Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'libero'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. Quatrième défaite après la 8 journée de Serie A : La trêve internationale n’a pas rendu des couleurs à l’Inter qui a perdu, à la maison, face à la Roma et qui sombre au classement. Partant de ce constat, le Libero a sorti la Sulfateuse Légendez cette photo! "L’Inter n’est plus, ou du moins, nous devrions dire celle Post-Conte n’existe plus, elle qui comptait un avantage comparé à tous les autres grands : Le travail réalisé par l’ancien entraineur. S’il faut procéder à une comparaison, nous pourrions dire que le ballon gonflé à bloc par Conte à l’Inter s’est lentement dégonflé l’année dernière à travers son petit trou, jusqu’à arriver au Scudetto perdu, où il a d’ailleurs éclaté." "Inzaghi a tenté de le regonfler, en soufflant dedans avec force, mais il fuite: I faudrait remplacer ce ballon : Le jugement sur le travail de Simone a été biaisé par la base offerte par Conte: Même la Direction, lors du renouvellement du contrat estival, a été trompée : l’Inter continue à n’être qu’une vague copie de la version brillante du passé, en n’ayant plus l’étincelle des joueurs qui permettait de la rendre différente." "A présent, elle est très loin d’être une équipe "Da Scudetto"." Validez-vous cette analyse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. A travers un court Tweet explicite, Fabrizio Biasin, journaliste au Libero, a fait le point sur l’actu chaude Nerazzurra du moment Sanchez : La prime de départ sera de 3,5 millions d’euros net, soit 5 millions brut avec le Décret Croissance. Skriniar : L’offre, désormais vieille d’un mois, est de 50 millions d’euros (refusée). Au jour d’aujourd’hui, je n’ai connaissance d’aucune relance du Paris-Saint-Germain ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Le journaliste italien Fabrizio Biasin estime que Marcelo Brozovic est le joueur essentiel à la lutte pour le Scudetto. Dans sa chronique publiée aujourd'hui dans le Libero, le journaliste a souligné la façon dont le Croate a remis l'équipe sur les rails dans sa course au Scudetto. L'Inter a connu un sérieux coup d'arrêt en février et mars, et une grande partie de cette chute s'est produite lors des matches où Brozovic était absent. Le joueur de 29 ans a manqué la défaite 2-0 contre Sassuolo en raison d'une blessure, il a aussi été blessé lors des matches contre le Torino et la Fiorentina, qui se sont tous deux soldés par des nuls. Maintenant que Brozovic est de retour dans l'équipe depuis le retour de la pause internationale, les Nerazzurri n'ont pas perdu un seul point, et pour Biasin, ce n'est pas un hasard. "C'est banal à dire mais aussi vrai, qu'au-delà des bavardages, l'Inter avait simplement besoin de récupérer son meilleur joueur, Marcelo Brozovic, qui s'est blessé lors du match contre Liverpool et qui est revenu à son meilleur niveau au moment le plus important de la saison. "Avec lui sur le terrain, l'Inter s'améliore dans la course, la sécurité, la capacité à rester dans la moitié de terrain adverse, tout", poursuit-il. Et si avant, il était seulement "bon pour faire avancer l'équipe, maintenant il est aussi devenu un distributeur de passes décisives et de buts", souligne-t-il. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  4. Dans les colonnes du Libero, Fabrizio Biasin s’est livré sur la prolongation imminente de Marcelo Brozovic, en soulignant son importance fondamentale, mais également son attachement aux couleurs Nerazzurre "Cela va arriver bientôt, et probablement aujourd'hui, mais dans l'univers des Nerazzurri, cette situation a pris un poids mortel, car nous parlons du seul et unique "irremplaçable" de l’Inter : Le Croate avec le numéro 77 percevra environ six millions d’euros jusqu’à la fin de la saison 2026 et, à l'ère des salaires "ad minchiam" "(au menu)" nous pouvons dire avec certitude que dans ce cas, chaque centime est plus que mérité." "C'est une question de minutes sur le terrain, c'est une question de "poids spécifique" dans l'équipe, c'est une question de kilomètres parcourus, c'est une question d'occasions de but créées (déjà 26 cette année). Ce ne sont pas tant les chiffres en tant que tels qui font la différence, mais plutôt les faits. Les rares fois où Brozovic est absent, l'Inter souffre. C'est-à-dire que son importance est perçue précisément lorsqu'il n'est pas là." "Brozovic est "rare" car personne comme lui ne sait jouer avec une totale sérénité même lorsqu'il est pressé par cinq adversaires, à un mètre peut-être de son propre but. La balle est chaude ? Il le refroidit. Le ballon est sale ? Il nettoie. Barcelone a essayé, le Tottenham de Conte aussi, Newcastle, qui n'est pas une grande équipe mais qui a beaucoup d'argent, aussi." " La seule chose est que lui, Marcelo, les a tous remercié et refusé, et ce pour une raison banale, mais pas trop banale : le garçon a compris qu'ailleurs, il aurait probablement gagné plus d'argent mais, que peut-être, il aurait perdu sa centralité, celle qui "pour dire" l'année dernière avait un certain Lukaku, un attaquant qui a fui et qui s'est déjà repenti." Pas lui, il ne bougera pas de Milan, et tu sais pourquoi ? "Car malgré son look d'acteur de Centovetrine (un soap opéra), la vérité est que non, il est tout sauf un imbécile." Et une petite cartouche pour Romelu, une ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Un grand fond d’investissement américain aurait décidé de miser sur l’Atalanta. Selon le Libero, ce dernier serait prêt à s’offrir 70% du club contre un chèque de 350 millions d’euros. La Dea a plus d'un atout pour vous séduire Fait particulier, la Famille Percassi, qui disposerait d’une part minoritaire resterait aux commandes du club pour sa gestion : "Le conditionnel est d’obligation mais selon le quotidien Antonio et Luca Percassi seraient convaincus que le fait d'avoir un partenaire qui les soutient financièrement est le meilleur moyen pour réaliser le dernier saut de qualité." "Si l’Atalanta ne se livre à aucun commentaire, il serait possible que le fond en question soit Kkr: "S'il est vrai que les fonds d’investissements ou (communément appelé fonds spéculatifs) entrent généralement dans des entreprises endettées au bilan rouge pour les restructurer et ensuite les vendre dans les cinq années qui suivent, comme c’est le cas avec Elliott et le Milan, il est également vrai qu'ils pensent en termes de perspectives économiques et politiques." "Et de ce point de vue, l'Atalanta dispose de comptes sains et il est également vrai qu'il existe une marge de progression pour la faire grandir. Un doute subsiste sur la valorisation : Pas tant pour la valeur de la Dea elle-même, mais au niveau de la dévaluation qui fait suite aux effets néfastes liés à la pandémie du Coronavirus." L’Atalanta, nouvelle place forte de la Botte: Bonne ou mauvaise nouvelle selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Comment est perçu l’Inter par les fonds d’investissement ? A cette question, une réponse est formulée par Bebeez, qui est un portail spécialisé dans les fusions et acquisitions de fonds d'investissement privés. En effet, celui a analysé la situation de l'Inter Milan vu les différentes rumeurs liant la Beneamata au Fond souverain saoudien PIF. Voici ce que nous révèle Calcio& Finanza L’analyse trouve son origine suite à la parution de deux articles paru dans le Libero qui font état sur un nouvel intérêt du Pubic Investment Fund (PIF), le fonds souverain de l'Arabie saoudite avec environ 430 milliards de dollars d'actifs sous gestion, selon l'Institut SWF. Celui-ci est présidé par son Altesse Royale Mohammad bin Salman, le prince héritier de la couronne saoudienne et vice-premier ministre d'Arabie saoudite. Le fonds d’investissement saoudien vient également d'acquérir Newcastle en étant rejoint par des investisseurs : PCP Capital Partners et RB Sports & Media dans une transaction à hauteur de 300 millions de livre-sterling. Malgré cet accord, l’intérêt de PIF pour l'Inter reste présent, compte tenu également des difficultés de Suning à subvenir financièrement aux besoins du club Nerazzurro, explique BeBeez. De plus, Oaktree Capital Management, a reçu des actions de l’Inter en gage dans le cadre de l'accord de prêt de 275 millions d'euros avec Suning, il y a donc à un rôle à prendre en considération Sur le plan économique, l'Inter a annoncé officiellement que, pour l'exercice clos au 30 juin 2021, les recettes consolidées s'élevaient à 364,7 millions d'euros, tandis qu'une perte de 245,6 millions d'euros a été enregistrée. Celle-ci est essentiellement lié à la privation des recettes des matchs résultant de la fermeture des stades, des réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité du club à fournir des prestations, et la liquidation certaines relations de nature sportives. Dans le semestre précédant la date du 30 décembre 2020, la perte avait été contenue à 62,7 millions, contre une perte de 32,7 millions dans la même période de l'exercice 2019-2020. Au 30 juin 2020, le bilan avait été clôturé avec une perte de 100 millions grâce à la plus-value réalisée suite à la vente de Mauro Icardi. Pour savoir se doter des ressources nécessaire à son fonds de roulement, Suning a réussi en mai dernier à obtenir un prêt triennal de 275 millions d'euros auprès d'Oaktree à un taux de 9%. Celui-ci ayant été garanti via les actions du club détenues par Suning. Le prêt a été accordé à Great Horizon sarl, la société luxembourgeoise par laquelle Suning contrôle l'Inter et qui versera de façon matérielle dans les caisses du club l'argent nécessaire à sa bonne gestion. Au 31 mars 2021, comme le confirme Inter Media and Communication spa, les Nerazzurri ont reçu une injection de liquidités de 50 millions d'euros sous la forme d'un financement octroyé par les actionnaires de la TeamCo (FC Internazionale)". Dans le même temps, la plupart des différents financements antérieurs accordé par les actionnaires de Suning à l’Inter ont été convertis en capitaux. Le rapport sur neuf mois d'Inter Media indique qu'au cours des neuf mois clos au 31 mars 2021, un total de 85,2 millions d'euros a été converti en réserve de capital, ce qui laisse un montant résiduel de 31,9 millions d'euros à amortir (plus les intérêts cumulés de 15,9 millions d'euros). Une nouvelle conversion de 23 millions d'euros a d’ailleurs été effectuée en avril 2021″. Les problèmes de Suning sont donc de deux D'une part, le refinancement de l'obligation pour un total de 375 millions d'ici 2022 (le club planche sur une nouvelle obligation de 400 millions) D'autre part, l'expiration en 2024 du financement garanti par Oaktree. Et dans l'affaire, il n'est pas exclu qu'en perspective Oaktree vienne également prendre la part majoritaire de Suning, dans le cas où il ne serait serait pas en mesure de rembourser le prêt à échéance, comme cela s'est déjà produit en 2018 pour Milan avec le relais entre Yonghong Li et Elliott. De plus, étant donné les besoins en liquidités, les 275 millions d'Oaktree pourraient être épuisés bien avant la fin des trois ans, et un problème de liquidités pourrait donc survenir bien avant. D'où la nécessité de trouver un investisseur financier pour injecter de nouveaux fonds, mais cette fois sous forme de capital et non de dette. L'une des hypothèses était qu'Oaktree entrerait dans l'actionnariat du club avec la part actuellement détenue par le fonds LionRock Capital (31,05%), mais cela ne s'est finalement pas produit. Le Fonds d'investissement public est meilleur atout de son Altesse Royale Mohammad bin Salman pour mettre en œuvre sa Vision 2030 saoudienne, un plan stratégique de transformation du pays lancé en 2016 dans le but de renouveler son image internationale et son modèle économique, de le rendre moins dépendant du pétrole et de diversifier ses investissements, fort des immenses liquidités accumulées avec l'or noir ces dernières années, dont une grande partie a été canalisée vers PIF. L'Italie, d'ailleurs, est déjà dans le viseur de PIF : en août dernier, en effet, le fonds saoudien est entré avec une participation minoritaire dans Horacio Pagani Spa, la holding qui détient la totalité du capital de Pagani Automobili Spa, le constructeur emblématique des supercars emblématiques. La participation serait d'environ 30 %. PIF a ainsi rejoint les actionnaires minoritaires actuels d'Horacio Pagani, Nicola Volpi (Partenaire Fondateur de Permira) et Emilio Petrone (PDG de Sisal), soit directement, soit par l'intermédiaire de Movidea Srl. Et c'est précisément Volpi qui est vu comme le point de contact entre le PIF et l'Inter, considérant que le manager entre 2014 et 2018 a étét Membre du conseil d'administration de l'Inter, quand l'actionnaire majoritaire était Erick Thohir. Le tout sans oublier le projet d'un actionnariat populaire dans Interspac Srl, pourssé par l'économiste Carlo Cottarelli. L'économiste espère que beaucoup de capitaux pourront provenir de ce front, même si la structuration de l'opération pourrait ne pas être chose aisée, sachant que les Spacs (Special Purpose Acquisition Companies) sont cotées et qu'il n'en est pas encore question pour Interspac. Le projet fait plutôt penser à une campagne d'Equity Crowdfunding qui, toutefois, vu les chiffres évoqués, nécessiterait nécessairement la publication d'un prospectus informatif de la Consob. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...