Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'jiangsu suning'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

17 résultats trouvés

  1. En effet, le Champion du Monde 2006 italien a résilié son contrat avec le club appartenant à au Colosse de l’immobilier ultra-endetté. C'est l’actuel capitaine Zheng Zhi qui sera à la tête du club jusqu’à la fin de la saison, mais quatre scénarios ont vu le jour. Voici les hypothèses mises en avant par le journaliste de Tencent Sports Zhao Yu Evergrande se libère des difficultés économiques et consentira à faire vivre l’équipe, tout en réduisant ses investissements Un autre groupe pourrait reprendre l’équipe du Guangzhou Le Guangzhou pourrait être confié à un département d’une gestion sportive qui portera en avant la gestion ordinaire du club en attente de temps meilleurs Le Guangzhou pourrait être complètement dissout comme l’a été le Jiangsu Suning ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le média chinois inf.news livre une analyse financière du Suning. D'après ce dernier, l'état du Suning peut être comparé à une personne dans une fosse creusant un trou. Analyse et bonne lecture. Le 9 Juin 2021, Tianyancha APP a montré que Suning Appliance Group avait ajouté une information sur la personne soumise à l'exécution, le numéro de dossier est (2021) Jing 02, n° 837, et l'objet de l'exécution est supérieur à 3,082 milliards de yuans (385M€). Le tribunal de l'exécution est le deuxième peuple intermédiaire de Pékin. Les exécuteurs dans cette affaire comprennent également Suning Real Estate Group Co., Ltd., Zhang Jindong et Liu Yuping. La réponse de Suning Holdings à cet incident est qu'il n'en est qu'au stade de l'exécution de l'affaire et a officiellement déposé une objection à l'exécution auprès du deuxième tribunal populaire intermédiaire de Pékin. Mais à l'heure actuelle, l'attention du public sur cette affaire n'est pas sur la propre attitude du Suning à l'égard de cette affaire. Non, elle est plus générale. Quelques jours seulement avant l'explosion de la dite exécution, Suning Tesco venait d'introduire Jiangsu State State Assets en tant qu'actionnaire. Pourquoi disons nous "encore"? En Février 2021, Shenzhen State Capital a investi dans Suning Tesco dont Kunpeng Capital détenait 15 % des actions et Shenzhen International 8 %. Dans la soirée du 2 Juin, Suning.com a publié une annonce indiquant que le même jour l'actionnaire de la société Suning Appliance Group et le New Retail Fund ont signé l'Accord de transfert d'actions. Suning Appliance Group prévoit de détenir 520 millions d'actions de la société (représentant 5,59 % du capital total de la société) a été transféré à New Retail Fund. Selon l'annonce de Suning.com, une société cotée sous Suning Appliance, le contrôleur actuel Zhang Jindong engagea 1 milliard d'actions le 7 Juin 2021. Les actions mises en gage représentaient 51,23 % des actions de la société et 10,74 % de la part totale de la société. Le titulaire des droits est Jiangsu New New Retail Innovation Fund. Sur la base du cours de clôture de 6,59 yuans le jour de la mise en gage, la valeur marchande des actions mises en gage est cette fois d'environ 6,59 milliards de yuans (847 M€). Au 7 Juin, les statistiques de Zhang Jindong ont promis 1,412 milliard d'actions de Suning.com, représentant 72,32 % du total des actions des sociétés cotées détenues par lui et 15,16 % du capital social total des sociétés cotées. Depuis sa création en 1990, Suning a traversé plus de 30 ans. C'était autrefois le plus grand détaillant d'appareils électroménagers en Chine. Elle a battu son rival de longue date Gome et est devenue une marque bien connue. Aujourd'hui, le groupe Suning Holding contrôlé par Zhang Jindong est principalement divisé en quatre grands secteurs d'activité : Suning Holdings, Suning Tesco, Suning Real Estate et Suning Appliance. La principale activité de vente au détail est Suning Tesco, une société cotée en bourse; l'activité immobilière appartient à Suning Real Estate; Suning Financial Holdings, les entreprises culturelles et sportives et autres sont sous le nom de Suning Holdings; Suning Appliance est la principale plate-forme d'émission d'obligations de Suning Holdings Group et détient également certains actifs. L'action de Suning Tesco a atteint son plus haut niveau à 23,14 yuans en 2015, mais son cours est maintenant tombé à 6,43 yuans, soit une baisse de 70 %. Bien qu'il y ait de bonnes nouvelles concernant l'introduction d'actifs appartenant à l'État, comprendre le PCC, le Suning a toujours du mal à voir une tendance à la hausse. La raison principale est que les manques à gagner accumulés au fil des années peuvent être épongés par le bien? Ces dernières années, les conditions d'exploitation de Suning.com n'ont cessé de se détériorer. Le rapport annuel 2020 montre que le bénéfice annuel net du Suning.com a chuté de 143,43 % sur glissement annuel, avec une perte de 4,275 milliards de yuans (549 M€). Avant cela, Suning.com avait subi des pertes après déduction des non-profits pendant six années consécutives, c'est-à-dire des pertes dans l'activité principale, en s'appuyant sur la vente d'actifs pour maintenir des bénéfices comptables. Le rapport financier montre qu'en 2020, les revenus de Suning.com ont chuté de 6,29% en glissement annuel; après déduction des gains et pertes non récurrents, la perte nette était de 6,807 milliards de yuans (875 M€), ce qui est également sa plus grosse perte depuis son introduction en bourse. S'il n'y avait pas eu de profit sur la vente d'actifs, Suning.com a estimé qu'il aurait été radié d'innombrables fois ! Dans le même temps, de 2017 à 2019, le ratio actif-passif de Suning Appliance était respectivement