Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lautaro marinez'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Fracture nette, et à certains égards irrémédiable, entre la Curva Nord et la propriété de l'Inter. Le message "Zhang va-t'en" ou "Zhang casse toi", qui est apparu sur le profil Facebook officiel de la Nord et sur un mur près de San Siro, laisse peu de place à l'imagination. Le Corriere dello Sport, Tuttosport et La Stampa ont publié des articles expliquant la situation actuelle de l'Inter et c'est très, très chaud. Le Corriere dello Sport explique que la Curva Nord regarde avec inquiétude vers un avenir sans investissements, comme cela s'est déjà produit les étés précédents, mais Zhang, pour le moment, n'envisage pas de revenir en arrière. "Il est clair que la position de la Nord ne lui plaît pas, mais il est tout aussi évident qu'il ne changera pas ses plans. De Viale della Liberazione, il filtre que Suning ne veut pas vendre la majorité et que, via Goldman Sachs, elle cherche un partenaire pour reprendre les 30% de LionRock. Les milieux financiers assurent plutôt que Zhang n'attend que la bonne offre pour vendre. Il est donc peu probable que le changement de propriétaire devienne une réalité." Tuttosport consacre également un article sur le gros différend entre la Curva Nord et Steven Zhang. La situation du président est assez instable, surtout après que les collègues de Milano Finanza ont rapporté qu'un groupe de banques chinoises, dirigé par China Construction Bank , a déposé une demande d'annulation du procès-verbal du conseil d'administration de l'Inter avec lequel il est établi que Zhang ne reçoit aucune compensation pour son poste d'administrateur de club. Ceci fera l'objet d'un article détaillé Lundi. "Un problème qui s'ajoute à la posture très dure de la Nord. L'accusation portée contre le Suning est celle de vouloir ignorer les offres arrivées pour le club. Cela génère une situation d'impasse qui affecte le travail des dirigeants (les seuls sauvés par la Nord). L'index vise également les joueurs qui ont tenu un comportement fortement critiqué par la partie la plus chaude du Meazza, qui ont produit 'l'acquittement' partiel d'Inzaghi. Le Suning valorise le club à 1,2 B€ et vise à obtenir ce chiffre également grâce à l'approbation du projet de stade, également grâce à l'accord de propriété avec Oaktree qui lui permet de gagner du temps jusqu'en Juin 2024 tout en maintenant le club en autofinancement au vu des comptes dans le rouge; fin Octobre l'assemblée ratifiera un déficit de 140 M€. Une perspective peu réjouissante pour un supporter qui sait déjà qu'un grand joueur sera sacrifié en Janvier ou, tout au plus, d'ici le 30 Juin (Skriniar, Lautaro ou Bastoni pour les usual suspects). Par conséquent, le nouveau Gentleman Agreement avec l'Uefa n'offre pas une grande marge de manœuvre à un nouveau propriétaire qui devrait avant tout solder les comptes." Les offres de reprise de l'Inter ne manquent pas, mais les demandes de la famille Zhang sont toujours supérieures aux offres des repreneurs potentiels. La vente du club des Nerazzurri est dans l'impasse, La Stampa met en avant les raisons de cette impasse. "La question que beaucoup se posent maintenant est de savoir pourquoi Zhang ne vend pas le club puisque, depuis près de deux ans, il n'a plus été en mesure d'ajouter des ressources au club. D'autant plus qu'on ne sait pas pourquoi, face à ces offres, la vente n'arrive pas, étant donné qu'en Mai 2024 le maxi-prêt d'Oaktree Capital au Suning pour l'Inter expire. En cas de non-remboursement (très probable) Zhang perdrait l'Inter qui se retrouverait en gage au fonds californien sans aucun gain pour la Suning. Dans ce contexte, la position ferme des ultras Nerazzurri est apparue, demandant à Zhang de quitter l'Inter." "Il est probable que ce blocage de la vente soit lié aux poursuites que les banques créancières de Zhang ont intentées à Hong Kong et à Milan pour des dettes impayées pouvant atteindre 255 M$. Une poursuite intentée par la China Construction est en suspens devant le tribunal de la capitale lombarde. Il est clair que, dans ce scénario juridique, les banques créancières demanderaient immédiatement à Zhang de rendre compte du produit de la vente d'Inter, identifiant dans cet actif financier un moyen de rembourser les prêts impayés." Tous les détails là dessus Lundi. Traduction alex_j via FCInter1908.
  2. Trêve internationale oblige, l'Albicéleste a battu le Honduras 3 - 0. Lautaro Martinez a encore marqué talonnant le record de Gabriel Batistuta. Il n'y a donc pas d'Argentine sans Lautaro. Une loi non écrite indiscutable, les Argentins le savent, Scaloni en premier lieu qui ne lâche rien sur l'attaquant de Bahia Blanca, de plus en plus en tête. El Toro a également mis son sceau lors du match amical face au Honduras, remporté 3-0 par l'Albiceleste. Notre Nerazzurro ouvre le score, débloquant un match assez pimenté, but suivi par deux autres de l'inévitable Leo Messi. Scaloni apprécie les performences de notre attaquant mais lui accorde aussi un peu de repos en le remplaçant à la 46e par Julian Alvarez. Les chiffres de notre Lautaro Martinez continuent ainsi de s'améliorer avec l'Argentine : notre attaquant arrive ainsi à 21 avec la Seleccion. La Gazzetta dello Sport écrit : "En 2022, personne ne marque à l'Albicéleste comme Martinez : ce dernier but contre l'équipe nationale d'Amérique centrale a permis à Lautaro d'améliorer son bilan en nombre de buts en matchs consécutifs. Maintenant, la séquence a atteint quatre matchs et le total est de 21 buts en seulement 39 matchs. Il met un but toutes les 121' en moyenne et, parmi les géants qui en ont marqué au moins 20 avec l'Argentine, à ce moment seul Gabriel Batistuta, un but tous les 119', a de meilleurs chiffres que lui. Hernan Crespo, un tous les 130', vient d'être dépassé." Alors que la Coupe du monde approche à grands pas et que l'Argentine est parmi les favoris pour la remporter, Lautaro Martinez a utilisé son compte Instagram pour dire que l'équipe est toujours sur la bonne voie. "Nous sommes toujours sur la bonne voie. Ça se rapproche de plus en plus." Traduction alex_j via FCInterNews et Sempreinter.
  3. A l'issue de Inter - Torino, Simone Inzaghi s'est confié à DAZN. Une victoire au forceps. "Victoire de cœur et de caractère ? Une victoire très importante et souhaitée, en équipe. Face à un adversaire fort qu'on sait difficile à affronter et manœuvrer, on a tous souffert ensemble, celui qui a joué, celui qui est entré. Une victoire voulue par le groupe, on s'est battu du début à la fin, un match très important à gagner avec nos supporters qui nous ont soutenus. Quelle est l'exaltation? "Je voulais gagner, on sait qu'on est l'Inter et on a l'obligation de toujours gagner. Je pense que le Bayern est le meilleur du monde en termes d'intensité, ce n'était pas facile de préparer le match comme ça. A voir l'équipe au combat, si solide, fait très plaisir au coach. Je suis aussi content pour les garçons, pour notre Curva, qui était avec nous jusqu'à la 90e, ne nous a jamais quittés." Vous étiez bloqués au début... "Bloqués, surtout pour la façon de jouer du Torino. Il fallait ramener le ballon aux attaquants, ils ont fait beaucoup de trajectoires et on a beaucoup utilisé le gardien. A la fin de la première mi-temps, on s'est parlé, il fallait donner la balle aux attaquants. Nous sommes restés dans le match et nous voulions la victoire de toutes nos forces." Moins d'enthousiasme : seulement une question physique ? "L'an dernier contre le Torino, c'était un match similaire, même s'il était en décembre : c'est le Torino qui vous amène à ne pas être brillant. Je garde en tête le caractère de l'équipe." Sur la question du gardien de but, que ferez-vous à partir de maintenant ? "Vous savez, cette année Onana est arrivé et il est un gardien fort, je le savais. En le voyant pendant deux mois, il m'a montré qu'il l'est encore plus. Handanovic est le taulier, j'ai la chance de pouvoir les alterner, je va choisir de temps en temps. Je change de joueurs, il y aura alternance tout sachant que Handanovic est un gardien de la plus haute qualité. Et on sait qu'on a un joueur décisif comme les cinq qui sont entrés ce soir." Un autre championnat peut-il commencer maintenant pour l'Inter ? "Des résultats, des victoires qui donnent de l'estime de soi, on en a gagné 4 sur 6 et perdu 2, on progresse en individuel et en équipe, si tu n'es pas déterminé comme ce soir tu ne les gagneras pas." Lautaro Martinez... "Il était aussi bon que tout le monde. Dans la seconde période, nous les avons mieux servis que dans la première, Edin pouvait également rester sur le terrain. Avec Correa, je ne voulais pas bouleverser la structure. Lauti était bon et décisif comme tout le monde." Quels ont été les sujets des éclaircissements reçus au cours de la semaine ? "Rien de particulier, on en parlait parce qu'on avait eu deux défaites. On est l'Inter, on a l'obligation de faire de notre mieux. On se compare au club au quotidien, comme avec les joueurs : c'était une rencontre constructive. , aujourd'hui on l'a vu à quel point l'équipe voulait cette victoire." Le prochain match de Ligue des champions devient très important... "Absolument oui, nous jouons 3 matchs en 6 jours, le calendrier l'exige. Maintenant, nous préparons un match à l'extérieur aussi délicat." Traduction alex_j via FCInter1908.
  4. Lautaro Martinez et Marcelo Brozovic s'expriment après la victoire contre le Torino aux micros de DAZN et InterTV respectivement. A l'issue du match Inter vs Torino, Lautaro Martinez s'est confié à DAZN comme suit: "On savait que le Torino était une équipe difficile à affronter : en première mi-temps on a eu du mal à trouver des espaces, mais on a géré de mettre le jeu de notre côté avec caractère et de le gagner. C'était important." Quel poids ce succès vous enlève-t-il ? "Nous avions besoin d'une victoire alors après deux KO, nous voulions être sereins car nous avons un calendrier serré. Nous faisons de notre mieux et essayons de bien faire pour une Inter qui doit toujours gagner." En ce moment, vous prenez vos responsabilités. A quel moment de votre carrière en êtes-vous ? "J'essaie toujours de donner un coup de main à mon partenaire, au club qui m'a donné confiance aux personnes qui m'aiment. Je travaille tête baissée et j'essaie d'apprendre. J'ai mûri ces années en Europe et j'ai toujours essayez de le montrer sur le terrain." À quel point est-il difficile de s'adapter aux caractéristiques de vos partenaires d'attaque à chaque fois ? "Ce n'est pas facile car nous sommes quatre attaquants différents avec des qualités différentes et des mouvements différents. Il faut travailler toutes les semaines, apprendre à connaître ses coéquipiers et ensuite je dois m'adapter à chacun." Qu'est-ce qui n'allait pas ? Il y a eu deux KO en une semaine. "Cette semaine, nous avons affronté le Milan et le Bayern qui nous ont mis en difficulté, nous gagnons et perdons. Mais nous ne devons pas jeter à la fenêtre tout ce que nous avons bien fait, nous devons apprendre des détails et grandir." Le travail avec Inzaghi ? "On est avec lui, il est toujours derrière nous, il nous donne confiance même dans les moments où l'équipe ne va pas bien. Quand le coach est comme ça à l'entraînement il nous donne envie de grandir et d'apprendre de ses erreurs." Les mots de Marcelo Brozovic aux micros d'Inter TV: "Cette victoire est vraiment importante. Nous savons comment joue le Torino, c'était un match difficile. Nous avons réussi à gagner. C'est la seule chose qui compte. L'Inter met toujours son cœur et elle est là. Le but n'est pas important, le plus important pour l'équipe est de gagner. Il faut aller de l'avant et gagner le plus de matchs possible. La Champions ? Dans trois jours, nous rejouerons, ça aussi est un match important. Aujourd'hui profitons de cette victoire, dès demain nous préparerons le match suivant." Traduction alex_j via FCInter1908.
