Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'luca marchetti'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Le journaliste italien Luca Marchetti a expliqué que la quasi-totalité de l'argent dépensé par l'Inter pour le mercato provenait de l'accord ferme pour Joaquin Correa. Xavier Jacobelli pointe le remboursement pour Oaktree. S'exprimant lors de sa chronique pour Tuttomercatoweb, Luca Marchetti a décomposé les finances de la fenêtre de transfert de l'Inter alors qu'elle tire à sa fin. Il a mentionné que l'Inter n'avait en fait dépensé que 28 M€ cet été et que 24 M€ sont partis pour Joaquin Correa contrat permanent après l'année qu'il a passée en prêt avec nous. "L'Inter a dépensé un peu moins que la Lazio, bien que (en fait) presque tout l'argent dépensé (24 millions sur 28) soit précisément pour Correa." Il a ensuite expliqué comment l'Inter avait besoin de créer de l'argent en vendant des joueurs marginaux et des jeunes stars qui n'ont actuellement aucun rôle dans l'équipe A . "La reine du marché de juin est avec l'arrivée de Lukaku, surtout ces derniers jours, a dû se méfier des assauts sur Skriniar et Gosens." "L'Inter a dû faire face aux nécessités économiques et a réussi à subventionner le marché (manquant toujours de ce plus que la propriété avait demandé) avec les cessions de joueurs qui n'avaient en fait jamais (ou presque jamais) porté le maillot de l'Inter en équipe A. (Casadei, Di Gregorio, Gravillon, Pinamonti)." "Les arrivées sont toutes techniquement en prêt (ou sur un paramètre zéro), dépensant environ 15 M€ cette année." Il a ensuite ajouté que l'été prochain il y aura des obligations comme l'achat de Robin Gosens. "Bien sûr : l'année prochaine il y aura des obligations (dont celle de Gosens) mais l'Inter se retrouve avec la même équipe que l'an dernier, qui est passée à un cheveu du Scudetto avec Perisic en moins et Lukaku en plus. Et avec des alternatives encore plus solides. Tant qu'il n'y a pas de surprises aujourd'hui." S'adressant à la radio italienne TMW, Xavier Jacobelli a estimé que les Nerazzurri sont conscients de la nécessité de rembourser le prêt en temps voulu dans toutes leurs transactions tant que la dette est impayée. "Les préoccupations au sein de l'Inter sont liées aux problèmes des entreprises. D'ici 2024, le prêt doit être remboursé à Oaktree, et dans cet esprit, ils ont opéré sur le marché des transferts, concluant des accords intelligents. Les joueurs importants ont été gardés, de Skriniar (pour l'instant) à Bastoni, et ils ont essayé de faire venir de l'argent des joueurs 'secondaires'." traduction alex_j via Sempreinter.
  2. En effet, même si une certaine presse fait sous-entendre que la négociation menant à Lorenzo Insigne ne serait qu’un jeu de dupe de la part de Giuseppe Marotta, dont la finalité serait de faire flancher Claudio Lotito afin de recruter Joaquim Correa, la réalité est tout autre: Selon Sky Sport, l’Inter évalue sérieusement et avec attention, la situation relative au Capitaine du Napoli en fin de contrat au 30 juin 2022. Révélation de Luca Marchetti "L’Inter veut s’entretenir avec Insigne, et profiter d’une situation qui est loin d’être résolue au Napoli, le Capitaine a trois options : Celle de la prolongation reste la voie la moins praticable économiquement Celle d’un transfert immédiat Celle d’un transfert gratuit en fin de contrat" "L’Inter peut lui offrir un important contrat, et l’on parle d’une somme de 30 millions d’euros. Mais il y a lieu de prendre en considération le contexte émotionnel car le joueur est né et a grandi au Napoli, dont il est devenu à présent le Capitaine. Il y a également l’intérêt concret de l’Everton de Rafael Benitez et celui du Zenith Saint-Pétersbourg. Il faudra voir comment l’Inter se montrera sérieuse, aussi bien au niveau de l’impact que de sa démarche technique." "L'Inter a déjà tenu à faire savoir qu’elle était présente en s’affichant dans tous les domaines. La tâche reviendrait ensuite à Inzaghi de pouvoir l’intégrer : L’Inter est sur le joueur et elle pourrait sérieusement le mettre en difficulté dans sa prise de décision. Dès Aujourd'hui, l'Inter peut prendre Insigne qui est une grande opportunité sur le Mercato pour une somme estimée entre 25/30 millions d'euros parce qu’elle pourrait le satisfaire financièrement vu qu’elle propose une masse salariale différente du Napoli." Selon le Corriere Dello Sport, Insigne confirme le tout: "Dans la salle destinée au petit déjeuner et face aux articles le concernant, le joueur a dit "Oui c’est vrai"- confirmant de la sorte la possibilité de dire au revoir au Napoli: Insigne n’a pas voulu cacher la vérité à ses équipiers en enchaînant immédiatement par "il y a une possibilité pour partir."." Lorenzo Interiste, ça vous dit ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Via L'Interista, Luca Marchetti a déclaré qu'Antonio Conte n'a rien dit d'anormal lorsqu'il a appelé à la clarté de la part du Suning. "Conte ne cherche pas le conflit lorsqu'il a demandé des explications au Suning." "Tout le monde sait que c'est une période difficile pour tous les clubs, en particulier à l'Inter. Zhang devra clarifier les enjeux financiers, concernant l'arrivée ou non de nouveaux actionnaires et le projet sportif de l'Inter." "L'Inter a-t-elle besoin de vendre des joueurs, doit-elle réduire ses dépenses ou y a-t-il une possibilité d'investir?" "Cela ne veut pas dire que quelqu'un va être vendu, bien au contraire. Ils ont juste besoin d'être clairs dès le début de la saison, comme ce qui s'est passé l'été dernier au sommet de la Villa Bellini." "Vous ne pouvez pas aller très loin s'il y a des malentendus."
  4. On se croirait à l’Inter en 2012, à la différence près que l’Inter est dans les livres d’Histoire pour avoir réalisé un quintuplé historique: En effet, si la Beneamata, l’ennemi-juré, s’impose clairement comme le leader des saisons à venir en cas de stabilité conservée, le Milan Ac est prêt à devenir son rival le plus dangereux. La Juventus pourrait, dès à présent, connaitre quelques années de disettes. L’avis de Luca Marchetti, spécialiste du Mercato à Sky Sport "La Juventus avait compris que Sarri n’était plus l’entraineur juste avec qui continuer. Agnelli, de plus, savait qu’en prenant Pirlo, il prenait le risque de ne pas gagner. Mais ce serait douloureux de ne pas se qualifier en Ligue des Champions car c’est le jardin du club turinois." "Pirlo restera jusqu’en fin de saison, sauf séisme. Pour l’année prochaine, l’idée est de continuer avec Andrea, à moins que la Juve ne se qualifie pas en ligue des champions." Roberto Tricella, ancien joueur turinois "Pirlo est autant responsable que le Club et les joueurs. Les tifosi vont se mettre dans la peau de ceux de l’Inter et du Milan, mais ils ne doivent pas oublier que les bianconeri ont remporté 9 Scudetti consécutifs. Ils ne peuvent pas se lamenter, un passage à vide peut aussi arriver." Mario Sconcerti détruit Paratici "J’ai quelques doutes sur Paratici, une personne tel que lui, impliqué dans le Cas Suarez aurait dû, pour moi, être acté. Il peut faire n’importe quel type d’autre métiers, mais il fait juste que dire ce qu’on lui dit de dire. Si La Juve était correcte envers elle-même elle devrait confirmer Pirlo, car elle sait qu’elle lui a donné une patate chaude entre les mains." "S’il y a quelqu’un de plus offensé que Prandelli, ici, c’est bien Pirlo, ne serait-ce que pour le nombre de tifosi. Ma sensation est qu’il sera finalement remercié. Pour moi, il faut prendre une personne comme Allegri ou Zidane, mais il ne me semble pas qu’Allegri retournera à la Juventus, il ira à la Roma, même s’il n’y a pas encore d’information en ce sens." Si vous auriez eu la possibilité: Auriez-vous préféré réaliser ce quintuplé historique ou dominer outrageusement et sans réelle concurrence le championnat domestique durant 9 saisons ? Pensez-vous que la crise turinoise est partie pour durer ? Selon vous, Milan sera-t ’il le rival le plus dangereux de l'Inter lors des saisons à venir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est une révélation de Gianluca Di Marzio. Selon les informations en sa possession, Javier Tebas, le Président de la Liga prévoit, dans un laps de temps relativement court, de limiter les investissements dans son championnat, au détriment de ces trois principaux clubs : Barcelone, l'Atletico Madrid et le Real Madrid. Résumé de l’article paru dans La Gazzetta Dello Sport Depuis que les clubs espagnols ont demandé de l’aide au Gouvernement afin de faire face aux conséquences de la Pandémie Covid-19, le Président de la Liga, Javier Tebas, a pensé à établir une norme qui va réguler les acquisitions des clubs ibériques. En pratique, les clubs pourront réinvestir, en fonction de l’état de leurs comptes, une faible partie de ce qu’ils auront réalisé comme vente. Fait important, les échanges de joueurs en seront exclus, et ce afin d’éviter tout subterfuge financier. Cas concret : pour clarifier cette situation, l’échange éventuel entre Pjanic et Arthur ne pourrait donc pas rentrer en ligne de compte dans le cadre de la transaction relative au transfert de Lautaro Martinez. La décision de Tebas est d’établir une ligne de conduite destinée à éviter toute crise économique parmi les clubs du championnat espagnol. En somme, le Fc Barcelone pourrait faire une croix sur Neymar et si l’on prend en considération la clause libératoire de Lautaro Martinez, il semble également compliqué de voir l’argentin quitter Milan. Les Grands d’Espagne, directement concernés par cette mesure, souhaitent faire entendre raison au Président de La Liga afin qu’il n’impose pas de limitation aux investissements. La Rosea nous informe que pour trouver les fonds nécessaires au recrutement de Lautaro, le club de Culés serait contraint de vendre des joueurs représentant une valeur importante, tels que Coutinho, Semedo et même Griezmann. Nouvelle douille italienne en préparation Comme l’a confirmé Luca Marchetti à Sky Sport, l’Inter ne compte pas revoir à la baisse la valeur de Lautaro Martinez après le 7 juillet : "L’Inter a toujours dit que Lautaro partirait seulement via l’activation de la clause libératoire à exercer d’ici le 7 juillet. Après cette date, les cartes sur la table seront redistribuées et l’Inter pourrait demander bien plus que les 111 millions d’euros." Il Padrino contre-attaque Comme le révèle le Corriere Dello Sport, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, ont proposé une prolongation de contrat à Lautaro. Son salaire pourrait, à minima, passer à 5,5 millions d’euros avec des bonus à insérer. Il semble toutefois difficile d’arriver au 7 millions d’euros plus bonus octroyés à Romelu Lukaku et Christian Eriksen. Si l’opération vient à se concrétiser, l’idée est de soit parvenir au retrait de la clause libératoire, soit de la plafonner pour une somme bien plus importante accompagnée d’une promesse que les offres qui se présenteront à l’Inter, dans un an, seront entendues. Si les informations relayées par Gianluca Di Marzio et La Gazzetta Dello Sport s'avèrent correctes, dans la pratique, les trois clubs historiques espagnols ne pourront investir "que" 25% de leur ventes. Validez-vous l'idée de génie proposée par Javier Tebas ? Pensez-vous que celle-ci serait également utile et intéressante pour le Calcio ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...