Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'juve'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, si la Super League a été enterrée en l’espace de 48heures, celle-ci aura eu le mérite de secouer le Football Européen et Mondial. Si à la base, 350 millions d’euros étaient annoncés pour les membres fondateurs, des documents publiés font état d’une autre vérité Révélation du Fatto Quotidiano Le montant global était de 3,5 milliards d’euros, mais il n’aurait pas été réparti de façon égalitaire entre les 15 participants fixe: Les 350 millions d’euros auraient été destiné à seulement 6 des 15 équipes participantes, dont la Juve. Pour les clubs avec des résultats sportif et un appel inférieur, la somme aurait été bien moins importante: 4 clubs auraient perçus 250 millions d'euros 2 clubs 112,5 millions d’euros Et 3 clubs "seulement" 100 millions d’euros "L’Inter, selon une grande probabilité, se serait retrouvée dans le troisième slot, celui de 112,5 millions d’euros. Soit avec un déficit de 200 millions d’euros comparé à la Juventus." Est-ce la raison qui a poussé le Suning à refuser la participation Nerazzurra ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Pour la Gazzetta Dello Sport, les difficultés économiques rencontrées par l’Inter, la Juve et le Milan sont devenues extrêmement lourde suite à l’avènement de la pandémie mondiale du Covid-19 Le Coronavirus a assommé les trois grands au niveau de leurs états financier : Les budgets sont plongés dans le rouge et ils se sont retrouvés dans une situation d’urgence, suite au départ de sponsors, mais aussi suite à l’absence de recettes en provenance des stades. SI cela a touché tous les clubs du monde, les 12 Grands Clubs fondateurs ont vu en la Super League, le meilleur moyen pour se sortir de cette crise profonde. La Serie A connait une perte totale de 754 millions d’euros avec un état financier qui s’élève à 2,2 milliards d’euros, contre 2,7 milliards, il y a un an, sans oublier l’augmentation de 300 millions d’euros de dettes pour tous les clubs liés à la Lega Calcio. Les Grands sont ceux qui ont perdu le plus , c’est ce qui les a poussé à chercher des richesses autre part L'Inter La situation Nerazzurra est la suivante : Zhang veut rester comme actionnaire majoritaire du club, mais il était aussi à la recherche d’un nouveau partenaire. C’est la raison pour laquelle, il s’est fié à la Banque Goldman Sachs. Après une période de salaires impayés et un mercato hivernal sans fait marquant, les choses commencent à aller mieux. Cela est également dû à la vente, à hauteur de 1,9 milliards d’euros d’action de Suning.com, ce qui offre une pression moindre la recherche de liquidité en provenance de la Chine La Juventus et Le Milan Ils ne sont pas au mieux: Le bilan financier turinois fait état d’une perte de 113.7 millions d’euros en février dernier, contre 50,3 millions, il y a un an à la même période. Toutefois, depuis l’annonce de la Super League, l’action bianconera s’envole en bourse, ce qui lui a permis de récolter 183 millions d’euros de capitalisation en une seule journée. Le Milan fait face à une perte nette de 194,6 millions d’euros. Comprenez-vous l’intérêt financier du Top 3 italien qui était sérieusement en difficulté ? En effet, la Super League est lancée alors que tous les grands d’Europe ne roulent pas sur l’or… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, le scénario préconisé par l’UEFA, soit l’exclusion des Clubs de l’Europe des 12, des championnats domestiques pourrait avoir un impact non-négligeable sur l’avenir des compétitions nationales Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport Il pourrait y avoir une exclusion immédiate des clubs dissidents, sous l’égide de la plus grande organisation européenne de football : L’Inter, le Milan et la Juve seraient éjecté de la Serie A immédiatement. La Roma pourrait se voir exclue de la Ligue Europa*. Si l’hypothèse reste très compliquée, elle n’est pas à exclure. Mais que deviendrait la Serie A privée de ses clubs historiques ? S’il n’y a pas de place pour le romantisme, on parle tout de même d’un bannissement de clubs totalisant : 72 Scudetti et disposant de plus de 16 millions de passionnés La Serie A ne pourrait également pas rester à 17 clubs, même si certains se disent que c’est le moment de réduire le nombre d'équipe, pour arriver à n'enprésenter que 18 équipes, surtout vu le nombre de match en coupe d’Europe. Mais il ne serait pas facile de faire digérer à Dazn une assignation de nouveaux droits télés avec un bon paquet de match en moins Il est aussi possible d’exclure l’Inter, le Milan et la Juve par un gel de la relégation et la promotion des trois équipes de Serie B, ce qui permettrait le maintien d’un championnat à 20 club. Mais avec 18 clubs, deux clubs pourraient simplement être relégués Les droits télés et les sponsors Ce n’est pas un hasard si les agences de publicité travaillent sur les secondes équipes de cœurs. Soit les clubs appréciés par les tifosi qui ne sont pas les leurs. Car en absence des trois grands, serait-il possible de rendre émotionnel une Serie A qui miserait sur la Roma, le Napoli, l’Atalanta, la Lazio, la Fiorentina, comme équipes exemplaires ? Ce qui est sûr, c’est que certains se demandent déjà comment il serait possible d’engranger de l’argent en se comportant de la sorte... Le tacle du jour signé Agnelli C’est une révélation de la Reppublica : Lors d’une réunion au sommet, les autres clubs italiens ont logiquement taillés les 3 Grands d’Italie : "Avec 350 millions d’euros garanti, le Scudetto serait toujours remporté par l’Inter, la Juve ou le Milan". Le Président turinois n’a pas fait dans le détail : "Mais c’est le cas depuis 80 ans, il me semble." En effet, Agnelli, Marotta et Scaroni ont répété que la Super League est destinée à remplacer la Ligue des Champions PAS pas le championnat. Il n’y a pas de plan B chez les dissidents : Ils sont exclusivement disposés à traiter sur le nombre de place libre que pourrait revendiquer la Serie A dans les 5 invitations vacantes de la nouvelle compétition Si une longue bataille juridique s’annonce, la Lega estime déjà les pertes des droits télés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en cas d’exclusion des Géants d’Italie : 30% de moins avec la naissance de la Super League. Et si le championnat pourrait continuer à voir les Scudetti s’empiler, il perdrait son appeal. Un dommage à prendre également en considération vis-à-vis de Dazn qui dispose des droits de retransmission pour le prochain triennal. *La Louve a décliné l’offre de la Super League ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, c’est une analyse du Corriere Dello Sport. À la suite de la naissance de la Super League Européenne, le championnat italien risquerait de se passer de ses trois têtes de proue : l’Inter, le Milan et la Juve. Hier, la Lega Serie A a convoqué un Conseil d’Urgence qui n’a pas abouti : La ligne de conduite est la mondre, "Regardons ce qu’il va se passer." Même si des Clubs tels que l’Atalanta et Vérone veulent l’exclusion. En effet, il n’est pas encore défini que l’UEFA va procéder à l’exclusion de l’Inter, de la Juve, du Milan et de la Roma de la Serie A. "Notre championnat perdrait 60% de ses recettes. Les plus touchés seraient sans le moindre doute Lotito et De Laurentiis qui se retrouverait hors du football des riches. Le Président du Napoli a d’ailleurs un rôle à l’ECA, et ironie de la situation, il est le représentant de l’ Uefa Club Competions Committee, soit le comité qui s’occupe des compétions des clubs européens." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L’ancien joueur de l’Inter, de la Juve, de la Roma et de Parme était dans le viseur de la Guardia di Finanza parmesane Révélation de la Gazzetta di Parma Luigi Sartor a été arrêté à son domicile en présence de son complice. Il a été pris en flagrant délit : Il s’occupait de sa serre composée de 106 plants de Marijuana! "Vendredi dernier, les agents de la Fiamme Gialle l’ont surpris avec un autre homme de 46 ans à Parme où il avait l’intention de s’occuper de sa culture: Selon les estimations, il aurait pu disposer de plus de 2 kilos de stupéfiants." "Les enquêteurs le surveillaient depuis quelques temps sur cette activité, qui se déroulait à l’intérieure d’une ferme totalement inhabitée, mais pour laquelle il a été constaté que la puissance du compteur électrique avait doublée." "Le dernier indice récolté par les policiers remonte à une dizaine de jour : À la suite d’une simulation d’un contrôle routier, la présence d'une arome de Marijuana avait été constaté à l’intérieur de son véhicule. Luigi Sartor a fait usage de son droit au silence lors de son interrogatoire et il est à présent assigné à domicile." Un coup fumant…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Selon la Gazzetta Dello Sport, il n’y aura pas d’histoire d’amour entre la Bien-Aimée et la Vieille Dame après ce Derby d’Italie : "Il se dit qu’il y a un énorme agacement suite à l’attitude de la Direction et du banc bianconero." Ce qui expliquerait la déclaration d’amour à la mi-temps En effet, si depuis l’élimination en Demi-Finale de la Coupe d’Italie, l’Inter s’attèle à faire face à ces deux prochaines rencontres capitales dans la Course au Scudetto face à la Lazio et au Milan, personne n’a oublié à Milan, le comportement de l’intégralité de l’aire technique de la Juventus au Stadium: "La Direction Nerazzurra s’est réunie à Appiano pour l’union sacrée autour de son entraineur, qui avait déjà expliqué en conférence de presse, d’avoir été en permanence insulté durant le match." La position du club "Un communiqué officiel ne devrait pas être de sortie, mais il est considéré comme un important "agacement" le comportement de la Direction et du banc bianconero qui ont pris en ligne de mire, Conte avec, pour débuter Bonucci et le "Respecte l’Arbitre" à la suite de sa protestation sur le présumé pénalty sur Lautaro." "Les insultes, assure l’Inter, avaient déjà commencé bien plus tôt et se sont poursuivi à la mi-temps avec l’échange d’insultes, jusqu’au triste épilogue mettant en scène le Président bianconero Andrea Agnelli qui tout en atteignant le terrain avait traité de "Couillon Conte". En effet, qui d’autre que l’ancien entraineur de la Juve pouvait en être le destinataire, lui qui a connu une fracture traumatique à l’été 2014 après des années d’amour "Quelqu’un a essayé de s’en prendre également à l’autre ex : Beppe Marotta, mais l’Administrateur-Délégué avait quitté la tribune pour rejoindre le vestiaire, sans passer par le terrain, au coup de sifflet final. En effet, seule la Juve disposait de l’autorisation de rejoindre le terrain." "L’Inter considère qu’il y a très peu d’espoir que le quatrième arbitre Chiffi ait signalé quelque chose à l’arbitre Mariani. Le rapport de match signale généralement les attitudes ou les insultes dirigées envers l’arbitre de la rencontre ou impliquant des joueurs." La Justice Sportive prête à s’en mêler Comme le souligne Fcinter1908.it, tout va dépendre du quatrième homme et des inspecteurs du Parquet Fédéral présent et de ce qu’ils auront entendu et vu dans un stade vide et de ce que l’arbitre aura retranscrit sur sa feuille de match Il y a un précédent dans ce championnat. Il y a quelques semaines, Nedved et Paratici ont été sanctionné pour avoir offensé l'arbitre depuis les tribunes. Si, en revanche, rien n'est inscrit sur le rapport, le procureur de la FIGC pourrait intervenir Les Tifosi de la Juve veulent retirer l'étoile d'Antonio Conte Après tout, celle-ci aurait sa place à Milan : Un Capitaine emblématique de la Juve qui se retourne contre elle avec la manière, ça n’a pas de prix ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est en résumé la citation parfaite pour résumer le mois de février 2021 de très haut niveau qui attendra l’Inter. Si elle souhaite remporter le championnat, la bande d’Antonio Conte devra sortir les muscles et ce, dès ce vendredi soir Au-delà de l’adversaire à affronter, il faudra ramener des points à la maison et si possible réaliser des résultats très positifs. Il est également légitime de s’inquiéter, non seulement pour les cœurs des tifosi, qui depuis 10 ans attendent de souler un titre, mais également pour un sursaut d’orgueil étant donné que l’Europe en moins, il ne reste que le Scudetto, le grand objectif de la saison, sans oublier dans une moindre mesure la Coupe d’Italie. Au premier mars, il sera possible de faire un état des lieux et de confirmer ou de redimensionner les ambitions de ce début de saison: La route qui voit l’Inter remporter la Coupe nationale passe inévitablement par une emprise à Turin dans moins d’une semaine. Conte aura à sa disposition ses joueurs essentiels et il est encore trop tôt pour parler d’une élimination Nerazzurra. Toutefois, il faudra mouiller le maillot pour éliminer la Juve à domicile et défier soit le Napoli, soit l’Atalanta. L’erreur serait de se concentrer exclusivement sur la Vieille Dame. En effet, ce vendredi l’Inter devra faire face au déplacement toujours compliqué au Franchi de la Fiorentina, un terrain réputé difficile pour les Nerazzurri. Le calcul est simple, il faut l’emporter car le Milan ne semble pas ralentir sa course et la Juve redevient petit à petit la machine de guerre tant redoutée. Qui plus est, le 14 février, la Beneamata accueillera le jour de la Saint-Valentin la Lazio qui se présentera avec un bilan positif de cinq victoires de suite, ce qui l’a replacé dans la course à la Ligue des Champions…. Une semaine plus tard, le premier "Final" de la saison se disputera, le 21 février avec le "déplacement" au Milan: Un Derby qui est à remporter suite à 1-2 du début de saison, une rencontre qui va bien au-delà des trois points. C’est un fait, le niveau de ce mois de février est très très relevé, il s’agira d’une lutte passionnante pour le titre entre les deux écuries milanaises et la Juve dans un duel à distance. Et pour clôturer, le 28 février l’Inter recevra le Genoa, l’équipe a ne surtout pas prendre de haut au Meazza, car depuis l’arrivée de Ballardini, l’équipe a engrangé 14 points en 7 rencontres, soit autant que l’Inter de Conte… Attention Danger ! Quel est votre pronostic pour ce mois de février 2021 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Interviewé par la Gazzetta Dello Sport, Carlo Ancelotti, qui a été l’entraîneur du Milan, de la Juve, de Parme et du Napoli, mais jamais de l’Inter s’est livré sur le Derby Della Madonnina: "Le Milan tourne bien. Pioli et Maldini ont réalisé un travail exceptionnel lors de ses six derniers mois. L’Inter s’est renforcée durant l’été, elle peut briser l’hégémonie de la Juventus. D’une façon générale, la Serie A me semble être la plus incertaine de cette dernière décennie." Maldini et Conte ont été les Capitaines d’Ancelotti au Milan et à la Juve.... "Je n’ai jamais douté des qualités de Maldini comme dirigeant. Quand une personne est au bon poste, elle ne se trompe pas. L’expérience est un prérequis important, mais elle s’acquiert seulement lorsque tu te retrouves en première ligne. Lorsque l’on parle, par exemple, de Pirlo l’entraîneur, on peut remarquer qu’il est encore un peu léger pour diriger la Juve, je veux dire que pour travailler sur le banc, vous devez avoir les connaissances sur le sujet et de l’expérience. Pirlo dispose d’une grande expertise." "Conte est un excellent professionnel, je l’ai parfois au téléphone, il a une rage de savoir pour améliorer et agrandir sa culture footballistique. Ce sont des personnes comme lui qui te font gagner des équipes." Pioli a charmé tout le monde..... "Stefano est une personne de valeur, comme homme et comme professionnel. Il a un curriculum vitae qui est clair : il a obtenu d’excellent résultats dans toutes les équipes qu’il a entraîné." Ibrahimovic a surmonté le Covid. A 39 ans, peut-il être encore un protagoniste ? "Ibra est Ibra. Quand tu trouves un joueurs comme lui, c’est bingo. La motivation et l’orgueil ont toujours été ses forces, mais dans l’absolu, Ibra est un maître de la profession." Le symbole actuel de l’Inter est Lukaku..... "Ici, à Everton, il a laissé un excellent souvenir : Tout le monde parle énormément en bien de lui. Je ne le connais pas, mais vu du terrain, on voit un joueur de personnalité, avec du caractère. C’est un attaquant moderne : En plus de ses buts, il réalise un très grand travail en se mettant au service de l’équipe, cela doit être pris en compte." Inutile de demander les sentiments d’Ancelotti lors de ce derby ? "Enfant, j’étais interiste car j’étais resté charmé par l’équipe d’Helenio Herrera. On m’avait offert un maillot de Sandro Mazzola et à cette époque-là c’était quelque chose de très rare. Milan reste tout de même le club qui a marqué ma vie, comme joueur, puis comme entraîneur." Pensez-vous l’Inter capable de briser la Juve ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Ce lundi, au siège du Milan Ac, une rencontre "historique""s’est tenue en présence d'Ivan Gazidis pour le Milan Ac, Paolo Scaroni, du Président de l’Inter, Steven Zhang accompagné de Alessandro Antonello son Directeur-Général et du Président de la Juve, Andrea Agnelli: Résumé de l’article paru dans la Gazzetta Dello Sport Les clubs ont décidé de s’unir et de faire front ensemble, sur la nécessité d’ouvrir la Serie A à l’entrée de fonds financier. Face à eux, on retrouvait des les représentants des deux consortiums intéressés par ce partenariat. La réunion a été longue, près de trois heures. Et cela a permis à Cvc et Bain de proposer, par vidéoconférence - leurs projets structurels. De son côté, l’Assemblée de la Lega a déjà voté à l’unanimité pour un changement, en donnant son aval au Private Equity. Plusieurs rendez-vous ont été programmés pour approfondir les deux projets d’entreprises. Mais hier, les trois Grands d’Italie se sont unis et ont décidé d’aller plus loin : Leur lauréat est le Cvc Capital Partners Les présentations des projets définitifs ont été postposés au vendredi 2 octobre 2020. L’Assemblée de la Lega qui était prévue le mardi 6 a été repoussée également. Les clubs vont se retrouver le vendredi 9 octobre, date à laquelle ils passeront à de nouveaux votes. La collaboration avec le lauréat débutera officiellement dès l’instant ou l’actionnaire minoritaire sera officiellement constitué à 10%. L’offre proposée par le consortium CVC, Advent et Fsi représente 1,625 milliard d’euros. Son rival, celui composé de Bain Capital et Neuberger Berman et qui a dernièrement été rejoint par Mediapro est de 1,35 milliard d’euros. CVC était le premier groupe à réagir et il s’est montré le plus convaincant par la formule plus riche proposée, mais d’ici à la fin de la semaine, les deux concurrents auront la liberté de soumettre des meilleurs offres. Au niveau de l’Assemblée de la Serie A, la majorité des 2/3 sera suffisante pour signer l’accord. Le lauréat devra obtenir 14 voix sur les 20 disponibles, sinon tout capotera. Outre une disponibilité financière immédiate, l’objectif de la création de ce fond est de garantir une autre tranche de 1,5 millions d’euros dans le flux des trois années à venir, et de doubler les recettes des cycles suivants. Ce système prévoit également de nouveaux système de promotions et de sponsorisation, avec une vision planétaire du développement de la marque Serie A. Le cœur du programme est la vente des droits télé, avec en tout premier lieu la création de la Media Company Lega, une société qui produira et distribuera ses propres contenus. Le Private Equity, sur base de son management spécifique pourra aider la vente d’une pluralité de plateformes. En conséquence, la Gouvernance de la Serie A est appelée à changer L'objectif de l'association du "Triangolo del Nord" est clair: Obtenir une relance de l'offre déjà soumise. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Stefan De Vrij s’est livré à Dazn sur la reprise de la compétition, mais également sur les Derbys d’Italie et Della Madonnina Juve-Inter "Hélas, durant ce match, la Juve nous était supérieure, elle a gagné avec mérite. C’était un match différent, joué sans tifosi. Nous devons nous y habituer au cours de la prochaine période." Inter-Milan "En première période, Milan nous avait mis en difficulté, nous étions mené. L’entraîneur nous a dit de rester calme à la mi-temps. Brozovic nous a aidé en marquant directement.....Nous y avons cru et ensuite, objectivement, c’était aussi très beau de marquer." Eriksen ? "Il peut devenir décisif et je pense qu’il va commencer à l’être. Il est habitué à notre jeu, il commence à apprendre la langue. Nous voyons tous ses qualités à l’entrainement, il est très fort. Vous vous en rendrez compte rapidement sur le terrain." La reprise ? "La première rencontre est toujours la plus importante, nous travaillons afin d’arriver dans les meilleures conditions possible à ce match." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Radja Nainggolan s’est livré dans un direct à Twitch à Ribera Ribell. Le Ninja le plus connu d’Italie s’est livré sur sa carrière et sur son rapport actuel avec l’Inter Juventus "Je n’ai rien contre la Juve, mais je n’aime pas être avec les plus fort. J’ai toujours dit que je n’irai jamais à la Juve car j’aime les défis, je ne veux pas être avec les plus forts. Prendre une équipe et la porter vers le haut est la chose la plus belle." "On entend aussi les juventines qui diront que c’est la Juve qui ne voulait pas de moi, mais ça me convient. Les tifosi de la Juve ont des chœurs contre moi à présent, mais la vérité est que je suis toujours resté cohérent dans ce que je déclarais." Antonio Conte "J’aurai aimé travailler avec Conte, j’aime les personne qui sont franches et lui est quelqu’un qui te dis les choses en face. Avec moi, il s’est toujours montré transparent, depuis le début. Lorsque l’on est franc et direct, je ne peux que avoir du respect." Équipiers "Un qui était divertissant c’était Juan Jesus car il était très sérieux tout en étant un gentil imbécile, mais dans le bon sens....il rit. Le plus bordélique était Manolas, c’était du lourd. Mais j’ai un rapport fraternel avec lui, je lui veux du bien. Au premier contact, il roule 100 fois par terre…Il rit." Champions "J’ai joué avec des grands joueurs, mais j’ai toujours été impressionné par Seedorf. Ensuite, ils sont nombreux : Messi et Cristiano Ronaldo font la différence et c’est normal que l’on ait envie de les jouer. Ma carrière a été importante jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours eu de bons rapports avec tout le monde, tout autre chose que de créer des problèmes comme quelqu’un l’a déclaré…" Buts "Le 1-0 au Napoli à la 93’ est loin devant les autres. Le plus beau techniquement est celui face à la Spal, Il était difficile que la balle arrive dans la lucarne, j’en ai inscrit quelques beau. Je tente toujours de marquer et en carrière j’en ai inscrit de nombreux hors de la surface de réparation. Mais celui face à Spal, pour sa technique et pour la rapidité d’execution était celui le plus proche de la perfection." Numéro 4 "Il n’avait pas de signification particulière. J’ai débuté à Piacenza avec le numéro 10, ensuite je suis passé au 23 que j’aimais énormément. A Cagliari, j’ai pris le 28 la première année, car Cellino ne voulait pas que je prenne un numéro plus grand. L’année suivante Conti m’a conseillé le 4 et de là j’ai commencé à faire des belles choses et j’en suis tombé sous le charme. Ce n’est même pas de la superstition, regardez à l’Inter, j’ai pris le 14, même si j’aurais préféré prendre le 4. C’est aussi le chiffre de ma date de naissance et c’est devenu un numéro très sentimental pour moi." Sacrifices "J’ai renoncé à peu de choses dans ma vie. Chacun a sa façon de vivre, je n’ai jamais renoncé à aucun vice et je n’ai pas toujours vécu comme un grand professionnel. J’en ai pris acte, mais pour moi le plus important est d’aller à la guerre chaque dimanche pour ton équipe, avec tes équipiers. Et je n’ai jamais failli à cela. Si l'on doit me juger, ce sera pour ce que j’ai donné sur le terrain. J’ai surement fait de nombreuses erreurs dans ma carrière, mais l’important est de toujours te battre pour ton équipe et je n’ai jamais manqué à ce devoir." La Roma "Si elle me manque ?J’y ai laissé mon cœur, mais pas parce que c’est la Roma : J’ai toujours reçu énormément d’affection, j’ai vécu tant de combat. En plus, j’y suis arrivé à un âge qui commençait à compter dans le Calcio, je jouais pour les objectifs les plus importants. Et même, j’aime les défis, je considère que la Juve est l’équipe la plus force de ces dix dernières années, et pour moi, c’est important de tenter de la battre et d’aller chez elle et y gagner." "C’est mon état d’esprit. A la Roma, j’ y ai toujours cru et j’ai reçu tellement d’affection de la part des gens, c’était si beau. Donc oui Rome me manque, mais la vie continue. Tant de personne se séparent de leurs fiancées d’une vie pour débuter une autre vie, c’est la Vie." Blessures "J’ai connu une blessure musculaire qui m’a mis à l’arrêt 20 jours. Je vais faire une autre visite médicale et je verrais comment cela ira. J’ai envie de disputer ces 12-13 derniers matchs en faisant le maximum, et je chercherai déjà à être présent pour le prochain match. Mais je dois attendre la visite médicale." Totti "J’ai un excellent rapport avec Francesco, nous avons passé quelques vacances ensemble. C’est une très belle personne, très divertissante car il a toujours du répondant, c’était pour moi un honneur de l’avoir connu." Héritier "L’Inter l’a recruté: Barella me ressemble, c’est un sale gosse qui inscrit quelques buts et fait des assists, il est jeune et c’est déjà un élément important qui est capable de faire tourner les dix autres dans l’équipe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le milieu de terrain Sandro Tonali est appelé à reprendre l’héritage d’un certain Andrea Pirlo en équipe Nationale. Courtisé plus que jamais par l’Inter et la Juventus, la pépite de Brescia s’est livrée à Sport Week Croire en sa bonne étoile "Petit, j’avais écrit à une lettre à Sainte-Lucie pour lui demander de venir ou footballeur ou un saint. Ensuite, j’ai réalisé que je devais travailler très durement pour rentrer dans la Sainteté." Pirlo déclare que vous êtes plus complet que lui..... "Il exagère, j'en suis resté sans voix. Le Milan ne m’a jamais pris en considération. Nous ne nous ressemblons pas, et de là à dire que je suis un joueur plus complet que lui….Deux de mes amis m’ont enregistré via leurs smartphones lorsqu’il s’est exprimé de cette façon, et encore maintenant, je reste sans voix, je ne peux que lui répondre par un Merci." Votre modèle ? "Luka Modric" Plutôt Mezzala ou Regista? "J’aime les deux. Cela dépend de comment s’aligne l’adversaire. Face à un 4-4-2, j’ai plus d’espace comme Mezzala. Si je fais face à un Trequartista, j’aime être devant la défense car il peut aussi sauter le milieu." Votre père a déclaré qu’en réalité Enrico, le frère de Sandro était le plus fort des deux..... "Ce n’est pas vrai…il sourit, il a trois ans de plus que moi et cela se voyait dans nos petits matchs." L’idole Gattuso "S’il avait divisé par 10 la détermination qu’il avait en lui, il lui en aurait suffisamment resté pour remplir de détermination tous ces équipiers d’équipe, il n’avait peur de personne." Peur du Covid L’un des pire foyer du Covid a éclaté dans la province où vit Sandro: "L’une des pires éclosions du foyer fut dans notre province. Cela me faisait mal de voir ma grand-mère Gina enfermée chez elle durant 5 mois, sans qu’elle puisse aller au cimetière déposer des fleurs sur la tombe de son mari. Beaucoup de mes amis sont inscrit dans une caisse d’allocation du chômage car ils ont perdu leurs jobs. Nous nous téléphonons tous les jours, car je ne laisse jamais quelqu’un sur le côté." Regrettez-vous le Milan ? En effet, sa première et vraie équipe vu la Lombardia Uno, une équipe affiliée au Milan Ac: "Tous les deux, trois, cinq ou six mois, des enfants étaient convoquée à Vismara où les jeunes du Clubs s’entraînent. Si je ne peut pas dire qu’il m’ont jeté, je peux vous dire qu’ils ne m’ont jamais vraiment pris en considération…J’étais apparemment trop petit." Reprise de la Serie A "Avec le sens des responsabilités de tous, oui, nous pouvons reprendre. Il restera un peu d’appréhension. Lorsque vous aurez le ballon et que quelqu’un viendra vers vous, une pensée pourrait surgir. Mais tôt ou tard, il faut reprendre. J’ai cette envie habituelle de briser le Monde, je suis prêt. J’ai réalisé que je n’ai même pas atteint la moitié de mon propre potentiel et je me sens assez fort à présent pour y parvenir." Un potentiel exploité à 100% par le spécialiste en la matière, Antonio Conte ? Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L’Inter et Sandro Tonali se courtisent. Et c’est un fait reconnu, la Beneamata est bien plus séduisante que la Vieille Dame.....Comme le réfère Sky Sport, le jeune international italien de Brescia a décidé de donner sa préférence à l’Inter, en cas de transfert dans une nouvelle équipe. La Juve appréciera tout comme Massimo Cellino. Il reste à présente à s’asseoir autour de la table et à définir les modalités du transfert. Roublard, Cellino a très récemment activé, avant la suspension du championnat, une clause favorisant Brescia. Celle-ci, qui se retrouvait dans le contrat de l’héritier d’Andrea Pirlo, a autorisé le Président lombard à rallonger d’une année la date d’échéance du contrat de Sandro. L’architecte italien est donc lié au club de Brescia jusqu’en juin 2022. L’Inter, forte de l’aval du joueur est prête à rentrer dans le vif, mais en prenant son temps, non pas par refus d’acter se transfert, mais elle souhaite savoir quelle sera l’éventuelle concurrence à affronter. En effet, comme c’est le cas pour Lautaro Martinez, la Direction Nerazzurra sait que les délais de négociations seront plus long cette saison Reste à présent à assurer le risque calculé de voir une nouvelle équipe rentrer dans la danse..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. La Juventus et le Milan Ac se sont opposés à la demande de l’Inter d’intervertir les rencontres de Coupe d’Italie. En effet, l’Inter étant l’unique Grand d’Italie a disputer trois mois en sept jours, celle-ci avait demandé a disputer Napoli-Inter avant Juventus-Milan Confirmation du Corriere Dello Sport "La Lega a demandé une nouvelle anticipation des demi-finales de la Coupe d’Italie. Elle souhaiterait que celles-ci se disputent les vendredi 12 et samedi 13 juin pour offrir un jour de repos en plus aux équipes qui se qualifieront pour la Finale du 17 à Rome." Sauf rebondissement, puisqu’en février Inter 0-1 Napoli s’est joué avant Milan 1-1 Juve, il n’y aura pas d’inversion des matchs entre les hommes de Sarri et de Pioli et les Azzurri et les Nerazzurri: "Faire une faveur aux anciens Conte et Marotta n’est pas une option prise en considération à Turin, et cela vaut aussi pour le Diavolo qui ne souhaite pas venir en aide aux cousins." "Il faut se résigner : Même le Coronavirus ne sera pas parvenu à apporter un climat plus serein et amical entre les grands." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Les deux clubs semblent avoir défini leur champ de bataille lors du prochain mercato : il concerne le petit bijou de Brescia, Sandro Tonali. "Inter vs Juve" sans cesse, sur le terrain et en coulisses. L'été prochain aura lieu une énième confrontation entre les deux clubs mais cette fois lors du marché des transferts. L' objet en jeu est le petit prodige milieu de terrain évoluant à Brescia, Sandro Tonali. Les Bianconeri n'ont pas posé les armes et vont tenter un coup du style Kulusevski mais selon La Gazzetta Dello Sport, Beppe Marotta s'apprêterait à faire une offre au Brescia : "L'administrateur délégué, Beppe Marotta est un adepte des prêts avec obligation d'achat et il se trouve que ce sera la formule employée." Pour séduire donc le président de Brescia, l'Inter propose un prêt avec obligation d'achat effectif un an après. Le tarif reste le même, 35 millions d'euros. À cela, s'ajoute des bonus et la possibilité d'inclure quelques talents parmi ses jeunes. Mais pour Cellino le compte n y est toujours pas, en tout cas "pour l'instant". On a donc droit à un véritable face à face entre les deux clubs, mais lequel détient actuellement l'avantage ? Selon La Rosea l'Inter est en tête au vu des négociations parallèles avancées avec le Barça, relatives à Lautaro Martinez : "Dans cette phase d'équilibre, tirer des conclusions trop rapidement peut s'avérer risqué. Les négociations entre le Barça et l'Inter paraissent être à un stade plus avancé que celles avec la Juve dans l'échange Pjanic-Arthur". Si tel était le cas, alors les Intéristes pourraient disposer de ressources suffisantes pour finaliser sa venue. Ce qui laisse présager un certain optimisme à Milan, même s'il est encore tôt pour dire que la partie est gagnée. ®KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  16. Et si le destin de Mauro Icardi ressemblerait finalement à un gros gâchis. Lui qui s’est déclenché les foudres du Padrino Marotta qui a intercepté des échanges entre l’argentin et la Vieille Dame, durant l'hiver 2019. Elle qui a foutu le bordel dans le vestiaire en profitant de son rôle dans Tiki Taka ? Un retour de Karma, vraiment ? Voici les révélations de Tuttosport, connu pour être proche de l’environnement du Home le plus connu du Piémont : La Juventus "L’objectif numéro un est Arkadiusz Milik. L’objectif numéro deux est Mauro Icardi: Il y a lieu de résumer deux choses : Milik arriverait grâce à Icardi, déjà car l’hypothèse est que l’attaquant argentin a libéré le polonais" "En évaluant dans le temps la situation, Paratici a réalisé, ces derniers mois, que Milik serait plus apte au projet tactique préconisé par Maurizio Sarri: L’attaquant a déjà travaillé avec Sarri au Napoli. Les deux s’estiment et il a d’ailleurs gagné la confiance de l’entraîneur." "Ses caractéristiques feraient de lui le complément idéal de Cristiano Ronaldo : Un attaquant un peu de surface et capable de se sacrifier, il pourrait aussi lui garantir un certain soutien , mais aussi une certaine densité au centre de l’attaque." Qui plus est les prétentions économiques sont également attrayantes pour la Vieille Dame : Un salaire plus contenu que les prétentions d’Icardi qui tournent débute à 7 millions d’euros, soit ce qu’il toucherait en restant à Paris. Pour vous, quelle sera la destination 2020/2021 de l'argentin ? Sur les genoux de la Vieille Dame (et on ne parle pas de Wanda) Devant la télé car le Meazza serait un terrain miné pour lui (en cas de retour à l'Inter) Au club le plus pauvre de la Lombardie: le Milan Ac Entrain de compter ses sous à l'ombre de la Tour Eiffel ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Elio Letterio Pino fait parti de l’entourage de Mauro Icardi. Ce dernier s’est livré sur le futur de l’actuel parisien à "Radio Kiss Kiss Napoli." "Leonardo, au moment où il a effectué le transfert, connaissait les choses dont Icardi allait être capable d’offrir durant l’année. Il n’a pas joué une série de parties en Ligue des Champions, car il y a 18 joueurs très très fort à Paris." "L’idée de Leonardo est certainement celle de le racheter et j’espère que cela se fera . Mauro se fait bien voir de tous. Croyez-moi, ceux qui le connaissent n’en parlent qu’en bien, aussi bien comme professionnel que comme personne." Y-A-t’il un intérêt du Napoli ? "De Laurentiis et Giuntoli, mais surtout le Président en personne ont toujours tout fait pour transférer Icardi au Napoli. L’été dernier, Naples était la place idéale mais cela ne s’est pas fait car Mauro voulait rester à l’Inter." "Il ne voulait pas que les tifosi de l’Inter vivent le changement d’équipe comme une trahison. Mais le Président De Laurentiis a toujours tenté sa chance depuis des années. On ne peut lui reprocher sur cela." Mauro serait-il d’accord ? "En ce moment et par respect au Paris-Saint-Germain, la volonté d’Icardi est de rester à Paris. Dans le cas où il ne vient pas à être racheté, Wanda saura prendre avec l’Inter, la décision juste. Icardi n’a jamais caché sa sympathie pour le Napoli, qu’il connait depuis tout petit étant donné la présence du meilleur joueur de tous les temps : Maradona." Et la Juve ? "Je vais parler à présent un peu comme un Tifosi, le fait de voir le capitaine de l’Inter passer à la Juve me semble un peu exagéré. Il y a eu, il y a quelques années, une insurrection dans la rue avec Guarin. C’est pourquoi je ne vois pas cela comme une piste réaliste. Ensuite, objectivement, c’est à Wanda à y songer." Comment dis-t’on se foutre ouvertement de la gueule du monde en espagnol argentin ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Depuis l’officialisation de la positivité de Daniele Rugani de la Juve, la sonnette d’alarme a été tirée à l’Inter : Les Nerazzurri sontles derniers avoir rencontré la Juve qui, hier a été placée en quarantaine Révélation de la Gazzetta Dello Sport Tout le groupe Nerazzurro: Joueurs, mais également Staff Technique, Direction, et l’ensemble des composants du département Médias ont été mis à l’isolement dans leurs propres habitations. Un lieu commun n’a pas été choisi, et en substance, cela ne changera pas 14 jours d’inactivité Une mise en quarantaine de 14 jours à partir de la soirée du 22 mars 2020 doit être effectuée. "Contrairement à ce qui a été déclaré dans une première phase, personne ne sera soumis à un dépistage afin de confirmer ou non la positivité au Covid-19: Le protocole ne le prévoit pas." "De plus, aucun joueur de l’Inter ne présente de réelle et propres symptômes. La situation serait différente si, et on ne le souhaite pas, dans les prochains jours quelqu’un viendrait à rencontrer des problèmes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Calcio&Finanza a retranscrit l’intégralité des dernières déclarations de Steven Zhang en regard au Coronavirus et à la situation de crise qui s’est abattue sur la Serie A Voici donc ces déclarations au Financial Times et à la BBC suite au FT Business of Football Summit qui a eu lieu à Londres "Beaucoup de personnes pensent que mes paroles étaient très fortes. Je pense que mes déclarations étaient très légères et pas assez forte. La santé publique doit passer au premier plan. Comme Inter, comme club de football avec des millions de tifosi à travers le monde, j’ai la responsabilité et le devoir de montrer l’exemple, en appliquant toutes les mesures de précaution de manière correctes." "Jouer à huis-clos était la chose juste à faire, le choix correct car il ne fait courir aucun risque à la population. Jouer un match sans tifosi est difficile à tout point de vue, cela ne plait à personne, mais il est nécessaire d’aller de l’avant avec le calendrier et avec toutes les activités en privilégiant par-dessus-tout la santé publique. C’était l’unique option recevable." "Comme Président d’une équipe de football et comme Manager d’une organisation qui est touché par ces événements, je ne pouvais pas accepter une proposition qui aurait mis en péril la santé des personnes. La partie en question n’avait que très peu d’importante, ce n’était pas important de la renvoyer de 24 ou 48 heures, je savais bien que cette situation n’allait pas se normaliser dans un laps de temps aussi court." "J’ai fait ce que j’avais à faire d’un point de vue moral, ce n’étais pas aussi compliqué. J’ai fait le bon choix et à présent tous s’en accommodent." Le Fair-Play-Financier ? "Je ne peux pas m’exprimer pour les autres clubs, au nom de l’Inter, je veux que nous suivions toujours les règles: Quand nous avons acheté le club, il était sous le coup d’un sérieux Settlement Agreement et l’année dernière nous sommes parvenus à nous en sortir, en passant sous les normes imposées par le Fair-Play-Financier." "La direction empruntée est la bonne, celle de la soutenabilité et celle d’avoir une organisation pour aider le club à grandir en terme de business. De plus, comme l’a dit hier Ceferin, le règlement va être modifié, réévalué et être plus approprié à notre modèle-business." "Aujourd’hui, notre Team Marketing fonctionne d’une façon complètement différente comparé à il y a 20 ans. Avec des règles, tu ne peux que changer et t’améliorer. Notre direction est bonne, nous pointons surtout sur la soutenabilité et sur la croissance sous l’aspect commercial." Comment changer le Fair-Play-Financier ? "Honnêtement, je ne suis pas un expert en la matière, mais le système actuel du football évolue, le monde digital est en pleine évolution, beaucoup de clubs développent de nouvelles structures, font usage de différentes façon pour vendre des sponsorisations, pour promouvoir le contenu digital." "Au niveau du Fair-Play-Financier, ces investissements se doivent d’être pris en considération, la digitalisation du club et la promotion des clubs vont en ce sens." Le report de 24 heures du Derby d’Italie ? "Les mots ne sont jamais trop fort lorsque cela concerne la santé publique. Lorsqu’il a été proposé de reporter le match d’une seule journée, j’ai retenu que de façon morale, c’était une erreur. Chaque a pu voir comment les procédures de contamination se sont déroulés en Chine." "Je considère la Santé publique comme le plus important. Je ne pouvais pas concéder un quelconque compromis allant dans un tel sens. La nouvelle mesure adoptée par le Gouvernement Italien va dans cette direction. Nous devons toujours transmettre un message positif et assumer nos responsabilité devan le peuple car l’impact de nos décisions est général." "Cela ne me fait pas parti de mon éducation d’ignorer les conséquences. Le Gouvernement italien a pris la bonne décision, au nom de l’intérêt de la santé publique. Il y aura des contre-coup économique, mais ce n’est pas la priorité actuelle, ils ne peuvent pas conditionner le processus de décisions. Quand la situation se normalisera, les consommations reprendront." Le Suning "Depuis que l’Inter a été racheté par le Suning, elle a subi d’importantes transformations, avec avant tout, nos prestations sur le terrain. S’en est suivi notre valeur commercial et notre philosophie de marketing. Nos plateformes digitales ont doublé ou triplé en un an, c’est logique donc que notre valeur pour les sponsors soient plus importante." "Pour l’Inter, qui est l’un des plus grand clubs du Monde, tu te dois de faire ton meilleur pour l’emporter. Je ne veux pas vendre nos nos joueurs de talents, je veux attirer les talents du monde entier." L’Inter de Conte "Dans une saison en cours, il est difficile de définir un bilan, il y a des périodes positives et d’autres négatives. C’est normal et c’est ce qui passionne les tifosi. Comparé au passé, nous avons fait d’important pas en avant, notre entraîneur et notre équipe réalise un travail énorme, aux yeux de tous. Nos tifosi et nos adversaires savent que notre Club est entrain de grandir et de devenir toujours plus fort." Le huis-clos "Je ne suis pas préoccupé par le fait que les matchs à huis-clos peuvent impacter les prestations de l’équipe. La seule chose qui me préoccupe, c'est la santé publique, je tiens à préserver les personnes des risques qu’ils pourraient courir en se présentant à des événements sportifs regroupant tant de spectateurs." Le Meazza "Jusqu’à présent, la Commune s’est montré satisfaite de notre proposition. Je suis honoré et chanceux de partager la Ville avec un club comme le Milan. Nous avons, ensemble, au-delà du même stade, une énergie et une Histoire. Mais ce qui compte c’est l’expérience des Tifosi." "Si tu vas dans un stade où tu ne propose pas d’important services, le tifosi ne savent pas en bénéficier, les caméras ne savent pas offrir de belles photos, tu peux être déçu de ta Marque, de ton expérience. C’est la raison pour laquelle il était devenu critique pour nous de changer cette situation et de projeter un nouveau Meazza." "Je crois que la voie empruntée est la bonne, même pour le citoyen de cette grande ville qui est Milan. Les choses bougent rapidement et j’espère pouvoir lancer ce projet et proposer une grande expérience pour ceux qui viendront voir les matchs dans le nouveau stade." Le Stade dans un autre quartier ? "Pour l’instant, la Ville montre des signes d’encouragement, je crois donc qu’il n’y aura pas de problème pour rester." La Donation de 100.000€ L’Inter, a travers son Président a offert 100.000euros au département de la Science Biomédicale et Clinique L.Sacco de Milan dirigé par le Professeur Massimo Gallié. Le don t se veut fonctionnel pour soutenir "Une structure d’excellence qui s’est distinguée pour avoir identifié les trois premiers génomes complets, obtenus à partir d’isolats italiens de SARS-CoV -2 circulant en Lombardie." En effet, L’Inter a un lien indissociable avec la Ville de Milan et elle est fier du dévouement proposé par l’entièreté du du personnel médical de l’Hopital Sacco. A ce sujet, Steven s’est exprimé : "Depuis le début de l’état d’urgence du coronavirus, nous suivons avec une attention et une appréhension particulières l’évolution de la situation, tant en tant que Club qu’en tant qu’actionnaire, il est important de dire partout, que la santé et la sécurité publique sont nos seules priorité.C’est pourquoi le FC Internazionale Milano estime qu’il est de son devoir de soutenir l’hôpital Sacco." Le saviez-vous ? Agnelli a dîner avec Steven Zhang! Présent également en Compagnie de Steven Zhang au Royame-Uni, le Patron de la Juve s’est livré sur l’émergence du coronavirus et les problèmes en découlant en Serie A "La santé publique est fondamentale. Notre position a été claire immédiatement. Je devais avoir des certitudes sur les choses que la Communauté Scientifique pouvait nous autoriser à faire ou pas. Le rôle de l’autorité est de proposer une décision correcte et c’est ce qu’il s’est passé." "Ensuite, il y a les aspects sportif à composer en fonction des choses imposées par l’autorité, je considère notre impact également au niveau social." Impact économique "Les effets économiques des actions doivent passer au second plan. Je sais que Steven Zhang a une position similaire à la mienne. J’ai un grand respect pour Steve." "Nous avons discuté de l’épidémie il y a une paire de semaines, lorsqu’il est venu dîner à ma maison: Nous avions discuté avec sérieux de la situation. Ce ne sont pas aux clubs à décider de ce qui doit être fait ou pas, les autorités se sont clairement exprimées et il en va de notre responsabilité de respecter ce qui a été dit." Tornade économique "L’économie sera touchée en profondeur, j’espère que la situation sera contenue et résolue. Chaque club sera touché, mais j’espère que l’on pourra revenir à la normalité et regarder 2021 avec optimisme afin de faire face aux baisse qui nous auront frappé cette année." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. La presse transalpine est unanime, les murs ont tremblé lorsque Conte a pris connaissance de la situation honteuse découlant du Derby d’Italie qui, dans les faits propose une similitude avec celui de 1998…A savoir une "force obscure" régnant au-dessus du système. Première réaction selon Sport Mediaset : "Antonio Conte, dès qu’il a pris connaissance de cirque a transformé l’échauffement de samedi matin en un entrainement extrêmement intense. Le Dimanche a, en revanche été octroyé comme une journée de repos à passer en Famille." La Gazzetta Dello Sport: "Dès ce lundi, les joueurs se sont retrouvés à Appiano Gentile en présence d’un Antonio Conte plus survolté que jamais, lui qui a pu penser avec un bonus de 24h à un discours qui semble du déjà-vu. Le ton emprunté ne sera pas le plus bas, et effectivement, cela ne peut pas l’être. Pour l’entraineur, l’ennemi public numéro en des temps normaux pourrait s’appeler le manque de concentration." "Le casino découlant du calendrier et des matchs renvoyés ne peut pas affecter le groupe interiste. Et il est légitime de penser que l’équipe fait face à une situation confuse : Elle ne sait pas quel adversaire elle affrontera et quand aura lieu le match face à la Juve, celui pour lequel elle s’était surchargée." "Il peut être crédible de croire que les polémiques risque de créer inconsciemment des alibis. Avec ce nouveau classement et une Lazio lointaine, il se peut que la motivation soit moins importante que celle de la semaine dernière. La proximité de la rencontre face à la Juve et la volonté de ne pas se planter a été mis en place pour mettre durant ce mois de février, l’essence décisive dans les jambes. Conte doit provoquer une secousse et il se doit de le faire rapidement." "Si le risqué est présent, Conte qui est à la tête du groupe est passé de l’alarme rouge à l’alarme jaune. En effet, le Leccese durant ces derniers mois a construit un groupe qui pense comme un seul Homme. Ce contrôle total auquel prétend l’entraîneur de la part de son staff et du Club devra permettre d’éviter de voir l’équipe se retrouvée excessivement sujette à des discours extra-sportif. Conte assume lui, le reste, en cherchant à transformer ce grand chaos et ces difficultés croissantes en une motivation, une occasion supplémentaire de compacter le groupe du "Nous contre Tous" un crédo qui avait déjà fait la fierté de Mourinho." Tuttosport "L’ennemi Lega est considéré comme celle qui semble avoir faussé le championnat de l’Inter, avec des possibles pressions de la Juve derrière cette situation. Cela complique en effet les plans des Nerazzurri pour le Scudetto, en faussant de fait, la fin de saison de la Serie A." "Mais Antonio Conte s’est mis en tête une idée retentissante : Tenter de gagner le Championnat envers et contre tout, en offrant des motivations supplémentaires à l’équipe, en profitant de ces rumeurs sur l’ennemi, ces rumeurs si chères à Mourinho, on semble que l’on soit repartie pour écrire l’Histoire." "Les deux entraîneurs ont en commun cette capacité à motiver leurs joueurs et à les faire aller au-delà de leurs limites" Cette situation pourrait elle réveiller le volcan Nerazzurro dans la course au titre ? “Dix ans après avoir remporté le Scudetto, il est utile d’avoir une Inter Style Triplé. Une stimulation en plus pour Conte : Avec un calendrier aussi compact au mois de mai, remporter le Championnat serait similaire au miracle réalisé en 2010 par Josè Mourinho." "Ce calendrier parait être un slalom sur une piste noire, toutefois il y a dix ans, qui aurait misé un euro sur le fait que Mourinho allait quitter Milan après avoir réalisé une entreprise qui n’avait jamais été réalisé dans l’Histoire de notre Calcio ? Des années plus tard, les protagonistes du Triplés ont raconté comment cette réussite fut possible, même grâce à un calendrier qui ne laisser pas la place à l’imagination, si ce n’était celle de remporter les matchs les uns à la suite des autres." "L’Inter a, en ses rangs, le meilleur entraîneur possible pour faire face à une situation similaire : Antonio Conte. Extraordinaire comme Mourinho, il est capable de compacter l’équipe en lui suggérant des ennemis qui n’existent pas, en motivant les joueurs et en les nourrissant d’une ambition démesurée. Toutes ces qualités peuvent rendre possible une réussite qui, sur papier, semble impossible." Le Saviez-Vous ? Un rayon de soleil vient égayer les troupes d’Antonio Conte : Samir Handanovic est guéri et opérationnel pour faire face au Napoli Le Capitaine Nerazzurro s’est complètement remis de la blessure dont il avait été victime. Il pourrait donc être présent sur le terrain, face au Napoli en Coupe d’Italie, si le match a bel et bien lieu. Il aurait également déjà pu être aligné dès ce soir, s’il avait fallu défoncer le c*l de la Vieille Dame Même s’il n’a réalisé que deux séances d’entrainement avec le ballon cette semaine, le Staff Médical a donné son aval vendredi. En fin de saison, le contrat du Numéro 1 Nerazzurro sera remis en question, lui qui se termine en 2021. En effet, Batmanovic aura droit à une prolongation de contrat pour une autre saison supplémentaire, tout en ayant connaissance que la concurrence au poste de numéro sera plus importante avec l’arrivée plus que probable de Radu, voir de Musso en provenance de l’Udinese. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est un fait, Steven Zhang a détruit le Président de la Lega Calcio à travers sa publication sur les réseaux sociaux "Jouer avec le calendrier et toujours placer la santé publique au second plan. Vous êtes probablement le plus gros et plus sombre clown que j'aie jamais vu. 24 heures, 48 heures, 7 jours? Et quoi d'autre ensuite ? Quelle est votre prochaine étape?" "Vous parlez d'esprit sportif et de compétition loyale? Et si nous ne protégions pas nos joueurs ou nos entraîneurs et si nous leur demandions de jouer pour vous sans arrêt? Oui, c’est à vous que je m’adresse, vous notre président de Lega #PaoloDalPino! Honte sur vous." "Il est temps de vous lever et de prendre vos responsabilités! C'est ce que nous faisons tous en 2020! Tous dans dans le monde, peu importe si vous êtes un tifoso de l’Inter, de la Juve ou rien de tout cela. Faites attention s'il vous plaît! C'est la chose la plus importante pour vous, votre famille et notre société." L’Inter, dans l’attente d’une retour de bâton officiel a fait part de sa position à l’Ansa "Le message fort du Président est un appel à la Lega Calcio pour prétendre avec fermeté à une mise en tutelle maximale de la santé publique à l’ensemble de la Communauté : Des tifosi qui remplissent les stades, au joueurs, en passant par le personnel de services, des médias, et des dirigeants présent, comme l’ont indiqué les Institutions." "La réouverture aussi immédiate au publique prévue pour lundi était une source de préoccupation similaire au changement soudain de la prise de Position de la Lega Calcio et des intentions qui en ont découlé quant à l’organisation des prochaines journées." La Curva Nord Fière du comportement de Steven A travers son profil Instagram, Steven Zhang a fait trembler la Lega Calcio en s’attaquant en frontal à son représentant numéro Un. Une prise de position qui a été encensé par notre Curva Nord: "Finalement nous avons un président qui dit les choses comme elles le sont L’hypocrisie rampante du virus et de la servilité envers les hypocrites habituels qui veulent gagner à tout prix, a pour une fois été servi." "Au sein même de l’Exécutif, nous entendons des déclarations qui mettent au second plan le business et ses valeurs centrales. Nous Espérons que c’est à présent le bon moment pour le Calcio de se réveiller et de prendre l’exemple." "On ne peut pas toujours vouloir simplement songer à gagner à tout prix, que ce soit en recettes ou en profits: Honneur à Zhang, Nous sommes Fier de notre président." Ouverture d’une enquête Il fallait s’y attendre, le ton sévère emprunté par Steven Zhang a provoqué l’ouverture d’une enquête sur les propos du Président Nerazzurro Steven Zhang, envers le Président de la Lega Calcio, Paolo Dal Pino. A la tête de cette enquête, nous retrouvons Giuseppe Chinè La polémique trouve son origine sur le report du match Juve-Inter qui devrait finalement avoir lieu le lundi 9 mars, avec tout de même encore un match à récupérer qui n’a pas été programmé. Le 9 mars, le match devrait se jouer avec le public si le Coronavirus vient à être géré…. Mais est-ce possible d’anticiper et de programmer un éventuel retour à la normale ? Conte et Marotta ne veulent pas de la Juve le 9/3 C’est une information révélée par le Corriere Della Sera, l’Inter avec Marotta et Antonio Conte en tête ne veulent pas affronter la Juventus le lundi 9 mars 2020. Pour eux, le match qui aurait dû être programmé aurait dû être celui face à la Sampdoria. En effet, pour le duo désormais Nerazzurro à 100%, il est particulier de voir l’Inter disputer trois matchs cruciaux en huit jours : La demi-finale de la Coupe d’Italie, le jeudi 5 mars face au Napoli. La Juve, le lundi 9 mars Getafe, en huitième de finale de l’Europa League, le jeudi 12 mars L’Inter est donc furieuse, raison pour laquelle Steven Zhang en tête est parti exploser et détruire Dal Pino Steven est prêt à assumer l’entière responsabilités de ses graves accusations, telle Massimo Moratti en 1997/1998. Il sera probablement sanctionné… Le saviez-vous ? "Le report de la journée me semble l’unique façon de garantir à 100% la régularité du championnat. La semaine prochaine, la Juve ne jouera pas la Champion’s League et l’Inter aura trois jours pour récupérer des forces avant l’Europa League." Un Calciopoli ? "Ce n’est rien de tout cela, c’est embarrassant. Le fait est que les tifosi ont motivé leurs dirigeants en se livrant à eux et ceux-ci ont fini par parler comme des tifosi…Ce n’est pas bons. Le Calcio est formé d’une vingtaine d’équipe et toutes doivent avoir la même importante." "Demain, lors de l’Assemblée personne ne pas prêcher pour sa chapelle, nous ne devons pas oublier de penser que nous devons vivre dans un monde qui est propre, il y a une urgence planétaire et il est temps d’arrêter avec des querelles de maternelles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Beppe Marotta, s’st livré à Novantesimo Minuto, le rendez-vous sportif mythique diffusé à présent sur la Rai 2. Le moins que l'on puisse dire est qu'il a sorti la sulfateuse Le renvoi des 5 matchs de Serie A au 13 mai "Le conseil extraordinaire s’est tenu sur demande de l’Inter, à la lumière des décisions prises hier par la Lega. Il est juste que la Lega vienne à s’exprimer en regard au contenu de ce Conseil. Je m’exprime sur la situation actuelle en temps qu’Administrateur-Délégué de l’Inter et comme vous avez déjà pu le lire, je suis préoccupé par les situations découlant de cette décision improvisée. Il n’as pas été tenu compte de la situation des contingents de l'ensemble de la Serie A." Dal Pino, Président de la Lega Serie A s’est montré très dur. Il a déclaré vouloir mettre en avant les intérêts du Calcio Italien en refusant d'offrir une image négative du Calcio à l’étranger. Qu’avez-vous à répondre ? "C’est simplissime. Je met en avant les intérêts de l’Inter et je tutelle aussi les intérêts des autres clubs tout comme la régularité de la Serie A. " "La chronologie est d’une simplicité : Dans la journée de Lundi, la Lega Calcio a demandé au gouvernement de pouvoir faire usage de l’utilisation des huis-clos à la lumière du Décret du Conseil qui n’autorisait aucune activité sportive. Dans le courant de la journée de jeudi, un communiqué a été publié en regard aux matchs à huis-clos. Ensuite de façon improvisée, il y a eu un retour en arrière, sans aucune explication précise et sans aucun échange avec les Conseillers de l’Assemblée, ce qui a provoqué à un grand dommage, d’où la naissance d’un déséquilibre en Serie A." "Il y a des équipes qui n’ont pas disputées deux journées comme l’Inter et Sassuolo, d’autres en ont disputé qu’une, d’autres encore jouent avec continuité. Il y a aussi le fait qu’il n’est pas possible de trouver une date si ce n’est celle du 13 mai, mais cella fausse le championnat de Serie A, il faut donc assumer les dimensions d’un déséquilibre compétitif imprévisible quelques jours auparavant." Qu’en est-il de la requête de jouer le lundi soir ? "Cela me fait plaisir de m’exprimer de cela sur la Rai. C'était comme une pomme empoisonnée dans ma bouche. Ce n’est pas un hasard de savoir que la Rai a les droits de la Coupe d’Italie. Lorsque l’on m’a proposé de jouer lundi, j’avais besoin d’avoir la certitude que le match de la Coupe d’Italie allait être reporté, le tout de façon absolument inexplicable. Et la Rai ne pouvait pas se permettre de proposer les deux matchs à l'ordre du jour, jeudi. C’était donc impossible de jouer lundi, c’est aussi pour cela que je n’y ai pas répondu positivement." L’idée de ne pas jouer la Coupe Mercredi et de disputer les rencontres post-posées comme Juve-Inter ne pouvait-elle pas être prise en considération ? Cela aurait-il pu être perçu comme une faveur pour l'Inter ? "Nous allons nous retrouver en face à face avec tous les clubs de série A et nous en discuterons, chose qui n’a pas été faite auparavant. Nous faisons face à une situation compliquée. La difficulté n’est pas uniquement de récupérer les matchs, mais elle réside aussi dans le fait que dimanche prochain, il y a cinq rencontres qui sont visés par le nouveau décret et qui devraient être disputé à huis-clos." "Mais il est inimaginable que l’on joue Ataltanta-Lazio ou Inter-Sassuolo à huis clos par exemple." Si Inter-Sassuolo doit avoir lieu à huis-clos quelle sera la position de l’Inter ? "Il est clair que l’opposition découle de la logique de ce samedi qui était de ne pas disputer les rencontres à huis-clos. De plus, je peux dire que cela ne garantie pas une compétitivité à la régulière. On ne peut pas invalider l’usage du huis-clos la semaine précédente et valider celui-ci le dimanche suivant, c’est d’une incohérence absolu. Sans parler des dommages en regards aux tifosi." Regrettez-vous ce changement qui s’est tenu samedi matin et pourquoi ? "C’est une décision prise de façon autonome par la Lega. Aujourd’hui, le Ministre des Sports a déclaré que la Lega pouvait prendre des décisions de façon autonome, à la base le choix semblait forcément arriver de Rome. Je trouve donc qu’il y a une incohérence entre ce qui a porté la Lega à jouer les matchs à huis-clos avec un communiqué jeudi, pour agir après de façon improvisé." "En ne faisant pas usage du huis-clos, le championnat se retrouve dans une complexité à définir. C’est un scénario qui n’a pas été encadré. Il y a une urgence et nous nous devons de respecter la santé des citoyens et des adeptes au travail. Mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas parvenir à aller de l’avant, avec une compétition à la régulière, qui touche tout le football national." Pensez-vous que cette journée aurait été tout autre, s’il n’y avait pas Juve-Inter ? "A mon avis non. On parle d’un coup d’arrêt négatif pour le Calcio, mais comme je vous le dis, le huis-clos est l’unique outil qui permet d’avancer à la régulière le championnat. Je ne vois pas d’autre solutions. Il y a trop d’évènement pour les compétitions européens, les stages des équipes nationales, nous ne pouvons pas demander aux joueurs de disputer autant de matchs. L’Inter pourrait devoir en disputer 9 en mai." Inter-Samp n’a pas encore été programmé. Si Inter-Sassuolo est confirmé à huis-clos, comment s’en sortir ? "Il y a de l’amertume pour cette décision qui n’a pas été prise par l’ensemble de la Serie A. Cela pourrait nous amener à prendre des décisions drastiques, comme arrêter le championnat. C’était un acte délibéré qui aurait dû faire l’objet d’une consultation, et non un acte pris de façon autonome. Nous sommes dans une période délicate dans laquelle l’intérêt du club, son économie, et son patrimoine, donc les tifosi, doivent toujours être pris en considération." Qu’avez-vous ressenti suite aux déclarations de Liverani qui a déclaré que le Calcio était sali... ? "C’est une phrase très forte, je cerne le langage des entraîneurs, Liverani et Gattuso ont aussi été footballeur et quand ils parlent, il le font avec transparence et une authenticité appréciable. Par-dessus-tous ils se sont exprimé sur un scénario d’un futur immédiat de la Serie A, sur l’incompréhension des impératifs qui ont amené tous les entraîneurs à devoir faire face à une gestion difficiles." Réactions également ce jour à Radio Rai "Je veux avant tout m'exprimer comme citoyen sur les difficultés que travers le pays et sur les risques que nous dirigeons tous. En tant que Directeur Sportif, il y a aussi des thématiques urgente auxquelles je dois faire face dans le monde du Calcio. Mon intervention n'était pas sujette à polémique, mais pro-positive car il y a des dynamiques de dé-confessions l'un vis-à-vis de l'autre. Je cherche à apporter à nouveau de l'équité et de la tranquillité dans un championnat qui représente un patrimoine sportif pour notre Pays." "En tant qu'Interiste, depuis avoir fait face à des situations contradictoires en respect à ce qui avait été décidé jeudi par la même Lega, j'ai invoqué et motivé une convocation extraordinaire du Conseil de la Lega, afin d'avoir le pouvoir de convoquer une Assemblée pour arriver à une décision univoque et harmonieuse, dans le respect des règles. Il y a des équipes comme l'Inter et Sassuolo qui, par exemple n'ont pas jouer deux dimanches de suite et cela porte à un déséquilibre compétitif, qui pourrait être dommageable pour la suite du Championnat" Pourquoi refuser de jouer à huis-clos ? "J'ai dit ce que j'avais à dire, je l'ai dit de façon très claire et dure ces derniers jours. La contradiction est née que Lundi, la Lega a demandé à faire usage du huis-clos au gouvernement, jeudi, elle établit un calendrier conditionné, et soudainement, et de façon unilatérale, elle se distance de ces dispositions. C'était inutile d'aller suggérer cette possibilité au Gouvernement. D'où la raison de mon énervement. Je ne fais pas référence qu'à Juve-Inter, mais à l'ensemble des parties et au système." L'Inter est-elle disposée à jouer le lundi 9 à Turin ? "Au cours du Conseil d'hier, j'ai demandé à la Lega de convoquer l'assemblée et dans le même temps de présenter deux ou trois hypothèse pour donner de la stabilité suite à ce chaos. C'est une hypothèse que j'ai appris médiatiquement, mais qui va déjà dans le bon-sens. Mais pour me prononcer définitivement, je veux une Assemblée en présence de mes collègues pour analyser toutes les autres hypothèses et proposer une décision cohérente." [...] La Lazio va jouer moins de match que vous... "C'est lié au fait à une approche purement sportive. La Lazio a été éliminée de l'Europa League par exemple, je n'ai pas à m'exprimer sur certaines particularités." Combien de jours peut survivre cette Lega ? "Je ne suis pas ici pour demander la tête de quelqu'un mais pour mettre sous tutelle l'harmonie du championnat. La régularité découle du fait que toue les équipes doivent jouer toutes leurs parties dans un laps de temps réduit. Si je dois reprocher quelque chose, c'est la façon dont les décisions ont été prises. Nous sommes dans un contexte de grandes urgence, mais nous devons suivre également notre parcours. Regarder des matchs à la télé peut offrir des moments de détentes à ceux qui sont obligés de rester à la maison." Jeudi, Naples-Inter en Coupe d'Italie ? "Nous devrions jouer ensuite lundi à Turin et jeudi prochain face à Getafe. Il y a déjà une compression de matchs, une évaluation objective doit avoir lieu." Que faudra-t'il retenir de l'Assemblée de mercredi ? "Il faut aussi tenir compte de la 28ème journée, qui comme aujourd'hui conduirait à cinq autres matchs potentiellement à huis clos. Cette situation doit également être évaluée. Il existe un Atalanta-Lazio soumis à une diatribe dialectique vu les nombreux impératif. Ce sont des évaluations à faire en s'asseyant à une table avec conscience." "Je suis très confiant car le bon sens prévaut lorsque nous nous réunissons tous et il ne devrait pas y avoir de controverse. Les Managers sont aussi des gens de responsabilité et de conscience. " ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Fabio Capello s’est montré clair sur Sky Sport, interviewé sur le Derby de Milan à venir et sur la Serie A, son jugement sur les Nerazzurri est sans appel. "Le Derby reste une partie difficile, même pour le favori, qui dans ce cas-ci semble être l’Inter. Attention, car il y a toujours quelque chose de particulier, qui prend toujours forme justement dans les Derby. Ce sera important de voir si Ibrahimovic sera aligné. C’est un pasteur qui guide ses moutons, un joueur qui donne tout et qui prend ses responsabilités." "A présent, l’Inter n’a plus d’excuses, elle a doublé les postes dans chaque secteur, et les joueurs sont appelés à suivre l’entraîneur. Je connais bien les nouveaux. J’ai connu Ashley Young en équipe nationale et c’est un bon joueur, il a un bon dynamisme et centre très bien. Ce n’est pas un buteur, mais il se donne. "J’ai conseillé à Badini de signer Eriksen à Tottenham lorsqu’il évoluait à l’Ajax. Il a des qualités, il sait jouer en vertical et il peut devenir tempétueux. C’est un danger sur les coups de pieds arrêtés. Mais je dois dire que l’Inter propose un joueur au profil semblable et c’est Sensi. Je m'inquiète pour lui. Lui et Barella sont des joueurs de haut niveau et qui feront la fortune de la Nazionale." "Conte aura des choix, qui lui seront personnel car l’écart avec la Juve s’est réduit. Actuellement, l’Inter a la meilleure défense. Et la Juve n’a pas trouvé de renfort adapté pour remplacer les blessés ou ceux qui disputent énormément de match. La Lazio n’est pas confronté au problème de Coupe, elle joue bien et, après avoir calé deux matchs, elle s’est reprise face à la Spal. J'y ai vu une belle équipe. Cela faisait tellement d’année que l’on ne se battait plus jusqu’au bout du bout pour le Championnat." La favorite au Scudetto ? Il y a des impératifs et des blessures : L’Inter n’a plus aucune excuse, la Juve est restée à sa place sur le Mercato. Attention toutefois à Inzaghi qui est très sous-évalué. Je resterai très attentif." Le Saviez-Vous ? L’Inter propose le très beau bulletin de 51 points obtenu en 22 journées de championnat. Si l’on se base sur cette statistique, l’Inter a remporté à chaque fois le Scudetto, 4 pour être précis. Super Pipo taille son frère : "Est-ce que la Lazio peut jouer le Titre ? Ce serait un rêve pour les Biancocelesti d’aller en Ligue des Champions. Ensuite, cela ne coûte rien de rêver, mais je crois que la Juve et l’Inter disposent de noyau supérieur comparé à la Lazio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Cette déclaration est signée Giovanni Cobolli Gigli, l’ancien Président de la Juve: "Je ne trouve pas Pavel Nedved et Fabio Paratici sur la même longueur d’ondes lorsqu’ils se livrent à des interviews. Je les retiens comme inadapté au vu de l’importance des rôles qu’ils occupent". "Rappelez-vous que Paratici a tenté de vendre l’été dernier Paulo Dybala et Gonzalo Higuain. L’erreur est surtout d’avoir remercié Beppe Marotta." Antonio Conte ? "C’est un très grand entraîneur, il parvient à atteindre en très peu de temps d’importants résultats, comme il l’avait déjà fait à la Juve. Il motive énormément les joueurs, même s’il peut pendant un moment les stresser." "La seule chose qui ne m’a jamais plut chez Conte, ce sont ses lamentations continuent." Partagez-vous cet avis de l’ancien homme fort turinois ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Dans une interview octroyée à Sky Sport, Gianluigi Buffon s’est livré sur la Lutte au Scudetto, une guerre qui a notamment été relancée par la victoire surprise du Napoli, au dépend de la Vieille Dame. Est-ce qu’il y aura une compétition à trois avec l’Inter et la Lazio jusqu’à la fin du championnat ? "Pour moi, ce sera le cas. La Lazio réalise quelque chose d’exceptionnelle, cela s'explique également par le fait qu’elle n’aura pas d’autre matchs en milieu de semaine d’ici à la fin du tournoi." "L’Inter est l’équipe qui, si elle ne me surprend pas étant donné que je connais la façon de faire de son entraîneur, sera celle qui se battra jusqu’à la dernière seconde." "Certaines choses ne sont pas certaines mais le destin est entre nos seules mains, car lorsque tu es le plus fort, le destin dépend que de toi. Nous avons cette certitude, mais nous devons faire attention à ne pas nous laisser aller." ®Antony Gilles - Internazionale.fr