Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'luigi garlando'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Dans une chronique publiée dans la Gazzetta dello Sport, Luigi Garlando a averti que nous ne devrions pas nous attendre à de grosses signatures lors du prochain mercato estival. "Il est peu probable que Steven Zhang promette à Conte autre chose qu'une campagne de transfert autofinancée. L'Inter peut recruter des joueurs s'ils vendent d'abord certains." "Steven n'est pas revenu avec beaucoup d'argent dans sa valise. Le prêt d'Inter a été garanti en promettant la participation de Suning dans le club. Personne ne peut dire quel sera l'avenir de l'Inter demain, personne ne peut exclure que le club puisse être vendu à un fond comme le fut le Milan AC." "Mais entre-temps, Zhang a atterri à Milan et mérite de célébrer le titre de Serie A." "Zhang aurait le plein soutien des membres fondateurs de l'Inter, ceux qui ont créé le club après que le Milan AC ait refusé de tolérer les joueurs étranger." "Le Suning est sur le point de devenir le premier propriétaire étranger à remporter le titre de Serie A, avec un président chinois et neuf non-italiens parmi le onze de départ de l'Inter." "Le 19e scudetto de l'Inter sera un hommage à leurs origines 'étrangères'."
  2. Le chroniqueur de la Gazzetta dello Sport Luigi Garlando a écrit qu'Antonio Conte a fait de l'Inter une équipe dominante en Serie A mais qu'il devra revoir ses idées en C1. "Conte a réalisé un chef-d'œuvre. Il a repris l'Inter alors qu'ils étaient à 22 points derrière la Juventus (à la fin de la saison 2018-19) et a tout amélioré: ses joueurs, la confiance de l'équipe et leur position en championnat. Mais après les matchs de Serie A hier soir, nous avons vu les quarts de finale de la Ligue des champions et c'était un monde différent, presque un autre sport. Antonio le sait aussi, car il y a beaucoup d'expérience: en Europe, ce sont les équipes qui dominent qui gagnent." "Le succès de Conte est un paradoxe, il a créé une version moderne et gagnante de la Pazza Inter. L'Inter domine le championnat, mais il n'a que 30% de possession à domicile contre une équipe de Sassuolo décimée par les absences. Mais nous savons tous que l'histoire est écrite par les gagnants, et même si Conte a dit 'je veux m'amuser' en début de saison, il a dit hier soir: 'Si vous voulez de l'esthétique, allez dans un institut de beauté'."
  3. Dans une chronique publiée dans La Gazzetta dello Sport, Garlando a dit que Nicolo Barella et Federico Chiesa n'avaient pas eu d'opportunités de jouer en Europe après les éliminations des deux clubs italiens. "Ce soir, Barella et Chiesa font partie des premiers choix, deux de nos meilleurs talents, mais ils ne peuvent plus compter sur la Ligue des champions ou les soirées de la Ligue Europa pour grandir et se développer, contrairement aux autres jeunes joueurs des grandes équipes nationales qui concourront pour le Championnat d'Europe en juin. Notre attaquant de ce soir, Andrea Belotti, se bat actuellement pour sauver son équipe de la relégation. Prenons tout cela en compte si l'Italie n'est pas aussi belle et dominante que nous le souhaiterions et comme Mancini l'a conçu." "Le mauvais départ des éliminatoires de la Coupe du monde sera un test de fierté pour la Bulgarie. Bref, les raisons d'être alerte dès le départ ne manquent pas, même si le meilleur joueur pour garder tout le monde alerte ne sera pas là, Giorgio Chiellini. De ce point de vue, Barella, Chiesa et Belotti, qui jouent généralement avec passion, sont une garantie." "Mancini l'a dit bien avant le match: - En seconde période à Parme (contre l'Irlande du Nord, ndlr), l'Italie a souffert parce qu'elle a essayé de gérer le match et de ne pas le tuer. C'est une équipe conçue pour toujours attaquer. C'est pourquoi ils sont aimés, car ces dernières années, ils ont beaucoup attaqué, joué, gagné et créé attentes et exigences, parfois excessives."
  4. Luigi Garlando a évoqué la piètre performance de l'Inter contre Parme dans un éditorial publié dans la Gazzetta dello Sport. "Démembrée des larges épaules de Lukaku, l'Inter découvre à quel point la vie est dure!! Menée de deux buts, elle revient dans les dernières minutes avec son fol élan." "Deux buts de Gervinho, non signé par l'Inter, qui auraient été très pratiques. Il reste un mystère: comment un club avec des ambitions comme l'Inter ait un banc aussi limité pour l'attaque?" L'Atalanta de Gian Piero Gasperini a beaucoup plus d'options offensives. "Dans l'après-midi, l'Atalanta a attaqué avec Muriel, Zapata, Gomez, Ilicic et quelques autres sur le banc." Le match contre le Real Madrid. "L'équipe a besoin d'un bon résultat mardi pour restaurer la confiance dans son environnement. Conte ne peut pas continuer à répéter: «Je suis heureux. Nous jouons toujours le jeu. Regardez les statistiques »!" "Les grandes équipes gagnent toujours les matchs qu'elles dominent, et souvent les autres aussi." La mauvaise attaque de l'Inter. "Une attaque trop lente, trop longue et très triste, comme en seconde période à Kiev. Eriksen a ralenti le pressing sans donner de lumière. Enigme non résolue." "Le fait que l'absence d'un seul joueur, Lukaku, provoque autant de dommages pour une équipe est une sérieuse limitation de cette dernière." Comment Antonio Conte pourrait modifier légèrement son système. "À ce stade, Conte pourrait également revoir ses idées! Liverani a failli gagner au Meazza en révisant son système. Avec Ranocchia et De Vrij comme purs défenseurs centraux, qui ne participent pas à la manœuvre, l'Inter a donné deux hommes à Parme." Une solution possible. "Vidal a failli marquer le troisième but grâce à un coup offensif, ce qui est son pain et son beurre! Bien plus que d'être un milieu de terrain défensif." "Un 4-3-1-2 avec Hakimi et Young comme arrières latéraux, Barella, Brozovic, Nainggolan au milieu et Vidal à l'appui de Lukaku-Lautaro pourrait être une hypothèse intéressante. Conte doit inventer quelque chose." L'Inter devra rebondir lors de son prochain affrontement contre le géant espagnol, mardi. Un match essentiel dans la compétition étant donné que les deux équipes ont mal commencé en C1.
  5. "Buts après buts en Italie et en Europe, il a démontré être un attaquant pur race, en ajoutant à son bagage technique de la volonté, de la générosité et de l’altruisme : Les qualités humaines d’un vrai Leader." Gianfelice Facchetti a motivé de la sorte, pourquoi le prix portant le nom de son père “Giacinto Facchetti - Il bello del Calcio”. a été décerné au Gentil Géant à l’occasion du "Festival Dello Sport", manifestation organisée par La Gazzetta Dello Sport. S’en est suivi l’interview octroyée au journaliste de la Rosea: Luigi Garlando Roger Lukaku, le Père "La discipline et la mentalité : Ce sont les deux choses qu’il m’a enseigné quotidiennement. Le respect pour les autres personnes et les regarder dans les yeux. Des choses très simples qui m’aident dans la vie de tous les jours." Son but qui m’a le plus impressionné ? "Celui face à Anderlecht : J’avais toute sa collection en VHS, mais c’est celui qui me reste en mémoire. Anderlecht était mon équipe préférée, lorsque j’ai grandi." Adolphine, la Mère "Lorsque mon père a arrêté de jouer, j’avais 6 ans. Nous n’avions pas énormément d’argent, c’était une période difficile. Ma mère travaillait au restaurant et j’allais à son travail avec elle le samedi, accompagné de mon frère, après les matchs. Mes parents ne mangeaient pas le soir pour nous nourrir moi et mon frère, ce sont des choses qui me resteront toujours en mémoire. A présent, je veux faire les choses biens au quotidien, car elle a fait tant de sacrifices pour moi et Jordan. Je lui décide chacun de mes buts car sans elle, il n’y a pas de Romelu." Soutien "Depuis mes six ans, j’ai toujours pensé au rêve de devenir footballeur. Ecole, entrainement, maison. Je sortais juste pour jouer au football. Avec mon frère, nous avions cette discipline, la seule idée était de jouer au football. Nous avons eu de la chance d’avoir une mère et un père qui nous ont toujours soutenu." Anciennes Gloires Hasselbaink ? "Je me rappelle son but avec Chelsea face à Manchester United. A ce moment-là, je me suis dit, je veux aussi faire comme lui." Vialli "J’avais la cassette vidéo de son but face à Chelsea. Son but, avec celui de Ronaldo en Finale de la Coupe de l’UEFA face à la Lazio, sont les faits de jeu que j’ai toujours gardé en mémoire." Racisme "C’est la première fois que cela m’est arrivé. A Milan, j’ai toujours ressenti l’amour des tifosi depuis mon arrivée. Après mon but face à Lecce, je me suis incliné pour les remercier. Je reçois tant de messages sur Instagram et Twitter. Il n’y a qu’en Italie que tu vois cela. Lorsque tu es cool avec les personnes, elles te donnent de l’amour. Ce que je souhaite faire, c’est de tout donner avec l’Inter." Huis-Clos "C’est moche, on entend tout…il rit. Lorsque l’on a joué face à Brescia, j’ai dit une chose que je n’aurais pas dû : Biraghi avait tiré et j’étais libre. Cela s’est entendu et les réactions sur Twitter m’ont fait rire. Nous les joueurs ressentons les émotions et évoluer au Meazza sans les tifosi est moche. Les tifosi te donnent de l’énergie. C’est trop beau de jouer avec un stade comble. Ce sont des expériences qui me font du bien, j’espère qu’ils reviendront rapidement." Passions "J’aime mixer, cela me relaxe. Soit je joue au football, soit je joue à la Play Station avec mon frère. A l’entrainement, je suis quelqu’un qui s’enrage très vite…il rit." Conseils aux jeunes "Il faut avoir de l’humilité et vouloir devenir plus fort au quotidien, que la veille." Antonio Conte "Il m’a amélioré en tout. Un joueur qui veut évoluer pour Conte doit comprendre que le Sacrifice est la base de tout, aussi bien physiquement que mentalement. Moi, c’est facile car je vis pour le football. Mon objectif est d’être un bon joueur et de gagner quelque chose." "Je savais que c'était un bon entraîneur et que tu peux grandir dans ses équipe. Depuis que j’ai commencé à travailler, je me suis toujours donné à 100%. Si j’estime que je travaille bien, je dois encore m’améliorer. C’est ma mentalité et c’est celle de l’équipe." La Ligue des Champions "Nous avons fait une belle saison l’année dernière, mais nous devons travailler sur le terrain et pas nous exprimer en dehors." Ses équipiers Les plus divertissants ? "Sensi, Young, Lautaro, Handanovic et Barella." Le plus sérieux ? "Il n’y en a aucun : Nous sommes tous un groupe uni, personne ne reste isolé." Rêve inaccessible Avec qui j’aurais aimé aller au restaurant ? "Mon rêve était de rencontrer Kobe Bryant, Mandela et Tupac Shakur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr