Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ionut radu'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Finalement Samir Handanovic a fait le dos rond, serré les dents et s'est présenté sur le terrain du Friouli, ses anciennes terres, pour protéger la cage interiste Comme le révèle Calciomercato.com, l'impact du Capitaine a été fondamental en redonnant immédiatement confiance à l'Inter après la Toile de Ionut Radu face à Bologne: "Avec Radu décrit comme étant en état de choc et tout sauf serein même quelques heures du match et malgré quelques jours d'écoulé après le déplacement à Bologne, Simone Inzaghi et son staff ont tout tenté pour récupérer Samir Handanovic." "Et Handanovic a évidemment réagi, en parant tout ce qu'il pouvait en envoyant un énième message à l'ensemble du CLub: Même si l'arrivée d'André Onana est déjà certaine, la hiérarchie pour défendre le but Nerazzurro reste à écrire." "La fumée blanche pour prolonger le contrat qui expire en juin se rapproche de plus en plus et Samir Handanovic est prêt à un certain sacrifice, à savoir réduire de moitié son salaire actuel de plus de 3 millions par saison pour se lier à nouveau aux couleurs Nerazzurre, ce qui est un geste loin d'être anodin." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Andrei Ionuț Radu Informations générales Nom : Radu Prénom : Andrei Ionut Poste : Gardien Date de naissance : 28/05/1997 Lieu de naissance : Bucarest Pays : Italie Taille : 188 cm Numéro de maillot : 97 Au club depuis : Mercato Estival Position sur le terrain Biographie Andrei Ionuț Radu, plus connu sous le nom d'Ionuț Radu ou d'Andrei Radu est né le 28 mai 1997 à Bucarest. Cest un footballeur roumain qui évolue au poste de gardien de but à l'Inter Milan. Carrière en club Inter (2013-2017) Il commence a jouer au football à 8 ans et joue successivement au Viitorul Bucarest, au Steaua et au Dinamo. Début 2013, il déménage en Italie, rejoignant brièvement l'US Pergolettese avant d'être recruté par l'Inter Milan au milieu de 2013 et rejoint la Primavera. Le 14 mai 2016, lors de la dernière journée de la saison, il fait ses débuts en équipe première pour l'Inter en remplaçant Juan Pablo Carrizo à la 72e minute lors d'une défaite 1 à 3 à l'extérieur contre Sassuolo. Le 4 octobre, il prolonge son contrat de quatre ans avec les Nerazzurri jusqu'en juin 2020. US Avellino (2017-2018) Le 15 juillet 2017, il est ensuite prêté pendant un an à l'US Avellino, en deuxième division, avec option d'achat. Il fait ses débuts au deuxième tour de la Coupe d'Italie, lors d'une victoire à domicile 1-0 contre SS Matera, le 6 août. Le 18 septembre, il fait ses débuts en Serie B lors d'un match nul 1 à 1 à domicile contre Venezia FC. Le 24 octobre, il garde, pour la première fois, ses buts inviolé lors d'une victoire à domicile de 1-0 sur le Pro Vercelli. Radu conclu son prêt avec le Biancoverdi avec 24 apparitions, 5 matchs sans buts encaissé et 30 buts concédés. Genoa CFC (2018- Janvier 2020) Le 29 juin 2018, Ionuț Radu, 21 ans, est prêté au Genoa CFC avec obligation d'achat au début de la saison suivante. Le président du club, Enrico Preziosi, a révélé que les frais de transfert s’élevaient à 9 millions d’euros, ce qui ferait de lui le gardien de but roumain le plus cher. Après que Federico Marchetti ait été utilisé comme partant lors des quatre premiers matchs de la saison A, Ionuț Radu fait ses débuts le 26 septembre contre le Chievo Vérone, en réussissant à garder ses cages inviolés lors de la victoire 2-0. Il est jugé responsable de plusieurs buts que son équipe a concédés lors des prochains matches, cependant, il est soutenu par son coach, Ivan Jurić, qui imputait ses erreurs à son jeune âge. Le 3 novembre, il a concédé cinq buts de son club mère, l'Inter Milan. Il est nominé pour le prix du footballeur roumain de l'année fin novembre 2018. En janvier 2019, l'UEFA l'inclue dans la liste des cinquante meilleurs jeunes footballeurs à surveiller de cette année. En dépit d'avoir été entraîné par trois entraîneurs différents tout au long de la saison, il conservé sa place de titulaire et disputé 33 matchs de championnat lors de la saison 2018-2019. En juin 2019, comme convenu, le Genoa accepta de l'acheter pour 8 millions d'euros, mais il fut immédiatement racheté par l'Inter Milan pour un montant de 12 millions d'euros. L'accord est officiellement annoncé en juillet 2019 et retourne, ensuite, au Genoa avec un nouveau prêt d'une saison. Parma Calcio (Janvier 2020-Juin 2020) Le 30 janvier, après l'arrivée de Mattia Perin au Genoa, il est prété à Parme où il est relégué au poste de troisième gardien, derrière Luigi Sepe et Simone Colombi. Inter (Juin 2020) Le prêt à Parme étant terminé, il rejoint l'Inter où il occupe le poste de second gardien pour la saison 2020/2021. Le poste de gardien titulaire étant toujours occupé par Samir Handanovic En équipe nationale Ionuț Radu représente d'abord la Roumanie en tant qu'espoir et participe aux éliminatoires du championnat d'Europe 2019. Il a fait ses débuts le 13 juin 2017, lors d'une victoire 2-0 à l'extérieur sur le Liechtenstein. Il est nommé capitaine en septembre 2018, parant deux penaltys, respectivement contre le Portugal et la Bosnie-Herzégovine. Le mois suivant, les "Tricolorii mici" finissent en tête du groupe et se qualifient ainsi pour la phase finale pour la deuxième fois de son histoire. Il est appelé pour la première fois dans l'équipe première roumaine pour les éliminatoires de l'UEFA Euro 2020 contre la Norvège et Malte en juin 2019. Plus tard au cours du même mois, il est sélectionné pour le championnat d'Europe espoirs, organisé en Italie, concédant trois buts en quatre matchs lors des phases de groupe, qui assure la première place à son pays. La Roumanie est finalement éliminée par l'Allemagne, championne en titre, en demi-finale, après une défaite de 2 à 4. Parcours: Junior 2005-2009: Viitorul Bucarest 2009-2012: Steaua Bucarest 2012: Dinamo Bucarest 2013: Pergolettese 2013-2017: Inter En Club 2015-2017: Inter 2017-2018: Avellino 2018- Janvier 2020: Genoa Janvier - Juin 2020: Parma 2020- à ce jour: Inter En équipe nationale 2017-2019: Roumanie U-21 2019 - à ce jour: Roumanie Palmarès Inter Primavera Tournoi de Viareggio : 2015 Coupe d'Italie Primavera : 2015-2016 Roumanie Élu Footballeur roumain de l'année en 2019 Euro U21 2019 : Médaille de Bronze ©Wikipedia
  3. Si Denzel Dumfries est immédiatement intervenu en fin de match pour protéger le roumain, celui-ci aura finalement fini par craquer dès l’entrée dans les vestiaires Confirmation du Corriere Dello Sport "En fin de match, Radu était désespéré, et la tournure dramatique a commencé là dès le coup de sifflet final d’un match très compliqué. Après les 90’, le gardien roumain s'est précipité vers le tunnel, et tous ses coéquipiers l'ont réconforté, le premier étant Joaquin Correa. Une fois dans le tunnel, Radu n'a pas pu se retenir plus longtemps et a fondu en larmes. Le troisième gardien, Alex Cordaz, l'a consolé. Il a pris Radu dans ses bras et a essayé de le calmer et de le consoler. C'était certainement plus que douloureux pour lui dans l’Après Dall'Ara mais toute l'équipe s'est ralliée autour de lui. Dumfries s'est même présenté devant les caméras : Pas de place au voyeurisme, mais il est évident que le moral est au plus bas." Et maintenant ? Pour la rencontre face à l’ Udinese, Samir Handanovic fera tout pour récupérer de sa blessure au dos : "La présence du gardien de but devient un geste fondamental, également pour donner à l'Inter une certaine sécurité entre les poteaux. Même si Radu a été défendu par tout le monde, il est clair que la présence de Handanovic change la donne, sa présence concrète apportant bien plus de sérénité. "Alessandro Bastoni n'est pas non plus au mieux de sa forme : En méforme, Federico Dimarco lui avait été préféré. Arturo Vidal et probablement Felipe Caicedo seront disponibles pour le déplacement au Frioul, tandis que Robin Gosens ne sera certainement pas aligné par précaution." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Si le Diavolo veut être Champion d’Italie, il devra réaliser un parcours presque parfait Le pire c'est que ça partait en CSC! "A quatre jours de la fin, rien n'est écrit, mais Milan, avec trois victoires et un match nul, remporterait le championnat indépendamment des résultats de ses adversaires. Avec 84 points, le titre serait à lui." "L’Inter est parvenu à se flageller d’une façon impensable : Sur une remise en jeu de Perisic, une erreur dans l'erreur, car dans ces situations le ballon n’est jamais à diriger vers le but : Radu n'a pas réussi à l'arrêter, Sansone s'est aventuré sur le ballon pour le pousser dans les filet. » Un effondrement fout : Et si personne ne crucifiera le garçon, il sera difficile de dissocier son image de ce "défaut" si l'Inter ne remporte pas le Scudetto 2022. Sarti, le gardien de l'Inter 67, n'y est pas parvenu, il en sera de même pour Radu." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le Corriere Della Sera et La Repubblica sont revenu sur la situation entourant Ionut Radu véritable vedette des journaux sportifs italiens. Pour le Corriere Della Sera "Il suffit de regarder les visages fantomatiques de Marotta, Ausilio et Zanetti dans les tribunes. Une soirée que Radu n'oubliera pas pour le reste de sa vie. Il voulait quitter l'Inter dès janvier, mais ils ne lui ont pas donné satisfaction. L'achat d'Onana l'a déstabilisé encore plus. A la fin de la saison, il quittera l'Inter, c'est terminé. Cette année, il n'avait joué qu'un seul match, en Coppa Italia contre Empoli. Il paie pour son manque d'habitude d'être dans le but." "L’effondrement n'est pas seulement la faute de Radu. Inzaghi, dans la nuit noire de la Via Emilia, a parié sur Correa aux côtés de Lautaro et a insisté sur Dimarco. Ce choix ne le récompense pas. Le petit Dimarco, une minute avant la demi-heure de jeu, a été dominé par le géant Arnautovic, qui a remis Bologne dans le match d'une tête." Pour La Repubblica "Radu est le crasheur d'un match qui devait se jouer le jour de l'Épiphanie et qui s'est retrouvé sur le calendrier à la fin du mois d'avril. Il n'avait mis le pied sur le terrain qu'une seule fois, en Coupe d'Italie contre Empoli, jouant 120 minutes et concédant deux buts. Par choix, du titulaire du rôle et de l’entraîneur Simone Inzaghi, il n'y a pas eu de turnover même en Coppa Italia, où l'Inter a atteint la finale." "Même sous Conte, Radu n'a jamais joué : l'année dernière, il a joué deux matchs de championnat, à la fin, alors que le Scudetto était déjà acquis, contre la Sampdoria et la Roma. Et malgré le fait qu'une partie des Tifosi contestataires de l’Inter continuaient à alimenter sur les réseaux sociaux les erreurs du Slovène, ceux-ci en sont venus à supprimer leurs propres messages après cette maudite toile de Radu hier soir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. 20 ans après Vratislav Greško, un nouveau joueur peut rentrer dans le livre des plus sombres histoires de l’Inter, son nom ? Ionut Radu auteur de l’impardonnable, ce mercredi 27 avril 2022 à la 81,’ d’une faute professionnelle scandaleuse pour un joueur de ce niveau, une erreur qui peut coûter très cher à l’Inter: Le Scudetto. Sur un terrain hostile qui avait vu la Juventus et le Milan Ac se casser les dents, Ivan Perisic parvient pourtant à ouvrir le score dès la troisième minute de jeu. Sur sa première réelle occasion après une demi-heure de domination Nerazzurra, Arnautovic permet à Bologne de revenir au score à la 28’. En seconde période, l’Inter joue à se faire peur en faisant le forcing devant le but de Skorupski, auteur lui d’un arrêt cinq étoiles sur une reprise de Joaquin Correa. Toutefois, à chaque ballon perdu, des contre-attaques qui auraient pu s’avérer destructrices étaient offertes à l’adversaire du soir. Place enfin au tournant de la saison, cette 81’ où suite à une remise en jeu, Ivan Perisic décide de jouer vers l’arrière et si Stefan De Vrij laisse passer le ballon (s’agit-il d’un manque de communication ?) Ionut Radu reçoit le ballon entre ses pieds, Nicola Sansone pourtant à bonne distance "ne presse pas" le portier roumain qui, de son pied gauche se toile totalement et rate sa passe vers Danilo D’Ambrosio, si le ballon n’a aucune "force" le doute est permis quant à savoir si avec plus de puissance il aurait fini dans les filets interistes sans l’intervention de l'attaquant italien qui ne ratera absolument pas l’immanquable et permettra à Bologne de remporter trois points. Les Felsini ont joué le jeu, un jeu honnête sans trop déranger le remplaçant de Samir Handanovic, mais à dix minutes de la fin, celui-ci a commis une faute impardonnable, peu importe l’issue du championnat 2 points de retard à 4 journées de la fin n’est en rien insurmontable, le Scudetto peut même se jouer lors de la dernière journée de Serie A, mais le modus operandi est simple : L’Inter, si elle veut être sacrée Championne d’Italie devra, à minima, avoir un point de plus que l’Ac Milan, dans le cas contraire, la seconde étoile ne sera qu’un doux rêve caressé tout au long de la saison La déclaration qui fait mal "J’espère que Maldini va m’appeler pour me remercier et qui sait me proposer un prêt l’année prochaine pour que je puisse disputer la Ligue des Champions." En espérant, à présent, que Gianluca Scamacca, cible prioritaire de l’Inter en attaque, puisse faire mordre la poussière à l’Ac Milan "histoire" de lui renvoyer l’ascenseur. Simone Inzaghi a également eu le courage de se présenter en conférence de presse car, la faute professionnelle de Radu ne peut en aucun cas lui être imputable "Il y a de la déception, c’est normal après une défaite comme celle-ci. L’état d’esprit n'est évidemment pas le meilleur, Radu a fait une erreur comme cela peut m'arriver ou peut à un autre joueur. Évidemment, quand un gardien de but fait une erreur, l'erreur est plus évidente. "C'est une défaite qui pique mais nous devons réagir immédiatement. Dans trois jours, nous avons un autre match, puis trois autres rencontre avec la Finale de la Coppa Italia entre les deux. Nous devrons affronter les derniers matchs de la meilleure façon possible, même si nous savons que nous ne sommes plus maîtres de notre destin". "Le but d'Arnautovic nous a pénalisé, il est arrivé lors d’une bonne période pour nous. Nous avons eu une approche parfaite, le seul problème a été de ne pas marquer le deuxième but, l'inertie du jeu était de notre côté et nous aurions pu éviter leur but. C'est une négligence dont nous avons payé le prix fort et vous ne pouvez pas permettre cela avec un tel enjeu. En deuxième mi-temps, nous nous sommes bien approchés, pendant 15-20 minutes nous avons fait de belle choses, puis malheureusement nous sommes devenus un peu nerveux parce que nous n'arrivions pas à trouver le chemin du but. Puis, il y a eu cette faute de Radu qui a affecté la fin de match." "C'est une faute qui mal, un coup d’arrêt qui nous pénalise, c'est normal. Mais nous devons aller de l’avant en sachant que nous sommes derrière. Nous avions tout en main et maintenant nous devons courir. Nous avons déjà été derrière au classement, , mais maintenant nous avons l’obligation de gagner tous nos matchs." Pour cette prochaine journée de championnat, le Milan Ac recevra à 15h00 la Fiorentina tandis que l’Inter jouera au Friouli pour défier l’Udinese Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Bologne 2-1 Inter Buteur(s) : 3' Perisic (I), 28' Arnautovic (B), 81' (Radu) Sansone (B) Bologne: 28 Skorupski; 5 Soumaoro, 17 Medel, 6 Theate; 29 De Silvestri, 32 Svanberg, 30 Schouten (67' 8 Dominguez), 21 Soriano (67' 20 Aebischer), 3 Hickey; 9 Arnautovic (87' 7 Orsolini), 99 Barrow (77' 10 Sansone) Banc: 22 Bardi, 2 Binks, 4 Bonifazi, 14 Viola, 15 Mbaye, 19 Santander, 55 Vignato, 71 Kasius T2: Emilio De Leo Inter: 97 Radu; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (70' 33 D'Ambrosio); 2 Dumfries (80' 36 Darmian) 23 Barella (63' 7 Sanchez), 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu (80' 5 Gagliardini), 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez, 19 Correa (63' 9 Dzeko) Banc: 1 Handanovic, 21 Cordaz, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 38 Sangalli, 47 Carboni, 95 Bastoni T1: Simone Inzaghi Arbitre: Doveri VAR: Fabbri Averti(s) : Inzaghi (I), Arnautovic (B), Dumfries (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur la visite de la Guardia Di Finanza au siège de l’Inter et sur la documentation analysée, celle-ci fait état d’une somme d’environ 90 millions d’euros. Pour l’heure, il n’a aucun chef d’inculpation Les officiers ont passé quatre heures à la Viale Della Liberazione, au siège des Champions d’Italie, ils sont ensuite partis au siège de la Lega Calcio, lieu où tous les clubs déposent les contrats. Ceux-ci ont fait l’acquisition de tous les documents relatifs au transfert pour la période 2017-2019 : Il s’agit des états financiers, des contrats, des mouvements bancaires sur les échanges afin de s’assurer de la régularité comptable des relatives plus-values comme l’explique dans une note, le Procureur faisant fonction Riccardo Targetti. Les officiers ont ainsi analysé la situations des deux milanais et mis en évidentes quelques éventuelles criticités, encore à vérifier, dans le bilan de l'Inter. Dans le détail, ils veulent comprendre si "la valeur des droits d'enregistrement des joueurs" a été délibérément surévaluée afin d'augmenter les revenus et, par conséquent, de diminuer les pertes, explique La Rosea Selon celle-ci, voici la liste des transactions passées au crible Davide Bettella évalué à 7 millions d’euros (soit que de la plus-value). Davide Bettella est aujourd'hui le défenseur central de Monza avec un total de 17 minutes en Serie B, mais à l'époque il était un récent champion d'Italie avec les Primavera et l'équipe nationale U19 sans la moitié d'un match joué chez les adultes. Son nom est lié à celui de son ami Marco Carraro. Marco Carraro a été vendu à la Dea en 2018 pour 5 millions (dont 4,4 millions de plus-values). Aujourd'hui, Carraro joue plus régulièrement que son ami à Cosenza, mais à l'époque, à peine âgé de 20 ans, il avait derrière lui une moitié de championnat B à Pescara. D'ailleurs, deux jours seulement après son arrivée chez Gasperini, Gasp, il a été immédiatement transféré en prêt à Foggia. Le riche parcours de Bettella-Carraro a eu lieu alors qu'Alessandro Bastoni passait de Bergame à Milan pour 31,1 millions d'euros: cela semblait un pari exagéré, mais le temps a montré que c'était finalement un bon investissement. En 2018, il y a le futur crack Zaniolo valant seulement 4,2 millions (2,6 millions de plus-values) : avec le recul, Nainggolan a été surévalué le premier et Zaniolo sous-évalué le second. Mais cette année-là, la plus grosse plus-value est celle de Davide Santon, vendu à la Roma pour 9,5 millions après une saison décevante avec Spalletti : 8,1 millions de plus-value. Celle-ci figure avec l'affaire Zaniolo, dans la même acquisition lucrative de Radja Nainggolan (39,5 millions). Parmi les protagonistes de cette session figurait Ionut Radu, le second de Samir Handanovic. Mais à l'époque, revenant d'un prêt à Avellino, il est vendu au Genoa pour 8 millions, mais un rachat par les Nerazzurri de 12 millions est également inclus. Comme prévu, l'Inter a levé son option en 2019, même si le Roumain a été laissé en prêt au Rossoblù pour une saison supplémentaire. Finalement, Radu bénéficie désormais d'un contrat de 1,8 million d'euros et des quelques miettes laissées par Handa sur le terrain." Les deux autres jeunes bien notés cette saison-là sont Federico Valietti, un latéral actuellement prêté à Pordenone, acheté au Genoa pour 6 millions d’euros, dont la quasi-totalité en plus-value, et le Danois Jens Odgaard, classe 99, transféré à Sassuolo il y a trois saisons pour 4,6 millions d’euros (pour une plus-value de 3,5 millions d’euros). Le transfert en Emilie-Romagne a eu lieu avant le 30 juin et a été entrelacé avec celui de Matteo Politano de Sassuolo à l'Inter après le 1er juillet. Ce projet est typique de ces années-là, lorsque le club était engagé dans une course contre la montre pour gagner de l'argent avant la date de présentation du budget annuel, lui qui disposait ensuite, de plus de marge de manœuvre dans les semaines suivantes. Dans la même saison, aux 5,3 millions de plus-value du défenseur colombien Murillo, il faut ajouter les 1,2 de l'Albanais Manaj à Albacete. Pour compléter le tableau 2018, d'autres cessions de joueurs qui ne sont plus stratégiques et qui, dans l'ensemble, n'ont pas ou peu apporté au poste des plus-values : Nagatomo, Bardi, Kondogbia, Medel, Jovetic. Dans l'analyse de la deuxième saison dans le viseur du procureur, il suffit de se concentrer sur deux amis, protagonistes du Primavera Scudetto 2017. Ce sont les auteurs des deux buts des Nerazzurri en finale contre la Fiorentina : Zinho Vanheusden, désormais au Genoa de Sheva, et Andrea Pinamonti, qui, prêté à Empoli, retrouve le niveau qu'il avait promis. La vente de "Pina" au Genoa en 2018-19 avait renfloué le budget avec 19 millions de plus-value, pour un retour stratégique à Milan lors de la saison du Scudetto pour 21 millions et un salaire de 2,2. Le Belge de 21 ans, quant à lui, a été vendu il y a deux saisons au Standard de Liège pour près de 11,7 millions (plus-value de 9,5) et a été racheté cette saison : 16, c'est le montant dépensé pour effectuer le trajet retour. Aujourd'hui, Andrea Adorante évolue en tant qu'attaquant à l'ACR Messina en Serie C, mais à l'époque, il avait été vendu à Parme pour une plus-value de 3,9 millions. Marco Sala, un défenseur prêté à Crotone, a fini pour 3 millions à Sassuolo. Le même prix a été payé pour Gabriele Zappa, ensuite vendu à Pescara et depuis 2020 à Cagliari. Le même prix a été payé par Gabriele Zappa, qui a ensuite été transféré à Pescara et sera à Cagliari à partir de 2020. "La sérénité filtre parce que l'on constate que les évaluations des joueurs sont par définition toujours "aléatoires". En fait, même au quatrième étage du Palais de Justice, ils se déplacent avec des pieds de plomb : des cas similaires se sont déjà terminés dans le passé sans rien (en 2008, l'Inter a déjà été acquitté pour des cas similaires) et il n'y a pas de critère 'scientifique' pour déterminer quel est le juste prix d'un joueur", conclu la Gazzetta Dello Sport. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. André Onana va-t-il suivre un parcours "similaire" à celui de Julio César ? Soit celui d’être recruté en cours de saison pour être "en service" pour la saison suivante ? Révélation de Calciomercato.com Le duo Marotta-Ausilio dispose déjà d’un accord de confiance avec le portier, qui, en juin prochain sera libre gratuitement, étant donné qu’il ne sera plus sous contrat avec l’Ajax. Toutefois, la Direction Nerazzurra raisonne sur l’idée de le recruter au mois de janvier, en procéder à un établissement d’un cadre à respecter "Il sera nécessaire de systémiser la situation relative à Radu : Le gardien roumain avait refusé une offre d’Espagne en juillet, car il n’était pas convaincu par le projet technique, il espérait également pouvoir tenter sa chance en Nerazzurro. Mais l’Inter ne mise pas sur lui pour le futur et espère réussir à placer rapidement le joueur sur le mercato. Si elle y arrive déjà en janvier, les chances de recruter immédiatement Onana à Milan augmenteront." Pourquoi le recruter en janvier ? "Ce n’est pas pour remplacer immédiatement Handanovic, le camerounais n’ayant plus joué depuis très longtemps. Mais il s’agirait de lui offrir la possibilité de mieux s’adapter à l’Italie : L’Inter pense qu’en le recrutant six mois plus tôt en Italie, que cela représentera pour Onana un avantage important pour le futur." "Le club de la Viale Della Liberazione s’active à présent pour comprendre s’il y une marge de manœuvre pour concrétiser ce qui n’est, qu’à l'heure actuelle qu’une idée, le tout en prenant en considération que l’Ajax recevrait une indemnité et que ce dernier marquerait son accord." "L’Inter a choisi Onana, le voir en Nerazzurro déjà en janvier est difficile, mais pas impossible." Investiriez-vous sur Onana dès le mois de janvier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne considère plus Samir Handanovic comme un titulaire indiscutable, lui, qui s’est à nouveau rendu coupable d’une faute directe, amenant au but, sans gravité, de l’Hellas Verona "Samir Handanovic semble avoir perdu le statut d’intouchable et d’indiscutable, et ce, grâce à la croissance et à la faim de Ionut Radu. Et la différence comparé au passé est que depuis son arrivée à Milan, Handanovic n’avait jamais été confronté à un vice capable de le mettre dans les cordes, de le remettre en discussion. Ces dernières année, Samir disposait d’une certaine 'immunité" de la part du Club et du Staff technique : Dans le fond, ce n’était jamais utile de chercher à remplacer Handa, lui qui a laissé à ses remplaçants les bricoles de fin de championnat et les premiers tours de Coupe d’Italie." “Si Conte était resté, Radu aurait plus que probablement quitté l’Inter pour retrouver la douce sensation d’être titulaire : Mais avec l’arrivée d’Inzaghi quelque chose a changé. La Real Sociedad et l’Hellas Verona ont tenté jusqu’au bout de convaincre l’Inter de le céder en prêt, mais Simone et son staff s’y sont opposé en ayant le soutien total du club sur cette prise de décision. Ionut, à Appiano, a tant de personnes qui l’estime, ces dernières années, il a toujours fait preuve de professionnalisme et de respect pour le groupe. Jamais grimaçant, jamais une parole hors de propos. C’est évident que la tentation de s’en aller pour jouer était forte, mais cette fois, le feeling qui s’est créé avec le nouveau staff lui offre une stimulation supplémentaire pour rester à Milan." "Le nouveau préparateur Zappalà est resté fièrement impressionné par la réactivité du joueur roumain, Lui qui est aussi bon à jouer des deux pieds, une exigence que l’on demande aux gardiens moderne. Si Handanovic reste le titulaire, l’Inter sait absolument qu’elle est entre de bonnes mains avec celle de Radu. Handanovic peut se vanter d’avoir 517 matchs en Serie A, dont 391 avec l’Inter Radu n’a goûté seulement qu’au poste de titulaire dans le championnat le plus important avec le Genoa. Il compte 53 matchs dont trois avec l’Inter, matchs disputés en fin de saison dernière." "Il s’est toutefois montré protagoniste lors en U-21 avec la Roumanie dont il en était le Capitaine, et c’était la grande révélation de l’Euro 2019 disputé en Italie. Handanovic est, à présent opposé à un vrai remplaçant, il devra donc réduire au stricte minimum le nombre de faute directe qu’il commet » Le Saviez-Vous ? Si Handanovic et Radu peuvent se disputer la place de titulaire cette saison, selon Calciomercato.com, Giuseppe Marotta aurait dans le creux de sa main André Onana : "La négociation de la prolongation de son contrat est bloqué à tel points que l’Ajax a déjà pris ses précautions en achetant deux gardiens de buts ces dernières semaines. L’avenir d’Onana devrait être en Italie: Le Napoli est à la recherche d’un gardien fiable, en prévision du départ possible d’Ospina au terme de la saison, lui qui a le contrat en fin de saison. Le Club Azzurro l'a évalué et s’est informé, Marotta conserve la pôle mais il devra conclure, la partie est encore ouverte." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une information d’Alfredo Pedullà, qui s’est livré lors de son échange avec Sportitalia: "Il a la voie libre pour rejoindre la Real Sociedad, la probabilité qu’il y aille en prêt est très élevée. Il y avait aussi des demandes en Italie, comme celle de Vérone. Sauf en cas d’un retournement de situation retentissant, Radu sera le nouveau gardien du club espagnol, en prêt." Samuele Longo Likes This! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, la relève de Samir Handanovic reste l’une des problématiques à résoudre pour l’Inter. Si Juan Musso était donné favori, la demande économique de l’Udinese force l’Inter à revoir sa copie et à virer sur une autre cible Révélation de Tuttosport "Musso envolé, pour des raisons de couts élevés, le nouveau nom est celui de Dragowski de la Fiorentina" Le chaos régnant à Florence suite au départ de Gattuso a congelé toute négociation, mais l’Inter n’a pas l’intention d’abandonner sa prise et elle souhaiterait s'offrir le gardien polonais avec l’insertion de contreparties technique pour en faire diminuer la valeur, 20 millions d’euros selon la Viola, en proposant un échange. Le joueur visé se nomme Stefano Sensi, mais le joueur, a plus forte raison depuis le malaise d’Eriksen, devrait être évalué par Inzaghi. Mais sa situation reste très instable étant donné qu’il dispose d’une valeur similaire à celle du portier. "Un échange sec entre les deux parties pourrait permettre à l’Inter d’atteindre son objectif, mais l’Inter dispose aussi d’autres joueurs qu’elle pourrait insérer tel que Ionut Radu, qui évidemment, serait barré à Milan. Il ne faut pas oublier également le défenseur belge Vanheusden qui est destiné à revenir en Nerazzurro et qui avait été approché par la Fiorentina l’été dernier." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est l’information signé Calciomercato.com : Samir Handanovic ne s’est pas montré impérial lors du Derby d’Italie : S’il avait paré le pénalty de Cristiano Ronaldo, ses réflexes ont fait défaut lors du premier des deux buts de Juan Cuadrado : Malgré une déviation de trajectoire involontaire de Christian Eriksen ce ballon ne semblait pas imparable Ce nouvel épisode a provoqué, à nouveau, un tôlé de critique de la part de très nombreux tifosi : Pour eux, il s’agit du rempart où il faut sérieusement investir pour la saison prochaine. Juan Musso Selon le site sportif, l’Inter étudierait la possibilité de parvenir au portier argentin en proposant quelques contreparties technique telles que Ionut Radu: De la Viale Della Liberazione, il est dit qu’Handanovic restera le gardien titulaire également la saison prochaine, mais ceux-ci observent aux alentours Les ventes devront compenser les achats, mais il se pourrait peut-être que l’on arrive à une formule particulière pour finaliser la négociation. On étudie donc des solutions alternatives pour le futur : Radu est considéré comme un joyau du club, mais Conte ne lui a laissé que très peu d’espace cette saison. A présent, il y a deux portiers qui séduisent l’Inter : On parle de Juan Musso, 26 ans, gardien argentin de l’Udinese qui est aussi suivi par la Roma et de façon plus détachée Marco Silvestri de Verona. Selon vous, n’est-ce pas déjà la saison de trop pour Captain Batmanovic ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, le Scudetto est toujours plus proche de l’Inter. Par le biais d’un concours de circonstance favorable, il pourrait déjà être célébré ce dimanche. Dans le cas contraire, la fête ne serait repoussée que d’une semaine, pour être célébrée au Giuseppe Meazza face à la Sampdoria. Révélation d’Andrea Della Sala "Il s’agit d’un titre extrêmement important et mérité pour l’Inter, un Scudetto qui faisait défaut depuis 11 ans, mais surtout un premier titre pour de nombreux joueurs du noyau. Conte l’a répété à plusieurs reprises : L’Inter est une équipe qui présente des valeurs techniques importantes, mais qui ne possède que très peu d’expérience liée à la Victoire." "Nombreux sont ceux à ne pas avoir soulevé le moindre titre en carrière dans le noyau interiste. Ils seront donc facilement 10 à pouvoir célébrer un premier titre conquis: Cela démarre par les gardiens de buts Stankovic, Radu et Padelli sans oublier le Capitaine Handanovic qui n’est pas le seul titulaire au palmarès vide. Parmi les titulaires de Conte, on retrouve aussi Bastoni et Lautaro. Les joueurs qui complètent cette liste se nomment D'Ambrosio, Gagliardini, Sensi et Pinamonti." "Une longue liste qui est, espérons-le, amenée à disparaitre très rapidement" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Ce poste de gardien est en réflexion à Milan actuellement. En plein questionnement sur le cas Handanovic (renouvellement pour combien de temps, et avec quel statut ?), le club est aussi en quête d'un second gardien plus compétitif que Radu selon Tuttosport. Pour rappel, nous avons aussi deux espoirs prêtés cette saison : Brazao s'acclimate à l'Europe au Real Oviedo (non titulaire) tandis que Michele Di Gregorio fait une saison complète avec Monza en Serie B. Un qui est certain de dire au revoir à l'Inter cet été, c'est Daniele Padelli avec son contrat finissant en juin. Aujourd'hui troisième gardien, il serait de retour à l'Udinese où il y a déjà joué entre 2011 et 2013. D'ailleurs lors de sa première année là-bas il était déjà la doublure d'Handanovic. Pour ces prochaines semaines, il grattera peut être quelques minutes symboliques lors du dernier match, si le titre est conquis avant bien entendu. ®gladis32 - internazionale.fr
  16. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur l’Inter à en devenir pour la saison prochaine. Si l’équipe a seulement et exclusivement en tête la conquête du Scudetto, l’année prochaine devra être celle de la confirmation. Analyse de la Rosea secteur par secteur Gardien La prolongation de contrat d’Handanovic pour aller outre 2022 n’est pas encore arrivé. Terminer cette saison d’une belle manière serait utile pour commencer à en parler. Le discours est différents pour Radu et Padelli : Le premier partira en prêt, le second, en fin de contrat devra faire le point avec le club La défense En défense, la plus grande partie de la situation est déjà bien éclaircie, dans un sens ou dans l’autre : De Vrij, Bastoni et D’Ambrosio sont en passe d'être prolongés. Pour Kolarov, une confirmation semble compliquée. Darmian a été racheté en début d’année et il n’y a aucun doute pour Skriniar. L’interrogation concerne Ranocchia qui est en fin de contrat : Prolongera-t ’il pour une saison de plus ou partira-t ’il pour trouver du temps de jeu ailleurs ? La décision lui reviendra quasi exclusivement, le club le soutiendra dans tous les cas Le milieu de terrain Au milieu de terrain, nombreux sont ceux qui jouent leur avenir : Les certitudes sont Barella, Brozovic et Hakimi. En sortie, on retrouve Young qui restera difficilement Nerazzurro au 30 juin et Vecino qui sera mis sur le mercato Gagliardini, Sensi, Vidal et Perisic forment le groupe à évaluer, surtout le chilien qui devra prouver en cette fin de championnat. Dans le cas contraire, l’Inter pourrait penser à le remercier et à lui serrer la main tout en épargnant 6,5 millions d’euros net courant jusqu’en 2022, mais avec une option pour arriver jusqu’en 2023 L’attaque En attaque, il n’y a que très peu de doute : Lukaku et Lautaro sont intransférable. Il est difficile de penser à un départ de Sanchez en considérant son rendement, qui est tout de même positif, et la durée de son contrat valide jusqu’au 30 juin 2023 Il est très probable que Pinamonti sera cédé par prêt en totalisant seulement 59 minutes de jeu entre la Serie A (5matchs) la Coupe d’Italie (1 match) et en Ligue des Champions (1 match). Ce qui est certain, c’est que le Club va tenter de satisfaire Conte en lui offrant un quatrième attaquant de très haut niveau : Dernièrement on a parlé de Muriel de l’Atalanta. Le colombien serait la solution idéal pour compléter un secteur qui, avec lui, deviendrait complet et encore plus compétitif Le banc Antonio Conte l’a déclaré clairement après l’importante 9ème victoire consécutive face à Bologne : "Il s’est créé un lien spécial entre moi, le Staff et les joueurs". Une vie s’est écoulée depuis sa sortie de route, de l’été dernier, à Bergame. A présent, le lien parait plus solide que jamais, le mérite en revenant au travail extraordinaire de tous, et d’un Scudetto sur le point d’arrivée. Et c’est avec un Scudetto en poche que le Club et Conte envisagent de s’asseoir autour de la table pour programmer la saison 2021-2022 avec une éventuelle prolongation de contrat et une nouvelle mission à accomplir : Rendre l’Inter compétitive aussi en Europe. Avec une première acquisition en tête, celle de renforcer le secteur offensif avec un 4ème attaquant : "Il n’y a pas encore eu de discussion sur une prolongation de contrat. En l’état, il n’y a pas encore de rencontre avec la Direction.... Il semble facile de voir celle-ci avoir lieu en fin de saison, pour éviter de débuter 2021-2022 en fin de contrat : Ce discours reste prématuré étant donné qu’il y a encore un Scudetto à conquérir et à partir duquel le futur sera défini" "L'Inter pense à présent à la Conte: Pas le temps d'obtenir un titre qu'Antonio en planifie déjà un autre, c'est la condamnation d'un conquérant et les Nerazzurri s'y acclimatent avec bonheur: 'Tout le monde sait qu'à présent, il faudra nous rendre des comptes" avait souligné le natif de Lecce. "Cette façon de s'exprimer, au net du Scudetto tant à confirmer que l'Inter ne disparaitra pas dans un nuage de fumée: Elle est désignée pour rester au premier rang en championnat et pour disputer une Ligue des Champions à un niveau bien supérieur." Suning La Rosea nous confirme l'arrivée de bonnes nouvelles en provenance de la propriété: "Cet exploit n'est pas un simple moment glorieux illusoire, c'est un premier échelon de gravi: Suning reste au commande et n'a pas l'intention de programmer une mise hors-service: L'équipe est entrée dans une autre dimension, et après la conquête du titre, elle songe à vouloir l'emporter à nouveau." "Le Travail de l'Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta et du Directeur Sportif Piero Ausilio a été utile pour founir à l'entraineur ce dont il avait besoin: Des joueurs ayant faim de victoires, des jeunes talents à conserver et continuer à grandir par le biais des victoires." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, les hommes d’Antonio Conte ont été autorisés, après 14 jours, à reprendre le trajet Domicile-Appiano. Une bonne nouvelle en amenant une autre, Matias Vecino est le dernier à être confirmé négatif. Il pourra donc rejoindre le groupe après avoir réalisé, comme ce fut le cas hier, avec Samir Handanovic, des tests physiques. Pour rappel, le gardien slovène est également négatif, seuls sont positifs Stefan De Vrij et Danilo D’Ambrosio, le premier qui a été révélé positif Aujourd’hui, l’isolement prendra donc fin, avec peut-être la confirmation de la négativité des joueurs qui sont encore positifs. Le retour de Stephan semble toutefois difficile comme on peut le voir sur bet-cm.com, car même s’il est négatif, il devra satisfaire aux tests physiques. Le favori pour occuper le poste au sein de la défense Nerazzurra aux côtés de Milan Skriniar et Alessandro Bastoni se nomme Andrea Ranocchia. Si cela vient à se confirmer, il s’agira de sa cinquième présence en qualité de titulaire, sur six matchs qu’il a disputés. Les joueurs quasi au complet cet après-midi En effet, à Milan sont attendu ce jour Milan Skriniar et Achraf Hakimi. Romelu Lukaku, Marcelo Brozovic et Ivan Perisic sont déjà revenu en Italie après avoir disputé leurs matchs en sélection. Mais s'ils veulent s'entrainer avec l’équipe d'Antonio Conte, ils devront réaliser un Test PCR et procéder à un décrassage individuel. Si les tests s’avèrent négatif, alors ils pourront s’entrainer avec le groupe. Pour clore, ce jeudi marquera le retour à Appiano Gentile de Christian Eriksen, Ionut Radu et les italiens convoqués par Roberto Mancini, la Squadra Azzurra étant de sortie ce soir. L’Inter fera face à Bologne ce samedi et Antonio Conte devra évaluer la condition physique de ses hommes afin de pouvoir aligner la meilleure formation possible sur le terrain. Ce match sera arbitré par Piero Giacomelli di Trieste. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Le Capitaine de l’Inter sera de retour pour préserver sa cage face à Bologne. En effet, après dix jours de positivité, il a été confirmé que le portier slovène est, enfin, négatif. Révélation de la Gazzetta Dello Sport A présent, une course contre la montre s’est enclenchée: Des tests physiques vont être effectués à la suite de cette guérison record. Samir veut être à son poste lorsqu’il Inter reprendra la compétition, face à Bologne. Titulaire incontesté, il n’a jamais été absent cette saison dans le tournoi, même si sa condition physique a été touchée par le virus: "Ce n’est pas qu’une simple formalité, mais un processus de plusieurs heures. Ce n’est qu’au terme de ce dernier qu’il pourra retourner à Appiano pour s’entrainer avec ses équipiers qui se retrouveront dans deux jours. En effet, Antonio Conte a octroyé deux jours de repos à ceux qui étaient restés présent à la Pinetina." Le futur "A 36 ans accompli, le futur d’Handanovic frappe à la porte de l’Inter. Critiqué ces derniers temps par les tifosi pour certaines de ces erreurs, comme pour la mésentente avec Bastoni qui a offert la qualification à la Juve en Coupe d’Italie, il a dernièrement retrouvé ses mains fermes lors des confrontations importantes face aux rivaux, permettant à la défense Nerazzurra d’améliorer ses statistiques. Des statistiques qui, si elle se confirment pourraient avoir une valeur très importante." "En parallèle, l’Inter est parti à la recherche de son remplaçant depuis un certain temps. Outre Radu, il y a différent portiers à l’Inter tel que Brazao et Filip Stankovic, mais Giuseppe Marotta et Piero Ausilio veulent un portier formé et terminé." Les options "C’est pour cette raison que l’on parle de Juan Musso. L’argentin est le préféré, mais il faudrait présenter une offre importante pour l’arracher à l’Udinese. Les autres options se nomment Alessio Cragno et Alex Meret. On retrouve également dans la liste des dirigeants le portier portugais Rui Silva (Grenade) mais celui-ci semble prêt à s’engager gratuitement avec le Betis Séville: "La question du gardien de but va rapidement être sur la table, lorsque des nouvelles liquidités seront injectées dans les caisses du club."." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. En effet, le futur gardien de l’Inter ne semble pas être la plus grande priorité de la Casa Inter, du moins pour l’instant : En effet Samir Handanovic qui a été, à plus d’une reprise en discussion, est parvenu à mettre tout le monde d’accord, à commencer par Antonio Conte qui connait également l’importance du slovène Révélation de Tuttosport "Handanovic a connu une saison de haut et de bas, avec des prestations en demi-teinte depuis le début de la saison. Ces derniers temps pourtant, il s’est retrouvé à son réel niveau en restant toujours un joueur toujours important pour Conte, aussi bien pour son importance dans le vestiaire, que pour son habilite à jouer au pied. Il était fondamental pour l’entraineur puisse se fier au joueur de ces dernières années." "Handanovic reste pour Conte un point de référence, comme le démontre le fait qu’il était également aligné en Coupe d’Italie." Soulever un titre "Le "dernier défenseur" aimerait finalement soulever un trophée avec l’Inter, tout en ayant à l’esprit la possibilité de sceller son avenir: Le Tricolore en qualité de capitaine peut, ou pas, lui permettre d'ambitionner une année de contrat supplémentaire." "Son contrat actuel se termine en 2022. Handanovic aimera ajouter de douze mois son aventure, car avec deux années de plus comme titulaire, il pourrait rejoindre Walter Zenga, l’Historique portier de l’Inter qui compte le plus grand nombre de présence, 473 contre 379 pour Handanovic. Bordon complète le podium avec 382 titularisations." "Tout dépendra des garanties qu’il sera capable d’apporter dans les prochains mois à l’Inter et du futur du Club : La stratégie au poste de gardien en sera adaptée : que Suning reste avec des nouvelles ressources financières, ou qu’un nouveau propriétaire arrive." "Faudrait-il aller de l’avant avec Samir Handanovic et un vice comme Ionut Radu qui n’est pas encombrant, ou partir à la recherche d’un autre titulaire tel que Musso, Cragno, Meret, Gollini ou Audero? L’avenir nous le dira!" conclu le quotidien turinois. Et vous, que feriez-vous à la place de Suning ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. En espérant qu’il inscrira également le prochain qu’il aura à sa disposition…. Et comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, Romelu Lukaku dispose d’une capacité bien particulière qui lui est propre : Depuis août 2017, à chaque fois qu’il a botté un pénalty, il a toujours marqué. 18 sur 18 "Il fixe des yeux le ballon, tend sa jambe en s’appuyant sur son pied droit, dès qu’il est sur le point de tirer du pied gauche, il observe le portier "comme dans un duel de Western", un léger mouvement de la tête suffi et c’en est terminé. S’il va pour le tirer, le ballon fini toujours quasiment au fond, et s’il est décidé, il est impossible de s’en relever." - Cette belle référence de la Rosea détaille comment le belge exploite à merveille cette punition extrême. Bien objectivement, l’Inter de Conte connait cette caractéristique et en fait usage, lui qui apporte du physique et apporte une certaine patience de la part de son équipe: "Avec de tels joueurs dans la surface, il est possible d’obtenir une faute qui devienne un pénalty. Ensuite, Big Rom devient, et pas uniquement sous cet aspect du jeu, une certitude." Un travail qui porte ses fruits Pour parvenir à tirer un pénalty avec autant de sureté, Lukaku y a travaillé. Comme toujours, il cherche à améliorer quotidiennement tous les aspects de son jeu. Dans le cas ici présent, il y a la façon de le tirer, mais toute la psychologie qui s’y retrouve derrière: "A Appiano Gentile, il botte ces derniers en prenant en ligne de mire Padelli et Radu." "En 2017, Lukaku avait raté son penalty lors d’un match opposant Manchester à Leicester: Dès cet instant, Josè Mourinho lui retirait cette fonction en marquant sa préférence pour Martial ou Pogba. Dès cet instant également, la situation s’est terriblement dégradée jusqu’à son arrivée à l’Inter." "L’année dernière, il partageait cette fonction avec Lautaro. À la suite d’un pénalty manqué face à Bologne, Big Rom est devenu le buteur attiré. Depuis son arrivée à l’Inter, il a inscrit 14 buts sur les 14 pénaltys octroyés : 11 en Serie A, 2 en Ligue Europa et 1 en Coupe d’Italie, face au Milan." Romelu Lukaku est le second meilleur buteur de pénalty inscrit consécutivement. Le Leader incontesté est Roberto Boninsegna qui culmine à 19 pénalty converti consécutivement entre 1970 et 1973. Au niveau européen, et via les Diables Rouges, Romelu Lukaku est le leader incontesté de cette aspect du jeu avec 18 pénaltys inscrit. Il est suivi par Mohamed Salah qui est actuellement à 15 buts inscrit de suite entre Club et équipe nationale. Sa façon de tirer Romelu Lukaku en impose mais Il partage ses pénaltys : "Un peu à gauche, un peu à droite, mais de préférence à ras de terre. La seule fois où il a tiré en force et en hauteur, le ballon est rentré en heurtant la transversale : C’était face au Milan en Coupe d’Italie à la suite de sa rixe avec Zlatan Ibrahimovic. Dans une soirée où il n’avait pas su rester indifférent aux provocations, tirant son pénalty avec toute la puissance qu’il lui était disponible de mettre." C’est un fait Romelu Lukaku se montre de plus en plus décisif à l’Inter et dispose d’une grande marge d’amélioration Pensez-vous qu’il s’agit du choix gagnant d’Antonio Conte ? L’Inter, sans Romelu Lukaku, aurait-elle pu aussi bien dominer la Serie A ? Après Kevin De Bruyne, Josè Mourinho a très mal jugé les capacités enfuient en Romelu. Pensez-vous que le Special One a « une dent » contre les Diables Rouges ? Selon vous, quel est l’entraineur qui exploite au mieux le potentiel de ses troupes : L’italien ou le lusitanien ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est une question de principe, plus que de pratique : L’Inter va désormais devoir faire les comptes avec le cas des sélections nationales. En Effet, la Gazzetta Dello Sport révèle que l’Ats de Milan, à travers le Ministère de la Santé, a reçu des demandes formelles de la part de quatre fédérations pour autoriser leurs joueurs à rejoindre la sélection : La Croatie pour Marcelo Brozovic et Ivan Perisic Le Danemark pour Christian Eriksen La Belgique pour Romelu Lukaku La Slovaquie pour Milan Skriniar Il est vraisemblablement possible d’y ajouter : Le Maroc pour Achraf Hakimi La Roumanie qui a pré-convoqué Ionut Radu Révélation de la Gazzetta Dello Sport “L’Ats a répondu à toutes en donnant carte blanche, car elle a transposé une règle internationale qui s’applique à tous les travailleurs, selon celle-ci une personne qui a entamé une période de quarantaine à l’étranger à le droit de retourner dans son pays d’origine pour terminer sa période d’isolement. Mais l’autorisation est liée à l’issue des tests qui ont été réalisé hier. S’il vient à y a voir une positivité entre les joueurs et le staff, l’Ats ne donnera pas son aval." Dans tous les cas, l’Ats n’adaptera pas la décision de jeudi et concèdera un retour en patrie, à la condition que trois conditions soient respectées : Déplacement par le bais de moyens privé Quarantaine obligatoire jusqu’au 31 mars comme retranscrit dans le Protocole Déclaration d’une adresse de résidence à partir de laquelle les déplacements sont interdits, si ce n’est que pour effectuer le trajet jusqu’au centre d’entrainement "L’Inter est spectatrice, car les internationaux Nerazzurri ne seraient uniquement autorisé à s’entrainer que dans des centres sportifs. Mais toutes les équipes ont une rencontre à disputer à l’étranger. Le doute subsiste car si l’autorisation est valide pour que les joueurs puissent retourner dans leur patrie en cas de quarantaine, est-ce que cette autorisation à une valeur similaire pour rejoindre un pays tiers ?" En effet, une fois que les joueurs partent à l’étranger, ils seront soumis aux normes nationales relatives au Covid-19, les indications préconisées par l’Ats de Milan perdraient leurs valeurs Et la FIGC ? "Concernant les Italiens, la FIGC a décidé d’attendre les résultats des tests d’aujourd’hui afin de trouver une voie d’accès avec l’Inter pour libérer Bastoni, Barella et Sensi qui sont pour l’instant bloqués à Appiano." Antonio Conte prévient ses troupes En effet, la Rosea confirme également que les joueurs ont été bien informé des risques que représentent ces voyages: "Deux par-dessus-tout : Les déplacements ne peuvent jamais garantir à 100% l’isolement fiduciaire. Le fait de rentrer en contact avec une personne différente du groupe équipe d’origine. Ce qui est sûr, c’est que la Bulle demandée par l’Ats à l’Inter sera rompue : En Italie, des sanctions pénales et sportives sont prévues." "Antonio Conte espère ne pas devoir le payer comme cela fut le cas par le passé, lorsque Milan Skriniar, Marcelo Brozovic, Alessandro Bastoni et Aleksandar Kolarov s’étaient révélés positif après les stages internationaux." "Et sur ce point, il a été très clair avec le Club : Le Scudetto passe aussi par ces détails et il l’a clairement dit à ses joueurs aussi." Pensez-vous qu’Antonio Conte a suffisamment la main ferme sur son groupe pour convaincre les joueurs de rester à Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, quelques heures après la positivité de Danilo D’Ambrosio, l’Inter a communiqué la positivité de Samir Handanovic. D’autres tests auront lieux, et Samir Handanovic fera également l’objet d’un nouvel examen afin de confirmer ou d’infirmer sa positivité. L’appréhension est de mise selon Sky Sport "Il y a un peu d’appréhension à la Casa Inter car D’Ambrosio était avec le Groupe Equipe à Turin. Il y a aussi le fait que la positivité n’est pas immédiate vu qu’il y a des jours d’incubations. L’espoir est qu’il n’y est que ces cas-ci. Mais nous en serons plus dans les prochains jours." Une absence importante "Si D'Ambrosio a toujours répondu présent lorsque Conte faisait appel à lui, il n’était plus un titulaire fixe et son absence est plus facile à palier. Pour Handanovic en revanche, il s’agit d’une absence importante car son second, Radu, n’a jamais joué." "Conte ne l’a jamais aligné, même pas en Coupe d'Italie car Samir vivait une période particulièrement importante vu les nombreuses parades importantes face à des critiques destructrices. Il s’est également toujours avéré être un élément fondamental lorsqu’il fallait procéder à la construction dès la défense." Les interistes ont deux espérances Que le second gardien réponde immédiatement présent malgré le fait qu’il n’a jamais joué. Qu’il réponde présent de la même façon que ses équipiers qui parait du banc dans la hiérarchie établie par Antonio Conte "L’espoir est que les positivités cessent et la pause internationale, qui suivra la rencontre face à Sassuolo pourrait donner un grand coup de main." Le Covid-19 au bon moment ? "Entre l’Inter et le Scudetto, le plus dangereux des adversaires s’est inséré dans la partie laissant place, en un jour et demi, à la peur en lieu et place de l’enthousiasme. Parmi les Nerazzurri, l’alarme Covid a de nouveau retenti." – Telle est l’analyse de la La Gazzetta Dello Sport à la suite de la seconde positivité Nerazzurra "Des nouveaux tests auront lieux les prochains jours pour éclaircir la situation, mais déjà ce mardi, l’équipe et le staff se sont placé en isolement fiduciaire avec des limites imposée durant 14 jours." "D’Ambrosio faisait partie de la mise au vert avec l’équipe à Turin et il a eu des contacts avec tous ses équipiers jusqu’à dimanche matin. Il est ensuite rentré seul à Milan après avoir été alerté par les premiers symptômes." "Une fois la positivité confirmée au Covid-19, toute l’équipe avait effectué des test moléculaires et, à la mi-journée, même celui d’Handanovic était négatif : Le gardien slovène n’était pourtant pas à Appiano hier matin, car il avait souffert d’un état grippal durant la nuit et il était donc dispensé de l’entrainement." "Vu le contexte, il a immédiatement été soumis à un nouveau test moléculaire, quelques heures avant celui de ces équipiers au centre d’entrainement. Ce petit avantage a fait que les résultats sont déjà tombés hier soir, avec la confirmation que le gardien était officiellement positif au virus." Sauvé par le gong ? "La positivité d’Handanovic est le onzième cas de positivité au Covid-19 à l’Inter. Le portier slovène ne présente pas de symptômes graves et il est à l’isolement comme D'Ambrosio. Le reste de l’équipe attend le résultat des examens qui se verront réalisé à nouveau ce jour, afin de déterminer s’il est fait état d’une flambée ou non." "Face à Sassuolo, Radu sera dans les cages, mais la trêve internationale arrive au secours de Conte vu qu’Handanovic pourrait déjà être de retour pour le 3 avril face à Bologne: Il ne manquerait uniquement que la rencontre face aux Neroverdi." Epic Captain Selon le Corriere Dello Sport, et vue la situation délicate entourant l’Inter qui vient de perdre son capitaine, le joueur qui devrait porter le brassard serait Marcelo Brozovic L’ombre de Juan Musso "L’avenir d’un joueur à l’Inter peut se jouer à quelques tout petits détails, demandez à Christian Eriksen ce qu’il en pense." "Vu sous cet angle, Ionut Radu va avoir droit à la "chance de sa vie", celle de prouver qu’il peut succéder dans un avenir proche à Samir Handanovic. Dans le même temps, il devra prouver qu’il a ce qu’il faut pour éviter d’être relégué à un second plan et de laisser la porte ouverte à Juan Musso." Selon le journaliste Sebastiano Vernazza: Le roumain est très fort entre ses cages, il ne dispose que d’un seul point faible: "Radu est le plus fort sur sa ligne, son problème concerne les sorties aériennes avec le bras et le poing tendu à la façon superman." Le scénario catastrophe à éviter à tout prix C'est une révélation du Corriere Della Sera: "Le voyage en car de l'équipe, dimanche vers Turin, provoque la crainte que l'un des 7 Bigs de l'équipe vienne à être fauché par le virus: En effet, Lukaku, Lautaro, De Vrij, Hakimi, Perisic, Barella et Eriksen sont parvenus, pour l'instant à le dribbler. Le niveau d'alerte est à l'état maximal, même si la trêve le rendrait plus supportable." Pensez-vous que la trêve sauve la mise à l’Inter ? Radu doit-il être jugé sur ce seul et unique match à disputer ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. La positivité au Covid-19 de Danilo D’Ambrosio reste une source d’angoisse à l’Inter. En effet, l’espoir réside dans le fait que les nouveaux tests qui ont été effectués soit négatifs. Mais quoiqu’il arrive, le Covid reste bel et bien présent dans les installations interistes. Révélation du Corriere Dello Sport "Sont négatifs l’Administrateur-Délégué Alessandro Antonello, l’avocat Angelo Capellini, le Vice-Directeur Sportif Dario Baccin et le membre du staff technique qui avait contracté le virus après le Derby. Restent positifs l’Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta et le Directeur Sportif Piero Ausilio." "Depuis le début de saison, l’Inter a déjà été confronté au Covid avec les contaminations de Ionut Radu, Daniele Padelli, Milan Skriniar, Alessandro Bastoni, Aleksandar Kolarov, Ashley Young, Radja Nainggolan, Roberto Gagliardini et Marcelo Brozovic, sans oublier la fausse positivé d’Achraf Hakimi." Le Saviez-vous ? "S’il n’a pas d’explosion pandémique dans le vestiaire, la rencontre face aux Neroverdi se jouera, la bande à Handanovic a été autorisé, par l’ATS qui a été informé de la positivité de D’Ambrosio, à réaliser le chemin domicile– centre d’entrainement." "A la Pinetina, toutes les précautions d’usage ont été prises, comme l’obligation de manger, de se changer et de se doucher dans sa propre chambre. Le port du masque et le respect de la distanciation sont obligatoire." Croyez-vous en un risque d’implosion de contamination au sein du vestiaire Nerazzurro ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. La question mérite d’être posée à la suite de la nouvelle contre-performance proposée lors de la Demi-Finale de la Coupe d’Italie, du Capitaine Nerazzurro, face à la Juventus. A tel point que la Direction Nerazzurra a décidé qu’il était temps d’intervenir Révélation de Tuttosport "La demi-finale de la Coupe d’Italie face à la Juventus a réouvert la polémique sur le rendement de Samir Handanovic : Le gardien de l’Inter s’est rendu protagoniste négativement d’une sortie improbable, une sortie originelle du second but de Cristiano Ronaldo, avec la complicité d’un Alessandro Bastoni désarçonné par cette situation." Prolongation en suspend Sur les réseaux sociaux, cela gronde à tel point que la Direction Nerazzurra est prête à prendre en considération l’hypothèse de faire confiance à un nouveau numéro 1 "Si le présent est certainement le sien, vu le manque de considération de Conte envers Radu jusqu’à présent, lui qui n’a jamais été aligné en Coupe d’Italie, pas à même à Florence. Le Capitaine se rapproche des 37 ans, il les fêtera le 14 juillet et a prolongé son contrat jusqu’en 2022 : Mais les négociations relatives à une prolongation jusqu’en 2023, sont, à l’heure actuelle, gelées." Statistiques catastrophique S’il l’on ne se base uniquement sur les matchs de Serie A, l’équipe de Conte a dû faire face à 66 tirs au buts cadrés, soit une moyenne de 3,3 par matchs. Handanovic est parvenu à en contrer 43, soit un pourcentage de 65% de tir contrés. Toutefois, tous les trois tirs, l’Inter encaisse un but: Une donnée très élevée qui s’est vu "améliorée" lors des trois derniers matchs, où l’Inter n’a pas encaissé le moindre but face à la Juventus, l’Udinese et Benevento. Si Handanovic propose 65% de tirs contrés, il est très loin des standards des autres portiers tel que Donnarumma ou Szczesny qui voyagent à 75%. Il réalise moins de miracles, rapporte moins de points à l’équipe, le tout s’associant à ses incertitudes démontrées à de très nombreuses occasions comme le but de ce mardi ou celui face à Vérone peu avant Noel Le projet Radu écarté ? "L’expérience Radu, soit celle d’associer un jeune gardien très prometteur à côté d’un titulaire indiscutable n’a pas porté ses fruits. La nouvelle route empruntée serait similaire à celle de la Juventus avec le recrutement d’un autre gardien titulaire, un poste où ce serait à l’entraineur de décider lequel des deux est le meilleur à aligner." "Marotta et Ausilio sont sur les traces de plusieurs gardiens : Le préféré reste Musso de l’Udinese, qui sait si la négociation avec le club du Frioul menant à De Paul s’élargirait avec l’englobement du portier argentin." L’autre portier qui séduit à la Viale Della Liberazione est Cragno : "Les rapports sont excellent avec Cagliari et, durant l’été, la situation relative à Nainggolan devra être abordée avec Giulini. Il reste également l’outsider Meret du Napoli et moins probable Silvestri de Vérone“ Cragno réel favori ? Interviewé par minutidirecupero.it, Graziano Battistini, l’agent d’Alessio Cragno, s’est livré sur l’intérêt de l’Inter: "Il y a toujours des contacts, pour le reste on navigue à vue. Il faut se rappeler que le Mercato que l’on connaissait semble aujourd’hui être d’une autre époque. Les personnalités dans le milieu du football restent toujours en contact, il n’y a rien à redire sur cela." "Ce qui est certain, c’est que je ne serais pas surpris si l’Inter misait sur Cragno, je crois qu’il s’agit, avec Donnarumma, de l’un des meilleurs gardiens en circulation, un Fuoriclasse à son poste: Il le démontre chaque dimanche." "Cagliari est un club important qui tient justement en haute considération Alessio, et cela se répercute physiologiquement sur sa valeur marchande." "Outre la bonne somme, il y a besoin que se créée la bonne opportunité au bon moment : Si Massara (actuel Directeur Sportif du Milan) était resté, je crois qu’Alessio aurait rejoint la Roma." La Galerie des horreurs Lorsque l’on visionne le Replay, lors de la passe en retrait de De Vrij à Bastoni, celui-ci avait l’avantage sur Cristiano Ronaldo. Il avait d’ailleurs de son bras droit indiqué à Handanovic de rester dans sa surface afin de lui offrir une passe simple en retrait. A la place, le portier est sorti avec trop de véhémence et est arrivé ce qu’il devait arriver. Si Bastoni a commis une erreur, c’est juste celle de ne pas avoir su contenir Ronaldo, mais cela est moindre comparé à Handanovic qui n’a pas suivi et respecté la consigne de son équipier, laissant de la sorte la voie libre au portugais Mais il y a également des précédents Les plus graves cette saison outre celle du Derby d'Italie Ilic à Vérone Capriari à Benevento Aucune tentative de contrer le tir Buts de Mancini (2-2 face à la Roma) Sans parler des tirs qui passent tout prêts et où il ne plonge plus…....Sans parler du risque de se prendre un but à quasiment chaque match.... Il y a deux saisons, Handanovic était élu meilleur gardien de Serie A. Pensez-vous que cette saison est celle de trop ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Si l’Inter l’a emporté 1-3 sur le terrain de Cagliari, elle y est parvenue dans la douleur, la faute au gardien sarde : Alessio Cragno, qui a été courtisé par l’Inter dans un passé récent Qualité et défaut Si en première période, le score à la Sardegna Arena était de 1-0, l’équipe hôte devait en grande partie en remercier son portier : Alessio Cragno. Le dernier rempart sarde a réalisé plusieurs sauvetaged face à Lukaku, Eriksen, Sanchez et Barella. D’un autre côté, Samir Handanovic n’a pas semblé réactif et c’est un euphémisme, sur le tir en diagonal, précis mais lent et donc arrêtable de Sottil. A la reprise, l’Inter est parvenue à renverser la vapeur et cette vois, Cragno n’a plus semblé aussi irréprochable, surtout sur les buts de Barella et de D’Ambrosio où il est loin d’être irréprochable dans ses sorties Héritier tout désigné ? Le nom de Cragno figure sur la liste de la Direction Nerazzurra pour prendre la place du Capitaine Nerazzurro : Radu est également en lice pour succéder au portier slovène, lui qui est revenu à la base après avoir enchanté les supporters du Genoa, mais il n’a pas encore su démontrer ses qualités Musso, est un autre joueur qui séduit la Direction Interiste, monitoré depuis quelques temps, il semble être le favori pour succéder au portier de l’Inter, mais la demande de l’Udinese pourrait faire pencher la balance envers les autres prétendants Recruteriez-vous Cragno à la vue de sa prestation, justement face à l’Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr