Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'kasper schmeichel'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

3 résultats trouvés

  1. L'équipe de Kasper Hjulmand veut honorer Christian Eriksen mais cela n'explique pas uniquement sa marche vers les demi-finales. Explications. Ce texte est la traduction de ''Denmark’s Euro 2020 run is built on class and coaching, not just team spirit'' de Andy Hunter paru sur le site du Guardian. Le Danemark est sur une mission qu'ils n'ont jamais souhaité entreprendre. Inspirés par une tragédie que les joueurs pourraient ne jamais vraiment absorber, leur marche édifiante vers les demi-finales de l'Euro 2020 ne s'explique pas entièrement par l'esprit qu'ils ont retrouvé après l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen. C'est trop simpliste et ne rend pas service à Kasper Hjulmand et à ses joueurs qui ont joué avec une qualité égalant leur impressionnante détermination à vaincre la République tchèque à Bakou. Une joyeuse incrédulité était gravée sur les visages du staff, des joueurs et des supporters danois après une victoire épuisante mais bien méritée en quart de finale. Les parallèles avec l'improbable triomphe de 1992 se poursuivent et le Danemark ne verra aucune raison de craindre ses adversaires en demi-finale à Wembley ce Mercredi. La motivation à se battre pour un coéquipier tombé fournit une force formidable, naturellement, mais les Tchèques ont été vaincus par un plan de match calculé, brillamment exécuté en première mi-temps puis déterminé à franchir la ligne d'arrivée en seconde. Les deux équipes du Danemark ont rendu un nouvel hommage à la direction de Hjulmand, qui a enrichi l'Euro non seulement avec sa touche humaine dans les circonstances les plus traumatisantes, mais avec une touche sûre en marge. La République tchèque s'était montrée déterminée mais s'est faite ouvrir à plusieurs reprises dans une première mi-temps qui a finalement décidé du match. Hjulmand a ciblé les ailes et son équipe s'est facilement placée derrière Tomas Kalas et compagnie. Joakim Mæhle a produit un moment de vraie classe qui a fait toute la différence. Au début de la seconde mi-temps, après qu'un double remplacement de Jaroslav Silhavy avait fait basculer l'élan en faveur de la République tchèque, l'entraîneur du Danemark a répondu de la sorte pour annuler la menace croissante. Deux équipes de plus en plus fatiguées se sont retrouvées à échanger des coups faibles. Tomas Vaclik, le gardien tchèque, a été battu en cinq minutes lorsque ses défenseurs ont abandonné Thomas Delaney dans un coin. Alors que le corner de Jens Stryger arrivait dans la surface, mais même ainsi, Silhavy aura été consterné par le manque d'attention que ses joueurs ont porté à Delaney. Une tête du milieu de terrain non marqué a fourni la base pour une première mi-temps confortable du Danemark. Mæhle a exprimé la beauté du jeu danois avec sans doute la passe décisive de l'Euro; un centre exquis de l'extérieur du droit que Kasper Dolberg a repris à la volée pour doubler l'avantage danois. C'était une autre démonstration qu'il ne s'agit pas d'une équipe de bourreaux de travail propulsée par une cause plus grande : il y a une qualité dans le collectif que les adversaires du Danemark en demi-finale peuvent difficilement se permettre d'ignorer. La ligne avant composée de Mikkel Damsgaard, Martin Braithwaite et Dolberg se complétait bien, la somme de leurs parties disparates offrant un équilibre efficace contre une équipe tchèque passive. Il a fallu les présentations à la mi-temps de Jakub Jankto et Michael Krmencik, un attaquant supplémentaire, pour enfin animer l'équipe de Silhavy et faire en sorte que le Danemark se batte pour sa place dans le dernier carré. Hjulmand a réagi en retirant Damsgaard et Dolberg pour un milieu de terrain, Christian Nørgaard, et Yussuf Poulsen, qui souligna la gamme d'options offensives disponibles pour le Danemark. Avec la pression exercée, la menace aérienne augmentant et Patrik Schick marquant son cinquième but du tournoi pour devenir le meilleur buteur de la république Tchèque. Kasper Schmeichel et le capitaine, Kjær, ont pris la responsabilité qu'ils ont affichée en dehors du terrain pour préserver la petite avance du Danemark. Schmeichel a sauvé avec confiance les tentatives de Krmencik et Antonin Barak. La chance était du côté de Kjær lorsqu'il a coupé la volée de Jankto au large de son propre but. Il l'a bien mérité : le capitaine du Danemark, soigné d'une blessure, s'est à nouveau montré immobile en défense centrale et au premier plan lorsque la fatigue a affligé les deux groupes de joueurs et a vidé le match de son spectacle. Nous devons remercier l'UEFA pour cela. Le Danemark s'est rendu à Wembley malgré les obstacles placés sur son chemin par l'instance dirigeante du football européen. Voilà pour une autorité qui a à cœur les meilleurs intérêts des joueurs et des supporters. N'ayant eu que peu d'autre choix que de terminer le match contre la Finlande après qu'Eriksen ait été transporté à l'hôpital, eux et la République tchèque ont dû se rendre en Azerbaïdjan, riche en pétrole, pour un quart de finale auquel leurs fans auraient eu du mal à assister même sans les complications ajoutées par la pandémie. Les Danois avaient le plus grand nombre d'adeptes, le soutien tchèque ne se comptait que par centaines, mais il aurait dû y en avoir tellement plus pour faire du bruit dans un match de cette ampleur. Avec la sueur qui coulait sur les visages des joueurs pendant les hymnes nationaux, la pure folie d'avoir à voyager plus de 2 000 milles pour un match de championnat d'Europe en Asie a été souligné une fois de plus. Et pour le prochain tour du football: une Coupe du monde de football au Qatar. La chaleur, l'horaire ridicule et les déplacements ont inévitablement fait des ravages dans les phases finales et le Danemark doit s'inquiéter de la quantité d'énergie qu'il leur restera au moment où ils iront à Wembley. Cette inquiétude peut attendre. Hjulmand et son équipe infatigable continuent de trouver un moyen.
  2. En effet, l’ancienne idole du Danemark, Peter Schmeichel, s’est livré sur la façon dont la rencontre a repris entre le Danemark et la Finlande, suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen. Pour rappel : La rencontre a été suspendue mais les deux équipes se sont retrouvée sur le terrain vers 20h30, un peu dans la stupeur générale. Et si l’UEFA a fait savoir que l’état de santé d’Eriksen était si rassurant que "ses équipiers ont accepté de revenir sur le terrain", la version du Père de Kasper, l’actuel numéro 1 de l’équipe nationale danoise, est très loin de ce "cliché" Son intervention à BBC Radio Five Live "Ces deux heure-là ont été les plus pénibles de mon expérience footballistique. Cela s’est passé près de l’emplacement où l’on retrouve toutes les femmes des joueurs et objectivement, je n’ai pas eu le temps de chercher après l’épouse de Christian, je la voyais déjà courir sur le terrain. J’ai parlé avec mon fils hier soir, car il a immédiatement couru après elle, elle pensait qu’il était tombé mort, mais il lui a dit que Christian respirait." Son intervention télévisée à "Good Morming Britain" "Ils ont déclaré que les joueurs ont insisté pour jouer. Je sais que ce n’est pas la vérité, mais que c’est comme cela qu’ils veulent la laisser s’entrevoir. Mis il y avait trois options sur la table : La première était de rejouer immédiatement les 50 minutes restantes. La seconde était de conclure le match le lendemain. La troisième option était de renoncer au match et de perdre sur tapis vert 3-0." Toujours dans le Respect l’UEFA ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Martin Schoots, l’agent de Christian Eriksen, s’est livré à la Gazzetta Dello Sport suite à la peur bleue qui a secoué l’Euro 2020 : le malaise cardiaque du numéro dix danois : "Nous nous sommes parlé hier matin, il plaisanté et je l’ai trouvé de bonne humeur. Nous voulons tous savoir ce qui lui est arrivé, et il veut le savoir lui aussi : Les médecins sont entrain de réaliser des examens approfondi et il faudra du temps." "Il est très heureux et a été très touché par les marques d’affections qui l’ont entouré, les messages sont arrivé du monde entier, il est resté particulièrement marqué par ceux du monde interiste : Pas seulement par ses équipiers avec qui il a échangé à travers le Chat, mais aussi par les tifosi. " "Christian n’abandonne pas, lui et sa famille tiennent à remercier tout le monde : la moitié du Monde les a contacté et tout le monde s’est inquiété, maintenant il doit juste songer à se reposer avec sa femme et avec ses parents. Il restera aussi ce lundi en observation, voir même mardi. Quoiqu’il en sent, il veut encourager ses équipiers face à la Belgique." Il sourit - Kasper Schmeichel Kasper Schmeichel est le fils du légendaire Peter Smeichel. L'actuel gardien du Danemark est allé au chevet de notre numéro 10 "Je suis allé le voir hier et il était de bonne humeur, c’est beau de le revoir. C’était une expérience terrible pour tous, il est clair que sa famille a été très marquée par cette situation, la chose la plus importante pour nous tous est qu’il va bien, c’est pour cela que nous nous sommes engagé à aller de l’avant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr