Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gouvernement italien'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. Le monde du Calcio fait face à de très grande difficultés économiques actuellement. Suite aux dernières informations parues dans la presse mettant en évidence une certaine incertitude quant à une réouverture, même partielle des stades, Enrico Preziosi, le Président du Genoa est monté au créneau dans les colonnes du Corriere Della Sera : "La crise économique a déjà généré une perte d’un milliard deux-cent millions d’euros, une somme qui est destinée à s’accroître étant donné les cas de restrictions ultérieures à venir, vu que les rencontres devraient avoir lieu dans des stades à moitié ouvert : Sans public dans les stades et sans aucune forme d’aide gouvernementale, le Chievo pourrait ne pas être qu’un cas isolé : Les bilans financiers de nombreux clubs sont à risque." Président, selon le décret gouvernemental, l’accès au stade sera garanti à 50% de sa capacité : Pourquoi cette norme ne vous convient-elle pas ? "C’est simple à expliquer : Depuis un an et demi nous faisons face à un manque à gagner au niveau de la billetterie et cette nouvelle règle impose désormais une distanciation sociale d’un mètre entre les personnes. En pratique, et c'est valable pour quasiment la totalité des stades italiens, si le tout vient à se confirmer, nous serons dans l’obligation d’autoriser une place valide sur quatre, ce qui revient à ouvrir un stade à 25% de sa capacité." "Avec une telle restriction, il nous serait impossible de lancer une campagne d’abonnement, et vendre des packs "Hospitality" s’avèrerait impossible. A titre personnel, je regrette d’avoir investi une somme considérable pour moderniser le Marassi." Occuper les sièges, tel un damier, pourrait-il représenter une solution ? "Je dirais, qu’avec ce type de formule, qui est d’ailleurs la base de discussions entre la Lega, la Figc et le Gouvernement, que cela garantirait les 50% de capacité. Mais j’irai aussi plus loin : Pourquoi dans des bars ou des restaurants, il est possible d’y rester à l’intérieur avec le Green Pass et ce, sans limitation, alors que dans un Stade donnant accès à l’extérieur, ce n’est pas possible ? Nous représentons la passion de 38 millions d’individus, le Calcio peut être un moyen de convaincre les non-vaccinés. Un mauvais pré-sentiment me vient parfois en tête." Pourriez-vous approfondir ? "J’ai la perception que certains perçoivent les Présidents de Club de football comme de riches imbéciles. Le cliché commun est "Ils se plaignent alors qu’il signent des contrats de millions d’euros. Mais je voudrais expliquer à ceux qui pense de la sorte que pour chaque contrat signé, qu'un montant correspondant au salaire d’un joueur est versé sous forme de contribution dans les caisses de l’Etat : Les Clubs de football sont comme des entreprises et ils doivent être dès lors considérés comme tel. Je me questionne donc sur le fait que le Gouvernement impose des restrictions sur le nombre de spectateurs présent dans le stade, tout en exigeant ensuite de la part du Monde du Football les mêmes prélèvements fiscaux qu'avant la pandémie." Qu’attendez-vous ? "Permettez-moi de vous dire que ma pensée est partagée par l’ensemble des Présidents, aussi bien des moyens-petits, que des grands clubs, car nous sommes tous confrontés à des pertes. Celles du Genoa s’élèvent à 34 millions d’euros, nous souhaitons nous asseoir à une table avec l’Exécutif pour parvenir à trouver une solution." "Le Calcio est représenté par des Présidents qui ont injecté des milliards dans le système, en consentant également à l’Etat à en bénéficier : Nous sommes un partenaire. Plus nous travaillons, plus nous générons des gains, plus des fonds sont injectés dans les caisses de l’Etat. Mais pour survivre, nous avons besoin, s’il ne s’agit pas de remboursement, de percevoir au moins des acomptes ou des reports fiscaux car autrement notre système va imploser. Sans fonds, cela en est terminé de tous, et ce y compris les Ligues inférieurs et les autres sports : Il ne faut pas oublier que la Serie A alimente tout le mouvement sportif italien." Etes-vous favorable à l’obligation de vacciner tous les joueurs, tels que proposé par Gravina ? "Dans un sport de contact, le vaccin représente la meilleure des sécurités, et même s’il ne pourrait pas être imposé légalement, je pense que la suggestion du Président Fédéral doit être considéré comme une invitation au bon sens." Lundi, vous vous présenterez à l’Assemblée Générale de la Lega : La reprise du championnat est-elle à risque ? "S’il y a une poursuite d’un manque de dialogue avec le Gouvernement, nous devrons songer à une solution. Dans un tel cas nous devrons tout stopper et penser à la façon d’agir. Nos demandes ne peuvent pas ne pas être prise en considération. Mais je reste confiant à l’idée que nous parviendrons à un point d’entente avec l’Exécutif à travers une table de négociation." Pensez-vous réellement que la Serie A 2021/2022 puisse être prise en "otage" avec un début du tournoi reporté à une date à définir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, Paolo Dal Pino, le Président de la Lega Serie A, s’est livré à la suite du feu vert du Gouvernement italien, à la demande d’accueillir à nouveau des Tifosi dans un stade "Je remercie le Gouvernement pour avoir accepté notre demande de faire revenir le public dans un stade à l’occasion de la prochaine finale de la Coupe d’Italie. Il s’agit d’un signe vers un retour à une normalité dont nous avons tous besoin." "Je reste confiant sur le fait d’ouvrir les stades, également à un millier de spectateurs et en toute sécurité, pour les deux dernières journées de championnat." Voici la réaction d’Andrea Costa Le Sous-Secrétaire au Ministère de la Santé liée au Sport s’est livré à Sky Sport: "L’aval du Gouvernement au public présent dans le stade, à l’occasion de la Finale de la Coupe d’Italie, est une belle nouvelle. Nous raisonnons sur une capacité de 20%. Le CTS est au travail pour définir quel seront les protocoles qui garantiront les flux d’entrées et de sorties et la santé publique." Le public dans les stades pour les derniers matchs de Serie A ? "Nous débattons sur le sujet, il y a des réflexions en cours, nous devons viser un objectif à la fois: Aujourd’hui, l’objectif de la Finale de la Coupe d’Italie est important vu comment le Gouvernement s’est mis en position pour proposer, via un groupe de travail, les conditions destinées à augmenter les réouvertures et à garantir au football et au sport, la présence du public." "Il faut tenir à l’esprit que lorsque nous faisons preuve de disponibilité, que cela envoie un signal à tout le pays: Il y a ce besoin de revenir graduellement à la normalité et je crois que cette information doit alimenter un climat de positivité, d’espérance et de confiance envers l’avenir." "Jours après jour, nous analysons les données de l’épidémie et du plan vaccinal. Nous cherchons à créer les conditions qui nous permettront de retourner graduellement à la normalité : Le Sport et le Calcio ont, une fois de plus, ouvert la voie." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est l’information de la journée : La Lega Serie A rappelle ses tifosi dans les stades. En effet, depuis l’annonce du Gouvernement qui octroi l’ouverture partielle de l’Olimpico de Rome à hauteur de 25% de sa capacité pour l’Euro, les clubs de la première division italienne ont demandé à rouvrir également leurs enceintes. Et le Président de la Lega, Paolo Dal Pino, va en ce sens : "La Lega Serie A a déjà déposé, il y a un an, un protocole détaillé relatif à l’ouverture des enceintes au public, dans une sécurité et une tutelle maximal pour les tifosi, avec un pourcentage qui se voudra graduel." "Nous nous attentons à ce que pour les prochains matchs, nous soyons en mesure d'accueillir au moins 1000 tifosi, un nombre similaire à celui qui avait été pris en considération à l’ouverture de la saison, un nombre qui est capable de garantir amplement la distanciation dans une structure ouverte à l’extérieur." Pour rappel, en octobre dernier, le retour de ce millier de tifos, avec masque et distanciation avait été suspendu à travers le Dpcm. Mais à présent, la Lega s’attends à ce que le numéro de spectateurs présents soit rétabli: L’étude effectuée, soit un dossier dépassant les 400 pages, est destinée au Gouvernement. Celle-ci se base sur la distanciation sociale et l’usage des masques, mais aussi sur l'auto-certification et les modalités d’accès et de départ du stade via l’usage de flux bien défini." L’objectif de la Serie A est d’être dans la possibilité d’accueillir, à hauteur d’une présence de 25%, les tifosi dans ses stades respectif pour les deux dernières journées. Et comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, cela voudrait dire "recevoir des milliers de tifosi pour Roma-Lazio et Juve-Inter qui sont programmé à l’avant dernière journée, tout comme Atalanta-Milan qui est programmé lors de la dernière journée de la saison." Cautionnez-vous la demande de Paolo Dal Pino ? Si la demande est acceptée L’Inter pourra célébrer son Scudetto à domicile lors de la dernière journée. De son côté, Antonio Conte aurait droit à un retour en qualité de conquérant, sur ses anciennes terres, en présence de supporters turinois chahuté et bouleversé par une saison cataclysmique ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le torchon brûle de plus en plus entre la Lega Calcio et le Gouvernement italien. Si en France, la Ligue 1 s’est rangée derrière la décision gouvernementale, l’Italie propose un capharnaüm Intervenu ce matin sur La7 dans le cadre de la retransmission d’Omnibus, Vincenzo Spadafora, le Ministre des Sports, s’est livré sur l’avenir de la Serie A: "Il y a des contacts en cours et la FIGC a présenté un protocole jugé insuffisant. J’ai toujours dit toutefois, que la reprise des entraînements ne signifie pas une reprise du championnat. Je vois la reprise du Championnat comme une possibilité de plus en plus réduite." "Si j’étais Président, je songerais à reprendre la saison prochaine en toute sécurité. La France ne sera pas la dernière à opter pour l’arrêt définitif, et cela pourrait amener l’Italie a raisonner de la même façon." Lotito ? "J’espère qu’il a fait, un tant soit peu, d’ironie dans ses déclarations. Nous ne pouvons pas ré-ouvrir le sport à tous. Le comité technico-scientifique nous a invité à recommencer en tenant compte des statistiques, nous avons dû faire des choix. Des milliers de personnes ont repris l’entrainement, mais le protocole présenté par le Calcio est insuffisant." "Je commence à percevoir qu’il pourrait y avoir une surprise dans les prochains jours, avec quelques Présidents qui pourraient souhaiter le terme de la compétition et une préparation à la nouvelle saison." Théorie du Complot C’est un fait, lorsque l’on en a dans le pantalon, lorsque l’on dérange, il convient pour ceux qui font pressions sur vous, et d’émettre des théories du complot. Vincenzo Spadafora en a été victime et il s’est livré sur Facebook: "Les affirmations relatives à un complot contre la Serie A sont ridicules et celui qui dit cela l’est tout autant. Je vous invite à vous abstenir de toute tentative de faire usage de telles déclarations qui se sont un peu diffusé dans le pays, de tenter de manipuler certaines presses sur bases de ces affirmations, et de tenter de faire pression sur la politique et sur le Gouvernement qui soutien tant de monde et pas uniquement celui du Calcio. N’essayez pas d’orienter les décisions du gouvernement vers vos intérêts personnels." Coup de grâce "Vous avez mal calculé votre stratégie avec moi. J’agirais toujours conformément aux règles et en sachant que le monde sportif et celui du Calcio se doivent être sauvés, ils doivent tous reprendre ensemble en sécurité. De plus, les Jeux Olympiques, l’Euro et les internationaux de tennis ont tous été reporté, c’est l’ensemble du monde entier qui souffre." Conte a la rescousse Cette dernière sortie et cette "menace" de mettre un terme à la Serie A irrite plus que jamais la Lega Calcio qui se croit au dessus de tout. Selon la Gazzetta Dello Sport, seul Giuseppe Conte peut mettre de l’ordre dans tout cela: "La Lega est sur le point de contre-attaquer, mais si pour l’heure, il n’y a pas de communiqué, il reste l’irritation. Pour les clubs, relancer la machine organisationnelle pour uniquement s’entraîner n’a aucun sens." "Il y a une autre considération : Les Clubs de Serie A voudraient avoir à faire à un interlocuteur différent pour évaluer l’aspect économique et social du Calcio en Italie : Le Président du Conseil Conte s’était occupé du sport en autorisant les entraînements individuel le 4 mai et ceux de groupe le 18 mai, mais le Décret ministériel paru récemment a mis un terme à cela, les clubs tremblent face à un nouveau report." Face à ce chaos, la Lega souhaite le questionner : Quand reprendra-t’on et avec quelles modalités ? Des entraineurs seulement individuels Des petits groupes seront-ils autorisés ? Si cela s’avère déjà possible, pourquoi ne pas le faire immédiatement ? Tout en maintenant une garantie de sécurité aux équipes Une question manque : Nous dirigeons-nous vers la suspension définitive du championnat sur décision gouvernementale ? Petit joueur la Lega, qu'en pensez-vous ? ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  6. Nous y sommes: Le Coni a décidé de reprendre le contrôle de la situation et a demandé l’arrêt de toutes les activités sportives sur le territoire: Le Calcio, véritable institution dans la Botte, est inclus! Giovanni Malago n’avait que très peu apprécié le comportement de la Lega Calcio. Dans le courant de ce lundi après-midi, une rencontre s’est tenu au siège du Coni à Rome où Malago, son Président a rencontré les Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe, en présence du Secrétaire Général Carlo Mornati. Communiqué officiel "Après avoir entendu les opinions des différents intervenants, ceux présents physiquement, d’autres via Skye, le Président Malago a publiquement remercié les Présidents Fédéraux et les Fédérations pour l’importante cohésion démontrée et a apprécié l’unité d’intention manifestée en cette période délicate pour le pays, et en particulier pour le monde du sport qui n’a jamais connu un tel précédent dans l’Histoire." "Il a été confirmé que tout acte et circonstances posés ont défini la santé en priorité absolue par tous. Au terme de la réunion, le Coni a établi à l’unanimité: 1. Toutes les décisions prises par les seuls FSN et DSA jusqu’à ce jour ont été considérées correctes et dans le plein respect des règles et lois émises et qui sont actuellement en vigueur 2. Sont suspendus toutes les activités sportives de tout niveau jusq’au 3 avril 2020 3. Pour obtempérer au point repris ci-dessus, une demande a été formulée au Gouvernement dans le but d’amender le DPCM qui pourra renforcer les décisions actuellement en cours de validité. 4. De demander aux Régions, dans le respect de l’autonomie constitutionnelle d’uniformiser les ordonnances individuelles au décret de la Présidence du Conseil des Ministres, afin de ne pas créer de divergences d’applications sur ces outils dans les différents territoires. 5. De demander au Gouvernement de prendre en considération le sport , qu’il soit professionnel ou amateur, dans l’annonce du plan de soutien économique afin de compenser les dommages et les urgences auxquelles le sport italien est confronté jusqu’à présent, en faisant preuve de devoirs et de de responsabilités, et en renonçant en tout point aux activités régulières sportives sans disposer du temps nécessaire pour une quelconque récupération étant donné la temporalité spécifique des manifestations." "Le Président Malagò a informé aujour’d’hui même le Président du Conseil des Ministres, Giuseppe Conte, et le Ministre de la Politique des Jeunes et du Sport, Vincenzo Spadafora, sur les débouchés de cette rencontre. Le Coni rappelle également que les compétitions internationales aussi bien pour les clubs que pour les pays ne rentrent pas dans la juridiction du Comité Olympique National Italien et que ceux-ci ne peuvent donc pas être régulées par les décisions ordonnées." "Le Comité Olympique, depuis toujours soutient et continuera à soutenir chaque Fédération dans les différentes initiatives qu’elles comptent entreprendre dans le respect des organisations internationales (européennes et mondiale) afin d’harmoniser les calendriers et les événements , le tout également en vue des prochaines échéances liées aux qualifications olympiques." En début de soirée, Giuseppe Conte a placé l’Italie en quarantaine Si l’on pouvait s’attendre à ce que l’annonce de Giuseppe Conte vise le Sport et en particulier le Calcio, le Président du Conseil des Ministres a surpris tout le monde et s’est livré sur les nouvelles mesures adoptées par le Gouvernent. Celui-ci élargi les mesures à l’intégralité du territoire italien "Je tiens à vous informer que nous avons adopté une nouvelle décision. Nous avons conscience à quel point il est difficile de changer nos habitudes. Toutefois, nous n’avons plus le temps. Les statistiques nous disent que nous faisons face à une croissance importante des personnes en soins intensifs. Tout comme hélas, des personnes décédées." "Nos habitudes doivent changer immédiatement : Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie. Nous devons le faire immédiatement et nous y parviendrons uniquement seulement si nous collaborerons tous ensembles et nous nous adapterons à ces normes plus sévères." "Je vais ratifier le décret que l’on pourrait résumer par l’expression : “Io resto a casa” (Je reste à la maison) Il n’y aura plus de zone rouge, mais d’une Italie en zone rouge. Nous devons changer nos habitudes immédiatement Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie, de nos proches et de nos parents. C’est pour cela que j’ai décidé d’adopter des mesures encore plus forte pour réussir à contenir l’avancée du Coronavirus et protéger tout les citoyens." "La santé publique est un atout menacé, nous sommes contraints d'imposer des sacrifices, concernant des intérêts qui méritent d'être protégés.. J’ajoute également qu’il est interdit de se rassembler dans des lieux publiques. Il n’y a aucune raisons octroyant la poursuites des manifestations sportives, nous avons adopté une note sur cet point. Je fais référence au Championnat du Calcio : Les tifosi doivent en prendre acte." Vincenzo Spadafora au travail Le Ministre des Sport, suite à la demande du Coni de suspendre toutes les activités sportives jusqu’au 3 avril 2020 est occupé depuis hier soir à l’adaptation de la législation. Pour ce faire, un nouveau décret va paraître ce mardi 10 mars et sera publié. Interrogé à ce sujet, Spadafora s’est livré : "Je suis déjà au travail pour l’adaptation du Décret du Président du Conseil des Ministres en matière sportives, qui, je l’espère sera déjà ratifié dans la journée de demain (ndr mardi). J’ai appris, avec plaisir, le résultat de la rencontre qui s’est tenu aujoud’hui à Foro Italico en présence du Président du Coni, Giovanni Malagò et des Présidents des Fédérations sportives d’équipes. Je les remercie tous pour leurs sérieux, leurs collaborations et la prise de conscience de la gravité de la situation." Fabio Ravezzani anticipe déjà la réaction de la Lega "Une rencontre extrêmement dure se profile demain entre la Lega Serie A et le Coni : Le Calcio ne veut pas s’arrêter car il retient que les stades vides sont une garanties plus que suffisantes, comme cela se fait à l’étranger. Sur ce dernier point, Spadafora et le Gouvernement devront finalement assumer leur responsabilités." Premier communiqué officiel de la Lega Calcio "Toutes les rencontres du Championnat Primavera Tim en date à partir du 10 mars sont suspendues et renvoyées à des dates à définir." L’Uefa prend acte du retrait de l’Inter de la Youth League "La partie de l’UEFA Youth League entre FC Internazionale Milano vs Stade Rennais FC, programmée le 11 mars 2020 à 15h00 au Centre Technique Nationale FIGC, ne se tiendra pas suite au refus de jouer de l’Internazionale Milano. L’organe de contrôle, éthique et disciplinaire de l’Uefa prendra une décision en temps voulu" - a réagi la Football Association. Réaction de Steven Zhang : "Tout en reconnaissant la grande importance de cet événement, je suis conscient que la non-présence déclenchera automatiquement la défaite sur tapis-vert "0-3". Nous avons décidé de ne pas jouer le match conformément aux dispositions de toutes les autorités compétentes." L'AIC s'exprime Umberto Calcagno, le Vice-Président de l’AIC et Conseiller Fédéral s’est livré suite à la décision du Coni à TMW "Je crois que c’est une approche responsable. Il est juste que le système s’assume une responsabilité dans un moment exceptionnel comme celui-ci." Ne vous attendez-vous pas à ce que le ton monte demain au Conseil fédéral? "Non, car la décision fait suite à un accord avec les fédérations, et il y avait aussi la notre. C’est dans la lignée de nos attentes, il est juste de réévaluer notre système, étant donné l’état d’urgence de notre pays." En ce qui regarde les entraînements, cela ne semble pas si clair... "On parle d’activités sportives, il y a lieu d’approfondir. L’aspect le plus risqué étant de continuer à proposer des matchs, cela représentait une contradiction et une incohérence en regards aux décisions régionales imposées par le Décret du Conseil des Ministres" "Pour les entraînements, il y a une bonne organisation et de bons dispositifs sanitaires, ce qui devrait permettre à tous de continuer une activité normale de préparation." Est-ce un message pour l’UEFA ? "Je crois aussi que l’Uefa est en train de faire des évaluations avec une responsabilité indépendante de notre pays. Il est normal que leurs considérations soient d’ordres plus générales." Quid du Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? Qui remporte le Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? La demande n’est en rien ironique, étant donné qu’il y a un risque sérieux de voir le Championnat de Serie A 2019-2020 définitivement annulé afin de contenir l’épidémie du Coronavirus. Et cette question pourrait déjà être prise en considération par le Conseil Extraordinaire qui se tiendra ce mardi 10 mars L’hypothèse qui est la plus accréditée reste la suspension de la compétition jusqu’au 3 avril prochain, mais l’annulation du tournoi reste une hypothèse prise au sérieux par les hauts dirigeants du Calcio, même si la Lega semble avoir l’intention d’aller de l’avant jusqu’à la fin de saison avec les huis-clos pour éviter tout risque de contagion. 1° Reprise de la compétition dès le 3 avril et report de l’Euro C’est la solution alternative la plus attendu par les clubs du championnat italien et aussi par la FIGC : Celle de la suspension de tous les matchs de football, Coupe d’Europe incluse, jusqu’au 3 avril, soit la date de fin retranscrite dans le Décret du Président du Conseil, Giuseppe Conte, avec une demande formelle à l’UEFA de reporter à une date à défini le Championnat d’Europe des Nations. L’Euro est programmé en date du 12 juin, mais les joueurs doivent être à disposition des équipes nationales dès le 1er juin. Reporter le tournoi vu l’épidémie Coronavirus permettra de disposer d’une meilleure ventilation des dates encore disponibles. Dans ce scénario, la Serie A, mais aussi les autres championnats européens, disposeraient d’une certaines sérénité pour disputer les matchs non joués jusqu’au 3 avril. La Bundesliga se dirige à présent vers le huis-clos. L’Uefa pourrait également proposer l’Euro à l’automne ou à l’été prochain. Un scénario qui aurait toutefois besoin de l’aval des Institutions footballistiques européennes et mondiales En cas d’arrêt, il pourrait être aussi envisageable de reporter les parties européennes des italiens engagés en Ligue des Champions et en Europa League Où jouer les matchs européens ? L’Uefa a établi que Valence-Atalanta se disputerait à huis clos le mardi 10 mars au Mestalla. L’équipe de Gasperini aura la possibilité de quitter la Lombardie considérée comme zone rouge pour raison professionnelle selon les dispositions retranscrites dans le décret signé par le Premier Ministre Conte. L’Uefa n’a pas encore pris de décision officielle pour la rencontre programmée le mardi 17 mars entre la Juventus et Lyon. Faisant état des dispositions du pays d’accueil, la partie se disputera à huis-clos au Stadium. Si les français viennent à se rétracter, ils pourraient perdre sur tapis vert 3-0. Le discours pourrait être différent en cas de suspension du match par Décret Gouvernemental. La Juventus songe donc à un plan B qui serait de jouer ailleurs, mais pas à Malte. La situation est similaire pour Inter-Getafe qui est programmée ce jeudi sans supporter. Le Scudetto et les Championnats annulés, les précédents historiques Jamais dans son histoire en phase aller-retour, la Serie A n’a été contrainte de suspendre sa compétition avant sa conclusion. Cette question est de la compétence de la FIGC et du Président Gabriele Gravina qui entend mettre le Scudetto à l’ordre du jour du prochain Conseil Fédéral qui aura lieu ce mardi 10 mars. Ce sera donc à la Fédération de montrer la voie. Voici les deux hypothèses à prendre en considération en cas d’annulation définitive de la Serie A 2019-2020: Ne pas assigner le Scudetto Assigner le Scudetto l’équipe qui a obtenu le plus de points à matchs égaux. Comprenez : Prendre en considération le dernier classement où toutes les journées avaient été jouées pour toutes les équipes sans aucun report. Ce discours est également valable pour l’attribution des places européennes des prochaines éditions de la Ligue des Champions et de l’Europa League La FIGC est dans l’obligation d’officialiser un classement et de le consigner à l’Uefa afin de permettre aux clubs italiens de participer aux différents tournois continentaux : 4 places sont disponibles pour la Ligue des Champions, 2 (+1 en préliminaire) en Europa League. Ce classement devrait également définir le sort des clubs qui devraient se voir reléguer en Serie B pour la saison 2020-2021 L’impact économique L’annulation du championnat aurait un impact dévastateur au niveau des bilans financiers pour chaque club de Serie A, outre le manque à gagner de la billetterie, il y a également les répercussions en provenance des drois télés. Les lignes directrices relatives à l'attribution des droits TV du championnat de Serie A pour la période triennale 2018-2021, appartenant à Sky et à Dazn, ne contiennent pas de dispositions explicites faisant étant d'une éventuelle compensation aux diffuseurs en cas d'arrêt définitif de la compétition. Il est cependant évident que ces cas de figures ont dû être envisagés dans le contrat signé entre la Serie A et les diffuseurs. En effet, en cas d'annulation du championnat, Sky ne disposerait plus des contenus : Des matchs qui lui rapportent des millions d'euros vu les passionnés qui sont prêts à souscrire aux abonnements des deux plateformes. La Lega Serie A ne semblent pas avoir le droit de suspendre ou d'annuler le championnat de façon indépendante, le risque étant de se retrouver exposé à des répercussions juridiques des diffuseurs. Le décret du Premier Ministre Conte publié dans la nuit du samedi au dimanche lui avait permis de jouer ses matchs à huis clos, mais si la Ligue de Serie A décide de manière autonome d'interrompre le championnat, il y aura une rupture contractuelle avec Sky et Dazn, ce qui l'exposerait à une réclamation en dommages et intérêts chiffrés en millions d'euros. Le discours sera totalement différent si la décision d'arrêter la compétition émane du Gouvernement italien. Les déplacements autorisés A partir d'aujourd'hui, dans toute l'Italie pour voyager de ville en ville, mais aussi au sein d'une même commune, il faudra compléter l'auto-certification du ministère de l'Intérieur. À l'heure actuelle, il n'y a que celle produite pour la Lombardie et les quatorze autres provinces concernées par la première mesure gouvernementale qui est disponible. Comment le remplir ? Ce document doit être signé par le citoyen et l'agent de police, ceux qui souhaitent voyager doivent indiquer la raison qui doit être reconnue: "Raison professionnelles fondées, situations de nécessité; raisons de santé; et retour à domicile." Si les conclusions de la police sont négatives, une plainte sera établie, ce qui comprendra une arrestation pouvant aller jusqu'à trois mois de prison, combiné à un délit malveillant contre la santé publique. Les clubs prêts à aller en Justice Que se passerait-il en cas de championnat inachevé ? Le classement serait-il pris en considération ? Aujourd'hui, cela reviendrait à dire: Donner le Scudetto à la Juve, Geler l'attribution des places en Champions et Europa League Lecce, Spal et Brescia relégués. Mais ce scénario sera rejeté par la plus part des équipes pénalisées par le championnat interrompu qui ont déjà fait savoir qu'elles seraient prêtes à intenter des actions en Justice. Les clubs de Serie B et de Lega Pro feraient de même s'ils étaient considérés comme invalidés." Devinez à quel chaos nous devons faire face désormais... ®Antony Gilles - Internazionale.fr