  5. Le derby della Madonnina s’est soldé par notre deuxième défaite de la saison. L’Inter eût un blackout pendant une demie heure et le Milan en profita. Récit de cette triste soirée. Comme rapporté par le journal l’Equipe, pour répondre à la crise énergétique du pays, la Serie A va limiter à quatre heures l'utilisation des projecteurs dans les stades les jours de match. Comme le gouvernement français, le Championnat italien s'apprête à réduire sa consommation d'énergie dans les stades dans le but de répondre à la crise énergétique que traverse le pays. La Serie A a annoncé dans un communiqué publié vendredi mettre en vigueur une nouvelle règle pour limiter à quatre heures l'éclairage dans les stades italiens. Cette règle devrait permettre de réduire l'utilisation des projecteurs d'environ 25 %, pour faire face à la hausse drastique des prix de l'électricité. Lors des matches commençant entre 12 h 30 et 18 h, heure locale, les lumières ne seront allumées qu'une heure avant le coup d'envoi, contre 90 minutes auparavant. Les lumières s'allumeront encore 90 minutes avant le coup d'envoi pour les matches de la soirée. Voulant montrer l’exemple, notre Inter a été encore plus loin en coupant le jus pendant 30 minutes, soit 33% du temps du match. Si elle a effectué une économie d’énergie de 33%, elle a malheureusement laissé filer 3 points cruciaux dans la course au titre. Hé oui, l'Inter a perdu son derby della Madonnina, les Rossoneri étant sortis vainqueurs 3-2 grâce à un doublé de Leao et un but de Giroud. Un âpre combat en seconde période n'a pas suffi aux Nerazzurri qui ont pris les devants grâce à Brozovic avant de concéder 3 buts de suite. L’entrée de Dzeko, qui en a marqué un, a fait, un peu, la différence pour l'Inter, puis s'est rapproché de Lautaro et Calhanoglu dont les efforts ont été arrêtés par Maignan, qui a empêché les hommes d'Inzaghi d'en marquer un troisième. Ce n'était que la cinquième journée, mais la tension, les attentes et le désir d'encourager, de crier et de jouer étaient tous là, comme c'est toujours le cas avec le derby milanais. L'ambiance du stade, les chorégraphies, les regards des supporters et des joueurs avant le coup d'envoi : rien de tout cela n'a manqué. Les premiers échanges ont été tendus et le premier tir cadré a eu lieu à la 17e minute alors que Leao testait Handanovic. Cela avait été une vraie bataille jusque-là, avec les milieux de terrain se faisant face et Dumfries et Hernandez s'affrontant et récoltant des cartons jaunes. Les Nerazzurri essayaient de déplacer le ballon au sol pour avancer et avoir des occasions. À la 21e minute, l'Inter a pris les devants avec un mouvement brillamment travaillé, coupant complètement la défense milanaise. Le ballon a été joué vers Lautaro qui l'a protégé avec brio avant de trouver Correa. L'Argentin l'a ensuite transmis à Brozovic qui n'a commis aucune erreur en passant Maignan. Le but, cependant, a donné vie à Milan. Le match a radicalement changé alors que les Rossoneri contrôlaient le reste de la mi-temps. Avec Giroud en tête, les hôtes ont pressé l'Inter et causé toutes sortes de problèmes aux visiteurs. Les hommes d'Inzaghi avaient du mal avec leur jeu de construction, perdaient trop de balles et avaient du mal à gérer les courses des Rossoneri. L'égalisation est arrivée de cette manière alors que Tonali a intercepté une passe lâche de l'Inter au milieu et a passé à Leao, qui a fait le reste. 1-1. L'Inter n'a pas réussi à trouver une réponse alors que Milan mettait la pression. D'autres erreurs de passe ont donné des chances à Tonali et Hernandez. Aucun autre but n'est arrivé avant la pause, mais la seconde mi-temps a commencé comme la première s'était terminée. Le sang-froid faisait défaut pour l'Inter alors qu'ils luttaient pour bien construire. Ensuite, les Rossoneri ont frappé deux fois en l'espace de six minutes. Tout d'abord, Leao a récupéré le ballon pour Giroud qui a marqué du pied gauche (54e); puis, à l'heure de jeu, Leao a pu dribbler Bastoni et De Vrij, totalement fantomatique, et marquer le troisième but du Milan. C'était un énorme double coup mais un score juste à ce moment-là : 3-1. Cependant, l'Inter a alors retrouvé son courage et sa détermination et a commencé à menacer. Inzaghi a envoyé Dzeko et le Bosniaque a eu un impact immédiat, interceptant le centre de Darmian et réduisant le score. C'est un final qui a redynamisé les fans des Nerazzurri et qui a inquiété Milan. Pendant les 15 minutes suivantes, l'Inter a assiégé le but des Rossoneri. Lautaro a tiré dessus avec son gauche avant d'être repoussé par Maignan, qui a pu repousser sa tête. Il semblait qu'un but égaliseur se profilait à l'horizon : Dzeko a forcé Maignan à un autre arrêt, tandis que le gardien français a ensuite effectué un arrêt de haut vol pour écarter la fusée de Calhanoglu. C'était à la 77e minute, l'Inter ayant du mal à vraiment menacer le but des Rossoneri par la suite. Le match a tourné court pour les Nerazzurri, qui ont goûté à la défaite lors de la cinquième journée. Ce blackout d’une demie heure a couté très cher à l’Inter, 3 points. Il faudra resserrer cette défense pour le match contre le Bayern et qu’Inzaghi trouve une solution pérenne pour la lute au Scudetto. En effet, si nous perdons des points contre les grosses équipes, les espoirs de titre vont vite s’estomper. Si économiser de l’énergie pour éviter le gaspillage est une solution de bon sens, lors d’un derby, il n’y aucune économie à faire car un derby est un match qu’on gagne, pas qu'on joue. La Serie A va faire économiser 25% d’énergie pour le "bien" de la planète, l’Inter a économisé 33% pour rien. Feuille de match : MILAN 3-2 INTER Buteurs : 21' Brozovic (I), 28' Leao (M), 54' Giroud (M), 60' Leao (M), 67' Dzeko (I) MILAN (4-2-3-1) : 16 Maignan ; 2 Calabre (24 Kjaer 84'), 20 Kalulu, 23 Tomori, 19 Hernandez ; 8 Tonali (32 Pobega 84'), 4 Bennacer ; 30 Messias (, 56 Saelemaekers 73'), 90 De Ketelaere (10 Diaz 63'), 17 Leao ; 9 Giroud (27 Origines 73'). Remplaçants : 1 Tatarusanu, 83 Mirante, 5 Ballo Touré, 7 Adli, 14 Bakayoko, 21 Dest, 28 Thiaw, 40 Vranckx, 46 Gabbia. Entraîneur : Stefano Pioli. INTER (3-5-2) : 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 De Vrij (33 D'Ambrosio 84'), 95 Bastoni (32 Dimarco 63') ; 2 Dumfries, 23 Barella (22 Mkhitaryan 63'), 77 Brozovic, 20 Calhanoglu, 36 Darmian (8 Gosens 84') ; 10 Lautaro, 11 Correa (9 Dzeko 63'). Remplaçants : 21 Cordaz, 24 Onana, 5 Gagliardini, 12 Bellanova, 14 Asllani, 15 Acerbi, 45 Carboni. Entraîneur : Simone Inzaghi. Averti : Dumfries (I), Hernandez (M), Giroud (M), De Ketelaere (M), Tonali (M) Temps additionnel : 1' - 5' Note : Simone Inzaghi averti (I) Arbitre : Chiffi. Assistants : Meli, Peretti. Quatrième arbitre : Marcenaro. VAR : Di Paulo. Assistant VAR : Paganessi. Traduction alex_j via le site officiel et l'Equipe.
  6. S'adressant à la chaîne de télévision Rai Radio, Marchisio a estimé que le travail de Simone Inzaghi parle de lui-même et pense qu'il serait un non-sens de faire des parallèles directs entre lui et Antonio Conte. Comme nous le savons tous, Inzaghi ressent déjà une importante pression avec cette défaite 3-1 contre la Lazio au Stadio Olimpico; un revers majeur après une pré-saison bouillonne. Maintenant, l'entraîneur sait qu'il doit tirer le meilleur parti de son équipe, et il devra le faire sans Romelu Lukaku pendant au moins un ou deux matches et contre le Milan et le Bayern Munich. Marchisio a donné son avis, le voici. "Inzaghi est un excellent entraîneur, il l'a prouvé à la Lazio et aussi avec ce qu'il a fait à l'Inter. Il n'a pas remporté le Scudetto la saison dernière, mais il a toujours montré ses qualités et accompli beaucoup de choses, notamment en remportant des trophées avec les Biancocelesti et les Nerazzurris." "Romelu Lukaku a l'habitude de jouer différemment à l'Inter. Il devra trouver la bonne entente avec lui. Cependant, on a vu dans d'autres matchs qu'avec Lautaro Martinez, ils se connaissent déjà bien (lui et Inzaghi, ndlr). Je ne pense pas que ce soit le problème. Si quoi que ce soit, le fait que l'équipe devra essayer de s'améliorer dans la phase défensive, qui, par rapport à avant, a plus lâché et semblé inattentive. L'équipe n'est plus aussi compacte entre les lignes que par le passé." "Inzaghi n'a pas à être comparé avec Conte! Sinon le club aurait continué avec l'ancien entraîneur, nous avons tort de penser comme ça! Cela n'a aucun sens! Un entraîneur doit avoir la confiance des joueurs, qui doivent croire en ses idées pour arriver au Scudetto." "À ce jour, l'Inter est l'un des favoris pour le titre. Comme le montrent les joueurs de l'équipe, compte tenu de la saison dernière, ils n'ont pas tant perdu à cause de beaucoup de points perdus qu'à cause d'un glissement d'en haut." Traduction alex_j.
  7. Notre attaquant a partagé un message sur son compte Instagram. L'équipe a des matches plus importants dans les jours à venir dans lesquels elle espère rebondir. Cependant, elle doit être à son meilleur niveau pour y parvenir. Lautaro Martinez a partagé un message aux fans sur son compte Instagram après la défaite contre la Lazio. "Nous avons la tête haute parce que nous avons tout donné. Maintenant, nous devons nous concentrer sur le travail pour corriger nos erreurs et aller de l'avant car il reste encore beaucoup de chemin à parcourir." Traduction alex_j via Sempreinter.
  8. S'adressant à la Gazzetta dello Sport dans une interview publiée aujourd'hui Beppe Bergomi estime que marquer une centaine de buts en Serie A cette saison ne serait pas surréaliste. De plus, il également a donné son avis sur les prouesses offensives de l'Inter cette saison ainsi que sur la nécessité d'un équilibre défensif. "C'est quelque chose qu'ils peuvent faire, ce n'est pas un fantasme irréaliste pour une équipe comme celle d'Inzaghi. L'Inter est une équipe qui attaque avec équilibre et harmonie, utilisant les mouvements d'équipe plus que la qualité individuelle. En revanche, il y aura certainement des matchs beaucoup plus durs en cours de route où il sera plus difficile de percer. Sans Perisic, il n'y a plus ou peu de menace individuelle sur les flancs, Tottenham tire déjà le meilleur parti de lui." "Mais les possibilités offensives sont nombreuses. On peut commencer par la variété que peut apporter Lukaku. Romelu étire les équipes, de par sa course, et donne donc une menace derrière, donc Lautaro est capable d'atteindre le but beaucoup plus qu'avant. Maintenant, nous allons voir si l'Argentin progressera en termes de régularité. En attendant, il y a une chose qui est certaine, que Lukaku, même lorsqu'il n'est pas à son meilleur, peut engager n'importe quel défenseur." "Marquer 100 buts cette saison n’est pas une garantie pour le titre, absolument pas. Très souvent la meilleure défense l'emporte. Quatre-vingts buts pourraient suffire, mais vous ne devez pas encaisser plus de 25-30 buts. La défense interiste est très forte, même s'il n'y a pas un joueur qui peut aller en un-contre-un contre un attaquant rapide." "Le fait que Skriniar reste est un gage de qualité, même s'il doit retrouver sa meilleure forme en début de saison. Enfin, j'ai aimé la performance de de Vrij contre la Spezia, il ne faut pas le sous-estimer." Traduction alex_j via sempreinter.
  9. L'attaquant de l'Inter Lautaro Martinez a remercié les fans pour leur soutien et leurs meilleurs vœux alors qu'il a eu 25 ans hier, le 22/08/2022. De plus, SportMediaset l’évalue à 100 M€. S'exprimant dans une vidéo sur InterTV, l'Argentin a fait part de ses réflexions et a exprimé sa gratitude non seulement aux supporters des Nerazzurri, mais également à tous ses coéquipiers pour l'avoir aidé à l'Inter et a réitéré leur objectif de continuer à avoir une saison réussie. Martinez a rejoint l'Inter en provenance du Racing Club à l'été 2018. A l'époque il était encore un très jeune joueur dont la qualité était évidente mais dont on pouvait dire qu'il n’avait pas atteint la maturité en tant que joueur. L'Argentin a semblé progresser au cours de chacune de ses quatre saisons à l'Inter, même s’il y a des hauts et des bats. Maintenant qu'il en est à sa cinquième avec nous, il semble être encore meilleur. Il convient aussi de rappeler que Martinez vient tout juste d'avoir 25 ans et que bon nombre de ses meilleures années pourraient encore être devant lui dans un maillot Nerazzurri. "Merci à tous les fans et à tous ceux qui nous soutiennent, et merci à mes coéquipiers et à tout le personnel d'être toujours là avec moi. Nous espérons que nous pourrons continuer sur cette voie que nous suivons." Hasard du calendrier ou non, le même jour et selon SportMediaset, l'Argentin considéré comme le "visage du club" par notre président bien aimé Steven Zhang est désormais évalué à 100 M€. De plus, Zhang n'aurait absolument aucune intention de quitter les Nerazzurri malgré les intérêts, supposés ou avérés, de diverses clubs. Rappelons que Martinez a été lié à un certain nombre de clubs européens depuis qu'il a rejoint les Nerazzurri. On peut citer Barcelone et l'Atletico Madrid, alors que Manchester United, Manchester City, Tottenham Hotspur et Arsenal ont manifesté leur intérêt. Cependant, les Nerazzurri n'ont jamais été convaincus par ces offres et il est resté au club où sa valeur n'a fait qu'augmenter au fil du temps. Maintenant, après avoir convaincu Martinez de signer un contrat qui fait de lui l'un des plus gros revenus, Steven Zhang le considère comme un joueur clé pour construire l'avenir, et pour sa part, l'Argentin n'a aucune intention d'aller n'importe où. Traduction alex_j via Sempreinter.
  10. S'adressant à DAZN et Sky Sport Italia après le match, Simone Inzaghi a salué la performance de l'équipe et parlé du match. Sur l’ambiance du Meazza. "Nous pouvions sentir l'atmosphère, le stade était déjà complet à la fin du mois d'août, nous avons le genre de relation avec les fans que nous voulons, cela nous propulse vers des performances comme celle de ce soir." Lorsqu'on lui a demandé s'il considérait Acerbi comme le bon profil. "Oui, certainement, mais il y a des dynamiques et des mécanismes sur le marché des transferts à prendre en compte. Les directeurs s'en occupent, ils connaissent les caractéristiques que je veux. Le poste sera pourvu dans les dix prochains jours. " Concernant le cas Milan Skriniar. "En ce qui concerne le marché des transferts, j'ai la chance de travailler avec de grands directeurs qui ont beaucoup de bouteille. Ils savent ce que je pense et ils le transmettent aux propriétaires, ils savent ce que je veux." "Milan a été totalement professionnel et a fait de son mieux depuis la fin de la saison dernière. La façon dont il joue et s'entraîne chaque jour m'a toujours rempli de confiance. Il aime l'Inter et je suis content qu'il reste." Sur le fait que l'Inter soit plus forte cette saison. "C'est ce que nous espérons, nous verrons ce qui se passera sur le terrain. Nous avons gardé l'équipe la même que la saison dernière, nous avons recruté des joueurs qui remplissent des rôles importants et Lukaku est revenu. On travaille pour s'améliorer, et parfois je devrai faire mes choix avec l'équipe. De plus, sur les deux premiers matches de la saison, les cinq remplacements ont été positifs". A propos du troisième but des Nerazzurri. "C'est important en tant qu'entraîneur de voir un but comme le nôtre, avec Dzeko qui l'a créé et Correa qui a marqué. C'est le genre de réponse que nous voulons avoir du banc. Les cinq remplacements étaient importants contre Lecce et ils étaient importants ici." A propos de la performance de son équipe. "Je suis content, l'équipe a joué un match sérieux. L’équipe adverse était en forme et elle avait gagné son dernier match, nous avons bien fait, à mon avis les phases de possession et de non-possession se sont bien déroulées." L'Inter n'a pas nécessairement une distinction claire entre les titulaires et les remplaçants. "Je suis d'accord, d'autant plus que la règle des cinq remplacements a été mise en œuvre. Le match se joue à seize joueurs et non plus seulement onze. Parfois, les cinq doivent faire la différence lorsque les équipes sont débordées et se sentent fatiguées, maintenant nous pouvons donner plus d'énergie à l'équipe. Comme à Lecce, les remplaçants ont été décisifs." Le malentendu du remplacement. "Au moment du remplacement, j'ai communiqué son nom au chef d'équipe, mais il était clair que Calhanoglu devait sortir. Dans mon esprit, c'était également établi parce qu'il avait demandé le changement. Je me suis mal exprimé et j'ai donné le mauvais nom, mais nous avons immédiatement clarifié la situation." À propos de Barella. "Nous savons ce qu'il représente pour l'Inter ainsi que pour l'équipe nationale, il est une force motrice pour nous tous car il est l'Inter dans son cœur. C'est un joueur important pour nous comme beaucoup d'autres. Ce soir, les défenseurs ont joué un grand match. J'ai la chance de pouvoir choisir entre d'excellentes options et j'essaie de proposer la meilleure composition à chaque match." En comparant l'ouverture du score de Lautaro Martinez à celle de Romelu Lukaku contre Lecce. "Ils étaient tous les deux des buts importants car jusqu'au but de ce soir, les 15-20 premières minutes étaient serrées. Le premier but était important car il a débloqué le match, puis nous avons très bien joué." À propos des longues passes vers Lukaku. "Nous avons plus de solutions avec Romelu dans l'équipe. L'année dernière, nous avions la plus forte attaque, lui et Lautaro l'ont bien fait ce soir. Et puis Dzeko et Correa ont bien fait aussi. Disons que l'équipe a bien fait en termes de mouvement et de contrôle de l'espace comme la saison dernière." Sur la forme de Lukaku. "Il va bien, tout comme toute l'équipe. On savait que les matches amicaux étaient trop précoces, on voulait qu'ils soient durs. Et puis le 13 août, je pense que nous sommes arrivés à notre meilleur." Et concernant le fait qu'il a quatre attaquants. "Je pense que j'ai des attaquants qui sont tous capables de jouer ensemble." Pour l'avenir, l'entraîneur a déclaré. "Nous savons que nous avons maintenant des matchs très exigeants devant nous, mais l'équipe m'a semblé très forte sur le terrain. Nous avons bien travaillé, je suis satisfait car nous avons fait preuve d'une concentration totale ce soir. Ceci dit, nous ne jouons que nos premiers matchs, nous avons eu une pré-saison difficile mais maintenant nous commençons à trouver la forme. Nous savons que chaque week-end, il y a un nouvel adversaire, Lecce et Spezia nous ont causé des problèmes." Traduction alex_j via Sempreinter.
  11. S'adressant à la Gazzetta dello Sport dans une interview publiée aujourd'hui, Alessandro Altobelli estime que le duo offensif entre Romelu Lukaku et Lautaro Martinez semble s'être amélioré cette saison. "Je pensais que Lukaku et Martinez avaient l'air encore mieux, ils ont progressé dans leur compréhension mais aussi dans la façon dont ils aident toute l'équipe. Les avoir tous les deux à ce niveau rassure toute l'équipe et je ne vois plus de difficultés, que des passes bien travaillées et exécutées. Le club a bien fait de les réunir, et Inzaghi a créé un cadre pour qu'ils réussissent ensemble, espérons-le. " "Avoir Dzeko sur le banc est un luxe mais il n'y a pas que lui. Inzaghi peut également compter sur le milieu de terrain, pensez à Barella, Dumfries, Calhanoglu. C'est pourquoi je pense qu'il est juste de s'attendre à une progression, en Ligue des champions également." Ceci semble être confirmé par des statistiques publiées dans Tuttosport. En effet, les Nerazzurri ont déjà réussi 37 tirs au but lors de leurs deux premiers matches de la saison de Serie A. Lukaku et Martinez ont déjà marqué leur premier but de la saison, le premier contre Lecce et le second contre la Spezia. Dans les deux matches, les Nerazzurri étaient de loin l'équipe à avoir fait plus de tentatives que leurs adversaires, avec 37 tentatives au total derrière seulement le Napoli. De plus, avec dix-sept tirs cadrés et cinq buts, en plus de nombreux arrêts des gardiens, les premiers signes sont très positifs concernant notre attaque. Bien entendu, il faudrait que cela se confirme contre les grosses cylindrées. S'adressant à Sky Sport Italia, Paolo Di Canio estime que Romelu Lukaku peut continuer à être extrêmement prolifique en Serie A mais qu'il n'est pas tout à fait au niveau d'un attaquant de classe mondiale. "Je suis fermement convaincu que Lukaku est dévastateur dans certains aspects et dans certains matchs, mais il doit s'améliorer dans de nombreux autres aspects. Le problème est que lorsque vous passez au football d'élite, la Champions League par exemple, certaines erreurs ont beaucoup plus de poids et peuvent être mortelles et c'est pourquoi un joueur échoue dans certains matchs." "C'est pourquoi je dis que Lukaku est décisif ici, en Serie A, mais pas au niveau du football de très haut niveau. Il fête ses trente ans et a encore le temps de montrer qu'il peut faire la différence, même en Ligue des champions, mais pour l'instant il n'est dévastateur que sur certains matches. Il peut toujours marquer 25-30 buts en Serie A. Cette saison sera sûrement importante pour les meilleurs attaquants, et il y a aussi une opportunité de faire reposer Lautaro et Lukaku." Traduction alex_j via Sempreinter.
  12. Sur son canal Youtube, Marco Barzaghi a fait le point suis la situation relative à Lautaro Martinez et sur l’approche de Manchester United "Quelqu’un s’est livré sur l’offre de Manchester United pour s’adjuger Lautaro Martinez en offrant 50 millions d’euros et Anthony Martial. L’Inter s’en tamponne car elle ne voudrait éventuellement que du cash pour aller chercher ensuite une première pointe de carrure et de surface et éventuellement Dybala." Par quelqu’un comprenez le Daily Express! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...