Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'luka modric'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'Inter se déplaçait à Madrid pour tenter d'accrocher la première place du groupe D. L'occasion était belle, le cadre presque idyllique. L'Inter était sur une exellente dynamique, avec une série de 10 matchs sans défaite pour les hommes de Simone Inzaghi. En face, le Real Madrid était également dans une forme olympique, avec pas moins de 8 victoires consécutives. Mais bien malheureusement pour les supporters Nerazzuri, la marche était trop haute pour l'Inter. Dès le début du match, le jeu de possession de l'Inter se met en place. Le ballon circule bien, et le Real défend plutôt bas. Le plan de jeu Merengue est essentiellement basé sur leur diamant Vinícius Jr. Le Brésilien empile les buts et les passes décisives lors de ce début de saison, son génie et sa vitesse étant ses armes principales. Il tente une première percée à la septième minute, déposant Danio D'Ambrosio mais étant repris de justesse par un superbe tacle glissé de Nicolò Barella. Sur l'action suivante, Marcelo Brozović reprend un ballon fort de volée. Sa frapppe passe légèrement au-dessus de la transversale de Thibault Courtois. L'Inter entre dans un temps fort; Barella est acroché par le maillot dans la surface, mais pas suffisamment pour M.Brych, l'arbitre de la rencontre. À la douzième minute, sur un bon centre de Denzel Dumfries, Ivan Perisić fouette bien le ballon à ras de terre. Sa frappe part très bien, mais elle est contrée par Eder Militão. Le Néerlandais réalise un bon début de match, son jeu de remise étant très bénéfique à Barella et D'Ambrosio, ses acolytes de l'aile droite. Le Real est dans un état passif, et à la récupération, l'absence de Karim Benzema se fait ressentir dans la circulation de balle. Mais les Madrilènes n'en ont que faire. Sur une passe de Rodrygo, Toni Kroos, alors seul à 20 mètres du but, envoie une frappe instantanée et puissante dans le petit filet de Samir Handanović. Reprise imparable pour un très grand nombre de gardien, n'en déplaise à certains. Mais l'Inter réagit de suite, par l'intermédiaire de Lautaro Martínez, l'Argentin voit son centre contré et sa frappe passer au-dessus des buts de Courtois. Ensuite, c'est Edin Džeko, peu en vue lors de ce début de match, qui teste le Belge, de la tête, sur un centre de Perisić. Arrêt facile pour le portier du Real Madrid. Globalement, c'est un match plutôt équilibré, avec des situations de part et d'autre. Mais il y a quand même une équipe plus menaçante que l'autre dans la zone de vérité. Sur une nouvelle contre attaque, le Real Madrid se projette à 4, alors que les Nerazzuri ne sont que 3. Brozović sauve les meubles et gagne ce quatre contre trois. Sur un corner, Perisic trouve ensuite l'extérieur du poteau. L'Inter conserve la maîtrise du ballon, mais s'expose aux contre attaque rapides du Real, qui passe souvent par un côté gauche déserté par D'Ambrosio. Vinícius se retrouve souvent en position de force pour déclencher les mouvements dangereux. Sur une énième transition rapide, le Brésilien trouve Luka Jović dans l'espace. Le Serbe, alors en un contre un exentré face à Handanović, trouve le petit filet du Slovène. Brozović, encore une fois stellaire, éteint les situations et le peu de pressing Madrilène. Il organise le jeu à merveille, dicte le tempo de la rencontre. Mais le Croate ne peut pas tout faire. Les errements défensifs des hommes de Simone Inzaghi sont lourds de conséquences. Avant la pause, Rodrygo est trouvé seul en plein milieu de la surface, une anomalie pour la meilleure défense d'Italie. Heureusement pour l'Inter, il trouve le poteau gauche d'Handanović, ainsi que son petit filet sur l'action suivante. Felix Brych, pas tout à fait au niveau ce soir, avec un carton jaune donné à D'Ambrosio sur une faute inexistante sur Vinicius; ainsi qu'un coup franc très dangeureux aux abords de la surface donné à Kroos, sifffle la mi-temps sur ce score de 1-0 pour le Real Madrid. Les deux équipes reviennent sur la pelouse, avec un changemet pour les Nerazzuri : la sortie de Denzel Dumfries, pourtant auteur d'une bonne première période, pour Federico Dimarco. Ce dernier prend la place de Bastoni dans l'axe gauche de la défense, Bastoni passe au centre, Škriniar axe droit et D'Ambrosio piston droit. Des choix pour le moins contestables. Les deux formations maintiennent leurs idées en place. L'Inter a la possession, et le Real contre attaque avec Vinícius et Rodrygo, lancés par Kroos ou Modrić, encores fantastiques ce soir. Une balle d'égalisation est manquée par Barella, trouvé par Hakan Çalhanoglu. La frappe du Sarde passe nettemment au-dessus. Après cela, l'Inter va marquer un coup d'arrêt. Son emprise sur le ballon diminue, les occasions Merengue défilent, avec des frappes de Casemiro et de Vinícius. Arrive l'heure de jeu et le triple changement extrêmement significatif de Simone Inzaghi. Les sorties de Brozović, Çalhanoglu et Džeko pour Vidal, Vecino et Sánchez trahissent les ambitions du coach Italien. Avec la sortie de son métronome et de son point de fixation, l'Inter se retrouve drastiquement diminuée. Il devient alors très difficile de conserver le ballon, face à un milieu du Real techniquement époustouflant. Mais le vrai tournant du match arrive à la soixante-quatrième minute. Sur un long ballon, Nicolò Barella et Eder MIlitão sont à la lutte. Le ballon sort en faveur du Real, mais Barella est violemment projetté par Militão sur les panneaux publicitaires. Le milieu Italien, connu pour avoir fort caractère, craque complètemment et assène un coup de poing à la jambe gauche de Militão. Les esprits s'échauffent. Et ce qui devait arriver arriva. M. Brych sort le carton rouge pour Barella. De son côté, Militão s'en sort (très) bien, avec un simple jaune. Ce rouge est synonyme de suspension pour les huitièmes de finale pour Nicolò Barella, un énorme coup dur pour les champions d'Italie. Barella maintenant exclu, les trois milieux de terrains titulaires se retrouvent hors du rectangle vert. Simone Inzaghi souhaite maintenir son milieu à trois et sort Lautaro Martínez pour Roberto Gagliardini. Le niveau technique du milieu de terrain devient un vrai problème. Mais les entrants s'en sortent plutôt bien et parviennent à ressortir les ballons. Problème, Alexis Sánchez est tout seul devant. Le Chilien n'est pas avare d'efforts, court pour deux hommes. Mais il n'y a pas assez de présence offensive du côté de l'Inter pour espérer quelque chose. Surtout après la balle finale signée Marco Asensio. Sur un corner joué à deux, Asensio est trouvé anormalement seul aux abords de la surface de réparation Interiste. Dimarco ne sort pas sur l'Espagnol. Son pied gauche de velours fait le reste : frappe sublimement enveloppée dans la lucarne droite d'Handanović. Poteau rentrant, 2-0, et les minces espoirs de revenir pour les Nerazzuri sont réduits en poussières. L'Inter ne possède tout simplement plus les ressources pour réagir, et elle s'éteint peu à peu. La fin de match est plutôt anecdotique. Le Real fait tourner le ballon et gère tranquillement, à l'expérience, cette fin de rencontre. Seule une tête puissante de Milan Škriniar sur corner à la quatre-vingt-cinquième minute, directement sur Courtois, donne un dernier petit frisson aux supporters Nerazzuri. M. Brych siffle la fin de ce match, sans temps additionnel. L'Inter ne terminera pas à la première place de ce groupe D, et elle devra avoir à faire à un des huit géants européens ayant terminé premier de son groupe, en huitième de finale. Malgré la, voire les classes d'écart entre les deux équipes, l'Inter a quand même proposé des choses et fait preuve de caractère, ce qui est plutôt encourageant. Mais elle devra passer ce cap, aussi bien sur le terrain que dans la tête, d'ici février si elle souhaite rêver plus grand. En attendant, rendez-vous dimanche, 20:45, à Giussepe Meazza pour la réception de Cagliari. Tableau récapitulatif Résumé Vidéo Real 2-0 Inter Buteur(s): 17' Kroos (R), 79' Asensio (R) Real (4-3-3): 1 Courtois; 2 Carvajal, 3 Militão, 4 Alaba, 23 Mendy; 10 Modrić, 14 Casemiro (71' 25 Camavinga), 8 Kroos (78' 15 Valverde); 21 Rodrygo (78' 11 Asensio), 16 Jovic (24 Mariano Diaz), 20 Vinicius Jr (81' 7 Hazard) Banc: 40 Fuidias, 12 Marcelo, 17 Vazquez, 22 Isco, 13 Lunin, 5 Vallejo, 6 Nacho Entraîneur: Carlo Ancelotti Inter (3-5-2): 1 Handanović; 33 D'Ambrosio, 37 Škriniar, 95 Bastoni; 2 Dumfries (45' 32 Dimarco), 23 Barella, 77 Brozović (60' 22 Vidal), 20 Çalhanoglu (60' 8 Vecino), 14 Perisić; 10 Martinez (66' 5 Gagliardini), 9 Džeko (60' 7 Sánchez) Banc: 21 Cordaz, 6 De Vrij, 11 Kolarov, 97 Radu, 12 Sensi, 46 Zanotti Entraîneur: Simone Inzaghi Arbitre: Félix Brych VAR: ? Averti(s): 54' D'Ambrosio (I), 64' Militão (R), 74' Bastoni (I) Exclu(s): 64' Barella (I) ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter
  2. MADRID – Ivan Perisic avait laissé sa marque la saison dernière en marquant un beau but lors de la défaite 3-2 de l'Inter contre le Real Madrid à Valdebebas. Cette fois-ci, le match se déroulera au Bernabeu et le Croate a expliqué lors de la conférence de presse d'avant-match ce qui est différent cette année en Ligue des champions. Au niveau tactique, qu'est-ce qui a changé depuis l'année dernière ? "Notre système de jeu est le même. Nous nous connaissons depuis de nombreuses années maintenant. Nous avons fait mieux en Ligue des champions cette saison. En Europe, nous avons produit des matchs dans lesquels nous avons créé tellement d'occasions et nous avons marqué plus de buts. Nous méritons de nous qualifier pour le tour suivant, après avoir été éliminés l'an dernier." Vous avez tellement gagné dans votre carrière et votre contrat expire bientôt. Pensez-vous que vous serez toujours un joueur de l'Inter à l'avenir ? "J'ai faim et mes coéquipiers et moi voulons continuer à gagner. Je ne pense pas à mon avenir. Je suis concentré sur le présent et sur le fait de donner tout ce que j'ai." Toutes les options sont-elles possibles pour votre avenir ? "Je suis concentré sur le match de demain. C'est ce à quoi nous pensons tous. Il y a du temps pour ça. Nous en parlerons plus tard." Vous continuez à vous améliorer en tant que joueur. Quel est le secret ? "C'était difficile quand j'ai changé de poste. Là où je joue maintenant, c'est plus dur que là où je jouais avant. Je ne sais pas si ça a été ma meilleure saison avec l'Inter. Cela dépendra de ce que nous gagnerons à la fin de la saison. Le Covid-19 pendant l'EURO m'a permis de ne pas jouer beaucoup de matchs en peu de temps, ce qui m'a donné un été plus libre au cours duquel je me suis détendu et rechargé. J'ai travaillé si dur et cela porte maintenant ses fruits." Que pensez-vous de Vinicius ? "Il est en très bonne forme. J'ai regardé tous les matchs du Real Madrid cette saison et c'est une équipe forte. Nous aurons besoin d'une performance d'équipe demain dans laquelle nous nous entraidons. Si nous continuons à jouer comme nous l'avons fait ces dernières semaines, ce sera un match fantastique." Que pensez-vous de Luka Modric ? "Tout d'abord, Luka est un gars au top. C'est mon capitaine et j'ai un profond respect pour lui. Il nous aide toujours. Ce sera dur pour celui qui suit ses traces et prend sa place. Cela vaut aussi pour l'équipe nationale. Il y a tellement de jeunes joueurs en Croatie mais ce sera difficile de le remplacer, même s'il y a d'autres joueurs qui ont montré qu'ils peuvent jouer à son poste, comme Marcelo Brozovic et Mateo Kovacic. Ce sera certainement mieux pour nous s'il ne joue pas demain." Traduction alex_j via le site officiel.
  3. Selon les médias espagnols, le Real Madrid s’intéresse au milieu de l'Inter, Nicolò Barella, dès cet été. TodoFichajes.com rapporte que Barella est l'option préférée du conseil d'administration du Real Madrid dans leur tentative de trouver un remplaçant à long terme pour Luka Modric, dont le contrat expire à la fin de cette saison. Les Blancos sont tellement intéressés qu'ils réfléchissent déjà au type d'offre qu'ils soumettront à l'Inter cet été. Barella serait actuellement évalué à 55 millions d'euros, tandis que le Real Madrid aurait déjà été en contact avec ses représentants. L'ancien joueur de Cagliari ne serait pas contre l'idée de déménager en Espagne. Les pourparlers devraient se poursuivre dans les mois à venir. Le rapport fait valoir que c'est quelque chose qui inquiète l'Inter, qui ne souhaite pas abandonner un joueur comme Barella. ®Oxyred - Internazionale.fr
  4. Zinedine Zidane s’est livré en conférence d’avant-match dans le cadre du match de la troisième journée de la Ligue des Champions qui mettra aux prises le Real Madrid et l’Inter Comme une finale "Ce sera une rencontre très disputée, l’Inter est une équipe très physique. Pour nous, ce sera comme une finale, nous devrons la jouer ainsi car les trois points seront importants. Chaque fois que nous montons sur le terrain, nous disputons une finale: Chaque match est une finale. Il y a trois points en jeu et nous voulons les obtenir." Modric ? "Rien ne change avec lui, mais les parties sont nombreuses. Chaque fois que Luka joue, il fait de belles choses. La chose la plus difficile pour un entraîneur est de choisir, mais il est pour nous, très important." Hazard, Asensio et Benzema en attaque ? "Ils peuvent très certainement marquer une époque à Madrid. Ce sont trois joueurs très important et ils feront des choses importantes, ils remporteront tant de titres. Ils veulent jouer et gagner et c’est une très bonne chose pour un entraîneur." Allez-vous aligner Hazard sur le terrain ? "J’aspire à l’emporter, je ferai donc usage de ses qualités, comme de celles de ses équipiers." Est-ce que le Real a perdu ses repères en Europe ? "Tout le monde est libre d’avoir son opinion. L’année passée nous n’avons pas remporté la Ligue des Champions, mais cette année, nous y avons de nouveau l’esprit et nous sommes candidats pour l’emporter, malgré ce qu’il se dit hors du club." Pensez-vous à la signification d’une défaite demain ? "Non, je n’y pense en rien, je pense uniquement à la victoire, le reste est inévitable." Faut-il considérer ce groupe comme compliqué ? "Tous les groupes de la Ligue des Champions sont compétitifs. Demain, nous jouerons tout de même à domicile et nous tenterons de gagner. Le football européen devient difficile, il n’y a plus de petits clubs à affronter et c’est pour cela que nous devons être fier, à chaque fois que nous gagnons." Mes rapports avec Conte ? "Nous ne nous contactons pas régulièrement. C’est normal qu’il est devenu entraîneur, je ne suis pas surpris qu’il le soit devenu. Nous avons de bons rapports, même s’il est vrai que nous n’échangeons pas régulièrement. Lorsque je me suis préparé à devenir entraîneur, je suis allé à la Juve. J’ai d’excellents rapports avec lui." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le Real Madrid a décidé de passer à l'offensive pour s'offrir Milan Skriniar. Selon donbalon.com, Florentino Perez est disposé à faire une offre qui pourrait faire vaciller les Nerazzurri. Du côté de l'Inter, le Club a fait savoir à plusieurs reprises que Milan Skriniar était instransférable, mais résistera-t'il également à cette propostion : Le Real serait disposé à proposer 20M€ et inclure Luka Modric pour s'attacher les services du Capitaine du Futur. Cette transaction est estimée à 70M€, ce qui revient à dire que Luka vaut 50M€ pour les Blancos. Est-ce que cette proposition sera également refusée ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Sport Mediaset nous confirme que la Juve est entrée dans la course au recrutement de Luka Modric. Preuve en est, la Vieille Dame a contacté Jorge Mendes pour disposer d'une position préférentielle avec le Real Madrid. Néanmoins, l’Inter garde la main sur le dossier et le Croate suite aux contacts déjà établi en août avec l’entourage du footballeur. La connexion CroaInter peut également faire la différence pour l’avenir de l’actuel ballon d’or. …Et prend le meilleur pour Darmian En effet, les Nerazzurri ont également pris la main dans le dossier relatif à Matteo Darmian grâce aux 4 millions d’euros proposés comme salaire au joueur, une somme qui dépasse celle proposé par Parataci d’un demi-million d’euros. De plus l’Inter, contrairement à la Juve, a proposé un prêt payant de 3 millions d’euros et un rachat obligatoire de 8 millions d’euros contre un simple prêt payant avec un droit de rachat. Une clause qui ne passe pas inaperçue du côté du pensionnaire d’Old Trafford. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Objectif de l’Inter depuis l’été dernier, Luka Modric pourrait rejoindre son ancien compère Cristiano Ronaldo à Turin. Selon la presse ibérique et également Don Balon, la Vieille Dame songe sérieusement à s’offrir les services du Croate. Un contrat de 3 ans serait déjà prêt pour le vice Champion du Monde, avec à la clé, une option pour une 4e année et un projet technique de niveau absolu. Toujours d’après la presse espagnole, Parataci rencontrera dans les prochains jours l’entourage du joueur qui serait enthousiaste à l’idée de revêtir le maillot turinois et rejoindre Cristiano Ronaldo. En cas d’arrivée du croate, Miralem Pjanic serait le joueur destiné à partir et le Real souhaiterait également s’attacher ses services. Le démenti de Luka Modric indiquant qu’il souhaitait terminer sa carrière au Real est donc remis en question. L’Inter, de par le fait de voir la Juventus s’insérer dans le dossier Modric a décidé d’aller sur le terrain turinois en souhaitant s’attacher les services du latéral italien des Red Devils, Matteo Darmian. Toutefois, comme le souligne la Gazzetta, le joueur est déjà en accord avec la Juventus pour un contrat établi à 3 millions d’euros. L’insertion de l’Inter découle du fait que la Juve n’a pas d’accord pour l’heure avec United. Les turinois proposant un prêt payant de 4 millions d’euros et un droit de rachat s’élevant à 8 millions d’euros. L’offre Nerazzurra est un prêt payant de 3 millions d’euros et une obligation de rachat de 8 millions d’euros. Un salaire de 3,8 millions d’euros a été proposé à Matteo. Le transfert pourrait déjà avoir lieu au mois de janvier. Cette transaction découle directement du fait que Sime Vrsaljko ne convainc actuellement pas l’Inter et ne sera pas racheté. Selon As, les Nerazzurri ne comptent pas lever l’option de rachat qui s’élève à 17,5 millions d’euros sans parler des 6,5 millions déjà versés pour le prêt payant. En effet le joueur ne parvient pas à trouver de la continuité dans le onze de base de Luciano Spalletti, la faute également à une série de blessures dont il était également victime à l’Atletico. Pour rester Nerazzurro, le joueur devrait connaitre, à l’instar d’un Joao Cancelo, une explosion en seconde partie du championnat. Si ce n'est pas le cas, il retournera dans la Capitale Espagnole. Concernant l’Atletico Madrid justement, As confirme l’intention des Colchoneros de poursuivre l’aventure avec Diego Simeone. Natalia, agent et sœur du Cholo, est en Espagne pour finaliser les termes de l’accord. Le contrat prendrait fin en 2021 avec une revalorisation salariale estimée également par France Football à 22 millions d’euros pour l’argentin, qui ferait de Diego Simeone le 3e entraîneur le mieux payé au monde. Retour en Italie avec la Gazzetta Dello Sport qui confirme que Roberto Gagliardini est sur la liste des transferts : Les Nerazzurri souhaitent le vendre immédiatement ou accepter un prêt avec obligation de rachat. La Fiorentina a tenté de s’attacher les services de l’italien en vain : L’Inter pas convaincu et Roberto s’est montré glacial quant à l’idée de rejoindre Florence. Le milieu italien souhaite terminer sa saison à l’Inter, raison pour laquelle il a également rejeté une offre importante reçu et acceptée par l’Inter en provenance de Premier League. Pour l’Inter, le joueur peut partir dès ce mercato. En cas de départ, l’Inter chercherait une alternative immédiate à savoir Benassi. Barella étant une option pour cet été. Parlant d’anciens de la maison, l’Inter ne souhaite pas connaitre une Zaniolo-Bis et compte même sous la contrainte du Fair-Play-Financier conserver ses dernières perles, eux qui pourraient être le futur du club. Radu est actuellement au Genoa. Colidio avait été désiré par Monchi lors de l’affaire Nainggolan, mais ce dernier a été payé trop cher pour arriver à réaliser une plus-value. L’Inter devra décider cet été si elle souhaite racheter Radu au Genoa contre 15 millions d’euros ou le laisser à Gênes une saison supplémentaire. Dans un tel cas de figure, le racheter lui coûtera 18 millions d’euros. Facundo Colidio est l’attaquant titulaire de la Primavera de l’Inter. Acheté à Boca Juniors pour 9,6 millions d’euros, il s’agit d’un investissement important, un pari pour l’avenir. Buteur à 5 reprises en Youth League et en Serie A à 2 reprises, il est actuellement avec les U-20 argentin en Amérique du Sud. Cet été, l’Inter devra décider de son avenir qui semble être celui d’un prêt afin de lui donner du temps de jeu. Bastoni est le joueur qui est considéré comme prêt. Il est également lié à un énorme poids financier, à savoir 31 millions d’euros, ce qui offre au joueur un futur quasi obligatoire. Zinho Vanheusden est observé en Belgique, et le céder de façon aussi légère que Zaniolo ne serait que regrets. Marco Pompetti, est talentueux, mais encore trop léger dans le milieu de la Primavera malgré un investissement de 4 millions d’euros. Odgaard a été inséré dans la transaction relative à Matteo Politano, mais vu le contexte il devrait rester à l’Inter même si l’attaquant ne domine pas chez les jeunes, de là à le céder… Hector Herrera qui sera en fin de contrat en juin a décliné une offre en provenance de l’Atletico Madrid. Le milieu de terrain de Porto souhaite rejoindre la Serie A et surtout l’Inter. Steven Bergwijn, l'ailier du Psv Eindhoven né en 1997, est dans le viseur de Giuseppe Marotta. Selon la presse anglaise, Manchester United ferait face à l'Inter dans ce dossier. Pour l'heure, aucune somme n'a filtré. Une délégation Nerazzurra est attendue très prochainement au Pays-Bas. Pour finir, selon Sport Mediaset, l'Inter serait dans sa semaine décisive quant à la prolongation de Mauro Icardi. Une nouvelle offre riche de bonus devrait dépasser les 7 millions d’euros par saison. Les Nerazzurri souhaitent disposer d’une clause libératoire de 250 millions d’euros si cette dernière ne peut être supprimée. Du côté de Wanda Nara, une clause libératoire de 180 millions d’euros pourrait être acceptée. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L'Inter cherche à se renforcer au milieu de terrain en vue de la saison prochaine et le regard des dirigeants est pointé vers Madrid, côté Real, où l'idée du départ de quelques Top players, dans l'optique d'un renouvellement d'effectif, n'est pas à exclure. Deux en particuliers : Toni Kroos et Luka Modric. L'allemand en particulier semble être la cible privilégiée d'Ausilio et Marotta. C'est le Corriere dello Sport qui l'explique :"Plus jeune que Modric (29 ans) et avec un contrat courant jusqu'en 2022, l'ex du Bayern est le prototype de milieu de terrain qui intéresse l'Inter. C'est même la cible principale, c'est un leader, physique, technique et avec l'habitude de jouer la Ligue des Champions. Si l'occasion devait se présenter, les dirigeants nerazzurri tenteraient le tout pour le tout. Voilà pourquoi ils suivront avec attention la saison du Real, à l'affût d'éventuelles envies d'ailleurs". L'intérêt pour Modric, aussi, est chose connue. Il a jusqu’ici refusé la proposition de contrat et son bail avec la Casa Bianca expire en 2020. On dirait que c'est une manière de mettre le Real devant ses responsabilités, selon le Corriere. Imaginer qu'il puisse rester à Madrid sans prolonger est réellement compliqué. Le renouvellement de Miranda avec l'Inter l'été dernier est une bonne illustration : un joueur de poids avec un certain âge ne doit pas tarder à renouveler son contrat. Voilà pourquoi Marotta et Ausilio ont réitéré leur intérêt aux agents du croate. Il pourrait se libérer à prix réduit ou essayer de négocier un accord similaire à celui que Jorge Mendes a utilisé pour amener Ronaldo à la Juve.
  9. Selon le Corriere Dello Sport, Giuseppe Marotta veut un joueur de carrure internationale pour son milieu de terrain. Libéré du Fair-Play-Financier, il compte marquer le coup dès ce mercato estival. Il n'y a plus uniquement cette habitude de gagner avec de la personnalité, il faut également plus de physique. En collaboration avec Piero Ausilio, Marotta va devoir faire face aux dernières restrictions de l'Uefa pour sortir définitivement du Settlement Agreement. Mais à partir du mois de juin, l'Inter pourra rêver. Sortir les muscles en été L'Inter souhaiterait, en effet, s'offrir soit Toni Kroos, soit Milinkovic Savic. L'international allemand incarne à la perfection les caractéristiques voulues par le duo italien. L'ancien joueur du Bayern est un battant, doté d'une grande capacité technique, physique, sans oublier son vécu et son leadership. Kroos dispose d'une clause libératoire de 300 millions d'euros, mais à la fin de la saison cette situation pourrait changer, tout comme pour Luka Modric. Il se dit que tout est à présent possible pour l'Allemand, surtout si le Real sort l'artillerie pour Mauro Icardi. Concernant Milinkovic, celui-ci est le patron du milieu de la Lazio de Rome, moins battant, mais plus jeune que Toni Kroos. Durant l'été dernier Lotito avait déclaré être prêt à discuter à partir d'une offre supérieure à 100 millions d'euros. Mais à la vue des performances du joueur, le prix pourrait être redimensionné et représenter une occasion à saisir pour l'Inter durant l'été 2019. Pensez-vous que l'un de ses deux recrutements soit réalisable ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. C'est l'information de la journée ! Selon Telemadrid et As, Luka Modric devrait quitter prochainement le Real de Madrid. En effet, le Ballon d'Or a refusé la prolongation de contrat proposée par Florentino Perez et est séduit par l'Inter. Le croate dispose, sur la table, de l'offre des Nerazzurri, à savoir: 10 millions d'euros sur deux saisons avant de rejoindre la Chine. Du côté des Merengues, le Real serait forcé de revoir sa position, et donc de le transférer, s'il ne veut pas le voir partir à paramètres zéro dans un an, vu qu'il sera en fin de contrat en juin 2020. Bonne ou mauvaise idée de le recruter actuellement ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. C’est une information qui émane de la Gazzetta dello Sport et du Corriere dello Sport. L’Inter peut à nouveau se positionner sérieusement pour Luka Modric. En rassemblant plusieurs sources espagnoles, les quotidiens transalpins confirment qu’il y aura plus que probablement un départ du meneur de jeu croate en fin de saison. Selon la presse espagnole, après avoir marqué son refus à tout départ de son vice-champion du Monde, Florentino Perez aurait pris la décision de ne pas renouveler le contrat de ce dernier, qui expire en 2020. Le souhait de Luka Modric, l’été dernier, était de rejoindre ses compatriotes Brozovic, Vrsaljko et Perisic à Milan. Ensemble, ils ont vécu une formidable épopée en Russie, même s’ils n’ont pas soulevé le trophée. Changement de cap En effet, le Président de la Maison Blanche souhaite recruter Mbappé et Eriksen. Perez a donc décidé à présent de se passer des services du croate. Après le refus de Luka de signer en août une prolongation estimée à 15 millions d’euros par an, une nouvelle stratégie a été mise en place au Real de Madrid. Ce salaire de 15 millions d’euros aurait fait du numéro 10, l’égal de Gareth Bale chez les Merengues. La presse ibérique confirme également qu’il y a une rupture totale entre les agents de Modric et le Président Madrilène. Le point de non-retour a été atteint lorsque le meneur de jeu des triple champions d’Europe avait frappé à la porte du Real pour revaloriser son contrat, sur conseil de son entourage, et en employant sans scrupule l’Inter pour obtenir encore plus d’argent au sein de son propre club. Avec un contrat expirant dans douze mois, il sera possible, lors du prochain mercato estival, de recruter Modric pour un montant raisonnable. De son côté, l’Inter sera également libérée du Fair-Play-Financier : Ouvrir les portes de ce "rêve" est à présent possible, avec un an de retard, comme ce fut le cas pour Radja Nainggolan… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. L'Inter est actuellement entrain de songer à son futur. Non seulement pour son stade, mais également sur son effectif à venir. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y aura du ménage. Gabriel Évoluant actuellement à Santos, Gabriel Barbosa rejoindra l'Inter au terme de son prêt, soit le 31 décembre 2018. Maigre consolation pour le club brésilien, le joueur a affirmé à ce dernier qu'il ne rejoindrait pas une autre équipe brésilienne, s'il en avait l'opportunité. Pour l'Inter, le joueur ne fait clairement plus parti d'un avenir proche. L'Inter acceptera donc de traiter avec tout repreneur pour une somme avoisinant les 20 millions d'euros. Un chiffre inaccessible pour le Santos. Actuellement Gabriel retrouve un second souffle au Brésil où il a inscrit 16 des 40 buts de son équipe, le tout en 33 matchs. Keita Baldé Sauf surprise, l'Inter se séparera de son sénégalais au terme de la saison actuelle. Titularisé régulièrement et fortement voulu par Luciano Spalletti, le joueur n'est pas parvenu à convaincre. De plus, son droit de rachat de 34 millions d'euros s'avère excessif vu ce qu'il propose sur les terrains. Monaco récupérera donc son joueur au terme de la saison 2018/2019 Les 3 M La première recrue importante se nomme Marotta. Avec son arrivée deux joueurs sont mis en évidence, deux joueurs ciblés par Marotta lui-même. Le premier se nomme Modric qui traverse une période sombre de sa carrière au Real Madrid, après un été tumultueux qui l'aura vu flirté avec la Beneamata. Si ce dernier ne sera pas visé pour le mois de janvier, une tentative de Beppe aura lieu durant le mercato estival qui verra l'Inter dire adieux aux contraintes du Fair-Play-Financier. Le second se nomme Martial. Joueur à paramètre zéro en juin, Beppe fera en sorte de le convaincre de rejoindre la cause interiste. Affaires à suivre... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Jindong Zhang, le Président du Suning qui est propriétaire de l'Inter et père de notre Président Steven Zhang, s'est livré dans une longue interview pour CCTV.com. Dans cette dernière, il a également parlé de l'avenir de l'investissement en Chine et de ce qui se passera dans les prochains mois grâce aux réformes promises par le gouvernement chinois et aux politiques récentes relatives aux financements, à la réduction d'impôt, au soutien à l'innovation et au développement de l'économie privée. "Avec l'approfondissement de la réforme et l'ouverture du gouvernement, les opportunités pour de nouveaux marchés continueront à augmenter. Il s'agit là d'un point capital en ce qui concerne le Suning". Et cela concerne également indirectement l'Inter qui pourrait, physiologiquement, profiter de cette nouvelle phase-clé en Chine. Zhang est également un des principaux artisans de l'entrée de technologies liées à internet dans le système de la vente au détail pour l'ensemble du pays : "Internet", soutenue par l'Etat dans le domaine de l'économie privée, a donné à tous les entrepreneurs privés un coup de pouce majeur". Le rêve du Suning : Luka Modric En effet, malgré les démentis de l'Inter, cette dernière continue à travailler en coulisse pour réaliser le transfert marquant de l'ère Suning. Preuve en est la déclaration de Steven Zhang lors du Conseil d'Administration : "Je voudrais toujours avoir les meilleurs à mes côtés, qu'ils soient joueurs ou dirigeants". Cette déclaration est un des prémices de ce que compte réaliser le colosse chinois pour son club Nerazzurro. Avec le recrutement de Modric, la différence à colmater face à ceux qui dominent actuellement la Serie A serait considérablement réduite. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Piero Ausilio observe ce qu'il se passe actuellement à Madrid où le croate figure parmi les joueurs les plus malheureux. Luka considère son cycle madrilène comme terminé et a marqué son refus par rapport aux nouvelles propositions de contrat de Florentino Perez. De plus, l'ambiance se détériore au sein du vestiaire madrilène avec l'éviction honteuse de Lopetegui qui fait suite à une Manita lors du Classico. L'Inter reste donc proche du dossier, tel un voyageur qui souhaite trouver la meilleure offre pour partir aux Caraïbes. La colonie croate (Vrsaljko, Brozovic et Perisic) joue également en la faveur de celui qui a tout gagné en Espagne et qui à 33 ans souhaite un dernier défi, à l'instar d'un Cristiano Ronaldo. Comment débloquer cette situation ? Le comportement de Modric devra cette fois-ci être clair. S'il souhaite rejoindre l'Inter, il devra le démontrer concrètement et non plus adopter un comportement d'autruche comme cet été. Du côté de l'Inter, la marche de manœuvre pourrait s'avérer extrêmement compliquée pour le transférer, à moins de compenser son arrivée par un ou plusieurs départs. Ce qui est sûr, c'est que si Modric est placé sur le Mercato, ce dernier échapperait difficilement au Suning. Tifosi, vous n'avez encore rien vu Au lendemain de l'Assemblée Générale qui a vu l'intronisation de Steven Zhang, place au bilan. D'un point de vue technique et si l'on évalue le travail entrepris pour la saison 2017/2018, le chiffre d'affaire de l'Inter est très impressionnant : 347 millions d’euros (plus-values incluses) soit 297 millions d'euros au net de ces dernières. Pourtant, selon certains experts, ces chiffres sensationnels, ne dévoilent pas encore pleinement le potentiel économique du Suning, et par conséquent de l’Inter. En Italie, la Juve reste en tête dans ce domaine, avec un chiffre d'affaire de 411 millions d'euros, net des plus-values. Le top 3 européen est également inaccessible actuellement avec le Real qui domine via ses 751 millions d'euros, suivi par le Fc Barcelone à 693 millions d'euros et Manchester United à 666 millions d'euros. Cet Everest ne fait pourtant pas peur au nouveau Président de l'Inter. Steven Zhang a répété à plusieurs reprises qu'il voulait faire de l'Inter le club le plus performant, le plus innovant et le plus solide au monde. Beaucoup peuvent se montrer sceptique, mais il y a un facteur que ces derniers négligent. Les 297 millions d'euros engendrés par l'Inter ont été réalisée sans aucune participation de la part du Club à une Coupe d'Europe. Il n'y a même pas eu un seul euro de revenu en provenance de l'Uefa. L'Inter s'est serrée la ceinture pour redresser sa situation financière et cette année est la première du Suning et de la Ligue des Champions, les effets conjoints ne seront officiellement visibles qu'à partir d'octobre 2019. Une projection reste possible Quel serait le budget actuel de l'Inter s'il elle avait, jusqu'à aujourd'hui, disputé la Ligue des Champions ? Soit depuis trois-quatre ans... Serait-elle derrière la Juve, le Real ou Barcelone ? La Juventus, par exemple, depuis 2012/2013 a collecté grâce à la Ligue des champions le chiffre monstre de 464,2 millions d’euros. Comme le souligne Calcio&Finanza, il faut tenir compte du fait qu'elle ait disputée deux finales de Coupes d'Europe, ce qui est donc extrêmement positif financièrement... Si l'on se base sur la Roma, qui était vraiment compétitive l'année dernière, cette dernière a engrangé 211,8 millions d'euros, sans participer aux Champion's 2012/2013 et 2013/2014. Une somme énorme. Si l'Inter avait été capable de se qualifier pour la Champion's, depuis toutes ces années, l'impression est qu'avec le Suning, elle serait encore plus proche du chiffre d'affaire turinois. L'écart actuel n'étant que de 114 millions d'euros. L'ultimatum de l'Inter La cerise sur le gâteau reste le stade. En effet, Steven Zhang et Alessandro Antonello ont lancé leur ultimatum à Milan et à la Mairie de Milan, même s'ils auraient déjà dû le faire dans le passé : "Soit ils se dépêchent de prendre une décision, soit l'Inter construira son propre stade." En effet, la raison est limpide : Malgré la meilleure affluence de Tifosi en Serie A, l'Inter gagne toujours moins dans ce secteur que la Juventus. En 2017/2018, l'Inter a atteint la somme de 33,8 millions d'euros, tandis que la Juve en récoltait 56,4. Cet écart, le nouveau président Zhang a l'intention de le réduire immédiatement, surtout vu la participation de l'Inter en Ligue des Champions : l'Inter avait perçu 3,5 millions d'euros pour Tottenham et à présent, le Fc Barcelone se profile... 100 millions d'euros dorment en Chine Selon une étude de Calcio&Finanza, l'Inter a généré plus de 100 millions d'euros de revenus en provenance du marché chinois au cours de la saison 2017-2018. Actionnaires majoritaires, le Suning travaille depuis son arrivée en 2016 à la promotion de la marque des Nerazzurri dans son pays d'origine, dans la poursuite de son objectif à long terme consistant à faire du club une entité autonome. Après avoir reçu un total de 86 millions d'euros d'opérations de mécénat et de commandites sur le marché chinois au cours de la campagne 2016-17, ce chiffre est passé à environ 102 millions d'euros. Environ 40 millions d'euros de cette somme proviennent du Suning, en guise de compensation pour l'accord des droits de naming qu'ils avaient conclu pour renommer le centre de formation Appiano Gentile de l'Inter, désormais connu officiellement sous le nom de Centre de formation Suning à la mémoire d'Angelo Moratti, tout comme la sponsorisation sur les vêtements d'entraînement de l'Inter. Un autre contrat de 25 millions d'euros provient d'un accord signé en février 2017 avec une société chinoise non identifiée, qui a acheté les droits de parrainage et les droits médias de la marque Inter en Chine, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie, au Japon et en Corée du Sud. Par ailleurs, les partenariats du Suning avec Full Share Holding, Donkey Mother et la société de médias chinoise IMedia ont généré 37 millions d’euros supplémentaires. Calcio&Finanza explique également que malgré cela, l’Inter n’a pas encore reçu tous ces paiements en raison des diverses restrictions récemment imposées par le gouvernement chinois quant aux exportations. Toutefois, la série d'obligations signées par Suning au cours de la saison dernière ne pose aucun problème en ce qui concerne la liquidité de l'Inter, le club attendant que l'argent lui parvienne. En conclusion La Famille Zhang a toujours déclaré que la solidité de l'Inter se construit pas à pas, sans hâte et avec des directives appropriées. L'Inter s'achemine vers l'autofinancement, ce qui constitue une étape très importante pour devenir un club fort de l'ère moderne. Malgré l'emprise du gouvernement chinois sur les investissements étrangers dans le sport, le Suning a continué de soutenir les Nerazzurri et continuera de le faire à l'avenir, comme promis par Steven Zhang. Les résultats de l'ensemble de ce soutien sont clairs : "L'ensemble du secteur commercial de l'Inter a vu ses revenus monter à 139 millions d'euros, soit une somme plus importante que les 126 millions d'euros récoltés par la Juventus et les 62 millions d'euros à Milan." La mission ambitieuse de Suning ne fait que commencer. ®Antony Gilles - Internazionale.fr Tout savoir su Jindong Zhang, de ses débuts en périphérie de Nankin avec son entreprise de climatiseurs à sa prise de pouvoir à l'Inter aujourd'hui :
  14. En effet, depuis un mercato important et le Modricgate qui aura vu les relations entre l’Inter, le Real et même les Ligues respectives se dégrader, il se pourrait bien que le rêve Modric ne se soit pas totalement envolée à l’Inter... Un seul être vous manque C’est un fait, l’Inter a besoin d’un "Homme" de qualité au milieu de son terrain. Comme le souligne le Corriere Dello Sport, deux joueurs doivent évoluer devant la défense, dans le schéma tactique de Luciano Spalletti. Ce dernier misant sur Brozovic, a décidé d'aligner à ses côtés, Matias Vecino ou Roberto Gagliardini. Toutefois, il est indispensable de disposer d’un joueur qui pourrait offrir cette touche de vivacité, d’imprévisibilité à la manœuvre… surtout qu’à un moment donné, Marcelo pourrait finir par s’essouffler. Dans un tel cas, il ne serait pas surprenant de voir Asamoah renforcer le milieu de terrain, l’autre alternative étant Borja Valero, un joueur peu utilisé en pré-saison et qui n’a pas encore disputer le moindre match officiel en Serie A. Trouver un milieu de qualité au milieu sera donc une tâche difficile pour Piero Ausilio. Une condition à remplir C’est la raison pour laquelle, le nom de Luka Modric a refait surface et ce dernier est pressenti pour le "Mercato hivernal", mais pas seulement : Si Modric viendrait à refuser toute prolongation de contrat avec le Real, il serait, l'été prochain, à un an de la fin de son contrat. Une information qui fait son chemin également auprès de la Direction Nerazzurra. L'intérêt pour Luka Modric est donc bel et bien toujours présent ! Rafinha sur le départ en Catalogne ! Le Fc Barcelone veut que Rafinha quitte le club en janvier. Cette information émane du quotidien catalan "Sport". L'échec des négociations avec le Betis, suite au non-rachat du joueur par l'Inter, à cause du Fair-Play-Financier, n'a pas changé l'état de Valverde qui n'a pas convoqué l'ancien interiste pour la rencontre face à Huesca. Valverde ne compte pas sur le brésilien "En janvier, le Fc Barcelone insistera pour essayer de vendre Rafinha. Le joueur ne fait pas partie des plans de l’entraîneur et le Barça prévoit d’acheter un nouveau milieu de terrain ou un défenseur, lors de la session hivernale, grâce au départ du brésilien." L'Inter pourra donc revenir à la charge, vu que le joueur fait à présent partie des "indésirables" La condition à remplir Rafinha sera en fin de contrat en juin 2020. En Catalogne, le Fc Barcelone pourrait voir le joueur quitter le navire en partant à paramètre zéro. Même si le brésilien est considéré comme partant, le Club souhaite en tirer le plus de bénéfice, en prolongeant son contrat et en augmentant généreusement son salaire. Toutefois, du côté de Rafinha, l'heure est à la réflexion et ce dernier hésite à parapher ce contrat. Une prolongation pourrait avoir un impact négatif vis-à-vis de ses prétendants. Qui plus est les noms de Rabiot et de De Jong se rajoutent aux arrivées récentes d'Arthur et de Vidal. Pour l'ancien numéro 8 Nerazzurro, le système de rotation qui sera mis en place s’avérera important dans sa prise de décision. S'il ne dispose d'aucune minute, voir d'un faible temps de jeu, il sera très difficile pour lui de parapher cette prolongation. La raison est simple : Rafinha ne veut plus revivre ce qu'il a connu cet été. Plusieurs offres lui étaient parvenues, mais au final le Fc Barcelone les a lui-même refusés... Parmi elles, on retrouvera la trace d'une proposition d'un nouveau prêt de PIero Ausilio. C’est une évidence, l'Inter compte faire ses emplettes en Liga Reste à présent à savoir si elle se montre réellement sérieuse envers Luka Modric, ou si elle est simplement décidée à venir emmerder Florentino Perez qui appréciera cette révélation… Ce dernier ne pouvant plus compter sur la Fifa pour sanctionner les Nerazzurri... Qu'il s'agisse de Rafinha ou de Modric, la condition principale pour vivre une nouvelle aventure à l'Inter pour les joueurs sera de ne pas parapher une prolongation de contrat. Etant donné que les deux milieux disposent d'une fin de contrat similaire, en juin 2020, l'Inter pourra proposer une offre correcte pour des joueurs qui arrivent à expiration. L'Inter pourrait également patienter et s'accorder avec ces deniers pour un recrutement à paramètres zéros. Les précédents existent et sont récents : Stefan De Vrij et Kwadwo Asamoah... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Selon Sport Mediaset, Luka Modric veut toujours rejoindre l'Inter. C'est ce qu'il aurait confié à ses équipiers, suite à la fête qui a eu lieu pour son anniversaire. Anticiper son départ de Madrid Modric envisagerait de passer la seconde et d'anticiper son départ du Real, en faisant le forcing pour rejoindre ses "amis" Brozovic Perisic et Vrsaljko, pour également tenter de battre la Juventus. Vu les tensions entre l'Inter et Perez, cette transaction reste compliquée à réaliser, surtout après que la plainte déposée à la Fifa a été classée sans suite. De son côté, Modric voudrait exploiter un nouveau point du règlement de l'Uefa, qui lui permettrait de disputer également à partir du mois de janvier, la Ligue des Champions avec l'Inter. Tebas appréciera Du côté de l'Inter, le club reste attentif à cette situation et ne se fait pas d'illusions mais, il a apprécié le fait que Modric ait permis à l'Inter d'être disculpée des accusations lancées par Florentino. Du côté de Piero Ausilio, on pourra considérer que l'Inter sera presque totalement libérée des contraintes du Fair-Play-Financier, et par conséquent, une offre officielle, bien plus importante que les 20M€ proposés cet été, pourrait se retrouver sur la table de Florentino Perez. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. L'affaire Tebas prend de l'ampleur. Le FC Internazionale Milano annonce qu’il engagera des poursuites contre M. Javier Tebas suite à ses déclarations faites hier dans la presse. Il avait parlé de l’affaire Modric, comparant le travail de l'Inter à celui de PSG avec Neymar et en émettant des doutes quant à l'origine de l'argent avec lequel l'Inter aurait présenté son offre de contrat au croate. Pourquoi une telle plainte ? Rappel des faits La Lega Calcio réagit Voici la déclaration officielle faites par la ligue, en réponse aux accusations de Javier Tebas. La Lega est surprise et déçue par les déclarations du président de la Liga Javier Tebas. Des paroles qui, sans aucun fondement, portent atteinte à l'image et remettent en question l'intégrité et le bon travail de deux clubs italiens, et de la Lega auxquels ils adhèrent avec 18 autres sociétés. La Lega ne peut accepter passivement des déclarations qu’elle considère comme des actions médiatiques visant à déstabiliser les relations internationales. Les clubs de la Lega opèrent selon les paramètres imposés dans chaque domaine par les réglementations nationales et internationales. C'est pourquoi la même Lega partage l’optimisme et l'enthousiasme qui a augmenté de manière exponentielle lors des dernières saisons avec les professionnels du Calcio, les tifosi et les fans du monde entier. La Serie A TIM est au début d'une période de trois ans qui s'annonce très positive grâce aux contrats conclus dans le domaine des droits audiovisuels, aux nouveaux accords signés avec des partenaires de haut niveau et aux activités des clubs durant la session de mercato d’été qui ont apporté en Italie certains des acteurs les plus performants sur la scène internationale. A la veille d’une saison qui verra quatre clubs de la Serie A TIM en phase de groupes de l'UEFA Champions League, l'esprit renouvelé et le blason de la Serie A TIM ne devraient pas faire peur, mais au contraire, stimuler le panorama européen vers de nouveaux sommets de compétitivité et de spectacle. Le saviez-vous ? L'Inter a voulu clarifier les accusations et surtout la plainte du Real Madrid à la FIFA pour l'affaire Luka Modric. Le club n'a jamais eu de contact direct avec le joueur. En fait ce sont les agents qui ont proposé Modric. Selon le Real, l'Inter aurait violé les règles de transfert en contactant directement le joueur sans demander au club de donner son accord. Accusation à laquelle la société a répondu clairement, niant toute approche envers l’intéressé. ® JY DS - internazionale.fr
  17. Luka Modric reste encore un rêve très difficile à concrétiser, malgré tout, l’Inter espère jusqu’au bout, forte de la volonté du joueur. Mais si le Croate ne venait pas, pourquoi il n’y aurait pas de plan B ? Voici ce qu’en pense nos confrères de calciomercato.com : "L'Inter a des idées claires et attend avec sérénité un signal de Luka Modric avec des espoirs toujours plus minces. Maintenant il est clair que même si le mur du Real Madrid s'écroulent pas, les Dirigeants Nerazzurri devront finalement proposer une offre sous forme de prêt payant." Comment agir en cas de refus du Real ? "Aujourd'hui, Ausilio et Gardini restent prudents et froids sur tout type de plan B, de Leandro Paredes en passant par Rafinha. En effet, la Direction de l’Inter estime avoir mis en place une équipe de haut niveau dotée d’excellents investissements. Il n'y a donc plus la la volonté de dépenser plus et ailleurs : Modric a toujours représenté l'exception potentielle, le cadeau du Suning aux Tifosi, une surprise (très difficile) à concrétiser." "Soit... L'Inter se sent prête comme ça. C’est également pour cette raison qu’elle n’a pas ré-ouvert les contacts avec le Fc Barcelone qui estime Rafinha à 40-45M€. Un joueur pour lequel il n’y aura jamais plus de possibilité de l’obtenir sur base d’un prêt avec un droit de rachat. Le parcours du Brésilien à Milan s'est terminé en juin dernier et ça restera ainsi sans un "cadeau" blaugrana, alors que Paredes est un nom qui ne chauffe pas plus que ça la Direction." "En cette fin de Mercato, la situation est simple : Soit Modric arrive, soit le Mercato entrant restera en l’état, ce dernier étant estimé plus que suffisant." D'après la presse croate "Bien que Butragueno ait déclaré hier qu'il n'y avait pas de cas sur le joueur, dans son pays, il est affirmé que les Merengues pourraient avoir en tête la possibilité de le vendre pour renouveler l'équipe. Toutefois, ce que propose l'Inter en matière de conditions économiques est impossibles à accepter du côté du Real Madrid et ce serait donc la raison principale pour laquelle le président ne veut pas laisser le joueur partir et non parce qu'il le juge essentiel." "De plus Perez n'aime pas quand les joueurs, en particulier les plus importants, veulent quitter le Real. A l'heure actuelle, on pense que Modric fera renouveler son contrat par le Real avec une augmentation de 50%, mais ce dernier, de par son silence, aura secoué le club espagnol et ses supporters qui n'ont jamais été rassuré." Reste plus qu'à Ausilio à trouver preneur pour nos indésirables... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Après un long silence, une confirmation d'une prolongation de contrat, le quotidien As réputé pour sa proximité avec le Real de Madrid a fait marche arrière en admettant que la volonté du Croate est de porter le maillot de l'Inter. Pour le quotidien espagnol, bien plus que d'obtenir le feu vert de Perez, l'opération, si elle vient à se faire, sera un réel contre la montre... Le Croate va enfin croiser la route de Florentino Perez Et deux options s'offrent à lui : Soit il rompt avec le Real, soit il dit adieu à l'Inter... "Aujourd'hui, le Real affrontera l'Atlético, à Tallinn, dans le cadre de la Super Coupe d'Europe et Modric devrait commencer sur le banc avant de revenir à Madrid avec peut-être un nouveau trophée. Vu le laps de temps relativement court, Luka va réitérer sa volonté de partir et la décision devrait tomber ce jeudi. De son côté, l'Inter est prête à mettre le Turbo le cas échéant ", souligne la Gazzetta Dello Sport. Dans le même ordre d'idée, Le Corriere Dello Sport confirme que : "Demain, il y aura une réunion de clarification entre le milieu de terrain et Florentino Perez : une sorte de dernière tentative de Modric pour convaincre le président de le laisser partir". Même Tuttosport souligne l'importance de cette dernière tentative du Croate pour rejoindre l'Inter : "Si Luka Modric veut vraiment l'Inter, après la finale de la Super Coupe contre l'Atletico Madrid, il devra rompre avec le Real et assumer la responsabilité de ce divorce. Si tel est le cas, l'Inter aura sa chance pour tenter une négociation avec Florentino Perez qui s'est montré inflexible sur le sujet." "Modric devra faire comme Cristiano Ronaldo qui, après la finale de la Ligue des Champions à Kiev, a déclaré à la presse que son cycle au Real touchait à sa fin. Modric, si comme son entourage l'a confirmé par procuration à l'Inter, devra agir et se montrer rapide et décidé. De plus, malgré le bon travail réalisé par ses agents, ce sera à Luka lui-même à décider de son sort, alors qu'il est toujours situé entre deux eaux." Le Rêve fou de Steven Zhang Comment et pourquoi l'Inter s'est-elle positionnée sur le meilleur joueur du Mondial ? Outre le fait que les agents de Luka ont contacté l'Inter, à la demande du joueur lui-même, il y avait également un intérêt de la part d'un homme, un homme qui rêve de voir Modric porter le maillot Nerazzurro. Cet homme se nomme Steven Zhang... 35H Chrono En effet, l'Inter continue de croire au rêve de Modric, et ce malgré son départ pour Tallinn où il y disputera la Super Coupe d'Europe face à l'Atletico Madrid. Outre le calendrier très serré, l'Inter devra enclencher le turbo en cas d'accord avec Perez et permettre à Modric d'atterrir à Milan, de passer ses rendez-vous médicaux et de signer son contrat avant ce vendredi 20h pétante. Ce rêve est bien trop important, c'est la raison pour laquelle, l'Inter compte tenter le tout pour le tout, jusqu'à la dernière seconde, comme se fut le cas pour le recrutement de Diego Milito… De plus, on peut clairement remarquer une différence importante entre le transfert de Cristiano Ronaldo et celui de Luka Modric vers l'Inter: Luka a toujours bien été apprécié par Florentino Perez, ce qui n'a pas toujours été le cas de Ronaldo... Les deux opérations concernent des Tops Players, mais la comparaison s'arrête là. Revenons à Steven Zhang : C'est bel et bien lui qui a été le premier à imaginer Modric porter le Maillot de l'Inter. Le Fils du propriétaire du Suning souhaite marquer le coup en recrutant un joueur de Classe Mondiale pour son Inter, et quoi de mieux que de s'offrir le meilleur joueur de la dernière Coupe du Monde ? Le choix de Luka Il pourrait s'agir du titre du feuilleton de l'été pour l'Inter, car en effet, même si Modric n'a jamais clairement annoncé la couleur jusqu'à présent, contrairement à Ronaldo, il devra maintenant assumer son choix. Sans un signe évident d'une rupture avec le Real, la pression de ses agents n'aura que très peu de poids sur le Président des Champions d'Europe. De plus, l'Inter pourra s'offrir Modric uniquement par le biais d'un prêt payant avec un droit de rachat. Il s'agit là aussi d'une différence importante, si l'on compare le transfert de Ronaldo à la Rube. Luka n'a plus le choix En effet, dans l'attente d'un dénouement que tout le monde espère favorable du côté de Milan, Spalletti a vu son secteur offensif se renforcer avec l'arrivée de Keita. Même si ce dernier est un joueur très apprécié en Italie, il ne suffira pas à éteindre le rêve Modric. Toutefois, le fait d'avoir recruté Keita permet à Spalletti de pouvoir jouer dans plusieurs modulos. La conséquence est simple : L'arrivée de Modric était, avant, "vitale" pour l'Inter. A présent, il pourrait s'agir d'une valeur ajoutée. S'il signe, il va de soi qu'il sera un titulaire indiscutable, mais en cas d'échec, l'Inter a su renforcer l'ensemble de ses différents remparts, de la défense, où elle dispose de l'une, voire de la meilleure défense de Serie A, à l'attaque, avec l'éclosion de Lautaro Martinez. La flemme de l'Espoir En Espagne, beaucoup de bruits circulent en coulisses. Il se dit que le Real se "serait" fait une raison et laisserait partir Modric après la Finale. Le conditionnel a toute son importance. En cas de départ, les Madrilènes sont prêts à recruter un "galactique" potentiel : Milinkovic. Un joueur que Lotito évalue à 150M€. Manchester United s'est d'ailleurs cassé les dents avec une offre refusée de 110M€. Pour Perez, cette somme est loin d'être inatteignable, plus que de débourser une telle somme, le plus important sera de remplacer Modric, par un joueur qui sera une valeur ajoutée à son Real en pleine reconstruction. Dans un peu plus de 48h, le mercato de l'Inter sera terminé et ce dernier aura été exceptionnel, peu de Tifosi auraient cru vivre un tel été, avec le recrutement de joueurs importants, sans devoir sacrifier de Top-Players. De plus, si les ambitions de Steven sont aussi importantes, les Tifosi auront matière à s'amuser, lors des prochains mercato… En effet, l'Inter est rentrée dans sa dernière année du Settle Agreement et ne sera plus sous le coup de l'emprise et des contraintes de l’UEFA et de son Fair-Play-Financier... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. En effet, Piero Ausilio avait été très clair : "Si vous partez pour Tallinn, tout est fini". Pourtant rien n'est encore fini, malgré le fait que Modric ait pris l'avion madrilène en vue de la Super Coupe d'Europe. Explications... Rien n'est fini ici Selon le Corriere della Sera: "Le dernier contact qu'il y a eu entre l'Inter et Modric a eu lieu ce lundi matin, à l'heure du cappuccino. Luka n'a pas abandonné l'idée de rejoindre les Nerazzurri et la Beneamata croit toujours au miracle." Même s'il n'existe aucun accord officiel, il y a qu'une seule certitude, ce vendredi à 20h le mercato fermera ses portes en Italie. Cet appel téléphonique, avec le milieu de terrain croate, élu meilleur joueur de la Coupe du Monde en Russie, a rendu du baume au cœur de la Direction de l'Inter et également à Spalletti. En effet, Modric pense toujours pouvoir se débarrasser du Real Madrid et d'un président lourd et inflexible comme Florentino Perez. Finir en beauté Pour le Corriere, le joueur ne compte pas aller jusqu'au clash final avec les Blancos, raison pour laquelle il a pris l'avion des Champions d'Europe en vue du Derby européen face à l'Atletico de Diego Simeone. Ce jeudi, à son retour à Madrid, Modric veut essayer une dernière tentative de rencontrer Perez, afin que ce dernier respecte sa Parole, et le laisse partir à Milan. Actuellement, Modric refuserait catégoriquement toute prolongation de contrat, malgré tout ce que l'on peut lire dans les médias espagnols : Le Croate n'a pas changé d'avis et ne veut pas prolonger avec les Merengues. De plus, il y aurait un accord entre Luka et Sanchez, le bras droit de Florentino : Une promesse, celle de le laisser partir à l'Inter, après le match de Tallinn, dans le but de remporter un dernier trophée avec le Real et ainsi de conclure son aventure espagnole à Madrid. Quoiqu'il en soit, ce vendredi à 20h00, l'Inter et ses Tifosi seront fixés... ...et après tout, Nulla E Impossibile Per Questa Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Malgré les rumeurs venant d'Espagne sur le prochain renouvellement de contrat de Luka Modric avec le Real Madrid, la rédaction de Sky Sport continue de réfuter le changement d'intention de l'international croate. En effet, ce matin, il y a eu une confrontation directe entre l’agent du milieu de terrain Vlado Lemic et le PDG du Real José Angel Sanchez. L'entourage de Modric a poussé de nouveau pour partir, mais le Real a montré une fois de plus de la raideur en refusant de libérer son joueur. "Ce sont les signes qui prouvent, malgré les rumeurs espagnoles sur une prétendue permanence décidée par le joueur, que Modric veut l’Inter et il l’a répété au Real via son avocat." La Stratégie du Real et celle de Florentino est le contre la montre et ce week-end, des contacts et de la pression seront exercés par le clan Modric, pour faire respecter le pacte passé entre Perez et ses joueurs." "Ce lundi 13 août, nous serons à la croisée des chemins, car le Real Madrid partira pour Tallinn où il disputera la Super Coupe d'Europe contre l'Atletico : le Croate sera-t-il appelé ou non?" déclare Gianluca Di Marzio. De son coté Sky Sport, nous informe que Modric n'est pas intéressé par l'argent et souhaite un nouveau défi : L'Inter ! Une date limite a été imposée pour le transférer, à savoir le jour de la Finale de la Super Coupe d'Europe, soit le 15 août, passé ce délai, il n'y aura plus d'espoir pour recruter le meilleur joueur du Mondial 2018. D'ici-là, l'Inter est à Madrid, dans le cadre de l'International Champions Cup, afin d'y affronter, l'Atletico de Diego Simeone. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Luka Modric a décidé : Il restera au Real Madrid. C'est ce qu'a dit As, qui a interrogé l'entourage du joueur et a eu des informations sur la décision du croate. Selon le journal espagnol, le joueur croate, bien que fortement tenté par la proposition de l'Inter, après avoir tout évalué avec sa famille, a décidé de rester à la Maison Blanche. La photo postée sur Twitter qui le voit engagé dans la formation de Valdebebas, serait en ce sens, la preuve du choix du vice-champion du monde. Dans tout cela, le joueur a conservé la plus grande réserve, sans prendre la peine de nier quoi que ce soit, car l'offre de Nerazzurri était certaine. Reste plus qu'à avoir la confirmation officielle ! ®Antony Gilles - Internazionale.Fr
  22. Le Real de Madrid fait le dos rond, mais Luka Modric n'est pas conditionné par les pressions de ces dernières heures. Aujourd'hui il devrait dire clairement, à Florentino Perez, que l'Inter est son avenir. Il n'y a plus de doute sur le choix du Croate qui est bien décidé à quitter Madrid pour s'installer à Milan et pour se rendre disponible pour Luciano Spalletti. Après des entretiens avec Jose Angel Sanchez , le bras droit de Perez, et la journée d'hier, ce vendredi devrait être le jour du face à face final. Toutefois le numéro deux madrilène a confirmé, à Modric, qu'avant qu'il puisse rencontrer Florentino, une rencontre entre les agents du Croate et Sanchez devra avoir lieu. Florentino Perez ne compte pas éviter Modric Une rencontre à laquelle Modric tient tant, lui qui est à un carrefour de sa carrière. Perez sait également très bien, qu'après la dernière victoire en Ligue des Champions, qu'il a une promesse à tenir... A présent, tout le monde s'attend à ce que tout soit mis sur papier, pour concrétiser le transfert vers l'Inter. D'après le Gazzetta Dello Sport, il se dit que Perez est actuellement dans une position délicate, à cause de ce pacte, car il sait très bien qu'il sera dur de faire changer Modric d'avis et ce en dépit de la pression des supporters madrilènes qui souhaitent voir ce dernier continuer sa carrière au Real. L'offre de l'Inter n'est pas ce qu'il se fait de mieux pour le Real, à savoir un prêt payant de 15 millions d'euros avec un rachat fixé à 35 millions d'euros. Pourtant Modric est déterminé : Il veut l'Inter. Le Real connait également Luka est sait qu'il ne partira pas au clash comme Kovacic, car cela ne fait pas partie de son style de vie, mais cela ne signifie pas qu’il renoncera au désir de rejoindre l'Inter. De fait, il n'est pas certain que les entretiens d'aujourd'hui conduiront à un changement immédiat, mais il permettra de comprendre, à toute les parties, ce à quoi il faudra s'attendre dans les jours à venir. Steven prend ses responsabilités Cet après-midi, entre-temps, l'inter va partir pour la capitale espagnole et l'ensemble de sa Direction sera sur le vol. On y verra donc Steven Zhang qui compte aller en ville afin de tenir ses engagements de travail. Et même s'il est clair que ce déplacement à Madrid n'est pas considéré comme une mission de Mercato, car les négociations entre les deux clubs n'ont pas encore débutées, le fait que notre plus haut représentant soit en Espagne, pourrait redistribuer les cartes sur la table et augmenter la pression sur Perez. De son côté Perez est convaincu qu'avec un ajustement et une extension du contrat de Modric, que les choses se remettront à leur place, ce que nie les agents du joueur. Toutefois, en cas de rupture entre les deux parties, il est également évident que la présence de Zhang Junior à Madrid, sera essentielle, même si lors du transfert de CR7 à la Juve, il n'y a eu aucun contact entre les plus hauts représentants des deux clubs. Hier soir, Piero Ausilo a rencontré Spalletti à Milan dans un restaurant, nos deux interistes ont rencontré Giuseppe Riso, l'un des agents qui travaille sur l'opération avec Lemic et Mijatovic. Les espoirs de l'Inter augmentent, mais quoiqu'il arrive, ce sera Modric qui devra prendre ses responsabilités, vis-à-vis de Perez, pour déverrouiller le dossier. Et si feu vert il y a pour le transfert, il ne serait pas surprenant de considérer, que la semaine prochaine sera une semaine marathon, d'ici au gong de vendredi prochain, dernier jour du Mercato en Italie. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. As est le quotidien le plus proche du Real de Madrid et ce matin il vient de lâcher une bombe qui devrait plaire à un certain Perez actuellement sur le chemin du retour, dans son avion privé pour Madrid. Modric ne cherche pas à être augmenté. "Modric veut vraiment quitter le Real !" Panique à bord à Madrid, alors que le 26 mai 2018, le club espagnol rentrait dans l'Histoire en réalisant le Triplé, de la nouvelle formule de la Ligue des Champions, et que l'équipe semblait être largement intouchable dans cette compétition, le club a explosé de l'intérieur. Après le choc des départs de Zidane et de Cristiano Ronaldo, les supporters madrilènes doivent se préparer au départ de Luka Modric de la Casa Blanca. Modric devra se comporter comme Ronaldo et Kovacic Florentino Perez revient des Etats-Unis et selon des sources proches il rencontrera aujourd'hui le croate pour comprendre ses véritables intentions. Toutefois, en Espagne, tous ont compris que Modric avait un grand désir de quitter la Liga et de tenter l'aventure en Serie A et plus précisément à l'Inter. As, qui est très proche de la Maison Blanche confirme cette information. "Modric signera son dernier gros contrat de sa carrière après avoir joué un immense Mondial. De plus, il n'a jamais compris pourquoi il existe un tel écart salarial avec Gareth Bale, compte tenu des performances qui sont clairement en sa faveur. Aussi bien ses agents que ses proches l'affirment : Luka souhaite réellement quitter le Real et cela n'a n'a rien à voir avec la recherche d'une augmentation de son salaire." "Le seul moyen pour Modric de partir est de briser son silence, comme l'ont fait avant lui Kovacic et Cristiano Ronaldo. Il doit faire part publiquement de son mécontentement, une sorte d'humiliation sur la place publique du Bernabeu, et ce n'est qu'à ce moment-là qu'il sera exaucé." Si le transfert est acté, il n'est pas sur de trouver la trace d'un futur joueur croate au Real dans un avenir proche... Le saviez-vous ? L'arrivée de Luka Modric à l'Inter ne ferait pas plaisir à la concurrence, Mandzukic n'as pas hésité à tacler son équipier sur les réseaux sociaux en déclarant sur Instagram : "Après une expérience inoubliable en Coupe du Monde avec mon partenaire Luka Modric, il est temps de retourner dans nos clubs". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief, de ce qu'il s'est produit d'hier soir à ce matin, concernant le dossier bouillant de Modric. 20h12 - "Modric veut rejoindre l'Inter, non seulement pour les 60 millions sur 6 ans, mais, comme c'est le cas pour Cristiano Ronaldo, il est convaincu qu'il est l'heure pour lui de se lancer un nouveau défi. Tout dépend, dans les prochaines heures, de la rigidité ou non de Florentino, car le contrat du Croate court jusqu'en 2020. Pour l'instant, Sanchez, qui est le n°2 du Real est contre son départ." - Sky Sports. 20h34 - "La rencontre entre Modric et Florentino Perez reste l'unique chance pour l'Inter. Il se dit que Modric est prêt à aller au clash avec les Merengues, et à demander formellement son transfert" - Sky Sports 20h40 - "Pour le moment, aucune rencontre n’est prévue entre Florentino Perez et Luka Modric. Le sentiment est que le Real Madrid essaie de gagner du temps, car dans les têtes Madrilènes peut-être que Modric doit se réhabituer au climat de Madrid. Le fait de mettre la pression en ne planifiant pas de rendez-vous avec Modric fait partie de la stratégie madrilène". - Sky Sports 22h03 - "Bein Sport Espana parle du départ possible de Luka Modric au Real Madrid: "Il est possible que demain (ce jeudi), il rencontrera Florentino Perez. Il est évident que l'on parlera argent, mais pas seulement. Modric vient d'être élu meilleur joueur du Mondial et l'Inter lui assure non seulement plus d'argent, mais également un avenir sur une période de 6 ans, 4 ans en Italie et 2 ans en Chine. Et avec un salaire bien plus élevé que celui proposé par le Real Madrid. Modric devra donc clairement prendre position après avoir parlé à son président et entendu son offre." 23h07 - "La rencontre entre Modric et Florentino Perez n’a pas eu lieu ce mercredi et le Real Madrid joue la montre face à l'Inter. Modric a dit à l'Inter qu'il dirait à Florentino qu'il voudrait quitter le Real Madrid et vivre une nouvelle expérience avec les Nerazzurri. Maintenant, tout est entre les mains de Modric, l'Inter a tout donné de son côté et le Real s'est placé dans une stratégie d'attentiste." - Sky Sports 23h08 - "Ce jeudi, il y aura une conférence de presse pour présenter Thibaut Courtois, le fait de présenter le Diable Rouge est perçue comme un moyen de décaler d'une journée la rencontre décisive entre Modric et Florentino Perez. La situation est simple du côté du Real : Le Club a peur de voir son numéro 10 partir." - Sky Sports 23h12 - "Modric est en stand-by. Il ne lui reste que 2 possibilités: Soit voir Perez pour lui demander de le libérer (vu qu'avec Sanchez, ça a foiré), soit accepter l'offre du Real qui l'augmenterait à 12/15M€ par saison" - Pedulla 23h13 - "La réunion décisive devrait avoir lieu vendredi, ce jeudi étant le Courtois-Day" - Sky Sports 23h15 - "Le Real Madrid n’a pas aimé que Modric ne se soit pas exprimé publiquement jusqu'à présent. Cela fait 10 jours que la rumeur court sur son passage à l'Inter. Le Real s'attendait à un signal positif, mais le Croate a l'intention de réitérer son désir de vivre une expérience différente. Du côté des supporters de la Maison Blanche, ces derniers s'attendaient également à une prise de position positive de Modric, ce qui est bon signe pour l'Inter" - Sky Sports 23h37 - "Le Modric Day devrait avoir lieu ce vendredi (à confirmer). Perez tente d'adoucir Modric avec les jours qui passent au Real avec l'espoir de voir une faille dans le comportement de Luka. Du côté du Croate, les idées sont claires : il a demandé officiellement à être libéré pour rejoindre l'Inter à José Angel Sanchez à Valdebebas. Après la séance d'entraînement de ce mercredi, Modric s'est retranché avec ses conseillers à Moraleja. La situation est simple: Le Real veut garder Luka, Luka veut partir sur la base de l'accord existant (Gentleman Agreement). L'Inter espère que Perez sera un Homme de Parole et validera le pacte passé entre les deux parties. C'est à Modric de faire en sorte de faire tomber le mur blanc qui est dressé et qui commence à présenter des signes de ruptures. Les dirigeants madrilènes seraient parti à la recherche de son successeur : Eriksen et Thiago Alcantara sont les deux pistes choisies, Milinkovic-Savic est également dans les petits papiers madrilènes." Le Real joue la montre et l'Inter est prête à réagir immédiatement, même durant le week-end." Di Marzio/Fcinternews.it Le saviez-vous ? L'Inter ne jure que par Modric et personne d’autre. Selon Sky Sport, notre Beneamata a refusé récemment Juan Mata, qui a été proposé par Manchester United. L'Image du jour proposée par Internazionale Milano 1908 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Il ne reste que quelques heures. Quelques heures sans fin pour les Tifosi Interistes. Quelques heures, avant que l'Inter puisse avoir une image plus claire de cette situation, quelques heures avant l'heure H, celle qui décidera du rêve de l'Inter et de son retour au tout premier plan, quelques heures avant de savoir si le meilleur joueur de la dernière Coupe du Monde souhaite réellement renforcer notre milieu de terrain. Voici comment devrait, selon Sky Sports, se dérouler cette journée cruciale de ce mercredi 8 août 2018 : A 10 heures, Luka Modric est convoqué à Valdedebas, le centre d'entraînement du Real Madrid, pour son premier entrainement de la saison 2018/2019. Déjà à ce moment-là, il sera possible de comprendre beaucoup des intentions du joueur, qui en théorie, ne serait pas dans l'obligation de s'y présenter. A 14h, on s'attend à ce que le reste de l'équipe de Lopetegui, qui a disputé son dernier match amical face à la Roma, soit de retour à Madrid. A noter que Florentino Perez ne prendra pas le même avion. Le Président espagnol rejoindra l'Espagne via un vol privé. Fin d'après-midi, début de soirée La réunion fatidique devrait avoir lieu en fin d'après-midi ou plus tard, voir très tard dans la soirée, lorsque Modric et Perez seront à Madrid, c'est précisément à ce moment-là que l'avenir du Croate se jouera. D'après plusieurs médias, Luka va réitérer son désir de tenter une nouvelle expérience à l’étranger, plus précisément en Italie, un pays et un championnat qui le fascine. L'accord avec l'Inter est déjà prêt et Modric tentera de confronter Florentino Perez, à la promesse que ce dernier avait fait (Si vous gagnez trois Ligues des Champions, vous pouvez partir). De plus Luka précisera qu'il aura tout gagné et tout donné sous le maillot madrilène durant ses six années, ce qui pourrait lui faciliter son départ. Si Perez tient sa parole, l'Inter est prête à réagir instantanément. Piero Ausilio s'est montré clair avec les agents de Luka, si le transfert est réalisable, hors de question de jouer un quelconque contre-la-montre. Si maintenant, le Président et le joueur parviennent à un accord, alors le rêve Modric disparaîtra définitivement des radars de l'Inter, qui aura tout de même réalisé un très bon mercato. L'Inter stresse tout de même En effet, du coté d'Appiano Gentile, le club est partagé par un sentiment spécial qui va au-delà de l'aspect économique : La présence de la "CroatInter" à Milan pourrait peser lourd dans la balance, Luka pourrait retrouver Vrsaljko, Perisic et surtout Brozovic avec lequel il a tissé des liens très forts en Russie. Il se dit même que ce dernier serait parmi les premiers à avoir convaincu le numéro 10 de rejoindre l'Inter. Du coté de notre Direction, le Club a fait le maximum, en offrant un contrat jusqu'en 2022 et un salaire pharaonique. Le vice-champion du monde devrait, pour arrondir les angles et prouver son professionnalisme, se présenter à l'entrainement. Ce samedi, l'Inter se déplacera à Madrid pour y affronter l'Atletico, du coté de Piero Ausilio, si les voyants sont au vert, il se pourrait bien qu'il s'agisse du jour J pour le transfert le plus important de l'histoire récente de l'Inter, depuis son Triplé. Le Real met la pression Le fait que Modric ait posé avec le troisième maillot du Real signifie peu, voire rien. Cela fait partie du jeu, des stratégies, vu le contexte actuel. L'Inter voyage entre attente et espoir de pouvoir faire une opération sensationnelle. Marca admet que le départ du Croate est proche Après des jours à nier totalement cette folle transaction, Marca, qui est le journal le plus proche de Florentino Perez s'est fait une raison : "Modric veut jouer à l'Inter" Le comportement de ses agents vis-à-vis du club italien est un signe révélateur. Toutefois, il semblerait que le Real "connaissait" déjà cette envie de départ et cela ne daterait pas de cette semaine, mais de bien plus longtemps. Pour pallier à ce départ, trois joueurs sont pistés par le club Madrilène, pour remplacer Modric et Kovacic Christian Eriksen de Tottenham, Sergej Milinkovic-Savic de la Lazio Thiago Alcantara du Bayern Munich. Le favori dans ce trio reste le Danois, mais Tottenham a clairement fait savoir qu'il sera quasiment impossible de réaliser ce transfert. Préparez le pop-corn et les mouchoirs (c'est selon...) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...