Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter campus'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

25 résultats trouvés

  1. L'Inter promeut le football et valeurs sociales à travers son programme Inter campus. Voici les dernières actions en Amérique du Sud et Centrale. Inter Campus Nicaragua MANAGUA – En 2018, à 10 ans, Carlos débute son aventure avec Inter Campus, accompagné de quelques amis du même quartier de Managua, la capitale du Nicaragua. Quatre ans après avoir rejoint le projet nicaraguayen, et sous la direction attentive et aimante de ses entraîneurs pendant cette période (Arquimedes, Cesar, Wilber, David, Allan), Carlos, de son propre aveu, a radicalement changé. À un âge où le changement s'impose facilement aux enfants, mais aussi au fait qu'à 14 ans, il est l'un des plus âgés à participer aux activités d'Inter Campus. Carlos dit : "J'ai beaucoup confiance en moi ! Je donne toujours le meilleur de moi-même, sur le terrain de foot et à l'école ! L'une des nombreuses choses que j'ai apprises pendant mon séjour ici, c'est qu'il n'y a pas de mal à faire des erreurs. Je n'ai pas peur de faire des erreurs, car la prochaine fois je sais que je ferai mieux ! Bien sûr, le football est plus facile. Si j'ai du mal, je peux simplement faire demi-tour et chercher un coéquipier à qui passer le ballon, mais à l'école, nous avons aussi l'esprit d'équipe." En juin, le temps du jeune de 14 ans et de ses camarades de classe avec Inter Campus prendra fin. En réfléchissant à cela, il sourit, ce qui peut sembler étrange, mais ses entraîneurs qui le connaissent le mieux, Allan et David, expliquent la signification de ce sourire. Ils ont vu de nombreux enfants quitter Inter Campus rayonnants. "C'est vrai, quand ils ont 14 ans, ils arrêtent de s'entraîner avec nous, mais ils ne nous quittent jamais. Ils reviennent toujours, pour voir les amis qu'ils ont rencontrés à l'entraînement et sans aucun doute ils n'arrêtent pas de porter le maillot Nerazzurri." Carlos souriait car ce qu'il a appris avec Inter Campus, il l'emportera toute sa vie. Inter Campus Bolivie Le programme Inter Campus se déroule à Cochabamba depuis 2008 en collaboration avec la Fundación Casari, impliquant environ 150 garçons et filles du quartier Ticti Norte. Depuis deux ans, un programme régulier d'activités à distance est proposé aux enfants. "Se reconnecter à sa culture" est l'une de ces activités qui s'est déroulée à distance. Ce projet pédagogique a été parrainé par le Centre international de recherche avec le soutien de l'UNESCO. Sur le terrain de football, cependant, les restrictions COVID ont rendu les choses un peu plus difficiles. Des autocars voyagent régulièrement depuis l'Italie vers les 30 pays où opère Inter Campus afin d'observer les activités qui se déroulent. Ils devraient ensuite se rendre en Bolivie en mai. La Bolivie est l'un des pays les plus pauvres d'Amérique du Sud, en particulier parmi les groupes autochtones. Un tiers de la population vit avec moins de deux dollars par jour. C'est un pays très diversifié géographiquement. La proximité des Andes signifie qu'à l'ouest du pays se trouve un vaste plateau aride à 3500 mètres d'altitude. A l'opposé, une zone de plaine sillonnée de rivières s'étend vers l'est. Et situées entre les deux, les vallées andines réunissent ces deux écosystèmes disparates. C'est peut-être l'un des pays les plus pauvres du monde, mais c'est aussi l'un des plus riches... Pendant des siècles, le lithium est resté intact sous la surface de la terre, un métal traité comme un déchet inutile. Aujourd'hui, cependant, des ingénieurs du monde entier travaillent à la conception de véhicules électriques et bientôt l'industrie automobile aura besoin de millions de batteries. Le lithium est devenu un trésor d'une valeur incommensurable. Qui va l'extraire ? Et qui a tout à gagner financièrement ? Bien sûr, la question de savoir où nous allons jeter les batteries reste pressante. Le désert blanc du Salar de Uyuni se trouve sur le plateau bolivien. Il est si grand qu'on peut le voir depuis la lune. Sous ce désert se trouve la plus grande réserve de lithium au monde. La Bolivie pourrait bientôt devenir l'Arabie Saoudite du lithium. La durabilité environnementale, le recyclage des matières premières et la sécurité locale étant une priorité, l'un des principaux défis auxquels nous sommes confrontés à l'avenir est de moderniser les industries d'extraction et de garantir que les générations futures reçoivent une formation adéquate. Inter Campus Venezuela CARACAS – Les terrains de football sont souvent considérés comme des refuges, en particulier dans les régions où la criminalité et la violence sont monnaie courante. Les entraîneurs d'Inter Campus mettent tout en œuvre pour protéger ce refuge, défendu par les adultes de la communauté. De ce fait et quel que soit l'âge, l'amitié est le dénominateur commun des membres les plus jeunes à l'équipe des adolescentes. Bien qu'habitant dans le même quartier, tous les enfants ne fréquentent pas la même école, beaucoup d'entre eux ne s'étaient jamais rencontrés avant de commencer le sport. Situé dans la municipalité de San Isidro, Petare est un quartier proche de Caracas où les maisons sont si proches les unes des autres qu'on peut se serrer la main d'une fenêtre à l'autre. Le terrain Inter Campus est peut-être le seul espace ouvert et protégé où garçons et filles peuvent se retrouver. La prévention englobe également la notion de construction de relations durables qui mûrissent dans le temps grâce à des exercices spécifiques. Afin de parvenir à un avenir meilleur, construit sur les fondements sociaux de l'éducation et du respect, il est important d'offrir aux garçons et aux filles un environnement dans lequel ils peuvent apprendre à se connaître, célébrer leurs différences et choisir une amitié pour la vie. Traduction alex_j via le site officiel.
  2. Pour la première fois, un sondage sera organisé pour choisir parmi quatre personnes ou institutions qui ont marqué l'histoire du club hors du terrain. Chaque édition de l'Inter Hall of Fame voit un prix spécial décerné en reconnaissance d'une personne ou d'une institution qui a marqué l'histoire du club sur le plan sportif et également en intégrant des initiatives sociales qui vont au-delà du soutien à l'équipe. Lors de la première édition du HoF, le prix spécial a été décerné à la famille Moratti pour toutes les années de service à la cause des Nerazzurri, y compris une impressionnante collection de trophées qui ont propulsé le club au sommet à deux époques différentes. Pour le deuxième, notre ancien gardien Astutillo Malgioglio pour son travail avec les BUU (Brothers Universally United) pour promouvoir les plus vulnérables, faibles et marginalisés. Ernesto Pellegrini est sorti vainqueur de l'édition 2020, après avoir été président du club lors de la campagne du Scudetto du record et avec sa fondation offrant quotidiennement des repas chauds à des centaines de personnes en situation précaire Le prix spécial du HoF 2021 sera choisi par les fans pour la première fois via un sondage sur Socios.com car les détenteurs de fan-token $INTER pourront choisir entre quatre candidats. Le sondage se déroulera du 21 au 27 Février et le gagnant de ce prix spécial sera annoncé en même temps que les autres joueurs entrant HoF de l'Inter 2021 avant la rencontre contre Salernitana au Meazza le 4 Mars 2022. Trois joueurs (Gianluca Pagliuca, Marco Materazzi et Wesley Sneijder) ont déjà été annoncés, le quatrième restant à venir. Il y a quatre candidats, englobant des personnalités historiques, des institutions et des fans spéciaux. Il s'agit de Peppino Prisco, légendaire avocat et directeur de l'Inter, le Policlinico de Milan, pour les efforts du personnel de santé contre le Covid-19, Claudio Bertazzi, le président de l'Inter Club Desenzano del Garda, et Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei. Peppino Prisco En Décembre dernier, l'Inter a célébré les 100 ans de la naissance de Peppino Prisco et le vingtième anniversaire de sa disparition. Prisco a fait partie d'un siècle de l'histoire des Nerazzurri, gagnant la réputation de "le plus grand fan de l'Inter de tous les temps". Membre des Alpini (sous-lieutenant) en Russie, avocat averti, vice-président et surtout supporter, Prisco était aimé des Interisti comme des partisans de l'opposition pour sa personnalité attachante, ses blagues et son sourire constant. Il a été décrit comme "toujours et uniquement au service de l'Inter". Un hommage sera publié sur le forum. Policlinico de Milan Pour le rôle clé que l'hôpital a joué dans la bataille contre le Covid-19 à Milan. La bataille a commencé dès les premiers jours de la pandémie, aboutissant à la gestion des hubs de vaccination, dont celui du Palazzo delle Scintille, le plus grand d'Italie, et celui de Fiera-Portello, avec un grand effort sur les enfants. Au total, l'hôpital a coordonné l'administration de plus de 2 millions de doses de vaccin en Italie. À cela s'ajoute la création et la gestion du Padiglione del Policlinico à Fiera, la plus grande unité de soins intensifs d'Europe pour les patients atteints des cas les plus graves du Covid-19. En 2021, malgré la pandémie en cours, près de 6 000 bébés y sont nés ayant acquis une réputation de plaque tournante pour les mères touchées par le Covid-19. Tout cela s'est déroulé sans que l'hôpital n'interrompe ses activités régulières d'assistance, de soins et de recherche. Bravo ! Claudio Bertazzi, président de l'Inter Club Desenzano del Garda Sans alternative viable, Claudio Bertazzi est président de l'Inter Club Desenzano del Garda depuis 40 ans. Son histoire incarne le lien étroit entre la vie personnelle, la passion du football et l'engagement envers le club et le développement d'initiatives sociales conformes aux principes d'inclusion et de promotion des supporters de l'Inter au niveau national. Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei En 2020, Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei, a combiné sa passion pour l'Inter et l'impact social dans une entreprise unique. Il a parcouru 1 277 kilomètres à vélo entre San Siro et Terranova da Sibari en Calabre, la ville natale de Salvatore et Caterina, les grands-parents de Diego Milito, qui ont ensuite émigré en Argentine. Le voyage à travers l'Italie visait non seulement à relier physiquement les lieux clés de l'attaquant qui a propulsé l'Inter vers la gloire européenne, mais aussi à collecter des fonds pour soutenir Inter Campus Bolivie et le Comité Casari, qui travaille depuis de nombreuses années pour aider les enfants de Cochabamba. C'est une initiative sportive et solidaire pour relier Milan au reste du monde, de l'Italie à l'Amérique du Sud. Un article concernant Inter Campus Bolivia sera publié. A vos votes ! Traduction alex_j via le site officiel.
  3. La délégation angolaise a partagé ses expériences à Yaoundé ainsi que les projets Nerazzurri au Cameroun, au Congo et en Ouganda. À Yaoundé, la capitale du Cameroun, les représentants angolais d'Inter Campus ont tenu à partager leurs expériences de leur première rencontre avec leurs collègues africains impliqués dans le projet Inter Campus. "Nous sommes vraiment contents de ce qu'Inter Campus a fait pour nos vies," ont déclaré Gouveia Caquezo, Manuel Quarta et Mateus Songue, représentants d'Inter Campus Angola. "Grâce au projet dans le développement de projets de résilience par le biais du football, cela nous a permis de rencontrer nos collègues et amis africains pour la première fois en personne. Cela vient après deux ans de réunions en ligne et de travail à distance." "Pour nous, les entraîneurs angolais, c'était le premier voyage hors de notre pays, loin de nos familles tout en forgeant des liens avec d'autres projets Nerazzurri. Ce fut une expérience spéciale; personne ne parlait portugais (langue officielle de l'Angola, ndlr), ce qui a rendu les choses difficiles au début, mais nous avons vite compris que la langue n'est pas obstacle quand il s'agit d'enfants jouant au football. Nous avons formé des enfants de Douala et Yaoundé au Cameroun et il était utile de pouvoir partager des expériences et des idées avec d'autres entraîneurs d'autres pays comme l'Ouganda, le Cameroun et le Congo, apprendre à connaître d'autres cultures, et apprendre à les respecter et à les apprécier à travers des expériences communes." Le thème de la résilience chez l'enfant, son développement et son parcours scolaire vers l'adolescence et l'âge adulte ont été abordés dans ce voyage au Cameroun. Chaque délégation a apporté son point de vue et son expérience, dans le respect de celui des autres avec l'objectif commun de trouver un parcours d'apprentissage pour les enfants à travers le football. "Nous pensons que des aspects tels que l'optimisme, la confiance, donner et percevoir le soutien aux pairs, la tolérance et la gestion des émotions peuvent aider les enfants africains en cette période difficile, au cours de laquelle de nombreuses relations sociales ont été limitées en raison de la pandémie." "Lorsque nous sommes arrivés à Yaoundé, nous avons été invités à manger dans un restaurant et nous avons vécu un échange culturel à table entre les différentes délégations présentes. Nous avons été très surpris de découvrir que c'est la tradition camerounaise de manger avec les mains, surtout quand il s'agit des plats les plus typiques." "Nous avons également assisté à un spectacle musical où l'un des chanteurs camerounais les plus célèbres s'est produit en direct; c'était passionnant de découvrir les danses et la musique locales traditionnelles. Nous avons également participé à la Roue de l'Amitié: une expérience typique de l'éducation africaine où chaque coach a parlé des retombées positives du parcours des enfants et des coachs au sein du projet Inter Campus et des conséquences sur la vie de chacun; puis chaque participant a partagé son expérience d'Inter Campus dans son pays, et malgré les différentes langues nous avons pu nous comprendre et partager des aspects de nos cultures et comment ce projet nous aide." "Nous avons terminé la visite en enseignant aux enfants camerounais une danse typiquement angolaise; c'était très agréable de voir les enfants danser et chanter en portugais, ce qui est la preuve de l'extraordinaire puissance que possède la culture africaine !" Traduction alex_j Robocop via le site officiel.
  4. Le club a lancé son offensive pour célébrer le Nouvel An chinois 2022, de la vidéo du héros mettant en vedette le tigre noir et bleu à la collection Capsule de produits en passant par le maillot spécial que l'équipe portera contre Venezia. L'Inter célèbre le Nouvel An chinois 2022 avec une série d'initiatives liées au tigre, l'animal qui représente le nouvel an lunaire devenu noir et bleu pour l'occasion. La vidéo du héros se focalise d'un tigre qui symbolise l'énergie et la spiritualité. Il raconte l'histoire à travers un dessin animé mettant en scène un chauffeur de taxi d'origine chinoise qui vit à Milan loin de sa famille qu'il ne voit plus depuis deux ans. Le seul objet qui lui tient compagnie est un petit tigre noir et bleu sur le tableau de bord. Grâce à la magie de ce tigre, qui devient symbole d' espoir et d'unité, le chauffeur de taxi parvient à retrouver ses proches dans un final émouvant. "Que le tigre nous rassemble" est le souhait du club pour la nouvelle année lunaire, dans l'espoir que l'animal puisse aider toutes les familles à se sentir unies, y compris celles qui sont éloignées physiquement parlant. Le tigre représente l'élément central non seulement de la vidéo, mais aussi de toutes les actions du club liées au Nouvel An chinois. Le logo INTER dans le cadre de l'identité visuelle du club a été rehaussé d'une griffure de tigre à la fois numériquement et dans la gamme de produits dédiés au nouvel an lunaire. La Collection Capsule, disponible à l'achat à partir d'aujourd'hui sur store.inter.it/gb, sur la boutique Amazon d'Inter et dans les magasins de la Galleria Passarella et de San Siro, se compose d'une gamme de vêtements et d'accessoires avec un lettrage personnalisé et le tigre de l'Inter qui est le protagoniste de la vidéo. Les activités spéciales liées au Nouvel An chinois se poursuivront lorsque l'Inter montera sur le terrain pour affronter Venezia portant un maillot commémoratif spécial sur lequel les noms des joueurs seront écrits en caractères chinois et un effet de griffure de tigre sera spécialement tissé dans chaque numéro d'équipe. Plusieurs autres initiatives sont également prévues pour le jour du match lui-même, avec des LED au bord du terrain et des écrans géants pour afficher des messages pour le Nouvel An chinois et les zones d'accueil seront ornées de décorations thématiques. Le programme du club pour le nouvel an lunaire impliquera également des membres de l'Inter Women qui ont enregistré des messages spéciaux pour les fans, et des enfants de l'Inter Academy du monde entier qui ont été invités à envoyer leurs impressions artistiques du tigre. Les meilleures photos et/ou vidéos seront publiées sur les réseaux sociaux du club dans les prochains jours. Traduction alex_j via le site officiel.
  5. Voici les dernières actions concrètes de Inter Campus au Cameroun. Le projet a duré deux ans et finalement, après de nombreux appels vidéo depuis de divers endroits, des représentants des projets Inter Campus en Angola, au Cameroun, au Congo et en Ouganda se sont rencontrés en personne. Ils ont passé une semaine à Yaoundé à discuter des problèmes de résilience, d'optimisme, d'adaptabilité, de la réactivité émotionnelle, de la confiance et de la motivation. Au cours des 24 derniers mois, guidés par les équipes d'Inter Campus, ils ont étudié ces questions et les ont transformées en activités pratiques à utiliser sur le terrain au profit des enfants. Ainsi, les formations se transforment de plus en plus en moments fondamentaux de croissance dans le développement de la personnalité des garçons et des filles qui vivent au quotidien des situations très difficiles de souffrance, de violence ou d'abandon, tristes enfants. Pour soutenir cela, une double activité de recherche a été menée sur un échantillon de 160 enfants afin d'évaluer, avec des coachs locaux, le changement réel en fonction des paramètres, mesurés en début et en fin de projet. Dans les semaines à venir, des rapports et des analyses seront rédigés et publiés. Plus tôt, le Lundi 13 Décembre 2021 était le dernier jour du cours African Black & Blue soutenu par la Fondation UEFA pour l'enfance à Yaoundé, au Cameroun. Des délégations d' éducateurs Inter Campus d'Angola, du Congo et d'Ouganda ont rejoint 25 entraîneurs camerounais pour participer à une formation théorique et pratique sur l'apprentissage de la résilience par le football afin d'accompagner les enfants et adolescents en situation de vulnérabilité. L'événement met fin à deux années d'activités théoriques et pratiques dans chaque pays, au cours desquelles les 2 000 enfants ont été indirectement impliqués dans les projets d'Afrique subsaharienne. Un petit tournoi s'est tenu le Dimanche 12 Décembre avec les jeunes de la région au cours duquel Carine Nkoue, spécialiste du projet à la Fondation UEFA, et le Dr Filippo Scammacca, ambassadeur d'Italie au Cameroun, ont souligné l'importance de cet événement qui s'inscrit dans le cadre de l'Inter Campus 20 ans de présence dans le pays africain, ce qui en fait un pilier des relations amicales entre l'Italie et le Cameroun. Lundi 13 Décembre 2021, un dernier cours théorique a eu lieu pour exposer les résultats obtenus ensemble et établir d'autres objectifs de développement futurs avant la remise des certificats de participation. Les participants les ont fièrement ramenés chez eux, tout en sachant que la chose la plus précieuse à emporter avec eux est certainement la formation des derniers jours qui aidera les entraîneurs locaux à soutenir les parcours de développement des enfants, à améliorer leur qualité de vie, particulièrement lors d'une pandémie mondiale. De Chine, Angola, Brésil, Bolivie, Bulgarie, Mexique, Venezuela, Nicaragua, États-Unis, Roumanie, Liban, Pologne, Cameroun, Argentine, Bolivie, Hongrie, Ouganda, de l'association Abilità, Sport Therapy et du Centre Maria Letizia Verga en Italie, ils nous souhaitent un très joyeux Noël et une bonne année au nom de tous les garçons et filles Inter Campus du monde entier ! Traduction alex_j (sensible aux conditions des enfants) via le site officiel.
  6. Massimo Moratti a reçu, pour le compte du Projet Inter Campus, le Certificat du mérite civique de l’Ambrogino D’Or là où d’autres reçoivent la Guardia Di Finanza….Interviewé au Théâtre Dal Verme celui-ci s’est livré sur les performances actuelles de l’Inter La récompense ? "Elle est très belle, le mérite en revient surtout à tous ceux qui s’y sont dédiés depuis des années. A ces garçons, à ma fille, tous ont fait un excellent travail pour développer et maintenu ce projet sain, beau et toujours plus intéressants." Real – Inter ? "L’Inter a dernièrement joué tellement bien que j’espère qu’elle pourra défier le Real Madrid à armes égales, voir même mieux." Etes-vous surpris par Inzaghi ? "Non, je ne suis pas surpris, il est bon. Au début j’avais des doutes mais il confirme dans le temps, il est très bon et j’en suis très fier." Mourinho ? "Ce sont des difficultés normales que peuvent rencontrer un nouvel entraîneur. Il reste bon de toute façon." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Des Emirats Arabes Unis à l'Amérique du Sud, les événements liés au développement commercial du club à l'étranger se poursuivent à un rythme soutenu. SAO PAULO – Après avoir participé en exclusivité à la Journée du sport italien au pavillon italien de l'EXPO2020 à Dubaï, la dernière série d'événements concernant le développement commercial et de la marque Inter à l'étranger a vu une délégation du club menée Luca Danovaro, directeur marketing, se rendre à Sao Paulo au Brésil pour une série d'événements business et institutionnels pour mettre en avant le nouveau positionnement de la marque Inter et les opportunités business liées au club. La visite d'affaires a été organisée par IT.Sports, l'ambassade commerciale et marketing du club au Brésil. IT.Sports a commencé sa collaboration avec l'Inter en 2019 en créant un réseau consolidé d'académies dans tout le pays, malgré les difficultés liées à la pandémie. Ce n'est que la première étape du processus de pénétration dans le marché brésilien et de consolidation de la notoriété de la marque Inter. Le Brésil est l'un des marchés clés dans le cadre de l'internationalisation de l'Inter et c'est un pays où la marque du club est déjà reconnue avec une base de fans établie, grâce aux pans de superstars brésiliennes qui ont joué pour les Nerazzurri et le réseau de football Inter Academy. Hier, la délégation a visité l'une de ces installations, l'Inter Academy Marajoara à Sao Paulo. Marajoara est le premier exemple du nouveau concept de la "Street Academy", qu'IT.Sports entend développer sur tout le territoire avec l'Inter. Au cours de la tournée d'affaires au Brésil, Luca Danovaro devrait participer à une réunion avec la haute direction de diverses grandes entreprises brésiliennes, organisée par le consulat général italien à Sao Paulo. Le directeur de Nerazzurri a exposé le nouveau positionnement de l'Inter et le potentiel de partenariats internationaux aux entreprises concernées. Les entreprises locales pourront ainsi entrer en contact avec la nouvelle marque Inter. C'est le résultat d'un processus qui a commencé il y a quatre ans, avec comme moment clé le lancement de la nouvelle identité de marque en mars 2021. Cela permet au club de communiquer avec un public mondial et diversifié. En plus des réunions d'affaires, le CMO Inter rencontrera lundi certaines des personnalités les plus importantes des médias locaux et participera à une leçon spéciale à UniÍtalo, l'université italo-brésilienne, où il expliquera aux étudiants le parcours de la marque Inter et donnera le coup d'envoi un projet de travail dédié aux stratégies marketing du club. Les étudiants présenteront ensuite un projet en février 2022. Traduction alex_j via le site officiel.
  8. Inter Campus sera récompensé le 7 Décembre et est à la pointe dans les projets éducatifs qui sont reconnus par l'ONU. Reconnaissance prestigieuse pour le travail communautaire du club au niveau local et dans le monde. Inter Campus recevra le 7 décembre le prestigieux prix Ambrogino d'oro du Mérite civique au théâtre Dal Verme de Milan. Nommés d'après le saint patron de la ville (Ambroise), les prix Ambrogino d'oro sont décernés chaque année par la ville de Milan à des individus, des associations et des organisations qui ont apporté une contribution significative au bien commun. Le club avait déjà reçu un Ambrogino d'oro en 2011 pour le succès de l'équipe sur le terrain. Aujourd'hui, exactement une décennie plus tard, Inter Campus et Inter sont extrêmement fiers d'être honorés pour leur travail communautaire réalisé dans la région de Milan et dans le monde. Bravo à l'équipe! Peut-on changer la vie d'un enfant grâce au sport ? C'est la question qui sous-tend chaque projet Inter Campus avec ses interventions dans des milieux difficiles pour répondre aux besoins de milliers de jeunes partout dans le monde. La réponse est claire aux yeux de tous, des supporters de l'Inter aux fans de sport en général, et elle est positive. Inter Campus travaille depuis des années sur l'analyse de ces résultats afin de comprendre comment répondre aux besoins réels des enfants et conduire un changement positif. Il peut être difficile d'évaluer l'impact lorsque les objectifs sont intangibles et que tant de personnes ont tout à gagner des initiatives. C'est pourquoi six exemples de projets ont été identifiés : l'Angola, la Bosnie-Herzégovine, le Cambodge, la Colombie, Israël et Palestine et le Mexique, qui représentent le nombre total de 30 pays englobant d'innombrables cultures, langues et religions. La recherche, qui est partie d'un cadre commun, s'est articulée autour de : éducation; encourager le dialogue dans les sociétés divisées ; prévenir la consommation de substances. Différents participants ont exprimé leurs opinions et ont offert des détails précis sur leurs expériences, ce qui a fourni une confirmation d'une part et de nombreux nouveaux conseils d'autre part. L'enquête fut une analyse de six pays qui abritent des projets Inter Campus pour voir comment ces initiatives, couvrant plus de 1 300 enfants, ont eu un impact sur leur vie et celle des zones dans lesquelles ils vivent. Cela impliquait de nombreuses rencontres avec les acteurs clés des projets, tels que les partenaires, les coachs, les familles et les communautés locales. Le résultat a été un énorme succès. C'est sans précédent dans le secteur, exécuté par un groupe de professionnels hautement compétents de l'Université de Padoue, un organisme universitaire et expert en questions de droits de l'homme. Après la longue et exhaustive période de collecte et d'analyse des données, le moment est venu de présenter les résultats et d'ouvrir et d'approfondir le débat sur ces questions. Mercredi 1er décembre, les données officielles collectées par le partenaire de recherche d'Inter Campus, le Centre universitaire des droits de l'homme de l'Université de Padoue, seront présentées. Notons que le projet social de l'Inter a été reconnu à de nombreuses reprises par les Nations Unies comme un outil efficace de développement. Simone Inzaghi livra le message de l'Inter à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance qui a eu lieu le 20 Novembre 2021. Objectif et durabilité : Inter Campus à la conférence EFDN BREDA – L'équipe locale NAC joue en deuxième division en Pays-Bas et est bien connu pour une raison curieuse : son nom complet est le plus long du football. C'est un acronyme, et malgré son long titre, sa signification se résume à une philosophie simple : continuez, n'abandonnez jamais et amusez-vous. C'est peut-être la raison pour laquelle ils ont accepté avec tant d'enthousiasme d'accueillir la conférence EFDN (European Football for Development Network), un événement pour ceux qui croient vraiment que le sport peut être une plate-forme sur laquelle le développement et l'inclusion peuvent prospérer. Inter Campus était une nouvelle fois en tête des 130 clubs, fédérations et partenaires institutionnels impliqués. Les Nerazzurri ont présenté les résultats préliminaires de l'analyse d'impact social réalisée il y a quelques mois en collaboration avec l'Université de Padoue. Les plans futurs pour la durabilité et les projets innovants dans les écoles soutenus par la technologie la plus avancée proposée étaient à l'ordre du jour, tandis que les efforts actuels ont également été discutés, tels que la nutrition et la santé ainsi que la diversité, à travers Show Racism the Red Card . Le prochain événement EFDN aura lieu à Liverpool début 2022. Traduction alex_j via le site officiel.
  9. Sur Charity Stars: votre chance d'obtenir un maillot Nerazzurri dédicacé par Dzeko, Barella, Lautaro ou Correa, les bénéfices étant reversés à l'Inter Campus. La victoire 2-0 de l'Inter sur l'Udinese est comme un cadeau qui continue d'être offert! Le doublé de Joaquin Correa a scellé les trois points et en a fait un match encore plus spécial pour les fans présents, avec plus de 10 000 au stade et une multitude d'activités organisées au Meazza et au siège de l'Inter. L'équipe portait un maillot spécial pour l'occasion avec les noms des près de 900 Inter Clubs actifs à travers le monde écrits à l'intérieur des numéros et quatre de ces maillots ont maintenant été dédicacés et sont mis aux enchères sur Charity Stars. Les quatre maillots appartiennent à Edin Dzeko , Nicolo Barella , Lautaro Martinez et le vainqueur du match Correa. Les bénéfices iront à Inter Campus pour aider l'Asociación de Futbolistas y Amigos Solidarios de Paraguay, avec laquelle Inter Campus travaille à Asuncion au profit de 250 garçons et filles vivant dans les quartiers de Cateura et Zeballos Cue. Pour participer à la vente aux enchères et avoir une chance de mettre la main sur l'un de ces t-shirts, rendez -vous simplement sur www.charitystars.com/inter et placez votre enchère avant 18h00 CET le vendredi 26 novembre. Traduction alex_j via le site officiel.
  10. Reconnaissance prestigieuse pour le documentaire Inter Campus de Giulio Origlia au festival Sport, Movies & TV 2021 et Un long métrage sur le légendaire capitaine Nerazzurri remporte un prix au festival Sport Movies & TV. L'événement annuel Milan accueille la finale du World FICTS Challenge, le championnat du monde du cinéma, de la télévision et de la communication qui comprend 20 festivals à travers le monde, géré par la Fédération Internationale Cinéma Télévision Sportifs. Le documentaire Inter Campus El Mundo Es un Balon a remporté le Gentleman Fair-Play Award de cette année au festival Sport, Movies & TV 2021. Le prix pour El Mundo Es un Balon, dont les belles images illustrent le merveilleux travail accompli par Inter Campus en faveur de milliers d'enfants dans 30 pays, a été reçu par le réalisateur Giulio Origlia et la présidente d'Inter Campus Carlotta Moratti lors de la cérémonie de dimanche soir. De nombreuses personnalités prestigieuses du sport, du cinéma et de la télévision ont assisté à la cérémonie, dont le directeur des relations institutionnelles du Real Madrid Emilio Butragueno et l'acteur Angelo Arcangeli, qui a joué Roberto Baggio dans le film Il Divin Codino . La cérémonie de remise des prix s'est ouverte par un message vidéo du président du Comité international olympique Thomas Bach et les salutations de la vice-présidente du CONI Claudia Giordani et du président de la FICTS Franco Ascani. Inter Campus n'était pas le seul documentaire Nerazzurri à remporter un prix: Armando Picchi. Un uomo libero, un long métrage de Roberto Davide Papini sur le capitaine de la Grande Inter, a remporté le prix Guirlande d'Honneur dans la catégorie Films et TV Football. Armando Picchi est peut-être décédé le 27 mai 1971, mais son cœur bat toujours plus fort que jamais, dans sa ville natale de Livourne, dans les souvenirs de ceux qui l'ont connu et dans l'esprit de tous les fans Nerazzurri, y compris ceux qui ne l'ont jamais vu jouer. Le charisme et le leadership de Picchi ont résisté à l'épreuve du temps et La Nazione a récemment décidé de raconter son histoire dans Armando Picchi. Un uomo libero (Armando Picchi. Un homme libre). Le docufilm était si impressionnant que le travail de Roberto Davide Papini a maintenant remporté un prix Ghirlande d'Honneur au festival Sport Movies & TV 2021. Armando Picchi, Un uomo libero raconte l'histoire du légendaire capitaine de la Grande Inter, avec de nombreux témoignages de personnes telles que Massimo Moratti (qui a assisté à la cérémonie), Igor Protti et Cristiano Lucarelli, entre autres. Après sa projection au festival, organisé par la Fédération Internationale de Cinéma Télévision Sportif (FICTS), le documentaire a été récompensé dans la catégorie Films & TV Football Feature. Traduction alex_j via le site officiel.
  11. Le partenaire d'Inter Campus au Maroc a fait preuve d'une générosité exemplaire avec leurs dons de kits de premiers secours. MILAN - Neo Apotek, partenaire d'Inter Campus au Maroc a une nouvelle fois démontré sa solidarité, avec une douzaine de trousse de premiers secours (si peu ?), distribuées pour des missions à l'étranger. Andrea Riva et Domenico Rizzitelli, respectivement directeur général et chef de l'approvisionnement de la compagnie basée à Milan, et leader de l'industrie pharmaceutique, ont rendu visite au quartier-général, à la Viale della Liberazione, pour remettre les kits de premiers secours. Ceux-ci contiennent les fournitures essentielles telles que des bandages, de la gaze, des pansements et du désinfectant. Derrière les usages généraux, les kits seront également utiles pour la pratique du sport en terrain difficile, où il est important d'avoir accès à de bons équipements médicaux, qui pourraient être nécessaires sur le terrain. Le partenariat avec Neo Apotek, qui a démarré la saison dernière, supporte le développement et la consolidation du projet Inter Campus Maroc, qui a déjà aidé des centaines d'enfants et promu l'intégration dans la banlieue de Casablanca depuis 2005. Avec cette gestion, Neo Apotek a une fois de plus montré son support pour l'Inter et les efforts sociaux du club, ainsi que sa considération de la société au sens large et de la durabilité. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  12. Le football est un sport universel pour toutes et tous. Voici les témoignages d'Inter Campus dans une zone très délicate, en Israël, Palestine et Liban. Jérusalem – B. est une jeune fille joyeuse d'une vingtaine d'années. Elle a toujours vécu à Jérusalem-Est où elle a étudié et maintenant elle travaille ici. Elle aime tellement le football qu'elle a rejoint, il y a quelques années, l'Inter Campus en tant qu'entraîneur, afin de donner la chance de jouer et de grandir à plusieurs garçons et filles dont le destin est souvent marqué par les stéréotypes et les préjugés. Le principal problème est le manque d'intégration ethnique et religieuse qui rend parfois difficile l'établissement d'un dialogue. C'est l'un des principaux objectifs du projet Nerazzurri qui a été récemment renforcé en rejoignant la campagne européenne Show Racism The Red Card. ''Au cours des deux premières années, la relation était très compliquée. Les enfants ne voulaient pas se parler et ils ne voulaient pas être ensemble. Tout d'abord, ils parlent des langues différentes. Le peuple juif ne connaît pas du tout l'arabe. Les enfants arabes, en revanche, connaissent un peu l'hébreu, mais pas assez pour faire une conversation. Si les deux premières années ont été difficiles, les choses se sont améliorées par la suite et j'en suis heureuse. Les garçons jouent maintenant ensemble et se disputent même ! Ils disent : 'Je veux ce garçon juif dans mon équipe.' Ils veulent être dans la même équipe. Les choses s'améliorent.'' B. nous a raconté son expérience et partagé quelques anecdotes, en insistant sur le rôle important que joue le temps en termes de prise de conscience et de connaissance. Parfois, la société elle-même a une influence négative et faire du sport n'est pas toujours une chose facile pour une fille. ''Quant aux filles... Tout d'abord, je suis arabe, donc j'ai rencontré plusieurs problèmes, et je ne veux pas que les filles aient à vivre ce que j'ai vécu. Je sais que ça va être très difficile pour elles... Le club n'aime pas que les filles arabes jouent au football, car le football est censé être un sport d'hommes. Je ne crois pas à ces choses et je fais de mon mieux pour créer ma propre équipe. Je travaille avec des jeunes filles entre six et douze ans, et je vois qu'elles s'amusent. Alors pourquoi on ne peut pas jouer au foot ? C'est un sport pour tout le monde ! Tout le monde aime le foot. Tout le monde! Les filles aussi ont le droit de jouer, et c'est l'un des objectifs d'Inter Campus.'' Beyrouth – Les activités ont repris avec une occasion spéciale pour nos jeunes membres Inter Campus qui ont participé à un tournoi entièrement féminin organisé par un réseau d'organisations locales. En plus de la délégation d'Inter Campus, des filles du camp de réfugiés palestiniens de Mar Elias, majoritairement habité par la communauté chrétienne palestinienne et des filles du camp de réfugiés de Dbayeh, situé au nord de Beyrouth, ont pris le terrain. ''Nous sommes enfin en mesure de retourner sur le terrain et de garantir aux garçons et aux filles de Chatila un espace de jeu sûr...,'' a confié notre entraîneur local Othman, qui a ensuite poursuivi ''Nous sommes particulièrement fiers d'avoir pu organiser ce premier tournoi entièrement dédié aux jeunes filles. Nous avons entretenu des relations avec eux et leurs parents ces derniers mois, en essayant de maintenir leur motivation à reprendre des activités sportives et à pratiquer, ce qui n'est en aucun cas tenu pour acquis ici.'' Un petit pas vers un retour à la normalité tant attendu, avec l'envie de revenir bientôt sur le terrain avec nos jeunes amis de Chatila.
  13. Inter Campus Hongrie a adhéré au projet Fairplay qui compte déjà parmi ses membres Feyenoord, Werder Breme, Hibernian FC, Charlton Athletic et Inter Campus Angola. Développé par le département de psychologie de l'Université de Rotterdam, le projet vise à développer un nouveau modèle éducatif basé sur les compétences de vie et le concept de résilience qui sont intégrés dans les activités sociales et sportives. Des évaluations d'impact continues tout au long du projet permettront au ministère de surveiller et d'évaluer les progrès des enfants participant à l'initiative de recherche. Le camp d'été Inter Campus Hongrie est actuellement en cours en Hongrie, réunissant les enfants impliqués dans le projet pour une semaine de sport et de socialisation sous les yeux attentifs de notre partenaire local Love is the Answer. Le camp sera utilisé pour compléter la première évaluation de recherche Fairplay. Lancé en 2010, Inter Campus Hongrie s'étend sur trois sites (Budapest, Szendrolad et plus récemment Debrecen) et voit la participation de 100 jeunes. L'objectif principal du projet est de promouvoir l'intégration entre les enfants roms et hongrois et de soutenir les enfants orphelins ou abandonnés vivant à l'orphelinat de Ceppsko en Hongrie.
  14. Inter Campus participe activement au projet Sport Therapy dédié aux enfants atteints de Leucémie ainsi qu'au projet Reconnecting with your Culture. L'initiative italienne a continué à apporter un soutien indispensable aux enfants du centre Maria Letizia Verga qui sont atteints de leucémie. Malgré les défis sans précédent auxquels le monde a dû faire face au cours des 18 derniers mois, la période a également suscité de merveilleuses bonnes nouvelles que nous sommes ravis de pouvoir partager ici. L'une d'elles est le projet Sport Therapy, avec lequel Inter Campus collabore depuis 2018 en organisant au moins trois séances de football par mois pour les enfants du centre Maria Letizia Verga. Écoutons Roberto Redaelli , qui dirige le projet. "Lorsque le monde entier s'est arrêté au printemps 2020, le projet Sport Therapy/Inter Campus a pu continuer à fonctionner car les initiatives sportives destinées aux enfants atteints de leucémie étaient jugées cruciales pour leur santé car une forme de traitement. Nous avons doublé – presque triplé – nos activités de football au centre Maria Letizia Verga pendant cette période incroyablement difficile." "Malgré les difficultés liées au travail à l'intérieur d'un hôpital, Inter Campus a tout fait et a su faire une réelle différence pour les enfants concernés. Pour eux, cette heure de football était absolument cruciale, non seulement pour leur rééducation physique mais aussi parce qu'elle leur a donné l'occasion de se détendre pendant une période vraiment stressante, où ils devaient être vraiment alertes dans tout ce qu'ils faisaient, étant classés comme personnes vulnérables." "Malheureusement, la leucémie continue de toucher de nombreux jeunes dans les chambres du centre Maria Letizia Verga. Chaque jour, des enfants y sont soignés. Certains d'entre eux sont aux prises avec la maladie depuis un certain temps, tandis que d'autres sont au début du processus." "Une partie de leur traitement est la thérapie sportive qui se déroule quatre jours par semaine et propose des séances de formation pour les patients de 2 à 20 ans. Et tout comme la thérapie sportive ne s'arrête jamais, Inter Campus est toujours là pour nous soutenir, avec au moins trois sessions inter-Campus qui ont lieu tous les mois." Dans le même temps, les enfants d'Inter Campus ont participé au projet éducatif Reconnecting with your Culture. Un plat typique, une danse, des tenues de festival ou une très haute montagne. A travers des dessins et des histoires, la créativité des enfants d'Inter Campus nous a emmenés dans un voyage de découverte. Devant des enseignants et des camarades de classe, ils ont présenté leur pays de leur propre point de vue unique à travers des expériences et des symboles universels, se réunissant en ligne du Nicaragua, du Mexique, de la Bolivie, de la Colombie, du Paraguay et de la Pologne. Certains ont parlé de religion et de spiritualité, d'autres nous ont raconté la recette de la terere (une boisson paraguayenne) et d'autres ont pensé qu'Inter Campus est une expression du patrimoine local. Parce que le sport fait autant partie de notre culture que l'art ou la musique et Inter Campus est un héritage Nerazzurri créé avec des amis avec lesquels nous grandissons et apprenons tous les jours. Le projet éducatif Reconnecting with your Culture est promu par le Centre international de recherche EdA sous l'égide de l'UNESCO. Il est partenaire du programme culturel Nouveau Bauhaus européen de la Commission européenne et a obtenu le soutien du ministère italien des Affaires étrangères . A ce jour, plus de 1000 dessins ont été créés par des enfants du monde entier et publiés dans notre exposition virtuelle .
  15. Le partenariat a permis aux maillots Nerazzurri de continuer à atteindre les enfants du monde entier et ce, malgré les difficultés. Le maillot de l'Inter est l'incarnation physique du sentiment d'appartenance que ressentent les fans Nerazzurri lorsqu'ils pensent à leur club. Et grâce à la collaboration d'Inter avec le partenaire logistique DB Schenker, Inter Campus a pu s'assurer que le célèbre maillot noir et bleu continue d'atteindre les enfants dans ses sites du monde entier, brisant les barrières géographiques et donnant aux participants le frisson de se sentir membre de la grande famille Inter. Vincenzo Mandelli, vice-président de DB Schenker Air Freight Italy. "Tout le monde dans l'entreprise met tellement de passion et de fierté dans ce projet. Notre collaboration chaque année avec Inter Campus nous permet de remporter le Scudetto de la solidarité, un prix encore plus grand que le véritable Scudetto! Pour nous, pour citer le nom du dernier documentaire d'Inter Campus, le monde est un football." Giuseppe Rotondi, directeur des exportations de fret aérien. "En tant que fan de l'Inter, je n'aurais jamais imaginé pouvoir ressentir le frisson de remporter un titre aussi bien mérité à la fin d'une saison aussi difficile. Je ne suis pas gêné de dire que j'ai célébré comme un enfant, comme le garçon de 13 ans qui a célébré la victoire de l'Inter de Lele Oriali et Alessandro Altobelli, avec les couleurs de l'Inter peintes sur sa poitrine." "Le plus grand triomphe, cependant, est la satisfaction de s'assurer que tant d'enfants ont pu s'amuser en jouant au football et en portant le maillot de l'Inter, en particulier au milieu de tous les problèmes causés par la pandémie. Malgré le faible nombre de vols disponibles et les différents confinements qui ont eu un impact si important sur certains des pays du programme, nous avons toujours pu répondre aux demandes. Chaque livraison réussie était comme gagner le derby – pour les enfants !"
  16. Inter Campus et MP Filtri regardent l'avenir dans la même direction en Afrique. Ils peuvent être dans différents domaines, mais Inter Campus et MP Filtri ont la même vision, comme le montre cette relation qui dure cinq ans dans laquelle les valeurs sportives ont été constamment défendue. C'est le secret d'un partenariat réussi entre le projet social du club et l'entreprise de Pessano con Bornago, une ville proche de Milan. Une perspective mondiale, traiter le capital humain comme la clé du succès, le dévouement et l'attention aux autres sont les principes sur lesquels nos racines sont construites. L'histoire de MP Filtri qui a commencé comme un petit atelier avant de devenir un leader mondial du marché est racontée dans le livre "Piccoli Filtri Grandi Sfide" (petits filtres, grands défis), écrit par Mauro Castelli et publié par Gruppo24Ore. Il a mûri de manière responsable, comme nous le souhaiterions pour nos enfants, nos communautés et nos entraîneurs, c'est aussi ce que nous voyons à Inter Campus. C'est pourquoi lorsque vous feuilletez les pages, il y a un chevauchement entre les histoires avec un élément d'ironie, sur un voyage d'images, d'anecdotes et de similitudes. Sur le site de mpifiltre.fr, nous pouvons lire ceci "Malgré les défis de la crise mondiale de Covid, MP Filtri a maintenu son engagement fort à soutenir les communautés en Afrique, en travaillant avec le géant du football Inter Milan FC pour améliorer la vie des jeunes à travers une série d`initiatives sportives et éducatives. L'entreprise travaille en étroite collaboration avec le projet Inter Campus Ouganda, offrant son soutien à l`école primaire St Joseph de Nagalama, ainsi qu`aux étudiants, aux familles et aux communautés locales qui dépendent tous fortement de l`école. MP Filtri vient de jouer un rôle clé en aidant à financer deux projets majeurs développés pour l`école. Le premier, développé en partenariat avec l`Université Erasmus de Rotterdam, a vu le lancement de FAIR-PLAY (Football for Adolescents to Increase Resilience), une initiative sportive visant à améliorer les compétences de vie, la forme physique et la résilience des jeunes. Le second était le projet africain Black`n Blue de la Fondation de l`UEFA pour l`enfance. MP Filtri a fourni des compétences d`entraînement approfondies qui ont été dispensées à distance grâce à des systèmes matériels et logiciels financés par l`entreprise."
  17. Voici comment Inter Campus utilise le football pour le développement des territoires ruraux en Afrique subsaharienne et Neo Apotek s'investit pour le développement du projet au Maroc. Décoré avec l'enthousiasme d'Inter Campus, le projet African Black'n Blue ne s'arrêtera pas. L'Angola et la RD du Congo ont déjà parlé de leurs expériences de football social qui s'est développée au fil des années en relation avec les besoins des enfants: Égalité des genres et santé en Angola; intégration et éducation au Congo. Aborder les problèmes de la vie sur le terrain, apprendre en jouant, cela a toujours été la philosophie de l'Inter. Le parcours de formation, développé sur un fil conducteur de résilience et animé par les techniciens d'Inter Campus, vise à valoriser les compétences locales, en plaçant au centre la figure du coach. Qui connaît mieux qu'eux les problèmes de leur pays, en effet, pour avoir appris à les affronter en faisant une vertu de nécessité? Aujourd'hui, c'est au Cameroun de parler d'inclusion ethnique et de développement des zones rurales, en disant à tous combien le football, même à Douala et Yaoundé, représente un instrument de rédemption pour les jeunes générations. Trouver des solutions à partir des besoins, éduquer les plus jeunes aux valeurs du sport. Le projet, en collaboration avec la Fondation UEFA, se déroule en Angola, au Cameroun, au Congo et en Ouganda et s'étale sur une période de 24 mois. Grandir et être ensemble sur et en dehors du terrain est un aspect très important pour les enfants d'Inter Campus. Ensemble, ils apprennent des valeurs telles que le respect des règles et l'importance du groupe, ils apprennent à socialiser et à partager des expériences qui représentent de véritables moments d'épanouissement et de joie. Pour les coachs Inter Campus aussi, la croissance du groupe est une valeur irremplaçable, et c'était la base du cours qui s'est tenu conjointement il y a quelques semaines entre des coachs marocains et des coachs tunisiens. Ce fut un moment d'apprentissage et de croissance pour le personnel local des deux projets nord-africains, une opportunité de se connaître, même virtuellement, et de partager les expériences qu'ils ont acquises au cours de la première année au sein du projet social des Nerazzurri. La présence d'Émilie et Abdeljalil, responsables organisationnels des partenaires locaux respectifs qui ont illustré le travail de leurs associations à Tunis et Casablanca, a également permis de faciliter l'échange d'idées et le dialogue entre les personnes présentes. Une réunion importante, et certainement pas la dernière, et peut-être que la prochaine fois tout le monde sera assis autour d'une même table. De plus, Neo Apotek, leader du secteur pharmaceutique, apportera un soutien concret au développement du projet au Maroc, où, depuis 2005, Inter Campus intervient à Casablanca pour venir en aide à 100 enfants en favorisant l'inclusion et l'intégration. Depuis le tout début de leur parcours, Neo Apotek s'est distingué par son intégrité éthique et son engagement dans la sensibilisation. Tout comme Inter Campus, Neo Apotek croit fermement aux valeurs positives du sport, non seulement pour ses bienfaits pour la santé, mais aussi comme mesure du changement social, capable d'unir la culture à la diffusion des droits de l'homme. Le projet nord-africain bénéficiera de ce partenariat dans les années à venir car il repose sur une vision commune et des idéaux partagés.
  18. Buenos Aires, Andres De La Fuente qui est président de la Fundación PUPI, partenaire d'Inter Campus en Argentine, évoque sa vie consacrée au travail social en Argentine et le programme Fundacion PUPI. "Je me suis toujours engagé dans le travail social et, même si mes études n'avaient rien à voir avec ce domaine, la responsabilité sociale a toujours joué un rôle dans ma vie. Ces derniers temps, cette passion s'est renforcée lorsque ma fille Paula avec mon gendre Javier Zanetti ont décidé d'ouvrir un espace dédié pour créer des programmes caritatifs qui améliorent la vie des enfants vulnérables en Argentine où les services essentiels sont souvent chers et la pauvreté, la violence et la consommation de drogues comptent parmi les problèmes les plus courants." "C'est en 2001 que Paula et Javier nous ont demandés, à moi et à ma femme, avec qui j'ai toujours partagé une passion pour ce qui suit, de participer à la création de ce que nous avons appelé Fundación PUPI (Por Un Piberío Integrado - For Integrated Children), s'inspirant du surnom de "Pupi", par lequel Javier a toujours été connu, aussi bien en Argentine qu'en Italie." "Je me souviens très bien quand, en 2003, nous avons inauguré la Fondazione PUPI en Italie. L'événement a eu lieu à Milan et les propriétaires de l'Inter, les joueurs et Javier étaient tous là, ainsi que le personnel de l'Inter Campus, Nicoletta Flutti inclus, qui, lorsqu'elle a appris que parmi les projets que nous mettions en œuvre en Argentine il y en avait un dédié au sport comme outil pédagogique et de mobilité sociale, m'a approché et m'a demandé d'organiser une rencontre immédiatement car les deux projets partageaient la même mission. Ce que Nicoletta ne savait pas, c'est qu'Inter Campus était une inspiration pour notre projet. À tel point que la chose logique et naturelle à faire était de créer un lien qui, depuis, a uni l'Inter Campus et la Fundación PUPI, qui travaillent ensemble dans le quartier de Remedios de Escalada à la périphérie de la capitale argentine."
  19. En effet, l’Inter va sortir un livre intitulé "Inter, Icona senza tempo", que l’on peut aisément traduire par "Inter, une icône intemporelle". Celui-ci vous offrira un long voyage dans le temps qui vous racontera l’Histoire du Club, de la nuit du 9 mars 1908, jours de sa fondation, à aujourd’hui Voici ce que nous révèle Inter.it "Les personnalités et les légendes, les histoires et les anecdotes: Vous redécouvrirez les périodes les plus significatives de la passion Nerazzurra, en vous exaltant à tout niveau. Dix chapitres structurés vous dévoileront l’Inter sous toute" ces facettes." "Des données, des statistiques, de la curiosité, en passant par l’évolution de la marque Nerazzurra jusqu’à son nouveau visuel identitaire. De l’Inter Media House en passant pas les milliers d’Inter Club et d’Inter Campus à travers le monde qui s’activent également dans des activités sociales, du réseau des Academy en passant par le Secteur Jeune masculin et féminin du Club Nerazzurro." "Avec Milan, dont l’évolution de la ville est racontée à travers d’extraordinaires photos relatant également la croissance du Club, le tout ponctué par des victoires uniques et extraordinaires. Les maximes qui vous raconteront ce qu’est l’émotion de scander et de supporter l’Inter, sans oublier le discours de Gianfelice Facchetti , lors de la célébration du Centenaire en 2008." Vous retrouverez tout cela à travers un volume à conserver et à choyer de 320 pages dans un format "de collection": (24x31 cm).....avec la nouvelle armoirie Nerazzurra qui domine en sa couverture. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Un aperçu historique de la Bosnie-Herzégovine par le responsable organisationnel du pays, pour en savoir plus sur la situation actuelle dans laquelle Inter Campus opère. "Ce magnifique pays a toujours été un carrefour de nombreuses cultures". Ainsi a commencé le tour d'horizon historique que nous a confié le chef de projet Christian Valerio, pour brosser un tableau plus réaliste du pays balkanique qu'il dirige. "Jusqu'à il y a une trentaine d'années, les Serbes orthodoxes, les Croates catholiques, les Musulmans bosniaques (Bosniaques) et les Juifs coexistaient pacifiquement. Ils ont toujours eu beaucoup de points communs les uns avec les autres, mis à part le territoire et la langue serbo-croate; l'amour qui naît souvent entre des membres de groupes ethniques différents en est la preuve, les mariages mixtes étant très fréquents. Au cours de la première décennie du nouveau millénaire, les mauvais souvenirs des personnes qui ont vécu la terrible décennie précédente étaient encore clairs et nets. Inter Campus en Bosnie-Herzégovine travaille avec les nouvelles générations. L'avenir du pays, encore enfants, ils entendent parler de ces histoires désormais uniquement à l'école ou à la maison, de leurs proches qui ont échappé au carnage, mais qui préféreraient évidemment tourner la page et oublier ces tristes souvenirs et l'odeur de la peur. C'est en 2011 que nous avons commencé notre mission Inter Campus avec le nouveau partenaire local, l'association Sprofondo-Thalia. Le travail se poursuit toujours aux abords de la capitale avec deux entraîneurs, l'un bosniaque de confession musulmane et l'autre bosniaque de confession orthodoxe. Les deux entraîneurs gèrent deux groupes de 40 enfants, tous d'origines et de confessions religieuses différentes, tous unis par les couleurs des Nerazzurri. La même année, quelques mois plus tôt, passant en voiture par l'Herzégovine en route vers Sarajevo pour lancer le nouveau projet, plusieurs drapeaux croates flottaient le long des routes de la région côtière du pays. C'est ici que nous avons été frappés par une réalité inconnue jusque-là. Dans la belle ville médiévale fondée par les Turcs ottomans au XVe siècle, séparée par la rivière Narenta, des stigmates indéniables de la guérilla urbaine étaient encore visibles sur les bâtiments. Le 9 novembre 1993, la ville a attiré l'attention de l'actualité internationale pour la destruction de son symbole, un joyau architectural, le Stari Most, un vieux pont de pierre qui reliait les deux côtés de la ville, l'Est et l'Ouest. D'un côté, à l'ouest, les drapeaux croates à damier régnaient, tandis que les drapeaux bosniaques flottaient du côté est de la ville. A quelques kilomètres de là, dans le petit village de Domanovici, nous avons visité l'école locale, et c'est à ce moment-là, conscients du grand défi que nous allions affronter, que nous nous avons senti le devoir de faire quelque chose. L'école faisait et fait toujours partie d'un programme conçu dans l'après-guerre comme une solution temporaire censée encourager le retour des personnes déplacées pendant le conflit, "Dvije škole pod jednim krovom'' ("Deux écoles sous un toit"), des bâtiments scolaires séparés sur une base ethnique entre Croates et Bosniaques. À Domanovici, le bâtiment de deux étages est fréquenté au rez-de-chaussée par des enfants bosniaques où il est dirigé par des enseignants et du personnel musulmans; à l'étage quant à lui, la scolarisation des enfants et la gestion administrative sont confiées à des personnes d'origine croate et de confession catholique. Le début des cours et les pauses sont planifiés selon deux horaires différents pour éviter les contacts entre eux. Un exemple flagrant de discrimination où les enfants sont séparés, alimentant le sentiment de division et donnant à chacun une vision biaisée. Depuis dix ans, Inter Campus coordonne un projet qui voit une centaine d'enfants de tout sexe, appartenance ethnique et religion jouer librement ensemble. Depuis 2011, à l'entrée du terrain de football de Domanovici, un drapeau flotte haut, agitant les couleurs du ciel et de la nuit, inspiré des principes de la fraternité. Depuis lors, de nombreux parents amènent leurs enfants de toute la région sur le terrain pour jouer dans la seule équipe mixte autour, où des enfants de toutes ethnies et confessions religieuses deviennent frères, unis par les chemises Nerazzurri. Notre travail de re-pacification» se poursuit."
  21. Tout le monde a le droit de jouer au football, même au Venezuela, où l'avenir n'offre aucune certitude. Si la description qui suit est sombre, elle est malheureusement très réaliste. Comme tout le monde à Petare, les familles de Juliette et Wendhris ne gagnent que quelques dollars par mois: l'équivalent de quelques kilos de riz, d'un demi-poulet et de quelques légumes. Trouver un emploi est très difficile car il y a peu de perspectives. Quelques mois après leur dernière rencontre, Juliette et Wendhris (âgées de 14 et 17 ans) arrivent au camp avec leurs petites filles dans les bras. Elles participent à la formation des filles et laissent leurs filles hors du terrain avec une personne de la communauté. Les pères sont là, oui, dans le sens où ils sont encore vivants, mais qui sait où et avec quels buts. Les compagnons des deux filles ont hâte de courir vers les nouvelles-nées et de les câliner un peu, en aidant leurs amis comme ils le peuvent. Ils comprennent que dans quelques mois, ils peuvent être dans la même situation et qu'ils auront peut-être aussi besoin d'aide; ils comprennent aussi qu'au Venezuela il n'y a pas de protection de la maternité, pour la dignité des femmes, pour avoir probablement été les victimes consentantes d'une bonne nuit sans garanties de lendemain. L'une des rares protections est peut-être l'Inter Campus, compris comme un groupe reconnu et structuré, une famille identifiée par deux couleurs et un maillot. Grâce au soutien de certaines organisations locales, un repas chaud et quelques boissons viennent à la fin de chaque entraînement, et des moments éducatifs spécifiques sont organisés pour l'orientation sexuelle puisque les grossesses précoces et l'absence d'une figure paternelle stable sont désormais la norme. Aujourd'hui, dans le groupe Inter Campus, seules deux sont mères, et c'est déjà une réussite: le rideau protecteur du projet Nerazzurri fait sa part, en termes d'atténuation des violences domestiques, de prévention des discriminations en plus d'un nom, d'un prénom et d'un âge. Ce qui semble être un chemin accéléré vers l'âge adulte est peut-être en fait une étape épuisée de la vie qui n'attend pas, qui chasse ses instincts et finit en proie aux inégalités sociales et à la pauvreté. Les filles de Juliette et Wendhris grandiront bientôt avec leurs mères, qui passeront par la pleine adolescence puis l'âge adulte, un âge peut-être déjà atteint grâce aux expériences et au fait d'être des femmes de famille sans avoir une famille complète à leurs côtés. Alors il reste l'Inter Campus, qui compense peut-être un peu cette absence, avec l'amour qu'il apporte et le respect qui va avec. En attendant, nous attendons que les filles grandissent et se joignent à nos sourires.
  22. Que nous soyons hommes ou femmes, garçons ou filles, tout le monde a le droit de jouer au football. Les petites filles de l'Inter Campus sur les terrains du monde entier, en particulier en Colombie et au Mexique. CALI. "Le paysage national n'est pas encourageant pour les femmes, le lockdown lié au COVID-19 ont conduit, entre seulement le 20 mars et le 4 avril 2020, 12 femmes à être assassinées dans le pays et 578 à aller à la police. Parmi celles-ci, 132 concernaient des problèmes liés à des violences familiales." Nous sommes en Colombie, ce sont les paroles du sous-procureur général national. Son nom est Martha Janeth Mancera. C'est une femme qui joue un rôle clé dans la politique locale. Ce n'est pas une affaire qu'elle vient de prêter attention sur un thème commun qui est à peine discuté, tout comme ce n'est pas le cas que Cali et la Valle del Cauca aient été importantes dans le passé. Inter Campus est dans ces mêmes endroits depuis plus de 20 ans. Ce sont des zones qui sont malheureusement connues pour leurs problèmes sociaux liés au trafic de drogue, et où il reste une lutte quotidienne pour l'égalité des sexes. Viviana, qui a vécu à Cali toute sa vie et qui est responsable de la "Fundación Crecer Jugando" et point de contact pour le projet Nerazzurri en Colombie, nous le confirme: "Sur le plan statistique, les préoccupations sociales sont particulièrement centrées autour de la violence. Les formes les plus courantes de violence sont physiques, suivies de la violence psychologique et enfin sexuelle. Cela se produit partout, pas seulement à l'intérieur des familles, mais aussi dans les transports en commun, dans les centres commerciaux, les rues, les bureaux, etc." En conséquence, il y a quelques saisons, malgré le fait que l'équipe masculine colombienne dominait la scène mondiale avec ses compétences et sa force physique, une équipe Inter Campus entièrement féminine était créée. L'entraîneur, Diana, suit avec passion les progrès des filles dans le groupe, renforçant un lien féminin qui, nous l'espérons bien que cela commence avec des institutions, atteindra enfin les familles. Un message d'espoir et d'autodétermination pour donner foi aux petites filles qui sortent chaque jour sur le terrain avec le maillot de l'Inter, qui, nous l'espérons, fonctionne comme un bouclier contre les nombreux obstacles qu'elles doivent surmonter chaque jour. En leur permettant de rentrer chez elles renforcées par la grande équipe dont elles font partie: peut-être ne résoudrons-nous pas les difficiles problèmes sociaux que le solicitor Mancera nous a expliqué à travers le football seul mais ce qui est sûr, c'est que nous espérons avoir commencé notre propre révolution à partir de ce petit terrain de Yumbo. Queretaro. Hugo est un garçon mexicain, il vit à Queretaro et fait partie du premier groupe d'Inter Campus Mexico, né ici au collège des Sœurs de Saint Marcellina, qui regroupe 100 garçons et filles de familles défavorisées. Et c'est à nul autre que ses coéquipières féminines qu'il adresse un message d'encouragement et de solidarité à la veille du grand tournoi féminin qui se déroule chaque année à Silao et implique des petites filles de tout le pays. Un événement extraordinaire, surtout si l'on considère le fait que ce sont les petites filles qui sont les stars et leurs coéquipiers masculins qui les encouragent depuis la ligne de touche. "C'est presque un fantasme pour un pays où la discrimination sexuelle, que ce soit envers les femmes, les jeunes filles ou les bébés, ne cesse de croître, comme le montre le taux élevé de fémicides (jusqu'à dix par jour) et où la violence physique et psychologique est une affaire de tous les jours au sein des familles où, en raison de la culture, les femmes du ménage sont considérées comme inférieures." C'est pourquoi il est si important pour les filles mexicaines de participer aux activités de l'Inter Campus, non seulement pour jouer et s'amuser, mais aussi, et peut-être surtout, parce qu'elles pratiquent ainsi un sport considéré comme "pour les garçons'', grandissant dans un environnement sûr où les garçons et les filles apprennent à vivre ensemble et à se respecter l'un et l'autre, où nos entraîneurs leur offrent cette sécurité qu'ils ne peuvent trouver dans d'autres parties de la société. "Jouer avec les garçons n'a pas toujours été facile", nous dit Eunice, "quand j'ai commencé, j'avais six ans et je me suis fait bousculer et j'ai rarement reçu le ballon, mais j'ai persévéré pour suivre mon rêve et le message que je voulais envoyer aux autres filles, c'est que si vous aimez jouer au football, n'abandonnez pas, vous aurez d'excellents entraîneurs à vos côtés pour vous aider avec leurs trucs et conseils."
  23. Malgré la situation sanitaire et financière délicate, voici une belle action de notre club préféré au Népal où la condition des femmes est assez délicate. Katmandou - Les stéréotypes sexistes et les normes de comportement sexospécifiques fondées sur les caractéristiques de chaque sexe ont toujours influencé les aspirations des jeunes filles à travers le monde, sous-estimant leur véritable potentiel et encourageant également la justification ou l'application des abus et de mauvais traitements psychologiques. Au Népal, la condition féminine est encore compliquée. La liberté d'action et d'expression des jeunes filles est considérablement réduite. Apeiron ODV (ONG italienne combattant pour la condition des femmes népalaises, ndlr) a travaillé pendant de nombreuses années à faire en sorte que le monde soit une place où hommes et femmes, filles et garçons, peuvent bénéficier de l'égalité des chances et des droits. Il y a environ un an et demi, la rencontre avec Inter Campus a conduit à l'ouverture du 30e projet social des Nerazzurri avec pour objectif d'utiliser le pouvoir du sport pour lutter contre les discriminations basées sur le sexe. Depuis qu'Ozni, une fillette de sept ans qui fréquente l'école élémentaire de Beersheba, à la frontière ouest de Katmandou, a commencé à suivre régulièrement des sessions de formation avec Inter Campus, ce n'est pas seulement ses compétences de coordination... mais elle a également vue sa confiance grandir significativement. Ses instituteurs ont également remarqué son changement maintenant qu'elle et sa bonne amie Sandhya, qui participe également au projet, posent souvent des questions en classe. Le père d'Ozni nous a dit: "Je n'avais jamais pensé que le football pouvait être joué par des femmes, encore moins par ma fille." Pour comprendre la condition des femmes au Népal, voici quelques statistiques officielles. En 2011, le recensement népalais sur la population et la santé a révélé que: Une femme sur cinq (entre 15 et 49 ans) au Népal a subi au moins un cas de violence physique dans sa vie; Plus d'une sur dix a été victime de violence sexuelle. Selon une autre étude de 2014: Près de la moitié des adolescents estiment que les femmes devraient tolérer la violence pour garder leur famille unie; Une femme mariée sur six a subi des violences physiques; Une femme sur trois a été forcée au moins une fois à avoir des relations sexuelles avec son mari contre son gré. C'est beau un club qui promeut de si belles actions!
  24. L'Inter a encore renforcé son engagement auprès des jeunes qui sont impliqués dans des projets dans le monde entier. L'Inter Academy et l'Inter Campus ont lancé l'initiative Inter Calling Kids, qui offre aux jeunes Nerazzurri la chance de rencontrer les Légendes du Club. Des enfants de l'Inter Academy de Toronto ont mis en place le projet le 29 juin alors qu'ils passaient l'après-midi en la compagnie virtuelle de Cristian Chivu. Cette semaine, Javier Zanetti a passé un appel vidéo avec des enfants des programmes Inter Academy et Inter Campus en Argentine, tandis que d'autres réunions auront lieu au cours des prochaines semaines avec des jeunes des projets internationaux du club dans d'autres pays, impliquant environ 300 garçons et filles en tout. Le but d’Inter Calling Kids est de maintenir les liens avec les enfants des deux programmes pendant la crise Covid-19, lorsqu'ils ne sont pas en mesure de s’entraîner. Il contribue également à renforcer les liens entre l'Inter Academy et l'Inter Campus. L'initiative fait partie d'une série d'activités que l'Inter Academy mène pour ses partenaires autour du monde et offre à l'Inter Campus la possibilité d'ajouter une expérience précieuse à ses programmes éducatifs hebdomadaires. ®Alex_J - Internazionale.fr
  25. Prise de position du club Nerazzurro, qui rappelle son implication avec Inter Campus dans le monde, après plusieurs épisodes d'intolérance en Italie. Daisy Osakue, 22 ans d’origines nigérianes et membre de l’équipe nationale italienne d’athlétisme, a été blessée à l’œil suite à des lancements d’œufs dans la province de Turin. Ceci a relancé le débat, déjà enflammé, concernant les migrants en Italie, les ports fermés, et sur le racisme en général. Il y a eu d'autres cas récents qui font penser à une escalade du racisme dans le pays et ce n'est pas une coïncidence si l'Inter a réitéré dans un tweet : « Pour nous, il y a deux couleurs, le noir et le bleu. C'est notre monde, toujours NON au racisme » et évidemment le hashtag inclus dans le message est l'un des slogans les plus puissants des Nerazzurri, « Fratelli del Mondo », Frères du monde. Une prise de position claire dans un moment historique et délicat. Ce n’est pas un hasard non plus si le club a choisi de poster une vidéo d’Inter Campus, projet lancé par la famille Moratti qui existe encore aujourd’hui, qui conduit les couleurs de l’Inter dans les régions les plus pauvres du monde pour donner de l'espoir à de nombreux enfants qui n'ont rien d'autre que le désir d'être des enfants pendant quelques heures… Beaucoup de de réponses au tweet de l'Inter par les tifosis fiers de se placer du côté du bon sens. ®JY DS - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...