Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'Inter annonce la signature officielle de l'international U21 Albanais Kristjan Asllani, en provenance d'Empoli. Empoli a publié une déclaration sur son site officiel confirmant la cession du jeune milieu Albanais de 20 ans à l'Inter sous la formule d'un prêt qui pourrait se transformé en obligation d'achat si certaines conditions sont atteinte par le joueur. Bien que non confirmé officiellement, le joueur devrait toucher un salaire de 1,2 M€ net par saison, bonus inclus. Asllani devient le troisième joueur Albanais a porté les couleurs de l'Inter après Sllave Llaambi et Rey Manaj. Il portera le numéro 14, laisser libre par Ivan Perisic. Interview InterTV: "C'est incroyable. Je n'ai que 20 ans et avoir la chance de représenter ce club est vraiment spécial. Je suis impatient que la saison démarre et je suis prêt a donné tout ce que j'ai." Qui est son idole footballistique ? "Je ne dirais pas que j'ai une idole en particulier, mais il est vrai que j'ai toujours eu un ballon avec moi. Je regarde autant de match que possible parce-que j'essaye de suivre et m'inspiré d'une variété de milieux de terrain. J'aime faire ça. Maintenant j'ai la chance de jouer avec Marcelo Brozovic, qui est un milieu de terrain incroyable." (Ndlr: Tu l'as dit mon petit !) Empoli et ses objectifs à l'Inter: "Je n'ai pas d'objectifs particulier pour le moment. Je prend les choses étapes par étapes, mais je suis vraiment heureux d'avoir pu faire mes débuts à un si jeune âge. Je voudrais remercier Empoli; je dois beaucoup au club mais maintenant je suis à l'Inter pour donner mon meilleur ici." Son premier but en Serie A contre... l'Inter: "J'ai marqué mon premier but à San Siro et j'en étais ravi, mais je suis sûrement encore plus heureux maintenant." Son histoire: "Je n'aurais jamais pu me l'imaginer. J'ai quitté l'Albanie quand j'avais 2 ans et suis arrivé en Italie. J'ai fais toute ma scolarité ici, ainsi que mon apprentissage du football. Je n'aurais jamais pu imaginer que tout cela m'arrive." Un message pour les tifosi ? "Je suis impatient de débuter ! J'aimerai juste que les fans nous donne tout le soutien qu'ils pourront." Bienvenue jeune loup ! ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  2. Le président Steven Zhang a salué le retour de Romelu Lukaku sur les réseaux sociaux, comme on peut le voir dans une vidéo publiée sur les pages officielles du club : "Bonjour tout le monde, nous sommes sur la terrasse du QG de l'Inter et regardez qui est de retour ?" dit-il, en agrandissant l'image pour encadrer également "Big Rom". "Le grand patron est de retour", dit Zhang. "Comme un déjà-vu. On dirait vraiment que c'était hier. On marquera beaucoup de buts à San Siro, tu promets ? Merci d'être revenu". "Je suis de retour et je suis très heureux", répond Lukaku. "Merci pour la confiance. Vous vous rappelez il y a trois ans ici ? Incroyable. Marquer à San Siro ? C'est pour ça que je suis là". Un peu plus tard, sur les mêmes profils, une photo du joueur et du président est également apparue. Welcome back", le message dédié à "Big Rom". ©Internazionale.fr, via FCinternews.it- Traduction Oxyred
  3. L'Inter annonce officiellement la signature pour un prêt d'une saison de Romelu Lukaku en provenance de Chelsea, qu'il avait rejoint l'été dernier pour la modique somme de 115M€. Nous y sommes, Chelsea communique sur son site officiel la cession de l'ancien de Manchester United aux Nerazzurri pour la saison a venir. Rien d'officiel n'as été confirmé concernant le coût du prêt mais il a été largement rapporté dans la presse que les Nerazzurri devraient payer un minimum de 8M€, qui pourrait devenir 12 en cas de succès en Serie A. Aucune mention du salaire que touchera le joueur non plus, mais la presse Italienne pense savoir que le chiffre final se situerait autour de 8M€ jusqu'en Juin 2023. L'ancien d'Everton et West Brom retourne ainsi à l'Inter après seulement une saison dans son club de cœur Londonien miskine . GUESS WHO'S BACK ? BACK AGAIN... ©Internazionale.fr, via SempreInter - Traduction Trent_FCI
  4. À un peu moins de deux mois de la reprise de la Serie A, celle-ci s’annonce, selon les Bookmakers, être un duel entre les deux flèches dorées du Championnat : L’Inter et la Juventus L’Inter "Les Nerazzurri de Simone Inzaghi veulent reprendre immédiatement le Scudetto que les cousins du Milan leur ont arraché au cours de la dernière saison et pour y parvenir, ils ont rapatrié le Bélier du Tricolore 2021 : Romelu Lukaku. En attente de savoir si d’autres cadeaux arriverons, selon la Sisal, la bande à Samir Handanovic est donnée à 2,75." La Juve "Les Nerazzurri sont en très bonne compagnie vu la présence de la Juve, à sec de Scudetto depuis deux saisons, et qui présente la même cotation que son rival historique. La Formation de Massimiliano Allegri veut retrouver les tout premier rôles dans le Championnat d'Italie et le but annoncé est celui de rapatrier le 37ème Scudetto à Turin." Le Milan "Le Champion en titre part légèrement en retrait, lui dont la tâche principal sera de chercher à conserver son titre. Les Rossoneri ne sont d’ailleurs plus parvenu à conserver celui-ci deux années de suite, depuis 29 années consécutives et Stefano Pioli aura la lourde tâche de briser ce tabou. Preuve en est la cotation de 3,75." Le Napoli 3Nonobstant le départ du Capitaine Lorenzo Insigne, le Napoli, après s’être battu avec les deux écuries milanaises durant quasiment tout le tournoi, veut élever le niveau et ramener le Scudetto dans les remparts du Maradona. Luciano Spalletti est convaincu de pouvoir jouer à armes égales avec les très grands du championnat. Toutefois pour les Bookmakers, celui qui mise sur le Napoli remportera 9 fois sa mise." L’Outsider Romain "Parmi les autres protagonistes de la Serie A, on retrouve la Roma de José Mourinho qui, après avoir offert la Conference League au Club de la Capitale, cherchera à élever le niveau en cherchant à remporter le 4ème Scudetto de son Histoire, y parvenir permettra au parieur de remporter 16 fois sa mise." LOL "La situation devient extrême, en revanche, pour l’Atalanta (donné à 25) et la Lazio de Maurizio Sarri (donné à 33) Jugez-vous l’analyse des Bookmakers pertinente ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: Dans le cadre des négociations entre l'Inter et Chelsea pour préparer le retour fracassant de Romelu Lukaku, il y a plus qu'un simple prêt sec de 8 millions plus des bonus: l'idée est de renouveler le prêt également pour la saison 2023-2024 "Rien ne peut être mis sur papier car les nouvelles règles de la Fifa interdisent les prêts de deux ans entre deux clubs mais il y a déjà une sorte de Gentlemen's agreement, selon lequel Lukaku à Milan restera très probablement deux ans, pas seulement un. Il faut toujours garder une marge de doute, un petit pourcentage, dans des cas comme celui-ci. Parce que nous sommes dans le monde du football et qu'une année vaut autant qu'une ère géologique." "Mais il est bon de s'en tenir aux affaires courantes : Lukaku ne raisonne pas comme s'il ne resterait à l'Inter que pour la saison prochaine. Il a en tête un projet d'au moins deux ans, voire un projet définitif. L'Inter était un choix sincère. Il a déjà fait l'erreur de partir une fois, il est impensable qu'il ne fasse pas l'impossible dans un an pour rester. Rien ne s'oppose donc à ce que le prêt de Lukaku soit renouvelé à la fin de cette saison. C'est pourquoi, lors des réunions, le sujet a été librement abordé. " "Rien n'a été écrit, bien sûr. Aucun des deux clubs ne souhaite mettre sur papier un droit de rachat : à l'heure actuelle, cela ne conviendrait à personne. Mais si le mot a une valeur, alors il est juste de parier sur Lukaku-2024". La Carotte du Siècle pour Chelsea selon vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. L'attaquant du Young Zurich FC et de l'Italie Wilfried Gnonto se confie sur sa décision de quitter l'Inter pour rejoindre Zurich en 2020. Dans une interview avec Rai Sport, le joueur de 18 ans explique que même si il se sentait heureux avec les Nerazzurri, rejoindre un club différent était une étape nécessaire pour le développement de sa carrière. Gnonto a grandi dans les équipes de jeunes de l'Inter, mais a décidé de partir pour trouver une place dans l'équipe sénior de Zurich. Un choix qu'il ne regrette pas. "A mon age, il faut jouer. Je me sentais chez moi à l'Inter, je connaissais tout le monde. Mais à un moment vous devez prendre des risques et prendre des décisions difficiles. Heureusement, mes parents et mon agent m'ont aidé en rendant les choses plus faciles." Gnonto fait les gros titres après ses débuts pour l'équipe A d'Italie hier soir, où il est sorti du banc pour offrir une passe décisive à Lorenzo Pellegrini dans le match nul 1-1 qui opposait les Azzurri à l'Allemagne en Nations League. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  7. Paulo Dybala aurait rejeté une autre offre pour la saison prochaine, cette fois d'Arsenal, alors qu'il se serait déjà promis à l'Inter. Selon l'édition du jour de la Gazzetta dello Sport, les Gunners seraient le dernier club à avoir tenté une approche pour Paulo Dybala mais se seraient vu éconduis par l'Argentin qui préfèrerait attendre l'Inter, avec qui il aurait déjà un accord verbal. Dybala ne manque pas de courtisant cet été, le joueur de 28 ans aurait déjà refuser des offres de Seville, Dortmund et Newcastle. Le joueur aurait lui déjà un accord total avec l'Inter et attends juste une offre officielle quand le club sera prêt à conclure le deal. Cependant, cela ne veut pas dire que des clubs n'essayent pas de tourner la tête de la Joya mais Dybala n'aurait bien d'yeux que pour les Noir et Bleu. ©Internazionale.fr, via Gazzetta dello Sport - Traduction Trent_FCI
  8. Adriano, ancien attaquant de l'Inter pense que le Derby della Madonnina est similaire à la rivalité qui oppose le Brésil et l'Argentine, selon un rapport des médias italiens. Durant un épisode de Careers (en collaboration avec Inter TV et DAZN), le Brésilien s'est vu interrogé sur ses confrontations passées avec le Milan AC alors qu'il évoluait sous le maillot de l'Inter. "Comment pourrait-je le décrire ?... C'est comme Argentine contre Brésil. C'est une énorme responsabilité, il y a tout dans ce match. Tant d'émotions d'un seul coup." "J'ai même envie de pleurer rien que d'y penser, c'est une grande émotion. Quand je suis retourné au stade pour le Derby, tout un film m'est revenu en tête. C'était étrange mais très émotionnel." Adriano a lui-même trouvé le chemin des filets contre les Rossoneri durant sa carrière Interiste et il nous dit qu'il lui est impossible de décrire ce que ça fait de le faire au Meazza: "C'est impossible a expliqué. C'est difficile de dire comment l'on vit ce match, tout ceux qui ont jouer le Derby savent, avant le match nous sommes tous concentrés et excités à l'idée de bien faire. Quand vous dites Derby c'est magnifique, mais aussi une immense responsabilité." Adriano fut souvent comparé au grand Ronaldo car il sont tout les deux brésiliens, avaient une stature semblable et un jeu similaire. Ronaldo connaitra cependant une plus grande réussite dans sa carrière. Adriano pense lui que la comparaison n'a pas lieu d'être: "Non, il n'y a pas de comparaison, c'est un phénomène. Il l'a démontré au long de sa carrière. J'ai montré que j'aurais pu être comme ça mais il n'y a pas de comparaison. Nous ne pouvons pas être pareil." "Il avait l'habitude de m'emmener à la Pinetina parce-que j'ai vécu avec lui pendant un moment et je me rappelle qu'il me disait toujours que si je voulais aller loin je devais me battre et toujours anticiper l'avenir pour aider ma famille. Il était comme un grand frère pour moi." Un de ses amis les plus proche à l'Inter était Marco Materazzi. Il se confie sur leur relation. "Quand j'étais bien, c'était dur de m'arrêter. Materazzi, quand je jouais mal et que j'enchainais par un grand match, il disait toujours 'L'Empereur est de retour'." "L'important pour moi c'était que quand j'étais sur le terrain, je faisais tout pour mon équipe. Quand j'ai traversé des moments difficiles, l'Inter a toujours été là pour moi et avoir des amis qui me voyaient non seulement comme un joueur mais aussi comme un frère était très important et j'en remercie tout le monde." "Je dois remercier les fans qui ont toujours eu une grande affection pour moi. Vous m'avez donner ce surnom d'Empereur, et encore aujourd'hui j'ai du mal à réaliser que c'était pour moi. Chaque fois que je viens en Italie, je sens l'amour des gens et c'est une grande satisfaction. Ce sera toujours ma seconde maison." Merci à toi Adri. All Hail The Emperor ! ©Internazionale.fr, via FCInternews - Traduction Trent_FCI
  9. Beppe Marotta semble se fatigué des diverses contradictions ressortant du dossier Lukaku et veut conclure la signature de Paulo Dybala, selon les médias italiens. Comme rapporter par Tuttosport aujourd'hui, l'Inter est bien plus intéressée par la finalisation du deal les amenant vers Paulo Dybala, qu'elle ne l'est par l'idée de rentrer dans des négociations avec Chelsea pour Romelu Lukaku. Ce serait un transfert vraiment compliqué à conclure et le club tente de se distancer des demandes répétées de l'attaquant Belge au sujet d'un retour en Noir et Bleu. Certains rapports prétendent que le club serait prêt a abandonner la course vers Paulo Dybala pour obtenir le retour de Romelu Lukaku mais ça ne semble pas être le cas à l'heure où nous parlons. Marotta sait pertinemment qu'un autre attaquant, en plus d'Alexis Sanchez, devra être vendu si le club voulait faire signer Lukaku cet été. Comme dirait le sage : mouette and sea... ©Internazionale.fr, via Tuttosport - Traduction Trent_FCI feat. QG1989
  10. L'avocat de Romelu Lukaku déclare qu'il n'y a actuellement que des spéculation autour du futur de son client, selon un rapport des médias italiens. Interviewé par Sportitalia dernièrement, Sebastian Ledure s'est vu demander quelle était la situation autour de Romelu Lukaku et son transfert à l'Inter en prêt proposé pour cet été. Il est connu que l'attaquant Belge n'est pas heureux à Chelsea avec le coach Allemand Thomas Tuchel et qu'il est désespéré de retourner dans son club de cœur (Ndlr: qui maintenant est donc l'Inter hein, pour ceux qui auraient du mal à suivre) après l'avoir quitté par la petite porte l'été dernier pour un transfert record de 115 Millions d'euros. Compte tenus de la somme et du fait que ça ne fasse qu'un an, il faudrait une opération hors normes pour que l'Inter le récupère. Pour cette raison, Sebastien Ledure nous dit: "Ce qui émerge dans la presse en ce moment ne sont que pure spéculations. Il n'y a rien a commenté pour le moment." Voilà voilà... ©Internazionale.fr, via FCInter1908 - Traduction Trent_FCI
  11. En marge de l'inauguration du projet de la Serie A "Calcio is Back", l'Inter a profité du voyage pour rendre visite à trois Inter Clubs aux USA. La dernière excursion de l'Inter aux USA était faite d'évènements, rencontres et visites des Inter Clubs locaux. L'évènement d'inauguration du projet "Calcio is Back" de la Serie A avait lieu au Metropolitan Museum of Art de New York où les clubs de Serie A ont pu côtoyer des célébrités du monde du sport et de la culture, tandis que le clan Inter a profité de l'opportunité pour jeter un œil aux Inter Clubs de la région. Une délégation comptant Alessandro Antonello (CEO), Luca Danovaro et Barbara Biggi a visité l'Inter Club Facchetti New Jersey (actif depuis 2007), l'historique New York Moratti USA Club fondé en 1995, et le récemment établis du coté de Manhattan. On trouve également des Inter Clubs du coté de l'Ohio, Miami, Las Vegas et Washington DC. Dans la lignée du processus d'internationalisation actuel du club, la croissance des Inter Clubs à l'étranger est exponentielle ces dernières années, avec 154 clubs répartis entre 69 pays sur 5 continents. La fan base internationale du club, en constante progression, compte environ 22 000 membres pour une augmentation de 11% sur cette année seulement en dehors des frontières italienne. Les chiffres prouvent la passion des membres Inter Club à travers le monde et à quel point ils se sentent connectés au club, ses valeurs et la notion d'appartenance à un projet commun malgré la distance physique entre eux. Tout le travail de développement a été consolidé par une série d'initiatives au cours de l'année, incluant évènements promotionnels, meet & greets et des activités exclusives les jours de match. ©Internazionale.fr, via Inter.it - Traduction Trent_FCI
