Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'joaquin correa'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : La Direction Nerazzurra travaille pour offrir à Simone Inzaghi une nouvelle flèche offensive en anticipant toute la concurrence, le nom de l’Elu ? Marcus Thuram! "Le fils de Lilian a fait savoir que son aventure au Borussia Mönchengladbach est terminé, en informant le club qu’il ne renouvellera pas son contrat qui arrive à échéance. Marcus sera l’un des "plats" parmi les plus convoité du Continent de l’été prochain, et il est inutile de vouloir se lancer dans un combat pour un joueur à paramètre zéro. D’ici à quelques mois, le Bayern aura un énorme avantage compétitif et d’autres grands clubs sentiront l’odeur de la bonne piste à suivre." "Traduisez: Il faudra marquer le coup dès janvier avant que la vente aux enchère n’explose et l’opération s’est déjà préparée maintenant, avec un face-à-face dans les jours à venir. Pour représenter l’Inter à Doha, on retrouve le Directeur Sportif Piero Ausilio, mais également Javier Zanetti, qui plus est le Vice-Directeur-Sportif Dario Baccin est aussi en route. Ils seront tous très proche des sept Nerazzurri qui disputent la Coupe du Monde, mais ils disposent également d’un agenda de rencontre institutionnelles." "Marcus était l’attaquant choisi pour accompagner Edin Dzeko lors du départ de Lukaku, mais la blessure au genou du français avait contraint l’Inter à virer sur Joaquin Correa... A présent, à Doha, on retrouve sur place les représentants de Marcus et un concours de circonstance va les porter à faire le point sur les prospectives, la fiabilité de l’opération, le tout en débutant par le salaire : Les Nerazzurri peuvent monter à cinq millions d’euros, pas plus." "De son côté, le Borussia est résigné à perdre son joyau, mais il est également ouvert à un départ anticipé en échange de 10 millions d’euros, une somme qui reste toutefois trop important pour les Caisses Nerazzurra, mais qui pourrait également être lié aux départs de Robin Gosens et de Roberto Gagliardini afin de s’offrir un mini extra-budget: Quand bien même, si presque "rien" n’est perçu, l’Inter pourrait tout de même anticiper un investissement pour l'attaque, qui risque d'être presque "obligatoire" en fin de saison." "Le fils de Lilian a quitté l'écurie Raiola en avril pour rejoindre l'Agence Sport Cover, qui représente déjà de nombreux joueurs français, tel que Ben Yedder à Kondogbia et Mendy). L'Inter les retrouvera après le match de la France car la blessure de Benzema a changé le rôle de Marcus Thuram chez les Bleus de Deschamps. Demain soir, la France défiera l’Australie et le français âgé de 25 ans pourrait avoir sa chance derrière Olivier Giroud." Anticiper la Concurrence comme ce fut le cas avec Christian Eriksen : Bonne ou mauvaise idée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, Joaquin Correa va très rapidement retrouver l'Inter, lui qui a été exclu de la liste des joueurs convoqués pour la Coupe du Monde. Révélation du Corriere Dello Sport "La Coupe du monde de Nicolas Gonzalez et Joaquin Correa est déjà terminée. En effet, hier sont arrivées l'une à la suite de l'autre les officialisation des forfaits des attaquants de l'Inter et de la Fiorentina. Et si le Sélectionneur National, Lionel Scaloni, avait parlé de "changements" immédiatement après le match amical contre les Émirats-Arabes-Unis en raison d'une mauvaise condition physique de certains joueurs, nous en savons plus à présent." "Pour le joueur de la Viola, il s'agit d'une blessure musculaire "mise en évidence après l'entraînement", qui fait suite à son début de saison tourmenté à Florence avec seulement 6 apparitions en Serie A et une absence qui remonte au 22 octobre." "Pour le "Tucu", qui avait également inscrit l'un des cinq buts argentins lors de ce match amical, il s'agit d'un problème au genou gauche qui serait lié à la blessure au tendon de l'articulation dont Correa a été victime lors du match aller face au Fc Barcelone et qui l'a obligé à manquer le match de Serie A suivant contre Sassuolo ainsi que le match retour contre les Catalans. Depuis lors, et malgré son retour sur le terrain, la douleur se faisait régulièrement ressentir: Et hier, même le Tucu s'est limité à travailler dans le gymnase, la décision du Staff Technique albiceleste est tombée dans la soirée." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. C’est une information en provenance de Tyc Sports, l’international argentin évoluant à l’Inter est blessé: "Sonnette d’alarme pour la sélection Argentine et aussi pour l’Inter : Joaquin Correa qui a marqué hier en match amical n’est pas à 100% en raison d'un problème physique. Parmi les appelés pour la Coupe du monde au Qatar, le Tucu sera celui qui sera constamment évalué dans les heures à venir par le Staff médical de l'Albiceleste." Selon TyC Sports, "L'attaquant de l'Inter qui a terminé le match amical contre les Émirats-Arabes-Unis fait face à une gêne persistante au genou gauche." En même temps associer 100% et Joaquin Correa…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Et si le Père Noel passait avant l’heure ? En effet, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, l’Inter se prépare à une mini-révolution hivernale : "C'est à partir de cet hiver que commencera la mini-révolution des Nerazzurri : La stratégie du club ne changera pas lors du prochain mercato avec Giuseppe Marotta et Piero Ausilio qui feront preuves de vigilance dans la recherche d'opportunités à saisir, en gardant à l'esprit que les achats ne peuvent se faire qu'en échange de cessions". Mais en premier lieu, place à la révélation d’Il Giorno relative à Robin Gosens: " Le départ de Gosens pourrait s’avérer des plus faciles si des offres de 30 millions ou moins arrivent. L'Allemand est déçu par sa non-convocation pour la Coupe du monde, qui est la conséquence d'un temps de jeu très faible comparés aux attentes". Place à la Rosea "L'Inter continue de travailler en sous-marin et le mercato de janvier pourrait ne pas se limiter à l’aile gauche. Tout dépendra des dispositions prises: Roberto Gagliardini est l'un des joueurs les plus recherchés : En Serie A, Monza et Cremonese l'aiment beaucoup, mais ils ne sont pas les seuls. La première partie de la saison a été mitigée pour lui avec 5 apparitions en Serie A, dont seulement deux en tant que titulaire, et 4 apparitions en Ligue des Champions, ce qui représente 94 minutes jouées en Europe." "Gagliardini jouit de la confiance d'Inzaghi et du club, mais il a un contrat qui expire le 30 juin prochain et il a une grande envie de jouer en permanence. L'Inter pourrait décider de le vendre en janvier pour ne pas le perdre gratuitement en réinvestissant cet argent pour anticiper l’arrivée d'Alcaraz du Racing". Voici ce que nous détaille d’ailleurs Tuttosport à ce sujet "L'Inter étudie les profils en Amérique du Sud et l'un des joueurs qui a attiré l'attention est Carlos Alcaraz:, il vaut déjà 15 millions d'euros, mais les Nerazzurri ont la carte Colidio à jouer. Au Tigre, il a inscrit 8 buts et délivré 8 passes décisives et a suscité l'intérêt de plusieurs clubs, dont le Racing. Gago connaît Colidio depuis son passage à Boca Juniors, et a appelé le joueur pour parler d'un projet qui pourrait l'impliquer en cas d'accord." "Colidio a un contrat jusqu'en 2023 avec les Nerazzurri mais avec une option unilatérale pour le club de renouveler pour une année supplémentaire. En bref, un échange Alcaraz-Colidio en janvier, peut-être avec une dépense financière limitée de la part des Champions italiens et/ou un pourcentage important sur la revente de la classe 2002, est une option à considérer fortement". Retour à la Rosea "Et attention à l'attaque : Marcus Thuram n'a jamais quitté le radar des Nerazzurri après en avoir été très proche en 2021, pour le rôle de post-Lukaku. Aujourd'hui, avec un contrat expirant en juin, son nom revient en pôle pour l'avenir, mais anticiper son arrivée en janvier nécessiterait le départ de Correa: Le Tucu a des admirateurs en Premier League et la fenêtre de la Coupe du Monde à sa disposition. Qui sait, il pourrait peut-être convaincre ses fans de flairer la bonne affaire" "Si Le mois de janvier est encore loin, à l’Inter, le travail a déjà commencé". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Interviewé par NOS, Denzel Dumfries, l’ailier international des Pays-Bas et de l’Inter s’est livré sur sa situation actuelle Blessure "Je ne suis absolument pas inquiet, j’irais à la Coupe du Monde, je veux être titulaire lors du premier match face au Sénégal, je me sens en forme." Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là ? "Merde, qu’est-ce qui se passe? J’ai pris un petit coup et ensuite mon genou est devenu rigide, c’était le muscle situé au-dessus du genoux mais pas l’articulation en elle-même : Je ne savais plus courir et j’ai donc dû sortir." "Ce matin, lorsque je me suis levé, je me suis senti bien : Avoir les muscles froid te permet toujours d’avoir un baromètre de mesure important : Ici, en équipe national, j’ai réalisé différents test et tous se sont avéré positif. J’irai plus tard à l’hôpital afin de réaliser un contrôle qui fera lever toutes les incertitudes, mais je ne m’attends à rien de surprenant." "Je suis impatient d’être à la Coupe du Monde, c’est la plus grande scène sportive du monde." L’Inter 'Cette saison, nous manquons de constance et c’est étrange que l’Italie ne soit pas en Coupe du Monde, et il y a seulement sept joueurs de l’Inter qui seront au Mondial." Jouer face à Correa et Lautaro ? "Nous en avons déjà discuté: Ce serait beau, même si cela fait déjà un bon moment que les Oranges n’ont plus fait de belles prestations en phase finale : Tout le monde connait les Pays-Bas comme une terre de très bons joueurs." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Les Nerazzurri représenteront cinq nations lors du tournoi : l'Argentine, la Belgique, le Cameroun, la Croatie et les Pays-Bas. Voici les noms des convoqués à la CdM 2022 ainsi que leurs programmes. La 22e Coupe du Monde de la FIFA approche à grands pas ! Qatar 2022 est la toute première édition à se dérouler à l'automne, au milieux de la saison nationale de football. Notre championnat s'arrête après la 15e journée, avant de reprendre le 4 Janvier 2023 où nous rencontrerons le Napoli au Meazza. Sept joueurs de l'Inter ont été convoqués par leurs nations respectives : Lautaro Martinez et Joaquin Correa (Argentine), Romelu Lukaku (Belgique), André Onana (Cameroun), Marcelo Brozovic (Croatie), Stefan De Vrij et Denzel Dumfries (Pays-Bas). Les phases de groupes se termineront le 2 Décembre et les huitièmes de finale débuteront le lendemain. La Coupe du monde se terminera le Dimanche 18 décembre avec la finale qui se déroulera au stade Lusail à 16h00 CET. L'Inter a toujours eu un lien fort avec la Coupe du monde car ils sont troisièmes au classement des clubs pour les joueurs qui ont soulevé le trophée. En effet, 19 joueurs Nerazzurri ont remporté cette coupe. Et au moins un joueur de l'Inter a disputé la finale de chaque édition depuis 1982. COUPE DU MONDE La Coupe du monde verra également un derby Inter puisque la Belgique de Romelu Lukakau affrontera la Croatie de Marcelo Brozovic dans le groupe F le 1er Décembre à 16h00 CET, dans un groupe qui comprend également le Canada et le Maroc. PAYS-BAS - DE VRIJ, DUMFRIES Groupe A : Qatar, Equateur, Sénégal, Pays-Bas Sénégal vs Pays-Bas, Lundi 21 novembre, 17h00 CET Pays-Bas vs Equateur, Vendredi 25 novembre, 17h00 Pays-Bas vs Qatar, Mardi 29 novembre, 16h00 CET ARGENTINE - CORRÉA, LAUTARO Groupe C : Argentine, Arabie Saoudite, Mexique, Pologne Argentine vs Arabie Saoudite, Mardi 22 novembre, 11h00 CET Argentine vs Mexique, Samedi 26 novembre, 20h00 CET Pologne vs Argentine, Mercredi 30 novembre, 20h00 CET BELGIQUE - LUKAKU Groupe F : Belgique, Canada, Maroc, Croatie Belgique vs Canada, Mercredi 23 novembre, 20h00 CET Belgique vs Maroc, Dimanche 27 novembre, 14h00 CET Croatie vs Belgique, Jeudi 1 décembre, 16h00 CET CROATIE - BROZOVIC Groupe F : Belgique, Canada, Maroc, Croatie Maroc vs Croatie, Mercredi 23 novembre, 11h00 CET Croatie vs Canada, Dimanche 27 novembre, 17h00 CET Croatie vs Belgique, Jeudi 1 décembre, 16h00 CET CAMEROUN - ONANA Groupe G : Brésil, Serbie, Suisse, Cameroun Suisse vs Cameroun, Jeudi 24 novembre, 11h00 CET Cameroun vs Serbie, Lundi 28 novembre, 11h00 CET Cameroun vs Brésil, Vendredi 2 décembre, 20h00 CET Traduction alex_j via le site officiel.
  7. C’est l’information relayée par Sport Mediaset : "L’Inter est actuellement en pleine réflexions pour renforcer son rempart offensif. Dario Baccin qui est rentré de son voyage en Amérique du Sud a inscrit plusieurs noms, mais le profil qui séduit le plus est Marcus Thuram, une vieille connaissance car le français, fils de, avait déjà accosté par les Nerazzurri lors du départ de Romelu Lukaku…Toutefois une blessure à son genou avait fait virer l’Inter sur Joaquin Correa." Il ne devra en rester qu’un "Thuram réalise une très grande saison avec 8 buts inscrit en 12 matchs de Bundesliga et il est à présent en fin de contrat avec le Borussia Mönchengladbach. Il est également courtisé par d’autres Grands d’Europe. Toutefois foncer éventuellement sur Thuram dépendra de Romelu Lukaku : S’il existe un accord de confiance avec Chelsea pour prolonger le prêt à l’Inter, le Club veut des réponses importantes en provenance du terrain et des garanties sur l’intégrité physique du Belge." "Autre nouveauté importante : Il n’est pas à exclure, qu’après Milan Skriniar, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio puissent offrir une prolongation à Edin Dzeko…" Après tout le Cygne de Sarajevo répond plus que bien aux attentes placées en lui ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Après une bonne série, les Nerazzurri tombent avec une défaite à Turin suite aux buts de Rabiot et Fagioli. Voici le résumé du match. Un résultat difficile à encaisser, il a terminé par un 2-0 pour la Juve face à l'Inter à l'Allianz Arena, les Nerazzurri n'ayant pas réussi à convertir leurs chances et les hôtes punissant impitoyablement l'équipe d'Inzaghi. Dans un match étrange à Turin, la Juventus a marqué avec son premier tir cadré et a ensuite infligé à l'Inter sa cinquième défaite en championnat de la saison. Lautaro, Dzeko et Dumfries ont tous eu des occasions en première mi-temps avant que Calhanoglu ne frappe la barre peu après la reprise. Puis est venu un coup inattendu lorsque les Bianconeri ont ouvert le score, et cela a été suivi d'une grande chance pour Lautaro d'égaliser. Enfin, les hôtes ont lancé une contre-attaque réussie pour tuer le match et devancer l'Inter dans le classement. L'objectif était de prendre un bon départ, comme c'est toujours le cas dans une confrontation aussi historique que celle-ci. Sachant à quel point une victoire serait importante pour le classement, l'Inter a commencé brillamment, affichant une réelle concentration et jouant de manière compacte. Quant à la Juve, elle était principalement préoccupée par la fermeture des espaces et avait du mal à monter des attaques impactantes. Les Nerazzurri semblaient vifs, déplaçaient bien le ballon et ont failli marquer avec un premier effort de Lautaro après cinq minutes. Peu de temps après, Calhanoglu décochait un tir de loin que Szczesny avait besoin de deux tentatives pour sauver. Avec Milik à peine impliqué dans le match, la Juve espérait que Kostic et Cuadrado pourraient fournir une inspiration par les flancs. Mais l'occasion revenait une nouvelle fois aux Nerazzurri, Lautaro décochait un corner de Dimarco et, Szczesny battu, Dzeko fit une tête à bout portant (26e). Le match ne se jouait pas à un tempo effréné et le rythme ne diminuait qu'après la demi-heure de jeu. Allegri, qui avait Chiesa et Di Maria sur le banc, attendait la mi-temps pour revigorer son équipe. L'Inter, quant à elle, était l'équipe qui assemblait des mouvements et a presque pris les devants à la 42e minute, Barella repris la transversale de Mkhitaryan et a joué un ballon vers Dumfries, qui, glissant, l'a placé au-dessus de la barre. L'équipe locale avait vraiment du mal et, avec l'Inter qui mettait la pression, était contente de tenir le nul à la mi-temps. Les hommes d'Inzaghi semblaient également dangereux juste après le redémarrage alors qu'Allegri envoyait Chiesa s'échauffer. A la 47e minute, Calhanoglu a décoché une belle frappe que Szczesny a repousser sur la barre. L'Inter n'a pas réussi à marquer et, comme c'est souvent le cas dans le football, ils ont été punis. Kostic s'est échappé sur le flanc gauche et a repéré Rabiot, qui a trouvé la lucarne du pied droit (52e). C'est un but qui a donné vie au stade et, le vent en poupe, la Juve pensait avoir porté le score à 2-0 grâce à Danilo après 63 minutes. Cependant, après un long examen de la VAR, il a été annulé en raison d'une main du Brésilien. Inzaghi a envoyé Gosens et Correa, et ce dernier s'est immédiatement impliqué en envoyant Lautaro au but. El Toro, pour sa 200e apparition, ne parvient pas à battre Szczesny, qui sauve des jambes (75e). Cependant, ce n'était pas le début d'un siège des Nerazzurri sur le but de la Juventus, les hôtes bouclant ensuite le match après la tentative de Dzeko de jouer à Brozovic (faisant sa 300e apparition). En effet, Kostic offrait une nouvelle passe décisive en contre, cette fois pour Fagioli (84e). Soirée amère donc pour l'Inter, qui doit désormais passer rapidement à autre chose et finir 2022 du mieux qu'elle peut face à Bologne et à l'Atalanta. JUVENTUS 2-0 INTER Buteurs : 52' Rabiot (J), 84' Fagioli (J) JUVENTUS (3-5-1-1) : 1Szczesny ; 6 Danilo, 3 Bremer, 12 Alex Sandro ; 11 Cuadrado, 44 Fagioli, 5 Locatelli, 25 Rabiot, 17 Kostic ; 20 Miretti (22 Di Maria 81') ; 14 Milik (7 Chiesa 73'). Remplaçants : 23 Pinsoglio, 36 Perin, 15 Gatti, 19 Bonucci, 24 Rugani, 30 Soule. Entraîneur : Massimiliano Allegri. INTER (3-5-2) : 24 Onana ; 37 Skriniar (36 Darmian 81'), 6 De Vrij, 15 Acerbi ; 2 Dumfries (12 Bellanova 81'), 23 Barella, 20 Calhanoglu (11 Correa 73'), 22 Mkhitaryan (77 Brozovic 81'), 32 Dimarco (8 Gosens 73') ; 9 Dzeko, 10 Lautaro. Remplaçants : 1 Handanovic, 21 Cordaz, 5 Gagliardini, 14 Asllani, 33 D'Ambrosio, 45 Carboni, 95 Bastoni. Entraîneur : Simone Inzaghi. Avertis : Calhanoglu (I), Skriniar (I), Danilo (J), Dzeko (I) Temps additionnel : 1' - 6' Arbitre : Doveri. Assistants : Carbone, Giallatini. Quatrième arbitre : Ayroldi. VAR : Di Paulo. Assistant VAR : S. Longo. Traduction alex_j via le site officiel.
  9. Munich - Après le succès contre le Viktoria Plzen qui a permis à l'Inter de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, les Nerazzurri clôtureront ce mardi 1er novembre les défis du groupe par un match contre le Bayern Munich, premier du groupe C. À la veille du match à l'Allianz Arena, voici les déclarations de Simone Inzaghi : Par rapport au match aller, comment l'équipe a-t-elle réellement changé ? "Par rapport à début septembre, quand nous avons joué le match aller, nous sommes dans un meilleur moment, l'équipe a grandi en condition, tout comme les joueurs. Le match de demain est un match qui ne compte pas pour le classement mais un défi dans un beau stade contre l'une des meilleures équipes d'Europe. Nous voulons jouer un match sérieux et organisé, en sachant qu'il y aura des difficultés car nous trouvons une équipe forte avec un effectif profond, nous trouverons un adversaire en forme". Combien de changements prévoyez-vous de faire demain ? L'état de Lukaku ? "Lukaku a eu un petit problème avec sa cicatrice lors du match de samedi, il y a eu une déclaration, il devra se reposer quelques jours et sera réévalué à la fin de la semaine. C'est dommage parce qu'il donnait tout ce qu'il pouvait, mais nous espérons qu'il pourra revenir avant la pause, Brozovic nous espérons qu'il pourra revenir dimanche, D'Ambrosio aussi s'est arrêté, il a serré les dents pendant 30/40 jours mais il a dû s'arrêter et jusqu'à après la pause nous ne l'aurons pas, nous allons essayer de le faire revenir du mieux que nous pouvons." Dans quelle mesure le match de dimanche peut-il influencer les choix de demain ? "Nous savons quel match nous avons le dimanche mais nous sommes habitués, quelque chose va changer mais pas trop. Nous avons fait un peu de terrain aujourd'hui, plus dans la salle vidéo, l'équipe donne de très bonnes réponses en ce moment." Y aura-t-il également un renouvellement dans les buts ? "Le gardien qui jouera est Onana, Handanovic n'est pas disponible pour demain, puisque nous serons de retour il va travailler pour être disponible pour dimanche. Quant à l'attaque, Dzeko a pris un coup mais je pense qu'il est disponible, je l'évaluerai demain, Correa et Lautaro vont bien et il y a Carboni et Curatolo qui peuvent nous donner un coup de main peut-être dans le match." Demain, j'imagine qu'Asllani jouera, sera-t-il l'occasion d'oublier l'incident avec Barcelone ? "Au-delà de l'épisode, Asllani grandit beaucoup, demain je pense que ça pourrait être le bon match pour lui ainsi que pour ses autres coéquipiers." ®Oxyred – Internazionale.fr via Inter.it
  10. Trois buts, trois points et une performance convaincante qui s'inscrit dans le prolongement des derniers matchs des Nerazzurri. Face à la Sampdoria, l'Inter a remporté sa quatrième victoire consécutive en championnat, et les Nerazzurri sont désormais invaincus lors de leurs sept derniers matches, toutes compétitions confondues. Après le coup de sifflet final, quelques joueurs de l'Inter se sont exprimés sur le match, à commencer par Nicolò Barella, qui a marqué un but magnifique : "Nous marquons beaucoup de buts ces derniers temps. Nous devons également essayer d'éviter d'en encaisser, ce que nous avons réussi à faire aujourd'hui. Nous sommes sur la bonne voie. A propos de son but : "Les gars savent que je fais toujours cette course et Bastoni l'a fait brillamment ; je voudrais le remercier pour la passe décisive. "Indépendamment de mon but, nous avons réussi à marquer grâce au jeu que nous pratiquons. Il y a de l'enthousiasme et nous montrons de la qualité, et nous devons continuer sur cette voie. "J'ai une excellente relation avec Lukaku. Nous nous amusons et formons un groupe formidable. C'est génial de jouer au football quand nous avons cette qualité, cette envie et cette attitude." Nicolò Barella "Je suis heureux de mon but et de la victoire. Nous sommes très concentrés et confiants, et nous sommes revenus sur le bon chemin depuis plusieurs matchs maintenant. "Nous sommes nombreux et tout le monde a envie de bien faire, il faut toujours être allumé pour le faire et aider l'équipe. A propos du Bayern : "Notre objectif est toujours de gagner. Nous irons là-bas avec l'objectif de prouver que nous sommes une grande équipe." Joaquin Correa "C'était important de marquer le premier but. Nous le cherchions et n'avions pas eu de grosses occasions, et nous avions besoin de marquer pour continuer et obtenir plus. Je n'avais pas trouvé le chemin des filets depuis un moment et je suis heureux sur le plan personnel, mais le plus important, c'est l'équipe. Je suis heureux que nous fassions mieux que ce que nous faisions en début de saison, et nous devons continuer sur cette voie. J'essaie toujours de donner le meilleur de moi-même. Les résultats récents ont été positifs, et il est important de continuer à gagner car nous devons récupérer le terrain perdu. Nous devons continuer à être performants." Stefan de Vrij ®Oxyred – Internazionale.fr via inter.it
  11. Simone Inzaghi s’est livré en conférence de presse, mais également à Sky Sport, Amazon Prime et Inter TV suite à la qualification "inattendue" de l’Inter en huitième de finale de la Ligue des Champions avec une journée encore à disputer dans le Groupe de la Mort Simone à Inter TV "C’était une rencontre jouée sérieusement, bien organisée, nous savions ce qu’il y avait en jeu ici. Je dois féliciter les garçons, ils ont réalisé une phase de groupe incroyable. Cela nous apportera de l’auto-estime pour les prochains match et c’est juste de profiter de ce succès devant nos Tifosi. Dès demain, nous penserons à la prochaine rencontre. C’était un match où nous avions tout à perdre, dont l’issue était à l’avance connue. En Ligue des Champions, tu dois aborder toutes tes rencontres de la meilleure des façons." "J’applaudis nos garçons qui ont réalisé une grande rencontre : L’équipe a interprété les différentes périodes de celle-ci de la meilleure des façons : Lorsqu’il fallait attaquer nous le faisions bien, de même lorsqu’il fallait défendre. Lukaku? "C’est un Homme important qui nous a énormément manqué, je suis content aussi bien pour lui que pour Gaglia qui était aussi forfait. J’attends à présent Brozo, il ne reste plus trop à attendre. Lorsque tu as tout le monde à ta disposition, tu te dois ensuite de faire les bons choix." Simone en conférence de presse "Lukaku sera extrêmement important, nous l’avions perdu durant deux mois, c’est un joueur important connu de tous, il revient en forme et il a une envie folle, pendant que dans le même temps, les autres donnent tout : Je suis content pour Correa qui a délivré une délicieuse passe décisive, Lautaro a réalisé un match extraordinaire et Dzeko a été génial dans la gestion du ballon et pour nous permettre de remonter. J’ai toujours dû jouer avec deux attaquants, à présent je devrai être bon pour les choisir." "Marotta avait dit ce soir que nous pourrions réaliser un petit rêve après un tel tirage au sort : Nous avons été excellent et, pour la seconde année de suite, nous sommes en huitième de finale avec une journée encore à jouer. Je suis content pour les garçons, pour le Club et pour les Tifosi : Voir un Meazza comme ça, c’est si beau. En Ligue des Champions, les garçons ont fait quelque chose de totalement inattendu! : Nous avons tous remonté les manches pour toucher le Bayern et Barcelone et Cette qualification doit nous apporter énormément d’auto-estime, nous avons atteint le premier objectif de notre saison, nous l’avons atteint avec des prestations toujours plus performantes." "En championnat, nous avons du retard, mais j’estime que nous travaillons pour le réduire, je suis confiant et j’ai de l’espoir avec le retour des joueurs blessés qui vont me venir en aide : Nous devrons fournir de derniers efforts jusqu’à la trêve, nous avons réalisé une emprise qui te donne de l’estime en toi, c’est juste d’en profiter en ce moment, ensuite nous serons à nouveau de retour ici pour le championnat, nous devrons nous réorganiser pour faire face à une rencontre importante face à la Sampdoria." "Dimarco et Bastoni ont été excellent et parler de Perisic ne me va pas : Ils ont été excellent, Gosens est en reprise continue. En ce moment, Dimarco et Bastoni, qui ont été écarté face à la Salernitata pour choix technique et à Florence car ils avaient quelques pépins, ont réalisé un excellent match. J’ai vu une équipe qui avait tout à perdre dont on attendait d’elle une victoire attendue, et nous avons été très bon sur le terrain, les gars ont été très sérieux pour remporter une rencontre fondamentale." Steven Zhang? "J’ai d’excellents rapport avec le Président et nous allons de l’avant depuis le jour de ma signature, il y a une très grande estime réciproque, et elle s’est renforcée entre nous car nous traversons une période importante. Je sais ce que représente la Champions pour l’Inter, je voulais lui offrir une suite à ce que nous avons vécu l’année dernière : Nous avons donné de très belle satisfaction au club et au Tifosi qui ont été ce soir, notre véritable moteur." Simone à Sky Sport "Je suis très fier de mes joueurs, pour le club et pour ces merveilleux tifosi. Lors du tirage au sort, nous n’étions pas heureux, mais nous avions de l’espoir. Nous avions la possibilité de couronner ce petit rêve et nous y sommes parvenu. C’est juste de profiter de la soirée ce soir car cela fait deux saisons de suite que nous nous qualifions pour les huitième de finale de la Ligue des Champions, c’est quelque chose qui n’était plus arrivé depuis longtemps à l’Inter." "Je suis heureux pour mes garçons qui ont réalisé un match sérieux, ordonné, dans lequel nous avions tout à perdre mais notre équipe a fait preuve de maturité. Ce type de match est difficile à jouer, dans le passé nous en souffrions, et déjà lors du match aller nous avions fait preuve de maturité. Nous ne pouvions également pas laisser s’échapper cette possibilité après les deux rencontres face au Barça." Le Championnat ? "En ce moment, profitons de ce résultat, dans 48 heures, nous serons de nouveau sur le terrain. Nous savons que nous avons du retard mais nous allons chercher à nous relancer via le retour des joueurs importants et à coup de victoire." Lukaku? "Je suis très heureux pour lui et pour Correa avec sa passe décisive, je suis content pour Lautaro qui dimanche avait été extraordinaire et qui ce soir aurait mérité de marquer. Dzeko, au-delà des deux buts qu’il a inscrits a été l’auteur d’un match extraordinaire. Ce sont des signaux excellent et nous avons atteint notre premier objectif, nous allons de l’avant avec confiance." Simone à Amazone Prime "Nous avions l’espoir de nous qualifier dans un groupe extrêmement difficile : Barcelone et le Bayern sont extrêmement fort, mais nous avions de l’espoir. Nous voulions réaliser une très grande phase de groupe et nous sommes allés au-delà de nos attentes, je dois vraiment encenser les joueurs." "Je suis satisfait du jeu exprimé, nous avons atteint le premier objectif de la saison en parvenant à réaliser quelque chose de spécial. Le début face au Bayern était très dur, mais nous avons grandi de match en match, surtout lors de la double confrontation face à Barcelone: C’est une récompense pour le Club et pour nos merveilleux Tifosi." Çalhanoğlu Play-Maker "Il réunit la qualité et la quantité, l’année passée, il était discret à ce poste. Asllani s’exprime très bien, mais nous étions dans une période vraiment délicate et j’ai retesté Hakan qui s’améliore continuellement." Les retours importants "Lorsque Brozovic et Lukaku seront de retour à plein régime, nous serons dans de bonne conditions, car nous jouons tous les trois jours et j’aurais plus de choix et de possibilité pour alterner. C’est une période de match très rapproché, et ce ne sera pas facile de les mener tous à bon terme." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C'est une information de la Gazzetta Dello Sport: "La Coupe du monde est en danger pour Joaquin Correa. Le sélectionneur Lionel Scaloni devrait convoquer 11 attaquants pour la pré-convocation à la Coupe du monde qui aura lieu dans quelques semaines au Qatar." "Soit Messi, Lautaro, Di Maria, Nico Gonzalez, Julian Alvarez, Dybala, Angel Correa, Giovanni Simeone, Almada et Alario....Ce qui représente une concurrence très importante pour le Tucu, dont les récentes performances à l'Inter compromettent sérieusement sa participation à la Coupe du monde" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Simone Inzaghi parle à SkySport et Inter TV après le 4-3 subi mais mérité à la Fiorentina. Impression générale ? "On a été atteints deux fois (il ne compte pas le penalty, ndlr), mais l'équipe y a toujours cru. Une victoire très importante pour la conviction, au-delà des trois points. Match sous contrôle en première partie, puis on a perdu un peu de distance après le 1-2. Mais on y cru et le grand signal vint aussi de ceux qui entrèrent." Auriez-vous pu calmer un peu le jeu ? "Bien sûr, on avait le contrôle, à 2-0 et on a très bien joué. Puis une fois qu'on a encaissé ce but on s'est énervé et ce n'est pas bien. Il fallait continuer à faire ce qu'on faisait. Réagir et y croire jusqu'au fin." Avez-vous mérité la victoire? "L'Inter a joué un grand match, pendant 35 minutes et sur un terrain très difficile. Ensuite, nous avons encaissé le but sur penalty et nous sommes devenus nerveux, avons arrêté de jouer et avons trop pensé à protester. Mais j'ai de grands joueurs qui ont envoyé un bon signal. Au-delà des trois points c'est une victoire très importante." Maintenant Lukaku et Brozovic sont de retour : ce sont de bons problèmes points, non ? "Bien sûr, nous ne pouvons pas attendre. Je ne les ai jamais eus dans ce tour de force. Les deux et Gagliardini sont de retour. Nous avons de jeunes garçons, mais jouer ici ou à Barcelone n'est pas facile. Nous sommes 17 en déplacement, nous attendons ces retours qui nous aideront beaucoup." Lautaro est l'un des meilleurs attaquants de Serie A, mais Correa n'arrive pas à marquer... "Je ne me suis jamais inquiété pour Lautaro quand il ne marquait pas. Pour l'équipe et à l'entraînement, il fait toujours tout ce qu'il doit. Correa est un joueur de la plus haute qualité, pénalisé par les blessures. Mais ce soir il a très bien fait, au service de l'équipe, alors c'est normal qu'il ait besoin de continuité. Il a toujours joué à la Lazio, ici à l'Inter il est différent, mais il ne peut que progresser." Y a-t-il du travail derrière la croissance de Barella dans la zone de but? "De toute évidence, Nicolò a progressé, il nous donne un coup de main formidable et sa croissance, ainsi que celle de ses coéquipiers, est très importante pour nous. L'année dernière, il a fait de nombreuses passes décisives, il était haut dans le classement comme il l'est maintenant pour les buts. Il faut qu'il continue comme ça, tout le monde doit continuer à jouer comme ça et Barella de même." Trois images du match : Handanovic parlant à Onana après le but, toi qui restes assis à 4-3 et Zhang dans les tribunes. "Sur la propriété, comme les managers, ils sont toujours très présents. Le président était avec nous aussi dans le train : une présence très importante comme celle de Marotta, Ausilio, Ferri... tout le monde veut le bien de l'Inter. Je n'ai pas applaudi parce que quelque chose peut toujours arriver. Pour Handanovic : c'est notre capitaine, en ce moment il a un problème avec son doigt qui nous l'espérons sera bientôt résolu." Quelle est la chose la plus importante qui est ressortie du sommet contre Barcelone ? "Il y a des comparaisons tous les jours. En jouant tous les trois jours, nous sommes plus dans la salle vidéo que sur le terrain. Ici, il y a une âme importante, avec des joueurs qui ont gagné et qui veulent continuer à le faire. Maintenant, nous jouons un huitième de Champions et en championnat, on a envie d'être là, en attendant le retour de joueurs très importants qui sont absents depuis longtemps." Le Viktoria ? "Je vois bien l'équipe, je prends de suite les trois points. Mercredi on a un match fondamental pour nous, on sait qu'il nous faut une victoire pour atteindre ces fameux dix points. Ce soir on a très bien fait 35 minutes, puis on est là, on s'est énervé et après le penalty on a perdu notre avance. Avoir gagné un match aussi important est un très bon signe." Traduction alex_j via FCInterNews.
  14. Lautaro Martinez de plus en plus leader de l'Inter de Simone Inzaghi. Les chiffres révélés aujourd'hui par la Gazzetta le disent. Lautaro Martinez de plus en plus leader de l'Inter de Simone Inzaghi. La Gazzetta dello Sport en parle aujourd'hui en analysant le début de saison du Toro et plus particulièrement, les chiffres des 10 premiers matches de Serie A auxquels il faut ajouter les 4 matches de Ligue des Champions. Voici ce qui est mis en avant par le rose aujourd'hui : "l'utilisation de Lautaro par Inzaghi est différente par rapport à la saison dernière. S'il faut compenser les deux blessures de Romelu Lukaku et Joaquin Correa qui ont empêché toute rotation en attaque pour certains matches, la tendance est de garder autant que possible le Toro. Ceci est expliqué par à son passage de statut de joueur à chef d'équipe, et ceci grâce au fait que l'Argentin peut créer un but de toutes pièces à tout moment, même à bout de souffle." "L'an dernier Lautaro était un 'très fidèle' des remplaçants, il n'est presque jamais resté sur le terrain jusqu'au coup de sifflet final. En cette période 2022-2023, cependant, la tendance est bien différente. Avec le match contre Salernitana, le numéro 10 des Nerazzurri a atteint 6 journées de championnat consécutives avec 90 minutes sur le terrain. Il faut ajouter les matchs contre Lecce et à la Lazio pour arriver à 8 matches complets en 10 journées de Serie A. L'année dernière, il n'y avait eu que 4, le tout à partir de la mi-février. A ceux-ci s'ajoutent trois matches de Ligue des champions (sur quatre) contre un seul disputé en intégralité lors de l'édition précédente. Evidemment le retour der blessure des coéquipiers tendra à privilégier les rotations au moins pendant le match. Cependant la tendance est claire : par rapport à il y a 12 mois, Lautaro compte déjà près de trois fois le nombre de matches joués de la première à la dernière minute. Tant qu'il est sur le terrain, il récolte des opportunités, alors pourquoi l'enlever ?" Traduction alex_j via FCInter1908.
  15. Hauteur de prestations remarquables et d’une phase de jeu à montrer dans les écoles de Football sur le troisième but Nerazzurro, André Onana et Lautaro Martinez ont été encensé par leurs agents: Pour André à Serie A News "André est extrêmement heureux du résultat atteint mercredi, c’est vraiment une fierté car le groupe est retourné vers les hauteurs : L’équipe ne traversait pas une grande période, mais elle propose, à nouveau, un niveau de compétitivité très important et ce malgré les absences de Lukaku, Brozovic et Correa. L'Inter n’a pas perdu sa volonté qui lui est propre : Elle a gagné au Meazza et elle a obtenu un résultat très important à Barcelone." "Toute l’équipe avait la conviction qu’il était possible de l’emporter au Nou Camp, regardez le nombre d’occasions net qu’ils ont eu ; Tous savent que la qualification pour le tour suivant en Ligue des Champions est entre leur main à présent : André est très heureux, il est fier de ce qu’il se passe en ce moment." "Il travaille et il veut continuer à bosser pour jouer et pour venir en aide à l’équipe." Et pour Lautaro "C’était une partie incroyable, je suis très fier car je sais que Lautaro est si heureux d’avoir aidé son équipe, de faire partie de l’Inter. Et son but a rendu si fier autant de Tifosi de l’Inter en Italie, pour moi c’une confirmation supplémentaire du bonheur que Lautaro connait : Il fait partie d’une très grandissime équipe en Italie, mais aussi en Europe, C’est une période très positive pour nous." "Donc : VIVA l’Inter !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est un Simone Inzaghi heureux, mais conscient d’être passé à côté d’un exploit Historique, qui s’est livré à la presse, suite à l'excellente performance Nerazzurra en Catalogne! En conférence de presse Un exploit ? "Il y a de l’amertume vu ce que nous avons proposé : Avec la victoire, nous aurions clos le discours de la qualification avec deux journées encore à disputer, cela aurait été importantissime vu le calendrier : Nous avons fait deux rencontres pleine de course, d’intensité et de détermination face à Barcelone." Cette victoire peut-elle sonner la révolte ? "Nous avons réalisé un grand match, nous voulions l’emporter et entrer dans l’Histoire car, en Ligue des Champions, l’Inter ne s’est jamais imposée ici: Cela aurait été un exploit qu’en cas de victoire, à présent, il nous rester la dernière marche, mais avant tout, nous aurons deux matchs de championnat à disputer de la meilleure des façons. La saison peut être relancée mais il nous manque la dernière étape à franchir." "Nous nous devons d’offrir, avec cette qualification, de la satisfaction à nos tifosi, comme nous l’avons fait l’année dernière, après onze années de disette. Ce serait la seconde année de suite, j’espère que nous franchirons ce petit pas devant nos tifosi." Barcelone avait beaucoup de problèmes... "C’est une très grande équipe avec un grand entraineur. Leur problème, c’est qu’ils ont trouvé une Inter à la hauteur de son Histoire et qui a réalisé techniquement une grande prestation positive. Nous avons fait circuler le ballon de la meilleure des façons, nous sommes parvenus à nous créer tellement d’occasions, la latte de Dzeko aurait pu nous débloquer bien plus tôt." Votre mérite en revient au fait d’avoir joué à visage découvert…. "Nous jouons toujours à visage découvert, j’avais pensé à n’aligner qu’un seul des deux attaquants et j’aurais pu faire montrer quelqu’un, mais j’aurai envoyé un mauvais signal à l’équipe : Dzeko et Lautaro ont été très bon pour jouer avec leurs équipiers et réaliser un excellent match, ils sont parvenus à limiter leurs adversaires en évoluant en groupe et en compacité." Est-ce une représailles ? "Je n’ai aucune raison d’avoir des représailles avec quelqu’un : Ici, en en Espagne, ils apprécieront car ils savent que Barcelone n’avait réalisé qu’un seul partage en championnat et ne s’était incliné en Ligue des Champions que face au Bayern : A présent, ils se souviendront pour très longtemps de l’Inter. Il nous reste une étape à franchir." Les rencontre disputées l’année dernière face au Grands d’Europe ont-elles aidé l’Inter ? "L’année dernière, nous avions rencontré le Real Madrid et Liverpool qui ont été de grands adversaires, face à Barcelone, nous avions deux rencontres très rapprochée et nous avons réalisé deux bons matchs qui nous ont permis de nous placer dans une très bonne position." A Amazon Prime "Je dois féliciter les garçons, ils ont réalisé un très grand match face à un adversaire d’une valeur absolue : Nous avons tant créés, souffert, et en gagnant ce match nous aurions mis un terme à la phase de groupe. A présent, nous avons deux matchs de championnats et Plzen devant nos Tifosi, j’espère leur offrir cette satisfaction." "Je savais que nous allions devoir faire preuve de courage et l’équipe n’a jamais renoncé à jouer, en première période nous nous sommes parlés après le but, je leur ai dit de rester serein et de jouer car je savais que nous étions capables de nous créer des occasions importantes. Lautaro et Dzeko ont tant donné, ils ont réalisé une excellente rencontre et nous avons une grande chance de nous qualifier dans le groupe le plus difficile de la Ligue des Champions devant nos Tifosi." Le Meazza ? "Je m’attends à ce qu’il soit plein, je n’ai aucun doute: Cela fait 15 mois que je suis ici et notre Stade nous a toujours accompagné et ce sera toujours le cas contre Plzen, mais avant tout, nous devons penser à la Salernitana et à la Fiorentina". Simone à Inter TV "Je suis très satisfait, j’ai félicité les garçons, ils ont réalisé un grand match face à un adversaire très très fort, il nous reste une dernière étape à franchir face au Viktoria, devant nos Tifosi et dans notre Stade." "C’est normal que l’on ressente une grande satisfaction vu ce que nous sommes parvenus à faire face à Barcelone, en tant qu’entraineur cela te donne beaucoup de fierté. Vu ce que nous avions créé, nous aurions pu aussi en finir avec la phase de groupe, je savais quel type de match nous allions devoir proposer, nous nous sommes montrés agressif, déterminé, courageux, tu dois faire preuve d’un grand courage lorsque tu viens ici." Simone à Sky Sport "C’est un partage de point important, mais vu le déroulement de la rencontre, il y a un peu d’amertume, nous avons réalisé un grand match, je suis satisfait, mais pas complètement, il nous reste une d dernière étape à franchir qui peut avoir lieu face à Plzen, mais nous devons disputer deux matchs de championnat important auparavant." Avez-vous été marqué positivement par l’équipe ? "Absolument pas, cette équipe sait faire des choses importantes et je n’ai pas besoin de vous rappeler ce que nous savons tous : Nous avons joué contre une très grande équipe de qualité, nous méritions d’être devant, c’était une belle soirée, mais elle n’était pas optimale, avec un 3-4 nous aurions pu en terminer avec cette phase de groupe avec deux journées encore a disputer, là on aurait pu parler d’exploit, nous sommes bien placés, mais il reste une ultime marche." Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? "De la satisfaction, mais l’année dernière nous étions également parvenu à atteindre les huitièmes après tant d’années…Nous sommes habitué à présent et que ce soit face au Bayer ou face au Barça, nous nous devions de réaliser un exploit." Lukaku sera-t ’il disponible dimanche ? "Il y a de l’espoir aussi bien pour lui que pour Correa, moins pour Brozovic qui travaille tout de même très bien. Je me souhaite qu’ils reviennent car ce sont trois joueurs importants." Jouer l’offensive au Nou Camp, personne ne l’a vu venir en Catalogne ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. A la suite du succès obtenu au Giuseppe Meazza, l’Inter se déplace au Nou Camp pour y défier un Fc Barcelone qui est loin d’être au top. Pour l’occasion, Lautaro Martinez s’est livré à Inter.it, à Sky Sport, à Amazon Prime et à Sport Mediaset Son interview à Inter.it Javier Zanetti a déclaré que vous pouviez devenir une référence à l’Inter pour de nombreuses années "Ce qu’a dit Zanetti est un motif de fierté car c’est une Bandiera du Club, je travaille pour donner le meilleur à l’Inter, pour aider mes équipiers et grandir quotidiennement, je cherche à faire tout cela et je le remercie pour ses déclarations. Aujourd’hui, je suis un joueur de l’Inter, c’est quelque chose que j’ai toujours voulu, je donne tout pour l’Inter." Faudra-t’ il disputer une rencontre différente de celle jouée à Milan ? "Nous proposerons ce que nous avons préparé, demain, nous devrons jouer avec la personnalité d’une grande équipe et sur le terrain, faire ce que nous avons préparé avec l’entraineur." Dybala et Di Maria se sont blessées, êtes-vous inquiet pour l’Argentine ? "Ce sont des joueurs très important pour l’Argentine, j’espère que ce n’est rien de grave et qu’ils seront tous les deux disponibles pour la Coupe du Monde." Comment vous sentez-vous ? "Je suis serein, avec le travail que j'abat je donne un coup de main à mes équipiers, dans une période en manque de résultat, je me dois de proposer quelque chose en plus pour l’équipe et c’est ce que je cherche à faire. Ce que je vis arrive à tous les attaquants, je dois rester serein car le but arrive lorsque tu t’y attends le moins." A quel ambiance dans le stade vous attendez-vous ? Un Tifo aussi fort peut-il aussi vous impressionner ? "Nous devrons réaliser notre propre match, à l’aller, l’arbitre a tout analysé et pris ses propres choix. Demain, nous ferons de notre mieux et l’arbitre fera aussi sa part de travail, comme tout le monde." Pour demain, il y aura des absences importantes : Marcelo Brozovic, Romelu Lukaku, Joaquin Correa… "Ce sont des absences importantes mais nous avons les joueurs prêts à les remplacer et à tout donner comme cela s’est vu au Meazza." Barcelone a quelques problèmes en défense… "Non, , il n’y en a pas, Araujo est un grand défenseur. Quant à nous, nous avons préparé la rencontre, demain nous mettrons tout en œuvre pour rentrer avec un résultat positif." Signeriez-vous pour un match nul ? "Non, pour la Victoire." Son interview à Sky Sport "C’est évident que gagner compte demain, il faudra réaliser un match de grande personnalité comme au Giuseppe Meazza, avec tant de cœur, de course et de détermination." Le but ? "Je suis serein, car je me donne toujours à 100% sur le terrain, parfois je marque d’autrefois non, il y a des périodes où je marque les yeux fermés et d’autres où je peux chercher à marquer dans n’importe quelle position et je n’y arrive pas. Je cherche toujours à tout mettre en balance, si je ne peux pas marquer, je viens en aide à mes équipiers qui pourront eux le faire." Son interview à Amazon Prime "Barcelone est une équipe redoutable avant tant de qualité. Ils ont fait tellement de possibilités offensives, ils peuvent changer de rôles, nous devrons être prêt à faire face à tous leurs changements et nous devrons faire ce à quoi nous nous sommes entrainés ces derniers jours." Marquer à Barcelone ? "C’était si beau, c’était mon premier but en Ligue des Champions, c’est un très beau souvenir, j’espère donner un coup de main à l’Inter." Mon absence de but ? "Parfois, on pense que l’attaquant ne vit que par les buts, mais moi je cherche à donner un coup de main à l’équipe, si je ne marque pas moi, un autre fera le job et le mien tombera lorsqu’on ne l’attendra plus. Son interview à Sport Mediaset "Nous avons obtenu une très belle victoire au match aller contre une équipe très forte qu’est Barcelone. Aujourd’hui, nous avons terminé de nous préparer à ce match et je m’attends, demain, à une rencontre extrêmement dure, et nous nous y sommes préparé : Ce sera une très belle soirée et nous devrons faire en sorte de la rendre plus belle. Nous devrons faire preuve de tant de personnalité et avec l’envie de rentrer à Milan avec un résultat." A quel point suis-je attaché à l’Inter ? "Tellement, les faits le disent : Je cherche toujours à faire de mon mieux pour ce maillot, pour les Tifosi, pour le Club. Ce qui s’est passé à Sassuolo (le brassard de Capitaine) m'a rendu si Fier, j’espère continuer comme ça." Et en parlant de beauté… Milano Today avait fait par d’un incident de la route dans lequel, hier soir, aurait été mêlé Lautaro et sa moitié: "Lautaro conduisait sa Lamborghini Huracàn avec sa petite amie Agustina Gandolfo, dans le centre-ville, quand, vers huit heures, à un feu de circulation de la Via Vincenzo Monti, il a été heurté par un Milanais." Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a du répondant la Damoiselle..: "Nous avons été tamponné par le même journaliste qui a écrit des informations non pertinentes. Tout va bien!" Grrrrr ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. En effet, l’Inter de Simone Inzaghi, victorieuse face à Sassuolo, se projette sur l’une des rencontres phare de sa saison : Le match retour face à un Fc Barcelone revanchard et excité comme une pucelle un soir de bal de fin d’année Indiscrétion sur la formation "Aller à l'Inter et jouer titulaire avec Gagliardini, a toujours été le rêve de ma vie" Comme le révèle nos confrères de Fcinter1908, pour ce déplacement, Simone Inzaghi devra faire sans la moitié de son rempart offensif : Romelu Lukaku et Joaquin Correa sont encore blessés. Il aura donc à sa disposition "que" Lautaro Martinez et Edin Dzeko qui seront accompagnés par les très jeunes Valentín Carboni et Dennis Curatolo. Il est possible de voir juste qu’un seul attaquant d'aligné, à choisir entre le "Toro" et le bosniaque, afin de conserver au moins un élément expérimenté prêt à monter en cours de jeu, et dans cette optique, la solution pourrait être de faire monter dans l’échiquier Henrik Mkhitaryan afin qu’il puisse soutenir la seule flèche offensive. En se déplaçant de la sorte, l’arménien libèrerait un slot au milieu de terrain composé de Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu…Et si l’on considère le fait que lancer Kristjan Asllani dans le volcanique Nou Camp comme extrêmement compliqué, les chances de voir Roberto Gagliardini augmentent de façon exponentielle. Un mauvais choix pour tous Le milieu de terrain né en 1994 est devenu, bien malgré lui, la cible d’une bonne partie de la Tifoserie de l’Inter : A Milan depuis janvier 2017, l’ancien de l’Atalanta a toujours été considéré comme un précieux mouton docile toujours prêt à l’emploi, mais avec Simone Inzaghi, il a vu son temps de jeu être réduit drastiquement : Cette année, il n’a joué qu’à six reprises entre le Championnat et la Ligue des Champions pour une seule titularisation, ce qui représente un total de 184 minutes. En considérant ses capacités physiques et caractérielles, l’aligner face aux très techniques Pedri et Gavi pourrait s’avérer être très contre-productif pour l’Inter, mais par-dessus tout pour lui-même, lui qui risquerait de se retrouver dans d’importantes difficultés et qui compromettrait, encore plus, son image auprès des Tifosi les plus critiques. A présent, même la presse le démonte avant qu’il soit aligné, Chapeau ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Alessandro Cavasinni éditorialiste chez FCInterNews nous livre une rapide analyse de ce retour de l'Inter... du moins, pour l'instant. Au bord du gouffre, Simone Inzaghi reprend son destin en main et chasse les voix prônant son licenciement qui commençaient à dominer au détriment de la permanence. Un triptyque Roma-Barcelone-Sassuolo décisif qui avait mal commencé avec le KO au Meazza contre les Giallorossi de Mourinho. Puis? Et puis ce tournant lors du match le plus difficile, le plus complexe. Le 1-0 face aux Catalans a probablement représenté le tournant de la saison, le premier qui est positif. Après des débuts lents, poussifs, approximatifs, rendus encore plus difficiles par les blessures de Lukaku d'abord puis de Brozovic, voilà que l'équipe a retrouvé une physionomie bien définie et surtout une âme. Deux indices ne sont pas encore probants mais qui laissent certainement entrevoir une tendance : L'Inter est là. Il y a l'Inter, surtout avec la tête et le cœur. L'essence de l'équipe des dernières saisons a été revue. Certains avaient rapidement qualifié le succès contre le Barça d'accidentel, mais celui de Reggio Emilia met en lumière la vertu retrouvée, confirmée après le 1-1. Jusqu'à présent, très souvent, Lautaro et ses compagnons s'étaient égarés après le premier coup de poing au foie. Mais cette fois, ils ont réagi et assommé l'adversaire, même en se rapprochant du contrôle et sans prendre davantage de risques. Une avancée non négligeable. Maintenant, le ballon revient métaphoriquement entre les pieds d'Inzaghi, appelé à nouveau pour faire des choix précis pour le match au Camp Nou. Et les premières indiscrétions montrent à quel point le chemin emprunté semble être celui des certitudes. Dans le but, par exemple, arrêtons d'alterner : bons discours dans le vestiaire de Handanovic, mais Onana passe entre les poteaux. De Vrij devrait être confirmé à des niveaux élevés, tout comme Barella et Calhanoglu. Darmian est un autre pion sur lequel on peut toujours compter et, en attendant le retour de Lukaku et Correa, un 3-5-1-1 pourrait émerger avec Mkhitaryan derrière un entre Lautaro et Dzeko. En tout cas, au-delà des interprètes, ce qui compte c'est qu'Inzaghi ait retrouvé l'âme de l'Inter. Traduction alex_j via FcInterNews.
  20. L'Inter renoue avec le succès sur le terrain de Sassuolo. Avec DAZN, après le match au Mapei Stadium, Simone Inzaghi analyse le match de son équipe. Quelle Inter avons-nous vu aujourd'hui ? "Une Inter avec une grande envie de gagner qui nous a surmonté la fatigue après un match très intense ce Mardi. C'était un match difficile, mais l'équipe avait une incroyable envie de gagner. Maintenant, il faut continuer après ces deux victoires qui remontent le moral.. Direction Barcelone où nous aurons quelques rotations au milieu et devant." Discours de Handanovic avant le match... "Valeur ajoutée sur et en dehors du terrain. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons continuer sur cette voie. Mais tout le monde nous a donné une belle aide, même ceux qui sont entrés. Dans les 25 dernières minutes, nous avons augmenté notre technique, comme nous aurions dû le faire en début de seconde période. Et donc nous avons gagné." Pourquoi avez-vous ce recul dans le premier quart d'heure ? "Nous nous sommes trompés techniquement et Sassuolo a une bonne pression. Ensuite, voir les dernières minutes si bien faites, alors peut-être que cela signifie que l'équipe est bien physiquement. Mais cela s'est également vu dans les défaites." Aujourd'hui Asllani souffre davantage, notamment pour le marquage fixe. Le changement pour ceci ou pour l'avertissement ? "Pour les deux raisons. Il a très bien joué avec la Roma, aujourd'hui ce n'était pas facile de jouer. Ensuite, il a pris un jaune qui l'a conditionné et puis j'ai mis Mkhitaryan qui va très bien. Je n'ai donc pas perdu un seul créneau en faisant le changement dans l'intervalle. Mais Asllani va très bien et il n'a qu'à continuer comme ça." Comment avez vous trouvé Mkhy ? "Il est très bien entré, c'était un ajout très important qui nous a aidés car dans le premier quart d'heure de la deuxième mi-temps, on a mal joué techniquement. Paradoxalement après leur but on a mieux joué. Mkhy est un joueur très intelligent, au milieu de terrain il m'a donné tout ce que je lui ai demandé. J'ai pensé sortir un attaquant après le 2-1 pour les laisser se reposer vu ce qui nous attend et on sait qu'en ce moment on est en difficulté devant." Est-ce important que Dzeko ait trouvé le chemin du but ? "Edin a très bien fait, mais Lautaro aussi. Lauti n'a qu'à continuer comme ça, puis le but viendra. En tant qu'attaquant, je m'inquiétais du manque de performance, pas du but." Comment évaluez-vous le premier match d'Onana en Serie A ? "Il a joué le match que j'attendais, suite aux essais en Ligue des champions. Un gardien de qualité, qui m'a montré qu'il pouvait jouer pour cette place avec Handanovic. Avec le Barça ? Je ne suis pas déséquilibré. Aujourd'hui, par exemple, j'étais je pense mettre De Vrij et Skriniar dès le départ, mais je ne peux pas me permettre de perdre d'autres joueurs. On espère récupérer quelqu'un le plus vite possible." Concernant Lukaku et Correa ? "Pour Correa et Lukaku il faut attendre encore un peu. C'est normal que ces trois joueurs me permettent d'avoir plus de rotations car aujourd'hui encore on a vu une grande envie de gagner mais aussi des moments de souffrance car nous avions dépensé beaucoup d'énergie physique et mentale avec Barcelone." Vous attendez-vous à une série de victoires et ensuite faire un autre championnat en Janvier ? "C'est notre espoir, nous travaillons pour cela. Nous savons que nous avons du terrain à rattraper. Déjà avec la Roma j'avais dit que j'étais assez serein malgré ce qui se disait et les titres des journaux. Il y avait de l'espoir, de l'envie et quelques signes. Bien sûr, clairement en tant qu'entraîneur cette défaite a été une énorme déception, mais ces deux victoires sont un excellent point de départ car on sait qu'il faut récupérer des points et progresser." Trop tôt pour parler de percée ? Et si vous pouviez nous dire quelque chose sur le gardien de but... "En ce qui concerne le gardien, Handanovic est une valeur ajoutée, il a marqué l'histoire de l'Inter et s'est très, très bien débrouillé avec moi pendant ces 15 mois. Onana a montré pendant ces deux mois qu'il peut gagner sa place. Je les évaluerai de temps en temps comme n'importe quel footballeur. Onana a montré qu'il pouvait être numéro un sans oublier Handanovic. Dans les matchs où il était absent, il était toujours le premier à aider ses coéquipiers à les faire progresser. Ces deux succès sont deux excellents signes mais on sait qu'il faudra affronter les matches un par un. Mercredi on attend Barcelone qui est un adversaire très fort mais on ira jouer avec nos atouts." Traduction alex_j via FCInterNews.
  21. Dans l’attente d’en savoir plus sur Stefan De Vrij, l’Inter a déjà communiqué le forfait, pour la rencontre à venir, de Joaquin Correa, qui est sorti sur blessure suite à un coup reçu à son genou. En effet, des Examens cliniques et instrumentaux ont été effectué pour l'argentin après la rencontre face au Fc Barcelone : "L’attaquant Nerazzurro souffre d’une blessure au niveau du tendon de son genou gauche, sa condition physique sera réévaluée jour après jour." Vu l’absence de Romelu Lukaku, Simone Inzaghi disposera d’un rempart offensif composé d’Edin Dzeko et de Lautaro Martinez.... C’est dans l’adversité que se forge le mental et que l’on reconnait les Champions ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. L'Inter a enregistré une belle victoire contre Barcelone en Ligue des champions dans un Stadio Giuseppe Meazza en ébullition. Voici les notes selon Sempreinter. Les Nerazzurri ont abordé le match comme prévu en défendant en blocs bas mais comme une équipe compacte et solidaire de la première à la dernière minute. Hakan Calhanoglu a marqué le seul but du match juste avant la pause, tirant dans le coin inférieur droit suite à un beau mouvement commencé par l'homme du match, Federico Dimarco. André Onana – 6,5 : Sorties décentes de l'international camerounais. Zone bien commandée sauf lors d'une erreur qui a conduit à un but qui a été correctement annulé par la VAR. Milan Skriniar - 7,5 : Enfin, le capitaine officieux de l'Inter avait le brassard que tous les fans réclamaient. Exceptionnel défensivement parlant. Chef. Stefan de Vrij – 7,5 : Quelle performance du Néerlandais. A joué comme à son apogée lors de la saison 2018-2019. A complètement étouffé Robert Lewandowski. Est sorti avec un coup qui, espérons-le, n'est pas grave. Alessandro Bastoni – 6,5 : Commence à ressembler et à agir comme le joueur qui était un pilier de l'équipe gagnante du Scudetto de Conte, et dans les deux phases. Faisant encore un peu trop d'erreurs mais définitivement sur la bonne voie. Pourvu que ça dure. Matteo Darmian – 7 : Le joueur d'équipe le plus fidèle de l'équipe. A donné tout ce qu'il avait et plus encore pour le maillot, l'équipe et la cause. Il a mouillé ses chaussettes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une once d'énergie dans son corps à cause des crampes. Nicolo Barella - 7 : Meilleure performance de la saison du milieu de terrain international italien. A couru, s'est battu comme lorsqu'il était à son meilleur. N'avait pas la touche finale en attaque, égarant des passes simples après avoir bien fait le plus difficile. Hakan Calhanoglu - 7 : Belle prestation de l'international turc en remplacement de Brozovic. A fait quelques erreurs qui auraient pu s'avérer coûteuses mais s'est racheté en marquant le vainqueur et en se battant pour la cause. Henrikh Mkhitaryan – 6,5 : Calme et cool avec le ballon ainsi qu'un passeur sûr. A profité du manque d'intensité et a eu du mal quand elle a augmenté mais s'est appuyé sur son expérience pour ne pas se mettre dans de mauvaises situations. Federico Dimarco – 8: A fait le genre de performance qu'il a dû rêver de faire un jour quand, enfant, il encourageait son Inter bien-aimée depuis les tribunes nord de San Siro. MOTM. Joaquin Correa – 6 : A fourni une forme défensive simplement en étant sur le terrain mais n'a rien offert en attaque car il ne semble pas comprendre que le football est un sport de contact. Il est donc autorisé à tacler et à être taclé. Lautaro Martinez - 6,5 : De toute évidence, il n'est pas en pleine forme, car la blessure qu'il a ressentie après la défaite contre la Roma ne lui a pas permis de se déplacer sur le terrain avec la même facilité qu'il le fait habituellement. A travaillé très dur mais loin d'être aussi efficace en attaque que d'habitude. Edin Dzeko – 6: Introduit à la 57e minute pour Joaquin Correa pour tenir le ballon et alléger la pression avec plus ou moins de succès. Travaille toujours dur, donne toujours l'exemple mais ses jambes n'en peuvent plus. Denzel Dumfries – 6: Entré pour un Dimarco épuisé à la 76e minute. A fourni un bon centre que Dzeko a presque obtenu à la fin mais dont on se souviendra surtout pour la controverse où il a provoqué un penalty. Francesco Acerbi – 6: A remplacé Stefan de Vrij à la 77e minute qui est sorti après avoir ressenti un coup et a fait ce qu'il devait faire sans trop de bruit. Fourni ce renfort supplémentaire dans les airs lorsque Barcelone a bombardé la surface de réparation de l'Inter avec des centres. Robin Gosens – 6 : Remplacé Matteo Darmian à la 77e minute qui est sorti avec ce qui ressemblait à des crampes. Solide défensivement et sa présence physique a aidé l'Inter à se battre et à gagner le ballon. Kristjan Asllani – N/A : Est rentré à la 85e minute pour Hakan Calhanoglu et n'a pas joué assez longtemps pour être noté. Simone Inzaghi - 8 : "J'ai pris toutes les bonnes décisions, du plan de match, de la tactique, de l'équilibre aux remplacements". Les joueurs étaient clairement toujours derrière lui alors qu'ils exécutaient ses ordres à la lettre. Slavko Vincic – 7 : Bonne performance en gardant un niveau constant tout du long. A peut-être été trompé par la VAR à la joie de l'Inter, mais à l'inverse, la VAR n'a pas donné un penalty à l'Inter pour ce qui ressemblait à un hors-jeu très serré. Inter – 7,5 : Le genre de performance sur laquelle vous pouvez construire une saison réussie. Cohésive, organisée, structurée, très concentrée et très forte mentalement. Pas encore sortie du bois mais un début fantastique. Traduction alex_j via Sempreinter.
  23. A la veille de la réception d’un fringant Fc Barcelone, Simone Inzaghi s’est livré à la traditionnelle conférence d’avant-match à Appiano Gentile, si le sort s’acharne contre lui, celui-ci tente de maintenir le cap en compagnie de Matteo Darmian, dont l’interview sera très rapidement disponible Comment vont les blessés ? Et comment va Lautaro, pourrai-t’il jouer demain ? "Lautaro, ce matin, a fait un examen dans lequel rien n’a été mis en évidence, il a terminé le match fatigué, aujourd’hui il va faire un entraînement partiel. Je dois encore parler aux médecins, nous verrons sa condition. Brozovic et Lukaku seront absent, et je dois encore évaluer Gagliardini et Lautaro." Comment sortir de la période actuelle ? "Hier, ceux qui n’ont pas joué ont réalisé un entrainement intensif, et aujourd’hui j’analyserai la rencontre face à la Roma, ensuite nous traversons une période difficile en ce qui concerne les résultats. Samedi, nous avons fait un bon match, mais nous avons pris deux buts, mais de ce que j’ai vu sur le terrain, nous aurions mérité autre chose, nous devons faire plus." Comment rallumer cette étincelle ? "La saison se change avec les victoires et les résultats, demain représente une grande opportunité, nous allons faire face à l’une des meilleurs équipes d’Europe : Elle s’est inclinée à Munich mais a des qualités très importantes, nous devrons réaliser un match fait de courses et de détermination. Après Barcelone, il y aura aussi beaucoup de rencontres: J’évaluerai Lautaro, Correa va bien." "Nous aurons onze matches, un tous les trois jours, à disputer. J’espère que je pourrai avoir l’équipe au complet: Nous avons quelques problèmes, Brozovic et Lukaku ne seront pas là avant un certain temps mais nous avons d’autres joueurs sur lesquels nous reposer." Faut-il trouver une stimulation pour le match de demain ? "Barcelone est une équipe extrêmement forte, complète, avec Manchester City et le Bayern, ils proposent le meilleur football d’Europe : Nous connaissons l’importance de la rencontre, le groupe est ouvert, mais nous sommes dans l’un des plus difficile, et nous le disputerons avec toutes nos forces." Onana jouera-t’il demain dans les buts ? Comment seront prises les décisions pour les prochains matchs ? "Onana jouera demain, mais j’évalue la situation match après match." Qu’est-ce qui vous préoccupe le plus ? "Barcelone est une équipe complète, agressive qui récupère le ballon haut, c’est une équipe qui sait tout faire et qui s’est rangée derrière un grand attaquant. Je pense d’ailleurs que c’est l’équipe qui récupère le ballon le plus haut sur le terrain en Europe et cette année, ils ont aussi Lewandowski qui est un grand joueur." Pensez-vous que Barcelone est favori ? Quelles sont vos points forts ? "Nous avons déjà payé le prix face au Bayern, et même si nous avions réalisé une bonne prestation, nous avons perdu car nous étions sortis du match lors des moments clés, nous aurions dû profiter au mieux des opportunités, nous savons que demain nous ferons face à une rencontre composée de souffrances, nous devrons parvenir à les limiter et à les frapper au bon moment." Asslani est-il prêt pour jouer deux matchs de suite ? Est-ce normal d’en attendre bien plus de Skirniar ? "Je crois que l’on attend bien plus de tout le monde, c’est une période très compliquée : Asllani a fait un bon match, nous verrons sa condition physique demain et je déciderai du onze de base, mais il est prêt pour jouer aussi demain." Est-ce vous qui avait pris la décision sur Dybala ? "Ce n’est pas toujours moi qui décide : il a fallu faire un choix entre Paulo Dybala et Romelu Lukaku, et c’était un choix partagé : il y a une propriété et nous allons tous dans la même direction depuis un an et demi, nous échangeons quotidiennement : Nous les entraineurs, nous dépendons toujours des résultats et c’est normal que l’entraineur, dans une telle période soit le premier à être mis en discussion, c’est le football." Est-ce que Francesco Acerbi sera confirmé demain ? "Il s’est bien intégré, c’est un joueur de qualité, mais je ne laisse pas De Vrij à l’écart, lui qui a bien joué ces dernières années. Samedi, j’ai fait mon choix, et demain, il a de grandes chances de jouer dès l’entame du match." Comment expliquez-vous la peur découlant des buts encaissés... "C’est le moment : Si je me remémore la rencontre face à la Roma, je n’ai rien à redire en termes de course, d’impact physique et de kilomètres parcourus : Samedi, nous étions face à 70.000 tifosi dans le stade qui nous ont soutenu, mais ce dont souffre le plus l’équipe, c’est le manque de point. Nous ne pouvons, comme en témoigne le second but samedi, connaitre des trous d’air, nous ne le faisions jamais auparavant, mais en ce moment, ça se passe comme ça, nous nous devons de travailler plus et mieux." "Samedi, les garçons ont tout donné sur le terrain, mais ils n’ont pas été récompensé par le résultat." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. En effet, lors de cet été, Giuseppe Marotta avait fait comprendre à Paulo Dybala que l’Inter était bien présente et qu’une tentative était toujours en cours pour le recruter Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Il n’y avait pas que l’Administrateur-Délégué qui le voulait : Le président Steven Zhang était également favorable à son arrivée, lui qui admire la Joya, à tel point qu’il en avait également discuté, à plusieurs reprises, avec son ami Andrea Agnelli. De toute évidence, le feu vert de Zhang à ce moment-là était conditionné au départ d’un attaquant de l’équipe et la vente identifiée se nommait Joaquin Correa….Mais c’est à ce moment-là qu’un Véto est arrivé de Simone Inzaghi." "L’entraîneur avait fortement défendu l’achat de Tucu l’année précédente, contre un investissement de 31 millions d’euros : Inzaghi, pour résumer, n’a jamais poussé pour l’arrivée de Dybala convaincu du choix de Correa, en étant confiant que l’ancien de Lazio allait rapidement montrer ses qualités. De fait, les négociations ont arrêté et l’Inter n’a pas trouvé d’autres solutions sortantes, ce qui aurait pourtant été possible pour Correa, en abandonnant, avec regret son emprise sur Dybala." Les regrets sont donc légitimes "Et Lorsque Paulo a pris la route de la Roma, il a reçu un dernier appel téléphonique en provenance de Giuseppe Marotta : Plus qu’une tentative extrême, impossible, il s’agissait d’une prise de conscience définitive de la destination. Un peu comme lorsque deux personnes qui se cherchent l’une l’autre depuis longtemps ne sont pas retrouvées : Au final, ils se sont salués, sans aucun ressentiment." S’en est suivi la cartouche de la Joya qui pourrait sceller le sort de l’entraineur italien ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Qu’est-ce que Simone Inzaghi a bien pu faire au Bon Dieu ? Cette question, lui-même doit se la poser. En effet, alors que son équipe est en pleine dérive, La Gazzetta Dello Sport nous annonce que Lautaro Martinez pourrait déclarer forfait à l’occasion de la réception du Fc Barcelone ! "Le niveau de préoccupation reste élevé : Lautaro Martinez avait, hier, des sensations bien plus positives, comparé à samedi soir, mais ce n’est qu’aujourd’hui que l’on en saura plus sur l’étendue de sa blessure musculaire: Si celle-ci ne l’inquiètera plus, alors il s’entrainera avec l’équipe et il sera convoqué pour Barcelone, si au contraire cette fatigue est toujours bien vive, des examens médicaux auront lieu afin de regarder plus en profondeur la nature du mal dont il est victime pour éviter de voir un autre Leader Nerazzurro déclarer forfait." Absent face au Barça! "Il reste un brin d’optimisme découlant du retour de Lautaro : Le Toro veut être là, car ce sont les parties qui l’excite le plus. Toutefois Inzaghi, avec Lukaku dans les box, ne voudrait pas risquer de perdre pour une longue durée l’argentin, les prochaines heures seront décisives: En ce sens, sa présence dès le coup d’envoi est compromise est l’ont se dirige vers le duo Edin Dzeko-Joaquin Correa : Ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour Inzaghi qui, face à Barcelone, aura tant à jouer." N'est-ce pas mieux de déclarer forfait, avant même d'assister à une véritable boucherie ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...