de 68,38 %, 69,81 % et 73,76 %. Au cours de cette période, ses flux de trésorerie d'exploitation ont continué d'être négatifs, à -4,581 milliards de yuans (588M€), -84,53 milliards de yuans (10,9 milliards d'Euros) et -1,781 milliard de yuans (228 M€), respectivement, et le trou de trésorerie devenait de plus en plus gros. Le trou que nous avons vu aujourd'hui a été vraiment creusé par le Suning avec diligence, année après année, jour après jour. C'est si facile de remplir partout où il y a quelque chose à dire ! En fait, pour dire que le Suning s'est transformé en ce qu'il est maintenant, le mystère peut se résumer comme suit: ne pas faire des affaires correctement ! Tout le monde pense que le Suning est une entreprise qui vend de l'électronique, mais la réalité est que les segments d'activité du Suning augmentent progressivement après des années de transformation et d'expansion, notamment la vente au détail, l'immobilier, la logistique, la finance, la technologie, la culture et la création, le sport, l'investissement et bien d'autres différences. Nous pouvons nous lever et voir quelles grandes choses le Suning a faites à perte au cours des dernières années. En 2017, Nanjing Runheng, une filiale du groupe Suning, a investi 20 milliards de yuans dans Evergrande Real Estate en tant qu'investissement stratégique. Quant à Nanjing Runheng, il s'agit en fait d'une société créée spécifiquement pour investir dans Evergrande Real Estate. Le BUT capitalisé, avec le retour d'Evergrande vers A bloqué fin 2020, Suning a annoncé qu'il ne récupérerait pas les 20 milliards de yuans (2,57 milliards d'Euros). L'autre investissement brûle de l'argent! Après avoir acquis l'équipe de football du Jiangsu en 2015, Suning a dépensé 270 millions d'euros en 2016 pour acquérir une participation de 68,5% dans l'Inter Milan. Et maintenant, l'équipe de football du Jiangsu Suning a été abandonnée par Zhang Jindong, et il ne semble y avoir aucun mouvement à l'Inter. Il y a aussi le groupe Wanda. Wang Jianlin a vendu des actifs en raison des pertes du groupe Wanda ces dernières années. Mais devinez-vous qui est le pick-up de Lao Wang? C'est vrai, c'est Suning, Suning et Suning encore ! Un bref résumé des astuces d'investissement de Suning : achetez simplement ce que vous ne connaissez pas ! En fait, l'espoir d'expansion et de développement du Suning est compréhensible. Cependant, les gènes d'entreprise du Suning sont différents de ceux des groupes de vente au détail de commerce électronique qui ont déjà atteint le sommet du marché. Les groupes de e-commerce traditionnels ont peu accès au marché, mais l'entrée du Suning est le gène d'actifs lourds. En tant qu'industrie traditionnelle, Suning a pris l'habitude de lâcher prise. Suning, à nos yeux, c'est suivre les traces d'autres sociétés de l'Internet. Quand Ali est une petite boutique, Suning investit dans une petite boutique; Lorsque JD.com s'occupe de la logistique, Suning acquiert Tiantian Express; Pinduoduo utilise des algorithmes pour fournir des dizaines de milliards de subventions, tandis que Suning utilise de vraies armes et des balles réelles pour fournir des subventions; D'autres têtes de l'Internet ont acheté, acheté et Suning a emboîté le pas. Après avoir réalisé un tel cercle, nous pouvons voir que les industries dans lesquelles Suning a investi ces dernières années n'ont pas éclaboussé, et même les consommateurs ne peuvent pas sentir les vagues. Du point de vue du Suning, c'est probablement: si l'argent est dépensé, mais que l'investissement échoue, alors je dois trouver un moyen de récupérer l'argent, donc j'ai besoin de plus d'argent, d'investir dans plus de projets et de laisser ces projets m'aider moi. Circulez simplement comme ça, formant une boucle fermée parfaite! L'état du Suning est très semblable à une personne debout dans une fosse creusant un trou. Pour le Suning à l'heure actuelle, cela équivaut à nager nu sur le marché, avec des pertes visibles, une détérioration des conditions commerciales, une accumulation continue de problèmes de financement et une exposition constante. L'introduction d'actifs appartenant à l'État équivaut à la dernière feuille de vigne du Suning à l'heure actuelle. Mais les choses ne sont pas aussi simples qu'il y paraît. La branche salvatrice du Suning implique l'intervention d'actifs appartenant à l'État dans les deux places et le contrôle de Suning Tesco. Le 12 Mars, Suning.com a répondu à la Bourse de Shenzhen. Après l'introduction des actifs appartenant à l'État de Shenzhen, Zhang Jindong et son acteur sont restés le principal actionnaire de la société cotée en bourse; si ce transfert d'actions avec les actifs appartenant à l'État du Jiangsu est signé, le ratio de participation de Suning Appliance aura diminué à 14,08%. C'est-à-dire que si le processus d'actionnariat de Shenzhen State-owned Assets se déroule sans heurts, les participations totales de Kunpeng Investment et Shenzhen International de 23%, détenues par Shenzhen State-owned Assets, seront supérieures à celles de Zhang Jindong et de son activiste Suning Appliance, qui détient 21,83 %. En plus du réinvestissement de Suning Tesco par les actifs appartenant à l'État du Jiangsu, si les deux transactions se déroulent sans heurts, Suning Tesco a vendu un total de 28,59 % des actions. Zhang Jindong et ses actions réduiront le ratio d'actionnariat, ou perdront Suning. Achetez l'emplacement du contrôleur réel. Ainsi, on peut se demander si le futur de Suning Tesco n'est pas celui de Zhang Jindong. Sinon, peut-être que le Suning fera un pas de plus dans le futur. S'il dure, alors le Suning inaugurera la question philosophique ultime de la survie ou de la destruction à l'avenir.
  3. Nos propriétaires chinois ont beaucoup dépensé pour mercatos et salaires, et maintenant notre Inter revient. Cependant la facture arrive à échéance mettant en doute l'avenir de l'équipe. Cet article publié par le New York Times dresse un tableau intéressant de nos propriétaires, internazionale.fr vous offre la traduction. Le Suning, présenté comme un colosse, était censé ramener notre Inter à ses glorieux jours. Il a beaucoup dépensé pour des buteurs prolifiques comme Romelu Lukaku et de très bons milieux comme Christian Eriksen. Après cinq ans d'investissement, notre club est à portée de main de son premier Scudetto en dix ans. Maintenant, la facture est arrivée à échéance, et notre avenir est soudainement mis en doute. Le Suning, un détaillant d'électronique et propriétaire majoritaire, est à court d'argent et tente de vendre sa participation ou en partie. Le club saigne de l'argent. Certains de nos joueurs ont accepté de différer le salaire. L'Inter Milan a eu des entretiens avec au moins un investisseur potentiel, mais les deux parties n'ont pas pu s'entendre sur un prix. Les aspirations footballistique du Suning s'effondrent également à la maison, en Chine. La société a brutalement liquidé son équipe nationale quatre mois après son titre chinois. Certaines stars, dont beaucoup ont choisi de jouer là-bas plutôt qu'à Chelsea ou à Liverpool, ont déclaré qu'elles n'étaient pas payées. La Chine a échoué dans son rêve de devenir un acteur mondial du football. Poussée en partie par les ambitions de Xi Jinping, le grand leader chinois et un fervent fan de football, une nouvelle race de magnats a investi des milliards de dollars dans des clubs de renom et des joueurs vedettes, transformant ainsi l'économie du football. Les investisseurs chinois ont dépensé 1,8 milliard de dollars pour acquérir des participations dans plus d'une douzaine d'équipes européennes entre 2015 et 2017, et la ligue nationale chinoise gorgée d'argent a payé les salaires les plus élevés jamais accordés aux recrues étrangères. Un véritable Eldorado. Mais la folie a exposé le football international aux particularités du monde des affaires chinois. L'implication profonde du Parti communiste rend les entreprises vulnérables aux changements brusques des vents politiques. Les grands magnats dépensiers manquaient souvent d'expérience. Désormais, les discussions sur les défauts de paiement, les ventes et les sorties précipitées dominent. Un magnat des mines a perdu le contrôle du Milan et ce, en plein milieu d'interrogations sur son empire commercial. Le propriétaire d'une entreprise de fabrication de savon et d'additifs alimentaires a renoncé à sa participation dans Aston Villa. Un conglomérat énergétique a abandonné sa participation dans le Slavia Prague après la disparition de son fondateur! Le sort du Suning reflète "toute l'ascension et la chute de cette ère du football chinois", a déclaré Zhe Ji, directeur de Red Lantern, une société de marketing sportif qui travaille en Chine pour les meilleures équipes de football européennes. "Quand les gens parlaient du football chinois et de toute l'attention qu'il a suscitée en 2016, cela est venu très vite, mais cela est très vite parti aussi." Le Suning a payé 306 millions de dollars en 2016 pour une participation majoritaire. Le Suning est un nom familier en Chine, avec des magasins remplis d'ordinateurs, d'iPad et de cuiseurs à riz pour la classe moyenne chinoise qui progresse fortement. Bien qu'il ait été touché par la révolution du e-commerce en Chine, il compte Alibaba, le titan des achats en ligne, comme un investisseur majeur. Sur une scène bien éclairée pour annoncer l'accord avec l'Inter, Zhang Jindong a levé une coupe de champagne et a expliqué comment la célèbre équipe italienne aiderait sa marque au niveau international et contribuer à l'industrie du sport en Chine. Se vantant des "ressources abondantes" du Suning, M. Zhang a promis que "le club retournerait à ses jours de gloire et deviendrait un club plus puissant capable d'attirer les plus grandes stars du monde entier". Sous la direction de Steven Zhang, le club a dépensé plus de 300 millions de dollars pour des stars comme M. Lukaku, M. Eriksen et Lautaro Martínez. Le Suning a également accepté de payer 700 millions de dollars à la Premier League pour les droits TV en Chine à partir de 2019, stupéfiant l'industrie du football. Le Suning a dépensé de l'argent pour un club national qu'il a acheté en 2015. Il a dépensé 32 millions de dollars pour acquérir Ramires, un milieu de terrain brésilien, de Chelsea, et 50 millions d'euros pour Alex Teixeira, un jeune attaquant brésilien, qui a choisi l'équipe chinoise plutôt que Liverpool. Les recrues ont été incitées à vendre climatiseurs et autres machines à laver. Dans une publicité, M. Teixeira a exhorté les téléspectateurs à acheter une marque chinoise d'appareils électroménagers: "Je suis Teixeira", dit-il en mandarin, ajoutant: "Venez au Suning pour acheter Haier." L'argent, a déclaré Mubarak Wakaso, un milieu de terrain ghanéen, a contribué à rendre la Chine attractive. "Le salaire que je vais avoir en Chine est bien supérieur à celui que j'ai en Liga", a-t-il déclaré dans un mélange de Twi et d'anglais dans une interview l'année dernière. Les paris sur le football du Suning tombèrent mal. Le gouvernement chinois a commencé à craindre que les grands conglomérats empruntent trop, menaçant le système financier du pays. Un an après l'accord avec l'Inter Milan, les médias d'Etat chinois ont critiqué le Suning