Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'heriberto herrera'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

3 résultats trouvés

  1. Il y a des réalisations qui restent dans la mémoire pour la joie finale qu'elles procurent, et certaines réalisations qui deviennent encore plus significatives pour le chemin parcouru pour y parvenir. Voici un résumé du 11e Scudetto remporté le 02 Mai 1971, soit 50 ans avant. Il y a 50 ans, l'Inter élevait son onzième Scudetto vers le ciel, au terme d'un retour qui a été remporté match après match. Le parcours pour y arriver ne s'est pas déroulé sans difficultés, et comportait un changement de manager, et l'unité d'une équipe déterminée à ne rien laisser pour arriver directement à son objectif. Le championnat a commencé avec Heriberto Herrera sur la pirogue, et avec deux nuls et trois défaites dans les cinq premiers matchs, celui du derby a conduit à son limogeage et à la mise en place de Giovanni Invernizzi, rejoignant l'équipe première de la Primavera. Lors de son premier match officiel, l'équipe combina un mélange de jeunes joueurs et de grands champions de la grande Inter, de Burgnich à Facchetti, de Jair à Mazzola et Corso, battant le Torino grâce à un doublé de Boninsegna, qui à sa deuxième saison à l'Inter est devenu l'un des les hommes clés du Scudetto grâce à ses 24 buts en 28 matches, le consacrant comme le meilleur buteur du tournoi. Ce jour-là, il a marqué un but sur penalty et une tête suite à une passe décisive de Corso. Après la victoire à ses débuts, la défaite est survenue à Naples le 22 novembre 1970: ce serait la dernière de cette saison. De là, a commencé une série de résultats positifs qui ne se termineraient que 23 jours plus tard, à la fin de la saison. Au milieu des défis clés pour l'équipe, il y avait une nouvelle prise de conscience et une adaptation à la configuration tactique, avec des performances importantes de joueurs tels que Bedin au milieu de terrain ou Bellugi à l'arrière jumelé avec Facchetti, le joueur le plus utilisé avec 30 apparitions en championnat. Parmi les résultats positifs, nous pouvons citer: la victoire 2-0 contre la Juventus (première partie) avec des buts de Corso et Boninsegna, le succès dans le Derby de Milan grâce aux buts de Corso et Mazzola (deuxième partie), la victoire sur Naples, toujours avec un doublé de Boninsegna, mais aussi le match dans lequel nous avons maté Catane où Gabriele Oriali s'est rendu sur le terrain après ses débuts avec la Roma. Un voyage sans imperfections qui s'est terminé le 2 mai 1971 avec un match parfait pour franchir la ligne d'arrivée et conquérir le onzième Scudetto. Un point culminant et un défilé de buts contre Foggia, dont un but fantastique pour ouvrir: la passe de Facchetti, a été brillamment convertie par Boninsegna. Ensuite, Jair est entré, protagoniste avec un doublé, avec Facchetti et Mazzola obtenant les autres buts. Moralité: Histoire, quand tu te répètes.
  2. Cette déclaration est signée Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l’Inter qui est revenu en tribune, après avoir été hospitalisé en raison du Covid-19, à l’occasion d’Inter-Cagliari "Conte est un grand professionnel, il aime les défis et cela en était un. Il est arrivé dans un club de grande renommée mais qui avait des difficultés de gestion quotidienne. Il a pleinement réussi son examen: C’est quelqu’un de très orgueilleux et c’est ce qui fait de lui un entraineur gagnant." Le Centre esthétique ? "Notre Centre Esthétique est la Pinetina où vous y rencontrez un staff extrêmement bien préparé, et qui partage son opinion sans se baser sur le pourcentage de possession de balle pour gagner des championnats. En citant Heriberto Herrera, la possession footballistique est celle qui parle du classement en terme de points et pas celle de la possession territoriale sur le terrain. Les championnats se remporte avec celle qui se base sur les points au classement." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Victorieuse sur la Spal, 4-0, l’Inter est incroyablement revenue sur la Juventus qui voit actuellement son avance au classement fondre comme neige au soleil. Si les Bianconeri ont une main sur le Scudetto, la Gazzetta Dello Sport nous propose d’incroyables dénouements en faveur du dauphin qui, dans les tout derniers mètres, pourrait être l’auteur d’un couronnement plus qu’improbable. Lors de ces huit dernières saisons, lorsque la Juve avait remporté le titre, l’Inter, à la même période que celle de cette saison, proposait des écarts sibériens : de -18 en 2015-2016 à -34 en 2013-2014.. .de quoi attraper un coup de chaleur. A présent et même si le Scudetto ne serait pas remporté, l’Inter est de retour dans le sillage de la Juve et elle peut lancer, même avec un désavantage de quelques mètres, son sprint. Bien sur, il faudra un "alignement des étoiles" dans le style de Giuseppe Saronni lors de son titre mondial en 1989 à Goodwood... mais cela peut arriver. Le passé regorge d’une mine d’exemples difficile à reproduire, mais même s'il propose des équipes et des situations toutes différentes, il ne change pas pour autant en substance. Les interistes les plus jeunes ne se souviennent plus de la remontée de l’équipe dirigée par Gianni "Robiolina" Invernizzi qui avait été appelé à prendre le banc de l’Inter en novembre 1970 par les Sénateurs Mazzola, Corso, Boninsegna et Facchetti après le crac d’Heriberto Herrera : une remontée qui aura permis, en toute toute fin de saison, de remporter le Scudetto aux dépends Milan. Comment oublier ensuite le printemps 2000 avec la Juve d’Ancelotti qui avait 9 points d’avance sur la Lazio à 8 journées de la fin et qui a vu le Scudetto être cousu sur le maillot des Biancocelesti ? L’année précédente, en 1999, c’était le Milan Ac, en désavantage de 7 points à 7 journées de la fin qui venait prendre le meilleur sur cette même Lazio entraînée par Eriksson. En somme, l’Inter a des raisons matérielles pour espérer, même si le calendrier de la Juve est vraiment bien plus abordable, avec dans l’ordre : La Lazio, l’Udinese, la Sampdoria, Cagliari et la Roma, contre la Roma, la Fiorentina, le Genoa, Napoli et l’Atalanta pour les Nerazzurri. Croyez-vous en l’impossible ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr