Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'josep guardiola'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. En effet, 12 ans après avoir été terrassé par l’Inter, le Fc Barcelone joue de nouveau gros face aux Nerazzurri. Car en 2010 et sous la houlette de José Mourinho, l’Inter prenait le meilleur sur un très jeune, mais déjà multititré, Josep Guardiola! Une histoire différente pour la Gazzetta Dello Sport "C’était une demi-finale de Ligue des Champions, ici la phase de groupe et il y a trop de différences au niveau des entraineurs : En 2010, Guardiola alors âgé de 39ans avait déjà en poche une Ligue des Champions, une Coupe du Monde des Club, une Super Coupe d’Europe, 2 Liga et un peu de monnaie. Mou, âgé de 47 ans avait une Ligue des Champions, une Coupe de l’Uefa, 6 titres nationaux et de la monnaie, c’était un Duel de géant. A présent, le duel proposé par Xavi et Inzaghi fait office de poids plume : L’espagnol âgé de 42 ans peut se targuer d’avoir un titre de champion du Qatar et l’italien cinq Coupe d’Italie, dont il a d’ailleurs dernièrement parlé." Se remémorer le passé "Il y a une affinité qui lie la rencontre de ce soir, et celle d’il y a 12 ans car deux résultats sur trois sont bons pour l’Inter et l’ambiance qui sera proposée aujourd’hui sera tout aussi volcanique, après les polémiques de la rencontre du Giuseppe Meazza." "L’Inter d'Inzaghi devra imiter celle de Mourinho car, à son échelle, il devra dans son propre style essayer le tout pour le tout, fort d’une excellente manche aller: Il présentera une équipe de l’Inter surmotivée et bien plus organisée dans les moments critiques. Il devra, ce soir, à nouveau donner du courage et apporter de la sérénité à ses joueurs dans un sulfureux Nou Camp, et plus que tout, il devra imiter le Mou dans une gestion lucide et glaciale de la rencontre." Un plan de jeu clair comme de l’eau de roche "Il faudra priver Barcelone d’oxygène en étouffant Pedri et Gavi comme ce fut le cas à Milan, mais sans renoncer à l’idée de marquer un but, car survivre au Nou Camp est bien différent de survivre au Giuseppe Meazza. Est-ce que nous verrons Dzeko derrière le ballon dès le début du match, avec un Roberto Gagliardini aligné, ou retrouveras-t ’on Miki derrière Lautaro ? Ce choix donnera déjà une information sur le déroulement de la rencontre." Xavi en plein doute : "Défendre à 3 ou à 4 ? Que faire d’Ansu Fatu ? En 2010, Piqué avait marqué, et il a besoin que quelqu’un fasse de même que lui avec Lewandoski pour retrouver le sourire et non pour être sorti comme Guardiola dans une faillite de la tant attendue Remuntada…. Il pourrait faire mieux que lui sur ce point." "Sa glorieuse carrière lui apporte énormément de crédit, mais il sait que les deux prochaines étapes qui se présentent à lui , soit l’Inter et le Real Madrid influenceront quoiqu’il arrive l’humeur des catalan car quoiqu’il arrive, pour Inzaghi et Xavi, il s’agit du match à ne pas perdre et un seul sortira du Nou Camp un peu plus "Special" Selon vous, le fait que Barcelone doive jouer le Real en Liga peut-il l’impacter psychologiquement face à l'Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. L’ancienne légende du FC Barcelone, Andres Iniesta, s’est livré à 48h de la "Finale" tant attendu entre un FC Barcelone rageux et une Inter qui peut se permettre de luxe de rentrer à la maison avec un partage de points, à la Gazzetta Dello Sport… Le tout avec l’Ombre de la Maison Blanche… Match aller "C’est un résultat très très négatif pour Barcelone vu les conséquences qu’il impose pour le match retour : les rencontres face à l’Inter sont toujours passionnantes et difficiles : tout, ou quasi tout, peut y arriver." Xavi s’est plaint de l’arbitrage "Il y a des moments où tu dois exprimer ta déception, les phases de jeu dont on parle sont claires et vu l’importance de la rencontre, si tu es victime de décisions qui te sont négatives, tu accuses le coup." Ce règlement, qui modifie la règle des fautes de main est-il plus complexe pour les joueurs ? "Dans le football, il y a des situations qui sont très claires, aussi parce que la technologie ne permet pas de faire la place aux obsessions : je pense au but/non-but et aux hors-jeu et dans d’autres phases où malgré la Var, il reste toujours la place à l’interprétation. Et l’interprétation génèrera toujours toute sortes de doutes : l’un va voir les choses à sa façon, l’autre aura une autre vision." Passons à Inter-Barça "C’est vital pour Barcelone de gagner pour rester en vie dans le tournoi, c’est une rencontre cruciale : l'Inter est une grande équipe et ce sera compliqué pour Barcelone. Je m’attends à voir Barcelone prendre l’initiative et l’Inter rester en attente et prête à saisir ses propres options, en sachant que, théoriquement, même un match nul peut lui convenir. La Ligue des Champions est une compétition qui se joue sur les détails, si tu te plantes, tu payes le prix, mais Barcelone a une grande opportunité pour parvenir à faire un beau pas en avant et j’espère qu’il y parviendra." La défaite à Milan semble avoir été très dure, surtout psychologiquement… "de l’extérieur, il me semble qu’il y a une certaine instabilité émotive : les victoires te donnent beaucoup de moral, mais il te suffit d’une seule défaite pour plonger dans le doute, pour faire chuter d’une façon évidente l’humeur de façon générale. Je pense que Barcelone propose une excellente ligne de jeu et a un noyau très complet, le travail réalisé en ce début de saison est excellent, la confiance et les espérances doivent rester élevées, tu ne peux pas te permettre d’être conditionné aussi facilement." De Xavi-Busquets-Iniesta à Gavi-Busquets-Pedri "La carrière de Sergio est l’une des meilleures de l’histoire du football. Gavi et Pedri ont, à leur côté, une personne avec qui ils peuvent énormément apprendre, une personne qui peut les aider à grandir sur et hors du terrain : ce sont deux garçons très très jeunes qui disposent d'un excellent présent et qui auront un avenir spectaculaire." Le fait d’être comparés à vous et à Xavi peut-il peser dans la balance ? "Je ne crois pas : Gavi et Pedri joue assez naturellement, facilement, je ne pense pas qu’ils ressentent la pression. C’est plutôt le monde extérieur qui doit les laisser tranquille. Il est clair ensuite qu’ils devront convaincre comme nous l’avons connu Xavi et moi : j’étais 4 ans plus jeune que Xavi et j’étais déjà comparé à lui, et lui était comparé avec Guardiola. C’est normal, c’est une sorte de chaine mais Gavi et Pedri ont le football en eux, ils ne sont pas là à se plaindre sur le terrain, ils ne fuient pas leurs responsabilités : on voit qu’ils s’amusent et c’est quelque chose qui est innée chez eux : soit tu l’as, soit tu ne l’as pas." Revenons un peu à 2010 et à cette demi-finale de la Ligue des Champions... "Ce sont des souvenirs vraiment négatifs, aussi bien pour l’élimination que pour le fait que j’étais blessé et que je ne savais pas si j’irais au Mondial. Cette rencontre fut une double désillusion, je me souviens de l’ambiance du match retour qui était incroyable, le but annulé à Bojan, la tension… Comme je l’ai dit avant : tout peut arriver face à l’Inter, les rencontres sont composées de tellement de choses car c’est une équipe qui a toujours eu de grands champions." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C'est une révélation de Calcio&Finanza: La mort prématurée de Mino Raiola laisse un certain nombre de questions ouvertes concernant l'avenir de la gestion de son entreprise. Rafaela Pimenta, la seule personne avec laquelle le célèbre agent voulait partager les parts de "One," sa société basée à Monaco qui gère des footballeurs du monde entier: Celle-ci va tenter de poursuivre son travail. Qui est Rafaela Pimenta ? Selon la Gazzetta Dello Sport: "Les deux personnalités se sont rencontrées au Brésil au début des années 2000 : Elle était diplômée en droit et, très jeune et elle avait été engagée dans l'équipe antitrust mise en place par le Président Fernando Henrique Cardoso." "Rafaela Pimenta est une brillante avocate passionnée de football : elle a notamment aidé Rivaldo et Cesar Sampaio à fonder Guaratinguetà, un petit club de football dans l'État de São Paulo, où elle est également née. Elle a rencontré Mino lors d'un événement où le projet a été lancé, et il y a dix-huit ans, pour rejoindre ensuite "One". En attendant de voir ce que feront les deux fils de 20 ans de Raiola, Mario et Gabriele, la société est désormais entre ses mains." "En dehors des deux associés, seules 4-5 personnes travaillent dans le bureau monégasque de One dont Vincenzo Raiola, le cousin de Mino, qui traite principalement avec les joueurs italiens. Les autres personnes, qui sont extrêmement dignes de confiance, s'occupent principalement de la presse et d'assister les joueurs. Il s'agit d'une structure légère, car c'est ainsi que Mino et Rafaela avaient décidé de travailler, tout choisissant ensuite de s'appuyer sur un vaste réseau de collaborateurs dans chaque pays." "Rafaela Pimenta parle six langues et est un visage familier pour les joueurs de One, ayant joué un rôle clé dans la négociation et la gestion de Paul Pogba. C'est Pimenta qui a eu l'idée de lancer le projet Football Forum, le mouvement international d'agents créé en 2019, présidé par Mino et avec Rafaela comme Vice-Présidente. C'est elle qui, avec Raiola à l'hôpital, a été chargée des négociations en cours, dont celle qui devrait amener Erling Haaland dans la cour de Pep Guardiola à City." Si Mino s'en est allé, son Agence semble destinée à perdurer... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Si la Wwe peut compter sur son champion Triple H en coulisse, l’Inter de Simone Inzaghi peut compter sur son Triple B sur le terrain Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter est prête à retrouver le terrain, les Nerazzurri vont affronter Empoli dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe d’Italie. Pour l’occasion, Simone Inzaghi procédera à un important turnover: "De cette Inter, tout est plaisant, Si cela ne tenait qu’à lui, il ne changerait rien, annulerait le mercato et en passerait outre, quitte à renoncer à l’unique demande de ce mois de janvier : un Vice-Perisic. Malgré les si nombreux engagements, le calendrier ne préoccupe par l’entraîneur qui peut compter sur les trois joueurs de références du club, trois joueurs constant, le Triple B : Brozovic, Barella et Bastoni." "La moitié de l’Europe poursuit les trois joyaux d’Inzaghi. Il s’en félicite et accompagne cette croissance exponentielle : Bastoni est l’exemple le plus mis en lumière : Il n’a jamais été aussi bon que sous Inzaghi, il est devenu un joueur total comme ceux que l’on retrouve avec Guardiola pour être clair, ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Manchester City a tenté le défenseur, il y a un peu moins d’un an, avant qu’il prolonge son contrat." "La barre est haute: 4 millions d'euros bonus compris avec la promesse de renégocier plus tard. Après tout, Barella a attendu deux ans avant de voir sa promesse honorée. Plusieurs équipes suivaient d’ailleurs le milieu de terrain sarde, celle qui avait fait des pas décisifs était le Bayern. Mais Barella a choisi l'Inter et l'Inter l'a choisi, lui, le Capitaine de demain, la Référence d'aujourd'hui.." "La prolongation du contrat de Brozovic semble être la prochaine étape pour les Nerazzurri, le club devrait annoncer le renouvellement du Croate jusqu'à la fin du mois de juin 2026 dans les prochains jours." "Ces trois joueurs sont destinés à être les piliers de l'équipe Nerazzurra de Simone Inzaghi pour les années à venir, et le club s'assure qu'ils seront dans l'équipe à construire à l'avenir." Validez-vous cette analyse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, l’Inter de Simone Inzaghi est l’équipe qui est celle qui se crée le plus d’occasions sérieuses (11,4 occassions/match) parmi les 5 plus grandes ligues européennes. A contrario, l’étude démontre également qu’elle concède également de très nombreuses occasions à ses adversaires, avec l'As Roma! L’équipe, qui finalement, performe le plus dans ce ration particulier est celle de Josep Guardiola : Manchester City avec un ratio de 3,28. Les Citizens se créent en moyenne 8,4 occasions par match, en n’en concédant que 2,6 occasions à l’adversaire. Ce n’est donc pas une surprise de retrouver l’Inter à la sixième place avec un ration de 2,16, un ratio tout de même supérieur à celui de la Juventus (20ème avec un ration de 1,53). ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Ce sont deux informations en provenance de Sport Mediaset : Benjamin Mendy qui évolue à Manchester City et Giacomo Raspadori qui évolue à Sassuolo seraient sérieusement dans le viseur de l’Inter Pour Benji "Arsenal continue à demander un transfert définitif à hauteur de 20 millions d’euros pour Hector Bellerin, mais l’Inter, via des intermédiaires souhaite conclure l’affaire par le biais d’un prêt avec une option d’achat. Le nom de Benjamin Mendy, de Manchester City, est cité : Il s’est retrouvé sur la touche avec Guardiola et pourrait représenter une opportunité." Pour Giacomo "L’idée de l’Inter, initialement, était de bloquer le joueur pour l’année prochaine via un Gentlemen Agreement entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali. Mais les deux discutent déjà pour conclure la transaction dès cet été. La valeur de Raspadori est de 20 millions d’euros et l’Inter est prête à insérer des contreparties techniques qui séduisent Sassuolo : Andrea Pinamonti ou Oristanio, Pirola et Satriano de la Primavera." "Ce n’est pas une négociation qui est appelé à se conclure rapidement, car l’Inter a la nécessité d’intervenir ailleurs, aussi bien en entrée qu’en sortie, pour remplacer Hakimi. Ce qui est évident, c’est que cette négociation nous accompagnera au cours de cet été." Valideriez-vous ces deux arrivées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, malgré le naufrage de la Super League, Il Sole 24Ore nous confirme que Suning, assisté par la Goldman Sachs Usa, serait en processus avancé pour obtenir un financement à hauteur de 250 millions d’euros. Pour parvenir à ce résultat, Suning négocie avec trois fonds d’investissement américain : Fortress, King Street Capital Management, et Bain Capital Credit. Si la démarche entreprise par le Suning s’avère complexe, étant donné qu’il aura aussi la lourde tâche de signer un nouveau Main-Sponsor qui devra remplacer Pirelli, il ne faut absolument pas oublier la Direction actuellement mise en place à Milan. Comme le révèle Tuttosport, en juin 2022, nous ferons face à la fin des contrats actuel de : Giuseppe Marotta Antonio Conte Dario Baccin Piero Ausilio Et un effort du Suning devra être consenti pour confirmer ce bloc dirigeant, comme ce fut le cas, l’été dernier à la Via Bellini. Suning devra se montrer décidé, car il devra également gérer les prolongations de contrat des joueurs interistes : Lautaro Martinez Alessandro Bastoni Marcelo Brozovic Danilo D’Ambrosio Mais surtout Nicolò Barella qui doit être blindé Antonio Conte souhaite continuer son aventure à l’Inter, mais il veut avoir la garanti que des investissements seront consentipour performer en Europe: Pour passer la phase de groupe et créer un groupe capable de soulever le précieux trophée. S’il est spécialiste des trophées nationaux, son objectif est de soulever un titre continental, à l’instar de Josè Mourinho ou Josep Guardiola qui dispose d’une armoire à trophée européenne bien garnie Pensez-vous que Suning sera se montrer convaincant ? Ou l’Inter risque-t ’elle de tout perdre en l’espace d’un été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est l’analyse de Carlo Nesti, journaliste à TuttoMercatoWeb qui a décrit le jeu proposé par l’ancien sélectionneur de la Nazionale. "Plus le futur sociétal est nébuleux et plus l’Inter s’envole au classement : 28 points sur les 30 derniers disponibles. Il y aurait eu un problème si le club manquait d’oxygène et sans présence d’acquéreurs. Ici, bien au contraire, il y a trois prétendants qui sont riches, le scénario est bien plus rassurant." "Entre temps, la façon de jouer des Nerazzurri et la façon dont elle remporte ses matchs fait débat : Il semble que Conte ait trouvé sa juste place entre le Guardiolisme et le Cholisme, soit un Tika Taka et un jeu vertical, je crois que l’Inter est un mix entre quelque chose de temporaire et quelque chose de définitif: Temporaire car l’attitude est pragmatique et directe vu la façon dont l’équipe a remporté ces derniers matchs." "Je pense que les hommes de Conte peuvent ambitionner à des sommets plus élevés en termes de spectacle. D’autre part, le mélange proposé entre Lukaku et Lautaro est définitif, ce sont deux carburateurs (33 buts à eux 2): Personne d’autre ne peut s'en vanter en Italie." Validez-vous cette analyse ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Sergio Aguero arrive en fin de contrat et son nom est de plus en plus cité au Fc Barcelone. Afin de le remplacer, Pep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City aurait coché le nom de l’attaquant de l’Inter Révélation du The Atletic "Guardiola est un grand admirateur de l’attaquant de l’Inter, arrivé chez les Nerazzurri à l’été 2019 et auteur, jusqu’à présent de 53 buts en 77 matchs à Milan." "Et il pense justement à l’ancien de United pour prendre le poste d’Aguero à l’Etihad Stadium. Mais il ne sera absolument pas facile de le faire partir de l’Inter, qui a bien rapidement vu en Big Rom, le pilier du projet d’Antonio Conte qui l’a fortement voulu en convaincant le Suning de débourser plus de 65 millions d’euros pour l’apporter à Milan." "L’alternative a Lukaku se nomme Danny Ings, attaquant de Southampton." Seriez-vous prêt à céder Romelu Lukaku en Premier League ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Après Achraf Hakimi, Aleksandar Kolarov s’est présenté aux Tifosi. L’international serbe s’est livré à Inter TV: "J’ai, à de nombreuses reprises, était proche de l’Inter, après 10 saisons, je suis enfin parvenu à faire ce que je voulais. C’était un choix facile après l’appel de l’Inter: On n’y réfléchit pas deux fois. Je connaissais déjà beaucoup un paquet de joueurs, j’ai de bonnes impressions, j’ai hâte de voir les autres Conte ? "Il a tant influencé mon choix. Lorsqu’il était arrivé en Angleterre, il s’y est montré immédiatement victorieux. L’année passée, il a changé le visage de l’Inter : Je nous souhaite de faire de belles choses et de gagner." Mon rôle ? "Je me sens bien comme troisième défenseur central gauche, je l’ai fait ces trois derniers mois à la Roma et aussi sous Guardiola. L’Inter a toujours la possession du ballon et je me sens bien à ce poste." Vous êtes un spécialiste des coups de pied arrêtés..... "J’ai un tir puissant et il faut aussi énormément d’entrainement. Quand je trouve une bonne journée, je m’y entraîne toujours." Votre idole est Mihajlovic? "Je l’ai toujours dit depuis que je suis enfant, le destin veut que je puisse, peut-être, terminer ma carrière à l’Inter." Le Derby..... "J’en ai déjà joué tellement, ce sont des parties tellement importantes. Je ne sais pas comme est l’ambiance ici, j’ai toujours marqué dans les Derbys. J’espère le faire aussi à Milan." Un message aux tifosi ? "J’ai toujours vu les tifosi très présents lorsqu’ils le pouvaient : Nous avons aussi besoin d’eux à l’extérieur pour réaliser des choses importantes." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Le Fc Barcelone a de quoi faire la gueule : Le Real Madrid est devenu Champion d’Espagne et Manchester City, acquitté par le Tribunal Arbitral du Sport, est sur le point de faire sauter la banque lors du prochain mercato à venir. Lautaro dans le viseur Comme le confirme Tuttosport, Lautaro Martinez est courtisé par les plus grands clubs d’Europe. Si durant toute une période le Fc Barcelone était seul sur le coup, il devra faire face au Manchester City de son ex mentor : Pep Guardiola! "Lautaro Martinez reste l’objet du désir de nombreux grands clubs européen. Aux catalans, on peut y ajouter le Real Madrid, mais surtout Manchester City. Il est vrai que plus le temps passe, plus l’Inter aimerait conserver le Toro, le tout aussi à la demande de Conte, mais qui sait si les millions proposés par City pourrait redistribuer les cartes sur la table." Barcelone cale "Barcelone, jusqu’à présent n’a jamais eu la force économique de payer la clause libératoire de 111 millions d’euros, ni même de se rapprocher de la demande de l’Inter : 90 millions d’euros minimum + une contrepartie importante." "En Espagne, on reste convaincu qu’une fois quelques joueurs cédés, il sera possible de recruter le joueur, même si la Liga pense à conclure sa fenêtre du mercato entre le 31 août et le 7 septembre." Pep est dans la place Le Tas, ayant acquitté City, a permis à celui-ci d’avoir les mains libres pour investir et miser sur des grands noms afin de renforcer l’équipe de Pep Guardiola: "Un entraîneur qui estime depuis longtemps énormément le Toro, lui qui le considère depuis des années comme le vrai hériter d’Aguero." "City n’aurait aucun problème à proposer une offre supérieure aux 100 millions d’euros, mais il pourrait aussi insérer des éléments intéressants tel que le latéral gauche Angelino, auteur d’une belle saison à Leipzig, ou Gabriel Jesus, un attaquant qui a toujours été repris sur le carnet de route de Piero Ausilio, le Directeur Sportif. Un joueur qui verrait son temps de jeu inévitablement réduit avec Aguero et Lautaro dans le noyau." A choisir, en cas de départ acté du Toro Argentin, êtes-vous plus pour Barcelone ou pour Manchester City ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...