Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'hellas verona'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'Inter a clôturé sa saison avec une victoire 3-0 sur la Sampdoria, à Giuseppe Meazza. Ce fut le 52ème match de l'équipe cette saison (38 en Série A, 8 en Ligue des champions, 5 en Coupe d'Italie et un en Super Coupe d'Italie) durant lesquels les Nerazzurri ont remporté la Coupe d'Italie et la Super Coupe, sécurisé une seconde place en championnat et accroché les 8ème de finale de la C1. En Série A, l'Inter a récolté 84 points grâce à 25 victoires, 9 nuls et 4 défaites. Au total, les hommes d'Inzaghi ont la meilleure attaque du championnat, avec 84 buts inscrits, et 32 encaissés. Les Nerazzurri ont trouvé le chemin des filets lors de 35 des 38 rencontres de Série A, plus que quiconque. Il y a également eu 15 cleans sheets en cours de route. Le Troisième doublé de Correa Joaquín Correa a joué un rôle clé contre la Sampdoria avec un doublé lors du second acte. L'Argentin compte 6 buts en championnat au bout du compte, tous marqué grâce à des doublés, contre le Hellas Vérone et l'Udinese. Ses 2 buts sont venus avec seulement 1 minute et 59 secondes d'intervalle. Correa a marqué plus d'1 but lors des 5 derniers matchs de Série A au cours desquels il en a inscrit 1. Les passes décisives de Barella et de Çalhanoğlu Les deux milieux de terrain de l'Inter ont apporté leur contribution lors de ce dernier match de la saison. Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu ont distribué une passe décisive chacun à Meazza, à Ivan Perišić pour l'Italien et à Joaquín Correa pour le Turc. Ils ont fini la saison avec 12 passes décisives chacun, ce qui est plus que n'importe quel autre joueur de l'Inter depuis qu'Opta analyse ces données (2004/05). Et alors que Çalhanoğlu a souvent distribué depuis le poteau de corner, les 12 passes décisives de Barella sont toutes venues du jeu. De tous les joueurs dans les 5 grands championnats européens, seul Christopher Nkunku égale l'Italien dans cette catégorie. Perišić marque encore Perišić a ouvert le score contre la Sampdoria pour terminer une magnifique saison. Le Croate a marqué 10 buts en 49 apparitions, dont 8 en championnat, aidant l'ailier à devenir le joueur avec le plus de buts en Série A pour l'Inter, actuellement présent dans l'effectif. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  2. Le légendaire ancien milieu de terrain de l'Inter, Nicola Berti, estime que l'entraîneur Simone Inzaghi a dépassé les attentes pour sa première saison à la tête des Nerazzurri. Dans un entretien accordé au journal milanais Corriere della Sera, Berti a estimé que l'entraîneur a réalisé des performances supérieures aux attentes en ce début de saison. Il a également suggéré que l'AC Milan, bien que favori pour le titre, pourrait faire un faux pas lors de son déplacement à Vérone. Inzaghi est arrivé avec la difficile tâche de remplacer le vainqueur du Scudetto, Antonio Conte, et ce alors que l'équipe respectait des restrictions budgétaires strictes. La campagne n'a pas été sans heurts, avec une défaite en Serie A contre Bologna la semaine dernière, mais dans l'ensemble, elle a été très encourageante et l'équipe est en course pour les trophées à la fin de la saison. Inzaghi a sans doute déjà fait ce que le club lui avait demandé en s'assurant une place parmi les quatre premiers en Serie A et en atteignant les huitièmes de finale de la Ligue des champions, et Berti estime que ce qu'il a fait est suffisant. Berti a affirmé que "Inzaghi a réalisé des performances au-delà des attentes, il n'a plus Lukaku et Hakimi, mais il a tiré le meilleur de toute l'équipe." Au sujet de Nicolo Barella, il a déclaré que "Lui et Marcelo Brozovic seraient sur le podium des milieux de terrain de toute l'Europe." En ce qui concerne la course au titre, Berti a prédit : "Disons que l’AC Milan est favori, mais dimanche, ils rendent visite à une redoutable Hellas Verona. Ils peuvent se permettre de faire un match nul, mais ensuite ils ont aussi l'Atalanta à venir. Ce sera un vrai combat." ®Internazionale.fr via sempreinter - Traduction Oxyred
  3. L'ancien milieu de terrain de l'Inter, Aron Winter, a déclaré que la victoire contre la Juventus a tout changé pour l'Inter. S'exprimant lors d'une interview avec La Gazzetta dello Sport, Aron Winter a expliqué que battre la Juventus change la façon dont vous vous regardez en tant qu'équipe et cela apporte de la confiance. "Battre la Juve avec le maillot de l'Inter change toujours la façon dont vous vous regardez. Cela vous donne de la confiance. Cette fois, la victoire a changé tout le championnat. Mais le meilleur vient maintenant : aucun match ne doit être considéré comme acquis d'ici la fin." C'est cette victoire 1-0 contre la Juventus et la victoire 2-0 contre l'Hellas Verona qui a fait de l'Inter le favori pour remporter à nouveau le Scudetto. Aron Winter estime qu'ils sont en position de force. "Disons qu'avec leurs deux dernières victoires, en regardant aussi les résultats des autres rivaux, l'Inter s'est mis dans la meilleure position pour la fin de la course. La Serie A est vraiment un championnat passionnant." L'Inter était dans une très mauvaise passe avant ces deux victoires, mais l'ancien milieu de terrain estime que les gens ne devraient pas les comparer à l'équipe de l'Inter de la saison dernière. "Surtout quand les choses n'allaient pas bien, l'Inter a trop souffert des comparaisons faites avec l'équipe de l'année précédente. Elles n'ont pas de sens : c'est un Inter différent, qui a dû évoluer. "Ils auront perdu quelques points mais, également dans les difficultés, ils ont prouvé qu'ils étaient équilibrés. Ils défendent bien, concèdent peu, et ont aussi beaucoup de solutions offensives : Lautaro est une nouvelle star et, quand on a besoin d'aide, on trouve toujours Dzeko." En tant que Néerlandais, Aron Winter a un œil particulier sur Denzel Dumfries et Stefan de Vrij lorsqu'il regarde