Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'luis campos'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

14 résultats trouvés

  1. C'est, en effet, un effet domino qui aurait eu lieu lors de la dernière journée du mercato Révélation de Onze Mondial du 01/02/2023 "Rarement un mercato du Paris Saint-Germain aura été si raté. Hier soir, les dirigeants parisiens ont du faire le constat amer qu'aucun joueur ne rejoindrait leur effectif pour la seconde partie de saison. Les pistes menant à Milan Skriniar et Hakim Ziyech n'ayant pas pu se conclure, Christophe Galtier devra se contenter de ce qu'il a pour aller chercher la Ligue 1, la Ligue des Champions ainsi que la Coupe de France. " "Parmi les dossiers ratés, celui du défenseur slovaque risque de laisser un goût amer aux décideurs de la capitale, car le joueur avait un accord avec Paris, qui en tenait aussi visiblement un avec l'Inter Milan. Mais problème, les Italiens voulaient un remplaçant pour le laisser partir." Pavard reste à Munich "Sauf qu'en s’y prenant à la dernière minute, la tâche s'est avérée plus compliquée que prévu, comme le révèle le quotidien L'Équipe. Et c'est un international français, en l'occurrence Benjamin Pavard, qui aurait pu permettre à Luis Campos d'avoir le sourire ce matin. En effet, le journaliste explique que les Intéristes ont mené une grosse offensive dans les dernières heures du mercato pour convaincre le Bayern Munich de lâcher le champion du monde 2018, en vain. Milan Skriniar va donc rester jusqu'à la fin de saison du côté de San Siro avant de s'envoler pour la capitale française à la fin du mois de juin. D'ici là, le PSG devra compter sur seulement trois spécialistes du poste, Marquinhos, Sergio Ramos et Presnel Kimpembe, le dernier étant toujours actuellement en phase de reprise. La fin de saison promet d'être longue." Information complémentaire relayée par nos confrères de Fcinter1908.it: Malgré l'autorisation du Bayern de Munich, selon le quotidien catalan Sport, l'international français aurait décidé de refuser l'offre Nerazzurra , dans l'espoir de rejoindre le Fc Barcelone durant l'été. ®ONZEMONDIAL.COM
  2. La presse italienne s’enflamme dans le cadre du dossier de Milan Skriniar depuis la déclaration, aussi bien de son agent Roberto Sistici que de lui-même via le site de la fédération de football slovaque: "Oui c’est vrai, j’ai signé au Paris-Saint-Germain, mais je ne peux pas vous en dire plus." Tout a explosé lors d’Inter-Empoli En effet, pour Tuttosport : "La tension a atteint son paroxysme lorsque lundi, durant la rencontre d’Inter-Empoli, un match perdu avec une expulsion du joueur en question, son agent avait publiquement déclaré à la télévision le départ du joueur en rejetant la responsabilité du non-renouvellement sur le dos du club, qui l’avait mis sur le marché des transferts durant l’été." Le Vestiaire à dos "Ces déclarations n’ont absolument pas été apprécié par le club, ce qui a porté la Direction a exiger au joueur d’ouvertement clarifier la situation avec le reste de l’équipe. Cela a eu lieu avant le déplacement de l’Inter a Cremonese : La Direction, en présence du joueur, ont annoncé au reste de l’équipe, Simone Inzaghi inclus, ce que tout le monde savait déjà: Que le défenseur avait signé avec le PSG." L’offre avait été revue à la hausse C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter avait donné ce que "Milan" aurait soi-disant voulu : "C'est une trahison pour le Club car le joueur, lors des pourparlers relatif à son renouvellement entamés à la fin de la saison dernière, avait demandé à gagner six millions par saison. L'Inter a mis cette offre sur la table pour lui, mais l’aval du joueur n’est jamais arrivée. De plus, lors de l'une des dernières rencontres contractuelles, de manière presque provocante, le club Nerazzurro avait présenté à Skriniar un chiffre encore plus élevé de sept millions. Même là, la réponse n'est pas venue. La raison était limpide." L’Inter prend tout son temps Pour le Corriere Dello Sport, il n’est pas question de répondre immédiatement aux caprices des deux divas que sont le joueur et le club parisien: " "Skriniar a "épousé" le Psg, la Direction Nerazzurra, qui s'attendait à ce que l'ancien joueur de la Sampdoria prenne ses responsabilité devant ses coéquipiers, ont fait savoir à l'équipe qu’il ne reste plus qu'à savoir si le Slovaque changera de maillot en janvier ou directement en juin." "Conséquence directe, la cohabitation devient de plus en plus compliquée : La tension est très vive car dans l’idéal, l’ Inter est convaincue qu’il l serait mieux de parvenir à une séparation immédiatement, sans attendre l'été mais le club des Zhang, également inquiet des déclarations de l'agent du défenseur, va prendre le temps de tout évaluer : Car il semble difficile de voir le "Capitaine" rester en Italie et la journée décisive devrait être ce lundi selon l’Inter car elle n’attendra pas plus : Le match de demain se devra d’être disputé et un certain laps de temps technique est nécessaire pour le remplacer." Pour Calciomercato, il faudra tout de même aligner les billets : "Les Nerazzurri attendent aujourd'hui une accélération de la part du club français, qui a joué hier face à Reims en Championnat : Zhang exige 20 millions d’euros pour le laisser partir immédiatement." Et ce même si comme le souligne la Rosea "l’Inter et le joueur savent que les prochains mois risques d’être difficile à gérer aussi bien dans le vestiaire qu’au niveau environnementale. Selon celle-ci Paris aurait communiqué aux intermédiaire travailler afin de proposer une offre officielle pour offrir le joueur à Christophe Galtier. Une situation tendue En effet, si hier le Traitre s’est entrainé à Appiano avec ses équipiers, pour Inzaghi c’est compliqué : " Ce n’est pas simple de gérer et de préparer une rencontre aussi importante que celle face à l’Atalanta avec un cas public comme celui du slovaque. De plus, les déclarations du joueur slovaque au portail de la Fédération Slovaque confirmant sa signature à Paris ont rendu fou de rage l’Inter." Pour la Gazzetta Dello Sport , Le club Viale Della Liberazione, si la proposition arrive d'ici demain soir et se situe entre 20 et 25 millions, est prêt à dire oui. Parce que continuer jusqu'au 3 juin avec une situation aussi explosive à la maison (en plus, sans même améliorer les comptes) est impensable". Luis Campos joue au plus malin "La première offre parisienne est d'environ 10 millions d'euros, mais Campos est prêt à l'augmenter jusqu'à 15 millions plus des bonus pour un total de 18 à 20 millions d’euros: "Les intermédiaires à cet égard n'ont aucun doute et ont en fait préannoncé à la Direction Nerazzurra ce nouvel assaut. L'Inter veut encaisser le départ de Skriniar et éviter de le perdre gratuitement car elle doit lui trouver un remplaçant qui ne devrait pas être Djalò vu que Lille ne veut pas céder le Portugais à moins de faire face à une proposition de 30 millions plus des bonus. Ce qui est bien trop. C’est également la raison pour laquelle l’Inter évalue d'autres alternatives, de Becao d'Udinese à Lindelof de United en passant par... Des surprises de dernière minute, peut-être un prêt via un grand club anglais ou espagnol n’est pas à exclure." Pauvre Simone Si l’Inter est seconde d’un championnat complétement pété, notre Simone n’a également pas de chance vu la situation et celui-ci selon la Repubblica a demandé à conserver le slovaque : "Inzaghi a demandé au club de garder Skriniar jusqu'à en fin de saison car un départ du Slovaque serait un coup dur en défense, et il serait difficile, selon lui, avec le peu de temps disponible, de trouver un joueur "Da Inter" capable de remplacer l'ancien joueur de la Sampdoria" Les dessous de l'affaire Selon l’entourage du joueur relayé par Il Giornale: "L'avenir de Milan Skriniar prend de plus en plus les contours d'une telenovela. Le dernier épisode en date concernant le Slovaque est celui de la prétendue signature d'un contrat déjà signé avec le PSG. Des contrats qui, selon des fuites provenant de l'entourage du joueur n'ont pas encore été finalisées, bien que les négociations soient à un stade avancé. Il existe un accord de principe entre Paris et le défenseur pour un contrat jusqu'en 2027 d'une valeur de 9 millions nets plus 2 millions de bonus par saison. En outre, le numéro 37 recevra une prime de signature de 16 millions, tandis que l'agent Roberto Sistici recevra une commission de 4 millions: "Maintenant, la question est la suivante : Skriniar ira-t-il en France immédiatement (le Mercato ferme ses portes demain à 20 heures) ou à la fin de la saison ? La deuxième option reste la plus probable. En tout, le PSG est allé jusqu'à proposer 10 millions plus 3 millions de bonus pour le signer immédiatement : une proposition rejetée par Suning, qui demande 20 millions pour se priver dès maintenant de son pilier défensif." "Hier, entre-temps, les médias slovaques avaient publié une citation, plus tard démentie ensuite par Skriniar et l'Inter, dans laquelle le défenseur central affirmait avoir déjà signé avec Paris et attendre un accord entre les deux clubs. Techniquement, avant le 1er février, il ne peut signer qu'un précontrat (il n'a aucune validité officielle) et si ces mots étaient vrais, Skriniar pourrait également faire l’objet d’une suspension." Fabrizio Biasin est Lapidaire dans les Colonnes du Libero "Il y a une façon et une manière de dire au revoir, Milan Skriniar a choisi la pire. Commençons par un fait : le garçon s'est toujours comporté comme un professionnel sérieux sur le terrain. Même hors de elui-ci, mais pas dans la dernière période. Le choix d'aller jouer dans une équipe qui vous remplit de grain et qui est saturée de champions est extra-légitime, au point que personne ne l'aurait contesté, s'il avait été annoncé avec les bonnes manières. Mon Dieu, certains tifosi auraient quand même été furieux, mais pas autant qu'ils le sont maintenant et ils sont nombreux. Skriniar a un accord avec le Psg depuis longtemps, probablement depuis l'été dernier." "De manière très correcte, il s'est mis à la disposition de l'Inter (vous pouvez me vendre et encaisser ou me garder et ne pas prendre un euro). Et jusqu'à présent, il n'y a rien à dire, c'est une décision légitime. Ce qui n'est pas normal, c'est le silence froid de ces derniers jours, qui s'est transformé en un incident diplomatique bruyant lorsque l'annonce des "tanti saluti" (au revoir) a été faite par son avocat en direct à la télévision, entre autres, alors que le capitaine de l'Interr était expulsé du terrain pour un double avertissement." "Le reste est l'histoire de ces derniers jours, Skriniar ne trouvant pas le courage de communiquer sa décision à ses coéquipiers (les dirigeants l'ont forcé à le faire ait avant le match contre Cremonese), les médias slovaques annonçant la signature avec les Français, lui démentant officieusement toute déclaration et, encore une fois, pas un mot passé à parler directement à la marée de Tifosi qui l'ont toujours soutenu. "Voilà, c'est comme ça que tu passes du bien au mal en un instant. Ps. L'Inter attend une augmentation de la part du Cheikh : avec une offre proche de 20 millions d'euros, le joueur ira immédiatement à Paris et sera remplacé, sinon il sera à la disposition de Simone Inzaghi pour le match de Coppa Italia contre l'Atalanta prévu demain soir à San Siro. Et dans ce cas, les huées semblent être une fatalité." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, Milan Skriniar qui devrait devenir Parisien voit, selon La Repubblica, son futur employeur narguer le Club où il aurait voulu passer une carrière à la Marek Hamsik! “Milan Skriniar est toujours plus proche du Paris-Saint-Germain : Les français ont l’avantage dans la course au défenseur slovaque de l’Inter malgré les sondages de l’Atletico Madrid et de Manchester City avec l’agent du joueur." "La date butoir fixée par le Club Nerazzurro est dépassé depuis des jours et Skriniar a refusé les 6,5 millions d’euros par saison, bonus inclus, offert par Giuseppe Marotta. La Direction parisienne est certaine d’avoir entre ses mains le joueur et il n’est pas exclu de voir Campos proposer une offre officielle de 10 millions d’euros lors des derniers jours du mercato, pour avancer l’arrivée du défenseur central en Ligue 1." "Ce sera alors à l’Inter d’évaluer cette situation : Vendre le joueur avec très peu de temps pour le remplacer ou le conserver jusqu’à la fin de la saison. Marotta reste également le dernier au Club a espérer voir un changement d’attitude de Skriniar, mais plus les jours passe, plus la réponse sur une prolongation se fait absente." Steven ne l'a pas bon "Zhang et ses hommes de marché exigent au moins 20 millions d'euros, mais le chiffre accepté pourrait même être légèrement inférieur et être de 15 millions d'euros. L'irritation suite au comportement du Paris-Saint-Germain et surtout envers le joueur est grande. Cependant, l'Inter est actuellement dos au mur et dans certaines situations du mercato, il n'est pas facile d'obtenir les conditions que l'on souhaite." "Le départ de Skriniar les obligerait à trouver un remplaçant immédiatement. Giorgio Scalvini de l'Atalanta est hors de portée de l'Inter car il coûte entre 40 et 50 millions d'euros et l'avoir en janvier est pratiquement impossible, notamment parce que les formules créatives du passé (prêt de deux ans avec obligation d'achat) ont été interdites par la FIFA, qui a limité la durée maximale du prêt à 12 mois" Accepteriez-vous les 10 millions d’euros avec la certitude de ne pas savoir remplacer le jouer à ce prix-là ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C'est une information en provenance de nos confrères de L'Equipe dont vous pouvez retrouver l'intégralité de l'article sur notre site et, en cliquant sur la photo pour atteindre leur site "Est-ce la fin du sinueux feuilleton Milan Skriniar ? Associé au PSG depuis l'été dernier - il était la priorité de recrutement de Luis Campos -, le défenseur de l'Inter Milan (27 ans) avait été bloqué par son club malgré les offres, jusqu'aux derniers jours (de l'ordre de 55 M€), du club de la capitale." Une arrivée possible dès le mois de janvier "Alors que le contrat du Slovaque s'achève en juin prochain, les dirigeants parisiens n'avaient jamais perdu depuis le contact avec l'entourage du solide défenseur. Ces dernières semaines, les échanges étaient continus entre les deux parties. Comme indiqué par nos confères du Parisien ce vendredi, Paris se montrait particulièrement confiant quant à la finalisation de ce dossier malgré les offres de prolongation des dirigeants du club italien. Skriniar a refusé encore dernièrement toutes les propositions du club lombard." "Et pour cause, l'ancien défenseur de la Sampdoria (2016-2017) a, depuis plusieurs semaines, donné son accord oral pour rejoindre Paris l'été prochain. A moins d'un improbable retournement de situation, Skriniar sera donc un joueur de Paris dans quelques mois." Voire quelques semaines ? Ce n'est pas à écarter totalement. Face aux refus de leur joueur de prolonger, les dirigeants de l'Inter Milan, qui ont refusé des offres colossales l'été dernier, peuvent-ils finir par accepter des propositions de toute fin de mercato ? Au PSG, l'hypothèse n'est pas écartée. Et l'enveloppe consacrée pour recruter Skriniar à six mois de la fin de son contrat serait alors de 10 à 15 M€." ®L'EQUIPE.FR
  5. FCInter1908 donne les dernières nouvelles concernant le renouvellement du contrat de Milan Skriniar. Il faut faire vite pour tenter de contenir la menace parisienne. Le dribble n'est certainement pas son geste favori, il sera donc difficile d'esquiver longtemps les questions des journalistes et la pression des fans concernant son avenir. Milan Skriniar sait très bien que le thème sera récurrent et, au fil des semaines, on ne parlera presque plus que de ça chez les Nerazzurri, du moins jusqu'à ce que cette énigme soit résolue. Le Slovaque restera-t-il à l'Inter ? Difficile de faire des pronostics car le scénario a forcément changé par rapport à il y a quelques mois et il faut en tenir compte. Inutile de prétendre que ce n'est pas le cas ou de nier cela. La flatterie du Paris Saint-Germain est parvenue jusqu'à l'oreille du défenseur des Nerazzurri qui aura sans doute déjà eu l'occasion de réfléchir à un choix qui aurait pu, cet été, donner un nouvel élan à sa carrière. Pour les ambitions mais aussi sur le plan économique. Et si en ce moment il n'est pas possible d'écarter ce problème comme ces fameuses nombreuses rumeurs de mercato qui se sont évaporées, c'est précisément parce qu'il est certain que les parisiens reviendront frapper à la porte avec plus d'insistance en janvier. Inutile de dire que pour l'Inter, ce sera encore plus fatiguant et difficile de fermer la porte. A ce moment-là, seule la volonté du joueur peut faire la différence. L'Inter, de son côté, sait très bien qu'elle ne peut rivaliser avec les moyens financiers des Parisiens. Par conséquent, il ne reste plus qu'à jouer à l'avance. Marotta et Ausilio ont déjà organisé une rencontre avec Skriniar et son entourage après son retour de la pause internationale. Puisqu'il n'y a pas de temps à perdre, les Nerazzurri vont immédiatement mettre sur la table ce qu'ils jugent la meilleure offre possible : un renouvellement de contrat à 6,5 M€. Ils ne pourront pas faire plus et Skriniar aura alors quelques semaines à sa disposition avant de lever ses réserves. Le délai fixé par l'Inter servira aux dirigeants des Nerazzurri pour avoir une marge de sécurité pour trouver un remplaçant d'ici janvier si le renouvellement n'aboutit pas. Cela donnera une ouverture pour la vente lors du mercato d'hiver. Resterait alors à savoir le montant que le PSG serait prêt à mettre à quelques mois de l'échéance. Mais l'Inter espère ne pas en arriver là. Ceci dit, pour éviter les écueils il faudra aller vite : le compte à rebours a déjà commencé. Comme rappelé par Tuttosport, Skriniar a été considéré par le club comme un pion sacrifiable, à contrecœur il est vrai, sur l'autel du sacro-saint budget, étant donné que le Suning avait et a demandé à sa direction de boucler le marché à l'équilibre pour l’année 2022-2023 avec au moins 60 M€ d'actifs. Marotta, Ausilio et Baccin ont réussi à convaincre les propriétaires de reporter cet objectif au 30 juin, mais ils ont clôturé la session d'été à environ 30 M€ et devront trouver une solution d'ici la fin de la saison sportive. Pour comprendre le pourquoi de la menace parisienne concernant le défenseur central slovaque, il faut revenir à la blessure de Presnel Kimpembe ce samedi contre Brest. Comme écrit dans l’Equipe, c'est peut-être un moment important de la saison parisienne qui s'est joué à la 90e minute de PSG-Brest (1-0), samedi. Depuis dimanche, le staff parisien sait que l'absence pour une lésion aux ischios de Presnel Kimpembe va peser lourd sur la suite de la phase aller. Le communiqué médical publié mardi précise une absence d'environ six semaines. Même si les délais sont régulièrement raccourcis, il pourrait donc manquer neuf matches de compétitions et ne réapparaître que quatre rencontres avant la Coupe du monde. Dans un secteur quantitativement faible, cette absence prolongée pourrait avoir des conséquences importantes. Christophe Galtier va devoir se montrer habile. Si le passage à deux centraux n'est pas tabou, il n'est pas privilégié pour l'instant. L'animation à 3 centraux a été travaillée depuis plusieurs semaines. Repasser à quatre demanderait de nouveaux ajustements et ne permettrait pas aux Parisiens de progresser dans l'animation dans laquelle ils veulent s'inscrire. Dans les dernières heures du mercato, alors que la piste Milan Skriniar s'éteignait peu à peu, Luis Campos a surveillé d'autres profils que celui du slovaque. Mais le conseiller foot a vite tranché : dans son esprit, c'était le Slovaque sinon rien. Depuis, des joueurs libres ont été proposés mais sans succès. Malgré la blessure de Kimpembe, le PSG ne recrutera pas de défenseur d'ici janvier. Campos souhaite pousser jusqu'au mercato hivernal en attendant de pouvoir relancer la piste prioritaire menant au défenseur de l'Inter Milan. Nous sommes prévenus. Traduction alex_j via FCInter1908 et source l’Equipe.
  6. Alors que Milan Skriniar reste chez nous après moultes rumeurs de départ au PSG, Foot sur 7 nous livre une petite analyse sur le plan machiavélique que préparerait Luis Campos. L'avenir de Milan Skriniar aurait pu déjà se jouer au PSG à la fin du mercato estival. Le club de la capitale et son directeur sportif Luis Campos ont tenté sans succès de convaincre l'Inter Milan pour un transfert direct. Beppe Marotta a dit non aux offres parfois mirifiques du club de Nasser Al-Khelaïfi et s'en invente sans soupçonner le plan en préparation au Paris SG. En effet, le dirigeant italien a affirmé dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport qu'il avait renvoyé à sa copie le PSG "Notre bilan du mercato foot est assurément positif, mais le travail le plus important a été de garder la main sur nos joueurs clés. Nous étions catégoriques à propos de Milan Skriniar. Il était invendable malgré les offres du PSG ". Pour les dirigeants de l'équipe italienne, le fait d'avoir retenu Milan Skriniar lors de la dernière période des tractations est un signe de victoire. Seulement, le joueur n'a plus que quelques mois de contrat à honorer avec nous. Tant qu'il n'a pas prolongé son bail, difficile de donner raison à Beppe Marotta sur la célébration de ce qu'il considère comme une victoire sur le Paris Saint-Germain. En réalité, le défenseur central de 27 ans pisté par Luis Campos demeure dans les plans mercato PSG. Au prochain marché des transferts, Christophe Galtier devrait lancer une nouvelle tentative. Et sur ce coup-là, l'Inter Milan aura forcément gros à perdre puisque le chèque qui pourrait lui être signé pour les 6 mois de contrat restants de Skriniar ne sera plus de la même importance. Ces dernières années, le PSG s'est fait une réputation de terreur des clubs de haut niveau en matière de négociations. Le club parisien arrive presque toujours à ses fins et le second round avec les Nerazzurri en janvier pourrait le confirmer. Estimé à 65 M€, Skriniar ne vaudra que la moitié lors du prochain marché des transferts. À ce moment-là, l'Inter sera dans l'obligation de vendre au risque de le perdre gratuitement à la fin de la saison. Enfin, Skriniar devrait recevoir une offre directe de la direction parisienne. Le Paris SG n'avait pas le droit de parler directement avec lui sans l'accord de son club. Les choses seront différentes au mercato hivernal puisque la durée qu'il restera de son engagement autorise d'autres clubs à lui parler. Beppe Marotta pourrait à ce moment-là réaliser qu'il a fait perdre beaucoup d'argent à son équipe sur ce joueur à qui Luis Campos a songé et qui est toujours dans ses plans. Avec des joueurs comme Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé dans son équipe, le Paris SG n'a pas de mal à convaincre ses cibles de rejoindre le Parc des princes. Avec Seko Fofana du RC Lens, le Slovaque devrait bel et bien recevoir les nouvelles de l'équipe de la capitale française. Conclusion: Beppe Marotta n'y connait rien Source foot sur 7: https://www.foot-sur7.fr/476123-mercato-psg-campos-inter-milan
  7. Tancredi Palmeri s'est livré sur le retour en "force" du Paris-Saint-Germain, si "au début" les manœuvres étaient orchestrées par Luis Campos, la situation est devenue bien plus sérieuse à présent! "Le Paris-Saint-Germain tente de débloquer Skriniar, non seulement en revalorisant son offre, mais en associant cette fois-ci un geste politique, avec l'intervention directe de la Propriété: L'attitude de Campos ayant été jugée arrogante et une médiation, au plus haut niveau, est en cours avec l'Inter." Confirmation de la situation par L'Equipe "Milan Skriniar pourrait finalement rejoindre le PSG: Le PSG a renoué les discussions avec l'Inter Milan dans le dossier du défenseur slovaque Milan Skriniar et les échanges sont constructifs: La confiance est de nouveau de mise" "Il est l'homme le plus attendu de l'été. Dans l'esprit de Luis Campos, le défenseur de l'Inter Milan Milan Skriniar (27 ans) a toujours été l'objectif prioritaire pour renforcer l'arrière-garde parisienne. Depuis près de trois mois, les discussions se sont multipliées." Al-Khelaïfi a pris le dossier en main "La semaine dernière, l'administrateur délégué de l'Inter Milan Giuseppe Marotta semblait avoir mis fin aux espoirs du conseiller foot du PSG : "Le propriétaire du club a exprimé la volonté de ne pas se faire amadouer par le PSG. Je peux affirmer que Skriniar restera avec nous". Mais depuis quelques heures, l'optimisme est de retour dans le camp parisien. "Le dossier, pris en charge par le président du PSG Nasser al-Khelaïfi, a avancé. Les discussions sont jugées positives. Peu d'éléments chiffrés ont filtré sur le montant de la dernière offre du PSG mais les dirigeants de l'Inter Milan ne sont plus si fermés à la vente du musculeux défenseur au PSG. À Paris, on a repris confiance. Et les Italiens ne cachent plus, en privé, qu'ils seront possiblement amenés à valider ce deal d'ici jeudi soir." "Avec les départs qui se multiplient (Draxler à Benfica), le PSG, s'il parvient à finaliser Skriniar, pourrait réaliser un mercato particulièrement complet." Préparez vos slips! ®L'EQUIPE.FR ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C'est une information en provenance de nos confrères de L'Equipe que relaye Fcinter1908.it : "Les négociations avec l'Inter, pour Milan Skriniar, ne semblent pas vouloir arriver à bon terme, c'est pourquoi le Paris-Saint-Germain commence à sonder le terrain pour trouver des alternatives moins chères" "Le Club Nerazzurro n'est prêt à considérer que des offres supérieures à 70 millions d'euros pour sacrifier son Mur, mais ce chiffre est jugé excessif par les Parisiens. Wesley Fofana est l'une des options que le directeur sportif, Luis Campos, envisage sérieusement si le Slovaque venait à disparaître des radars. Un éventuel transfert du joueur né en 2000 et évoluant à Leicester City ne sera toutefois pas négocié en dessous de 60 millions d'euros." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. C'est une information de la Repubblica qui va dans le même sens que la Gazzetta Dello Sport: Milan Skriniar va rester Nerazzurro! "Milan Skriniar était la cible principale du Psg pour renforcer sa défense. Mais les exigences de l'Inter sont jugées trop exorbitantes par le club français, considérant le contrat du joueur: Le Directeur Sportif Luis Campos ne veut pas dépenser 70 millions d'euros pour un joueur dont le contrat expire en 2023." "L'offre de 60 millions d'euros (bonus compris), ne satisfait pas Giuseppe Marotta, qui ne veut vendre le joueur que pour le montant indiqué par les Nerazzurri. Skriniar qui a déjà un accord de principe sur contrat de cinq ans et 8 millions d'euros avec le PSG attend d'en savoir plus sur son avenir ,mais l'Inter résiste aux tentations des Français." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. S’il y a bien un joueur qui incarne l’Inter d’aujourd’hui, c’est Milan Skriniar : Véritable colosse, ambianceur avec les Tifosi, il est également le Leader incontesté de l’Inter sur le terrain. Avec "l’échec" Gleison Bremer, Simone Inzaghi a imposé un véto qui fera plaisir aux Tifosi : Interdiction de vendre Milan Skriniar et il semble également que la Direction soit convaincue par cette idée, même si les Voies du mercato regorgent de surprises bonnes ou mauvaises : Révélation de Tuttosport "A monitorer toujours plus la situation de Milan Skriniar à la Casa Inter : Le défenseur est depuis longtemps dans la ligne de mire du Paris-Saint-Germain qui voudrait l’offrir à Galtier pour la saison à venir. Les Nerazzurri, s’il venait à ne pas partir, auraient déjà préparé la contre-offensive : Un contrat de six millions d’euros jusqu’en 2027 et le brassard de Capitaine lorsque Samir Handanovic décidera d’entreprendre sa carrière d’entraîneur." Et vu de la France ? Révélation du Figaro : "Ce n'est pas le secret le mieux gardé d'Europe : Le PSG vise à s'attacher les services de Milan Skriniar. L'international slovaque représente même la priorité en défense pour Luis Campos, conseiller football du club de la capitale. Sauf que, comme le résume L'Equipe , le dossier est très, très compliqué. Voire carrément insoluble." "Et ce parce que l'Inter Milan, jusqu'ici inflexible, n'entend pas lâcher son joueur de 27 ans à moins de 70 M€. Trop pour les dirigeants parisiens, qui ont proposé jusqu'à 55 M€ et imaginé divers échanges de joueurs (Kalimuendo, Draxler). L'échec du club lombard dans la course à la signature du défenseur brésilien Bremer, passé du Torino à la Juventus, n'a pas arrangé les affaires parisiennes…" "Dans ce contexte, les conditions d'une arrivée de Skriniar à Paris semblent de plus en plus difficiles à réunir», soulignent nos confrères, rappelant que la direction interiste s'est même mis en tête de prolonger Skriniar, sous contrat jusqu'en 2023. Après Gianluca Scamacca, finalement en partance pour West Ham, nouvel échec en vue pour le Paris-SG ?" Et pour les autres ? "Si rien ne bouge sur le front des ventes, comme les Tifosi sont d’ailleurs les premiers à l’espérer, il est possible que la Direction reste sur le qui-vive jusqu’au dix derniers jours du mercato, afin de profiter d'une opportunité propice qui pourrait s'ouvrir, compte tenu également du fait que tous les championnats continentaux commenceront plus tôt et laisseront ensuite la place à la Coupe du monde au Qatar...". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Selon le Corriere Dello Sport, la différence entre la demande et l’offre reste toujours importante entre l’Inter et le Paris-Saint-Germain, et il n’est pas dit que la prochaine entrevue puisse apporter le résultat escompté. En effet, à contre-courant de la Gazzetta Dello Sport, pour le Corriere, la rencontre à venir sera loin d’être suffisante pour Milan Skriniar : "La négociation n’est pas simple à conclure, ou du-moins c’est ce qu’il ressort de chaque partie." La raison ? "La distance économique relative à l’évaluation du joueur slovaque qui est rentré samedi soir à la Pinetina: Le défenseur central a dormi dans sa chambre et a parlé avec l’Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta. Hier, il s’est soumis à une séance de physiothérapie et du vélo afin de renforcer sa cuisse blessée, en début juin, en équipe nationale." "La différence entre la demande et l’offre reste sensible et il n’est pas dit que la rencontre d’aujourd’hui ou demain sera suffisance pour arriver damner le pion, peut-être qu’il y aura un nouveau round mercredi. Le Directeur Technique Luis Campos a donné son consentement d’un point de vue technique pour valider l’acquisition, mais la négociation est de la compétence d’Antero Henrique. Ce qui est certain, c’est que l’Inter n’est pas disposée à attendre à l’infinie car le défenseur se sent bien aussi à Milan et qu’il dispose d’un accord de confiance pour un renouvellement de son contrat à hauteur de 5 millions d’euros net." Est-ce que le club peut réussir à le conserver tout en s’offrant Bremer ? "C’est possible en vendant Pinamonti : Monza a repris la Pole Position devant l’Atalanta et Sassuolo. Lorenzo Pirola est déjà à la Salernitana et d’autres exubérants sont sur la voie de la sortie... Mais ce qui est certain c’est qu’il s’agisse de la session hivernale ou bien au 30 juin 2023, la vente d’un Top joueur sera indispensable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, la situation s’annonce tendu au Paris-Saint-Germain où trois objectifs-clés sont cités : Milan Skriniar, Gianluca Scamacca et Renato Sanchez Selon Tuttosport, une réunion a eu lieu entre Luis Campos et Christophe Galtier même s’il n’a pas été officialisé encore au poste d’entraîneur. Campos aurait envoyé un émissaire en Italie afin de débloquer surtout la situation entourant Milan Skriniar. Selon Sky Sport d’ailleurs, le club parisien reste ferme quant à un dépôt d’une offre de 50 millions d’euros accompagné de l’insertion d’une contrepartie technique. Ce que refuse catégoriquement le Club Nerazzurro. Si les Parisiens veulent Skriniar, il faudra débourser au moins 70 millions d’euros bonus inclus. A noter que les Blues de Chelsea, qui entretiennent d’excellents rapport avec l’Inter, sont aussi sur l’international slovaque. Si Paris comptait sur une pression du Numéro 37, pas de bol également, étant donné que le joueur, si les clubs se mettent d’accord, partira. Mais dans le cas contraire, il n’est également pas contre une permanence en Lombardie. L’Inter assure ses arrières Comme le confirme également la presse italienne, dont le Corriere Dello Sport, le "remplaçant" de Milan est Bremer, évalué à 30 millions d’euros. Si le Torino espérait encaisser plus, via l’intervention de la Juventus qui risque de voir De Ligt jouer au Volley ailleurs, le Toro ne pourra pas compter sur l’aide du Brésilien qui a juré fidélité à l’Inter et qui continue à refuser toutes les offres. Le Corriere souligne d’ailleurs : "Pour les autres mouvements en entrée, il sera nécessaire de procéder aux premières ventes, mais c’est vrai : L’arrivée de Bremer n'est pas lié à la sortie de Skriniar. Si elle l’est d'un point de vue technique, elle ne l’est pas d’un point de vue financier. La situation pourrait se débloquer aussi via le départ de Pinamonti, pour qui l'Atalanta et Monza sont en course." Bremer & Skriniar, ensemble par la force des choses, vous seriez pour ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation définitive de la Gazzetta Dello Sport: Milan Skriniar a dit oui au Paris-Saint-Germain. Et sauf démenti officiel de sa part dans le courant de la journée, il faudra considérer cette information comme officielle! "Milan Skriniar a dit oui au PSG. Le Slovaque lui-même avait d'abord souligné, entre les lignes, une légère déception pour une opération qui n'émanait pas de son désir. Ces derniers jours ont permis d'atténuer la rigidité de Skriniar : le temps, le besoin absolu de l'Inter de gagner de l'argent et aussi (et surtout) la maxi-offre de Paris l'ont fait revenir à des conseils plus doux. En effet, ils l'ont amené à prononcer les deux lettres manquantes : SI." "Milan a dit un oui définitif et est convaincu par le projet (lucratif) du Psg: Skriniar est donc prêt à dire au revoir à l'Inter, mais il faut d'abord trouver un accord entre le club, ce qui n'est toujours pas le cas." Trahi par un ancien "Un coup de fil avec Achraf Hakimi, l’ailier marocain qui courait comme un TGV lors de la dernière année de Conte, mais qui n’est pas parvenu à réitérer cette performance à Paris sous Pochettino, a permis à Milan de dissiper ses derniers doutes. La détermination du nouveau Directeur Sportif, Luis Campos, et un contrat de base de 7,7 millions nets, soit plus du double de ce qu'il gagne actuellement, ne suffisaient pas à Skriniar : Le défenseur central slovaque voulait aussi avoir connaissance des considérations tactiques précises: Hakimi lui-même a répété que le club veut construire un 11 plus équilibré et que cela passe par une défense renforcée et ce n'est pas un hasard si une maxi-offre pour Milan a été définie." Place aux clubs "En début de semaine, une première augmentation considérable est arrivé de la France: l'offre initiale de 50 millions ayant été portée à 60 millions d'euros, mais une nouvelle démonstration de force qatarie devrait bientôt arriver: Attention également car Giuseppe Marotta et Piero Ausilio restent fermes sur la Montagne à gravir de 80 millions d'euros." "Le point de bascule, similaire à celui connu précisément par Hakimi est réaliste, car l’international marocain est allé à Paris pour un total de 68 millions d'euros, primes comprises, il suffirait d'aller un peu plus haut cette fois-ci" Une vente record Sauf démenti officiel du principal intéressé, Milan a donc succombé à la tentation, peu importe la raison, et n’est pas Alessandro Bastoni ou Javier Zanetti qui veut. Financièrement parlant sa vente représenterait dans l’absolu la seconde vente la plus cher de l’histoire du club. En effet, déjà avec 70 millions d’euros et un contrat, bonus compris à hauteur de 9 millions d’euros, Milan Skriniar ne serait devancé que par un certain Romelu Lukaku au niveau des transferts les plus lucratifs de l’Histoire du club. Skriniar, dans ce classement, devancerait: Zlatan Ibrahimovic, vendu au Fc Barcelone en 2009 pour 69,5 millions d’euros (49.5 millions d’euros et Samuel Eto’o), Achraf Hakimi et ses 66,5 millions d’euros en 2021, Mauro Icardi et ses 50 millions d’euros en 2020, Ronaldo, il Fenomeno, pour 45 millions d’euros au Real Madrid en 2002 Sans prise de position officielle pour démentir de la part du principal intéressé: Amour du maillot ou Amour de l’Argent…. Vous avez la réponse ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une information en provenance de Gianluca Di Marzio : "Ce sont des heures très intenses sur le Mercato pour l’Inter, qu’il soit entrant ou sortant." "Si au niveau des entrées, l'attaque illumine les yeux des Tifosi, sur le front des départs, c'est la défense qui les inquiète les car ces dernières heures, le Paris-Saint-Germain a informé l'Inter de son fort intérêt pour Milan Skriniar, l'un des joueurs les plus précieux de l'équipe de Simone Inzaghi." Mais comme le rapporte Sky Sport, les exigences actuelles très élevées de l'Inter freinent les négociations : "Le défenseur slovaque, né en 1995, est apprécié par le Paris Saint-Germain et son nouveau Directeur Sportif Luis Campos. Mais il y a un problème : L'Inter maintient ses exigences élevées pour le laisser partir et cela freine actuellement le club parisien qui tient bon pour l'instant, sans faire d'autres compromis" Denzel pour sauver le Capitaine ? Comme le révèle la Repubblica : "Ce surplus de 60 millions doit être réalisé d’ici au 30 juin car il conditionnera le Mercato et une excellente vente est inévitable. Mais si Skriniar est effectivement dans le viseur du Psg il n'est pas exclu que le sacrifié se nomme Dumfries ! Pour l'ailier droit, d'importantes propositions sont en cours d’arrivées en provenance de Manchester United et du Bayern de Munich pour 40 millions d’euros." Quitte à perdre un joueur du Onze de base, préférez-vous vous libérer de Denzel ou de Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...