Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'jordan lukaku'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

3 résultats trouvés

  1. Romelu Lukaku s’est livré au Magazine Vogue dans une interview à cœur ouvert La "Belle" …. Personne : Car Big Rom est un Gentil Géant qui n’aime pas perdre et sur le terrain, et si cela s’avère nécessaire, il est prêt à réveiller le Diable qui sommeille en lui La pauvreté a été sa stimulation..... "J’ai compris que nous étions à terre, j’ai compris que je devais devenir un champion." .....Alors qu’Antonio Conte a été son mentor "Trois fois par semaine, il me plaçait devant le Ball Launcher, celui que l’on utilise pour les gardiens de buts, j’étais aux prises avec des missiles envoyés à 50 km/h que je devais contrôler pour ensuite dribbler des adversaires imaginaire." A présent, Lukaku est plus qu’un joueur, c’est aussi devenu un fantastique ambassadeur pour les marques de mode, lui qui aime bien s’habiller: Jusqu’à récemment, vous aviez encore des traits enfantins..... "Oui, des trait de bébé je dirais, mais mon frère Jordan en a encore plus que moi, on se devait compenser cela en lançant des regards agressifs, même si dans la vie je souris toujours: Je parais toujours heureux même si je vis traverse des périodes difficiles, en fait personne ne le remarque." "Un peu avant mes vingt ans, j’ai décidé que c’en était terminé de ce baby face, même les filles avec qui je sortais me le reprochais. J’ai donc décidé de faire pousser ma barbe, avec elle ma masculinité s’est exprimée avec plus de fermeté. Jusqu’à mes 22 ans j’étais toujours le joueurs le plus jeune de l’équipe où j’évoluais, et je voulais paraître plus mature. Je vivais encore à Manchester lorsqu’un jour j’ai dit à ma mère : "Allez je vais me raser les cheveux". Elle ne me croyait pas et je l’ai fait : Barbe et cheveux à zéro." Nouveau départ "Pour un homme l’apparence est importante, j’ai toujours eu confiance en moi mais à un certain moment, c’était important que cette confiance en moi soit visible par les autres. Après cela, tout s’est amélioré : Les relations personnelles, les relations professionnelles, les histoires d’amour, je parvenais à paraître sérieux et à "apparence excellente doit correspondre des prestations excellentes"." Sa nouvelle image "Le magnétisme qui entoure un homme est important aussi pour son esprit." Qui vous l’a enseigné ? "Il m’a juste suffi d’observer les géants tel que Michael Jordan qui est toujours impeccable. Tu te dois de l’être aussi lors des interview d’après-match : Tu ne dois jamais être négligé, toujours en costard, être parfaitement à l’aise : Cristiano Ronaldo est, en ce sens, aussi un exemple. Ou David Beckham si l’on veut parler du passé. J’éssaye, à ma manière, de faire quelque chose de similaire, je veux que cela se voit, que l’on m’entende, celui qui me croise à présent doit pense : C’est ça Lukaku." …...Et la Bête "Je suis un bon garçon, je le suis du plus profond de moi. J’aime entrer dans une pièce et observer ce qu’il s’y passe : Cerner les gens et prendre possession de la place, j’aime me divertir avec tous ceux avec qui j’’interagis et avec qui je me sens bien J’aime bien les vannes et je ne me choque pas lorsque cela me vise directement. Mais si je me rends compte que l’on me cherche vraiment des problèmes, et si je te prends vraiment au mot, tu trahis tout ce que je t’avais accordé, et même si je n’irais pas aussi loin, j’irai directement là où tu voudras arriver. Et là : Wow, tu fais face au Mec : C’est aussi ce qui se passe en moi lorsque la bête qui sommeille en moi se réveille." Que fait la Bête ? "C’est là que c’est un problème mon gars, car je déteste perdre, je chasse mon adversaires, je leur fais dire les choses horribles qu’ils ont à me dire et je réponds à mon tour." Mais c’est une attitude négative… "Non, c’est bénéfique et cela me permet de rester en vie. C’est là même chose avec l’entraîneur : Lorsqu’il me hurle depuis le banc, dès que je marque je lui réponds en criant : "Et maintenant ? Tu en veux encore un autre ?" Cela me motive et le motive : C’est une compétitivité personnelle, si elle est absente, tu ne gagnes pas." "Vous savez pourquoi j’ai aimé le documentaire The Last Chance sur les Chicago Bulls ? Car cela démontre qu’il ne faut pas nécessairement être amis pour atteindre le sommer. Derrière les victoires, on ne retrouve pas que des bouquets de roses et des fleurs, croyez-moi." Pourquoi, avant d’arriver en Italie vous sembliez avoir j’avais les bras tombant "Je ne le sais pas, je dirais qu’il me manquait simplement la force intérieure pour prendre par la main mes équipiers et les porter ailleurs. Je répondais absent lorsqu’ils avaient besoin de moi, je n’avais pas assez de carrure pour qu’ils puissent s’appuyer sur moi, c’est comme ça. J’avais simplement besoin de traverser une telle période douloureuse, aussi mystérieuse, pour grandir et me retrouver ici." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Dans la vie de Romelu Lukaku, il n’y a pas que le football. Si l’attaquant de l’Inter fait trembler les filets de la Serie A, il révèle trouver son inspiration dans la musique. De plus, le Diable Rouge entretien un rapport particulier avec Jay-Z, le célèbre rappeur américain qui est aussi entrepreneur, lui qui gère l’image de Big Rom à travers la Roc Nation. L’Interview de Big Rom Lukaku, que représente la musique dans votre vie ? "C’est une façon de me connecter avec les difficultés que j’ai connu durant mon existence, avec tout mon vécu : Elle est très importante, ce n’est pas un hobby, c’est une partie de moi." Quelle chanson peut être dédiée au Scudetto ? "Il est difficile d’en choisir une seule car c’était une chevauchée exceptionnelle et pleine d’histoire. J’ai en tête "H.a.m” de Kanye West et Jay-Z. Elle date de dix ans, mais elle est toujours d’actualité. Elle raconte qu’il faut avoir confiance en soi-même pour atteindre de grands objectifs dans la vie." Y-a-t ’il un paragraphe d’une chanson que vous aimez et qui vous a aidé lors de la confusion de ces dernières semaines ? Dans “D’Evils” de Jay-Z on retrouve: "Nine-to-five is how you survive, I ain’t tryna survive. I’m tryna live it to the limit and love it a lot" cela veut dire: "De 9 à 5, c’est comme cela que vous survivez, je n’essaie pas de survivre. Je veux vivre à la limite et cela me plait beaucoup." "C’est comme cela que je me sens : Je tente toujours de tout faire jusqu’à la limite, je me donne à chaque entrainement et en match, c’est pour cela que j’ai réussi. Je veux faire mon travail du mieux possible, sans oublier d’octroyer du temps à ceux que j’aime : Ma mère, mes frères, mes amis." Ecoutez-vous une playlist avant un match ? "Oui, absolument, c’est un rituel: J’ai une playlist qui m’accompagne lorsque j’arrive au stade et avant le match. Elle m’aide à me concentrer et à être focus sur l’objectif à atteindre." Vous mettez de la musique dans le vestiaire interiste ? "Non, car nous sommes un grand groupe et il y a beaucoup de respect réciproquement. Chacun a ses gouts et écoute ce qu’il veut." Quel a été l’importance de croiser Jay-Z ? "Cela avait une signification importante car j’ai toujours écouté sa musique, surtout dans des périodes très difficiles de ma vie. Ses chansons m’ont donné la force de résister et de passer à autre chose, de regarder la vie différemment. Il faut parfois faire preuve de patience et de prendre son temps pour devenir grand." "Ensuite, j’ai fait sa connaissance et j’ai vu son attitude : Il savait vraiment qui j’étais et il m’a appris à comment devenir au top, comment devenir un gagneur." "Je me souviens de ce qu’il m’a dit : "Si tu penses vraiment que l’Inter est l’étape à faire pour gagner, fonce." Durant ma première année, mes équipiers et moi-même sommes arrivés à un pas du succès, mais lors de cette dernière saison, nous y sommes parvenu en travaillant dur, en faisant preuve de patience, de sueur et de sacrifice…Comme me l’avait prédit Jay." Quelle est la différence entre les sons du Meazza qui suive l’un de vos buts et les sont d’une chanson qui change la vie ? "Marquer un but est la sensation la plus belle du monde après la naissance de mon fils. Pour le reste, je souhaitais connaitre certaines personnes dans ma vie. L’une d’elle était Kobe Bryant, qu’il repose en paix ! L’autre personnalité était justement Jay-Z et lorsque je l’ai vu la première fois, nous avons parlé de la vie et pas seulement du travail." "Il y a aussi Dj Khaled : C’était comme un rêve devenu réalité." J’espère à présent, et si la pandémie le permis, que Jay-Z viendra à Milan me voir marquer au Meazza." Quels sont vos rapport avec Jay-Z actuellement ? "A la fin du match opposant Sassuolo à l’Atalanta, mon téléphone a sonné. Qui était-ce ? Lui qui me félicitait car il savait à quel point c’était important pour moi de gagner mon premier Scudetto en Italie. Je me sens chanceux de pouvoir parler avec lui quand je le souhaite. Je sais qu’il couvre mes arrières et qu’il veut le meilleur pour moi comme pour la Roc Nation : C’est un sentiment qui rend la pareille." L’Interview de Jay-Z Le compagnon de vie de Beyoncé, qui dispose d’un patrimoine de 1,4 milliard de dollars, s’est livré sur Romelu Lukaku Votre première impression lors de votre premier face à face avec Romelu ? "Nous étions dans le backstage de l’un de mes concerts au MetLife Stadium dans l’East Rutherford, au New Jersey, à l’été 2018. Il avait déjà rejoint la Roc Nation et nous avions finalement pu nous rencontrer. Il m’a récité toute une strophe d’une chanson de mon premier album: C’était quelque chose de très difficile à savoir car seul le plus attentif et le plus passionné peut s’en souvenir. Je l’ai dévisagé comme pour dire: Mais d’où il vient ?!?" Y avait-il cette étincelle particulière dans les yeux de Romelu ? "Il est très attaché à ses racines, il m’a parlé immédiatement de son frère Jordan et de son amour pour la musique, un sentiment qui nous lie. Puis lorsqu’il a commencé à parler de son éducation, il a fait références aux figures paternel et maternel. Il m’a raconté l’amour qu’ils lui avaient accordé, même dans les périodes les plus dures de sa vie." "Son père était un ancien footballeur et sa passion pour ce sport est née là, il a cette flamme qui le guide quotidiennement. Je savais qu’avec une telle base solide, qu’il allait finir par rencontrer du succès, aussi bien dans le domaine sportif que privé." Comment l’avez-vous conseillé jusqu’à présent dans sa carrière ? "C’est un garçon très curieux de la vie et du monde, le plus important est qu’il se pose toujours la bonne question. Il le fait sur tout, cela lui a permis de s’améliorer sur le terrain, mais aussi dans la vie privée et dans son activité de personnalité publique. C'est pour cela, et au-delà de mes conseils, il continuera à grandir toujours plus." Est-ce vrai qu’il y a aussi de vous, dans la décision de rejoindre Milan ? "Je me souviens d’une discussion que nous avions eu sur la possibilité de rejoindre l’Inter à l’été 2019 et de toutes les raisons pour lesquelles s’était la bonne décision pour lui. Je ne suis pas surpris par son nombre de but et par le Scudetto." "Tout ce que fait Romelu a, à sa base, un but : Il se fixe toujours un objectif devant lui et il fait tout pour y parvenir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Le débat mérite d’être lancé. Comme le révèle la presse transalpine, Antonio Conte avait raison de miser sur Romelu Lukaku, un joueur considéré comme l’un des leaders du vestiaire, si pas LE leader. "L’Inter, plus qu’un leader, a trouvé en Lukaku un potentiel capitaine. Vu comment il se comporte envers un équipier en difficulté, le Totem belge a une nouvelle fois démontré, et depuis le premier jour de son aventure interiste, son engagement. Un engagement qui a été encensé par les tifosi et ses équipiers. Pour Conte, ce n’était pas utile, vu comment il avait insisté pour le recruter : Et il avait raison, étant donné la croissance extraordinaire de Big Rom lors de ces 15 mois." Une épaule sur qui s’appuyer Preuve en est le cas Eriksen, dans l’œil du cyclone, le danois semble se rapprocher d’un départ imminent de l’Inter. Mais pour Big Rom, il est important de lui venir en aide. Interviewé par Kanal 5, voici sa déclaration vis-à-vis du danois "Eriksen a toutes les qualités pour devenir un Fuoriclasse et je veux l’aider. Il y a des joueurs qui ont besoin de plus de temps pour s’adapter au Calcio. J’ai été chanceux de m’y habituer rapidement. Il a encore du travail à faire avec la langue. S’il apprenait l’italien, tout lui serait plus facile. Il pourrait mieux communiquer et contribuer mieux au travail d’équipe." En effet, pour rappel Romelu, qui connait pas moins de six langues avait demandé, dès son premier jour à la Pinetina de lui parler en italien. S’il a pu compter sur l’aide de son frère Jordan, qui était à la Lazio depuis 2016, il a perfectionné, à présent, son italien: A tel point qu’il donne le sentiment d’être déjà en Italie depuis des années." La Machine Lukaku Des records à l’Inter, Lukaku en a déjà fait tomber quelques-uns. Personne comme lui, débutant en Serie A, n’avait inscrit autant de buts lors des dix premières journées. Cette saison, l’Inter a marqué, entre la Serie A et la Ligue des Champions 11 buts depuis le début de saison, Lukaku en a également inscrit 11 à lui seul. Seul l’intouchable Ronaldo lui résiste. Au meilleurs de leurs performances: Milito en avait inscrit 7, Eto’o 5, Vieri 5 et Ibrahimovic 5 La barre des 30 A présent et comme le souligne Sky Sport, Big Rom pourrait de nouveau inscrire son nom dans l'Elite Nerazzurra: Le Diable Rouge a inscrit 28 but en 42 matchs, en cas de doublé lors du prochain match, il passera sous la barre des 30 buts en moins de 50 matchs. Ronaldo, Vieri, Ibra, trois phénomènes... Mais Ronaldo est le seul et l’unique à avoir atteint les 30 buts en 41 matchs…. En cas de doublé face au Torino, Big Rom rejoindra le Roi Vieri à la seconde place. En équipe Nationale, Big Rom est également intouchable et est devenu le Meilleur Buteur de l'histoire de la Belgique, lui qui présente l’éloquente statistique de 57 buts en 89 sélections. Sans oublier le dernier record européen d’atteint Encensé par Martinez Interviewé par TalkSport, Roberto Martinez, le sélectionneur National belge a très bien connu Romelu Lukaku, vu qu’il était son entraîneur à Everton: "Mon rapport avec Romelu a débuté lorsqu’il était encore jeune, il venait d’arriver en prêt à Everton. Nous avons ensuite réalisé un énorme effort financier à tel point qu’il est encore le transfert le plus cher du club actuellement. J’ai pu voir le joueur sous différents angles : Dans les bons moments, mais aussi dans les mauvais. Et j’ai pu constater que Romelu n’avait jamais perdu son exceptionnelle qualité : Marquer des buts." "A présent, on voit une réelle maturité dans son jeu. A Manchester United, il était si désespéré de remporter un titre, il avait pris beaucoup de responsabilité sur ses épaules et il a, à mes yeux, pris beaucoup de coups injustes." "En partant en Italie, il a été plongé dans un nouveau projet et il a pris ses responsabilités, comme ce fut le cas en Angleterre, de façon positive. A présent, c’est un joueur qui est dans le meilleure moment de maturité de sa carrière." Selon vous, vu ses qualités humaines et sportives, Big Rom a-t’il les épaules pour être Le Leader du Vestiaire et, à fortiori, un Capitaine de l’Inter à en devenir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...