Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lautaro martinez'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Si nous nous apprêtons à débuter la nouvelle saison 2022/2023 avec l’objectif de remporter à nouveau le Scudetto, l’Inter pourra compter sur le retour de sa Lula pour y parvenir. Une Lula qui est appelée à perdurer dans le temps. Révélation de Tuttosport "Le retour retentissant de Romelu Lukaku pourrait-il pousser l’Inter à vendre Lautaro? Pas à ce jour, vu que le club à mis sur le mercato Milan Škriniar pour ne pas être conditionné en cas d’offre pour le Toro… Ensuite, si une proposition tournant aux alentours des 100 millions d’euros est présentée…" Gentleman Agreement "Il est probable qu’un Gentleman Agreement soit déjà en place pour le prêter une autre saison, même si Chelsea viendrait à changer d’entraîneur d’une année à l’autre : Ils ne veulent plus le rapatrier à Londres. Ce qui est pratiquement certain, c'est que l'Inter ne pourra probablement pas l'acheter à l'été 2023 pour 70 millions d'euros, mais sa valeur comptable douze mois plus tard équivaudra à 46 millions d'euros et l’affaire pourrait prendre une toute autre tournure." Braquage à l’italienne ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Lautaro Javier Martinez Informations Générales : Nom : Martínez Prénom : Lautaro Javier Poste : Attaquant Date de naissance : 22/08/1997 Lieu de naissance : Bahía Blanca Pays : Argentine Taille : 174 cm Poids : 79 kilos Numéro de maillot : ? Au club depuis : Ouverture du Mercato estival 2018 Position sur le terrain : Biographie : Lautaro Martínez est un footballeur argentin né le 22 août 1997 à Bahía Blanca. Il évolue au poste d'attaquant au Racing Club. Lautaro Martínez fait ses débuts professionnels en championnat d'Argentine avec le Racing Club le 1er novembre 2015 lors d'un match contre Crucero Del Norte, il remplace Diego Milito à la 80e minute. En 2016, il participe à 3 rencontres de championnat. Il devient un titulaire indiscutable dans son club au cours de la saison 2016/2017 où il participe à 23 rencontres. Le 30 janvier 2016, il inscrit son premier but avec les professionnels à l'occasion d'un match amical lors du Torneos de Verano face au CA Independiente. Son premier but en championnat a lieu le 20 novembre 2016 sur la pelouse du CA Huracán. En 2016/2017, il inscrit 9 buts en pour sa première saison complète avec le Racing. En 2017, il participe à la Copa Sudamericana avec le Racing Club Equipe nationale Avec les moins de 20 ans, il participe au championnat de la CONMEBOL des moins de 20 ans en 2017. Lors de cette compétition, il inscrit cinq buts buts. Il marque contre le Pérou, la Colombie et le Brésil, avant d'inscrire un doublé contre le Venezuela. L'Argentine se classe quatrième du tournoi. Il dispute quelques mois plus tard la Coupe du monde des moins de 20 ans organisée en Corée du Sud. Lors de la première rencontre disputée face à l'Angleterre, il écope d'un carton rouge. Cette expulsion s'effectue avec l'aide de l'arbitrage vidéo, ce qui constitue une première. Suspendu lors du second match face à la Corée du Sud, il se rattrape en marquant un doublé lors du troisième match contre la Guinée1. Le 23 mars 2018, Martínez effectue ses débuts avec l'Argentine contre l'Espagne. Entré en jeu à la place de Gonzalo Higuaín, il assiste à une lourde défaite 6-1. Le montant du transfert s'élève à 25M€, et la clause libératoire du futur intériste sera de 111M€ Carrière en club : 2015 - 2018: Racing Club 2018: Internazionale Carrière internationale: 2017: Argentine -20 ans 2018: Argentine (Source: Wikipédia) `
  3. En effet, si Lauti fait les beaux jours de l’Inter et s’il s’apprête à reformer la redoutable Lula, Il Mundo Deportivo, preuve à l’appui, démontre à quel point l’international argentin était proche de rejoindre l’équipe de Diego Simeone: "En décembre 2017, l’Atletico avait quasiment finalisé l’Affaire Lautaro Martinez : L’attaquant argentin avait rencontré le Directeur Sportif des Espagnols, Andrea Berta, qui s’était rendu en Amérique du Sud pour définir l’opération. Le Toro aurait signé un contrat pour six saisons, qui lui aurait permis de percevoir un total de 12 millions d’euros. Qui plus est le joueur avait réalisé la traditionnelle visite médicale. Mieux encore, l’agent avait confirmé la négociation "faites à 99%"." 1% de chance comme le disait Conte ! "Le tout jusqu’à l’entrée en piste de l'Inter en 2018 : Les Nerazzurri avaient déboursé deux fois plus que les Colchoneros pour s’attacher les services du Toro, le tout grâce aussi à la complicité de Diego Milito." S’il a finalement rejoint les Nerazzurri, les photos du Mundo Deportivo posent tout de même questions : Celles-ci montrent que le numéro 10 de l'Inter en possession de document portant les armoiries de l'équipe madrilène. Ceux-ci avaient-ils réellement été signé…. ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Pilier indiscutable de l'Inter, Milan Skriniar a pourtant été placé, par son entraîneur, Simone Inzaghi, sur la liste des transferts pour une raison assez inattendue Alessandro Bastoni, l'intouchable Nerazzurro "Il y a un an, après avoir remporté le Scudetto, il a été le premier à prolonger son contrat avec l'Inter, déplaçant sa date d'expiration de contrat 2023 à 2024 avec un ajustement de son salaire de 1,5 à 2,8 millions d'euros. Quelque 365 jours plus tard, Alessandro Bastoni est devenu l'intouchable de l'Inter et l'héritier de Chiellini en Italie, ainsi qu'intransférable pour le club de Viale della Liberazione. Le défenseur né en 1999 semblait être le joueur destiné à finir sur l'autel des sacrifiés après avoir été courtisé par Tottenham, les deux clubs de Manchester et Chelsea." "L'Inter a écouté les sondages, mais a ensuite fermé la porte, " convaincu " par la pression des Tifosi sur Suning. En fait, Bastoni possède des caractéristiques uniques que de nombreuses équipes, en particulier celles qui défendent à trois, recherchent sur le Mercato : gaucher, bon à la fixation comme à la défense". "Inzaghi a demandé qu'il soit mis à l'abri, donnant à contrecœur son feu vert à Skriniar, plus "vieux" que son ami et surtout plus facile à remplacer, du moins sur le plan tactique. À la fin du Mercato, Bastoni est prêt à retourner au Siège avec son agent pour discuter du renouvellement et déplacer la date d'expiration à 2026 - date fixée sur les contrats révisés de Lautaro, Barella, Brozovic et Dimarco - et d'un ajustement salarial important, porté à 4 millions, voire 4,5, soit le chiffre de départ de Nicolò Barella qui percevra jusqu'à 6 millions d'euros.3 "L'Inter rejette toutes les offres et profite de son joyau, en attendant de lui assurer un nouveau contrat en tant que joueur de haut niveau." Entre Bastoni et Skriniar, si vous deviez en sauvez qu'un...Vers qui votre cœur meurtri pencherait.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. La Gazzetta Dello Sport nous dévoile la réaction de Big Rom lorsqu’il lui a été confirmé qu’il allait de nouveau porter la vareuse Nerazzurra: "Il est parti l'année dernière, avec le désir légitime de gagner plus d'argent et, d'un point de vue sportif, de reconquérir un club, Chelsea, qui l'avait laissé tomber il y a des années sans lui donner un coup de pouce." "Mais l'Inter est toujours resté dans le cœur de Romelu Lukaku. A tel point qu'hier, lorsqu'il a entendu au téléphone que les négociations pour un retour chez les Nerazzurri avaient été conclues, il a fondu en larmes. Et dans sa longue approche envers l'Inter, Romelu a confirmé l'un des traits de caractère les plus évidents : une détermination de fer face au but. Il ne faut jamais oublier que Big Rom est un sentimental : Lorsqu'hier après-midi son avocat Sébastien Ledure lui a annoncé le feu vert pour Milan, il s’est laissé aller : Il a beau mesurer 191 centimètres et peser près de 100 kilos, il ne faut jamais plaisanter avec les émotions d'un géant". Avis de Tempête annoncée en Serie A Et elle est visible de très loin, car qui dit retour de Lukaku, dit retour de la Lula, un duo qui a fait des ravages sous l’ère Conte, au point de remporter avec une large avance le 19ème Scudetto de l’Histoire de l’Inter: "Elle est visible et de très loin car dans les deux championnats qu'ils ont passés l'un à côté de l'autre, Lukaku et Lautaro ont inscrit 104 buts. Des chiffres choquants, une paire qui est entrée à juste titre dans l'histoire des plus grands duos de l'Inter: Les deux se complètent. Et tous les deux ont vécu la saison dernière en souffrant de l'absence de l'autre." "De Lukaku, il n’est même plus utile d’en parler : Il était tellement loin de ses habitudes, du jeu de Tuchel, qu'il s’est muré dans la tristesse après quelques semaines à Londres. Mais l'absence de Romelu a également pesé sur le jeu de Lautaro, qui a souvent manqué d'un partenaire pour remplir avec lui la zone adverse, afin de partager également le marquage des défenseurs." "Maintenant, Lula est prête à faire son retour. Ils se le sont même dit au téléphone, ces derniers jours. Parce que oui, un rappel est nécessaire." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Après l’arrivée confirmée de Romelu Lukaku, nombreux ont affirmé que la négociation pour parvenir à Paulo Dybala était partie en fumée, mais est-ce la vérité ? "D'ici la fin de la semaine, Beppe Marotta rencontrera à nouveau l'entourage de la Joya, en particulier l'intermédiaire Fabrizio De Vecchi, tandis que la présence de Jorge Antun n'est pas certaine, personnalité avec qui il y a quelques coins à arrondir. Actuellement, le parc offensif des Nerazzurri compte Lautaro, Dzeko, Correa, Sanchez, Pinamonti et, à présent, Lukaku. Ce qui est Trop." "Et si les départs de Sanchez et Pinamonti sont acquis, pour faire venir Dybala, il manque encore un départ. Il ne faut pas s'attendre à une rencontre décisive, mais la nouvelle réunion servira peut-être à briser la glace d'une négociation qui est en stand by depuis quelques jours. L'Inter veut prendre du temps, ce sera le sens de la réunion car les Nerazzurri ne peuvent pas faire autrement en ce moment : Il y a des chiffres qui ne collent pas, au niveau de la masse salariale et l’idée la plus plausible semble celle de sacrifier Dzeko, plus que Correa, mais il n'est pas facile de trouver des acheteurs pour le Bosniaque." "Dybala, lui, attend: "Avec Marotta, il a un pacte, il ne faut pas l'oublier. Et il reste compliqué, malgré la pause de réflexion en cours, de penser que l'Administrateur-Délégué puisse abandonner son protégé au plus beau moment. Jusqu'à quand ce pacte durera-t-il ? Difficile de répondre. Il est certain que cette impasse peut pousser d'autres clubs à réfléchir au nom de Dybala." Le Saviez-Vous ? Les coins à arrondir qui posent problèmes en ce moment seraient relatif à la Commission que cherche à percevoir Jorge Antun, celui-ci se montrerait un peu trop gourmand…. Et selon le Corriere Dello Sport "Il a été question de l'intérêt du Milan, mais les rumeurs ont déjà été démenties: De Via Aldo Rossi, ils font savoir que les paramètres de l'accord ne sont pas viables maintenant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ? Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ? "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir." Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ? "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises." "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes." Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ? "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs." Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité... "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs". Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ? "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire." "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales: Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé". Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ? "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager." Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ? "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive." Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ? "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur: Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui." Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ? C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti." Comment ça s'est passé avec Gnonto ? "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée". Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. L'attaque de "rêve" de l'Inter composée de Lautaro Martinez, Paulo Dybala et Romelu Lukaku semble de plus en plus réalisable. Mais qui dit arrivée de ces deux "Colosses" dit également départs. Et si l'on en crois le Corriere Della Sera, outre Alexis Sanchez déjà rangé aux oubliettes, un autre attaquant devra jarter: Edin Dzeko ou Joaquin Correa. "Avec cinq attaquants dans l'effectif: Lukaku, Dybala, Lautaro, Dzeko et Correa, l'un est de trop et devra partir. Les premiers indices du mercato portent à Joaquin Correa qui représente une valeur moyenne sur le Mercato "haut de gamme". Si on a parlé de Marseille, l'Angleterre est l'hypothèse la plus concrète : Newcastle a fait un sondage et pour 25 millions d'euros, il peut partir." "Un départ de Dzeko n'est pas également pas à exclure : le Bosniaque, dont le contrat expire en juin 2023, acceptera les propositions des clubs qui lui garantiront un contrat de deux ans." Selon vous, Correa est-il le "maillon faible" de l'attaque 2022/2023 Nerazzurra ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Interviewé par le Portail argentin "Doble Amarilla", la Légende Nerazzurra Javier Zanetti s’est livré sur Paulo à D-Sports Radio "Oui, nous en parlons, je le confirme : C’est un grand joueur qui nous représentera sans aucun doute à la Coupe du Monde. J’admire Paulo et je lui souhaite le meilleure pour sa carrière. L’Inter s’est toujours distinguée par la présence d’un grand nombre de sud-américains, et par-dessus tout les Argentins, cela prouve notre valeur." "Il suffit de penser à Lautaro et Correa, le club fait confiance aux Argentins." Si ce n’est pas de la " confirmation"…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Personne ne veut quitter l'Inter et c'est pratiquement devenu une certitude. Malgré les nombreuses rumeurs du Mercato, les joueurs de l'Inter sont bien à Milan. Skriniar, Lautaro, Bastoni, Barella, vous pouvez à présent ajouter Dumfries. L’ailier droit s’est exprimé sur la chaîne néerlandaise NOS et il ne se montre pas intéressé par les rumeurs concernant Chelsea et Manchester United, il se réjouit au contraire de retrouver la saison prochaine la Beneamata: Enfin en vacances ? "Oui, j'ai plus de courbatures maintenant qu'au début de la saison. Mais on s'y habitue. Et puis maintenant je vais pouvoir m'éloigner un peu de l’Inter car les vacances sont importantes, je l'ai déjà dit aux gars… il rit. Non, sérieusement, j'ai quatre semaines de repos et j'ai besoin de me ressourcer pour une nouvelle et importante saison. Elle a été longue et pour moi, c'est aussi celle où j'ai dû m'habituer à un nouveau club: Ce fut une année fantastique, pleine de rebondissement." "Au début, c'était un peu difficile, mais je m'attendais à ce que ce soit le cas en raison du changement de pays et de championnat, c'était la première fois pour moi en dehors des Pays-Bas. Mais ensuite je me suis senti vraiment bien, je me suis sentie chez moi. C'est très agréable de jouer en Italie, j'aime leur culture." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Ces derniers jours, Gianluca Di Marzio s’est livré sur l’actualité importante entourant l’Inter. Voici un récapitulatif de la situation L’Inter veut 2 défenseurs "L'Inter veut Milenkovic, le défenseur de la Fiorentina, il y a eu des contacts ces derniers jours. L'Inter cherche à prendre deux défenseurs : un pour palier le départ de Ranocchia parti en fin de contrat un autre pour compenser le départ d'une grosse pointure défensive, nous verrons si ce sera de Vrij, Skriniar ou Bastoni qui a pourtant dit vouloir rester. Attention toutefois car la valeur de Milenkovic augmente beaucoup" Une attaque qui envoie du petit bois "Lukaku et Dybala sont deux opérations distinctes, celle de Paulo est beaucoup plus avancée, celle de Big Rom est plus compliquée. L'Inter aujourd'hui n'a toujours ni l'un ni l'autre. Lautaro ne veut pas quitter l'Inter, il veut y rester. Si Lukaku ou Dybala arrivent, et cela s’annonce pour moi difficile de signer les deux, quelqu'un devra forcément partir devant." Des joueurs déjà réservés "L'Inter a également bloqué Bremer, Asllani, Bellanova, en attendant de boucler certaines ventes pour les financer. L'arrivée éventuelle du défenseur serbe de la Fiorentina ne dépend pas non plus de la négociation pour Bremer. Kristjan Asllani est réservé, il s’agit d’une opération de 15 millions au total entre la partie fixe et les bonus et il y a déjà un accord avec le joueur. Asllani, sauf surprise, deviendra le vice-Brozovic demandé par Simone Inzaghi pour renforcer l'effectif des Nerazzurri." Alessandro Bastoni "Il s’exprime avec beaucoup de Nerazzurro dans ses paroles. Nous savons qu'il est courtisé par Tottenham et Manchester United, mais pour l'instant, il n'y a pas d'offres officielles". Le saviez-vous ? "Romelu était parti pour gagner plus d'argent et essayer de gagner le Ballon d'Or, parce que dans sa tête il y avait ce genre d'objectif : Après un an il a décidé de revenir en réduisant son salaire parce qu'ici il se sentait comme un protagoniste aussi bien au niveau de l'environnement, qu'avec l'entraîneur. Je considère que c'est difficile parce que je me mets à la place de Chelsea : vous avez payé 115 millions d'euros et que faites-vous, vous le prêtez gratuitement ? C'est un peu difficile, mais dans le football tout peut arriver". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, le rêve de Romelu Lukaku de revenir à l’Inter ne passera pas par le biais d’un prêt. Si celui-ci peut revenir à l’Inter, le transfert se devra d’être définitif "Le sommet qui devait avoir lieu l'a été et en avance sur le calendrier, car l'entraîneur de Chelsea, Thomas Tuchel, a déjà rencontré ses dirigeants. Celui-ci a reçu les les pleins pouvoirs sur le Mercato avec une conséquence directe pour Romelu Lukaku: Les Blues savent parfaitement que le duo formé par l'entraîneur allemand et Romelu ne sera certainement pas reproductible la saison prochaine. Les Blues se sont donc ouverts pour la première fois à la possibilité d'un départ de l'attaquant en direction de l'Inter, la seule piste de départ que le Belge souhaite emprunter." A prendre ou à laisser "Si l'ouverture est là; la route reste très étroite car elle n'est pas aux conditions espérées par le club Nerazzurro. Chelsea laissera Lukaku partir mais pas sous la forme de prêt gratuit ou autre. Ils ne peuvent pas le faire, ils ne veulent pas le faire un an après avoir investi 115 millions d'euros. C'est une question financière, bien sûr, mais aussi une question d'image : cela créerait un dangereux précédent que le club anglais se doit d'éviter." "C'est pourquoi depuis Londres, via Lukaku, la grenade a été renvoyée vers Milan. Le message que les Blues, par l'intermédiaire de l'avocat Ledure, a délivré à l'Inter est le suivant : Nous sommes prêts à discuter mais maintenant vous trouvez le bon cadre: Il ne peut s'agir, pour des raisons évidentes, d'un prêt pur et simple ou même d'un prêt lié à une obligation, pour des raisons budgétaires. Le prêt onéreux, pour être clair, ne descendrait guère en dessous de 23 millions, soit le chiffre d'amortissement de Romelu dans le bilan de Chelsea". Contreparties éventuelles Voici le nouveau deal proposé: "La possibilité d'un échange, l'arrivée à Milan de Lukaku et le chemin inverse d'un joueur apprécié par Tuchel. Et, dans l'effectif de l'Inter on retrouve de très nombreux nom qui sont appréciés en Premer League: Milan Skriniar, Alessandro Bastoni et Lautaro Martinez surtout. Le tout, avec des formules à définir et qui pourrait s'avérer différente pour les trois joueurs concernés." "C'est un pas en avant dans la négociation, une sorte d'avancée dans une affaire qui voit Lukaku comme acteur principal et l'Inter comme spectatrice, évidemment très intéressé. Nous en sommes pour l'heure à un dialogue indirect, qui n'est pas certain de devenir, réellement un jour, un face-à-face entre les deux clubs. Romelu pousse pour retrouver l'Inter depuis sa fameuse interview hivernale, lui qui est convaincu de pouvoir reproduire sa performance après son départ de Manchester United en 2019." "Reste maintenant à savoir comment l'Inter va réagir à cette réponse de Chelsea. Jusqu'à présent, le club de Steven Zhang avait toujours émis l'hypothèse qu'un prêt gratuit serait la seule et unique solution: Maintenant, il y a une ouverture, mais pas celle espérée à 100%" Est-ce que selon vous, cela vaut-il vraiment la peine de garder ce canal de contact ouvert ? Seriez-vous prêt à sacrifier l'un des piliers de l'Inter de Simone Inzaghi ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le CIES a établi la liste des joueurs les plus cher en procédant à un Top 100 en cette fin de championnat. Ont été pris en compte différents facteurs parmi lesquels l’âge et la durée de fin de contrat. La Serie A est tintée de Nerazzurro avec Lautaro Martinez qui passe le palier des 100 millions d’euros. Le Toro est suivi par Nicolò Barella et Dusan Vlahovic. Dans ce Top 10 italien, on retrouve un autre interiste : Alessandro Bastoni, mais également 3 milanistes et deux autres juventines. La belle surprise reste aussi la présence d’Abraham qui termine au pied du podium. Au niveau mondial, le classement est dominé par Kylian Mbappé et ses 205,6 millions d’euros qui dispose d’une très large avance sur le Champion d’Europe Vinicius Junior et ses 185,3 millions d’euros qui est suivi d'Erling Haaland avec ses 152,6 millions d’euros. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une révélation du Corriere Dello Sport: Si Giuseppe Marotta avait fait face à un Vestiaire éclaté à son arrivée en 2019, revendiquant vouloir disposer de joueur attaché au maillot, 3 ans et demi plus tard, il est parvenu à ses fins, un peu trop même... 'Il s’agit d’un Mantra, d’une règle à laquelle elle ne peut y échapper: Pour cette session de Mercato, l’Inter devra céder au moins l’un de ses Bigs. Les principaux concernés sont Barella, Bastoni et Skriniar, dans un ordre rigoureusement alphabétique. Leur sacrifice permettrait au club de mettre à niveau ses finances, voire d’apporter une bouffée d’oxygène, mais la situation est totalement paradoxale : Aucun des principaux intéressés n’a la moindre intention de changer d’air, jurant plus que jamais fidélité pour la plus grande joie de Simone Inzaghi et des Tifosi, en se heurtant aux exigences de la Propriété." Inzaghi espère "Personne ne veut quitter l'Inter contrairement à l'été dernier, lorsqu’Hakimi et Lukaku faisaient tout pour changer de maillot (surtout le Belge...), nous en sommes à des années-lumières pour le plus grand bonheur de Simone Inzaghi, qui verra sa Direction lundi. Et Il n’y aura pas seulement le renouvellement tant attendu de son contrat sur lequel tous ont travaillé, mais il y aura également la stratégie à définir et à adopter pour le Mercato." "Inzaghi espère toujours qu’il ne lui sera pas nécessaire, même si cela semble inévitable, de renoncer à l’un de ses Top Players: Il craint que la suppression de l’une de ses pierre angulaire, comprenez Skriniar ou Bastoni ne fasse perdre à l'équipe sa stabilité. Net des éventuels renforts qui arriveraient, seule une petite partie des fonds pourrait être réutilisée, vu que le club se doit d’obtenir un solde positif estimé entre 60 et 80 millions d'euros." Io Sono Interista "S’il est toutefois difficile de discuter une décision présidentielle, l’ancien de la Lazio espère qu’aucun départ important ne sera pas indispensable. Et l'attitude de ses meilleurs joueurs, en ce sens, lui apporte une bien plus belle sérénité qu’il y a 12 mois." "Citons Skriniar qui, dans son pays, a déclaré vouloir devenir l’Hamsik de l’Inter, en soulignant sa très longue permanence au Napoli (de 2007 à 2019). Bastoni est, lui aussi, courtisé par Tottenham et Manchester United, mais il a fait savoir à travers son agent qu’il préfère rester à Milan. Prenons Lautaro Martinez auteur de la meilleure saison de sa carrière est qui a affirmé en après-match d’Italie-Argentine: "Le club ne m’a rien dit sur mon futur (loin de Milan) et je veux rester à l’Inter : Ma position est assez claire : Je jouerai la saison prochaine avec l’Inter." "Aucun de ses trois-là ne veut partir. Si l’Inter parvient à les conserver aussi bien eux que Barella et Brozovic, Simone serait le plus heureux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L’Argentine a fouetté la Squadra Azzurra ce mercredi en match amical 0-3. Au terme de la rencontre, la Joya qui est annoncée à l’Inter s’est livré sur son futur: "Je suis très serein, ce sont les personnes qui travaillent avec moi qui y pensent. Je me dédie au football, je me sens très bien en Italie, on me traite comme si j’étais un Italien. J’aimerai aussi connaitre d’autres championnat comme la Premier League ou la Liga, mais je suis très heureux en Italie." Interviewé par Sportitalia Si Moi et Lautaro, pourrions former un duo de fou ? "Lautaro est un phénomène, aujourd'hui il a fait un match incroyable avec un but et une passe décisive, mais nous n'avons parlé que de l'équipe nationale." Avez-vous donné des conseils à Di Maria sur la Serie A ? "Nous n'avons parlé que de l'Argentine." Chiellini ? "Nous nous connaissons depuis sept ans, il est un exemple pour tout le monde." Envie d’ailleurs, vraiment ? Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport: "Paulo Dybala n'a d'yeux que pour la ville de Milan, même lorsqu'il est à Londres et qu'il marque avec l'Argentine. L’ancien Juventino vit une étrange attente, pleine d'espoir mais aussi sans anxiété particulière, car le pacte avec l'Inter est très clair et il ne date pas d’hier : Le club l'a "bloqué" pour un temps limité avec la promesse de faire le saut décisif quand il aura l'espace salarial adéquat." "Et pour valider ce pacte d'Honneur avec Beppe Marotta, qui a presque fait office de père à Turin, Paulo lui-même envoie des signaux dans toute l'Europe : Tous ceux qui lui tournent autour voient leurs propositions être déclinées : Les NON aux autres deviennent, cependant, des OUI aux oreilles de l’Inter. Parmi les clubs qui ont fait des démarches pour Paulo, celui qui a le portefeuille le plus important est celui du club saoudien de Newcastle." "Bien que l'offre financière soit extra-large, Dybala n'a pas failli : jouer la Ligue des Champions est la condition préalable à toute offre. Ces dernières heures une tentative a eu lieu aussi en provenance de la Bundesliga: Le Borussia Dortmund s'est montré intéressé par ce deal à zéro paramètre, tout comme Séville qui a déplacé ses premiers pions en Espagne et si les Andalous l'apprécient davantage, pour la énième fois, Paulo les a remercié d’un geste de la main." "Ce n'est pas le même non franc prononcé d’ailleurs, mais ça y ressemble beaucoup : c'est aussi pourquoi les Sévillans ont entamé des démarches pour enrôler Alexis Sanchez. Ce n'est pas d’ailleurs pas un hasard car le destin de l'Argentin est lié à celui du Chilien : l'un est destiné à prendre la place de l'autre. Ce n'est que lorsque l'Inter économisera les 7,5 nets qu'il donne au Niño, qu'il pourra donner corps à l'offre qu'il a déjà faite officieusement à Dybala". "Sur la Table, Paulo a une offre de l'Inter pour un contrat pluriannuel estimé entre 3 et 4 ans pour un contrat de 6 millions d'euros nets par saison plus des bonus importants, ce qui lui permettrait d’atteindre les 7 millions d’euros, soit le pic convoité pour le oui. Il sait qu'en ce moment il ne peut que gagner du temps en attendant le feu vert : c'est un exercice de patience, plus ou moins comme celui qu'il a fait hier sur le banc avant de se déchaîner sur le terrain" Confirmation de Javier Zanetti en personne à Rai Sport Est-ce possible de voir Lautaro et Dybala jouer ensemble aussi à l’Inter ? "Peut-être, le Mercato vient de débuter, nous avons énormément de temps, nous sommes un Club qui se doit de saisir les opportunités et, lorsqu’elles se présentent, nous les évaluons tous ensembles. Il faut aussi être réaliste car nous devons tenir en compte tout ce que vous savez déjà, mais oui, nous parlons d’un très grandissime joueur qu’est Dybala." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Véritable Matador face à l’Italie, Lautaro Martinez, tout comme Alessandro Bastoni, Nicolò Barella et Milan Skriniar, n’entend pas quitter l’Inter! Resterez-vous à l’Inter ? "Oui, oui, oui, j’ai une très grande envie de de rester à l’Inter. Pour l’heure, rien ne m’a été communiqué et j’ai envie de continuer à l’Inter." Lautaro, le Zamorano de cette génération selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Une fois de plus, Milan Skriniar a réitéré son amour pour les couleurs des Nerazzurri : "Mon avenir est à l'Inter", a déclaré le défenseur slovaque, qui ambitionne de devenir une Bandiera du club et il en va de même pour Lautaro qui se sent très bien à Milan et qui, avec son épouse Agustina, est sur le point d'ouvrir un restaurant dans la Capitale de la Mode lombarde. Bandiera Bastoni Comme le révèle le Corriere Dello Sport, l’actualité de ce jour concerne Alessandro Bastoni: "Tottenham, mais pas que, veut se l’offrir, mais le défenseur ne semble pas particulièrement attiré par la perspective d'aller jouer en Premier League et qui sait, si cela peut être dû au fait qu'il est devenu assez récemment papa d’une petite fille, et rester chez les Nerazzurri reste sa principale préférence et vu sous cet angle, c'est mieux ainsi. Dans le sens où cela signifie qu’être à l’Inter, c’est quelque chose de bénéfique." "Mais le problème, si peut le nommer de la sorte, c’est qu'il y a aussi d'autres besoins. Et l’Inter devra conclure sa session estivale avec des ventes à hauteur de 60 à 70 millions d’euros, combiné à une réduction de 10-15% de la masse salariale. Pour y parvenir, tout se dirigeait vers un transfert de Bastoni vu son attrait en Angleterre et avec l’optique de récupérer au moins une soixante millions. Mais bien évidemment, c’était sans compter sur cette variable : Celle du programme de vie défini par le principal concerné !" Seriez-vous prêt à connaitre une session estivale plus compliquée afin de conserver Alessandro, dégraisser les joueurs de seconde zone et en recrutant, peut-être que Paulo Dybala ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Au cours de son éditorial pour TMW, Tancredi Palmeri, s’est livré sur la double opération liant l’Inter au belge et à l'argentin: "Lukaku et Dybala peuvent facilement arriver à l'Inter sans que l'Inter ne vende Lautaro." "Si Lukaku arrive avec son demi-salaire, un geste jamais vu dans l'histoire du football pour un joueur de ce niveau, de cet âge, on pourra dire que cela équilibre le retournement de veste de la saison dernière, car il percevrait exactement ce que l'Inter aurait offert à Ivan Perisic en brut net du Décret Croissance. Toutefois, cela reste très difficile pour Lukaku, qui n'a toujours pas parlé à qui que ce soit à Chelsea, qui n'a écrit nulle part pour demander un prêt gratuit. Et si Romelu souhaite revenir, il devra le faire avant le 30 juin pour être dans les clous du Décret Croissance. Cette fois-ci, il négocie sans son agent Federico Pastorello." "Si Dybala arrive, la Joya percevra 25 % de moins que ce que percevait ensemble Arturo Vidal et Alexis Sanchez. Donc Lukaku et Dybala peuvent très bien rejoindre l'Inter sans que Lautaro Martinez soit vendu. Ce qui ne veut pas dire que Lautaro Martinez ne sera pas vendu : s'il part, ce ne sera pas pour faire de la place à un joueur, mais parce que l'Inter sera dans l’obligation de le vendre." "Reste à voir si Marotta parviendra à obtenir de Fabio Paratici les 70 millions d'euros nécessaires pour la cession de Bastoni. Celui-ci n’ayant aucune envie d’équilibrer les comptes de l'Inter, contrairement à ce qu'il a fait avec Kulusevski et Bentancur à la Juve". Le Saviez-Vous ? "Je sais que c'est une chose courante à dire, mais c'est l'une des décisions les plus difficiles que j'ai dû prendre dans ma carrière. Et j'ai décidé de réaliser mon rêve de jouer en Premier League, maintenant je suis prêt pour les Spurs." Perisic avait déjà son contrat avec Tottenham en main depuis fin avril. Même si l’Inter avait proposé une offre similaire, il ne serait pas resté. De son côté, la Juve a tout simplement perdu son temps ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C’est une révélation de Calcio&Finanza, mais aussi de la presse italiennes : Les liens entre Lautaro Martinez et la ville de Milan se renforcent: En effet, l'attaquant argentin, avec sa moitié Agustina Gandolfo a décidé d'ouvrir un restaurant qui, selon Calciomercato.com, sera situé dans le quartier de Brera, très proche du centre-ville. Sur la base de certains documents consultés, il semble que Cittanina Srl sera le nom de la nouvelle société (Nina est la fille du couple, née en février 2021. Le capital social libéré est de 10.000 € et la société compte trois associés : Lautaro Martinez, Sa compagne Agustina Gandolfo, Son père Flavio Andrès Gandolfo. Lautaro détiendra 10 % de la société, tandis que Flavio Gandolfo en détiendra 15 %. La part la plus importante sera détenue par Agustina qui en sera l’Administratrice exclusive en ayant un contrôle de 75% de la nouvelle société. Cittanina Srl qui sera basé à Milan et a une durée de vie allant jusqu'au 31 décembre 2060. L'ouverture du nouveau restaurant est prévue pour la fin du mois de juin. Rentrons dans le détail Influenceuse, entrepreneuse, Agustina Gandolfo aime la bonne nourriture et le sport, elle ne vit pas de strass et de paillette. Agée de 27 ans, le nom officiel pourrait être "Coraje", un restaurant au concept cosmopolite situé au cœur de Milan : "Quand j'étais enfant, ma grand-mère faisait du pain à la maison, et mon petit-déjeuner préféré a le souvenir de cette saveur authentique : pain, beurre et confiture faits maison", explique Lady Martinez dans les colonnes du Corriere Dello Sport "Le cappuccino ne manquait jamais, et donc, en réfléchissant et en imaginant mon restaurant, j'ai commencé à imaginer un lieu où la culture italienne pourrait rencontrer la culture sud-américaine. Un concept continental complet au service d'une clientèle cosmopolite et de plus en plus exigeante". C'est ainsi qu'est née l'idée du restaurant "Coraje", qui ouvrira en juin dans une des rues historiques du quartier de Brera à Milan: Là-bas, il vous sera possible de déjeuner et dîner, mais aussi de prendre un petit-déjeuner, un brunch, des collations rapides, des en-cas ou simplement une pause-café. Il est intéressant de noter que dans la ville de Milan, l'expérience offerte par Coraje sera enrichie par le menu créé par le chef napolitain Domenico Paesano, qui proposera quelques-unes des saveurs les plus renommées de la tradition napolitaine. "L’ambiance du lieu se voudra à la fois raffinée mais aussi familière, tout en ayant un côté cosy en accord avec la transversalité et la féminité d'Agustina Gandolfo." Sérieuse concurrence pour notre Javier! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Et une nouvelle cartouche pour le Diable Rouge : L’Inter ne perdra pas son meilleur buteur, contrairement à l’année dernière, Lauti étant, LUI, vraiment attaché à l’Inter Révélation de Tuttosport "L'Argentin ne veut pas quitter l'Inter et, s'il le fait, il ne le fera que s'il y est contraint et forcé, c'est-à-dire si le club le lui demande. Étant donné que Marotta et Ausilio étudient une toute autre éventualité, nous sommes loin de ce qui s'est passé il y a un an, lorsqu’il avait été impossible de refuser la grosse offre en provenance du Paris-Saint-Germain pour Hakimi et ensuite, de la même manière pour Lukaku qui, lui en avait mis plein la vue "en invoquant comme raison le non-renouvellement de son contrat", même si aujourd'hui il fait semblant de ne pas s'en souvenir. Lautaro a fait son choix en renouvelant jusqu'en 2026 à 6 millions d'euros et veut être le centre de gravité d'une équipe de l'Inter de plus en plus compétitive en Europe." Confirmation du principal intéressé "Je suis désolé, vraiment désolé pour tout le travail effectué depuis le premier jour de préparation. Cette saison se termine avec deux trophées gagnés que nous avons ramenés à la maison après une longue période de disette. Je suis fier de porter et de défendre ce maillot. Merci à tous mes coéquipiers et au Staff pour cette année ensemble. Et merci à tous les Tifosi pour leur amour et leur soutien, comme toujours" Pour rappel, le Toro a été l'un des plus émus à la fin d’Inter-Sampdoria pour avoir manqué la conquête du Scudetto. L'Argentin était également l'un des joueurs les plus acclamés par les Tifosi! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...