Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter-juve'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Steven Zhang a rejoint ses hommes dans les vestiaires, lors de la victoire de l’Inter sur la Juventus en Finale de la Super Coupe d’Italie et s’il a dévoilé des clichés sur Instagram et des vidéos de l’équipe sous la Curva Nord, l’instant était plus solennel en coulisse Un traducteur d'exception: Samir Handanovic! "Cette nuit restera dans nos cœurs pour toute notre vie. Je vous remercie pour tout ce que vous avait fait pour l’Inter, vous nous avez rendu heureux, moi et les Tifosi. Le mérite vous revient à vous tous et aussi à Inzaghi." S’en est suivi une accolade avec l’entraineur et les joueurs, du un contre un avec énormément d’affection. Un traitement similaire a d’ailleurs été réservé pour les autres dirigeants : Les Administrateurs-Délégués Giuseppe Marotta et Alessandro Antonello, le Vice-Président Javier Zanetti, sans oublier Piero Ausilio et Dario Baccin son adjoint. Personne ne sait par contre si la Direction est revenue dans un état intact à la sortie du vestiaire ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Inter.it a diffusé les photos de la célébration des Nerazzurri, suite à la victoire de l'Inter en Finale de la Super Coupe d'Italie face à la Juventus ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Inter.it a dévoilé la liste des joueurs convoqués par Simone Inzaghi dans le cadre de la Finale de la Super Coupe d’Italie qui mettra aux prises, l’Inter à la Juventus pour un Derby d’Italia inédit au Stade Giuseppe Meazza Gardiens: 1 Handanovic, 21 Cordaz, 97 Radu Défenseurs: 6 De Vrij, 11 Kolarov, 13 Ranocchia, 32 Dimarco, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 37 Skriniar, 95 Bastoni Milieux: 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 12 Sensi, 14 Perisic, 20 Calhanoglu, 22 Vidal, 23 Barella, 77 Brozovic Attaquants: 7 Sanchez, 9 Dzeko, 10 Lautaro, 19 Correa ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Simone Inzaghi s’est livré ce mardi 11 janvier, à la veille de la Finale de la Super Coupe d’Italie, qui verra l’Inter, Championne de Serie A, défier la Juventus, qui a remporté la Coupe d’Italie 2020/2021 Quel est l’importance d’avoir Steven Zhang à vos côtés pour ce match ? Vous a-t ’il demandé quelque chose en particulier ? "La proximité du Président me rend heureux, mais même si ces derniers mois il n’était présent, je l’ai toujours senti très proche de nous. Nous nous entendions, nous nous échangions des messages avant et après chaque match. Il a vu la rencontre face à la Lazio, et j’espère que demain soir, nous disputerons une grande rencontre pour lui et les Tifosi, nous devons la préparer au mieux." La Juventus est invaincue depuis 8 matchs que signifie jouer la Juve pour remporter un titre important ? "C’est une finale, il n’y a pas de favori dans ce type de rencontre. Ils sont en forme, dimanche ils sont inversé la tendance dans une partie extrêmement compliquée à l’Olimpico. Je connais la Juve, elle est habituée à jouer des finales, elle a des joueurs de grandes expériences, mais nous sommes dans une excellente période et j’espère offrir une belle satisfaction à nos tifosi : Les faits de jeu et la motivation seront importants." Comment battre la Juve ? "Les finales sont toujours particulières, elles peuvent se décider sur un fait de jeu. Nous devrons faire une partie composée de courses, d’agressivités et de détermination. Il y aura des périodes où nous serons en difficulté et des périodes où la Juve sera mise en difficulté, nous devrons être bon pour bien ressortir car nous voulons réaliser un très grand match." Quel est le poids d’être considéré, comme les autres vous le disent : "L’équipe à abattre." ? "Nous n’avons pas peur, le fait d’être en tête du classement doit être un stimulant. Le 20 août, avant que la saison débute, la nette favorite pour le titre était la Juve avec d’autres équipes comme l’Inter qui se devaient de contenir les Bianconeri. Regardez comment joue le Milan, le Napoli et l’Atalanta qui réalise de très grandes choses : La première position doit être une motivation." Il manque trois titulaire à la Juve, les absences peuvent-elle être comblés de façon plus responsable par les remplaçants ? "La Juve est une équipe qui dispose d’un noyau important, Allegri sait comment les remplacer. Ils retrouvent Bonucci et Chiellini, ils auront une équipe certainement compétitive. Je souhaite bonne chance à Chiesa, c’est un patrimoine du football italien." Qu’est-ce qui a changé entre l’Inter et la Juve depuis le match nul du match aller ? "Nous pensions avoir remporté la rencontre du championnat, ensuite il y a eu l’épisode du penalty. L’Inter et la Juve ont grandi depuis cette rencontre. C’était une rencontre avec deux équipes contractées qui avait du retard au classement. Les deux équipes ont joué en deçà de leur capacité." Est-ce plus facile d’avoir à faire à un groupe nouveau avec un Capitaine reconnu par tous comme Handanovic ? "Depuis le premier jour, ce groupe m’avait preuve d’une grande disponibilité. J’ai eu la chance de jouer aussi bien avec Samir qu’avec Kolarov et ils me sont venus en aide. Avoir joué avec eux m’a aidé, mais plus qu’eux, il y a aussi toutes les composantes du noyau qui collaborent au mieux. Cela vaut aussi pour le Club et les Tifosi qui m’ont très bien accueilli." Quel sera l’impact de l’issue du match de demain ? "Au-delà du championnat, la motivation sera plus importante, il faudra se donner à 120%, l’atmosphère sera plus importante, c’est une finale qui se disputera devant nos Tifosi : Il n’y aura pas de match retour, celui qui gagne soulèvera le trophée." Comment vont les attaquants ? Comment vont Dzeko et Correa ? "Aujourd’hui, nous avons un entrainement, hier j’ai vu ceux qui n’ont pas joué face à la Lazio et ils sont tous en bonne condition : Dzeko et Correa y compris. J’ai, à ce jour, 4 attaquants tous à disposition et deux jouent. Je choisirai quel sera le duo le plus fonctionnel." Vous êtes l’antidote pour battre la Juve ? "J’ai disputé deux finales avec la Lazio face à la Juve, l’une avec Allegri, l’autre avec Sarri et je l’ai remporté à chaque fois en étant pas favori. J’ai perdu une Finale de Coupe d’Italie face à la Juve. Je chercherai à donner de la joie aux Tifosi, demain, nous nous donneront à 120% sur le terrain." Le Saviez-Vous ? Simone Inzaghi propose une statistique impressionnante avec 100% de succès en Finale de Super Coupe d’Italie ! Après celle remportée en 2017 et en 2019, il tentera de réaliser le Triplé avec l’Inter en 2022 ! Jamais deux sans trois comme on dit ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Alessandro Bastoni s’est livré sur son passé, son présent et son futur, sur et hors du terrain à la Repubblica. La Famille Quand as-tu compris que tu voulais devenir footballeur ? "A Parme en Serie A, la première fois où j’étais titulaire, je me suis dit : "Ale, si tout va bien, c’est fait". Nous avons gagné à Turin et j’ai finalement pu charrier mon père." Il a joué pour Cremonese...... "Quand j'étais enfant, il faisait son malin à chaque fois. Maintenant, c'est moi qui lui rappelle qu'il n'a pas joué la moitié d'un match en Serie A, mais il se croit toujours plus fort que moi. Nous en plaisantons parce que nous savons que nous en sommes arrivés ici ensemble." Sur vos protège-tibias, on retrouve l’image de vos frères…. "Oui et je les embrasse en avant-match, j’ai choisi le numéro 95 car c’est l’année de naissance de mon frère aîné. Le cadet m’a dit : "Et moi?" C’est comme ça que j’ai eu cette idée : Il n’y a pas de jalousie entre nous et j’en suis chanceux." Jouer vous encore au football ensemble ? "Le plus grand est arrivé jusqu’en Serie C et il a ensuite choisi les études, le plus jeune a une aversion pour le football : Il me demande de lui raconter quelque choses pour répondre aux demandes de ses amis." Après l’Euro, êtes-vous retourné là où tout a commencé ? "C’était beau car je me suis identifié aux enfants, j’étais un petit compétitif qui rêvait, comme eux, de devenir footballeur." Comment transforme-t-on le talent en succès ? "Chez les plus jeunes de l’Atalanta, j’ai rencontré des garçons bien plus talentueux que moi, je m’entrîinais avec les plus grands ce qui était difficile. Mon père m’a appris à ne jamais abandonner. Il m’a accompagné durant tant d’années de Cremona à Zingonia en aller-retour : 130 kilomètres sans jamais me le faire ressentir. Avec une autre famille, j’aurais eu un autre métier aujourd’hui." Etiez-vous un Tifoso enfant ? "Papa est de sang interiste et il m’a transmis sa foi, lorsque je commets une erreur en plein match, il m’en veut." Votre mère, lors de la fête du Scudetto vous a offert de la Pizza et vous a essuyé votre bouche avec une serviette… "Elle a toujours été proche de moi. J’aime être avec elle et aller manger un plat de Tortelli. Fais maison: comme ça le nutritionniste n’enrage pas!" Les modèles Vous avez les pieds et la vision d’un meneur de jeu : Qui vous a imaginé au poste de défenseur ? "J’ai toujours joué derrière, les qualités techniques sont apparues à l’Atalanta avec Mino Favini et Gianluca Polistina. Je passais des heures à m’améliorer." Quelle est votre idole footballistique ? "Sergio Ramos : J’admire tout de lui, comment il est sur le terrain, sa personnalité : Pour mon anniversaire, il m’a offert son maillot et j’ai aussi pu échanger avec lui." Que vous êtes-vous dit ? "Belle demande, on parlait espagnol et j’ai perçu la personne, plus que le joueur, il est comme Materazzi." Ramos et Materazzi : La fourberie s’apprend-t’elle ou est-elle innée ? "Cela peut se travailler, mais ce n’est pas simple, tout comme la légende qui dit que les bons joueurs sont techniquement bons sont mous caractériellement." Voudriez-vous être plus vicieux ? "Non, il y a eu une période où je prenais trop d’avertissements, je crois que je peux m'améliorer en tout grâce à d’exceptionnels équipiers." L'Inter d'Inzaghi Jusqu’où peut arriver cette Inter ? "C’est beau d'avoir le Scudetto sur le torse, nous prouverons à tous, et de toutes les façons possible, que nous le conserverons : Il y a aussi la Ligue des Champions." Comment avez-vous réagi lorsque vous êtes passé de l’Ajax à Liverpool, suite à une erreur de tirage...... "Je n’ai pas juré, si c’est votre question: J’ai aussi écrit la préface d’un livre pour un Curé. Blague à part, nous devrons réaliser deux grands matchs : Jouer à Anfield sera extraordinaire." Vous divertissez-vous sur le terrain ? "Oui, Inzaghi nous donne la liberté qui nous permet de nous souvenir que le football est un jeu : Même lorsque tu es mené." Face à Cagliari, vous êtes rentré dans la surface en dribblant une série d’adversaire…. "J’aime énormément sortir de ma zone, et lorsque je vois une possibilité, je tente de marquer. Cela ne s’est pas bien passé, j’espère que cela ira mieux la fois prochaine." Hors du terrain En dehors du terrain, vous semblez toujours être un bon pochtron, est-ce une réalité ou les réseaux sociaux exagère-t ’il la réalité ? "Hélas, les réseaux sociaux n’exagèrent rien, disons que j’aime beaucoup me divertir." Qui est le meilleur aux fléchettes ? "Brozo est le champion indiscuté." Gasperini, Conte, Inzaghi, Mancini. Partant des caractères : quels duos formeriez-vous ? "Je mettrais Gasperini avec Conte et Mancini avec Inzaghi : Les deux premiers sont toujours sur la brèche. Inzaghi et Mancini, en plus d’être fort engagés, attachent une importance au contact humain : Le résultat est que nous somme plus relaxé lors des moments cruciaux." Conte blindait la défense en abaissant le cendre de gravité de l’équipe : Inzaghi, en revanche, augmente le pressing...... "Aujourd’hui, nous avons moins la possibilité de partir en contre : Edin et Romelu sont différents et nous nous sommes adaptés." L’Italie Ressentez-vous la responsabilité de devoir reprendre l’héritage de Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini en défense ? "Oui, je ressens cette urgence, je suis impatient de me montrer protagoniste aussi en équipe nationale." La seule erreur de votre carrière fut lors d’Italie-Espagne à l’Euro, mais vous avez immédiatement démontré être capable de retrouver immédiatement votre niveau : D’où puisez-vous cette maturité ? "C’est caractériel, je suis serein : En plus du football, j’ai en tête d’autres pensées qui m’apaise : A partir de ma fille qui va naître en janvier." Comment allez-vous l’appeler ? "C’est ma compagne qui me le dira lorsqu’elle l’aura trouvé. Elle partage mes valeurs : Léducation, la reconnaissance, la générosité, elle étudie le design, elle aimerait trouver un bon job : Ses réalisations sont aussi importantes que les miennes." Si l’Italie ne devait pas se qualifier en mars, l’absence en Coupe du Monde passerait à 12 années : Cette pensée vous effraie-t ’elle ? "Non, même pas dans l’antichambre de nos cerveaux : Nous sommes Champions d’Europe en titre, nous devons y parvenir." Qui méritait le Ballon d’Or ? "Vu que je n’étais pas en course : Lewandowski ou Jorginho". Allez-vous encore tirer les penalty en équipe nationales ? "Certainement, tout comme Lautaro : Il n’y a que celui qui n’en a jamais tiré qui n’en a jamais raté." Ses anciens équipiers Échangez-vous avec Eriksen ? "Oui, c’est lui qui nous a rassuré et non l'inverse : Je lui souhaite de vivre la vie qu’il désire : En plus du fait d’être un champion, c’est une belle personne." Et avec Hakimi et Lukaku ? "Hakimi est mon compagnon de Playstation, et il est très mauvais. Quant à Romelu, je lui souhaite bonne chance pour sa nouvelle aventure." Le schéma de la rampe de lancement pour Barella, lors d’Inter-Juve (2-0), a-t-il été importé d’Angleterre par Conte ? "Non, nous l’avons toujours testé : J’ai gagné notre dernière partie d’entrainement avec celui-ci. Le problème est que les adversaires nous étudient : Nous devons imaginer de nouvelles choses." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Après avoir rendu son jugement en novembre dernier, le Collège de Garantie du Coni a publié une note considérant comme inadmissible le recours présenté par la Juventus en regard à l’attribution du Scudetto 2006 à l’Inter Révélation du Corriere Della Sera "Le Collège de garantie du Coni a publié, à travers une note, les motivations relatives à sa décision, en novembre dernier, de déclarer comme inadmissible le recours de la Juventus dans ses infinies approches découlant du Calciopoli. A travers 13 pages de motivation, le Collège de Garantie rappelle sa propre décision du 6 mai dans lequel il avait déclaré que les plaintes de la Juventus ne pourront plus faire l’objet d’une délibération de la part du système de la Justice Sportive." Ce communiqué met donc un terme aux démarches de la Juventus qui avait décidé de se retourner, à nouveau, vers le Collège de Garantie par suite d’une nouvelle décision de la Cour d’Appel Fédérale qui avait confirmé comme inadmissible la démarche bianconera, en la condamnant à une amende de 10.000 euros de frais juridiques Un premier Scudetto de perdu en janvier, avant de perdre le second en mai ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Interviewé par Dazn, Antonio Conte est revenu sur la défaite de l’Inter face à la Juve. "Lorsque Sensi est sorti, nous avons connu un quart d’heure de débandade et en seconde mi-temps, durant 6 à 7 minutes, l’équipe ne m’a pas séduite." "Nous avions bien débuté, nous avions repris la rencontre en main et la partie était équilibrée : Nous reprenions le contrôle du ballon. Nous aurions pu marquer, mais c’est eux qui ont marqué, nous aurions pu faire mieux. Je les félicites car ils ont démontré qu’ils formaient une équipe avec un caractère important, avec de l’expérience et de la qualité. C’est peu dire que nous avons affronté une équipe qui, sur base de ses critères, était hors-catégorie." "De mon côté, je ne peux que très peu incriminé mes garçons, ils ont tout donné, à part dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps ou nous étions en pleine déroute. Nous avons besoin de retrousser les manches et de reprendre notre parcours, il sera d’une belle difficulté tout en étant fascinant, car nous avons l’envie de nous améliorer et de créer quelque chose de beau." Pourquoi un tel changement d’équipe suite à la sortie de Sensi ? "Vecino est entré, et nous avons payé, lors du dernier quart d’heure, ce remplacement. L’équilibre avait sauté et nous ne parvenions pas à faire face à une situation pour nous ressaisir." Qu’avez-vous dit à l’équipe ? "J’ai félicité mes garçons pour ce qu’ils ont fait, ils savent qu’ils doivent s’améliorer sous tant de point de vue, dans la gestion des matchs, des moments forts, ils doivent sentir les situations." "Si nous allons à l’instinct, cela n’ira pas, tout cela fait partie du processus de croissance. Je dois reconnaître que la Juve est déjà une équipe prête, elle fait un championnat à part." La trêve arrive-t’elle au bon moment ? "Tant de joueurs ont disputés tous nos matchs, c’est juste qu’il se reposent . Il y aura ensuite d’autres parties à préparer : Il est bon de récupérer car les garçons étaient comme un moteur en surrégime." Le Saviez-vous ? Jurgen Klinsmann, légende Neazzurra s’est livré, au terme de la rencontre opposant l’Allemagne à l’Italie "Legends", sur l’Inter de Conte: "Je n’ai pas vu le match car je ne suis arrivé qu’aujourd’hui, j’étais dans l’avion. Nous les interistes, nous avons de grandes attentes pour cette saison, l’équipe est forte et l’entraîneur est Top. La Juve reste toujours la Juve, une équipe difficile à battre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’était surement le seul prix qui motivera encore plus Antonio Conte. Suite à la défaite face à la Juve, l’équipe de Valerio Staffelli a su mettre la main sur le natif de Lecce pour lui remettre le prix tant convoité de la "Striscia La Notizia" : Le Tapiro d’Oro L’émission satirique de Canale 5 a également profiter de l’occasion pour interviewer sérieusement l’entraineur Nerazzurro Que s’est-il passé ? Les garçons n’ont pas fait ce que vous vouliez ? "Nous avons perdu, la Juve a démontré qu’elle était une équipe très forte" Voulez-vous être le Conte de Montecristo dans sa conquête de revanche envers la Juve ? "Non, je n’ai besoin d’aucune vendetta. A présent, je travaille pour faire de bonnes choses." Que pensez-vous de la pétition des tifosi juventines en vue de retirer votre étoile au Juventus Stadium ? "L’étoile Cometa ? Mais oui, ce sont des hommes." Intercepté devant son domicile où il était avec sa fille, Conte s’est aussi montré assez ouvert envers l’émission Le Tapiro d’Oro ? "Jamais deux sans trois. Nous avons perdu, la Juve a démontré son potentiel." Si j’en veux aux miens ? "Les joueurs ont tous fait leurs devoirs." Le futur ? "Qui vivra verra, nous nous referons une santé." Si la victoire de la Juve me les brisent ? "Ils sont fort.....il sourit." Le Saviez-Vous ? Aldo Serena n'apprécie guère les déclarations d'après-match d'Antonio Conte: "Je me permets de revenir sur les déclarations de Conte, un entraîneur avec qui je suis souvent d'accord. Un de mes entraîneurs me disait: Mes joueurs doivent penser et sentir qu'ils sont les plus forts. Même si la réalité était tout autre. Sur une saison, nous avons besoin de tout le monde. Pour Serena, ce type de remarque, Antonio Conte aurait dû la garder en privé: "Dois-je publiquement déclarer que mes changements et que mon banc est nettement inférieur à celui de la Juve ? Comment vous sentiriez-vous si vous étiez le Vecino de ce match ? Le Vecino qui, il n'y a pas longtemps, vous avez qualifié en Ligue des Champions" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L’Inter s’est inclinée pour la première fois de la saison face à une Juventus bien plus entreprenante. Comme quoi, la période hivernale convient bien mieux à la Vieille Dame qu'une importante canicule estivale. Voici les réactions d’Antonio Conte et de certains Nerazzurri à Inter Tv: Antonio Conte "C’était un match face à une équipe très très forte, je suis déçu de cette défaite. Nous avons payé la perte de Sensi en perdant le fil du match. Nous n’avons pas réalisé une belle reprise, mais le match s’est rééquilibré par la suite. Les deux équipes auraient pu marquer, il y a eu des occasions de part et d’autres, mais la Juve a su inscrire un but en sortant toute son artillerie et en faisant peser l’expérience." "Je n’ai rien à redire aux garçons car nous avons encore tant de chemin à parcourir, dans la gestion, dans la compréhension des moments d’une partie. Je les félicite. Nous allons retrousser nos manches et nous allons continuer à travailler fort pour suivre notre parcours." Nous n’avons pas à faire de raccourci sous ce point de vue, la Juve est d’une autre catégorie et nous allons continuer à grandir pour réduire l’écart.Nous aurions pu faire quelque chose de mieux à la finalisation, dans la dernière passe, mais l’équipe a fait ce qu’elle a pu. Lorsque vous analysez les statistiques, c’était une partie bien plus équilibrée comparée à la valeur sur papier." Lautaro Martinez "La vérité est que la première mi-temps a été jouée comme nous l’avions préparé. Même après leur but, nous avons continué à travailler comme cela été défini. En seconde mi-temps, quelque chose a changé, nous étions plus en difficultés et hélas ils ont su finalement inscrire un but, nous n’étions plus capable de revenir au score." "Lorsque nous serons tous de retour de nos différents match internationaux, nous reparlerons de cette partie. Si nous voulons jouer à ce niveau d’équipe, nous devrons travailler encore beaucoup. Tous les joueurs, aussi bien ceux qui sont titulaires que celui qui monte en court de match, doivent être sur le terrain pour faire de leurs mieux. C’est la recette pour grandir comme groupe." Milan Skriniar "Que ce soit face à Barcelone que face à la Juve, nous sommes parvenu à faire une belle prestation, mais cela n’a pas suffit. Sur l’ensemble des deux matchs, nous avons su nous créer des occasions en phase de possession, mais sans pouvoir trouver le but." "La Juve est forte, nous le savions. Nous devons continuer à nous améliorer sous tant de point de vue. En phase défensive, nous devons être plus agressif et réduire l’accès à la surface de réparation, nous devons être plus à l’attaque sur l’homme." "Nous allons de l’avant, il y a encore tant de match à disputer, nous avons perdu et nous sommes déçu. Nous avons le mental, mais nous somme en manque de temps de jeu, qu’il faille presser haut ou rester en phase d’attente. C’est sur ces aspects-là que nous devons nous améliorer et nous le ferons." "L’entraîneur veut que nous voir construire de derrière et nous sommes, à de nombreuses reprises, parvenu à le faire en gérant très bien la pression. Nous devons continuer ainsi, en travaillant durement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Ce mercredi 2 octobre, l’Inter se déplacera au Fc Barcelone, forte d’une place de Leader de Serie A et targué de la meilleure défense d’Europe. Si ce match de tous les dangers arrive à quelque jours du Derby d’Italie, celui-ci pourrait se révéler être un véritable détonateur, en cas de résultat positif rapporté d’Espagne. Qui plus est, une défaite au Nou Camp n’aurait rien de honteux, le club espagnol étant invaincu depuis plusieurs saisons en Coupe d’Europe. De son côté, la Juventus rencontrera un club à son niveau : Le Bayer Leverkusen. Peu importe les matchs européens, il est évident que les deux grands d’Italie auront dans un coin de leurs têtes une pensée pour l’ennemi juré. Et à ce petit jeu-là, le mental peut avoir son importance. Si Antonio Conte est fier de rencontrer les turinois en proposant un bulletin de 100% Sarri semble moins à son aise : "L’Inter ? Je ne l’ai pas encore vu jouer cette saison, je n’ai aucune idée de la façon dont elle se comporte. Je lis qu’elle fait de bonne choses, mais actuellement, je pense à nous et à la rencontre en Ligue des Champions face au Bayer Leverkusen." Serait-il conseillé à Sarri de s’arrêter à l’Usine pharmaceutique de Bayer ? Lui qui souffre de perte de mémoires étant donné qu'il y avait bien eu une confrontation entre les deux équipes à l'International Champions Cup Rien n’en est moins sûr, surtout que Conte sonne la révolte pour les Nerazzurri: "J’ai observé quelques rencontres de la Juventus, une équipe forte qui vient de remporter huit Scudetti de suite de façon important et avec la manière. La chose la plus importante, et c’est peu dire, c’est que je suis fier d’arriver à cette confrontation directe avec 18 points au classement, nous devons voler bas et avancer match après match. Le temps nous dira ce que nous ambitionneront." Pensez-vous que le coaching aura son importance lors du Derby d’Italie ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Inter-Juve aura très prochainement lieu. Plus qu'un simple Derby d'Italie classique, ce match sera la première rencontre officielle d'Antonio Conte face à son ancien club, depuis son départ en 2014. Pour ce premier match, Antonio n'a pas fait les choses à moitié, puisqu'il pourrait arriver en tête du championnat au commande de l'ennemi-juré. Pour se faire, il faudra bien enchaîner les bons résultats face à la Lazio et la Sampdoria. Voici un résumé de l'analyse du Corriere Dello Sport La nuit du 6 octobre sera volcanique. La vente des billets est presque sold-out, à tel point que l'annonce pourrait déjà tomber dans le courant de cette semaine. Du côté turinois, les supporters de la Juventus ne vont pas épargner par une pluie de sifflet, l'ancienne idole Conte: Idole en temps que joueur, ensuite en tant qu'entraineur. Mais la réponse du peuple Nerazzurro devrait réduire à néant celle des rivaux. Car bien plus qu'une déclaration de guerre, les tifosi de la Juve ne feront que renforcer ce lien déjà existant entre Conte et les Nerazzurri. Lors de son premier match face à Lecce, le Meazza l'avait déjà accueilli sous les applaudissements, en lui proposant également des marques de confiance. A présent, lauréat du Derby, remporté sans appel en écrasant le Milan, une nouvelle étincelle affective a été mise en avant: "Io Sono Interista"...S'il est encore trop tôt pour parler d'amour, il est correct de parler d'un début d'une belle histoire d'amour, tous les signes allant dans cette direction. A présent, Conte est le nouveau Totem, l'emblème de l'Inter contre le "Juventinisme"... et Même si Conte ne l'admettra jamais en public, il rêve au fond de lui d'être le premier à faire tomber la Juventus de son piédestal. Un vestiaire qui suit son entraîneur Telle est l'analyse de la Gazzetta Dello Sport: "Antonio Conte construit son 4x4 interiste pièce par pièce. Avec savoir et un traitement maniaque, il transmet son enthousiasme, sa grinta et son envie d'en faire toujours plus aux joueurs. Ceux-ci ont connu un véritable electro-choc qui a marqué plus que le Vestiaire, tout le groupe." "Depuis le match nul face au Slavia, il n'y a eu que quelques jours d'écoulé jusqu'à ce match de samedi soir. Antonio était contrarié avant de devenir l'homme le plus heureux, sans pour autant rentrer dans des fantaisies. En effet, le travail débuté en juillet à Lugano est déjà un patrimoine important à défendre." L'Inter devient comme son Général: Un club de fer, en allant de l'avant en se montrant de plus en plus déterminée. L'effet Conte n'a donc pas été bon qu'à vendre des journaux....Conte a d'ailleurs recadrés ceux qui critiquaient la Beneamata après la prestation européenne. Conte a également été féroce à l'entrainement avec ses joueurs, des soldats qui doivent mettre en pratique l'enseignement. Certes, il s'agit d'un vocabulaire à la Conte, mais il est parvenu à entrer dan la tête, le cœur et les veines de l'équipe. Une équipe qui veut répondre aux sollicitations de son entraîneur, qui a été très bonne à accepter la tactique mise en place face à Milan, et qui apporte toujours plus de solidité malgré le remplacement de certains protagonistes. Le Général Conte a les idées très claires et ses Soldats ont dans l'optique de faire tout pour le rendre fier à l'instar de Lukaku, véritable soldat, compagnon d'équipe souriant et divertissant. Leader dans le vestiaire lorsque cela s’avère utile. S'il peut être critiqué, il faut tout de même constater qu'il est l'auteur de 50% des réalisations du club, il est toujours prêt à courir, à souffrir et à créer des espaces pour ses équipiers. Antonio Conte est-il pour vous, l'arme en plus de l'Inter cette saison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr