Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'joao mario'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Le journaliste italien Marco Bellinazzo a expliqué les mesures prises par l'Inter pour assurer son avenir financier après la pandémie du Coronavirus. S'exprimant lors d'une interview avec Sky Sport, le journaliste d'Il Sole 24 Ore, expert en financement du football, a expliqué que le club est désormais dans un état sécurisé après une période extrêmement difficile pour tous les clubs de football. "C'était une situation compliquée qui concerne les clubs de football, et pas seulement les Italiens. L'effet pandémique s'est fait sentir, l'Inter a atteint ce record négatif. " Le journaliste a expliqué que les ventes de Romelu Lukaku et Achraf Hakimi ne se feront sentir qu'au prochain bilan, ainsi que les coupes salariales des joueurs, comme Radja Nainggolan et Joao Mario, ayant quitté le club. "Les ventes de Hakimi et de Lukaku ont été réalisées après le 30 juin, donc les effets seront visibles dans le prochain bilan." "En plus de cela, il y a encore 30 millions d'euros qui ont servi à la résiliation des contrats de Conte et son staff, Nainggolan et Joao Mario." "Le point positif est que l'Inter a été sécurisée financièrement, 75 millions d'euros sur les 250 du prêt Oaktree sont arrivés et l'emprunt obligataire des années précédentes sera bientôt refinancé à hauteur de 400 millions d'euros." Comme expliqué, les mesures qui doivent être prises pour effacer le reste de la dette impliquent une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions et un déménagement vers un nouveau stade (avec l'AC Milan). "Inzaghi doit ramener l’Inter à la phase à élimination directe de la Ligue des champions qu’ils n’ont pas atteint depuis 10 ans, et le contrat pour le nouveau stade doit être conclu avec l'AC Milan car cela signifierait renforcer les actifs des deux clubs." "Les deux ont besoin de devenir autonomes économiquement. Tous les deux ont souffert de la pandémie qui les a privés de revenus, mais ils sont tous les deux sur la bonne voie pour entamer un processus vertueux car l'équilibre du football européen est en train de changer." Ces mouvements positifs signifient que le club n'a pas l'intention de vendre à nouveau ses joueurs clés l'été prochain. "La perte de 250 millions d'euros ne concerne pas les récents événements liés au dernier mercato ni les opérations qui ont conduit à une baisse des salaires d'environ 15 %." "Grâce aux nouveaux sponsors qui apportent environ 30 millions d'euros par an, des ressources supplémentaires importantes, l'Inter pourra se présenter sereinement au prochain mercato et si des transferts sont effectués, ils seront fait par choix et non par nécessité." "En ce moment, je comprends que la direction ne souhaite pas procéder à d'autres ventes et qu’elle sécurise des éléments précieux comme Lautaro Martinez." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  2. En effet, Alessandro Giudice, collaborateur à Calcio&Finanza s’est livré dans les colonnes du Corriere Dello Sport sur une hypothèse très particulière, celle qui verrait le club être préparé à une éventuelle vente Comme annoncé la semaine dernière, l’Inter a terminé son exercice comptable avec un compte historiquement dans le rouge de 245 millions d’euros, soit bien supérieur aux estimations, tout en engrangeant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros, une somme très proche des 372,4 millions d’euros de la saison 2019/2020. "Le bilan a inévitablement souffert du manque à gagner des recettes du stade, qui ont été en partie compensées par l’augmentation des recettes des droits télés et des primes de l’Uefa, en raison du report de certains matchs qui ont été au-delà du 30 juin, ils sont donc repris sur la saison 2020/2021." "En ce qui concerne le chapitre des plus-values, celles liées à Romelu Lukaku et Achraf Hakimi seront reprises dans le bilan 2021/2022, elles compenseront les pertes extraordinaires dont les moins-values réalisées sur Joao Mario, Radja Nainggolan, sans oublier la prime de départ d’Antonio Conte." Selon Alessandro Giudice, l'augmentation des coûts de 135 millions d'euros pourrait également s'expliquer par la dépréciation des crédits relatifs à plusieurs sponsorisations chinoises qui étaient reprises sur le bilan, depuis plusieurs années, sans être perçues "L'inopposabilité de ces positions, aurait pu entraîner de nouvelles pertes en capital d'environ cinquante millions d'euros. Cette démarche s'explique par le fait que, généralement, des corrections dans l'évaluation des actifs et des dispositions prudentielles précèdent une vente: L’acheteur souhaite en effet être confronté à une situation "propre". En ce sens, la présence au Conseil d'Administration de deux nouveaux administrateurs étiqueté Oaktree a pu accélérer cette solution." Pensez-vous effectivement que Suning prépare le terrain ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Voici le communiqué officiel du club "Dans un contexte extraordinaire caractérisé par les effets du Covid-19, le Conseil d’Administration a approuvé le bilan consolidé de l’exercice clos au 30 juin 2021 présentant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros et de pertes s’élevant à 245,6 millions d’euros." "Le point culminant de la saison sportive 2020-2021 a été la conquête du 19ème Scudetto de l’Histoire Nerazzurra. La saison en cours projette des signes de reprise : Outre la réouverture partielles des stades, la positive campagne du mercato estival et la souscription d’importants contrats de sponsorisations globaux, sont des marques d’une croissance continue, de l’appeal de la marque Inter: L’ensemble de ses actions réduiront significativement les pertes du Groupe." "Le Conseil d’Administration du FC Internazionale a approuvé le bilan consolidé financier 2020/2021. Celui-ci sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des Actionnaires qui sera convoqué d’ici à la fin du mois d’octobre: L’exercice 2020/2021 a été significativement impacté, pendant toute sa durée, par les conséquences socio-économique de notre pays au niveau global, par la pandémie Covid-19 et par les mesures nécessaires mises en place pour assurer la santé publique et les activités de productions." "Dans un tel contexte, les recettes consolidés ont atteint 364,7 millions d’euros. L’exercice a enregistré une perte à hauteur de 245,6 millions d’euros, dont les principales origines ont été la privations des recettes des matchs suite à la fermetures des stades (la fermeture des stades a pris effet au début du mois de mars 2020) et les réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité de fournir des prestations par la Société et la liquidation des relations sportives." "La saison sportive s’est conclue avec la conquête du 19ème Scudetto, attendu par le Club et tous ses tifosi depuis 11 ans, un Scudetto qui récompense le projet avancé par le propriété depuis son entrée à l’Inter en 2016." "Lors de la saison 2020-2021, l’Inter a réalisé une étape importante : La présentation des nouvelles armoiries du club, de sa nouvelle identité visuelle, soit une revisite de deux éléments fort et essentiel qui font partie de l’Héritage Nerazzurro : Internationale et Milano, pour offrir un langage innovant, moderne, digital, connecté aux nouvelles générations et ouvert aux contaminations culturelle et au style de vie." "Le Club s’est très rapidement engagé dans une politique de rééquilibrage avec deux objectifs primaire défini : Atteindre une stabilité financière et maintenir la compétitivité du club. Les opérations du mercato estival ont généré un impact économique positif vers ce parcours de soutenabilité. L’arrivée de joueurs d’expérience internationalr et le retour de talent en provenance du vivier ont permis de maintenir élevées les performances sportives." "La stratégie du Club est concentrée sur le monitoring des coûts, dans le but de s’adapter rapidement à toute évolution selon le contexte, le tout en continuant à investir dans les ressources adéquates destiné à l’évolution et à la croissance du club. Un résultat important a déjà été atteint avec l’augmentation significative des sponsorisations : L’entrée de Socios.com, de DigitalBits et le repositionnement de Lenovo attestent de la croissance continue de l’appeal du Club au niveau mondial." "Dans l’attente de retrouver au plus vite la pleine capacité des stades, la réouverture de ces deniers permettra au club d’avoir à nouveau accès à une source de revenu essentielle. L’ensemble de ces actions consentiront à réduire significativement les pertes du Groupe pour la saison 2021-2022." Décryptage Franco Vanni de la Repubblica s’est livré sur la perte financière la plus élevée de l’Histoire de la Serie A : 245,6 millions d’euros. "Ce cas restera un cas isolé à la Casa Nerazzurra : Le Club prévoit déjà une très forte reprise en 2021/2022, avec cette zone rouge réduite de 60-70%. Dans l’exercice 2021/2022, vont faire leur entrée les plus-values relatives aux 75 millions d’euros en provenance des ventes d’Achraf Hakimi et Romelu Lukaku." "20 millions d’euros supplémentaire seront retranscrits en qualité de bonus d’encaissement en provenance des sponsors de l’été dernier. L’Inter prévoit de clore la saison à venir avec une diminution de 60 à 70% de ses pertes comparé à la saison 2020/2021." Les pertes dans le détail Des 245, 6 millions de pertes, 110 millions peuvent être directement impactées à l’impact du Covid-19 : 70 millions d'euros sont liés à l’absence des revenus du stade, et ce y compris la vente du merchandising à San Siro, 40 millions d’euros en provenance des sponsors qui n’ont pas été versé au nom d’une visibilité moindre de leur nom dans un championnat disputé à huis-clos "A cela, il y a lieu d’ajouter les 29 millions d’euros de coûts relatif au secteur sportif : 15 millions ont été utilisé pour liquider gratuitement Joao Mario et Radja Nainggolan avec une moins-value comparé au prix d’acquisition. 14 millions sont imputables à la prime de départ réclamée par Antonio Conte et au coûts de son personnel." "Il faut prendre en considération qu’aucune plus-value n’avait été inscrite sur le bilan 2020/2021. En effet, la 2019/2020, le club avait pu inscrire une plus-value de 61 millions d’euros, dont 50 millions proviennent à eux seuls de la vente de Mauro Icardi." L’avis de Marco Bellinazzo Celui-ci s’est livré à Calciomercato.it : Faudra-t ’il procéder à d’autres ventes pour assainir les comptes ? "C’est un risque, cette perte est un instantané de la situation relative à la saison écoulée. L’Inter va être avantagée par les nouveaux contrats de sponsorisations et par la réouverture intégrale des stades. Cela devrait lui permettre de consentir à arriver l’année prochaine, à une perte plus contenue, ce qui lui laissera une certaine marge de manœuvre face à des opérations moins traumatisante sur le marché." "L’Inter va devoir aussi renouveler des contrats d’obligations plus important qui devraient lui garantir plus de sérénité d’un point de vue financier, qui va au-delà de ce qu’il se passe en Chine." "Je pense que la réduction de la masse salariale, qui sera retranscrite sur le prochain bilan, placera l’Inter dans une meilleure zone de confort. Si ces sorties existent, elles ne seront que le résultat de stratégies et non d'obligations. Des joueurs de premier ordre seront ajoutés à la liste. Il n'y aura pas de situation d'urgence dans ce cas, comme cela s'est produit avec Hakimi." La zone d’ombre: Les fonds reçus par Oaktree toujours dans les mains de la Famille Zhang En effet, la Gazzetta Dello Sport confirme également la prévision, pour le bilan 2021/2022, d'une réduction des pertes à hauteur de 100 millions d’euros. "Finalement, ces chiffres sombres doivent être lus en même temps que ceux de l'exercice écoulé, le premier à avoir été fortement touché par le virus. Et les pertes de l'Inter sur la période de deux ans sont entremêlées avec celles du Milan et de la Juve, le trio sur lequel repose 75% du système. En effet, en deux saisons, les grands clubs ont brûlé près d'un milliard." "Chez les Nerazzurri, cette situation a orienté les choix du dernier été tumultueux, même si les bénéfices comptables des départs Lukaku-Hakimi ne se verront que dans 12 mois. Le départ d'Achraf à Paris est devenu officiel le 6 juillet. S'il était arrivé une semaine plus tôt, les Nerazzurri auraient déjà inclus au moins une des deux plus-values dans cet exercice, qui doit être quantifiés à environ 60 millions et qui seront donc budgétisées en 2021-22." "Les Nerazzurri ont donné la priorité au besoin immédiat de liquidités pour sécuriser les comptes du club et faire face aux échéances. En termes de trésorerie, pour gérer cette saison, les fonds en provenance du Mercato devraient s’avérer suffisant. A celui-ci, il faudra ajouter la deuxième obligation de 75 millions émise en juillet 2020 et les 80 millions arrivés en mai comme "financements de la part des actionnaires de Suning". Il ne s'agit d’ailleurs que d'une partie du prêt Oaktree de 275 millions, le reste étant toujours entre les mains de Zhang. Le Club s’est déjà remis sur les rails et a repris le paiement des salaires, ayant déjà payé les mois de juillet et août." "Après les 246 millions perdus lors d'une année d'assainissement du budget, les prévisions parlent cette année d'une perte de 100 millions, entre plus-values et réductions de charges. La gestion, en somme, s'améliore nettement, mais pour joindre les deux bouts, l'Inter est destiné à devoir recourir en permanence à la vente de joueurs, ce qui complique la compétitivité de l'équipe. Il ne semble pas y avoir d'autres perspectives, puisque Suning n'est pas en mesure d'injecter des capitaux." Savez-vous comment la valeur nette du FC Internazionale, qui était passée en territoire négatif et avait théoriquement besoin d'une recapitalisation, a été rétablie ? "Par la réévaluation des actifs des Nerazzurri (de la marque au noyau), une option accordée aux entreprises italiennes par le décret d'août pour renforcer leur capitalisation. C'est bien beau selon le code civil, mais tôt ou tard, il faudra trouver l'argent" - conclu la Gazzetta Dello Sport La réaction d’Alessandro Antonello "La fermeture du Giuseppe Meazza, l'année de la conquête du Tricolore, a coûté environ 60 millions de revenus à l'Inter. 50 autres millions ont été perdus en raison de la renégociation forcée des contrats de sponsorisation, surtout avec des agences en Asie et en Chine, et en raison du blocage du Corporate Hospitality. Mais par-dessus tout, la perte a été conditionnée par des éléments extraordinaires qui ne se répéteront plus." "Ce que je tiens à souligner, c'est le fait qu'au terme la fin de ces deux dernières années, que l'Inter a payé tous les salaires dans leur intégralité, en plus des 9 millions d’euros de bonus lié au Scudetto. Le club a également payé les salaires des mois de juillet et août. Aucun employé n'a été placé en caisse d’intégration." "D’ici à entre la fin novembre et la mi-décembre, nous prévoyons de renégocier nos Bonds pour un montant de 400 millions d’euros. Nos conseillers sont déjà au travail : L’abondance des liquidités qui circulent sur les marchés nous font espérer que nous ne rencontrerons plus aucune difficultés pour réaliser de très bonnes occasions à de très bons taux." Une perte historique qui laisse présager une vente future du club selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est penché sur l’impact de ce mercato estival sur le bilan financier de l’Inter : Si à la base, nombreux s’attendaient à un démantèlement, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont démontré qu’ils restent les meilleurs dans leurs domaines En effet, l’Inter a conclu ce mercato par le biais de cinq acquisitions : Joaquim Correa, Denzel Dumfries, Hakan Çalhanoğlu, Alex Cordaz et Edin Dzeko. Il y a lieu d’y ajouter le retour de prêt de Federico Dimarco qui évoluait à l’Hellas Vérone et le rachat, au Standard de Liège de Zinho Vanheusden. Dans le même temps, l’Inter a procédé à deux ventes : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Il y a lieu d’y ajouter le prêt d’Andrea Pinamonti et les résolutions de contrat de Radja Nainggolan et Joao Mario, sans oublier les départ libres d’Ashley Young et Daniele Padelli L’impact des opérations en entrée sur le bilan financier 2021/2022 La recrue la plus onéreuse est celle de Joaquin Correa (30 millions d’euros à reverser à la Lazio entre le prêt onéreux et l’obligation de rachat) il est suivi du rachat de Zinho Vanheusden (16 millions d’euros reversés au Standard de Liège) et de Denzel Dumfries (12,5 millions d'euros versés au Psv Eindhoven). On retrouve aussi les opérations "gratuites" qui ont permis les recrutements d’Edin Dzeko, et d’Alex Cordaz. Hakan Çalhanoğlu est arrivé également gratuitement, mais il était libre de tout contrat. Selon les estimations de Calcio&Finanza, les opérations en entrée, entre l’amortissement des joueurs acquis à titre définitif, en considérant comme telle l’opération Correa, vu les conditions certaines du rachat, et les salaires bruts, il y a lieu de considérer un coût maximal légèrement supérieur à 43 millions d’euros. L’impact des opérations en sortie sur le bilan financier 2021/2022 Parmi les opérations en sortie, deux ont particulièrement attirée l’attention du mercato estival de l’Inter : Celle d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain et celle de Romelu Lukaku à Chelsea, pour un montant global de 175 millions d’euros. Il y a lieu aussi de prendre en considération les ruptures des contrats de Joao Mario et Radja Nainggolan, sans oublier les départs en fin de contrat de Daniele Padelli et Ashley Young. Il faut également noter le départ, en prêt à l’Empoli d’Andrea Pinamonti. Ces opérations en sorties, selon les estimations de Calcio&Finanza ont un impact positif avoisinant les 149 millions d’euros pour le bilan 2021/2022 A ce chiffre, il y a lieu de prendre en considération les plus-values, les moins-values, l’encaissement relatif au prêt, l’épargne sur l’amortissement des joueurs cédés à titre définitif et l’épargne des salaires bruts pour tous les joueurs qui ont quitté le noyau Nerazzurro. La revue du Mercato Entre les entrées et les sorties, l’impact sur le bilan 2021/2022 se traduit par une réduction des coûts d’environ 105 millions d’euros. En considérant exclusivement le solde entre les entrées et les sorties, cette session de Mercato s’avère extrêmement positive pour l’Inter avec un solde positif de 116,5 millions d’euros L'objectif des 80 millions d'euros de plus-value donc été atteint! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, selon Calciomercato.com, la situation actuelle est telle, que l’ancien joueur de Florence, serait un joueur dont il n’est pas possible de se passer..... "L’Uruguayen a été accosté par le Napoli, qui pour l’heure n’a pas encore contacté l’Inter, car pour en extirper le joueur, il faudra présenter une offre convaincante. En effet, le club milanais n’a aucune intention de se priver du joueur né en 1991, lui qui est considéré comme un pion important au sein du dispositif tactique de Simone Inzaghi, surtout qu’il est le seul à proposer un profil unique au sein du noyau." Si Vecino est destiné à rester, un autre milieu de terrain s'est vu présenté la porte de sortie : Arturo Vidal qui propose un salaire bien trop élevé pour les caisses du club : 6,5 millions d’euros "Vecino est intouchable sur le terrain, mais aussi pour ce que propose le mercato actuel : L’Inter cherche à trouver une solution pour Arturo Vidal qui, comme Joao Mario, pourrait quitter le club sur base d’un accord à l’amiable. Le Chilien est d’ailleurs celui qui est classé numéro Un pour quitter l’Inter." " De plus, Marotta et Ausilio savent que céder Vecino reviendrait à devoir intervenir sur un Mercato où il ne leur est pas possible de faire de dépensse : Soit trois problèmes qui se résolvent par une seule solution: Non si tocca a Vecino" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. A travers un communiqué officiel, l’Inter a annoncé avoir mis fin au contrat de Joao Mario "Le Fc Internazionale Milano communique être parvenu à un accord avec le joueur Joao Mario pour la résolution de son contrat avec le Club." Après le Scudetto et la Victoire de l’Italie à l’Euro, cet été continue de révéler de très bonne surprises ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. "Vaut mieux avant qu’après, l’Inter a déjà en main le oui d’Hector Bellerin et une ouverture avec Denzel Dumfries, pour lequel elle est en duel avec l’’Everton estampillé Rafa Benitez". Tel est le synopsis de l’article de la Gazzetta Dello Sport en regard à celui qui devra devenir l’héritier d’Achraf Hakimi. L’objectif de l’Inter est de parvenir à finaliser un recrutement d’ici à la fin du mois, afin d’offrir à Inzaghi la possibilité de disposer d’un nouveau renfort avant de partir pour les Etats-Unis Denzel Dumfries est le préféré de l’Inter. Révélation de l’Euro, le PSV est vendeur. Si l’Inter a sondé le terrain, elle a reçu en retour qu’une somme de 20 millions d’euros est exigée, une somme qui actuellement n’est pas possible à atteindre pour le club Nerazzurro. Everton, sur demande de Rafael Benitez, s’est inséré dans la transaction, une réunion avec ses agents est prévue la semaine prochaine pour parvenir à convaincre le joueur d’opter pour cette destination. Dumfries, lorsqu’il a su que l’Inter était intéressé, a marquer immédiatement son accord. Pour l’heure, le PSV n’est pas disposé à se priver de son joueur par le biais d’un prêt avec un droit d’achat De son côté, Hector Bellerin a confirmé à Arsenal, son intention de quitter le club, ce qui met l’Inter en position de force pour parvenir à traiter sur la base d’un prêt avec un droit d’achat. Comparé à Dumfries, l’Inter peut agir avec plus de sérénité. L’objectif est de régaler à Inzaghi au plus vite un joueur qui pourra s’avérer décisif pour le développement de sa nouvelle Inter Le Saviez-Vous ? Alors que la presse italienne annoncée la cession d’Henrique Dalbert à Trabzonspor, celui-ci a refusé cette destination, tel un Joao Mario en puissance. Si l’Inter ne compte pas résilier le contrat du brésilien, elle peut d’ores et déjà "compter sur l’intérêt de Cagliari" selon des révélations dévoilées lors de l’émission Sky "Calciomercato - L'Originale". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Joao Mario a-t ’il été réellement transféré gratuitement à Benfica, suite à la résiliation de son contrat avec l’Inter, avec comme finalité, carotter le Sporting Lisbonne qui menaçait les Nerazzurri d’une action en justice pour un dommage total de 30 millions d’euros ? En effet, selon O’Jogo, si l’Inter et le Benfica sont parvenus à trouver une "solution", Federico Pastorello, l’agent du portugais, pouvait se vanter d’un crédit de 4 millions d’euros à percevoir de la part de l’Inter. Toutefois, l’Inter ne déboursera pas le moindre centime. Par sympathie, Benfica a décidé de reconnaître cette somme de 4 millions d’euros comme commission à verser au célèbre agent au moment de la signature du contrat. Ajoutez à cela les 6 millions d’euros annuel qu’il aurait dû percevoir à Milan, le Champion d’Italie économise 10 millions d’euros. De son côté, le Sporting Lisbonne fait des bonds en se sentant lésé, et en étant a déclarer une guerre juridique à l’Inter et au Benfica pour défendre les droits qu’il estime avoir. Etant donné qu’il n’y a eu aucun transfert entre l’Inter et le Benfica, le Sporting sera logiquement débouté:Au grands maux, les grands remèdes! Une nouvelle MasterClass du Padrino selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, il s'agit d'une information relayée par nos confrères de RTL-SPORT.BE même si ceux-ci ne sont pas capable de reprendre Internazionale.fr comme source d'un de leurs articles, l'information ci-dessous a le mérite de retenir toute notre attention Le président du club de football Benfica Lisbonne et trois autres personnes ont été arrêtés mercredi dans le cadre d'une enquête portant sur des soupçons d'escroquerie et de fraude fiscale, ont rapporté les médias locaux. Les autorités ont mené 45 perquisitions dans les régions de Lisbonne et Braga (Nord) et "quatre personnes ont été arrêtées, deux hommes d'affaires, un agent sportif et un dirigeant sportif", a indiqué le parquet dans un communiqué, sans toutefois nommer le président du Benfica Luis Filipe Vieira. Selon la presse portugaise, le domicile du dirigeant du club le plus populaire du pays, son siège, la banque portugaise Novo Banco et l'homme d'affaires José Antonio dos Santos ont fait l'objet de fouilles. Le parquet enquête sur "des faits qui se sont déroulés, pour l'essentiel, de 2014 à aujourd'hui et qui peuvent inclure la pratique, entre autres, de délits d'abus de confiance, d'escroquerie, de faux, de fraude fiscale et de blanchiment", a-t-il précisé. D'après les médias locaux, Luis Filipe Vieira aurait escroqué le système bancaire et profité de sa position de président du club pour que José Antonio dos Santos, son ami, obtienne d'importants bénéfices dans la vente d'actions à Benfica, en échange de l'effacement de ses propres dettes. Luis Filipe Vieira, 72 ans, dirige le club depuis 2003 et sa présidence a été émaillée ces dernières années d'une demi-douzaine d'affaires judiciaires le visant directement ou l'impliquant indirectement. Ces accusations portent notamment sur des faits de blanchiment d'argent, fraude fiscale, corruption et trafic d'influence.
  10. C’est un fait, le transfert vers le Benfica de Joao Mario fait parler. Si l’Inter espère en terminer rapidement en percevant les 7,5 millions d'euros souhaités, cette situation pourrait finir au tribunal Révélation de la Gazzetta Dello Sport Derrière le Derby bouillant de Lisbonne, on retrouve des menaces de procès, dont l’Inter est également visée. Si l’Inter cherche à mettre fin à une triste histoire d’amour avec Joao Mario, d’une façon la moins sanglante possible, avec un transfert définitif pratiquement acté vers Benfica, le Sporting Lisbonne est disposé à poursuivre tout le monde en justice en misant sur une clause retranscrite dans le contrat : Soit une pénalité de 30 millions d’euros à verser par l’Inter en cas de vente du joueur à un club portugais. Si l’interprétation de la clause est sujette à débat, la jurisprudence de l’UEFA laisse supposer que Joao semble bien parti pour revêtir le maillot rouge du Benfica. Concernant la clause pour l’Inter, celle-ci est facile à contourner sans crainte d’une répercussion : Elle ne pourrait être considérée uniquement que comme un droit de préférence. Comprenez : L’Inter avait seulement l’obligation d’informer le Sporting de l’offre et de lui donner 48 eures pour l’égaler ou proposer mieux. Une démarche que le club a bien sur accompli, mais le Sporting ne veut pas en rester là : Le Champion du Portugal reste convaincu qu’il s’agit d’une clause anti-rival et menace de réclamer 30 millions d’euros devant la Justice Selon vous, l’Inter devra-t ’elle s’acquitter d’une telle dette ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, le milieu de terrain portugais est redevenu un joueur de l’Inter, malgré l’intérêt de très nombreuses équipes. Si le prêt au Sporting Lisbonne est officiellement terminé, les Champions du Portugal souhaiterait procéder à l’acquisition du joueur tout en brandissant une menace. Mais l’offre présentée n’a pas convaincu le club de la Viale della Liberazione. Révélation de Record Joao Mario a séduit également le Benfica, surtout l’entraîneur Jorge Jesus qui l’avait entraîné au Sporting lors de la saison 2015/2016. Et c’est justement le club lisboète qui pose problème: Une clause valide jusqu’au 30 juin 2022 permet au Sporting de Lisbonne d’exiger une indemnité a hauteur de 30 millions d’euros, si le joueur vient à signer dans une autre écurie portugais. Cette “recommandation” avait été définie lors de la vente du joueur né en 1993 par le Sporting, à l’Inter! Selon des sources proches, Joao Mario ne prends pas en considération l’offre le menant à Benfica. D’autres solutions lui seraient toutefois envisageable : Le Spartak Moscou, un club où il a déjà évolué est prêt à satisfaire aux 7,5 milions d’euros requis par l’Inter, Villareal qui est prêt également à satisfaire l'Inter Nice, a également fait part de son intérêt ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C’est une information en provenance du Portugal et de Record plus précisément. Si l’opération menant à Joao Mario était sur la bonne voie, celle-ci a connu un coup d’arrêt mémorable ! En effet, l’Inter, après avoir discuté avec Federico Pastorello, a défini le prix du rachat du joueur à 7,5 millions d’euros. De son côté, la véritable offre déposée sur la table est loin de satisfaire le Club de la Viale Della Liberazione : 4 millions d’euros + bonus, pour culminer à 5,5 millions d’euros Par le passé, l’Inter a déjà refusé des offres économiques supérieures car Joao Mario avait fait part de son intention de rester au Sporting. A présent, le joueur portugais tremble car il n’a pas l’envie de faire sa préparation estivale à Milan. "Le Sporting, de son côté, ne tremble pas, mais il se devra d’accélérer pour ne pas perdre l’exclusivité sur la transaction." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, si pour certains il faut choisir entre boire ou conduire, pour d’autres, il faut choisir entre épargner ou rester aux commandes du club. Et si le départ d’Antonio Conte offre une double "prime" en allégeant la masse salariale et en qualifiant automatiquement l’Inter en Ligue des Champions, il est hors de question de redimensionner de façon excessive l'équipe. Avec des challengers qui se sont tous renforcés, en passant de la Roma à la Juventus, les places pour la Ligue des Champions 2022-2023 vont valoir leur pesant d’or! Et il est hors de question de perdre la possibilité de récolter les 60 millions d’euros qu’offre l’Europe au Grandes Oreilles Révélation de la Gazzetta.it "Outre le fait que Suning exige une place constante parmi les quatre premiers au championnat, Oaktree Capital Managment, qui a dernièrement acté un financement à hauteur de 275 millions d’euros pour l’Inter, et qui a également la possibilité de devenir la future patronne du club dans le cas où Suning ne parvient pas à la rembourser dans un arc de cercle de trois années, intérêts inclus, entend selon des sources internes du club, ne pas vouloir déboussoler le club et l’équipe en ayant la conviction, que cela serait de courir un risque, que de ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions 2022-2023" Partant de ce constat, l’activité centrale du mercato, qui était de récolter 100 millions d’euros a été revue à la baisse pour atteindre, à présent, 70 millions d’euros : "Il y a eu la prise de conscience que si pour épargner 30 millions d’euros, il faille céder un second Top Player, que le risque de perdre le butin garanti par la Ligue des Champions était trop grand et que le jeu n’en valait pas la chandelle et ce même si le bilan, à la fin du mois risque de se clôturer avec un déficit de -170 à -180 millions d’euros." La destinée de Lautaro est également prise en considération dans ce raisonnement: "Si l’objectif es de viser les 70 millions d’euros, la cession d’Hakimi au Paris-Saint-Germain ou à Chelsea, qui ont déjà proposé 60 millions d’euros, seront complété par le trésor garanti des ventes de Joao Mario, Radja Nainggolan, Valentino Lazaro et Dalbert." Ce qui permettrait de viser tout de même le palier de 100 millions d’euros d’actif, sans passer par le sacrifice d’un second top Player ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter a enfin su se débarrasser définitivement de son "erreur de casting" Joao Mario ! "Une nouvelle bouffée d’oxygène est en provenance de Lisbonne : L’accord avec le Sporting, pour une somme de huit millions d’euros plus bonus est à présent acté. Cette saison, l’international portugais comptabilise 31 présences et a été l’auteur de 2 buts et de 2 passes décisives." L’officialisation du transfert devrait avoir lieu très prochainement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. La presse italienne s’est enflammée ces derniers jours, validant et actant même le transfert d’Achraf Hakimi au Paris Saint-Germain. Toutefois, l’Histoire est loin d’être déjà finie En effet, le PSG pousse pour offrir à l’Inter la somme de 60 millions d’euros + 10 millions d’euros de bonus. Mais pour Giuseppe Marotta, cette somme est loin de le satisfaire, celui-ci souhaitant obtenir les 80 millions d’euros fixés au départ ? Pour quelle raison ? Avec une telle vente, même si elle s’avèrerait difficile, l’Inter pourrait déjà mettre un terme à son mercato "douloureux" en sortie, laissant ainsi la place aux joueurs n'ayant plus d'avenir à l'Inter, tel que Joao Mario. Validez-vous le comportement du Padrino ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Le Sporting CP, nouvellement champion de la Primeira Liga, a recruté Joao Mario pour 8 M€. Le journaliste portugais Pedro Almeida s'est rendu sur Twitter pour annoncer qu'un accord est conclu entre l'Inter et le Sporting CP et que Joao Mario restera là où il a passé la dernière saison en prêt. Joao Mario a rejoint l'Inter à l'été 2016 en provenance du Sporting CP pour 45 M€ et a été l'une des premières signatures du Suning.
  17. Dans une interview accordée à Record, Joao Mario a confirmé qu'il serait ravi de rejoindre le Sporting CP cet été pour un contrat permanent. "De mon côté, je serais très heureux de rester au Sporting CP. Voyons ce que le club décide, cependant. Honnêtement, je ne veux pas discuter des négociations, mais je ne vois pas de problèmes si les deux clubs sont ouverts aux discussions. Le club a déjà montré qu'il voulait me garder." "Je suis sorti d'une saison difficile au Lokomotiv Moscou où je me suis blessé et le championnat était différent de celui du Portugal. Je savais que je n'étais pas dans la meilleure condition physique et je voulais jouer dans un endroit où je pouvais me sentir important, où les gens m'appréciaient. J'ai tout fait pour revenir au Sporting CP pour cette raison; L'Inter avait d'autres options mais j'ai beaucoup insisté pour ce mouvement. J'ai dû faire un peu de 'pressing'." "Il serait impensable pour un joueur portugais qui vient de remporter l'Euro 2016 de dire non à un club qui veut payer 40 M€. Beaucoup de gens ont dit que l'Inter n'était pas le club idéal pour moi, mais j'ai pensé aux aspects positifs: je jouerais dans un grand championnat, il y aurait de gros avantages économiques et j'aurais beaucoup appris. Je n'ai aucun regret sur la décision, la décision finale m'appartenait et c'est comme ça que ça a toujours été."
  18. C’est l’information de ce début de semaine. En effet, le FC Séville est tombé sous le charme de….Joao Mario. A tel point que, pour pouvoir prendre le meilleur dans le Derby l’opposant au Betis Séville, le club ibérique a proposé un échange aux Nerazzurri : Papu Gomez! Révélation plus D’Estadio Deportivo L'entraîneur Julen Lopetegui est prêt à offrir une ancien joueur ciblé par l’Inter afin de parvenir à un accord: Les Andalous seraient prêts à expédier Papu Gomez à l’Inter en échange de Joao Mario. Et si Mario continue à casser les bonbons Voici ce que nos révèle Pressing: Conte est séduit par l’idée de ramener Papu en Italie. L’ancien de l’Atalanta dispose d’un contrat avec Séville jusqu’en 2024 voudrait revenir en Serie A. Disposant déjà d’une bonne expérience, il est très estimé par l’entraineur Nerazzurro et l’opération pourrait être financée par la vente, à titre définit de Joao Mario en provenance du Sporting Lisbonne. Les portugais souhaitent le racheter pour une somme avoisinant les 7-8 millions d’euros, soit une somme similaire à celle qui avait permis à l’argentin de rejoindre l’Andalousie Pour rappel, Papu Gomez avait quitté l’Atalanta à la suite d’une sortie médiatique contre son entraineur Gian Piero Gasperini..... Seriez-vous séduit par l’arrivée d’Il Papu ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Après avoir contracté le Covid-19 suivi d'une hospitalisation ces derniers jours, Beppe Marotta, a retrouvé le chemin de l’Inter. Reposé, il est bien décidé à en découdre et plusieurs questions sont sur la table dont le mercato. Si Aleksandar Kolarov, Matias Vecino, Arturo Vidal et Ashley Young devront se trouver un nouveau point de chute, il y aura également le retour des joueurs en prêt Révélation de Calciomercato.com "Dalbert se sera pas racheté par Rennes et va revenir à Milan. Pour Valentino Lazaro, les choix que feront son nouvel entraineur, Xabi Alonso seront décisifs. Radja Nainggolan est actuellement en prêt sec à Cagliari et tout dépendra de la fin de saison des sardes. Celui qui a le plus de chance de dire adieu à l’Inter est Joao Mario." Sans oublier la spécialité de Piero Ausilio : "Colidio, au terme de son prêt en Belgique, pourra représenter une plus-value. Cela vaut également pour Gravillon qui reviendra de son prêt à Lorient, en Ligue 1. Le dernier cité est Brazao qui n’ a jamais réellement explosé en ayant que très peu de titularisation au Real Oviedo". Jugez-vous cette liste de départ valide ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. La très bonne saison de Joao Mario sous le maillot du Sporting de Lisbonne a convaincu la direction lusitanienne de procéder au rachat du joueur dès la prochaine session de mercato: "Cette volonté d’intention est pleinement partagée par le joueur qui s’est retrouvé et qui a grandi après plusieurs années difficiles". Fantomatique à Milan, il n’est plus considéré comme faisant partie du projet Nerazzurro depuis bien longtemps! 10M€ Selon le quotidien portugais O Jogo, l'Inter aurait chiffré le prix de vente de Joao Mario : 10 millions d’euros. Soit une somme bien loin des 45 millions d’euros déboursé en 2016 pour le recruter à Milan. Mais cette somme permettrait tout de même aux Nerazzurri de ne pas enregistrer de moins-value. Toutes les parties travaillent afin de trouver une entente d’ici à la fin de la saison: Pour le Sporting Lisbonne, cette somme de 10 millions d’euros ne serait pas un obstacle insurmontable, surtout que l’Inter est favorable à un paiement en plusieurs tranches. Obstacle Le problème principal pour le Sporting reste la prétention salariale de Joao Mario qui touche 2,7 millions d’euros par saison, le club portugais participe au versement de ce salaire à hauteur d’un seul million d’euros. Cette somme est trop importante pour les finances du club lusitanien. Le club aurait toutefois l’intention de lui proposer un contrat de quatre ans avec un salaire moins important à laquelle il y aurait lieu d’ajouter une prime à la signature. Reste à présent à connaitre la position de l’international portugais : Celui-ci ne veut plus rentrer en Italie, pays où il s’est senti maltraité, il ne veut plus entendre parler de la Serie A, qui serait peu adapté à ses qualités (pour autant qu’il en ait) Va-t-il se montrer avare et faire capoter le transfert ou visera-t ’il une meilleure condition de vie, tout en percevant un salaire nettement moins important ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. L'Inter a rejeté une première offre du Sporting Lisbonne pour recruter définitivement Joao Mario selon selon A Bola. Les dirigeants de la Liga NOS ont l'intention de recruter définitivement notre milieu de terrain, ce dernier ayant bien performé alors qu'il est revenu à son premier club. Ls Sporting a fait une offre de 7 M€ avec des bonus pour le joueur de 28 ans, qui n'a réellement convaincu depuis son arrivée à l'Inter en été 2016 et ce, malgré la somme payée. Si l'Inter a rejeté cette première offre, elle laisse la porte ouverte au Sporting pour faire une autre offre. Reste maintenant à voir si le Sporting va en faire une autre sachant que Joao Mario a envie de rejoindre définitivement son premier club. Cette saison, Joao Mario a fait 24 apparitions dans toutes compétitions confondues, dans lesquelles il a marqué deux buts et fourni autant de passes décisives.
  22. Joao Mario Informations Générales : Nom : Naval da Costa Eduardo Prénom : João Mário Poste : Milieu offensif Date de naissance : 19 janvier 1993 Lieu de naissance : Porto Pays : Portugal Taille : 179 cm Poids : 72 Numéro de maillot : ? Meilleur pied : Droit Au club depuis : Août 2016 Position sur le terrain : Biographie : João Mário Naval da Costa Eduardo, né le 19 janvier 1993 à Porto, est un footballeur international portugais. Il évolue au poste de milieu de terrain offensif au Sporting Portugal. Il est le frère de Wilson Eduardo. Carrière en club Après de brefs début au sein de l'équipe jeune du FC Porto dans sa ville natale, João Mário est parti au Sporting Club du Portugal en 2004, à l'âge de 11 ans, afin d'y compléter sa formation. Le 14 Décembre 2011, il a été convoqué pour son premier match enEuropa League, face à la Lazio à Romes où il a côtoyé des jeunes premiers tels que Betinho , Ricardo Esgaio , Tiago Ilori et João Carlos. Les portugais étant premier du groupe: il est entré dans la terrain à la 76e minute, après avoir remplacé Oguchi Onyewu (victoire italienne 2-0) Joao Mario a réalisé sa première saison en équipe première en 2012-13 , il a été titularisé 30 fois sur 31 avec le Sporting B en seconde division. Durant cette saison, l'équipe B du Sporting était arrivée 4ème au classement Le 31 mai 2015, il est de nouveau rappelé avec l'équipe A pour disputer la Finale de la Coupe du Portugal contre le SC Braga , mais il a été remplacé pour Miguel Lopes en cours de première période suite à l'exclusion du défenseur Cédric Soares. Cela n'a pas empêché le Sporting de remporter la Coupe lors de la séance des tirs aux pénaltys Carrière Internationale: Avec la sélection portugaise, il participe au Championnat d'Europe des moins de 19 ans 2013 organisé en Lituanie. Lors de la compétition, il inscrit un but sur penalty face à l'Espagne. La même année, il joue le Tournoi de Toulon, et la Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroule en Turquie. Lors du mondial, il joue 4 matchs et son équipe atteint les huitièmes de finales, en étant éliminée par le Ghana. João Mário dispute ensuite le championnat d'Europe espoirs 2015 organisé en République tchèque. Lors de la compétition, il inscrit le seul but de la rencontre face à l'Angleterre lors de la phase de poules, puis un but face à l'Allemagne lors de la demi-finale. Le Portugal atteint la Finale, en se faisant battre par la Suède aux tirs au but (João Mário convertit le quatrième tir). João Mário est le numéro 10 de sa sélection lorsqu'il remporte l'Euro 2016 avec le Portugal face à la France Le 15 août 2016, il décide de découvrir la Serie A et est transféré à l'Inter de Milan pour la somme de 45M€ Clubs : 2002-2004 : FC Porto 2004-2016: Sporting CP -> 2014: Prété au Vitoria Setùbal 2016 : Inter Milan Source : Wikipedia
  23. La presse italienne s’est livrée à l’analyse du Mercato Estival de l’Inter. Nous avons décidé de nous pencher sur celle réalisée par la Gazzetta Dello Sport et de la synthétiser: "Les Nerazzurri ne sont pas parvenus à clore les dernières négociations : Moses était devenu un nom bouillant, après qu’aucun accord avec Chelsea n’ait été trouvé pour Marcos Alonso et Emerson Palmieri. Radja Nainggolan reste également à l’Inter : Si le Club n’était pas opposé à son départ, Cagliari n’a pas su produire l’offre permettant d'acter ce transfert. L’ancien Diable Rouge reste donc aux services d’Antonio Conte." "Le Mercato a offert Achraf Hakimi, véritable sensation du Mercato, à hauteur de 40 millions d’euros, ce transfert surprise en juin en a surpris plus d’un." Villa Bellini Suite à la réunion au sommet entre la Direction de l’Inter et Antonio Conte, il a été décidé de vendre avant d’acheter, ce qui a impliqué des opérations à moindre coûts : Si les opérations menant à Tonali, Kumbulla et Kanté ont logiquement sauté vu les prétentions des clubs propriétaires, l’Inter a su se renforcer via les arrivées de Kolarov, Vidal et plus récemment Darmian qui sont tous arrivés à Appiano Gentile. Le transfert de N’Golo Kanté n’a jamais réellement décollé étant donné qu’il aurait fallu une vente d’au moins un joueur cadre parmi Brozovic, Eriksen ou Skriniar. Aucune réelle offre intéressante et à titre définitif n’a été déposée sur la table. Joao Mario signera ce mardi en prêt au Sporting Club du Portugal, l’Inter intervenant à hauteur d’un tiers de son salaire. Sur la ligne offensive, on retrouve Alexis Sanchez acquis à titre définitif et Andrea Pinamonti qui occupera la place de 4ème attaquant en lieu et place de Sebastiano Esposito parti à la Spal pour engranger de l’expérience. Une ultime transaction aurait pu mener à l’arrivé de Gervinho en échange de Pinamonti, mais celle-ci n’aura finalement pas eu lieu L’analyse de Fabrizio Biasin . "Comparé à la saison dernière, sont arrivés : Hakimi, Kolarov, Vidal, Radu, Darmian, Pinamonti, Perisic, Nainggolan." La cotation ? "Pour moi, un bon 7 sur 10." Et vous, comment jugez-vous ce mercato ? Notez-le et exprimez-vous! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de l’état financier de l’Inter en cette fin de mercato estival. Si le club recherche à finaliser son mercato, il y a lieu de constater qu’il y a eu beaucoup d’arrivées, pour très peu de vente. Achraf Hakimi, Arturo Vidal et Aleksandar Kolarov représentent les trois principaux coups d’éclat de l’été Nerazzurro, mais le club, en cette dernière semaine de mercato souhaite offrir à Antonio Conte, son milieu de terrain rêvé, si les ventes le permettent... Le "Calciomercato" se terminera le lundi 5 octobre 2020 et l’analyse ci-dessous tient à mettre en évidence l’élargissement des coûts du noyau Nerazzurro (salaire + amortissement + coûts des joueurs en prêt) pour la saison 2020/2021, en tenant compte des opérations conclues actuellement, afin de comprendre la marge de manœuvre encore disponible pour l’Inter Point de départ de l'analyse: le noyau 2019/2020 Le point de départ de cette analyse est le coût du noyau de la saison 2019/2020 qui a été publié par Calcio&Finanza à la clôture du mercato hivernal du mois de janvier, une session caractérisée par le recrutement de Christian Eriksen en provenance de Tottenham. Selon les calculs effectués l’hiver dernier par le site spécialisé italien, les coûts du noyau 2019/2020 ont tourné autour de 228,3 millions d’euros. Après l’officialisation des coûts relatif au Mercato, de Lukaku à Eriksen compris, les nouvelles analyses ont livré le verdict d’un coût de 232 millions d’euros. Les Ventes Jusqu’à ce jour, l’Inter a conclue 4 ventes, sans oublier deux joueurs qui sont arrivés en fin de contrat Les trois opérations en sortie analysées sont: Diego Godin à Cagliari. Vendu à titre définitif à la suite d’une dévaluation de sa valeur au bilan qui devrait être repris dans le bilan du 30 juin 2020 Antonio Candreva à la Sampdoria : Prêté avec une obligation de rachat fixée à 2,5 millions d’euros Valentino Lazaro au Borussia Mönchengladbach sous la forme d’un prêt onéreux Lucien Agoumé à Spezia, sous la forme d’un prêt sec Les joueurs en fin de contrat qui ont été libérés sont Tommaso Berni et Borja Valero. Ces transactions, dans l’immédiat, n’apportent pas de recettes particulière au club, si ce n’est à un niveau mineur des amortissements pour 3,5 millions d’euros. Pour Candreva, le coût de son amortissement annuel est à hauteur de 4,5 millions d’euros, l’effet voulu sera donc actif lorsqu’il sera officiellement racheté par la Sampdoria. A ces opérations, au niveau du bilan et des épargnes sur le coût du noyau, il y a lieu d’ajouter les ventes de Mauro Icardi, Matteo Politano et Gabriel Barbosa. Les plus-values seront retranscrites au bilan du 30 juin 2020, mais l’impact sera également positif sur le bilan 2021 avec une épargne de 7,5 millions d’euros entre amortissements mineurs et salaires mineurs L’économie, en regard aux autres dépenses s’élève à 25,4 millions d’euros. Parmi celles-ci, on retrouve Victor Moses et Cristiano Biraghi, deux joueurs qui sont reparti dans leurs clubs respectifs à la fin de la saison écoulée. Globalement, l’impact positif des opérations en sortie s’élève à 37,7 millions d’euros Les achats Cinq opérations ont été conclue en entrée à titre définitif: Achraf Hakimi en provenance du Real Madrid ; Aleksandar Kolarov en provenance de la Roma ; Arturo Vidal en provenance du Fc Barcelone Andrea Pinamonti en provenance du Genoa Alexis Sanchez en provenance de Manchester United. L’impact de ces nouvelles acquisitions s’élève à 38 millions d’euros, réparti comme suit : 26,9 millions d’euros pour les salaires bruts et 11,1 millions d’euros d’amortissements A ceux-ci, il y a lieu d’ajouter : Le rachat de Stefano Sensi en provenance de Sassuolo pour 20 millions d’euros. Les retours des joueurs en prêt : Andrei Radu, Dalbert, Ivan Perisic, Radja Nainggolan et Joao Mario. L’opération pour le milieu de terrain né en 1995 est celle qui entraîne le plus d’amortissement, tandis que son salaire reste le même. Les autres joueurs proposent seulement des salaires plus importants que ceux de la saison écoulée. En effet, ceux-ci étaient pris en charge par les clubs emprunteurs. L’impact des opérations en entrée représente un coût plus important : 67,8 millions d’euros réparti comme suit : 51,7 millions d'euros de salaire bruts et 16,1 millions d’euros d’amortissement Les coûts liés au noyau 2020/2021 Selon l’étude présentée, en date du 28 septembre 2020, les coûts relatifs au noyaux pour la saison 2020/2021 s’élèvent à 257,8 millions d’euros. Soit une croissance de 25,7 millions d’euros (+11,1%) par rapport aux estimations de l’étude relative aux coûts liés au noyau 20192021. Ci-dessous le détail des coûts liés par joueurs Coûts liés au noyau de l’Inter 2020/2021 au 28 septembre 2020 Conclusions Les dépenses sont donc bien supérieures, si l'on se compare à la dernière saison écoulée, le tout fait suite à une absence de ventes. C’est également la raison pour laquelle la Direction Interiste a décidé d’agir en s’axant d’abord sur les opérations en sortie, afin de pouvoir renforcer le noyau par la suite. Les joueurs indésirables, mis à part Andrea Ranocchia, dont la Direction a jugé bon son maintien au club, ne sont pas les seuls joueurs destiné à quitter l’Inter. A titre d’exemple, la vente d’un joueur tel que Milan Skriniar pourrait représenter une plus-value importante étant donné que sa valeur net au 30 juin 2020 tourne aux alentours des 15 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Suite au départ de Diego Godin, l’Inter devrait continuer à dégraisser. Voici un résumé de la situation : Après Godin , Cagliari pourrait retrouver Radja Nainggolan. Selon SportItalia, l’Inter refusera toute offre de prêt. La mise à prix du joueur est de 12 millions d’euros. Antonio Candreva a déjà la valise à la main : L’Inter et la Sampdoria sont parvenu à un accord. Un contrat triennal de 1,5 millions bonus inclus lui a été proposé. Il ne manque plus "que" l’accord du joueur. Lucien Agoumé rejoint Spezia en prêt. Son départ, confirmé par son agent Djibril Niang, va permettre l’arrivée de Matteo Darmian en provenance de Parme qui a déjà trouvé son remplaçant en la personne du Monégasque Giulian Biancone. Avant de quitter Milan, Lucien paraphera une prolongation de contrat le liant à l’Inter jusqu’à l’été 2023. Selon la presse lusitanienne "Desporto ao Minuto" Valence, le Betis, Newcastle, Leeds United, West Ham et Galatasaray sont intéressés par Joao Mario. L’Inter souhaite le vendre et exclu catégoriquement un nouveau prêt. ®Antony Gilles - Internazionale.fr