Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'interview daprès-match'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Après sa victoire confortable contre la Louve 2-0, Simone Inzaghi s'est exprimé à Mediaset. L'Inter a enregistré une confortable victoire 2-0 contre la Roma de Jose Mourinho au Meazza en quart de finale de la Coppa Italia. Edin Dzeko a donné le premier coup de semonce avec l'ouverture du score sur une passe décisive d'Ivan Perisic tandis qu'Alexis Sanchez a inscrit le deuxième but après la pause pour réserver la place de l'Inter en demi-finale où ils affronteront le Milan ou la Lazio. "Les joueurs ont très bien joué et ce n'était pas un match facile. La Roma est une équipe de qualité avec un excellent effectif. Nous avons très bien contrôlé le match et méritons de nous qualifier pour les demi-finales. Nous sommes arrivés après un gros revers et j'ai rendu hommage aux joueurs parce que nous avons réussi à réaliser une performance de haut niveau après deux jours et demi de préparation." A propos de la blessure d'Alessandro Bastoni. "Nous espérons que ce n'est rien de grave. La façon dont cela s'est passé était malheureuse. On espère ne pas le perdre longtemps car c'est un joueur très important pour nous." Sur la façon dont l'Inter contrôle régulièrement les matchs. "Ce n'est pas facile de contrôler les matchs et nous le faisons presque tout le temps. Nous devons également tenir compte de nos adversaires et il est inévitable qu'il y ait des moments où nous devrons puiser. Il n'y a pas eu grand-chose de tel ce soir, mais l'équipe est restée compacte et concentrée tout au long du match." Mention spéciale pour Ivan Perisic. "C'est un joueur qui évolue à un très haut niveau depuis le début de l'année. Je suis content car il va bien, tout comme ses coéquipiers. L'Inter est en tête du classement, en huitièmes de finale de la Ligue des champions, a remporté la Super Coupe d'Italie et est en demi-finale de la Coppa Italia. Je ne peux que me réjouir de ce que réalise cette équipe. Il y a des adversaires coriaces à affronter et un chemin difficile nous attend, mais nous voulions cette victoire contre une équipe de la Roma avec d'excellents joueurs et un entraîneur fantastique." Traduction alex_j via le site officiel.
  2. Après cette défaite 1-2 contre le Milan, Simone Inzaghi s'est exprimé sur DAZN après le match. L'Inter a pris les devants en première mi-temps grâce à un but d'Ivan Perisic sur un corner, et s'est dirigée vers la seconde mi-temps avec un match sous contrôle. Cependant, au cours de la seconde mi-temps, les Rossoneri ont augmenté la pression et un doublé d'Olivier Giroud a suffi à leur donner une victoire et à réduire l'écart avec l'Inter à un point, même si l'Inter a un match en moins. Simone Inzaghi regrette que son équipe ait laissé filer l'avance pour perdre les trois points comme ils l'avaient fait plus tôt contre la Lazio, bien qu'il ait également estimé que le premier but des Rossoneri n'aurait pas dû être validé. "Je ne veux plus le revoir. C'était une faute, si vous pensez que c'était un contact juste, c'est bien. Mais c'est ce que c'est, nous devons être meilleurs. Même en première mi-temps, il y a eu des périodes. Mais comme je l'ai déjà dit, si on avait été à 2-0 ou 3-0, l'arbitre n'aurait pas sifflé de la même manière." "C'est comme ça que le football est. Nous pouvons dominer la plupart du temps, mais nous n'avons pas réussi à marquer le deuxième but. Leur but égalisateur nous a rendus nerveux, nous avons perdu notre sang-froid. Mais nous devons le voir comme si c'était contre la Lazio, j'ai regardé un match à sens unique pendant soixante-dix minutes. Nous avons concédé ce but malheureux, les gars sont devenus nerveux. Je pense qu'il y a probablement eu une faute manifeste sur Sanchez, c'est un regret. Je pensais que c'était un derby à sens unique contrairement au premier qui avait été très ouvert." "Nous avons perdu un peu de lucidité, il y a eu des contre-attaques d'un côté à l'autre, c'était un match composé de moments clés et nous ne les avons pas bien gérés. C'est une défaite qui fait mal. Mais les équipes fortes doivent passer à autre chose et l'analyser, pourquoi c'est arrivé, pour que cela ne se reproduise plus." "Concernant l'ambiance dans les vestiaires après le coup de sifflet final, c'est normal qu'il y ait de la déception. Nous savons tous à quel point le derby est important. On l'a perdu sans raison mais c'est le football et il faut bien faire pour analyser le match sereinement et comprendre ce qu'il nous manquait car, objectivement, jusqu'à leur premier but on n'avait pratiquement rien subi." "Mais c'est comme ça que le football est. C'est une dure leçon que nous devons être plus cliniques et tuer des matchs, car nous n'avions pas à être juste un but à la soixante-dixième minute. La première pensée est que nous aurions dû gérer cela de la même manière que nous avons eu les 65-70 premières minutes, mais nous avons perdu un peu de clarté et avons arrêté de jouer notre jeu." "Nous avons permis que cela devienne un jeu de contres, et nous n'avons pas contrôlé la possession. Nous aurions dû faire mieux pour le tuer, il faudra que je regarde, mais il semble que nous ayons cessé de contrôler la possession après soixante-dix minutes." "Je pense que Lautaro était très bon, il a tout donné. Perisic a demandé à se retirer parce qu'il sentait une oppression dans son mollet. Il y a eu aussi le remplacement de Calhanoglu à dix-huit minutes de la fin", mais Hakan s'était beaucoup entraîné (pourquoi le sortir?, ndlr)." "Je ne pense pas que nous ayons perdu à cause des changements, je pense que nous avons perdu parce que nous n'avons pas marqué de deuxième but. Sanchez a également été projeté au sol sur son premier but, mais je ne se concentrera pas là-dessus." "Les remplacements en deuxième mi-temps étaient nécessaires, nous avions trois joueurs qui étaient revenus en Amérique du Sud. Je dois être rationnel et j'ai vu mon équipe dominer Milan pendant soixante-dix minutes et à cet égard je suis content, mais ensuite je vois le résultat et ça pique parce que c'était une belle opportunité pour nous. Nous n'avons pas obtenu le résultat que nous méritions sur la base de ce que nous avons montré sur le terrain, mais comme pour la défaite contre la Lazio, nous devons réagir." "Concernant le calendrier, nous aurions aimé aborder nos prochains matchs avec un résultat différent de celui de ce soir, mais c'est le football. C'est le calendrier qu'on nous a donné, et comme pour la première partie de saison où nous avons eu des enchaînements de matchs difficiles, nous allons avancer." Traduction alex_j via sempreinter.
  3. L'Inter va toujours jusqu'au bout, que ce soit la 90e ou la 120e minute. Il y a de nombreuses preuves de cela lors des derniers matchs, que ce soit par Alexis Sanchez, Andrea Ranocchia, Stefano Sensi ou, à partir d'aujourd'hui, Edin Dzeko puisque le neuvième but de la saison en championnat du Bosnien a valu aux Nerazzurri un 2-1 crucial sur Venezia. Le centre de Denzel Dumfries a été repris de la tête par Dzeko pour ramener les trois points. Voici ses impressions. "Lorsque vous marquez à la dernière minute, il est normal de célébrer dans une frénésie. L'équipe avait certainement raté des choses, mais le plus important c'est de gagner. C'était merveilleux de marquer à la 90e minute." "Simone Inzaghi comprend son football. Il a joué le match lui-même et il sait que je suis capable de faire gagner le match à la dernière minute, même quand je n'ai pas très bien joué." "Il n'y a pas de matchs faciles en Serie A. Nous l'avons vu aujourd'hui et ce fut l'un des matchs les plus difficiles de l'année. Nous jouions après deux matches de coupe qui ont duré 120 minutes et d'un match difficile à Bergame. Vous devez puiser de temps en temps mais ce qui compte est de gagner et de prendre les trois points. Ils ont défendu en masse et nous ont laissé très peu d'espace, il a donc fallu être patient pour marquer." "La trêve internationale arrive au bon moment. Nous sommes un peu fatigués et nous espérons que le terrain s'améliorera car les matchs deviennent difficiles. Le ballon était freiné et tout devient plus difficile. Maintenant, nous pouvons nous reposer et ensuite nous penserons au Milan. Nous avons remporté la victoire aujourd'hui même si nous avons dû puiser dans nos ressources, mais ce qui compte, ce sont les trois points." Le Néerlandais a donné son avis sur le match. "Je suis ici depuis quelques mois maintenant et je me suis parfaitement intégré au niveau de l'équipe et au niveau tactique. Venezia a changé son style afin de nous affronter, donc c'était un match difficile pour nous, mais il était important que nous gagnions juste avant d'entrer dans la pause internationale. Nous sommes un peu fatigués, mais la pause arrive au bon moment car elle nous permet de reprendre notre souffle. Je tiens vraiment à remercier les fans de Nerazzurri - leur amour me stimule toujours." Traduction alex_j via le site officiel.
  4. Simone Inzaghi a salué la résilience et l'attitude inflexible de son équipe après avoir conclu un terrible mois de Janvier avec trois autres points contre Venezia. Les Nerazzurri ont dû riposter après l'ouverture du score de Thomas Henry en première mi-temps mais Nicolo Barella a égalisé avant la pause. La seconde mi-temps a été dominée, mais ce n'est qu'à la 90e minute qu'Edin Dzeko a finalement fait la percée, propulsant dans les filets un centre de Denzel Dumfries. Analyse générale du match. "Les gars n'ont jamais cessé d'y croire, jusqu'à la fin. Ils ont si bien réussi compte tenu de la série de matchs que nous avons dû jouer, ainsi qu'un match très fatigant à Bergame. Prendre un but tôt aujourd'hui aurait pu être un gros coup psychologique. Le terrain est aussi un problème, il devient injouable. Le club essaie de résoudre le problème, avec Milan, car il faut faire quelque chose pour y remédier. Ce n'est pas une excuse mais objectivement ça a été difficile de jouer en Janvier." "Les cinq remplaçants ont été décisifs aujourd'hui car nous avions besoin d'une injection de puissance et de rythme. Federico Dimarco, Arturo Vidal, Alexis Sanchez, Dumfries et Matias Vecino ont tous brillamment réussi." "Cette victoire d'aujourd'hui vaut plus que trois points car lors de nos dix derniers matchs, nous en avons remporté neuf et fait un match nul. Nous sommes qualifiés pour les 8e de la Ligue des champions et en quart de la Coppa Italia et nous avons remporté la Super Coupe. Ce sont tous de bons signes. Nous voulons continuer dans chaque compétition mais nous savons que cela va devenir de plus en plus difficile au fil des semaines." "Nous allons profiter de cette victoire maintenant, nous reposer un peu, puis à partir de mercredi, nous allons reprendre le travail avec ceux qui ne sont pas en trêve internationale et commencer à nous concentrer sur le derby. Malheureusement, les Sud-Américains ne reviendront que deux ou trois jours avant le match, mais nous continuerons, comme nous l'avons fait de Juillet à aujourd'hui." Trois buts encaissés lors de ses deux derniers matches. "Nous aurions pu faire beaucoup mieux avec le but que nous avons encaissé, même si Henry a trouvé une poche d'espace. Nous devons recommencer à être impitoyables, sinon vous pouvez vous compliquer la vie. Nous contrôlions le jeu et le but aurait pu nous faire perdre la cadence. En l'occurrence, nous sommes restés dans le match et nous avons obtenu trois points très importants pour lesquels nous nous sommes battus jusqu'au coup de sifflet final. Après cela, le derby. "Nous travaillerons du mieux que nous pourrons pendant la pause. Heureusement beaucoup de joueurs restent sur place, des joueurs comme Vidal qui est suspendu. Quant aux autres Sud-Américains, ils ont des matchs de qualification importants et les joueurs italiens seront en stage d'entraînement. Nous avons eu une série de matchs exigeants avec à peine deux jours et demi pour se préparer à chacun. Venezia a été très élogieux envers nous après le match et nous souhaitons l'être également après la performance qu'ils ont réalisée ce soir." Traduction alex_j via le site officiel.
  5. Il y avait beaucoup d'occasions mais aucun but à Bergame alors que le match a vu l'Atalanta et l'Inter faire un match nul. Les Nerazzurri n'ont pas réussi à en faire une neuvième victoire consécutive en championnat. Cependant, ils ont réussi à faire une clean-sheet pour un cinquième match à l'extérieur en Serie A. L'entraîneur adjoint de l'Inter, Massimiliano Farris, a donné son avis après le match: "Simone n'a toujours pas retrouvé sa voix après la victoire de la Super Coupe mercredi, alors il m'a demandé de le remplacer dans les interviews. Ce soir, nous avons essayé de trouver de l'espace devant en construisant de l'arrière. Nous sortions de 120 minutes extrêmement difficiles et éprouvantes contre une équipe de la Juventus très physique. Dépenser tant d'énergie physique et mentale pour ensuite affronter l'Atalanta avec trois jours d'intervalle n'allait jamais être facile. Nous sommes satisfaits de notre performance, mais nous sommes un peu déçus compte tenu du nombre d'occasions que nous avons eues. Cela étant dit, nous devons donner du crédit à nos adversaires qui sont une grande équipe." "Pendant le match, nous avons réussi à garder le ballon pendant plusieurs minutes. C'est ce que nous visons même si nous ne voulons pas avoir le ballon et ne rien en faire. Nous arrivons à nous adapter aux situations et aussi améliorer notre mouvement avec nos défenseurs. Nous avons une grande confiance en nos capacités, quelle que soit la qualité de nos adversaires. Il y a une grande solidarité et une prise de conscience. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons fait jusqu'à présent. Mais nous voulons continuer dans cette direction car il y a beaucoup de grandes équipes." Son 200e match de Serie A sous le maillot de l'Inter aurait pu être couronné d'un but crucial car à la 90e minute face à l'Atalanta. Danilo D'Ambrosio a eu l'occasion d'arracher la victoire. Les trois points n'étaient pas au rendez-vous mais c'est quand même un match nul important dans le contexte de la saison. "Je suis allé au premier poteau et j'ai pu voir le gardien sortir. C'est dommage que je ne l'aie pas mis au fond des filets. Ce fut une rencontre assez uniforme malgré l'absence de quelques joueurs de l'Atalanta. Ils ont joué leur jeu habituel et c'est une équipe avec une identité très forte. Nous voulons toujours gagner lorsque nous arrivons sur le terrain, peu importe qui on a en face. Mais vous devez faire face à vos adversaires. Je pense que c'est un point gagné. Ils ont très bien joué, donc je pense que c'est un résultat juste." "J'en suis fier (d'atteindre les 200 matchs, ndlr), mais vous voulez toujours viser haut et essayer de vous améliorer. À la fin de votre carrière, vous voulez parler du nombre de trophées que vous avez gagnés, pas du nombre de jeux auxquels vous avez joué. Je veux essayer de gagner plus." "Le match contre Empoli ne doit pas être sous-estimé. C'est un match unique et Empoli fait une excellente saison. Nous voulons aussi nous qualifier pour la finale." Le jour de sa 350e apparition pour l'Inter, Samir Handanovic a réalisé l'une de ses plus belles performances sous le maillot des Nerazzurri face à l'Atalanta. En plus de quelques arrêts fabuleux contre Matteo Pessina et Luis Muriel, notre gardien a passé plus de quatre minutes en possession du ballon, effectuant 69 touches et 56 passes. "En regardant comment le match s'est déroulé, un match nul est un bon résultat. Nous avons eu une grande chance avec Danilo D'Ambrosio à la fin mais ils auraient pu marquer aussi. C'est toujours difficile de jouer contre l'Atalanta et nous y sommes entrés après un match très fatiguant mercredi, donc dans l'ensemble je pense que c'est un bon point pour nous. J'ai davantage gardé le ballon ce soir car un gardien doit pouvoir dicter le rythme du jeu." "Quant à mon arrêt sur Muriel, c'est le genre de chose pour laquelle je m'entraîne. Le travail d'un gardien de but est avant tout de garder le ballon à l'extérieur. De plus, je n'ai pas eu à trop l'étudier car je le connais depuis que nous étions ensemble à l'Udinese." "Il reste encore beaucoup de matches à jouer. Nous avons un match en moins et il y a un long chemin à parcourir donc il n'y a pas de pression en tant que telle. Rien n'est encore décidé. Si vous ne pouvez pas gagner un match, la meilleure chose à faire est de repartir avec un match nul." Traduction alex_j via le site officiel.
  6. Andrea Ranocchia et Joaquin Correa se sont exprimés aux micros d'InterTV et Sky Sport Italia après la victoire 2-0 contre l'Udinese ce Dimanche midi. Internazionale.fr vous rapporte leurs propos. Joaquin "Tucu" Correa à InteTV Marquer devant les tifosi à San Siro: "Un rêve devenu réalité." Les buts, la victoire: "Je me suis retrouvé en un contre un face au défenseur et j'ai pu réussir l'action pour marquer le but. Je suis très heureux. Puis j'ai reçu la balle de Dumfries et j'ai su la mettre au fond. Je suis heureux car nous pouvons avoir un peu plus de tranquillité d’esprit." Sur sa condition physique: "Je reviens à ma forme complète. J'ai eu un problème avec ma hanche, puis avec les fléchisseurs. J'étais un peu dérangé par ça mais maintenant je ne veux plus m'arrêter." Un doublé à San Siro: "C'est quelque chose que je voulais tellement. Je voulais célébrer avec les fans qui m'ont magnifiquement accueillis. Je rêvais de jouer dans ce stade et d'y inscrire des buts. Je suis satisfait et maintenant nous pensons déjà au prochain match." Les matchs à venir contre le Sheriff et le Derby contre le Milan: "C'est une semaine trop importante pour nous. Nous devons rester unis et essayer de gagner les deux avant la trêve pour rapporter les 3 points en Championnat et en Champions League." Andrea Ranocchia à Sky Sport Italia "C'était important de gagner, nous avons une continuité dans nos résultats et ça nous donne l'opportunité d'aller en Moldavie avec la tête haute. Nous sommes heureux, c'était une excellente performance. Nous avons beaucoup créé, permis peu, mais l'important c'était de prendre les trois points." "C'est toujours important d'être prêt, tout le monde s'est préparé et cela donne des certitudes au coach. Le groupe est sain, fort et croit fermement que nous pouvons accomplir tout nos objectifs. Les autres sont forts, nous devons suivre." Sur Naples et le Milan: "Ils suivent une route identique, Naples m'impressionne de par leur solidité défensive. Nous devons rester avec eux, suivre la cadence et continuer a gagner." Les différences entre Conte et Inzaghi: "Je n'aime pas les comparer, l'Inter est une famille et tout le monde en fait partie. Inzaghi a un excellent rapport personnel avec tout le monde." ©Internazionale.fr, via InterTV et Sky Sport Italia - Traduction Trent_FCI
  7. Après la victoire des Nerazzurri 2-0 contre l'Udinese ce Dimanche 31 Octobre, Simone Inzaghi s'est exprimé aux micros de différents médias. Internazionale.fr vous rapporte ses propos. Simone Inzaghi à InterTV "Nous connaissions l'importance de ce match. Nous jouions contre un adversaire difficile à affronter donc nous devions être bons, patients et lucides à l'approche du match. Nous avons peu connus le danger, une fois qu'on a ouvert le score c'était plus simple." "Nous savions que prendre l'avantage rendrait les choses plus faciles. Nous devions être lucides dans nos choix, nous avons su conserver de l'ordre et de l'équilibre. Les garçons ont été très bon dans cet aspect." "Nous avons 2 matchs très importants avant la trêve. Le premier en Champions League sur un terrain difficile on nous devrons jouer un grand match. Pour nous la scène Européenne est très importante. Nous savons que nous allons rencontré un adversaire qui nous a déjà poser des problèmes." Simone Inzaghi en conférence de presse, par FCInterNews Sur la défense: "Nous avons analysé que pour tout ce que nous créons offensivement nous concédons également trop de buts, trop d'opportunités que l'ont doit éliminer. Les gars ont été bons sur ces deux derniers matchs. C'est un travail que nous devons continuer a mieux faire." Sur les remplaçants: "Nous avons besoin de tout nos joueurs, tout ceux qui rentrent m'ont toujours donné des signes positifs." "Je pense que Dumfries s'est un peu trouvé une place aujourd'hui. Je pense que le terrain peut lui donner l'opportunité de se développer encore plus, aujourd'hui je suis satisfait de la performance de Denzel." Sur le premier but: "Dans des matchs aussi équilibrés, des coups individuels sont toujours requis. Hakan et Ivan ont été bons tout les deux, j'ai de la chance d'avoir des joueurs de qualité." Au sujet d'Alexis Sanchez: "Il a de grandes qualités. Je pense qu'il a très bien fait lors des deux derniers matchs. Il faut qu'il travaille comme il le fait déjà tout les jours. Pour nous il est une grande ressource." ©Internazionale.fr via FCInterNews et InterTV, Traduction Trent_FCI
  8. Après la victoire 2 buts à 1 des Nerazzurri ce samedi soir contre Sassuolo Federico Dimarco et l'homme providentiel, Edin Dzeko, se sont exprimés aux micros de divers medias. Internazionale.fr vous rapporte leurs propos. Sky Sport Italia Edin Dzeko: "Nous sommes rentrés pour faire la différence. C'est ce que le coach attend de nous car nous avons tellement de bons joueurs et nous ne pouvons pas tous jouer tout le temps." "Évidemment, nous sommes aussi un peu fatigués. Mais quand vous entrez en jeu, vous devez donner plus de 100%. C'est comme ça que nous sommes rentrés et ça a payé au final." Au sujet de l'inefficacité de l'équipe devant le but en Champions League: "Il n'y a pas d'explication, du canapé tout est toujours plus simple a commenté. Le football est comme ça, aujourd'hui vous êtes mauvais et demain vous marquez. Nous n'avons pas encore marqué en Champions League mais cette victoire est fondamentale pour nous aujourd'hui." Sur son impact avec l'Inter: "Je m'y attendais parce-que je connais mes qualités et l'Inter s'y attendait aussi, c'est pour ça qu'ils m'ont signés. J'essaye toujours de donner tout ce que j'ai pour cette équipe, comme aujourd'hui, en jouant de mon mieux." Sur la possibilité de remporter le Scudetto: "Ne regardons pas trop loin dans l'avenir, tout les mois il y a sept matchs. Aujourd'hui nous avons tous souffert, au final nous rapportons 3 points fondamentaux à la maison. Pour nous les joueurs internationaux il n'y a pas de repos, mais nous penserons à la Lazio après les matchs avec l'équipe nationale." Federico Dimarco: "Nous sommes rentrés avec la bonne attitude. Nous avons aussi bien pu travaillé car le but est venu immédiatement après les changements. Nous avons remporté la victoire. C'était important, nous en avions besoin." "Nous voulions partir pour la trêve avec une victoire. Il se peut qu'il y ait des matchs où vous n'êtes pas fluide, jouer tout les 3 jours n'est pas facile. Ce qui est fondamental c'est d'avoir remporté la victoire et d'avoir ramené les 3 points à la maison." "Nos attaquants sont tous forts, s'ils ne marquent pas dans un match ils se sentent mal. Mais tôt ou tard le but arrivera aussi en Champions League. Jouer pour l'équipe que je supporte est indescriptible, je suis vraiment heureux et fier de pouvoir jouer avec ce maillot." Au sujet d'une convocation éventuelle avec l'équipe d'Italie: "Sincèrement, je pense à travailler jour après jour. Évidemment j'espère être appeler, mais ça viendra sur la base de mes performances avec l'Inter. Tout est la conséquence de ça." Sur son penalty raté contre l'Atalanta: "Je n'ai pas passé une bonne soirée, mais l'affection des fans et de mes coéquipiers était importante c'est le moins qu'on puisse dire." InterTV Edin Dzeko: "Le coach nous dit toujours que nous ne pouvons pas tous joués, nous avons beaucoup de bons joueurs. Même en tant que remplaçants, vous vous devez de tout donner et c'est exactement ce que l'on a fait. Le match était important." 6 buts en 7 matchs pour l'Inter: "C'est bien, mais l'Inter m'a signé pour ça. Je sais que j'ai encore beaucoup à donné, c'est mon travail et j'essaye de faire de mon mieux même quand je rentre en tant que remplaçant. Vous devez toujours aidé l'équipe." Sur ce que leur a dit Inzaghi avant de les envoyés sur le terrain: "Rien je crois. Il ne nous a rien dit. Mais le coach nous dit toujours que celui qui est sur le banc est aussi important que celui qui joue depuis le coup d'envoi. Quand on est entré j'ai dit à Vidal qu'on devait y aller et botter des c*ls, et on l'a fait." Sur le début de saison: "Il y a eu beaucoup de matchs, en championnat nous pouvons être content mais en Champions League nous aurions pu faire plus." "Nous le méritons, mais maintenant nous regardons vers l'avant. Certains vont se reposer, d'autres non, puis nous penserons à la Lazio." Federico Dimarco: "C'était certainement un match difficile. Nous avons encaissé un but sur penalty, ça peut arrivé. Mais la chose importante est qu'en seconde période nous sommes revenus sur le terrain différemment, avons réagis immédiatement et fort heureusement nous avons ramenés les 3 points à la maisons car ce sont des points très importants." "Nous savions que gagner le dernier match avant la trêve internationale était important donc nous sommes heureux." Sur la saison jusqu'ici: "Je pense que nous sommes sur la bonne voie, nous n'avons pas encore perdu. Nous aurions pu remporté plus de points contre l'Atalanta et la Sampdoria mais nous sommes sur le bon chemin. Nous devons continuer de travailler maintenant pour le match qui nous attend contre la Lazio." DAZN Edin Dzeko: "J'ai inscris beaucoup de buts mais je ne me rappelle pas en avoir marqué un autre dès ma première touche de balle. Il y a une première à tout." S'il pense que ces Nerazzurri ont du caractère: "Bien sûr, nous l'avons encore montré ce soir. Mais nous prenons toujours la route la plus compliquée en étant dans l'obligation de marqué des buts. Vous ne pouvez pas toujours bien jouer, c'est le résultat qui importe." Sur son record de 6 buts en 7 matchs: "Je sais que Ronaldo est le dernier à l'avoir fait. L'Inter m'a signé pour ça. Je sais ce que je peut encore donné et ils le savent aussi. Aujourd'hui seul le résultat comptait, nous étions aussi un peu fatigués." Sur son partenariat naissant avec Lautaro: "Nous regardons vers l'avant, nous faisons ce qu'il faut. Je ne pense pas vraiment au passé. Continuons comme ça." ©Internazionale.fr - Traduction Trent_FCI
  9. L'Inter n'a fait qu'une bouchée de Bologne lors de cette 4e journée. Les Nerazzurri ont remporté une nette victoire 6-1. Voici ce que Simone Inzaghi avait à dire sur DAZN. Les six buts interistes ont été marqués par Lautaro Martinez, Milan Skriniar et Nicolo Barella en première MT et Matias Vecino et Edin Dzeko (doublé) en deuxième MT. Arthur Theate consolera Bologne en fin de match. A propos de Denzel Dumfries. "Je pense que Denzel a fait un excellent match. Il se débrouille bien à l'entraînement. Il a besoin de s'installer, mais ce processus s'est déroulé plus rapidement que prévu. C'est un joueur de qualité et il fait un changement. Il apprend l'italien rapidement et nous sommes très satisfaits de lui." Sur le match en lui même après cette cruelle défaite contre le Real. "J'étais méfiant à l'approche de ce match car parfois on peut avoir la gueule de bois après une défaite comme celle de mercredi, mais les gars ont été brillants. Nous voulions bien faire devant nos fans. J'ai félicité les joueurs pour leur prestation face au Real Madrid. Il est naturel d'avoir un sentiment de regret parce que vous ne pouvez pas repartir avec ce résultat après ce genre de performance. Nous avons eu 18 tirs mais n'avons pas marqué, alors que nous avons débloqué le match avec notre premier mouvement aujourd'hui et que le match s'est déroulé dans notre sens. C'est une large victoire mais nos adversaires étaient en forme. Ils avaient remporté des matchs consécutifs, donc l'Inter mérite des éloges." Sur les options au milieu de terrain et de la recherche d'une alternative à Marcelo Brozovic. "J'ai réussi à donner un peu de repos à Brozo lors des deux premiers matchs mais il est irremplaçable pour nous. Ce n'est pas par hasard qu'il a toujours été un starter et un pivot pour tous les entraîneurs qui l'ont eu ici. Nous avons également Barella dans cette position, et Vecino y a joué pour l'Uruguay. Gagliardini est aussi un joueur très utile. Il a eu une terrible blessure mais il se remet et je l'ai rapidement ramené dans le giron pour lui permettre de se remettre en pleine forme." Concernant Alexis Sanchez. "Alexis est un joueur merveilleux et ce n'est certainement pas une nouvelle pour moi. Malheureusement, il a eu un problème à son retour de la trêve internationale. Il travaille extrêmement dur et cette demi-heure lui fera du bien car c'est la première semaine complète au cours de laquelle il parvient à s'entraîner avec l'équipe." "Nous attendons maintenant des nouvelles de Correa qui s'est rendu à l'hôpital pour des contrôles après avoir souffert d'ecchymoses aujourd'hui. Nous aurons besoin de tout le monde cette saison. Nous jouons tous les deux jours et demi. J'ai mis au repos Perisic et Calhanoglu parce qu'ils en avaient besoin. J'aurais reposé Dzeko mais Correa s'est blessé et Sanchez n'a pas encore 70 minutes en lui. Edin est venu et a brillamment fait. Il a vraiment aidé l'équipe." A propos de Lautaro Martinez qui a joué un rôle clé dans la victoire. "Je ne le connaissais qu'en tant qu'adversaire et je savais déjà qu'il était un joueur de haut niveau. Je l'ai vu de plus en plus et je comprends pourquoi il a consolidé sa place en tant que titulaire pour l'Inter et l'Argentine. C'est dommage qu'il n'ait pas marqué un doublé en touchant la barre mais je dois aussi essayer de le protéger car il a tellement joué pour son équipe nationale et nous avons tellement de matchs importants à venir les uns après les autres." Traductions alex_j via le site officiel de l'Inter.
  10. Après sa victoire contre Crotone, Antonio Conte s'est livré sur InterTV et FCInterNews.it pour partager ses sentiments. Dans une interview avec InterTV après le match, Conte a profité de l'occasion pour féliciter ses joueurs et a estimé que la victoire était particulièrement agréable, son équipe étant prête à remporter le Scudetto. "Ce match a le goût de la victoire, de l'avoir abordé de manière importante pour atteindre un objectif extraordinaire. Voyant un peu tout ce que nous avons réussi à faire au cours de ces deux années, je dois féliciter les gars, car ils ont travaillé très dur et ont partagé ce rêve. Aujourd'hui, ils sont à un pas de le réaliser." "Je vois de la satisfaction sur les visages des joueurs, car c'est quelque chose qui change le statut de beaucoup d'entre eux. J'ai beaucoup parlé d'une mentalité gagnante et du fait que la seule façon d'entrer dans l'histoire du club est de gagner." "Un club prestigieux comme l'Inter, où les supporters étaient liés au triplé, remporter enfin un tel Scudetto est extraordinaire. Il tient également compte du fait qu'il y a eu un règne qui a duré neuf ans. C'est une chose vraiment incroyable et tout le mérite revient à ces gars-là." "Le fait d'avoir partagé ce rêve, ce chemin, cette envie de rentrer dans les livres d'histoire de ce club a conduit les joueurs à manifester le désir de s'engager dans un projet et une cause, mettant leur ego de côté, était fondamental. Nous avons construit quelque chose de beau avec tous ceux qui travaillent à la Pinetina. Les joueurs sont fantastiques, mais derrière eux se trouvent tout le personnel, les jardiniers, les magasiniers, les gardes. Nous sommes un seul organe et c'est la seule façon d'expliquer un tel titre." Sur FCInterNews.it, Antonio Conte a admis que l'Inter se rapprochait du titre et qu'il y avait un grand désir au sein de l'équipe de célébrer un tel exploit. "Nous nous sentons proches, il ne sert à rien de le nier. Nous devions franchir une étape importante aujourd'hui et nous l'avons fait. Un point manque pour être mathématiquement sûr et c'est quelque chose qui est le résultat de notre travail et des gars qui ont montré un fort désir pour cela." "Depuis l'année dernière, lorsque nous avons terminé à un point seulement de la Juventus et atteint la finale de la Ligue Europa, nous avons retrouvé de la crédibilité. Je pense que la finale européenne de l'année dernière a été sous-estimée. Nous avons maintenant un grand désir de célébrer, à mon avis, nous faisons quelque chose d'extraordinaire, il est donc juste de célébrer beaucoup. Je le répète, à mon avis, notre voyage est extraordinaire." "Avoir le titre en poche ce Dimanche? Honnêtement, je ne pense pas qu'il soit juste de dépendre de quelqu'un d'autre. L'écart est si important qu'il ne nous fait penser qu'à nous-mêmes. Je ne voudrais pas ignorer Sassuolo dans tout cela, qui connaît une belle saison et qui a des ambitions. Pour nous aujourd'hui, c'était important de gagner." "Concernant Crotone, nous étions bien conscients que ce ne serait pas un match facile. Cette année, je ne pense pas qu'il ait été facile pour de nombreuses équipes de jouer contre Crotone, malgré leur position. Je pense toujours que nous avons abordé le match de la bonne manière, nous n'avons pas pensé aux quelques chances qu'ils avaient de se sauver. Si nous les avions sous-estimés, nous aurions probablement été battus. Ils sont organisés, de qualité, et dans de nombreux cas, ils n'ont pas eu la saison qu'ils méritaient. En vertu de l'amitié que je partage avec Crotone, je leur souhaite un retour rapide en Serie A, ainsi qu'à (l'entraîneur) Serse Cosmi, avec qui j'ai de l'affection."
  11. L'Inter s'est vu refuser les trois points malgré une domination globale au Picco, le match se terminant 1-1 après des buts de Farias et Perisic. Notre équipe a touché le bois deux fois et deux buts furent refusés. Voici ce que Antonio Conte avait à dire après le match. Quelle est l'importance de ce point? La pression monte-t-elle à mesure que vous approchez de votre objectif? "Il est inévitable de ressentir un peu de pression, d'autant plus que beaucoup de nos joueurs se battent pour quelque chose d'important pour la première fois. Cependant, ils vont bien. Aujourd'hui, nous avons joué avec une grande intensité et personne n'aurait pu dire quoi que ce soit si nous avions obtenu les trois points. Nous ne discutons que du nul parce que nous manquâmes un peu de justesse devant le but, mais le match s'est déroulé de la bonne manière. C'est bon, la performance était là. Nous devons vivre avec la pression. Maintenant, compte tenu de l'énergie que nous avons dépensée, nous devons récupérer et nous préparer pour notre match contre le Hellas." Ce fut un match difficile, mais l'Inter est restée fidèle à ses idées sur la façon de jouer… "J'ai vraiment peu de raisons de me plaindre de l'équipe. Il y avait un réel désir et une réelle détermination. Nous avons eu des situations où nous aurions dû faire mieux. Vous avez vu un peu de nervosité après leur but, mais les gars doivent rester calmes et continuer à faire ce qu'ils ont fait jusqu'à aujourd'hui. C'est évidemment dommage car nous avons mérité les trois points, nous avons également été parfois malchanceux. Nous continuerons à progresser sur notre chemin avec beaucoup de désir et d'enthousiasme." L'Inter semble se développer jeu par jeu tout en conservant une identité claire… "Absolument, nous avons notre identité. Nous sommes un orchestre qui sait quoi jouer. Nous rentrerons à la maison avec un peu de regret mais heureux de notre performance. Nous avons tout essayé sans perdre l'équilibre, et des dérapages inattendus peuvent survenir dans de tels jeux."
  12. Malgré une autre excellente performance où ils ont créé plusieurs occasions, l'Inter n'a pas été en mesure de prolonger sa course victorieuse hier soir alors qu'elle quittait Naples. Après avoir frappé deux fois les montants en première mi-temps et pris un but contre son camp, les Nerazzurri ont répondu après la pause et ont égalisé grâce à la merveilleuse frappe d'Eriksen. Elle a ainsi terminé 1-1 au Stadio Diego Armando Maradona, les hommes de Conte détenant désormais un avantage de neuf points sur la deuxième place. Comment ce côté Inter peut-il encore s'améliorer? "À l'heure actuelle, nous devons nous concentrer sur le présent et ne pas parler du mercato. Je suis très heureux et fier de ce groupe: nous avons fait de grands progrès à tous les égards. C'était un match que nous aurions perdu dans le passé, quoique sans mérite. Aujourd'hui, cependant, nous avons vu une équipe qui sait ce qu'elle fait et ce qu'elle veut. Nous n'avons jamais perdu de vue la bonne voie à suivre, même lorsque quelque chose de malheureux s'est produit, comme le but que nous avons concédé aujourd'hui. Ce que nous faisons actuellement est trop important pour penser à l'avenir. Nous devons rester concentrés sur le présent. Ensuite, lorsque la saison sera terminée, nous aurons la chance de comprendre les choses." Malgré le nul, vous avez semblé satisfait à la fin. De quoi étiez-vous heureux? "Le fait que nous aurions eu du mal dans un match comme celui-ci dans le passé, où nous avons malheureusement pris un but. Cependant, l'équipe a bien réagi. Ils savent à quel point ils sont forts et ne se perdent jamais. Le Napoli était à pleine puissance ce soir et je les ai toujours considérés comme des prétendants au Scudetto. Il y en a qui auraient pu penser que nous pourrions avoir moins faim qu'eux ce soir et que c'était un match bonus, mais disons simplement que mon style "pneumatique" était fort et clair dans l'esprit des joueurs. Les gars ont compris l'importance de ne pas donner d'espoir à ceux qui nous poursuivent. C'est vrai que le Milan et l'Atalanta ont gagné deux points sur nous aujourd'hui, mais nous avons montré notre solidité sur le plan mental." Qu'est-ce qui a permis à Inter d'atteindre ce niveau? "J'ai toujours dit que la croissance de l'Inter passerait par la croissance des joueurs, et pas seulement en termes de football. C'est un groupe de gars qui ont fait preuve d'une grande volonté et se sont mis en lice pour gagner. Nous voulions nous battre pour quelque chose d'important. Chaque jour, je leur dis que les triomphes d'équipe passent avant le succès personnel. Gagner est le seul moyen de devenir grand. Le simple fait de rester ici pendant de nombreuses années ne fera pas de vous un créateur d’histoire, même si vous avez fait du bon travail." Eriksen est devenu l'un des premiers noms sur la feuille de match. Qu'est-ce qui a causé cela? "Le fait que j'ai eu plus de temps pour travailler avec lui, ainsi que le fait que Christian comprend maintenant qu'il y a deux phases de jeu dans une ligue très tactique comme la Serie A et qu'elles sont toutes les deux importantes. Maintenant, il joue avec constance et je suis convaincu qu'il peut faire encore mieux. Christian a de grands attributs et il augmente son niveau d'agressivité et d'intensité. Cela nous aide beaucoup."
  13. Après la victoire 2-1 contre Sassuollo, Antonio Conte s'est exprimé à DAZN pour son interview d'après-match. "Je n'ai pas oublié à quel point beaucoup de personnes ont fait la moue lorsque nous avons signé Lukaku et dit qu'il était surcoté. Mais j'ai toujours dit qu'il était arrivé ici avec son potentiel et que s'il travaillait dur, il pourrait faire des choses extraordinaires. Lukaku a apporté des améliorations exceptionnelles et peut en faire encore plus, tout comme Lautaro. Nous sommes bien placés en termes d'attaquants, ces deux-là sont jeunes alors qu'Alexis Sanchez est plus mature, mais ils peuvent tous continuer à s'améliorer. Ils ne jouent pas seulement pour marquer mais pour l'équipe, car ils savent que s'ils jouent comme ça, les buts viendront des situations que nous créons. Ils sont plus qu'heureux de faire le sale boulot pour nous." Sur ce qui a été dit lors de leur rencontre avec Conte à mi-saison. "Nous avions encore un pas à faire si nous voulions vraiment être des joueurs clés cette saison et devenir des prétendants au Scudetto. Nous devions augmenter notre niveau de détermination et de concentration dans chaque situation, ainsi que notre résilience. Il y a des équipes comme Sassuolo aujourd'hui qui viennent l'esprit libre et veulent faire bonne impression, mais si nous sommes meilleurs qu'eux et chirurgicaux, nous pouvons marquer cinq ou six buts. Félicitations à Sassuolo qui est venu ici pour jouer le jeu selon ses propres conditions, ce sont des matchs importants pour nous qui démontrent notre croissance en tant qu'équipe. Nous serions toujours en C1 si nous avions toujours joué avec cette attitude." A propos de la performance de Christian Eriksen. "Je pense qu'Eriksen est encore en train de développer une partie de son jeu dont il ne soupçonnait pas. Nous savons que le championnat italien est très tactique mais Christian s'améliore; il peut encore donner plus mais nous comptons sur lui. Aujourd'hui, il a fait ce que je lui avais demandé dans un match très difficile, où nous savions que nous devions concéder la possession. La saison dernière, on a terminé à 3-3 mais nous aurions pu marquer beaucoup de buts ici. Je suis déçu d'avoir concédé un but parce que nous avons eu Milan Skriniar hors du terrain, mais nous sommes plus équilibrés et plus mûrs maintenant. Si vous voulez gagner des titres, la solidité est importante." L'Inter s'était rendu la vie difficile vers la fin? "Non, non, il reste encore beaucoup de matchs et chaque victoire vaut six points. En gagnant, nous mettons la pression sur les autres et nous indiquons clairement que nous serons des prétendants jusqu'à la fin. Chaque match que nous gagnons nous donne satisfaction, vous pouvez le voir dans les yeux de tous. Nous voulons faire quelque chose de grand pour un club qui n'a pas gagné depuis 10 ans. Ce serait bien si c'était nous qui mettions fin au règne de ceux qui gagnent depuis neuf ans (Juventus). Il y aura de la tension à partir de ce moment, peut-être que le ballon nous semblera plus lourd alors que pour nos adversaires, ce sera moins lourd s'ils n'ont pas d'objectifs à atteindre."
  14. S'adressant à Inter TV après le match, Lautaro a souligné l'importance d'avoir remporté le match en faisant preuve de caractère. "Oui, nous parlons de trois points que nous sommes venus chercher avec force, en combattant jusqu'au bout. Nous avons joué avec cœur et caractère, le Torino est dans un moment difficile. Mais tout comme eux, nous cherchons toujours à gagner des points. Je suis content pour mes coéquipiers et pour les fans qui nous suivent depuis chez eux. Ils avaient besoin de gagner, c'est très important. Nous avons joué notre match, en nous appuyant sur le travail que nous avons fait la semaine dernière. Notre volonté est de continuer à rester premiers." "Aujourd'hui, j'ai réussi à marquer un but important, mais le plus important est que l'Inter gagne, quel que soit celui qui marque. Marquer et gagner vous donne une double satisfaction. Je suis heureux du travail que je fais ici, tant pour moi que pour l'Inter. Mon intention est de continuer à travailler ainsi jour après jour, avec humilité jusqu'au bout. Nous voulons continuer à être au sommet, au-dessus de tout le monde." S'adressant à la chaîne italienne Inter TV quelques instants après le match, Alessandro a souligné que la différence entre cette saison et la précédente est que les Nerazzurri ont appris à gagner des matchs difficiles. "Nous savions les difficultés que nous allions rencontrer parce que le Torino estes difficile à jouer. Il y avait beaucoup d'inconnues dans le match, nous le savions. La différence est que peut-être, l'année dernière, nous aurions eu des difficultés que nous sommes capables de résoudre maintenant. La semaine dernière, nous avons essayé de nombreuses solutions différentes pour mettre nos adversaires en difficulté. C'est une équipe défensive, mais nous avons été très bons pour gagner après qu'ils ont égalisé." "Concernant leur but, pour être honnête, je ne l'ai pas compris non plus car j'étais au sol après avoir frapé le ballon et deux de mes coéquipiers étaient également au sol. C'était un but fortuit, ils nous ont surpris sur coup de pied arrêté, où ils sont très forts." "Nous sommes conscients des qualités de Sassuolo, c'est une équipe devant le Torino. Cela pourrait peut-être être un match plus facile pour nous que le Torino, mais ils sont très bons." S'adressant à Inter TV, Matias était visiblement soulagé d'être de retour sur le terrain après avoir subi une intervention chirurgicale qui l'a tenu à l'écart des terrains jusqu'à présent. "Je me sens bien, pour la victoire mais surtout pour le fait que je suis de retour sur le terrain. Cela fait vraiment longtemps depuis la dernière fois. Je voulais tout faire pour ressentir à nouveau ce que vous ne pouvez ressentir que lorsque vous êtes sur le terrain." "Ce n'était pas facile, subir deux opérations et être loin du terrain pendant si longtemps n'est jamais facile. Mais heureusement, je suis maintenant à 100% en forme pour donner un coup de main à cette équipe qui se débrouille vraiment bien dans cette dernière étape de la saison. Aujourd'hui, c'était un match où nous avons souffert un peu plus par rapport aux autres. Cependant, les matchs comme ceux-ci sont les plus importants si vous voulez gagner le Scudetto. Peut-être que ces dernières années, nous n'avons pas pu ramener les points à la maison. C'est la différence entre ceux qui gagnent et ceux qui arrivent deuxième." "Peut-être que ce ne serait pas trop mal que je marque un but décisif. Je me suis mis à la disposition de l'équipe dès mon retour. Je sais que nous avons beaucoup de joueurs au milieu de terrain mais il est important d'être prêt lorsque l'entraîneur vous appelle parce que nous nous battons pour gagner un titre important et que chacun doit apporter sa contribution."
  15. S'adressant aux médias lors de sa conférence de presse d'après-match, Antonio Conte a admis qu'il était fier de ce que lui et l'équipe faisaient après avoir battu Parme et obtenir 6 points d'avance. "Notre avantage sur l'AC Milan (six points) est substantiel, mais notre avance sur la Juventus (10 points) n'est qu'hypothétique car ils ont un match en main contre un fort adversaire comme le Napoli. Mais comme je l'ai dit aux gars, nous devons nous focaliser sur nous-mêmes. Nous sommes heureux et fiers de ce que nous faisons. Notre place s'est améliorée par rapport à l'année dernière, tout comme la conscience et l'estime de soi des gars. Ils savent qu'il reste 13 finales et nous connaissons les difficultés de cette Serie A." "Parme est une bonne équipe et ils nous ont toujours fait souffrir depuis que je suis là, nous avons eu deux victoires 2-1 et deux nuls contre eux. Je suis vraiment heureux parce que nous méritions la victoire, quand il s'agissait de serrer les dents, nous l'avons fait. C'est la confirmation de la progression de la résilience de l'équipe, nous avons concédé un but mais nous avons souffert de la bonne manière. Je souhaite bonne chance à Parme car j'ai une belle amitié avec Roberto D'Aversa." Equilibre mental tout le long du match. "Nous étions également bons de ce point de vue. En première mi-temps, nous avons accordé une occasion à Parme que Samir Handanovic a bien sauvée, mais nous avons également eu quelques chances. La première mi-temps ne nous a pas touchés, nous avons vu des situations dans lesquelles nous avons changé quelque chose. Nous avions besoin d'un but, nous l'avons fait et nous sommes heureux." A propos d'Alexis Sanchez. "L'équipe s'améliore définitivement. Lors de la conférence d'avant-match hier, j'ai parlé de Sanchez. Il est venu chez nous après avoir à peine joué pour Manchester United, puis il s'est blessé. Il aimerait toujours jouer mais je décide toujours de ce qui est le mieux pour l'équipe. Nous avions Lautaro Martinez et Romelu Lukaku et à chaque fois, je devais prier pour qu'aucun d'eux ne soit blessé, mais maintenant nous avons une alternative importante. Félicitations à lui et à nous pour la patience que nous avons eue. Il peut nous aider, il a bien fait aujourd'hui." "Maintenant, nous ramenons Arturo Vidal à ses niveaux et il sait qu'il doit progresser pour revenir au sommet. Ivan Perisic a grandi et Ashley Young se porte également bien après une période difficile. Tout le travail peut nous amener à nous enlever une certaine satisfaction." Pourquoi avoir attrapé Achraf Hakimi? "Attraper Hakimi? Il restait une minute et il était bon pour continuer à presser pour obtenir une faute. Je lui ai dit -bien, bien-, car à certains moments, il faut serrer les dents et défendre le résultat qui était mérité aujourd'hui. Nous avons donné d'excellentes réponses et maintenant un match clé contre l'Atalanta nous attend et nous voulons être prêts." Et maintenant, Atalanta! "Ils joueront pour gagner comme nous jouerons pour gagner. Ce sera un match qui aura une intensité importante. Nous essaierons de l'emporter et nous essaierons de ne pas les laisser gagner."
  16. L'Inter est une équipe qui grandit et envoie des signaux à ses adversaires, du moins selon Romelu Lukaku dans une interview accordée à Sky Sport Italia. "Nous grandissons, nous sommes à la première place et c'est bien! Il ne faut pas abandonner, l'an dernier on a perdu quelques matches pendant cette période. Nous grandissons, je suis heureux mais maintenant nous pensons à Parme car ce ne sera pas facile." L'Inter a envoyé un signal? "Ces matchs sont des occasions de donner des signaux à tout le monde mais la saison est longue, il faut regarder match après match. Aujourd'hui a été un bon test pour comprendre où nous en sommes, après deux victoires consécutives, nous aurions pu perdre. Nous avons gagné et nous n'avons concédé aucun but, c'est bon pour l'avenir." Meilleur buteur de la Serie A? "Nous sommes nombreux à grandir et nous avons de la place pour nous améliorer. Chaque jour, nous travaillons pour nous améliorer et gagner ces matchs. Je pense à l'Inter, l'important est que l'Inter gagne."
  17. Antonio Conte a insisté sur le fait qu'il était important pour l'équipe de confirmer ce qu'elle faisait match après match après sa victoire 3-0 sur Genoa. Voici ses déclarations lors de sa conférence de presse d'après-match, cité par FCInterNews.it. "Sommes-nous sur le point d'être la meilleure Inter? C'est certainement une bonne Inter qui confirme le bien qu'ils font. Le confirmer match après match est très important car n'oublions pas que Genoa était en grande forme ces derniers temps et n'avait récolté qu'un point de moins que nous. Aujourd'hui, nous n'avons concédé que quelques entres et avons créé beaucoup. Si nous avions réussi à terminer la première mi-temps avec quelques buts de plus, nous aurions été plus sereins. En seconde période, nous avons été très durs et concentrés, je félicite les gars, ceux qui ont joué et ceux qui sont sortis du banc." Sur Big Rom. "Romelu est un footballeur qui a certainement beaucoup grandi et qui continue de grandir. Je crois que l'étape la plus importante, au-delà du fait qu'il peut encore grandir dans le football, est sa progression dans son mental parce qu'il est bon et commence à parler sur le terrain, à stimuler ses coéquipiers. C'est important parce que je demande la progression de chaque joueur parce que la progression individuelle mène à la croissance de l'équipe. On parle souvent du joueur qui marque mais n'oublions pas ceux qui défendent comme Darmian qui fait toujours bien lorsqu'il est remis en question ou des joueurs comme Barella et Brozovic qui sont constants et sont des performeurs constants. Nous devons parler de tout le monde, aujourd'hui, c'était un match formidable pour tout le monde et je suis content pour eux parce que lorsque vous travaillez, les résultats arrivent, et quand ils arrivent, vous travaillez avec plus de sourire." A propos d'Alexis Sanchez. "Je pense qu'Alexis est actuellement dans la meilleure condition psycho-physique depuis son arrivée. Il met beaucoup de désir, de détermination et d'attention dans les choses. Aujourd'hui, nous avons un Sanchez qui est certainement différent du passé, aujourd'hui il apporte certainement une valeur ajoutée. Dès le début ou pendant le match, il est un joueur sur lequel on peut compter et pour cette raison, il faut le féliciter."
  18. L'Inter grandit en tant qu'équipe et mûrit beaucoup selon Antonio Conte après la victoire de l'Inter sur le Genoa 3-0 dans une interview accordée à Sky Sport Italia. "Nous avons joué contre le Genoa qui était en excellente forme et dans la dernière période, ils ont récolté un point de moins que nous. Nous avons bien joué, avec la bonne approche et la bonne détermination. Nous n'avons presque rien concédé et nous avons bien fait de marquer trois buts et Perin a effectué plusieurs arrêts importants. Nous sommes heureux, le travail porte ses fruits comme il avait porté ses fruits l'année dernière. L'équipe grandit en termes de prise de conscience de ses propres moyens. L'équipe sait reconnaître les situations et mûrit beaucoup. Cependant, il reste encore 14 matchs à disputer, maintenant nous devrons affronter Parme. Nous devons prouver que nous sommes une équipe sur le qui-vive, pas seulement dans les grands matchs, afin que nous puissions donner aux fans de l'Inter la joie qu'ils méritent." Regarder Milan - Roma? "Oui, parce que le football est ma passion. Ce sera un bon match et je vais certainement le regarder." Un pacte Scudetto? "Il n'y a pas eu de pacte Scudetto. Ce sont des joueurs de l'Inter, ils doivent toujours avoir l'ambition de gagner. Cela fait de nombreuses années que l'Inter n'a rien gagné, nous avons été très proches la saison dernière, malgré le fait que c'était ma première année. Je pense que nous sommes sortis de la Ligue des champions sans raison, mais cela nous a amenés à nous regarder et à réaliser que nous devions tous hausser le niveau, pour être plus compétitifs. Si nous avions été en Ligue des champions maintenant, je pense que nous aurions pu avoir notre mot à dire dans ce tournoi." Dix points d'avance sur ses rivaux. "Les années précédentes, l'écart avec la Juventus était de 15 points avec l'Inter. Donc si nous voulons être objectifs et calculer l'écart entre les leaders et l'Inter avant mon arrivée, la saison dernière était déjà un énorme pas en avant. Je pense que nous avons simplement continué le projet et que nous faisons quelque chose d'important, mais il reste 14 matchs à disputer. Nous devons continuer comme ça, sachant que l'équipe a grandi de toutes les manières, que nous avons créé une synergie et une empathie merveilleuses entre tout le monde ici, mais gagner est le but." Sur les problèmes extra-sportifs. "Lorsque vous êtes dans un club comme l'Inter, par respect pour les fans et l'histoire, vous devez vous concentrer sur le terrain. De plus, tout ce que je peux faire, c'est me focaliser sur ce que je peux influencer. Il en va de même pour les joueurs. Il est inutile de perdre du temps et de l'énergie sur des choses que nous ne pouvons pas influencer." En route vers Parme. "Nous avons beaucoup de temps pour récupérer, nous devons penser match après match sans faire de calculs. Nous avons un grand respect pour Parme de mon ami D'Aversa, nous alignerons la meilleure équipe."
  19. Notre entraîneur estime que la victoire est un point de départ pour le titre. Voici son interview d'après match à Sky Sports Italia. "C'était un objectif que nous poursuivions depuis un certain temps, pour atteindre le sommet. Nous l'avons fait aujourd'hui lors d'un match joué contre une excellente équipe." "Je félicite Simone Inzaghi, la Lazio est coriace et de qualité, six victoires consécutives montrent sa force. En même temps, il y avait une force mentale de notre part. Je suis content pour les gars, il faut penser que c'est un point de départ. Maintenant, nous avons le derby, il vaut mieux prendre de l'avance, un beau match entre deux équipes avec des ambitions." Sur l'impact de Lukaku. "Il a certainement donné une excellente réponse comme toute l'équipe. Lautaro lui-même a fait une belle performance mais comme tout le monde, Perisic, Brozovic. Il devient difficile de ne pas parler du bien de qui que ce soit. Pour Romelu, il est important de donner de telles réponses après des matchs ternes, il y avait quelqu'un qui parlait des séquelles psychologiques après le derby mais il va bien. Il y a des hauts et des bas, mais aujourd'hui il est de retour de manière autoritaire, nous avons besoin de ce Romelu et de toute l'équipe pour jouer chaque match avec cette attitude et cette attention. Un énorme hourra doit être donné à tout le monde." Eriksen titulaire. "Il commence à comprendre ce que nous attendons de lui. Il a également joué un très bon match. C'est ainsi que tout le monde doit se sentir acteur. Même ceux qui ont récupéré maintenant comme Vecino qui va maintenant bien après ne pas avoir joué. Gagliardini est également entré avec la bonne attitude, Perisic a joué un match remarquable dans les deux phases. Nous devons travailler de cette manière, sachant que le but est de rendre les fans fiers." "Je pense qu'il a eu des problèmes pour comprendre le football italien, ce qui est très difficile. De plus, il y a maintenant une intensité plus élevée que les années précédentes. Il a commencé à comprendre, à entrer dans certaines situations. Nous avons essayé de l'insérer en changeant le système et en essayant de l'impliquer davantage. Maintenant, il a fait un pas vers nous, il comprend ses coéquipiers car maintenant il parle aussi italien même si je peux parler anglais avec lui. C'est un joueur qui donne de la qualité et le retrouver est une arme supplémentaire pour moi, je suis plus calme car je peux compter sur lui." La bonne perf de Perisic en latéral gauche. "Pour lui aussi, il a bien joué, nous avons travaillé sur le rôle car c'est un ailier offensif à l'aise dans un 4-2-3-1, qui travaille maintenant dessus il parvient à faire les deux phases de la bonne manière. Il peut encore beaucoup progresser parce qu'il a un potentiel qu'il ne connaît même pas. Il a un pied droit, gauche, il peut sauter sur l'homme et dans la phase défensive aujourd'hui il était très bon, il n'y a aucun déchet. Je suis content pour lui, de retour à l'Inter il s'est remis en question. Pour certaines choses, nous avons fait une vertu de nécessité mais quand il y a du matériel qualitatif physique et humain, de bons résultats peuvent être obtenus en travaillant. Avec Ivan, nous élargissons cette gamme de solutions, en plus de Young, Hakimi et Darmian, qui était auparavant limitée. Encore une fois, félicitations à lui car il est arrivé avec une grande humilité et une grande volonté de bien travailler avec nos couleurs." Qui est l'homme du match? "Ce serait difficile de donner l'homme du match même pour moi. L'important est que l'équipe gagne, les gars sont à l'écoute. Aujourd'hui doit être un point de départ, sinon tout ce que nous avons fait serait vain."
  20. Après une victoire convaincante contre Benenvento 4-0, Stellini qui a remplacé Conte suspendu, Ranocchia et Martinez se sont livrés. Voici leurs déclarations. Cristian Stellini: "il est important que tout le groupe soit impliqué" Quelle était l'importance de répondre après les victoires de l'AC Milan et de la Juventus? "Mes compliments à toute l'équipe, le calendrier nous a permis d'utiliser tous les joueurs dont nous disposons et ce fut une réponse positive aujourd'hui de tout le monde. Ces matchs présentent toujours des dangers, le plus important était l'implication de tous les joueurs, ce qui est vital compte tenu du calendrier. Nous sommes très heureux que tout le monde sache ce qu'il doit faire lorsqu'il est appelé." Ce soir, Eriksen a joué avec plus de constance en tant que meneur de jeu. Avez-vous aimé sa performance, comment réagit-il dans ce nouveau rôle? "Je l'ai beaucoup aimé, il en va de même pour toute l'équipe. Christian s'adapte rapidement à ce nouveau rôle. C'est un poste qui demande une intelligence tactique et il s'y applique avec brio. Il met toute sa qualité au service de l'équipe. On attend cela de lui, il s'adapte très bien et on attend de lui de grandes choses. Il a également fait un excellent travail défensif, et nous sommes ravis car nous travaillons beaucoup avec lui. C'est un joueur de grande qualité et nous sommes heureux qu'il soit avec nous. Au cours de sa carrière, Christian a joué dans presque tous les rôles du milieu et des joueurs comme lui peuvent s'adapter rapidement à n'importe quelle situation. Nous sommes satisfaits de ce qu'il donne et il doit continuer." Comment les joueurs ont-ils géré l'absence de Conte? "Les gars savent très bien quelle devrait être leur approche et la cohérence qu'ils devaient conserver. Même avec l'entraîneur absent, ils sont conscients de ce qu'ils doivent faire." Dans quelle mesure ces performances dépendent-ils de la compréhension de Lukaku et Lautaro? "L'équipe est douée pour les mettre dans de bonnes positions pour marquer, nos deux attaquants étant également nos premiers défenseurs. Lukaku, Lautaro et Sanchez travaillent très bien et sont excellents pour rester concentrés sur ce qui leur est demandé. Notre plus grande satisfaction est que tout le groupe répond correctement à nos instructions." Andrea Ranocchia: "Nous avons tous la bonne mentalité" "Nous nous entraînons tous beaucoup, peu importe le nombre de minutes que nous jouons, et nous cherchons à le montrer sur le terrain lorsque nous sommes appelés. Il reste encore beaucoup de matchs, mais nous avons beaucoup de joueurs disponibles et nous ferons ce que nous devons faire pour être prêts." "Nous avons la bonne mentalité pour ne jamais être distraits, il est vital d'aller loin dans les compétitions." "Il reste encore beaucoup de matchs, mais cela signifie que nous sommes sur la bonne voie pour deux de nos objectifs, donc c'est une bonne chose. Maintenant, l'attention se tourne vers le match contre la Juventus. C'est toujours un match spécial, mais nous nous débrouillons bien et nous ferons tout pour y arriver." Lautaro Martinez: "Gagner est plus important que marquer" "Ce fut un match difficile en première mi-temps. Nous avons marqué sur coup franc et ensuite bien géré le match. En seconde période, les buts qui n'étaient pas venus plus tôt sont arrivés." "Bien sur, je suis content d'avoir marqué, mais la victoire est la chose importante. Nous sommes un groupe uni et nous travaillons pour que nous puissions toujours donner le meilleur de nous-mêmes. Je peux être plus clinique devant le but, je cherche à m'améliorer. Je veux m'améliorer chaque jour et toujours faire de mon mieux pour l'Inter." "Romelu est si important pour nous et il l'a encore montré aujourd'hui. Il a marqué deux buts et travaille toujours pour l'équipe, mais le résultat est la chose la plus importante pour nous deux." "Je suis heureux ici : les fans montrent leur amour, tandis que le Coach et le Club ont confiance en moi. Il n'y a aucun problème et je pense simplement à ce qui se passe sur le terrain."
  21. L'Inter a remporté sa troisième victoire consécutive en Serie A (et quatrième toutes compétitions confondues) après avoir battu Bologne 3-1 lors de la dixième journée grâce à un but de Lukaku et à un doublé de l'impressionnant Achraf Hakimi. Voici ce qu'Antonio Conte a déclaré après le match: Comparé à ce qui s'est passé contre le Torino, l'Inter semblait jouer comme une vétibale équipe aujourd'hui. Êtes-vous d'accord? "Oui, mais leur but est arrivé de façon inattendue et nous pouvons certainement faire mieux: nous avons été dans la même situation auparavant où nous avons permis à nos adversaires de rester dans le match malgré notre domination. En juillet, nous avons eu une expérience horrible contre Bologne, lorsque nous avons perdu 2-1 contre une équipe réduite à dix et après avoir raté un penalty! Aujourd'hui, cependant, nous avons été déterminés et attentifs. Il y avait un maximum de respect pour Bologne, même avec ce qui s'est passé il y a quelques mois à l'esprit. Les gars savent qu'ils doivent maintenir leur niveau de concentration élevé, car lorsque nous le faisons, il devient difficile de jouer contre nous. Si nous ne le faisons pas, nous concédons des buts largement évitables, comme celui qu'ils ont marqué ce soir. C'était un match vraiment important pour nous en termes de renforcement de la confiance avec le match de mercredi contre le Shakhtar à l'esprit. Les gars le savaient, et je suis heureux d'avoir pu leur transmettre cela. Je voudrais féliciter le groupe pour la performance." Sur le plan tactique, il semble qu'il y ait eu un changement: êtes-vous plus disposé à attendre que vos adversaires attaquent pour avoir le bon équilibre en défense? "En Italie, le football est très tactique, mais nous trouvons un équilibre. Nous ne pressons pas tout le temps parce que nos adversaires nous étudient beaucoup. On alterne donc périodes de pression avec attente en essayant de toujours rester compact. C'est la chose la plus importante: les attaquants reculent lorsque nous défendons et nos défenseurs poussent lorsque nous attaquons, ce qui signifie qu'ils restent à 30-35 mètres l'un de l'autre. Nous avons l'air plus compacts, mais nous savons que nous pouvons presser si nous devons le faire." Hakimi est dévastateur, parfois il semble lever le pied parce qu'il se fixe sur la tactique. Est-ce là qu'il doit s'améliorer? Avez-vous vu la réponse que vous attendiez de lui? "C'est un garçon d'un peu plus de 20 ans et qui n'a joué que deux saisons à Dortmund et en Bundesliga, une ligue beaucoup moins tactique. Il travaille dur et a compris les différences entre jouer en Allemagne et en Italie. Ici, il y a moins de place et il y a une meilleure préparation pour les matches, avec des adversaires qui étudient davantage ses caractéristiques. Il a beaucoup de marge de progression, mais il fait partie de la bonne équipe avec le bon entraîneur pour devenir l'un des meilleurs au monde à son poste. Il aura besoin de beaucoup de travail, mais je suis content parce que ce type de performance renforcera sa confiance. Il doit trouver le bon équilibre, mais nous savons que nous avons un garçon avec d'excellentes qualités et potentiel dans nos rangs. J'ai toujours fait mes choix avec le bien de l'Inter à l'esprit, Darmian a également bien fait mardi et Perisic a bien performé ce soir." Quelqu'un comme Lukaku peut-il également s'améliorer? "Romelu peut encore faire mieux! Je l'ai décrit comme un diamant brut à son arrivée car il avait atteint un certain niveau uniquement grâce à ses qualités. J'ai senti qu'en se mettant au travail, il pouvait devenir l'un des meilleurs attaquants du monde. Il est sur la bonne voie parce que c'est un joueur humble qui travaille dur pour l'équipe et qui a tout: des qualités physiques et aussi la capacité de courir pour se démarquer dans un jeu ouvert. Il est comme un joueur de football américain. J'ai insisté sur le fait que je le voulais à l'Inter et j'ai également essayé de le signer avant car je pense qu'il a des caractéristiques uniques. Je suis content de lui, de l'équipe, de Lautaro et de Sanchez, qui pourraient devenir encore plus décisifs et marquer quelques buts de plus compte tenu des qualités qu'il possède." Quelle est votre relation avec Eriksen? "Ma relation avec Christian, comme avec tous mes joueurs, est excellente. Je ne me lasserai jamais de répéter que les choix que je fais sont faits pour le bien de l'Inter. Je prends toujours des décisions pour l'équipe. Christian travaille et est l'un des joueurs à ma disposition." Vous attendez-vous à ce que le Shakhtar ferme le jeu mercredi? "Compte tenu des matchs contre le Real Madrid, il se peut qu'ils viennent ici pour défendre et nous attaquer à la rupture leur rythme. Sachant cela, nous devrons nous assurer de ne pas leur laisser de place lorsque nous aurons le ballon car nous aurons nos propres occasions. Ce sera un match difficile car le Shakhtar pourrait passer s'il obtient un bon résultat, mais nous voulons aussi jouer notre propre destin. Nous devons réagir en équipe et montrer un bon niveau de maturité. C'est un pas de plus pour nous, mais nous sommes bien partis et notre moral est bon. Nous avons réalisé la bonne performance aujourd'hui avant un match comme celui de mercredi. Nous savons qu'il y a beaucoup à jouer. Il est normal que les garçons fassent une pause parce que notre emploi du temps est tellement chargé. Demain, ils auront une journée pour être avec leurs familles et je vais essayer de trouver la meilleure façon de garantir que nous continuons en Europe."
  22. Notre très cher entraîneur Antonio Conte (presque qualifié en 8e ?) a partagé sa conviction que l'Inter méritait de gagner ce match crucial contre le Borussia Monchengladbach. "Si vous n'êtes pas une vraie équipe, d'un point de vue tactique, de caractère et de désir, vous ne venez pas ici et ne gagnez pas, surtout en ce moment", a-t-il expliqué dans une interview avec Sky Sport Italia juste après le match. "C'était un match que nous méritions de gagner et nous aurions pu éviter ce stress inutile. Le Borussia est aujourd'hui le meilleur du groupe!" "Mais, comme Gloria Glaynor, nous avons survécus et le mérite revient aux gars, quand ils ont cet esprit et ce désir de s'entraider, nous devenons un problème pour les autres." Sur les déclas de notre phare, Romelu Lukaku. "Lukaku a-t-il dit qu'il faisait partie des 25? Il a raison! Je demande à tout le monde de prendre ses responsabilités, car c'est la seule façon de s'améliorer et de viser quelque chose d'ambitieux. Des matchs comme celui-ci témoignent que l'équipe est là et qu'il y a une unité, un objectif commun!" Sur ce qu'il a dit à la mi-temps. "Ce but juste avant la pause aurait pu nous tuer car nous avions créé beaucoup de jeu et ils n(ont pas fait grand chose. Nous avons analysé certaines situations et je leur ai dit de jouer comme nous l'avions fait en première mi-temps." "Cela aurait pu nous tuer, mais honnêtement, ces gars-là ont besoin d'être soutenus! Ils savent que pour le meilleur ou pour le pire, nous sommes avec eux. Nous devions simplement continuer à faire ce que nous faisions et à la fin nous aurions été récompensés." Sur Marcelo Brozovic. "Le milieu de terrain change un match, c'est inévitable! Brozovic est revenu après avoir chopé ce virus, Barella a eu un problème de mollet et joue toujours. Nous avons pris des risques mais c'était aussi difficile d'intervenir depuis le banc des remplaçants car nous avions tellement de qualité." "Brozo est important dans les deux phases de jeu, quand il travaille, il est un joueur important. Gagliardini est également fiable à tous points de vue." En conclusion, il a été interrogé sur les italiens interistes. "Barella et Bastoni progressent beaucoup, mais ils ont encore beaucoup à faire. Ce sont des gars fiables à tous points de vue, je dois les faire progresser." "Je suis heureux pour Darmian. Nous avons cru en lui après son expérience en Angleterre et à Parme. Il donne également la possibilité à Hakimi de grandir avec patience. Les ailiers ont beaucoup de mal et il est juste de les remplacer pendant le match."
  23. Après sa victoire 2-3 à 'Gladbach, l'Inter est (miraculeusement) toujours en course pour une qualification en 8e de la C1. Notre cerf-volant cosmique, Romelu Lukaku, a fait diverses déclas à Inter TV et Sky Sport Italia. Sur Inter TV juste après le coup de sifflet final, notre attaquant et talisman de l'Inter Romelu Lukaku a déclaré que "Je suis très content de cette victoire car le match d'aujourd'hui était très important." "C'était une finale comme tous nos autres matches en championnat mais surtout en Ligue des champions. Je suis très content de la victoire, nous devons continuer comme ça." Interrogé sur la question de savoir si c'est une victoire qui pourrait changer la saison de l'Inter, l'attaquant de l'équipe nationale belge a expliqué: "Nous l'espérons, nous devons continuer à travailler." Il a ensuite parlé du match contre Bologne, qui occupe actuellement la 10e place du classement. "Samedi, nous avons un autre match contre Bologne qui est une équipe solide, l'an dernier nous avons perdu contre eux. Nous devons continuer à progresser et à travailler chaque jour également dans la Serie A." Leur sort en Ligue des champions toujours entre les mains Interistes? "Oui, nous espérons que nous aurons d'abord un bon match contre Bologne qui pourrait être une préparation. pour le match contre le Shakhtar." Ensuite, Lukaku a minimisé son importance pour l'équipe après la folle victoire 2-3 face au Borussia Monchengladbach. "Suis-je l'âme de l'équipe? Je ne suis que l'un des 25, je veux juste tout donner pour faire gagner l'équipe", a-t-il martelé dans une interview avec Sky Sport Italia, immédiatement après le match au Borussia Park. Sur son niveau: "J'en suis à ma deuxième année à l'Inter, je suis heureux de jouer avec ces mecs parce que depuis que je suis ici, depuis un an et demi, j'ai joué mon meilleur football." L'attaquant de l'équipe nationale belge, qui a inscrit ses 44e et 45e buts pour le club, a ensuite discuté du match lui-même. "Nous progressons, mais à 3-1, ce match doit être plié! Ils avaient marqué et nous avons eu de la chance qu'il soit hors-jeu. Nous sommes une équipe qui n'est pas pleinement aboutie et cela vaut aussi pour moi. Nous espérons que la victoire d'aujourd'hui donnera un coup de pouce pour l'avenir." En conclusion, il a été interrogé sur la colère qu'il affichait, en particulier vers la fin de la première mi-temps juste avant l'égalisation du Borussia Mönchengladbach. "J'étais un peu en colère, car Lautaro et moi à ce moment-là étions deux contre deux. Je pensais que dans les 40 premières minutes, nous avions très bien attaqué, donc il y a des risques à prendre, mais nous en avons trop fait."
  24. MILAN - L'Inter est revenue d'un 2-0 pour battre le Torino 4-2 après un but de Sanchez, un doublé de Lukaku et un petit dernier de Lautaro. Voici ce qu'Antonio Conte avait à dire après le match. Après une heure difficile, l'Inter a revit. Que pensez-vous des deux côtés de l'Inter que nous avons vus aujourd'hui? "Nous devons analyser comment nous avons joué tout au long de manière attentive et détaillée. Notre approche n'était pas la meilleure, je n'ai pas aimé ce que j'ai vu. Nous aurions dû être plus féroces et déterminés. Le Torino a joué de cette façon et nous avons perdu de nombreux duels. Je comprends qu'il y a des difficultés liées au retour des joueurs après la trêve internationale, ce n'est pas facile de se remettre dans le mouvement et de comprendre l'importance d'un match. Pendant la première partie du jeu, nous manquions d'avantage de férocité. En seconde période, cependant, nous avons montré que nous avions quelque chose dans le bide, y compris au niveau de notre caractère: le 2-0 aurait pu nous détruire. Ce n'était pas facile, et j'aimerais féliciter les gars pour la réaction qu'ils ont eue. Nous avons réussi à marquer quatre buts, mais nous devons montrer un côté impitoyable au bon moment. Nous devons également travailler dur pour élever nos niveaux de concentration. Par rapport à la façon dont nous avons terminé la saison dernière, nous en avons beaucoup perdu, nous devons donc retrouver cette férocité. J'espère que ce jeu servira de leçon pour l'avenir, car si nous voulons gagner quelque chose, nous devons être prêts à retrousser nos manches et à travailler dur pour rendre la vie difficile à nos adversaires. Indépendamment de nos qualités techniques et athlétiques, c'est ce qu'il faut." Que pensez-vous des déclas de Lukaku après le match? Il a dit que l'Inter n'était toujours pas une équipe de premier plan. "Je sais que j'ai des gars intelligents à ma disposition: quand nous traversons des difficultés ou des périodes négatives, ils font des évaluations appropriées. Je suis heureux que Romelu ait dit ces choses, car nous ne devrions pas y prêter attention à ce que disent les autres mais suivre notre propre chemin. Nous devons avoir un désir de gagner qui peut être ressenti par nos adversaires même dans les vestiaires. Nous avons un groupe solide et intelligent, je suis entièrement d'accord avec ce que Romelu a dit: "Nous avons encore un long chemin à parcourir pour devenir une équipe de premier plan, car en douze matchs, vous ne devriez pas être obligé de revenir au score si souvent."." En première mi-temps, y a-t-il eu également des difficultés tactiques, notamment pour les trois milieux de terrain? "Ce n'est pas une question de tactique car nous avons joué avec Sanchez dans le rôle de trequartista en seconde période, avec Vidal et Barella plus loin derrière au milieu de terrain. C'est notre attitude qui a changé, notre détermination et la férocité avec laquelle nous avons joué. On a marqué quatre buts et on aurait pu en mettre plus."
  25. Après sa défaite 3-2 contre le Real, voici les réactions d'après match de Handanovic, Martinez, Young et Conte. Après 3 journées de C1, l'Inter est dernière avec 2 points et 0 victoire au compteur. Samir Handanovic: "Le Real était plus déterminé !" "Il y a tellement d'amertume, nous sommes revenus à 2-2 et nous voulions aussi le gagner. Le sentiment sur le terrain était que cela pouvait être fait." "Nous avons eu de nombreuses occasions, les périodes ont fait la différence dans ce match. Dans la surface, ils étaient meilleurs et déjà incisifs." "Dans les victoires et les défaites, il y a toujours quelque chose de positif à prendre, mais nous devons devenir plus déterminés, car nous avons vraiment senti que nous aurions pu gagner et ce n'est pas la première fois que nous vivons cette situation." "Je pense que nous étions sur un pied d'égalité avec le Real Madrid, même supérieur pendant de longues périodes, mais la différence était qu'ils étaient plus déterminés." Lautaro Martinez: "Nous sommes en colère, nous avons tout fait pour gagner" "C'est dommage car nous avons tout fait pour le gagner ce match, nous les avons laissés jouer sereinement." "Nous sommes en colère parce que c'était un match que nous voulions gagner, nous avons créé beaucoup d'occasions et nous aurions pu le faire. Nous devons relever la tête, travailler et continuer à regarder vers l’avenir." "Je l'ai déjà dit et je vais le redire maintenant, nous faisons tout pour gagner mais nous faisons des erreurs et à la fin nous ne marquons pas. Nous devons travailler et être plus prudents, nous devons continuer avec la tête baissée et travailler." "Concernant mon renouvellement, la rumeur ne peut être dite que par vous, les médias. Je travaille pour l'Inter et pour mes coéquipiers. Dans le football c'est toujours comme ça, quand on marque des buts on est un phénomène, quand on ne les marque pas on est un guignol, parfois j'arrive à marquer des buts parfois non." "Je suis sûr que je fais tout pour montrer que je suis au niveau de l'Inter et de ce football. Je suis toujours calme, je travaille tranquillement et avec humilité." Ashley Young: "Encore neuf points à gagner, nous pouvons inverser la tendance" "Il y a des regrets, nous sommes déçus. Nous avons récupéré mais n'avons pas pu terminer le travail, mais passons à autre chose, essayons quand même de voir les choses positives." "Il reste encore neuf points à gagner dans le groupe, on peut inverser la tendance. C'est possible, il faut y croire, j'ai hâte de jouer le match retour à Milan. Ce ne sera pas facile mais nous avons le potentiel d'inverser la tendance." "La trêve internationale est sans aucun doute l'occasion pour nous de reprendre nos forces, nous allons tenter de retrouver la bonne forme et la bonne condition pour donner le meilleur de nous-mêmes." "Le match contre Atalanta sera difficile, nous essaierons de récolter les trois points au cours du week-end pour entrer dans la trêve internationale de la meilleure façon et revenir à la victoire." Antonio Conte: "Nous ferons tout dans les 3 prochains matchs pour aller en huitième" "Le résultat laisse un goût amer dans la bouche, la mienne et celle des gars." "Ces matches montrent qu'il y a de la croissance, du progrès, je ne sais pas combien d'autres équipes pourraient venir ici à Madrid, remettre un match sur les rails après avoir concédé deux buts et ensuite le perdre." "À mon avis, ce sont des étapes que cette équipe prend, j'ai vraiment aimé la mentalité de l'équipe qui voulait jouer le match, le gagner. Les résultats ne sont pas gratifiants pour nous pour, en ce moment. Mais ces performances doivent donner aux garçons la confiance et le désir d'être une équipe respectée en Europe." "Pour les trois buts encaissés, il y a peu à expliquer sur une passe arrière. Même si pour moi il y a eu une faute sur Hakimi sur le premier but. Ensuite, nous nous sommes laissés moquer par Sergio Ramos. Nous devons améliorer les détails, comme l'ont été pénalisé dans certaines situations. Nous sommes contrariés par ces petites choses." "Pour passer en huitième, il reste encore neuf points sur le tapis. Nous savions que c'était le groupe de Ligue des champions le plus difficile, mais dans ces trois matchs, nous ferons tout pour arriver au tour suivant."
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...