Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'juan cuadrado'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. APPIANO GENTILE - Le championnat a repris et pour l'Inter, c'est le Derby d'Italie qui l'attend. Les Nerazzurri sont prêts à reprendre le chemin de la compétition après la trêve internationale. Ils affronteront la Juventus de Massimiliano Allegri lors de la 31e semaine de Serie A à l'Allianz Stadium de Turin. Simone Inzaghi, l'entraîneur de l'Inter, était au rendez-vous à la conférence de presse d'avant-match, au cours de laquelle il a fait le point sur sa forme récente et évoqué ses attentes pour le match. Nous arrivons à la fin de la saison et le coup d'envoi sera donné demain par la Juve contre l'Inter : qu'attendez-vous de ce match ? "Ce match est de la plus haute importance. Il n'y a pas de meilleur match pour envoyer un message fort aux autres équipes et à nous-mêmes." Comment se porte Marcelo Brozovic ? Il a récemment renouvelé son contrat et a repris l'entraînement : est-il disponible ? "Tout le monde sait combien Brozovic est important pour nous, c'est un joueur crucial. Ces derniers jours, il va plutôt bien . Lui et Stefan de Vrij participeront à l'ensemble de la séance d'entraînement, nous verrons comment ils se portent." Comment se porte l'équipe ? Sont-ils tous conscients du fait que si vous revenez avec moins de trois points demain, vos espoirs de titre pourraient s'envoler ? "Hier, nous avons eu une bonne séance d'entraînement. C'est à nous maintenant de canaliser notre colère et notre caractère pour en faire plus. Nous avons perdu des points lors des sept derniers matches, avec des résultats décevants. Nous savons que nous allons avoir besoin d'énergie, d'agressivité et de détermination pour jouer continuer à nous battre. Nous avons affaire à un adversaire difficile à battre sur son terrain. Nous allons jouer avec personnalité et caractère." Pourquoi l'Inter a-t-il autant trébuché lors des derniers matchs alors qu'il avait si bien réussi les mois précédents ? "Toutes les équipes de haut niveau ont connu des moments difficiles. Il se trouve que les nôtres ont coïncidé avec la double confrontation contre Liverpool et je pense que cela a commencé avec le derby. Si vous m'aviez dit au début de l'année que nous aborderions le mois d'avril avec la Supercoupe d'Italie en poche, que nous aurions atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions et que nous serions toujours en course pour le Scudetto, j'aurais été très satisfait. C'est ce que le club voulait". Ce match pourrait remettre l'Inter sur le droit chemin : qu'en attendez-vous ? "Je m'attends à obtenir un bon résultat. Nous avons toujours réalisé de bonnes performances et créé tant d'occasions, même si nous sommes repartis récemment avec seulement sept points en sept matchs. Nous sommes déçus de notre nombre de points, alors nous voulons faire un bon résultat. Il reste neuf matches cruciaux à jouer et celui de demain est le plus difficile." Vous avez un bon bilan dans les rencontres uniques contre la Juventus : vous préparez-vous comme s'il s'agissait d'un match décisif ? "Nous savons que c'est un match important. Le résultat aura un impact sur le moral et le classement du championnat. Ensuite, il nous restera huit matchs de championnat à jouer, ainsi que la demi-finale de la Coppa Italia." Pensez-vous qu'il y a trop de négativité autour de l'Inter en ce moment ? "Nous devons accepter toutes les critiques, en séparant les commentaires constructifs de ceux qui ne le sont pas, que nous ignorons." Le dernier entraîneur de l'Inter à avoir gagné à Turin était Andrea Stramaccioni. Il a dit que pour battre la Juventus sur son terrain, il fallait être courageux et jouer comme des champions... "Il a tout à fait raison. Nous avons déjà joué la Juve en Supercoupe et nous l'avons battue. En championnat, nous avons fait match nul à cause d'un penalty dans les dernières minutes. Nous savons qu'ils vont très bien en ce moment. Ils arrivent dans ce match après une série de résultats positifs, ce qui les rapproche de la tête du championnat, là où tout le monde l'avait prédit." Qui, parmi Dusan Vlahovic et Juan Cuadrado, avez-vous le plus étudié ? "La Juve s'est améliorée depuis l'arrivée de Vlahovic et Denis Zakaria en janvier. Ils étaient déjà forts auparavant. La ligne d'attaque de la Juve compte de nombreux attaquants à surveiller." Y a-t-il un problème dans votre façon d'aborder les matchs ? "Je n'étais pas satisfait de notre approche des matchs contre la Fiorentina et le Torino, mais nous avons ensuite très bien joué en seconde période. Avec la Juve, il sera crucial de bien commencer dès le début." Pensez-vous que vous serez encore à l'Inter l'été prochain ? "En tant qu'entraîneurs, nous nous appuyons sur les résultats et les performances. Je suis très heureux et fier de la décision qui a été prise en juin. Ils étaient champions et avaient perdu deux de leurs meilleurs joueurs. Grâce au travail acharné du staff, les attentes de chacun ont été revues à la hausse. Bien que nous soyons dans la course au titre et que nous ayons déjà un trophée en poche, il est normal que nous soyons confrontés à des critiques. Mais c'est toujours le cas". Comment va Nicolo Barella ? Il n'a pas eu de bons moments ces derniers temps... "Ces derniers jours, il va bien, tout comme Alessandro Bastoni, Arturo Vidal et Alexis Sanchez, qui sont tous revenus déçus de la pause internationale. Ils doivent immédiatement porter leur attention sur le match de demain." Allegri pense que vous êtes les favoris pour le titre... "Nous avons un grand respect mutuel et c'est ce qu'il pense". Vous avez battu la Juve à de nombreuses reprises et vous savez comment le faire : est-ce votre arme secrète ? "L'importance du match va nous inspirer, évidemment. Nous jouons à l'extérieur, ce sera donc une expérience différente de celle vécue à San Siro, mais nous devrons réaliser une performance classique de l'Inter." Lors des derniers matchs, les milieux de terrain ont été moins impliqués dans le jeu offensif, avec peu de buts. Pensez-vous devoir vous améliorer dans ce domaine ? "Nous somme toujours aussi dangereux qu'en début de la saison. Nous cherchons toujours à nous améliorer et nous allons commencer par le faire demain." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  2. "Les Cartes Secretes de la Juve" sont des documents "secrets" que la Guardia di Finanza recherche par l'intermédiaire des perquisitions dans les Cabinets d'avocats de Turin, Milan et Rome: Ceux-ci détiennent l'accord conclu entre les joueurs de la Juventus et le club au cours de la première période d'urgence liée à la Pandémie au Covid-19." Telle est la révélation de La Gazzetta dello Sport Celle-ci rappelle également que "la Juventus a été la première en Italie et en Europe" à trouver un accord avec ses propres joueurs pour la "réduction de l'indemnité égale aux salaires mensuels de mars, avril, mai et juin 2020 ", afin de rendre " les effets économiques et financiers résultant de l'accord conclu positifs pour environ 90 millions d'euros sur l'exercice 2019/2020 ". En cas de reprise des compétitions sportives de la saison en cours, le Club et ses membres négocieront de bonne foi les intégrations possibles de la compensation, sur la base de la reprise et de la conclusion effective de celle-ci". "Pour les magistrats Marco Gianoglio, Ciro Santorello et Mario Bendoni, qui mènent l'enquête "Prisma" sur les accusations de fausse comptabilité contre la Juve, l'accord serait contenu dans "de multiples accords privés diversement nommés insérés dans le cadre des deux manœuvres salariales pour les exercices 2019/2020 et 2020/2021 et non déposés auprès des organes compétents"." Comme Calcio&Finanza l'avait déjà révélé au moment de la transaction "il n'y avait pas non plus d'abandon de quatre mois de salaire, mais un report de trois des quatre salaires dus (l'abandon réel s'élevait à un peu plus de 33 millions au total), avec "l'apparition simultanée d'une dette inconditionnelle". Certains écrits auraient été "de garantir le paiement des intégrations même en cas de transfert du joueur", souligne l'ordre de recherche. "Par le passé, lors d'échanges entre le responsable juridique du club, Cesare Gabasio, et le directeur sportif de la Juventus, Federico Cherubini, il avait été question de "ce papier là qu'ils devait retirer, avant que cela nous pête à la gueule , dans notre budget". L'écrit en question aurait concerné l'accord avec Cristiano Ronaldo, mais n'a jamais été retrouvé." "Or, toujours selon les magistrats, une "pratique" s'est instaurée consistant à conserver des documents confidentiels en dehors du siège du club, destinés à être détruits une fois la fonction de garantie remplie. "Les nouvelles perquisitions concernent un avocat travaillant dans le cabinet turinois Weigmann, trois avocats travaillant dans le cabinet milanais Withers, et un avocat dans le cabinet milanais Lagance, ainsi qu'un dernier à Rome. Parmi les milieux perquisitionnés se trouvent également les bureaux de l'agent Alessandro Lucci, qui s'occupe entre autres des intérêts de Leonardo Bonucci, Juan Cuadrado et Dejan Kulusevski. Mais aucun d'entre eux ne fait l'objet d'une enquête." "Le parquet de Turin enquête sur les comptes de la Juventus depuis novembre 2021, avec en ligne de mire la question des plus-values, et certaines avec des valorisations économiques en effet-miroir suite à des échanges. Un focus a ensuite tenté de faire la lumière sur la "carte secrète de Ronaldo", jamais trouvée, mais c'est en partant à la recherche de celle-ci que l'on est arrivé à la perquisition de ce jour." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. C’est une information en provenance de Tuttosport, le célèbre quotidien très proche de l’actualité entourant la Vieille Dame : Celui-ci s’est intéressé sur la situation entourant le Capitaine déchu de la Vieille Dame, Paulo Dybala courtisé, entre autre, par l'Inter! Pourquoi une offre sera-t-elle faite à Cuadrado, avec une réduction de salaire et pas à Dybala ? "Tout simplement car Dybala ne pouvait plus être au centre du projet. Numéro 10, promu capitaine, meilleur buteur de la Juventus, joueur au talent incontesté, la Joya ne pouvait pas devenir qu’un simple "joueur de soutien". Pour être performant, il doit, comme tout joueur présentant ses caractéristiques, ressentir la confiance totale du lieu où il se trouve, cette confiance que l'on accorde aux éléments clés d'une équipe et la Juventus ne plaçait plus cette confiance en Dybala : Il y a eu trop de blessures au cours des deux dernières saisons pour le considérer, à 28 ans, comme l'un des piliers sur lesquels s'appuyer pour ouvrir un nouveau cycle." "A salaire inchangé, celui de la Joya aurait été le deuxième après celui de Matthijs De Ligt, établi avant le Covid. Il n'aurait pas non plus été au centre du projet tactique car c'est autour de Dusan Vlahovic, l'homme qui est le symbole le renouveau depuis présentation, que Massimiliano Allegri construira la prochaine attaque des Bianconeri." Place à présent au futur de la Joya "Avec l'Inter en première ligne en Italie, prête à tenter un énième recrutement gratuit à la Marotta et ceux qui connaissent bien le Joya parlent d'un garçon qui a été très secoué, mais désireux de tout donner jusqu'à son dernier match sous le maillot de la Juventus. Pour lui, c'est une question de professionnalisme et de respect envers les supporters qui ne manqueront pas de lui rendre un hommage approprié pour celui qui est actuellement le dixième meilleur buteur de l'histoire du club avec 113 buts, juste à deux longueur de Roberto Baggio (115 buts). Où jouera Dybala ? "Pour l'Italie, où le Joya aimerait rester, l'Inter est une candidate redoutée mais celle-ci doit d'abord se libérer de certains salaires imposants. Pour l'étranger, l'Atletico Madrid reste une option, même si le Président Enrique Cerezo a déclaré que "Dybala est un grand joueur, mais qu’il est bien trop tôt pour en parler". Le Fc Barcelone, selon des sources argentines, est prêt à passer à l'offensive. Tottenham, Arsenal et le Paris Saint-Germain, tous situés de l'autre côté des Alpes, semblen pour l'instant être des destinations utopiques" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Selon Enzo Bucchioni de Tuttomercatoweb.com, la pista menant à Juan Cuadrado se confirmerait étant donné que l’entourage du joueur aurait pris connaissance de la position de l’Inter. Les Champions d’Italie étant prêt à satisfaire le joueur "Il semble de plus en plus possible de convaincre Cuadrado de passer de Turin à Milan, le joueur est aussi en fin de contrat et perçoit cinq millions d’euros. Récemment, il a répété son optimisme sur une prolongation, lui qui resterait volontiers au club." Mais dans le cadre d’épargne fixé par Arrivabene, le colombien serait-il disposé à réduire ses émoluments ? "Ce qui est certain, c’est que l’entourage du joueur a pris connaissance que l’Inter est sur le coup, et qu’elle peut satisfaire à sa demande. Cuadrado fêtera ses 34 ans en mai prochain, il reste un joueur intègre, un bijou sur l’aile droite, un joueur qui sait passer l’homme et débloquer les matchs compliqués: La proposition existe." "Reste à savoir si la Juventus le contentera aussi, même une rencontre décisive aura lieu en février." Padrino, s'il te plait....pas çà! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Jamais deux sans trois, après Paulo Dybala et Juan Cuadrado, l’Inter continuerait d’observer les joueurs en fin de contrat du côté de la Vieille Dame Selon Sport Mediaset, les Nerazzurri ont jeté leur dévolu sur Federico Bernardeschi. Tout comme c’est le cas pour Dybala et Juan Cuadrado, lui aussi présente un contrat expirant au 30 juin 2022 avec le club bianconero: "Le Club de la Viale della Liberazione serait très attentif sur l'évolution de l’ancien milieu de la Viola, qui après des saisons dans l'obscurité, retrouve la lumière et du temps de jeu sous la gestion de Massimiliano Allegri." Selon Mediaset, l’Ac Milan est également intéressé par le joueur ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une information en provenance de Calciomercato.it et celle-ci est à prendre avec les pincettes : Giuseppe Marotta ne viserait uniquement pas que Paulo Dybala à la Juve, un autre joueur turinois est en fin de contrat et vous n’êtes pas prêt…."L’absence de démenti de la part de Giuseppe Marotta équivaut à une confirmation : Paulo Dybala est bien plus qu’une suggestion pour l’Inter. En effet, c’est d’ailleurs l’actuel Administrateur-Délégué Nerazzurro qui avait recruté l’argentin à la Juve et qui lors de son départ, remercié par Andrea Agnelli, aurait reçu de la Joya ce message "Emmène-moi avec toi, j’irais partout où tu iras." Mais selon Luca Momblano, journaliste de confession juventina et proche de l’environnement du club, Beppe viserait également un autre joueur turinois en fin de contrat, un "Big" de l’équipe de Massimiliano Allegri : Juan Cuadrado. L’administrateur-Délégué de l’Inter se serait déjà activé sur le latéral colombien, tout comme pour Dybala, les deux joueurs étant en fin de contrat : "Je sais, avec certitude, que Marotta est rentré dans le vif avec Alessandro Lucci, l’agent de Cuadrado qui entretient d’excellent rapport avec les Nerazzurri." a-t-il déclaré sur en direct sur la chaine Twitch "Juventibus". Quelle a été sa réponse ? "Que Cuadrado se sent bien à Turin en ce moment et qu’il discutera avec la Juve. Mais si la situation pour Dybala découle d’un problème que nous nous sommes créés nous-même, pour Cuadrado c’est une information d’un tout autre type. La Juve veut prolonger le contrat de Cuadrado, mais comme pour Dybala et les autres joueurs en fin de contrat, elle a postposé le renouvellement. Il existe pourtant un accord de confiance, aussi pour la prolongation : La Juve voudrait s’asseoir autour de la table entre février et mars, car lors de cette période, les analyses seront meilleures et les comptes financiers bien plus clairs. Si la Juve songerait à réviser l’accord conclu, comme Paulo Dybala, l’hypothèse de l’Inter pourrait devenir bien plus concrète, même si les Nerazzurri sont déjà couvert par les présences de Dumfries et Darmian." Questionné sur sa prolongation, après la qualification de la Vieille Dame sur le score de 4-1 face à la Sampdoria, le joueur s’est montré vague : "Je suis calme, je dois simplement travailler et attendre la décision du club. Il sait ce que je veux, je suis heureux ici et nous verrons ce qu’il se passera." Cuadrado Nerazzurro, un motif de plus pour prolonger Ivan Perisic selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. ®AFP - C’est une information en provenance de l’AFP qui est relayée par nos confrères de Besoccer.com: Le gardien de la Juventus de Turin, ne pourra pas participer à la Supercoupe d'Italie ce mercredi. La raison : il n'a pas encore reçu son certificat qui prouve qu'il est vacciné contre le COVID-19. C'est Massimiliano Allegri, l'entraîneur de la Juve qui a dévoilé l'information en conférence de presse, alors que le gardien a été le dernier joueur de l'effectif turinois à s'être fait vacciner: "Perin sera le gardien titulaire. 'Tek' ne sera pas là à cause du protocole sanitaire. Tous nos joueurs sont vaccinés, mais lui a été le dernier à le faire donc il n'a pas encore reçu le certificat nécessaire pour pouvoir jouer cette rencontre. S'il le reçoit avant demain, il sera sur le banc", a affirmé Allegri. A cela, il y a lieu d’ajouter les forfaits de Federico Chiesa, les supensions de Matthijs De Ligt et de Juan Cuadrado et Aaron Ramsey qui est positif Covid. La présence de Leonardo Bonucci a été confirmée. Danilo est proche du retour, lui qui est absent depuis déjà 50 jours, aucune information ne filtre sur Alex Sandro. Le Karma semble avoir décidé de punir la Juventus pour le renvoi d’Andrea Pirlo ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. En effet, hier soir, la sortie sur blessure de Federico Chiesa lors de la rencontre opposant la Roma à la Juve, faisait craindre le pire pour les turinois et la sentence est tombé : Ce matin, les examens réalisés au J-Medical ont mis en évidence une lésion importante aux ligaments croisés antérieur : L’opération est nécessaire. A travers un message son compte Twitter Officiel, l’Inter a tenu à lui faire part de sa solidarité "Bonne chance à toi Federico. Nous t’attendrons rapidement sur le terrain pour d’autres nouvelles confrontations" De son côté, le Président de la Juventus n’assistera pas au match. Déjà absent au Stadio Olimpico, Andrea Agnelli est positif au Covid. Régulièrement vacciné, il en était asymptomatique selon l’Ansa. Ces deux absences s’ajoutent à celle de Matthis De Light et de Juan Cuadrado. C’est donc une Juventus déforcée et loin d’être dans son meilleur état de forme qui se présentera ce mercredi au Stade Giuseppe Meazza! Mais peu importe l’état de forme turinois, face à la Vieille Dame un credo reste à respecter : Strike First, Strike Hard, No Mercy! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, l’Inter a fait preuve de caractère et d’orgueil pour venir à bout de la seule équipe qui était parvenu à la battre lors de la phase aller du championnat! Simone Inzaghi a également définitivement pris le meilleur sur son passé en récoltant trois points fondamentaux, trois points qui, malgré le fait qu’il y ait un match de retard, permet à l’Inter de reprendre la tête du championnat au terme d’un match géré avec sérieux, si ce n’est un dernier quart d’heure de souffrance. L’ouverture du score était de l’œuvre de Lautaro Martinez qui lancé par Alexis Sanchez, se retrouve en position d’hors-jeu pour un orteil. Quelques instants plus tard, le Toro se voit refusé un but par le portier Laziale, sa reprise à bout portant étant miraculeusement repoussée ! Partie remise, car à la 30’ sur un corner botté par l’attaquant chilien, le ballon revient dans l’axe et à l’entrée de la surface sur Alessandro Bastoni qui, après un rapide contrôle, envoie une mine à ras-de-terre du pied gauche, Strakosha se détend en retard et l’ouverture du score est plus que mérité. Auteur de trois tirs cadrés jusqu’au dernier quart. La Lazio parviendra à recoller à la marque des la 35’, Lancé en profondeur, Ciro Immobile profite d’un errement incroyablement entre Stefan De Vrij, Milan Skriniar et Samir Handanovic qui cette fois-ci a voulu se prendre pour Superman, pour marquer dans le but vide. En seconde période et auteur du premier but, Alessandro Bastoni délivre un centre aérien à la 67', un caviar qui voit le ballon épouser le crâne de Milan Skriniar avant d’heurter à pleine puissance la transversale pour rebondir derrière la ligne et dans le plafond du but. La fin du match sera quasiment Laziale, l’Inter ne faisant que reculer, Samir Handanovic sauvera d’ailleurs les siens lors d’un sérieux duel avec Ciro Immobile, en plongeant dans ses pieds pour écarter le danger. L’Inter reprend sa marche impériale et se prépare, à présent, à défier la Juventus privée de Federico Chiesa, de Juan Cuadrado et de Matthijs de Ligt, en finale de la Super Coupe d’Italie, ce mercredi 12 janvier 2022 au Stade Giuseppe Meazza! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéos Inter 2-1 Lazio Buteur(s) : 30’ Bastoni (I), 35’ Immobile (L), 67’ Skriniar (I) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Dumfries (77’ 36 Darmian), 23 Barella (82’ 22 Vidal), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 14 Perisic (82’ 32 Dimarco); 7 Sanchez (73’ 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (73’ 9 Dzeko) Banc: 40 Rovida, 97 Radu, 8 Vecino, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 41 Curatolo T1: Simone Inzaghi Lazio: 1 Strakosha; 23 Hysaj (80’ 29 Lazzari), 3 Luiz Felipe, 26 Radu, 77 Marusic; 21 Milinkovic-Savic, 32 Cataldi (68’ 6 Leiva), 88 Basic (68’ 10 Luis Alberto); 7 Felipe Anderson (60’ 20 Zaccagni), 17 Immobile, 9 Pedro Banc: 25 Reina, 31 Adamonis, 4 Patric, 18 Romero, 19 Vavro, 27 Moro, 28 A. Anderson, 94 Muriqi T1: Maurizio Sarri Arbitre: Luca Pairetto VAR: Marco Bresmes Averti(s): Luiz Felipe (L), Basic (L), Radu (L), Zaccagni (L), Vidal (I) Expulsé(s): / Affluence: 29.471 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. L’ancien arbitre italien s’est livré, il y a quelques jours sur le Derby d’Italie, un Derby d’Italie polémique qu’il avait arbitré la saison dernière et qui lui a laissé un gout amer, suite à la faute inexistante sifflée à l'encontre d'Ivan Perisic Son interview à "Il Centro" "C’était une rencontre extrêmement compliquée, j’aurai pu mieux la gérer et j’en garde une amertume : Cuadrado est un joueur très difficile à arbitrer, tu as des footballeurs qui présente une lecteur très difficile et il fait partie de l’un d’entre eux." Orsato s’est-il trompé sur le fait de ne pas avoir laissé l’avantage aux Giallorossi? "Siffler rapidement un penalty existant n’est pas une erreur, mais Orsato n’était pas serein et ce n’est pas de sa faute. L’AIA devrait plus penser à protéger ses arbitres plutôt que de penser aux dynamiques électorales: Daniele n’aurait pas dû parler à la mi-temps, mais le problème est en amont: Quelqu’un de plus haut gradé aurait dû parler, s’exprimer: Cela aiderait même les arbitres à monter sur le terrain et à ne plus les contraindre à se défendre comme Orsato a dû le faire dans le tunnel. Cela est du ressort de la Direction Générale, elle ne peut être laissée sur les épaules du seul désignateur, hier Rizzoli, aujourd'hui Rocchi". Davide Massa et le scandale des montres ""C'est un excellent arbitre et l'histoire des remboursements me semble être une géante parodie : Le parquet, , dans son cas, a été extrêmement strict pour montrer que personne ne peut sortir du rang. Je connais Davide, c'est une personne intègre et cette histoire lui a enlevé sa chance de faire partie de l’élite, C’était lui l’héritier d’Orsato." Votre avis sur les cours proposé par l’AIA: "Trentalange fait de bonnes choses, mais comme dans les meilleures familles, tout ne va pas toujours bien. Je suis surpris, par exemple, de voir comment le vice-président Baglioni, vu ce qui a découlé du procès Calciopoli, a pris la décision de réintégrer Paolo Bergamo (l'ancien désignateur à l'époque de Calciopoli)." "D’ailleurs et nous le savons tous, Lorsque le Président Fédéral Gabriele Gravina a appris la nouvelle, il est devenu furieux, s’est déchaîné et a bloqué cette opération." Le comportement de Trentalange pose sérieusement question... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. L'ex-joueur de l'Inter Beppe Bergomi a suggéré que Denzel Dumfries est à un pas d'occuper la position de piston droit à l'Inter, selon un papier paru dans les médias Italiens aujourd'hui. Alors qu'il s'adresse à la Gazzetta Dello Sport à propos du choc qui verra s'affronter l'Inter et la Juventus ce dimanche soir à Giuseppe Meazza, Beppe Bergomi a expliqué que si Matteo Darmian peut jouer ce match, Denzel Dumfries est voué à prendre sa place de titulaire. "Darmian pourrait jouer. Dumfries a raté sa dernière entrée sur le terrain, mais il est destiné à prendre le poste. Cependant, en perspective du match contre la Juve, je crois que Darmian apportera plus de garantie et plus d'équilibre." (me too) Beppe Bergomi a aussi parlé du dilemme Çalhanoglu/Vidal, et de qui d'entre eux devrait être le troisième milieu de terrain pour cette rencontre. "S'il est en forme, je suppose Çalhanoglu. D'un autre côté, cela peut très bien être Vidal, qui apporte l'intensité physique, fondamentale, et l'expérience pour des matchs comme ceux-ci." L'ex-défenseur a loué le jeu offensif pratiqué cette saison, mais a souligné qu'ils étaient en difficulté à la récupération, ce qui gêne considérablement les trois défenseurs. "L'Inter est magnifique à voir jouer. Ils attaquent avec qualités et idées, mettent beaucoup de joueurs devant le ballon. Quand vous avez de longues phases de possession c'est bien, mais quand vous perdez le ballon il devient difficile de le récupérer, si vous n'êtes pas en mesure d'en reprendre le contrôle immédiatement avec une pression élevée." "Les trois défenseurs sont forts, très forts. Mais comparé au passé, ils sont forcés de défendre plus souvent dans des zones ouvertes, et là l'histoire devient plus complexe." Il serait difficile pour n'importe qui de couvrir parfaitement de si grands espaces. Ils sont puissants, ont un bon timing et font particulièrement attention au marquage individuel. "Cependant, s'ils ont besoin de vitesse, ils n'ont ni cette dernière, ni la réactivité nécessaires pour couvrir les espaces derrière eux." La Juventus est la sorte d'équipe qui peu froidement prendre l'avantage, ce qui est une faiblesse de l'Inter, comme le pointe Beppe Bergomi. "Contre le Shériff Tiraspol il y a eu de dangereuses situations, et quand Bruno a continué de faire l'épine en seconde période, la défense a souffert. Le risque est que vous ne pouvez pas courir après le score contre une opposition telle que Chiesa, Morata ou Cuadrado." Beppe Bergomi pense qu'une défaite pour les hommes de Simone Inzaghi pourrait avoir de sérieuses conséquences pour la suite de leur saison. "Ils vont de l'avant et même pour une place en Ligue des champions, ce sera vraiment difficile cette année. Une défaite dimanche pourrait avoir des répercussions, notamment sur le plan mental." ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  12. L'Inter est à la recherche d'un ailier qui pourrait proposer un profil similaire à celui de Cuadrado. Pour l'heure, celui qui tient la corde se nomme Valentino Lazaro, qui évolue au Herta Berlin. Voici l'analyse du Corriere Dello Sport "Conte est à la recherche d'un ailier proposant des caractéristiques similaires à celles de Cuadrado, à savoir l'accélération, le sens du sacrifice et avoir des qualités. Lazaro présente un profil en tout point similaire au colombien de la Juve." "L'Herta en demande 25 millions d'euros tandis que l'Inter en propose 17 millions. Si la distance entre les deux clubs est importante, il se dit que la transaction en est à présent aux détails. " Le Saviez-vous ? Très croyant, Valentino s'est fait tatouer sur l'épaule le visage de Jésus. Plus jeune, son idole était Ronaldinho. Tout comme lui, Lazaro propose un style de jeu raffiné, aime marquer celui-ci de son empreinte, propose des feintes, tout en étant percutant dans ses accélérations et ses déplacements. ®Antony Gilles - Internazionale.fr