Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lega serie a'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Ces derniers jours, le Conseil de la Lega Serie A a approuvé la nouvelle formule de la Coupe d’Italie qui mettra aux prises, dès la saison prochaine, les 20 clubs de Serie A et de Serie B et 4 clubs de la Lega Pro. Le communiqué officiel "Le tournoi prévoit un tableau de style tennistique composé de 40 équipes : 36 insérées directement et 4 en provenance d’un tournoi préliminaire qui mettra aux prises 8 formations. Les six tours de la manifestation se disputeront en une seule confrontation directe, exceptions faites des demi-finales. Tout sera retranscrit dans le Règlement du tournoi qui sera publié dans les prochain jours." "La nouvelle formule nous satisfait pleinement, elle réduit la concentration de matchs pour les joueurs tout en augmentant la compétitivité, dès les premiers tours en garantissant la participations des trois championnats professionnel, qui reprendra de la sorte, les meilleures formations de la Lega Pro" - Paolo Dal Pino, Président de la Lega Serie A "La décision de la Lega Serie A va dans la direction d’une participation de tous les championnats professionnels en une seul compétition qui représente l’Histoire de notre Pays." - Mauro Balata, Président de la Lega Serie B "C’est un accord positif qui réouvre, immédiatement, la porte à ola Serie C pour un futur projeté de réforme. Se pencher sur le système mis en place est la voie principale à entreprendre pour réformer le Calcio" - Francesco Ghirelli, Président de la Lega Pro ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En effet, le partenaire historique du Championnat de première division de football italien, TIM, a prolongé son accord de sponsorisation avec la Lega Serie A jusqu’en 2024, en rejoignant de la sorte le palier de 25 années de partenariat Pour la saison à venir, Tim sera donc le Title Sponsor du Championnat, du tournoi esport ESerie A sans oublier les compétitions de la Primavera qui disposeront de Timvision comme Title Sponsor Tim annonce également également qu’il fera usage, pour le championnat à venir, des solutions innovantes de la 5G, afin de faire vivre au Tifoso "toutes les émotions des compétions vue de près, et d’une façon complètement inédite." Tim et Lega Serie A expriment également leurs satisfactions pour le renouvellement de leur partenariat, qui est l’une des collaborations parmi les plus anciennes d’Europe. Etant donné que Tim fêtera également en 2023 son centenaire, des collaborations spéciales sont également prévues. En vertu de l’accord signé : Tim et la Lega Serie A ont décidé de s’associer afin de poursuivre et de combattre le piratage télévisuel ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. "La thématique des salaires des clubs est une nature du droit civil. Celui qui pense que je peux intervenir pour empêcher un accord entre les parties commet une grave erreur. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase de conclusion, nous devons en définir le cadre et comprendre ce que veut dire "prendre des engagements et devoir les respecter d’ici à la fin de la saison sportive"." - Cette déclaration émane de la bouche de Gabriele Gravina, le Président de la FIGC, en marge d’une réunion avec le Comité Régional de Lombardie de la LND. "Le Code civil permet de procéder à une négociation de nature privée. Si les deux parties parviennent à un accord, celui-ci ne peut pas se retrouver interdit dans le monde du Calcio. Nous sommes inquiet sur le fait que l’accord puisse présenter un impact négatif sur la valeur de la compétition sportive, mais je me suis permis de l’ouvrir à tous." "Nous devons en définir les contours et échanger. Je comprends qu’il puisse y avoir des tensions, mais nous devons faire preuve de bon sens, la pandémie a frappé l’économie sportive et nous ne devons pas nous voiler la face en disant que tout va bien." La réforme de la Serie A "Avec moi, elle trouve un terrain fertile, l’idée de la réforme est l’un de mes principes fondamentaux, il faut raisonner avec une logique systémique. 2024 reste lointain selon ma propre vision." - En effet, le Président souhaiterait procéder à une réforme du championnat en passant à 18 clubs et en y limitant les couts. "Nous avons une exigence qui est liée au temps. La Lega Serie A a la priorité absolue dans son choix d’autodétermination de ce que doit représenter la Serie A dans le monde sportif du football. J’espère que je pourrais participer à ce processus avec une grande incisivité. J’espère que l’on pourra y échanger dans des temps très rapide : Le temps doit jouer en notre faveur, il doit être notre allié et non un ennemi.." La Juve et la Super League "J’ai eu un entretien très positif avec Agnelli hier et les rapports avec la Juve sont bon. Je ne tiens pas à faire le médiateur, mais la Juve se doit de respecter les règles du jeu reprises dans nos statuts nationaux et qui s’inspire clairement de celui de l’UEFA." "Celui qui y souscrit accepte les statuts. Je nous souhaite de parvenir à cette échéance de façon amicale et sereine : Le championnat a besoin de toutes les forces en présence." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de la Repubblica : En cas de victoire face à Crotone et face à la Sampdoria, le Scudetto sera interiste, peu importe les performances de l’Atalanta. Selon le quotidien italien, l’horaire du match, 18h00 pourrait poser de sérieux problèmes Le couvre-feu Le 8 mai, l’équipe de Conte joue à domicile face à la Sampdoria à 18h00. Si le Scudetto vient à être remporté à ce jour-là, il y a un fort risque que la fête qui se tiendra à Milan pour célébrer le titre puisse se prolonger très tard en soirée. Pour cette raison, le Viminale souhaiterait anticiper l’horaire de la rencontre : La Lega Serie A évalue la situation ®Antony Gilles- Internazionale.fr
  5. En effet, Paolo Dal Pino, le Président de la Lega Serie A, s’est livré à la suite du feu vert du Gouvernement italien, à la demande d’accueillir à nouveau des Tifosi dans un stade "Je remercie le Gouvernement pour avoir accepté notre demande de faire revenir le public dans un stade à l’occasion de la prochaine finale de la Coupe d’Italie. Il s’agit d’un signe vers un retour à une normalité dont nous avons tous besoin." "Je reste confiant sur le fait d’ouvrir les stades, également à un millier de spectateurs et en toute sécurité, pour les deux dernières journées de championnat." Voici la réaction d’Andrea Costa Le Sous-Secrétaire au Ministère de la Santé liée au Sport s’est livré à Sky Sport: "L’aval du Gouvernement au public présent dans le stade, à l’occasion de la Finale de la Coupe d’Italie, est une belle nouvelle. Nous raisonnons sur une capacité de 20%. Le CTS est au travail pour définir quel seront les protocoles qui garantiront les flux d’entrées et de sorties et la santé publique." Le public dans les stades pour les derniers matchs de Serie A ? "Nous débattons sur le sujet, il y a des réflexions en cours, nous devons viser un objectif à la fois: Aujourd’hui, l’objectif de la Finale de la Coupe d’Italie est important vu comment le Gouvernement s’est mis en position pour proposer, via un groupe de travail, les conditions destinées à augmenter les réouvertures et à garantir au football et au sport, la présence du public." "Il faut tenir à l’esprit que lorsque nous faisons preuve de disponibilité, que cela envoie un signal à tout le pays: Il y a ce besoin de revenir graduellement à la normalité et je crois que cette information doit alimenter un climat de positivité, d’espérance et de confiance envers l’avenir." "Jours après jour, nous analysons les données de l’épidémie et du plan vaccinal. Nous cherchons à créer les conditions qui nous permettront de retourner graduellement à la normalité : Le Sport et le Calcio ont, une fois de plus, ouvert la voie." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, c’est une analyse du Corriere Dello Sport. À la suite de la naissance de la Super League Européenne, le championnat italien risquerait de se passer de ses trois têtes de proue : l’Inter, le Milan et la Juve. Hier, la Lega Serie A a convoqué un Conseil d’Urgence qui n’a pas abouti : La ligne de conduite est la mondre, "Regardons ce qu’il va se passer." Même si des Clubs tels que l’Atalanta et Vérone veulent l’exclusion. En effet, il n’est pas encore défini que l’UEFA va procéder à l’exclusion de l’Inter, de la Juve, du Milan et de la Roma de la Serie A. "Notre championnat perdrait 60% de ses recettes. Les plus touchés seraient sans le moindre doute Lotito et De Laurentiis qui se retrouverait hors du football des riches. Le Président du Napoli a d’ailleurs un rôle à l’ECA, et ironie de la situation, il est le représentant de l’ Uefa Club Competions Committee, soit le comité qui s’occupe des compétions des clubs européens." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Atalanta, championne d’Italie 2021/2022 ? Vous n’y croyez pas ? Pourtant, la Dea a cet objectif en tête. En effet, comme le révèle la Repubblica, l’Atalanta, l’Hellas Vérone et Cagliari exigent l’exclusion de l’Inter, de la Juve et du Milan de la Serie A En effet, c’est l’Armageddon dans le monde du football européen, le choix des 12 clubs fondateurs a créé un séisme au vue de leur importance sur la carte europAtalanta En Italie, la fronde est déjà lancée. En effet, lors du dernier conseil de la Lega Serie A convoqué d’urgence, la rupture s’est matérialisé avec un impact encore à définir. Raison pour laquelle le Président Paolo Dal Pino et l’Administrateur-Délégué Luigi De Siervo se sont associé à travers un communiqué écrit noir sur blanc par l’Uefa Selon le quotidien, les clubs risquent l’expulsion des compétitions gérées par l’UEFA et la FIGC, qu’il s’agisse de l’équipe première, des équipes féminines, sans oublier les équipes de jeune. L’impact financier sera "léger" étant donné que pour adhérer à la Super League, celle-ci offrira en cadeau du bienvenue 350 millions d’euros immédiatement. Entre sponsor et droit télés, les primes peuvent atteindre les 6 milliards d’euros. Selon Tuttosport, l’Uefa et la Fifa menace également les joueurs de les suspendre pour les sélections nationales, les plaçant devant un choix d’argent ou un choix de gloire: "L’espoir reste qu’un compromis sera trouver pour contenter tout le monde" Selon la Gazzetta Dello Sport, "La Super League va tuer les championnats nationaux, les coupes nationales et les Coupes d’Europe, comme les sélections nationales au nom d’un spectacle Da NbA. 12 contre le reste du Monde : L’UEFA, les fédérations et les ligues étudient avec la Fifa des dommages s’élevant entre 50 et 60 milliards d’Euros. Et avec la Fifa, les rebelles pourraient se voir exclus." Le Scénario d’un Euro sans Ronaldo, Pogba, Ramos, De Bruyne, et d’un championnat sans la Juve, l’Inter et le Milan se profile-t ’il ? "Les bureaux d’avocats situé à Nyon ont commencé à chiffrer les dommages envers les séparatistes : Même les Gouvernements interviennent. Cet après-midi, une conférence se tiendra avec l’ensemble des Président des Clubs de Serie A pour faire le point : Toute l’Europe tente d’empêcher la fin du football que nous connaissons." JP Morgan confirme le financement La banque américaine JPMorgan a annoncé lundi qu'elle allait financer le projet de "Super League" européenne de football, porté par une poignée de clubs parmi les plus riches et qui secoue le monde de football: "Je peux confirmer que nous finançons l'opération", a indiqué à l'AFP un porte-parole à Londres de la banque, ajoutant n'avoir pas d'autre commentaire à ce stade. La Commission Européenne s’oppose au projet "Le projet de Super Ligue porté par une poignée de clubs de football parmi les plus riches en Europe est contraire aux valeurs européennes de "diversité"et d'"inclusion", a estimé lundi Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne, sur Twitter. "Nous devons défendre un modèle européen de sport fondé sur des valeurs, sur la diversité et l'inclusion. Il n'est pas question de le réserver aux quelques clubs riches et puissants qui veulent rompre les liens» avec les fédérations nationales. Rompre les liens avec ces fédérations reviendrait à renoncer à soutenir le "football amateur de base. L'universalité, l'inclusion et la diversité sont des éléments clés du sport européen et de notre mode de vie européen", insiste le commissaire grec. Emmanuel Macron réagit également "Le président de la République salue la position des clubs français de refuser de participer à un projet de Super League européenne de football, menaçant le principe de solidarité et le mérite sportif" , a expliqué l'Elysée à RMC. "L’Etat Français appuiera toutes les démarches de la LFP, de la FFF, l’UEFA, et de la FIFA pour protéger l’intégrité des compétitions fédérales qu’elles soient nationales ou européennes." Andrea Agnelli, le Judas de Ceferin En effet, la Rosea revient sur un fait qui s’est tenu en novembre dernier et sur la position du Président de la Juventus: "Le 19 novembre dernier, la Serie A avait voté à l’unanimité l’entrée des fonds d’investissement dans la Lega : Cvc, Advent et Fsi, étaient intéressés par un partenariat." Pourtant, il y a eu un volte-face du Président turinois : "Les fonds allaient devoir gérer les droits télés de la Serie A et une clause reprise dans l’accord préliminaire faisait état que les clubs devaient respecter une période de dix ans sur le fait de ne pas s’engager sur de nouvelles manifestation telle que la Super League." "Cela explique le volte-face d’Agnelli : La Super League sponsorisée viendrait en aide plus à son club, qu’aux clubs commun de la Serie A. La Super League contraste avec la tentative de restituer ses valeurs au Calcio et est encore plus en opposition avec le projet de la Nouvelle Ligue des Champions qui débutera en 2024 avec un élargissement de la compétition à 36 équipes." Ne jamais faire confiance à un Juventine En effet, comme le confirme le Corriere Della Sera: "Andrea Agnelli avait travaillé étroitement avec Alekansder Ceferin, numéro un de l’Uefa et ami personnel, sur la réalisation de la nouvelle Ligue des champions : Pour Ceferin, le comportement d’Agnelli est celui d’un traite: "Furieux le président de l'Uefa Ceferin a contacté Agnelli: un coup de téléphone orageux dans lequel il l'aurait traité de traître. Irrité par le numéro un de la FIGC Gravina et le président de la ligue de Serie A Dal Pino. Un conseil extraordinaire a eu lieu hier en Ligue: la Juve, l'Inter et Milan ne semblent pas craindre les menaces, convaincu que personne ne les chasserait jamais de A." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L'UEFA, l'Association anglaise de football et la Premier League, la Fédération royale espagnole de football (RFEF) et La Liga, ainsi que l'Association italienne de football (FIGC) et la Lega Serie A ont appris que quelques clubs anglais, espagnols et italiens auraient l'intention d'annoncer la création d'une compétition fermée dénommée Super League. Si cela devait se produire, nous souhaitons rappeler que nous – UEFA, Association anglaise, RFEF, FIGC, la Premier League, La Liga, la Lega Serie A, mais aussi la FIFA et toutes nos associations membres – resterons unis dans le but de mettre un terme à ce projet cynique, un projet fondé sur l'intérêt personnel d'un petit nombre au moment où la société est plus que jamais en quête de solidarité. Nous envisagerons tous les recours possibles, à tous les niveaux, juridiques comme sportifs, afin d'empêcher cela. Le football repose sur des compétitions ouvertes et sur le mérite sportif ; il ne peut en être autrement. Comme annoncé précédemment par la FIFA et les six confédérations, les clubs concernés seront interdits de participation à toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leur équipe nationale. Nous remercions les clubs d'autres pays, notamment les clubs français et allemands, qui ont refusé de prendre part à ce projet. Nous appelons les amoureuses et amoureux de football, supporters et politiques, à se joindre à nous pour lutter contre un tel projet, s'il se concrétisait. Ce souci persistant de quelques-uns pour leur unique intérêt n'a que trop duré. Trop, c'est trop. © 1998-2021 UEFA. All rights reserved. La Fifa tempère Après l'annonce officielle de la création de la Super League européenne par 12 clubs, la Fifa a réagi. Dans un communiqué, l'instance mondiale dit désapprouver le projet, au nom des principes du football. La Fifa "ne peut que désapprouver une Ligue européenne fermée et dissidente hors des structures du football", a réagi la Fédération internationale lundi après l'annonce du lancement par douze clubs européens de leur "Super League", une compétition privée vouée à supplanter la Ligue des champions. "Engager un dialogue calme, constructif" "La Fifa veut clarifier qu'elle se positionne fermement en faveur de la solidarité dans le football et d'un modèle de redistribution équitable", écrit dans un communiqué l'instance basée à Zurich. "La Fifa se positionne toujours en faveur de l'unité dans le football mondial et appelle toutes les parties impliquées dans des discussions houleuses à engager un dialogue calme, constructif et équilibré pour le bien de ce jeu." Pas de menaces de la Fifa... pour l'instant A.Bouchery avec AFP
  9. "Un acte de méfiance et une dénonciation d’une mauvaise gestion." Telle est l’analyse d’Il Sole 24 Ore à la suite de la demande formelle de la démission adressé à Paolo Dal Pino, le Président de la Lega Serie A Cette demande émane de 7 clubs parmi lesquels, on retrouve l’Inter : La lettre du club demande à Dal Pino de faire un pas de côté, car il n’y a plus de confiance en lui. Celle du Studio Chiomenti exige des dommages et intérêts en raison des dommages occasionnés sur la gestion des droits et des fonds d’investissements. Les 7 clubs actifs en première ligne seraient l’Atalanta, la Fiorentina, l’Inter, la Juventus, la Lazio, le Napoli et l’Hellas Véerone: Le Président Dal Pino est au cœur des lamentations des clubs en regard à l’affaire des fonds d’investissements. Les sept clubs se sont déclarés contraire à l’entrée d’un concordat composé de Cvc, Advent et Fsi, mais il y a aussi la thématique des droits télés. Même si les courriers n’en font pas mention, l’origine de la fronde fait référence à l’ouverture au public pour l’Euro 2020, un acte considéré comme contraire à la situation persistante relative à la fermeture des stades au public et qui n’est plus considéré comme soutenable par les clubs concernés. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, l’Inter a présenté ces derniers jours un quatrième jeu de maillot, un comble lorsque l’on sait que classiquement trois séries suffisent largement : Le Home (domicile) – le Away (extérieur) et le Third (utilisé pour les Coupes d’Europes) Révélation du Corriere Della Sera L’Inter a présenté, le 7 avril, son quatrième maillot: "A l’occasion du lancement de la nouvelle identité visuelle, l'Inter et Nike ont présenté aujoud’hui la Special Jersey, qui fait partie de la Collection I M et qui est le premier a porté les nouvelles armoiries." a écrit le club sur son site officiel Epic Fail L’Inter doit encore obtenir l’aval de la Lega Serie A, qui actuellement évalue si la vareuse est réglementaire. Il apparait déjà actuellement qu’un maillot de jeu doit comporter au maximum trois couleurs. Il pourrait donc se voir refuser toute dérogation : Ce maillot, qui propose quatre couleurs, risque de ne jamais être porté sur le terrain. Précision Une quatrième couleur est tolérée mais elle doit être utilisée pour les écritures, à la condition que cette couleur couvre seulement une infime partie du maillot et qu’elle soit uniquement utilisé en tant que petits éléments décoratif L’écriture utilisé sur le quatrième maillot de l’Inter est jaune, une couleur qui est également présente sur le maillot en lui-même. On en un tient les gars ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. La presse italienne s’enflamme dans le soap opéra proposé par la négociation Bc Partners – Suning. Suning qui avait fait preuve de la plus grande fermeté pour ne pas céder l’intégralité de l’Inter a Bc Partners a, à l’instar de l’Inter, demandé la tenue d’un Conseil d’Administration à la suite de l’offre présentée. Selon Tuttosport, Bc Partners offrirait 800 millions d’euros, une somme qui reste insuffisante pour Jindong Zhang qui demande le milliard d’euro. Suning compte, en cas de refus confirmé, se baser sur la proposition initiale de la Bc Partners pour faire jouer la concurrence: "Le Cda de Suning doit se prononcer sur cette offre, en tenant compte aussi du fait que la Taobao (Alibaba) a reçu le plein contrôle de l’Inter dans le cadre d’une opération entre les deux Aziendas. Lundi dernier, Steven et Jindong Zhang avaient mis un terme net aux échanges avec la Bc Partners." Steven Zhang pas prêt à quitter son poste A présent la différence entre l’offre et la demande n’est plus "que" de 200 millions d’euros, mais même en cas d’accord, certains aspects doivent encore être éclairci: "Pour l’heure, il y a une fermeté en regard à la différence de 200 millions d’euros entre l’offre et la demande, mais celle-ci pourrait laisser la porte ouverte à une phase de négociation, non seulement lié au prix de l’acquisition, mais également au pourcentage d’action à céder, à la gouvernance et à la nomination des principaux dirigeants (Président, Administrateurs-Délégué, Directeur Financier, Composition du CDA) Pour chacun de ces points, Suning n’entend pas quitter intégralement l’Inter. Confirmation de la Gazzetta Dello Sport L’offre présentée mercredi soir par Bc Partners pour entrer dans l’actionnariat Nerazzurro, comme attendu, ne convainc pas la Famille Zhang : Une nouvelle demande formelle ne sera plus valide tout comme la tenue d’un nouveau conseil d’administration. "La situation reste toutefois fluide : Suning cherche un nouveau partenaire, il ne cherche pas à se désengager de l’Inter, mais de trouver un fidèle compagnon de voyage, un partenaire minoritaire pour traverser cette tempête." Il Giorno enfonce le clou Les rumeurs en provenance de l’environnement sociétal du Suning, depuis l’offre de la Bc Partners laisse entendre une réponse officielle de la part du Suning. "La volonté de la propriété est de poursuivre les contacts de ces derniers jours avec les différents fonds potentiellement intéressé aux dossiers, parmi eux, circulent les noms de EQT, Ares, Fortress, Mudabala." Pour clore, le Corriere Dello Sport "Des sources internes à Suning nous ont fait savoir que le Colosse chinois garantira un soutien économique pour toute l’année 2021 au club. C’est dans cette optique, qu’une recherche d’un partenaire ayant la capacité d’aider le groupe de Nankin a été adopté étant donné qu’il est difficile de surmonter les dommages découlant de la pandémie." "L’espoir est que les négociations se terminent le plus rapidement possible afin de ne pas impacter les performances sportives, dont le but est de ramener à la Maison le Scudetto. Le Plan du Suning est de rester à long terme à l’Inter, même s’il n’est pas dit que cela puisse se faire étant donné la conjoncture économique." "De son côté, Bc Partners a présenté une offre d’environ 750 millions pour le Club. Suning la retenu inférieures aux attentes : 1 milliards d’euros. Il faudra voir comment la négociation évoluera. L’Inter reste à l’écoute des autres fonds intéressé tel que les suédois d’EQT, l’américain Ares, Fortress, mais également aussi de Bain Capital, le Fonds de Private Equity qui s’est déjà manifesté dans des négociations avec la Lega Serie A." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Fallait la tenter, l’Inter a tenté de faire repousser son match à Florence programmé le vendredi 5 février 2021 auprès de la Lega Calcio. Mais celle-ci a dit non afin de ne pas créer un précédent. Révélation de Tuttosport "L’Inter a tenté de sonder la Lega Serie A afin de vérifier s’il existe une possibilité d’adapter le calendrier de la seconde journée de matchs retour, qui voit en match d’ouverture à Florence, la rencontre des Nerazzurri à 20h45 le vendredi 5 février." "Cette demande aurait permis à l’équipe d’Antonio Conte d’éviter de disposer d’un jour de repos de moins, comparé à la Juventus, qui recevra la Roma, le lendemain à 18h. En effet, la première manche du Derby d’Italie aura lieu le mardi 2 février." "Il n’y a pas de marge de manœuvre pour effectuer une telle adaptation, car cela représenterait un précédent dangereux : Un changement de ce type ouvrir la porte à toute dérive liée à une qualification en Coupe d’Italie et/ou en Coupe d’Europe." "De même, à la Casa Inter, ils ne verront aucun inconvénient de voir ce désavantage devenir une journée de repos en plus dans le cadre de la demi-finale retour de la Coupe d’Italie." ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  13. L’Inter, après avoir adhéré à l’initiative #unrossoallaviolenza au cours du week-end dernier, par le biais d’un tracé rouge sur la joue des visage des joueurs, a tenu à renouveler son soutien à la gente féminine. "Stop. Une femme sur trois en Italie et dans le Monde est victime de violence. La violence sur les femmes est sournoise et silencieuse, elle n’est pas facile à voir. Avec la Lega Serie A et We Worlds Onlus, nous disons STOP !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Giuseppe Marotta a répondu, dans les colonnes de la Gazzetta Dello Sport, à Nicola Rizzoli: "Je revendique le mérite de cette sortie publique, suite à cette erreur macroscopique, et pour mettre en avant ce vide réglementaire vis-à-vis de l’utilisation de la technologie. Cela étant dit, cela me fait plaisir que Rizzoli a apprécié mon ton et qu’il ait confirmé, vu samedi, qu’il s’agissait d’une erreur, aussi bien de la Var, que de l’arbitre." Le rôle de Rocchi "Nous avons reçu une communication sur son nouveau rôle, seulement dans les premiers jours du mois d’octobre, on parle d’un poste de formation pour, je dirais, régler des problématiques réglementaire. Je retiens qu’il serait plutôt utile de disposer d’un éclaircissement plus officiel, peut être pris par la Lega Serie A, sur les définitions de ce poste et aussi et par-dessus tout, sur sa qualité d’interlocuteur politique." Modèle à adopter "Celui de la Premier League : En Angleterre, il y a un groupe, le PGMOL, le Professional Game Match Officials, qui est indépendant aussi bien de la Premier League que de la Fédération et où les clubs peuvent demander des éclaircissements sur les décisions arbitrales." "Il y a une différence entre le didactique, qui est important, et qui attrait aux joueurs et aux staffs techniques, et la Politique qui appartient aux dirigeants et qui, selon moi, n’est pas destinée à voir des Dirigeants faire des récriminations télévisuelles ou employer des tons excessif, mais qui nécessite un dialogue d’une transparence maximale." "Je veux être clair, j’estime personnellement Rocchi et sa valeur professionnelle, nous ne souhaitons pas donner de bulletins aux arbitres, mais nous souhaiterions un interlocuteur." Scénario idéal "Les options peuvent être si nombreuses, d’un échange à cadences fixes entre Rocchi et la Lega Serie A en passant à la création d’un rôle similaire à celui de Rocchi, mais au sein de la Lega : Soit une figure autoritaire qui analyse les demandes qui ont été présentées par les différents clubs, une figure choisie par le Président de la League et l’Administrateur-Délégué et qui serait proposée à l’assemblée." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. La ligne directrice présidentielle de Paolo Dal Pino a été respectée : Avec 15 votes pour et 5 abstention, la Lega Serie A a ouvert la voie au fond de "Private Equity (capitaux-investissements), il s’agit d’un pas fondamental vers le futur, surtout en ce qui concerne la gestion des droits télés et les aspects commerciaux. Le championnat italien traitera donc en exclusivité avec CVC Capital Partners, le fond qui a soumis une proposition pour l’obtention des 10% de la Media Company de la Serie A en compagnie d’Advent et Fsi. Bain Capital qui s’était associé à Nb Renaissance a donc échoué, tout comme l’américain Fortress qui avait tenté de s’insérer dans la négociation à la toute dernière minute Comme le souligne Radiocor, les clubs qui se sont abstenus, par le biais de leurs Présidents, sont le Napoli, la Lazio, l’Udinese, l'Hellas Verona et l’Atalanta. Les Grands d’Italie : l’Inter, la Juve, le Milan et La Roma ont soutenu la proposition de ce concordat. La Commission de négociation a également vu le jour pour traiter avec le fond d’investissements, celle-ci sera représentée par la Juventus, la Roma, Bologne, l’Udinese et le Napoli La proposition de CVC-Advent-FSI prévoit une participation à hauteur de 10% de la Media Company pour une somme estimée entre 1,350 et 1,6 milliard d’euros. De plus, la contribution du fond garanti au minimum 1,080 milliard de recettes pour trois ans. A partir de la saison 2024/2025, le consortium encaissera un bonus de performance à hauteur de 10% de la différence entre le produit des clubs sur l’année en cours et le montant perçu en 2019/2020, jusqu’à concurrence d’un plafond maximal de 40 à 45 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. En effet, si la Lega Calcio a décidé de suivre le Protocole de l’UEFA pour savoir disputer ses matchs de championnat. Comprenez: Il faut disposer au moins de 13 joueurs dont un gardien. Pourtant, une situation inédite s’est produite ce dimanche 4 octobre : Le Napoli n’a pas su rejoindre l’Allianz Stadium turinois sur "indication" de l’Agence Sanitaire Napolitaine. Un cas de figure qui n’a jamais été anticipé et dont il existe un vide juridique: La Giudice Sportivo de la Serie A se défile En effet, La Giudice Sportivo, soit la Justice Sportive de la Serie A a décidé de ne pas se prononcer immédiatement sur une victoire par tapis-vert de la Juventus. Un supplément d’enquête sur les faits qui ont amené au non-match entre la Juve et Naples, a été décrété. En effet, le club du Vésuve a été bloqué mis en quarantaine suite à la confirmation de deux joueurs positifs au Covid par L’ASL, soit l’Agence Sanitaire locale de Naples La décision qui sera prise créera, quoiqu’il arrive un précédent, étant donné qu’il s’agit d’un cas de figure quasiment inédit dans le Monde du football professionnel italien. Si des décisions auront lieu en regard aux matchs de cette semaine (Coucou Immobile et Sensi !), aucune décision ne sera prise dans l’immédiat sur le Napoli. De plus, il est fort à parier que le club géré par Aurelio De Laurentiis fera appel en cas de défaite sur tapis vert (3-0). Gerardo Mastrandrea, le Juge en charge de cette bombe à retardement, dispose pour l’instant du rapport de l’arbitre Daniele Doveri, qui a constaté, dimanche, la non-possibilité de disputer ce match en l’absence du Napoli. Cette déclaration a eu lieu après avoir patienté les 45 minutes prévues dans la législation. Mastrandrea devra donc analyser en profondeur ce qu’il s’est passé dans les jours précédents la rencontre, avec l’exigence très probable de disposer de l’ensemble des échanges entre le Napoli et l’Agence Sanitaire, le tout sans oublier la certification de la positivité des joueurs aux tests PCR de l’ASL La position de Gabriele Gravina – Président de la FIGC Intervenu à TMW ce lundi, Gabriele Gravina a également fait part de son impuissance dans ce cas de figure inédit: "La rencontre avec le Ministre des Sports était importante, j’ai beaucoup apprécié ce geste. Cette rencontre a été source d’une série de réflexions, nous avons parlé sur divers points et nous avons échangé sur les préoccupations d’ordre générale par rapport au Championnat." "Nous sommes déterminés sur le fait d’aller de l’avant pour terminer au mieux ce championnat, en sachant que nous devrons nous montrer responsables et que nous devrons être préparé à affronter certaines critiques. Je crois énormément en ce protocole, je le considère suffisamment clair et il exige un grand sens de responsabilité de la part de tous." "Et même si effectivement, il doit également être analysé au cas par cas sur l’ensemble du territoire, j’en suis particulièrement satisfait, nous avons abordé des thèmes qui nous étaient très cher : C’est la base de ce grand échange, de cette discussion." Se profile-t ’on vers un 3-0 sur tapis vert contre le Napoli ? "Nous avons une Justice Sportive et un Procureur Fédéral. Ces dernières heures, nous communiquons par téléphone, par message. Il faut chercher à être sérieux, dans le respect des rôles et je me souhaite que tous fassent de même." Ne serait-ce pas plus utile de définir de façon plus net le sens des responsabilités ? "Les organismes compétents vont tout analyser. Je considère que notre protocole est assez clair : Il a débuté dans une période de grande critiques et je ne vois pas pourquoi il devrait s’avérer caduc à présent. Il y a des cas similaires à celui du Napoli et nous savons tous ce qui en a découlé, nous devons co-exister avec cette pandémie." "Celui qui dit que nous sommes irresponsables dit des absurdités incroyables. Personnes, comme nous, n’attache autant d’importante à la sauvegarde de la santé qui est un besoin primaire. Nous voulons parvenir à cet équilibre." Avez-vous échangé avec De Laurentiis? "Non, il n’y avait pas de raison pour se parler." L’Agence Sanitaire Locale a-t ’elle eut raison d’intervenir ? "Nous ne connaissons pas les conditions du futur du pays, mais nous avons à cœur de préserver la santé, ce protocole doit être respecté par tous, nous devons rester serein sur la dispute du tournoi. Si des fautes sont commisses, cela veut dire que quelqu’un s’est trompé et il devra payer les conséquences." "Je m’augure que ce qu’il s’est produit avec l’Agence Sanitaire Locale du Napoli reste une exception, même si nous ne connaissons pas l'avenir u pays. Si le protocole est respecté dans son intégralité par tous, nous pourrons faire preuve de sérénité sur le fait que, le championnat de football, pourra se disputer sous les normes de sécurité." L’avis de Vincenzo Spadafora suit la même logique Le Ministre des Sports a échangé, avant de s'exprimer, en visioconférence avec le Président de la Lega Serie A, Paolo Dal Pino: "Sur les questions relatives au championnat, j’échangerai avec Gravina à la FederCalcio." Est-ce que le protocole est encore valide ? "Oui, c’est évident, mais c’est à présent à la FIGC d’en parler. Avec Dal Pino, nous avons établi un cadre de la situation générale, et nous avons surtout parlé du futur du Calcio, de ces projets de vision industrielle, car c’était une rencontre programmée depuis longtemps." Avis plus tranché de Sandra Zampa La Sous-Secrétaire du Ministère de la santé a un avis plus tranché sur cette situation. Voici sa déclaration à InBlu Radio : "Juventus-Napoli ? Hier, il y a eu la simple application d’une loi. L’ASL l’a mis sous tutelle selon le protocole l’établi. Je me retrouve dans les déclarations du Ministre Speranza : Nous devons parler moins des stades et plus de la sécurité dans les écoles et dans les lieux de travaux." "Le spectacle proposé a été réellement douloureux. Je ne pense pas que cela s'est avéré utile, même s'il est vrai que les Tifosi sont prêt à tout. Je pense que le pays est bien plus grand et je pense qu'il doit exister d'autres façon de faire plus correcte."" Le Napoli a-t’il eu raison de suivre l’avis de l’Agence Sanitaire ? Est-ce que le sport doit prévaloir sur la santé ? Tels seront les réels enjeux qui seront aux cœurs de ce débat. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La sonnette d’alarme a été tirée dans le Championnat Italien : Suite aux 14 cas positifs du Genoa, Le Gouvernement et le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora analysent la situation et étudient sérieusement l’idée d’une intervention gouvernementale pour enrayer la Pandémie dans le Calcio Révélations du Corriere della Sera "Suspendre le championnat de football durant 14 jours, dont une pause internationale est prévue du 5 au 13 octobre, ne ferait perdre qu’une journée de compétition ou suspendre les rencontres où les équipes présentant un nombre de positivités important tel que le Genoa-Torino de samedi prochain. " Telles sont les options mises sur la table de la Lega Serie A, en attente des résultats des tests de dépistage des joueurs du Napoli (qui est la dernière équipe a avoir affronté le Genoa) Le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora suit la situation de près et évaluera si une éventuelle intervention du Gouvernement s’avèrera nécessaire si le nombre de contamination venait à s’étendre à d’autres clubs. Le Ministre des Sport s’est déjà montré clair : "Les règles sont retranscrites dans le protocole que la Lega a proposé et a approuvé après que celui-ci a été adapté par le Comité Technique Scientifique." La décision devra être prise par les hautes intenses en tenant compte des recommandations communiquées en début de saison afin d’éviter la diffusion de la contamination. "Le dernier cas en date sporadique est celui d’Ibrahimovic du Milan." Jugez-vous impératif et opportun de suspendre immédiatement le Tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. À la suite des infections au Covid-19 qui ont touché de plein fouet le Genoa, plusieurs voix s’élèvent pour suspendre la Serie A dans les plus brefs délais. Toutefois, selon la Gazzetta Dello Sport, la Lega Calcio a pris la décision de suivre l’UEFA et non le CTS italien. En effet, des consignes en provenance de la Fédération Européenne de Football ont été publié au début du mois d’août, soit juste avant la reprise de l’Europa League et de la Champion’s League, La validité de cette dernière concerne aussi la saison à venir, une saison qui reste conditionnée par l’Ouragan Covid "Il a été établi qu’une partie pourra se disputer si les équipes disposent d’au mois 13 jours disponible, soit des personnalités qui ne sont pas infectés et qui peuvent monter sur le terrain. Parmi les 13 joueurs, il doit absolument y avoir un portier." Dans le cas relatif au Genoa, où 10 joueurs sont positifs, la rencontre ne rentrerait donc pas dans les conditions d’un report selon les règles européennes. "La norme se veut très rigide car le calendrier l’est tout autant, laissant peu d’espaces à divers compatibilités possible, étant donné qu’il y a la phase aller et retour. Dans le cas où il ne serait pas possible de refixer une date au calendrier sous le contrôle des autorités locales, la rencontre serait perdue sur tapis vert, 0-3, pour l’équipe décimée" Reste à voir si pareille sanction pourrait être rendue le 16 mai 2021.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. "Nous sommes condamnés à revoir continuellement les estimations, et jusqu’à présent les pertes pour la Serie A sont supérieures aux 500 millions d’euros. Une somme monstrueuse non seulement pour notre championnat, mais également pour tout le Calcio, car nous sommes une industrie motrice qui fait travailler des milliers de personnes et cette perte pourrait se répercuter sur les compétitions mineures, en arrivant jusqu’à leurs bases" Cette déclaration glaciale est signée Luigi De Siervo soit l’Administrateur-Délégué de la Lega Serie A lors de son interview à “Radio anch’io sport” su Rai Radio 1. "Avant la pandémie en Italie, les coûts des joueurs étaient équivalent aux recettes des droits télévisés, soir 65% du bilan. Faute d’autre revenus, le système actuellement mis en place est très proche d’un effondrement. Les demandes d’aides sont parties de plusieurs endroits, à commencer par le Président Gravina suivi par tant d’autres présidents." "Il faut protéger le Calcio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Le 3 mars dernier, le Président Nerazzurro, Steven Zhang, s’était littéralement lâché sur le Président de la Lega Serie A, Paolo Dal Pino dont l’objectif principal était de faire jouer les équipes sans tenir compte de la problématique sanitaire liée au Covid-19. Suite à cette sortie: le Procureur Fédéral de la FIGC ouvert une enquête. En voici le verdict: A retenir : Kangyang ZHANG (Steven Zhang) doit s’acquitter d’une amende de 8.000€ L’Internazionale Milano SPA doit s’acquitter d’une amende de 5.000€ Lorsque l’on sait qu’au final, le Président de l’Inter avait raison, un non-lieu se serait avéré plus judicieux... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. La Rai a officialisé la grille horaire des demi-finales retour de la Coupe d’Italie. En effet, la chaîne historique italienne diffusera les trois matchs de la compétition encore à disputer: Les demi-finales et la Finale. Juve-Milan se jouera le vendredi 12 juin à 21h00 Naples – Inter se disputera le samedi 13 juin à 21h00 Pour rappel, les Nerazzurri devront impérativement inverser la tendance, eux qui ont été surpris 0-1 au Meazza lors de la manche aller. Un but signé Fabian Ruiz. Le Saviez-vous ? La Lega Serie A a adapté le règlement de la compétition pour la fin de cette saison cette saison. En cas de match nul après 90 minutes de jeu, il n'y aura pas de prolongations: Ce sera directement la séance des tirs aux buts. Cela vaut pour les deux demi-finales à disputer et la Finale qui se tiendra mercredi prochain. Validez-vous cette grille horaire et cette façon de terminer le tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. « La Lega est une jungle » aurait déclaré un cadre. « Je la vois plus comme un ver » corrige un président. Ambiance... Comme prévu les réunions entre les dirigeants des clubs de Serie A, se déroulent de manières calamiteuses, comme le révèle la Repubblica : Le dernier coup sous la ceinture a été porté par Claudio Lotito, il est convaincu que seuls ceux qui mettent de l'argent dans les clubs doivent siéger à l'assemblée. Ce qui n'est évidemment pas le cas de Marotta, qui représente les intérêts de la famille Zhang. Et Lotito semble avoir beaucoup de partisans au sein de la Lega. « Il veut s'éloigner de l'Inter » lancent même certains, prêts à tout pour déstabiliser l'Inter et Marotta, le jour même où ce dernier a reçu les compliments de Steven Zhang pour la vente d'Icardi. Le président de la Lazio accuse les grands clubs italiens de comploter avec les équipes mal classées pour ne pas reprendre. Pour le moment seuls l'Hellas Verone, la Sampdoria, le Genoa, la SPAL, l'Atalanta et Udinese soutiennent Claudio Lotito. La prochaine bataille sera pour le Conseil, où l'Inter y occupe deux places ; celle de Marotta mais aussi Antonello. Les "Lotito-boys", qui ne rêvent que d'un Conseil fait de présidents de clubs, ont demandé à Antonello de se retirer. Deux noms sont annoncés, De Laurentiis, ou Setti de Verone, en accord avec Lotito. La Repubblica rappelle aussi comment l'affaire Gaetano Micciché (il démissionne en novembre 2019 après des soupçons sur son élection, ndlr), une défaite mal digérée par le président de la Lazio, a fait exploser les relations entre tous. ®gladis32 - internazionale.fr
  23. Selon Sky Sport, une réunion reprenant l’ensemble des composantes de la Fédération italienne de Football, va se tenir dès 16h00. Celle-ci fait suite à une réunion qui se déroule depuis ce midi entre l’AIC, l’association des joueurs et les représentants de la Serie A. Etant donné la présence des Lega A, B, C, et des représentants des Arbitres, des entraîneurs et des joueurs, nous semblons nous diriger vers une prise de position définitive quant à l’avenir de la Serie A. Le cas échéant, ce topic sera uploadé en temps et en heure! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. La position de la Lega ne change pas, elle veut terminer la saison. Et même si hier le gouvernement, via son ministre des sports Vincenzo Spadafora, a souligné que sans aucun accord sur le protocole de retour présenté par le comité technique et scientifique, l'état italien assumera la mise à l'arrêt totale des championnats professionnels. L'assemblée de la Lega, réunie en téléconférence pour discuter des droits TV et des versements à venir, a réaffirmé son désir de terminer la saison. La position des vingt clubs ne bouge pas, et reste dans la lignée des décisions précédentes datant du 21 avril. Réaction de Damiano Tommasi, président de l'AIC "Nous connaissions déjà la position de la Lega qui souhaite finir la saison, en gardant le championnat ouvert. Nous sommes plus concentrés sur la partie du protocole concernant l'entrainement individuel des joueurs. Notamment sur l'ouverture des centres sportifs, même si tout est prévu pour le 18. Je pense que certains clubs peuvent ouvrir leur propre centre, pour leur donner la possibilité de s'entrainer. Cependant nous avons besoin d'une autorisation ministérielle. C'est une question d'intérêt national. Il y a un traitement inégal entre les sports individuels et collectifs. Ce serait également une étape importante pour les catégories inférieures. Nous voulons la terminer et il y a du temps pour y réfléchir. Toutefois nous ne pouvons faire de prédictions exactes. Ce que nous choisissons aujourd'hui ne sera peut être plus valable dans une semaine ou un mois. Nous avons appris à attendre, il n'y a pas de modèle de référence." ®gladis32 - internazionale.fr
  25. Gianni Infantino, le Président de la FIFA, s’est livré dans un message vidéo à la FIGC et à la Lega Serie A : "La Fifa et la communauté du football mondial sont à vos côtés en ces jours difficiles." "En ce moment, j’ai trois pensées. La première est la santé. Ensuite, comment aider au mieux la communauté footballistique. Et enfin penser au futur et comment s’en sortir ensemble et faire mieux que par le passé, d’une façon stratégique et unitaire." Aider les clubs "Aujourd’hui, nous sommes dans une situation financière très bonne, nous avons consolidé une solide base de réserves qui est composée de l’argent en provenance du football. Quand le football est en difficulté, nous devons penser à faire quelque chose pour lui venir en aide." "C’est notre responsabilité, c’est ma façon de voir les choses. Nous faisons tous face à des problèmes financiers à divers niveaux. Je m’engage à ne pas laisser les clubs seuls. La FIFA travaille pour apporter les solutions les plus appropriées, pour offrir la flexibilité nécessaire pour faire face à vos exigences, en appliquant des principes de bonnes gouvernances." "L’objectif est d’avoir un fond proposant une structure de gouvernance indépendante, cela signifie que le monde devra savoir où iront ses fonds. Le but final est d’offrir un soutien immédiat à vous tous, j’ai demandé à l’Administration de la FIFA de prendre les mesures nécessaires pour le paiement anticipé de vos coûts opérationnels qui sont normalement prévus pour la seconde moitié de l’année. J’ai aussi demander de déroger à certains critères liés aux obligations à remplir pour cette année et pour l’année écoulée, de sorte que l'entièreté des fonds vous soit versés." La Reprise "Notre principe, et j’encourage tout le monde à le suivre, est que la santé prime sur tout. Aucun match, aucune compétition ne vaut le risque d’une seule vie humaine, ce serait plus qu’irresponsable de contraindre une reprise des compétitions si la situation n’est pas sure à 100%." "Si nous devons encore patienter, nous le ferons, J’écoute avec attention les autorités sanitaires, les experts et je travaille à leurs côtés. Je suis très fier de voir comment le football peut venir en aide à la collectivité." Futur à redéfinir "Si le football parvient à mettre en place une approche en tenant compte de l’intérêt global, le futur sera meilleur que notre passé, nous nous concentrons à présent sur trois terrain. Nous avons analysé les rencontres du calendrier international et je suis conscient de la nécessité de défendre le football pour les équipes nationales, qui représentent une survie pour la majorité d’entre nous. Je dois aussi comprendre comment protéger le football en club comme moteur de notre jeu. J’estime aussi qu’il faut examiner les contrats des joueurs et les périodes de mercato, en faisant preuve de flexibilité et de bon sens dans le futur." "Quand tout sera normalisé et sous contrôle, nous pourrons tous rejouer en semble, être en présence de nos amis et de nos familles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr