Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lautaro martinez'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'Inter vise à amener le moins de joueurs possible à la Florida Cup en raison des craintes suscitées par le variant Delta du COVID-19. C'est ce que affirme le diffuseur italien SportMediaset. Il rapporte que le club n'est pas en mesure de se retirer de l'évènement malgré les risques encourus à cause du variant Delta. Cependant, l'Inter envisage des options pour exposer le moins de joueurs possible à une infection potentielle. L'équipe doit partir pour les États-Unis Jeudi, son match d'ouverture du tournoi de pré-saison contre Arsenal devant avoir lieu Dimanche. À l'heure actuelle, il est prévu que Alexis Sanchez, Arturo Vidal et Matias Vecino rejoignent Romelu Lukaku et le reste de l'équipe en Floride alors que les trois Sud-Américains ont maintenant terminé leurs vacances post-Copa America. Les derniers joueurs à rejoindre l'équipe sont Nicolo Barella, Alessandro Bastoni et Lautaro, chacun ayant participé respectivement aux phases finales de l'Euro et de la Copa America. Cependant, des plans sont pour le moment en suspens alors que le club envisage sérieusement des moyens de réduire son risque d'exposition au variant Delta du COVID-19 alors que les infections augmentent aux États-Unis. Dans un précédent communiqué, l'Inter envisageait de se retirer de la compétition à cause du variant Delta malgré l'intérêt de se connecter aux fans nord-américains. Les Nerazzurri ne connaîtront que trop bien les graves problèmes associés au COVID pour un club de football venant de la région de Lombardie durement touchée. Même la semaine dernière, l'ailier autrichien Valentino Lazaro a été testé positif au virus, soulignant le risque continu. Peut-être que limiter le nombre de joueurs est un entre-deux le moins mauvais.
  2. Comme le révèle Fcinter1908.it, énormément de joueurs se découvrent une passion pour le vin. Si le plus célèbre dans le noyau Nerazzurro est Nicolò Barella, lui qui dispose d’une cave à vin et de bouteilles spéciales qu’il ouvre pour chaque occasion importante, le couple formé par Lautaro Martinez et Agustina Gandolfo devrait très prochainement le rejoindre. En effet, suite à sa victoire en Copa America, l’attaquant argentin aurai décidé de transformer sa passion, en quelque chose de concret Sur ce cliché on peut retrouver cette échange : "En cours d’élaboration, très prochainement notre fin arrivera" Réponse d’Agustina : Je ne sais pas si le meilleur sera le vin, ou toi, Lautaro!" Reste à savoir si ce fin sera aussi fort que le Toro sur le terrain ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Le défenseur slovaque est de retour à Appiano Gentile après l'EURO 2020 et des vacances. Voici ces déclas à Inter TV. Milan Skriniar a parlé de son engouement à se lancer dans la nouvelle campagne alors qu'il retournait au Suning Training Center pour une session individuelle ce Mercredi. L'arrière central a disputé trois matchs pour la Slovaquie lors de cet Euro, mais il est maintenant reposé et impatient de recommencer. "C'est toujours agréable de revenir ici. Il y a un super esprit d'équipe. Cela fait un moment qu'on ne s'est pas vu. Maintenant, nous sommes de retour avec un nouvel entraîneur et une équipe en coulisses et nous attendons déjà avec impatience la nouvelle saison." Un peu malheureux concernant l'Euro. "Nous étions tous très heureux après ce but parce que nous espérions passer les huitièmes de finale, mais ensuite nous avons perdu deux matchs et avons été éliminés. Nous avons été extrêmement déçus mais c'est du passé maintenant et je me concentre sur la nouvelle saison avec l'Inter." "Évidemment, je suis ravi pour Nicolo Barella et Alessandro Bastoni alors qu'ils ont remporté le tournoi. Ils l'ont mérité parce que l'Italie a si bien joué. Nous nous sommes échangé des messages. J'ai également parlé à Lautaro Martinez qui a couronné une super saison en remportant la Copa America. Ils vont maintenant profiter d'une pause bien méritée et nous attendrons leur retour." Défendre le Scudetto en 2021-2022. "Mes objectifs personnels pour la saison à venir sont les mêmes que d'habitude : me battre pour l'Inter et aider l'équipe. Nous avons remporté le titre l'an dernier et il ne faut pas baisser la garde cette saison. Nous croyons que nous pouvons gagner. J'espère pouvoir faire ma part comme toujours – et peut-être même marquer quelques buts de plus."
  5. Lautaro Javier Martinez Informations Générales : Nom : Martínez Prénom : Lautaro Javier Poste : Attaquant Date de naissance : 22/08/1997 Lieu de naissance : Bahía Blanca Pays : Argentine Taille : 174 cm Poids : 79 kilos Numéro de maillot : ? Au club depuis : Ouverture du Mercato estival 2018 Position sur le terrain : Biographie : Lautaro Martínez est un footballeur argentin né le 22 août 1997 à Bahía Blanca. Il évolue au poste d'attaquant au Racing Club. Lautaro Martínez fait ses débuts professionnels en championnat d'Argentine avec le Racing Club le 1er novembre 2015 lors d'un match contre Crucero Del Norte, il remplace Diego Milito à la 80e minute. En 2016, il participe à 3 rencontres de championnat. Il devient un titulaire indiscutable dans son club au cours de la saison 2016/2017 où il participe à 23 rencontres. Le 30 janvier 2016, il inscrit son premier but avec les professionnels à l'occasion d'un match amical lors du Torneos de Verano face au CA Independiente. Son premier but en championnat a lieu le 20 novembre 2016 sur la pelouse du CA Huracán. En 2016/2017, il inscrit 9 buts en pour sa première saison complète avec le Racing. En 2017, il participe à la Copa Sudamericana avec le Racing Club Equipe nationale Avec les moins de 20 ans, il participe au championnat de la CONMEBOL des moins de 20 ans en 2017. Lors de cette compétition, il inscrit cinq buts buts. Il marque contre le Pérou, la Colombie et le Brésil, avant d'inscrire un doublé contre le Venezuela. L'Argentine se classe quatrième du tournoi. Il dispute quelques mois plus tard la Coupe du monde des moins de 20 ans organisée en Corée du Sud. Lors de la première rencontre disputée face à l'Angleterre, il écope d'un carton rouge. Cette expulsion s'effectue avec l'aide de l'arbitrage vidéo, ce qui constitue une première. Suspendu lors du second match face à la Corée du Sud, il se rattrape en marquant un doublé lors du troisième match contre la Guinée1. Le 23 mars 2018, Martínez effectue ses débuts avec l'Argentine contre l'Espagne. Entré en jeu à la place de Gonzalo Higuaín, il assiste à une lourde défaite 6-1. Le montant du transfert s'élève à 25M€, et la clause libératoire du futur intériste sera de 111M€ Carrière en club : 2015 - 2018: Racing Club 2018: Internazionale Carrière internationale: 2017: Argentine -20 ans 2018: Argentine (Source: Wikipédia) `
  6. Après le Scudetto, trois stars Nerazzurri ont désormais connu un succès continental avec l'Italie et l'Argentine. L'Inter est champion d'Italie. L'Italie est championne d'Europe. L'Argentine est championne d'Amérique du Sud. Et trois joueurs Nerazzurri, Nicolo Barella, Alessandro Bastoni et Lautaro Martinez, ont maintenant goûté à la gloire à deux reprises cet été. La couleur bleue figure dans les trois triomphes: début mai, le noir et le bleu de l'Inter ont scellé un 19e Scudetto, puis deux mois plus tard, le bleu de l'Italie et le bleu ciel de l'Argentine ont remporté respectivement l'Euro et la Copa America. Les Azzurri ont battu l'Angleterre aux tirs au but à Wembley pour remporter l'Euro pour la première fois depuis que Giacinto Facchetti a remporté ce trophée à Rome il y a 53 ans, tandis que l'Argentine a devancé le Brésil pour remporter sa première couronne en Copa America en 18 ans. Avant dimanche dernier, sept joueurs avaient remporté le Championnat d'Europe en jouant pour l'Inter: Luis Suarez (avec l'Espagne 1964), Facchetti, Tarcisio Burgnich, Angelo Domenghini et Sandro Mazzola (avec l'Italie en 1968), Laurent Blanc (avec la France en 2000) et Giorgos Karagounis (avec la Grèce en 2004). Maintenant, il y en a neuf. Barella et Bastoni ont été dans l' équipe italienne de 26 joueurs sélectionnée par Roberto Mancini qui a exercé deux mandats en tant qu'entraîneur de l'Inter (2004-2008 et 2014-2016). Nicolo était un pilier du milieu de terrain Azzurri commençant chaque match sauf contre le Pays de Galles, marquant un but dans la victoire en quart de finale contre la Belgique et jouant 50 minutes en finale. Alessandro a quant à lui fait une apparition pendant le tournoi, 90 minutes contre le Pays de Galles. Après leur triomphe à Wembley, le duo Azzurri s'est rendu sur Instagram pour célébrer. "N'arrêtez jamais de rêver! CHAMPIONS D'EUROPE", a écrit Barella, sous une photo de lui embrassant le trophée. "Après une période difficile pour tout le monde, cela nous procure une immense joie de rentrer en Italie avec ce trophée. Je tiens à remercier mes coéquipiers, un groupe de joueurs extraordinaires qui ont rendu cette réalisation encore plus spéciale. Merci à vous les fans de nous conduire avec votre passion et votre soutien contagieux. C'est un rêve devenu réalité... CHAMPIONS D'EUROPE !", a déclaré Bastoni. Le succès de l'Italie survient le même jour, 11 juillet, où cinq joueurs de l'Inter (Giuseppe Bergomi, Ivano Bordon, Gabriele Oriali, Alessandro Altobelli et Giampiero Marini) ont aidé les Azzurri à remporter la Coupe du monde 1982 en Espagne il y a 39 ans. C'était aussi le moyen idéal pour Barella de célébrer l'anniversaire de son arrivée à l'Inter, le 12 juillet 2019. Pour les plus jeunes, voici un résumé de Italie - RFA, finale de la Coupe du Monde de 1982: Quelques heures plus tôt, de l'autre côté de l'Atlantique, Lautaro Martinez a débuté aux côtés de Lionel Messi dans l'équipe argentine qui a vaincu son rival brésilien au Maracana. El Toro a réalisé un superbe tournoi pour l'Albiceleste, marquant trois buts: contre la Bolivie en phase de groupes, l'Équateur en quarts de finale et la Colombie en demi-finale. Après la finale, alors qu'il a joué 79 minutes, Lautaro a posté une photo de lui et de ses coéquipiers avec le trophée sur le gazon sacré du Maracana, déclarant: "Pour tous les Argentins, pour tous ceux qui nous ont soutenus, pour ma famille. Merci pour cette joie incroyable. Nous sommes des champions d'Amérique." Avant Martinez, sept joueurs Nerazzurri avaient remporté la Copa America: Gary Medel était le plus récent, en 2015 et 2016 avec le Chili. Avant lui, il y a eu plusieurs Brésiliens: Ronaldo en 1997 juste après avoir rejoint l'Inter, et encore en 1999 lorsqu'il a marqué en finale contre l'Uruguay ; Adriano, qui a dominé l'édition 2004, lorsque Julio Cesar était également impliqué, et a terminé meilleur buteur du tournoi, marquant en finale contre l'Argentine avant une victoire aux tabs; Maicon en 2007 (Brésil 3-0 Argentine); et Miranda en 2019, à la fin de son passage à l'Inter, battant le Pérou en finale. Ruben Sosa a également connu le succès de la Copa America avec l'Uruguay en 1995, tout comme Ivan Cordoba qui a inscrit le but vainqueur de la Colombie lors de la finale 2001 contre le Brésil. Seuls deux clubs peuvent se targuer d'avoir des joueurs titulaires à la fois à l'Euros et en finale de la Copa America: l'Inter et le PSG (Barella, Lautaro ; Marco Verratti, Angel Di Maria). Cela a certainement été un été inoubliable pour l'Inter. Félicitations à notre Italie, Argentine et nos champions!
  7. Danilone a très récemment prolongé son aventure à l’Inter, en paraphant un nouveau contrat. Celui-ci s’est livré sur l’arrivée également de Simone Inzaghi, quelques heures avant la confrontation entre l’Italie et l’Angleterre en Finale de l'Euro! "Nous revenons après deux saisons disputée sans trêve, c’était fondamental de recharger les batterie avec un peu de vacances. Les premiers jours de la mise au vert sont positifs, il manque encore tant de joueurs, mais le groupe est volontaire. Je profite de l’occasion pour féliciter Lauti pour sa victoire extrêmement méritée en Copa et je souhaite bonne chance à Nico et Basto pour la Finale de ce soir." Simone Inzaghi "L’approche a été positive, tout le staff est compétent et tient à faire belle figure pour honorer l’Histoire de l’Inter. Nous sommes tous engagés depuis la reprise et continuer à endosser ces couleurs est un motif de fierté. J’en suis à présent à ma neuvième saison avec l’Inter, mais à chaque fois que je monte sur le terrain, je cherche toujours à donner le maximum pour prouver que je mérite ce maillot." "Si la prolongation est arrivée, je pense que cela veut dire que j’ai fait quelque chose de bon et que je l’ai mérité. Toutefois, le passé ne compte plus, je veux confirmer en championnat, me battre en Ligue des Champions et arrivée jusqu’au bout en Coupe d’Italie." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Lautaro Martinez a ajouté une ligne à son palmarès en remportant la Copa America 2021. RIO DE JANEIRO - Peu de temps après avoir remporté son premier Scudetto avec les Nerazzurri, Lautaro Martinez a ajouté une ligne à son palmarès en remportant la Copa America 2021 avec l' Argentine. L'Argentine a remporté le titre, environ 28 ans après son dernier triomphe, après une victoire 1-0 sur le Brésil, remportée au Maracanã à Rio De Janeiro grâce au but d'Angel Di Maria en première mi-temps, 22e. Lautaro Martinez a commencé le match et est resté sur le terrain pendant 79 minutes. Il termine le tournoi avec 3 buts en 6 apparitions.
  9. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. En voiture Simone ! Comme l’a annoncé directement l’Inter sur son site officiel, la nouvelle saison Nerazzurra débutera officiellement par la conférence de presse conjointe de Simone Inzaghi et de Giuseppe Marotta, qui se tiendra ce mercredi 7 juillet 2021. Dès le lendemain, la préparation estivale rentrera dans le vif du sujet avec, en finalité, les objectifs à atteindre pour la saison à venir, avec un groupe bien loin de représenter sa version définitive! Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, le noyau sera considérablement réduit "Jeudi, le groupe sera inévitablement réduit: Manqueront à l’appel tous les joueurs engagés à l’Euro et à la Copa America. Actuellement, il reste en course seulement Barella, Bastoni et Lautaro. Mais pour certains, trois semaines de vacances viennent à peine de débuter. En plus de Lukaku, les derniers éliminés sont Alexis Sanchez, Arturo Vidal et Matias Vecino. Il est donc très peu probable de les voir participer à la tournée américaine." "La situation est différente pour Hakan Calhanoglu qui devrait s’envoler pour la Floride. Les absences actuelles seront colmatées par le retour de nombreux joueurs prêtés et non+ rachetés: En date du 1er juillet 2021, le noyau Nerazzurro fait état de nouveaux noms tels que Gravillon, Pirola, Dimarco, Dalbert, Vagiannidis, Lazaro, Males, Salcedo, Esposito, Colidio, Vergani et Gavioli." Le Saviez-Vous ? Simone Inzaghi a déjà imposé sa patte sur ce mercato. Si Chelsea était disposé à satisfaire l’Inter, en proposant notamment Emerso Palmieri, dans le cadre du recrutement d'Achraf Hakimi, l’entraîneur italien a exclu cette possibilité en considérant Emerson comme un joueur non-fonctionnel à son idée du Calcio. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Alejandro Camano s’est livré à Calciomercato.it sur la situation entourant Achraf Hakimi et Lautaro Martinez: "Nous sommes proche d’un accord avec le Paris-Saint-Germain, je le confirme." Pourrait-il avoir lieu dans les prochaines heures ? "Hier, Marotta a dit que nous étions en phase de finalisation. J’ai aussi parlé avec Paris et nous sommes vraiment proche." Hakimi serait-il resté à l’Inter ? "Le garçon accepte la réalité du football : L’Inter était une équipe de cœur pour lui, il s’y était adapté parfaitement à tout point de vue, lui et sa famille étaient très heureux. A présent il a reçu une proposition d’une autre équipe qui vient en aide à l’Inter. Le club avait la nécessité de vendre un joueur et il l’a accepté." "Mais je le répète, Hakimi était très heureux en Italie. Pour nous, comme groupe, l’Inter représente une partie d’Histoire. L’Inter n’oubliera jamais ce qu’Hakimi lui a fait vivre en Nerazzurro. C’étaient des mois complexes à cause du Covid. Il y a tant de souffrance pour tout le monde. Il a remporté le championnat avec une tifoserie qui ne pouvait pas être proche de l’équipe à cause de la pandémie, mais il peut se féliciter d’avoir réalisé de grandes rencontres à l’Inter." Lautaro ? "Je sais à quel point il est très important pour l’Inter. Nous sommes sereins car il a encore deux ans de contrat. Nous sommes appelés à parler avec le club pour discuter de sa permanence ou de son départ. Nous sommes sereins vu la situation particulière que connait l’Inter. Nous allons discuter. Le mercato est très long et toutes les équipes européennes feront des mouvements, et ils parleront avec l’Inter : Lautaro fait partie de la nouvelle génération d’attaquant qui prendra la place de l’ancienne génération." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. L'Argentine de Lautaro Martinez, le Chili de Arturo Vidal et Alexis Sanchez et l'Uruguay de Matias Vecino se sont tous qualifiés pour les quarts de finale: jetons un coup d'œil sur l'implication de nos Nerazzurri sud-américains. La phase de groupes est terminée et le tirage au sort de la phase finale de la Copa America est désormais connu. L' Argentine de Lautaro Martinez, le Chili de Arturo Vidal et Alexis Sanchez et l' Uruguay de Matias Vecino se sont qualifiés pour les quarts de finale. Les joueurs nerazzurri ont joué 726 minutes sur le terrain dans le groupe A de la compétition qui se terminera le 10 juillet, date à laquelle se jouera la finale de la 47e édition de ce tournoi. L'Argentine de Lautaro Martinez jouera contre l’Équateur le samedi 3 juillet à 22h00. L'Albiceleste a fait match nul 1-1 lors de son match d'ouverture contre le Chili, enregistrant sa première victoire lors de la deuxième sortie contre l'Uruguay et sa deuxième contre le Paraguay, après quoi la Seleccion s'est qualifiée pour les quarts de finale. Lautaro Martinez a joué 159 minutes sur le terrain et a marqué un but lors du match final, une victoire 4-1 contre la Bolivie. Un match contre le Brésil attend le Chili de Vidal et de Sanchez, un match qui se jouera le vendredi 2 juillet à 21h00 au stade Nilton Santos de Río de Janeiro. La Roja, après son premier match nul contre l'Argentine, a battu la Bolivie 1-0, puis a fait match nul contre l'Uruguay et a perdu le dernier match du groupe A contre le Paraguay. Vidal a joué 314 minutes sur le terrain, tandis que Sanchez n'a pas été utilisé. Le parcours de l'Uruguay a commencé par une défaite contre l'Argentine au premier match. Cela a été suivi d'un match nul contre le Chili et de deux victoires contre la Bolivie et le Paraguay qui ont permis à la Celeste de terminer deuxième du groupe A avec sept points, derrière l'Argentine avec dix points. Matias Vecino a joué 253 minutes sur le terrain, et son équipe affrontera désormais la Colombie en quarts de finale le samedi 3 juillet à 19h00.
  14. En effet, c’est l’information de la journée : le milieu de terrain du Milan Ac, Hakan Çalhanoğlu, qui était en fin de contrat au 30 juin 2021, va rejoindre l’Inter Milan Transfert Gratuit Comme le révèle La Gazzetta Dello Sport, Çalhanoğlu va rejoindre l’Inter : Le joueur va signer un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros, accompagné d’un million d’euros de bonus. Selon la Rosea, le joueur devrait endosser le numéro 11 ou le numéro 21, étant donné que le numéro 10 Nerazzurro est celui de Lautaro Mais comment est né la transaction ? Le milieu de terrain turc demandait, au Milan, 5 millions d’euros, alors que les Rossoneri n’en proposaient "que" 4. Les Nerazzurri ont décidé de contenter le joueur et son agent, Gordon Stipic, qui l’avait proposé à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Hakan aime la Ville de Milan et ne souhaitait pas la quitter Pour l’Inter, après avoir "perdu" Eriksen, Les Nerazzurri avaient un "vide à combler" au poste de Mezzala gauche, c’est ainsi que la négociation a vu le jour. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, Hakan Calhanoglu est le joueur avec le plus d'occasions créées (98) parmi les 5 plus grands championnats européen. Il devance d'ailleurs Memphis Depay, très récemment recruté par le Fc Barcelone! S’il va de soit que tout le monde, l’Inter en premier, souhaite le retour sur le terrain de Christian Eriksen, il était impératif de procéder au recrutement d’un joueur proposant un "profil similaire" en cas de forfait définitif de notre international danois. Partant de ce constat, jugez-vous que l’opération éclaire menant à Hakan Çalhanoğlu comme une réussite, un pari osé à relever ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L’agent d’Achraf Hakimi et de Lautaro Martinez, Alejandro Camano, a souhaité mettre carte sur table, en se livrant à la radio argentine ComoTeVa? diffusée sur RadioColonia AM 550 Pour rappel, l’ailier marocain est le seul à avoi reçu des offres officielles en provenance du Paris-Saint-Germain et de Chelsea : 60 millions d’euros. Une somme qui est loin de satisfaire Giuseppe Marotta qui en exige 80 millions d’euros. De son côté, Lautaro représente le rêve inaccessible de l’Atletico Madrid. "Le seul qui va quitter l’Inter sera, par la force des choses, Hakimi qui a la possibilité d’aller dans différentes équipes européenne : L’Inter a dit qu’elle était dans l’obligation de vendre un joueur et il a été choisi. Pour Lautaro, l’Inter a pris une décision très forte, car elle le considère comme un champion, un goleador, c’est pour ces raisons qu’elle souhaite qu’il reste." "Ce qui contrôle le monde ce sont les finances et, si elle devait venir à se libérer de Lautaro, elle ne le ferait pas pour rien. Je travaille sur la thématique de la prolongation de Lautaro, mais la situation n’est pas claire. Ce qui avait été convenu, il y a deux ans était un prix "normal", mais depuis le Covid, les choses ont changé : Il n’y a encore rien de concret et il faudra voir aussi ce que souhaite Lautaro qui a 23 ans, son opinion est très importante." "Je pense qu’l peut devenir l’un des plus grands joueurs d’Europe, il a seulement 23 ans et il a toute les cartes en main pour devenir l’un des meilleurs joueurs du monde." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. IM TOGETHER: Our Scudetto Season Review est le film de la saison 2020/2021 qui est sorti le 15/06/2021 en avant-première sur la chaîne YouTube officielle de l'Inter et sur Inter TV. Ce film raconte l'année extraordinaire des Nerazzurri, caractérisée par des moments comme l'introduction du nouvel écusson. Voici des citations de Romelu Lukaku, sorties exclusivement pour le film de la saison. Les sentiments de Lukaku après la finale de la Ligue Europa et le début de la saison 2020/2021. "Après Séville, c'était le moment le plus difficile, je pense le plus difficile de ma carrière. Le matin trois ou quatre jours plus tard pourtant, je me suis réveillé en me disant que cette année on gagnerait avec cette équipe et que je ferais tout pour gagner. A la première séance d'entraînement, j'ai vu que beaucoup de joueurs avaient une faim incroyable, et dès le premier jour je me suis dit : cette année on va le faire." La défaite lors du premier Derby. "Nous savions que nous étions l'équipe la plus forte dans ce match, nous nous sommes créés beaucoup plus d'occasions qu'eux, mais cette bataille a donné à l'équipe l'énergie nécessaire pour entamer la route vers le Scudetto." Le concept de l'équipe. "Nicolò, Lautaro, Brozovic et moi sommes tous un peu fous, on a besoin de ça parce que ça nous donne de l'énergie. J'ai besoin de Nicolò, chaque équipe a besoin de joueurs prêts pour la guerre. Cette équipe est différente de toutes les autres que j'ai connues, nous sommes vraiment une belle bande de frères, nous partons tous à la guerre ensemble, quand l'un souffre il y en a toujours un autre qui est là pour aider son partenaire. On n'abandonne jamais, on joue toujours pour gagner." Sa compréhension avec Lautaro. "Quand j'ai rencontré le père de Lautaro, nous avons parlé pendant dix minutes. Je lui ai dit que dans deux ans, nous gagnerions quelque chose ensemble. Ses compétences sont parfaites pour moi car c'est un joueur qui sait aspirer le défenseur, il a une accélération incroyable, il est toujours en mouvement et à chaque fois qu'il reçoit le ballon j'ai toujours une solution. On sait que l'équipe est plus importante et quand l'un de nous est en forme un jour, on fait tout pour lui faire plaisir. Cette année, nous avons vu que notre duo s'est beaucoup amélioré et nous espérons continuer comme ça et gagner encore plus." Le discours à son retour de Crotone. "Vous avez tous fait beaucoup, vous avez fait de cette équipe des champions et il faut continuer comme ça. Je suis vraiment fier de jouer avec vous." Le jour du Scudetto. "J'ai dit à mes coéquipiers plus tôt dans la journée que l'Atalanta ferait match nul contre Sassuolo, je ne sais pas pourquoi je l'ai ressenti. Je pense que l'expérience de l'année dernière a vraiment aidé l'équipe, ayant cette mentalité de ne pas abandonner. Je suis vraiment content pour l'Inter et pour tous les fans du monde entier car cela fait des années depuis le dernier trophée et soulever ce Scudetto est un sentiment magnifique."
  17. Interviewé dans le nouveau film documentaire sur la chaîne YouTube officielle de l'Inter, "IM TOGETHER", l'Argentin parle des hauts et des bas et son premier scudetto. "Quand nous avons quitté la Ligue des champions, nous en avons beaucoup parlé et je pense que nous avons vu une différence même à l'entraînement. Nous étions un groupe uni et c'est important." "Quand Lukaku est arrivé à l'Inter, nous avons beaucoup parlé et un lien s'est créé, une véritable et belle amitié. Je l'aime, il m'aime, et nous travaillons ensemble, pour le bien de l'Inter." "Matteo Darmian toujours positif, il s'entraîne toujours bien. Il est toujours prêt dans la surface de réparation, des gars comme lui sont importants pour l'équipe." "Nous profitons de ce moment (le Scudetto, ndlr) parce qu'il est spécial pour nous. C'est mon premier titre. Nous avons fait quelque chose de vraiment important et je suis vraiment content de ce que nous avons réussi à réaliser, un scudetto très important pour nous."
  18. Le Président Steen Zhang n’a pas trop tourné autour du pot : "L’Inter a la nécessité de réaliser une plus-value importante d’ici à la fin de cette session du mercato" le tout en assurant de vouloir "conserver une équipe compétitive" C’est d’ailleurs la raison principale qui est à l’origine du départ d’Antonio Conte qui n’a pas accepté qu’on lui impose des consignes sur ses choix du mercato. Toutefois, grâce au natif de Lecce, des joueurs ont explosé sous les couleurs de l’Inter : Lukaku, Hakimi ou Barella pour ne citer qu’eux ont remporté un Scudetto et ont été finaliste de la Ligue Europa. Mais quel serait l’impact d’une vente d’ Achraf Hakimi et/ou Lautaro Martinez ? Etant donné que Romelu Lukaku est un pilier de l’équipe et que la prolongation du contrat d’Alessandro Bastoni, a déjà écarté deux autres joueurs courtisé par l’Europe Révélation de Calcio&Finanza Débutons par Achraf Hakimi, l’ailier marocain a été recruté, il y a seulement un an en provenance du Real de Madrid. Son transfert avait été retranscrit dans le bilan du 30 juin 2020 : soit 40 40.504.040 euros. En ayant signé un contrat courant jusqu’au 30 juin 2025, sa part d’amortissement est égale à 8,1 millions, cela veut dire qu’en date du 30 juin 2021, la valeur net du joueur sera égale à 32,4 millions. Si l’on prend en considération l’offre du Paris-Saint-Germain, 60 millions d’euros et les exigences de l’Inter, soit 80 millions d’euros, la plus-value varierait entre 27,6 millions et 47,6 millions d’euros. Mais il serait fondamental pour l’Inter de disposer de liquidité pour solder ce que l’Inter doit au Real Madrid. Cette liquidité n’est pas une variable banale pour un club comme l’Inter, qui se trouve confronté à des problèmes de versements des salaires au joueurs. Car S’il est vrai qu’un bilan peut être réglé à des fins comptable par des plus-values qui, parfois ne prévoient pas d’entrée et de sorties financière, mais seulement des échanges, il reste tout aussi vrai que les salaires des joueurs se doivent d’être réglé en liquide, peu importe la source de la caisse La situation est encore plus intéressante en cas de vente de Lautaro Martinez qui fait partie d’un "Mercato" à part vu les chiffres en question en regard au Top Player Dans le cas du Toro, l’Inter refusera toute offre inférieures à 80/90 millions d’euros et selon la presse sportive, l’Inter a déjà refusée une offre estimée entre 40 et 50 millions d’euros en provenance de L’Atletico Madrid de Diego Simeone Si les désirs des Nerazzurri viennent à se concrétiser, l’Inter n’encaisserait pas seulement 80 à 90 millions d’euros nécessaire pour la gestion ordinaire, mais elle réaliserait la meilleure plus-value de son Histoire, qui est actuellement détenu par Mauro Icardi et ses 47,1 millions d’euros. Le cout historique de Lazutaro, arrivé à l’Inter lors de la saison 2018/2019 est équivalent à 28.234.000 euros. Son amortissement annuel est de 5,8 millions d’euros, si celui-ci valait encore 17,4 millions d’euros au 30 juin 2020, il ne "pèsera" plus que 11,6 millions d’euros à dater de ce 30 juin 2021 Avec une vente à hauteur de 80 ou 90 millions d’euros, la plus-value s’avèrerait monstrueuse en culminant à 68,4 ou 78,4 millions d’euros. "Une vente difficilement atteignable pour d’autres joueurs, si ce n’est Romelu Lukaku." Une somme qui pourrait garantir un bon retour de flux financier au Club ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. En effet, si pour certains il faut choisir entre boire ou conduire, pour d’autres, il faut choisir entre épargner ou rester aux commandes du club. Et si le départ d’Antonio Conte offre une double "prime" en allégeant la masse salariale et en qualifiant automatiquement l’Inter en Ligue des Champions, il est hors de question de redimensionner de façon excessive l'équipe. Avec des challengers qui se sont tous renforcés, en passant de la Roma à la Juventus, les places pour la Ligue des Champions 2022-2023 vont valoir leur pesant d’or! Et il est hors de question de perdre la possibilité de récolter les 60 millions d’euros qu’offre l’Europe au Grandes Oreilles Révélation de la Gazzetta.it "Outre le fait que Suning exige une place constante parmi les quatre premiers au championnat, Oaktree Capital Managment, qui a dernièrement acté un financement à hauteur de 275 millions d’euros pour l’Inter, et qui a également la possibilité de devenir la future patronne du club dans le cas où Suning ne parvient pas à la rembourser dans un arc de cercle de trois années, intérêts inclus, entend selon des sources internes du club, ne pas vouloir déboussoler le club et l’équipe en ayant la conviction, que cela serait de courir un risque, que de ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions 2022-2023" Partant de ce constat, l’activité centrale du mercato, qui était de récolter 100 millions d’euros a été revue à la baisse pour atteindre, à présent, 70 millions d’euros : "Il y a eu la prise de conscience que si pour épargner 30 millions d’euros, il faille céder un second Top Player, que le risque de perdre le butin garanti par la Ligue des Champions était trop grand et que le jeu n’en valait pas la chandelle et ce même si le bilan, à la fin du mois risque de se clôturer avec un déficit de -170 à -180 millions d’euros." La destinée de Lautaro est également prise en considération dans ce raisonnement: "Si l’objectif es de viser les 70 millions d’euros, la cession d’Hakimi au Paris-Saint-Germain ou à Chelsea, qui ont déjà proposé 60 millions d’euros, seront complété par le trésor garanti des ventes de Joao Mario, Radja Nainggolan, Valentino Lazaro et Dalbert." Ce qui permettrait de viser tout de même le palier de 100 millions d’euros d’actif, sans passer par le sacrifice d’un second top Player ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. En effet, l’agent de Lautaro Martinez, Alejandro Camano, s’est livré au quotidien catalan Sport sur la situation relative au Toro Argentin Evolution constante "Nous sommes très serein, nous devons avant toutes choses régler la question Inter." Barcelone ? "C’est évident que cela lui plairait, qui n’aimerait pas jouer à Barcelone ? Mais personne ne m’a appelé. J’ai une excellente relation avec Allemany, mais il n’y a rien à quoi nous ne pensons pas." Les offres précédentes "Je ne sais pas ce qu’il s’est passé l’année dernière avec Lauti. Il m’a raconté que son ancien agent lui avait parlé de Barcelone, mais que tout était confus. Mon travail est à présent de connaitre la situation du projet interiste et d’écouter les offres qui arriveront. Pour l’instant, nous sommes bien où nous sommes, nous verrons par la suite." Le coût du joueur L’Inter qui a fixé le prix à 90 millions d’euros ? Cela me semble exagéré. Tout à un prix, mais il me semble que l’Inter n’a jamais parlé de cession. Nous verrons la situation de l’Inter durant le mercato." La prolongation ? "Il y a eu l’offre, mais pour l’instant, nous avons répondu que nous sommes bien avec la situation actuelle." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. En effet, Diego Simeone s’est, à présent, positionné en première ligne pour attirer l’attaquant argentin de l’Inter Révélation de Tuttosport Le risque que Lautaro Martinez se transforme une nouvelle fois comme un tourment lors de ce Mercato est concret, un peu comme cela s’est passé, il y a un an, avec le Fc Barcelone,mais les sirènes proviennent de Madrid. Et si le Real reste toujours une variable à ne pas perdre de vue pour diverses raisons, l’Atletico a lancé ses principaux signaux en direction de Milan pour courtiser l’attaquant argentin. Le facteur Simeone Pour y parvenir, le club a immédiatement l’artillerie lourde, soit Diego Simeone qui a remporté sa seconde Liga, il y a quelques semaines, en état à la tête de l’Atletico. L’entraineur argentin va d’ailleurs prolonger son contrat jusqu’en juin 2024, mais comme cadeau pour cette prolongation, la cerise sur la tortue serait l’arrivée du Toro qui apporterait force et jeunesse dans son secteur "En Espagne, il se dit que le Cholo a déjà commencé à discuter avec le Toro à travers des appels et des messages échangés sur Whatsapp." La position de l’Inter Dès les premiers jours du mois de mai, le Directeur Sportif Piero Ausilio, accompagné d’Alejandro Camano, le nouvel agent de Lautaro, s'est envolé à Madrid afin de prendre connaissance des intentions du Real et de l’Atletico envers le joueur. Les Blancos semblent très intéressé par le joueur, au point d’avoir présenté une offre avoisinant les 90 millions d’euros : 60 millions + le solde de ce que l’Inter devait pour Achraf Hakimi à l’Inter, contre 9 millions d’euros pour le joueur. Mais l’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête du club ont changé les visions du club L’intérêt reste vif du côté de l’Atletico qui, jeudi dernier, avait envoyé une délégation à Milan pour débuter une phase de contacts préliminaire avec l’Inter. Pour l’Inter, Lautaro reste intransférable, toutefois, si un club souhaite l’arracher au club, il devra débourser au moins 90 millions d’euros ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Le club champion d’Espagne a envoyé l’une de ses délégations, chez le Champion d'Italie, dans le cadre du recrutement de Lautaro Martinez. Révélation de Tuttosport En plus de Simone Inzaghi, l’Atletico Madrid s’est présenté hier à Milan. Une accélération décidée par le nouveau Champion d’Espagne visant Lautaro Martinez, après une tournée exploratrice dans la capitale espagnole de Piero Ausilio et Alejandro Camano, l’agent du Toro et l’agent d’Achraf Hakimi. La position de l’Inter Hier, Marotta, Ausilio et Baccin ont rassuré Simone Inzaghi sur le fait que le noyau restera compétitif et que l’argentin ne partira qu’en cas d’offre considérée impossible à refuser. Ce concept d’offre à un prix : 90 millions d’euros, soit la même somme qui fut évoquée pour Martinez lors des échanges, il y a un an, avec le Fc Barcelone. Cette somme, en temps de pandémie, serait exceptionnelle et il faut se rappeler que l’Inter devra, en cas de vente, en reverser 10% au Racing Avellaneda. En cas de vente l’Inter devrait donc reverser quelques millions d’euros en plus des 25 millions d’euros qui avaient été déboursés lors de son acquisition. Actuellement, Lautaro "pèse" sur les comptes que 11,6 millions d’euros. L’après Lautaro ? Si l’équipe coachée par Diego Simeone vient à faire sauter la banque, Ausilio et Baccin ont coché deux noms pour succéder au numéro 10 Nerazzurro : Luis Muriel qui a été l’auteur de 26 buts la saison dernières, dont 22 uniquement en championnat Donyell Malen qui présente un profil différent du colombien, mais qui rappellerait Lautaro pour son âge (22 ans) Soit un joueur prometteur qui pourrait aussi devenir, dans le futur l’Homme de la plus-value. Le fait qu’il soit représenté par Mino Raiola est, en ce sens, une certitude. Céderiez-vous Lautaro pour 90 millions d'euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. SempreInter retrace le passage d'Antonio Conte chez nous. Rétrospective. Introduction Le 2 mai 2021, l'Inter a remporté le titre de Serie A pour la première fois depuis la campagne 2009-2010. L'équipe d'Antonio Conte a terminé avec 12 points d'avance sur notre rival local, le Milan AC. En plus d'avoir le droit de se vanter en Italie, les Nerazzurri seront désormais dans le premier pot pour la campagne 2021-2022 de la Ligue des champions, ce qui signifie qu'ils éviteront d'autres vainqueurs de championnat. Cependant, l'Italien ne les mènera pas dans la compétition européenne d'élite la saison prochaine après avoir quitté son poste le 26 mai 2021. Revenons donc sur le temps de Conte à l'Inter. S'appuyer sur une équipe déjà forte pour vaincre la vieille dame Au cours de son séjour de deux ans au Giuseppe Meazza, Conte a constitué une équipe de haut niveau. Cependant, il était aussi quelque peu chanceux que les fondations soient déjà en place depuis le règne de Luciano Spalletti. Cela en dit long sur l'équipe dont l'Italien a hérité qu'à la fin de son mandat, il considérait Stefan de Vrij comme faisant partie intégrante de ses plans. Le Néerlandais a mis sa plume sur son contratavec les Nerazzurri en 2018, et il a disputé 32 matchs de Serie A lors de la saison 2020-21 victorieuse de l'Inter. En raison de sa forme, le défenseur a fait partie de l'équipe néerlandaise de 26 joueurs pour l'EURO 2020. L'équipe de Frank de Boer a une cote de 112/1 en tant que vainqueur de l'Euro 2020. Une équipe offensive En route pour remporter le titre de Serie A, l'Inter a terminé deuxième attaque de la Serie A. Les Nerazzurri ont trouvé le chemin des filets à 89 reprises, un but de moins que l'Atalanta, troisième. Il est juste de dire que l'équipe de Conte a pris d'assaut la Serie A, adoptant une approche axée sur l'attaque pour mettre fin au règne de la Juventus. Même offensivement, le manager de 51 ans a créé une équipe victorieuse en fusionnant des joueurs expérimentés avec de nouvelles recrues. Romelu Lukaku, qui a signé pour environ 66 M£ en août 2019, a marqué 41 buts combinés avec son partenaire d'attaque argentin, Lautaro Martinez. Le joueur de 23 ans a rejoint l'Inter en 2018, mais le triomphe du titre 2020-2021 était son premier avant-goût du succès. Incapable de conquérir l'Europe Séparément, Conte et l'Inter ne sont pas étrangers à la victoire en Ligue des champions. En tant que joueur, l'Italien de 51 ans a remporté le trophée européen avec la Juventus en 1995-1996, la Vieille Dame battant l'Ajax aux tirs au but pour remporter son deuxième titre européen. Les Nerazzurri, quant à eux, ont remporté la Ligue des champions en 2009-2010, lorsqu'un doublé de Diego Milito a vu l'équipe de Jose Mourinho battre le Bayern Munich en finale. Ensemble, cependant, Conte et Inter ont été incapables de conquérir l'Europe. Même si gagner la Ligue des champions n'est pas une tâche facile, il y a certaines attentes parmi les fidèles de Giuseppe Meazza. Malheureusement, l'homme de 51 ans n'a pas atteint ces objectifs. Cela dit, cela en dit long sur la difficulté de la compétition qu'une équipe comme l'Inter, vainqueur du titre, soit tombée à la quatrième place du groupe B au cours de la saison 2020-2021. Lors des six matches de groupe des Nerazzurri, l'équipe de Conte n'a remporté qu'un seul match, celui au Borussia Park contre le Borussia Mönchengladbach. Les difficultés européennes sous Conte n'étaient pas nouvelles pour l'Inter, car les Nerazzurri n'ont pas non plus atteint les sommets du tournoi européen de premier plan en 2019-2020. Lors de la première saison de Conte au Giuseppe Meazza, les champions en titre de Serie A ont terminé troisièmes du groupe F, derrière le Borussia Dortmund et Barcelone. En conséquence, l'Inter a été reversée en Ligue Europa mais a perdu la finale contre Séville. Créant un groupe craint en Italie Il ne fait aucun doute que Conte a été au cœur du succès de l'Inter lors de la saison 2020-2021. L'Italien a constitué une équipe bien équilibrée composée d'une solidité défensive et d'une menace offensive en route pour mettre fin au règne de neuf ans de la Juventus. Bien qu'il ne soit pas clair si le manager de 51 ans aurait pu ramener les Nerazzurri au succès européen, il a ramené le club au sommet du football national, devenant ainsi un héros au Giuseppe Meazza.
  24. Champion d’Italie avec l’Inter, Lautaro Martinez a décidé de se donner corps et âme pour son équipe nationale qui est engagée dans trois matchs de qualification pour le Mondial 2022 et pour la Copa America. Son interview à la Nacion Nina, sa Fille "Je sais que si tout va bien pour l'équipe nationale, je ne la verrais pas durant un mois et demi. Au début, c’est quelque chose qui m’a rendu un peu triste, c’était difficile à accepter, mais ma famille sait ce que représente le pays et c’est ce que j’aime faire." "Cela faisait depuis plus d’un an et demi que je ne pouvais plus venir à Bahia Blanca, qui est mon endroit, là où je respire, où je reprends de l’énergie, où je suis avec mes amis. J'ai dit à Agustina, entre sérieux et plaisanterie, que nous irons vivre à Bahia Blanca, c’est la meilleure place du monde pour moi." Les heures qui l’ont précédé de la paternité "Cette nuit-là, je n’ai pas su fermer l’œil de la nuit car la petite a aussi dû rester en couveuse, j’ai aussi dû, le lendemain, aller m’entrainer car nous devions disputer la première demi-finale face à la Juve, à domicile. Imaginez… ma fille était née, j’avais terminé l’entrainement de l’après-midi pour ensuite rentrer à la maison car il ne pouvait y avoir qu’une seule personne à l’Hôpital et qu’il y avait déjà la maman d’Agustina. J’ai dû passer ma première nuit, loin d’elle, je l’avais serré dans mes bras, mais elle était sous oxygène, c’était un sentiment horrible." Nouvelle vision de la vie "Toute ma vie a changé. J’ai changé ma façon de voir les choses, et pas seulement à la maison. Cela m’a fait murir, je repense à chaque chose deux ou trois fois, je suis beaucoup plus calme. Cela se voit aussi sur le terrain, je sautais plus rapidement les matchs avant car j’étais souvent avertis pour protestation." "Nina m’a apporté de la tranquillité. A l’Inter, on m’a dit que l’on avait compris que j’étais devenu différent, plus impliqué dans le groupe, plus un leader, là aussi je sens que j’ai beaucoup muri." Son arrivée à l’Inter "Lorsque l’Inter s’est présenté, le Directeur Sportif est venu me trouver à Buenos Aires. Dans nos échanges, je lui ai demandé si le numéro 10 était libre. Il m’a dit, bien bien, nous verrons. Lorsque je suis allé à Milan pour signer le contrat, il me l’a demandé à nouveau et j’ai insisté pour le numéro 10." "Il m’a dit : Attention, le numéro 10 a été porté par Ronaldo, Baggio, Sneijder, … Je lui ai dit que j’en avais conscience et que j’aimais ce défi. J’ai signé et fait la photo avec le numéro 10." Une première saison cauchemardesque "Cela m’a choqué, fait mal : je suis passé du Racing où les supporters scandaient mon nom lorsque je marquais et où j’étais titulaire, à un nouveau pays, un nouveau club et une nouvelle langue. Je savais que j’allais devoir m’adapter, mais je ne pensais pas que ce serait si dur." "Après trois mois, j’avais dit que je voulais partir, je ne voulais plus rien savoir. Personne n’aurait pu me supporter. Parfois, je prenais ma voiture et je partais faire un tour seul. J’étais fou, je ne pensais à rien. Puis, il y a eu un changement." Agustina, le "coup de main" du Clan Icardi ? "Mauro m’a donné un gigantesque coup de main durant cette période et je le remercierai toujours pour ça. Je suis très fier que cette première année m’ait été utile dans l’apprentissage." "Lors de ma seconde saison, j’ai joué beaucoup plus, les choses avaient changé et cette année, j’ai joué encore plus. Lorsque je suis reparti pour l’Argentine, j’étais pleinement satisfait et heureux. J’ai joué les 38 matchs sur les 38 disponibles en Serie A, les 6 sur 6 en Ligue des Champions et les 4 sur 4 en Coupe d’Italie." "J’ai aussi remporté le championnat, c’est mon premier titre professionnel. Il est arrivé trois mois après la naissance de Nina, Cette victoire a une saveur particulière." Parler l’italien "Oui, je le parle très souvent, j’aime bien. Quand je le sens, je le parle, je l’ai fait avant la rencontre face au Milan, que nous avions remporté 3-0. J’ai fait un discours devant le groupe, je sentais que c'était le moment. Parfois, lorsque je rentre à la maison, je parle en italien avec Agustina, je suis habitué à le faire tous les jours en club et elle rit. J’ai aussi eu le cas de parler en visioconférence avec ma mère en Italie et elle me disait : "Qu’est-ce que tu dis ?"." La Lula "Ici, j'ai fait la découverte du Monde. J'ai des équipiers anglais, croates, slovènes, slovaques, chiliens, uruguayen... Et un belge qui parle six ou sept langues avec une facilité déconcertante. Nous avons des histoires d'enfance assez similaires, nous faisons preuve d'une parfaite cohésion, et cela se voit aussi sur le terrain. Il ne faut jamais le mettre en colère : vous avez déjà vu le physique qu'il a !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Malgré les nombreux problèmes économiques connu ces dernières semaines, l’Inter ne se passera pas de la "Règle Marotta" pour cette session du mercato estival. Lors de toute ses expériences de dirigeants de haut niveau, Marotta a toujours privilégié une équipe composée d’une épine dorsale extrêmement forte, c'est à dire avoir un axe central : gardien, défenseur central, milieu de terrain central et attaquant, en qui il peut avoir une confiance absolue, des personnalités capables de transcender toute l’équipe. C’est pour cette raison que l’Inter a écarté du mercato Samir Handanovic, Stefan de Vrij, Nicolò Barella et Romelu Lukaku : Ainsi, Handanovic-de Vrij-Barella-Lukaku sont considérés comme intransférables, cela permettra de maintenir une continuité entre l’Inter conquérante d’Antonio Conte et la nouvelle Inter de Simone Inzaghi. Cela explique aussi bien qu’Hakimi, que Lautaro Martinez ont été catégorisés comme des éléments sacrifiables en cas d’offres appropriées. Les Nerazzurri peuvent se passer d’eux avec moins d’inquiétude comparé aux autres. ®Antony Gilles - Internazionale.fr