprises financières. En effet, pour l’heure, seule la Bc Partners a déposé une offre et l’a même relancée à hauteur de 800 millions d’euros. Une somme loin d’être suffisante pour le Suning qui requiert le milliard d’euros, dettes inclues, pour céder les rennes du club. Révélation d’Il Sole 24 Ore "Le Groupe de Nankin qui est sous l’autorité de la Famille Zhang, serait en train de discuter avec différents groupes financiers, avec des grands fonds d’investissement, pour obtenir un financement comme alternative à la cession de la majorité des actions du club. Dans le même laps de temps, la réponse de la Famille Zhang, à l’offre formelle déposée par la BC Partners est attendue." Fortress Ce groupe est celui qui semble séduire, étant donné qu’il a déjà été testé dans ce genre d’opération (les droits télés avec la Lega Calcio, auprès de clubs du championnat français) "La demande, on parle d’un montant estimé entre 150-200 millions d’euros, serait un crédit-pont qui permettrait à Suning de se présenter jusqu’en fin d’année avec les munitions nécessaire pour faire face aux différentes échéances financières, tout en restant l’actionnaire de contrôle du Club." "De plus, le groupe chinois espère sortir de la crise, qui est dû aussi au Covid, et qui affecte le conglomérat Nankin. Sans vouloir blâmer Suning, celui-ci a également dû se soumettre au véto du Gouvernement de Pékin sur le blocus d'exportation de capitaux à l’étranger pour du commerce non-stratégique." "Le nerfs de la guerre, pour obtenir un prêt de cet ampleur est celui de la garantie à apporter : l’Inter ne peut être mise en garantie, tout comme le secteur le plus riche du club, celui des droits télé qui l’est déjà auprès des détenteurs d’obligations." "Il reste donc deux voies: D’une part, une garantie sur la Holding luxembourgeoise du Groupe Suning et, d’autre part, une garantie sur toutes les activités d en dehors de la Chine qui ne sont pas dans le périmètre actuel de la Suning Holdings." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. C’est une information en provenance d’Il Sole 24 Ore. Le scénario le plus envisageable à l’heure actuelle ne prévoit pas, pour le moment, le départ du Suning Le Lion est mort ce soir…. Selon le schéma mis en place, l’opération, si elle vient à se concrétiser, prévoit une augmentation du capital et l’acquisition des actions en possession de la LionRock Capital. Le tout afin de permettre à BC Partners de devenir l’actionnaire majoritaire avec 51% des actions du clubs. De son côté, Suning resterait Nerazzurro en devenant l’actionnaire minoritaire. Celui-ci se conserverait également le droit d’inclure une option permettant de céder l’intégralité de ses actions 750 millions d’euros En cas de départ définitif : Il s’agit de l’évaluation, dettes inclues, qui devrait tout de même être prise en considération par la BC-Partners, le tout dépendant de la volonté du Groupe asiatique Suning, à l’heure actuelle, est confronté à d’important problèmes pour transférer des nouveaux fonds et l’Inter est dans l’obligation de s’auto-financer. Le fait de savoir si ce problème n’est que temporaire ou portera sur une période indéterminée s’avèrera donc fondamentale. Il est logique et même cruel de voir Suning être dans l’obligation de quitter l’Inter, en laissant ses participations s’il n’est plus en grade de lui assurer la viabilité voulue. De même, les obstacles politiques sur les investissements à l’étranger dans le monde du football, imposé par le gouvernement de Pékin représente une épée de Damoclès. Money, Money, Money.... Dans le même temps, l’Inter est prête à proposer aux joueurs et à son personnel un nouvel accord sur les salaires encore en suspend. Le Club Nerazzurro géré par Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta a jusqu’au 16 février, date imposée par la FIGC pour toutes les équipes confrontée à la même problématique, pour régulariser sa situation Par mensualité de retard, on parle objectivement de juillet et août et des mois de novembre, décembre et janvier, soit cinq mois. La proposition d’accord prévoit le versement des mois de juillet et d’août pour cette semaine, voire aujourd’hui avec l’ajout du mois de janvier qui sera reversé sur les comptes courants de tout le personnel probablement en février. Pour les mensualités restantes, à savoir les mois de novembre et de décembre, il sera nécessaire de passer par le consentement de tous ceux qui perçoivent un salaire par l’Inter, ceux qui sont sous contrat, mais également ceux qui ont quitté le club… (Coucou Luciano Spalletti) Mais il ne s’agit pas des seules échéances financières : Le paiement des intérêts et une partie du Capital sur les bonds de l’Inter devra être reversé aux investisseurs institutionnel… Soit une série d’échéances qui sera également observée par tous…. Le Saviez-Vous ? Si Bc Partners souhaite prendre immédiatement le contrôle du club, Suning exigera une somme supérieure à celle de 750 millions d’euros. Une situation qui pourrait s’avérer problématique, à tel que le fonds d’investissement anglais serait prêt à s’allier à d’autres fonds pour tenter de s’offrir le club... ...En proposant une offre scandaleuse à Suning ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Si le Suning reste un Colosse financier en Orient malgré la pandémie au Covid-19, l’origine du manque de liquidité que rencontre l’Inter, dans la gestion ordinaire du géant chinois, se retrouve dans les décisions prises par le gouvernement de Pékin: Il s’agit d’un coup d’arrêt particulièrement sévère comme le démontre la règle des 3 millions de dollars bruts comme plafond salarial pour les joueurs. Confirmation de la Repubblica "En ce qui regarde le rôle des Aziendas chinoises dans le football à l’étranger, le Gouvernement de Pékin a découragé de nouveaux investissements en les soumettant à un mécanisme d’autorisation politique. Cette mesure, de même que la situation économique compliquée du Suning est à la base de la crise du manque de liquidité de l’Inter et de la décision de céder des actions en capitaux." Ce qui explique pourquoi le Club Nerazzurro se retrouve plongé en pleine négociation avec BC Partners qui a son siège à Londres Pensez-vous qu’il s’agit du chant du cygne pour l’ère Suning ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr