Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'luigi de siervo'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. C'est une information sérieuse de la Gazzetta Dello Sport: Tom Holland, l'acteur britannique âgé de 25 ans qui interprète Peter Parker et l’Homme araignée dans la Saga Marvel, fervent supporter de Tottenham est à Milan pour la promotion de son dernier film. "Uncharted"! Celui-ci et ne voulait pas manquer l'occasion de regarder le match, il est bon de savoir qu'il est un fervant supporter de Tottenham, reste à savoir s’il encouragera également les Reds. L’acteur Pierpaolo Spollon sera également présent tout comme les personnalités connues que sont Paolo Bonolis et Nicola Savino. L’Administrateur-Délégué de la Lega, Luigi De Siervo, sera également en tribune tout comme les entraîneurs du Japon et de la Slovaquie. Plus surprenant, on retrouvera également Mirco Scarantino (Haltérophile qui était à Londres 2012). Une Curva Nord qui sait faire de belles choses La Curva Nord sera là pour encourager Brozovic et ses équipiers par des chœurs, des drapeaux et des banderoles, mais pas avec une chorégraphie pour les grandes occasions. Celle-ci est en cours d’élaboration pour le Derby Della Madonnina en Coupe d’Italie. Il est bon de noter que les relations avec les supporters de Liverpool sont excellentes. S’il n’y a pas de jumelage, au match retour, le 8 mars à Anfield, les Ultras des Nerazzurri apporteront des fleurs à la mémoire des 96 victimes de Hillsborough, lorsqu'en 1989 au stade de Sheffield se déroulait le match Liverpool-Nottingham Forrest en FA Cup (match ensuite annulé et repris deux semaines plus tard) Spiderman en VIP, Batman dans les buts et Robin presque rétabli, on tient un bon scénario les gars....! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, tous les clubs de la Serie A ont décidé de se mettre sur le pied de guerre, avant d'imploser, vis-à-vis de la FIGC qui compte modifier les principes directeurs des statuts de la Lega. En substance, il s’agit des normes de la FederCalcio sur la base desquelles, la Lega se doit d’établir un règlement et des statuts... Voici les informations relayées par la Gazzetta Dello Sport et Calcio&Finanza. Rejet en masse L'ajustement en question a été demandé à la fin du mois de novembre 2021 et a établi, parmi d’autre points, des quorums précis et des majorités définies, tant pour cautionner la validité des assemblées des ligues professionnelles (avec la présence des 2/3 des personnes ayant le droit de vote), que pour leurs délibérations. En conséquence: Les Clubs de Serie A ont rejeté cet ajustement via une lettre adressée à la Sous-Secrétaire des Sport Valentina Vezzali et au président du Coni, Giovanni Malagò, dont Calcio&Finanza a pris connaissance et que nous vous publions: "Nous vous écrivons la présente sur base d’une délibération à l’unanimité de l’assemblée constituée lors de la réunions de ce jour, décidé par les 20 clubs de la LNPA : Atalanta Bergamasca Calcio Spa, Bologna FC 1909 Spa, Cagliari Calcio Spa, Empoli FC Spa, Fiorentina ACF Spa, Genoa Cricket & Football Club Spa, Hellas Verona FC Spa, Internazionale FC Spa, Juventus Fc Spa, Lazio SS Spa, Milan Ac Spa, Napoli Soc. Sportiva Calcio Spa, Roma AS Spa, Us Salernitana 1909 Srl, Sampdoria UC Spa, Sassuolo Calcio US Srl, Spezia Calcio Srl, Torino FC Spa, Udinese Calcio Spa, Venezia Fc Srl, pour vous communiquer les informations suivantes: En date du 25 novembre 2021, la Federazione Italiana Giuoco Calcio a adopté des principes directeurs contenant des règles, y compris des règles organisationnelles, auxquelles le signataire et les autres ligues sont tenus de se conformer dans leurs statuts. Nous estimons que cette prétention n'est pas conforme au droit, en raison de l'absence de la règle primaire indispensable qui attribue un tel pouvoir réglementaire à une Fédération, en raison de la nature même de la Lega qui est une association de droit privé, non reconnue et qui a donc pleinement le droit d'auto-gestion, conformément aux règles du Code civil" "Cette autonomie ne peut faire l’objet de limitation si ce n’est qu’en présence de motivations d'intérêt public, comme l’hypothèse de la gestion de l’activité agnostique par le biais des championnats, qui est l’objet d’une délégation de la part la part de la Fédération, et de l'organisation de ces championnats, matières qui, ce n’est pas un hasard, sont qualifiées d’intérêt publique par l'article 23 du statut de la Coni et par le décret législatif n° 242 de 1999 et dont l'exercice, il faut le préciser, n'altère toutefois pas le caractère privé de la Lega et, en amont, de la Fédération". "Nous avons la ferme conviction que la Fédération peut dicter des principes directeurs qui se rapportent à l'objet de la délégation et aux règles techniques de la discipline sportive, mais qu'elle ne peut pas s'immiscer dans les choix qui concernent la vie de l'association, comme, par exemple, imposer certains quorums constitutifs et délibératifs, a fortiori en ce qui concerne la répartition des produits économiques de l'association et de ses membres". C’est le Boxon Après la parution de cette lettre, les langues se sont déliées et la cohésion semble s’être fissurée entre les clubs, d’après la Gazzetta Dello Sport et Calcio&Finanza, des précisions semblent se dessiner au fil du temps sur le déroulement des événements: Les clubs expliquent que non seulement ils n’ont jamais eu accès à la proposition finale, mais que le texte aurait dû être plus édulcoré, à tel point que la phrase "illégitimité des règles" avait été supprimé. La faute à qui ? Ceux qui ont rédigé la lettre sous la Coupole du Président de la Lazio, Claudio Lotito, sont les suivants : Quatre avocats, Campoccia (Udinese), Cappellini (Inter), Fanini (Vérone) et Romei (Sampdoria). Tous étaient tous d’accords sur certains paragraphes, alors qu’ils l’étaient beaucoup moins sur d’autre. Le sentiment est que les rédacteurs pensaient que l'ensemble du courrier allait être ensuite "refusé" par les clubs. Au lieu de cela, le texte a été immédiatement "diffusé" en l’état selon le mandat de l'assemblée. L'assemblée ne voulait également pas que la FIGC soit reprise en copie, bien qu'il lui avait été conseillé de le faire par "courtoisie institutionnelle". Sur le fond, les versions des clubs diffèrent, mais sur la forme, des clubs comme Bologne, Cagliari, Torino, Empoli, Gênes, Milan, Rome et Venezia auraient aimé avoir eu plus leur mot à dire. Il est donc possible qu'aujourd'hui, les clubs qui n'ont pas vu la lettre envoyé à Vezzali et Malagò, rédigent une note pour la formaliser. Sur la question centrale du vote, les débats vont se poursuivre: Les grands clubs seraient contre la modification des statuts car 'ils voudraient être "protégés" par une majorité qualifiée lorsqu'ils délibèrent sur des questions économiques. Une majorité simple permettrait au contraire d'accélérer les décisions et d'éviter les minorités de blocage, qui ont souvent paralysé la Lega Gravina : "Vous avez 15 jours" "La Lega Serie A aura jusqu'au 15 février pour adapter son statut aux principes établis par le Conseil Fédéral de la FIGC en novembre dernier, après quoi la Fédération sera prête à procéder à la désignation d’un Commissaire." C'est ce qu'a assuré le Président Fédéral, Gabriele Gravina, dans une réponse envoyée à l'Administrateur-Délégué de la Lega, Luigi De Siervo, qui a demandé un délai supplémentaire jusqu'à cette date pour permettre aux clubs de trouver un accord sur le sujet. Après la lettre envoyée par les clubs de la première ligue au président du CONI, Giovanni Malagò, et au sous-secrétaire aux sports, Valentina Vezzali, dans laquelle le "comportement" de la FIGC a été définie comme "non conforme à la loi" et qu’il ait été affirmé que la Lega ne peut pas recevoir de limitations à son autonomie "si ce n'est en présence de raisons d'intérêt public", De Siervo a écrit à Gravina en expliquant les raisons de l'absence de l’accord sur la réforme du statut lors de l'assemblée du 27 janvier et pour donner suite à la demande rédigée à l'unanimité par les clubs, de disposer de plus de temps par rapport au délai fixé au 31 janvier. Cette requête accordé et elle sera utilisée dans le cadre d’une médiation entre les différentes parties a confirmé De Siervo: "En répondant positivement à la demande, Gravina n'a toutefois pas caché son "embarras et sa consternation" en apprenant l'initiative mise en place par les clubs, dont la Fédération n'avait pas été informée "offrant ainsi aux plus hautes autorités gouvernementales et sportives l'image d'une lacération évidente de notre système. Des lacérations qui ne profite pas aux initiatives de la Fédération dans l'intérêt du système de football et de la Lega". Quant aux objections concernant les réformes, Gravina a enfin souligné qu'aucun club de Serie A n'a fait appel dans les délais prescrits... Et les Play-Off n’ont même pas été abordés…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Et ironie de la situation, il recevra son prix le dimanche 9 janvier 2022, à l’occasion de la réception au Stade Giuseppe Meazza de la…. Lazio ! Le prix lui a été assigné par un jury composé de rédacteurs en chef dans le domaine du journalisme sportif. Les entraîneurs ont été évalués sur la base de critères techniques et sportifs et sur la qualité de jeu exprimée par leurs équipes. Les critères comprenaient également le comportement/le fair-play pendant les matchs. Pour le calcul final, ont été prise en considérations les matchs valides valide de la 15ème à la 19ème journée. Luigi De Siervo, l’Administrateur-Délégué de la Lega Calcio, s'est livré sur cette récompense "Le mois de décembre de Simone Inzaghi a été tout simplement parfait. Sa griffe sur l’Inter est évidente. Cinq victoires en autant de matchs, 15 buts marqués et aucun encaissé. Il s’agit du résultat de l'excellente gestion du groupe et du jeu imprévisible et spectaculaire qu'il a su donner aux Nerazzurri, en les guidant pour arriver à occuper la première place du classement au terme de la première moitié du Championnat de Serie A TIM". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. L’Atalanta, championne d’Italie 2021/2022 ? Vous n’y croyez pas ? Pourtant, la Dea a cet objectif en tête. En effet, comme le révèle la Repubblica, l’Atalanta, l’Hellas Vérone et Cagliari exigent l’exclusion de l’Inter, de la Juve et du Milan de la Serie A En effet, c’est l’Armageddon dans le monde du football européen, le choix des 12 clubs fondateurs a créé un séisme au vue de leur importance sur la carte europAtalanta En Italie, la fronde est déjà lancée. En effet, lors du dernier conseil de la Lega Serie A convoqué d’urgence, la rupture s’est matérialisé avec un impact encore à définir. Raison pour laquelle le Président Paolo Dal Pino et l’Administrateur-Délégué Luigi De Siervo se sont associé à travers un communiqué écrit noir sur blanc par l’Uefa Selon le quotidien, les clubs risquent l’expulsion des compétitions gérées par l’UEFA et la FIGC, qu’il s’agisse de l’équipe première, des équipes féminines, sans oublier les équipes de jeune. L’impact financier sera "léger" étant donné que pour adhérer à la Super League, celle-ci offrira en cadeau du bienvenue 350 millions d’euros immédiatement. Entre sponsor et droit télés, les primes peuvent atteindre les 6 milliards d’euros. Selon Tuttosport, l’Uefa et la Fifa menace également les joueurs de les suspendre pour les sélections nationales, les plaçant devant un choix d’argent ou un choix de gloire: "L’espoir reste qu’un compromis sera trouver pour contenter tout le monde" Selon la Gazzetta Dello Sport, "La Super League va tuer les championnats nationaux, les coupes nationales et les Coupes d’Europe, comme les sélections nationales au nom d’un spectacle Da NbA. 12 contre le reste du Monde : L’UEFA, les fédérations et les ligues étudient avec la Fifa des dommages s’élevant entre 50 et 60 milliards d’Euros. Et avec la Fifa, les rebelles pourraient se voir exclus." Le Scénario d’un Euro sans Ronaldo, Pogba, Ramos, De Bruyne, et d’un championnat sans la Juve, l’Inter et le Milan se profile-t ’il ? "Les bureaux d’avocats situé à Nyon ont commencé à chiffrer les dommages envers les séparatistes : Même les Gouvernements interviennent. Cet après-midi, une conférence se tiendra avec l’ensemble des Président des Clubs de Serie A pour faire le point : Toute l’Europe tente d’empêcher la fin du football que nous connaissons." JP Morgan confirme le financement La banque américaine JPMorgan a annoncé lundi qu'elle allait financer le projet de "Super League" européenne de football, porté par une poignée de clubs parmi les plus riches et qui secoue le monde de football: "Je peux confirmer que nous finançons l'opération", a indiqué à l'AFP un porte-parole à Londres de la banque, ajoutant n'avoir pas d'autre commentaire à ce stade. La Commission Européenne s’oppose au projet "Le projet de Super Ligue porté par une poignée de clubs de football parmi les plus riches en Europe est contraire aux valeurs européennes de "diversité"et d'"inclusion", a estimé lundi Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne, sur Twitter. "Nous devons défendre un modèle européen de sport fondé sur des valeurs, sur la diversité et l'inclusion. Il n'est pas question de le réserver aux quelques clubs riches et puissants qui veulent rompre les liens» avec les fédérations nationales. Rompre les liens avec ces fédérations reviendrait à renoncer à soutenir le "football amateur de base. L'universalité, l'inclusion et la diversité sont des éléments clés du sport européen et de notre mode de vie européen", insiste le commissaire grec. Emmanuel Macron réagit également "Le président de la République salue la position des clubs français de refuser de participer à un projet de Super League européenne de football, menaçant le principe de solidarité et le mérite sportif" , a expliqué l'Elysée à RMC. "L’Etat Français appuiera toutes les démarches de la LFP, de la FFF, l’UEFA, et de la FIFA pour protéger l’intégrité des compétitions fédérales qu’elles soient nationales ou européennes." Andrea Agnelli, le Judas de Ceferin En effet, la Rosea revient sur un fait qui s’est tenu en novembre dernier et sur la position du Président de la Juventus: "Le 19 novembre dernier, la Serie A avait voté à l’unanimité l’entrée des fonds d’investissement dans la Lega : Cvc, Advent et Fsi, étaient intéressés par un partenariat." Pourtant, il y a eu un volte-face du Président turinois : "Les fonds allaient devoir gérer les droits télés de la Serie A et une clause reprise dans l’accord préliminaire faisait état que les clubs devaient respecter une période de dix ans sur le fait de ne pas s’engager sur de nouvelles manifestation telle que la Super League." "Cela explique le volte-face d’Agnelli : La Super League sponsorisée viendrait en aide plus à son club, qu’aux clubs commun de la Serie A. La Super League contraste avec la tentative de restituer ses valeurs au Calcio et est encore plus en opposition avec le projet de la Nouvelle Ligue des Champions qui débutera en 2024 avec un élargissement de la compétition à 36 équipes." Ne jamais faire confiance à un Juventine En effet, comme le confirme le Corriere Della Sera: "Andrea Agnelli avait travaillé étroitement avec Alekansder Ceferin, numéro un de l’Uefa et ami personnel, sur la réalisation de la nouvelle Ligue des champions : Pour Ceferin, le comportement d’Agnelli est celui d’un traite: "Furieux le président de l'Uefa Ceferin a contacté Agnelli: un coup de téléphone orageux dans lequel il l'aurait traité de traître. Irrité par le numéro un de la FIGC Gravina et le président de la ligue de Serie A Dal Pino. Un conseil extraordinaire a eu lieu hier en Ligue: la Juve, l'Inter et Milan ne semblent pas craindre les menaces, convaincu que personne ne les chasserait jamais de A." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. "Nous sommes condamnés à revoir continuellement les estimations, et jusqu’à présent les pertes pour la Serie A sont supérieures aux 500 millions d’euros. Une somme monstrueuse non seulement pour notre championnat, mais également pour tout le Calcio, car nous sommes une industrie motrice qui fait travailler des milliers de personnes et cette perte pourrait se répercuter sur les compétitions mineures, en arrivant jusqu’à leurs bases" Cette déclaration glaciale est signée Luigi De Siervo soit l’Administrateur-Délégué de la Lega Serie A lors de son interview à “Radio anch’io sport” su Rai Radio 1. "Avant la pandémie en Italie, les coûts des joueurs étaient équivalent aux recettes des droits télévisés, soir 65% du bilan. Faute d’autre revenus, le système actuellement mis en place est très proche d’un effondrement. Les demandes d’aides sont parties de plusieurs endroits, à commencer par le Président Gravina suivi par tant d’autres présidents." "Il faut protéger le Calcio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Plus d’un milliard de manque à gagner dans divers secteurs économiques, plus de 200 millions d'euros de manque à gagner au niveau des recettes fiscales, plus de 6.000 emplois en péril…. Tels sont les signaux alarmants découlant du phénomène de la piraterie audiovisuelle uniquement pour l’année écoulée en Italie, qui a connu pour 22 millions d’euros sur un total de 578 millions d’euros d’actes frauduleux informatique lié à ses évènements sportif en direct. À trois semaine de la reprise, la Lega Serie A a décidé de s’attaquer à ce phénomène malveillant et au plateforme illégales qui saccage les contenus sportifs de propriété intellectuelle. La Serie A a proposé une initiative sur tous les terrains de football lors des deux premières journées de Serie A qui débutera le 24 août par des annonces visant à soutenir la campagne contre la piraterie avec le hashtag #stopiracy. L’administrateur délégué de la Serie A, Luigi De Siervo, s’est livré "Il s’agit d’un phénomène criminel réalisé par des personnes qui ne se rendent pas compte de ce qu’elles font et qui continueront à agir de la sorte afin de détruire la création de contenu également au cinéma, à la télé, à la demande, mais surtout dans le Calcio qui est un produit premium qui nous est propre." "Il n’y a qu’en Italie que les dommages peuvent dépasser le milliard d’euros à l’année, avec plus de 6.000 emplois en péril." Phénomène international "Il est évident que ce problème ne concerne pas uniquement notre pays, mais nous avons décidé de livrer une guerre difficile, accompagné avec la Fifa, l’Uefa et les plus grands championnats européens afin de lutter contre la plateforme arabe beoutQ et toute les IPTV pirate. Je veux et je dois rester optimises sur ce que je nous souhaite, avec la collaboration de tous, nous réussirons à endiguer et à réduire ce phénomène de piraterie en sauvant notre Calcio." L’Inter solidaire "La pirateria uccide il calcio". "La piraterie tue le Calcio". Tel est le slogan repris sur le compte officiel Twitter de l’Inter. Le saviez-vous ? Alors que la Serie A fait face à la piraterie, l’Inter a atteint un pic historique sur Youtube. 7,63 millions de visualisations ont eu lieu rien que sur ce mois de juillet ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...