pour son acquisition "irrationnelle". Puis la pandémie a frappé. Même si l'Inter a gagné sur le terrain, elle a perdu les recettes du publique, l'un des plus fervent d'Europe. Certains sponsors sont partis à cause de leurs propres problèmes financières. Le club a perdu environ 120 millions de dollars l'année dernière, l'une des plus grosses pertes. De retour en Chine, le Suning a été terrassé par le e-commerce ainsi que par le coronavirus. Ses ennuis se sont accélérés à l'automne quand il a choisi de ne pas exiger le remboursement d'un investissement de 3 milliards de dollars dans Evergrande, un promoteur immobilier et société la plus endettée de Chine. Le fardeau du Suning va s'alourdir. Cette année, il doit faire 1,2 milliard de dollars en paiements d'obligations. La société a refusé de commenter. Le Suning a commencé à prendre des mesures drastiques. L'année dernière, il a abandonné son accord de diffusion avec la Premier League. Puis, en février, il a liquidé son équipe nationale, Jiangsu Suning, quatre mois après que l'équipe ait remporté le titre de Super League chinoise face à une équipe contrôlée par Evergrande. Ironie, quand tu nous tiens. Au moins une des recrues étrangères de l'équipe a engagé des avocats pour aider à récupérer les salaires impayés selon une personne impliquée dans l'affaire. Un ancien joueur du Suning, Eder, a secoué le monde du football après que les médias l'aient cité en disant que le Suning ne l'avait pas payé. Sur Twitter, Eder a déclaré que les commentaires avaient été tirés d'un chat en ligne privé sans sa permission. Son agent n'a pas répondu aux demandes de commentaires. Pour se sauver, le Suning a fait un pas qui pourrait compliquer notre situation. Le 1er mars, il a vendu pour 2,3 milliards de dollars ses actions à des filiales du gouvernement de Shenzhen. L'accord a donné aux autorités chinoises leur mot à dire sur notre sort. Une pression financière accrue menace l'Inter. Elle doit payer une obligation de 360 millions de dollars l'année prochaine. Un investisseur minoritaire à Hong Kong, Lion Rock Capital, qui a acquis une participation de 31% dans l'Inter en 2019, pourrait exercer une option qui obligerait Suning à acheter sa participation pour jusqu'à 215 millions de dollars, selon l'une des personnes proches du club. Nos responsables recherchent un financement, un nouveau partenaire ou une vente totale pour une valeur d'environ 1,1 milliard de dollars, a déclaré la personne. Le club était jusqu'à présent en pourparlers exclusifs avec BC Partners, la société britannique de capital-investissement, mais ils n'ont pas été en mesure de s'entendre sur le prix, ont déclaré des personnes au courant des discussions. Sans capital frais, l'Inter pourrait perdre des joueurs. Si elle ne peut pas payer les salaires ou les frais de transfert, les règles du football européen disent qu'elle pourrait être bannie des principales compétitions. "Nous sommes inquiets, mais nous n'avons pas encore peur de cette situation, nous attendons juste la nouvelle", a déclaré Manuel Corti, membre d'un club de supporters de l'Inter basé à Londres. "Étant des fans de l'Inter, nous ne sommes jamais sûrs de rien avant la dernière minute."
  4. Liker la qualification de la Juve au détriment de l’Inter a un prix, et il s’appelle le Karma : Après l’annonce de la cessation de toutes activités du Jiangsu, l’ancien attaquant de l’Inter s’est livré à l’Oriental Sports Daily : "Ce sont tous des menteurs!" "Suning ne va pas continuer à investir dans le football, il a manqué de respect à tous, aux employés, aux joueurs, ils nous ont laissé sans salaire et sans possibilité d’aller jouer pour d’autres clubs." "J’ai fait de grandes chose pour le Suning Group, mais je n’ai pas reçu le traitement et le respect que j’aurais mérité. Si le Groupe Suning vient à faire faillite, je peux le comprendre. Nous avons été reclus dans un hôtel durant des mois, nous avons défendu le nom de Suning dans le monde entier, mais recevoir un traitement de ce genre n’est pas respectueux. Le Directeur Sportif a toujours été un menteur, il n’a jamais respecté aucune promesse." Va demander aux turinois si tu peux devenir le Waterboy de service… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. AFP - Le Jiangsu FC a annoncé dimanche la fin de ses activités, trois mois à peine après avoir été sacré champion de Chine, à cause de graves problèmes financiers. "Malgré nos réticences à nous séparer des joueurs qui ont conquis les plus grands honneurs, et des supporters qui ont montré leur solidarité avec le club, c'est avec regret que nous devons faire une annonce: à partir d'aujourd'hui, le Jiangsu Football Club met fin à l'activité de ses équipes", a communiqué le club basé à Nankin (est). Le club, qui s'est récemment séparé de son entraîneur et de plusieurs joueurs clés dans la conquête du titre, justifie sa décision par une "succession de plusieurs éléments incontrôlables". "Depuis six mois, le club a cherché un repreneur, tentant avec la plus grande sincérité de transférer son capital", assure-t-il. Le sort du Jiangsu FC inquiète particulièrement en Italie, le club étant propriété du conglomérat Suning qui possède également l'Inter Milan. Vendredi, dans ses résultats semestriels, l'Inter a assuré que Suning restait à la barre tout en confirmant qu'ils cherchaient des partenaires pour le club: "Il est raisonnable et prudent de regarder ailleurs", écrivait l'institution, alors que le patron de Suning, Zhang Jindong, avait dit sa volonté de se désengager de ses activités en dehors du commerce. Suning possède 68,55% du capital de l'Inter Milan, les 31% restants étant détenus par un fonds d'investissement basé à Hong Kong, LionRock Capital. Une autre équipe de Chinese Super League, le Tianjin Teda, pourrait également mettre la clé sous la porte dans les prochains jours, victime des difficultés économiques qui frappent le football chinois. L'ère des transferts somptuaires et des salaires mirobolants semble y toucher à sa fin, douchée par la pandémie de Covid-19 et précipitée aussi par un plus strict contrôle financier de la Fédération chinoise de football (CFA), qui vise un modèle financier plus durable et a imposé des plafonnements aux salaires des stars. Jiangsu était l'un des clubs emblématiques de cette époque. En 2016, il avait recruté coup sur coup l'attaquant brésilien Alex Teixeira pour 50 millions d'euros et son compatriote Ramires pour 28 millions. Le club avait également attiré sur son banc l'entraîneur Fabio Capello, et avait échoué de peu en 2019 à recruter le Gallois Gareth Bale en provenance du Real Madrid. ®AFP
  6. Selon Titan Sport, La Famille Zhang change ses plans, et cela n’affecte pas uniquement l’Inter, mais également tous les investissements non essentiels, et ce, y compris le football. Comme le révèle Titan Sport, le Jiangsu est officiellement en vente, mais il est en vente gratuitement : Il suffira à l’acquéreur de débourser un seul penny pour acquérir le club champion de Chine en titre, à l’unique condition d’assurer la responsabilité des dettes estimées à 500 millions de Yen, l’équivalent de 63,77 millions d’euros, et la plus importante partie des salaires impayés. Si ce scénario est catastrophique, il n’est pas néanmoins cataclysmique étant donné que le pire scénario aurait été sa dissolution. Celle-ci n’est toutefois pas à écarter dans le cas où Suning ne parviendrait pas à rejoindre un accord d’acquisition pour le début de la saison 2021. Selon les médias chinois, le Gouvernement municipal de Wuxi se serait montré intéressé, mais pour l’heure, il n’y a pas encore d’accord. Le désengagement avéré de Suning Le retrait de Suning n’est pas un cas isolé, mais il fait partie d’une réduction globale et les signaux ne sont plus équivoques : Il y a eu la rupture de l’accord des droits liés à la Premier League (700 millions d’euros l’été dernier), la suspension de la diffusion de la Serie A pour non-paiement des droits de la part de PPTV, le groupe télévisuel de Suning, "si l’Inter est confrontée à d’importants soucis financiers, le retrait de son propriétaire est déclaré… Mais il ne s’agit là que de la pointe visible d’un gigantesque iceberg." Stop Gouvernemental Comme le réfère Fcinter1908.it : "Dans une économie où chaque mouvement des capitaux est surveillé, les investissements vers l’étranger se doivent d'être avalisés par le Gouvernement chinois. Le fait que l’utilisation des ressources est rentable doit être prouvé" "Les chinois ont sous-estimé les difficultés liées à l’industrie sportive du football, une lenteur financière s’est créée pour des investissements jugés nécessaires. Bien sûr, le Covid a crashé tous les plans, mais il n’est pas le seul en cause." "Durant des années, l’avancée chinoise semblait inarrêtable, avec l’acquisition de clubs dans tous les championnats : Inter, Aston Villa, Southampton, Sochaux, le Slavia Prague, West Bromwich. Mais tous les investissements se sont avérés être de véritables bains de sang jusqu’à l’intervention du Gouvernement qui a dit Stop." "Le Parti n'a plus trouvé d’avantages significatifs en son sein pour soutenir une utilisation énorme et imprévisible des ressources. De plus, l’écart entre le football européen et chinois ne permet pas aux clubs européens d'être utilisés comme moyen véhicule pour lancer les talents locaux à l'étranger." Le Salut via la BC Partners ? Longtemps jugé inadéquate par les tifosi, la BC Partners pourrait-elle "sauver" l’Inter ? En effet, selon Sport Mediaset, le groupe britannique a offert 800 millions d’euros plus bonus. Il s’agit du groupe qui reste le plus intéressé pour s’offrir l’actuel leader de Serie A. "Comme le démontre la mise en vente du Jiangsu, le football ne rentre plus dans les programmes ni dans les plans d’investissements du Suning et de la Famille Zhang." Steven Zhang, tombé amoureux de l’Inter, pourra-t-il inverser la tendance ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Inter "de" BC Partners pourrait suivre un chemin bien différent de celui qui avait été entrepris par le Suning ces dernières années: Selon la presse transalpine, une nouvelle philosophie, une nouvelle façon de voir l’équipe et la société, un nouveau parcours seront établis. Le nouveau Fonds d’investissement est prêt à prendre le contrôle du club Nerazzurro, et les premières actions pourraient débuter par le mercato Selon le Corriere Dello Sport, les tifosi devront se préparer à des campagnes de recrutement sans des méga-coups à la Lukaku: "L’Inter, sous l’aspect sportif, adoptera une philosophie plus similaire à celle du Milan, Il n’y aura aucune méga-acquisition, mais des joueurs prometteurs sélectionnés par les recruteurs afin qu’ils puissent grandir dans le club, avec, en l’occurrence, une exploitation plus massive du vivier Nerazzurro." Marotta remercié ? "L’idée la plus significative est que pour diriger l’entreprise, il devra y avoir qu’un seul Administrateur-Délégué. Il devra proposer un profil de Management extrêmement élevé le tout en associant une reconnaissance interiste bien précise. Il n’y aura donc pas de prise en considération des figures liées aux précédentes propriétés. Des recherches semblent avoir déjà débutés, de façon exploratoire. Par la suite, le club sera divisé en plusieurs secteurs qui disposeront chacun d’un manager." Le Sponsoring également impacté L’Inter de BC Partners sera également différente au niveau des sponsors: "Le colosse d’investissement songe à établir un nouveau système de sponsoring qui sera capable de résister à tout impact, même à celui d’un changement de propriétaire. Un système totalement différent de celui mis en place par Suning qui avait établi en Asie un réseau de sponsors fortement lié au club." "Pour le reste, des actions seront entreprise dans le département commercial avec la création d’un réseau de sponsors et de partenaires non-connectés à la propriété, et ce afin de pouvoir résister également à une transition liée à un nouveau changement dans le contrôle du club." Suning ne se laisse pas démonter En effet, si BC Partner se voit déjà à la tête de l’Inter, Suning, le propriétaire actuel ne compte pas se laisser démonter : Les 750 millions d’euros ne suffisent plus ! "Suning vise à un retour sur les investissements réalisés. L’évaluation de 750 millions d’euros, dettes inclues, n’est pas considérée comme suffisante aux yeux du groupe Chinois. A tel point que la Goldman Sachs, qui est la conseillère de la Famille Zhang, a déjà commencer à faire s’élever les enjeux." "Certes, Suning lui-même doit faire face à une très grave crise de liquidité, à tel qui qu’il pourrait aussi finir par céder. D’un autre côté, Nikos Stathopoulos, l’homme qui gère l’opération pour le compte de Bc Partners est absolument décidé d’aller jusqu’au bout de l’investissement. A ses côtés, on retrouve Marco Re et Nicola Verdun, qui ont un passé commun à la Juventus." Williams, le retour ? Parti pour des "raisons personnelles", Tim Williams pourrait à nouveau se retrouver très proche de l’Inter : Selon Tuttosport, Tifosy pourrait lui proposer un poste à haute responsabilité, lui qui était jusqu’alors le Directeur Financier de l’Inter. Le Saviez-Vous ? La situation relative au Jiangsu Suning est de plus en plus problématique : D’ici à ce vendredi, Suning devra avoir prouvé le versement des salaires en retard…dans le cas contraire, le club néo-titré ne pourra pas s’inscrire dans le championnat. La Direction est actuellement à la recherche d’un accord avec les joueurs qui n’entendent pas négocier…. 48h chrono…. Virer Giuseppe Marotta serait la dernière et ultime chose à faire…Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Pour la première fois de son histoire le Jiangsu Suning remporte le trophée suprême en Chine. Ils sont venus à bout de l'ogre Guangzhou Evergrande Taobao FC (8 titres en 10 ans). Cette saison le calendrier a été revu en raison de la pandémie Covid-19, le championnat classique a été réduit et un système de play-off revu a été mis en place. Après un nul 0-0 à l'aller, le Suning a gagné 2-1 au retour cet après-midi. Deux anciens joueurs du club ont pris part à cette finale : Eder et Miranda. Le premier s'est fait remarquer en marquant un joli coup-franc juste avant la pause. Racheté fin 2015 par le groupe Suning, le club entrainé par Cosmin Olaroiu retrouvera donc la Ligue des Champions asiatique la saison prochaine. Et comme l'a rappelé Jindong Zhang, il avait promis en 2017 que dans les trois ans le club aurait un titre national. Parole tenue. ®gladis32 - internazionale.fr
  9. Ce lundi, Marco Tronchetti Provera s’est livré sur le nouveau rapport à définir entre Pirelli et l’Inter du Suning. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, deux prétendants au titre de Main Sponsor se profilent à l’horizon. Le club et Pirelli, qui est le sponsor principal depuis 1995, travaillent pour le futur. Le but est de potentiellement conserver la marque sur les maillots d’entraînements qui sont griffés actuellement "Suning". Mais pour le "vrai" sponsor, la Famille Zhang veut hausser le niveau, en se rapprochant du Top Clubs Européens. Au cours de la saison 2018-2019, via les bonus octroyés dans le cadre de la Ligue des Champions, Pirelli a versé dans les caisses Nerazzurre la somme de 19 millions d’euros. L’objectif de la direction est de viser les 25-30 millions d’euros, pour ne pas se retrouver trop éloigné des 42 millions d’euros par saison qui lie la Juve et Jeep. Les démarches sont déjà avancées et il est plus que probable que le nouveau sponsor sera d’origine chinoise. On parle de Samsung qui est déjà présent sur le maillot du Jiangsu, mais également d’Evergrande, un groupe qui a tissé des liens stratégiques sur les marchés avec Suning. Êtes-vous plus Pro-Pirelli, Pro-Samsung ou Pro-Evergrande ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, le Jiangsu Suning, le demi-frère de l'Inter, a officiellement présenté son maillot pour la saison à venir. L'élément marquant de ce nouveau maillot signé Nike est la ressemblance au projet de l'Inter récemment présenté par FootyHeadlines. Maillot du Jiangsu Projet Valideriez-vous ce style de maillot également pour la Beneamata ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Tahith Chong, attaquant de Manchester United suscite de nombreuses convoitises, notamment celle du Suning qui verrait d’un bon œil le recrutement du joueur, aussi bien pour le compte de l’Inter, que pour celui du Jiangsu. Éléments d’explications : L’Inter a reçu ces derniers jours à deux reprises l’agent de Chong. Les échanges sont si positifs que l’Inter pourrait le ravir au nez et à la barbe des autres grands d’Europe, la Juventus en tête. Toutefois, la destination première de Chong devrait être le Jiangsu Suning, le demi-frère de l’Inter. « Le problème est que le garçon est décrit comme un mix entre Di Maria et Douglas Costa, aussi bien pour ses qualités techniques que son explosivité. Son intention est de rester en Europe. » Toutefois, le duo Marotta-Ausilio tenteront de le convaincre du bienfondé de ce projet, en confirmant également qu’il disposerait d’un rôle important dans le futur interiste. Pourquoi le Jiangsu ? Si Tahith évolue avec l’U-21 des Pays-Bas, car né à Curaçao aux Antilles Néerlandaises, son grand-père paternel est chinois. Pourquoi le souligner ? Car en Super League chinoise, il pourrait être aligné comme l’un des huit joueurs locaux et donc être insérer directement dans le onze titulaire. Avoir un joueur comme lui représenterait pour le Jiangsu une plus-value incroyable étant donné qu’il s’agirait d’un « chinois » capable de faire la différence comme le font les Tops Players étrangers. Un coup gagnant pour l’avenir et pour l’objectif avoué qui est de remporter le championnat. Processus D’où cette idée : l’Inter pourrait le signer pour 5 ans sans avoir à débourser le moindre euro pour son transfert, car son contrat se termine cet été. Elle l’enverrait en prêt deux ans au Jiangsu. Cette cession temporaire pourrait également s’expliquer par le fait que Chong est un ailier offensif gaucher qui serait parfaitement adapté au 4-3-3 asiatique. Il serait moins évident de le faire épouser immédiatement le 3-5-2 d’Antonio Conte. L’Inter, en l’enrôlant, ferait donc un investissement sur le futur : Le joueur pourrait grandir au Jiangsu avant de rentrer à la maison. Valideriez-vous une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Les prestations optimales de l’Inter de Conte, lors de cette phase aller en Serie A, ont été exceptionnelles. Fort de ce constat et, sur base des accords de sponsorisation avec le Jiangsu Suning Sport Industry Co. Ltd, qui fait référence à Suning, le Club Nerazzurro a obtenu 4,6 millions d’euros de gains. En effet, comme nous le rappelle Calcio&Finanza, l’accord du 20 décembre 2016 prévoit une contrepartie à l’Inter équivalant à 66 millions d’euros globaux réparti sur 4 saisons. La moyenne est de 16,5 millions d'euros à l'année. L’Inter en 2016-2017 a encaissé un bonus à la signature d’une hauteur de 25 millions d'euros, pour un total un rien supérieur à 40 millions d’euros. Au cours de la saison 2017/2018, la sponsorisation a versé une valeur globale de 27,6 millions d’euros, le tout grâce à 11,1 millions d’euros de bonus. Cette somme est passée à 25,9 millions d’euros en 2018/2019, avec un peu moins de 10 millions d’euros de bonus. Répartitions des 4,6 millions d’euros 3,5 millions d’euros ont été récolté par l’Inter au terme de la phase aller. Le contrat avec Suning a prévu une prime financière dans le cas où l’équipe serait soit dans le peloton de tête du championnat, soit en zone Ligue des Champions. Le million d’euros restant provient des victoires face aux grandes équipes du Championnat, soit la Juve, le Napoli, la Roma et le Milan. Pour rappel, une victoire vaut 550 000 €. En outre, l’attention est également portée sur les prestations de la Primavera. Chaque compétition officielle remportée par les garçons de Madonna vaut 500 000 euros. A travers d’autres sponsors, la qualification à la Ligue des Champions peut permettre à l’Inter de toucher en bonus 100 000€ avec Bwin et 200 000€ avec Volvo. Attention aussi au classement final en Serie A La troisième place vaut 3,5 millions d’euros La seconde place 8 millions d’euros Le Scudetto vaut 10 millions d’euros ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Il y a quatre jours, l’équipe féminine du Jiangsu Suning a remporté la Supercoupe de Chine, après avoir remporté le championnat deux semaines auparavant. Jindong Zhang, n’étant pas le dernier pour faire la fête, a donc organisé une soirée de gala "Nous avons travaillé dur pour créer un état d'esprit qui est retranscrit par l’équipe nationale. Nous devons être fier de nous-même. Nous devons continuer à augmenter les investissements et à promouvoir le professionnalisme de l’équipe et relancer le football qui exige un soutien de toute part." "La clé, pour revitaliser le football en chine est de se fier à l’amélioration du système d’entrainement pour les jeunes. En laissant seulement les plus jeunes jouer et suivre le football, nous pouvons créer une bonne atmosphère, et produire un flux constant d’excellents joueurs de talents." "Ce travail requiert naturellement le soutien politique de l’Etat, mais aussi celui des gouvernements locaux. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons effectuer un développement sain en terme de constructions d’infrastructures, de formation des jeunes et du développement professionnel." "En tant que Groupe Industriel disposant d’une équipe en Super League dans les compétitions masculines et féminines, Suning s’associera à la plateforme PP Sport et avec l’Inter afin de garantir une meilleure formation, et proposer de la qualité pour les équipes féminines de football engagées en compétition." Pour l’heure, pas encore d’image de notre propriétaire entrain de pousser la chansonnette. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Après quatre saisons à revêtir le maillot de l’Inter, l’aventure de Joao Miranda est sur le point de connaitre un tournant important : le défenseur Nerazzurro, Capitaine également du Brésil, pourrait être transféré rapidement au Jiangsu Suning, l’autre club de la Famille Zhang. Selon Alfredo Pedullà, le brésilien pourrait y parapher un contrat de trois ans et y percevoir un salaire proche de celui d’Eder, estimé entre 5,5 et 6 millions d’euros. L’Inter, ferait usage des fonds pour recruter Romelu Lukaku. Selon Pedullà, le transfert pourrait être réalisé contre une somme estimée entre 6 et 7 millions d’euros. Ce qui permettrait à l’Inter de proposer comme nouvelle base de négociation 70 millions d’euros à Manchester United, avec des bonus à planifier. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Hier au siège de l'Inter, une rencontre a eu lieu avec Beltrami, l'agent de Barella qui est également l'agent de Nainggolan. La discussion a donc abordé le sujet de l'avenir du ninja, mis à l'écart du projet de Conte. Il reste à trouver une destination à Nainggolan. Le milieu sarde vient pour prendre la place du Ninja pour lequel l'hypothèse Chine a été envisagée, quelques clubs sont intéressés. L'un d'eux étant le Jiangsu Suning. L'Inter souhaite au moins entrer dans ses frais en ce qui concerne l'amortissement (d'environ 9M) et obtenir une telle somme du marché chinois n'est pas impossible quand on sait qu'un an auparavant le belge était courtisé par le Guangzhou. L'obstacle reste les délais très réduits ( le marché chinois ferme dans 20 jours) ainsi que la limite d'extracommunautaires. Il y a eu aussi des rumeurs d'intérêt de la part de l'Atalanta, mais sans confirmation. Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  16. "Jiangsu Inter"...Tel est le nom qui circule actuellement au sein de la Fédération Chinoise de Football. "Jiangsu Internationale Football Club", tel est le nom complet rêvé par la Famille Zhang. En effet, Jindong Zhang souhaite que l'équipe jumelle de l'Inter, le Jiangsu Suning soit renommé. Cette information est relayée par Calcio&Finanza qui cite le Corriere Dello Sport. Selon les rumeurs en provenance de Chine, il pourrait s'agir d'une nouvelle évolution du nom de l'autre équipe appartenant au Suning Group. La Fédération chinoise a demandé à ce que ses clubs de football perdent le nom de leurs sponsors principaux ou de leurs propriétaires et ce afin d'adopter un comportement nominatif neutre. L'idée "Inter" est donc apparue comme évidente pour la Famille Zhang qui, par la même occasion rendra encore plus homogène ses deux entités sportives. Qui plus est le Jiangsu avait déjà porté les couleurs Nerazzurro de l'Inter, il y a une saison. Grâce à ses nombreux sponsors et partenaires chinois, le bilan financier du club asiatique a pu connaitre ses dernières années une croissance importante. Le fait d'avoir pu se reposer sur le Suning, qui est un vrai Colosse commercial, a été fondamental dans ce résultat, ce qui est un autre point commun avec le club milanais. Si la nouvelle dénomination est approuvée par la Fédération asiatique, il se dit que l'intérêt de la Benamata en sortira grandi, avec la possibilité d'augmenter ses marges de croissances. Une chose est sure, le Suning n'est pas prêt de se séparer de l'Inter, une marque qui pour lui représente le Présent et le Futur. Icardi dans le viseur Jindong En effet, beaucoup se sont interrogés sur le fait que Steven Zhang n'a pas encore pris le temps de rencontrer Mauro Icardi. Rentré plus tôt à Milan, tous s'attendaient à une telle confrontation. La réponse à cette question se trouve en Chine, plus précisément à Nankin, au siège du Suning, et pour être très précis dans le Bureau du Patron. Pour faire simple, Jindong Zhang est furieux du comportement adopté par Mauro Icardi et c'est lui-même qui a pris la décision de ne pas laisser son fils prendre part à une discussion avec l'Argentin. Furieux du comportement de l'argentin, ce dernier compte bien lui faire comprendre ce qu'est le Respect d'une institution à tel point qu'il serait préférable pour Icardi d'accepter de signer à l'étranger. Compte tenu de la déclaration de Steven Zhang, Maurito ne devrait jamais rejoindre la Juventus. Il ne serait pas surprenant de ne plus voir le numéro neuf argentin sur le terrain cette saison, soit suite à son opération, soit des foudres du Numéro Un du Suning. Qui plus est, lors du prochain mercato estival, si Mauro Icardi continue à se comporter de la sorte, un sort à la Ramires n'est plus envisageable, mais certain. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. En effet, des changements sont à prévoir et l'arrivée d'un sponsor de poids aura tout fait basculer. Terminer avec l'Inter, le Jiangsu Suning va dire adieu au maillot qui rappelle très fort celui de son club jumeau. D'après les rumeurs circulants en Chine, le second club de propriété de la Famille Zhang devrait revenir à son maillot basique de couleur bleue, en abandonnant de la sorte les rayures noires. Voici le maillot qu'Eder et sa bande arboreront pour la saison à venir La couleur du maillot n'est pas l'unique nouveauté. Un nouveau sponsor devrait remplacer l'actuel Konka sur le maillot...Et quel sponsor ! Samsung sera en effet le nouveau sponsor principal du Jiangsu Suning. Vu les liens qui lient les deux clubs, est-ce qu'il pourrait s'agir également d'un message codé pour le futur de l'Inter ? En effet, Pirelli le sponsor historique de l'Inter dispose d'un contrat allant jusqu'en 2021. Mais si ce dernier ne se voit pas prolongé, il ne serait pas étonnant de voir le Suning ouvrir ses portes à un nouveau sponsor de poids pour les Nerazzurri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr