Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lega calcio'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, La Lega Calcio a présenté le ballon du prochain championnat, à travers une vidéo en ligne....Et parmi les personnalités les plus connues de la compétition italienne, on retrouve Alessandro Bastoni...et un certain Milan Skriniar! "Il s'agit du Puma Orbita Serie A. Soit le nouveau ballon que la Lega Serie A et PUMA ont dévoilé aujourd'hui en vue de la nouvelle saison. Demain, le nouveau calendrier sera présenté et aujourd'hui, plusieurs joueurs, dont Bastoni et Skriniar, ont présenté le nouveau ballon signé par Puma. La Lega Calcio et la célèbre entreprise ont également signé un partenariat et à partir du début de la saison de football 2022/23, Puma en sera le nouveau partenaire technique." "L'Orbit Serie A présente des graphismes puissants inspirés du logo de la première division professionnelle de la Serie A. Il reprend également les couleurs du drapeau italien. Le vibrant logo PUMA en couleur Sunset Glow et les nuances de bleu, de vert, de blanc Puma et de rouge Puma qui rappellent le Tricolore, intégrés dans la base blanche, garantissent une excellente visibilité du ballon". "Ce ballon sera en vente à partir du premier juillet." Un message subliminal envoyé au Paris-Saint-Germain ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ? Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ? "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir." Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ? "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises." "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes." Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ? "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs." Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité... "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs". Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ? "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire." "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales: Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé". Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ? "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager." Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ? "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive." Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ? "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur: Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui." Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ? C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti." Comment ça s'est passé avec Gnonto ? "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée". Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une révélation de Tuttosport qui s’est penchée sur la différence entre le fait de décrocher les Coupes, ou de se retrouver avec la médaille d’argent "Gagner le Scudetto ou arriver second, Gagner la Coupe d’Italie ou perdre en finale, la différence se trouve aussi dans les primes à percevoir via la Lega" Celui qui remportera le Championnat encaissera 17,6 millions d’euros, son dauphin 14.8 millions d’euros. L’accès à la Finale de la Coupe d’Italie a déjà offert à l’Inter et à la Juve un peu mois de 3 millions d’euros, mais celui qui brandira la Coupe en recevra 4,5 de plus contre 2 pour le finaliste. De plus, la victoire de l’une de ces deux compétitions permettra au lauréat de participer à la Super Coupe d’Italie qui se tiendra le vendredi 12 août 2022 et qui lancera la nouvelle saison avec une perception à minima de 1,2 millions d’euros (1,8 pour le vainqueur). Pour résumer, il y a 7 millions d’euros d’écart entre tout rafler ou imiter Raymond Poulidor! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Suite à l'annonce de la Lega Calcio, nous souhaitons vous informer des modalités de vente des billets pour la finale de la Coupe d'Italie Frecciarossa Juventus-Inter prévue le 11 mai au Stadio Olimpico de Rome. PRIX TRIBUNA Monte Mario € 190.00 TRIBUNA Tevere € 135,00 DISTINTI € 50.00 CURVE € 35.00 PERSONNES NON AMBULATOIRES ET HANDICAPÉES À 100 % AVEC ACCOMPAGNATEUR - 0 €. ENFANTS DE MOINS DE 6 ANS - 0 € (sans droit à la place assise) MODALITÉ DE VENTE Les supporters de l'Inter peuvent acheter des billets pour les secteurs Curva Nord, Distinti Nord, Tribuna Monte Mario et Tribuna Tevere. Tous les billets ne sont PAS transférables. Les billets seront en vente exclusivement en format numérique sur l'ensemble du réseau de vente Vivaticket.com à partir de 10h00 ce lundi 2 mai 2022 selon les indications suivantes (N.B. Les acheteurs doivent s'inscrire sur le site Vivaticket avant de procéder à l'achat) PHASES DE VENTE ABONNÉS 19/20 Du 2 mai 2022 à 10h00 au 4 mai à 9h00, la vente sera réservée aux abonnés de la Serie A 19-20, qui pourront acheter jusqu'à 4 billets, à condition que les titulaires soient abonnés à la Serie A 19-20. Pour chaque billet il sera nécessaire d'introduire dans le champ du code coupon le numéro de la carte SiamoNoi, "-", la date de naissance au format JJMMAAAA pour compléter l'achat (exemple : 00720000-JJMMAAAA). MEMBRES DE L'INTER CLUB 21/22 À partir du 4 mai 2022 à 10h00 et jusqu'au 5 mai à 9h00, les membres d'Inter Club pourront acheter jusqu'à 4 billets, à condition que tous les utilisateurs soient des membres d'Inter Club dûment inscrits pour la saison 21-22. Il sera nécessaire d'introduire dans le champ du code coupon le numéro de la carte de membre Inter Club, "-", la date de naissance dans le format JJMMAAAA pour compléter l'achat (exemple : S000000-JJMMAAAA). VENTE LIBRE A partir de 12h00 le 5 mai 2022 - début possible de la phase de vente "libre" pour les billets restants des deux équipes. N.B : Contrairement à ce qui s'est passé pour la dernière finale de la Supercoupe, la carte Siamo Noi ne sera PAS nécessaire pour acheter des billets. "Nous sommes une fois de plus fiers d'avoir obtenu cette opportunité pour tous les membres actifs pour la saison en cours malgré le fait que l'événement n'a pas été organisé directement par le Fc Internazionale. Meilleures salutations et Forza Inter!" - @Cuchu77
  5. Sur son canal YouTube Fabio Caressa, qui avait misé sur une victoire de la Vieille Dame, s’est livré sur la performance Nerazzurra au Stadium de Turin "La Juve, lors de la première mi-temps, a réalisé la meilleure partie de son année et elle a perdu contre l’Inter qui l’a remporté à la Juventine, c’est-à-dire en faisant le dos rond et en jouant en remise. La Juve m’a semblé faire des pas en avant, même techniquement, mais il lui a manqué ce petit quelque chose. Je veux dire les attaquants font défaut à la Juve et à l'Inter." "Edin Dzeko s’est donné, même s’il ne traverse pas sa meilleure période. Mais ce qui m’inquiète, c’est l’involution inattendu de Lautaro Martinez qui n’a pas eu d’impact…Ses périodes commencent à être longues dans la durée, ce sont des hauts et des bas préoccupants. Morata n’est pas un ailier, il n’a pas les caractéristiques d’un Mandzukic, ce n’est d’ailleurs pas un hasard qu’il soit à l’origine du penalty. Vlahovic est très fort, et c’est la première fois où il patine face à un tel type de pression." "Je ne m’exprime plus sur les décisions arbitrales, j’ai du mal à comprendre quand la Var doit intervenir. Si tu n’as pas d’image bien claires, comme cela semblait le cas hier, il faut en parler avec la Lega et parvenir à placer immédiatement bien plus de caméra alors !" Selon vous, l’Inter l’a remporté à la turinoise ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En moins de 24 heures, l’Inter a réalisé l’un des coups du Mercato en s’offrant Robin Gosens. Comment est-ce possible ? Grâce aux excellents rapport entre Luca Percassi et Steven Zhang Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Dans le cadre de cette opération, on retrouve une Sainte-Alliance entre les deux familles, qui va bien au-delà du ballon rond : Quand Suning, le géant de la distribution en Asie, a débarqué en Italie avec sa (vieille) puissance de feu, la Famille Percassi, qui opère avec succès dans le même secteur, a pensé qu'elle pouvait créer un business commun." "Ainsi, en mars 2017, le chef de famille Antonio Percassi et ses trois fils (Stefano, Matteo et Luca) se sont envolés directement pour Nankin dans le cadre d'une visite pastorale pour rendre visite à Suning et discuter des collaborations entre cosmétiques, alimentation et la mode. Il a d’ailleurs eu le temps de visiter le siège de Suning Commerce et de se rendre dans les vestiaires du défunt Jiangsu, une équipe que la famille Zhang a abandonnée après avoir remporté le titre de champion de Chine." "La perspective d'un partenariat commercial durable semble avoir été perdue à ce jour, mais dans le football, cet axe est resté solide. Steven et Luca ont cultivé la relation bien au-delà des salles de la Lega Calcio et du Mercato: Lorsque Zhang Junior est rentré dans notre football comme un extraterrestre, c'est Percassi Junior qui l'a aidé à s'intégrer. De plus, leur âge les rapproche (l'un a 30 ans et l'autre 41) et ils partagent également une passion pour l'électronique et la technologie. Leur maîtrise de l'anglais a fait le reste." "Aujourd'hui encore, on retrouve un cadeau offert par Bergame, un cadeau solennellement et précieusement conservé à Nankin : L’Administrateur-Délégué de la Dea, passionné de maillot et de tout objet relatif au Calcio, a offert à son "ami" Président, une pièce très rare de sa collection: Le fanion de la finale de la Ligue des Champions à Madrid 2010. Soit le cadeau le plus précieux qui pouvait être offert à Steven Zhang." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Gabriele Gravina, le Numéro Un de la Fédération Italienne de football en Italie, la FIGC, s’est livré dans une interview exclusive au Corriere Dello Sport Ou en sommes-nous sur la pandémie, après deux années de slalom entre contagions, interdictions et conflits ? "Le protocole sanitaire est une victoire. Le seuil de 35 % des personnes infectées nous protège contre les interdictions divergentes des agences sanitaires individuelles. Ce ne sera plus possible de nous voir jouer avec onze joueurs positifs d’un côté et que nous soyons empêchés de disputer un match pour trois positivités d’un autre. C'est une garantie que le virus n'affectera pas la régularité de la compétition à partir de maintenant." Avez-vous obtenu une garantie du Gouvernement sur la réouverture des stades ? "La garantie est le dialogue institutionnel. La limite de cinq mille spectateurs était un acte de responsabilité. L'espoir est que, lorsque tout le monde aura été vacciné à partir du pic, nous retrouverons une capacité à 100%. Le football se confirmerait comme l’avant-gardiste de la sécurité et de la normalité". Dans une interview accordée au Financial Times, le président de la Fiorentina, Rocco Commisso, affirme que la Juve et l'Inter ont gagné en s'endettant de manière irresponsable. A-t-il raison ? "Non, il se trompe. Car pour faire le mercato, tu dois répondre à des indices de liquidité précis. C'est une chose d'être alarmé par la dette, c'en est une autre de dire que vous avez gagné parce que vous avez triché. Et je jette un voile sur les jugements moraux que Commisso porte sur la classe dirigeante. A présent, nous devons sécuriser le système : Les règles que nous avons déjà adoptées réduisent la marge d'investissement de la dette, en la liant aux revenus. Nous allons les rendre encore plus strictes. Il s'agit également de dissiper les suspicions et les allégations qui font mal au sport." Les étrangers nous colonisent-ils ? "Mais pourquoi pas ? La mondialisation ne consiste pas à rester dans son coin. Nous accueillons ceux qui peuvent apporter de la liquidité et une culture sportive." Deux procureurs enquêtent sur la Juve et l'Inter, mais ils ne sont pas les seuls à réaliser des plus-values. Craignez-vous un glissement de terrain ? "Les plus-values font partie de la vie active des entreprises. Les fraudeurs doivent être poursuivis. Nous attendons que le pouvoir judiciaire clarifie la situation, mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. Par après, nous étudierons la possibilité d'éliminer les plus-values des indicateurs budgétaires pour autoriser de nouveaux investissements sportifs." Pourquoi ne pas estimer la valeur réelle d'un joueur en utilisant un algorithme qui mesure l'âge, l'expérience, la qualité des performances et la durée du contrat ? "La FIFA essaie, mais je ne pense pas que ce soit faisable. Les indicateurs que l'algorithme prend en compte sont toujours le résultat de choix subjectifs. Qui pourrait m’interdire de dépenser cent millions pour un jeune de seize ans, en supposant qu'il sera le nouveau Messi ? La solution est ailleurs. Il faudrait séparer les véritables plus-values des mouvements financiers liés aux "échanges de figurines" à cout zéro. Il faut également en réduire l'impact sur les bilans." La réforme du championnat est-elle remise en question vu les vétos de la Lega et les incertitudes liées à la pandémie ? "Non, j'attends que les nouvelles instances de la Ligue Amateur soient formées et ensuite nous commencerons à y travailler. D’ici au 30 juin, cela changera: Nous devons sécuriser le système, ce qui signifie miser sa durabilité." Qu'en est-il de l'attractivité ? Dans quelques journées, nous saurons peut-être déjà qui sera Champion, qui sera relégué et peut-être même qui ira en Ligue des champions. Allons une fois de plus clôturer le championnat avec trop de matchs où nous jouons pour rien. Qu’en est-il des Play-offs ? "Il est temps d’y songer: Dans les années 90, personne ne croyait aux victoires à trois points et pourtant ça a marché. Les play-offs en Lega Pro et en Serie B sont une garantie de visibilité et de succès. Ce serait une erreur de ne pas les tester également en Serie A, tout en sauvegardant la valeur du mérite sportif obtenu au classement. Mais nous avons besoin d'une réforme qui réduise le nombre d'équipes et modifie le format. La qualité et la concurrence y gagneraient." Le Saviez-vous ? Les déclarations faites au Financial Times par Rocco Commisso, président de la Fiorentina, ont créé des remous au sein des clubs de Serie A. Et en particulier, il y aurait de l'irritation de la part d'Inter. Le club milanais, selon le Corriere dello Sport, envisage de déposer une plainte de son côté, en l'absence d'une intervention du parquet fédéral, alors que plusieurs clubs s'attendent à des poursuites contre Commisso. Valideriez-vous une refonte complète de la plus prestigieuse compétition italienne ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, le Club du Vésuve a décidé d’aligner, hier soir Amir Rrahmani, Piotr Zielinski et Stanislav Lobotka face à la Juve. Révélation de la Repubblica "En les alignant, le club d’Aurelio De Laurentiis s’est attaqué au Protocole Sportif en envoyant trois joueurs sur le terrain qui avait été écarté préventivement la veille, suite à des contacts directs avec des personnes positives au Covid-19, avant la rencontre. Les trois joueurs peuvent être passible d’une amende administrative pour la violation de l’isolement imposé par l’Agence Sanitaire de Campana". "Toutefois, le Code Anti-Covid de la Lega Calcio autorisait l’alignement des joueurs "vu que la bulle, pour éviter tout contact avec le groupe équipe à l’extérieur, a été respecté. Les nouvelles règles entreront en vigueur le 10 janvier. Il s'agit d'un défaut moral plutôt que formel, auquel "l'intègre" De Laurentiis a choisi de s'adonner." Quid de la Juve ? Selon Sky Sport, aucun recours ne sera présenté par la Juventus, suite à la décision du Napoli d’aligner ses joueurs, les Bianconeri acceptant le résultat du terrain. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Le Conseil de la Lega Calcio a tranché, et aucun report de match n’est autorisé. La Lega enfonce même le clou en décidant de sortir la sulfateuse vis-à-vis des Agences Sanitaires Locales. Ce dernier s'est montré compact dans l’objectif de défendre le championnat actuel et de maintenir les matchs Dans les prochaines heures, un nouveau protocole "Style UEFA" sera établi : Avec 13 joueurs disponible dont un gardien, il y aura l’obligation de s'aligner sur le terrain et de jouer , en ayant la possibilité de pouvoir puiser également dans l’équipe de Primavera. La Lega annonce faire appel auprès du TAR contre les mesures des autorités sanitaires locales qui ne tiennent pas compte des dispositions relatives à la quarantaine du 30 décembre 2021. Dans le règlement établi à cette date, il est clairement stipulé "Pas de quarantaine pour ceux qui ont été vaccinés avec trois doses ou deux depuis moins de 120 jours." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Chaos en Italie où cette journée de l'épiphanie risque d’être mémorable à plus d’un titre. Si de nombreux italiens chercheront après la très célèbre fève, qui de la Lega Calcio ou des Agences Sanitaires Locales régnera sur le Calcio ? En effet, hier soir, l’Agence Sanitaire Locale de Bologne a officialisé l’annulation de la rencontre opposant Bologne à l’Inter Son Directeur Général, Paolo Bordon s’était livré à la Gazzetta Dello Sport : "Si un Tifoso me demande s’il doit s’apprêter pour aller au stade voire Bologne-Inter, je lui dirai non, car il n’y trouvera personne : Les conditions ne sont pas remplies, Bologne fait face à une situation de contagion importante et demain matin une nouvelle série d’examens pourrait l’aggraver.Pour des raisons de sécurité, il n’est donc pas possible de jouer, cette mesure n’a pas encore été signée, mais j’en ai déjà discuté avec la Direction du club Rossobù : Il n’y a aucune condition pour disputer la rencontre." Bologne tente d’en profiter en demande un double report…. A travers un communiqué officiel, le club a communiqué ses intentions : "Isolement de 7/10 jours des athlètes résultats positifs aux tests effectués ces derniers jours et en tout cas jusqu’à la résolution des symptômes, avec preuve de négativité à un test diagnostique, comme prévu par la réglementation en vigueur. Stricte surveillance de la santé et obligation de porter un masque FFP2 pendant 5 jours pour tous les sujets vaccinés avec un cycle complet au cours des 120 derniers jours, guéris depuis moins de 120 jours ou ayant effectué la dose vaccinale de rappel (booster). La quarantaine à domicile pour les jours 5, jusqu’à 09/01/2022, plus de tests pour tous les membres de l’équipe avec le cycle vaccinal complété par plus de 120 jours ; La quarantaine à domicile pour les jours 10, jusqu’à 13/01/2022, plus de tests pour tous les sujets non vaccinés avec cycle complet." "Il s’ensuit que tous les membres du groupe d’équipes ne pourront pas participer à des événements sportifs officiels pendant au moins 5 jours jusqu’au 09/01/2022 et, en tout état de cause, les exigences précitées s’appliquent à chacun des membres jusqu’à la résolution complète des mesures: Le Bologna FC 1909, à la lumière de ces dispositions, a demandé à la Lega Serie A de reporter les matchs Bologna-Inter, prévus demain, et Cagliari-Bologna, prévu dimanche." ….. Le tout en précisant que son stade sera fermé au public "À la suite des dispositions de l'ASL qui établissent une quarantaine d'au moins 5 jours pour toute l'équipe, le Bologna Fc 1909 annonce que les portes du stade Dall'Ara demain resteront fermées au public. Dans les prochains jours, des informations seront communiquées concernant le remboursement ou la réutilisation des billets". De son côté et sur bases des décisions prises en urgences par la Lega Serie A, l’Inter sera bel et bien présente sur le terrain du Dall'Ara. En effet, l’Inter a rejoint Bologne dans la journée d’hier afin de se préparer à la rencontre planifiée à 12h30. Arrivée à destination, elle a découvert les intentions de l’Asl de Bologne qui avait décidé de virer sur un report de la rencontre. La Lega Calcio, par le biais d’un Conseil convoqué en urgence hier soir a décidé l’inverse : Le report du match n’est en aucun cas envisagé! Vu le contexte, l’Inter a confirmé son intention de se présenter comme le veut le règlement au Dall'Ara et tout peut encore arriver car le club de Bologne peut également s’y présenter vu la décision prise par la Lega Calcio, en alignant des joueurs qui ne sont pas placé en quarantaine ou en allant puiser dans sa Primavera. Les Nerazzurri se présenteront sur le terrain et, dans le cas où l’équipe de Sinisa Mihajlovic ne s’y présente pas, un délai de 45 minutes sera à respecter avant de quitter le stade. Il est important de souligner le fait que tous les joueurs de l’Inter, tout son groupe équipe, sont tous vaccinés et ceux qui auraient pu recevoir la troisième dose (pas ceux qui, par exemple, ont eu Covid et ont donc dû suivre un calendrier différent de ceux qui ont reçu les deux premières doses). La Curva Nord reste à la base Via un communiqué officiel, la Curva Nord a confirmé qu’elle ne se présentera pas à Bologne: "Bologne absent et l’Inter qui sera présente ? Nous sommes confrontés à une course effrénée aux fakes news, aux habituels "oui, non, boh" de ceux qui sont en mesure de décider, et cela nous amènent à nous écarter de ce bras de fer à l'italienne. Maintenant et pour toujours de l’avant avec l’Inter" Etant donné les nouvelles dispositions légales, similaire à celle de l’UEFA, reste à savoir qui aura le dernier mot. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Il n’y aura pas de report pour le match de Super Coupe d’Italie qui mettra donc aux prise, le mercredi 12 janvier à 21h00 au Stade Giuseppe Meazza, l’Inter à la Juventus Si le match sera disputé avec une affluence de 50% de tifosi au stade. Les raisons du refus du conseil d'administration de la League ont été expliquées aujourd'hui : "Un report au printemps aurait pu permettre une plus grande affluence du public en misant sur une chute de la courbe épidémiologique qui est négative actuellement. Mais il y avait un problème avec le calendrier : Il n’y a aucun créneau de libre comme le démontre également la tentative avortée de reporter une journée de championnat pour octroyer plus de temps à l’Italie de Roberto Mancini engagée dans les Play-Offs pour la Coupe du Monde au Qatar 2022." "Ce report aurait également pu perturber la fin de saison où les différentes équipes peuvent se retrouver engagées dans des finales de Coupes sans oublier la fin du Championnat et la Ligue des Nations pour les Azzurri. "Mais plus que tout, la raison principale, celle qui a fait que cette décision a été unanime a été d’éviter à tout prix un précédent dans une saison des plus délicates avec la multiplication des cas de contrôles positifs au retour des vacances : Reporter un match, et quel match, aurait été un potentiel harakiri. Le respect du calendrier est au contraire une tentative de consolider une digue mise en danger par la propagation de la variante Omicron." Comprenez-vous le raisonnement de la Lega Calcio ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur la visite de la Guardia Di Finanza au siège de l’Inter et sur la documentation analysée, celle-ci fait état d’une somme d’environ 90 millions d’euros. Pour l’heure, il n’a aucun chef d’inculpation Les officiers ont passé quatre heures à la Viale Della Liberazione, au siège des Champions d’Italie, ils sont ensuite partis au siège de la Lega Calcio, lieu où tous les clubs déposent les contrats. Ceux-ci ont fait l’acquisition de tous les documents relatifs au transfert pour la période 2017-2019 : Il s’agit des états financiers, des contrats, des mouvements bancaires sur les échanges afin de s’assurer de la régularité comptable des relatives plus-values comme l’explique dans une note, le Procureur faisant fonction Riccardo Targetti. Les officiers ont ainsi analysé la situations des deux milanais et mis en évidentes quelques éventuelles criticités, encore à vérifier, dans le bilan de l'Inter. Dans le détail, ils veulent comprendre si "la valeur des droits d'enregistrement des joueurs" a été délibérément surévaluée afin d'augmenter les revenus et, par conséquent, de diminuer les pertes, explique La Rosea Selon celle-ci, voici la liste des transactions passées au crible Davide Bettella évalué à 7 millions d’euros (soit que de la plus-value). Davide Bettella est aujourd'hui le défenseur central de Monza avec un total de 17 minutes en Serie B, mais à l'époque il était un récent champion d'Italie avec les Primavera et l'équipe nationale U19 sans la moitié d'un match joué chez les adultes. Son nom est lié à celui de son ami Marco Carraro. Marco Carraro a été vendu à la Dea en 2018 pour 5 millions (dont 4,4 millions de plus-values). Aujourd'hui, Carraro joue plus régulièrement que son ami à Cosenza, mais à l'époque, à peine âgé de 20 ans, il avait derrière lui une moitié de championnat B à Pescara. D'ailleurs, deux jours seulement après son arrivée chez Gasperini, Gasp, il a été immédiatement transféré en prêt à Foggia. Le riche parcours de Bettella-Carraro a eu lieu alors qu'Alessandro Bastoni passait de Bergame à Milan pour 31,1 millions d'euros: cela semblait un pari exagéré, mais le temps a montré que c'était finalement un bon investissement. En 2018, il y a le futur crack Zaniolo valant seulement 4,2 millions (2,6 millions de plus-values) : avec le recul, Nainggolan a été surévalué le premier et Zaniolo sous-évalué le second. Mais cette année-là, la plus grosse plus-value est celle de Davide Santon, vendu à la Roma pour 9,5 millions après une saison décevante avec Spalletti : 8,1 millions de plus-value. Celle-ci figure avec l'affaire Zaniolo, dans la même acquisition lucrative de Radja Nainggolan (39,5 millions). Parmi les protagonistes de cette session figurait Ionut Radu, le second de Samir Handanovic. Mais à l'époque, revenant d'un prêt à Avellino, il est vendu au Genoa pour 8 millions, mais un rachat par les Nerazzurri de 12 millions est également inclus. Comme prévu, l'Inter a levé son option en 2019, même si le Roumain a été laissé en prêt au Rossoblù pour une saison supplémentaire. Finalement, Radu bénéficie désormais d'un contrat de 1,8 million d'euros et des quelques miettes laissées par Handa sur le terrain." Les deux autres jeunes bien notés cette saison-là sont Federico Valietti, un latéral actuellement prêté à Pordenone, acheté au Genoa pour 6 millions d’euros, dont la quasi-totalité en plus-value, et le Danois Jens Odgaard, classe 99, transféré à Sassuolo il y a trois saisons pour 4,6 millions d’euros (pour une plus-value de 3,5 millions d’euros). Le transfert en Emilie-Romagne a eu lieu avant le 30 juin et a été entrelacé avec celui de Matteo Politano de Sassuolo à l'Inter après le 1er juillet. Ce projet est typique de ces années-là, lorsque le club était engagé dans une course contre la montre pour gagner de l'argent avant la date de présentation du budget annuel, lui qui disposait ensuite, de plus de marge de manœuvre dans les semaines suivantes. Dans la même saison, aux 5,3 millions de plus-value du défenseur colombien Murillo, il faut ajouter les 1,2 de l'Albanais Manaj à Albacete. Pour compléter le tableau 2018, d'autres cessions de joueurs qui ne sont plus stratégiques et qui, dans l'ensemble, n'ont pas ou peu apporté au poste des plus-values : Nagatomo, Bardi, Kondogbia, Medel, Jovetic. Dans l'analyse de la deuxième saison dans le viseur du procureur, il suffit de se concentrer sur deux amis, protagonistes du Primavera Scudetto 2017. Ce sont les auteurs des deux buts des Nerazzurri en finale contre la Fiorentina : Zinho Vanheusden, désormais au Genoa de Sheva, et Andrea Pinamonti, qui, prêté à Empoli, retrouve le niveau qu'il avait promis. La vente de "Pina" au Genoa en 2018-19 avait renfloué le budget avec 19 millions de plus-value, pour un retour stratégique à Milan lors de la saison du Scudetto pour 21 millions et un salaire de 2,2. Le Belge de 21 ans, quant à lui, a été vendu il y a deux saisons au Standard de Liège pour près de 11,7 millions (plus-value de 9,5) et a été racheté cette saison : 16, c'est le montant dépensé pour effectuer le trajet retour. Aujourd'hui, Andrea Adorante évolue en tant qu'attaquant à l'ACR Messina en Serie C, mais à l'époque, il avait été vendu à Parme pour une plus-value de 3,9 millions. Marco Sala, un défenseur prêté à Crotone, a fini pour 3 millions à Sassuolo. Le même prix a été payé pour Gabriele Zappa, ensuite vendu à Pescara et depuis 2020 à Cagliari. Le même prix a été payé par Gabriele Zappa, qui a ensuite été transféré à Pescara et sera à Cagliari à partir de 2020. "La sérénité filtre parce que l'on constate que les évaluations des joueurs sont par définition toujours "aléatoires". En fait, même au quatrième étage du Palais de Justice, ils se déplacent avec des pieds de plomb : des cas similaires se sont déjà terminés dans le passé sans rien (en 2008, l'Inter a déjà été acquitté pour des cas similaires) et il n'y a pas de critère 'scientifique' pour déterminer quel est le juste prix d'un joueur", conclu la Gazzetta Dello Sport. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Hasard ou pas du calendier, suite aux descentes de la Guardia Di Finanza aussi bien au Siège du Champion d’Italie Nerazzurro, mais également au Siège de la Lega Calcio, Calcio&Finanza a interrogé Gabriele Gravina, le Président de la Fédération Italienne de Football: "J’ai parlé avec Infantino et, s'il pense qu'il y a un critère objectif sur les plus-values, il le communiquera." "J'ai des raisons de croire qu'il n'y en a pas, mais je ne veux pas m'étendre sur les mérites de l'algorithme. Il y a des lois du marché sur lesquelles ni moi ni Infantino ne pouvons intervenir ou influencer. Cela ne peut avoir une incidence que sur l’aspect sportif, via d’autres arguments : Il suffirait de ne pas prendre en considération les plus-values lors de l’inscription des clubs en championnat." Cette déclaration fait suite à la proposition de la FIFA de définir objectivement la valeur des joueurs: En effet, Gianni Infantino, qui est également de confession interiste, s’était livré à Report: "Le problème se pose dans la façon dont il faut procéder à la détermination de la valeur d'un joueur, nous travaillons sur cela par le biais d’un algorithme qui pourrait s’avérer capable de définir la valeur de chaque joueur dans le monde. Les clubs doivent faire un pas en avant en cherchant à se réformer. Si chaque fois le pouvoir judiciaire met son nez dans une question de transfert, cela veut dire qu’il y a des problèmes à régler et sur lesquels nous nous devons de travailler." Gravina s’exprime aussi sur les salaires impayés "J’entends souvent parler de salaires impayés, mais toutes les équipes sont en règle pour les émoluments du trimestre octobre/novembre/décembre, il y a également neufs clubs qui ont déjà anticipé deux mensualités. J’ai déposé aujourd’hui (ndlr le 21/12) les données officielles au Conseil : Personne, en ce moment, n’est autorisé à dévoiler des informations qui sont infondées. J'ai entendu parler de contrôles relâchés, mais rien n'est relâché ici: Il faut faire preuve de respect envers le Calcio." Le Covid-19 "Le protocole est connu de tous et il a fait ses preuve : Nous avons toujours le problème de l'Asl mais nous ne pouvons pas y faire grand-chose : Aujourd'hui, ils interviennent de manière assez généralisée. Le problème est qu'au niveau de la législation nationale, il y a l'autonomie des régions individuelles et des Asl individuelles pour adopter des mesures qui sont irréfutables. Je n'ai qu'un seul interlocuteur aujourd'hui, et c'est le Ministre Speranza." "Nous essayons d'entamer une discussion amicale avec les autorités sanitaires, mais c'est un travail titanesque: J'aimerais que l’on se retrouve autour d’une table ronde collégiale. Il y a cette explosion de contagions qui touche plusieurs joueurs qui ont pourtant eu leur deuxième dose. Heureusement, les partisans du "non-vax" n'ont pas beaucoup de place ici. Espérons que la courbe pandémie pourra être rapidement inversée. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Dans le cadre des activités d'enquête coordonnées par le Ministère public, les inspecteurs de la Guardia di Finanza de Milan ont effectué des contrôles documentaires auprès des bureaux du F.C. Internazionale Milano spa et de la Ligue nationale professionnelle de Serie A, la Lega Calcio Les activités en cours visent à vérifier la régularité de la comptabilisation des plus-values afférentes des saisons 2017/2018 et 2018/2019. La Guardia di Finanza a procédé à des acquisitions de documents dans les bureaux de l'Inter et de la Lega Calcio dans le cadre d'une enquête ouverte par le Parquet de Milan. En effet, l'enquête est ouverte avec l'hypothèse de fausses communications d'entreprise contre des personnes inconnues. Le 9 décembre, le Fiamme Gialle a envoyé au parquet de Milan un rapport mettant en évidence certaines critiques dans les états financiers des Nerazzurri concernant des transactions liées à une douzaine de joueurs, sur ordre du procureur adjoint Giovanni Polizzi, qui a ouvert l'enquête coordonnée par le procureur adjoint Maurizio Romanelli. De plus amples informations vous seront communiquées très prochainement! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L’ancien Administrateur-Délégué est sans conteste l’un des principaux artisan du renouveau conquérant Nerazzurro: Entré en poste le 13 décembre 2018, Giuseppe Marotta est nommé Administrateur-Délégué Sport de l’Inter. Sur le banc de touche on retrouvait Luciano Spalletti et Mauro Icardi comme capitaine et Leader de l’équipe. Le retour en Ligue des Champions aura vu l’équipe disputer la phase de groupe avant d’être reversé en Europa League. 16 décembre 2021, soit un tout petit peu plus de trois années ont passé et la situation est totalement différente : On retrouve à la tête du groupe Simone Inzaghi et sur le maillot une certaine cocarde tricolore. De plus, le club a retrouvé sa compétitivité aussi bien en Coupe d’Europe qu’en Italie Le Triennal de Marotta entre passé, présent et futur L’avènement de Marotta fut clairement décisif pour convaincre Antonio Conte d’épouse le projet Nerazzurro. "Pour réduire l’écart avec la Juventus, il n’est pas utile de se lancer dans des proclamations, mais d’avoir une Culture du travail accompagnée du sens d’appartenance envers le club" - Dixit Marotta le jour de son intronisation Des mois intenses et délicats suivantes avec la gestion du cas Icardi et un vestiaire qui a implosé : Mais finalement, le dirigeant est parvenu à redresser la situation, en recrutant Conte à Milan L’été 2019 est celui de la construction de l’Inter qui en deux saison permettra la conquête d’un Scudetto via une campagne de transfert pharaonique : Romelu Lukaku, Nicolò Barella, Stefano Sensi, Alexis Sánchez, Valentino Lazaro et Diego Godin, sans oublier les retouches hivernales Christian Eriksen, Ashley Young et Victor Moses. Pour la première année de Conte, l’équipe accroche la seconde place en Serie A et s’incline en Finale de l’Europa League face à Séville. C’est exactement à partir de ce dernier que débutera la chevauché menant au Scudetto malgré un mercato estival 2020 pratiquement inexistant, la faute à la pandémie liée au Covid-19 qui inflige de sérieuses séquelles à tous, et pas uniquement à l’Inter. Le temps de célébrer un succès retrouvé et l’importante satisfaction d’avoir mis un terme à la Domination de la Juve qu’il avait lui-même créé est bref : Giuseppe Marotta et Piero Ausilio faisant face à un été difficile avec des départs importants : Antonio Conte, Romelu Lukaku et Achraf Hakimi, sans oublier la dramatique situation entourant Christian Eriksen. Pourtant comme le démontre le terrain, les joueurs ont été bien remplacés via les affaires conclus pour s’attacher les services d’Hakan Çalhanoğlu, Edin Džeko, Joaquín Correa et Denzel Dumfries. Ceux-ci sont accompagné par le choix de miser sur le "nouveau Massimiliano Allegri": Simone Inzaghi qui s’est montré capable de reprendre l’héritage d’Antonio Conte avec pragmatisme et empathie envers le groupe, ce qui n’est pas sans rappeler « Max » à Turin en 2014 Le présent et le futur Le parcours de Marotta n’est pas terminé, même si le principal intéressé a confirmé que l’Inter sera le dernier club de sa carrière, lui qui songerait à se renouvellent dans un poste à niveau institutionnel. Giuseppe Marotta n’est pas simplement qu’n très grand gestionnaire de club, d’homme et de vestiaire, c’est un dirigeant compétent en plus sur les terrains, disposant d’un poids politique à la Lega. Giuseppe Marotta est de la Vieille Ecole, comme Adriano Galliani : Il sait et s’occupe de tout. Il se confronte avec les Présidents des Tops Clubs Européens, mais aussi avec les jardiniers d’Appiano Gentile. Comme déjà dit, l’Histoire de Marotta à l’Inter ne prendra pas fin au 30 juin 2022, date de la fin de son contrat actuel. Depuis longtemps, Marotta, comme Piero Ausilio et son adjoint Dario Baccin, sans oublier Samaden, le Responsable des jeunes, est en négociation avec Suning pour prolonger son contrat, et malgré les hauts et les bas connus par la propriété, Giuseppe Marotta restera toujours à la barre Comment jugez-vous et analysez-vous le triennal de notre Padrino préféré ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. En effet, même si Gabriele Gravina a dit que le tout aller s’avérer compliqué, la Nazionale Italienne a pour mission de se qualifier pour la Coupe Du Monde 2020 par le biais des Play-Offs : Une seconde élimination consécutive, à ce stade de la compétition, pourrait s’avérer catastrophique pour tout le secteur. Appel au bon sens Selon la Gazzetta Dello Sport, il pourrait être demandé aux clubs italiens de reporter la journée du 20 mars pour permettre à Roberto Mancini de disposer de plusieurs jours supplémentaires pour préparer la demi-finale qui se tiendra les 24/25 mars et la finale qui se tiendra les 28/29 mars. Merci l’UEFA Pour la fin de saison, la Ligue des Nations empêchera de décaler tout le championnat et les marges de manœuvre sont très minimes. Mais la Lega Calcio et la FIGC collaborent pour parvenir à un accord, sans causer le moindre tort à personne: La décision pourrait être prise immédiatement après les tirages au sort des seconds tours de la Ligue des Champions, de l’Europa League et de la Conférence League. On parle également d’un stage réservé aux Azzurri durant la trêve internationale de la fin-janvier/début février, qui est déjà réservée aux équipes nationales sud-américaines. La FIGC pourrait également songer à organiser, durant cette fenêtre internationale, un match amical. Comme quoi, reporter toute une journée peut être réaliste alors que reporter un match, Lazio-Inter en l’occurrence, s'était avéré impossible… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Interviewé en marge d’un meeting organisé par le Financial Times, Rocco Comisso, le Président de la Fiorentina, a de nouveau attaqué frontalement l’Inter: "Le problème en Italie est que les règles ne sont pas les mêmes pour tous et cela a faussé le classement du dernier championnat de Serie A." "Tous les six mois nous devons fournis des informations sur le rapport de liquidité dans le Calcio. Nous, et d’autres clubs, l’avons fait. J’ai toujours fait mon devoir, j’ai injecté des fonds, le club n’a pas de dette, lorsque qu’il faut injecter des capitaux, je les transfère moi-même des Etats-Unis." "D’autres clubs ne l’ont pas fait: Certains sont même bien loin de respecter les requis nécessaire de liquidités et l’un d’entre-deux a remporté le Championnat et a du successivement vendre des joueurs comme Lukaku et Hakimi pour se conformer au rapport de liquidité "Cela s’est fait après la fin du championnat, pas avant. Celui qui ne respecte pas les règles établies par la Lega doivent en payer les conséquences, comme celle d’une pénalisation en Championnat." Un Rocco qui souhaite la mettre bien profond à la Bien-aimée, quoi de plus normal ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Le monde du Calcio fait face à de très grande difficultés économiques actuellement. Suite aux dernières informations parues dans la presse mettant en évidence une certaine incertitude quant à une réouverture, même partielle des stades, Enrico Preziosi, le Président du Genoa est monté au créneau dans les colonnes du Corriere Della Sera : "La crise économique a déjà généré une perte d’un milliard deux-cent millions d’euros, une somme qui est destinée à s’accroître étant donné les cas de restrictions ultérieures à venir, vu que les rencontres devraient avoir lieu dans des stades à moitié ouvert : Sans public dans les stades et sans aucune forme d’aide gouvernementale, le Chievo pourrait ne pas être qu’un cas isolé : Les bilans financiers de nombreux clubs sont à risque." Président, selon le décret gouvernemental, l’accès au stade sera garanti à 50% de sa capacité : Pourquoi cette norme ne vous convient-elle pas ? "C’est simple à expliquer : Depuis un an et demi nous faisons face à un manque à gagner au niveau de la billetterie et cette nouvelle règle impose désormais une distanciation sociale d’un mètre entre les personnes. En pratique, et c'est valable pour quasiment la totalité des stades italiens, si le tout vient à se confirmer, nous serons dans l’obligation d’autoriser une place valide sur quatre, ce qui revient à ouvrir un stade à 25% de sa capacité." "Avec une telle restriction, il nous serait impossible de lancer une campagne d’abonnement, et vendre des packs "Hospitality" s’avèrerait impossible. A titre personnel, je regrette d’avoir investi une somme considérable pour moderniser le Marassi." Occuper les sièges, tel un damier, pourrait-il représenter une solution ? "Je dirais, qu’avec ce type de formule, qui est d’ailleurs la base de discussions entre la Lega, la Figc et le Gouvernement, que cela garantirait les 50% de capacité. Mais j’irai aussi plus loin : Pourquoi dans des bars ou des restaurants, il est possible d’y rester à l’intérieur avec le Green Pass et ce, sans limitation, alors que dans un Stade donnant accès à l’extérieur, ce n’est pas possible ? Nous représentons la passion de 38 millions d’individus, le Calcio peut être un moyen de convaincre les non-vaccinés. Un mauvais pré-sentiment me vient parfois en tête." Pourriez-vous approfondir ? "J’ai la perception que certains perçoivent les Présidents de Club de football comme de riches imbéciles. Le cliché commun est "Ils se plaignent alors qu’il signent des contrats de millions d’euros. Mais je voudrais expliquer à ceux qui pense de la sorte que pour chaque contrat signé, qu'un montant correspondant au salaire d’un joueur est versé sous forme de contribution dans les caisses de l’Etat : Les Clubs de football sont comme des entreprises et ils doivent être dès lors considérés comme tel. Je me questionne donc sur le fait que le Gouvernement impose des restrictions sur le nombre de spectateurs présent dans le stade, tout en exigeant ensuite de la part du Monde du Football les mêmes prélèvements fiscaux qu'avant la pandémie." Qu’attendez-vous ? "Permettez-moi de vous dire que ma pensée est partagée par l’ensemble des Présidents, aussi bien des moyens-petits, que des grands clubs, car nous sommes tous confrontés à des pertes. Celles du Genoa s’élèvent à 34 millions d’euros, nous souhaitons nous asseoir à une table avec l’Exécutif pour parvenir à trouver une solution." "Le Calcio est représenté par des Présidents qui ont injecté des milliards dans le système, en consentant également à l’Etat à en bénéficier : Nous sommes un partenaire. Plus nous travaillons, plus nous générons des gains, plus des fonds sont injectés dans les caisses de l’Etat. Mais pour survivre, nous avons besoin, s’il ne s’agit pas de remboursement, de percevoir au moins des acomptes ou des reports fiscaux car autrement notre système va imploser. Sans fonds, cela en est terminé de tous, et ce y compris les Ligues inférieurs et les autres sports : Il ne faut pas oublier que la Serie A alimente tout le mouvement sportif italien." Etes-vous favorable à l’obligation de vacciner tous les joueurs, tels que proposé par Gravina ? "Dans un sport de contact, le vaccin représente la meilleure des sécurités, et même s’il ne pourrait pas être imposé légalement, je pense que la suggestion du Président Fédéral doit être considéré comme une invitation au bon sens." Lundi, vous vous présenterez à l’Assemblée Générale de la Lega : La reprise du championnat est-elle à risque ? "S’il y a une poursuite d’un manque de dialogue avec le Gouvernement, nous devrons songer à une solution. Dans un tel cas nous devrons tout stopper et penser à la façon d’agir. Nos demandes ne peuvent pas ne pas être prise en considération. Mais je reste confiant à l’idée que nous parviendrons à un point d’entente avec l’Exécutif à travers une table de négociation." Pensez-vous réellement que la Serie A 2021/2022 puisse être prise en "otage" avec un début du tournoi reporté à une date à définir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. La Lega Calcio a dévoilé le calendrier de la nouvelle saison footballistique. Suite à la parution de ce dernier, Simone Inzaghi s’est livré à chaud à Inter.it "Nous allons travailler pour répondre présent dès le début de cette Serie A. Le Genoa sera très certainement un adversaire stimulant et intéressant. Nous allons jouer la première rencontre à domicile et nous voulons absolument bien démarrer." "A présent, je vais m’axer sur la préparation et j’attends le retour des joueurs qui ont disputés l’Euro et la Copa America." In bocca al lupo a te Simone ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. En date du 02 juillet 2021, le Conseil de La Lega a convenu à l’unanimité, que le calendrier de la Serie A Tim présentera une phase retour asymétrique comparé à la phase de match aller. Ce nouveau format est déjà en vigueur dans d’autres compétitions tel que la Premier League, la Liga, et la Ligue 1. Ce format présentera une innovation particulière parmi ceux qui l’ont déjà adopté, étant donné que les matchs retour seront dans un ordre totalement différent de celui des matchs aller, aussi bien au niveau de l’ordre des matchs, que pour la composition entière d’une journée de compétition. "La nouvelle formule offrira une meilleure distribution des rencontres, qui ne seront pas conditionnées par les contraintes présentes lors de la phase aller. Le seul critère imposé au tirage au sort sera qu’un match retour ne pourra pas être disputé qu’à une distance de 8 matchs comparé au match aller." Un Burn-Out à prévoir pour l’employé qui sera chargé d’établir le calendrier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, hier la Lega Calcio a dévoilé ses joueurs de l’année pour en Serie A 2020/2021. Si Samir Handanovic a perdu son titre honorifique, la faute à une saison en demi-teinte, au profit de Gianluigi Donnaruma, Nicolò Barella et Romelu Lukaku ont été primés Le communiqué relatif à Nicolò Le prix du meilleur milieu de terrain 2020/2021 a été assigné au joueur de l’Inter Nicolò Barella Parmi les principales caractéristiques qui ont permis au numéro 23 Nerazzurro d’être primé en compagnie d’autres champions, il y a eu lieu de mettre en évidence les statistiques suivantes: Une performance constante aussi bien en Efficacité Technique (94,2%) qu'en Efficacité Physique (94,8%) . Ce qui ont fait de lui un pilier fondamental dans l’échiquier des Champions d’Italie Le joueur propose la valeur la plus élevée en Pressing (95,5%) Il est un exemple parfait de qualité et de quantité en étant un optimal passeur (K-Pass à 93%) tout en prenant d’excellents choix dans son jeu (K-Solution 93%) Il ne s’économise pas en match, en courant plus de 3,4 kilomètres de haute intensité en moyenne : 27 sprints pour 65 accélération brusque Il propose également un pourcentage de 60% de passes réussies sur base d’un coefficient de difficulté "moyenne à élevée" Le communiqué relatif à Romelu Le prix du joueur de l’année 2020/2021 a été assigné au joueur de l’Inter Romelu Lukaku Parmi les principales caractéristiques qui ont permis au numéro 9 Nerazzurro d’être primé en compagnie d’autres champions, il y a eu lieu de mettre en évidence les statistiques suivantes: Une performance constante en Efficacité Technique comparable aux Top Players Européen (95,1%) Une surpuissance athlétique avec un indice d’Efficacité Physique moyen s’élevant à 95,5% dont quelques pics s’élevant à 99%. Il a transcendé son équipe avec une Agressivité Offensive s’élevant à 98% et en parcourant, lors de chaque match quasiment 1 kilomètre de très haute intensité (soit à plus de 20Km/h) Il est parmi les meilleurs du monde dans la protection du ballon, il exploite les caractéristiques et les incursions de ses équipiers, grâce à sa capacité à créer des espaces (K-Solution 94%) Avec 24 buts et 11 passes décisives, il est le premier jouer à atteindre la barre des 20 buts et celle des 10 passes décisives lors d’une seule saison de Serie A, depuis le début du relevé de cette statistique, soit à partir de la saison 2004/2005 Comment jugez-vous la performance de nos deux phénomènes ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. En effet, l'ancien gardien de but de l'Ac Milan a remporté le titre, jusqu'alors détenu par Samir Handanovic. Nicolò Barella, lui a été élu milieu de terrain de la saison 2020/2021 "Le classement a été établi en tenant compte des analyses de Stats Perform, réalisées par Netco Sports. Le système de notation, breveté en 2010 avec K-Sport et validé scientifiquement, prend en considération non seulement les données statistiques et des informations techniques, en incluant les données de position" explique la Lega Calcio Pour le calcul final, ont été pris en compte tous les matchs de la Serie A, de la Coupe d'Italie et de la Super Coupe d'Italie. Le titre de Meilleur gardien revient donc à l'ancien numéro 99 milanais et son indice d'efficacité de 88,1%. Tout comme Samir Handanovic, il comptabilise 14 clean sheet, mais il a réalisé un plus grand nombre d'arrêt (92 vs 78). Il a également paré 66% des tirs à l'intérieur de sa surface Et chez les plus jeunes: Romelu Lukaku est lui Elu joueur de l'année Que pensez-vous de ces distinctions ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. A vos agenda, Tifosi Champions d’Italie ! Le Conseil de la Lega a décidé que, la nouvelle saison de la Serie A débutera dès le week-end du 22 août 2021. La trêve hivernale aura lieu du 23 décembre 2021 au 06 janvier 2022 La fin de la saison est prévue pour le 22 mai 2022. Il ne manque plus que l’approbation du Conseil Fédéral. Celui-ci ne devrait présenter aucune objection ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Quel était le rôle de Steven Zhang au sein de la Super League? C’est un fait, le projet avorté de la Super League a provoqué un tsunami dépassant les frontières du monde du ballon rond. Et si l’Inter y avait adhéré, Steven Zhang ayant cru au projet, l’Inter a également été la première équipe italienne à se rétracter. Révélation de la Gazzetta Dello Sport La naissance du projet Tout a débuté en janvier, lorsque Suning était en train d’abandonner le Jiangsu, champion de Chine en titre, et qu’il considérait l’Inter comme non-stratégique. Entendons-nous, le Jiangsu n’aurait jamais disputé une Super League. C’est ainsi, lors des première semaines de 2021, que Steven Zhang avait commencé à discuter sur le projet européen mené par Florentino Perez, en Italie, avec Andrea Agnelli. Il y a eu des "Conferences-Calls" depuis la Chine avec le management italien qui, s'il était certainement au courant de ce qu’il se tramait, n’avait pas connaissance de l’état d’avancé du projet : il était tout naturel, finalement que le club se montre intéressé par l’idée de faire décoller ses revenus, lui qui dispose d’une dette s’élevant à 630 millions d’euros. La Super League n’aurait de toute façon pas changé les plans établis : Steven a continué à rechercher un partenaire capable de remplacer la LionRock. Toutefois, le dessert était appétissant et Zhang n’a jamais mis de côté son téléphone. Le rôle de Steven C’était lui qui aurait dû gérer les contacts pour tous les autres. C’était lui qui aurait dû illustrer aux 11 autres collègues un voyage qui n’a jamais commencé auparavant : celui d’une Chine, et plus généralement de ce que le marché asiatique aurait pu représenter. Par chance, Steven n’a jamais été ce guide du groupe, mais il est tout de même monté volontairement dans le train, intrigué par cette idée de changement. Et de ce wagon, Steven a été le premier à descendre, il y a deux jours. Steven était connecté lors de la réunion qui s’est tenue ce mardi soir, au moment où les 12 clubs ont décidé de sortir de ce tunnel de la manière la plus digne possible. Le Président de l’Inter avait été informé, par l’Italie, des risques futurs qui pouvaient découler d’une telle opération à la suite de l’accélération d’une affaire qui était forcément mal calculée, comme celui des retombées que cela allait causer. Et c’est ainsi qu’après le départ des six anglais, Zhang a levé la main pour dire stop. Il y a eu également une coulisse particulièrement anormale dans ce retrait au niveau des communiqués : le premier a eu lieu à 01h18 dans la nuit de mardi à mercredi, par une note adressée à l’Ansa, où il était question de faire comprendre l’intention de quitter le navire. Ensuite, il y a eu un communiqué ce mercredi matin. Pour quelle raison ? Le club Nerazzurro voulait initialement respecter un "pacte d’attente" avec la Juve et le Milan, mais il a préféré clarifier sa position immédiatement, en se libérant de ces chaines le plus tôt possible, sur base de l’exemple anglais. Une Gestion lunaire Alors que Zhang renforçait sa relation avec Agnelli en démissionnant de l’ECA, passage obligatoire pour éviter tout ennui juridique, les Administrateurs-Délégués Giuseppe Marotta et Alessandro Antonello étaient eux occupés à participer aux réunions de la Lega, dont celles relatives à la thématique des droit télé. Et eux-mêmes, lors de celles-ci, n’avaient pas connaissance de la brusque accélération du projet relatif à la Super League. Validez-vous le fait que Steven ait fait preuve tout de même d'une certaine prudence ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...