  12. Le maire de Sesto San Giovanni, Roberto Di Stefano, estime que sa région serait bien équipée pour accueillir le nouveau stade de l'Inter et de l'AC Milan et que la construction pourrait commencer dans les dix-huit mois. S'adressant au journal milanais Gazzetta dello Sport, Di Stefano a souligné qu'il y aurait peu d'obstacles et que la construction serait achevée en temps voulu si les clubs choisissaient Sesto. Sesto a toujours semblé être l'un des plans de secours les plus probables pour les Nerazzurri et les Rossoneri dans leur recherche d'un site où construire un nouveau stade pour remplacer le San Siro. Jusqu'à présent, les clubs n'ont pas été poussés à abandonner les plans de construction dans la ville de Milan, mais les retards bureaucratiques ont déjà forcé les clubs à allonger leurs délais et pourraient le faire davantage. M. Di Stefano pense que si les clubs finissent par se lasser, il n'y aura aucun problème s'ils changent leurs plans pour construire à Sesto. "Juste au cas où, nous serions prêts tout de suite ici", a-t-il déclaré. "La zone est une propriété privée et son propriétaire serait d'accord pour une vente, poursuit-il, l'administration municipale est d'accord. En d'autres termes, seul le feu vert des clubs serait nécessaire." Il a fait valoir que les clubs devraient envisager Sesto "parce qu'il n'y a pas de problèmes critiques. Parce que les coûts seraient moins élevés. Parce que la première pierre pourrait être posée en dix-huit mois, alors qu'à San Siro, je ne sais pas." Di Stefano a précisé que "ce sont des zones qui ont déjà été démolies et presque entièrement récupérées. De plus, comme il s'agit d'une zone privée, il n'y aurait pas besoin de débat public." "Je ne négligerais pas le calendrier", a-t-il poursuivi, "lorsqu'un soutien financier est en jeu, c'est un aspect indispensable de la rémunération du capital." "Autour du stade, il y aurait 24 hectares de parc tels que définis dans le plan d'urbanisme", a-t-il poursuivi. En ce qui concerne la superficie de la zone, il a noté qu'ils pourraient mettre à disposition "environ 130 mille mètres carrés. C'est un dixième de la zone que nous réaménageons." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  13. L'Inter a clôturé sa saison avec une victoire 3-0 sur la Sampdoria, à Giuseppe Meazza. Ce fut le 52ème match de l'équipe cette saison (38 en Série A, 8 en Ligue des champions, 5 en Coupe d'Italie et un en Super Coupe d'Italie) durant lesquels les Nerazzurri ont remporté la Coupe d'Italie et la Super Coupe, sécurisé une seconde place en championnat et accroché les 8ème de finale de la C1. En Série A, l'Inter a récolté 84 points grâce à 25 victoires, 9 nuls et 4 défaites. Au total, les hommes d'Inzaghi ont la meilleure attaque du championnat, avec 84 buts inscrits, et 32 encaissés. Les Nerazzurri ont trouvé le chemin des filets lors de 35 des 38 rencontres de Série A, plus que quiconque. Il y a également eu 15 cleans sheets en cours de route. Le Troisième doublé de Correa Joaquín Correa a joué un rôle clé contre la Sampdoria avec un doublé lors du second acte. L'Argentin compte 6 buts en championnat au bout du compte, tous marqué grâce à des doublés, contre le Hellas Vérone et l'Udinese. Ses 2 buts sont venus avec seulement 1 minute et 59 secondes d'intervalle. Correa a marqué plus d'1 but lors des 5 derniers matchs de Série A au cours desquels il en a inscrit 1. Les passes décisives de Barella et de Çalhanoğlu Les deux milieux de terrain de l'Inter ont apporté leur contribution lors de ce dernier match de la saison. Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu ont distribué une passe décisive chacun à Meazza, à Ivan Perišić pour l'Italien et à Joaquín Correa pour le Turc. Ils ont fini la saison avec 12 passes décisives chacun, ce qui est plus que n'importe quel autre joueur de l'Inter depuis qu'Opta analyse ces données (2004/05). Et alors que Çalhanoğlu a souvent distribué depuis le poteau de corner, les 12 passes décisives de Barella sont toutes venues du jeu. De tous les joueurs dans les 5 grands championnats européens, seul Christopher Nkunku égale l'Italien dans cette catégorie. Perišić marque encore Perišić a ouvert le score contre la Sampdoria pour terminer une magnifique saison. Le Croate a marqué 10 buts en 49 apparitions, dont 8 en championnat, aidant l'ailier à devenir le joueur avec le plus de buts en Série A pour l'Inter, actuellement présent dans l'effectif. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  14. Grâce à sa victoire 4-2 sur la Juventus au Stadio Olimpico de Rome, l'Inter a remporté la Coppa Italia pour la huitième fois de son histoire. Les Nerazzurri ont atteint la finale de la compétition à 14 reprises et ce triomphe porte à 42 le nombre de trophées remportés par le club depuis sa fondation en 1908. Seules la Juventus (14) et la Roma (9) ont remporté la Coppa Italia plus souvent que l'Inter, la Lazio (7) occupant la quatrième place du classement. Après avoir perdu contre la Juventus en finale de la Coppa Italia en 1959 et 1965, l'Inter a maintenant battu les Bianconeri dans deux finales consécutives, après la Super Coupe d'Italie en janvier à San Siro, avec une prolongation nécessaire pour déterminer le vainqueur. Le dernier triomphe de l'Inter en Coupe d'Italie remonte à 2011, lorsque l'équipe de Leonardo avait battu Palermo 3-1 grâce à deux buts de Samuel Eto'o et un autre de Diego Milito. Un certain Andrea Ranocchia était dans le onze de départ ce jour-là, tandis que le défenseur était également dans le groupe à l'Olimpico où il a célébré son deuxième succès en Coppa Italia, 11 ans après son premier. Les finales de l'Inter en Coppa Italia 1939 | Ambrosiana Inter 2-1 Novara 1959 | Inter 1-4 Juventus 1965 | Juventus 1-0 Inter 1977 | Milan 2-0 Inter 1978 | Inter 2-1 Naples 1982 | Inter 2-1 Torino, en aller-retour 2000 | Lazio 2-1 Inter, en aller-retour 2005 | Roma 0-3 Inter, en deux manches 2006 | Roma 2-4 Inter, en deux manches 2007 | Roma 7-4 Inter, en deux manches 2008 | Roma 2-1 Inter 2010 | Inter 1-0 Roma 2011 | Inter 3-1 Palerme 2022 | Juventus 2-4 Inter Palmarès de l'Inter 19 Scudetti 8 Coupes d’Italie 3 Ligues des Champions 2 Coupes Intercontinentales 1 Coupe du Monde des Clubs 3 Coupes de l'UEFA 6 Super Coupes d'Italie Statistiques de la finale à Rome L'Inter est la première équipe à avoir marqué deux fois en prolongation lors d'une finale de Coppa Italia depuis Vicenza, qui avait réussi à le faire contre Napoli en 1997. L'Inter est le premier club à avoir transformé deux penaltys dans une finale de Coppa Italia (hors séances de tirs au but) depuis la Sampdoria contre Ancona en 1994. Les Nerazzurri ont joué les prolongations dans une finale de Coppa Italia pour la première fois dans l'histoire du club, tandis que les Bianconeri ont connu leur quatrième prolongation au cours de leurs sept dernières finales de coupe. L'Inter est devenu la troisième équipe à battre la Juventus trois fois en une seule saison, toutes compétitions confondues, après la Fiorentina en 1940/41 et la Lazio en 1942/43. Ivan Perisic est le quatrième joueur de l'Inter à avoir inscrit un doublé en finale de la Coppa Italia, après Adriano (2005 contre la Roma), Hernan Crespo (2007 contre la Roma) et Samuel Eto'o (2011 contre Palermo). Le but de Nicolo Barella six minutes après le début du match est le but le plus rapide dans une finale de Coppa Italia depuis le but de Stefan Radu pour la Lazio contre la Juventus le 20 mai 2015 à la 4ème minute. Barella est le premier Italien à marquer pour l'Inter dans une finale de Coppa Italia depuis Alessandro Altobelli qui avait marqué lors du match retour de la finale 1981/82 contre le Torino. Barella a inscrit le deuxième but de l'Inter dans les six premières minutes d'une finale de Coppa Italia, imitant ainsi les exploits d'Esteban Cambiasso contre la Roma, 16 ans plus tôt, le 11 mai 2006. La frappe de Barella était le premier but en dehors de la surface dans une finale de Coppa Italia depuis Douglas Costa et son but contre l'AC Milan en 2018. Hakan Calhanoglu est le premier joueur à transformer un penalty dans une finale de Coppa Italia depuis Edinson Cavani contre la Juventus en 2012. ®Internazionale.fr via inter.it - Traduction Oxyred
  15. L'ailier de l'Inter, Ivan Perisic, est heureux d'avoir aidé son équipe à triompher 4-2 en finale de la Coppa Italia contre la Juventus, grâce à deux buts décisifs en prolongation. S'adressant au diffuseur italien SportMediaset après le match, le joueur de 33 ans a exprimé sa fierté du résultat, et a également parlé de la situation de son contrat. Comme lors de la Supercoppa Italiana en janvier, l'Inter a eu besoin de la prolongation pour venir à bout des Bianconeri ce soir. Mais contrairement à ce qui s'était passé alors, ils n'ont pas eu besoin d'aller jusqu'au bout, puisque Perisic a marqué deux fois dans la première moitié de la prolongation pour sceller le sort du match, une fois sur le point de penalty et une fois sur un tir à distance. "J'ai toujours cru que nous pouvions gagner, même lorsque nous étions menés 2-1", a-t-il déclaré. "Je savais que nous pouvions gagner." "Nous avons essayé de relever la tête et nous avons perdu le fil pendant dix ou quinze minutes, mais je pense qu'au final la victoire est méritée", a-t-il ajouté. Le Croate a ajouté que "lorsque l'équipe est forte, il est plus facile d'être un leader, lorsque vous gagnez, vous n'êtes pas fatigué." Il a également souligné l'importance des rencontres de championnat restantes, déclarant que "Il reste encore deux finales à disputer, nous devons tout donner et ensuite attendre et voir car tout est possible dans le football. Nous y croyons encore." Interrogé sur le fait de savoir s'il envisage de prolonger son contrat, Perisic a déclaré : "Pour le moment, je ne peux pas en parler." À propos du fait que Beppe Marotta a déjà reconnu qu'un accord pourrait être proche, il a déclaré : "On n'attend pas le dernier moment avec les joueurs de haut niveau. C'est certainement aussi vrai". ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  16. Le défenseur de l'Inter Stefan de Vrij a déclaré que les Nerazzurri ont cru jusqu'au bout contre la Juventus mercredi soir, selon un rapport des médias italiens hier soir. S'exprimant lors d'une interview après le match aux micros de Sky Sport, via FCInternews, Stefan de Vrij a déclaré que malgré le fait qu'il savait que ce serait un test vraiment difficile pour l'équipe, l'Inter a continué à croire qu'ils allaient gagner jusqu'à la fin de la Coppa Italia. "Nous y avons cru jusqu'à la fin. Nous savions que ce serait difficile". Le défenseur néerlandais a également ajouté que l'équipe a passé beaucoup de temps à faire la fête sur le terrain après le coup de sifflet du temps plein. "Nous sommes très satisfaits. Nous avons passé beaucoup de temps sur le terrain à faire la fête." L'Inter a mené 1-0 très tôt dans la finale au Stadio Olimpico de Rome grâce à un but de Nicolo Barella. Des buts d'Alex Sandro et de Dusan Vlahovic au début de la seconde période ont permis à l'Inter de s'incliner 2-1. Un penalty d'Hakan Calhanoglu a permis à l'Inter de jouer la prolongation et Ivan Perisic a inscrit un doublé pour remporter le trophée. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  17. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, estime que son équipe a mérité sa victoire 4-2 contre la Juventus en Coppa Italia hier soir. S'adressant à InterTV après le match, le capitaine a parlé des émotions débordantes lorsque Ivan Perisic a scellé la victoire en marquant son deuxième but en prolongation pour porter le score à 4-2. La soirée n'a pas été simple pour les Nerazzurri, qui ont mené, puis mené au score, avant d'égaliser à la fin du temps réglementaire pour forcer la prolongation contre les Bianconeri. Cependant, à la fin de la soirée, l'équipe a remporté la Coppa Italia pour la première fois en onze ans, ce qui était la première fois pour tous les joueurs de l'équipe à l'exception d'Andrea Ranocchia. Handanovic est avec les Nerazzurri depuis une décennie, et après avoir remporté le Scudetto la saison dernière, il a maintenant ajouté la Coppa Italia à la liste des trophées qu'il a gagnés avec le club pour couronner une période fructueuse sous le maillot de l'Inter. "C'était un très beau match", a-t-il déclaré. "Nous sommes très heureux, nous avons gagné de façon méritée. Nous avons fait un grand match, nous avons baissé en deuxième mi-temps, nous avons encaissé deux buts, mais sinon nous avons contrôlé le match." Et à propos du sentiment de voir Perisic marquer le but qui a rendu le match 4-2, il a déclaré : "Nous jouons ensemble depuis des années, nous savons à qui faire confiance quand les choses ne se passent pas comme on le souhaite." "J'ai ressenti des émotions très fortes pour lui et pour toute l'équipe", a-t-il ajouté. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  18. Le défenseur de l'Inter Matteo Darmian a souligné le fait que les Nerazzurri voulaient absolument remporter la Coppa Italia cette saison, selon un rapport des médias audiovisuels italiens hier soir. S'exprimant aux micros de Sport Mediaset après la victoire 4-2 contre la Juventus, le défenseur italien a expliqué que les joueurs voulaient vraiment un autre trophée cette saison et que la Coppa Italia représentait la meilleure occasion de le livrer aux fans. "C'était un trophée important pour nous, les fans et le club. Nous voulions un autre trophée cette saison et dès la première minute, nous avons essayé de mettre la Juve en difficulté. Nous avons pris l'avantage, mais en deux minutes, ils ont renversé le match. Mais nous n'avons pas perdu notre concentration et nous l'avons à nouveau renversé." On a fait remarquer à Matteo Darmian que l'Inter a été victime d'un retournement de situation en seconde période, mais ils ne se sont pas laissés affecter et ont monté leur propre retournement de situation. "Chaque match est unique. Ce soir, il était important de gagner et nous avons réussi, maintenant nous célébrons et ensuite nous replongeons dans le championnat." L'Inter est à deux points de l'AC Milan au classement de la Serie A avant les deux derniers matchs de la saison. Les Nerazzurri savent qu'ils ont besoin que les Rossoneri fassent un faux pas s'ils veulent avoir une chance de remporter un deuxième Scudetto consécutif. "On ne sait jamais, dans le football rien n'est acquis. Nous savons que nous devons gagner les deux et que le Milan doit faire une erreur". ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  19. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, s'attend à ce que la finale de la Coppa Italia de ce soir contre la Juventus soit équilibrée, avec une dynamique particulière en raison de l'adversaire. S'adressant au diffuseur italien SportMediaset avant le match, Handanovic a souligné que les Nerazzurri et les Bianconeri jouent toujours un match spécial, et qu'il n'y a pas de véritable moyen de prédire comment il se déroulera. Sur le plan formel, les Nerazzurri ont connu une saison plus réussie que la Juventus, tandis qu'en trois confrontations avec les Bianconeri jusqu'à présent, ils ont gagné deux fois et fait un match nul. Cependant, dans tous les matches joués entre les deux équipes depuis le début de la saison, les Bianconeri se sont montrés à la hauteur de l'Inter, malgré les résultats, et leur expérience des finales pourrait se révéler. Handanovic prévoit que le match sera très disputé et de grande qualité, déclarant que "Cette année, nous avons joué trois matchs contre eux, ils étaient tous équilibrés." "C'étaient tous de vrais matchs Inter-Juve", a-t-il ajouté. "Nous devons être concentrés, attentifs et montrer ce que nous avons préparé sur le terrain". À propos du match de ce soir, il a déclaré que "la finale de la Coppa Italia est très importante, comme l'était la Supercoppa. C'est pour un titre et ça devient un match très important pour l'Inter." Sur la façon dont le match pourrait changer la façon dont la saison des Nerazzurri est évaluée, Handanovic a répondu : "Je ne sais pas, vous les journalistes faites ces calculs." "Pour nous, les joueurs, gagner ou perdre change toujours les choses", a-t-il ajouté. "Même si cela avait été un match de championnat, ce serait différent, car contre la Juve, ce n'est jamais le même genre de match que les autres." "Quand il s'agit de trophées, c'est toujours important, pas seulement pour moi mais pour tous les joueurs de l'équipe", a-t-il ajouté. "Quand vous arrivez à une finale, vous savez qu'il ne reste qu'un seul match". "Je ne dis pas que c'est facile, mais un chemin a été tracé pour arriver à ce stade", a-t-il ajouté. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  20. Le légendaire ancien milieu de terrain de l'Inter, Nicola Berti, estime que l'entraîneur Simone Inzaghi a dépassé les attentes pour sa première saison à la tête des Nerazzurri. Dans un entretien accordé au journal milanais Corriere della Sera, Berti a estimé que l'entraîneur a réalisé des performances supérieures aux attentes en ce début de saison. Il a également suggéré que l'AC Milan, bien que favori pour le titre, pourrait faire un faux pas lors de son déplacement à Vérone. Inzaghi est arrivé avec la difficile tâche de remplacer le vainqueur du Scudetto, Antonio Conte, et ce alors que l'équipe respectait des restrictions budgétaires strictes. La campagne n'a pas été sans heurts, avec une défaite en Serie A contre Bologna la semaine dernière, mais dans l'ensemble, elle a été très encourageante et l'équipe est en course pour les trophées à la fin de la saison. Inzaghi a sans doute déjà fait ce que le club lui avait demandé en s'assurant une place parmi les quatre premiers en Serie A et en atteignant les huitièmes de finale de la Ligue des champions, et Berti estime que ce qu'il a fait est suffisant. Berti a affirmé que "Inzaghi a réalisé des performances au-delà des attentes, il n'a plus Lukaku et Hakimi, mais il a tiré le meilleur de toute l'équipe." Au sujet de Nicolo Barella, il a déclaré que "Lui et Marcelo Brozovic seraient sur le podium des milieux de terrain de toute l'Europe." En ce qui concerne la course au titre, Berti a prédit : "Disons que l’AC Milan est favori, mais dimanche, ils rendent visite à une redoutable Hellas Verona. Ils peuvent se permettre de faire un match nul, mais ensuite ils ont aussi l'Atalanta à venir. Ce sera un vrai combat." ®Internazionale.fr via sempreinter - Traduction Oxyred
  21. Le milieu de terrain de l'Inter, Hakan Calhanoglu, estime que l’Inter est sa maison et veut y rester pour un certain temps et établir un héritage au club. Lors d'un entretien avec le diffuseur italien DAZN, le joueur de 28 ans a parlé de son bonheur de jouer pour les Nerazzurri et a également admis que la défaite la plus difficile de la saison était le derby contre son ancien club, l'AC Milan. Bien qu'il ne soit arrivé à l'Inter que l'été dernier, Calhanoglu a déjà fait une forte impression sur les Nerazzurri, en s'assurant une place de titulaire et en apportant des buts et des passes décisives en plus de son jeu complet. Le Turc n'est au club que depuis une saison, mais il veut continuer à construire sa carrière sous le maillot des Nerazzurri. Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il souhaitait pour son avenir, il a répondu : "Je suis toujours tranquille, je suis heureux ici. Je veux rester à l'Inter le plus longtemps possible parce que je suis chez moi ici". Sur ce qui l'a convaincu de rejoindre l'Inter, Calhanoglu a déclaré que " Je me souviens des mots de l'entraîneur, j'étais avec l'équipe nationale et j'ai parlé avec lui deux ou trois fois, j'ai immédiatement eu un bon rapport avec lui, nous avons parlé quelques fois mais nous avons été immédiatement heureux à mon arrivée à l'Inter. " Sur la transition stylistique de son passage de Milan à l'Inter, il a déclaré : "J'ai joué dans de nombreux rôles, même comme ailier ou comme milieu offensif là-bas, maintenant je joue comme mezzala." "J'essaie de faire de mon mieux", a-t-il ajouté, "Je suis un joueur intelligent et je ne pense pas qu'il soit difficile de jouer dans ce rôle, mais j'écoute simplement l'entraîneur et je comprends ce qu'il veut. J'ai immédiatement trouvé une place pour moi dans l'équipe." "Je n'aime pas parler de moi, a-t-il ajouté, mais si vous me demandez, je dirai que j'ai donné le meilleur de moi-même pour l'Inter et mes coéquipiers." "J'essaie de donner le meilleur de moi-même pour les gars car nous voulons rester au sommet et ensuite le succès arrive", a-t-il ajouté. "Je suis heureux mais je peux encore m'améliorer". Concernant la gestion de la pression lors des pénaltys importants, Calhanoglu a déclaré : "Il n'y a pas de secret, j'ai déjà pris beaucoup de pénaltys avant de venir en Italie, même en Allemagne." "Je suis habitué à cela", a-t-il ajouté. "J'ai confiance en moi, et un penalty contre des équipes fortes comme la Juve ou le Napoli vaut beaucoup. Il ne faut pas trop réfléchir sur le moment, il faut juste croire que l'on peut le faire." Au sujet des blagues avec Denzel Dumfries à l'entraînement, il a déclaré : "Nous faisons ces blagues de temps en temps. Denzel et moi sommes très proches à l'entraînement et nous essayons de passer le temps de cette façon." Il a désigné la défaite contre l'AC Milan comme la plus douloureuse de la saison pour lui, tandis qu'il a nommé le San Siro comme son stade préféré dans lequel il a joué et Virgil van Dijk de Liverpool comme le défenseur le plus difficile qu'il ait affronté." ®Internazionale.fr via sempreinter - Traduction Oxyred
  22. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : "Malheur à celui qui ne remportera pas le Scudetto. L’Italie est d'ailleurs le seul pays a déjà proposer ses quatre qualifiés à la Ligue des Champions : L’Inter, le Milan, le Napoli et la Juve, mais le tirage au sort du 25 août 2022 à Istanbul fera l’objet d’une attention toute particulière." "Celui qui remportera le Scudetto, entre l’Inter et le Milan sera repris en tête de série. La Juventus sera dans le second chapeau, en étant très probablement accompagné par Chelsea, Barcelone, Séville et l’Atletico qui devraient suivre le Champion de la Liga d’Ancelotti. La dernière place en Angleterre devrait s’adjuger entre Manchester United, Tottenham ou Arsenal. Toutefois même le dernier club anglo-saxon sera tête de série, preuve en est la superpuissance de la Premier League." "Le Napoli sera reversé dans le troisième chapeau avec une chance minimal d’améliorer sa position. Pour le second du championnat, s’il s’agit des Nerazzurri, ceux-ci seraient propulsé dans le troisième chapeau avec l’espoir d’être reversé dans le second. Pour le Milan en revanche, il s’agirait du troisième ou quatrième chapeau.....Un scénario malheureux étant donné la façon dont cette Ligue des Champions s'est déjà déroulée." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Nous ne sommes pas prêt : Après Andrea Agnelli qui déclare son « amour » pour l’Inter, place à Leonardo Bonucci! Interviewé lors de la retransmission de "Supertele", émission diffusé sur DAZN, le champion d’Europe s’est livré sur la Course au Scudetto "Il y a de l’amertume car nous avons perdu quelques points en cours de route et que, si nous avions joué certains match différemment, nous aurions pu récolter 2-3 points supplémentaire qui nous auraient permis de nous battre jusqu’à la dernière journée. Mon espérance est que l’on pourra faire mieux aussi bien en Championnat qu’en Ligue des Champions." Le Scudetto ? "Si je regarde le calendrier, je dirais que l’Inter va l’emporter, elle a des rencontres bien plus abordables, mais ce championnat est caractérisé par de grandes surprises. C’est une course au Scudetto très belle, dommage de ne pas y participer, mais elle fait la joie des spectateurs." Que se cache-t’il derrière de tels comportements…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Milan - Simone Inzaghi a répondu aux questions des médias samedi après-midi avant le déplacement de l'Inter à l'Udinese dimanche. Voici ce qu'il avait à dire... Deux jours seulement se sont écoulés depuis votre déplacement à Bologna et demain vous jouez à Udine. Comment vous êtes-vous préparés pour ce match ? "Nous nous sommes préparés en deux jours et demi mais c'est le délai normal quand on est un grand club. Nous jouons pratiquement sans interruption depuis le début de la saison donc ce n'est rien d'extraordinaire." Comment va Samir Handanovic ? Pourra-t-il jouer demain ? "Handanovic a un problème assez sérieux qui l'a empêché de jouer contre Bologna. Ce matin, il s'est entraîné séparément de l'équipe et il y a un espoir qu'il puisse être là pour demain. Nous verrons comment il est quand nous ferons l'activation musculaire demain matin (samedi matin, NDLR). S'il ne vient pas, nous avons Radu et Cordaz si nous en avons besoin." L'autre jour, Giuseppe Marotta a déclaré : "Nous sommes en colère mais nous n'avons perdu qu'une seule bataille." Sentez-vous l'envie au sein de l'équipe de continuer à se battre jusqu'au bout ? "Évidemment, l'ambiance dans le camp n'était pas bonne après le match mais les joueurs ont montré le bon esprit depuis. Je sais qu'ils veulent continuer à y croire jusqu'au bout. Chaque match est difficile cette saison. Il nous en reste quatre plus la finale de la Coppa Italia à jouer et nous les aborderons un match après l'autre. Nous verrons où nous en sommes à la fin et j'espère que nous pourrons donner plus de joie à nos fans après la Supercoupe." Puisqu'il n'y a pas de matchs faciles, pensez-vous que l'AC Milan pourrait perdre des points et que l'Inter a ce qu'il faut pour gagner ses quatre derniers matchs et remporter le titre ? "En ce moment, je ne pense à rien d'autre qu'à l'Udinese, une équipe qui est en grande forme - ils ont pris plus de points que n'importe qui à part nous en avril. Ils ont de la qualité, des joueurs puissants, nous devrons faire beaucoup plus attention à notre jeu qu'à celui des autres." Savez-vous quand Alessandro Bastoni sera à nouveau disponible ? "Nous espérons qu'il sera de retour à temps pour la finale de la Coppa Italia. Il a eu ce problème avant le match de Bologna que nous pensions être juste une petite entorse. C'est un peu plus que cela mais les physios et les médecins travaillent pour qu'il soit prêt pour la finale contre la Juventus." Avec le recul, pensez-vous que cela aurait pu aider Radu de jouer plus de matchs cette saison ? "Radu s'est toujours bien entraîné. Il est très professionnel et est apprécié de tous. Je ne crois pas à l'alternance des gardiens de but car je pense que c'est un poste où il doit y avoir une hiérarchie claire et Handanovic s'en est toujours bien sorti. Radu a toujours semblé fiable à l'entraînement et lors du match de coupe qu'il a disputé, donc je ne pensais pas qu'il était nécessaire de lui donner plus de matchs." ©Internazionale.fr, via inter.it - Traduction Oxyred
  25. Parmi le Top 8 premiers, l’Inter est, avec le Napoli, le club qui a lâché le plus de point après avoir pris l’avantage! Ce constat fait d’autant plus mal qu’il rend nécessaire une meilleure gestion du résultat. Une situation qui risque de peser très lourd en cette fin de championnat! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...