les matchs de l'Inter. Il n'est pas surpris par la qualité que Denzel Dumfries a montrée. "Peut-être que vous ne le connaissiez pas, mais ici on a tout de suite vu son envie d'émerger. Depuis qu'il a commencé avec le Sparta Rotterdam, il avait cette carrière en tête. Vous le voyez toujours avec ce visage en colère, mais c'est un joueur positif. Une force motrice qui fait que les autres se sentent bien. "Il court toujours vers l'avant, mais il a la vitesse nécessaire pour récupérer quand il perd le ballon. Pour sa première année en Italie, il s'est bien adapté, mais avec le temps il va s'améliorer : La Serie A vous fait toujours grandir." Stefan de Vrij est lié à un départ mais Aron Winter pense que les Nerazzurri devraient y réfléchir à deux fois avant de le laisser partir. "L'Inter devrait réfléchir à deux fois avant de le laisser partir : êtes-vous sûr qu'il y a quelqu'un de mieux dans les parages ? Je me suis toujours senti lié à lui, aussi parce qu'il a fait le même parcours italien que moi : d'abord la Lazio, puis l'Inter. Je l'aime non seulement parce qu'il sait marquer, mais aussi parce qu'il joue le ballon dans le style néerlandais. Et puis c'est vraiment un bon gars". ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  4. Simone Inzaghi, s’est livré à la veille de la réception de l’Hellas Verona au Stade Giuseppe Meazza, une rencontre fondamentale pour mettre la pression sur le Milan Ac Voici ses déclarations à Inter TV Vous retrouvez le terrain après votre succès face à la Juventus, est-ce que cette victoire vous booste pour cette fin de saison ? "C’était une victoire importantissime à tout points de vue, car nous l’avons obtenu face à une équipe très forte dans une confrontation directe, c’est un succès qui nous permet de rester au contact des premiers et de jouer cette fin de saison de la meilleure des façons." Face à la Juve, l’Inter a prouvé qu’elle était capable de gagner aussi des matchs d’une façon dégueulasse. Est-ce un signe supplémentaire de croissance pour cette équipe ? "Cette équipe est capable de gagner n’importe quel type de rencontre: A Turin, nous avons été bon. Lorsque nous devions souffrir, nous l’avons fait tous ensemble et cela nous a donné l’opportunité de gagner, c’était une rencontre fondamentale pour notre parcours." L'Hellas Verona est une des surprises du championnat, c’est une équipe très diverse de celle affrontée au mois d’août. A quel type de match faut-il s’attendre ? "Ce sera un match très important pour nous, il sera très difficile car nous ferons face à une équipe qui propose une très grande intensité, qui a des joueurs de qualité. Nous devrons proposer une grande partie, Da Vera Inter." En voiture Simone! Lautaro Martinez est suspendu, mais les options ne manquent pas. A quel point vous est-il important d’avoir plusieurs alternative à disposition ? "Demain, Lautaro nous manquera, mais j’ai la chance d’avoir Edin Dzeko, Joaquin Correa, Felipe Caicedo et Alexis Sanchez qui sont tous bien et à disposition, ils s’entraînent tous de la meilleure des façon possibles. Mais au-delà des attaquants, il faudra que toute l’équipe réalise une rencontre importante." Il y aura des milliers de Tifosi, quelle est leur importance pour cette fin de saison ? "Ils sont si nombreux et je ne finirais jamais de les remercier: Ils sont fondamentaux pour nous, ils l’ont été toute l’année et je suis certain qu’ils seront encore présenter à nous côtés pour nous soutenir à chaque instant." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L'Inter a offert le défenseur Federico Dimarco au Torino, en plus d'une certaine somme d'argent pour amener Gleison Bremer à Appiano Gentile cet été. C'est ce que rapporte le quotidien Turinois Tuttosport, qui indique que les Nerazzurri ont fait une offre incluant l'Italien Dimarco, au côté de 15 millions d'euros. L'Inter est le club qui a bougé le plus vite pour Bremer, le Brésilien étant suivi de près par la Juventus, le Milan, le Napoli, mais aussi par d'autres cadors étrangers, tels que le Bayern Munich ou bien des équipes de Premier League. Les dirigeants Interistes ont même d'ors et déjà fait une offre aux Granata, avec l'espoir de dépasser la concurrence avant que celle-ci ne puisse répliquer. De son côté, Dimarco a déjà travaillé avec l'entraîneur du Torino, Ivan Jurić, durant 2 saisons, en prêt, au Hellas Vérone. Les Nerazzurri espèrent que ces antécédents suffiront à convaincre le Toro de lâcher sa muraille Brésilienne. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  6. Il n’y a pas que Marcelo Brozovic qui souhaite prolonger son aventure à l’Inter. Parmi les contrats en cours de prolongations, on retrouve celui de Federico Dimarco. L’international italien s’est livré à Tuttosport Est-ce mieux de marquer votre premier but au Giuseppe Meazza ou la prolongation de votre contrat ? "Honnêtement, je ne veux pas choisir: Vu que j’ai écrit ma petite lettre au Père Noël, j’espère qu’il m’apportera les deux cadeaux." Partons alors d'actualité : Que manque-t ’il pour prolonger le contrat ? "C’est à mon agent à y penser, Beppe Riso. Je préfère rester concentré sur le terrain et ne pas en être distrait." Piero Ausilio, le Directeur Sportif, a récemment expliqué que vous étiez proche de la signature. Apposer votre autographe sur cette document représenterait une sorte de "Permis de conduire Nerazzurro" vu que vous avez débuté enfant en 2004 et que vous accomplirez les 18 ans, en 2022 "Je suis sincère : Je suis impatient de signer." Imaginiez-vous qu’après vos buts à Gênes et à Empoli que vous alliez devoir attendre pour célébrer dans votre stade ? Jusqu’à présent, vous l’avez déjà fait en tant qu’adversaire avec Parme, le 15 septembre 2018. Si vous aviez la possibilité de retirer votre penalty sous la Curva Nord, face à l’Atalanta, vous présenteriez-vous à nouveau dans la surface ? "J’irais sans aucun doute, mais sans tout répéter, il rit...Ce jour-là, j’avais fait bonne figure à la fin du match en me montrant serein, mais la vérité c’est que le Monde s’est écroulé au tour de moi, il m’a fallu plusieurs jours pour m’en remettre." Le sens du but se voit dans votre façon de jouer, vous attaquez l’aile et la profondeur: Est-ce que cela provient de votre passé en tant qu’ailier offensif lorsque vous évoluiez chez les Giovanile ? "Certainement: Je dois vous dire que l’année et demie que j’ai vécu à Vérone m’a énormément à grandir sous cet aspect : Avec Juric, je partais à l’attaque, il amenait beaucoup de joueurs en phase offensive, comme cela se passe avec l’Inter cette année. Il s’agit donc d’un trait de mes caractéristiques que je porte, avec moi, depuis que je suis tout petit, et j'y tiens." Parmi vos buts, il y a celui sur coup-franc direct face à la Sampdoria : Les coups de pieds arrêtés sont l’une des armes de cette Inter: Vous entraînez-vous énormément sur cette aspect fondamental du jeu? "Dans le football d’aujourd’hui, ils sont très importants qu’ils soient ou pas en notre faveur. Je pense aux gros matchs où il suffit parfois d’un détail, comme cela peut aussi s’avérer important lorsque nous affrontons des équipes très regroupées en défense : Nous travaillons beaucoup et on voit les résultats." Inzaghi veut toujours que sur le terrain, il y ait toujours un spécialiste entre vous et Çalhanoğlu : Qui est le meilleur ? "Lui est droitier et moi gaucher, disons-le comme ça : Il y a des zones qui nous sont désignées et il n'y aucune discussion entre nous : D’un autre côté, je n’aime pas qu’il y ait de tensions pour une phase arrêtée : Je sais lorsque c’est à moi d’y aller et cela me convient bien ainsi." Milan-Napoli vous a régaler la première place au terme de la phase aller de la saison, avec une journée d’avance. Quel serait votre message pour vous, qui avait grandi à l’Inter, et qui faites partie du noyau qui pourrait remporter le championnat de la seconde étoile ? "J’en ai de très nombreux, mais je ne veux pas y penser." Vous avez également surmonté la phase de groupe en Ligue des Champions. Le tirage au sort ne vous a pas été chanceux en tirant Liverpool...... "Nous ferons face à l’une des trois équipes parmi les plus forte d’Europe, ce sera difficile, nous ne sommes pas favoris: Mais nous sommes l’Inter et nous le prouverons : Nous avons le temps pour y penser." Quel est le mérite de Simone Inzaghi ? "Ils sont nombreux : Le Mister fait vraiment de belles choses." Si vous deviez mettre en évidence une caractéristique de l’entraîneur plaicentin ? "Il a un excellent rapport humain avec tout le monde: Le groupe est très uni." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Le calendrier des huitième de Finale de la Coupe d’Italie Frecciarossa 2021/2022 a été défini! Et l’Inter entrera en scène, au mois de janvier, pour défier l’Empoli tombeur de l’Hellas Verona. Calendrier de la compétition : Huitième de finale : les mercredi 12 et 19 janvier 2022 Quart de finale : le mercredi 9 février2022 Demi-Finales : les mercredi 2 mars et 20 avril 2022 Finale : le mercredi 11 mai 2022 Les huitièmes de finale, les quarts de finale et la Finale se disputeront en une manche à élimination directe. La demi-finale aura lieu sur base de match aller et retour La Finale de la Coupe d’Italie 2021/2022 est programmée pour le mercredi 11 mai 2022 Seconde tête de série du tournoi, l’Inter a été versée dans la partie droite du tableau. Si la date de la rencontre face à l’Empoli est à défini au stade Giuseppe Meazza, les Nerazzurri pourraient défier la Roma en quart de finale et la Lazio ou le Milan en demi-finale Selon vous, l’Inter peut elle réaliser le doublé cette saison ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Le mercato en Italie est dans l’œil du cyclone : Les officiers de la Guardia di Finanza de Milan, en charge du dossier et sur demande du Parquet, ont exécuté des perquisitions en regard à un agent sportif et ses sociétés. Selon l'Ansa: Ont été exécuté onze demande de consignes de documents, également informatiques, à l’encontre de 11 clubs dont la Juventus, le Torino, le Milan, l’Inter, Verona, Spal, la Fiorentina, Cagliari, l'As Roma, le Napoli et Frosinone. En direct de la Continassa Les faits reprochés sont de nature fiscale, du blanchiment d'argent et de l'auto-blanchiment. Elles concernent les activités du célèbre agent sportif étrange Fali Ramadani en collaboration avec l'agent italien Pietro Chiodi : Au cœur de l’analyse on retrouve les commissions dans diverses opérations d'achat et de vente de footballeurs. Comme le révèle le Corriere Della Sera, aucun club ne se dit inquiet, du moins en apparence: "Parmi les onze clubs auprès desquels les agents de la Guardia di Finanza ont collecté hier des documents et des courriels, le sentiment dominant est la collaboration. La Juventus affiche sa sérénité malgré le fait que les transferts de Pjanic à Barcelone et de Chiesa à la Fiorentina soient passés sous la loupe du parquet de Milan. "Nous ne sommes pas les suspects, ce n’est pas nous." confirme-t ’on à la Continassa Les contrats de Samir Handanovic et d’Ivan Perisic analysés Le Milan, à qui l'on a demandé des documents concernant Rebic et Kalinic (mais ce dernier a été recruté sous la précédente présidence) offre une totale coopération Marotta, l'administrateur délégué de l'Inter, ne semble pas s'en offusquer : "Ce n'est pas la première fois qu'en enquêtant sur des délits fiscaux contre des agents, que la Justice demande des copies de documents. Les contrats de Perisic et Handanovic sont examinés." "Nous ne sommes pas les suspects, ce n’est pas nous" - Pour une fois tiens! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Nos confrères de Fcinter1908.it ont dévoilé les différentes statistiques de l’Inter d’Inzaghi, celles-ci mettent en valeur l’important et l’excellent travail réalisé par le natif de Piacenza en Lombardie: "C’est une période très positive pour l’Inter d’Inzaghi : Les Nerazzurri jouent, divertissent et gagnent : 5 victoires lors des 5 derniers matchs, 4 clean sheet et une seconde place conquise avec un Milan Ac distant d’un seul point. Inzaghi est parvenu immédiatement à marquer l’Inter de son empreinte d’une façon pro-positive : Les statistiques parlent en faveur des Nerazzurri : Meilleure attaque de Serie A avec 39 buts inscrits, soit une moyenne de 2,44 buts par match." Des statistiques importantes Classement des tirs effectués Comble de l’ironie, seule l’AS Roma fait mieux que l’Inter sur le nombre de tirs tentés vers la cage adverse, mais l’équipe d’Inzaghi est celle qui parvient le plus à cadrer : 100 tirs cadré sur 268 tentatives : Personne ne fait mieux Classement des passes décisives La première place est partagée par les deux équipes les plus offensives de Serie A : l’Inter et l’Atalanta, une domination Nerazzurra totale A noter également la très belle troisième place de l’Hellas Verona Classement des centres réalisés La première place est occupée par l’Inter, le jeu d’Inzaghi sur les ailes fonctionne comme le démontre l’excellent travail réalisé par ses deux pistons. (Imaginez un peu si Antonio Candreva était resté au club…) Classement du nombre de kilomètres parcourus Seule la Lazio de Maurizio Sarri propose plus de distance parcourues que l’Inter, en moyenne, en Serie A. La seconde place de l’Empoli est à souligner. L’Inter complète le podium, c’est un fait: L’Inter est en excellente condition physique. Classement du nombre de buts de la tête L’Inter domine également ce classement en ayant réalisé dix buts de la tête. Classement moyen de la possession du ballon Statistique surprenante : L’Inter n’occupe que la quatrième place dans ce classement de possession du ballon moyen par match. Toutefois, l’Inter est la seconde équipe à conserver la balle dans la partie de terrain de l’adversaire, étant simplement devancé par le Napoli. Aucune trace de la Vieille Dame par contre…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. En effet, la Gazzetta Dello Sport a analysé le début de saison des Champions d’Italie, en s’attardant sur les points à travailler et le constat est clair : "Si l’Inter est pleine de bonne volonté, elle ne parvient pas (plus) à gérer ses matchs." “Aucun alibi, aucune excuse: Simone Inzaghi et l’Inter n’ont pas ressassé durant des heures la défaite concédée à l’Olimpico suite au 2-1 romain, alors que Federico Dimarco était à terre. Aujourd’hui, à une entrevue est prévue entre l’entraîneur et l’équipe, il répètera les concepts déjà exprimés lors de l’après-match: En rappelant aux joueurs qu’il faut faire preuve d’un maximum attention sur les détails, car cela fait déjà plusieurs matchs que des rencontres ne sont pas remportées suites à des erreurs individuelles, d’inattention ou d’une perte de concentration." Une semaine sous très haute tension "Alors que débute déjà une semaine-clé dans la saison des Nerazzurri, il est temps pour eux d’immédiatement tourner la page romaine: Ce mardi aura lieu la première confrontation avec le Sheriff véritable surprise du Groupe D avec six points en jeu. Dimanche, l’Inter accueillera la Juventus et l’Inter ne parvient pas à maintenir un niveau de rendement élevé sur 90 minutes, la faute à la condition physique, aux phases défensives et à la concentration." "C'est un fait: L’Inter ne sait pas gérer ses forces et en conséquence se retrouve privée d’énergie pour les fins de match.' Le Temps “Le temps, la durée est le problème : Combien de temps cette Inter est encore en construction ? Combien de temps l’Inter est présente mentalement et nerveusement lors des matchs ? Mis à part les rencontres face aux plus faibles, Genoa et Bologne, les Nerazzurri n’ont jamais été capable de rester à flot sur l’ensemble des 90 minutes de jeu. Parfois l’équipe a su immerger après un début de match poussif, comme lors des remontées face à l’Hellas Verona, la Fiorentina et Sassuolo." “A d’autres reprises, elle s’est fait avoir alors qu’elle semblait avoir le match sous contrôle: 7 points ont déjà été perdu alors qu’elle était dans une situation avantageuse, cela était déjà visible, en partie, lors de la rencontre face au Real, et l’écroulement de ce dernier samedi appartient à cette catégorie." "L’art antique consistant à savoir maîtriser ses rencontres est ce qu’il y a de plus important pour remporter le Scudetto, la saison écoulée en est la confirmation: L’équipe Contienne était solide comme un roc et savait comment quand faire mal à l’adversaire, elle savait quand il fallait reculer en ne risquant rien ou presque, et il est inutile de vivre dans la nostalgie de ces lieux où ne vivent plus Romelu Lukaku et Achraf Hakimi." "L’Inter est à présent plus offensive, plus belle, mais elle est condamnée à toujours y aller à du 1000 à l’heure et cela reste complexe d’y parvenir jusqu’au terme des 90 minutes de jeu." La défense "11 buts encaissés, soit une moyenne de 1,4 but par match, cette statistique est alarmante : La défense est source d’inquiétude car toutes les 13,3 tentatives adverses, l’Inter concède un but et si l’Inter ne sait pas tuer les matchs pour citer Inzaghi, ses adversaires ont, eux, toujours la capacité de revenir dans la rencontre. La Sampdoria l’a remonté à deux reprises, l’Atalanta également et la Lazio a fini par l’emporter.” "D’une façon générale, les Nerazzurri concèdent énormément et il serait trop simpliste de lier ces performances avec le trio défensif : En réalité, l’Inter a changé sa façon d’aborder ses matchs avec un centre de gravité bien plus haut car il lui manque des joueurs capable relancer les actions rapidement comme c’était le cas avec Hakimi et Lukaku, tous sont contraints à présent à suivre l’action, à appeler le ballon et cela va même bien plus loin que des phases de jeu classiques : Les défenseurs sont souvent amenés à quitter leur poste pour s’avancer de quelques mètres, un choix qui comporte des risques et auquel il faut trouver un remède : Le Sheriff et la Juventus évoluent à des niveaux complètement différents, mais ils peuvent exceller dans leurs relances." Erreurs individuelles "Parmi les lacunes de ce début de saison, un trop grand nombre d’erreurs sont commises, tout secteur confondu: Au Stadio Olimpico, c’était le tour de Bastoni, un des joueurs parmi les plus fiables du groupe, qui avait sauté maladroitement avec le bras trop éloigné du corps, sur l’action menant au pénalty. Pour tout vous dire, ses équipiers avaient fait pire à Reggio: Skriniar étant traumatisé par le dribbles de Boga et De Vrij étant imprécis dans ses appuis les plus banals et cette tendance va bien au-delà des problèmes défensifs." "Cela passe aussi par les faits de jeu les plus délicats: Rater un penalty peut arriver à tous, mais l’erreur de Dimarco face à l’Atalanta a coûté deux points sur un concurrent direct. Sur le front offensif, on se dévore aussi des buts: Dzeko, à Kiev a raté plusieurs occasions qui aurait permis de se replacer en Ligue des Champions." Pour résumer, durant toute cette saison, l’Inter a semée une quantité exagérée de légèreté gratuite ce qui a impact retentissant au classement, ce qui pourrait être le signe d’une équipe moins concentrée que par le passé, ou il pourrait simplement s’agir d’une phase intermédiaire nécessaire avant de synchroniser le tout : Quoiqu’il en soit, l’hémorragie doit s’arrêter au plus vite, pour être exact : Immédiatement." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Le latéral gauche de l'Inter Federico Dimarco discute ses débuts pour le club ainsi que sa relation, dans son ensemble, avec l'équipe qui l'a vu grandir. Dans une interview figurant dans un programme de jour de match, et rapportée par FCInter1908, Federico Dimarco explique que le football est sa raison de vivre et que l'Inter représente tout à ses yeux. "Ces couleurs représente beaucoup pour moi, ce sont celles avec lesquelles j'ai grandit. Ca fait longtemps que je les ai portées pour la première fois et je suis heureux et honoré de les portées aujourd'hui." "Le football est mon tout, mon but, ma raison de vivre. Dans le vestiaire j'ai une relation merveilleuse avec tout le monde: Bastoni, Skriniar, Handanovic, etc. Je connais Barella depuis que nous avions 15 ans." Federico Dimarco a fait ses débuts avec les Nerazzurri quand Roberto Mancini en était encore l'entraineur en 2014. Il fut introduit, avec 6 petites minutes au compteur, lors d'un match de phase de groupe d'Europa League contre Qarabag qui se soldera par un match nul. C'était le bon temps... "Mes débuts avec l'Inter, le match d'Europa League contre Qarabag: Je me souviens de chaque moments, de chaque émotions. J'ai remplacé D'ambrosio, le coach était Roberto Mancini et quand il m'a appelé, ça ne paraissait pas réel. Quand je suis monté sur le terrain, je n'ai pas les mots pour décrire cette émotion..." Dimarco se souvient également de certains des grands moments de sa carrière jusqu'ici. Dû au fait qu'il a passer 18 mois en prêt au Hellas Verone, où il a vraiment pu prendre en maturité, ces moments sont avec les Gialloblu. "Un match que je n'oublierai pas est celui que j'ai joué en Janvier dernier, mon premier but avec le maillot de Verone, une volée puissante dans un match qui était jusque là un nul contre le Torino." "Une magnifique et importante victoire fût celle contre le Napoli la saison dernière. Après moins d'une minute nous étions mener d'un but, puis nous sommes revenus jusqu'au 3-1. Un come-back de caractère qui a commencé avec mon but." Le joueur de 23 ans fût presque vendu par l'Inter l'été dernier mais est aujourd'hui perçu comme un joueur de rotation important pour l'équipe. C'est beau l'amour. ©Internazionale.fr, via FCInter1908 - Traduction Trent_FCI
  12. En effet, alors qu’une très grande partie de la presse sportive ne lui donnait guère d’espoir sur le banc de l’Inter, Simone Inzaghi est en train de "fermer des bouches" à tel point que le natif de Piacenza réalise un meilleur début que son prédécesseur: Antonio Conte! Analyse de Sky Sport "Quel départ de l’Inter ! Après 5 journées de championnat, elle fait déjà mieux que la saison dernière. Ce sont les statistiques qui le disent : 4 victoires en Serie A cette saison face au Genoa, Bologne, Vérone et la Fiorentina, au milieu de cela, on retrouve le partage face à la Sampdoria 2-2. La saison dernière, le bilan était de trois victoires, un nul et une défaite, soit un total de 10 points (-3) en cinq journées." L’équipe d’Inzaghi a inscrit 18 buts contre les 13 inscrit par les hommes entraînés par Conte. Lors de ces 5 premières journées, on retrouve 11 buteurs différents: Dzeko (4), Lautaro Martinez (3), Skriniar (2), Correa (2), Dimarco (1), Darmian (1), Vecino (1), Perisic (1), Çalhanoğlu (1), Vidal (1) e Barella (1). La saison dernière, ils n’étaient que 5. "Après cinq journées, le meilleur buteur est Edin Dzeko avec 4 buts. La saison dernière Romelu Lukaku en avait inscrit 5, soit seulement un de plus comparé au bosniaque. La plus grande surprise de ce début de saison est "l’Assist-Man" Nicolò Barella, qui est déjà l’auteur de 4 passes décisives contre 2 la saison dernière. Trois autres joueurs avaient également déjà réalisé deux passes décisives." L’Inter présente également un meilleur bilan défensif tout en ayant un jeu plus offensif : 5 buts encaissés pour Inzaghi contre 8 pour Antonio Conte. "Ces statistiques confirment un départ tonitruant des Nerazzurri d’Inzaghi en Serie A." S’il faudra bien sûr attendre la fin de la saison pour payer l’addition, comment jugez-vous actuellement le début de saison de la Bande à Inzaghi ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Gaia Lucariello est l’épouse de Simone Inzaghi, si elle n’avait jamais quitté la Capitale romaine, elle s’est très bien intégrée dans la cité milanaise Son interview à Chi "J’ai connu une très belle histoire d’amour avec ma ville, mais à présent, pour un amour encore plus grand, j’ai déménagé. Cela aurait pût être prie : Milan me plait!" Comment avez-vous réagi lorsqu’est arrivé la proposition de l’Inter ? "Simone devait changer pour sa carrière, c’est ce qui prime par-dessus-tout. Même si cela me tuait de l’intérieur, je n’ai pas cherché à le retenir : J’ai tenté de lui apporter toute la force qui était en moi, tout mon soutien. Jamais je ne l’aurai fait se sentir mal pour quoi que ce soit, j’ai en revanche pleuré secrètement." "Les changements sont bons et Simone a acquis une maison très accueillante, car il sait que sinon, j’aurai eu le mal du pays. A Rome, nous vivions à Parioli et je devais prendre la voiture pour acheter quoique ce soit. Ici, nous sommes dans la zone Brera, j’y vais à pied et je trouve tout ce qu’il me faut : le boucher, le maraîcher, pleins de jolies boutiques, j’aime beaucoup ça." Simone Inzaghi remplace Antonio Conte après la victoire du Scudetto..... "Ben, je vis chaque match comme si c’était un examen, je ne vous dis pas dans quel état je les regarde : Très angoissée et les larmes aux yeux ! Lors de la seconde journée, nous perdions 1-0 à Vérone et Lorenzo était à mes cotés en larmes, j’étais si agitée ! Par chance, nous avons gagné, je suis très impliquée dans le travail de Simone." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne considère plus Samir Handanovic comme un titulaire indiscutable, lui, qui s’est à nouveau rendu coupable d’une faute directe, amenant au but, sans gravité, de l’Hellas Verona "Samir Handanovic semble avoir perdu le statut d’intouchable et d’indiscutable, et ce, grâce à la croissance et à la faim de Ionut Radu. Et la différence comparé au passé est que depuis son arrivée à Milan, Handanovic n’avait jamais été confronté à un vice capable de le mettre dans les cordes, de le remettre en discussion. Ces dernières année, Samir disposait d’une certaine 'immunité" de la part du Club et du Staff technique : Dans le fond, ce n’était jamais utile de chercher à remplacer Handa, lui qui a laissé à ses remplaçants les bricoles de fin de championnat et les premiers tours de Coupe d’Italie." “Si Conte était resté, Radu aurait plus que probablement quitté l’Inter pour retrouver la douce sensation d’être titulaire : Mais avec l’arrivée d’Inzaghi quelque chose a changé. La Real Sociedad et l’Hellas Verona ont tenté jusqu’au bout de convaincre l’Inter de le céder en prêt, mais Simone et son staff s’y sont opposé en ayant le soutien total du club sur cette prise de décision. Ionut, à Appiano, a tant de personnes qui l’estime, ces dernières années, il a toujours fait preuve de professionnalisme et de respect pour le groupe. Jamais grimaçant, jamais une parole hors de propos. C’est évident que la tentation de s’en aller pour jouer était forte, mais cette fois, le feeling qui s’est créé avec le nouveau staff lui offre une stimulation supplémentaire pour rester à Milan." "Le nouveau préparateur Zappalà est resté fièrement impressionné par la réactivité du joueur roumain, Lui qui est aussi bon à jouer des deux pieds, une exigence que l’on demande aux gardiens moderne. Si Handanovic reste le titulaire, l’Inter sait absolument qu’elle est entre de bonnes mains avec celle de Radu. Handanovic peut se vanter d’avoir 517 matchs en Serie A, dont 391 avec l’Inter Radu n’a goûté seulement qu’au poste de titulaire dans le championnat le plus important avec le Genoa. Il compte 53 matchs dont trois avec l’Inter, matchs disputés en fin de saison dernière." "Il s’est toutefois montré protagoniste lors en U-21 avec la Roumanie dont il en était le Capitaine, et c’était la grande révélation de l’Euro 2019 disputé en Italie. Handanovic est, à présent opposé à un vrai remplaçant, il devra donc réduire au stricte minimum le nombre de faute directe qu’il commet » Le Saviez-Vous ? Si Handanovic et Radu peuvent se disputer la place de titulaire cette saison, selon Calciomercato.com, Giuseppe Marotta aurait dans le creux de sa main André Onana : "La négociation de la prolongation de son contrat est bloqué à tel points que l’Ajax a déjà pris ses précautions en achetant deux gardiens de buts ces dernières semaines. L’avenir d’Onana devrait être en Italie: Le Napoli est à la recherche d’un gardien fiable, en prévision du départ possible d’Ospina au terme de la saison, lui qui a le contrat en fin de saison. Le Club Azzurro l'a évalué et s’est informé, Marotta conserve la pôle mais il devra conclure, la partie est encore ouverte." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Victorieux 4-0 contre le Genoa lors de la première journée de Serie A, les nerazzurri de Simone Inzaghi se rendaient au Bentegodi pour affronter le Hellas Verona d'Eusebio di Francesco. La confirmation de la brillante première rencontre était attendue et pour cela Inzaghi n'allait pas trop mélanger les cartes en alignant le même 11 à l'exception de Stefano Sensi qui laissait sa place à Lautaro Martinez, de retour de blessure et de suspension. Le début de la rencontre semblait présager une bonne rencontre pour l'Inter avec 10 premières minutes de domination sans réelles occasions à part un tir de Lautaro, opportuniste dans la surface qui se heurte à Montipò vigilant sur son premier poteau. L'Inter construisait depuis le bas et prenait des risques et cela allait se révéler trop audacieux, au quart d'heure de jeu, Handanovic fait une relance pile entre Barella et Brozovic et malgré le tacle de ce dernier, la balle finit dans les pieds d'Ivan Ilic qui pénètre dans la surface avant d'aller battre le gardien slovène d'un subtil ballon piqué. Premier but encaissé par les nerazzurri cette saison et c'est un but qui fait mal. Le Hellas prend confiance, mettant un place un marquage individuel sur les joueurs clés de l'Inter, en particulier avec Barak sur Brozovic et Hongla sur Calhanoglu. Un pressing haut menace plusieurs fois de surprendre les interistes qui essayent de s'en sortir en faisant de longs ballons sur Dzeko. L'Inter joue mal et ne se procure quasiment aucune occasion, les rares corners et coups francs sont mal tirés et à la mi-temps c'est un peu logiquement que les joueurs d'Inzaghi rentrent au vestiaire en retard d'un but. Une réaction est attendue et on ne sent pas trop l'odeur de la Pazza Inter mais visiblement, les mots d'Inzaghi ont quelque peu remotivés ses joueurs. Dès le retour des vestiaires, l'Inter revient au score. A la 47ème Perisic est en charge d'une touche non loin du poteau de corner, la longue remise en jeu du Croate cherche la tête d'Edin Dzeko dans la surface, la balle rebondit sur le crâne d'Hongla au marquage et cette déviation se transforme en assist parfaite pour Lautaro Martinez bien placé qui bat le gardien de la tête à bout portant. L'argentin marque son premier but de la saison et permet à l'Inter de recoller dès le début de la seconde période, scénario parfait. La combinaison est astucieuse et semble avoir été préparée à l'entraînement car moins de 5 minutes plus tard, on reprend les mêmes et on recommence, le tir de l'argentin rase le poteau de Montipò et sort d'un cheveu cette fois-ci. Le match tombe ensuite dans la torpeur, les esprits s'échauffent , les cartons jaunes volent et on semble se diriger vers un 1-1 assez serré. Les changements viendront bouleverser le match. A l'heure de jeu, Perisic et Brozovic cèdent leur place à Dimarco et Vidal, Calhanoglu en profite pour avancer et se placer juste derrière les deux attaquants et arrive à être plus présent dans le jeu. L'entre du chilien notamment permet à l'Inter d'avoir un joueur physique pour répondre à l'impact des joueurs véronais. L'Inter pousse pour marquer le but de la victoire, Alessandro Bastoni contraint Montipò à la parade après un rush depuis sa défense qui se finit par une frappe croisée du gauche qui se dirigeait droit dans le petit filet. A la 74ème minute, Simone Inzaghi enlève Lautaro et donne à Joaquin Correa ses premières minutes sous le maillot de l'Inter et celui-ci ne déçoit pas. Il ne perd pas de temps non plus. Seulement dix minutes plus tard, Vidal envoit Darmian dans la profondeur sur le côté droit, l'infatigable latéral italien envoie un centre en rupture au point de penalty vers le nouvel entrant qui bat Montipò d'une tête en pleine lucarne! 2-1 et déjà des débuts rêvés pour Joaquin Correa qui ne s'est entraîné que deux fois avec ses nouveaux coéquipiers. Le Hellas essaye de pousser pour revenir mais l'Inter tient bon, injectant du sang frais avec Vecino et Sensi pour tenir un score de 2-1 sur lequel peu de gens auraient parié à la mi-temps. A quelques secondes du coup de sifflet final, Correa trouve même le temps de battre de nouveau le gardien du Hellas. A la réception d'un ballon de Barella, plein axe à l'extérieur de la surface, l'argentin se replace sur son pied gauche et envoie une frappe tendue dans le petit filet de Montipò. 3-1 et fin d'un match qui avait tout du piège mais qui permet quand même à l'Inter d'infliger une deuxième défaite au Hellas Verona et faire 6pts/6 au niveau du classement. HELLAS VERONA (3-4-2-1): Montipò; Magnani, Gunter, Ceccherini; Faraoni, Hongla, Ilic, Lazovic; Barak, Zaccagni; Cancellieri. Banc: Pandur, Berardi, Kalinic, Lasagna, Casale, Bessa, Dawidowicz, Frabotta, Sutalo, Ragusa, Tameze, Simeone. Entraîneur: Eusebio Di Francesco. INTER (3-5-2): Handanovic; Skriniar, de Vrij, Bastoni; Darmian, Barella, Brozovic, Calhanoglu, Perisic; Dzeko, Lautaro. Banc: Cordaz, Radu, Dumfries, Vecino, Kolarov, Sensi, Ranocchia, Correa, Vidal, Dimarco, D'Ambrosio, Satriano. Entraîneur: Simone Inzaghi. Internazionale.fr ~ © Samus
  16. La nouvelle Coupe d’Italie est prête à débuter. L’Inter qui est la seconde tête de série fera ses débuts dans la compétition soit le 12, soit le 19 janvier 2022. Notre Beneamata fera face au vainqueur des 16ème de finale qui mettront aux prises lors des tours précédents Empoli, LR Vicenza, Hellas Verona, Como et Catanzaro. Les autres têtes de Serie du côté dans la partie de tableau de l’Inter sont : La Roma (en quart) Le Milan ou la Lazio (en demi-finale) Voici les dates des matchs: Huitième de finale : Les mercredis 12 et 19 janvier 2022 Quart de finale : le mercredi 9 février 2022 Les demi-finales (aller-retour) : Les mercredis 02 mars et 20 avril 2022 La finale : le mercredi 11 mai 2022 Que pensez-vous de ce tableau ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, Simone Inzaghi a eu le temps de tester, lors de ces premiers jours à Appiano Gentile, les joueurs à sa disposition. Si certains joueurs, qui sont rentrés à la maison sont destinés à quitter une bonne fois pour toute l’Inter, ce ne sera pas le cas de Federico Dimarco, qui a pourtant été cité sur de nombreuses transactions de cette session estivale. Confirmation de Sky Sport On évitera au moins de se prendre une telle mine sur le terrain! “Après l’avoir évalué et utilisé lors des premières sorties de la saison, Simone Inzaghi en commun accord avec le Club, a décidé de conserver définitivement le joueur auteur d’une très belle saison en prêt sous le maillot de l’Hellas Verona. » "Federico Dimarco est un garçon aux qualités indéniable qui a l’Inter en lui. Il est, à présent, prêt à tenter sa chance à Milan : Le Mercato, pour lui, est déjà terminé." Validez-vous ce choix ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Inter TV a rencontré Eddie Salcedo pour savoir comment il trouve la pré-saison à l'Inter après un séjour de deux prêts à l'Hellas Vérone. Quelle est votre première impression de Simone Inzaghi ? "Ça a été très bien. Nous avons discuté et j'ai tout de suite eu un bon pressentiment." À quel point pensez-vous pouvoir vous améliorer en vous entraînant avec les autres attaquants ici ? "Je ne peux qu'apprendre de Romelu Lukaku, Lautaro Martinez et Alexis Sanchez. Ce sont des joueurs fantastiques et expérimentés. Je suis sûr qu'ils m'aideront à m'améliorer." Vous avez passé deux ans en prêt à l'Hellas Vérone. À quel point cela a-t-il été important pour votre développement ? "Très important. J'ai beaucoup mûri et j'ai l'impression d'avoir grandi depuis deux ans. C'était une très bonne expérience." Selon vous, quelle serait votre meilleure position dans une formation 3-5-2 ? "Devant, que ce soit en avant ou en deuxième attaquant." À quel point pensez-vous être différent du joueur que vous étiez lorsque vous avez rejoint l'Inter pour la première fois ? "Comme je l'ai dit, j'ai beaucoup mûri en tant que personne. Je prends tout au sérieux maintenant." Quel est votre objectif personnel pour cette saison ? "Donner tout pour cette équipe et essayer de contribuer à sa cause."
  19. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est une information d’Alfredo Pedullà, qui s’est livré lors de son échange avec Sportitalia: "Il a la voie libre pour rejoindre la Real Sociedad, la probabilité qu’il y aille en prêt est très élevée. Il y avait aussi des demandes en Italie, comme celle de Vérone. Sauf en cas d’un retournement de situation retentissant, Radu sera le nouveau gardien du club espagnol, en prêt." Samuele Longo Likes This! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est l’information signé Calciomercato.com : Samir Handanovic ne s’est pas montré impérial lors du Derby d’Italie : S’il avait paré le pénalty de Cristiano Ronaldo, ses réflexes ont fait défaut lors du premier des deux buts de Juan Cuadrado : Malgré une déviation de trajectoire involontaire de Christian Eriksen ce ballon ne semblait pas imparable Ce nouvel épisode a provoqué, à nouveau, un tôlé de critique de la part de très nombreux tifosi : Pour eux, il s’agit du rempart où il faut sérieusement investir pour la saison prochaine. Juan Musso Selon le site sportif, l’Inter étudierait la possibilité de parvenir au portier argentin en proposant quelques contreparties technique telles que Ionut Radu: De la Viale Della Liberazione, il est dit qu’Handanovic restera le gardien titulaire également la saison prochaine, mais ceux-ci observent aux alentours Les ventes devront compenser les achats, mais il se pourrait peut-être que l’on arrive à une formule particulière pour finaliser la négociation. On étudie donc des solutions alternatives pour le futur : Radu est considéré comme un joyau du club, mais Conte ne lui a laissé que très peu d’espace cette saison. A présent, il y a deux portiers qui séduisent l’Inter : On parle de Juan Musso, 26 ans, gardien argentin de l’Udinese qui est aussi suivi par la Roma et de façon plus détachée Marco Silvestri de Verona. Selon vous, n’est-ce pas déjà la saison de trop pour Captain Batmanovic ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. L’Inter a réalisé la passe de 13 : Face à l’Hellas Verona, l’Inter est parvenu à remporter sa 13ème victoire à domicile : Une situation qu’elle n’avait plus connu depuis 2011. La conséquence est simple : L’Inter soulèvera le Scudetto…Mais quand ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport Avec une victoire et deux matchs nul lors des cinq dernières journées de Serie A, l’Inter aura la certitude mathématique du Scudetto. En atteignant 84 points, les Nerazzurri ne pourraient être rejoint que par le Milan, équipe contre qui, elle a l’avantage suite à la double confrontation directe. La victoire de l’Atalanta annule la possibilité de fêter le titre le 1er mai, lorsque les Nerazzurri disputeront le match d’ouverture face à Crotone lors de la 34ème journée. Le titre pourrait être célébré le lendemain : le 2 mai, à la condition que : L’Inter l’emporte à Crotone L’Atalanta ne bat pas Sassuolo Le Milan ne remporte pas l’un de ses deux prochains matchs (Ce soir face à la Lazio ou le samedi 1er mai face à Benevento) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Est-ce qu’un jour, nous saurons ce qu’Ivan Zazaroni a contre les Nerazzurri ? En effet, lors du match opposant l’Inter à l’Hellas Verona, le but de l’ancien interiste Marco Faraoni a été annulé à la suite d’une charge avec Samir Handanovic. Selon le Corriere Dello Sport, l’arbitre Rosari Abisso a favorisé l’Inter Voici la reconstitution de l’épisode "Le ballon est en cloche vers le but de l’Inter, Handanovic s’approche en bâclant trop sa sortie, Faraoni est le plus vif et parvient à le mettre dans le but. Abisso refuse le but." Le replay démontre que Il n’y a pas eu de contact Faraoni saute dans sa propre zone Le ballon retombe entre les deux. Si Faraoni touche l’avant-bras d’Handanovic, il n’est pas possible à Abisso de l’avoir vu, le corps de l'italien cachant l’angle de vue du ballon: Le coup de sifflet fait surtout suite au fait que le gardien ne peut pas être touché dans le petit rectangle. Il y a de sérieux doutes qui persistent. Voici l’avis que Nicola Rizzoli se devra d’expliquer selon le quotidien romain "Le fait que Faraoni semble effleurer l’avant-bras gauche d’Handanovic met l’arbitre en condition de devoir siffler, étant donné que le gardien de but, dans son petit rectangle, ne peut être touché. Rizzoli devra très certainement faire respecter cette règle à chaque contacts." "Pour le reste Abisso n’a commis que peu d’erreur : En avertissant Barak qui a longtemps tenu Barella. Il a correctement considéré les faits de jeu Lautaro-Ceccherini et Bastoni-Magnani comme non-punissable." L’avis de Luca Marelli Contacté à la radio sur Tutti Convocati, l'ancien arbitre Luca Marelli a justifié l’annulation du but de Marco Faraoni à la suite de son contact avec Samir Handanovic: "Nous devons nous baser sur la légende que le gardien ne peut pas être touché dans le petit rectangle : Il y a un contact du bras gauche de Faraoni qui empêche l’intervention du numéro un interiste : Annuler ce but, selon moi, n’est pas une erreur." Maurizio Pistocchi enfonce le clou A travers une vidéo de l’action Maurizio Pistocchi confirme la bonne décision d’Abisso: "Faraoni contre Handanovic qui se prépare à sa parade, et il touche le gardien avec son bras : Il y a faute." Etant donné qu’il s’agit d’une phase de but, si celui-ci aurait dû être validé, la Var serait intervenu non ? Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...