Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lele oriali'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Gabriele Oriali a été officiellement démis de ses fonctions par le club, Javier Zanetti réagit via les réseaux sociaux. Cela est confirmé par le club sur son site officiel via ce message laconique "Le FC Internazionale Milano peut confirmer qu'à compter d'aujourd'hui, Gabriele Oriali a été démis de ses fonctions de directeur technique de l'équipe première. Le club tient à le remercier pour son travail et lui souhaite le meilleur pour ses projets futurs." Oriali a rejoint l'Inter à l'été 2019 aux côtés de Conte, où il a travaillé avec l'Italien pendant les deux saisons en remportant le Scudetto avec le club la saison dernière. On pensait qu'Oriali était proche de Conte et il n'était pas certain qu'il resterait avec les Nerazzurri, l'espoir étant qu'il ne le ferait probablement pas. Ceci est maintenant officiellement confirmé par le club dans sa déclaration, bien que l'ex légende de 68 ans devrait continuer à occuper son poste avec l'équipe nationale italienne en assistant Roberto Mancini. Notre vice président a réagit avec ce message: "Merci pour le travail accompli Le mot 'merci' n'est pas suffisant pour quelqu'un qui, pendant des années et des années, a partagé le monde de l'Inter dans ses moindres détails et a toujours fait de son mieux dans sa vie quotidienne. Les fans de l'Inter n'oublieront pas quelqu'un qui marque l'histoire de ce club, tout comme je ne peux pas oublier les jours, le travail, les moments partagés avec Lele et Antonio Conte dans une longue et fatigante course, pleine d'obstacles mais aussi extraordinairement réussi. Tout cela avec un objectif au quotidien: le bien de l'Inter, avant tout. Ne pas reprendre toutes les journées ensemble à Appiano, les voyages, les joies, les heures partagées avec Lele d'abord en tant que joueur, puis en tant que manager du club pendant de nombreuses années. N'oublions pas les journées de travail avec Antonio Conte, pour un groupe qui restera dans l'histoire de l'Inter avec un championnat indélébile. L'histoire de Lele Oriali parle d'elle-même: avec grand regret, nous perdons un vainqueur, un vrai homme, et surtout un grand fan de l'Inter. Un énorme câlin à Lele et un énorme 'bonne chance' pour les défis à venir, les nouveaux objectifs. L'Inter est et sera toujours ta maison." Pensez-vous que le mot mot 'merci' vise indirectement la direction est-ce simplement une formule de politesse?
  2. Il semble qu'il y a bien longtemps que l'Inter a levé le Scudetto en ce fin Mai comme cela s'est produit au QG de l'Inter... alors par où commencer est la vraie question. Antonio Conte a retiré le mot pazza à l'hymne car il a déclaré que le club devait perdre son côté fou. Cela n'a duré que deux ans. Alors que la période de Conte n'était pas sans folie, il a été très réussi pour l'Inter. Mais avec lui et d'autres qui partent maintenant après le Scudetto, quel est l'avenir des Nerazzuri ? Décrivons ce que nous avons appris de l'Inter jusqu'à présent cet été. Avec un changement de manager, commence une autre ère Un changement de manager est quelque chose qui se produit souvent à l'Inter mais pas aussi souvent à la suite d'un Scudetto sans véritable avertissement ou explication (il faudrait vérifier, ndlr). À moins d'une semaine de la levée du titre par l'Inter, Antonio Conte a fait ses valises après que le Suning aurait dit à l'homme de Lecce qu'il perdrait ses meilleurs joueurs pour rembourser les dettes. Étant le vainqueur en série et l'autoconservateur qu'est Conte, il est parti et il a depuis été remplacé par l'entraîneur de longue date de la Lazio, Simone Inzaghi. Frère cadet de Pippo, Inzaghi arrive avec une solide réputation après cinq ans de progresion continue à Rome. Il utilise également une formation à trois arrières qui correspond bien aux joueurs à sa disposition. Sa nomination est assez populaire et semble avoir fait bonne impression sur les joueurs. Cependant, il reste à voir dans quelle mesure il sera soutenu par les propriétaires lunatiques du club. Le Suning a fait de l'Inter une risée La pandémie mondiale a eu un effet sur tous les clubs de football... à moins que le FPF ne s'applique pas à vous, comme dans les cas du PSG et de Manchester City. Lorsque les propriétaires de l'Inter ont expliqué que les comptes devaient être équilibrés, peu ont été surpris. Cependant, beaucoup sont devenus agacés car un grand joueur doit être vendu pour (re)financer cela selon la propriété. On a vu le talent le plus prometteur de l'Inter, Achraf Hakimi, partir pour rejoindre le PSG. "Eh bien, du moins, c'était ça", pensaient les fidèles de l'Inter. Ils avaient tord! Le talisman Romelu Lukaku est revenu à Chelsea et au moment de la rédaction de cet article, il pourrait également être possible que Lautaro Martinez prenne la sortie (rumeur, ndlr). Gagner un Scudetto pour ensuite organiser une braderie des joueurs clés derrière le succès a tout simplement été la devise du Suning cet été. Les clubs rivaux ont savouré et se sont moqués! Mais la vraie préoccupation est qu'après dix ans de disette avant ce titre, entrons-nous dans une autre période de stagnation? Lele Oriali quitter le club est un coup dur Parmi le chaos, il est facile d'oublier le départ de la légende de l'Inter Gabriele Oriali. Élément clé de l'équipe de l'ombre d'Antonio Conte et également un facteur clé dans la victoire de l'Italie à l'Euro cet été, le lien d'Oriali entre la direction et les joueurs nous manquera beaucoup. Figure très respectée en Italie et du jeu au plus haut niveau, l'homme qui a représenté l'Inter près de 300 fois en tant que joueur a également été très virulent pour blâmer la propriété pour son départ. Un autre pour toi Suning! Hakan Calhanoglu a déserté le Milan Après cinq ans au Milan, le meneur de jeu turc Hakan Calhanoglu nous a rejoint. Dans un transfert gratuit controversé, Calhanoglu a déclaré qu'il était maintenant à l'Inter pour remporter des titres, ce qu'il n'a pas pu faire au Milan. Blagues à part, il sera très intéressant de voir comment il s'adaptera et comment il sera utilisé par Simone Inzaghi. Suite aux problèmes de Christian Eriksen, il était important que l'Inter agisse rapidement et remplace judicieusement le Danois à court terme par un joueur qui a de l'expérience en Serie A et qui était également un transfert avantageux. Des comparaisons sont faites entre Calhanoglu et Luis Alberto, qui ont également été reprises par le nouveau manager, ce qui est de bon augure pour l'avenir. Dans un été de mauvaises affaires, celle-ci pourrait s'avérer en être une bonne. Il y a toujours la colonne vertébrale de l'ancienne équipe Bien sûr, le meilleur attaquant de la Serie A et sans doute le meilleur arrière ont quitté le club, mais le reste de l'équipe est celui qui a levé le Scudetto il y a à peine trois mois. Notre défense, Milan Skriniar, Stefan De Vrij et Alessandro Bastoni reste intacte tout comme le milieu de terrain, Nicola Barella et Marcelo Brozovic. Denzel Dumfries, qui a connu un solide Euro, remplacera Hakimi tandis que Federico DiMarco est de retour du Hellas Vérone. Lautaro Martinez reste également pour le moment et attend avec impatience un nouveau partenaire devant. Bien que le Suning ait réduit en miettes certaines parties de l'équipe pour couvrir leur mauvaise gestion financière, il est facile d'oublier le talent qui reste dans l'équipe qui est à la disposition d'un bon entraîneur. Conclusion Le top quatre devrait être à portée de main, sinon cela sera un autre coup de couteau au titre!
  3. Le partenariat a permis aux maillots Nerazzurri de continuer à atteindre les enfants du monde entier et ce, malgré les difficultés. Le maillot de l'Inter est l'incarnation physique du sentiment d'appartenance que ressentent les fans Nerazzurri lorsqu'ils pensent à leur club. Et grâce à la collaboration d'Inter avec le partenaire logistique DB Schenker, Inter Campus a pu s'assurer que le célèbre maillot noir et bleu continue d'atteindre les enfants dans ses sites du monde entier, brisant les barrières géographiques et donnant aux participants le frisson de se sentir membre de la grande famille Inter. Vincenzo Mandelli, vice-président de DB Schenker Air Freight Italy. "Tout le monde dans l'entreprise met tellement de passion et de fierté dans ce projet. Notre collaboration chaque année avec Inter Campus nous permet de remporter le Scudetto de la solidarité, un prix encore plus grand que le véritable Scudetto! Pour nous, pour citer le nom du dernier documentaire d'Inter Campus, le monde est un football." Giuseppe Rotondi, directeur des exportations de fret aérien. "En tant que fan de l'Inter, je n'aurais jamais imaginé pouvoir ressentir le frisson de remporter un titre aussi bien mérité à la fin d'une saison aussi difficile. Je ne suis pas gêné de dire que j'ai célébré comme un enfant, comme le garçon de 13 ans qui a célébré la victoire de l'Inter de Lele Oriali et Alessandro Altobelli, avec les couleurs de l'Inter peintes sur sa poitrine." "Le plus grand triomphe, cependant, est la satisfaction de s'assurer que tant d'enfants ont pu s'amuser en jouant au football et en portant le maillot de l'Inter, en particulier au milieu de tous les problèmes causés par la pandémie. Malgré le faible nombre de vols disponibles et les différents confinements qui ont eu un impact si important sur certains des pays du programme, nous avons toujours pu répondre aux demandes. Chaque livraison réussie était comme gagner le derby – pour les enfants !"
  4. La Gazzetta dello Sport a déclaré que Simone Inzaghi devrait garder Lele Oriali en tant que team manager de l'équipe pendant que le Corriere dello Sport a déclaré que Beppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin signeraient tous des accords d'un an avec les Nerazzurri. La Gazzetta dello Sport a déclaré qu'il était presque sûr que Simone Inzaghi voudrait garder l'ancien milieu de terrain en tant que team manager de l'équipe. Inzaghi doit décider si Oriali lui serait utile après être devenu l'entraîneur des Nerazzurri, mais il a toujours eu ce genre de personnage à ses côtés depuis qu'il a commencé sa carrière d'entraîneur dans la Lazio Academy. Oriali attendra que Beppe Marotta prenne contact avant de décider de son avenir. En attendant, il travaille pour l'Italie avant l'Euro. Conte a amené Oriali à l'Inter après leur expérience précédente avec les Azzurri, mais La Gazzetta a indiqué qu'il y avait "un mythe à démystifier" concernant le lien d'Oriali-Conte. En effet, Oriali est un Interista avant d'être un disciple de Conte et son avenir ne dépend pas du départ de Conte il y a deux semaines. Le Corriere dello Sport a déclaré que le PDG Beppe Marotta, le directeur sportif Piero Ausilio et le vice-directeur sportif Dario Baccin signeraient tous des accords d'un an avec les Nerazzurri. Tous les trois ont des contrats qui expirent en 2022, ce qui signifie que la saison prochaine devrait être leur dernière année à l'Inter dans l'état actuel des choses. L'Inter traitera la question à partir de septembre, après la clôture du mercato estival. Marotta, Ausilio et Baccin ont un travail difficile à accomplir cet été alors que l'Inter cherche à réduire les coûts et à générer des profits sur les ventes de joueurs.
  5. Après avoir vu son équipe sacrée championne de Serie A aujourd'hui, Antonio Conte a admis qu'il s'agissait de l'un des triomphes les plus significatifs de sa carrière. Les Nerazzurri ont été officiellement couronnés cet après-midi après l'échec de l'Atalanta à battre Sassuolo, le match nul 1-1 garantissant que l'Inter ne peut pas être rattrapée. Conte a maintenant remporté cinq titres de champion en tant qu'entraîneur, dont trois à la Juventus, un avec Chelsea, et l'entraîneur a parlé de sa joie en apparaissant sur la chaîne de télévision Rai ce Dimanche après le sacre. "C'est certainement l'un des succès les plus importants de ma carrière. C'était difficile parce que ce n'était pas un choix facile pour moi d'aller à l'Inter, à une période où ils n'étaient certainement pas équipés et compétitifs pour gagner quelque chose d'important. C'est le rival de la Juve, où j'ai joué pendant longtemps et qui a dominé en Italie pendant neuf ans. Il y avait des situations les plus négatives à trouver, mais j'ai accepté le défi avec beaucoup de désir et le travail a payé pour les sacrifices consentis." "Pendant un match, nous avons alterné entre différentes situations, reculant puis gagnant de l'espace ou invitant les adversaires à nous approcher puis contre-attaquant. L'équipe s'est beaucoup développée au cours d'une saison où nous avons dû apprendre différentes approches. Vous ne pouvez pas toujours attaquer, tout comme vous ne pouvez pas toujours défendre. Vous devez comprendre quand attaquer ou attendre. Quand il était nécessaire d'attaquer, c'était fait, quand nous devions attendre, nous l'avons fait et des solutions ont toujours été trouvées. C'est là que l'amélioration fut." "Pendant un match, il y a différents moments. Une équipe ne peut pas presser pendant 90 minutes, les adversaires vous étudient et parviennent à vous dépasser. En ayant la patience d'attendre et de comprendre quand attaquer, et en étant une équipe physiquement bien formée, nous savions que nous pouvions vaincre n'importe qui." "Je pense que le moment clé a été celui où nous sommes sortis de la Ligue des champions et il y a eu à mon avis des critiques exagérées de toutes parts. Ce n'était pas facile, c'était un groupe de gars qui n'avaient pas l'habitude de concourir pour quelque chose d'important. Nous avons réussi à nous souder et à utiliser ces critiques comme carburant pour être encore plus forts. Je pense que c'était le moment le plus difficile, mais les critiques ont servi à nous unir davantage." "En ce moment, il est juste de profiter du Scudetto, nous ne ferons pas l'erreur d'avoir des réunions ou des discussions avec la direction. Nous voulons profiter de ce moment extraordinaire, alors il y aura du temps pour faire ce qui doit être fait. Nous connaîtrons notre joie et nous voulons la partager avec les fans. Je pense que les étapes que nous avons franchies cette année nous ont conduits à remporter le titre, nous devons continuer. Je le répète, profitons de ce moment, du pas en avant que les garçons voulaient faire. Nous avons un mois pour jouer les quatre derniers matchs et profiter au maximum de cette joie et ensuite réfléchir attentivement à l'avenir." "Contre la Juventus, ce sera un match qui comptera, car nous devrons faire notre part jusqu'à la fin de la saison, et nous devrons tout donner jusqu'à la fin. Il reste quatre matchs à jouer, nous avons gagné le Scudetto, et c'est une chose incroyable. Pour moi, c'est toujours un plaisir d'entrer dans ce stade, maintenant j'apprends à le faire en tant qu'adversaire." "Enfin, je dédie ce Scudetto aux personnes proches de moi mais loin du terrain: ma femme, ma fille, mes frères. Je tiens à remercier Lele Oriali, qui fut très important pour moi. Il m'a beaucoup aidé et c'est la personne qui a eu la plus grande influence au cours de ces deux années."
  6. Oriali est notre manager d'équipe depuis 2019 mais il occupe également le même poste pour l'équipe nationale italienne, où il était censé travailler avec Roberto Mancini pour la semaine prochaine. Cependant, comme le rapporte la Gazzetta dello Sport, l'ancien milieu de terrain restera à Milan car Oriali a eu des contacts avec l'un des membres du "groupe d'équipe'' qui a été testé positif au COVID-19 la semaine dernière. Il continuera donc à aider Conte et ce, virtuellement car il doit s'isoler. Contrairement à Oriali, notre trio italien composé de Nicolo Barella, Alessandro Bastoni et Stefano Sensi ont tous atteint la base d'entraînement des Azzurri à Parme après l'autorisation donnée par l'autorité sanitaire locale de Milan. L'équipe de Roberto Mancini disputera demain le premier match de sa campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2022 à domicile contre l'Irlande du Nord, et il semble que les trois joueurs Nerazzurri soient disponibles pour la sélection. Barella, Bastoni et Sensi sont en bonne santé malgré la suspension de toute activité à l'Inter pendant quatre jours, après avoir terminé trois séances de groupe et un programme individuel avant de partir pour l'Italie.
  7. Interviewé par le Corriere dello Sport, Radja Nainggolan a parlé de sa décision de revenir dans "son" Cagliari lorsque l'Inter a elle-même décidé de ne plus compter sur lui avec le nouvel entraîneur. Ton retour à Cagliari a fait du bruit... "Montella et Di Francesco m'avaient aussi contacté, mais Giulini a été le premier à vouloir me recruter. Il y a plus d'un an, il m'avait déjà dit: "il faut que tu revienne, tu dois finir ta carrière à Cagliari"". Un retour qui est donc anticipé "C'est mon choix. Cela a aussi été facilité par les problèmes de ma femme. Elle a sa famille à ses côtés, ses parents, ses meilleures amies et ça lui fait du bien. C'est une situation difficile mais elle lutte comme une lionne. C'est une femme de caractère. Il y a des jours où elle accuse un peu le coup mais elle finit toujours par se reprendre". Cette maladie, couplée au fait que l'Inter ne veut plus de toi "Ils ont été clairs avec moi. J'apprécie les gens qui disent les choses en face. Ils m'ont convoqué au début: " Radja, tu ne fais pas partie de nos plans" ". C'est Marotta qui t'a parlé ? "Marotta ne m'a pas parlé. En premier j'ai discuté avec Oriali, puis avec Conte. Il m'a dit qu'il m'a toujours estimé mais que c'était un choix pour des motifs extra-sportifs". Dimanche il y a Cagliari-Inter. Qu'en penses-tu ? Tu as apprécié la sincérité des dirigeants mais tu dois avoir envie de te montrer ? "C'est sûr, je voudrais leur montrer qu'ils se sont trompés, mais pas seulement sur ce match. Sur toute la saison. J'ai essayé de faire changer d'avis Conte, je suis allé en tournée, je me suis donné à 100% mais ça n'a pas suffi". Aurais-tu aimé être entraîné par lui ? "Durant les courts mois où j'ai travaillé avec lui, j'ai compris que c'est un très bon entraîneur. Il sait motiver ses troupes, emmener son équipe sur le terrain, il parle avec tout le monde et considère tous ses joueurs importants. J'aurais aimé, c'est une expérience qui me manquera mais j'accepte son choix". Et jouer avec Barella alors ? Ça t'aurait plus aussi ? Vous vous suivez un peu, vous vous effleurez de peu chaque fois. Il a été ton successeur à Cagliari, presque à la Roma et maintenant il prend ta succession à l'Inter. "Lui aussi aurait voulu que ça se fasse.Lorsqu'il est arrivé il m'a dit: "Radja, il faut qu'on joue ensemble, toi et moi on va tout casser". J'aurai aimé lui donner un coup de main, l'aider à évoluer mais il a déjà les qualités pour devenir un très grand joueur". Tu ne retrouvera pas Mauro Icardi sur le terrain, cela dit. Il a fait un choix très différent. "Ce que je peux dire c'est qu'Icardi n'est pas une mauvaise personne. L'année passée cependant, il s'est passé ce qui s'est passé et sa femme a fait ces déclarations, tout le monde ne pardonne pas ce genre de choses". Et toi ? As-tu pardonné ? "Je ne les ai même pas écouté. Je ne regarde pas les émissions de football". As-tu regardé Inter-Lecce ? "Oui je l'ai vu, mais c'est surtout parce qu'il n'y avait rien d'autre à regarder". Avec qui as-tu le plus d'affinités à l'Inter ? "Je me suis lié d'amitié avec Politano. Mais aussi Brozovic, Perisic, Handanovic, Ranocchia".
  8. L’officialisation est tombée ce jeudi 27 juin, Lele Oriali revient à l’Inter en qualité de First Team Technical Manager. Oriali a paraphé un contrat qui le liera avec le club de son cœur jusqu’au 30 juin 2022. Voici le communiqué officiel du club "Gabriele Oriali est de retour à l’Inter en tant que First Team Technical Manager, un rôle qu’il revêtira dès le 1er juillet 2019. La connexion entre Gabriele Oriali et l'Inter est naturelle est indissoluble, lui qui a vécu 20 années en Nerazzurro. Un voyage débuté en 1965 lorsqu’âgé de 13 ans, il a intégré le Settore Giovanile." "Lele a grimpé tous les échelons jusqu’à ses débuts en équipe première à 17 ans, il a remporté 2 Scudetti, 2 Coupes d’Italie, pour un total de 392 matchs disputés avec notre maillot et 43 buts inscrits. Un milieu de terrain capable de tout faire, indispensable aussi en Nazionale où il est devenu Champion du Monde lors de la glorieuse épopée du Mondial 1982." "Sacrifices, renonciation, passion…Telle est la recette pour engranger des résultats, le leitmotiv d'Oriali que Gianni Brera a rebaptisé "Piper”. Ses caractéristiques n’ont jamais disparu lors de sa retraite sportive en qualité de joueur. Oriali, après des expériences à Bologne et à Parme a rejoint l’Inter en 1999, au sein de sa Direction." "Il ne s'est jamais montré en retrait, lui qui a toujours été rappelé par le terrain, une tentation trop forte, fatale… Homme actif, il a toujours établi un lien étroit avec l’équipe, son nom est lié à tellement de succès Nerazzurre : 5 Scudetti, 1 Ligue des Champions, 3 Coupes d’Italie, 3 Super Coupes d’Italie." A présent, il est de retour, pour une nouvelle aventure Nerazzurra : Bentornato, Lele! Le Saviez-vous ? La Figc a confirmé le retour de Lele Oriali à l’Inter. Toutefois le néo-dirigeant interiste restera en poste également en Nazionale jusqu’à la fin de l’Euro 2020. Voici le communiqué de la Fédération italienne de Football : “Gabriele Oriali rejoindra dans les prochaines heures le FC Internazionale Milano qu’il intégrera. Il restera toutefois en fonction au sein du staff de la Nazionale jusqu’à la conclusion de l’Euro 2020." "Le Président Fédéral Gabriele Gravina apprécie le travail réalisé par Oriali et prend en considération la volonté du dirigeant Azzurro et du Sélectionneur national Roberto Mancini de poursuivre la collaboration, en accord avec la Direction du club Nerazzurro qui a fait part d’une collaboration maximale dans la définition de cet accord..." "Gravina a communiqué ce matin à Oriali l’autorisation de faire son entrée dans les quartiers généraux du FC Internazionale Milano tout en poursuivant son travail auprès des Azzurri." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Antonio Conte est déjà très actif à l’Inter. Si au niveau des joueurs ce dernier attend le "premier coup" du Mercato, il dispose déjà d’un staff impressionnant. Le retour d'un être cher qui symbolise l’Inter qui gagne : Lele Oriali sera l’homme juste pour transmettre aux joueurs le sentiment d’appartenance au Club. Ce lundi, il a visité le nouveau siège interiste. Son retour devrait être annoncé officiellement d’ici à la fin de la semaine. Le frère cadet de Conte, Gianluca, plus jeune de trois ans sera l’entraîneur-adjoint de l’Inter. Conte Junior a toujours collaboré avec son frère. On retrouve également Paolo Vanoli... ....et Cristian Stellini comme assistants. Il y a aura également le préparateur athlétique Constantino Coratti... et Julio Tous qui sera le Préparteur Atlético-Performeur analyste. Antonio Pintus est l’élément-clé de Conte. Ils se sont connu tous les deux lors des années bianconera. Si Antonio Conte est considéré comme imposant une discipline de fer, Antonio Pintus est du même acabit. Homme fidèle à ses principes, Didier Deschamps et Zinedine Zidane ont toujours pu compter sur lui. L’unique composante de la saison actuelle qui restera à l’Inter, malgré la démission de l’intégralité du staff de Luciano Spalletti, se nomme Adriano Bonaiuti, l’entraîneur des gardiens, qui dispose d’un très bon feeling avec Samir Handanovic. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. L'ex président Massimo Moratti applaudit le désormais imminent retour en nerazzuro de Lele Oriali. L'annonce attendue depuis plusieurs jours n'est plus qu'une formalité car Oriali a déjà rencontré le staff technique et a discuté avec le club la semaine passée. "Oriali ? Je pense que les retours sont les bienvenus. Surtout qu'il est profondément lié à l'Inter, son histoire, son caractère, sa tradition. Il apportera du sens dans les affaires du club." Le duo Oriali-Conte qui avait convaincu en Nazionale est donc ainsi reconstitué. La décision de faire confiance à l'ex-sélectionneur convainc aussi Moratti : "Conte ? C'est un bon choix. Nous attendons de le voir en action." Moratti a ensuite commenté le choix de déménager le siège : "C'est un évènement normal dans l'histoire d'un club quand l'équipe dirigeante change. C'est rationnel de chercher à changer d'espace de travail. Je pense que c'est un signal de l'ambition du Suning. Ils ont créé un siège spacieux dans une zone en pleine croissance." ®Samus - internazionale.fr
  11. Cela fait plusieurs semaines que l’on parle d’un possible retour de Lele Oriali à l’Inter. Le Dirigeant, aimé par les tifosi, était même le choix de Beppe Marotta pour être cet Homme, ce lien entre le Club et l’équipe. Mais qu’en est-il réellement ? Voici l’analyse de Calciomercato: "Les signaux envoyés par Oriali ne sont pas positifs. Qui plus est, même au Club, l’optimisme est loin d’être de mise envers l’ancien Dirigeant Nerazzurro. L’Inter va tenter à nouveau sa chance en juin mais Oriali est plus convaincu par le projet de l’Italie, qui prépare l’Euro avec Roberto Mancini." L’ancien milieu de terrain Nerazzurro pense donc à rester Azzurro, malgré la tentation Ner…Azzurra ®Antony Gilles – Internazionale.fr