Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'marcelo brozovic'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne veut pas s’arrêter à la Coupe d’Italie et compte poursuivre le rêve de rafler le Scudetto jusqu’à la dernière seconde. Toutefois, cette saison à permis de mettre en avant la "faiblesse" du secteur offensif orphelin d’un Serial Buteur Les grandes manœuvres "L'Inter a besoin d'un attaquant car Edin Dzeko doit faire face à un physique qui ne correspond plus tout à fait à la hauteur de sa classe débordante et si deux milieux sont impératifs, l’un d’entre eux devrait présenter des caractéristiques d’architecte afin d’éviter toute panique lorsque Marcelo Brozovic connait un coup de mou." Il y a également l’opportunité Paulo Dybala qui si elle ne fait pas preuve d’une logique technique, elle représente tout de même une opportunité que l’Inter veut saisir jusqu'au bout. Pour cette session de Mercato, le club devra également encaisser 60 millions d’euros par le biais de vente. L’idée est de ne pas se priver de Lautaro mais de faite autant que possible, des opérations dites secondaires, même si cela pourrait s’avérer insuffisant. Toutefois, Dybala, pour un club qui ne pourra pas faire d'opérations onéreuses, est une opportunité. Les pourparlers sont bien avancés, et s’il l y a eu de multiples contacts entre les parties : les démentis restent obligatoire. Mais avant ce fameux Bologne-Inter, il y a eu un contact catégorisé de définitif, au cours duquel Dybala et l'Inter se sont serrés la main en se déclarant un amour futur." "Si l’option offensive numéro une reste Gianluca Scamacca, celle-ci tend à se compliquer progressivement : L’Inter n’entend pas satisfaire à la demande de Sassuolo : 40 millions d’euros. C’est pour cette raison que le club a décidé de se (re)lancer sur la piste menant à Duvan Zapata, joueur déjà cité après la vente de Romelu Lukaku, l’été dernier. Si son âge peut faire défaut, il représente deux avantages non-négligeables : Ses caractéristiques sont idéales pour l’Inter d’Inzaghi et, malgré le changement de propriété, les relations restent très bonnes avec la DEA." Ou comment motiver Zapata et Scamacca à performer face au Milan pour les deux matchs cruciaux à venir… ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Marcelo BROZOVIC Informations Générales : Nom : Brozovic Prénom : Marcelo Poste : Milieu Date de naissance : 16/11/1992 Lieu de naissance : Zagreb Nationalité : Croate Taille : 181 cm Numéro de maillot : 77 Au club depuis : Janvier 2015 Position sur le terrain : Biographie: Le milieu croate fait ses classes au club des Hrvatski Dragovoljac de Zagreb. En 2010/11 et tout récent promu en Prva HNL, il effectue ses débuts professionnels. Malheureusement à l'issue de la saison le club est relégué mais Brozovic rebondit au Lokomotiv de Zagreb. Il y est là aussi titulaire et tape dans l’œil du Dinamo. Transféré en août 2013 il s'impose assez vite dans le dispositif de Jurčić (23 rencontres + 6 en Champions League). Dans la plus grande des compétitions il ne peut éviter l'élimination de son équipe (le Dinamo finira dernier du groupe avec un point et un but inscrit). En fin d'année il ouvrira son armoire à trophée pour son premier titre de champion de Croatie. Les saisons se suivent et se ressemblent. En 2013/14 il est de nouveau champion mais il participe plus que le précédent titre avec 27 rencontres de Prva HNL et six buts. Relégué en Europa malgré un but face à l'Austria de Vienne au troisième tour, là aussi ce sera sans succès. Après une saison bien remplie il est appelé dans la liste de Kovač pour se rendre au Brésil pour la Coupe du Monde. Première sélection face à l'Australie en phase préparatoire, il entrera à la 61' lors du match inaugural face au Brésil, rien de plus. Reprise avec le Dinamo et là il éclot totalement. Titulaire indiscutable, plusieurs clubs étrangers le supervisent. Et dans un club réputé pour sa formation (Modrić, Mandžukić, Cop, Vrsaljko, Badelj), son profil intéresse fortement les formations étrangères. Et en janvier 2015 il rejoint l'Inter pour un prêt longue durée jusqu'en juin 2016. Clubs 2010/11: Hrvatski Dragovoljac 2011/aou13: Lokomotiv Zagreb aou13/jan15: Dinamo Zagreb jan15/... Internazionale
  3. Le légendaire ancien milieu de terrain de l'Inter, Nicola Berti, estime que l'entraîneur Simone Inzaghi a dépassé les attentes pour sa première saison à la tête des Nerazzurri. Dans un entretien accordé au journal milanais Corriere della Sera, Berti a estimé que l'entraîneur a réalisé des performances supérieures aux attentes en ce début de saison. Il a également suggéré que l'AC Milan, bien que favori pour le titre, pourrait faire un faux pas lors de son déplacement à Vérone. Inzaghi est arrivé avec la difficile tâche de remplacer le vainqueur du Scudetto, Antonio Conte, et ce alors que l'équipe respectait des restrictions budgétaires strictes. La campagne n'a pas été sans heurts, avec une défaite en Serie A contre Bologna la semaine dernière, mais dans l'ensemble, elle a été très encourageante et l'équipe est en course pour les trophées à la fin de la saison. Inzaghi a sans doute déjà fait ce que le club lui avait demandé en s'assurant une place parmi les quatre premiers en Serie A et en atteignant les huitièmes de finale de la Ligue des champions, et Berti estime que ce qu'il a fait est suffisant. Berti a affirmé que "Inzaghi a réalisé des performances au-delà des attentes, il n'a plus Lukaku et Hakimi, mais il a tiré le meilleur de toute l'équipe." Au sujet de Nicolo Barella, il a déclaré que "Lui et Marcelo Brozovic seraient sur le podium des milieux de terrain de toute l'Europe." En ce qui concerne la course au titre, Berti a prédit : "Disons que l’AC Milan est favori, mais dimanche, ils rendent visite à une redoutable Hellas Verona. Ils peuvent se permettre de faire un match nul, mais ensuite ils ont aussi l'Atalanta à venir. Ce sera un vrai combat." ®Internazionale.fr via sempreinter - Traduction Oxyred
  4. Simone Inzaghi s’est livré à Inter TV à quelques heures du coup d’envoi de la 36ème journée de Serie A Empoli est déjà sauvé, à uel sera le type de match faut-il s'attendre ? "Ce sera une rencontre dangereuse car l’Empoli est une équipe de qualité qui a déjà atteint son objectif. Nous devrons être très attentif car nous ferons face à une équipe organisée qui viendra ici pour jouer son match." Face à l’Udinese, une victoire importante est née avec la démonstration d’une mentalité de grande équipe, est-ce un bon signal pour cette fin de saison ? "Nous avons gagné une rencontre qui était loin d’être simple, je suis très content de la prestation à Udine car l’équipe a démontré une grande personnalité et de la détermination. Nous tenions à cette victoire et nous l’avons obtenue avec la concentration qui caractérise les grandes équipes." Est-ce le moment-clé de la maison avec deux titres en jeu ? A quel point l’aspect mental sera fondamental ? "Pour ces quatre derniers matchs, les aspects technico-tactiques seront un peu moins visible, je pense que ce sera la motivation qui fera la différence. J’ai la chance d’avoir une équipe qui a toujours trouvé de quoi se motiver, nous nous donnerons face à Empoli à 120%, nous serons devant notre public face à une équipe de qualité qui sait bien jouer au football." Est-ce différent de joueur avant le Milan ? "Mon job, comme celui de mon Staff, est de faire avec ce que nous avons entre les mains, en nous basant sur notre équipe, sans devoir penser à ce que font les autres : Nous devrons faire notre parcours pour nous-même et nous donner à 120%." Nous nous dirigeons vers un Meazza Sold-Out, cela peut-il vous donner un coup de pouce ? "Nous avons eu toute la saison un public merveilleux, demain, il sera à nouveau comble et je suis sûr que les Tifosi nous donnerons ce petit quelque chose en plus pour réaliser un match avec notre cœur, comme nous l’avons tous déjà connu cette année au Giuseppe Meazza, on a aussi pu le ressentir dimanche à Udine, c’était comme-ci nous évoluions à domicile même si nous étions à l’extérieur." Le Saviez-Vous ? Le permier but de Marcelo Brozovic en Serie A a eu lieu le 31 mai 2015, lors de la victoire 4-3 des Nerazzurri sur.... l'Empoli! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. La presse sportive s’est enflammée suite à la révélation de la Gazzetta Dello Sport sur la future arrivée de Paulo Dybala à l’Inter. Place à présent à deux articles détaillés en provenance de la péninsule Pour Tuttosport Comment est-ce possible d’arriver à Paulo Dybala à l’Inter, avec la thématique de la soutenabilité, comme étoile polaire dans les plans de Suning ? "Pour l’expliquer, il faut se concentrer sur Giuseppe Marotta qui s’est jeté sur sa proie à peine les papiers du divorce entre la Juve et l’argentin actés. Celui-ci a demandé à Jorge Antun, son agent, quel était le délai qu'ils avaient donné pour trouver une équipe. La réponse "Nous ne sommes pas pressés" était ce que l'Inter voulait entendre, car le Mercato des Nerazzurri sera quoiqu’il arrive marqué de départs." "Suning a d'ailleurs défini les palettes nécessaires pour maintenir la soutenabilité des comptes : Le Mercato devra présenter un solde positif de 60 millions d’euros et la masse salariale devra diminuer de 15% avec une épargne de 20 millions d’euros. Les objectifs fixés à Simone Inzaghi seront les mêmes que ceux de l’été dernier : Terminer dans le Top 4 et atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour ces motifs, Steven Zhang lui-même est le premier à savoir que son Inter devra rester compétitive." "Marotta, qui connaît bien le tempérament de Dybala, sait pertinemment qu'il a le oui du joueur dans la main, surtout par le fait qu’il désir se sentir comme un centre de gravité dans le projet, cela influera sur sa décision. C'est aussi pour cette raison que, par exemple, Marcelo Brozovic a choisi de prolonger l’aventure avec l'Inter malgré une offre bien plus importante du Real Madrid. L'Argentin, tout comme son futur équipier, serait l'étoile la plus brillante au firmament à Milan, car l’équipe ne possède également pas d’autre profils de ce type dans son noyau." "Il s’agit donc du meilleur tremplin pour mettre sur pied les bases d’un accord salarial. Dybala, qui gagne 7,3 millions d'euros à Turin et qui avait conclu un accord pour 8 millions plus 2 millions de bonus avant de consommer cette rupture, sait bien quels sont les paramètres du club Nerazzurro et que pour se lier les parties devront toutes les deux sacrifier quelque chose". Pour la Rosea, les futures flèches de l'Inter seront argentines "Les routes de Lautaro Martinez et de Paulo Dybala devraient converger à l’Inter après s’être tant de fois croisées en équipe nationale lors de ce dernier quadriennal. Si Marotta et ses adjoints parviennent à mettre la main sur la Joya et, en même temps, à résister aux avances des grands clubs européens vers le Toro, la "Dyla" pourrait prendre vie à Milan, elle qui a été testée à de très nombreuses reprises par le sélectionneur national Lionel Scaloni" "En effet, Lautaro et Dybala ont joué 8 fois ensemble en équipe national pour trois buts inscrits par Lautaro dont deux via une passe décisive de Paulo. L’entente entre les deux s’affineraient et ils pourraient tranquillement coexister: Les caractéristiques de l'un et l'autre sont également bénéfique dans le cadre d’une possible alternance impliquant trois attaquants. L'amitié et le sentiment qui les unissent également en dehors du terrain seraient l'ingrédient supplémentaire d'une paire capable de faire rêver les Nerazzurri." Pour Marco Barzaghi, le recrutement est certain "Les chances s’élèvent à 90%, elles sont très élevées mais pas à 100% : Je conserve une prudence de 10%, car tout n'est pas fait ou signé. Ce n'est qu'à ce moment-là que je me donnerai entièrement, car tout peut arriver avec les joueurs en fin de contrat. En fait, nous pouvons même baisser un peu le pourcentage car un démenti est arrivé d'Antun, et la Viale Della Liberazione est irritée par ces rumeurs, vu que l’'entourage du joueur joue pour négocier de meilleures offres." "Il y a aussi beaucoup d'irritation car une telle rumeur avant la rencontre face à Empoli et la Finale de la Coupe d’Italie peut déstabiliser aussi les attaquants actuels de l'Inter. Il faut donc comprendre s'il s'agit de démentis de façade ou si autre chose peut se produire." Javier Zanetti, Diego Milito, Estéban Cambiasso pour ne citer qu’eux, l’Inter et l’Argentine cultivent une histoire d’amour qui n’est pas prête de s’arrêter, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Si l’Inter a choisi depuis un certain temps de miser sur Paulo Dybala, l’information la plus importante de la journée est que la Joya a choisi également l’Inter "Dybala et l'Inter se sont maintenant fiancés. Car rien ne convainc plus le joueur que le fait de rester en Italie, bercé par un Dirigeant qui l'a toujours apprécié comme Beppe Marotta, avec l'idée de prendre sa revanche sur le club qui a décidé de ne plus miser sur lui: L'amant trahi a choisi de réagir. Il a écouté, au cours de ces mois, ce que son entourage a collecté à travers l'Europe." "Un sondage a effectivement eu lieu par Manchester United. Une petite tentative également de la part de l'Atletico Madrid, aussi. Mais personne n'est allé aussi loin que l'Inter est parvenu à le faire. Les Nerazzurri ont expliqué le projet technique au joueur, ils l'ont fait se sentir désiré, ils lui ont expliqué que dans la prochaine équipe il sera central et non périphérique comme lors de ces deux dernières saisons à la Juventus." "Tout est prêt, il ne reste que le temps nécessaire pour que le dîner soit servi et que tout devienne réalité. L'Inter a déjà eu des assurances du point de vue physique sur le joueur, comme nous vous en avions déjà fait part et à court terme, nous entrerons encore plus dans les détails de ce point de vue : il est normal qu'il en soit ainsi, il s'agit toujours d'un investissement important du point de vue financier." A quel point est-il important ? "Traduit en chiffres, cela signifie que Dybala percevra un salaire similaire à ce que les meilleurs joueurs de l'équipe de Simone Inzaghi gagnent aujourd'hui, comprenez les 6 millions d'euros de Lautaro et Brozovic, plus des bonus substantiels. L'accord aura une longue durée, soit un quadriennal. La voie est toute tracée, les contacts avec Dybala perdurent depuis des semaines et ont battu leur plein dès que la rupture avec la Juve est devenue officielle. Nous sommes maintenant dans les derniers kilomètres du marathon. Et la ligne d'arrivée est maintenant là, devant." Dybala gratuit et "en forme", le recrutement phare du mercato estival selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Si dans un passé récent, l’Inter disposait d’un Vestiaire éclaté, l’arrivée de Giuseppe Marotta, associé à une série de personnalités du vestiaire ont rendu ses Lettres de Noblesses aux Nerazzurri. En effet, plusieurs joueurs se sont révélés ces dernières saisons à tel point qu’il n’y a plus à proprement parler d’un seul Capitaine, mais de Capitaines, de Leaders qui guide l’équipe de Simone Inzaghi Révélation de la Gazzetta Dello Sport Ivan Perisic et Marcelo Brozovic "Le premier est le leader technique, le phare qui illumine le terrain et qui traverse une période d’omnipotence comme si rien ne semblait pouvoir l’arrêter : L’exigence de prolonger son contrat pour une paire d’année trouve justement son origine de par son statut gagné marche après marche. Pour comprendre l’importance de l’autre croate, il suffit simplement de se replonger dans les deux mois d’enfer Nerazzurro, lorsque le Scudetto était pourtant en poche : De très nombreux point ont été perdu en l’absence de Brozo." "Si Perisic a un caractère plus glacial, lui qui est presque un robot concentré sur l'entraînement, Brozo est l'ami préféré de tous : il ne se passe pas un voyage à l'Inter sans que Marcelo ne tourmente la vie de ses coéquipiers: Ceux qui dorment sont réveillés, ceux qui se détendent sont emmerdés." Samir Handanovic Au début de l'année, lorsqu’il s’agissait du repas de Noël ou lors de la période désastreuse de février à avril, il y a eu des dîners d'équipe, loin des projecteurs et sans traces sur les smartphones, une vrai constante dans la saison qui a consolidé l’esprit d'équipe: "Et si Samir est d’ailleurs une personnalité peu bavarde, et s’il n’a pas consolé de façon théâtrale le pauvre Ionit Radu devant les caméras après "Le désastre de Bologne", il a fait usage des bons mots dans les jours qui ont suivi pour réconforter le roumain." Milan Skriniar Véritable point de référence pour ses équipiers sur et hors du terrain: "A Turin contre la Juve, et en plein milieu du chaos qui a précédé la "séance de tirs au but de Çalhanoğlu" , les yeux furieux de Nicolò Barella occupaient le devant de la scène, mais lui, Milan, rappelait "ses" hommes en leur imposant de s’éloigner des flammes. La cavalerie d'ailleurs formée par Danilo D'Ambrosio, Marcelo Brozovic et Alessandro Bastoni a suivi, mais la protestation la plus vive autour d'Irrati est celle du défenseur slovaque : Son carton jaune en est d’ailleurs la preuve." "Milan aime défendre ses équipiers, mais il connait aussi bien l’art de la consolation car bien avant ses penalty au Stadium, Çalhanoğlu, en tant qu'ancien Milanais, avait du mal à trouver sa place chez les Nerazzurri, et c'était précisément Skriniar qui le rassurait à Appiano. Le Turc avait besoin de temps et de confiance, et maintenant qu’il il est là et bien là, il est devenu un joueur décisif au cœur du jeu interniste." À trois journées de la fin de la saison, Simone Inzaghi encourage son équipe car il est convaincu que la lutte pour le Scudetto n'est pas encore terminée: "Les Nerazzurri savent que neuf points en trois matches pourraient ne pas suffire et cela n'incite pas à l'optimisme, mais les Nerazzurri ont décidé de cultiver la pensée positive : Inzaghi a convaincu tout le monde de ne penser qu'à eux-mêmes, en se concentrant sur les événements que l'équipe peut contrôler car il est, en fin de compte, inutile de gaspiller du temps et de l’énergie en pensant au Diavolo." Et si bien plus que le Scudetto cette saison, l’Inter a su former un réel groupe solidaire, tel celui formé par l’équipe du Triplé....N’est-ce pas en fin de compte là, le Chef d'Oeuvre de la saison, même si conserver la cocarde associée à une seconde étoile n’aurait pas de prix ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Quel est le type d'homme qui, évoluant à la Juve, décide de rejoindre l'Inter ? Un homme intelligent! Partant de ce constat, place à la révélation de la journée signée le Corriere Della Sera, le futur de l’Inter pourrait passer une nouvelle fois par du Zébré "Au Dall’Ara, où Steven Zhang devrait être absent, pourrait naître un futur différent pour l’Inter, qui s’active également sur le mercato en plus de cette fin de saison. Et l’hypothèse à ne pas écarter et celle de l’arrivée d’un ancien bianconero : Miralem Pjanic, 32 ans et international bosniaque qui pourrait être un back-up de qualité, et gratuit de Marcelo Brozovic." Il Padrino accèlere pour La Joya pour la Rosea " Tout est une question de priorité : D'abord la première place et le Scudetto, ensuite Paulo Dybala. En effet, l'Inter continue de travailler sur plusieurs fronts, entre le terrain et le mercato en étant en contact constant avec l'entourage de la "Joya" pour savoir ce qui se passe autour de l'Argentin. De plus, le club Nerazzurro a trouvé le moyen, par des voies indirectes, de prendre connaissance de la condition physique de l'Argentin, et de prendre connaissance des raisons justifiant ses absences répétées pour cause de blessure" "Dybala est considéré comme le coup parfait pour le club Nerazzurro. Son arrivée gratuite est considérée comme une opportunité pour un club qui a besoin de réduire sa masse salariale et d'investir le produit de ses ventes." Un Pacte a été conclu "La Direction de l’Inter sera informée à tout moment de la situation entourant le joueur, des clubs potentiellement intéressés, des offres qui pourraient arriver. Jusqu'à présent, rien ne s'est passé, si ce n'est un intérêt timide de Manchester United, favorisé par l'arrivée de Ten Hag sur le banc. Il y a eu des chuchotements sur la possibilité de la Roma, mais ils n'ont pas été confirmés." "C'est un bon signe pour Marotta et Ausilio, sans aucun doute et certains parlent déjà d'un accord conclu, mais en réalité les conditions ne sont pas encore réunies. L'Inter travaille sur le départ de Vidal et de Sanchez afin de se débarrasser de ses gros salaires, l’entourage du milieu de terrain étant déjà en pourparlers avec Flamengo. Et quand bien même, la direction ne veut pas perturber l'équipe dans ce dernier mois du championnat." "Les Nerazzurri ne compteraient dépasser nouveau plafond imposé, c'est-à-dire les 6 millions plus les bonus déjà versés à Lautaro et Brozovic. Ensuite, il faudra raisonner sur la durée de l'accord, bien que sur cet aspect, les Nerazzurri ont montré qu'ils n'avaient pas trop de problèmes à accorder de longues périodes, ou au moins une durée de quatre ans et si le mariage n'est pas imminent" "Tout porte à croire que tôt ou tard, il aura lieu : "Plus tôt que tard", ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Le journaliste italien Fabrizio Biasin estime que Marcelo Brozovic est le joueur essentiel à la lutte pour le Scudetto. Dans sa chronique publiée aujourd'hui dans le Libero, le journaliste a souligné la façon dont le Croate a remis l'équipe sur les rails dans sa course au Scudetto. L'Inter a connu un sérieux coup d'arrêt en février et mars, et une grande partie de cette chute s'est produite lors des matches où Brozovic était absent. Le joueur de 29 ans a manqué la défaite 2-0 contre Sassuolo en raison d'une blessure, il a aussi été blessé lors des matches contre le Torino et la Fiorentina, qui se sont tous deux soldés par des nuls. Maintenant que Brozovic est de retour dans l'équipe depuis le retour de la pause internationale, les Nerazzurri n'ont pas perdu un seul point, et pour Biasin, ce n'est pas un hasard. "C'est banal à dire mais aussi vrai, qu'au-delà des bavardages, l'Inter avait simplement besoin de récupérer son meilleur joueur, Marcelo Brozovic, qui s'est blessé lors du match contre Liverpool et qui est revenu à son meilleur niveau au moment le plus important de la saison. "Avec lui sur le terrain, l'Inter s'améliore dans la course, la sécurité, la capacité à rester dans la moitié de terrain adverse, tout", poursuit-il. Et si avant, il était seulement "bon pour faire avancer l'équipe, maintenant il est aussi devenu un distributeur de passes décisives et de buts", souligne-t-il. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  10. C’est une information en provenance de Tuttosport : Marcelo Brozovic a montré, à sa façon, son amour pour l’Inter "Marcelo Brozovic, depuis son arrivée en janvier 2015 en Serie A, occupe la première place, dans l’absolu, en Serie A pour le nombre de ballons disputés, le nombre de passes réussies et le nombre de passes dans la moitié de terrain de l’adversaire, il est également sur le podium pour le nombre de ballons récupérés. En analysant plus précisément ce championnat, le croate est le premier pour le nombre de kilomètre parcourus en moyenne : 11km611, mais ce n’est pas une nouveauté vu ses grandes capacités d’architecture et de déplacement." "Partant de l’ensemble de ce constat, Carlo Ancelotti le voulait au Real, en convaincant Florentino Perez de lui proposer une offre bien meilleure à celle qu’il a accepté pour prolonger à l’Inter, soit supérieure à 6,5 millions d’euros par saison jusqu’en 2026." Si la proposition n’est pour l’heure pas encore connue, "la volonté du joueur aura été fondamentale, une volonté qui alimente sa force en sachant et en ressentant qu’il est bel et bien le Centre de gravité de l’équipe Nerazzurra." Très peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir refusé le Real Madrid… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Une machine non pas à but, mais à délivrer des passes décisives : Çalhanoğlu avait une mission des plus périlleuses : Remplacer Christian Eriksen et parvenir à se montrer indispensable pour Simone Inzaghi Meilleurs passeurs en Serie A 10 assist: Berardi, Çalhanoğlu, Milinkovic 9 assists: Barella 8 assists : Luis Alberto, Candreva, Veretout Et le moins que l’on puisse dire est que l’international turc trône en tête du classement des hommes qui ont délivré le plus de caviar cette saison. Arrivé gratuitement en provenance du... Milan, il est l’Homme qui fait actuellement la différence cette saison. Auteur d’un but convaincant sur penalty justement dans le Derby, il est en concurrence directe pour faire face à la dernière ligne droite de cette saison. Buteur lors du Derby, il a aussi marqué face à la Juventus et face au Napoli, sans oublier deux passes décisives face à la Roma. Avec Nicolò Barella et Marcelo Brozovic, il forme un trio détonnant, preuve en sont les 9 passes décisives également du champion d’Europe italien. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. L’Inter de Simone Inzaghi a battu la Roma de José Mourinho. Au terme de ce match, Simone Inzaghi s’est livré à Dazn: "Je tenais énormément à cette partie, où nous arrivions trois jours après un Derby où nous avions énormément donné face à un adversaire de valeur absolue, en forme. Nous devions proposer sur le terrain une prestation valeureuse et les garçons ont été très brave." La gestion de Lautaro ? "Il avait besoin de marquer, il n’a jamais été un problème. Il y a des périodes comme ça, où il n’y parvenait pas, mais il se présentait toujours devant le gardien. Et même, il s’entraîne toujours de la meilleure des façons, quelque fois, il était juste qu’il soit mis au repos, à présent il est très bon et il devra continuer de la sorte comme tous nos attaquants." "Nous faisions face à un adversaire qui, lors de la première période, avait décidé de marquer Brozovic. En seconde période, j’ai donné de la liberté à Skriniar. La Roma n’avait plus perdu depuis de très nombreux matchs et nous devions bien aborder la rencontre... Les garçons ont été bon pour récupérer rapidement et réaliser un grand match, un match de qualité, en véritable équipe." 'Les garçons ont réalisé un très grand match en sachant que c’était le point de départ : Si nous comptabilisons 5 victoires de suite, nous avons tout de même perdu du terrain : Nous sommes derrière et nous devons chasser : Finalement, mercredi, nous défierons Bologne dans ce match en retard et nous devrons préparer cette rencontre de la meilleure des façon en trois jours et demi." Avez-vous en poche une partie du Scudetto ? "Je me présente avec une victoire importantissime, nous sommes dans une période intense avec une Finale de la Coupe d’Italie à laquelle nous tenions de toutes nos forces. Nous devrons être bons pour savoir gérer nos forces physiques et mentales car les parties sont nombreuses et rapprochées: Mais nous sommes prêt et nous voulons les jouer avec le torse bombé: Nos derniers matchs en sont une grande démonstration." Perisic et Dumfries ? "Ils réalisent un travail important, je savais que la défense centrale de Roma allait se montrer très agressive sur nos deux attaquants. En ce sens, la ligne de cinq avait plus de liberté et Dumfries avait été mis au repos : Darmian avait joué le Derby en réalisant un très grandissime match. Gosens se sent très bien et son heure arrivera, comme pour tout le monde." Était-ce un problème de mentalité ? "C’est évident qu’il fallait une victoire comme celle sur la Juve, nous étions dans une période où les résultats faisaient défaut car les statistiques démontraient que nous tirions et que nous nous créions énormément. Nous avions besoin d’une victoire importante! A présent, nous en avons réalisé quatre de suite, mais cela ne suffit pas mais je tiens à féliciter les garçons." Mourinho ? "Nous nous sommes souhaité bonne chance l’un l’autre. Il a toujours été gentil avec moi: C’est un entraîneur spéciale avec lequel, avant la rencontre en Coupe d’Italie, j’avais échangé durant 45 minutes sur le football. Je ne le connaissais pas personnellement, j’ai appris à le connaitre et c’est vraiment un plaisir de parler avec lui." Avez-vous échangé avec vos anciens joueurs de la Lazio ? "Non, je n’ai pas échangé avec, mais quoiqu’il arrive, je soutiendrai toujours la Lazio." Mou qui aime l’Inter, Simone la Lazio, la raison du cœur a-t ’elle sa place dans le monde du Calcio selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Dans le calendrier de cette fin de saison, la confrontation avec la Roma de notre célèbre José Mourinho était le match de tous les dangers : Une victoire était impérative pour cette dernière confrontation directe face à une équipe du Top. Et ce que l’Inter a proposé face à la Juve et face au Milan, l’Inter l’a répétée face à la Louve : Marquer au bon moment pour couper les jambes de son adversaire! Et si Denzel Dumfries s’est pris pour Ronaldo, le brésilien en partant seul en but lancé en profondeur par Hakan Çalhanoğlu à la demi-heure de jeu, il est bon de rappeler que quelques secondes auparavant la tête de Mancini fleurtait avec la transversale de notre Samir Handanovic. Le chef d’œuvre de la soirée est à mettre à l’actif de Marcelo Brozovic, qui suite à une excellente séquence de jeu se retrouve dans la surface de réparation, lancé par Ivan Perisic, sa phase de jeu épique voit sa reprise du pied droit nettoyer la lucarne opposée de Rui Patricio. Lautaro Martinez inscrira le troisième but de l'équipe etnrainée par Simone Inzaghi à la 52’ via une tête sur corner. Notre Beneamata se chargera ensuite de gérer la rencontre avec une Roma qui aura été l’auteur d’une première période catastrophique avant de se reprendre en fin de match, preuve en est le bijou et la patate inscrit par Henrikh Mkhitaryan à la 85'. Avec la défaite du Napoli à Empoli suite au doublé d’Andrea Pinamonti et la victoire du Milan via l’assist de son (futur ?) recrutement Acerbi, la course au titre passera plus que jamais par une victoire impérative sur le terrain de Bologne dans le cadre du match en retard de l’Inter Tableau Récapitulatif Résumé Video Inter 3-1 Roma Buteur(s): 30' Dumfries(I), 40' Brozovic (I), 52' Lautaro Martinez (I), 85' Mkhitaryan (R) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (63' 95 Bastoni); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozovic (72' 5 Gagliardini), 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic (72' 18 Gosens); 9 Dzeko (63' 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (82' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 38 Sangalli T1: Simone Inzaghi Roma: 1 Rui Patricio; 23 Mancini, 6 Smalling, 3 Ibanez; 2 Karsdorp, 7 Pellegrini (63' 17 Veretout), 27 Oliveira (80' 52 Bove), 59 Zalewski (78' 5 Vina); 92 El Shaarawy (63' 11 Perez), 77 Mkhitaryan; 9 Abraham (78' 14 Shomurodov) Banc: 63 Boer, 15 Maitland-Niles, 24 Kumbulla, 37 Spinazzola, 42 Diawara, 55 Darboe, 64 Afena-Gyan T1: José Mourinho Arbitre: Sozza VAR: Irrati Averti(s): Mancini (R), Brozovic (I), Oliveira (R), Çalhanoğlu (I) Expulsé(s): / Affluence: 74.947 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. 5 février 2022, 74’ Olivier Giroud charge fautivement Alexis Sanchez avant de conclure une action qui fera couler beaucoup d’encre, pire encore trois minutes plus tard, il inscrira un doublé qui plongera les Nerazzurri dans une période de tourmente... 19 avril 2022, le Milan n’est pas parvenu à tuer l’Inter, bien au contraire, en cas de victoire sur Bologne, les Nerazzurri seront devant au classement, mais un contentieux est à régler et les Nerazzurri l’ont mauvaise depuis un peu plus de deux mois. Pour quel résultat ? Une destruction totale au Giuseppe Meazza du Milan Rossonero. Motivé comme jamais, les Nerazzurri n’auront pas mis longtemps pour démonter le Diavolo, la première cartouche tombera immédiatement, dès la troisième minute de jeu suite à une splendide reprise de volée de Lautaro Martinez idéalement servi par Matteo Darmian à l’intérieur de la surface de réparation, un tir qui ne laisse aucune change à Mike Maignan. Le Toro argentin, véritablement "On Fire" doublera la mise à la 40’ après avoir été lancé en profondeur par son compatriote Joaquin Correa. Devançant le portier français, Lauti permet à l’Inter de faire le break au meilleur moment. A la reprise, l’Inter décide de gérer le Milan et ses différents assauts, et comme le Karma existe un but sera refusé à Bennacer pour un prétendu hors-jeu de Kalulu: Alexis en février, Bennacer en avril, les compteurs sont à égalité. Enfin et pour le plus grand plaisir de l’Imperatore, Robin Gosens triplera la mise à la 82’ en inscrivant également son premier but sous ses nouvelles couleurs suite à une excellente remise de Marcelo Brozovic. Simone Inzaghi peut être fier de son Inter qui, 11 ans après sa dernière finale de Coupe d’Italie, pourra, en ce mois de mai, prétendre à la Couronne. Qui plus est l’impact psychologique est plus que jamais fondamental en cette fin de saison avec une destruction totale du second club de Milan, cette victoire Nerazzurra boostera à coup sur les Nerazzurri dans ce sprint finale, mais cette Victoire Nerazzurra pourrait et devrait ôter tout repère aux Cugini. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-0 Milan Buteur(s): 4', 40' Lautaro Martinez, 82' Gosens Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (79' 33 D'Ambrosio) 36 Darmian, 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu (73' 22 Vidal), 14 Perisic (79' 18 Gosens); 10 Lautaro Martinez (70' 9 Dzeko), 19 Correa (70' 7 Sanchez) Banc: 97 Radu, 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 32 Dimarco, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Milan: 16 Maignan; 2 Calabria (73' 46 Gabbia), 20 Kalulu, 23 Tomori, 19 Hernandez; 8 Tonali (46' 10 Diaz), 4 Bennacer (73' 33 Krunic); 56 Saelemaekers (46' 30 Messias), 79 Kessie, 17 Leao (86' 22 Lazetic); 9 Giroud Banc: 1 Tatarusanu, 83 Mirante, 5 Ballo Touré, 7 Castillejo, 12 Rebic, 41 Bakayoko T1: Stefano Pioli Arbitre: Mariani Var: Mazzoleni Averti(s): Theo Hernandez (M), Skriniar (I), Tomori (M) Expulsé(s): / Affluence: 74.508 tifosi Recette: 4.156.710 euros, soit un nouveau Record dans l’Histoire de la Coupe d’Italie ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Ce mardi soir aura lieu l’affiche de la Coupe d’Italie, celle qui verra l’Inter Championne d’Italie défier l’Ac Milan, actuel "leader" virtuel de la Serie A. Pour l’occasion, Simone Inzaghi s’est livré en conférence d’avant-match Comment l’équipe se présente-t ’elle pour ce rendez-vous et à quel type de partie vous attendez-vous ? "L’équipe arrive requinquée et motivée, nous connaissons l’importance de cette rencontre et de ce qu’elle représente pour le Club et les Tifosi : Nous nous présentons avec trois victoires consécutives et nous nous préparons au mieux pour ce match." La rencontre aura-t ’elle également son importance pour le Rush Final ? Avez-vous retrouvé Lautaro ? "En ce qui concerne les choix, un entraîneur a toujours des doutes et tant de choix à faire quotidiennement, il reste pour la rencontre de ce mardi deux séances d’entraînements et je chercherai à faire au mieux pour une rencontre qui est importantissime. Ensuite, ce sera le tour du championnat, nous sommes encore en course pour tous nos objectifs : J’estime que nous réalisons un excellent parcours, vu que déjà en janvier dernier, nous avons remporté la Super Coupe d’Italie." Que vous laisse comme sentiment les confrontations face au Milan, vous considérez-vous comme favori ? "Nous avons disputé 3 Derby jusqu’à présent : 2 en championnat et celui de la Coupe d’Italie, nous savons ce que nous devrons faire pour aller en finale : Nous voulons gagner. Nous savons que nous pouvons obtenir bien plus ici que lors des Derby passé, nous devrons être bon pour gérer les faits de jeu qui s’avèreront déterminant. La rencontre est importantissime car elle vaut une Finale." Qu’attendez-vous comme vision d’équipe pour ce mardi ? 'En ayant conscience de l’importance du but à l’extérieur, l’important sera de rester concentré au maximum dans tous les instants du match car nous ferons face à un adversaire de valeur, nous devrons faire preuve d’une concentration maximale durant l’ensemble des 95 minutes et, le cas échéant, pour les prolongations de la rencontre." Quel est le niveau de difficulté de ce match ? "Il faudra faire preuve d’une concentration encore plus importante qu’à l’habitude, nous n’avons pas marqué à l’aller et notre attention devra être maximale car la rencontre peut basculer à n’importe quel moment." Vous avez vécu de nombreux derby romain, Il ne vous a pas fallu longtemps pour en gagner un là-bas. Est-ce le bon moment pour faire la fête aussi ici à Milan ? "Et c’est ce que je nous souhaite à tous : Demain, nous jouerons dans notre stade, avec un public incroyable qui nous a toujours transcendé. Lors du dernier match face à Vérone, le soutien du stade nous a énormément aidé et nous avons conscience demain, que nous disputerons une rencontre importantissime avec une place en jeu qui vaut cher." Le fait de ne pas avoir encore gagné le Derby cette saison peut-il être une motivation ? "Sans aucun doute, c’était trois derby différent : Nous avions bien joué lors des deux premiers, lors du dernier, les équipes se valaient tout en sachant que le but à l’extérieur pèserait de tout son poids, c’était une rencontre plus fermée. L’équipe en a conscience et la rencontre de demain sera une très grandissime opportunité pour l’emporter de la meilleure des façons." Suite à sa victoire face à la Juve, l’Inter a retrouvé le bon rythme, pensez-vous que ce Derby puisse avoir un impact positif ou négatif, aussi dans la Course au Scudetto ? "Je pense qu’il aura une grande importance, il vaut une finale, mais nous devons être bons pour distinguer les deux compétitions : Demain, la priorité sera la rencontre de la Coupe d’Italie, ensuite nous nous concentrerons sur la Roma : Nous aurons trois jours et demi pour nous préparer au mieux à une rencontre très importante pour notre championnat. Vendredi déjà, en après-match de la Spezia, nos pensées étaient dirigées vers la rencontre de demain soir." Lorsque Brozovic était absent, vous avez effectué plusieurs tests à son poste. Qui est parvenu s’en tirer le mieux ? Avez-vous déjà échangé avec la Direction sur ce point pour l’avenir ? "Nous connaissons l’importance de Brozovic dans notre équipe, et cette année, il a fait défaut durant une période qui a coïncidé avec notre période la moins brillante, il y a eu des matchs où Barella, Vecino, Çalhanoğlu, Vidal l’ont en l’occurrence remplacé. Nous savons que c'est un rôle où nous avons tous des Mezzali qui ne sont des spécialistes pour ce poste spécifique: Ce ne sont pas des meneurs d'hommes, mais ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes, pour les matchs que nous avions à disputer." "J’en ai parlé avec le club et nous allons probablement faire quelque chose à ce sujet, mais pour l'instant je ne m’y attarde pas car il nous reste encore 40 jours de compétitions et je souhaite les disputer de la meilleure façon possible." L’obligation de l’emporter peut-elle s’avérer comme un allié pour vous ? "Nous savons que nous n'avons pas d'alternative car avec un 0-0 vous allez en prolongation mais avec un autre match nul vous n'allez pas en finale, donc l'équipe sait qu'elle doit jouer pour gagner tout en ayant en tête que le match sera long et que nous devrons l'aborder de la meilleure façon possible. Je l’ai déjà connu, il y a un an avec la Lazio et je sais que sur le plan mental et physique, qu’il s’agira d’ un match où l'on dépensera beaucoup d'énergie". Selon les experts, certains pensent que parmi les attaquants, Dzeko et Lautaro représentent le duo le moins complémentaire ? est-ce une question d’incompréhension ? "J'ai cinq attaquants qui sont en bonne forme en ce moment et qui méritent tous de jouer. Ensuite il faut faire des choix, mais je pense qu'ils peuvent tous très bien jouer les uns avec les autres. Et c'est à moi de décider avec qui va commencer et qui sera remplacé, ça fait partie du métier." Dans certains matchs, comme contre Spezia et la Fiorentina, vous avez changé les deux attaquants en même temps : Étiez-vous satisfait de la réponse que vous avez obtenue lors du dernier match ? Est-ce que c'est lié à cette situation ? "Le choix des attaquants dépend des matchs que nous devons affronter. Dzeko et Correa ont fait du bon travail, en début de match. Ensuite, les deux qui ont pris la relève ont fait aussi une belle prestations et ils ont tous les deux marqué. Tu as des matchs où tu peux faire d’autres choix aussi, tout dépend du déroulement de la rencontre, c’est celui-ci qui te fait prendre certains choix." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L'Inter prévoit une révolution au milieu de terrain cet été L'Inter prévoit de révolutionner son milieu de terrain cet été avec des joueurs comme Leandro Paredes et Davide Frattesi, selon un rapport des médias italiens. Comme le rapporte La Gazzetta dello Sport, l'Inter sait qu'il doit remplacer le duo de milieux de terrain sortant, Arturo Vidal et Matias Vecino. Ils pourraient également avoir besoin de remplacer Roberto Gagliardini, qui pourrait vouloir partir pour jouer plus régulièrment. Dans le cas où le trio titulaire actuel, Hakan Calhanoglu, Marcelo Brozovic et Nicolo Barella, resterait au club, l'Inter souhaite que Leandro Paredes (Paris Saint Germain) et Davide Frattesi (Sassuolo) viennent les épauler. Stefano Sensi reviendra de son prêt à la Sampdoria mais pourrait alors être vendu afin d'obtenir des fonds et d'économiser sur les salaires. Son remplaçant pourrait être Lucien Agoume, prêté au Stade de Brest, ou un jeune de l'équipe Primavera. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  17. APPIANO GENTILE - Le championnat a repris et pour l'Inter, c'est le Derby d'Italie qui l'attend. Les Nerazzurri sont prêts à reprendre le chemin de la compétition après la trêve internationale. Ils affronteront la Juventus de Massimiliano Allegri lors de la 31e semaine de Serie A à l'Allianz Stadium de Turin. Simone Inzaghi, l'entraîneur de l'Inter, était au rendez-vous à la conférence de presse d'avant-match, au cours de laquelle il a fait le point sur sa forme récente et évoqué ses attentes pour le match. Nous arrivons à la fin de la saison et le coup d'envoi sera donné demain par la Juve contre l'Inter : qu'attendez-vous de ce match ? "Ce match est de la plus haute importance. Il n'y a pas de meilleur match pour envoyer un message fort aux autres équipes et à nous-mêmes." Comment se porte Marcelo Brozovic ? Il a récemment renouvelé son contrat et a repris l'entraînement : est-il disponible ? "Tout le monde sait combien Brozovic est important pour nous, c'est un joueur crucial. Ces derniers jours, il va plutôt bien . Lui et Stefan de Vrij participeront à l'ensemble de la séance d'entraînement, nous verrons comment ils se portent." Comment se porte l'équipe ? Sont-ils tous conscients du fait que si vous revenez avec moins de trois points demain, vos espoirs de titre pourraient s'envoler ? "Hier, nous avons eu une bonne séance d'entraînement. C'est à nous maintenant de canaliser notre colère et notre caractère pour en faire plus. Nous avons perdu des points lors des sept derniers matches, avec des résultats décevants. Nous savons que nous allons avoir besoin d'énergie, d'agressivité et de détermination pour jouer continuer à nous battre. Nous avons affaire à un adversaire difficile à battre sur son terrain. Nous allons jouer avec personnalité et caractère." Pourquoi l'Inter a-t-il autant trébuché lors des derniers matchs alors qu'il avait si bien réussi les mois précédents ? "Toutes les équipes de haut niveau ont connu des moments difficiles. Il se trouve que les nôtres ont coïncidé avec la double confrontation contre Liverpool et je pense que cela a commencé avec le derby. Si vous m'aviez dit au début de l'année que nous aborderions le mois d'avril avec la Supercoupe d'Italie en poche, que nous aurions atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions et que nous serions toujours en course pour le Scudetto, j'aurais été très satisfait. C'est ce que le club voulait". Ce match pourrait remettre l'Inter sur le droit chemin : qu'en attendez-vous ? "Je m'attends à obtenir un bon résultat. Nous avons toujours réalisé de bonnes performances et créé tant d'occasions, même si nous sommes repartis récemment avec seulement sept points en sept matchs. Nous sommes déçus de notre nombre de points, alors nous voulons faire un bon résultat. Il reste neuf matches cruciaux à jouer et celui de demain est le plus difficile." Vous avez un bon bilan dans les rencontres uniques contre la Juventus : vous préparez-vous comme s'il s'agissait d'un match décisif ? "Nous savons que c'est un match important. Le résultat aura un impact sur le moral et le classement du championnat. Ensuite, il nous restera huit matchs de championnat à jouer, ainsi que la demi-finale de la Coppa Italia." Pensez-vous qu'il y a trop de négativité autour de l'Inter en ce moment ? "Nous devons accepter toutes les critiques, en séparant les commentaires constructifs de ceux qui ne le sont pas, que nous ignorons." Le dernier entraîneur de l'Inter à avoir gagné à Turin était Andrea Stramaccioni. Il a dit que pour battre la Juventus sur son terrain, il fallait être courageux et jouer comme des champions... "Il a tout à fait raison. Nous avons déjà joué la Juve en Supercoupe et nous l'avons battue. En championnat, nous avons fait match nul à cause d'un penalty dans les dernières minutes. Nous savons qu'ils vont très bien en ce moment. Ils arrivent dans ce match après une série de résultats positifs, ce qui les rapproche de la tête du championnat, là où tout le monde l'avait prédit." Qui, parmi Dusan Vlahovic et Juan Cuadrado, avez-vous le plus étudié ? "La Juve s'est améliorée depuis l'arrivée de Vlahovic et Denis Zakaria en janvier. Ils étaient déjà forts auparavant. La ligne d'attaque de la Juve compte de nombreux attaquants à surveiller." Y a-t-il un problème dans votre façon d'aborder les matchs ? "Je n'étais pas satisfait de notre approche des matchs contre la Fiorentina et le Torino, mais nous avons ensuite très bien joué en seconde période. Avec la Juve, il sera crucial de bien commencer dès le début." Pensez-vous que vous serez encore à l'Inter l'été prochain ? "En tant qu'entraîneurs, nous nous appuyons sur les résultats et les performances. Je suis très heureux et fier de la décision qui a été prise en juin. Ils étaient champions et avaient perdu deux de leurs meilleurs joueurs. Grâce au travail acharné du staff, les attentes de chacun ont été revues à la hausse. Bien que nous soyons dans la course au titre et que nous ayons déjà un trophée en poche, il est normal que nous soyons confrontés à des critiques. Mais c'est toujours le cas". Comment va Nicolo Barella ? Il n'a pas eu de bons moments ces derniers temps... "Ces derniers jours, il va bien, tout comme Alessandro Bastoni, Arturo Vidal et Alexis Sanchez, qui sont tous revenus déçus de la pause internationale. Ils doivent immédiatement porter leur attention sur le match de demain." Allegri pense que vous êtes les favoris pour le titre... "Nous avons un grand respect mutuel et c'est ce qu'il pense". Vous avez battu la Juve à de nombreuses reprises et vous savez comment le faire : est-ce votre arme secrète ? "L'importance du match va nous inspirer, évidemment. Nous jouons à l'extérieur, ce sera donc une expérience différente de celle vécue à San Siro, mais nous devrons réaliser une performance classique de l'Inter." Lors des derniers matchs, les milieux de terrain ont été moins impliqués dans le jeu offensif, avec peu de buts. Pensez-vous devoir vous améliorer dans ce domaine ? "Nous somme toujours aussi dangereux qu'en début de la saison. Nous cherchons toujours à nous améliorer et nous allons commencer par le faire demain." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  18. Turin - Le penalty de Hakan Calhanoglu a permis à l'Inter de remporter une fantastique victoire à l'arrachée ce dimanche. Cette victoire 0-1 redonne de l'élan aux Nerazzurri à l'approche des derniers matchs de championnat de la saison. Les hommes de Simone Inzaghi comptent 63 points à huit journées de la fin. C'est la onzième fois que l'Inter sort victorieux d'un déplacement à la Juventus depuis la saison 1929/30 (à laquelle on pourrait ajouter une autre victoire après le 0-2 infligé aux Nerazzurri en 1983). La dernière fois que l'Inter s'est imposée sur le terrain de la Juve, c'était en novembre 2012, lorsque Diego Milito avait inscrit deux buts et que Rodrigo Palacio en avait ajouté un autre pour porter le score à 1-3. Pour la première fois depuis 2008/09, l'Inter est invaincu dans ses deux rencontres de championnat avec les Bianconeri, puisqu'ils ont enregistré un match nul 1-1 à domicile et sont sortis vainqueurs de l'Allianz Stadium. En outre, ils ont également remporté la finale de la Supercoupe d'Italie en janvier. Calhanoglu et le penalty re-tiré Hakan Calhanoglu a été le grand artisan du match de dimanche, puisque son troisième penalty de la saison en championnat (les autres ont été obtenus contre Milan et Naples) a permis à l'Inter de marquer le but décisif. Il s'agit de son septième but de la saison en championnat, inscrit à la quatrième minute et demie du temps additionnel de la première mi-temps. C'est le dernier but de l'Inter en première mi-temps d'un match depuis qu'Opta a commencé à recueillir ces données en 2004/05. Le milieu de terrain turc a transformé chacun de ses cinq penalties en Serie A (contre la Roma, Lazio, Milan, Napoli et la Juventus). Le numéro 20 de l'Inter est le troisième joueur turc à marquer en Serie A contre la Juventus, après Sukru Gulesin dans les années 1950 et Can Bartu en 1963. Perisic atteint les 200 matchs en Serie A Ivan Perisic a réalisé une performance monumentale classique ce dimanche, caractérisée par son incroyable couverture défensive à un moment donné pour empêcher la Juventus de se procurer une occasion facile de but. Le match à Turin a marqué sa 200ème apparition en Serie A sous le maillot de l'Inter, le troisième Croate à atteindre ces chiffres, après Marcelo Brozovic et Milan Badelj. Handanovic en septième position en nombre d’apparitions avec le maillot del’Inter La prestation du gardien slovène contre la Juventus a marqué sa 359ème apparition en Serie A pour l'Inter, le plaçant au-dessus de Tarcisio Burgnich dans la liste des joueurs ayant disputé le plus de matches de championnat pour les Nerazzurri. Le classement des apparitions de l'Inter en Serie A est le suivant : Javier Zanetti 615, Giuseppe Bergomi 519, Giacinto Facchetti 475, Sandro Mazzola 417, Mario Corso 413, Giuseppe Baresi 392, Samir Handanovic 359, Tarcisio Burgnich 358, Walter Zenga 328, Ivan Cordoba 323. ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  19. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, tout comme Simone Inzaghi, Massimiliano Allegri se prépare au Derby d’Italie. Neutraliser l’Architecte ou Briser les Ailes "L'entraîneur bianconero a retrouvé Dusan Vlahovic, qui avait dû quitté le camp d'entraînement de l'équipe nationale de Serbie suite à un problème à l'aine. Toutefois, il s'attend à avoir Alex Sandro et Zakaria au moins sur le banc. Cuadrado pourrait être le Monsieur Plus de l'attaquant numéro 7, vu qu’il peut aussi bien jouer au poste de latéral que d’ailiers. Des doutes subsistent sur la présence de Paulo Dybala dès l’entame du match. Allegri doit également décider d’il proposera un trident ou si l’argentin sera sacrifié au profit d’Alvaro Morata au coup d’envoi." Deux options s’offrent au Max Soit il construira une "cage" autour de Marcelo Brozovic, car le neutraliser signifie couper le courant de l'équipe d'Inzaghi. Et Allegri avait d’ailleurs déjà essayé cela au match aller avec un Kulusevski qui se devait de le couvrir. Mais à présent, le Suédois est parti et McKennie blessé, aurait été parfait pour faire ce genre de travail. Si Bernardeschi, qui se remet d'une pubalgie, est en condition, le mettre au marquage de Brozovic pourrait être une solution, même si parmi les alternatives l’on retrouve Locatelli ou Danilo comme milieu de terrain. Cette composition a déjà été proposée face à la Salernitana Soit l'entraîneur de la Juventus pourrait tenter de neutraliser Ivan Perisic et Denzel Dumfries, qui déclenchent habituellement les phases de jeu des Nerazzurri : "En attaquant fort pour essayer de les garder le plus bas possible et ainsi bloquer les flancs de l'Inter". Selon vous, cette Juventus dispose-t'elle des armes pour neutraliser les points forts de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Simone Inzaghi et l’Inter sont optimistes quant au retour de Marcelo Brozovic dans le cadre du déplacement cruciale de la Beneamata au Stadium de Turin. Pour rappel, le vice-champion du Monde croate et l’international néerlandais avaient dû quitter prématurément leurs équipiers à Anfield Road, tous les deux blessés, lors du match retour de la Ligue des Champions face à Liverpool. Si Marcelo Brozovic et Stefan De Vrij réalisaient un entrainement toujours personnalisé, ils devraient reprendre, aujourd’hui, l’entrainement avec le groupe le groupe, même si des doutes subsistent sur l’état de santé du défenseur. Il est également bon de noter que ce mercredi, Simone Inzaghi a retrouvé ses Européens. Aujourd’hui, seront de retour à Milan Joaquin Correa et Matias Vecino. Alexis Sanchez et Arturo Vidal sont attendus pour ce vendredi. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. A travers un communiqué sur son site inter.in, le Club Champion d’Italie a officialisé la prolongation de Marcelo Brozovic: "Le FC Internazionale Milano annonce être parvenu à un accord pour la prolongation du contrat du joueur Marcelo Brozovic : le milieu de terrain né en 1992 sera Nerazzurro jusqu'au 30 juin 2026." Analyse de Calcio&Finanza Le joueur qui était auparavant en fin de contrat au 30 juin 2022 voit son aventure se prolonger de quatre années. S’il va au terme de son nouveau contrat, Marcelo Brozovic aura donc 34 ans à l'expiration de celui-ci ! Cette annonce était attendue depuis très longtemps et elle était de plus en plus dans l’air ces derniers jours. A présent, parmi les joueurs en fin de contrat au 30 juin 2022, on retrouve: Samir Handanovic (salaire actuel 3,2 millions d’euros) Ivan Perisic (salaire actuel 5 millions d’euros) Matias Vecino (salaire actuel 2,5 millions d’euros) Danilo D’Ambrosio (salaire actuel 2 millions d’euros) Arturo Vidal (salaire actuel 6,5 millions d’euros avec une option pour être prolongé jusqu’au 30 juin 2023) Aleksandar Kolarov (salaire actuel 1,5 millions d’euros) Andrea Ranocchia (salaire actuel 1,8 millions d’euros) Alex Cordaz (salaire actuel 0,15 millions d’euros) Un salaire de Crocodile Le milieu de terrain croate est arrivé à l’Inter en Janvier 2015 en provenance du Dinamo Zagreb via un prêt avec une obligation d’achat. La valeur historique que représente le joueur sur les comptes équivaut à présent à 5,7 millions d’euros. En paraphant son nouveau contrat, Brozovic percevra 6,5 millions d’euros par saison, soit une nette augmentation comparé au 3,5 millions d’euros repris dans son précédent contrat. Au niveau des finances de l’Inter, celui-ci représentera un coup de 12 millions d’euros brut sur base du nouveau salaire perçu! Une prolongation bien plus que méritée ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, le Mariage liant Marcelo Brozovic et l’Inter continue, les vœux ayant été officiellement renouvelles ce mercredi 23 mars 2022, pourtant Marcelo était un homme désiré, courtisé…Mais il reste avant tout FIDELE ! Révélation du Libero "Le Fc Barcelone le voulait, Antonio Conte le voulait à Tottenham, les Scheiks de Newcastle le voulait, il aurait été couvert d’or car et lui auraient offert le monde et un salaire de huit millions d'euros (plus les commissions de son père-agent), mais il a préféré aller de l'avant avec le club qui l'a transformé en cet "ovni". Brozovic est devenu le joueur le plus payé du noyau, il s’agit d’une reconnaissance pour le Croate qui démontre sur le terrain, et avec sa présence dont l'aspect est fondamental : Il n’est certainement pas le meilleur milieu de terrain du monde, mais il est certainement l’un des plus rare." Un remplaçant à la hauteur Simone Inzaghi est encore à la recherche d’un plan B en cas d’absence de l’ancien du Dinamo Zagreb : "Tout le monde est remplaçable, sauf le cerveau de l’équipe : Inzaghi a testé à son poste Nicolò Barella, Matias Vecino, mais également Arturo Vidal et Hakan Çalhanoğlu, tous avec un résultat mitigé et il est difficile de trouver une alternative capable de réaliser le même travail, il serait même mieux de penser à un schéma différent. Le natif de Piacenza y pense, mais il espère surtout qu’il disposera de suffisamment de temps pour retrouver son Phare sur le terrain, lors de la rencontre fondamentale contre la Juventus le 3 avril." Le Saviez-vous ? Un plan à trois avec Wanda Nara et Mauro Icardi, cela vous rappelle-t ’il quelque chose ? Assisté de son avocat, Danilo Buongiorno, Marcelo Brozovic demandera des dommages et intérêts lors du procès qui commencera demain, aux auteurs de cet article, non seulement parce qu'il estime que son image a été endommagée, mais aussi pour les éventuelles conséquences que la diffusion de la nouvelle aurait pu avoir dans le vestiaire de l'équipe. Les trois sont accusés d'avoir permis "la publication d'articles diffamatoires" contre Brozovic "dans lesquels il était fait état de relations sexuelles entre lui et Wanda Nara", démenties par les intéressés, et d'une "rixe conséquente qui a eu lieu dans le vestiaire du club sportif FC Internazionale". Les personnes suivantes se joindront à l'action civile et demanderont une indemnisation raisonnable (quelques dizaines de milliers d'euros) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Ci Siamo: Marcelo Brozovic a enfin prolongé son contrat avec l'Inter jusqu'en juin 2026. Après des mois de négociations, les Nerazzurri ont enfin trouvé un accord avec le milieu de terrain croate pour prolonger son contrat, qui devait expirer cet été. C'est le club lui-même qui a donné l'indice décisif à tous les Tifosi de l'Inter avec ces émoticônes postées sur Twitter : Deux yeux et le crocodile, un animal souvent associé à Epic Brozo. Avant de l'annoncer officiel par le biais du communiqué suivant: "Le FC Internazionale Milano annonce être parvenu à un accord pour la prolongation du contrat du joueur Marcelo Brozovic : le milieu de terrain, né en 1992, sera Nerazzurro jusqu'au 30 juin 2026." Enfin! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Les déclarations du milieu de terrain des Nerazzurri qui a prolongé, aujourd'hui, son contrat jusqu'en 2026. C'est un jour important pour Marcelo Brozović et l'Inter : le milieu de terrain Croate, arrivé en janvier 2015, a signé aujourd'hui une prolongation de contrat avec les Nerazzurri jusqu'en 2026. Sept années se sont écoulées depuis votre arrivée à l'Inter et aujourd'hui un nouveau chapitre s'ouvre. Que signifie ce renouvellement pour vous ? "Je suis vraiment très heureux d'avoir prolongé mon contrat avec l'Inter. Je souhaitais vivement ce renouvellement et le club le savait. Je n'ai jamais voulu parler à une autre équipe, par respect pour l'Inter et ses fans. Je remercie le club et je le répète, je suis vraiment heureux aujourd'hui. J'ai toujours dit à mes agents que je ne voulais pas parler à un autre club, sauf si l'Inter me disait qu'il ne voulait pas renouveler mon contrat." Vous avez vu la croissance de cette équipe ces dernières années : à quel point êtes-vous fier de faire partie de ce groupe ? "Je suis très fier de faire partie de ce groupe et de ce club qui a une grande histoire. Cela a toujours été un honneur et un privilège de jouer pour l'Inter. J'ai toujours respecté et aimé ce club et ce sera pour toujours. Je m'entends très bien avec le coach et mes coéquipiers, et je suis heureux de défendre ces couleurs pendant longtemps et de faire partie de ce projet." L'année dernière le Scudetto, cette année la Super Coupe et le renouvellement, quelle est l'envie d'atteindre de nouveaux objectifs ? "Nous sommes déterminés à essayer d'atteindre de nouveaux objectifs importants, tous ensemble. Nous jouons toujours pour gagner et c'est notre seul objectif. Je suis sûr d'une chose : nous donnerons tout ce que nous avons pour gagner le Scudetto et la Coppa Italia. Nous allons travailler encore plus dur chaque jour, car ce n'est qu'en travaillant dur, en faisant des efforts et en étant déterminé à l'entraînement que l'on peut atteindre certains objectifs." Vous êtes l'une des idoles des supporters des Nerazzurri, qui attendaient avec impatience votre renouvellement. Vous attendiez-vous à toute cette affection ? "Oui, parce que j'ai une grande relation avec les fans de l'Inter qui m'ont toujours aimé. J'ai hâte de retourner sur le terrain et de revenir me réjouir avec eux." ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it / Traduction Deepl
  25. Inter.it a diffusé un article relatif au parcours de Marcelo Brozovic, depuis son arrivé à Milan le 24 janvier 2015, âge de 22 ans, il décidait de porter le numéro de maillot 77. En provenance du Dinamo Zagreb, avec lequel il avait remporté deux championnats consécutifs, ainsi qu'une Super Coupe. Il avait déjà effecuté ses débuts avec l'équipe nationale croate, jouant même une demi-heure lors de la Coupe du monde au Brésil. Dès son atterrissage à Milan, il venait saluer les Tifosi en portant une écharpe Nerazzurra dans un geste qui le liera à nos couleurs pour les années à venir. Ce jour-là, avec cette écharpe autour du cou, l'histoire de Marcelo Brozovic et de l'Inter a commencé. Une histoire faite de kilomètres, de nombreux kilomètres. Ceux qu'il a couverts sur le terrain depuis son premier match sous le maillot Nerazzurro, le 1er février 2015 contre Sassuolo. Au milieu du terrain, Marcelo grandit, affinant ses grandes qualités techniques, en se mettant au au service de l'équipe. Depuis des années d'aommeirs, il figure parmi les meilleurs joueurs de Serie A avec le plus grand nombre de kilomètres parcourus en une saison. Son premier but, il l'a marqué contre Empoli, depuis son arrivée, Il est devenu un titulaire régulier au milieu de terrain. D'ailleurs, depuis la saison 2015/2016, il ne termine jamais la saison avec moins de 28 apparitions au compteur, pour un pic de 46 matchs lors de la saison 2019/2020. Il laisse sa marque dans les matchs importants avec des buts beaux, des buts lourd au niveau de l'importance En 2016, il a inscrit un doublé contre la Juventus en demi-finale de la Coppa Italia, avant de composter également deux victoires dans le Derby Della Madonnina. Il le fait en 2019, en donnant le coup d'envoi de la victoire 2-0 de l'Inter. En 2020, il vient sonner la révolte lors de la Remontada via une volée du pied gauche depuis l'extérieur de la surface, marquée alors qu'il porte le brassard de capitaine. Sa personnalité et sa capacité à gérer le rythme du jeu ont fait de lui un point de référence pour l'équipe. Il comptabilise fait 200 apparitions avec l'Inter, ce palier étant atteint lors de la malheureuse finale de la Ligue Europa contre Séville. Avec son pied, il est à la base de toutes passes, de toutes trajectoires qui alimentent les attaques de l'Inter dont le but de Vecino à Rome contre la Lazio (2-3), ce but qui permet à l'Inter de retrouver la Ligue des Champions, trouve son origine dans ses pieds, sur corner. Il est le cerveau et l'âme de l'équipe de l'Inter qui a remporté le Scudetto : En 2020/2021, Marcelo totalise 33 matchs de championnat avec 2 buts et 6 passes décisives. Le nombre moyen de kilomètres parcourus lors de chaque match est le plus élevé, comme toujours : 11,929km par match: C'est un Marathonien et un réalisateur. Son histoire avec les Nerazzurri ne s'arrêtera pas là: Brozovic a déjà 279 apparitions et 26 buts à son compteur. En équipe nationale, il a atteint le palier de 70 sélections, il a d'ailleurs été l'un des grands protagoniste du parcours de la Croatien lors de la Coupe du monde 2018 avec une finale perdue face à la France Les statistiques parlent pour lui : Depuis 2014/2015, il est le premier, parmi les milieux de terrain de Serie A, en termes de ballons joués, de passes réussies et de passes réussies dans la moitié de terrain adverse, deuxième en termes de passes décisives et troisième en termes de contres. Voici Marcelo : le Nerazzurro 77 Voici les clichés proposé par Inter.it sur son site officiel Marcelo Brozovic, Capitaine de l'Inter, vous valideriez ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr